• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La droite coincée entre le cul et les culs-bénis

La droite coincée entre le cul et les culs-bénis

C’est bientôt la Pentecôte, date qui pour les chrétiens commémore la descente de l’Esprit-Saint polyglotte qui diffusa les messages christiques aux apôtres. Moi aussi, j’aimerais bien que l’Esprit vienne à moi pour me confier pourquoi la mécanique quantique n’est pas compatible avec la cosmologie ainsi que le code secret des réseaux épigénétiques. Pour l’instant, mon esprit n’est imprégné que de quelques images permettant d’évoquer le monde avec des petits textes en forme de carte postale. C’est toujours pareil, face au présentoir, le touriste hésite pendant un bon quart d’heure avant de choisir les cartes qui seront envoyées aux proches et amis. A l’exception de la carte pour la belle-mère. C’est facile de trouver la plus moche en un coup d’œil. Alors ces cartes ? Eh bien il y a l’école, le difficile Pacs entre Angéla et François, l’habile conférence de Hollande face à des Socialistes aussi enthousiastes que des adeptes après un discours de Raël et puis la Syrie et la Chine et d’autres faits de sociétés comme le festival des connes à Cannes. Bref, toujours les mêmes cartes que choisissent les éditorialistes.

Alors, je vais tenter d’être un peu différent, bien que cette carte postale ait été inspirée par les nouvelles de la Croisette avec comme d’habitude et de manière récurrente depuis les années 1970 la présence du sexe, du cul, du sulfureux. Un petit détail qu’on a vu venir sans y faire attention. Le cul est entré dans les mœurs, devenant une valeur partagée par tous, surtout lorsqu’il est transgressif et se veut choquant autant qu’un hymne à la libération et au plaisir démocratique pour tous. Un idéal vite consumé et trahi par les tendances narcissiques des bourgeois et autres célébrités capricieux qui revendiquent la satisfaction de leur désir, faisant presque sien le pitoyable slogan de mai sur le jouir sans entrave. Bref, avant, le cul choquait le bourgeois et représentait une valeur de gauche, de liberté, d’aspiration à transgresser la censure politique. Revendiquer le cul était un acte politique dirigé contre la droite. C’était le temps des éditions Pauvers, de Marco Ferreri, de Bertrand Blier et ses valseuses… Bref, la gauche revendiquait le sexe et la droite se réclamait des valeurs traditionnelles de fidélité et chasteté. Enfin, pas tout à fait car dès la fin des années 1960, quelque ministres du gouvernement Pompidou bien sous tous rapports allaient le soir s’encanailler dans des parties que n’aurait pas boudées un DSK. Cette année 2013 à Cannes, le sexe sera encore largement présent.

Ce qui nous amène au 21ème siècle. Cette fois, le cul est devenu une valeur, marchande pour les dealers de porno ; morale et hédoniste pour les bourgeois et les politiciens. Un ex-ministre de la culture (à droite) invité pour célébrer les orgies narrées dans un sulfureux roman écrit par une directrice d’art contemporain et devenu best seller. Pas plus tard que l’année 2012, les nuances de gris ont émoustillé toutes les mères de famille et gageons que même Christine Boutin a dû le lire en cachette. Bref, le cul est revendiqué autant par les bourgeois de gauche que ceux de droite devenus décomplexés. Ce qui va dans le sens de l’Histoire. Quand on aime l’argent, le pouvoir, on ne boude pas le cul. La droite hédoniste est apparue à la fin du 20ème siècle. Sarkozy ne refusant pas une gâterie et DSK en abusant. Georges Tron qui cherche son pied. Les défilés de mode déclinés sur le style porno chic et parfois trash. Toute cette coterie de célébrités, parvenus et autres énergumènes souvent soutiens de la droite se retrouve unie autour du cul… et de l’argent évidemment.

Et là, ça pose un problème à cette droite qui avant, avait su, au prix d’un compromis solide mais artificiel, concilier les valeurs de l’argent et la morale catholique. Ce consensus a éclaté et cette situation n’est pas sans soulever un problème de cohérence avec la droite qui célèbre le cul et l’autre droite, qui n’a pas disparu et qui revendique les valeurs de fidélité, du mariage, de la sobriété sexuelle. Déjà, je vois dans mon rétroviseur l’humoriste déclarer que la fidélité, c’est la sobriété malheureuse mais que cette même sobriété appliquée à la consommation d’objet devient heureuse selon saint Rabhi. Bref, un schisme s’est dessiné à droite entre les tenants de la tradition et les progressistes appréciant la réussite économique et le cul qui va avec. Pour les premiers, réussir sa vie, c’est transmettre un patrimoine à ses enfants. Pour les seconds, réussir sa vie, c’est avoir baisé un maximum, tant que le corps suivait. Et pour ceux qui ne suivent pas, il existe même des consultations spécialisées. Pour l’instant, difficile de mesurer cette scission au sein de la droite qui dans un scrutin, risque de poser quelques problèmes sauf si le cul est dégagé de la sphère politique. N’empêche que la division est bien présente, entre les culs bénis et les culs joyeux. Finissons sur une note gaie.

Aristote : l’âme est la forme d’un corps qui a la vie en puissance Dr Erection : le viagra redonne la forme à un corps que la vie a rendu impuissant

 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • alinea Alinea 17 mai 2013 13:56

    Le cul de la photo est bien bas !


    • T.REX T.REX 17 mai 2013 20:50

      Mais c’est celui de la copine de Harry Poter !!
      Elle a bien changé ! Un poster rieur !


    • alinea Alinea 17 mai 2013 22:29

      Le poster rieur ! ça me plaît énormément !!


    • ricoxy 17 mai 2013 16:33

      ► « N’empêche que la division est bien présente, entre les culs bénis et les culs joyeux. Finissons sur une note gaie. »

      Dans quel sens gaie ? Avec toutes ces histoires de cul ...


      • In Bruges In Bruges 17 mai 2013 16:50

        @Dugué
        Et sinon, un avis sur l’Eurovision et les sodas sans sucre, peut étre ?

        Et les culs-maudits, rien, pas un mot ?


        • soi même 17 mai 2013 19:08

          @Dugué, c’est tous que vous retenez des événements, vous êtes lamentable, et le plus triste vous en êtes fier..
           Triste France d’abrité de tel ulibrilus  !


          • Antoine Diederick 17 mai 2013 19:32

            Bernard, votre humour fait « flop ».....


            • BA 17 mai 2013 21:25
              Vendredi 17 mai 2013 :

              Karachi : le juge détient la preuve d’un financement occulte de la campagne de Balladur.

              EXCLUSIVITÉ FRANCE INFO | C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire Karachi, et peut-être l’une des clés de l’affaire : cette semaine, le juge Van Ruymbeke, chargé d’instruire le volet financier du dossier, s’est procuré les preuves que les commissions versées à des intermédiaires étrangers, en marge de contrats d’armement, ont servi au financement de la campagne d’Edouard Balladur pour l’élection présidentielle de 1995.

              Après deux ans et demi d’investigations tous azimuts, l’enquête du juge Renaud Van Ruymbeke a fait un pas de géant cette semaine. Le magistrat qui instruit le volet financier de l’affaire Karachi a très certainement trouvé la pièce du puzzle qui lui manquait : le lien entre les commissions versées à des intermédiaires étrangers en marge de contrats d’armement conclus par la France en 1994 et 1995, et le financement présumé occulte de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur. 

              Sur son bureau, le juge détient désormais la preuve que l’intermédiaire Abdul Rahman El Assir a utilisé une partie des commissions qu’il a perçues pour acheter des sondages d’opinion lors de la campagne présidentielle de 1995. Le sulfureux intermédiaire - qui était à l’époque l’associé de Ziad Takieddine - a fait appel à un spin doctor américain très réputé, Paul Manafort, pour réaliser des études sur les chances de réussite d’Edouard Balladur à l’élection. Des enquêtes menées auprès de 800 électeurs français en octobre 1994 puis en janvier 1995. Renaud Van Ruymbeke a mis la main sur le contrat de 52 mille dollars pour ces deux études. 

              Le compte suisse d’El Assir, à la BCP de Genève, a été débité de cette somme le 22 mai 1995. Il correspond à un chèque à l’ordre de Tarrance Group, l’une des anciennes sociétés de Paul Manafort. Pour l’anecdote, ces études d’opinion pronostiquaient Edouard Balladur largement vainqueur face à son rival de droite Jacques Chirac... 

              Le juge Van Ruymbeke avait lancé en octobre dernier une commission rogatoire internationale avec les Etats-Unis afin d’enquêter sur les sociétés et l’entourage de Manafort. Le magistrat venait de découvrir que ce politologue (qui a notamment travaillé auprès de Georges Bush père, de Bill Clinton et de Ronald Reagan) avait reçu près de 250 mille dollars de la part d’Abdul Rahman El Assir en l’espace de quelques mois. 

              De son côté Nicola Johnson, l’ex épouse de Ziad Takieddine, avait affirmé aux policiers de la Division nationale des investigations financières et fiscales qu’elle se souvenait que son époux recevait régulièrement des faxs de Paul Manafort, qu’il s’agissait de « conseils, en anglais, pour la campagne de M. Balladur ». Elle disait aussi avoir la conviction que ces « conseils » étaient rémunérés par Ziad Takieddine ou par son associé Abdul Rahman El Assir.

              En octobre dernier, Renaud Van Ruymbeke était allé à Genève interroger Abdul Rahman El Assir sur ce point (l’homme d’affaire libano-espagnol est mis en examen depuis le 30 mai 2012 dans ce volet de l’affaire). L’intermédiaire avait reconnu être lié et avoir travaillé avec Paul Manafort. Mais il précisait : « J’insiste sur le fait que mes divers paiements à Paul Manafort n’ont absolument rien à voir avec la campagne d’Edouard Balladur ». La justice française a désormais la preuve du contraire. 

              Le juge Van Ruymbeke tente de prouver que des contrats d’armement avec le Pakistan et l’Arabie Saoudite par le gouvernement Balladur ont donné lieu à des rétrocommissions, c’est-à-dire des pots-de-vin. Et qu’une partie de cet argent a permis de financer illégalement la vie politique française. 

              Dans ce volet du dossier ont été mis en examen l’ancien ministre Renaud Donnedieu de Vabres (entre 1993 et 1995, il était le conseiller spécial du minsitre de la Défense François Léotard), l’ancien directeur de campagne d’Edouard Balladur Nicolas Bazire et l’ami de Nicolas Sarkozy Thierry Gaubert. Ni l’ancien Premier ministre ni François Léotard n’ont encore été entendus par Renaud Van Ruymbeke. 

              EXCLUSIF | La réaction de Gilles Sanson, l’un des rescapés de l’attentat de Karachi : « On est proche du but »



              • vesjem vesjem 17 mai 2013 22:37

                merci pour ces excellentes infos : il doit y avoir beaucoup de « politiques » influents de cette époque à avoir « touché »
                mais non , pas tous pourris .


              • ffi ffi 17 mai 2013 22:27

                Avec l’effondrement du Gaullisme, l’UMP actuelle est l’héritière des républicains du XIXème siècle, c’est donc une gauche, car libérale sur le plan des moeurs, mais non socialiste, car reconnaissant la propriété,


                • Montagnais Montagnais 17 mai 2013 23:22
                  Ah ! Dugué .. vous avez trouvé un nouvel emploi ?

                  .. la conciegerie des idées éculées ? 

                  la consignation des niaises paillardises dont même un corps de garde ne rira pas ?

                  .. le secrétariat des petits blasphèmes impuissants et pervers ?

                  Vous qui nous aviez habitués à la sublime contemplation des grandes ombres qui passent fugaces sur les énigmatiques miroirs de nos univers !

                  • eric 18 mai 2013 09:16

                    On ne peut que compatir a ce nombrilisme de gauche.
                    A force de vivre dans des isolats sociologique, les gauches sont dans une ignorance a peu prêt parfaite de ce qui se passe dans le reste du monde. Elles s’imaginent que leurs problèmes sont ceux de l’ensemble de la société.
                    Pourtant, ce ne serait pas très complique de savoir.
                    Il aurait suffit de participer a une manif pour le mariage pour tous et une contre.
                    Les conséquences idéologiques des prurits égalitaristes de gauche sautent aux yeux.
                    Les mecs et les filles tentent désespérément d’être a la fois parfaitement semblables et néanmoins sexués. Les garçons semblent avoir appris par cœur les articles des magazines féminins qui nous disent que les femmes ne sont pas insensibles aux signes sexuels secondaires. Entre les barbus, les moustachus, les délibérément mal rases etc... Bref, une image de macho total avec un discours d’indifférenciation....on a une collection complète de toutes les manifestations extérieures de doutes sur sa propre virilité.
                    Même chose pour les filles. Leurs tenues grunges et masculines imposées au nom de l’égalité, les forcent a exhiber le plus possible tous ce qui permettrai de faire croire encore qu’elles sont encore et malgré tout des femmes. On atteint au comble de la caricature avec les femens qui adoptent les codes vestimentaires de la prostitution au nom du féminisme... !
                    Toute la chanson française engagée en témoigne. Michel Fugain avec « Fontenay aux roses », Renauld avec « adieu fillette ». L’homme de gauche fantasme exclusivement sur la fille de droite. Il n’y a pas de chansons célébrant Arlette Laguiller en tenue diaphane.
                    De la même manière, il suffit dans n’importe quelle soirée dansante de regarder les filles de l’immigration par rapport aux militantes de base de gauche pour comprendre que celles la sont a l’aise dans leur corps et savent danser. Il est particulierement spectaculaire de constater que l’homme de gauche, en tendance, danse comme un chinovnik soviétique...

                    Est il possible de quantifier tous cela ? Peut être. Il ya un groupe allemand qui est leader sur l’internet porno. 60 millions de visiteurs par jour a lui seul ( pour memoire wikipedia, c’est 25 millions...). Les films sont classes de manière thematique. Si l’offre correspond a la demande, alors force est de constater que les profs rêvent de se taper leurs petites élèves BCBG, les cadres leur secrétaire classieuse ou leur patronne classique etc... je n’ai pas relevé de rubrique « je me tape une militante alterecolobio » ou « ma nuit avec une socialiste », petite salope de lutte ouvrière.
                    Après il y a des nuances nationales. Que les femens, ukrainiennes, donc d’un pays assez largement de culture catholique, se déguisent en bonne sœur porno, raisonne a peut prêt autant comme un appel au secoure sexuel que cet article.....
                    Plus on en parle, plus on a un problème non ?

                    La conclusion est que les question de cul sont sans doute moins menaçantes pour les droites que pour les gauches...


                    • julius 1ER 18 mai 2013 09:33

                      concilier les valeurs de l’argent et la morale catholique. Ce consensus a éclaté et cette situation n’est pas sans soulever un problème de cohérence avec la droite qui célèbre le cul et l’autre droite, qui n’a pas disparu et qui revendique les valeurs de fidélité, du mariage, 

                      @ l’auteur
                      c’est vrai qu’il y a encore une droite « tradi »qui représente en campagne un nombre important d’électeurs, c’est pour cela que les gens comme Boutin, et d’autres la jouent mère ou père la vertu, encore que pour Boutiin c’est un peu forcé quand-même, car même avec une tonne de viagra en prime qui voudrait d’un cageot pareil, mais là je digresse tellement ces gens-là me débèquetent à flatter le conservatisme et l’immobilisme, je dirais même la fossilisation de la pensée.
                      mais puisqu’on est dans le sociétal, c’est encore plus hypocrite à droite car c’est toujours « faîtes ce que je dis mais ne faîtes pas ce que je fais », on le sait depuis un siècle tous ces politiciens de Droite qui s’encanaillaient dans les maisons closes étaient les mêmes qui étaient contre l’avortement, le divorce, et les droits des femmes .....
                      rien de nouveau sous nos latitudes, c’est toujours l’incendiaire qui crie « au feu »...... 

                      • Antoine Diederick 18 mai 2013 09:50

                        ...avouez que c’est assez réducteur de toujours assimiler le catholicisme à une droite pure et dure, conservatrice....ce clivage politique est de plus en plus curieux. Bien sûr, c’est un héritage de l’histoire politique française. C’est tout même agaçant de voir des soi-disant progressistes s’énerver quand des catholiques font des rappels sur les valeurs de base tout aussi humanistes que celles prônées par les gauches sociétales.


                      • julius 1ER 18 mai 2013 13:19

                        je ne vous suivrais pas Mr Diederick , car pour ne prendre qu’un exemple Royer de Tours longtemp élu sur des valeurs yperconservatives, qui à la fin ne ressemblent plus qu’à du clientélisme, car pourquoi faire avancer les choses quand on a des moutons qui ne veulent que se faire tondre, !!!!

                        pour vous dire je viens de recevoir un tract d’une officine qui s’appelle «  »Avenir de la culture«  »une officine de par le texte proposé très à droite pour ne pas dire à l’extrème -droite, le texte commence par la phrase :( cher ami, vous le constatez :François Hollande et son gouvernement se comportent en otages du lobby homosexuel !)
                        Personnellement je ne suis pas homo mais j’ai eu des amis homos et je n’ai jamais considéré ces gens comme des gens différents, la seule différence avec moi c’est qu’ils ont une sexualité différente, un point c’est tout . mais quand on stigmatise ces gens pour en faire des sortes d’épouvantails avec des moeurs sexuellement transmissibles, je vous le dis çà commence à m’énerver sérieusement d’autant plus que si l’on regarde à la loupe le problème du mariage homo( qui est un non-problème d’ailleurs) on s’aperçoit que cela finalement ne concerne que quelques milliers de personnes pas de quoi ébranler les fondements de la société, alors tous ce pataquès pour cela, si cela ne cache pas des arrières pensées politiciennes, je veux bien me faire curé !!!
                        mais au delà du mariage pour tous et des droits des homos, il faut quand même revenir au basic, une minorité par essence n’a jamais le droit à la parole, et pour qu’elle puisse obtenir quelques droits, elle ne peut accéder à ces dits- droits nouveaux que grâce à la bienveillance d’une majorité éclairée, sans cela pas de droits, c’est le règne de l’ordre établi, or l’ordre établi jusqu’à nouvel ordre ne brille jamais grâce la luminosité ni la pertinence de sa pensée, c’est pourquoi il faut toujours préserver et conférer des droits aux minorités car sur n’importe quel sujet on peut être minoritaire un jour et majoritaire un autre et de ce point de vue il faut toujours veiller à ne pas écraser les minorités pour ne point sombrer dans l’absolutisme ; CQFD pourrait-on dire !!!!!!!!!!!!! 

                        • Antoine Diederick 18 mai 2013 14:00

                          a Julius, j’aurai fait comme vous, foutre à la poubelle un tract d’extrème droite qui profite des circonstances pour distiller sa haine....

                          mais aujourd’hui on mélange tout....quand les cathos manifestent sur cette question , ce n’est pas la haine des homosexuels qui est le motif....c’est question anthropologique....

                          maintenant , il faut le dire, des excités, il y en a partout....

                          il y aussi que notre époque cultive l’esprit de défense des minorités, à un tel point que cela devient bizarre.....

                          et bien sûr tout le monde s’y engouffre, l’Etat doit tout reconnaître comme vrai , au nom de la non discrimination....

                          la société ne va pas s’écrouler mais elle risque de plus en plus de s’organiser selon des clivages curieux....

                          enfin, il n’y a rien d’absolutiste dans cette querelle.....

                          l’homosexualité à toujours existé, en revanche le traitement social de celle-ci diffère selon les époques, la nôtre d’époque croit qu’elle détient la solution.... smiley


                        • Antoine Diederick 18 mai 2013 14:06

                          la crise économique est aussi un problème anthropologique pour les chrétiens....et pour le moment cela fait beaucoup.....beaucoup car ce qui se passe est une remise en question des valeurs.

                          La suite du mariage accordé aux couples honsexuels, ce sont bien les questions liées aux enfants et au génie génétique plus du tout utilisés pour les thérapies médicale, mais pour soigner le corps social.....corps social qui serait malade.....

                          or, pour un chrétien, c’est une forme d’altérité radicale qui sauve....

                          j’essaye ici d’opposer deux visions....

                          ok je stoppe ici...

                          bien à vous....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès