• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La crise des migrants en Europe et en Amérique (l’industrie des ONG (...)

La crise des migrants en Europe et en Amérique (l’industrie des ONG humanitaires)

La politique d’immigration d’un État est une composante essentielle de son économie-politique nationale et vise à répondre aux intérêts des acteurs économiques hégémoniques. En ayant ceci en tête, on peut analyser et comprendre le projet américain de construction d’un mur à la frontière mexicaine

 

La politique d’immigration d’un État

La politique d’immigration d’un État est une composante essentielle de son économie-politique nationale et vise à répondre aux intérêts des acteurs économiques hégémoniques. En ayant ceci en tête, on peut analyser et comprendre le projet américain de construction d’un mur à la frontière mexicaine ; on peut ausculter la politique d’accueil du gouvernement allemand pour un million de migrants ; on peut étudier la politique italienne de fermeture de ses ports après l’entrée de centaines de milliers de migrants ; on peut même appréhender la politique canadienne d’expulsion des immigrants pauvres, etc.

Dans cet article, notre thérapie pour remédier à la « crise des migrants » suggère d’exposer le vers qui est dans le fruit avant de démontrer que c'est l'arbre tout entier qui est contaminé et qu'il faut l’arracher sans tenter de le réformer puisque le malade est incurable.

 

Le trafic « négrier » contemporain

L’activité négrière des ONG « humanitaires » en Méditerranée – élément essentiel de la chaîne de valeur de l’esclavage salarié – nécessite en amont un appareillage organisationnel de cueillette des migrants forcés ou dupés (au Proche-Orient et en Afrique) et un dispositif pour l’acheminement des migrants vers les centres de réception et de tri, ainsi qu’une superstructure gouvernementale et associative (associations citoyennes et ONG), dans les pays d’accueil, et un dispositif médiatique d’agitation-propagande populiste (de droite comme de gauche) afin de vendre cette marchandise (cette force de travail précarisée et bon marché).

Plus grand est le besoin en main-d’œuvre salariée précarisée et bon marché, plus intense sera le flux migratoire, plus imposante devra être la superstructure de rabatteurs, de passeurs, de transporteurs, de trieurs, de formateurs et d’intégrateurs de ces millions d’esclaves salariés à déplacer à intégrer dans l’économie nationalisée ou privée du pays receveur.

Ainsi, aux États-Unis, les besoins en main-d’œuvre bon marché étaient grands ; puis il vint un moment où cette superstructure d’acheminement était tellement efficace que les besoins furent comblés d’où Donald Trump fut appelé à la tête de l’exécutif étatsunien pour mettre un frein à ce trafic « négrier » venant d’Amérique latine, première source d’approvisionnement de la chaîne de valeur américaine. Ce fut le « show » du mur de séparation, commencé avant Trump et qui ne sera pas terminé quand Trump aura complété son mandat. « Mur » qui réduira l’afflux sans tarir l’approvisionnement toujours conséquent. Sachez que le jour où toutes les familles bourgeoises américaines auront leur « Nanny » portoricaine ou colombienne et que chaque usine aura son stock d’esclaves salariés bon marché, les vannes de l’immigration se fermeront.

De même en Allemagne, où la pénurie de main-d’œuvre bon marché était criante. Maintenant que les besoins sont comblés, les groupuscules d’extrême droite stipendiés sont à la manœuvre et exposés à la télé. Quand l’audience n’est pas suffisante, les sectes de la gauche « antifa » sont appelées en renfort pour créer l’affrontement et justifier la couverture médiatique. Il en est ainsi en Italie, un pays traumatisé par son passé fasciste, où le prolétariat n’a aucune aversion contre l’immigration… ce qui donne des maux de tête aux organisateurs de la chaîne de valeur qui cherche les façons de provoquer la confrontation, élément important de la politique de valorisation de cette marchandise mondialisée.

 

Les acteurs des flux migrateurs 

De multiples vecteurs sont mis en œuvre par le grand capital international afin de déplacer des millions d’individus, surtout des travailleurs et des travailleuses (les enfants servant de faire valoir) d’un continent à un autre. Pour que cette chaîne de valeur soit rentable plusieurs acteurs doivent être mis à contribution. Ce sont, les gouvernements et les administrations des pays d’origine de ces flux migratoires forcés (guerre, famine, chômage, cataclysme, démographie, etc.) et de ces flux migratoires de gens « dupés » (promesse d’une vie meilleure, rétribution aux travailleurs). Seront mises à contribution les milices de mercenaires – barbouzes – accoutrés en « islamistes-djihadistes » (sic), de même que les armées nationales qui terrorisent les populations locales davantage que les terroristes-djihadistes patentés ne le font.

La petite-bourgeoisie nationaliste fait grand ramage et publicise les exactions des uns et des autres à travers les médias et moyens de communication à la solde du capital. Enfin, sont enrégimentés de nombreux enrôleurs, rabatteurs, transporteurs, passeurs, trieurs, ainsi que des tortionnaires de ces esclaves salariés. En pays d’accueil, des dizaines de milliers de travailleurs sociaux et humanitaires, des milliers de formateurs et de fonctionnaires gouvernementaux et des milliers de policiers sont affrétés afin de rentabiliser cette chaîne de valeur « négrière » nouveau genre, avant que le grand capital puisse enfin jouir d’une baisse des coûts de production et d’un accroissement de la consommation, à crédit, mais qu’importe.

Évidemment, l’ensemble de ce travail de conditionnement de cette chaîne de valeur requiert un financement conséquent. C’est ici qu’interviennent les grands groupes financiers et industriels mondiaux créanciers des États surendettés, ainsi que les organismes de gouvernance de la « communauté internationale humanitaire » (ONU, Unicef, Oxfam, Caritas, CNUCED, HCR, FNUAP, PNUD, PAM, etc.)

 

La fraude des allocations sociales et l’arnaque des migrants-faux-réfugiés

Il ne faut pas confondre la petite fraude des allocations sociales, entrainant de l'acrimonie dans les médias bourgeois et l’arnaque des migrants-faux-réfugiés. La fraude des prestations sociales est une opération qui a pour finalité de soulever le prolétariat (qui paie pour ces allocations misérables) contre le lumpenprolétariat poussant ainsi ces impétrants vers le fascisme et le crime social (trafic en tout genre, vol à l'étalage, gangstérisme, etc.) Dans le cas de la « crise des migrants », les ONG stipendiées participent de plain-pied à l’élaboration de la chaine de valeur. (1) Les ONG impliquées sont des composantes essentielles de l'opération qui commence souvent en zone africaine, moyen-orientale ou latino-américaine ; traverse de nombreux États de transits (complices), que le grand capital international doit parfois reformater pour en faire de dociles cloportes contributeurs à la chaîne de valeur, comme en Irak ou en Libye de Kadafi qu’il a fallu détruire pour en faire un État voyou où s’effectue dorénavant le tri des esclaves salariés modernes (travailleuses du sexe, ménagères, ouvrières, manœuvres, et la catégorie « à jeter à la mer ») ; le tout se termine, après une traversée meurtrière et sélective (comme au temps des galions négriers) en banlieue parisienne, berlinoise, romaine, londonienne, new-yorkaise ou montréalaise. (2)

 

 

Arrivés en cage d’accueil l’odyssée des « immigrés forcés ou floués » n’est pas terminée. Il reste deux opérations à compléter : premièrement, assurer la difficile intégration de ces malaimés enchaînés ou floués afin de compléter le trafic amorcé sous l’équateur. Cette intégration commence sous les quolibets et les agressions physiques des groupuscules extrémistes de droite ; sous le regard circonspect des prolétaires inquiets ; et sous l’émulation des groupuscules de gauche chargés de créer l’évènement qui assurera une tapageuse couverture médiatique, le tout se transformant en « crise des migrants ou en crise raciste », préparant une vaste opération de déstabilisation des gouvernements justifiant le durcissement des États policiers totalitaires, deuxième opération qui sera complétée avec la collaboration des grandes corporations, avec le concours de la droite politique et de la gauche bourgeoise appelant l’État fétiche et complice à se fasciser. (3) Il faut bien assurer la sécurité des populations enchainées.

 

Que présage cette traite « négrière » moderne ?

Ce trafic négrier moderne ne présage pas de la mort de l’Union européenne, mais elle annonce l’effondrement de l’économie capitaliste que les « ânes » de l’AquariusSOS Méditerranée, maillons faibles de la chaîne de valeur – ainsi que leurs commanditaires milliardaires tentent de sauver in extrémis…

Toutefois, la méthode sera différente pour cette troisième édition, car je ne crois pas que le grand capital international réussira à mobiliser les masses ouvrières en faveur des partis fascistes et néonazis comme ils l’ont réussi lors de la Seconde guerre mondiale (1929-1945). Les résurgences fascistes et nazies européennes et américaines n’ont pas vocation à s’emparer du pouvoir comme dans les années trente. Ils ont plutôt vocation à pousser les gouvernements en place à se fasciser en réponse aux multiples troubles sociaux qu’ils auront provoqués avec l’aide de ces immigrants forcés. (4) Ce qui revient à dire que les activités de l’industrie des ONG « humanitaires », de la droite populiste et de la gauche « anti fasciste » soutiennent objectivement les manigances pour instaurer des gouvernements totalitaires dans chacune des intendances étatiques européennes et américaines.

Le prolétariat n’a rien à faire ni de ces idées fascistes, néonazies ou racistes, ni de l’agitation gauchiste ou « humaniste-populiste », ni des migrants forcés, sous-payés, précarisés que le grand capital et son État fantoche veulent exploités puis conscrire comme chair à canon dans les guerres civiles qu’ils préparent dans les principaux pays capitalistes avancés. Le prolétariat saura-t-il offrir une alternative politique révolutionnaire à opposer à ce destin déjanté ?

 

 

NOTE

 

  1. http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/les-ong-sont-des-associations-de-voyous/
  2. https://www.lemonde.fr/afrique/video/2018/09/04/un-migrant-sur-18-meurt-en-mediterranee-en-tentant-de-rejoindre-l-europe_5350101_3212.html
  3. https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/pour-trump-nike-envoie-un-« terrible-message »/ar-BBMTIhm?li=AAanjZr&ocid=spartandhp
  4. https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/pour-trump-nike-envoie-un-« terrible-message »/ar-BBMTIhm?li=AAanjZr&ocid=spartandhp

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Chourave Joker 8 septembre 08:42

    Merci d’avoir mis en lumière le véritable rôle des ONG pourtant encensées par certains contributeurs sur ce site.


    Ne penses-tu pas par ailleurs, Robert, que l’« épouvantail » de l’immigration est utilisé comme celui de l’« arme de réserve » des chômeurs, pour diviser les classes sociales dominées et exploitées et canaliser leur colère sur des cibles aussi vulnérables qu’un lâcher de galinettes cendrées ?

    Les Allemands en particulier ont dans leur culture une longue tradition du recours au bouc émissaire qui s’est traduit au moyen-age par la chasse aux sorcières accusées d’être à l’origine de tous les maux comme les juifs en ont été accusés au moment du marasme économique que le pays a connu après sa défaite en 1918 et son impossibilité de rembourser la dette de guerre irréaliste qui lui avait été imposée.

    • bob de lyon 8 septembre 13:29

      @Joker

      Ce que l’on oublie souvent c’est que la dette de guerre réclamée à la France en 1871 était deux fois plus élevée ; elle fut payée avec en supplément une amputation de son territoire. 

      A chacun son honneur !

      L’Allemagne grâce aux USA et à la Grande Bretagne n’ont quasiment rien réglé de la dette de guerre de 1914-1918.

      Les Allemands (c’est Goethe qui l’écrit) sont un peuple de pleurnicheurs et cela fonctionne.

      Vous retrouverez ces éléments dans la littérature qui vient de sortir sur les événements de l’après-guerre et notamment à propos du traité de Versailles et du traité de Lausanne..


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 8 septembre 13:46

      @Joker


      A je dois reprendre ma réponse excuse 

    • velosolex velosolex 8 septembre 14:29

      @bob de lyon
      Effectivement, peu de gens savent la vérité au sujet de cette dette. Le traité de Versailles était bien loin de toute façon de réclamer la facture exacte des frais de guerre et de destruction de département du nord est de la France.

      On oublie un peu trop souvent comment la guerre de 70 intervenant à la fin de la création de l’allemagne, fut dopée par cette guerre, crée par elle, après le montage de la dépêche d’Ems, un piège dans lequel napoléon 3 plongea. La france paya intégralement la dette de guerre colossale, équivalente à celle qu’on réclama aux allemands en 20....La génèse de la guerre de 14 est dans la guerre de 70
      Dépêche d’Ems — Wikipédia

    • Chourave Joker 8 septembre 16:06

      @velosolex

      et la genèse de la guerre de 40 est sans doute la guerre de 14

      comme ça, de fil en aiguille, on remonte à l’affrontement (hypothétique mais dans toutes les têtes) entre Néanderthal installé en Europe, tranquille et Sapien Sapiens (alias cromagnon) qui arrivait d’Afrique via le moyen orient et entendait bien imposer des quotas de chasse et de pêche !

    • lala rhetorique lala rhetorique 8 septembre 09:04

      ce qui est toujours occulté, c’est la manne pour les financiers, car les migrants reçoivent de l’argent, pas suffisant bien entendu pour se loger, et envoient la moitié de ce pécule dans leur pays d’origine, via Western Union... dont les tarifs sont énormes ! (jusqu’à 50 euros, près de 5 euros de frais). Ai contacté Mélanchon sur son site à ce sujet et je n’ai obtenu aucune réponse. Donc on peut se demander si tous ces partis politiques qui sont POUR l’immigration, ne sont pas aussi POUR les financiers !


      • leypanou 8 septembre 09:06
        Ce qui revient à dire que les activités de l’industrie des ONG « humanitaires », de la droite populiste et de la gauche « anti fasciste » soutiennent objectivement les manigances pour instaurer des gouvernements totalitaires dans chacune des intendances étatiques européennes et américaines : c’est çà le plus important.

        Et toute énergie dépensée pour prétendûment aider les réfugiés n’est pas dépensée pour contrer l’oligarchie, qui devrait pourtant être la priorité des priorités. Beaucoup plus grave, ceux qui ne sont pas d’accord avec cet humanisme forcé sont obligés de participer financièrement via l’augmentation de leurs impôts.

        On a même vu un homme politique français connu louer l’action de SOS Méditerranée : que ceux qui le soutiennent sur ce site se rendent compte enfin qu’il est un véritable boulet.

        • lala rhetorique lala rhetorique 8 septembre 09:10

          Et c’est incroyable d’oser affirmer qu’il faut aider les migrants, alors qu’on les entasse sans qu’ils aient de quoi se laver, ni uriner ... Et leur vie sexuelle ? le viol ? car ce sont majoritairement des hommes jeunes et seuls, donc oui c’est de l’esclavage ! Le problème est le nombre réel qui ne nous est pas connu, mais nous pouvons constater que les chiffres indiqués par la médiatico-politico-sphère ne sont pas le reflet de la réalité ! Le but de nos dirigeants, en cheville avec le MEDEF, serait de remplacer les ouvriers actuels par ces migrants, bien entendu avec des salaires très bas ; mais ce qui se passe c’est surtout que ces gens sont utilisés et payés « au noir » par pas mal d’entreprises dont certaines sont sous-traitantes par exemple des municipalités ou autres....


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 8 septembre 13:51

            @lala rhetorique


            Exact je dis BIS à votre commentaire 


          • bob14 8 septembre 09:11

            Le système économique mondial est pipé..si on vous dit le contraire, c’est un mensonge !


            • Chourave Joker 8 septembre 09:14

              @bob14

              vas-y Toto, esplik nous

            • bob14 8 septembre 09:46

              @Joker....oups..tronche de cake pas con tant... smiley


            • Chourave Joker 8 septembre 10:15

              @bob14

              écrase morveux

            • lala rhetorique lala rhetorique 8 septembre 11:16

              @bob14
              Oui c’est vrai, puisque ce sont les financiers qui dirigent partout dans le monde... donc ne cherchons pas de réponse politiques pures, puisqu’on sait d’où vient le foyer de la gangrène ! Cela ne sert à rien de chanter dans les rues pour impressionner nos gouvernants qui ne gouvernent pas ! même le macrounet à sa mèmère obéit aux financiers ! et cela fait longtemps que ce système, qui flouait d’abord les pays africains, s’est étendu au monde entier !


            • Robert Bibeau Robert Bibeau 8 septembre 13:56

              @lala rhetoriqueEncore un bon coup de cuiller à pot Lala EXACT :


               les vrais patrons  ne sont pas devant les caméras et leurs larbins ont de plus en plus de mal à danser au son du chalumeau 

              Chez-vous comme  chez-nous ils brulent leurs larbins politiciens en 5 ans environ ce que j’avais prévu à propos de Macron dans ce bouquin  : 


            • Robert Bibeau Robert Bibeau 9 septembre 20:26

              @bob14


              PIPÉ  dites-vous ??

              Moi je dis le contraire - et je ne ments pas 

              Voilà justement ce qui distingue un matérialiste d’un utopiste de la go-gauche petite-bourgeoise.

              Ceux-là croient que le système économique est une machination de certains individus malintentionnés et qu’il suffit de les démasqués pour changer le monde.

              UN EXEMPLE :  L’ONG OXFAM se fait un devoir chaque année de publier à DAVOS chez les riches - les statistiques de la concentration de la richesse dans les mains de 3000 multimilliardaires = SOIT = et qu’est-ce que cela change ? ou changera un jour ??? Les riches en sont fiers et les pauvres en sont amers et après - Les pauvres ont-ils les moyens de changer cela ??? NON
              OXFAM reçoit ses subventions de ces milliardaires qui apprécient cette publicité gratuite et le monde continue sa mise en enfer...

              Le système n’est pas pipé. Le système est à bout de souffle - il rend l’âme parce qu’il est devenu inadéquat - le système est sur son déclin ce qui entraine toute sorte de malversation comme tout ce qui s’effondre et pourrit - les rats quittent le navire et il sera bientôt temps de saborder le navire - pas d’y laisser revenir les rats 

              Merci pour votre post 

              robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com


            • pemile pemile 8 septembre 09:42

              @Robert Bibeau « Ce trafic négrier moderne ne présage pas de la mort de l’Union européenne, mais elle annonce l’effondrement de l’économie capitaliste »

              Y’a pas un non sens là ?

              Alors que l’article prétend que les objectifs seraient :

              1) instaurer des gouvernements totalitaires dans chacune des intendances étatiques européennes et américaines.

              2) le grand capital puisse enfin jouir d’une baisse des coûts de production et d’un accroissement de la consommation


              • Robert Bibeau Robert Bibeau 8 septembre 14:05

                @pemile


                Faudrait expliquer le NON SENS monsieur 

                J’ai placé cette phrase expressément pour contrer les gens - nombreux ici sur Agoravox qui plaident pour la sortie de l’Union européenne comme SOLUTION à tous les maux de la France 

                Je maintiens que l’Union européenne est la réponse du grand capital européen (INCLUANT LE CLAN FRANCAIS) et que de revenir en arrière dans le passé - au temps du petit capital national de l’hexagone est IMPOSSIBLE ET NON PRODUCTIF  en terme de lutte de classe prolétarienne 

                La voie du prolétariat est vers plus d’internationalisme sans capitalisme (évidemment) et le Brexit et le frexit et le germainexit ne sont pas  des voies valables pour le prolétariat mais des tentatives de la petite-bourgeoisie européennes de revenir au temps béni des années soixante et de l’État providence pour les riches qui ne reviendra plus jamais 


              • pemile pemile 8 septembre 14:25
                @Robert Bibeau « Faudrait expliquer le NON SENS monsieur »

                Vous déclamez que ce « trafic négrier moderne » organisé le grand capital cherche « l’effondrement de l’économie capitaliste ».

              • pemile pemile 8 septembre 14:26

                organisé par le grand capital


              • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 10:52

                9,5 millions de sous le seuil de pauvreté en France et on en ramène de nouveaux a tour de bras , qui vas t’on déposséder pour donner a ces touristes ? ....


                • Robert Bibeau Robert Bibeau 8 septembre 14:12

                  @zygzornifle

                  Va pour ton constat de pauvres en France camarade - et il faut déplorer cette misère au milieu de ces richesses de grand luxe dont se targue le capital français Mais les migrants font partie de ces pauvres et ils sont des victimes - des riches qui vont les réquisitionnés jusque dans leur village ou ils aimeraient demeurer et travailler 


                  L’unique solution à ce drame ce n’est pas de multiplier les AQUARIUS et SOS-Méditerranée mais de jeter bas ce système en entier - l’écrabouiller et surtout refuser de se lancer contre les migrants mais rager contre les bobo exécutants et leurs patrons et leurs larbins politiciens Sois sans crainte tous ensemble ils ne font pas du tout 1% de la population 

                  Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.comhttp://www.les7duquebec.com/7-au-front/la-democratie-aux-etats-unis-les-mascarades-electorales/

                • foufouille foufouille 8 septembre 16:55

                  @Robert Bibeau

                  DES PAUVRES QUI ONT 30 SMIC POUR PAYER LE PASSEUR ?


                • Robert Bibeau Robert Bibeau 8 septembre 17:32

                  @foufouille



                  En effet dans ce vaste mouvement migratoire provoqué par l’appétit du grand capital pour des esclaves salariés peu payés il se glissent de tout du bobo oui oui il y a une classe moyenne petit-bourg en pays émergent 

                  Mais je crois que ceux-là entrent en avion c’est du moins le cas au Canada où en effet les restrictions contre les pauvres migrants sont drastiques je le confirme mais jamais personne ne m’a demander mon opinion sur la chose croyez-moi 



                • mmbbb 8 septembre 20:14

                  @Robert Bibeau Melenchon que vous devez connaitre Authin une femme coco sont deux exemples typiques de personnes politiques de gauche qui sont pour cette immigration Les idiots utiles du patronat !


                • lala rhetorique lala rhetorique 8 septembre 11:20

                  et la fameuse dette, sortie de je ne sais pas quel chapeau (plus exactement, le crédit fut mis en place en vue justement que les peuples soient redevables, donc pris au piège). Et la France, ça fait chier la finance, car elle n’est, sur le plan des individus, pas assez endettée. Pensez... il y a même encore des français jeunes, qui préfèrent payer comptant s’ils le peuvent... et ça, ça ne plait pas du tout aux financiers. Sarko avait même envisagé une solution radicale, pousser le crédit jusqu’à 50 ans pour rembourser, et que les héritiers soient obligés de reprendre la dette de leurs aînés. Je pense que la mesure est encore dans les tiroirs, prête à servir.... En vivant à crédit, les gens ne sont plus du tout propriétaires et en plus psychologiquement redevables et prêts à tout accepter pour pouvoir rembourser.


                  • Robert Bibeau Robert Bibeau 8 septembre 14:57

                    @lala rhetorique


                    Tu soulignes des conséquences effectivement prouvées de l’endettement mais tu te trompes en pensant que tout cela est le fruit d’un plan machiavélique des financiers.

                    Ce système fonctionne selon ses lois inexorables et le crédit fut imaginé pour palier aux problèmes de fonctionnement du système afin de lui permettre de fonctionner malgré ces contradictions et ses paradoxes. 

                    Entre le moment ou les premiers capitaux sont engagés pour extraire le minerai du sol et le moment ou ce minerai sera livré à un consommateur sous la forme d’uns voiture par exemple il y a une ou deux années - des tas d’étapes de transport et de transformation - de manipulation etc. tous les intermédiaires doivent vivre - consommer entre les deux bouts de la chaine de valeur - mines - détaillants automobiles - le crédit a du être inventé afin de permettre cette circulation des marchandises - du capital - de la chaine de valeur - cette valeur étnt le PRODUIT DU TRAVAIL SALARIÉ  où le travailleur fournit X valeur de force de travail mais ne recoit que X-1 en salaire et ainsi tout au long de la chaine = le crédit en introduisant de nouveaux acteurs (le financier - créancier) introduit un cout supplémentaire qui plombe la valeur du poids du taux d’intérêt sur les prêts 

                    J’explique cela un petit peu dans l’article quand je parle de la chaine de valeur de la marchandise IMMIGRANT - car pour le capitaliste le MIGRANT N’EST PAS UN ÊTRE HUMAIN C’EST une marchandise = une force de travail à valoriser - exploiter - l’ONG n’est qu’un maillon dans la valorisation de ce capital « humain » servant à acheminer la marchandise à « bon port » 

                    Merci pour votre post 

                    Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com&nbsp ;



                  • bébert 8 septembre 12:24

                    Article d’un gauchiste , bien planqué dans son Canada et ou les critères d’immigration sont drastiques , alors que chez nous c’est open bar tous les jours. Non Monsieur les Italiens ne sont pas honteux de leur passé fascistes , qui d’ailleurs avait amené aux travailleurs des avantages sociaux que la France dans les années 20 ne connaissait pas encore. Mais c’est les gens comme vous mondialistes et apatrides qui viennent nous expliquer , ce qu’il faut faire , pour au final en arriver à l’acceptation de tous les migrants du monde , vous êtes les complices innocents des gens que vous fustigez. Refuser à une nation de ne pas être envahi par des gens qu’elle considère comme indésirable , c’est tout simplement nier l’existence de ladite nation , qui a le droit à travers son peuple de s’autodéterminer . Réservez vos états d’âmes pour votre nation et laissez nous gérer notre pays comme bon nous semble , on se contrefout de vos qualificatifs de fascistes ou de nazis .


                    • Robert Bibeau Robert Bibeau 8 septembre 15:13

                      @bébert


                      OLA Bébert que de hargne  !??

                      1) Pas gauchiste - vous vous trompez = si vous aviez lu l’article avant de vous emporter vous auriez compris que je honni les go-gauchistes et les droitistes - fascistes comme vous et les bobos centriste. Je suis prolétarien POINT Barre et ne veut rien savoir de cette merde gauche-droite
                      AUCUN
                      2) Le Canada est l’endroit ou je vis mais ce n’est pas ma PATRIE = JE N’AI PAS DE PATRIE nenni. A bas le Canada monsieur et À bas la France aussi (pas les francais ai-je écrit mais LA FRANCE COMME INSTITUTION).
                      3) Pour l’Italie je maintiens que les prolétaires italiens (je ne traite pas ici des petits-bourgs et bourgeois italiens dont je me contrefiche) les prolétaires italiens n’ont aucune appétence pour le fascisme après quelques centaines de milliers de morts dans leurs rangs causés par vos semblables.
                      4) cOMPLICES innocents c’est justement ceux-la que je dénoncent dans ce papier - Aurait fallu lire avant de commenter 
                      5) Depuis quand avez-vous le pouvoir en France ??? Vous qu’êtes-vous dans la franchouille où même votre Président quenelle n’a pas de couille et ne décide de rien même pas dans son foyer alors VOUS mon bon quel pouvoir prétendez-vous avoir ??
                      6) Le peuple de France ne décide de rien - à preuve  des millions d’immigrants sont déjà en France = un pays né de l’immigration de toute façon avec un endettement vertigineux (qui a décidé de cet endettement qui vous mènera à la faillite ??) VOUS et votre puissance populiste ??? NON 
                      7) Rabaissez vos grands chevaux nationaux Bébert les clopinettes 

                      Tu ne décides de rien et tu es une victime - simplement plus prétentieux que d’autres assez intelligent pour comprendre leur insignifiance - 

                      Il faut abattre la France - le Canada et construire un nouveau mode de production et laissez loin d moi ces gauchistes que je ne saurais voir 

                       


                    • bébert 8 septembre 17:23

                      @Robert Bibeau
                      Commences par te libérer de ton joug Anglo saxon , et après tu pourras venir nous faire la leçon . Vous les Québécois vous êtes des soumis . Et ce n’est pas à un type qui ne fait rien pour ses congénères , que je vais prendre comme modèle. Ton idéologie mondialiste et apatride est morte avec le 20eme siècle . Tu es un pauvre rescapé d’une race éteinte et qui refuse de mourir . Je ne décide de rien pour le moment mais j’oeuvre pour que mes idées triomphent , et pour le moment c’est les miennes qui ont le vent en poupe et pas tes vieilles rengaines internationalistes.


                    • Robert Bibeau Robert Bibeau 8 septembre 17:37

                      @bébert



                      Je comprends mieux pourquoi on te taxe de NAZI Bébert 

                      Tu voudrais me faire endosser les récriminations des séparatistes québécois - les fana de De Gaulle et autres jérémiades anti-anglo-saxons

                      Le grand capital anglo-saxon ca n’existe pas cher ami - le capital = l’argent n’a pas d’odeur ou de préférences linguistique cher camarade 

                      NON tes idées réactionnaires n’ont pas le vent en poulpe phalangiste - malgré le soutien du grand capital international ( smiley

                      robert Bibeau


                    • JC_Lavau JC_Lavau 8 septembre 17:50

                      @Robert Bibeau : « avoir le vent en poulpe », je l’ignorais, celle-là. A retenir. 


                    • bébert 8 septembre 17:50

                      @Robert Bibeau
                      Pour le moment le Capital est concentré à la city de Londres et à Wall Street et c’est tes oppresseurs qui détiennent le Capital au travers du Dieu Dollar et c’est eux pour le moment qui tirent les ficelles. Te libérer du joug Anglo saxon , c’est te libérer de tes chaines et qui n’ont rien à voir avec les délires Gaullien. Mais toi tu es un idéaliste , mou du bulbe , qui fait la révolution le cul sur une chaise derrière un écran d’ordinateur , tu palabres , tu fustiges et tu pisses dans un violon , croyant pouvoir en faire sortir de la musique.


                    • Le421 Le421 9 septembre 16:00

                      @bébert

                      Proooouuuuûûûttt  !!!
                       smiley


                    • bébert 9 septembre 19:57

                      @Le421
                      Bravo tu prouves en tant que modérateur que tout peut être dit , même tes pets malodorants , alors je vais pas me priver de te le rappeler. Je savais bien qu’à la place du cerveau tu avais des tripes nauséabondes.


                    • velosolex velosolex 8 septembre 14:49

                      On est toujours très mal à l’aise avec cette histoire de migrants. Comment ne pas être tétanisés devant le spectacle de ce malheur ?..Maintenant, il faut retrouver son intelligence si l’on veut être réfléchis et efficaces ; Une capacité qui est tout autant adaptée qu’on est sur un terrain d’action, pour éviter des gestes contre-performants. Les bonnes intentions peuvent faire le lit du malheur. 

                      Dernièrement, le patronat de la restauration et de l’hostellerie, a invité le gouvernement français à régulariser au plus vite les migrants...Quels braves gens n’est ce pas...On ne peut pourtant que penser que cela n’est pas tout à fait altruiste, et s’apparente même à un désir d’exploitation inédit de gens sans protection, sans culture locale, sans famille, sujets à tous les abus.....
                      Hôtellerie-restauration : des migrants contre la pénurie de main d ...
                      On assiste dans tous les pays d’europe à ce qui s’est passé en angleterre, et qui a occasionné le Brexit. Les anglais se sont faits taillés des croupières par les polonais, qui ont fait du dumping dans les emplois peu rémunérés déjà, amenant une véritable xénophobie dans ce pays, accueillant pourtant par nature. C’est ce qui se passe actuellement aussi en suède et en Allemagne. 
                      « Vous ne seriez pas raciste, et antimusulman ? » s’entend on dire à la moindre critique, au refus de se mettre au garde à vous humanitaire ?....Le monde est convié donc dans un joyeux meelting pot à se mélanger et à s’offrir en promotion, pendant que les salaires des patrons et des actionnaires explose.
                      La mondialisation des peuples, sur fond de dumping social a pris la suite naturelle de la mondialisation des marchandises dans ce grand bazar, où le prêt à penser et à acheter vous est imposé. 

                      • Robert Bibeau Robert Bibeau 8 septembre 15:39

                        @velosolex

                        Je retiens un extrait de votre post Monsieur Velosolex Vous écrivez  :« « Vous ne seriez pas raciste, et antimusulman ? » s’entend on dire à la moindre critique, au refus de se mettre au garde à vous humanitaire ?....Le monde est convié donc dans un joyeux meelting pot à se mélanger et à s’offrir en promotion, pendant que les salaires des patrons et des actionnaires explose. » 


                        1) Vous avez raison de dénoncer ce chantage à l’humanisme mais vous devez comprendre que le bobo qui vous fait ce chantage défend ses propres intérêts bien compris.
                        2) En effet ces bobos travaillent dans l’indusrie de l’humanitaire justement et sans réfugiés et migrants ce sont des milliers d’emplois européens qui seraient abolis - des dizaines de milliers d’emplois de fonctionnaires et autres.

                        3) ATTENTION cependant = je ne préconise pas le racisme - ou le chauvinisme ou la réaction - Je préconise la RÉVOLUTION - Nous devrons détruire ce système qui ne fonctionne pas et ne trouve moyen que de lancer les africains déracinés contre les européens opprimés et exploités (dont l’exemple des salaires est un indice évident) 

                        4) Ils ont faillit et il faut les congédiés TOUS, politiciens et capitalistes sans exception aucune, - les africains ne demandent rien d’autre que de pouvoir gagner leur pain  chez eux. Ce sont les premières victimes de ce foutoir merdique. Idem pour mes frères arabes qui préféreraient rester avec leur famille dans leur région d’origine... comme vous prolétaires parisiens. 



                      • heber 8 septembre 16:49

                        Robert Bibeau,


                        1)Foutre tout en l’air n’a aucun sens si on n’est pas capable de proposer un modèle cohérent pour remplacer ce que l’on prétend abattre.Détruire est facile, construire l’est moins .J’aimerais savoir ce que vous proposez pour gérer le nouveau monde auquel vous aspirez car la révolution ne saurait être une fin en soi.
                        2) je partage votre analyse sur la raison principale pour laquelle les pouvoirs ultra-libéraux poussent les vagues migratoires venues d’Afrique  vers l’Europe ;il est clair qu’ils se reconstituent ainsi une main d’oeuvre d’esclaves bon marché et docile qui pousse à la baisse les salaires et les droits sociaux des autochtones et permet de mieux maximiser les profits ; les ONG et humanitaires apôtres de l’ouverture inconditionnelle des frontières et de l’accueil permanent des immigrés , étant au mieux des idiots utiles que le grand capital manipule et au pire, pour certains d’entre eux, des complices cyniques au service de ces grands financiers .
                        3)Pourtanr n’oublions pas que bon nombre de petits participent aussi de cette exploitation des malheureux migrants  ;depuis l’agriculteur qui emploie des esclaves sans-papiers venus du tiers monde pour ramasser ses fruits 12h par jour, payés une misère, en passant par le petit exploitant de restaurant qui remplit sa cuisine de plongeurs clandestins et faméliques, par l’artisan malhonnête qui les emploie pour des travaux au noir et les engagent à la journée , à des tarifs scandaleux  sur des marchés open d’esclaves, à l’utilisation à bon compte et non déclarée de nourrices ou gardes d’enfants et femmes de ménage par des petits bourgeois ou par le logeur malhonnête qui entasse ces malheureux dans des gourbis infames ,loués à prix d’or, sans parler des grandes entreprises de travaux publics ou autres qui exploitent en douce et sans vergogne tout ce lumpen prolétariat venu d’ailleurs avec la complicité occulte des pouvoirs publics.Il faut balayer devant notre porte , devant la porte de tout le monde et pas seulement devant celle des grands capitalistes.Nous devons changer de comportement et nous conduire de façon responsable et morale à tous les niveaux de la société , en bas comme en haut.
                        4)Quant à votre aspiration qui consiste à souhaiter ’’ supprimons les états et les nations’( je caricature pour simplifier )’, c’est tout simplement irréaliste et contraire aux aspirations profondes des humains qui ont besoin de racines , de références, d’histoire, de cohésion et de partager un héritage commun
                         ; le magma sans forme ni cohérence d’un mondialisme international ne réussira jamais , en tout cas, pas dans notre siècle, à conquérir l’esprit des hommes ; restons réalistes et essayons de préserver notre modèle européen en le transformant en une société plus juste ,plus humaine et plus solidaire , si nous réussissions cela d’ici la fin de ce siècle , ce serait déjà un succès incroyable .


                        • Robert Bibeau Robert Bibeau 9 septembre 20:09

                          @heber


                          Vos souhaits pour ce siècle sont louables et je vous en félicite tout en sachant que ni vous ni moi n’avons le moindre pouvoir sur ce « succès incroyable ». On est même pas capable d’empêcher les larbins politiciens de voler dans la caisse alors changer le monde ... allons donc.

                          1) Ce qui m’amène à votre point un (1) NON je me refuse à vous présenter un projet de société nouvelle. A) Je n’y connais pas grand chose b) Je n’ai aucun pouvoir pour l’imposer - la mettre en oeuvre etc.

                          2) Voyez-vous c’est le grand problème de la gauche bourgeoise... Prétendre que les marxistes pouvaient en 1865 - à la vue du monde capitaliste naissant - décrire le mode de production suivant qui surgira de l’évolution du précédent. Il est temps de mettre fin à cette fumisterie. 

                          3) Ce que je présente dans mes textes c’est l’État de putréfaction du monde capitaliste qui m’entoure et de réaffirmer ce que Marx a prédit = tout cela va s’effondrer et les ouvriers SERONT FORCÉS DE LE JETER BAS MÊME S’ILS N’ONT PAS DE SOLUTION DE RECHANGE - ILS NE POURRONT TOUT SIMPLEMENT PLUS VIVRE SOUS L’ANCIEN SYSTÈME. 

                          4) Détruisant les restes de l’ancien qui se sera effondré tout seul MAIS QUI TENTERA DE RENAITRE DE CES CENDRES  - c’est ici que les prolétaires révolutionnaires seront décisifs - empêcher le vieux capitalisme de renaitre sous la forme d’un pseudo nouveau capitalisme réformer 

                          5) Au cours de ce processus de lutte pour compléter la destruction de l’ancien la classe prolétarienne forgera -imaginera - testera - un nouveau mode de production nécessaire - que sera-t-il ? Je ne sais pas sauf que ...

                          6) Pour ce qui a trait aux petits larcins - l’exploitation des travailleurs agricoles des Nannys etc VOUS AVEZ RAISON DE LES RELEVÉS  Mais vous avez tort d’en accabler les petits capitalistes qui n’ont aucun autre choix s’ils veulent survivre sous ce mode de production capitaliste agonisant que de surexploiter leur semblable. C’EST ICI LA DIFFÉRENCE ENTRE LA GAUCHE CLÉRICALE - RÉFORMISTE - CHARITABLE COMME LES PUNAISES DE SACRISTIE et les prolétaires révolutionnaires. NOUS nous savons que l’on ne peut réformer - réparer - dédouaner ce système mais qu’il faut l’abattre pour rendre non rentable l’exploitation - l’aliénation de son prochain et alors tout cela disparaitra 

                          Merci pour votre post monsieur Heber 



                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 8 septembre 17:51

                          Robert Bibeau !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                          Il n y a pas de « crise des migrants », il y a les conséquences du terrorisme franco-occidental qui n’ont pas encore atteint le seuil critique... Car tout le monde verra ce qu’il verra bien !
                          -----------
                          En attendant voici mes « délires » de 2011...

                          VOILA POURQUOI LES JOURNALISTES ET LES MÉDIAS FRANÇAIS ET ALGÉRIENS COMPLICES ET SERVANT LES MÊMES INTÉRÊTS D’UN MÊME POUVOIR, REFUSENT DE PUBLIER MES ÉCRITS ET ESSAIENT DE LES CONTOURNER... Lisez ce rappel de 2011 et 2013 et vous aurez une idée.
                          ----------
                          Mohammed Madjour a partagé un article.
                          8 septembre 2017, 16:57 · 
                          VOUS VOULEZ UN PETIT RÉSUMÉ : S’IL Y A MEILLEUR ANALYSTE POLITIQUE QU’IL SE DÉVOILE ! 
                          Lisez doucement ceci :

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès