• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La dictature du « monopole du coeur »

La dictature du « monopole du coeur »

 

Le décès du Président Giscard d'Estaing nous rappelle à notre bon souvenir la phrase devenue historique qu'il rétorqua à François Mitterrand en 1974 : "Vous n'avez pas le monopole du coeur"

Valéry Giscard d'Estaing était-il visionnaire ? En 2020, le monopole du coeur existe bien et a fait largement son chemin inoculant un lent et doux poison dans la société Française. 

JPEG Il est toujours décevant d'attendre le décès d'une personne pour s'y intéresser. Les être humains sont ainsi et l'Histoire d'autant plus. Ceci étant, comment séparer un jugement le plus honnête possible sur ce Président nouvellement défunt de celui porté envers François Mitterrand ? Comment ne pas analyser cette fin du 20ème siècle sur les actions politiques de ces deux personnages de l'Etat ? 

Le septennat de Mr Giscard d'Estaing fut le premier à connaître les coups de butoir d'un ordre international en crise à l'issue de cette longue période après guerre dite les 30 glorieuses. Le pétrole devenait une arme économique et stratégique capable d'inquiéter voire de soumettre en partie les grandes puissances occidentales. Intimement lié à la production industrielle, l'or noir pesa déjà de tout son poids sur la croissance des pays riches et fit naître impitoyablement le chômage de masse. Ce chômage de masse ne nous quittera jamais plus tel un cancer sociétal et viral auquel il ne fut jamais possible d'inventer le moindre vaccin, pas plus hier qu'aujourd'hui. 

Lorsque François Mitterrand prit sa revanche en 1981 sur un Giscard intrônisé en diamantaire et décrété grand monarque, le dit socialisme prit la barre du navire France, non pas pour un combat en haute mer mais pour une croisière que les Français dans la majorité crurent follement heureuse. Le coeur était le fondement même des promesses de ce Président de gauche. A ce titre, une nouvelle jeunesse invitée à voter grâce à Giscard ne le remercia pas. Les déçus de 68 retrouvèrent une raison bien naturelle d'assoir enfin définitivement des libertés dont le pays avait besoin. Le coeur s'installa partout où le greffage de la bienveillance, des bonnes intentions, de l'empathie fut possible. Qui pouvait être contre cela ? Personne, le piège était là ! Mois après mois, année après année, le monopole du coeur construisit son empire. Des inclinaisons puis des jusqu'au-boutismes philosophiques, éthiques, humanistes, culturelles prirent le pas sur les réalités d'un monde beaucoup plus cruel que tous ces tontonmaniaques s'entêtèrent à ignorer. 

Il n'est pas faux sans aucun parti pris de constater que les suprématies technologiques de la France datent en fait de Giscard : la fusée Ariane, le Concorde, le TGV. D'autres lancées avorteront malheureusement comme le Minitel et la fabrication de microprocesseurs. Quant au plan informatique mal entamée sous la Giscardie, il dévissa complétement en Miterrandie et notre pays décrocha à jamais d'une technologie qui allait mener le monde économique tout entier.

Par la suite, la France au rythme de ses "croisières du coeur" abandonna progressivement par pans entiers son industrie soit par manque de stratégie ou de capacité d'investissement soit par pure spéculation en épousant des plans de production délocalisés. Le mirage de développer une "industrie" touristique et culturelle directement issue de cet empire du bien avait pris le pas. A l'Allemagne l'industrie et à la France les millions de visiteurs de la Tour Eiffel et du château de Versailles furent les ingrédients des négociations entre Français et Allemands pour le passage à l'Euro. Cette politique fut menée de main de maître par François Mitterrand et Jack Lang, chef de ses disciples. Comment être contre ? C'est beau un artiste, c'est beau un chateau, c'est beau une oeuvre mais la raison du coeur est dépendante des moyens financiers que seuls les secteurs créateurs de richesse apportent. L'argent du monde productif était appelé à financer le monde créatif, lui-même devenant un avenir professionnel à part entière. La tyrannie du coeur était en place à l'insu du plein gré des Français encore en partie endormis ou anesthésiés vis-à-vis des réalités économiques de ce monde qui, nous ne pouvons en douter, est une guerre permanente et de plus en plus cruelle. 

Dans ce trou béant formé de 1981 à aujourd'hui, période de 40 ans d'approximations, de ratages ou d'odieuses captations, la France,essaie de se relancer pour reprendre quelques unes des suprématies technologiques qui décideront des leaders de ce 21ème siècle. 

Monsieur Giscard d'Estaing lors de son dernier discours de Président et cet au revoir funeste, tournant le dos à une France infidèle sera de nouveau visionnaire. Derrière lui, rien ou presque rien de structurel n'a été réussi pour notre avenir. En balayant, vite bien fait la mémoire et l'action de cet homme, une bonne partie des Français font la preuve qu'ils demeurent "cablés" sur cette construction du monopole du coeur, fausse bienveillance en réalité car les apôtres de ce monde dit des gentils sont les plus féroces pour défendre leurs places et coopter familles, amis et relations d'intérêts. La dictature du monopole du coeur est bien accrochée dans les médias, dans l'éducation nationale, dans tout ce conglomérat du monde associatif et des ONG. Elle vacille mais ne rompt pas puisqu'en France on préfère les metteurs en scène que les inventeurs. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.09/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • fabrice68 fabrice68 5 décembre 2020 08:47

    L’erreur de Giscard aura été d’accrocher le franc au DM allemand, pour éviter de nouvelles dévaluations, et d’augmenter les impots des entreprises pour éviter cette hausse aux ménages, ce qui a fait baisser notre compétitivité et à commencé à laminer notre industrie. Mais ses successeurs ont empiré la situation. Erreur également le regroupement familial, malgré une tentative de revenir là dessus(les ass humanitaires ont mis le hola !), mais le contexte de l’immigration était différent à l’époque. A son actif, il a mis en oeuvre le plan de ses prédecesseurs : centrales nucléaires, TGV, aviation, téléphone. Bilan donc plutot positif surtout par rapport à tous ses successeurs. C’était une bonne époque.


    • mmbbb 5 décembre 2020 09:52

      @fabrice68 Le franc etait fragile , je me souviens qu il fut attaque en 1992 sous Beregovoy !! Il faut bien admettre aussi que nous avions des abrutis de décideurs !! Il est aussi vrai qu en France , les crânes d oeuf de de Bercy ont un genie extraordinaire d augmenter les impots les taxes de quelque nature que se soit . Il est évident que la délocalisation est une reaction naturelle ! J ai visite un salon de voitures anciennes a la gare des Brotteaux a Lyon Il a avait un modele Delahaye a cote d une Bentley Ce modele francais etait bien fini et tenait la comparaison , Il y avait une Audi des années 1980 ; voiture banale dessiné a la serpe , Nous avons laisse tomber le haut de gamme et nous prenons l Allemagne comme modele ecologique , les « verts allemands » . Les allemands ont concentre leur effort dans le haut de gamme et ils vendent leur bagnolles comme des petits pains Nous, le retour en haut de gamme est est lent parce que la maitrise technique ne se decide pas du jour au lendemain Voir Peugeot avec son modele ayant eu des deboires ! Idem pour tout le secteur industriel ! Quant a l immigration , tout est gratuit !! Un apport benefique pour ce pays ; Le seul economiste ayant avance des arguments valables est Maurice Allais Il n est jamais cite On prefere des economistes evaluant le PIB bonheur .
      Quant a l Allemagne comme l Europe elle sera plombee par sa decroissance demographique blanche L Allemagne demain sera une sous colonie turque ! C est aussi un choix delibere de l Europe ! Quant a Giscard , cela ne partait pas forcement d une mauvaise idée , il l a regrette mais sa loi a a ete devoyée comme toujours en France . A l instar de l avortement , Il n est pas normal que nous ayons tant alors que l information est largement diffusee et le sexe n est plus un tabou , la contraception rentree dans les moeurs , l avortement est devenu un moyen contraceptif . Quant a Mitterand il a encourage cette immigration et ce regroupement familial ! 


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 décembre 2020 09:07

      Giscard a fourni à Macron la matrice du management d’extrême centre, une politique modérantiste dans les déclarations mais orientée dans les faits par des principes de libéralisme économique, et surtout conduite par un exécutif à tendance autoritaire, avec trois axes de repères :

      • un « girouettisme » à géométrie variable selon les situations et les interlocuteurs
      • la modération rationnelle du juste milieu, « en même temps »
      • le républicanisme centralisé (forcément, pour un centriste) et limité à l’exécutif

      La technique consiste à opposer à l’alternative droite-gauche une pseudo rationalité technocratique (« conseil scientifique ») et soi-disant dépolitisée, et à qualifier d’extrêmes tous les autres acteurs de la vie politique. Les « officiers » du camp centriste sont issus principalement des institutions d’état (inspecteurs des finances en particulier) et de la petite bourgeoisie en passe de rejoindre la grande, en singeant la « noblesse d’empire ».

      La machine à voter étant de cette façon déréglée, les urnes produisent toujours des résultats analogues.


      • Yann Esteveny 5 décembre 2020 09:08

        Message à Monsieur François Fagus,

        Monsieur Valéry Giscard d’Estaing est l’ancien représentant de la finance qui dirigeait l’Etat. Le reste est spectacle. 

        Respectueusement


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 décembre 2020 09:15

          @Yann Esteveny

          Pompidou aussi était fondé de pouvoir à la banque Rotschild, et Pinocchio émargeait pour une fonction floue.
          Heureusement, pour d’autres présidents, la finance, c’était l’ennemi, hein ?


        • Yann Esteveny 5 décembre 2020 09:23

          Message à avatar Séraphin Lampion,

          Monsieur François Hollande a parfaitement joué son rôle d’intérimaire de spectacle à la fonction présidentielle : Faire croire que la finance est son ennemi et qu’il est au service du peuple. Dans son milieu, le peuple cela s’appelle des sans-dents ! 

          Respectueusement


        • mmbbb 5 décembre 2020 10:16

          @Séraphin Lampion

          les francais sont des grands enfants un peu débiles et ils aiment avoir de gentils presidents leur chantant de douces chansons Hollande avait dit « les Francais n avait rien a craindre de l immigration , il a raison » moi je me mefie toujours de l attaque au couteau de l Auvergnat avec son Laguiole !! Hollande un bon toutou , il a defendu mollement la France lorsque l Amerique d Obama a inflige une amende record a la BNP Il a refuse de vendre les bateaux a la Russie en bon toutou , il a certainement prive le marche russe du TGV . Ce sont les Chinois qui vont equiper la modernisation du transiberien de 7 000 KM

          Hollande avait deja commence a ampute les stocks de masques rapport du SENAT

          selon la fondation, Jean Jaures sur le bilan d Hollande " « l’opinion, et spécifiquement le peuple de gauche, réclame et de l’efficacité et du rêve ». « Au coeur du quinquennat de François Hollande, note le rapport, la première a été relative, le second, totalement absent ».

          C est typiquement francais et de gauche , un politique doit faire rever : Moi mes reves m appartiennent , je ne veux pas un petit pere des peuples !

          Les socialistes c est connu detestent les riches mais aiment l argent !


        • mmbbb 5 décembre 2020 09:22

          Mircoprocesseur en France du temps de Giscard et équipant le Minitel ? Il s agirait plutot d un micro contrôleur 80C33 d INTEL ! Donc Americain ! Le premier micro francais MICRAL developpe en France en 1973 par M Grenelle est dote d un mircroprocesseur 8 008 d INTEL , Nous avions deja du retard C est par ailleurs le choix du MINTEL qui nous a fait rater la revolution INTERNET ,, Le MINITEL fut une bonne fausse invention puique les dirigeants par orgueil national n ont pas voulu voir cette revolution venir Entre autres l architecture du MINITEL etait en reseau deconcentre et non pas par maillage ou toile , ce qui etait dans la logique de pensee des decideurs de l epoque , Les administrations sont gerees ainsi , En France on n aime pas le pouvoir local , Quand Mitterrand prit le pouvoir en 1981 , Den Xiaoping lancait sa reforme economique en Chine et envoyait dans les meilleures universites du monde selon des accords , des chinois se former , Il voulai des scientifiques notamment une armee d ingenieur . Moi au lycee , enseignement neutre et dont le but etait de former la future elite de France, nos profs etaient la courroie de transmission de l anticapitaliste et les travailleurs manuels des tares , l industrie , un sous monde ou seuls des abrutis pouvaient vivre On ne voulait que de la culture G , On nous bercait de douces chansons d un monde meilleur et on faisait la promotion du développement des pays du sud , Notre prof d histoire geo nous emmenait voir des films a a la gloire du travail collectif en Chine !! Pays d abrutis qui recoltent les fruits amers de cette ideologie funeste , les GJ manifestent desormais et la France est a genoux. 


          • sylvain sylvain 5 décembre 2020 18:16

            giscard a couté environ 2,5 millions d’euros par an au contribuable français, seulement pour son train de vie, depuis qu’in n’est plus président . Au final on est pas loin des 100 millions . Sinon il a présidé au grand départ des délocalisations, le début de l’immigration musulmane massive ( hors harkis), le début de l’argent dette et de la financiarisation du monde le tout sans expliquer le moins du monde aux français ce qui se passait . Le seul truc qu’il ai vraiment fait c’est le puy du fou, et y’a pas de quoi se la péter

            Mais il avait surement un grand coeur

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

François Fagus

François Fagus
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité