• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La crèche : un magnifique symbole...

La crèche : un magnifique symbole...

Noël approche et comme chaque année, je serai fidèle à la tradition de la crèche, une tradition ancestrale en Provence...

 

Quand j'étais enfant, mes parents avaient à coeur de préserver cette coutume, et on préparait en famille une vieille crèche provençale.

Tous les ans, c'était le même rituel : on allait cueillir de la mousse des bois, quelques branches de pin dans la campagne environnante, et on tapissait la crèche de ce décor naturel.

 

Puis, on disposait les santons en argile aux couleurs vives dans cet écrin de verdure...

Moment magique où les santons semblaient s'animer sous nos yeux...

Le rémouleur, le puisatier, la bohémienne, le ravi, le meunier, le berger et ses moutons, les anges, Joseph, Marie, une foule de figurines familières.

Puis, on garnissait la crèche d'une guirlande lumineuse qui éclairait la scène de la nativité.

 

Et quand on y songe : quel beau symbole que celui de la crèche ! Quel magnifique symbole associé à la fête de Noël !

Symbole de la famille qui se perpétue, symbole du renouveau de la vie...

L'enfant fragile, la famille, les voisins qui viennent admirer le nouveau-né.

Symbole d'amour et de réunion, encore.

Comment pourrait-on renier de telles valeurs ? 

Elles fondent toute société, elles assurent un lien entre les individus.

Dès lors, oui, les crèches font partie de notre culture, de notre patrimoine et il convient de garder ces traditions anciennes qui fondent notre civilisation.

 

Pour ma part, je ne suis pas choquée de voir des crèches installées dans des lieux publics, car elles sont un lien qui nous unit au passé, une tradition bien installée qui véhicule des valeurs essentielles...

Simplicité, harmonie, humilité, solidarité : que de symboles surgissent à l'évocation de la crèche !

Il est important de préserver ces symboles.

Noël est devenu une fête commerciale, comme beaucoup d'autres, avec étalage de luxe et de nourritures : et en ce sens on a oublié et perverti le message originel.

Mais, la pauvreté d'un enfant né dans le dénuement, l'amour et l'espoir qu'il suscite et qu'il représente : voilà ce que nous raconte la crèche.

Ce sont ces messages et ces symboles qu'il nous faut préserver, comme un retour aux sources.

C'est là le véritable esprit de Noël qui habite la crèche...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/12/la-creche-un-magnifique-symbole.html

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • magatst 22 décembre 2017 10:03

    C’est très jolie, mais gardé ça chez vous ... Merci
    Déjà enfant je trouvais ça ridicule, alors aujourd’hui !
    Passe encore les santons provençaux ( ou provençales en français réformé propre) qui illustrent les métiers et les figures de nos régions, mais le petit jésus et toutes sa bande, non merci ...


    • Gwynplaine Jeussey de Sourcesûre 22 décembre 2017 10:04

      @magatst

      ... et les santons(nes)

    • rosemar rosemar 22 décembre 2017 17:09

      @magatst

      Ce sont pourtant des valeurs universelles : un enfant qui naît, qui symbolise le renouveau, l’espoir...

    • capobianco 22 décembre 2017 17:54

      @rosemar
      Non il s’agit d’un symbole religieux qui ne concerne que les croyants. Une fable qui vous émeut et qui vous est personnelle.


    • Clocel Clocel 23 décembre 2017 10:25

      @rosemar

      Un enfant qui n’a pas été « bricolé » dans les règles !? Pouah !!!

      Une femme qui se fait déflorer par son enfant, moi je dis, c’est immoral ! smiley

      Z’êtes marrants, vous autres christicoles...


    • Gwynplaine Jeussey de Sourcesûre 22 décembre 2017 10:03

      Il serait intéressant aussi d’expliquer la « valeur », le « symbole » et le « patrimoine » que représentent le sapin, les boules et la bûche ? Merci pour vos éclaircissements, j’ai hâte de vous. 


      A moins que vos horizons ne limitassent la notions de « traditions » à celles de la Provence auquel cas il deviendrait opportune de vous rapprocher des Catalans pour connaitre le mode d’emploi de l’autonomie.

      • Gwynplaine Jeussey de Sourcesûre 22 décembre 2017 10:43

        @Jeussey de Sourcesûre

        L’origine des religions est à rechercher dans les récits mythiques de naissance, de mort et de renaissance du Soleil, l’idée d’un « roi sacrificiel » associé au soleil en tant que dieu mourant et renaissant, et à la régénération de la Terre au printemps : Mithra, Sol Invictus, Belenos et Yul. Les « traditions » sont en effet plus fortes que les dogmes, et c’est pour cette raison que le christianisme s’est implanté sur la base d’un syncrétisme. C’est ce qui explique les écarts entre les rituels selon els latitudes. En tous cas, le mythe de la la crèche n’est pas plus chrétien que le sapin de noël.


      • rosemar rosemar 22 décembre 2017 16:49

        @Jeussey de Sourcesûre


        La crèche est tout de même associée à un enfant : Jésus... Ce sont nos racines : pourquoi les renier ?

      • Alren Alren 22 décembre 2017 16:56

        @Jeussey de Sourcesûre

        Les jours raccourcissent depuis le solstice d’été le 21 juin, jusqu’au solstice d’hiver le 21 décembre (ou 20 les années bissextiles).

        Cette baisse de la luminosité accompagné du froid était déprimant pour nos ancêtres qui ne connaissaient pas l’éclairage électrique et les abris chauffés, surtout pour ceux qui n’avaient pas de bûches à mettre dans le feu, seulement les fagots de bois mort ramassé. La bûche était réservée aux feux des riches et est restée longtemps un symbole d’aisance financière, d’où le gâteau traditionnel remplaçant le bois.

        Raccourcissement des jours et froid étaient d’autant plus sensibles que l’on habitait à une latitude élevée.
        Le sapin, toujours vert était une promesse que la nature n’était pas morte et que le vert feuillage reviendrait sur tous les arbres au printemps ainsi que de la nourriture. Associer le sapin à la fête était une coutume scandinave.

        Aux alentours du 25 décembre le raccourcissement des ombres permettait de voir que le soleil remontait dans le ciel. (Pas avant car le phénomène est sinusoïdale, très faible au début.)
        C’était la fête de l’espoir, c’est pourquoi les conquérants catholiques ont repris cette date pour la naissance de leur Fils de Dieu, aussi habilement qu’ils ont christianisés bien d’autres fêtes et lieux païens notamment avec Pâques pour remplacer les fêtes de la fécondité.


      • rosemar rosemar 22 décembre 2017 17:10

        @Jeussey de Sourcesûre

        Je n’évoque pas le sapin dans mon article, mais le sapin illuminé peut symboliser le retour attendu de la lumière, les jours qui grandissent....

      • Gwynplaine Jeussey de Sourcesûre 22 décembre 2017 17:21

        @Alren

        Alors que les chasseurs cueilleurs qui ont laissé des témoignages de leur présence à travers l’art pariétal pratiquaient le chamanisme (qui vénérait les forces de vie de la nature et les vertus des animaux qu’ils chassaient et mangeaient en espérant ingérer leur courage et leur force), les agriculteurs-éleveurs qui se sont installés après le néolithique en Europe occidentale,pratiquaient des religions solaires, liées au rythme des saisons (solstices et équinoxes) qui déterminaient le cycle de production agricole et rythmait la vie des familles. Conflits et conquêtes on amené les vainqueurs à imposer aux vaincus leurs modèles et leurs dieux, mais la fusion s’est opérée dans des amalgames qui ne diffèrent que dans l’identité des saints les plus vénérés d’une région à l’autre et la forme que prennent les rituels. 

        Par contre, les religions des peuples nomades (commerçants et non pas chasseurs) sont souvent lunaires dans leurs calendriers et leurs représentations parce que le clair de lune et la position des étoiles dans le ciel étaient déterminants pour l’orientaion et la détermination des itinéraires de caravanes.

      • arthes arthes 23 décembre 2017 08:30

        @Jeussey de Sourcesûre

        C est surtout que le christianisme contient tous les recits mythiques annonciateurs du « roi sacrificiel » dont la venue donne le point de depart a l ere chretienne...Il y a une etroite relation en effet entre les recits mythiques , leurs rituels de part le monde et le christianisme.

      • Choucas Choucas 22 décembre 2017 10:05

         
        Bientôt gland remplacée par zodiac (l’âne) et mosquée (l’étable halal)
         
        LES BILLETS DE L’UROLAND (Régis Debray)
         
        « Que voit-on sur ces billets [uro] ? Recto une fenêtre, verso un pont. Fenêtres et portails illustrent l’esprit d’ouverture [soumission sodomique] et les ponts l’idée de communication [gland remplacement et délocalisation].
         
        5€ : une baie antique, un aqueduc.
        10€ : un portail roman, un pont de pierres.
        200€ : une porte vitrée, un viaduc
        |bientôt recto un anus, verso un zodiac]
         
        Aucun nom propre [souchien], aucun portrait [blanc], aucune devise [ bientôt : la old meuf is dead, yes ! ] ni date [histoire souchienne], ni lieu [bientôt : une mosquée]
        C’est l’euroland comme no man’s land, no think’s land, land of nowhere »
         

        Le booba n’a ni peuple, ni histoire, ni pays, ni tradition c’est dessiné sur chaque billet colonial.


        • Jonas 22 décembre 2017 10:17

          @Choucas
          La déclaration des droits de l’homme maçonnique est universelle : elle n’a ni identité, ni tradition, ni culture, ni pays, ni frontière.


        • Choucas Choucas 22 décembre 2017 13:08

           
          ROSEMAR LE PROVINCIAL
           
          Devant l’Humanité entière, toute expérience souchienne, provinciale, est minoritaire, anti-démocratique, raciste !
           
          Dans les universités booba, enseignez en novlang (La old meuf is dead ! Yes !), ouvrez vous à la divine Humanité, anticipez la disparition de la culture du souchien hérétique à la sainte Indifférenciation anti-raciste !
           
          LES JETONS TATOUÉS
           
          L’individu absolu, hypostasié, sublimé, veau qui veau tout autre, est par tautologie interchangeable... Dans l’indifférenciation planétaire anti-raciste droitdelhommiste, sans-frontièriste, il n’est que jeton tatoué (sur fesses-boucs) du Marché mondialiste.
           
          Durkheim disait qu’une société individualiste qui abandonnerait tout holisme disparaîtrait par décomposition de son ciment politique. C’est UE-Boobaland. Le jeton tatoué multiethniqué s’appelle un gogochon.
           
          Ainsi, plus l’individu a de droits sociétaux, moins il est libre politiquement, juste jeton tatoué.
           
          Et vient la diarrhée réglementaire urocrate du jeux de Casino avec les gogochons


        • rosemar rosemar 22 décembre 2017 16:50

          @Jonas

          Comme sont universelles les valeurs véhiculées par la crèche....

        • Jonas 22 décembre 2017 22:44

          @rosemar « Comme sont universelles les valeurs véhiculées par la crèche.... »

          Ah bon ? Bah pourquoi tout ce remue-ménage autour des crèches de Noël alors ?
          Pourquoi veut-on les interdire ?



          • rosemar rosemar 22 décembre 2017 16:51

            @Jonas

            Joyeux Noël ! Merci pour cette musique somptueuse...

          • Jonas 22 décembre 2017 22:46

            @rosemar
            Noël sans Bach, ce n’est plus Noël ! smiley


          • juluch juluch 22 décembre 2017 10:26

            Absolument d’accord !


            Se sont nos traditions les NOTRES.....ceux à qui ça plait pas faites avec et puis c’est tout !

            Les crèches dans les espaces publics ne me gène en aucun cas.

            • Attila Attila 22 décembre 2017 10:48

              Il y a un aspect universel dans la crèche : La crèche avec les rois mages, c’est un arabe, un persan et un noir qui viennent rendre visite à une famille juive dont la femme vient d’accoucher.

              .


              • Gwynplaine Jeussey de Sourcesûre 22 décembre 2017 11:04

                @Attila

                l’anagramme justifiant votre avatar devrait proposer une figure évoquant davantage le côté « herbicide » du héros que vous vous êtes choisi : un bidon de « round-up » ou le logo de Monsanto ?

              • Jonas 22 décembre 2017 12:52

                @Attila Le Nouvel Ordre Mondial avec Jacques Attali : fin des états nations, métissage et nomadisme pour tous, sauf pour une élite juive, qui doit contrôler le Monde avec comme capitale Jérusalem :
                https://www.youtube.com/watch?v=v0AKdFpMk2E
                https://www.youtube.com/watch?v=wr_yHoUTMEo
                https://www.youtube.com/watch?v=nptH8esGw6E
                https://www.youtube.com/watch?v=m0pLPAG465Q


              • rosemar rosemar 22 décembre 2017 16:52

                @Attila

                MERCI de le rappeler...

              • OMAR 22 décembre 2017 18:58

                Omar9

                @Jeussey de Sourcesûre : « le côté « herbicide » du héros que vous vous êtes choisi .. »
                .
                Vous venez de m’offrir votre meilleur cadeau de l’année....
                Mille fois merci.


              • Attila Attila 23 décembre 2017 08:13

                @rosemar
                Oui, on peut très bien installer sur le domaine public une scène représentant un arabe, un persan et un noir venant rendre visite à une famille juive dont la femme vient d’accoucher. C’est un message de paix et d’amitié entre les peuples.

                Joyeux Noël à vous.

                .


              • Attila Attila 22 décembre 2017 12:30

                « Ce qu’il y a de bien avec les minables, c’est qu’il est généralement inutile de les insulter : ils se chargent eux-même de dresser leur portrait ».

                Citation de D. Dupagne.

                .


                • pallas 22 décembre 2017 12:32
                  rosemar

                  Bonjour,

                  La fête actuel de Noël représente celui du mercantilisme et le monde marchand, en d’autre terme « la société de consommation », cette fête à l’origine est celui du partage, celui de la nativité et non celui de se goinfrer, c’est un sacrilège.

                  Les marchands du temple sont en train de transformer le jour du recueillement envers les défunts « La Toussaint » en vulgaire fête païenne « Halloween ».

                  Le jour de la Nativité et celui du repos des morts, sont des devenu des farces auquel tout le monde danse autour du feu piétinant toutes les valeurs.

                  Sa n’est pas l’Islam n’y personne qui détruit la civilisation, sa n’est pas un complot, cela est individuel.

                  Les crèches de noëls interdites dans les mairies ?, et alors, Noël ne représente strictement rien.

                  On ne peut pas cracher sur sa culture, son passé et se plaindre ensuite que celui ci est effacer de l’histoire.

                  Le dicton célèbre : On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et le c** de la crémière.

                  Un peut de remise en question parfois fais pas de mal.

                  Salut


                  • flourens flourens 22 décembre 2017 12:58

                    en France il y a plus d’églises ( cent fois plus ) que de mairies, donc il devrait y avoir la place pour mettre des crêches, non ????, alors que c’est leur place, mais non on préfère les mairies, pourquoi ??? tout simplement parce que personne ne va plus dans les églises alors les agités du crucifix nous imposent ça dans le plus parfait prosélytisme ( la propagande religieuse ) sous prétexte de culture, mais avant Clovis, c’était Toutatis notre cujlture, pourquoi ne pas mettre Toutatis dans les mairies ???? la République chez elle, la religion chez elle disait Hugo, c’est vrai que ce ringard a eu moins de monde à son enterrement que Johnny, on voit où est passé notre culture et c’est pas beau à voir


                    • Jonas 22 décembre 2017 13:25

                      @flourens «  »mais avant Clovis, c’était Toutatis notre cujlture, pourquoi ne pas mettre Toutatis dans les mairies ????« 

                      L’état français a été construit intégralement pendant plusieurs siècles par des rois très chrétiens catholiques (Clovis, Charles Martel, Charlemagne, Philippe Auguste, Saint Louis, Philippe le Bel, Charles VII, Louis XI, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI...), en rassemblant patiemment et méticuleusement les provinces, les régions et en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).
                      Toutes les institutions françaises, hôpitaux, associations caritatives, écoles, universités, tribunaux, cathédrales,... que vous connaissez aujourd’hui ont été pensés, structurés et édifiés sous la France catholique.
                      La république franc-maçonne n’a fait que piller et dilapider cet héritage millénaire à partir de 1789.

                      Le calendrier est basé sur la naissance du Christ.
                      Chaque jour, on fête un saint de l’Église catholique.
                      Le dimanche est jour de repos pour tous, jour du Seigneur.
                      Toutes les Églises font sonner leur cloches chaque heure qui passe.
                      Les fêtes traditionnelles sont de tradition chrétienne (Noël, Pâques, Ascension, Assomption, Épiphanie, Toussaint, Carême, Pentecôte,...).
                      Noël est fêtée depuis 15 siècles.
                      Avant que le terrorisme islamique interdise maintenant toute représentation du Christ sur la voie publique, des crèches géantes étaient organisées à Noël, et ça ne gênait personne.

                      Pourquoi croyez-vous qu’il y ait une croix catholique au sommet de l’université de la Sorbonne, et sur le dôme du Panthéon ?

                      S’il n’y avait pas d’Église catholique, il n’y aurait jamais eu de France, »fille aînée de l’Église".
                      Je ne vois donc pas pourquoi il faudrait interdire les crèches de Noël, qui sont un héritage de la culture et de l’identité française depuis plus d’un millier d’années.


                    • Christian Labrune Christian Labrune 22 décembre 2017 13:47

                      @Jonas
                      Je viens de voir que vous étiez intervenu à la suite du dernier article de Takadoum
                      Il en avait écrit un autre, il y a quelques semaines, laissant entendre que le massacre dans une mosquée fréquentée par des soufis était la conséquence de la politique répressive d’al-Sissi et je lui avais fait la réponse qui convenait. Depuis, je ne peux plus intervenir à la suite de ses articles. « Non respect de la charte » !

                      Massada, découvrant un nouvel article à propos duquel il n’a rien écrit s’aperçoit qu’il lui est impossible également de réagir.

                      Ces formes de censures idéologiques, qui n’ont aucune espèce de rapport avec les motifs d’interdiction retenus par la charte, sont extrêmement préoccupants. J’hésite à vous demander de protester à la suite de l’article, éventuellement en y recopiant ce que j’écris, parce que vous risquez tout à fait de connaître le même sort, mais il va bien falloir trouver une solution, cela ne peut pas durer, on ne peut pas tolérer sur ce site une sanctuarisation de l’antisémitisme.


                    • Jonas 22 décembre 2017 14:40

                      Bonjour @Christian Labrune
                      C’est fait, je suis censuré chez Mohamed Takadoum, sans aucune justification.
                      Lorsque l’on publie un article sur Agoravox, n’est-on pas obligé de laisser les riverains commenter tant qu’ils respectent la charte ?
                      Si Mohamed Takadoum ne joue pas le jeu du débat citoyen, ne peut-il être banni de Agoravox ?


                    • rosemar rosemar 22 décembre 2017 17:02

                      @Jonas

                      MERCI pour tous ces rappels...

                    • flourens flourens 24 décembre 2017 11:33

                      @Jonas
                      et d’une, il n’est pas question d’interdire les crèches, il y a assez d’églises pour cela, mais comme plus personne n’y va j’ai déjà dit que les agités du crucifix veulent nous les imposer, qu’on combatte cette intrusion dans la République est plus que necéssaire pour ne pas revenir aux temps obscurs où l’on brulait vif celui qui ne se découvrait pas devant une procession, je vous sens nostalgique de ce temps
                      les fêtes chrétiennes dites vous, les chrétiens ont phagocytés toutes les fêtes païennes pour mieux imposer leur dogme, et puis ils ont pompés tout ce qu’ils pouvaient, voir l’épopée de Gilgamesh et autres récits Sumériens
                      ha !!!! les rois, quelle belle époque, tout était bien rangé, les nobles, le clergé, le tiers état (les serfs) pas cette ignominie d’égalité que ces francs mac ont instaurer en 89, et puis vous confondez volontairement fraternité, solidarité avec charité, ce qui est tout a fait une notion de grenouille de bénitier
                      et pour le calendrier, en effet ça me dépasse d’avoir pris la naissance d’un être qui n’a jamais existé, mais a-t-on demandé l’avis du peuple, non on lui a imposé, ceci dit il existe de par ce monde d’autres calendrier et puis il fallait bien prendre un repère sinon nous serions en l’an 3 milliard depuis la naissance de la terre, je sais que vous êtes en l’an 6000 date suivant la fable appelée bible, mais pourquoi pas ce n’est qu’une question de convention pratique
                      la religion c’est l’aliénation du peuple au profit des puissants, l’expérience l’a démontré ad vitam eternam, mais vous avez la foi, cela se voit, mais de diable ne l’imposez pas aux autres, la République chez elle, l’église chez elle, voila un bon principe


                    • Ruut Ruut 22 décembre 2017 13:47

                      Les raisons évolues.
                      Fêter noël même si ce n’est pas pour dieu, reste une étoile dans les yeux des enfants lord du rush sur les cadeaux et un enfer pour les Papas pour les configurer et connecter, voir, les brider (Contrôle parental) ou simplement les sortir des boites si complexe-ment et fortement attachés.
                      Argh il manque les piles c’est quoi le modèle, vite n tournevis, argh il n’y as pas le bon.. et l’enfant s’impatiente et les 4 autres aussi....


                      • Christian Labrune Christian Labrune 22 décembre 2017 13:53

                        @Rosemar,
                        Je suis athée autant qu’on peut l’être, mais ces vieux symboles ne me dérangent pas plus que les cloches des églises et les églises elles-mêmes, qui sont un héritage du passé. Je connais toutes celles de Paris, dont j’aime bien faire le tour : c’est calme et reposant.
                        Les autres religions ne me dérangent pas plus. Sauf celles qui font de la nécessité du meurtre un article de croyance et savent le prouver surabondamment à ceux qui auraient pu être tentés d’en douter.


                        • pallas 22 décembre 2017 14:16

                          @Christian Labrune

                          Bonjour,

                          L’athéisme n’existe pas.

                          Tout individu voyant sa mort arrivé devient par miracle croyant.

                          Ceux en bonne santé ne peuvent pas supporter de regarder un de leurs proches morts dans un cercueil ouvert pour le dernier hommage.

                          Le respect à la Nativité et aux Défunts, ces deux jours, datent depuis des milliers d’années et religions.

                          Le respect à la naissance et la mort, est le minimum syndical pour des êtres conscients qui se le prétendent tel quel.

                          Salut


                        • sweach 22 décembre 2017 15:10

                          @Christian Labrune
                          *Je suis athée autant qu’on peut l’être*

                          Ce qu’on appel l’intime conviction est une croyance qui se base sur rien, hors nous l’utilisons tous ^^
                          La vie serait triste sans croyance, sans espérance, sans irrationalité, on ne le réalise pas mais on est en permanence entouré de cela, la chance, la fatalité, l’envie, etc ...

                          Après ne pas croire en des bouquins qui ont été écrit il y a deux millénaires, je vous comprend tout à fait smiley

                        • capobianco 22 décembre 2017 18:41

                          @pallas
                          « Tout individu voyant sa mort arrivé devient par miracle croyant. »

                          Vous en savez des choses ! Parlez pour vous, j’ai multiple exemples de parents et amis, malheureusement partis, qui n’ont jamais eu, jusqu’au dernier moment, « votre miracle ». La peur peut amener certaines personnes à votre miracle mais beaucoup savent et acceptent, à regret ou pas (lié aux souffrances de maladies souvent) cette fin définitive. A part les fanatiques tout le monde a plus ou moins peur de la mort ce n’est pas pour rien.

                          Chacun peut croire ou non, vos affirmations ne concernent que les croyants. Votre « respect minimum syndical » (?) ne vaut que pour vous.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès