• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La défense européenne est-elle essentielle ?

La défense européenne est-elle essentielle ?

Décidément, chaque jour qui passe, le gouvernement de la France apporte au citoyen des motifs de stupéfaction et d’ahurissement ! Pour ne rester que dans les affaires diplomatiques et de défense, c’est quotidiennement carnaval et Mardi Gras : volte-face, pieds dans le tapis, bourdes, incohérences, j’men foutisme, gamelles et autres incongruités viennent meubler notre morne routine et donner aux observateurs des sujets de sarcasmes et/ou d’inquiétude.

Les dernières maladresses et décisions en date (il devient, du reste, de plus en plus difficile de faire la part des unes et des autres tant les deux se mêlent et changent de nature au gré des sondages ou des réactions horrifiées qu’elles suscitent), comme l’enterrement programmé du PA2, la polémique sur la vente de 120 Leclerc, j’en passe et des meilleurs, inspirent deux commentaires à votre hôte : l’un sur l’Europe, l’autre sur le gouvernement français.

- L’Europe va-t-elle devenir le boulet de l’Occident en matière de Défense ?

Pour réaliser une union transatlantique solide et efficace, il n’y a pas trente-six solutions : les deux partenaires (UE et Otan) doivent consentir chacun des efforts significatifs et se tirer l’un l’autre vers l’avant. L’Europe ne doit pas se placer en position de soumission ou se bercer benoîtement d’illusions qui se traduisent en acte de mauvais aloi jusqu’à métamorphoser l’allié utile en boulet qu’on traîne comme un âne mort.

Or, il faut bien constater que nos gouvernants du Vieux Continent semblent faire peu de cas de la nécessité de bâtir une Europe de la défense digne de ce nom et non un vague conglomérat de forces plus ou moins efficace et diversement prêt à assumer les risques et les devoirs qui lui incombent. Ahuris par le fantasme d’une sécurité éternelle sous prétexte que les foyers de tension se situent au loin ; accablés par un consternant manque de culture stratégique ; pris à la gorge par des contraintes budgétaires traitées par le petit bout de la lorgnette ; tétanisés par les possibles réactions d’une opinion à qui on s’est permis de faire croire que la guerre appartenait au passé (ou à des tribus arriérées qui s’agitent insolemment, et pour des motifs mystérieux, dans leurs contrées miséreuses), les hommes politiques européens pratiquent un discours original, assez novateur, et unique au monde : désarmons à tout-va !

Avec une telle attitude, l’Europe est en train de devenir ce parasite bien connu des cours de récréation qui, incapable de se défendre lui-même par lâcheté, va se cacher dans les jupons du gros dur de l’école. Il achètera la protection qui lui est offerte en multipliant les signes d’obéissance, les gestes de soumission et, trop stupide pour employer la ruse, comptera sur la bassesse pour rester dans les bonnes grâces de son maître. Mais les caïds ont le cœur aussi dur qu’ils sont musclés : arrive fatalement le jour ou, pour une raison quelconque, le protégé devient souffre-douleur avant d’être rejeté comme la mauvaise graine qu’il est en fait. Malheur alors à l’imprudent qui n’a pas su, par intelligence ou par force, se faire respecter : il récoltera avec les intérêts les roustes qu’une éphémère protection lui avait épargnées pour un temps.

Bon, j’exagère un peu, mais, pour en revenir à la situation présente, je propose que nous en finissions une bonne fois pour toutes avec ce regrettable manque de cohérence stratégique qui se traduit par une gabegie de moyens. Allons jusqu’au bout de notre logique postmoderne et déclarons solennellement (et unilatéralement…) la paix à l’univers ! Profitons-en pour bazarder enfin tout ce métal coûteux et encombrant ainsi que les agaçants personnages en uniforme qui le servent et nous ennuient avec leurs valeurs passéistes et fascisantes. Conservons tout de même quelques dizaines de chars et d’avions, juste de quoi disperser les bandes dépenaillées qui menaceraient les amis potentats qui nous fournissent en énergie, et bâtissons une gigantesque ligne Maginot tout autour du continent pour dissuader le reste du monde de venir troubler notre douce quiétude. Voilà qui devrait suffire à assurer la sécurité de nos habitants pour l’éternité ! Tremblez ennemis de l’Europe !

Qu’est-ce que vous dites ? Cela ne suffira pas ? Arrière trouble-fête, suppôt du militarisme, les caisses sont vides, on vous dit !

- La République française expérimente le principe de Peter in vivo !

Passons maintenant à notre deuxième contingent de têtes à claques, moins fourni, mais dont la persistance dans l’effort mérite d’être saluée : le gouvernement de la France.

Pour bien comprendre ce que nous vivons, tentons une triviale analogie. Imaginons que, lassé par votre vieux magnétoscope et impatient de profiter des DVD alléchants que l’on vous a offerts pour votre anniversaire, vous vous soyez enfin décidé à faire l’acquisition d’un lecteur dernier cri. Séduit par un vendeur persuasif, vous cassez votre tirelire et craquez pour le dernier modèle, bardé de toutes les options possibles et imaginables. Rendu à votre domicile, vous défaites impatiemment le luxueux emballage et, stupeur, en ressort une misérable camelote visiblement assemblée au marteau-piqueur par des réfugiés du Sichuan dans une cave sordide de Shanghai. Furibond, vous retournez chez votre détaillant et, en fonction de votre véhémence, en ressortez non seulement avec le bon produit, mais avec quelques cadeaux en sus, histoire de vous faire oublier votre mésaventure.

Curieusement, la République ne fournit pas ce genre de service. Pas satisfait, pas remboursé ! Ou alors au bout d’un interminable purgatoire de cinq années au cours duquel votre catastrophique lecteur hors de prix aura bousillé tous vos DVD au point de vous faire amèrement regretter ce bon vieux VHS…

En démocratie, une élection ne devrait pas être une loterie, voire un jeu de bonneteau, mais un contrat d’embauche sérieux et en bonne et due forme au cours duquel les citoyens confèrent des pouvoirs étendus à des personnes choisies pour leurs compétences. Ces dernières ne doivent pas faire l’objet de falsifications grossières sous peine de voir l’embauche entachée de sévères irrégularités, mensonges qui, dans le secteur privé, justifieraient un renvoi illico.

Le drame, c’est qu’on nous a promis des professionnels et que nous nous retrouvons avec des amateurs, peu doués et pas du tout désireux d’apprendre qui plus est ! L’ignorance n’est pas, Dieu merci, un crime en soi et découvrir que gérer un pays de 60 millions d’habitants est un peu plus compliqué qu’administrer une bourgade cossue de l’Ouest parisien devrait inciter à une modestie du meilleur effet. Se former sur le tas, soit, à l’extrême rigueur… Mais persister avec acharnement dans l’erreur, en enrobant le tout d’autosatisfaction et d’arrogance, voilà un spectacle des plus ridicules.

Car le drame, dans les affaires internationales, c’est que les hommes qui occupent les fonctions suprêmes, en particulier dans un système aussi imprégné de traditions monarchistes que la France, incarnent le pays qui les ont élus et, ce faisant, ils parent ce dernier de leurs propres qualités ainsi, hélas, que de leurs défauts. Bien sûr, la haute fonction publique et des diplomates compétents permettront d’atténuer, pour une part, les bourdes de ces grands personnages, mais, s’ils inspirent à beaucoup l’inimitié voire le mépris, il en restera toujours quelque chose.

De même, lorsqu’on a la charge de questions diplomatiques et de défenses, il est nécessaire de raisonner sur le long terme, en s’appuyant sur une solide expérience enrichie par des connaissances théoriques fréquemment remises à jour. Faire est long et difficile, mais défaire prend peu de temps et demande un minimum d’efforts. Devinez donc, entre ces deux options, ce que nos dirigeants ont choisi ? Bien sûr, ce travail acharné d’autodestruction se décline sur un mode pseudo raisonnable, avec comme fond sonore des considérations géopoliticobudgétaires « forcément » indépassables. Comme le bon peuple, peu ou mal informé, se contrefiche de ces questions et que les seules voix intelligentes prêchent courageusement sous les huées des beaux esprits, on raisonne en rond et on tricote hardiment des lendemains qui déchantent en s’imaginant grossièrement bienfaiteurs de l’humanité.

La cruelle réalité, c’est que Toto est au pouvoir et que, super content, il a invité tous ses potes à la fête. Les autres puissances, pas du tout contaminées par notre aveuglement, se désolent ou ricanent et, dans dix ou vingt ans, il faudra probablement tout reconstruire, dans l’urgence et à un prix faramineux, si du moins on nous en laisse le temps.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • fonzibrain fonzibrain 6 juin 2008 11:58

    honte à la france et à l’europe

    la honte avec notre seul porte avion,

    aujourd’hui on fait apponter des rafales sur des portes avions us

    et en ré entrant dans le commandement intégré de l’otan,cette démarche met en péril l’indépendance de la défense francaise

     

    de gaulle serai dépité de voir notre politique de defense

     

    et puis sarko est vraiment super débile,le monde entier se rend compte des crime bushiens et lui veut continuer dans la même lancé


    • alberto alberto 6 juin 2008 12:36

      @ l’auteur : "Passons maintenant à notre deuxième contingent de têtes à claques, moins fourni, mais dont la persistance dans l’effort mérite d’être saluée : le gouvernement de la France."

      En ce domaine, la Défense (si j’ai bien compris) mais comme en tant d’autres, vous auriez pu écrire :" les gouvernements de la France, non ?

      Car en matière de tête à claques et d’indécision, quitte à donner des leçons à la terre entière, ce président est dans la continuité de plusieurs de ses prédécesseurs...

      D’ailleurs, je trouve parfois injuste de claquer (virtuellement !) Sarko, ainsi que nous le faisons, et moi le premier, car il faut reconnaître que la situation dont il a hérité est plutôt foireuse : difficile de faire pire !

      Evidemment, c’est lui qui a voulu y aller, alors...

      Bien à vous.


      • François Duran 6 juin 2008 17:15

        Vous avez raison : soyons honnêtes, les gouvernements précédents (socialistes compris) n’ont pas spécialement brillés dans ces matiéres, eux non plus... Néanmoins, ils faisaient au moins semblant de s’intéresser, une élégance que n’a pas l’actuel locataire de l’Elysée.

        Sur cette thématique bien particuliére (la Défense), la rupture promise est bien là mais doit se comprendre dans le sens médical du terme : genre fracture ouverte avec séquelles durables...

        Cordialement.


      • ASINUS 6 juin 2008 14:51

        ben mon vieux faut changer le matos

        parce que le scutum est ébréché et on as paumé la hampe du pilum

         

        vale


      • Traroth Traroth 6 juin 2008 17:21

        Le fer de lance de la démocratie et de la liberté. D’ailleurs, on enferme sans procès et on torture tout ceux dont on a décidé qu’ils étaient les ennemis de la démocratie et de la liberté, tellement on est démocrate et libertaire !


      • Traroth Traroth 8 juin 2008 22:01

        Sur la base d’aveux obtenus sous la torture, avec un procès qui n’est qu’une parodie de justice ? Toujours aussi attaché à la justice, Jacob. Mais c’est vrai qu’Israêl a légalisé l’assassinat il y a déjà un moment...


      • fonzibrain fonzibrain 6 juin 2008 14:03

        jacob

        va le dire au afghans que l’otan emmene la démocratie

         

        tu verra ce qu’il te disent


        • fonzibrain fonzibrain 6 juin 2008 14:35

          non les civils au millieu

          tu connais l’histoirede luranium appauvri jacob


          • Plus robert que Redford 6 juin 2008 15:06

            Il en est de la défense européenne comme il en est de l’Europe en général, en pire peut être parce que les questions de "défense intégrée" ne seront probablement résolues qu’en dernier, tant les susceptibilités nationales demeurent !

            De Gaulle, sortant d’une guerre qui a structuré toutes les politiques pendant les 40 années qui l’ont suivie, ne pouvait agir autrement qu’en cravachant son peuple pour qu’il puisse s’offrir les moyens (ou l’illusion des moyens ?) d’une certaine indépendance. L’idée d’une europe à base franco-allemande procédait alors d’une évidence : nos deux peuples, au fond si semblables, devaient cesser de s’affronter, mettant à chaque épisode le monde à feu et à sang.

            La seule possibilité étant de s’unir pour que le "plus jamais ça" devienne un peu mieux qu’un voeu pieux, évitant d’aborder les question militaires à l’époque beaucoup trop sensibles, on a donc logiquement commencé avec une association industrielle / commerciale qui ne fâchait personne.

            A quoi se sont conglomérées au fil du temps des nations / pays / communautés, voire simples bantoustans, qui ont fait de la CE cette grosse merdasse molle que nous connaissons à l’heure actuelle, incapable de réaction nette, de politique concertée, incapable même de savoir si elle pourrait s’auto-limiter, ce qui serait déjà le début du comencement d’un embryon de définir ce qu’est l’Europe.

            Ajoutons à celà l’arrivée au pouvoir d’une génération de post soixante-huitards (Sarko en est un bel exemple quoi qu’il en dise !) hédonistes, goinfrés au lait d’une croissance et d’une opulence qui paraissaient infinies jusqu’à peu, oublieux des conditions dramatiques qui avaient guidées les pères fondateurs, poussés dans leurs erreurs et leur mollesse par des américains qui ne peuvent que se féliciter d’un tel état de déliquescence devant la seule force qui, avant la Chine, aurait pu rivaliser avec eux sur le plan hégémonique !

            Bien sûr que la défense européenne est essentielle, mais encore faudrait il que l’europe elle même soit déjà constituée !

            C’est pas une constitution européenne précisant dans ses textes que la défense de l’europe resterait inféodée à l’OTAN, donc aux étazunis, qui permettra d’améliorer les choses !


            • MagicBuster 6 juin 2008 15:58

              Et les belges ils feront comment pour la défense européenne , ils envoient deux armées ?


              • faxtronic faxtronic 6 juin 2008 16:11

                Non, il en envoie leur armée : deux traducteurs lún traduisant du francais vers le neerlandais, et l’autre traduisant du neerlandais en Francais


              • François Duran 6 juin 2008 17:17

                N’empêche, on en plaisante pour l’instant mais voilà une histoire belge qui risque de nous flanquer de sévéres migraines dans un futur proche. Et quand je dis "nous", je pense à l’Europe en général et à la France en particulier.

                A suivre...


              • impots-utiles.com 6 juin 2008 19:10

                beaucoup de laxisme en ce qui concerne la défense française...

                preuves en sont les dépenses inconsidérées de la mission française "Licorne" , chargée de ramener le calme a Abidjan , qui , depuis que le calme est revenu, s’est plutot transformé en club de vacances pour touristes de luxe....

                http://www.impots-utiles.com/les-grosses-depenses-de-larmee-francaise-en-cote-divoire.php


                • fonzibrain fonzibrain 6 juin 2008 22:49

                  a l’auteur

                  tres instructifs ton blog


                  • Iren-Nao 7 juin 2008 05:17

                    Premiere condition pour avoir une defense europeene independante et censee :

                    D’abord savoir pour quoi et quelles menaces.

                    Eliminer l’ OTAN qui n’est qu’une verrue de la puissance militaire americaine qui est la plus nulle du monde, il n’est que de voir son palmares depuis WW2 :(bien que ces clowns depensent a eux seul en militaire autant que le reste de la planete reuni !)

                    Coree match nul de nul et de justesse

                    Vietnam no comment

                    Somalie ridicule

                    Irak / Afghanistan buts criminels, crime de guerre a la pelle et resultat catastrophique. Defaite totale, ce qui est une bonne nouvelle.

                    On voudrait bien se faire un pays de seconde zone comme l’Iran dont les proxy hezbollah viennent de foutre une branlee a Israel eux meme devenus nuls et criminels depuis qu’ils ont adoptes le tout technique amerlock. La rouste pourrait bien etre au coin du golfe.

                     

                    Donc pour l’Europe :

                    Virez Pinocchio et Kouchner (vraiment facheux de ne pas avoir embauche Vedrines, une des rares cervelles capable de vision diplomatique)

                    Degager de l’OTAN et tout faire pour qu’il capote, ce qui est d’ailleurs ineluctable.

                    Creez un noyau dur defense europenne avec les fridolins et autre Benelux Espagne voire Italie. On aimerait bien les british aussi mais ils sont trop a la botte des US.

                    Ce noyau dur ne peut qu’etre centre sur la france seule puissance nucleaire europenne et premiere flotte.

                    Et, oui augmenter notre budget militaire, c’est bon pour l’emploi et l’economie.

                    Par ailleurs je ne suis pas du tout convaincu de l’usage des porte avions sophistiques qui sont des cibles de reve pour les gens (Iran par exemple) equipes des tres excellents missiles russes) par contre nos porte aeronefs sont fort adaptes a nos missions assymetriques contre divers rois negres.

                    Que la paix soit avec vous

                    Iren-Nao


                    • fonzibrain fonzibrain 7 juin 2008 09:56

                      iren nao

                      une alliance forte avec l’allemagne

                      un noyau fort et les aures petit pays nous suivrai

                      claro pour les english,trop us sur les bord

                      et mort de l’otan


                      • Iren-Nao 7 juin 2008 12:03

                        En fait il n’est pas sur qu’integrer trop de pays, dont certains a potentiel militaire marginal, soit un avantage, car comme on le voit avec l’Europe, a je ne sais plus combien, plus il y de monde plus on se prend les pieds dans le tapis.

                        L’OTAN en est d’ailleurs un exemple, tant de monde que c’est la paralysie, mieux vaut se limiter2 ou 3 bons alliees avec qui ca peut fonctionner.

                        Bien sur il pourrait y avoir des accords genre acces au territoire avec les pays UE associes.

                        Idealement si il y avait une force europeene reelle les membres de l’UE ne saurait aller a la concurence (l’OTAN)

                        Sgt chef Iren-Nao

                         


                      • chmoll chmoll 7 juin 2008 10:47

                        i a qu’un porte avion c vrai,mais ont vas pas s’plaindre,déjà qu’il flotte c d’jà pas mal


                        • judel.66 8 juin 2008 00:59

                           

                          Iren nao ....entierement de votre avis .....

                          Thierry Jacob ......la ""prochaine guerre "" en fait est déja en cours elle est insidieuse ....que pensez vous de ce qui s’est passé au kosovo....... quel sera le prochain maire de roubaix ou de villeurbanne......charia ou code civil........qui est l’ennemi de notre civilisation ""européenne"" et je dis bien Européenne.....avons nous besoin de porte avions cibles ou de chars cercueils pour cela......avons nous besoin de pretendus professionnels déracinés engagés pour la gamelle pour nous défendre ..merci chirac d’avoir supprimé le seul moyen d’intégration et d’assimilation qui nous restait......

                           ne pas oublier que parlant de l’europe De Gaulle a dit "" de l’atlantique a l’oural "".........

                          il faut réfléchir et voir loin ......nous avons les memes menaces que la russie ....l’europe n’a pas un océan de chaque coté est et ouest en guise de fossés........

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

FD


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès