• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La disparition d’un grand militant ouvrier

La disparition d’un grand militant ouvrier

JPEG La classe ouvrière et le mouvement démocratique ont perdu un militant hors du commun !

Marc BLONDEL ancien secrétaire général de Force Ouvrière était un dirigeant syndicaliste attaché à la fois à l'indépendance du syndicat et à la fois à la défense des travailleurs et de leurs acquis très souvent menacés et remis en cause.

Alors que certains dirigeants prennent une retraite dorée ou une place dans l'un des palais de la République, il a oeuvré comme militant jusqu'à son dernier souffle comme président de la Fédération Nationale de la Libre Pensée.

Il n’était là ni pour faire de la figuration ni pour apporter sa caution morale.

 

C’était un président en exercice.

L’un de ses derniers textes publics fut cette lettre au Président de la République, lettre qui rappelle à François Hollande des principes qu’il piétine : la séparation des églises et de l’Etat :

« Paris, le 21 janvier 2014

Monsieur le Président de la République,

Les différents médias et les services de l’Elysée, ont fait savoir que vous aviez l’intention de vous rendre à Rome, auprès de la communauté vaticane, pour saluer le Pape François.

Cette initiative, que l’on peut considérer comme un accommodement à la laïcité de notre République, laisse entendre que, sur le plan personnel, vous vous affirmez adepte de la religion catholique, ce qui est le droit de tout citoyen, mais est dommageable lorsque la démarche est effectuée par un élu républicain, même dans le cadre des relations dites internationales.

Les citoyens français qui, dans leur majorité, ne pratiquent aucune religion, ne peuvent cacher leur interrogation.

Celle-ci se structure sur une de vos déclarations qualifiant le Vatican comme un Etat et renvoyant, ainsi, l’entretien à une justification diplomatique.

Or, il s’avère, Monsieur le Président, que le Vatican n’est pas un Etat, il suffit de préciser les conditions (statut d’observateur) qui qualifient le Saint-Siège dans les organismes internationaux (ONU, OIT…), pour s’en convaincre et de rappeler que les accords de Latran en 1929 avec l’Italie stipulait que le Pape ne pouvait pas jouer de rôle politique sur la scène internationale. A la vérité le Saint-Siège ne réclame d’ailleurs pas cette situation qui le conduirait à soumettre son fonctionnement à la loi des hommes –voir la déclaration des droits de l’homme par exemple- et il serait contraint à ce titre de verser une contribution correspondant à sa situation économique, comme les Etats recensés à l’ONU.

C’est ainsi que lorsque les Papes sont venus à Paris, les services de l’Archevêché ont intitulé cette initiative « de visite pastorale ».

Au demeurant peut-on qualifier d’Etat un territoire sur lequel 32 citoyennes et 540 citoyens perdent leur qualité lorsqu’ils abandonnent leurs fonctions professionnelles, c’est la citoyenneté en CDI.

Monsieur le Président, en 2008, à l’occasion de la visite de Benoît XVI dans notre pays, vous aviez affirmé : « Attention de ne pas donner le sentiment d’un culte privilégié ».

A l’occasion de votre visite et du contexte que vous voulez vouloir lui donner, nous nous autorisons, au nom de la laïcité républicaine, à vous rappeler vos propos.

Soyez assuré de notre engagement républicain et laïque

Marc BLONDEL
Président »

 

J’ai rencontré plusieurs fois Marc Blondel dans des réunions unitaires laïques.

Il était écouté et craint même par ses amis…. Eh oui , chez les laïques on débat et on est pas toujours d’accord : le débat autour de la crèche Babyloup l’a montré.

Marc Blondel fut, lui, un grand président, ne mâchant pas ses mots et sachant exprimer avec force et souvent avec humour ses idées.

Il nous manquera

Evidemment, il avait des ennemis et notamment le patronat qui pensait qu’il serait complaisant, voire malléable… Ils se sont trompés..

Non content d’être ferme sur les principes, il a commencé à renouer des relations avec la CGT pour construire un front uni des organisations syndicales ouvrières en 1995 et en 2003.

Il n’a été ni complaisant, ni tiède mais combatif et intransigeant….

 Il possédait deux qualités que personne ne peut lui nier : la fidélité aux principes qu’il affichait et le courage politique.

Quand notre regretté et ami Paul Villach a écrit un texte polémique : « Chirac, Blondel et son chauffeur », Marc Blondel a écrit une réponse sans artifice sur Agoravox….Il fallait le faire, il l’a fait.

Il ne laissait rien passer…

 

 Jean-François Chalot 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.42/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 mars 2014 08:43

    Au même moment, le décès en Angleterre d’un autre syndicaliste : Robert Crown, qui a appelé à sortir de l’ Union européenne ! L’UPR lui rend hommage.


    • Yohan Yohan 18 mars 2014 09:02

      Blondel est un des principaux artisans du déclin de la France, comme Chirac, Fabius et autres nullos. Il n’a fait que protéger les acquis des fonctionnaires et bloqué les réformes. On en paye aujourd’hui l’addition. Ceci dit, il a bien baisé le système. Au prix des Havanes, il devait être grassement payé par le MEDEF smiley


      • Gasty Gasty 18 mars 2014 11:08

        Protéger les acquis des fonctionnaires....à croire que les salariés n’ont pas d’acquis à protéger et qu’il se soit désintéresser d’eux !


      • Wald 18 mars 2014 16:15

        Alors Yohan, smiley


        Mais dis-donc, ce serait pas un peu le contraire de tes mensonges continuels depuis des années ? T’excuseras-tu ici même pour avoir diffamé, insulté, sali pendant des années chômeurs, immigrés, invalides ? Auras tu les couilles de le faire ? Ne rêvons pas, t’es trop minable et odieux, si tu savais ce que c’est bon de sortir des statistiques d’organismes internationaux pour te foutre le nez dans ta merde. smiley smiley

      • Aldous Aldous 18 mars 2014 18:07
        Lu dans la presse : "Marc Blondel est mort, à 75 ans. Il fut initié au GODF il y a cinquante-trois ans, en 1961, dans la loge parisienne l’Avant Garde Maçonnique, alors que le Vénérable Maître est Fred Zeller, qui deviendra Grand Maître. « C’est une figure historique du syndicalisme, porteur d’indépendance vis-à-vis des partis politiques, réagit Daniel Keller, Grand Maître du GODF. Militant républicain, débatteur maçonnique de grande qualité, il témoignait de sa profonde fidélité pour le Grand Orient. » Le dignitaire se souvient l’avoir reçu fin 2013 Rue Cadet comme président de la Libre Pensée. 

        Sacré Chalot... Un grand militant ouvrier en effet et qui savait manier la truelle ! smiley



      • claude-michel claude-michel 18 mars 2014 09:07

        Bizarre de célébrer sa mort..il ne laisse que des ruines derrière lui.. ?


        • Armelle ARMELLE 19 mars 2014 17:53

          ’’.il ne laisse que des ruines derrière lui.. ?’’


          Claude Michel, vous voulez parler des syndiqués FO qu’il a embobinés pendant toutes ces années ?
          Napoleon du perche postulera, son rôle de conseiller lui aura sans doute permis de comprendre les ficelles de cette grosse macarade !!! Il pourra aussi se gaver dans les meilleurs restos parisiens et fumer des gros cigares

        • bleck 18 mars 2014 09:10

          Châlot

          C’est bien joli de nous présenter le camarade Blondel comme l’Immaculé Conception ; mais des taches résistent aux lavages

          http://www.liberation.fr/economie/2001/11/30/marc-blondel-exploite-ses-chauffeurs_385626

          http://secretdefiance.com/camarade-blondel-jai-deux-mots-a-te-dire/

          « FO ? : le syndicat qu’il vous faut »

          Marc Blondel le syndicaliste au gros cigare et grosses berlines


          • bonnot 18 mars 2014 10:11

            Et Rocla c’est quoi.


            • foufouille foufouille 18 mars 2014 11:21
              Démêlées judiciaires[modifier | modifier le code]

              Le conseil de prud’hommes de Paris a condamné Force ouvrière, en novembre 2001, à verser 88 594 euros à son ancien chauffeur pour non respect du code du travail (horaires dépassés, heures supplémentaires non payées, congés non respectés, non respect du temps de repos hebdomadaire…[13]). Un second chauffeur a porté plainte pour les mêmes raisons.[réf. nécessaire]

              Marc Blondel a été par ailleurs mis en examen pour avoir fait financer par la mairie de Paris pendant 10 ans le salaire de son garde du corps. Force ouvrière a accepté de rembourser les 280 000 euros à l’hôtel de ville[14]. Il est néanmoins condamné en 2011 pour ces faits dans l’Affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris, mais dispensé de peine.

              le meilleur d’entre vous


              • bleck 18 mars 2014 11:58

                Aller hop....Foufouille moinssé comme les autres ; y a pas de raison

                C’est c’qu’arrive quand on critique le grand militant intègre que fut l’immense camarade Blondel : pas touche à l’icône

                Au fait ?

                C’est qui son successeur , si il en à un ?


              • tf1Groupie 18 mars 2014 12:03

                Bref, tous pourris ... sauf mes copains


              • foufouille foufouille 18 mars 2014 12:05

                ceux qui sont pas pourris, en haut, ferment les yeux sur le champagne qui coule à flot


              • mmbbb 18 mars 2014 18:48

                vous avez raison de le souligner M Blondel un opportuniste commme tant d’autres dans le monde syndical Son comportemnt fut inacceptable il ne renforcera pas l’image du syndicalisme un gros con en somme comme le sont certains patrons tant honnis par la gauche


              • TicTac TicTac 18 mars 2014 11:57

                Grande gueule et grosses casseroles.

                Pas sûr qu’il mérite un hommage...

                Mais bon, les morts ne méritent pas non plus de se faire écharper, je n’irai donc pas plus loin.

                • Wald 18 mars 2014 16:16

                  Tu feras un hommage si Sarkozy venait à mourir prématurément. 


                • TicTac TicTac 18 mars 2014 18:33

                  Pas plus que les morts, les trolls ne méritent que l’on s’attarde sur leur sort.


                • foufouille foufouille 18 mars 2014 12:08

                  Après la CFDT[modifier | modifier le code]

                  Elle crée alors Vigeo société européenne d’évaluation des performances sociales et environnementales des entreprises RSE.

                  En tant que présidente de Vigeo, elle a repris l’agence ARESE, fondée par Geneviève Férone, première agence de notation sociale en France.

                  Elle est membre du conseil d’orientation du think tank En Temps Réel[3]. Elle a aussi participé à quelques travaux de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde).

                  Elle est membre du club Le Siècle dont elle assure la présidence depuis le 1er janvier 2011[4].

                  Nicole Notat a été désignée par le Conseil européen membre du Groupe de Réflexion sur l’avenir de l’Europe présidé par Felipe Gonzalez et rattaché au Conseil européen. Le groupe a pour mission de proposer au Conseil européen de mars 2010 une feuille de route stratégique pour l’Europe à l’horizon 2020-2030.

                  Elle est membre du conseil d’administration de la Coface (Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur)[5] et du conseil de surveillance du Monde S.A.[6].

                  Depuis novembre 2011, elle est médiatrice dans le cadre de la mise en place des nouveaux horaires par la SNCF et RFF.

                  En janvier 2013, elle devient la chef de file du groupe de travail « Promouvoir et valoriser l’entrepreneuriat responsable » des futures assises de l’entrepreneuriat, sous l’égide de la ministre Fleur Pellerin[7].

                  tous pourris


                  • baron 18 mars 2014 13:15

                    Mr Blondel était franc maçon et jusqu’a preuve du contraire la franc maçonnerie est une religion comme les autres avec ses dogmes, ses croyances, ses rituels et ses signes de reconnaissances. 


                    En matière de laïcité il pouvait difficilement se la ramener.

                    Il a été condamné par les prud homme pour non respect du
                     code du travail. 

                    Mis en examen pour recel de détournement de fond public.

                    • foufouille foufouille 18 mars 2014 13:21

                      "

                      Ayant rallié « la collaboration de classe et les bouffeurs de curés », il avait été initié au Grand Orient de France en 1961. Il fut plusieurs fois vénérable de loge, notamment celle de l’Avant-Garde maçonnique, bénéficiant du soutien de deux anciens Grands Maîtres, dont Michel Baroin (père de François), chiraquien et patron de la FNAC-Garantie mutuelle des fonctionnaires. Mais c’est surtout Fred Zeller, ancien secrétaire de Trotski et grand maître du GODF (1971-1973) qui fut son parrain en franc-maçonnerie (il lui avait légué son importante bibliothèque et Blondel deviendra président des Amis de Fred Zeller, tant leurs liens étaient étroits). Avec Patrick Kessel (Grand Maître de 1994 à 1995) et l’avocat chiraquien Francis Szpiner, Blondel avait fondé la Loge République le 16 mai 1992. C’est par le biais d’une étrange alliance, associant maçons chiraquiens et trotskistes, qu’on apprit après huit ans et un procès (avec le magazine Capital), que, durant onze années, le propre chauffeur et garde du corps de Marc Blondel était en fait payé par la Mairie de Paris.

                      "
                      il devait bouffé avec hortefeux et merlanchon


                      • devphil30 devphil30 18 mars 2014 15:59

                        Merci pour ce rappel , nous bénéficions de situations sociales qui peuvent être remise en question.

                        Les syndicats nommés les corps intermédiaire que sarko voulait supprimer du débat pour mieux reformer ( = baisse des droits et acquis sociaux ) , n’oublions pas que nous devons aux luttes ouvrières beaucoup , n’oublions que nous sommes sortis de l’esclavage du XIX ième avec beaucoup de difficulté , n’oublions pas que le CNR a œuvré pour le bien de tous avec le sang de certains malgré la trahison d’autres.

                        Alors prenons avec respect un article sur Mr Blondel au lendemain de son décès.

                        L’auteur Chalot a raison d’évoquer son action car aujourd’hui bien peu défendent notre fragile équilibre social quand celui-ci sera rompu au profit de ceux qui ne savent qu’exploiter les autres alors il sera trop tard et très difficile d’inverser une plus grande exploitation qui ne dis pas son nom mais présente par le mythe de l’argent , le chômage , la simplification du code du travail etc ....

                        Un garde du corps payé par la mairie de Paris , des cigares est-ce tout ?
                        Au milieu de cette marée de profiteurs politiques , de l’Union des Magouilleurs Professionnels dont le président bananier prend les comptes du parti ( issu de fonds publics ) comme sa caisse de réserve pour alimenter une pseudo société avec des cascades de filiales finissant où ? au Luxembourg .....

                        Respectons les syndicats et le syndicalisme 

                        Philippe 

                        • devphil30 devphil30 18 mars 2014 16:42

                          Au sujet du grand partie des casseroles sans fin 


                          MAM et de l’argent qui circule 

                          Raoult en rut 

                          Effectivement le monde est bien fait pour certains qui ne veulent rien changer mais ce n’est pas le cas de tous 

                          Philippe 


                          • bleck 18 mars 2014 18:07

                            Salut Cap’taine

                            Des liens : y a que ça de vrais :

                            http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/11/21/les-liquidations-d-entreprises-atteignent-des-sommets-en-france_3517440_3234.html

                            http://www.europe1.fr/Economie/60-000-fermetures-d-entreprises-en-2014-1705003/

                            http://www.atlantico.fr/decryptage/62000-faillites-entreprises-en-2013-hausse-qui-inquiete-858781.html

                            Et l’autre cocu qui vient nous parler de MAM....non mais j’vous jure !!!!

                            « Raoult en rut »

                            Et son de son Bouffi-Casqué sur scooter l’en parle pas ?

                            Merci Seigneur de m’avoir fait être assez intelligent pour ne pas être socialo , moi qui ne suis pas croyant


                            • Jean de la Beauce Napoléon Du Perche 18 mars 2014 20:27

                              J’ai été conseiller syndical FO, c’est un syndicat mordant qui ne fait pas de concessions contrairement aux annexes patronales CFDT, UNSA et compagnie...


                              • bleck 18 mars 2014 21:09

                                @ Napo

                                Ca fait quoi un « Conseiller Syndical FO » , à quoi ça sert ?...c’est élu.. ?...ça s’goinfre aussi ?

                                Un petit « Conseiller Syndical FO » peut-il devenir lui aussi un Blondel quand il sera grand ?

                                Pleins de questions me viennent....

                                Dites -nous en plus sur votre vie de « Conseiller Syndical FO » qui a du être haletante


                              • Armelle ARMELLE 19 mars 2014 15:52

                                Sinon sérieusement NAPOLEON

                                ça consiste en quoi l’activité d’un conseiller FO ?



                              • scylax 18 mars 2014 22:35

                                La séparation de l’Eglise et de l’Etat certes.

                                Mais pas la séparation de la connerie et du syndicat.
                                En quoi cette séparation est du rôle d’un syndicat ?

                                • Vipère Vipère 19 mars 2014 06:39


                                  Extrait d’une réponse de Paul VILLACH à Marc BLONDEL, qui a inséré un droit de réponse dans les colonnes d’agoravox et ce après que notre regretté rédacteur lui eut reproché de s’être soustrait à la justice, voir ci-dessous :

                                  "II- LA PRUDENCE DE MON ARTICLE : LA NÉCESSITÉ D’UN JUGEMENT

                                  Vous aurez remarqué que j’use du conditionnel pour évoquer les faits qui vous sont reprochés, et que surtout je termine ainsi mon article : « La relation entre M. Chirac et (M. Blondel) illustre bien cette rencontre fructueuse entre une offre de clientèle d’un côté et une demande de faveur de l’autre. Rien que pour savoir si cette révélation est fondée, le procès intenté à l’ex-président Chirac et à ses neuf compagnons de fortune dont fait partie M. Blondel, mérite d’être conduit à son terme. Il permettrait d’ouvrir les yeux, si les faits sont établis, sur une conception de la politique qui aurait corrompu par le clientélisme la vie politique et syndicale française depuis 40 ans sinon plus. D’un mal peut naître un bien. Qui sait ? Un syndicalisme nouveau qui refusera le chantage du clientélisme, peut un jour voir le jour. »

                                   

                                  III- LE DANGER DE NE POUVOIR OBTENIR JUSTICE

                                  Il est à craindre qu’avec l’invention de la QPC (Question Prioritaire de Constitutionnalité) qu’un de vos co-accusés a soulevée, votre procès n’ait jamais lieu si les hautes cours décident d’estimer que les faits reprochés sont désormais prescrits, puisque la loi prévoit qu’en matière d’abus de biens sociaux, ils le sont trois ans après leur commission et non après leur découverte, comme la jurisprudence de la Cour de cassation en avait décidé.

                                   

                                  Voyez, Monsieur Blondel, le danger que représente pour la démocratie et la paix civileune institution judiciaire qui en vient à ne pas pouvoir juger. Un citoyen présumé innocent comme vous l’êtes de droit, risque de voir peser le soupçon, en l’absence de tout jugement."

                                  ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                  Tout cette affaire suggère qu’ils y a des personnes proches du pouvoir, supposées défendre les ouvriers, avoir paradoxalement, plus de droits sociaux que les ouvriers eux-mêmes, pour lesquels M. BLONDEL prétendaient agir exclusivement ! 

                                  Les ouvriers peuvent-ils témoigner du ruissellement des bienfaits obtenus en leur nom par M. BLONDEL ? C’est là la seule réponse digne d’intérêt.

                                  Aux ouvriers de reconnaitre




                                  • Vipère Vipère 19 mars 2014 06:44

                                    Aux ouvriers de reconnaître ou pas si Marc BLONDEL qui oeuvrait dans les hautes sphères politiques était encore l’un des leurs !


                                    • Vipère Vipère 19 mars 2014 07:03

                                      Et qu’en pensaient les ouvriers de M. BLONDEL ?
                                      La lettre ouverte de l’un d’eux, ci dessous :




                                      Cher cancer de Marc Blondel...
                                      145 posts de 30 auteurs
                                      Précédent 
                                      Page 1
                                       Suivant
                                      nmx
                                      09/06/03

                                      Force Ouvrière
                                      141, avenue du Maine
                                      75014 Paris
                                      mblo...@force-ouvriere.fr

                                      Cher cancer de Marc Blondel,

                                      Je t’écris cette lettre un jour férié, car dès demain j’aurais beaucoup
                                      moins de temps : il faudra se lever tôt et rentrer tard à cause des grèves.

                                      Voilà quelques années que tu fais un bon travail, vraiment utile à la
                                      société. Il est injuste de ne pas te remercier, et c’est avant tout pour
                                      cela que je t’envoie cette lettre.

                                      Certains disent qu’il est honteux que tu persévères. Ne les crois pas. Le
                                      gros Blondel que tu métastases a bien vécu : pendant des années il a fait
                                      chier le monde en venant crier à la télé « la grève ! la grève ! la grève
                                       ! », tout rouge et congestionné. On craignait pour lui un accident cardiaque
                                      ou vasculaire. On désespérait à vrai dire que cela arrive. Heureusement
                                      maintenant tu es là et tu vas l’achever. Oh il a bien profité : il n’a
                                      jamais vraiment travaillé, on le paye à organiser des grèves, activité entre
                                      toutes inutile et nuisible. Il n’a jamais produit de richesse, il empêche
                                      même les autres d’en produire, et exige néanmoins que la richesse soit de
                                      plus en plus partagée, pour que lui et ses pareils puissent s’engraisser au
                                      passage dans des organismes sociaux qu’ils gèrent très mal mais où ils s’
                                      accordent des salaires généreux, des retraites avantageuses, des voitures de
                                      fonction, et, à l’occasion, des secrétaires mignonnes. N’aie donc pas de
                                      remords : pendant des années il s’est engraissé. A toi, maintenant, de le
                                      faire un peu maigrir, de lui faire un peu payer, de faire qu’il y ait une
                                      justice.

                                      Courage, cher cancer de Marc Blondel : tu l’auras !

                                      Et quand il ne sera plus là, quand ses camarades l’auront porté en terre
                                      avec des drapeaux et des fleurs, toi, tu resteras dans nos cours. On te
                                      décorera de l’Ordre du Mérite comme on donnera la Médaille Militaire à ton
                                      ami et confrère le cancer de Boudarel.

                                      Merci encore, cher cancer de Marc Blondel.

                                      jojobar
                                      09/06/03
                                      Excellent !!!

                                       smiley

                                      « nmx » <nm...@wanadoo.fr> a écrit dans le message de news :
                                      bc22ov$59t$1@news-reader12.wanadoo.fr...


                                      • bakerstreet bakerstreet 19 mars 2014 08:50

                                        Blondel n’était peut être pas un saint, mais voilà tout de même un type qui a tenté de se battre contre une forme d’impérialisme économique. 


                                        En regardant je ne sais quel journal torchon, je n’ai pas pu m’empêcher tout de même d’être assez écœuré de voir la nécro journalistique se finir par les ennuis juridiques qu’il avait eu, tout de même pas en rapport avec ce qu’il a été.

                                        C’était juste avant la complaisance des mêmes journalistes à nous montrer Maurice Agnenet, l’avocat repassant aux assisses, se surjouer en pauv’ gars accablé par le sort, et la justice des hommes. 

                                        Y a quelque chose de pourri au royaume de france !

                                        • CHALOT CHALOT 19 mars 2014 11:52

                                          Vipère ! votre reprise d’une lettre fictive écrit par un anonyme est inqualifiable.

                                          Ecrasons l’infâme
                                          à lire attentivement

                                          • Vipère Vipère 19 mars 2014 12:44

                                            « Vipère ! votre reprise d’une lettre fictive écrit par un anonyme est inqualifiable. »

                                            M. CHALOT

                                            Cette lettre n’est pas fictive, elle émane probablement d’un ouvrier qui se lève tôt pour aller au boulot, par ailleurs, le fait que ce billet est été rédigée sous un pseudo ne prouve nullement qu’elle soit fictive, pas plus que n’est fictive ma réponse, ici à votre poste.

                                            Cette lettre qui n’est pas mienne est cruelle, je vous l’accorde, mais reflète l’amertume et la désillusion du monde ouvrier, entourant la personnalité de Marc BLONDEL et du syndicalisme en général qui a tendance, à briller par l’inaction, plutôt que s’inscrire dans un contre pouvoir véritable.

                                            C’est la raison pour laquelle j’ai publié une telle critique qui n’a par ailleurs, soulevé aucun remous de la classe laborieuse, ni prise de position pour défendre l’intéressé, ce qui laisse supposer une adéquation entière avec l’opinion générale sur le personnage.

                                            Que l’on me cite, une action concrète en faveur des classes populaires ;

                                            une Loi que Marc BLONDEL aurait mis en oeuvre pour aider les ouvriers qu’il prétendait représenter ?

                                            Eric ZEMOUR parle d’un sydicaliste « tonton flingeur » une analyse que je partage totalement, ci-dessous dans la vidéo :

                                            http://www.dailymotion.com/video/x1hxqcl_marc-blondel-ou-le-syndicalisme-facon-tontons-flingueurs_news?start=1


                                            • CHALOT CHALOT 19 mars 2014 12:51

                                              On trouve de curieux anonymes....C’est facile et peu courageux de se cacher sous un pseudo.

                                              Lui, Blondel avait une qualité essentielle : LE COURAGE 

                                              • Armelle ARMELLE 19 mars 2014 15:47

                                                Oui très courageux en effet

                                                Je me rappelle d’un moment d’anthologie... En rendez vous dans Paris, j’observais le cortège de manifestants, à l’arrêt, obstruant le passage de véhicules de gens qui EUX travaillaient, il devait être env 15h et soudain nous avons vu sortir le ’’gros’’ (suivi de qqes encravatés) d’un resto à l’apparence plutôt chicos, un barreau de chaise dans le bec, il marqua un arrêt à une vaingtaine de mètres de la foule en délire puis d’un mouvement franc du bras droit fit signe à son ’’troupeau’’ de fouler le pavé !!! Repu, bien aviné à l’alox corton et tout ça bien évidemment au frais des pôv couillons qui attendaient derrière lui, guettant le signal du gourou !!!
                                                Une image historique du mépris et de l’opportunisme construit sur la détresse des travailleurs
                                                Une véritable honte quand on sait comment fonctionnent ces nébuleuses.
                                                Coluche avait trouvé la bonne formule. Le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme, le syndicalisme c’est le contraire...
                                                C’est juste du grand guignol, mais bon tant que ces gens trouvent des clients ma foi !!!
                                                Il y en a bien qui ont gobé les sornettes de Hollandouille, c’est dire !!! on voit le résultat du ’’moi président’’ et du ’’le changement c’est maintenant’’, on comprend par conséquent que les manipulateurs syndicalistes puissent trouver leur clientèle ! y a un joli vivier



                                                • Armelle ARMELLE 19 mars 2014 16:23

                                                  Ce que les ouvriers n’ont pas très bien compris c’est que les syndicats ont avant tout été créés pour servir le patronat !!!

                                                  Imaginez pour les ’’grands’’ patrons, c’est l’aubaine, car le syndicat fait ’’tampon’’ entre eux et les ouvriers en colère. C’est formidable !!!
                                                  Il y a une époque où en l’absence des syndicats, les ouvriers en colère s’adressaient directement au patron, et semaient un bordel monstrueux dans l’espace de travail, allant même jusqu’à la sequestration du ’’responsable à leurs yeux’’
                                                  Aujourd’hui, pour toute entreprise syndiquée, plus de problème, une négo s’opère sagement dans un bureau de la boîte entre le patron et le responsable du syndicat et tout se fait en douceur. 
                                                  Et comme tout le monde est corruptible !!! ce n’est qu’une question de prix !!! c’est terrible mais c’est comme ça. Ensuite reste au syndicat de trouver les bons mots et les bonnes formules pour faire avaler la pillule aux cotisants en leur prouvant que c’est la meilleure solution. Et tout le monde est content

                                                  • CHALOT CHALOT 19 mars 2014 17:25
                                                    Communiqué de presse 
                                                     
                                                    Marc Blondel : un militant laïque, sincèrement attaché à 
                                                    la République sociale 
                                                     
                                                     
                                                     
                                                     
                                                     
                                                     
                                                    Le CNAFAL tient à saluer la mémoire d’un militant et dirigeant exemplaire dans la défense de l’Etat républicain et 
                                                    laïque, défenseur intransigeant aussi du monde ouvrier. Ferme sur les principes, il était aussi un homme de 
                                                    dialogue. Nous avions eu plusieurs fois l’occasion de constater des convergences, avec le grand Président de la 
                                                    Libre Pensée qu’il était, même si nous n’étions pas d’accord sur tout. 
                                                    Les valeurs essentielles de solidarité, d’égalité et de fraternité nous rassemblaient. 
                                                    Le CNAFAL s’associe à la peine de sa famille, des militants de la Libre Pensée et de Force Ouvrière. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès