• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La consommation végane, une réelle solution

La consommation végane, une réelle solution

 Je suis actuellement en BTSA "développement et animation des territoires ruraux" et dans le cadre de cette formation, nous sommes amenés à réaliser des articles sur des thèmes précis. Cette année, le thème était "consommer autrement" que j'ai dû mettre en lien avec mon sujet : le véganisme.

 

Le véganisme se fait connaître grâce à cette minorité de population suivant ce mode de vie. La population française reste principalement omnivore, ce qui donne peu d’importance à ce phénomène végan, qui peine à se développer.

Le phénomène végan doit bien être dissocié du régime alimentaire végétalien car souvent la différence n’est pas faite entre les deux. En effet, comme le décrit le livre Le véganisme de Valéry Giroux, chercheuse en philosophie et militante pour les droits des animaux québécoise et Renan Larue, auteur de Le végétarisme et ses ennemis et professeur de littérature française, « les véganes s’efforcent ainsi d’éviter tout produits, tout service et toute activité impliquant l’exploitation d’animaux […] Or, on peut tout à fait être végétalien sans être végane ; on peut choisir de ne manger aucune nourriture d’origine animale (pour des raisons de santé, par exemple), mais accepter de porter du cuir, de visiter des zoos ou d’assister à des corridas ».

Aujourd’hui, ce régime est suivi par une minorité d’individus, « les estimations font généralement état d'une fourchette de 3 à 5% pour les végétariens et de 1 à 2% pour les véganes »1, comme le dit Jessica Berthereau, journaliste indépendante au journal Les Echos. Même si le véganisme évolue de plus en plus et les habitants s’interrogent sur leur consommation alimentaire, la surconsommation de viandes reste très impressionnante. On pourrait donc se demander si ce mode de vie est une consommation responsable ou juste une tendance, qui va se dissiper au fur et à mesure des années.

 

Pour le bien être animal

Celui-ci joue un rôle important dans la vie d’une personne végane et c’est la principale raison pour laquelle une personne devient végane. Cet intérêt pour les animaux est caractérisé par le mouvement antispécisme. « Ce terme désigne toute discrimination fondée sur des critères d’appartenance à une espèce biologique donnée. Construit par antithèse, le néologisme anglais antispeciesism, rassemble dans un même rejet toutes les affirmations sur l’incommensurabilité de l’espèce humaine avec le reste du règne animal, et sur l’existence, au sein de celui-ci, de catégorisations justifiant de traitements différenciés entre les êtres et groupes ainsi constitués. Les militants qui se revendiquent de l’antispécisme contestent et remettent précisément en cause cette forme spécifique de discrimination, qui place l’espèce humaine au centre et au sommet de l’ensemble des espèces du monde vivant. L’antispécisme s’oppose ainsi à nombre de conceptions ou philosophies de la nature, à commencer par la vision cartésienne, engageant les hommes à se rendre "comme maîtres et possesseurs de la Nature" »2 comme nous l’explique la définition d’antispécisme de l’Encyclopédie Universalis. On retrouve ce mouvement lors de manifestations, de films ou encore d’affiches.

 

Pour l’environnement

Le fait de consommer de la viande n’a pas seulement un impact sur les animaux, mais cela met aussi en danger notre planète et notre environnement dans lequel nous évoluons au quotidien. En effet, « les exploitants incendient volontairement, ce qui permet de fertiliser le sol par les cendres et, bien sûr, d’obtenir de nouvelles surfaces. Environ 2/3 des forêts brûlées au Brésil le sont pour créer des pâturages pour le bétail, ou pour créer à perte de vue des champs de soja, généralement génétiquement modifiés, destinés environ à 80 % à nourrir le bétail, surtout en Chine et en Europe […] L’élevage est responsable de 59 % de l’ensemble des émissions de CO2 dues à l’agriculture »3 nous explique Jérôme Segal, essayiste, historien et maître de conférences franco-autrichien, dans son livre Tous véganes ? De plus, à cause de ses élevages, les ressources naturelles s’épuisent au fil des années, ce qui met en danger les générations futures qui en auront besoin : « On arrive ainsi, pour 1kg de bœuf à 15400 litres d’eau. Pour le kg d’agneau, 10400 litres ou encore 6000 litres pour le kg de porc » montre Jérôme Segal.

 

Pour notre santé

Enfin, cette consommation de viande a aussi un impact sur notre santé. « Depuis 2015, l’OMS a placé les produits transformés à base de viande (charcuteries, cordons-bleus, nuggets, etc.) dans le groupe 1 des cancérigènes, avec le tabac, tandis que la viande rouge est placée en 2A, avec les produits probablement cancérigènes […]. Il y a eut une épidémie de grippes qui trouve leurs origines dans les épizooties au sein des élevages », ajoute Jérôme Segal. Au-delà des maladies provoquées par ces viandes transformées et nuisible pour notre santé, cette surconsommation de viande est aussi très présente dans les fast-foods. Si on regarde le nombre de personnes atteintes d’obésité aux États-Unis due à cette surconsommation dans les fast-foods, les chiffres font froids dans le dos. « On compte 672 millions d’adultes atteints d’obésité, soit 1 adulte sur 8, en partie à cause de la consommation de viande » conclut Jérôme Segal. Une nouvelle preuve qu'un changement de consommation s'impose.

 

Bibliographie

Alternatives Économiques [en ligne]. « La cote du boeuf en baisse ». La revue dessinée n°3, Oblik. 29 juillet 2020. https://www.alternatives-economiques.fr/cote-boeuf-baisse/00093269

Alternatives Économiques [en ligne]. « Repère : viande et effet de serre ». Alternatives économiques, 1er mai 2011. https://www.alternatives-economiques.fr/repereviande-effet-de-serre/00074900

Berthereau Jessica. Demain tous véganes ?, Les Echos, 2 mars 2018. Disponible sur : https://www.lesechos.fr/2018/03/demain-tous-veganes-1019941

Kian FR Cloé. « BILAN : vegan depuis 6 ans | la vérité ». Youtube [en ligne]. 2020.

https://www.youtube.com/watch?v=cO0OLn6qrpQ

Carrié Fabien, « ANTISPÉCISME », Encyclopædia Universalis [en ligne]. URL :

http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/antispecisme/

Gibert Martin. "Voir son steak comme un animal mort". Lux. 2015. 251 pages.

Giroux Valéry, Renan Larue. "Le véganisme". Que sais-je ? 2019. 128 pages.

Info ou Mytho ? « C'est quoi, la consommation ? - 1 jour, 1 question ». France TV & Milan Presse [en ligne]. 18 mai 2015. https://www.youtube.com/watch?v=TTEe9NmlBp8

Ségal Jérôme. "Tous véganes ? Manifeste pour un véganisme éclairé". Yves Michel. 2021. 91 pages.

Veganpratique [en ligne]. « Aliments clés et pyramide alimentaire ».L214. https://veganpratique.fr/conseils-nutrition-vegetalienne/aliments-cles-veganisme/

 

 

1Berthereau Jessica. Demain tous véganes ?, Les Echos, 2 mars 2018. Disponible sur : https://www.lesechos.fr/2018/03/demain-tous-veganes-1019941

2 Carrié Fabien, « ANTISPÉCISME », Encyclopædia Universalis [en ligne]. URL :

http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/antispecisme/

3 Ségal Jérôme. "Tous véganes ? Manifeste pour un véganisme éclairé". Yves Michel. 2021. 91 pages.


Moyenne des avis sur cet article :  1.83/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

334 réactions à cet article    


  • confiture 3 juin 16:45

    Bonjour, merci pour ce point sur la conso de viande

    Vous dites : «  Je suis actuellement en BTSA »développement et animation des territoires ruraux«  » , vous aurez aussi une formation de commando ? parce que les éleveurs ne sont pas très diplomates....


    • Aruna 3 juin 17:03

      Bonjour Hugo,

      Un lien d’un reportage très intéressant.
      https://crowdbunker.com/v/JtURhKnejK


    • sylvain sylvain 3 juin 17:13

      Le lobbie vegano industriel a encore fait une victime .

      Je serais curieux de rencontrer un vegan qui soit agriculteur, je n’en ai jamais vu et pourtant ça fait un bail que je suis dans le milieu .

      Ce genre d’article prend toujours un exemple dégueulasse, l’industrie de la viande hors sol pour faire des généralités .Avant l’industrie et ses engrais, toute agriculture était de la polyculture élevage, pour la bonne raison qu’on ne sait pas vraiment faire autrement .

      A ma connaissance, tous ceux qui se sont penchés sur la question de l’alternative a l’industrie utilisent des animaux dans leurs systèmes de cultures . On condamne donc ici l’agriculture traditionelle et alternative pour le motif que l’agriculture industrielle est dégueulasse .C’est un non sens .


      • @sylvain (avec de l’humour) & l’auteur et d’autresqui veulent
         
        Ah mais tu dis cela parce que tu n’est pa encore assez wokiste multicultu noborderiste transgenre...

        Mais une fois que tu le sera et que tu aura passé l’hommo erectus qui eretus plus trop au statut d’herbivre mixé avec l’oiseau (bref le mougeon),

        tu verra que une nouvelle fois malgré tes efforts d’adaptation ou tu bellera et roucouylera (comme moi hein) tu sera encore classé en vieux réac has benn ^^
         
        Car a ce moment la (sisi ca va viendre lol)

        les plus progressistes du clan t’expliquerons à nouveau que l’effort etais beau mais largementt insuffisant et que tu devra sans tarder « réeduquer » :

        lions, guépards, hyennes, loups
        (ah tiens la j’ai dis un nom qu’il faut pas dire...
        puisque lui appartiens au camp du bien, on enleve donc loups ? ou pas ?)
         
        Comble de la lobotomie profonde de la part des membres de la secte...
         
        Ici c’est les bergers qui élevent des moutons qui jusqu’a derniere nouvelle me semblent classés herbivore sont ....les gros fachos intolérants lorsqu’ils hurlent au loup à l’introduction de celui ci (le comble lol)

        Vu que le loup classé lui carnivore ils sonts contre (eux les Bergers gardent une logique coherente au moins.. contrairement à d’autres...)
         
        ...l’Ours ah merde ... lui aussi faut pas en causer...
        meme probleme du camp du bien , cad patouch ^^
         
        Refléchissons...
         
        Peut etre plus facile de s’attaquer à Youki le ti chien à sa mémé
        Qu’il faudra convertir comme tout ce monde ...en ...herbivore végane.... 
         
        Quand au pire de tout, nommons ce dechet de l’humanité ,
        cette erreur congénitale de la nature
        qui à proliféré sous quazi tous les pays et continents..
        Allez je nomme ce sinistre individu pathétique, et faignant en plus ....
        Bruyant parfois, qui laisse des poils partout et pollue la planete
         
        le chat !
         

        Qu’il soit celui tata ginette est « LE » criminel stalinien nazi pôlpotien salazarien en puissance !!(et j’en passe hein ^^) vu son inutilité caractérisée dans ce monde progressiste (ben oui plus besoin de lui dans les granges)
         
        Parce que ce facho de chat bave comme un enfoiré sanguinaire
        s’en lechant d’avance les babines lorsqu’il percois petits piafs et mulots etc..
        bref le nouveau camp du bien....

        les rats veuillez m’excuser de ne vous citer, mais faisant partite désormais de l’elevage personnel d’Hidalgo grandeur nature dans notre sublime capitale et sa magnifique région parisienne (lol)

        Forcément est rangé lui aussi dans « le camp du bien », comme le niktamer qui dépouillent le touriste a st denis en 93istan

        quel rapport avec les chats ?
        Té, ils sonts aussi gros et parfois c’est les chats qui ont peur d’etre cette fois d’etre bouffés...
        Vous suivez ?, non tant pis pour ceux qui ont dormi, ...on continue...
         
        Il faut etre tantinet réaliste...
        notre chat, chien, hyene ou autre bave ...
        un peu moins sur une carrote du potager de l’oncle sam (laitues comprises)
        Mme le poisson rouge ce con prefere des daphnies que des épluchures avaries de patates... flute font chier tous ces carvores la ^^

        Enfin pour revenir à la carotte ...celle du potager ...
        qu’on essaye de nous mettre .... mais pas pour s’alimenter ....
        pour du jus de profits bien juteux de l’agrochimie moléculaire qui va nous refourguer une fois de plus... rhohh ben non, ah oui c’est ca j’suis parano, on va dire ca pour nous consoler, puis les labos qu’ils soient aux Usa, en Israel ou ailleurs sont de joyeux philantropes désinterressés, qui ne sonts pas deriere cette propagande... ben non ... logique tout va bien...
         
        Bref en regardant un peu plus loin... dans le telecope du futur.... probable..

        Une autre bouze hors de prix du gueux lambda ...
        qui lui ...aura le nom de « viande », m’enfin que le nom hein ...
        Reservé à cette petite caste haute....(celui qui est rien dans les gares, liui c’est non ! le kebab dégleu etais possible , mais la c’est niet désormais ....... )
         
        Pour faire adopter de telles mesures, il est envsageable, a termes,
        une fois la population bien dressée comme il se dois,
        on a bien commencé avec la vaccination cela à miraculeusement fonctionné au dela de leurs espérances.. la servilité de la peur ..savamment mélangée à du credit social, le truc ou c’est plus que des lois sans l’etre... le truc vicieux à souhaits...
         
        Bref certains l’ont déja compris ...
        Criminaliser l’affeux viandard récalcitrant, comme celui qui refusais l’injection de trucs zarbi dans son propre corps...

        Ou pendra donc « haut et court » pour l’exemple celui trouvé ...
        souvent désormais trouvé au fond d’une cave sombre avec 3 comperes qui dégustera un sanglier (avec un bon vin, ce qui augmentera la peine, crimes en reunion, plus stupéfiants, ah oui pour le bon vin, saviez pas ?
        itou la bonne viande) 
         
        Ah mais pourquoi tout ca au fait ?
        avant on mangeais bien de la viande ?
        On deforestais pas toute la planete ?
        Les animaux etaient dans une basse cour, dehors
        Etcetcet...
         
        qd et pourquoi ce probleme apparais tiens donc ?
         
        Peut etre qu’il faut faire accepter à l’ensemble de la planete les désormais 40 millards d’individus ?
        pour que les profits des megas millardaires oit forcément encore plus collossaux ?
        Sinon le « hola » aurai été mis dempuis bien longtemps
         
        Meme la consequence de tout cela est
        Plus d’animaux à terme sur notre planet (inutile prend trop de place) ,
        ni de joies (inutile) , ni de forets (inutile) , plus rien.. d’inutile
         
        La planete ...uniquement couverte de champs de tofu et/ou de blé et/ou de manioc ?
        L’option du dessus c’est quelle population ecrasera l’autre sous son poids démographique
         
        Enfin voila, youpiee youpiee...

        Desfois tout bien refléchi mon ractionniste et vraiment encore bien trop progressiste et tolerant...
        sinon comme les Talibans (en talibanie ^^)
         lapiderais ces troubleurs de joie et de bonheur de privation d’une bonne entrecote, agrémenté de bons légumes... (poulet , poisson, lapins et autres)
        Suis omnivore, c’est un fait, ne l’ai pas choisi,
        neamoins content de ce destin qui m’offre dans mes diversités alimentaires fromage et dessert
         
        Et bien sur comme sylvain je condamne ce qui n’a plus de sens , les immenses trucs industriel ou cette fois l’animal n’est plus respecté en tant qu’etre vivant,
        c’est aussi nul que le véganisme de l’autre c’est dire

        Ps 2 Et les véganes font ce qu’ils veut mais comme les lgbtqi+ etc...
        Ils n’imposent pas leurs délires ou font de la politique militantisme pour, les politiques sonts tellement veulent qu’ils pourraient s’en emararer si la maladie se propage ^^
        Noius vous imposons de bouffer de la viande nous les omnivores ?
        Non , alors ...
        les solutions alacon, c’est non, ou y participez SEULS
         
        et je reponds à l"auteur précisément pour cette partie ci...
         

        Pour l’environnement

        Le fait de consommer de la viande n’a pas seulement un impact sur les animaux, mais cela met aussi en danger notre planète et notre environnement dans lequel nous évoluons au quotidien......etc...

         

        Car je le vois venir gros comme un Benalla ou des B Blocs dans une manif de GJs c’est direque c’est grossier  smiley

         

        Pas lutiot parce que la planete est finie et que nous sommes trop nombreux ?

        non ?

        le probleme refuse toujours d’etre percu ?

         

        jusqu’ou on ira pour satisfaire le dogme du toujours plus d’humains sur un territoire fini au détriment de tout le reste ?

        Sucer des cailloux pour les généations qui vonts suivre ?

        (parce que nous les partiellement responsables d’avoir laisser faire rien à carrer on sera dcd, c’est ca la logique de l’auteur et d’autres ?)

        Expliquez moi ?

         

        J’attaque pas, je secoue fermement le cocotier pour que certains escrocs idéologiques en tombent avec les noix

         

        Désire que l’on se pose les questions, TOUTES les questions, et non biaisées

        Note personnelle pour l’auteur

        Serai tres souvent dans la défense de la cause animale,

        mais le grand n’importe quoi idéologique, simple le refuse tout net.

        Si un veut se suicider dans le cas inverse de voius a ne bouffer que du carné, qu’il le fasse c’est aussi illogique que de manger que du végetal, qui crera de graves carences sauf a uivre des regimes drastiques, ce qui n’est plus un plaisir de latable mais une punition, qui quiffe devant des rultabagas bouillis

        (le type normal j’entends)

         
        Salut à tous , ouam,


      • Soucougnan Soucougnan 4 juin 15:58

        @sylvain

        « Le lobbie vegano industriel a encore fait une victime »
        _____________

        Le problème c’est que ce qui fait les affaires de l’industrie agroalimentaire, ne fait pas celles de notre santé. Du reste, outre notre santé, quand on sait que la plus grande partie de nos cultures servent à nourrir des animaux d’élevage et non directement des humains et que deux milliards de nos semblables ne peuvent déjà plus se nourrir de façon équilibrée, parce qu’il n’existe pas assez de terres arables pour sustenter à la fois les humains et leurs animaux d’élevage, est-ce qu’en prônant que l’on réduise (pas stopper) notre consommation de produits animaux, nous nous faisons les victimes d’une prétendue industrie végane (risible d’insignifiance), ou tout simplement nous montrons-nous un peu plus raisonnables que les autres ? 



      • Abolab 4 juin 17:59

        @sylvain
        La viande n’est pas le premier danger : les produits laitiers sont une calamité totale, tant environnementale que sanitaire. Nul besoin de manger ou consommer industriel pour être végétalien. Beaucoup ne mangent que des produits natifs, non transformés, parfois même seulement crus et non cuisinés, pas ceux qui sont vendus dans des boîtes ou des paquets, et ce sont ceux qui le font généralement pour la santé. 


      • alinea alinea 4 juin 23:50

        @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
        Dis donc, ça ferait un bel article ! juste deux ou trois fautes à faire sauter !!
        j’ai bien aimé en tout cas
        bonne nuit


      • véronique 5 juin 10:26

        @Soucougnan

        Que ce soit avec plus ou moins de viande, l’industrie agro-alimentaire n’a pas pour objectif de préserver notre santé. De plus une bonne partie de cette IAA est très intéressée par la diminution de la consommation de viande. Pour diverses raisons. En particulier parce que plus on dépend directement des céréales et plus on est dépendant de l’industrie. Quand on voit par ailleurs que bill gates est devenu le premier proprio privé de terres agricoles aux usa, et que la constitution de grands domaines agricoles est de plus en plus à la mode (voir la réforme agraire en ukraine par exemple, où des multinationales ont déjà la main sur des domaines de plusieurs centaines de milliers d’hectares), on comprend mieux pourquoi le lobby vegan est si actif (= à tant de moyens financiers).


      • Legestr glaz Legestr glaz 6 juin 11:11

        @Abolab

        Les céréales « de sélection en sélection », sont une calamité totale, tant environnementale que sanitaire !

        Comme dit-on « ventre à blé » en Français ? « wheat belly » ?

        Un prix Nobel de la paix a été décerné à Norman Borlaug en 1970 pour son travail sur une variété de blé nain à haut rendement et résistant aux maladies, qui a permis d’augmenter considérablement la production agricole en Amérique latine et en Asie.

        Alors Abolab, toujours aucune critique sur les céréales, leurs anti-nutriments et leurs effets néfastes sur la santé humaine ? Vous vous masquez les yeux et l’esprit ? 

        .... Ainsi, l’évolution du blé a été accélérée et altérée dans une sorte de roulette génétique. En cinquante ans à peine, cette plante a davantage changé que pendant les derniers millénaires cumulés, les variantes de blé cultivées aujourd’hui sont aussi différentes génétiquement du blé du début du XXe siècle, qu’un humain d’un gorille. Ce blé d’où est tiré la farine qui sert à la confection de tant de nos aliments modernes est en fait une créature de Frankenstein à plus d’un titre… et cela a des conséquences sur son impact sanitaire.....

        https://www.contrepoints.org/2012/05/26/84591-nutrition-et-obesite-wheat-belly-du-docteur-william-davis


      • sylvain sylvain 3 juin 17:18

        Les chiffres utilisés ici sont bizarres . Des animaux a l’herbe ne boivent quasimment que l’été, et je ne vois pas bien quel autre besoin en eau ils ont . Je suppose donc qu’ont été ajoutés a ça la quantité d’eau évaporée par les plantes que la bête a consommée, ce qui n’a aucun sens a moins qu’on irrigue les cultures fourragères, ce qui est parfois le cas et qui est une aberration .Mais encore une fois, aucune distinction n’est faite

        Quand au fait que la viande soit cancérigène, c’est possible, quoique avec une bonne viande j’ai des doutes, mais je serais curieux de voir la toxicité des sojas texturés et autre steak vegan ultra transformés...


        • Attila Attila 3 juin 20:48

          @sylvain
          Heuheueu :
          « Des animaux a l’herbe ne boivent quasiment que l’été, et je ne vois pas bien quel autre besoin en eau ils ont »
          Tableau des besoins en eau du bétail :
          entre 50 et plus de 100 litres par jour.
          agrireseau.qc.ca

          .


        • sylvain sylvain 4 juin 11:04

          @Attila
          il y a une différence entre regarder un tableau et exercer un métier .
          premièrement bétail ne veut rien dire, une brebis ne risque pas de consommer 100 litres d’eau par jour . Je suppose que vous parlez ici des bovins .

          Mais pour tous les herbivores, ces besoins en eau sont quasimment comblés si il mangent de l’herbe fraiche .De plus, 100 litre par jour, ce n’est pas grand chose .
          Un boeuf adulte c’est entre 250 et 500 kg de viande, pour environ 1200 jours de vie .Ce qui fait dans les 300 litres d’eau par kg de boeuf, loin des 15000 évoqués dans l’article . Et c’est un des ruminants les plus exigeants en eau .

          Quand je gardais des brebis en montagne, il n’était pas rare qu’elles ne boivent pas du tout pendant 3 ou 4 jours, puis on allait faire un tour au ruisseau . Quel est le sens de compter cette eau comme une ressource dépensée ??


        • Seth 4 juin 11:56

          @sylvain

          Très juste. Je suis toujours étonné par les chiffres donnés. Je sors de familles d’éleveurs. Les vaches ayant passé la journée dans l’herbe étaient amenées le soir pour boire à un bac, elle ne buvaient que très peu. seulement bien sûr maintenant avec les merdes sèches que leur donne l’agroindustrie à manger, il doit en aller différemment. Le problème est de savoir comment on élève les bêtes et non si on les consomme ou pas.
          Quant aux moutons, ils sont comme les lapins. Avec de l’herbe fraîche, ils ne boivent quasiment pas du tout.

          De plus cette démarche végane est la négation de la réalité naturelle de l’Homme omnivore et prédateur.
          Et si on essayait de former les rapaces ou les chats au véganisme, qu’en pensez-vous ?

          Et j’attends bien sûr avec impatience le moment où on se sera rendu compte qu’il ne faut pas attenter non plus à la vie des végétaux et où on se mettra à vivre alors vraiment d’amour et d’eau fraîche.


        • Attila Attila 4 juin 12:43

          @sylvain
          « Je suppose que vous parlez ici des bovins . »
          Il aurait suffit que vous lisiez le document, le tableau des vaches est en tête :

          agrireseau.qc.ca

          .


        • Attila Attila 4 juin 12:44

          @Attila
          Et le tableau correspond à ce que me disent mes voisins agriculteurs.

          .


        • Fantômas Fantômas 4 juin 13:08

          @sylvain
          En fait ils utilisent le calcul utilisé pour l’industrie... Entre en compte l’eau qui tombe sur les prairies, car, c’est bien connu, si on enlève les animaux des patures, cette eau ne tomberait pas...


        • Croa Croa 4 juin 15:50

          À Seth Bonnes remarques !
          Tant que l’herbe est verte elle désaltère autant qu’elle nourrit. Certaines espèces animales ne boivent jamais, c’est le cas des marmottes, raison pour laquelle elles ont besoin d’un écosystème vert et qu’elles doivent hiberner. (Il ne faut pas nourrir les marmottes qui se laissent très facilement tenter par du pain sauf que ça les fait crever !)
          C’est lorsqu’on nourrit les bêtes avec du foin qu’il faut aussi leur donner beaucoup d’eau.
          Je connais une dame qui a essayé de convertir ses chats au végétarisme comme elle mais elle a dû abandonner car ils ont été malades.


        • véronique 4 juin 20:17

          @sylvain

          Non les animaux boivent toute l’année.
          Mais vous avez raison de souligner la bizarrerie des chiffres.
          Elle est due au fait que pour le calcul des besoins en eau des animaux, on ajoute l’eau de pluie qui tombe sur les prairies. 


        • amiaplacidus amiaplacidus 3 juin 17:58

          Tout en admettant bien volontiers qu’en général on mange trop de viande, je ne peux que dire que le véganisme n’est en rien une solution, au contraire, il aggrave les problèmes.

          L’alimentation végane doit beaucoup à l’agro-industrie : c’est dans des usines que l’ont déstructure, par « cracking » (une technique venue de la pétrochimie), du blé (c’est un exemple) pour en extraire différents composants.

          Une première étape, la plus douce et plus ou moins traditionnelle, consiste à séparer farine, son et germe.

          Commence alors le gros du travail, par chauffage à haute température, on obtient et sépare divers constituants : protéines (par exemple du gluten), glucose, fibres, aleurones, dextrose, maltodextrine, polyols, colorants, etc. À partir du blé, on peut obtenir 10 à 15 composants.

          En utilisant d’autres végétaux, céréales diverses, légumineuse (les pois sont riches en composant), riz, on obtient encore plus de composants , soit des poudres (protéine, caséine, lactosérum, hydrolysat, peptide, caséinate, etc), soit des jus (glucose, glucose-fructose, etc).

          Ces composants, totalement « dévitalisés » par les traitements successifs sont ensuite utilisés pour « construire » de nouveaux « aliments » qualifiés de vegan et de bio (s’ils sont issus de produits de base bio). Mais cela est tout sauf bénéfique à la santé, on est en présence d’aliments ultra-transformés (AUT) qui doivent beaucoup plus à la technologie et à la chimie qu’à la nature. Et cela a des répercussions sur le microbiote intestinal et, finalement peut déclencher des pathologies sérieuses : digestives, métaboliques, cardiovasculaires, neurologiques, psychologiques, auto-immunes, etc.

          Pour se prémunir des AUT, il faut regarder la liste des ingrédients (Exxx ou autres) et rejeter ce qui en contient plus de cinq.

          C’est, au total, un processus qui enrichit les industriels (spécialement les industries allemande) et cela même si c’est un marché de niche (espérons qu’il le restera).

          .

          Sur le plan de l’émission de CO², le processus est tout sauf innocent : multiples transports : du champ vers l’usine de cracking, de cette usine vers les usines de fabrication des AUT, l’énergie utilisée dans ces diverses usines.

          Autre exemple de stupidité, les vegans aiment bien les avocats, mais ils oublient qu’ils faut plus d’eau pour produire 1 kg d’avocat que pour produire 1 kg de viande de volaille.

          .

          Au début de mon post, j’ai parlé que l’on mange trop de viande, selon les données de la diététique, l’idéal serait sur une semaine :

          1 jour avec une portion de viande rouge,

          2 jours avec une portion de volaille,

          2 jours avec une portion de poisson, dont au moins 1 jour avec un poisson gras (maquereau, sardine, hareng). Privilégier les herbivores et éviter les carnassiers (saumon, truite, même si c’est bon) qui en fin de chaîne alimentaire concentrent les polluants.

          2 jours sans viandes ou poissons mais avec des féculents.

          Une portion, c’est 120 g. pour une personne de 70 kg.


          • amiaplacidus amiaplacidus 3 juin 18:05

            @amiaplacidus
            Je complète, la liste des ingrédients est utile, mais il y a bien d’autres choses qui ne sont pas mentionnées, par exemple, les procédés de fabrication, ainsi, on ne saura jamais que le produit que l’on achète a été traité à très haute température sous pression, qu’il a été malaxé, filtré, distillé, etc, etc.


          • Croa Croa 4 juin 15:59

            À amiaplacidus, tu as sûrement raison mais lorsqu’on a été éduqué au repas traditionnel français viande & légumes en plat de résistance et qu’on ne peut plus se passer de certaines habitudes de vie comment faire sans ces galettes et autres remplacements de la viande dont je t’accorde que tous ces trucs sous plastique sont très suspects ?


          • Albert123 3 juin 18:10

            il suffit les zinzins wokistes


            • @Albert123
              +1 qu’ils nous laissent lesd plairs et arts de la table et qu’ils partent vivre en wokisikistan , la place est grande et est peuplée des plus progressiste d’etre eux nommés transgenre ou mieux indéterminés désormais
              un peu comme les gasteropodes qui eux aussi se satisfons de laitues et autres herbages fadasse smiley


            • Djapaskero Djapaskero 4 juin 01:18

              Il y a un aspect dans le véganisme qu’on oublie souvent, mais il faudrait bien réveiller les consciences, car le phénomène prend de l’ampleur : l’aspect criminel.


              En effet, quand on se rend compte que d’un point de vue purement scientifique, le véganisme est dangereux, il s’agit de mise en danger d’autrui par falsification idéologique.


              Le plus pernicieux dans ces théories véganes, c’est l’inégalité de tous les êtres humains face à ce régime alimentaire. En effet, certains SONT GÉNÉTIQUEMENT CAPABLE d’être véganes et d’autres non ! Les gens qui sont capables d’être véganes et qui n’ont aucun problème de santé se convertissent donc en CRIMINELS quand ils font l’apologie d’un diète qui peut parfois être fatale pour son adepte qui parfois, dans les familles les plus ferventes sont des enfants. Cela aggrave encore le crime.


              Mise à part les rares personnes qui peuvent se contenter d’un régime vegan sans carence, il y a des gens qui convertissent mal les caroténoïde en vitamine A, à cause d’une déficience de l’activité de la BCMO1. D’autres, déficients en vitamine K2 peuvent rencontrer des difficultés pour trouver les bactéries qui les synthétisent. D’autres personnes encore, peuvent ne pas avoir de bon niveau d’amylase dans la salive, ce qui crée un problème s’il changent leur alimentation et d’un coup consomment plus d’hydrates de carbone, (ce qui arrive toujours avec un régime vegan)… Tout le monde n’est pas pareil face au besoin en choline et la variation de l’activité de l’enzyme phosphatidylethanolamine-N-methyltransferase, ce qui les empêche d’être ainsi satisfait avec un régime vegan... NOTAMMENT LES FEMMES APRÈS LA MÉNOPAUSE ET LES ENFANTS.

              La carence en choline peut également augmenter le risque de problèmes neurologiques, cardiaques et entraîner des problèmes de développement chez les enfants.


              Toutes les carences citées au dessus sont résolues par la consommation de produits animaux. La prédisposition génétique est donc fondamentale, les véganes ont souvent de graves carences sans le savoir, ou sans “oser le savoir”.

              Un autre aspect, en effet, l’aspect pathologique est primordial pour comprendre ce courant de pensée qui s’apparente bien sûr à une religion.


              Le véganisme est également un délire du miroir éthico-religieux. Il se résume en fait à maquiller la peur de la mort en pseudo-empathie exacerbée envers « tout qui pourrait me ressembler le plus possible et mourrir injustement pour me nourrir ». La décomposition de la viande dans l’estomac du vegan représente la décomposition de son propre corps dans le sol.




              • Abolab 4 juin 18:29

                @Djapaskero

                Les omnivores sont bien plus carencés que les végétaliens qui ont une alimentation diverse et variée. La seule alimentation démontrée être capable de renverser les maladies cardio-vasculaires et métaboliques et de diminuer les risques de COVID est une alimentation la plus végétale et la moins transformée possible. 100% végétale et sans huile pour les maladies cardiaques, la première cause de mortalité dans le monde.


              • Djapaskero Djapaskero 4 juin 01:20

                Il est aussi très douteux éthiquement d’exiger que les aborigènes, par exemples, papous ou autres sociétés traditionnellement intégrées dans leur biotope naturel, souvent fort carnassières se passent de produits animaux. Il s’agit là d’un nouveau type de racisme : de nouveau, l’homme blanc donneur de leçons s’immisce dans un équilibre social complexe qu’il ne comprend pas (heureusement qu’il existe l’ethnographie pour essayer de remédier à cela) et exige des différentes ethnies des comportements qu’il ne leur correspond pas, qui plus est, peuvent les mettre en danger.


                Enfin, cet aspect assez critiqué du véganisme

                vaut la peine d’être cité :


                Le label vegan est un concept marketing inventé par l’agro-industrie pour :

                - Diviser (mieux régner)

                - Vendre des quantités astronomiques de soja (et autres produits : nouveau business, nouveau label, comme ont été le « light », le « diet » etc.)

                - Justifier par l’absurde la présence de monocultures intensives comme moyen principal de développement agronomique

                - DÉMOBILISER les activistes qui pourraient sans cela luter contre l’agro-business au lieux de perdre leur temp...


                • Seth 4 juin 12:08

                  @Djapaskero

                  La consommation excessive du soja est elle-même problématique et on entrouve partout. Pas seulement dans le tofu ou la sauce mais aussi dans les faux laits, yaourts, copies de steak (car beaucoup de vegan mangent des « copies » de viande ce qui prouve qu’ils ne se sont jamais fait à cette idée de ne plus consommer de produits animaux et à la nécessite de changer totalement leurs goûts alimentaires.

                  Un bonus pour les surfaces bios, concentration invraisemblable d’hydrates de carbone de toutes natures, incluant les « à la mode » (quinoa, amarante et autres chia), vecteurs de la bonne conscience et du déséquilibre alimentaire à la mode enj ville.



                  • lacerta itzi bitsy 4 juin 01:49

                    @Djapaskero

                    je te connaissait pas sous ce compte la smiley

                    mais oui tu as traiter les principaux probleme du « sectarisme vegane » qui est au vegarisme ce que les LGBT sont aux homo ... ou les antifa , a l’ antiracisme un activisme politique intrumentalisant des gens pour leur propre but .

                    tu l’ as tres justement fait remarquer , la veritable liberté est d’ adopter des comportement ( dans tout les domaine mais aussi alimentaire a condition de ne pas nuire aux autre , inversement se faire dicter une ligne de conduire sectaire est toujours une nuissance pour nous les etre libre ...

                    Ma femme est redevenu vegetarienne ( mange des oeuf , du lait , du poisson ) et a une bien meilleur santé que quand elle etait devenu vegane ...

                    et pourtant les proteine animale lui manque , des gens lui ont mit ca dans la tete dans une optique « spirituele » caché sous un pseudo cristianisme ...

                    j’ ais beau lui rapeller que jesus , mangeait l’ agneau a la paque juive , comme tout le monde meme si a d’ autre moment comme a cet epoque certain repas etait plus orienter vegetal , poisson , lait ou grain smiley

                    l’ important , c’ est d’ ecouter son corp et sa santé et non pas des gourou du net
                    qui sont peut etre meme pas vegan eux meme mais font du fric avec la credulité des gens ...

                    merci pour tes com plein de bon sens ...et sans agressivité non plus .


                  • Philippulus Séraphin Lampion 4 juin 09:03

                    La dentition de l’homme comporte des canines, ce qui montre que son alimentation carnée ne date pas d’hier.

                    Vous écrivez : « chercheuse en philosophie et militante pour les droits des animaux »

                    Et le droit des légumes, alors ? Quelqu’un s’en occupe ?

                    Sérieusement, il serait peut-être urgent de préserver ce qui reste comme arbres et autres végétaux dans les forêts équatoriales et tropicales. La question parait plus urgente que celle du véganisme, même si je n’ai, moi non plus, aucune affinité avec les vaches à hublots. Pas plus qu’avec les OGM présentés eux aussi comme des panacées.


                    • Attila Attila 4 juin 13:03

                      @Séraphin Lampion
                      Une manifestation canine exige une organisation très incisive !
                      Nypost

                      .


                    • Croa Croa 4 juin 16:04

                      À Séraphin Lampion,
                      Les canines ne prouvent rien. Certaines espèces de singes totalement végétariennes ont des canines plus longues que les nôtres !


                    • Adèle Coupechoux 5 juin 15:58

                      @Séraphin Lampion

                      En parlant d’OGM, il est en effet urgent de préserver ce qui nous restent de nature.
                      Et de tout faire pour qu’elle ne soit pas entièrement brevetée.

                      https://basta.media/Vandana-Shiva-fondation-Bill-Gates-philanthropie-capitalisme-neo-colonialisme-covid-Inde


                    • Aristide Aristide 4 juin 10:34

                      « On arrive ainsi, pour 1kg de bœuf à 15400 litres d’eau. Pour le kg d’agneau, 10400 litres ou encore 6000 litres pour le kg de porc » montre Jérôme Segal.


                      En gros les 15. 000 litres sont constitués des eaux bleues pour abreuver les animaux et irriguer les cultures nécessaires à leur alimentation soit 3,7 % et les eaux grises pour le nettoyage, etc pour 3%, soit en tout 7% en gros. Le reste les 93% sont des eaux vertes, les précipitations !!! Précipitations qui tombent même sans animal dessous !!!

                      Les boivins, ovins, caprins ... sont de vrais végans, eux. Ils sont donc respectueux de l’environnement assez paradoxal de vouloir éliminer ces élevages !!!

                      En réalité ces évaluations de consommation sont ridicules, lisez ceci, la conclusion :

                      Pour l’exemple « bœuf », l’eau prélevée atteint 335 litres, l’eau consommée 230 litres et l’empreinte eau consommative 35 litres. Mais les auteurs précisent que les résultats sont fortement dépendants de la localisation des systèmes d’élevage et que des travaux internationaux sont en cours pour stabiliser les méthodes de calcul. Quoi qu’il en soit, toujours selon le calcul « Pfister », la production d’un kilo de viande bovine en France nécessiterait autour de 50 à 70 litres d’eau par kilo de viande vive, et uniquement pour l’étape de l’élevage. Soit l’équivalent d’une douche !


                      • joletaxi 4 juin 11:03

                        @Aristide

                        tout ce que « vomit » la clique à Greta n’est que mensonges, manipulations, sur tous les sujets, et il se trouve un président pour nommer une extraterrestre pour mettre en pratique toutes ces élucubrations paraît que nous devons faire mieux que les teutons
                        Fort heureusement, si l’on peut dire, nous ne sommes pas les seuls, les teutons sont en plein délire vert, ils envisagent même de déterrer tout le réseau de canalisations de gaz(entr’autres mesures imbéciles)
                        Ils vont nous précipiter dans la récession la plus spectaculaire jamais vue, si pas dans la guerre,(comme toujours) leur position sur l’Ukraine sont loin d’être claires


                      • Seth 5 juin 17:34

                        @joletaxi

                        Ne soyez pas critique. Ce n’est pas parce que Thunberg serait Asperger qu’elle aurait un raisonnement bizarre.

                        Elle sait tout mieux que nous, même s’il n’y a qu’un ou deux sujets dans lesquels elle est encyclopédique, qu’elle ne connaît rien d’autre et qu’elle a de très gros problèmes de communication.

                        Et l’Egalité, merde !!!!!!

                        Mais elle est un peu passé de mode.


                      • zygzornifle zygzornifle 4 juin 10:38

                        Je me demande quel gout a la viande de Végan ?


                        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 juin 10:59

                          The big foutage of gueule ^^ :

                          Alternative proteins that can act as substitutes for traditional animal‑based food are attracting considerable financial investment, research attention and interest in the media as a pathway to meeting the nutritional needs and food demands of a predicted mid‑century population of 10 billion, in a healthy and sustainable manner. Many of these potentially disruptive alternatives are enabled by the Fourth Industrial Revolution and come with big promises– from reducing greenhouse‑gas emissions to transforming nutrition and health.

                          [...]

                          An important finding of this research is that showing the benefits of these products is not sufficient for consumers to adopt them. A much wider set of interventions will be required to accelerate uptake. To this end, the analysis in this report first uses social science techniques to look at a critical determinant of adoption : the interplay of narratives that are developing in regard to the costs and benefits of alternative proteins.


                          Meat : the Future series, Alternative Proteins


                          • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 juin 11:03

                            @bouffon(s) du roi

                            “You will own nothing, and you will be happy... and you will eat sauterelles" ^^



                          • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 juin 16:44

                            @Francis, agnotologue

                            bbb = 666

                             smiley

                            =>[.]


                          • Abolab 4 juin 18:17

                            @bouffon(s) du roi
                            Il n’y a pas besoin de protéines alternatives à la viande. Vous avez été lobotomisé comme l’ensemble de la population par l’industrie agro-alimentaire depuis votre naissance et le mythe de la « protéine complète ». Il y a toutes les protéines nécessaires dans les aliments végétaux natifs.


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 juin 19:17

                            @Abolab
                             
                            sauf erreur, ce sont les légumineuses qui apportent des protéines végétales.
                            À part réchauffer une boîte ou un bocal de conserve, comment les cuisinez vous  ?


                          • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 5 juin 14:43

                            @Abolab

                            Bien sûr dans les végétaux il y a des protéines, mais la meilleur est celle de l’oeuf car il possède les 8 acides aminés essentiels pour le corps.
                            Cela dit, ce n’était pas mon propos (chacun mange comme il veut, sa conscience est sienne), mais de pointer du doigt (encore) justement ce que vous dénoncez -l’industrie agro-alimentaire notamment-, mais aussi tout le contrôle, que ce soit la nourriture donc, l’argent, la santé, l’énergie, etc..
                            Ce contrôle qui est toujours le même, émanant des mêmes -disons- « groupes » dont le WEF (pour reprendre le lien plus haut) est un symptôme.


                          • cevennevive cevennevive 4 juin 11:49

                            Bonjour à tous,

                            Tiens, lorsque étant enfant, je gardais le troupeau de chèvres de mes parents, j’aurais dû apprendre à brouter !

                            Il est vrai que je refusais de manger du chevreau à cette époque, non pas par végétarisme, mais parce qu’ils étaient vraiment trop mignons...

                            Quand à l’eau que le troupeau consommait, elle venait de la rivière.

                            Le tofu, le soja, les steaks végés, beurk !


                            • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 4 juin 12:07

                               https://www.youtube.com/watch?v=z0O_VYcsIk8&ab_channel=AwakenWithJP

                              video sur :

                              si les mangeurs de viande se comportent comme des végans...


                              • charlyposte charlyposte 4 juin 13:00

                                Rien ne vaut une belle grosse vache des USA gonflée chez Michelin à la limite de l’implosion ! smiley



                                  • Seth 4 juin 17:43

                                    @Francis, agnotologue

                                    Quand j’étais gamin, on mangeait de la viande rouge et du foie pour la B12 justement. On a tendance a en manquer pas mal de nos jours. ?


                                  • Abolab 4 juin 18:23

                                    @Francis, agnotologue

                                    Les animaux d’élevage se font souvent supplémenter en B12... du fait de leur alimentation non naturelle, et même les omnivores se voient recommander une supplémentation après cinquante ans dans certains pays, comme les Etats-Unis.

                                    La B12 est produite par des bactéries spécifiques, elle n’est pas intrinsèque à la viande. Donc, le plus simple est de se supplémenter plutôt que de manger des animaux eux-mêmes supplémentés. C’est un court-circuit bien meilleur pour la santé, en l’attente de futures études pouvant possiblement éclaircir la question de notre propre production de B12 par notre microbiote, qui est actuellement totalement dénaturé par l’alimentation moderne.


                                  • véronique 5 juin 08:19

                                    @Abolab

                                    Les animaux d’élevage se font souvent supplémenter en B12

                                    ----------------------

                                    C’est une généralité trompeuse. Les animaux supplémentés sont essentiellement les porcs et les poulets élevés en hors-sol.
                                    En fait le mode d’alimentation des animaux a une forte influence sur la vitamine b12.
                                    Plus un animal est élevé dans des conditions qui respectent sa physiologie, et moins il y a besoin de le supplémenter. Sachant que la supplémentation a pour premier objectif d’améliorer le rendement (=on peut s’en passer, mais avec ça rapporte davantage).


                                  • charlyposte charlyposte 4 juin 13:11

                                    Et si on commencé par s’occuper des rats de Paris pour en faire un plat du jour à bon prix pour les bobos carnés ! smiley


                                    • Croa Croa 4 juin 16:08

                                      À charlyposte,
                                      Les rats de Paris sont empoisonnés. Par contre on peut se faire servir du rat dans certains pays asiatiques.


                                    • Seth 4 juin 17:21

                                      @Croa

                                      Pourquoi pas ? Perso j’ai eu mangé du hérisson. Pas mauvais. Et certains mangeaient de l’écureuil et autrefois le cochon d’inde se mangeait ; vous trouverez des recettes dans les livres de cuisine début XXème. Certains mangeraient du chat en Suisse (à voir).
                                      Nos cuisses de grenouille et nos escargots dégoûtent une bonne partie du monde. Manger du cheval est inenvisageable en Angleterre...

                                      La seule chose qui me choque un peu, c’est les insectes et les vers et larves de toutes sortes... Les rats ne me gêneraient pas du tout. Ca doit se cuisiner comme du lapin.


                                    • NiNi NiNi 4 juin 13:21

                                      Qu’il faille modifier très profondément les habitudes de consommation (surtout en occident et pas seulement dans le domaine alimentaire), c’est un fait. Cela serait de la sobriété ou de la décroissance, cette dernière d’ailleurs largement ignorée voire méprisée par « les gros qui parlent fort tout le temps ». Mais ce truc publicitaire nauséabond : « végane », c’est une idéologie absurde et à tendance fascisante qui n’a rien de naturelle, bien au contraire…


                                      • alinea alinea 4 juin 16:25

                                        @NiNi
                                        En Chine surtout, dorénavant ils sont plus nombreux que nous à manger de la viande deux fois par jour !! ils élèvent les cochons dans des immeubles !!des cochons français s’entend !


                                      • Seth 4 juin 17:45

                                        @alinea

                                        Dans certaines régions le régime est très carné. Cette image que toute l’Asie vit de riz et de soja est complètement fausse.


                                      • Abolab 4 juin 18:13

                                        @NiNi
                                        Ce qui n’a rien de naturel est de boire le lait des animaux et d’élever des animaux dans des conditions effroyables pour les charcuter, les vendre et les manger. Ce qui n’a rien de naturel non plus est ensuite de se faire charcuter soi-même par le bistouri d’un chirurgien pour traiter une maladie mortelle causée par la consommation de ces produits carnés et lactés.


                                      • NiNi NiNi 5 juin 18:43

                                        @Abolab
                                        in medio stat virtus


                                      • Pauline pas Bismutée 4 juin 13:29

                                        Certains amalgames sont quand même aberrants.

                                        Par exemple : être vegetarien/ vegetalien/ vegan n’implique pas de manger des steaks de soja ! Ça vient d’où, ca ? Des bobos parisiens ?

                                        Et je te rajoute le wokisme dans le mélange, allez, on attend le lavabo et le raton laveur.... et l’islamo gauchisme, hein, au point ou on en est.

                                        Ça me rappelle un peu les vaccins..... en tant que non vaccinée, je m’attends a toutes les conneries...

                                        Ah mince j’allais oublier Poutine et l’Ukraine... (personne pour les balancer dans la soupe ?)

                                        Faites attention, la vérole des méninges a l’air de se propager...


                                        • Xenozoid Xenozoid 4 juin 13:55

                                          @Pauline pas Bismutée

                                          tu sais pauline,ils se sont améliorer, dans les années 80 quand je disait que je ne mangeait pas de viande on m’amenait de la charcuterie tout en me traitant de lapin, ça me faisait rire, puis je leur disait que mon grand pere était charcutier /boucher/ traiteur et que charcuterie n ’était pas la merde en boite qu’il m’offrait...
                                          et maintenant well c’est a cause des vegans qu’on coupe l’amazonie,

                                          j’ai de l’humour aussi à la force d’etre traité de lapin,je les traite de cannibales, puis dernierement je leur dis : « mange , c’est du poutine » smiley


                                        • Pauline pas Bismutée 4 juin 15:35

                                          @Xenozoid

                                          T’inquiète, j’ai une bonne dose d’humour, mais je n’emmerde personne et d’ici a ce qu’on vienne tout nous mettre sur le dos parce que végétariens (et pas vaccinés... !),
                                          faut pas déconner non plus...
                                          Et meme pas voté Macron  !
                                          Aie aie aie, bonne pour l’asile... smiley !


                                        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 juin 17:25

                                          @Pauline pas Bismutée

                                          C’est le rôle du média : l’amplification, faire de l’opinion. Par exemple, d’un choix personnel, on crée un mouvement, une opinion, des ong, etc., toujours gouvernés par la même clique in fine.

                                          Il n’y a que le pouvoir et le rapport de force à remettre en question, le reste c’est de la poudre aux yeux ^^


                                        • charlyposte charlyposte 4 juin 13:34

                                          Les écolos n’ont qu’un but se faire du fric sur le dos des pauvres quand on sait que plus d’un milliard de gens sur cette planète meurent de faim et que les très riches se gavent jusqu’à plus faim et soif smiley je demande aux végans d’aller voir ailleurs si j’y suis... pôv cons smiley


                                          • Xenozoid Xenozoid 4 juin 15:21

                                            @charlyposte

                                            « mange c’est du poutine »


                                          • Xenozoid Xenozoid 4 juin 15:24

                                            @charlyposte padawan

                                            j’aime bien les gens plein de clichés


                                          • Pauline pas Bismutée 4 juin 15:27

                                            @charlyposte

                                            Euh... ?
                                            C’est du 3e degré ?
                                            Pas la peine de signer ’pov con", vous avez le droit a votre opinion, comme tout un chacun...


                                          • Attila Attila 4 juin 13:40

                                            Les vegan de Peta font rôtir une peluche au barbecue.

                                            Sauvons les nounours !

                                            .

                                            DogBBQ

                                            .


                                            • charlyposte charlyposte 4 juin 14:04

                                              Les végans ont du sang marron ou vert dans les veines ?


                                              • Croa Croa 4 juin 16:11

                                                À charlyposte,
                                                Marron c’est un sang de « vacciné », pas forcément végan. Le sang vert n’existe pas.


                                              • charlyposte charlyposte 4 juin 16:15

                                                @Croa
                                                Via le reptile c’est quelle couleur ?


                                              • Croa Croa 4 juin 16:25

                                                À charlyposte,
                                                Je sèche là !  smiley
                                                Sinon piqué par un vampire je sais : Transparent ! En plus tu te transformes en ton tour en vampire.


                                              • charlyposte charlyposte 4 juin 16:31

                                                @Croa
                                                Les lézards ont le sang vert smiley


                                              • Abolab 4 juin 18:37

                                                @charlyposte

                                                Les végans, qui mangent beaucoup de chlorophylle et qui ensuite font un petit bain de soleil, peuvent profiter d’un regain d’énergie au coeur même de leurs cellule (un boost d’ATP), du fait que la photosynthèse soit activée même chez les animaux mangeurs de végétaux. Mais leur sang n’est ni vert ni marron. Il a une couleur rouge saine et normale issue du fer présent dans l’hémoglobine. Le fer des végétaux est absorbé de manière plus intelligente que le fer se trouvant dans les produits animaux, souvent absorbé en excès quant à lui, ce qui cause du stress oxydatif dans l’organisme.

                                                Light-harvesting chlorophyll pigments enable mammalian mitochondria to capture photonic energy and produce ATP - PMC (nih.gov)


                                              • John  Captain Jack 4 juin 18:49

                                                Abolab Salut !

                                                « Les végans, qui mangent beaucoup de chlorophylle et qui ensuite font un petit bain de soleil, peuvent profiter d’un regain d’énergie au coeur même de leurs cellule (un boost d’ATP), du fait que la photosynthèse soit activée même chez les animaux mangeurs de végétaux. »

                                                 ???

                                                Les cellules humaines comme animal ne contiennent pas de chloroplaste ... 


                                              • Abolab 4 juin 20:13

                                                @ Captain Jack
                                                Bien sûr, ce n’est pas tout-à-fait la même photosynthèse que dans les plantes, avec les mêmes « objectifs » biologiques, mais c’est une forme de photosynthèse productrice d’énergie intracellulaire et dérivée des pigments de chlorophylle présents dans l’alimentation :

                                                Light-harvesting chlorophyll pigments enable mammalian mitochondria to capture photonic energy and produce ATP - PMC (nih.gov)


                                              • John  Captain Jack 4 juin 21:17

                                                Abolab,

                                                « Bien sûr, ce n’est pas tout-à-fait la même photosynthèse que dans les plantes »

                                                Je pense que tu aurais du prendre le carotène pour exemple !

                                                De manger des carottes tous les jours peux influencer sur le teint de peau ... Et c’est bien de le faire avant de passer ses journées sous le soleil, ça limite les coups de soleil et amplifie l’effet du bronzage !

                                                Mais la photosynthèse est spécifique aux végétaux ... Les humains comme les animaux ne possèdent pas de chloroplaste dans leurs cellules et n’ont donc pas dans leurs sacoches la possibilité de créer ce phénomène de photosynthèse ... smiley ...


                                              • etonne 4 juin 14:36

                                                un vegan n’utilise rien venant de l’animal

                                                un homme est un animal, la femme est un animal

                                                l’animal homme ne doit donc pas se servir de l’animal femelle pour copuler

                                                conclusion l’espèce vegan s’éteindra toute seule par principe


                                                • alinea alinea 4 juin 17:28

                                                  @etonne
                                                  Le vegan serait homo ?


                                                • Radix Radix 4 juin 14:38

                                                  Bonjour

                                                  Petite mise au point sur les consommations d’eau faramineuses que vous citées.

                                                  Tout d’abord : une vache pisse !

                                                  Je sais, cela peut faire un choc et je suis conscient que cette découverte, pour vous, peut créer un réel traumatisme.

                                                  Donc elle pisse et ainsi elle restitue la majeure partie de l’eau consommée qui va être recyclée naturellement, dans le cas du pâturage, ou artificiellement dans le cas de l’élevage intensif.

                                                  Si cela n’était pas le cas l’eau aurait quasiment disparue de la planète !

                                                  Maintenant si elle boit l’eau de la rivière celle-ci n’ira pas se jeter dans la mer elle va faire un petit détour dans l’estomac de la vache, pisse et recyclage avant de finir par atteindre, une fois purifiée, une nappe phréatique et finir par couler dans le robinet de la cuisine.

                                                  Ainsi on peut en conclure qu’un végétalien qui ne veut rien absorber de ce qui vient d’un animal devrait... arrêter de boire de l’eau !

                                                  Radix


                                                  • charlyposte charlyposte 4 juin 16:13

                                                    @Radix
                                                    En fait il suffit de déviander la viande ! smiley


                                                  • Attila Attila 4 juin 16:18

                                                    @Radix
                                                    « Tout d’abord : une vache pisse ! »
                                                    C’est évident pour les anciens qui se rappellent du vieux dicton : Il pleut comme vache qui pisse !
                                                    Nous fonctionnons comme les vaches : quand on boit du pinard, on pisse aussi :
                                                    La composition du vin, c’est avant tout de l’eau, jusqu’à 85%

                                                    .


                                                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 juin 17:32

                                                    @Radix

                                                    Attendez, c’est pas fini. Bientôt on va pouvoir boire la pisse et la merde (si si) direct, et en plus la machine, l’Omniprocessor fait de l’électricité...

                                                    merci Bill ^^


                                                  • Xenozoid Xenozoid 4 juin 14:47

                                                    j’ai aussi remarqué que avx aime bien remettre la discution et je ne suis pas sure qu’on voit l’ombre de l’a(c)(u)teur, dans cette discution qui n’en est pas une,déjà vu,vive les cli-k-chés


                                                    • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 4 juin 15:20

                                                      L’auteur est pour l’extermination de certaines espèces animales comme les poules, les vaches etc... qui ne doivent leurs existences que grâce à l’espèce humaine dont l’omnivorité a permis d’acquérir son intelligence.... en voie de disparition chez les véganes,

                                                      Est ce que les véganes approuvent l’assassina d’une espèce appelée Homme ?


                                                      • Abolab 4 juin 18:10

                                                        @MAUGISMICHEL

                                                        La biodiversité animale n’est clairement pas promue par l’élevage. Les végans prônent plutôt des refuges pour animaux, dans lesquels ceux-ci peuvent vivre leur vie d’animaux de la naissance à leur mort naturelle dans de bonnes conditions.


                                                      • Croa Croa 4 juin 16:20

                                                        Le véganisme est une forme extrême de végétarisme qui pour moi ne se justifie pas mais qui se respecte (à chacun ses idées !).
                                                        *

                                                        Si on ne pique pas ses œufs à la poule on est très rapidement envahi par les poules et les coqs ! Pareil pour la vache qui produit bien plus de lait que le veau n’en a besoin (il faut reconnaître tout de même qu’il y a des raisons à ça dont l’homme est responsable en ayant notamment sélectionné les races les plus productives de lait.) 


                                                        • alinea alinea 4 juin 17:26

                                                          @Croa
                                                          Pas si l’on ne met pas de coq !! ce qui prouve que l’œuf n’est pas forcément une future vie. Mais ça, c’est comme les talibans : du passé on fait table rase, donc, pas de détails.


                                                        • Abolab 4 juin 20:09

                                                          @Croa
                                                          Manger végétalien est le seul omnivorisme sain et naturel. Omnivorisme veut dire manger diversifier et non spécialisé : il existe une abondante diversité de plantes et graines comestibles. Boire le lait d’autres animaux ou manger de la viande, ce n’est plus de l’omnivorisme, c’est du désespoir et du suicide environnemental collectif.


                                                        • alinea alinea 4 juin 16:20

                                                          C’est un peu léger !! à la question : que faites-vous des animaux domestiques depuis des milliers d’années, sous-entendu qui sont incapables de revenir à l’état sauvage : s’il y en a plus c’est pas grave.

                                                          Mais à la question, avant cela, que faites vous des naissances non régulées ; réponse, rien !

                                                          Les vegan sont le pur produit de notre monde insensé. Personnellement je suis végétarienne, mais je ne suis pas le centre du monde donc, tant qu’il y a du cuir, je porte des chaussures en cuir. Je mange des œufs parce qu’un œuf n’est même pas un embryon. Je mange du miel, parce que le miel fait comme je le faisais, ne prive pas les abeilles ; c’était du gagnant gagnant avant la folie spéculatrice, et les maladies importées par des « centres du monde » !

                                                          Il y a des gens qui ont besoin d’héroïsme, de privation et de s’en trouver reconnus ; ils ne sont pas dérangeants sauf dans les leçons qu’ils donnent et leur courte vue.

                                                          Je me suis fâchée avec un fille super sur ce site ( enfin c’est elle qui m’a jetée) quand je racontais qu’une grande militante vegan anti corrida et tout et tout, donnait des coups de pieds dans les flancs d’un cheval qu’elle avait en pension, parce que, pas trop bien nourri, il se précipitait sur le petit tas de foin, pour passer avant les autres.

                                                          Je préfère choyer mes chevaux plutôt que n’avoir pas de chevaux ; parce que les vegans qui se respectent n’ont, normalement, ni chien ni chat ni chevaux, tous si malheureux dans les mains d’un humain.


                                                          • Soucougnan Soucougnan 4 juin 17:20

                                                            @alinea
                                                            « à la question, avant cela, que faites vous des naissances non régulées ; réponse, rien ! »
                                                            ____________

                                                            Il me semble quand même qu’avant de se poser cette question hautement délicate, il serait sain de se demander si la Terre peut nourrir tous les humains de façon équilibrée ? Or la réponse est oui ! Nul besoin de verser dans l’eugénisme, tout le monde pourrait se nourrir si tant est que les mieux nantis acceptaient de manger moins de produits d’origine animale (inutile de stopper complètement). Ainsi les terres actuellement vouées à l’alimentation du bétail pourraient utilisées pour les humains. Nous parlions dans votre fil de l’altruisme, or n’est-ce pas précisément cela l’altruisme : agir dans le sens d’autrui de façon purement désintéressée et non parce que nous serions guidés par l’illusion née de l’empathie, que la douleur d’autrui est la nôtre ?


                                                          • alinea alinea 4 juin 17:25

                                                            @Soucougnan
                                                            Ah con, comme on dit ici !!
                                                            Je parlais des troupeaux !! la tuerie des petits est une obligation quand on élève puisqu’il n’y a plus de prédateurs pour réguler...alors la question était : qu’est-ce qu’on fait des millions de bêtes dans dix ans ? Ou alors on les laisse crever sur le bord des routes ? Enfin tout scénario qui n’enchante personne, même les pas végans !!
                                                            Sinon, bien d’accord avec vous, je pense bien que l’on peut tous vivre agréablement sur cette planète, à condition d’être frugal et pas goinfre ; pas comme les riches qui veulent nous éliminer !!
                                                            Toutes mes excuses, ça ne m’a même pas effleurée, l’ambiguïté !


                                                          • John  Captain Jack 4 juin 17:34

                                                            Soucougnan Salut !

                                                            « Ainsi les terres actuellement vouées à l’alimentation du bétail pourraient utilisées pour les humains. »

                                                            Tu procéderais, enfin je veux dire tu l’envisagerais de quelle façon ?


                                                          • nono le simplet 4 juin 17:37

                                                            @alinea
                                                            pas comme les riches qui veulent nous éliminer !!
                                                            j’ai bien fait de faire un tour ... c’est un festival ... smiley


                                                          • alinea alinea 4 juin 17:49

                                                            @nono le simplet
                                                            t’as pas d’humour, méfie-toi !!ceci dit le but des cinglés mondialistes est véritablement de supprimer toutes ces bouches inutiles... renseigne-toi.
                                                             


                                                          • alinea alinea 4 juin 17:50

                                                            @ Captain Jack
                                                            On bouffe des céréales, directement, sans passer par la viande qui en mange dix fois plus que nous, pour un apport égal en protéines.


                                                          • John  Captain Jack 4 juin 17:55

                                                            Alinea Salut !

                                                            « On bouffe des céréales, directement, sans passer par la viande qui en mange dix fois plus que nous, pour un apport égal en protéines. »

                                                            Oui ok ! mais le souci n’est pas là pour moi ... Parce que tu sais bien, la viande ne mange pas que des céréales ... »


                                                          • Soucougnan Soucougnan 4 juin 17:57

                                                            @alinea
                                                            « alors la question était : qu’est-ce qu’on fait des millions de bêtes dans dix ans ? »
                                                            ____________

                                                            Quand bien même on le voudrait, on ne parviendrait pas à stopper brutalement la consommation de viande. Sur 10 ans, si l’on réussissait à réduire de moitié la part de notre alimentation en produits animaux, ce serait déjà une flamboyante victoire et ça ne poserait aucun problème d’adaptation. Mais c’est sûr, il y aurait beaucoup moins d’animaux de ferme. C’est le but...


                                                          • Soucougnan Soucougnan 4 juin 18:06

                                                            @ Captain Jack
                                                            « tu l’envisagerais de quelle façon ? »
                                                            _____________

                                                            La baisse de la consommation de produits animaux engendrant la réduction progressive des élevages, il s’en suivrait une baisse de la demande en produits pour l’alimentation animale et une hausse de celle pour l’alimentation humaine. L’offre n’a plus qu’à s’adapter à la demande.


                                                          • Seth 4 juin 18:10

                                                            @Soucougnan

                                                            Ce qu’il faudrait surtout c’est manger de tout en quantité « normale » mais des produits locaux, fermiers et de saison. Et non des asperges venant du Pérou en plein mois de novembre.

                                                            Les vaches mangent de l’herbe ou du foin et non des tourteaux du soja pour lequel on a déforesté l’Amazonie, etc, etc...
                                                            C’est pas bien compliqué. Mais c’est plus facile en petites villes de province que dans les métropoles.

                                                            Une Culture existe aussi en fonction de la Nature, et la mondialisation impliquant l’acculturation entraîne de fait la disparition des nourritures locales en relation avec la Nature au profit des MacDo et autres réjouissances exotiques en toutes saisons.


                                                          • Soucougnan Soucougnan 4 juin 18:12

                                                            @Seth

                                                            « Ce qu’il faudrait surtout c’est manger de tout en quantité « normale » mais des produits locaux, fermiers et de saison. Et non des asperges venant du Pérou en plein mois de novembre. »
                                                            ____________

                                                            Ça n’est pas faux !!!! 


                                                          • John  Captain Jack 4 juin 18:14

                                                            Alinea,

                                                            Ce que je veux dire c’est, elle deviennent quoi les prairies naturelles ? Chez moi c’est ce qui constitue la majorité du paysage et chez ma grande tante à Saint Étienne de Baïgorry c’est carrément pire c’est vert de chez vert ... Alors du coup plus de mouton et de chèvres en pâturage ... D’arriver sur place en imaginant que je ne verrais malheureusement plus ça ben m’ennuie un peu en fait !


                                                          • John  Captain Jack 4 juin 18:17

                                                            Soucougnan,

                                                            Ok et merci pour la réponse ... Mais du coup elles deviennent quoi les prairies naturelle ... Du style → En montagne c’est quant-même les troupeaux qui entretiennent le mieux le paysage ...


                                                          • Seth 4 juin 18:20

                                                            @alinea

                                                            Les céréales, mollo ; c’est des hydrates de carbone. Plutôt des légumineuses, même si ça fait péter (pas autant que les topinambours quand même) smiley


                                                          • charlyposte charlyposte 4 juin 18:36

                                                            @nono le simplet
                                                            Protège tes tomates...y va tomber des tombereaux ! smiley


                                                          • alinea alinea 4 juin 21:20

                                                            @ Seth
                                                            Il faut un mélange des deux pour profiter des protéines !
                                                            Tous les plats populaires de toutes les contrées font ça : haricots rouges/ maïs. POIS CHICHES/ COUSCOUS. lentilles dalles/riz ; je ne trouve pas l’équivalent chez nous !


                                                          • alinea alinea 4 juin 21:22

                                                            @ Captain Jack
                                                            Pas d’inquiétude pour vos prairies ( pays basque ?) : il faut virer d’abord tous les élevages en batteries, cela provoquera l’agrandissement ou la création d’autres troupeaux.


                                                          • Clocel Clocel 4 juin 21:40

                                                            @alinea

                                                            La recette des Idli de Johnny ! smiley


                                                          • alinea alinea 4 juin 22:40

                                                            @Clocel
                                                            I keep it, thank you


                                                          • Clocel Clocel 4 juin 22:47

                                                            @alinea

                                                            Avec du chutney, une tuerie ! smiley


                                                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 juin 23:25

                                                            @Clocel
                                                            Quel chutney ? C’est vaste et tellement bon .


                                                          • Iris Iris 4 juin 23:32

                                                            @Aita Pea Pea
                                                            Je dirais mangue, vu le plat


                                                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 juin 23:37

                                                            @Aita Pea Pea
                                                            bon , mange verte minima six mois en bocal , avec un steak ...rhaaa


                                                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 juin 23:42

                                                            @Iris
                                                            Vouais... Mangue verte et minima six mois dans le bocal ...une tuerie...


                                                          • Iris Iris 5 juin 00:11

                                                            @Aita Pea Pea
                                                            Le chutney mango qu’on mange chez les rosbifs avec les plats indiens m’a l’air plutôt jaune. C’est délicieux aussi.


                                                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 juin 00:23

                                                            @Iris
                                                            j’ai une copine qui fait du chutney pomme poire ...a tomber. Va falloir que je m’y mette...


                                                          • Clocel Clocel 5 juin 08:35

                                                            @ Aita Pea Pea

                                                            Bhé... C’est comme tu aimes man, oignon, mangue...

                                                            Mes plus proches voisins sont sud-africains, ils font le leur « maison » et la composition est tenue secrète !

                                                            Il y a une guerre du chutney entre l’Inde, l’île Maurice, l’Afrique du sud et la Grande-Bretagne...

                                                            Foie gras, chutney et... pain à la bière... les 70 vierges du paradis peuvent aller se rhabiller ! smiley


                                                          • Seth 5 juin 09:41

                                                            @alinea

                                                            Vous avez aussi l’adas polo iranien. C’est du riz « pilaf » cuit à la persane avec des lentilles et des raisins secs. C’est un plat complet et c’est délicieux.
                                                            Mais la cuisson est moins facile que ce plat-ci et c’est assez long à préparer.


                                                          • Seth 5 juin 10:34

                                                            @Seth

                                                            Du coup je suis en train d’en préparer mais avec de la pintade. Et quelques dattes en plus.
                                                            Je me souhaite bon appétit et à vous aussi bien sûr.


                                                          • alinea alinea 5 juin 11:03

                                                            @Seth
                                                            J’ai trouvé ça, c’est bon ? ( comme recette je veux dire !!)
                                                            Wanderistan - Recette d’Iran : Adas Polo


                                                          • Seth 5 juin 12:45

                                                            @alinea

                                                            C’est pas mal. Il vous indique le moment le plus délicat : la pré-cuisson du riz. Plutôt 4mn que 9. C’est la clef du riz non collant. Il faut qu’il lui reste un noyau dur et le rincer sous l’au froide immédiatement.

                                                            Pour le rinçage du riz, commencez dès votre lever : vous aurez mis le riz la veille dans une gamelle et en vous levant vous le recouvrez d’eau, vous le touillez et vous allez déjeuner tranquille. A votre retour, l’eau doit être comme du lait. Vous la videz er re-rincez le riz 3 à 4 fois. Ensuite vous mettez le riz à tremper (2 à 3 h, pas plus). Ca a aussi son importance. De toute façon en général la première fois qu’on fait un polo, il colle alors que tous les grains devraient être séparés et il devrait être ultra-léger.
                                                            Mettez pas mal de l’huile mais aussi du beurre. Le meilleur tahdig (fond de la casserole mot à mot) est fait de riz seul. Il y a des trucs... mais c’est trop long à expliquer. Le tahdig doit se décoller tout seul en le soulevant avec une palette de bois, le fond de la gamelle doit être impeccable. On le sert aux personnes que l’on respecte mais aussi aux enfants qui adorent le croquant, soit sur le riz ou sur un plat séparé.

                                                            C’est la saison des haricots verts, testez le loubia polo qui peut se préparer sans viande. Il est ultra populaire. Il faudrait lui rajouter une épice rare ici : le golpar (fleur-plume mot à mot). On peut le remplace par une 1/2 cc de cumin et un quart de cannelle, mais ce n’est pas tout à fait pareil, il lui manque le volume gustatif.

                                                            Le safran n’est utilisé (en infusion, jamais saupoudré) le plus souvent en cas de fête et n’est pas indispensable dans ce type de plat (ce n’est pas du shirin polo ou du fesendjan), c’est bien plus cher que l’or alors doucement.

                                                            Ca se sert comme toujours avec le sabzi (verdure) salade, coriandre, persil, menthe, tareh, etc et radis. Et du yaourt (à moins que vous ne buviez du dough), fromage, noix, grenades (saupoudrées d’un peu de golpar), poivron, tomates, oignon, etc....

                                                            Désolé d’avoir été un peu long...


                                                          • alinea alinea 5 juin 13:11

                                                            @Seth
                                                            Vous n’avez pas été long du tout ; je vais essayer, quand j’aime je récidive, je m’approprie et fais à ma manière en respectant la base des règles. J’ai cuisiné longtemps indien, très longtemps ; un jour que je recevais « en grandes pompes » des amis, j’ai suivi une recette sur un vieux bouquin anglais ( qui m’avait initié)... tout le monde a trouvé ça bon, par politesse ou vraiment, mais j’ai confirmé mon opinion qu’il faut habiter ce que l’on fait, de l’intérieur, pour que ce soit succulent, personnellement j’avais trouvé cette recette médiocre ! Alors, on apprend, et quand on sait on met sa patte : c’est la manière orientale !!
                                                            Merci, j’adore renouveler mes habitudes, et puis comme depuis quelques temps je cuisine peu, j’apprécie les coups de pouce qui me donnent envie de !!


                                                          • Seth 5 juin 13:21

                                                            @alinea

                                                            La suite,

                                                            Il y a un truc qui manque dans la recette et qui est indispensable et très important :

                                                            Quand on a fait frire l’oignon on met le curcuma (en quantité raisonnable), et ensuite il faut rajouter un peu de concentré de tomate pour éviter que le curcuma ne brûle et pour le goût. Il y en a dans tous ces plats. Une cuillère à soupe, avant de rajouter l’eau, c’est systématique et ne pas traîner quand l’odeur du curcuma monte, sinon ce serait amer, le curcuma ayant crâmé.
                                                            `
                                                            Et avant de mettre les lentilles, mettre des raisins secs préalablement gonflés dans l’eau pendant une heure. Mettre les lentilles au dernier moment pour qu’elle prenne le goût sans recuire : elle finiront de cuire à la vapeur ensuite.

                                                            Vous pouvez rajouter des dates (pas trop) Mazafati ça va sans dire et éventuellement des zereshk (baies séchées d’épine-vinette) trempées dans l’eau donnant un gout acide.

                                                            En fait il faut avoir un peu d’expérience de cette cuisine pour comprendre comment ça marche... Ou découvrir avec le temps.


                                                          • Seth 5 juin 13:48

                                                            @Iris

                                                            Chez les angliches, il y a le Branston Pickle inspiré de l’Inde. Industriel et vendu en grandes surfaces de nos jours. je vous l’accorde
                                                            C’est fait avec nos légumes (carottes, choux fleus, etc, mélange en fonction des saisons coupés en morcaux, mélasse, vinaigre, épices), sucré-acide. Indispensable avec les très bons cheddar dans le Ploughman Lunch. C’est carrément addictif.
                                                            J’ai honte mais je le reconnais, c’est un des rares produits de ce type que j’achète.


                                                          • Soucougnan Soucougnan 7 juin 01:26

                                                            @alinea
                                                            « je ne trouve pas l’équivalent chez nous »
                                                            ___________

                                                            Il y a les dombrés, c’est un plat des Antilles françaises, donc ça compte pour la gastronomie française.


                                                          • baliste 7 juin 01:40

                                                            @alinea
                                                            « je ne trouve pas l’équivalent chez nous ! »

                                                            Ben toutes les soupes avec des haricots .... mangé avec du pain ;)
                                                            On a chacun notre façon de mangé les céréales , le riz , le couscous etc et le pain .


                                                          • alinea alinea 7 juin 14:09

                                                            @Soucougnan
                                                            Il y a quoi à côté des haricots ? c’est protéinique ?
                                                            On ne mange pas les lentilles avec des céréales en France, traditionnellement, mais avec de la viande, non ? Les haricots avec du mouton... quand je vois que les gens se croient nés de la dernière pluie alors qu’ils sont juste le fruit de centenaires d’habitudes !! laissez-moi rire !!


                                                          • Soucougnan Soucougnan 7 juin 16:23

                                                            @alinea
                                                            « On ne mange pas les lentilles avec des céréales en France »
                                                            ___________

                                                            C’est la nourriture que les maîtres donnaient à leurs esclaves dans les plantations des Antilles. Aujourd’hui c’est un mets de choix dont les touristes raffolent quand ils viennent aux Antilles. Les haricots doivent tremper toute la nuit. Ils cuisent avec une échalote du girofle, du thym, des feuilles bois d’Inde ou du laurier. Il faut qu’ils soient crémeux et on peut pour cela en écraser quelques-uns. On rajoute le sel en dernier avec des galettes de farine jetées dans l’eau. Les galettes sont réalisées avec de l’huile d’olive, une banane écrasée, de l’eau, du sel et de la farine. On peut remplacer la banane par un œuf si l’on n’aime pas le mélange sucré salé (c’est mon cas). L’œuf ou la banane c’est pour rendre la pate tendre en bouche et c’est important car sinon c’est élastique et ce n’est pas agréable. On fait recuire les haricots et les galettes dix ou quinze minutes avec un habanero frais et entier. Il ne faut pas le crever sinon tout est à jeter. Le piment doit juste donner son parfum pas son piquant. Le plat s’accompagne d’une vinaigrette à l’oignon. On émince finement un oignon, on met du sel, une cuillerée de vinaigre et du piment à profusion cette fois, on laisse reposer un peu et on couvre d’une huile neutre, du colza par exemple. On le sert avec un morue sèche que l’on aura préalablement dessalée et fait bouillir. Bon, j’imagine que ce que mangeaient les esclaves c’était juste les haricots cuits à l’eau avec les boulettes de farine et de la morue sèche car ça coûtait à l’époque moins cher que la viande. Les maîtres devaient se demander pourquoi leurs esclaves mangeaient avec autant d’appétit cette vilaine chose. Maintenant les békés adorent ça, quel retournement de situation hein ? smiley


                                                          • baliste 7 juin 22:54

                                                            @alinea
                                                            Bon je répète .... le pain c’est fait avec quoi ? En France on mange tout avec du pain (qui est fait avec des céréales ).
                                                            Je comprend pas que vous ne vous en rendiez pas compte ...


                                                          • Eric F Eric F 4 juin 17:31

                                                            Merci au jeune auteur d’avoir ’’affronté’’ la publication et la contradiction sur le présent site.

                                                            La consommation ’’omnivore’’ prédomine depuis les origines de l’humanité dans la plupart des civilisations, hormis quelques exceptions qui considéraient que les ’’âmes’’ se perpétuent en se transmettant entre les vivants des différentes espèces.

                                                            A notre époque se pose une nouvelle question, celle de l’ampleur des impacts pour la planète de la consommation de viande non plus pour quelques dizaines millions ou centaines de millions d’habitants, mais plusieurs milliards. L’élevage en pleine verdure tend à être remplacé par l’élevage en batterie, non seulement pour la volaille mais aussi les animaux plus grands, outre le problème de maltraitance, il y a ’’artificialisation’’ des apports en eau et nourriture, plus consommateurs de ressources.

                                                            La mouvance végane n’englobe pas seulement des aspects diététiques et environnementaux, mais un aspect quasi-mystique qui rappelle les religions où les âmes migrent entre les différentes espèces -la notion d’anti-spéciste reprend cette identité d’essence entre les vivants-.

                                                            Comme souvent, la tendance est issue de la culture anglo-saxonne (la cause animale l’emporte parfois dans leurs préoccupations sur les problèmes sociaux). Il y a radicalisation idéologique à partir de vrais problèmes -un juste équilibre est à trouver car l’élevage intensif généralisé mène au mur, et la surconsommation de viande (notamment de viandes rouges) est nocive pour la santé-.
                                                            Il y a aussi une récupération affairiste, le business vegan (comme le bio, le halal ou encore le gay friendly) constitue un secteur de marché en expansion.


                                                            • Abolab 4 juin 18:05

                                                              @Eric F

                                                              Bien « devin » sait ce que mangeaient nos ancêtres... Une chose est sûre, avant l’utilisation du feu, nous mangions cru... et vivions originellement dans les tropiques là où les fruits, les feuilles et racines tendres composaient principalement notre alimentation, et ce qui gouverne toujours aujourd’hui notre génétique. La culinarité, l’abondance de produits carnés et lactés d’animaux qui n’ont plus rien à voir avec les animaux sauvages (en voie de disparition), et la transformation des produits alimentaires par l’industrie et la cuisson constituent une expérience chimique pour notre organisme pour le moins hasardeuse, dont les résultats sont manifestement les épidémies de maladies chroniques, de surpoids ou d’obésité que nous connaissons aujourd’hui.


                                                            • jjwaDal jjwaDal 6 juin 13:08

                                                              @Eric F
                                                              Oui, nous somme omnivores depuis longtemps mais il faut ajouter à cela que nous avons été des mangeurs de viande à la marge pendant l’essentiel de notre histoire, sur l’essentiel des surfaces terrestres conquises. Alors bien sûr , dans les régions polaires où rien ne pousse on avait adaptation locale au régime fortement carné, pendant les glaciations aussi où les seules réserves alimentaires accessibles aux humains étaient majoritairement carnées, mais sinon sur l’essentiel de notre existence en tant qu’espèce (disons 2 millions d’années) y compris donc avant l’invention de l’agriculture nous avons eu une alimentation très largement végétalisée, saisonnière, locale, et donc très variable spatialement et temporellement.
                                                              C’est attesté par l’archéologie, par notre anatomie qui est entièrement adaptée à un régime très fortement végétal (larges molaires, très long intestin, très bon équipement pour digérer l’amidon, etc...) ce qu’aucun carnivore n’a.
                                                              Il se trouve que la « civilisation » a émergé du dernier âge glaciaire où notre espèce a dû une part de sa survie à la consommation de viande, qui à l’époque avait l’avantage de nous protéger de la carence en protéines et nos compagnes de la carence en fer. Cela a laissé des traces dans la psyché collective.
                                                              En 2022, consommer de la viande pour survivre, ou pour éviter une carence en protéines ou en fer, est facilement évitable, vu l’abondance des céréales et légumineuses accessibles toute l’année.
                                                              En fait notre régime hyper carné aurait été favorable à notre espèce pendant l’essentiel de son existence, quand les alternatives étaient ni évidentes, ni omniprésentes, ni permanentes et nos effectifs très faible. En 2022, tout a changé et c’est en fait une catastrophe collective.
                                                              De même un régime végan pendant l’essentiel de l’existence de notre espèce lui aurait été probablement fatal. Aujourd’hui c’est l’horizon vers lequel nous devons probablement aller, sans en faire un religion.


                                                            • alinea alinea 7 juin 14:18

                                                              @jjwaDal
                                                              Pas vegan : vegan est un truc new age qui ne veut rien dire : aucune exploitation animal : et l’homme ; ce n’est pas un animal ? Aucune consommation autre que ce que l’on fabrique soi-même ? Pourquoi pas : les Amishs pas exemple, et encore ; or le vegan hystérique autour des arènes est loin d’être Amish !!
                                                              Car ni bagnole ni carburant, ni fringue ni habitation conventionnelle. En occident, rien sans exploitation... et ailleurs non plus, mais ailleurs il n’y a pas de vegans !


                                                            • jjwaDal jjwaDal 7 juin 16:49

                                                              My bad... Je voulais dire « végétalien » bien sûr. D’accord avec ce que tu dis bien sûr.


                                                            • charlyposte charlyposte 4 juin 17:39

                                                              Je me propose pour héberger une végane pendant une semaine smiley voici le menu : marguerites grillées le matin avec du beurre végétale...le midi se sera salade de pissenlit en finissant le soir avec une bonne soupe d’orties...avec en dessert, une glace à l’eau, comme quoi une végane c’est pas cher et ça peut rapporter gros ! à méditer smiley


                                                              • SilentArrow 4 juin 18:07

                                                                @charlyposte

                                                                "La végane à s’engraisser coûtera peu de son ;
                                                                elle était quand je l’eus de grosseur raisonnable "


                                                              • charlyposte charlyposte 4 juin 17:55

                                                                Les climatophiles nous disent ya pas d’eau en France ? DES TROMBES D’EAU HIER ET CE JOUR presque partout en France ... LOL smiley ou que vous soyez vous n’êtes pas à l’abri d’une quelconque noyade .... un conseil, sortez avec une bouée dés fois que !


                                                                • Pauline pas Bismutée 4 juin 18:07

                                                                  @charlyposte

                                                                  Sauf que dans le cycle de l ’eau, la plus importante, c’est celle qui tombe en hiver.
                                                                  Charly, foncez sur le saucisson, mais mollo sur le pinard, parce que la.... smiley


                                                                • charlyposte charlyposte 4 juin 18:12

                                                                  @Pauline pas Bismutée
                                                                  LOL... j’ai mis le pinard en hauteur ; l’eau dans le vin j’aime pas trop.


                                                                • Seth 4 juin 18:28

                                                                  @charlyposte

                                                                  Ici l’orage est en train de revenir. Et tant mieux.


                                                                • charlyposte charlyposte 4 juin 18:40

                                                                  @Seth
                                                                  Je suis en plein dans l’oeil du cyclone qui arrive par delà les collines droit vers moi ! ça va péter dur ! hum smiley


                                                                • nono le simplet 4 juin 18:47

                                                                  @charlyposte
                                                                  à Hyéres ... pfff 3 gouttes ...


                                                                • charlyposte charlyposte 4 juin 18:52

                                                                  @nono le simplet
                                                                  Sauf que là je suis pas très Loin des grottes de Lascaux ! HUM... smiley


                                                                • Croa Croa 4 juin 20:41

                                                                  À charlyposte,
                                                                  Les trombes d’eau ne font pas de bien au jardin. Ça ravine et ça part tout de suite à la rivière.


                                                                • Seth 4 juin 21:03

                                                                  @charlyposte

                                                                  Alors il y a une vingtaine kms entre nous. Ici l’orage traîne ; ça s’était décoiuvert et ça vient de se recouvrir, ça devrait péter...


                                                                • Seth 5 juin 12:49

                                                                  @Croa

                                                                  Ca ne peut pas faire de mal : chez nous les rivières sont déjà au plus bas. smiley

                                                                  Mais c’est vrai que le sol étant très sec, la percolation est ultra faible et les plantes absorbent le peu pénétrant en surface. Rien rien en profondeur, sans effet sur les nappes phréatiques.


                                                                • SilentArrow 4 juin 18:00

                                                                  La consommation végane, une réelle solution

                                                                  Bouffer des végans ? On n’est pas des cannibales !


                                                                  • Clocel Clocel 4 juin 18:23

                                                                    Attention les pets de ruminants, c’est pas bon pour le CO2 !!! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

METAYER Hugo


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité