• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La deuxième vague n’est pas virale mais économique et sociale : (...)

La deuxième vague n’est pas virale mais économique et sociale : l’appel des 250

Dans cette tribune, 250 universitaires, scientifiques, professionnels de santé et juristes alertent sur les conséquences économiques et psychosociales de la gestion politico-sanitaire de la crise du Covid. Ils estiment que la prochaine catastrophe ne sera pas virale mais économique et sociale, et qu’elle ne concernera pas les élites privilégiées mais d’autres catégories sociales beaucoup plus vulnérables.

JPEG

 

La deuxième vague n’est pas virale mais économique et sociale

 

Dans son avis du 22 septembre 2020 sur le « contrôle renforcé de l’épidémie », le Conseil scientifique Covid-19 s’interrogeait sur les mesures politiques à prendre. Il précisait qu’il « aborde ces questionnements en privilégiant un point de vue sanitaire », reconnaissait que « des aspects économiques plus généraux sont signalés en raison de leur importance  », mais estimait que cela « ne relève pas de ses compétences » (page 26-27). On se demande alors à quoi servent l’anthropologue et le sociologue qui font partie de ses membres. Quatre jours plus tard, les deux Prix Nobel d’économie 2019 Abhijit Banerjee et Esther Duflo appelaient dans le journal Le Monde à un reconfinement général de la population pour « sauver Noël ». Le lendemain (27 septembre), le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, déclarait dans les médias que « il ne faut pas avoir peur du télétravail ». Enfin, certains journalistes (ici Libération, là L’Express, là encore France Info) ont inventé ces derniers jours une nouvelle étiquette à coller sur le tiroir dans lequel ils voudraient enfermer ceux qui ne partagent pas l’opinion qu’ils défendent avec le gouvernement : les « rassuristes », opposés benoitement aux « responsables ».

Tous ces propos témoignent de la vision du monde des élites françaises, du moins de celles et ceux qui contrôlent la parole publique. Las, pendant ce temps-là, d’autres réalités leur sont invisibles. Au risque de ne pas « rassurer », il faut en effet avertir que la prochaine catastrophe ne sera pas virale mais économique et sociale, et qu’elle ne concernera pas ces élites privilégiées mais d’autres catégories sociales bien plus vulnérables.

 

Les conséquences économiques et sociales de la politique sanitaire

 

Selon les calculs de l’INSEE, la gestion de la pandémie aura fait perdre à la France une dizaine de points de Produit Intérieur Brut (PIB), un recul inédit depuis la 2ème Guerre mondiale. Pour comparaison, la crise de 2008 avait entrainé l’année suivante un recul de moins de 3% du PIB. Le taux de chômage devrait également dépasser les 10% à la fin de l’année où plus d’un million de chômeurs sont attendus selon le directeur de l’Observatoire Français des Conjonctures Economiques (OFCE). Ceci implique une hausse globale des inégalités et de la pauvreté, prévient le directeur de l’Observatoire des inégalités, qui note également que « un grand nombre de départements observent fin août une augmentation de l’ordre de 10% des allocataires du RSA par rapport au début de l’année 2020 ». Ce n’est pas un hasard si, ce 30 septembre, le Secours Populaire alertait sur la forte augmentation des demandes d’aides alimentaires depuis le confinement.

Ce recul historique ne concerne pas toutes les professions ; tandis que certaines n’ont pas senti passer la crise, il touche au contraire massivement les secteurs du commerce et de l’artisanat, des services aux entreprises et aux ménages, ainsi que les artistes. Cibles privilégiées des mesures contraignantes du gouvernement, le secteur événementiel, l’hôtellerie et la restauration payent un lourd tribut, surtout les franges les plus précaires de leurs salariés : intérimaires et saisonniers.

La France étant le pays le plus touristique du monde, ce secteur représentait en 2018 près de 3 millions d’emplois et environ 7,5% du PIB. Ceci a particulièrement affecté la capitale ainsi que les régions méditerranéennes dépendantes du tourisme estival. Grâce au chômage partiel de leurs employés et aux aides de l’Etat, ces sociétés dépendant du tourisme ont survécu lorsque leur trésorerie leur permettait une année à perte. Les autres (beaucoup de petites entreprises familiales) ont déjà fermé boutique. Et la plupart disparaitront si 2021 ressemble à 2020.

Au final, ce sont les entreprises et les salariés les plus vulnérables qui sont les plus impactées par la gestion de la crise. Ce n’est pas un hasard si l’INSEE comptabilise nettement plus de morts du Covid parmi les étrangers et les immigrés et constate que le département ayant connu la plus forte hausse de mortalité en mars-avril 2020 est la Seine-Saint-Denis, département le plus pauvre de France métropolitaine. Comme l’écrit la DREES dans son dossier du mois de juillet, « le cumul des inégalités face à l’épidémie et face au confinement font ainsi de la crise sanitaire actuelle un fort révélateur d’inégalités sociales ».

 

La santé ne se réduit pas à l’absence de maladie

 

Par ailleurs, la combinaison de la détresse économique et sociale objective et de la peur ressentie par les personnes les plus fragiles du fait d’une communication politique et médiatique particulièrement anxiogène a déjà et aura encore longtemps des conséquences sur la santé physique et mentale : augmentation des consommations de tabac, d’alcool et probablement d’autres drogues et médicaments psychotropes, anxiété, insomnie et autres troubles du sommeil, dépression, suicide, syndrome de glissement des personnes âgées, etc. Sans parler des effets de la peur de la mort, de la culpabilité et des éventuels syndromes post-traumatiques et symptômes obsessionnels chez les personnes infectées et autres « cas positifs » dépistés. Quant aux enfants et aux adolescents, on ignore encore comment ils vivent tout cela et les traces que cela laissera en eux. On n’a pas non plus mesuré précisément l’impact de la fermeture des établissements scolaires au printemps dernier sur le décrochage et l’échec scolaires. Qui ne comprend que tout cela est pourtant extrêmement important ?

 

Chacun s’accorde à dire que le premier devoir du gouvernement comme de chaque citoyen est de protéger les personnes « à risque », mais il est temps de considérer que la vulnérabilité est tout autant psychosociale que physiologique. Il est temps de rappeler que l’OMS elle-même, dans le préambule de sa constitution, définit la santé comme « un état de complet bien-être physique, mental et social [qui] ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». A négliger les gens fragiles autres que les personnes âgées, on risque fort de provoquer d’autres maladies dont les effets se feront sentir pendant de longues années.

Enfin, c’est à nouveau la constitution de l’OMS qui déclare qu’« une opinion publique éclairée et une coopération active de la part du public sont d’une importance capitale pour l’amélioration de la santé des populations ». C’est pourquoi nous réclamons que l’on en finisse avec les décisions prises dans l’entre-soi d’un « Conseil scientifique » ou d’un cabinet ministériel, pour ouvrir en retour un vrai débat démocratique sur la politique sanitaire.

 

 

Les 250 premiers signataires

 

Laurent Mucchielli, sociologue, directeur de recherche au CNRS

Xavier Timbeau, économiste, directeur de l'Observatoire Français des Conjonctures Économiques (OFCE)

Arnaud Plagnol, psychiatre, professeur de psychologie à l’Université Paris 8 

Nicolas Sembel, professeur de sociologie à l’Université d’Aix-Marseille

Marnix Dressen-Vagne, professeur de sociologie à l’Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Thierry Oblet, maître de conférences en sociologie à l’Université de Bordeaux

Pascal Roman, professeur de psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse à l’Université de Lausanne

Jean-François Toussaint, professeur de physiologie à l’Université de Paris, ancien président des Etats Généraux de la Prévention

Laurent Toubiana, chercheur épidémiologiste à l’INSERM, directeur de l’IRSAN

Jean Roudier, professeur de médecine, rhumatologue, directeur de l’unité INSERM UMRs 1097

Paul Touboul, professeur émérite de médecine à l’Université Lyon 1 et ancien chef de service à l’Hôpital cardiologique de Lyon

Catherine Gire, pédiatre, Chef de service de réanimation, soins intensif et néonatologie à l’Hôpital Nord de Marseille

Marc Rozenblat, médecin, Président du Syndicat National des Médecins du Sport-Santé

Gérard Maudrux, cardiologue, président honoraire de la Caisse De Retraite des Médecins de France et de la Caisse d’Assurance Maladie des Professions libérales de Province

André Comte-Sponville, philosophe

Anne Atlan, directrice de recherche au CNRS, généticienne des populations et sociologue

Elise Carpentier, professeur de droit public à l'Université d'Aix-Marseille

Didier Blanc, professeur de droit public à l’Université de Toulouse

Bernard Swynghedauw, biologiste, directeur de recherche émérite à l’INSERM

Mylène Weill, biologiste, directrice de recherche au CNRS

Isabella Annesi-Maesano, épidémiologiste des maladies allergiques et respiratoires, directeur de recherche à l’INSERM

Yannick Gottwalles, Cardiologue, Chef du Pôle Urgences à l’hôpital Pasteur (Colmar)

Éric Desmons, professeur de droit public à l’Université Sorbonne Paris Nord

Laurent Sedel, médecin, ancien chef de service en orthopédie à l’hôpital Lariboisière

Pascal Lardellier, professeur à l’Université de Bourgogne

Jean Louis Rouvillain, professeur à l’Université des Antilles

David Lepoutre, professeur de sociologie à l'Université Paris-Nanterre

Lucie Jouvet Legrand, socio-anthropologue, maîtresse de conférences à l’Université de Franche-Comté

Benoit Marpeau, maître de conférences en histoire à l’Université de Caen-Normandie

Marc Richevaux, magistrat, maître de conférences à l’Université du Littoral Côte d'Opale

Cécile Bourdais, maîtresse de Conférences en psychologie à l'Université Paris 8

Arnaud Rey, chercheur en psychologie au CNRS

Mathias Delori, politiste, chargé de recherche CNRS

Michel Deshaies, professeur de géographie à l'Université de Lorraine

Bénédicte Helfer, médecin, risques sanitaires majeurs et gestion de crise

Sylvie Laval, psychiatre

Charles Menard, psychiatre 

Thierry Gourvénec, pédopsychiatre

Frédéric Badel, psychiatre

David Esfandi, psychiatre (Bordeaux)

Martine Wonner, psychiatre, députée du Bas Rhin

Jérôme Coutelan, psychothérapeute (Bouches-du-Rhône)

Tamara Baron, psychologue

Murielle Dellemotte, médecin du travail

Louis Fouché, médecin, anesthésiste réanimateur à Marseille

Olivier de Soyres, médecin anesthésiste réanimateur

Bernard Marsigny, médecin anesthésiste réanimateur

Olivier Lhoest, médecin anesthésiste réanimateur

Patrick Carlioz, chirurgien pédiatre, membre de l’Académie Nationale de Chirurgie 

Daniel Chollet, Médecin Pneumologue (Aubagne)

Sophie Colas, médecin, coordinatrice des Centres références maladies rares, Marseille

Alain Wurtz, professeur émérite de Chirurgie Thoracique à l’Université de Lille

Michelle Zancarini-Fournel, historienne, professeur émérite à l’Université de Lyon

Pierre Couturier, maître de conférences en sociologie à l'Université Clermont-Auvergne

Nicolas Leblond, maître de conférences de droit privé à l’Université Polytechnique Hauts-de-France

Etienne Douat, maître de conférences en sociologie à l’Université de Poitiers

Alain Deville, physicien, Professeur émérite à l’Université Aix-Marseille

Guy Chapouillié, professeur émérite à l’ENSAV Université Jean-Jaurès

Chantal Brichet Nivoit, médecin, correspondante de l'AIEMPP à l'Université Paris-Descartes 

Claude Gautier, professeur de philosophie à l’Ecole Normale Supérieure (Lyon)

Frédéric Barbe, maître de conférences associé à l’Ecole d'Architecture de Nantes

Colette Anné, mathématicienne au CNRS (Nantes)

Bernard Giral, médecin généraliste et président CPTS du pays d'Arles

Françoise Giorgetti-D’Esclercs, médecin Oto-rhino-laryngologiste (CHU La Timone)

Daniel Scimeca, médecin généraliste libéral, Union Régionale des Professions de santé d’Ile-de-France

Alain Le Hyaric, médecin spécialiste Santé Publique (Paris)

Jean-Pierre Letourneur, médecin, hépatogastroentérologue (Saint-Malo)

Cécile Fortanier, docteur en Economie de la Santé, Cadre Hospitalier

Jérôme Reynier, docteur en psychologie sociale, enseignant en BTS Santé

Stéphane Tessier, médecin de santé publique, docteur en sciences de l'éducation

Philippe Laurent, médecin généraliste

Véronique Ahari, médecin nutritionniste (Poitiers)

Jean-Luc Stanek, médecin, Santé Navale et chirurgien-dentiste

Helene Chollet Médecin généraliste (Marseille)

Gérard Ostermann, médecin Interniste

Jean Emsallem, médecin angéiologue chargé de cours aux facultés de médecine de la Sorbonne Université et d’Aix-Marseille Université

Isabelle Aubert, maitre de conférences HDR à l’Université de Bordeaux

Evelyne Fargin, professeur de Chimie à l’Université de Bordeaux

Patrick Frayssinet, biologiste, directeur de recherche Urodelia, Toulouse

Eugenia Lamas, chercheuse en éthique de la recherche biomédicale à l’INSERM

Romain Descendre, professeur à l’ENS de Lyon, UMR 5206 Triangle

Maryse Esterle, sociologue, enseignante-chercheure honoraire de l'Université d'Artois

Camille Allaria, docteure en sociologie, chercheuse associée au laboratoire de santé publique d’Aix-Marseille Université

Marie Estripeaut-Bourjac, maître de conférence HDR à l’Université de Bordeaux

Jean-François Pascal, gériatre, chef de service SSR

Sybille Burtin-Philibert, médecin spécialiste de Santé Publique

Frédéric Schnee, médecin gériatre coordonnateur en EHPAD

Natacha Galet, psychologue clinicienne en CMPP et psychanalyste

Gérard Delépine, chirurgien cancérologue statisticien

Nicole Delépine, pédiatre cancérologue

Nathalie George, médecin du travail

Didier Giraud, médecin (Paris)

Romain Torrents, médecin, praticien hospitalier au centre antipoison et toxicovigilance (AP-HM)

Pierre Guerre Berthelot, médecin hospitalier, anesthésiste

Emmanuelle Lemonnier, médecin généraliste

Claude Murtaza, médecin généraliste

Delphine Rive, médecin généraliste à Rezé

Isabelle DONOT, médecin généraliste, Haute Savoie

Jean-Luc Boesch, médecin généraliste (Saint-Jean-de-Vedas)

Jean Louis Thillier, médecin, immunopathologiste

Laurent Durinck, anesthésiste

André Burnol, ingénieur ENSTA Paris, docteur en hydrogéochimie

Pierre Concialdi, chercheur en sciences sociales

Marie-Laure Cadart, médecin et anthropologue

Claire Delval, médecin généraliste (77)

Paul-André Bellot, chirurgien-dentiste

Frédéric Préaux, médecin, radiologue 

Didier Delaitre, médecin légiste (Le Bourget)

Éric Ménat, médecin généraliste (31)

Thierry Medynski, médecin généraliste

Claire Lenclud, médecin généraliste

Tanguy Martinelli, médecin généraliste en Dordogne

Eric Reboli, médecin urgentiste (Paris)

Olivier Soulier, médecin, homéopathe (Marcq en Baroeul)

Florence Jacquelin, médecin spécialisé en soins palliatifs

Isabelle Erhardt, médecin généraliste, médecin régulateur au SAMU de Lille

Philippe Bos, médecin anesthésiste retraité (46)

Joëlle Jansé, gynécologue-obstétricien

Patrick Bellier, médecin, pneumologue et allergologue (Sainte-Foy-les-Lyon)

Stéphanie Boulet, médecin généraliste (Isère)

Béatrice Segurens, chercheuse en génétique et métagénomique au CEA

Shanti Rouvier, docteur en psychologie clinique et psychopathologie

Bernard Dugué, docteur en pharmacologie, docteur en philosophie

Didier Montet, docteur en sciences et technologie alimentaire, HDR en biochimie

Violaine Guérin, médecin, endocrinologue et gynécologue

Jean-Baptiste Mouzet, praticien hospitalier, Gériatre, soins de suite

Vincent Reliquet, médecin, Comité Médical AIMSIB (Tourcoing)

Michel Brack, ex médecin attaché INSERM à l'hôpital de la Pitié Salpetrière

Alexandra Henrion-Caude, chercheur, ancienne directrice de recherche INSERM

Catherine Delmas, médecin dermatologue (Toulouse)

Christophe Petiau, médecin, neurologue (Strasbourg)

Christophe Pinet, médecin, gynécologue-obstétricien

Michel Angles, médecin généraliste

Hubert Sroussi, médecin généraliste

Patrick Sautereau, médecin généraliste (Caen)

Fouad Daoud, médecin généraliste (Lyon)

Ingrid Novaro-Mas, médecin généraliste (Marseille)

Jean-Pierre Eudier, chirurgien-dentiste

Jean-Jacques Coulon, médecin généraliste (Bourges)

Bénédicte Dassonville, médecin généraliste, psychothérapeute

François de Chabalier, psychiatre, épidémiologiste

Thierry Loloum, médecin, psychiatre (16)

Béatrice Segurens, chercheuse en biologie moléculaire et génétique, CEA

Aurélia Vessière, virologiste, chercheure en maladies infectieuses à l'Université de Bordeaux

Christophe Leroy, biologiste, docteur en biologie moléculaire et cellulaire

Hélène Banoun, pharmacien biologiste, docteur en pharmacologie moléculaire, ancien interne AP-HP

Vincent Pavan, maître de conférences en mathématiques à l'Université d'Aix-Marseille

Thierry Orsière, ingénieur de recherche HDR en Toxicologie Génétique à Aix Marseille Université

Marie Laurendeau-Petit, gynécologue

Florence Lair, radiologue

Jean-Loup Mouysset, médecin, oncologue

Caroline Mouzet-Heaulmé, médecin généraliste

Dominique Crozat, professeur de géographie à l’Université Paul Valéry Montpellier 3

Jacques-Guy Petit, professeur émérite d’histoire à l’université d’Angers

Bruno Péquignot, professeur émérite de sociologie à l’Université Paris Sorbonne Nouvelle

James Masy, maître de conférences en Sciences de l'éducation à l'Université Rennes 2

Michèle Leclerc-Olive, chercheure émérite au CNRS (ARTeSS-IRIS- EHESS)

Marie-José Minassian, professeur de philosophe à l’Université Paris 8

Dominique Andolfatto, professeur de science politique à l’Université de Bourgogne Franche-Comté

Dominique Labbé, politiste, enseignant émérite à l’Université de Grenoble-Alpes

Marianne Bordenave-Jacquemin, maître de conférence en physiologie végétale, Sorbonne-Université (Paris)

Jacques Bichot, professeur honoraire d’économie à l’Université Lyon 3, membre honoraire du Conseil économique et social

Arlette Bourcier-Mucchielli, psychologue, professeur honoraire à l’Université de Nice

Pascale Gillot, maître de conférences en philosophie à l'Université de Tours

Heike Freire, philosophe et psychologue à l'Université de Valencia

Jean-François Lesgards, biochimiste, chercheur au CNRS

Alexandra Menant, docteur en biologie, chercheuse au CNRS

Rosa Gutierrez Silva-Lenud, infirmière, diplômée en Santé publique

Denis Agret, médecin urgentiste santé publique

Jacques Rionda, médecin anesthésiste-réanimateur

Gilles Perrin, anesthésiste réanimateur à l’Hôpital de la Conception (Marseille) 

Koryna Socha, médecin anatomopathologiste

Idriss Abiola, infirmier anesthésiste (Paris)

Yves-Marie Mattheyses, Infirmier Anesthésiste

Soizic Noël-Bourgois, infirmière diplômée d’Etat, docteur en ethno-anthropologie

Suzanne Robert-Ouvray, docteur en psychologie clinique, psychothérapeute

Sandrine Dekens, psychologue clinicienne

Elodie Guennec, médecin et psychothérapeute

Anne-Gabrielle Mottier, Orthophoniste

Nathalie Demonté Dubruque, médecin généraliste (34)

Béatrice Petit, médecin généraliste (Marseille)

Dominique Leiber, médecin généraliste

Jeanine Jemet, médecin généraliste

Tanguy Martinelli, médecin généraliste en Dordogne

Vincent Manns médecin généraliste

Elisabeth Pouffier, médecin généraliste 

Nathalie Caradot, médecin généraliste (Sainte-Foy-Les-Lyon)

Martine Mérour, médecin pneumologue retraitée

Gérard Le Roux, médecin généraliste retraité

Dominique Géraud-Coulon, médecin rééducateur (05)

Marie Christine Rea, infirmière

Serge Rader, pharmacien (Paris)

Nicole Chaudiere, pharmacienne

Marie-Claire Cabelguenne, pharmacien, coordinatrice MSP du Lectourois (Gers)

Justine Schaal, infirmière

Jacques Bouaud, chercheur en informatique médicale, LIMICS

Nadia Lamm, professeur de philosophie retraitée à l’Université de Rouen 

Christophe Lemardelé, docteur en histoire des religions, chercheur associé au CNRS

Aurélien Dyjak, docteur en sociologie, formateur

Laurence Maury, psychologue (psychologie sociale et cognitive)

Luc Petitnicolas, responsable R&D, chargé de cours au Campus de la fonderie de l'image (CNA-CEFAG)

Marc Roux, professeur honoraire de Zootechnie à l’AgroSup de Dijon

Bernard Cornut, polytechnicien, ingénieur civil, géopolitique et histoire

Anne-Marie Begue-Simon, maitre de conférences en anthropologie retraitée, expert honoraire près des tribunaux

Fausto Lanzeroti, masseur-kinésitherapeute, Ostéopathe

Thomas Meunier, chercheur au Woods Hole Oceanographic Institution (MA, USA)

Éric Bouvier, docteur en pharmacie, dirigeant d’entreprise

Valérie Giraud, médecin, sexologue clinicienne 

Martine Idée, neurologue libéral (Montpellier)

Joseph Anconina, cardiologue

Eve Villemur, médecin homéopathe, nutritionniste et psychothérapeute

Alexandra Nicolay, magistrate, vice-présidente placée à la Cour d'Appel de Limoges

Sonia Lumbroso, magistrate, membre du syndicat de la magistrature

Clément Schouler, magistrat, membre du Syndicat de la magistrature

Bernard Palanque, magistrat retraité, membre du Syndicat de la Magistrature

Gilles Gutierrez, magistrat, Cour d’appel de Douai

Daniel Rodriguez, magistrat

Astrid Lahl, magistrate, Coordinatrice Pôle social et Tribunal Judiciaire de Rennes

Myriam Kerneis, avocat à la Cour d'Appel de Pau et Médiateur Judiciaire

Christophe Lèguevaques, avocat au Barreau de Paris

Stephan de Lamer Denoyés, avocat aux barreaux de Paris et de Bordeaux

Eveline Jaumary-Lapeyre, avocat, Docteur en Science Politique

Christine Claude-Maysonnad, avocate (Tarbes)

Arnaud Durand, avocat au Barreau de Paris

Édith Delbreil, avocate au Barreau d'Avignon

Carole Rostagni, avocat au Barreau d'Avignon

Brice Grazzini, avocat au Barreau de Marseille

Nicolas Fady, avocat au Barreau de Strasbourg

Pierre Soler-Couteaux, avocat au Barreau de Strasbourg 

Anne Victoria Fargepallet, avocate à Paris

Jean-Jacques Gandini, avocat honoraire au Barreau de Montpellier

Catherine Berthol, Notaire à Strasbourg

Alexandra Carrasco, traductrice, autrice (Essonne)

Sophie Tasker, traductrice, expert judiciaire près la Cour d’Appel d’Agen

Gilles Mottet, enseignant, artiste, compositeur 

Frédéric Hasselmann, artiste

Jean-Philippe Acensi, fondateur de l’Agence Pour l’Education par Le Sport

Jean-Jacques Robin, juriste consultant, ancien directeur d’établissement médico-social

Sophie Lambert-Wiber, maître de conférences HDR en droit privé à l’Université d'Angers

Blanche Magarinos-Rey, avocate au Barreau de Paris

Malika Balduyck, enseignante-chercheuse et praticien hospitalier à l’Université de Lille

Hervé Joly, historien, chercheur au CNRS (Lyon)

Leila Gofti-Laroche, pharmacien et épidémiologiste, praticien hospitalier au CHU Grenoble Alpes

Pierre-Yves Collombat, agrégé de philosophie, ancien Sénateur du Var, ancien Vice-président de la commission des lois

Arnauld Cabelguenne, pharmacien, docteur en sciences toxicologie et cancers (Gers)

Agnès Florin, professeur émérite de psychologie de l'enfant à l'Université de Nantes

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

160 réactions à cet article    


  • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 9 octobre 08:37

    Chacun s’accorde à dire que le premier devoir du gouvernement [...] est de protéger les personnes « à risque »

    C’est qui « chacun » ? Pas moi en tous cas. Sauf si par « personnes à risque », vous sous-entendez la classe des exploiteurs scélérats, qui, comme vous le notez, profite de « la crise », comme elle le fait toujours, en nous bouffant la laine sur le dos. Il y a bien un « risque », qu’une foule en colère décide de mettre leurs têtes au bout d’une pic, et c’est effectivement le premier devoir du gouvernement de les protéger...


    • Clocel Clocel 9 octobre 08:54

      Les nantis « balisent », pas au point de mettre un gilet jaune et d’aller se mélanger à la sueur de la rue, mais ils commencent à se rendre compte que leur petit plan de carrière est sous la menace d’une grosse voie d’eau...

      Bienvenue dans le monde réel, les gars ! smiley


      • Bendidon Bendidon 9 octobre 08:57

        BRAVO pour cet article

        Les abrutis qui se font pipi dessus muselière au bec n’envisagent pas une seconde les conséquences économiques de tout ce que corona circus va apporter

        * Y en a quelques uns sur ce site

        Quand j’évoque ça, ils me regardent comme des C... alors je leur demande d’imaginer leur retraite réduite de moitié et imaginer leur train de vie future

         smiley

        Ché pas vré, allez voir en GRECE !


        • Fergus Fergus 9 octobre 11:42

          Bonjour, Bendidon

          « Les abrutis qui se font pipi dessus muselière au bec n’envisagent pas une seconde les conséquences économiques »

          Tous les porteurs de masque ne se pissent pas dessus de peur d’être contaminés.
          Il est même probable que la majorité des personnes qui portent cet accessoire ne le font que sous la contrainte, pour éviter de prendre une prune de 135 euros. 

          De même est-il probable que cette majorité ait parfaitement conscience des risques socio-économiques que fait courir à notre société la multiplication des mesures de restriction des libertés pour motif sanitaire.

          Pour autant comment participer à faire vivre l’économie lorsqu’on est confronté à des contraintes délirantes ? A cet égard, imposer le port du masque entre deux plats dans les restaurants des « zones d’alerte renforcée » agit comme un répulsif supplémentaire : à quoi bon aller passer un moment dans un resto s’il faut sans cesse mettre et enlever son masque  et le poser n’importe comment sur la table , ce qui, soit dit en passant, est formellement déconseillé par les scientifiques ?


        • Pierrot 9 octobre 12:47

          @Bendidon

          Mêmes lorsqu’elles sont clairement inadaptées, les mesures sanitaires sont prises en réponse aux conséquences d’une progression de la pandémie, notamment du débordement des services hospitaliers.

          De ce fait, les premiers responsables de la situation et des éventuelles conséquences économiques sont ceux qui, par leur comportement irresponsable et infantile, leur égoïsme ou le déni de réalité dont ils sont atteints, propagent le virus en bravant les quelques obligations ou interdictions qui ont une réelle utilité.

          Ceux qui hurlent aujourd’hui qu’on s’en prend à leur liberté parce qu’on leur impose de porter un masque (ce que font déjà habituellement les populations est-asiatiques dans des situations moins graves) ou qui se font « pipi dessus » en pensant à la baisse de leur niveau de vie, ont apparemment oublié la situation d’avant la pandémie.

          Il suffirait par exemple qu’ils relisent les articles d’Agoravox de 2019 pour se rappeler que l’effondrement de notre économique était attendu sous peu, et que le recul de nos droits et de nos libertés et la destruction de notre retraite étaient déjà au programme.

          La pandémie a bon dos : elle sert clairement de prétexte et/ou de bouc émissaire, y compris pour ceux qui en nient l’existence ou la gravité !



        • serge.wasterlain 10 octobre 07:55

          @Fergus
          « Tous les porteurs de masque ne se pissent pas dessus de peur d’être contaminés. »
          C’est ce que je croyais moi aussi avant le lancement de l’action de protestation « masques rouges » qui, je le rappelle est destinée à protester, mais aussi à se reconnaître entre nous, les « rassuristes », « négationnistes », « rouges/bruns » et autres qualificatifs des plus désobligeants.
          J’ai donc fait fabriquer nos masques rouges car difficile d’en trouver dans les commerces et las... ...nous sommes les seuls à porter le rouge... ...où sont donc tous ces protestataires silencieux Fergus ? Où sont-ils ?


        • michalac michalac 10 octobre 12:06

          @Fergus
          .

          imposer le port du masque entre deux plats dans les restaurants des « zones d’alerte renforcée » agit comme un répulsif supplémentaire


          .
          A ce propos, aucun ne nos convaincus de l’existence d’un complot mondial nous explique pourquoi notre gouvernement, qui est forcément dans le coup, réserve cette mesure des « zones d’alerte renforcées » à quelques villes seulement...
          Empressé qu’’il est de « verrouiller » la population, notre gouvernement, qui est forcément dans le coup, rappelons-le, devrait sans attendre généraliser ces « zones d’alerte renforcée » ou encore « zones de verrouillage de la population » à tout le pays !
          Ca mériterait une petite explication... Croyez pas ?

        • michalac michalac 10 octobre 12:11

          @Pierrot
          .

          Il suffirait par exemple qu’ils relisent les articles d’Agoravox de 2019 pour se rappeler que l’effondrement de notre économique était attendu sous peu

          .
          Attendu sous peu sur Agoravox, oui...
          Comme depuis toujours, d’ailleurs...
          Mais pas attendu sous peu ailleurs qu’ici...
          L"économie mondiale et notamment européenne donnait des signes de reprise depuis 2018...
          L’économie Espagnol était la plus convaincante à ce sujet...

        • michalac michalac 10 octobre 12:39

          @Captain Marlo
          .

          Le gouvernement n’augmentera pas le RSA.


          .
          Mais, comme on peut le lire dans cette article de Libé, le gouvernementt s’intéresse à la création d’un « chèque de relance ».
          Une mesure ponctuelle pour répondre à une crise ponctuelle, elle aussi...
          Una augmentation du RSA serait irréversible par la suite et exigerait des engagement de financement à long terme... donc, possiblement, le retour au déficit chronique des comptes sociaux.
          .

          Agirc Arco vers le gel des retraites complémentaires.


          .
          Quoique ça vienne de « l’insolent » insolentiae de Charles Sannat, il semble que ce soit vrai...
          Un gel des pensions de retraites complémentaires pour un an... seulement !
          Chaque salarié pourra estimer la « gravité » de la mesure en imaginant son salaire gelé pendant un an...
          .

          La Cour des Comptes appelle à tailler dans les dépenses de la Sécurité sociale.


          .
          Oui. Et il semble que le gouvernement ne soit pas décidé à reporter le déficit exceptionnel de 44 milliards d’euros, exceptionnel en raison de l’épidémie exceptionnel de covid, sur l’emprunt public exceptionnel contracté à fin de palier les pertes engendrées par la crise du covid.
          Notons qu’on a toujours parlé de « plan de relance » et que les dépenses publiques de santé ne sont pas a priori les plus indiquées dans cette optique de redressement économique... a priori seulement...
          .
          Mais on peut se réjouir de ce que les pouvoirs publics aient engagé 44 milliards supplémentaires dans la santé, exceptionnellement bien sûr en raison de l’exceptionnelle épidémie...
          .
          Se plaindra-t-on encore de ce que le gouvernement n’a rien fait ?

        • Ecométa Ecométa 10 octobre 13:48

          @Pierrot

          Un virus grippal doit circuler, c’est comme cela qu’il s’affaiblit ; bien sûr i faut soigner les « malades » !

          Mais, voilà, interdiction à été faite aux médecins qui ont pourtant fait le serment d’Hippocrate de soigner les malades, ceci, par ceux responsables en France de la Santé Publique, qui, eux, à l’inverse, ont fait le « serment d’hypocrite » de ne pas soigner les gens, ceci, par décret gouvernemental !

          Un virus grippal doit circuler afin d’atteindre un certain taux d’immunité collective. Il se trouve qu’un « médecin » journaliste consultant TV, vient de nous dire qu’avec les tests sérologiques, il est constaté que le taux d’immunité collective serait de seulement 5 % alors que l’on visait les 40 % pour atteindre ensuite les 6O %.

          Comment ceci aurait-il été possible avec toutes les contraintes qui nous on été imposées ? C’est le chien qui se mort la queue !

          Et pendant ce temps là, le virus mute, non pas de façon aéroporté mais chez son « hôte humain » par combinaison avec d’anciennes traces de virus, voire même d’un ancien vaccin grippal comme à Bergame dans le nord de l’Italie. 

          Pourquoi n’a -t-on pas fait d’enquête chez les gens décédés de savoir s’ils n’avaient pas été vaccinés contre la grippe : qu’il pouvait y avoir un résultat détonnant, combinatoire, avec comme conséquence une explosion de cas et éventuellement un orage cytokinique ?    
           


        • Bendidon Bendidon 10 octobre 14:03

          @michalac
          ah chat oui avec le COVID l’économie espagnole basée principalement sur le tourisme est KO
          et ché que le début mon pote, t’as pas fini de bander
          comme disent les espadrilles viva la muerte smiley


        • Bendidon Bendidon 10 octobre 14:13

          @michalac
          T’es ... ou tu fais semblant ?
          dans la confusion faut toujours laisser quelques ouvertures
          Naomi Klein ou Noam Chomsky, lis leurs bouquins tu mourras moins ...
           smiley


        • Francis Francis 10 octobre 14:44

          @michalac

          alias Assouline .


        • Pierrot 12 octobre 12:40

          @michalac

          En 2018 et en 2019, la dépression économique était attendue par des économistes sérieux dont c’est le métier. Agoravox n’en a fait que l’écho.

          Quant à la soi-disant reprise, n’en ont vu des « signes » que ceux qui avaient intérêt à faire croire à sa venue prochaine. Une hirondelle ne fait pas le printemps, et le fait que l’Espagne ait repris provisoirement des couleurs n’a pas empêché la plupart des pays dans le monde, et particulièrement la France, de s’approcher encore plus de la dépression annoncée.

          Quoi qu’il en soit, la Covid-19 n’est qu’un événement passager dont l’impact réel restera limité en comparaison de la tendance socio-économique dictée par les choix politiques. Au train où vont les choses depuis ces dernières années, il est acquis que nombre de nos concitoyens ne connaîtront pas la retraite et que la majorité des autres ne toucheront qu’une pension ridicule, sans que la pandémie actuelle y soit pour grand chose. On constatera également que l’augmentation du chômage produite par les mesures sanitaires reste mesurée par rapport au niveau de chômage et de sous-emploi habituel.

          C’est donc sans surprise que les soi-disant « mesures de reprises » annoncées tant au niveau français qu’européen n’ont pas de véritables rapport avec l’amélioration de notre économie. Sur les 80 milliards d’euros que nous coûtera le plan européen, seulement 40 milliards nous reviendront, au mieux, si nous obéissons au diktat de la Commission (poursuite de la casse de notre système de retraite, notamment). Quand au plan national, la centaine de milliards annoncée concerne pour une grande part des dispositions qui étaient déjà prévues avant la pandémie, et pour le reste un saupoudrage très insuffisant au regard des véritables besoins.

          En d’autres termes, la Covid-19 est encore un faux prétexte pour nous soutirer de l’argent et pour continuer des réformes délétères.


        • Francis Francis 9 octobre 09:02

          « Macron m’a tuer » signé France

           

           Hé oui, avec la faute d’orthographe, vu que ses prédécesseurs ont tué l’école publique.


          • titi 9 octobre 14:06

            @Francis

            Euh.. .je crois que c’est une référence à une affaire judiciaire...


          • Francis Francis 9 octobre 15:57

            @titi
             
             ben oui ! Et ?


          • michalac michalac 10 octobre 12:13

            @Francis
            .

            vu que ses prédécesseurs ont tué l’école publique.


            .
            Vous faites sans doute référence aux incessantes augmentations de budget de l’éducation nationale...

          • Francis Francis 10 octobre 18:48

            @michalac alias Assouline
             
            vous pouvez développer ?


          • michalac michalac 10 octobre 21:08

            @Francis
            .
            Certainement.
            .
            Le budget de l’éducation nationale est :
            .
            pour 2014 , de 65.136 Mds € ici
            pour 2015 , de 66.323 Mds € ici
            pour 2016 , de 67.010 Mds € ici
            pour 2017 , de 70.071 Mds € ici
            pour 2018 , de 71.628 Mds € ici
            pour 2019 , de 72.790 Mds € ici
            pour 2020 , de 74.152 Mds € ici
            .
            Il est facilement vérifiable auprès de la même source que la progression est incessante depuis les années 90.
            .
            Comme on peut le voir, le budget de l’éducation nationale augmente chaque année et de beaucoup...
            .
            Sur quoi vous fondez-vous pour dire des prédécesseurs de Macron qu’ils ont tué l’école publique ?


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 octobre 21:24

            @michalac

            Le contenu .


          • Francis Francis 11 octobre 08:17

            @michalac

             
            Le budget n’a jamais été une garantie d’efficacité : tout dépend du projet. Pour détruire un service public l’idéologie libérale s’y entend qui a sur ce sujet une imagination plus que fertile.


          • michalac michalac 11 octobre 12:06

            @Francis
            .

            Le budget n’a jamais été une garantie d’efficacité


            .
            C’est exact !
            C’est pour cette raison d’ailleurs qu’il est inutile de réclamer toujours plus de fonds pour l’hôpital public. Aussi inutile que de s’affliger sans cesse d’une éventuelle baisse des crédits alloués à la Santé ou encore de l’annonce, par le Ministre de la Santé, d’un programme d’économie en suite d’un dérapage budgétaire, consécutif à la crise du covid,.. Puisqu’avec un peu de bonne volonté, l’efficacité de notre système de santé sera la même...
            .
            Seulement, cela ne nous dit pas ce qui est sortie de « l’imagination » de « l’idéologie libérale »... et qui aurait détruit l’école publique !
            On serait cependant curieux de l’apprendre...

          • Francis Francis 11 octobre 12:39

            @michalac
             
             
             Votre petit jeu de « pile je gagne face vous perdez » ne prend pas ici.
             
             Je reconnais en vous une personne habituée à se prévaloir de ses turpitudes.
             
             Ce qui est sorti de l’imagination libérale est archi connu et dénoncé. Donnez vous seulement la peine de vous renseigner.


          • michalac michalac 11 octobre 15:41

            @Francis
            .
            C’est bien ce qui me semblait...
            Ca m’apprendra à porter de l’intérêt à tout ce que vous pouvez dire...


          • Ruut Ruut 12 octobre 08:50

            @michalac Sur quoi vous fondez-vous pour dire des prédécesseurs de Macron qu’ils ont tué l’école publique ?

            La chute visible et réelle du niveau.

            Le budget est une chose son utilisation en est une autre.


          • Ruut Ruut 12 octobre 08:53

            C’est quoi l’intérêt d’acheter des Ordinateurs portables pour tous les élèves d’une classe de 14 ans sans que ni les élèves, ni les profs ne soient formés a les utiliser et sans projet pédagogique autour ?

            Je n’y voie qu’un gaspillage d’argent publique et un payement indirect pour service rendus a une entreprise privée.


          • xana 9 octobre 09:29

            Bonjour à tous !

            Aujourd’hui cela fait six jours... et pas le moindre signe de rhume ou autre.

            Nous avons fait une noce en Roumanie, sans masque, sans gestes idiots, de « protection » à 160 personnes, et tout le monde s’est embrassé, oui, tous, même le maire et la secrétaire de mairie, et même le curé orthodoxe avec sa femme et ses deux enfants.

            J’ai annoncé alors que je vous tiendrais au courant, pour témoigner si le couillonavirus existait encore ou non.

            160 personnes, ça fait du monde. Si le virus existait encore (en supposant qu’il ait déjà existé...) ce ferait un gentil « cluster » comme ils disent.

            Combien de jours pour être contaminés ? 8 jours ? Plus ? En fait je crois que vous n’en savez rien. Et vous portez un masque alors que l’épidémie est terminée depuis trois mois...

            Braves gens, dans vingt ans vous le porterez encore si vous ne vous libérez pas maintenant !


            • Fergus Fergus 9 octobre 11:57

              Bonjour, xana

              Désolé, mais ce genre de discours n’est pas très responsable. Peut-être le virus n’a pas circulé en Roumanie à cette occasion.

              Mais il circule ailleurs. Personnellement, je connais 4 personnes qui ont été contaminées : 2 appartenant à la belle-famille de mon fils l’ont été en région parisienne ; 2 autres, des voisins, l’ont été dans les Côtes d’Armor, département où le virus circule pourtant peu. Sur les quatre  tous âgés de 62 à 70 ans —,seul un a été assez lourdement malade durant l’été (mais sans hospitalisation) ; plusieurs semaines après, il subit toujours une grande fatigue. Les 3 autres ont été asymptomatiques ou peu symptomatiques.

              Tout cela pour dire que, même si l’on relativise la dangerosité du virus et sa capacité à contaminer la population  ce qui est mon cas , jouer les fanfarons n’est pas la bonne attitude, en serait-ce que par respect pour les personnes fragiles et craintives.


            • Ruut Ruut 9 octobre 11:59

              @xana
              Tu a plus de risque d’attraper un virus avec ton masque en manipulant ton smartphone ou utilisant masqué les transports publics qu’en allant au restaurant ou au bistro en voiture et sans masques.


            • xana 10 octobre 09:49

              @xana
              Bonjour ! Nous sommes Samedi, et cela fait huit jours que nos avons fait la noce sans masque et sans toutes ces idioties de distances...
              Et toujours RIEN DE RIEN !
              Cher Fergus, est-ce irresponsable de le faire remarquer ?
              Cela signifie que le virus a disparu (sans doute depuis trois mois) et portant nous sommes toujours soumis à ces « mesures ». Le serons-nous encore dans dix ans ? Dans cent ans ?
              Il est irresponsable de soumettre des populations à des mesures quand on IGNORE encore comment savoir si le virus est toujours là.

              Ca c’est irresponsable. Et s’y soumettre, c’est simplement de la lâcheté.
              Oui, je sais bien, il y a une amende. Mais rappelez-vous, pour les résistants l’amende c’était au mieux un billet vers les camps de la mort. Pourtant il y a eu des résistants.
              Aujourd’hui on les cherche...


            • xana 10 octobre 12:00

              @Ruut
              Pas de risque. Je n’ai pas de masque...


            • Loatse Loatse 9 octobre 10:23

              « 160 personnes, et tout le monde s’est embrassé, oui, tous, même le maire et la secrétaire de mairie, et même le curé orthodoxe avec sa femme et ses deux enfants.  »

              Chutttt ! ils seraient bien capables de classer l’amour/la joie en substances vénéneuses...

              et pourtant, rappelons nous l’expérience japonaise du riz.


              • Montagnais Montagnais 9 octobre 10:58

                Ma voisine la crémière, qu’est pas universitaire, et le vieil Eric, qu’est pas du tout scientifique, et ma belle soeur, qu’est pas chercheur m’ont dit ça, la même chose que vous, il y a un bail déjà :

                « Dans cette tribune, 250 universitaires, scientifiques, professionnels de santé et juristes alertent .. Ils estiment que la prochaine catastrophe ne sera pas virale mais économique et sociale, et qu’elle ne concernera pas les élites privilégiées .. »


                 .. universitaires, scientifiques, professionnels de santé et juristes devraient être épargnés sans aucun doute ..

                Bonne journée


                • Armelle Armelle 9 octobre 11:29

                  Si la gestion politico-sanitaire de la crise du Covid génère des conséquences économiques et psychosociales, elle révèle également bcp quant à la nature humaine, ou plutôt ce qu’elle est devenue avec le temps, et la photo choisie en illustre bien la dérive.

                  « WANTED A DECENT JOB » Bah oui bah voyons, comme si une loi naturelle, relayée par je ne sais quelle instance, sous entendait l’obligation, sous condition de survie, de donner un job à tout le monde. Mais c’est c’est quoi ce monde d’huluberlus déconnectés de la réalité et d’assistés chroniques ?

                  Quand on ne trouve pas de boulot, on se le créé !!!

                  On va bientôt rire car, avec le papyboom, il est admis que le nombre d’entreprises à vendre dans les dix ans à venir se situe entre 300000 et 400000. En face les potentiels repreneurs sont estimés quant à eux entre 40 et 50000. (source CRA et divers structures d’audit et fusion acquisition)

                  Ces conséquences économiques et psychosociales sont certainement bien au delà de ce que tout le monde peut bien penser. Et ce n’est pas la crise sanitaire qui en serait l’origine. Cette crise n’en sera qu’un révélateur. Le révélateur d’une France décadente, dont nos 30 glorieuses ont fabriqué une populace vautrée dans le confort et la facilité, et faisant que seuls une poignée d’individus se bougent...les autres attendent que ça tombe du ciel, quitte à politiser leur médiocrité avec ces courants gauchistes mortifères qui ne font que quémander une part d’un gâteau sans jamais miser 1 centime !!!

                  Et si l’économie entière est tenue à bout de bras à travers les QE délirants et permanents de la banque centrale, il se pourrait bien que cette fois le Covid soit la goutte qui fera exploser le système !!! 

                  Le covid n’est qu’un prétexte :

                  En France aujourd’hui ; 

                  14 millions de retraités

                  6 millions de fonctionnaires

                  5 millions de chômeurs

                  4 millions de professions fonctionnarisées

                  16 millions d’individus de moins de 19 ans 

                  total 45 millions pour une population totale de 67, autrement dit 22 millions d’individus chargés d’en faire vivre 45 autres millions !!! S’il existe encore des gens qui pensent que ce petit conte puisse perdurer éternellement, d’autant que ces chiffres vont s’aggraver, je pense sincèrement qu’ils ont perdu la raison.

                  Le Covid est parfait encore une fois pour constituer un beau et nouveau responsable, à moins que, pour les plus spirituel, ce ne soit la nature qui ait finalement pris les choses en main pour résoudre DEFINITIVEMENT le problème de surpopulation (inactive et apathique), en deux ans, trois ans ou 10, peu importe, la fin justifie les moyens, mais qui passera peut être et malheureusement par « la faim justifie les moyens »...

                   


                  • alinea alinea 9 octobre 20:36

                    @Armelle
                    Waouh ! ben dites donc, il vous a remontée le Covid, Armelle !!
                    Moi je suis une assistée, alors je vais la boucler et partir la queue entre les jambes !
                    bon, c’est pas faute d’avoir bossé, mais jamais exploitée !
                    On tient à vous, les courageux créateurs de richesses. :-


                  • michalac michalac 10 octobre 18:27

                    @Armelle
                    .

                    .les autres attendent que ça tombe du ciel, quitte à politiser leur médiocrité avec ces courants gauchistes mortifères qui ne font que quémander une part d’un gâteau sans jamais miser 1 centime !!!


                    .
                    Vous faites sans doute référence aux Gilets-jaunes...

                  • Djam Djam 9 octobre 11:41

                    Bon article, merci à Bernard.

                    Hier encore j’étais dans le 92 pour animer un cours. Plus de la moitié des participants ont renoncé à venir. Ils ont peur m’a-t-on assurer, ils ont préféré ne plus « prendre de risque »... malgré le port de la muselière (ingérable, pour n’importe quel enseignant).

                    Bravo aux 250 scientifiques qui alertent, alarment et tentent d’empêcher le délire gouvernemental de scientistes bidons d’achever notre pays.... mais c’est mal parti mes amis, je le vois malheureusement autour de moi.

                    La peur a gagné une bonne partie de la guerre livrée contre le peuple. Attali et son club de fous se frottent les mains... « ensemble, nous irons vers le nouvel ordre mondial, et personne, vous m’entendez, personne ne pourra nous en empêcher »... la petite phrase bien ciselée d’un certain Sarko l’agité. Difficile de nier que ces dingues sont en train de gagner leur pari...

                    Dans le 92, du côté des divers services d’enseignement publics, c’est la bérézina. Budgets alloués à telle ou telle activité, récupérés pour bouffer les nouveaux trous occasionnés par le délire covidien. Même les fonctionnaires, encore un peu habitués à l’idée de ne jamais craindre de perdre leur fonction, s’interrogent et s’inquiètent.

                    Un autre dingue du nom de Denis Kessler, avait benoîtement répondu à un journaliste (2012 ?) que le plus urgent était de « défaire la totalité du programme du CNR)... et bien, mes amis, une prolongation, voire un maintien chronique, des nombreux interdits de l’ère 1 du Covidien permettra l’achèvement de toutes ces avancées sociales et l’avènement du »monde d’après" : celui d’une dictature inédite où le zombifié errera dans la matrice, turbinera seul chez lui devant son écran, se dépatouillera seul dans ses centaines de démarches administratives-en-ligne, consultera en ligne une machine à diagnostiques virtuels et sera suivi partout et en tout grâce à son boulet portable !

                    Bienvenu dans le nouveau monde rêvé par l’oligarchie délirante du 21ème siècle !


                    • Avocatdelabougie 9 octobre 16:03

                      @Djam
                      On peut aussi penser qu’ils n’ont pas voulu participer à votre cours avec la muselière. L’obligation étant faite de la porter en tout lieu amène peut-être à sélectionner et hiérarchiser les activités.
                      Option optimiste, je vous l’accorde, mais potentiellement plausible.
                      Quant à la remarque sur le port du bâillon dans la transmission orale, je la confirme totalement et je rajouterai même qu’il est humainement inconcevable d’accepter d’enseigner de cette manière sous le prétexte fallacieux que c’est obligatoire au risque de subir des sanctions de tout ordre. La majorité n’ayant toujours pas saisi que cette acceptation de soumission est déjà une sanction.
                      Étant dans l’enseignement je ne porte et ne porterai jamais aucun ustensile susceptible de porter atteinte à mon intégrité physique et psychologique, comme je refuse et refuserai de le faire subir à ceux qui m’écoutent et me regardent. 


                    • Bernard Dugué Bernard Dugué 9 octobre 12:05

                      Dernière minute, ajout de quelques signataires

                      Richard Ollier, chirurgien dentiste

                      Pascale Brun, médecin généraliste, acupuncteur (11)

                      Dominique Eraud, acupuncteur, phytothérapeute, nutritionniste

                      Maryse Pechevis, avocat au Barreau de Montpellier

                      Alain Cras, médecin généraliste (63)

                      Roland Pfefferkorn, professeur émérite de sociologie à l’Université de Strasbourg


                      Anthony Chassédocteur en médecine, urgentiste, chef de service de médecine polyvalente du CHP St-Grégoire


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 9 octobre 17:56

                        @Bernard Dugué
                        Je tiens à préciser que je ne suis pas l’auteur de cette tribune mais l’un des 250 signataires. C’est la raison pour laquelle je la diffuse, non pas en mon nom mais au nom des 250


                      • alinea alinea 9 octobre 20:47

                        @Bernard Dugué
                        On avait compris, Bernard Dugué !
                        Les tribunes, c’est bien, ça réchauffe l’âme des ménagères de plus de cinquante ans scotchées derrière leur écran. Dont moi.
                        On a décidé, avec trois copines, oui, elles ont elles aussi plus de cinquante ans mais ça fait pas longtemps, et elles ne sont pas plus ménagères que moi, qu’on irait mine de rien, comme si on ne se connaissait pas, faire nos courses, notre marché, sans masque.
                        Juste histoire de nous renforcer dans notre désir vital de désobéir, au cas où on aurait affaire à des mal lunées ou des officiers de police, parce que nous n’avons, ni les unes ni les autres, tous les jours la gnaque d’assumer les regards, ou, le remontages de bretelles de la part des soumis responsables !!!
                        Je crois qu’il faut commencer à désobéir.
                        Écrire, c’est bien mais donner l’exemple, en s’assurant un renfort, c’est mieux ! non ?


                      • xana 10 octobre 10:21

                        @alinea
                        Bravo Alinéa !
                        C’est en désobéissant aux ordres idiots et criminels qu’on redevient libre.
                        C’est en montrant qu’on n’a pas peur qu’on ridiculise la peur des autres.
                        Vive la vie, et vive la liberté sans masque !


                      • Nycolas 9 octobre 12:23

                        A mettre en parallèle avec la réflexion de l’auteur, la définition de l’hygiénisme (telle qu’on la trouve sur wikipédia) laisse également songeur :

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Hygi%C3%A9nisme

                        « L’hygiénisme est un ensemble de théories politiques et sociales dont le principe est de concevoir l’architecture et l’urbanisme pour les collectivités, les pratiques médicales et diététiques pour les individus en appliquant les règles de préservation de l’hygiène et de prévention de la santé publique. La démarche de ses représentants est de guider la décision politique dans la gestion des masses par les apports des sciences, telles que l’épidémiologie ou la démographie, dans une optique d’optimisation des coûts sociaux et d’épanouissement de l’individu. C’est par exemple concevoir des immeubles collectifs laissant pénétrer la lumière et la verdure, construire dans les hôpitaux des pavillons distincts pour chaque pathologie, relier les immeubles à l’égout, rendre obligatoire les poubelles, ou organiser au niveau des municipalités des centres aérés pour les enfants. »

                        Ainsi donc, dans sa conception même, l’hygiénisme qui fonde largement nos sociétés modernes, autant dans les domaines de la santé que dans les domaines de l’urbanisme ou du social, forme une santé publique qui inclut tous ces domaines. On peut discuter de la pertinence absolue de l’hygiénisme, qui amène aussi la dérive de l’aseptisation de la société, mais en soi, cette doctrine ne place pas du tout à la marge les aspects sociaux, y compris l’épanouissement de l’individu, de l’enfance, des malades et des vieillards, qui sont normalement pris en compte comme un ensemble.

                        Le dérapage actuel, dirigé vers l’obsession d’une seule et unique pathologie, au détriment de tout le reste, en apparaît d’autant plus étrange, voire suspect.


                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 9 octobre 13:15

                          @Nycolas

                          Bonjour, il existe un autre mot qui définit bien plus clairement ce qu’en donne Wikipédia : c’est l’Eugénisme. Projet pas très actuel, déjà l’étude et à l’essai par les hordes hitlériennes et leurs médecins de sinistres réputations. 
                          Mais comme la majorité de nos concitoyens considèrent plus crédible la propagande à la télé, tant pis pour eux, ils auront ce qu’ils ne désirent pas, mais qu’on leur imposera quant même. Une régulation numérique de la population. Soit avec les vaccins, soit par la grande crise économique qui va laisser sur le carreau des millions de gens. Cette histoire ne fait que commencer. Ce sera un combat à mort. Une guerre... selon Macron. 


                        • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 9 octobre 14:44

                          @Nicole Cheverney
                           et à l’essai par les hordes hitlériennes
                          Ils ont bon dos les nazis... Avez-vous étudié l’histoire de l’eugénisme ?


                        • pipiou2 9 octobre 14:51

                          @Nicole Cheverney
                          Vous voulez savoir c’est qu’est le Complotisme ? Lisez du Cheverney, c’est du concentré, il est préférable de diluer avant consommation, c’est du brutal !

                          Vous l’avez bien vu réduire la population, hein ...


                        • Armelle Armelle 9 octobre 15:16

                          @Nicole Cheverney
                          Oui et alors ? Un eugénisme qui consisterait à priver les irresponsables de procréer, donc dispenser la société d’avoir à supporter toute cette faune délinquante qui emmerde tout le monde et coûte un bras à la société, en terme d’assistance d’abord, de justice ensuite puis d’incarcération pour finir, et ça s’arrête là dans le meilleur des cas, les prisons étant remplies de récidivistes !
                          Alors où est le problème ? Votre consciente de bien pensant ?
                          CELA se nomme juste une société responsable et soucieuse du bien être des vertueux...
                          Vos idéologies relevant du politiquement correct et de la pure démagogie fera crever tout le monde !!!
                          Et justement cette guerre que vous évoquez, entraînera dans sa forme, une guerre civile et l’on vous verra, vous les bobos, face à cette délinquance des cités quand ils prendront conscience que c’est le moment, car eux sont armés, vous pas !!!
                          Mais puisque les bien pensants ont toujours raison, continuez comme ça, ceux que vous défendez aujourd’hui vous tueront demain...On voit encore là les limites de la culture et du bon sens...


                        • symbiosis symbiosis 9 octobre 16:28

                          @pipiou2
                          Si tu veux savoir en quoi consiste un complot en gestation depuis plus de 40 ans et en cours de réalisation aujourd’hui, il te suffira simplement de consulter les conclusions du dernier forum économique de Davos et si tu sais lire, tu comprendras de quoi il en retourne réellement.


                        • Captain Marlo Captain Marlo 9 octobre 21:01

                          @symbiosis
                          Vous voulez savoir c’est qu’est le Complotisme ? Lisez du Cheverney, c’est du concentré, il est préférable de diluer avant consommation, c’est du brutal !

                          .
                          Il arrive que certains ne nous veulent pas du bien, savez-vous !
                          Bill Gates en fait partie, il est enchanté par l’effondrement économique !

                          "L’économie n’aura plus rien à avoir avec qu’elle était. Cela va mettre longtemps pour un retour à la normale. Les gens vont être surpris de voir à quel point cela va être long et compliqué.« Lorsque le présentateur dit : »Cela va mettre longtemps pour un retour à la normale", Bill Gates semble ravi.

                          Cette crise est pourtant en train de provoquer un chômage de masse et d’aggraver l’accès à l’alimentation de millions de personnes, ce qui risque de provoque des famines. Cette absence d’empathie est caractéristique des psychopathes.

                          "Bill Gates a récemment déclaré sur Reddit que des « certificats numériques » seront utilisés pour identifier les personnes ayant reçu le vaccin COVID-19 à venir. Ces certificats seront également utilisés pour identifier qui peut ou non exercer une activité commerciale. Ce plan est déjà soutenu par une importante organisation appelée ID2020.«  source »

                          .
                          PS : La Fondation Rockefeller en 2010 a écrit le scénario de la pandémie !


                        • Bernard Dugué Bernard Dugué 9 octobre 22:10

                          @Nicole Cheverney
                          Chère Nicole, vous êtes en plein délire complotiste. Vos propos ne solutionneront pas la crise actuelle et ne soigneront pas le mal dont vous êtes atteinte. Nous sommes entré dans l’ère du Pathos


                        • Montagnais Montagnais 9 octobre 22:40

                          @Bernard Dugué

                          .. Mais ... les vôtres, de propos, apportent bien évidemment les solutions face au complot isn’it ?

                          Et on verra bientôt : « A Dugué, l’humanité reconnaissante »

                          .. A moins qu’on dise de vous ce que Cocteau disait de Jean-Paul Tartre


                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 9 octobre 22:47

                          @ Bernard Dugué

                          ne soigneront pas le mal dont vous êtes atteinte

                          Vous ne respectez pas la charte et vos propos sont des calomnies à mon encontre.


                        • michalac michalac 10 octobre 00:35

                          @Captain Marlo
                          .

                          Il arrive que certains ne nous veulent pas du bien, savez-vous !

                          Bill Gates en fait partie, il est enchanté par l’effondrement économique !


                          .
                          Il en faut peu à l’UPR pour fabriquer une intox...
                          .
                          Dans cette vidéo, de 11 secondes, reprise par un blog obscur d’interprétation des sourires où l’UPR fait son marché, Bill Gates a le malheur de se montrer à l’antenne avec son sourire habituelle, celui qu’on lui connaît depuis toujours, alors que le présentateur annonce, non pas « l’effondrement de l’économie » comme le traduit l’UPR, mais une reprise lente et difficile...
                          .
                          C’est ainsi que l’UPR conclue à la coupable complicité de Bill Gates dans la crise du Covid.
                          .
                          Alors question... Que faut-il comprendre au sourire niais et figé d’Asselineau lorsqu’il évoque les GOPE ou l’Euro ?

                          .


                        • michalac michalac 10 octobre 00:41

                          @Nicole Cheverney
                          .
                          Allons Nicole !
                          Bernard Dugué ne fait qu’évoquer votre propension au complotisme...
                          Quelle calomnie pourriez-vous donc y voir, vous qui, il y a peu, prétendiez encore l’assumer ?


                        • michalac michalac 10 octobre 01:10

                          @Captain Marlo
                          .

                          "Bill Gates a récemment déclaré sur Reddit que des « certificats numériques » seront utilisés pour identifier les personnes ayant reçu le vaccin COVID-19 à venir. Ces certificats seront également utilisés pour identifier qui peut ou non exercer une activité commerciale.

                          .
                          Non
                          Bill Gates dit seulement que des certificats numériques « pourraient » être utilisés, comme reproduit ici...
                          .
                          En outre, Bill Gates reste muet sur l’utilisateur de ces certificats. Ainsi, ils pourraient être délivrés à chaque titulaire qui en resterait l’unique utilisateur. Tout comme les assurés sociaux utilisent leur carte vitale qui, en soi, est un dossier médical numérique. 
                          Bill Gates n’évoque aucune utilisation ou communication de ces certificats numériques à l’insu de leurs titulaires... l’UPR le fait à sa place...
                          .
                          Précisons que l’intérêt d’un certificat numérique est la signature numérique
                          qui en garantit l’authenticité et le format numérique qui, à l’heure de la généralisation du courrier numérique, en fait la communicabilité. Des atouts dont bénéficient déjà les déclarations d’impôt en ligne et les avis d’imposition numériques adressés en retour.

                        • Captain Marlo Captain Marlo 10 octobre 08:03

                          @Bernard Dugué
                          vous êtes en plein délire complotiste.

                          Je crois bien que Nicole est très en dessous de la réalité !
                          1/ Ne pas soigner en attendant un hypothétique vaccin, qui contiendra on ne sait quoi ?

                          2/ Faire des prélèvements dans une zone du nez très particulière, près du cerveau.

                          3/ Faire peur pour soumettre les populations.

                          5/ Semer la confusion, plus personne ne sait ce qui fonctionne exactement.

                          6/ Ruiner l’économie et nous endetter +++.

                          7/ Grignoter progressivement les libertés publiques.

                          8/ Et interdire tout ce qui fait le sel de la vie : les cinémas, les concerts, les réunions familiales, les restaurants, les bars etc, ça s’appelle la mise en place d’une dictature  !

                          Heureusement, le médicament est arrivé, adieu les vaccins, les mondialistes en seront pour leur frais : écoutez Radio Québec !!


                        • Francis Francis 10 octobre 08:09

                          @michalac
                           
                           ’’ces certificats pourraient être délivrés à chaque titulaire ’
                           
                           Trois mensonge dans une seule phrase :
                           
                           Ces certificats seront injectés à tous les vaccinés. Nuances.
                           
                           ’’Précisons que l’intérêt d’un certificat numérique est la signature numérique
                          qui en garantit l’authenticité
                          ’’
                           
                           Au bénéfice de qui, à votre avis ?


                        • serge.wasterlain 10 octobre 08:12

                          @Nicole Cheverney
                          Tant pis pour eux, mais aussi TANT PIS POUR NOUS !
                          C’est là que se trouve le problème. Que certaines personnes se satisfassent de cette dictature, ça m’attriste, mais c’est leur affaire après tout. Mais leur consentement OBLIGE le mien et là, je ne suis plus d’accord !


                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 10 octobre 08:19

                          @Francis

                          Bonjour, Injectés comme on puce les chiens. Nous refusons ce rabaissement de l’humanité. 


                        • symbiosis symbiosis 10 octobre 09:35

                          @Bernard Dugué
                          Mais je croyais que le complotisme était une notion désuète depuis que la ploutocratie nous chie délibérément et ouvertement sur la gueule en appliquant son vieux projet jusque là caché de tous et maintenant appliqué au grand jour.
                          Ou alors ceux qui ont encore ce mot à la bouche n’ont aucune idée de ce que certains ont pu annoncé il y a 40 ans et qui se réalise ouvertement maintenant dans le plus grand cynisme.
                          Toute inconscience mise à part, le gouvernement Sanchez a contourné la décision de la Cours Suprême espagnole de déclarer l’état d’urgence comme inconstitutionnel et a malgré cela verrouillé le pays, pour le plus grand bien de ses ressortissants, bien sûr.
                          Complotisme ou non, conspiranoïcos comme disent les espagnols, quand un gouvernement contourne les conclusions de la cours suprême ici ou du conseil constitutionnel là, je crois que la moindre des décences est d’arrêter de diviser la société entre les conspirationnistes et les autres, les couillons qui avalent tout, toutes les saletés, avachis dans leurs canapés graisseux devant leurs écrans plats et s’endorment là sous hypnose. La moindre des décences est d’enseigner à ces gens-là et aux autres, ceux qui étalent leur savoirs et leurs diplômes comment sortir du piège et s’unir plutôt que se diviser et vraiment maintenant l’identifier, ce complot... et identifier ceux qui tirent les ficelles depuis si longtemps et et qui en profitent autant.


                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 10 octobre 10:37

                          @symbiosis

                          Bonjour, votre commentaire illustre parfaitement la situation actuelle. Merci pour cette clairvoyance. 


                        • michalac michalac 10 octobre 11:45

                          @Francis
                          .

                          Ces certificats seront injectés à tous les vaccinés. Nuances.


                          .
                          Ce n’est pas ce que dit Bill Gates
                          Où trouve-t-on cet information ?
                          Quelle loi autorise ça ?
                          .

                          Au bénéfice de qui, à votre avis ?

                          .
                          Au bénéfice du titulaire de l’acte numérique.
                          La signature numérique bénéficie toujours au titulaire de l’acte numérique et à lui seul.

                        • michalac michalac 10 octobre 11:51

                          @symbiosis
                          .
                          Les conclusions du dernier forum économique de Davos ?
                          Des conclusions faites par qui ?
                          Vous auriez un lien-source ?


                        • symbiosis symbiosis 10 octobre 12:47

                          @michalac
                          Je ne suis pas à ton service, si tu veux des précisions, tu vas les chercher toi-même.


                        • michalac michalac 10 octobre 13:05

                          @Captain Marlo
                          .

                          2/ Faire des prélèvements dans une zone du nez très particulière, près du cerveau.

                          .
                          Et ?
                          Et que soupçonne-t-on derrière ce « prélèvement près du cerveau » ?
                          Qu’on nous prive d’un peu de notre intelligence ?
                          Je souhaite vous rassurer, vous ne risquez pas grand chose...

                        • michalac michalac 10 octobre 13:11

                          @Captain Marlo
                          .

                          3/ Faire peur pour soumettre les populations.


                          .
                          Jusqu’ici, même dans les scenari les plus farfelus, les grandes trouilles populaires ont davantage tendance à rendre les populations incontrôlables qu’à les amadouer...
                          Voyez en France ce dont est capable la seule perspective d’une réforme du régime des retraites... une foule de Gilets-Jaunes incontrôlables...

                        • michalac michalac 10 octobre 13:16

                          @Captain Marlo
                          .

                          5/ Semer la confusion, plus personne ne sait ce qui fonctionne exactement.


                          .
                          Pour quoi faire ?
                          Pour faire peur ?
                          Et affoler une population dès lors incontrôlable ?
                          Vous croyez vraiment que c’est en jetant l’hypothèque sur l’avenir et la sécurité des citoyens que vous les encouragerez à rester tranquillement chez eux ?

                        • cettegrenouilleci 10 octobre 13:29

                          @michalac

                          .../...« près du cerveau ».../...

                          et votre cerveau, à vous, celui qui pilote votre trollage, il est où ?

                          Quel intérêt avez-vous à défendre comme vous le faites l’enfermement de la France dans la dictature de l’UE, et à polluer de votre mieux les discussions engagées par ceux qui essaient de comprendre ce qui nous arrive et de trouver les moyens de sortir du piège dans lequel notre peuple a été frauduleusement enfermé ?


                        • michalac michalac 10 octobre 13:38

                          @Captain Marlo
                          .

                          6/ Ruiner l’économie et nous endetter +++.


                          .
                          Pour quoi faire ?
                          Nous endetter pour quoi faire ?
                          Les critères du Pacte de stabilité de l’Union, les 60% de dette publique, la limite à 3% du PIB du déficit public, visent-ils eux aussi à nous endetter comme le prévoit le complot ?
                          .
                          Prévoit-on quelque part de s’enrichir et d’organiser la croissance en ruinant, au préalable, l’économie...
                          Le plan de relance de l’Union européenne est-il destiné à ruiner l’économie ?
                          On aurait pu s’en passer... et se ruiner à moins cher...

                        • michalac michalac 10 octobre 13:54

                          @Captain Marlo
                          .

                          7/ Grignoter progressivement les libertés publiques.

                          .
                          Ca ne serait donc qu’un début !
                          et on devrait s’attendre à ce que d’autres de nos libertés nous soient supprimées prochainement...
                          Jusque là, seules les réunions publiques sont interdites et ne le sont que de façon limité dans le temps par des décrets renouvelables...

                        • michalac michalac 10 octobre 13:56

                          @Captain Marlo
                          .

                          8/ Et interdire tout ce qui fait le sel de la vie


                          .
                          A parce qu’en plus, c’est pour toujours !
                          Mais qui a dit ça ?

                        • Ecométa Ecométa 10 octobre 14:07

                          @Armelle

                          Ce n’est pas votre « humanité », ni votre altérité, qui vous étouffe !

                          On voit surtout, là, l’infinie de votre bêtise d’être qui se croit « supérieur » !

                          Albert Einstein disait qu’il existe deux infinis, celui de l’univers et celui de la bêtise humaine, encore que,ajoutait-il : pour le premier rien n’est certain !

                          Vous êtes une illustration de la bêtise humaine la plus vile qui soit !


                        • Ecométa Ecométa 10 octobre 14:19

                          @Nicole Cheverney

                          Les essais randomisés réclamés par certains relèvent de cette démarche de médecins de sinistre réputation !

                          Choisr le gravement malade que l’on soigne et celui à qui l’on donne un placébo ; on se croirait sous le 3 ème Reich, chez le docteur Mengele dit l’ange de la mort (Todesngel en allemand).


                        • cettegrenouilleci 10 octobre 14:56

                          @Captain Marlo

                          Ecoutez Radio Quebec !!

                          Le lien vers la vidéo ne fonctionne pas. La vidéo a été supprimée par youtube « car elle ne respectait pas les conditions d’utilisation de youtube ».


                        • michalac michalac 10 octobre 19:17

                          @Nicole Cheverney
                          .
                          Nous voilà passés de l’hygiénisme, proposé par Nycolas, à l’eugénisme....
                          Mais comment en est-on arrivé là ?
                          Comment a-t-on pu confondre les deux ?
                          Et que vient faire la question de l’eugénisme dans la crise épidémique qui nous intéresse ici...
                          Rappelons que l’eugénisme est et n’est que cette idéologie ou idéal pseudo-scientifique visant à la conservation d’une pureté « raciale » supposée, du capital génétique associé et de ses attributs chez l’homme.
                          .
                          Que vient donc faire alors l’eugénisme en écho à l’hygiénisme qui ne fait référence qu’à l’environnement physique et social de l’individu ?
                          Si le courant hygiénisme trouvent un écho dans les considérations psycho-sociales évoquées par la Tribune de Bernard Dugué, l’eugénisme y est entièrement étranger.
                          .
                          Qu’à donc voulu nous dire Nicole Cheverney, qui n’évoque ensuite qu’une « régulation numérique » de la population ?
                          On semble s’être trompé ici de référentiel philosophique, ou pseudo-scientifique...
                          La régulation numérique de la population ne relève en rien de l’eugénisme mais tout au plus du Malthusianisme...
                          En cas de régulation numérique par l’élimination d’une part existante de la population, selon que suggérée Nicole, on fait moins de manières et on parle tout simplement de massacre ou, avec précaution, de génocide...


                        • Francis Francis 11 octobre 08:02

                          @michalac
                           
                          ’Ce n’est pas ce que dit Bill Gates’’
                           
                          Si. Comprendre que le « certificat » est dans le vaccin, injecté en même temps, c’est si difficile ? On trouve ça dans le brevet.
                           
                           ’’Bénéficie au vacciné’’ ? Ah ? Pour éviter qu’on ne le vaccine plusieurs fois pour la même chose ?
                           
                           Vous mentez par omission : il est dit dans le brevet que ce certificat (COVID) empêchera la « fraude » des faux certificats. Allez croire après ça que c’est dans l’intérêt des vaccinés !
                           
                           Pfff. Menteur !
                           
                           
                          COVID = Certificate of Vaccination Identity.


                        • Francis Francis 11 octobre 08:08

                          @michalac
                           
                           ’’La régulation numérique de la population ne relève en rien de l’eugénisme mais tout au plus du Malthusianisme... ’’
                           
                           Il n’y a jamais d’objectifs de réduction de populations sans projet eugéniste.
                           
                          Le grand mensonge de la surpopulation
                           
                          Aux origines de l’eugénisme en France : le néo-malthusianisme (1896-1914)


                        • michalac michalac 11 octobre 12:44

                          @Francis
                          .

                          Si. Comprendre que le « certificat » est dans le vaccin, injecté en même temps, c’est si difficile ?


                          .
                          Non, Bill Gates ne le dit pas.... alors vous lui faites dire.
                          Il n’y a pas lieu de « comprendre » que le certificat numérique est intégré au vaccin. Ce n’est plus comprendre, c’est imaginer...
                          .

                          On trouve ça dans le brevet.


                          .
                          Quel brevet ?
                          .

                           ’’Bénéficie au vacciné’’ ? Ah ? Pour éviter qu’on ne le vaccine plusieurs fois pour la même chose ?


                          .
                          Non. Pour permettre au vacciné de prouver qu’il a été vacciné sur demande d’un tiers et que le document qui l’atteste est authentique.
                          Il n’en va pas autrement des passeports bio-métriques qui contiennent à cette fin un composant électronique... dans le passeport, pas sous la peau...
                          .

                          il est dit dans le brevet que ce certificat (COVID) empêchera la « fraude » des faux certificats. Allez croire après ça que c’est dans l’intérêt des vaccinés !


                          .
                          Quel brevet ?
                          Il n’y a à cette heure que des projets de vaccin...
                          En outre, alléguer qu’un certificat numérique empêchera la fraude des certificats de vaccination ne laisse supposé aucune fraude aux dépens du vacciné. Ce, de la même manière que l’authentification d’un passeport par un composant électronique ne se fait pas à l’insu de son titulaire, qui est parfaitement au courant ...
                          Pour aller plus loin, le bon vieux carnet de santé à la française, s’il était authentifié numériquement, ne serait d’aucun danger pour son titulaire...
                          .
                          De manière générale, tout authentification d’un document officiel est une démarche de sécurité dont bénéficie son titulaire. On ne s’y prend pas autrement avec les billets de banques, qui eux aussi sont authentifiés par des moyens divers... Et ça, on ne peut pas dire que ça n’est pas dans l’intérêt de leur porteur...
                          .

                          COVID = Certificate of Vaccination Identity.


                          .
                          Non. Covid = COrona VIrus Disease, depuis toujours...

                        • Francis Francis 11 octobre 13:11

                          @michalac
                           
                           vous, vous n’avez pas lu le brevet, et parlez de ce que vous ne connaissez pas.
                           
                          ’’... permettre au vacciné de prouver qu’il a été vacciné sur demande d’un tiers et que le document qui l’atteste est authentique.’’
                           
                           Outre que vous construisez ici un argument à partir d’une caractéristique que vous niez ailleurs, je dirai ceci :
                           
                          Pour bénéficier d’une liberté circulation, spectacles, consommation, ... , il sera exigé un certificat de vaccination, à l’instar des masques obligatoires aujourd’hui. 
                           
                           Les personnes vaccinées auront donc accepté l’injection d’adjuvants et de leurs effets destructeurs sur le système immunitaire ; les autres seront privés de ces libertés.
                           
                           
                          « ...Un carnet de vaccination invisible sous la peau ? Par

                          Sciences et Avenir avec AFP : Des ingénieurs du Massachusetts Institute ot Technology (MIT) ont inventé des nanoparticules injectables sous la peau qui pourraient un jour servir à confirmer qu’une personne a bien été vaccinée. Un concept destiné en priorité aux pays en développement.

                          L’idée est d’inscrire sur le corps lui-même la preuve du vaccin, dans des pays en développement où les cartes de vaccination en papier sont souvent erronées ou incomplètes, et où les dossiers médicaux électroniques inexistants. Le système, décrit mercredi dans la revue Science Translational Medicine, n’a pour l’instant été testé que sur des rats mais les chercheurs, financés par la Fondation Bill et Melinda Gates, espèrent les tester sur des humains en Afrique dans les deux prochaines années, dit à l’AFP la coautrice Ana Jaklenec, ingénieure biomédicale de MIT. »


                        • michalac michalac 11 octobre 13:28

                          @Francis
                          .

                          Il n’y a jamais d’objectifs de réduction de populations sans projet eugéniste.


                          .
                          Ce n’est pas ce que montrent les publications proposées en lien.
                          Ce n’est pas parce que l’Eugénisme et le Malthusianisme sont évoqués parallèlement dans un même texte qu’une réduction « malthusianiste » de la population implique une mise en oeuvre d’un processus eugéniste.
                          .
                          L’Eugénisme ne fait référence qu’à un contrôle « qualitatif » de la population. Le Malthusianisme n’ambitionne que le contrôle quantitatif d’une population. Si l’un et l’autre ont pu se croiser, se rencontrer et fricoter, ils peuvent tout autant se passer l’un de l’autre.

                        • michalac michalac 11 octobre 13:58

                          @Francis
                          .

                          Des ingénieurs du Massachusetts Institute ot Technology (MIT) ont inventé des nanoparticules injectables sous la peau qui pourraient un jour servir à confirmer qu’une personne a bien été vaccinée.


                          .
                          On en sait déjà un peu plus sur ce fameux brevet...
                          Un brevet qui n’est pas celui d’un vaccin-espion inventé par Bill Gates mais seulement celui d’une découverte technologique.
                          Or le brevet en question en fait que breveter l’invention de ces ingénieurs.
                          Il n’existe par conséquent aucun brevet prouvant l’existence d’un vaccin-espion et d’une campagne de vaccination pilotée par Bill Gates en solution de l’épidémie de covid.

                          .

                          L’idée est d’inscrire sur le corps lui-même la preuve du vaccin, dans des pays en développement où les cartes de vaccination en papier sont souvent erronées


                          .
                          Sur la base de cette allégation, on peut effectivement craindre des abus dans l’utilisation d’une technologie de ce type.
                          Seulement, s’il ne s’agit là que de détecter la vaccination d’un individu, ça ne va pas très loin. Pas très loin tant que la lecture de l’information contenue dans les nanoparticules ne peut se faire à l’insu de l’individu porteur.
                          Notons, pour bien comprendre, à titre de comparaison que cette lecture d’informations contenue dans le corps ne va pas plus loin qu’un simple teste éthylique ou test-stupéfiant, test sanguin ou test salivaire... Le corps contient alors l’information chimique qui est lue par les différents tests.
                          .
                          Que faut-il craindre alors de ces nanoparticules, si ce n’est l’usage abusif qui pourrait en être fait, notamment à l’insu de l’individu ?
                          Or, on en est pas là... Et si ça devait se produire un jour, l’information ne manquerait pas de filtrer et le législateur ne manquerait pas de réagir en conséquence...
                          .
                          Voyons comment déjà le législateur a encadré la pratique de l’avortement, alors que la pratique et les techniques sont depuis longtemps disponibles...
                          Voyons comment il a interdit et surveillé les tentatives eugénistes...
                          Voyons comment l’Europe a légiféré et légifère encore sur l’utilisation des données personnelles via internet, bien imparfaitement certes mais le temps aidant...
                          .
                          Attendons que des abus de cette technologie vaccinale se produisent avant de s’en inquiéter outre mesure. Car avant d’être une menace, elle s’avère être un véritable progrès sanitaire comme l’explique l’extrait cité en référence.

                        • Francis Francis 11 octobre 14:30

                          @michalac
                           
                           vous êtes idiot ? Ou seulement le godillot LREM de corvée ici ?


                        • michalac michalac 11 octobre 16:33

                          @Francis
                          .
                          Voyez...
                          Vous êtes déjà à bout de force...


                        • Francis Francis 11 octobre 17:30

                          @Francis
                           
                           Qui a parlé de vaccin espion quand ceux qui sont menacés d’être privés de libertés et donc d’être bloqués par le système de contrôle sont ceux qui ne seront pas vaccinés ?
                           
                          Vous faites exprès de ne pas comprendre ou quoi ?
                           
                          « A bout de force » ? C’est vrai que face à la bêtise qui insiste toujours, il faut avoir de la résistance.


                        • michalac michalac 11 octobre 18:46

                          @Francis
                          .

                          Qui a parlé de vaccin espion ?


                          .
                          C’est vous. ici
                          .

                          Si. Comprendre que le « certificat » est dans le vaccin, injecté en même temps, c’est si difficile ? On trouve ça dans le brevet.


                          .

                          Que signifie un certificat inclus à un vaccin et qui serait injecté « en même temps » ?
                          Il s’agit bien de prêter au vaccin incriminé la faculté de délivrer une information à l’insu de la personne vacciné. Soit, un vaccin-espion.
                          Sinon, pourquoi s’en plaindre ?


                        • Francis Francis 11 octobre 19:42

                          @michalac
                           
                           ’’Il s’agit bien de prêter au vaccin incriminé la faculté de délivrer une information à l’insu de la personne vacciné’’
                           
                          Où aurais-je dit que ce certificat serait injecté à l’insu des vaccinés ? Un certificat de vaccination n’a jamais été utilisé contre les personnes vaccinées, et vous le dites vous-même. En revanche, Il certifie par son absence que la personne qui ne le possède pas n’est pas vaccinée. Et ça, c’est pas à son avantage dans un système politico-économique qui exige que l’on soit vacciné.


                        • michalac michalac 11 octobre 23:03

                          @Francis
                          .

                          Où aurais-je dit que ce certificat serait injecté à l’insu des vaccinés ?


                          .
                          Ce n’est pas ce dont vous êtes accusé.
                          Lisez bien, lisez mieux.
                          Vous mettez en cause le vaccin anti-covid en accusant ses concepteurs d’y inclure un certificat numérique qui serait injecté dans le corps du vacciné au moment de la vaccination.
                          Or, l’unique motif de s’en prendre à l’injection d’un certificat numérique intra-corporel est la faculté d’un tel certificat de transmettre des informations concernant le vacciné à son insu et à un tiers.
                          .
                          Sinon, pourquoi venez vous faire un tel ramdam au sujet de ce vaccin qui d’ailleurs n’existe pas encore ?
                          .
                          C’est quoi le problème ?

                        • Francis Francis 11 octobre 23:15

                          @michalac
                           
                          mon pb c’est ça

                           : un certificat de vaccination n’a jamais été destiné à nuire aux personnes vaccinées. En revanche son défaut certifie que la personne qui ne le possède pas n’est pas vaccinée. Et ça, c’est pas à son avantage dans un système politico-économique qui veut tous nous vacciner, comme aujourd’hui il exige que l’on se masque le visage et que l’on s’empêche de respirer librement à pleins poumons.
                           
                          Et le vôtre, quel est-il ?


                        • moussars 13 octobre 10:07

                          @Francis

                          Pas mieux ! Michalac est d’une mauvaise foi abyssale et très dangereuse. Appliquons ses dires au monde monstrueux des armes (chimiques, biologiques, électroniques...) existantes et possédées (et vendues) par les pays démocratiques (les premiers !) et pourtant interdites, condamnées. Dans toute l’histoire, on a jamais vu une invention (ou découverte) non utilisée à un moment, d’une manière ou d’une autre. Volontairement ou non... Y’en a même qui retire leur signature (ou ne signe pas) de traités internationaux...


                        • Armelle Armelle 13 octobre 10:49

                          @Ecométa
                          Ho vous savez, à lire les inepties grosses comme vous que vous écrivez dans votre présentation, je suis pas certaine qu’en matière de bêtise, je sois alors en position de l’emporter !!!
                          Votre propos quant aux entreprises (une généralité d’une bêtise profonde d’ailleurs) face à la question de « la qualité » a fait pouffer de rire bcp de monde ici !!!
                          Et en plus vous ne seriez pas un peu prétentieux sur les bords ?


                        • Jean Claude Massé 9 octobre 14:28

                          Ce que disent au grand jour ces universitaires : « La deuxième vague n’est pas virale mais économique et sociale », c’est en fait l’objectif de ceux qui tirent les ficelles. On ne pourra pas leur en vouloir car ils ont annoncé cet objectif depuis déjà presque deux décennies. Mais çà n’est pas venu aux oreilles du plus grand nombre, la presse aux ordres étant là pour nous divertir ailleurs.

                          Pour ce qui est du peuple de France, l’observation dans les rues nous montre qu’il n’a pas changé depuis Vichy. Et j’ai inscrit sur mon masque :

                          « Ami (e), demain vous me dénoncerez »


                          • pipiou2 9 octobre 14:43

                            La liste contient principalement des opposants au gouvernement.

                            Instrumentaliser la pandémie pour faire de la politique ne grandit pas ces « universitaires » qui bien sûr s’auto-decernenent le glorieux titre de bienfaiteurs de la Nation et de l’Humanité.


                            • symbiosis symbiosis 9 octobre 16:37

                              @pipiou2

                              La liste contient principalement des opposants au gouvernement.

                              Instrumentaliser la pandémie pour faire de la politique ne grandit pas ces « universitaires » qui bien sûr s’auto-decernenent le glorieux titre de bienfaiteurs de la Nation et de l’Humanité.

                               La liste ne contient pas précisément des opposants au gouvernement, puisque aucun des partis politiques non gouvernementaux ne s’est encore opposé à cette politique.
                              Cette liste est le fruit de gens ayant pris conscience d’un mensonge et d’une conspiration mondiale, le premier grand éventement globalitaire, édifiant non ?
                              Cela devrait suffire à ce que la totalité des habitants de cette planète, hormis les psychopathes prédateurs milliardaires qui ont fomenté cette machination, se soulèvent comme un seul homme et en finissent avec ce mensonge.
                              Ça viendra, c’est en cours !!


                            • Francis Francis 9 octobre 18:52

                              @symbiosis
                               
                               ’’hormis les psychopathes prédateurs milliardaires’’
                               
                               Et leurs milliards d’idiots utiles et bêlant !


                            • Francis Francis 9 octobre 19:52

                              @symbiosis
                               
                               le ducon ici c’est celui qui ne sait pas lire ce qu’il a lui-même écrit :
                               
                              ’’Cela devrait suffire à ce que la totalité des habitants de cette planète, hormis les psychopathes prédateurs milliardaires qui ont fomenté cette machination (et leurs idiots utiles, virgule), se soulèvent comme un seul homme et en finissent avec ce mensonge ’’


                            • symbiosis symbiosis 10 octobre 10:13

                              @Francis
                              Autant pour moi, désolé.


                            • michalac michalac 10 octobre 15:30

                              @pipiou2
                              .
                              Notre informateur @symbiosis nous fait savoir qu’il ne souhaite pas nous en dire davantage, ici...
                              C’est déjà beau d’avoir eu le courage de révéler l’existence d’un complot mondial, comprend-on... Il s’agirait alors pour lui de ne pas se compromettre plus avant en produisant ici quelque élément de preuves et en divulguant des noms !
                              .
                              Sans doute notre @symbiosis souhaite se protéger d’éventuelles représailles venant de ceux qui, sûrement, le surveillent déjà...
                              On n’est jamais trop prudent en pareil cas...
                              Souvenez-vous ! Topaze, l’espion qui venait du froid...
                              .
                              Nous resterons donc sur notre faim quoique nous disposions désormais d’une piste intéressante, ici, les conclusions du dernier forum de Davos... dans lesquelles notre décrypteur de filigranes nous encourage a chercher...
                              La même technique que Gorge profonde, souvenez-vous, l’informateur secret dans l’affaire du Watergate... par petites touches innocentes...
                              .
                              Soyez prudent, vous-même, si vous envisagez de consulter les conclusions du dernier forum de Davos... ne vous montrez pas...



                              • eau-pression eau-pression 9 octobre 15:19

                                Bonjour @Montagnais

                                On va dire que c’est Afrik qui a pompé, puisque Dugué n’avait que 250 signataires et Afrik en a 260.
                                Big Pharma a aussi pu obtenir des rétractactions, me direz-vous.


                              • alinea alinea 9 octobre 20:53

                                @Montagnais
                                Il n’y a pas de droits d’auteur, Montagnais, sur ce coup, alors on se serre tous les coudes, l’important c’est d’informer, non ?


                              • eau-pression eau-pression 10 octobre 08:49

                                @alinea

                                Chinoisons, stp. Il paraît qu’il est culturel, en Chine, de ne pas signaler qu’on copie. L’idée étant que celui qui réalise une copie parfaite aurait perpétué le Maître. Dans son essence ?
                                Bon, j’y connais que kouic au chinois, mais je constate les effets néfastes de cette culture de la copie.


                              • fcpgismo fcpgismo 9 octobre 17:52

                                effondrement systémique.


                                • Bernard Dugué Bernard Dugué 9 octobre 18:45

                                  @fcpgismo C’est pire
                                  une crise de civilisation


                                • Captain Marlo Captain Marlo 10 octobre 08:15

                                  @Bernard Dugué
                                  une crise de civilisation

                                  Je ne crois pas. Il s’agit de passer à un capitalisme autoritaire, genre capitalisme chinois, qui marche vachement bien, au point que la Chine devance les USA !

                                  Les marchés sont saturés, le capitalisme occidental est en danger d’effondrement, il faut inventer autre chose, le capitalisme Vert !

                                  Voilà a quoi servent le GIEC, Ste Greta, les Verts et la merveilleuse opportunité du réchauffement climatique : vous allez jeter votre voiture actuelle, acheter une voiture électrique, que vous allez jeter quand arrivera l’hydrogène, et pour tout pareil : « jetez-achetez-jetez-achetez », mais à condition que ce soit Vert !

                                  Cf Une Constitution universelle pour un Etat global, privatisé et financiarisé, sous les couleurs de l’Agenda 2030.





                                • symbiosis symbiosis 10 octobre 09:55

                                  @Bernard Dugué
                                  Comme je suis moi-même un horrible conspirationniste, je dirais également qu’il n’y a aucune crise de civilisation, ou plutôt une vraie, grande et effrayante pour nous alors que la ploutocratie continue son travail de destruction et s’enrichit encore plus, consolide encore plus son pouvoir de prédation, perfectionne sa notion particulière de civilisation pour elle-même.
                                  Crise de civilisation ou élimination des surnuméraires, faites votre choix !
                                  Car en fait, nous sommes bien dans le principe du : « en avant comme avant », mais sans nous, à nous donc, l’humanité de relever le défi plutôt que de pleurnicher.
                                  C’est ce qu’ont fait des gens comme Reiner Fuellmich en Allemagne, qui courageusement visent les têtes du complot.


                                • michalac michalac 10 octobre 12:52

                                  @Captain Marlo
                                  .

                                  Il s’agit de passer à un capitalisme autoritaire, genre capitalisme chinois, qui marche vachement bien, au point que la Chine devance les USA !


                                  .
                                  Non, pas encore...
                                  Dans un contexte mondialisée, il faut s’en tenir aux montants nominaux des PIB exprimés dans une même devise, le dollar en l’occurrence...
                                  Or, comme on peut le voir ici , le dernier PIB américain connu est de 21433 milliards lorsque celui chinois n’est que de 13368 milliards...
                                  .
                                  Passons sur l’idée de passer d’un capitalisme libéral tel qu’on le connaît en Europe à un capitalisme d’Etat autoritaire tel qu’il existe en Chine... Chacun est libre de fantasmer ce qu’il veut...

                                • michalac michalac 10 octobre 13:00

                                  @symbiosis
                                  .

                                  Crise de civilisation ou élimination des surnuméraires, faites votre choix !


                                  .
                                  Intéressant...
                                  Seriez-vous en train de prétendre que l’épidémie de covid, fomentée par quelques-uns, viserait à réduire la population mondiale ?
                                  .

                                  C’est ce qu’ont fait des gens comme Reiner Fuellmich en Allemagne, qui courageusement visent les têtes du complot.


                                  .
                                  Bien... C’est donc qu’il les connaît, ces têtes...
                                  Pourrions-nous, à notre tour, savoir de qui il s’agit ?
                                  Angela, probablement, et ensuite ?

                                • symbiosis symbiosis 10 octobre 14:37

                                  @michalac
                                  Je te répondrai comme précédemment un peu plus haut :
                                  N’étant pas à ton service, si tu veux des précisions tu cherches toi-même..


                                • michalac michalac 10 octobre 14:58

                                  @symbiosis
                                  .
                                  Curieux réflexe de la part d’un type qui se répand ici en commentaires sur « ce qu’il sait parce qu’il l’a vu et parce que c’est évident et qu’en plus c’est prouvé... »
                                  .
                                  Pourquoi tant de mystère autour de ce que l’on prétend révéler aux ignorants ?


                                • symbiosis symbiosis 10 octobre 18:10

                                  @symbiosis
                                  J’ai posté 9 commentaires en 5 jours et toi 78.
                                  Moralité : qui se répand ?
                                  Tu devrais changer de pseudo pour « tête de pioche » et éventuellement lire un livre qui te concerne, en fait : « La Ponérologie politique. Étude de la genèse du mal, appliqué à des fins politiques » de Andrew Lobaczewski. Peut-être y comprendras-tu pourquoi tu es comme tu te montres !


                                • michalac michalac 10 octobre 20:18

                                  @symbiosis
                                  .
                                  J’ai posté 9 commentaires en 5 jours et toi 78.
                                  Moralité : qui se répand ?
                                  .
                                  C’est le problème quand on a quelque chose à dire...
                                  Aussi, vos quelques commentaires entassés ici donnaient à croire que vous aviez quelque chose à dire, vous aussi...
                                  Hélas, nos questions semblent vous embarrasser davantage qu’elles ne vous encouragent à révéler tout ce que vous prétendez savoir...
                                  Vous comprendrez notre déception...
                                  On allait enfin connaître le fin mot de l’histoire de la plume d’un initié et pof... plus rien... tout parterre... veut plus rien dire... parle pas à ceux qui posent trop de questions...
                                  Ce qui nous porte à croire qu’il fallait y entendre plus de bruit que de sens !
                                  Et nous voilà finalement consolés d’une fausse espérance...


                                • symbiosis symbiosis 10 octobre 21:06

                                  @michalac
                                  Bon, hé bien, maintenant que tu as lu Lobaczewski, je te conseille vivement maintenant « les perversions narcissiques » de Paul Claude Racamier, tout est dit sur les gens comme toi qui ont réponse à tout, en toutes occasions et surtout qui ont raison de tout même quand le principe de réalité leur donne tort.

                                  Si tu veux voir le complot, l’ami, suis l’argent !!
                                  Mais je suis sûr que tu sauras contredire également cette évidence.


                                • michalac michalac 10 octobre 21:34

                                  @symbiosis
                                  .
                                  Z’auriez pas plutôt un bouquin sur ce « principe de réalité » qui donne tort ?
                                  Je sens que j’aurais davantage à apprendre là-dessus...
                                  Vous voudrez bien vous abstenir de me refiler une référence qui se contente de l’équation « réalité = complotisme »... j’en ai déjà trop à la maison et j’ai pu en vérifier l’erreur dans la réalité, la vraie vie quoi...
                                  Chaque fois que j’ai suivi l’argent, je suis arrivé aux lieux de pouvoir... Là où on décide par qu’on en a les moyens mais surtout parce qu’on en a la charge et donc le devoir... mais... pas de complots ! enfin...peut-être quelques réunions au sommet... au sommet de l’immeuble... pour aboutir à une décision concertée... un petit complot légal, quoi... rien de grave...


                                • bebert bebert 9 octobre 18:38

                                  La crise sanitaire a fait des ravages sanitaires et économiques, elle a aussi créé davantage de milliardaires. Selon un rapport publié par UBS et PricewaterhouseCoopers (PwC) mercredi, ils sont 31 de plus qu’à fin 2017. Total de la population de milliardaires dans le monde ? 2189, à fin juillet.

                                  On n’entend plus nos journaputes parler de la Suède qui a choisie une autre voie tous les jours ils attaquent Trump ce qui permet d’ignorer la gestion catastrophique de ce Gvt !


                                  • bebert bebert 9 octobre 18:43
                                    Le pays scandinave, qui n’a jamais confiné sa population, affiche aujourd’hui un taux d’infections stable. Mais cette situation doit davantage à l’autodiscipline des Suédois qu’à une stratégie directement exportable.

                                    • Jean Keim Jean Keim 10 octobre 09:11

                                      @bebert

                                      << Mais cette situation doit davantage à l’autodiscipline des Suédois qu’à une stratégie directement exportable. >>

                                      Qu’en savez-vous ? c’est simplement votre crédo...


                                    • bebert bebert 10 octobre 10:44

                                      @Jean Keim
                                      Il faut chercher un peu sur internet et ne pas se suffire d’une phrase plate
                                      https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/09/17/face-au-covid-19-la-suede-defend-une-strategie-durable_6052509_3244.html



                                      • serge.wasterlain 10 octobre 07:41

                                        Et de préciser que cette catastrophe économique et sociale fera beaucoup plus de morts que ceux morts du covid ou AVEC le covid.
                                        DU ou AVEC le covid pourra être pleinement évalué lorsque l’on aura la statistique complète de la mortalité 2020 au début 2021 afin d’évaluer la surmortalité 2020. Mais déjà, au vu de la statistique arrêtée fin aout, on sait que la surmortalité est loin, TRES loin d’être celle que nos mRdias et politicards nous prédisaient. Par contre, les morts suite aux maladies non détectées suite au confinement (surtout les cancers qui sont restés sans être diagnostiqués 4 mois), au non suivi des malades chroniques, au manque de soins et d’affection qu’ont subi nos ainés dans les maisons de repos, à la détresse sociale et morale, etc... ces morts là, d’ores et déjà sont nombreux et le seront encore plus dans les mois et les années qui viennent.
                                        Dans une démocratie, les responsables/coupables devraient rendre compte devant la justice de cet incurie... ...dans une démocratie, mais nous sommes pas en démocratie, nous étions en démocrature (à preuve, les commissions parlementaires qui n’ont d’autres but que laver plus blanc que blanc nos sinistres et premier sinistre), démocrature qui a glissé vers une dictature qui n’est déjà plus douce... ...Ils nous ont pris nos droits les plus élémentaires, ils ont gouté à l’ivresse du pouvoir, l’ivresse du pouvoir absolu (pensez, les bourgmestres/maires, gouverneurs et autres qui ont le droit de régir nos vies dans les moindres détails), ils ne sont pas disposés à nous les rendre...


                                        • Jean Keim Jean Keim 10 octobre 09:09

                                          M. Dugué que les petites entreprises et l’artisanat soient particulièrement touchés car spécialement ciblés ne vous interloque-t-il pas ?

                                          Ne voyez-vous pas que leur clientèle est bonne à prendre ?


                                          • Ecométa Ecométa 10 octobre 10:05

                                            Nous sommes économiquement sous un régime capitaliste. Personnellement je ne suis pas contre l’usage du « capital », moyen utile et nécessaire à l’économie ; par contre je suis contre le « capitalisme » usage paroxysmique et forcément crisique, qui plus est dogmatique,du capital : l’économie réduite principalement au seul moyen qu’est le capital !

                                            Il y a même là un problème d’intégrité intellectuelle ! En effet, le tout est plus, et même beaucoup plus que la simple somme de ses partie, et le sait depuis l’antiquité. Donc, sauf à être sophiste et cynique, et par un total manque d’intégrité intellectuelle,

                                            on ne réduite pas un système complexe à aucun des moyens qui lui sont nécessaires

                                            Il se trouve que le capitalisme est crisique par nature, la crise ça le connait, et toute crises quelle qu’elle soit, écologique, environementale, suite à une catastrophe « naturelle », une épidémie et un confinement, purement économique, et là o cumule tout ; toute crise profitera au capitalisme car le PIB suite à la catastrophe augmente par la force des choses ! Il y aura donc toujours des opportunités pour le capitalisme et là c’est tout bonnement géant ! 


                                            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 10 octobre 11:05

                                              @Ecométa

                                              Bonjour, le capitalisme a muté, avec les nouvelles technologies, il a pris un sens irrationnel pour le plus grand nombre d’entre nous ( mondialement) et s’est petit à petit acheminé vers une virtualité financière qui, si elle veut survivre, est obligée de prendre des mesures anti-humanistes, 
                                              L’IA y participe activement à la destruction de l’économie réelle. Les grands argentiers des Etats, soutiers des projets les plus mortifères pour l’économie réelle, veulent la faire disparaître au profit d’une post-civilisation repressive dirigée par une bande d’allumés.  
                                              Nous avons deux modèles de société entre lesquelles il faudra choisir : ou le mondialisme outrancier (appelé aux USA : globalism) et sa fuite en avant, ou le retour à une économieréelle, régulée, l’argent adossé à l’étalon or ou argent, l’abollition d’une dettte spectaculaire, exponentielle, totalement illégitime, puisque concoctée dans les souilles bancaires, pour réduire les Etat à la charité, non plus publique mais privée, par ’emprunt aux banques privées. Ce qui ne s’était jamais vu, même du temps de la monarchie. Il se trouve que le trésor dit royal était possession de l’Etat, avant d’être celui du roi qui n’en était que le détenteur moral (juridiquement parlant).
                                              Tout aux mains du PRIVE ! Quand je parle du privé, je ne parle pas des petites et moyennes entreprises en train de crever, je parle de ces monstres (multinationales) que le modialisme a permis de créer, et d’implanter partout sur la planète. Les nouvelles technologies remplaceront bientôt l’être humain, considéré comme « superflu ». Là, est la plus grande escroquerie de tous les temps. 


                                            • Ecométa Ecométa 10 octobre 12:29

                                              @Nicole Cheverney

                                              Je partage totalement votre point de vue !

                                              Personnellement, et ils sont pléthores dans notre a savoir, je n’aime pas les mots en ’isme « qui sont comme autant de paroxysmes : nous avons créé une »civilisation paroxysmique« qui abuse tout !

                                              Qui plus est, nous perdons connaissance car le savoir n’est pas uniquement devant nous, à découvrir ; il est aussi et surtout derrière nous...mais positivisme oblige... fuite en avant rationalo économico technoscientiste oblige, qui refuse tout possibilité d’introspection : nous nous enterrons sous un rationalisme criminel car il sonne le glas du principe d’humanité et la fin de l’humanité !

                                              Selon le positivisme, selon Auguste Compte auquel nous sommes revenus avec Milton Friedman, l’économie doit être une »science positive", une science qui se regarde technoscientifiquement le nombril ; selon le positivisme il n’ y a pas de causes, même fondamentales, et surtout pas fondamentale, il ,’ y a que des conséquences sur lesquelles il nous faut agir ! C’est la raison pour laquelle nous ne résolvons aucun de nos problèmes, que nous ne faisons qu’ajouter des conséquences à des conséquence et forcément des problèmes à des problèmes ! 

                                              Indépassable, c’est la raison qui fait la logique, qui fait le savoir qui fait la civilisation dans laquelle nous vivons. A raison et logique paranoïaque et schizophrénique, savoir et civilisation forcément paranoïaque et schizophrénique ! 
                                               


                                            • Ecométa Ecométa 10 octobre 12:38

                                              @Nicole Cheverney
                                               
                                              Concernant l’ Intelligence Artificielle ; comment peut-on considérer l’artificiel comme intelligence ?
                                              On se demande que fait l’Académie Française ? C’est faire peu de cas du concept d’intelligence spécifique à l’humain ; qui doit en permanence être relativisée en bonne intelligence, relevant de l’entendement entre les choses, entre les êtres, entre les systèmes entre eux, entre les systèmes et les humains ; et la malignité qui manipule ! 

                                              Ce n’est ,à que de ingénierie micro-informatique ! 


                                            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 10 octobre 13:16

                                              @Ecométa

                                              Vous relevez là un problème essentiel, cet accolement de deux mots totalement antinomiques. Car l’intelligence que l’on tente de mesurer d’ailleurs en équation ou quantitativement, ( tests) ne se mesure pas. C’est encore un « artifice » anglo-saxon pour éliminer, sélectionner, dans le projet élitiste et « eugéniste » contre-civilisationnel en cours.
                                              N’oublions pas que cette soit-disant « intelligence » est pilotée par des humains. Et aller faire dire aux machines insensibles par essense, qu’elles remplaceront un jour l’homme  fait partie de l’utopie fumeuse de ces dingos. 
                                              L’homo Sapiens ne deviendra jamais un robot, il faut bien que les eugénistes se le rentrent dans la tête. Même s’ils essaient de faire passer leur pilule empoisonnée par la propagande sirupeuse des médias. 

                                              Je profite de cette petite tribune d’Ago pour donner une info qui pourrait être utile aux citoyens, concernant la 5G. Il arrive que les maires fassent voter la pose d’antennes relais 5G sans consulter les citoyens, et sans passer par l’enquête d’utilité publique obligatoire préalable affichée en mairie. Visible et consutable par tous, avec commissaire-enquêteur et délai suffisant pour laisser le temps aux habitants concernés, d’émettre des réserves ou opposition. Selon le code des communes. Si le maire néglige cette étape obigatoire que confirment les lois sur l’environnement, et le code des communes, alors ces poses sont illégales et attaquables auprès du Tribunal Administratif.


                                            • michalac michalac 10 octobre 14:10

                                              @Ecométa
                                              .

                                              je suis contre le « capitalisme » usage paroxysmique et forcément crisique, qui plus est dogmatique,du capital 


                                              .
                                              Un usage « Paroxysmique », c’est à dire, plutôt, paroxystique du capital ? Comment expliquer alors qu’il en manque régulièrement ça et là, que des besoins de financement s’expriment partout dans le monde, en Russie notamment ?
                                              Forcément crisique ? A-t-on déjà observé un arrêt du capitalisme en dehors des périodes de crise ?
                                              Dogmatique ? Les économies socialistes ou à capitaux publics qui ont subsisté des décennies durant au cours du XXe siècle semblent infirmer l’existence d’un dogme capitaliste...

                                            • michalac michalac 10 octobre 16:09

                                              @Nicole Cheverney
                                              .

                                              l’argent adossé à l’étalon or ou argent,


                                              .
                                              C’est assez curieux d’entendre ce credo venant de l’UPR...
                                              Car en plus d’être désormais inutile à la valeur-réserve de la monnaie, l’étalon or ou argent implique un stock de monnaie limité. C’est d’ailleurs la raison à l’origine de son abandon et le passage à l’étalon dollar...
                                              De plus, l’étalon or ou argent signifie l’inégalité des banques centrales à créer de la monnaie. Ainsi, les banques centrales les plus pauvres en or ou argent seraient privées de la liberté de création monétaire cependant qu’elle serait utile et nécessaire à l’économie.
                                              .
                                              Mais là où cette préconisation surprend davantage venant de l’UPR, c’est que le retour à l’étalon or priverait les banques centrales, par limitation de leur pouvoir de création monétaire, de financer les emprunts publics ! Un sérieux handicape pour obliger l’Etat à s’endetter indéfiniment auprès de la Banque de France, comme le réclame l’UPR, afin de l’affranchir de la tutelle créancière des marchés financiers.
                                              .
                                              Aussi incohérent qu’irréalisable...

                                            • xana 10 octobre 10:38

                                              Il ne faut pas accepter de se faire appeler complotiste.

                                              Ne pas croire les politiciens, ce n’est pas du complotisme, c’est simplement du réalisme. Seuls les imbéciles croient les promesses électorales de Macron (ou des autres), seuls les idiots croient que la fiole de Colin Powell contient des "armes de destruction massives.

                                              Cela n’a rien à voire avec les croyances idiotes (Reptiliens, illuminati, etc) ni avec les explications infondées. Il est possible que les tours de Manhattan aient été détruites par les avions, mais il est possible que d’autres moyens aient été utilisés. Il est possible que le Covid soit un trompe l’oeil pour une opération économico-politique, mais il est aussi possible que ca n’ait été qu’une occasion.

                                              Bref, ceux qui ne croient pas les politiciens et les médias n’ont rien à voire avec ceux qui proposent des théories délirantes, voire même des théories alternatives difficiles à prouver. Mélanger les deux est une opération de dénigrement, et celle-là est certainement un complot contre la vérité.


                                              • ZXSpect ZXSpect 10 octobre 11:16

                                                @xana
                                                .

                                                « Il est possible que les tours de Manhattan aient été détruites par les avions, mais il est possible que d’autres moyens aient été utilisés. Il est possible que le Covid soit un trompe l’oeil pour une opération économico-politique, mais il est aussi possible que ca n’ait été qu’une occasion. »

                                                .

                                                Mais les complotistes ne disent pas « il est possible que la première explication qui parait évidente ne soit pas la vérité », mais ils disent « toute explication que l’on vous donne n’est que tromperie participant d’un vaste complot dont vous êtes les idiots utiles, alors que nous détenons LA vérité » !


                                              • symbiosis symbiosis 10 octobre 11:23

                                                @ZXSpect
                                                 Non, ce ne sont pas les complotistes qui détiennent la vérité, mais la ploutocratie conspiratrice, désolé pour la redondance.
                                                Les complotistes ne détiennent rien, ne s’approprient rie, ils entendent seulement faire tomber les masques, il n’ y a aucune appartenance là-dedans.


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 10 octobre 11:37

                                                @ZXSpect

                                                nous détenons LA vérité » !

                                                Non, le propre de ce que vous appelez des complotistes, c’est seulement de n’avoir pas perdu l’esprit critique et deux grains de bon sens. C’est donc essentiellement la capacité de rester critique face à la propagande ou à la doxa.

                                                Et cerise sur le gâteau, cette capacité à douter, vous ne l’appelez complotisme que lorsqu’elle n’émane pas du camp du bien, défendant les valeurs de la vérité vraie révélée par les médias à la botte :

                                                nono le simplet 9 octobre 13:22

                                                la Suède a un comportement étrange depuis quelques temps ... 4 jours sans donner le moindre chiffre le WE dernier ... des jours sans nouveau cas ... plus aucune communication sur les personnes en réa, compteur bloqué à 25 depuis plus de 15 jours au moins ... très étrange ...

                                                https://www.agoravox.fr/commentaire5873260


                                              • ZXSpect ZXSpect 10 octobre 11:57

                                                @Philippe Huysmans

                                                .

                                                « Non, le propre de ce que vous appelez des complotistes, c’est seulement de n’avoir pas perdu l’esprit critique et deux grains de bon sens. C’est donc essentiellement la capacité de rester critique face à la propagande ou à la doxa.

                                                Et cerise sur le gâteau, cette capacité à douter, vous ne l’appelez complotisme que lorsqu’elle n’émane pas du camp du bien, défendant les valeurs de la vérité vraie révélée par les médias à la botte : »

                                                .

                                                On peut avoir des idées et des analyses critiques sans être l’athée acharné opposé au croyant inconditionnel… certains sont agnostiques. Les complotistes sont surtout des « croyants » inconditionnels.


                                              • xana 10 octobre 12:07

                                                @ZXSpect
                                                « Les complotistes sont surtout des « croyants » inconditionnels »...
                                                C’est TON point de vue.
                                                Moi je constate que ceux que VOUS appelez complotistes ne sont pas des croyants de quoi que ce soit. Ce sont surtout des gens qui ne CROIENT PLUS LES BALIVERNES.
                                                C’est a dire des gens qui, comme moi, vous appellent des MENTEURS.
                                                Normal que toi et les medias ne nous aimez pas...


                                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 10 octobre 12:22

                                                @ZXSpect

                                                On peut avoir des idées et des analyses critiques sans être l’athée acharné opposé au croyant inconditionnel… certains sont agnostiques. Les complotistes sont surtout des « croyants » inconditionnels.

                                                Tu tires une loi générale à partir de l’observation de Kévin le complotiste à casquette en Alu ? Au fait c’est quoi ton diagnostic pour Nono, là ? Il la mérite, ou pas, la casquette ?

                                                Je ne crois pas plus les complots que la propagande et si tu prenais la peine de consulter mon site tu y verrais pas mal d’articles de débunking, aussi. 

                                                Dernière fois en date (pas d’article mais ça figure dans les commentaires ici). Une rumeur qui disait que durant le confinement il y avait eu nettement moins de morts chez les jeunes (enfants), ce qu’un article expliquait par l’absence de vaccination sur cette période. Par totalement capillotracté, à priori. J’ai donc pris la peine de vérifier sur base des chiffres bruts en ma possession pour m’apercevoir que c’est totalement du flan. Et je l’ai écrit, fourni le tableau ainsi que les données. Ca n’a pas fait plaisir à Doctorix, mais c’est le cadet de mes soucis.

                                                Mon principe est simple, m’en tenir à la réalité des faits vérifiables, et démolir tout ce qui est manifestement faux, parce que ça peut être utilisé pour décrédibiliser ensuite tout ce qui viendrait (et serait vrai).

                                                Respecter strictement cette méthodologie est la seule manière de créer une relation de confiance entre un auteur et ses lecteurs, et d’avancer dans un monde où désormais on doit éviter les écueils des deux côtés (propagande, contre-propagande).

                                                Et que tu le veuilles ou pas, c’est la raison pour laquelle je mobilise à moi seul 90% de la puissance de feu des défenseurs acharnés de la propagande, ici.


                                              • Legestr glaz Legestr glaz 10 octobre 13:45

                                                @ZXSpect

                                                Il faudrait donner la définition que vous avez du « complotisme » ?

                                                Est-ce que, par exemple, être « complotiste » c’est de constater le changement sémantique réalisé par nos « dirigeants » concernant les chiffres du covid19 ?

                                                Parce que, s’il y a une chose qui est certaine, c’est que Jérôme Salomon a égrené le nombre de morts attribués au coronavirus SARSCOV2 tous les jours à la télévision.
                                                Aujourd’hui nous pouvons constater qu’il n’est plus question de « morts » mais de « cas positifs ». 

                                                Un mort, nous savons tous ce que c’est. En revanche, un « cas positif », ce n’est vraiment pas clair. Est-ce qu’un « cas positif » est un malade ? Est-ce qu’un cas « positif » est contagieux ? Ce sont des questions complotistes ?

                                                Par ailleurs, l’usage des masques pose question. Est-ce que c’est complotiste que de s’interroger sur la manière dont ces masques, « obligatoires », sont utilisés ? On les met, on les retire pour les ranger dans un sac, dans une poche. On les ressort, on les range à nouveau. Est-ce que tout ça est vraiment sérieux ? Est-ce que ces masques ne sont pas eux même contaminés, ne sont-ils pas infectés de différentes sortes de bactéries ? Est-ce complotiste de se poser la question ? On veut préserver la santé des gens ou pas ? 

                                                Et bien, toutes ces questions devraient être transparentes. Jamais il n’est question de tout ceci dans les informations que nous recevons. Si c’est le cas détrompez moi. 

                                                Qui est-ce qui « complote » quelque chose ? Pourquoi ce glissement sémantique, pourquoi ces dissimulations ? 


                                              • michalac michalac 10 octobre 14:30

                                                @Philippe Huysmans
                                                .

                                                Non, le propre de ce que vous appelez des complotistes, c’est seulement de n’avoir pas perdu l’esprit critique


                                                .
                                                Les complotistes ne se contentent pas de faire preuve d’esprit critique...
                                                Les complotistes imaginent, créent, bâtissent et colportent les complots qu’ils soupçonnent mais pas avérés pour autant.
                                                Dans le même temps, l’esprit critique n’est pas l’apanage des complotiste. Il n’est point nécessaire de soupçonner systématique le complot pour faire preuve d’un discernement critique...
                                                Bien au contraire.

                                              • michalac michalac 10 octobre 14:49

                                                @Legestr glaz
                                                .

                                                Il faudrait donner la définition que vous avez du « complotisme »  ?


                                                .
                                                oui
                                                .

                                                Est-ce que, par exemple, être « complotiste » c’est de constater le changement sémantique réalisé par nos « dirigeants » concernant les chiffres du covid19 ?


                                                .
                                                Non. A vrai dire cette question ne veut pas dire grand chose...
                                                .

                                                Aujourd’hui nous pouvons constater qu’il n’est plus question de « morts » mais de « cas positifs ».


                                                .
                                                Et alors ? Des morts n’ en sont pas moins des morts, et les cas positifs, seulement des cas positifs...
                                                .

                                                Un mort, nous savons tous ce que c’est


                                                .
                                                Oui...
                                                .

                                                Est-ce qu’un « cas positif » est un malade ? Est-ce qu’un cas « positif » est contagieux ? Ce sont des questions complotistes ?


                                                .
                                                Non... juste les questions d’un type qui n’y voit pas très clair et qu’aimerait bien quand même y voir un peu plus clair...
                                                .

                                                Est-ce que c’est complotiste que de s’interroger sur la manière dont ces masques, « obligatoires », sont utilisés ?


                                                .
                                                Non
                                                .

                                                Est-ce que tout ça est vraiment sérieux ?


                                                .
                                                Oui.
                                                .

                                                Est-ce que ces masques ne sont pas eux même contaminés, ne sont-ils pas infectés de différentes sortes de bactéries ?


                                                .
                                                Non. Pas plus qu’une écharpe...
                                                .

                                                Est-ce complotiste de se poser la question ?


                                                .
                                                Non
                                                .

                                                On veut préserver la santé des gens ou pas ? 

                                                .
                                                Oui
                                                .

                                                Qui est-ce qui « complote » quelque chose ? Pourquoi ce glissement sémantique, pourquoi ces dissimulations ?


                                                .
                                                C’est vous !
                                                C’est vous qui voyez derrière ces « glissements sémantiques » et ces « dissimulations » l’existence d’un complot.
                                                Alors qu’il n’est point besoin de complot pour que se produisent à des fins diverses des « glissements sémantiques » et des « dissimulations » ...
                                                Quel enfant ne s’est pas rendu coupable, un jour, de glissements sémantiques et de dissimulations, à seule fin de défendre son innocence et une certaine sécurité ?

                                              • Legestr glaz Legestr glaz 10 octobre 17:43

                                                @michalac

                                                Longue réponse qui ne répond à rien. 

                                                Les masque sont-ils portés correctement, selon les règles en vigueur ? Et la réponse est définitivement « non » ! Personne ne respecte les consignes prévues pour le port du masque. 

                                                Quant aux mesures qui restreignent les libertés individuelles, elles reposent uniquement sur « l’explosion du nombre de cas », pas sur celui des malades ou des morts. Vous avez, comme les médias dominants, détourné la question. Ceci montre simplement votre mauvaise foi. 

                                                La question est : un « cas positif » est-il un malade, est-il un contagieux. Est-ce que c’est « difficile » comme question ? La réponse est connue je vous signale !

                                                De tout votre commentaire je ne retire que de la mauvaise foi. Pourquoi êtes vous comme ça ? Je n’en sais rien, mais, en tous les cas, vous n’êtes ni objectif ni sincère. Pourquoi parlez vous de « complot » alors qu’il s’agit de simples questions ? De quel complot parlez vous ??????? Quelle serait la nature du « complot » que vous avez entrevu dans mes propos ? Allez y, jetez vous à l’eau et dites le nous ! 

                                                Et bien non, on ne veut pas préserver la santé des gens. Ainsi, il n’est jamais question des risques bactériens à ne pas respecter les consignes concernant le port du masque. Ainsi il n’est jamais question de la cigarette, dont les dégâts sont la première cause de décès en France. Alors, pourquoi une amende à 135 euros pour non port du masque (supposé nous protéger) et pas 135 euros pour consommation d’une cigarette (danger le plus mortel en France) ?. Pour préserver la santé des gens il est évident qu’il faut s’attaquer à la maladie qui cause le plus de morts. C’est le tabac en France ! 


                                              • symbiosis symbiosis 10 octobre 19:14

                                                @michalac

                                                Tu veux voir le complot, michalac ?
                                                Tu suis l’argent.


                                              • symbiosis symbiosis 11 octobre 10:27

                                                @michalac

                                                « Les complotistes imaginent, créent, bâtissent et colportent les complots qu’ils soupçonnent mais pas avérés pour autant. »

                                                Le complotiste n’est plus dans le fantasme, au grand dam de la ploutocratie empêtrée dans sa maladie chronique de l’appât du gain.

                                                Comme je le disais plus haut, si tu veux voir le complot, il suffit de suivre l’argent et dans le cas précis du complot corona, il suffit d’identifier les dépôts de brevets et leurs dates de dépôts et tu identifieras le complot.

                                                Satanée ploutocratie, qui ne peut s’empêcher de se trahir d’une manière ou d’une autre absolument idiote et inconséquente par sa maladie de la cupidité.

                                                D’ailleurs, ce qui nous sert de ministre de la santé s’inquiète des réseaux sociaux qui ne jouent pas le jeu de l’opacité gouvernementale. Il s’en inquiète à juste titre, le bougre.

                                                On va bientôt voir toute cette sinistre pègre quitter le rafiot pourri comme des rats et se réfugier dans quelques obscurs paradis fiscaux avant d’être pourchassés pour crime contre l’humanité.

                                                Espérons le plus vite possible, ils ont fait assez de dégâts comme ça avec leurs razzias et leurs mises à sac.


                                              • michalac michalac 11 octobre 14:11

                                                @symbiosis
                                                .

                                                maladie chronique de l’appât du gain.


                                                .
                                                On a croisé beaucoup de ces malades dans les rues de France l’année passée...
                                                Tous en jaune...
                                                Et que j’veux plus pour ma retraite... et que j’veux plus pour mes alloc... et que j’veux plus pour payer ma veranda.... et plus aussi pour ma nouvelle tondeuse...
                                                .

                                              • michalac michalac 11 octobre 14:20

                                                @symbiosis
                                                .

                                                il suffit d’identifier les dépôts de brevets et leurs dates de dépôts et tu identifieras le complot.

                                                .
                                                Avant ça, il vous faut d’abord m’expliquer en quoi des dépôts de brevet et leurs dates permettent d’identifier un complot...
                                                Des brevets, il s’en dépose tous les jours, toute l’année, à n’importe quelle date...
                                                Qu’auraient donc de significatif des dépôts de brevets relatifs au covid... en pleine épidémie de covid ?
                                                S’étonne-t-on d’une hausse des ventes de clim’ en été ?
                                                Je suis débutant en complotisme...
                                                J’aurais donc besoin d’une petite déformation préalable pour partir sur de bonnes bases...

                                              • michalac michalac 11 octobre 14:23

                                                @symbiosis
                                                .

                                                de ministre de la santé s’inquiète des réseaux sociaux qui ne jouent pas le jeu de l’opacité gouvernementale.


                                                .
                                                Force est de reconnaître que ces réseaux sociaux jouent davantage le jeu de l’opacité populaire, multi-informationnel, et surtout complotiste...

                                              • michalac michalac 11 octobre 14:39

                                                @symbiosis
                                                .

                                                On va bientôt voir toute cette sinistre pègre quitter le rafiot pourri comme des rats et se réfugier dans quelques obscurs paradis fiscaux avant d’être pourchassés pour crime contre l’humanité.


                                                .
                                                A quels événements passés faites-vous référence pour ainsi prophétiser ?
                                                A l’exil de Napoléon à Sainte-Hélène, je présume...
                                                ...faut reconnaître que l’Empereur y a lâchement échappé à l’impôt... quel scandale !
                                                Mais heureusement pour lui, le chef de « crime contre l’humanité » n’existait pas encore... quoique la jolie ville de Nuremberg existait déjà, elle...
                                                Les boucheries d’Iena et d’Austerlitz n’auraient pas manqué de l’envoyer à la Santé pour le restant de ses jours... tellement moins exotique que Sainte-Hélène...

                                                Rien que des Grognards, en plus... les Gilets Jaunes de l’époque... toujours les mêmes qui trinquent... mais ils grognent encore...


                                              • Bendidon Bendidon 11 octobre 14:49

                                                @michalac
                                                Ah mimi quel beau monde toi et tes amis vous nous préparez : https://youtu.be/EsTvbhCq-cU
                                                S.......s smiley


                                              • michalac michalac 11 octobre 14:55

                                                @Legestr glaz
                                                .

                                                De quel complot parlez vous ???????


                                                .
                                                C’est moi qui vous pose cette question.
                                                Car c’est vous qui sous-entendez l’existence d’un complot dans ce long questionnaire auquel j’ai cru bon de répondre tant vous paraissiez y tenir...

                                              • michalac michalac 11 octobre 15:07

                                                @Legestr glaz
                                                .

                                                La réponse est connue je vous signale !


                                                .
                                                Mais alors... pourquoi vous échinez-vous à poser et reposer des questions dont vous savez que les réponses sont connues ?
                                                Et si vous vous montriez un peu plus clair sur vos intentions ! ...un peu plus que ne l’est déjà la politique sanitaire des gouvernements...
                                                A vrai dire, vous n’aboutissez qu’à ajouter à la confusion...

                                              • michalac michalac 11 octobre 15:12

                                                @Bendidon
                                                .
                                                Ca va bien nous faire dans les deux phrases, tout ça...
                                                Plus une émoticône !
                                                Allez, j’ vous la compte...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité