• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La fausse troisième voix : l’impasse populiste

La fausse troisième voix : l’impasse populiste

Un même objectif proclamé : sortir de l'alternance des partis qui se partagent le pouvoir dont les politiques engendrent notamment flux migratoires permanents et insécurité auxquels s'opposent 70% des Français.

Points communs : opposition aux réformes sociétales, qui portent atteinte aux moeurs et à la culture française (en matière de sexualité, mariage, etc.) ; instaurent le politiquement correct et le communautarisme de peuples demandeurs de repentance.

Ils proposent la défense de la Souveraineté et de l'identité nationale par :

Une révision des traités européens

Une régulation de l'Immigration

Le maintien des rapports familiaux traditionnels

La fin de la dictature du politiquement correct au profit des minorités

En Italie Salvini relance de la natalité par l'incitation économique et déroge aux exigences budgétaires des traités européens.

Aux USA Trump revient sur la désindustrialisation de secteurs économiques abandonnés, instaure des barrières douanières protectionnistes et anti migrants.

En France Mélenchon appelle à un renouvellement de la Constitution destiné à recouvrer la souveraineté nationale abandonnée au profit de la dictature de l'UE (Asselineau).

Le FPÖ et le FN reprennent les thèmes traditionnels de l'extrême droite contre l’immigration, pour la préférence nationale et la défense des valeurs traditionnelles menacées par « l’invasion musulmane ».

Les mouvements populistes s'adressent aux peuples, aux relégués de la déréglementation, en prétendant être au-dessus des classes : ni de gauche ni de droite, par exemple le Macron de la campagne électorale.

Une autre altenance ?

En réalité :

Leur point commun : l'acceptation du capitalisme restreint à la critique des seuls excès du capitalisme financier. Tous sont partisans du maintien de l'esclavage salarié (Marx).

Ils veulent seulement substituer au capitalisme multiculturaliste un capitalisme plus ou moins identitaire, pour les plus radicaux (du FN au LR), ou social pour les autres (Mélenchon Asselineau).

Tous sont des immigrationnistes honteux.

Asselineau et Mélenchon discrètement. 

LR et FN ouvertement voire tapageusement.

La caractéristique commune aux mouvements populistes c'est qu'ils épargnent le vrai pouvoir qui reste celui de l'oligarchie financière représentée par le Medef et ses alliés gauchistes partisans de l'ouverture tous azimuts (Trotskystes, anarchistes, Antifas).

Mitterrand ne disait-t-il pas : « j'ai pris le gouvernement mais je n'ai pas le pouvoir ! »

Parvenus au Pouvoir ils amenderont quelques lois sociétales et négocieront avec l'UE quelques arrangements factices pour donner le change. Nos populistes feront du spectacle anti immigrés plus ou moins indécent tout en laissant les portes de la clandestinité ouvertes car le patronat l'exige.

Tout a commencé avec Tsipras, tout finira sans doute par les mêmes trahisons !


Moyenne des avis sur cet article :  1.88/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 novembre 2018 10:36

    Une seule voie : la dignité. 


    • Paul Leleu 17 novembre 2018 21:36

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      oui. Mais la dignité n’est pas opposée à l’action.

      en fait, les gilets-jaunes sont une (tentative) expression de la dignité populaire... il y a des limites... mais l’action populaire est souvent la conséquence d’une quête de dignité.

      C’est justement parce-que les gens sont confrontés à la perte de dignité, qu’ils réagissent ainsi. Les gilets-jaunes sont fondamentalement un mouvement de dignité (c’est peut-être sa principale qualité).


    • Pimpin 17 novembre 2018 11:13

      L’auteur de l’article n’a rien compris, parfait idiot utile, il en est resté aux vieilles lunes gauchistes marxistes, et lance les habituels mensonges et idioties sur le RN.

      Le mot populisme est en fait un synonyme de démocratie auquel on a donné une mauvaise connotation. Le but est évidemment de lutter contre cette démocratie. On le voit d’ailleurs dans les faits quand les gauchistes usent de la violence pour empêcher les vrais démocrates (ceux qu’ils appellent l’extrême droite) de s’exprimer.


      • Paul Leleu 17 novembre 2018 21:04

        @Pimpin

        je ne suis pas d’accord avec vous... au contraire, l’auteur touche quelque chose de très juste (même si ce n’est pas agréable à entendre).

        Personnellement, je soutiens les gilets-jaunes depuis le début. Mais je ne me fais pas d’illusion sur l’impasse de leur mouvement. Il n’y a aucune issue politique.

        C’est un peu comme la manif’ pour tous ou les manifs de flics... les mouvments de droite sont fondamentalement légitimistes et pro-bourgeois... donc, à un moment ça retombe comme un soufflé. Les circonscriptions catho-tradi ont voté Macron la GPA, et les flics ont tapé sur les gilets-jaunes... CQFD...


      • Pimpin 18 novembre 2018 11:55

        @Paul Leleu Bien sûr que si qu’il y a une issue politique ! Votez pour le rassemblement national. 
        Ceux qui s’accrochent au pouvoir sont très forts, ils ont réussi à faire croire qu’il n’y a d’autres alternative que la leur !


      • aimable 19 novembre 2018 13:39

        @Pimpin
        ce qui est regrettable c’est qu’ils sont un peu comme le berger qui crie trop souvent au loup, tant et si bien que le jour ou ... vous connaissez la suite .


      • politzer politzer 23 novembre 2018 08:52

        @Pimpin

        Pauvre faible d esprit neo fasciste qui s ignore


      • zygzornifle zygzornifle 17 novembre 2018 13:13

        Pour l’instant c’est l’impasse Rothschildliste et ils s’accrochent les rascals .....


        • Paul Leleu 17 novembre 2018 21:13

          @zygzornifle

          l’establishment bourgeois tient parfaitement le champ politique... Macron cornérise la droite en permanence. Il mène une politique bourgeoise, et use même d’autoritarisme...

          Wauquiez et Le Pen peuvent bien gueuler contre les privatisations, la bourgeoisie, le capital, la fin des minimats sociaux, la privatisation de la Sécu, les coups de matraque de la police, la baisse des fonctionnaires, la préacrisation du travail, la liberté des capitaux, la suppression de l’ISF, et le « jupitérisme » présidentiel... Parce-que ça détruit le peuple.

          mais dans le fond, c’est exactement leur logiciel ! C’est bien la droite occidentale avec Thatcher qui a lancé ce slogan : « la société ça n’existe pas, il n’y a que des individus »... Et ça correspond bien à la vérité du champ politique : le « socialisme » historique s’est nommé ainsi par réaction contre l’atomisation bourgeoise.

          Que peuvent-ils proposer ? Une socialisation des moyens de production ? Non, bien-sûr... Moins de flics ? Non, bien-sûr... L’Etat bourgeois parait pour ce qu’il est : un outil au service de l’exploitation bourgeoise. En fait, les droites (RN, LR) ne peuvent proposer que du Bolsonaro : c’est à dire, la même politique économique, de casse sociale, mais avec plus de flics pour faire viril... Ils sont dans un paradoxe idéologique profond...


        • aliante 19 novembre 2018 10:41

          @Paul Leleu

          et Jean Marie Lepen était un grand admirateur de Reagan
          on ne se refait pas


        • Sparker Sparker 17 novembre 2018 14:18

          Bah faut pas être défaitiste dans 10 20 30 ans vous vivrez encore certainement et il se sera passé des choses, juste à savoir si vous voulez participer ou pas.

          A la FI il y a de vrais anti-capitaliste et les autres ne l’ont pas en odeur de sainteté mais on ne croit plus au grand soir du soulèvement populaire et de la pendaison des élites.

          Le but est déjà de lui arracher le pouvoir et de le rendre minoritaire et ainsi de l’étouffer à petits feux pour société émancipatrice, coopérative et citoyenne.


          • Yanpi 17 novembre 2018 18:34

            @L’auteur,

            Bonjour et merci pour cet article.

            Selon vous les 3 voix actuelles sont fausses : que suggérez-vous ?

            Merci


            • Paul Leleu 17 novembre 2018 21:23

              @Yanpi

              selon le résumé que fait de lui-même l’auteur, il propose une issue léniniste... ni plus ni moins... un parti de classe. Son analyse de l’impasse des gilets-jaunes au fond est juste (même si on soutient le mouvement populaire qui se dessine, et leur juste revendication de baisse du prix de l’essence à la pompe).

              Je me faisais ce genre de réflexions cet après-midi... certes, le mouvement est symathique. Mais en fait, il symbolise la parfaite décadence de notre société occidentale, et française en particulier. Les gens sont atomisés. Ils ne parviennent plus à formuler une idée politique autonome, face au maelström bourgeois...

              Les peuples d’Europe n’ont jamais été aussi dominés intellectuellement et culturellement par la bourgeoisie. Le 2 populismes (droite ou gauche) selon les pays, témoignent de cela. Les peuples sont entrés intégralement, intimement, mentalement, affectivement, culturellement, dans la pensée bourgeoise (via l’industrie du divertissement et l’acceptation fondamentale du capitalisme). On est revenu aux jacqueries sans lendemains... on négocie juste le prix de son litron de diesel.

              Que peuvent-ils espérérer dans le cadre bourgeois ? Au « pire » le statu-quo... Au « mieux » le fascisme, c’est à dire, la même politique économique et sociale, mais avec plus de flics... c’est perfide, de la part du pouvoir, qui conduit le peuple dans cette impasse mentale.


            • Yanpi 19 novembre 2018 19:03

              @Paul Leleu
              Merci pour cet éclairage.


            • politzer politzer 23 novembre 2018 08:58

              @Yanpi comme voie provisoire vers la liberté : le programme du cnr d Asselineau porté non par des enarques mais par les masses qui éliront à la base des représentants révocables à tout moment unis au sein d une convention nationale chapeautée par un executif élu et comme tout echelon revocable . Etc ...à construire democratiquement pour le coup.


            • loulou 17 novembre 2018 19:01

              Bonsoir.

              Tout à fait d’accord avec vous. En résumé, votre article dit : Le peuple veut à la fois , la rigueur des discours du RN, contre l’immigration, mais aussi, garder son niveau de vie, ses lois sociales et sa manière de vivre.

              Mais, comment régler cette quadrature du cercle ?

              Si, vous êtes, contre l’immigration, vous êtes rejeté, comme facho, par la gauche.

              Et, si vous êtes en même temps, pour une politique de progrès social, vous n’êtes pas l’ami de la droite, extrême ou pas.

              Tant que nous resterons dans ce dilemme, qui assure la certitude de rester au pouvoir pour nos dirigeants, le peuple ne s’offrira aucun moyen pour leur remise en question.


              • Paul Leleu 17 novembre 2018 21:33

                @loulou

                la thèse léniniste, c’est que le peuple, constitué en tant que classe prolétarienne (ce que sont de fait, la quasi-totalité des gilets-jaunes), forge son parti. Un parti communiste révolutionnaire, qui promeut et prépare la sortie du capitalisme, de l’ordre bourgeois.

                L’ordre bourgeois n’apparait nulle-part plus clairement que dans cette lutte des gilets-jaunes (rien à voir avec le bla-bla sociétal des 68ards). L’état et la police apparaissent très clairement pour ce qu’ils sont : un outil entre les mains de la bourgeoisie pour exploiter et fiscaliser le peuple.

                Le problème des gilets-jaunes, c’est qu’ils refusent pour le moment de se constituer en conscience de classe. Pour des « bonnes raisons » (refus de s’inscrire dans les bureaucraties social-démocrates, libertaires ou syndicales). Mais en fait aussi pour de « mauvaises raisons » : sortir de leur exploitation et de leur renoncement, et du logiciel (petit)bourgeois du consummérisme comme horizon humain, social et politique.

                On voit bien aujourd’hui que la « société de consommation » n’est que l’anti-chambre du retour à l’exploitation pure et simple. La parenthèse social-démocrate (depuis 1945) est en train de se refermer. LA chute de l’URSS, l’émergence du 1/3monde, et la dépolitisation des peuples européens (Johnny Hallyday, chichon, bobo-punk, machin télé-poubelle, Bernard Tapie). Et les peuples d’Europe occidentale n’ont pas les outils intellectuels et politiques pour y résister. Les gilets-jaunes (jusqu’à preuve du contraire), sont la parfaite illustration de cette triste déroute populaire.


              • politzer politzer 23 novembre 2018 09:00

                @loulou les Italiens ont trouvé UNE solution . Il y en a d autres au-dessus des partis...


              • politzer politzer 23 novembre 2018 09:08

                @Paul Leleu si les « communistes officiels » n avaient pas sombré ds la collaboration de classe en compagnie de la cgt, on n en serait pas là en effet. J espère qu ils (les GJ) sauront y remédier. Mais n oublie pas que :« sans theorie revolutionnaire, pas de pratique revolutionnaire » Lénine.


              • kalachnikov kalachnikov 17 novembre 2018 21:56

                Asselineau n’a rien à voir avec le populisme. Il ne préconise pas une révision des traités européens mais qu’on se tire recta de cette p*** de machine de mort qu’est l’Ue ; il ne propose pas la défense de la souveraineté nationale puisqu’il explique que nous avons perdu la souveraineté et que sans le recouvrement de celle-ci rien n’est possible, nous sommes condamnés à subir dans une pantalonnade de démocratie de merde (ce que l’expérience confirme). Et c’est le seul anticapitaliste du lot puisque lui justement s’attaque direct à la créature échafaudée par le Capital dans le but de lessiver le peuple, de le spolier, etc.

                Donc, pas la peine de le dégueulasser en le mettant dans le même sac mafieux que les autres sociotraîtres, les Mélenchon Lepen & co. Et pas la peine d’égayer la galerie avec les déferlantes bamboula et autres hochets pour crétin.

                UE delenda est et c’est tout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès