• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La fin absolue de la démocratie

La fin absolue de la démocratie

JPEG

Nous atteignons le fond. La France, "Nation des droits de l'homme", a vécu.

Il reste un État épuisé, lessivé, démoralisé, effondré. État dirigé par un sous-fifre de la Haute finance qui le vend à la découpe.

Il essuie une suite de gifles, de poursuites, d'échecs, ses ministres sont au banc des accusés d'abus de toutes sortes, la justice s'inquiète de son Haut Responsable qui ne la respecte pas, l'état sanitaire de cet État est apocalyptique, avec des suites de décisions toutes plus erronées les unes que les autres, les forces de l'ordre créent le désordre en tirant sur les foules en colère, le Capital mange la population via ses pourvoyeurs de fonds et s'empare de tout ce qui contient encore des traces de secteur public.

Plus rien ne tient et tout s'écroule. Mais les partis politiques, les syndicats, les mouvements sociaux, sont silencieux, cois, dans un état de sidération qui les empêche d'élaborer une résistance réelle à ce rouleau compresseur de la prédation libérale. S'agit-il encore de libéralisme, en ces jours d’enfermement sanitaire, ou plutôt d'entrée dans un autre monde où la grande remise à zéro condamne les classe moyennes à la misère qui sera désormais le lot commun à tous.

Interdiction des automobiles, interdiction des résidences, interdiction de la propriété, interdiction de soins, interdiction de justice, interdiction de parole, interdiction de réseaux. Seuls les membles de l'oligarchie auront voitures de luxe, résidences primaires, secondaires, tertiaires, yacht à voile et à moteur, jet privés, cliniques haut de gamme, médias privés fidèles à leurs désidératas, associé au droit de faire taire qui leur semble.

Pire que l'ancien régime, un monde féodal-capitalise, qui "en même temps" se dit le phare de la démocratie et veut l'imposer sur la planète entière, est en train de se créer, sous nos yeux ébahis.

Nous qui sommes des citoyens ordinaires, pour eux, ne sommes rien. Nous n'avons aucun droit : travailler, se déplacer, se soigner, vivre l'entièreté de sa vie sans être un objet mis sur le marché et détruit avant terme, avoir des relations amicales sincères, s'instruire, se cultiver. Ils veulent nous l'interdire et remplacer cette liberté du citoyen par une consommation sans borne de leur mode de pensée et d'agir sans perspective. Ils nous veulent rivés à des écrans où la stupidité remplace toute réflexion, jusqu'à dénoncer celui qui veut y échapper. Et bien entendu, la consommation de ces écrans de la stupidité universelle est porteuse de profits pharaoniques.

Les Grandes entités Capitalistes numérico-financières, désormais liées au big pharma, font des profits tels qu'ils dépassent la richesse des États, réduits au néant. Ils peuvent même aller jusqu’à organiser du tourisme spatial, au moment même où l'espace représente des difficultés pour les États-nations, même unis. La recherche spatiale est remplacée par le tourisme.

La recherche au sens classique est elle-même touchée, via des privatisations comme l'Institut Pasteur devenu Sanofi, ou le CNRS en voie constante de démantèlement et de pilotage par les objectifs.

Le patrimoine est systématiquement détruit, en remplaçant les habitats traditionnels en briques, pierres, bois, torchis, construits autrefois par des humains qui y mettaient leur âme, par des habitations « écologiques » en matériaux industriels préfabriqués à la chaîne aux formes et couleurs dessinés par des ordinateurs sans aucune humanité.

Leur société est une dystopie en marche, scindée en deux mondes irréconciliables et antagonistes, l’un des citoyens ordinaires voués à la destruction, l’autre des hautes sphères numérico-financières hors sol vouées entièrement à la satisfaction à tout prix de leurs désirs dans borne.

 

Quand allons-nous nous réveiller ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • babelouest babelouest 3 juillet 08:19

    Et pourtant, certains luttent toujours, mais ces luttes-là, les médias n’’en parlent surtout pas. On s’apercevrait alors que c’est un fourmillement de luttes qui vont dans le même sens, mais s’ignorent.


    • Séraphin Lampion 3 juillet 08:30

      @babelouest

      « luttes qui vont dans le même sens, mais s’ignorent. »

      Seules les classes dominantes auraient donc une « conscience de classe », une concertation et une organisation, aujourd’hui ?


    • nanobis 3 juillet 09:08

      @Lampion
      Chouette Lampion de retour !


    • Gégène Gégène 3 juillet 09:22

      « Seules les classes dominantes auraient donc une « conscience de classe », une concertation et une organisation, aujourd’hui ? »

      qui a osé te le cacher si longtemps ???


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 3 juillet 09:28

      @nanobis
      oui il est revenu et il a l’air en colère depuis qu’un lama (faché) lui a craché dessus
       smiley


    • Séraphin Lampion 3 juillet 11:28

      @Gégène

      on a même essayé de me prouver le contraire !


    • chantecler chantecler 3 juillet 11:35

      @Lampion
      Tu vois qu’on témekanmaime : tes commentaires sont salués par une pluie d’étoiles !


    • Furax Furax 3 juillet 12:09

      @Lampion
      Commençons par saluer dignement le retour de Séraphin Lampion ! !
      https://twitter.com/R_DeCastelnau/status/1409547156508270604


    • Iris Iris 3 juillet 12:12

      @Lampion
      Aujourd’hui les classes dominées sont dispersées, incapables de se mettre d’accord sur les priorités.
      C’est pas près de s’arranger, les dominants ont tout ce qu’il faut pour continuer à nous diviser, immigration, PMA, Covid...


    • Séraphin Lampion 3 juillet 12:57

      @Furax

      Je démens formellement cette infox dont le seul but est de me discréditer !
      J’ai ma fierté, moi !
      C’est pas parce qu’on me trine dans la boue que je vais servir de larbin à Goldman Sachs ou à Zaroubejneff !


    • xana 3 juillet 13:14

      @nanobis et Lampion

      Bienvenue Lampion.
      Votre histoire de copié-collé, on s’en contrefout.
      Moi j’ai toujours apprécié votre humour corrosif et votre façon de fesser les Pemile, Nono etc.. surtout que vous êtes resté seul depuis le départ du brave canard belge.

      A bas les bien-pensants du Covid ! Ou plutôt à la lanterne !


    • Jean Claude Massé 3 juillet 14:36

      @Gégène
      Leur conscience de classe ne serait pas un problème si les dominés se persuadaient qu’il est possible d’en faire des RIENS de ces dominants en mettant en application les conseils de La Boétie « La servitude volontaire ».
      Ils veulent obliger les personnels soignants à se faire vacciner. Cet impératif voté, il suffit que chacun démissionne et ainsi de suite.


    • gnozd gnozd 3 juillet 17:16

      @Jean Claude Massé

      Ben oui ils démissionnent et après ils bouffent comment ?


    • Jean Claude Massé 3 juillet 20:26

      @gnozd
      Premièrement il faut savoir ce que l’on veut, mais surtout, deuxièmement je pense que devant le dénuement des services de santé les mouches changeraient d’âne. Nous ne voulons pas prendre conscience de notre pouvoir. Souvenez vous de l’affolement lorsque Cantona avait susciter l’idée de retirer l’argent de nos comptes bancaires la panique que çà avait mis. 
      De même si les Français s’étaient unis avec le GJ, je vous rappelle qu’ils ont eu la trouille. Seulement voilà, nous refusons de prendre nos responsabilités. 


    • Yann Esteveny 3 juillet 09:00

      Message à Monsieur Jean-Paul Foscarel,

      Je propose un début de réveil :

      — il n’y a jamais eu de démocratie mais une illusion de démocratie donnée au peuple en lui faisant croire qu’il est le Maître par sa Révolution,

      — les partis politiques, les syndicats, les mouvements sociaux fonctionnent de concert avec le Régime,

      — l’Ancien Régime a été détruit dans la barbarie de la Révolution pour remplacer Dieu et le lieutenant du Christ par Mammon et ses financiers. Cette réalité n’est pas au programme de l’« Education Nationale ».

      Respectueusement


      • lisca lisca 3 juillet 10:29

        @Yann Esteveny
        Oui et les syndicats sont, non pas sidérés, mais complices.
        Rappelez-vous la grève des transports fin 2019. Des ts de gens y ont attrapé la grippe, c’était peut-être le covid.
        C’était une première étape vers les mesures libertivides devenues la règle et la menace rampante pour presque tous, depuis.
        Les syndicats ont fait exprès de faire durer le plaisir, faire marcher, suer et déprimer les gens dans des transports inexistants ou bondés, les attentes dans le froid en plein hiver, surtout la CGT.
        Comme pour préparer les gens à la maladie, les rendre vulnérables.


      • Yann Esteveny 3 juillet 10:43

        Message à avatar lisca,

        Les syndicats ont infiltré et récupéré le Mouvement des Gilets Jaunes qui se refusait à avoir une approche politique. Une fois leur mission accomplie, les leaders des centrales syndicales sont replacés par le Régime à des postes protégés .
        Les syndicats encadrent la contestation sociale, participent aux dérives sociétales en cours et crient au loup du « fascisme » à chaque élection.
        D’ailleurs le terme « syndicaliste » est révolu. Il s’agit de partenaires sociaux !

        « - Et les syndicats ?
        (...)
        En prônant l’individualisme, nous les avons privés de leurs forces vives. Ils ne sont plus que des coquilles vides. Et de ces vieux combattants, nous avons fait des amis. Nous les avons engraissés de bons grains, gavés de notre sucre, caressés dans le sens du poil. Et ils mangent dans nos mains comme les pigeons de nos volières.
        Ce ne sont d’ailleurs plus des syndicats, mais des partenaires sociaux, qui ont rangé l’utopie au magasin des accessoires. Des gens comme il faut avec qui l’on peut traiter en bonne intelligence et avec réalisme.
        Il en est qui les blâment, il en est qui les dénigrent. En vérité je vous le dis, les syndicats sont nos plus fidèles compagnons. Lorsqu’il nous faut saigner la bête, qui nous aide, sinon eux, à maintenir les cornes à terre ? Sans l’eunuque qui garde les portes, il n’est pas de harems possibles !
         »

        Le Prophète du libéralisme - Kosy Libran

        Respectueusement


      • infraçon infraçon 3 juillet 11:12

        @Yann Esteveny
        Et pourtant...
        Si tout le monde adhérait à un syndicat, il serait très facile de rendre ce syndicat vraiment défenseur des citoyens (actifs et chômeurs) !
        Pourtant il y a deux hiatus à cette proposition géniale !
        D’abord, ce qui serait demandé à ce syndicat serait-il cohérent, ou bien, à l’intérieur de ce syndicat, ça tirerait-il à hue et à dia ???
        Là j’ai déjà un doute...
        Ensuite, les syndicats sont structurés en corps de métiers, donc ne pourrait-on pas assister à des guéguerres de défense des intérêts des couturières ou des plombiers ou des énarques sans aucune préoccupation des uns pour les autres ??? (c’est déjà le cas ? me souffle-t-on dans l’oreillette)
        Là aussi j’ai un doute...
        Bref et vous croyez que par un commentaire (serait-il « un début de réveil ») vous allez faire apparaître et descendre en chacun l’esprit de clarté ??? (et rétablir not’bon roi, panacée ultime)
        Vous êtes brave Yann...
        PS : « il est le Maître par sa Révolution » ce n’est pas le citoyen, mais le (GROS) bourgeois qui est devenu le maître par la révolution. Mais ça aussi « n’est pas au programme de l’« Education Nationale ». » Vous nous proposez de redevenir les serfs d’un roi... Ce n’est guère mieux que notre ersatz de démocratie !


      • mmbbb 3 juillet 13:12

        @infraçon je connais les syndicats , les syndicalistes , notamment ceux des emplois proteges par un statut . C est comme la Franc Mac , une organisation de connivence !! Il faut arrêter de prétendre que les syndicats actuels veulent préserver quoi que ce soit . Les dirigeants pensent avant tout a leur promotion.
        Ils prônent à la rebellion dans les tracts , mais dans la réalité , ils se comportent comme Danton 

        Regardez , Blondel Chereque Notta !! 


      • troletbuse troletbuse 3 juillet 13:30

        @Yann Esteveny
         il n’y a jamais eu de démocratie


        Mais une démocrassie, si !
        Celle qui réunit toutes les crasses du système.


      • sirocco sirocco 3 juillet 19:42

        @Yann Esteveny
        "Les syndicats ont infiltré et récupéré le Mouvement des Gilets Jaunes qui se refusait à avoir une approche politique. Une fois leur mission accomplie, les leaders des centrales syndicales sont replacés par le Régime à des postes protégés.« 

         
         »Replacés par le régime à des postes protégés" = corrompus jusqu’à la moelle.
        Très bonne analyse de la situation syndicale en France. Il est consternant de voir à quel point tant de travailleurs se font encore berner.


      • QAmonBra QAmonBra 3 juillet 09:28

        Merci @ l’auteur pour le partage.

        Pour qu’il y ait une fin « absolue » de la démocratie, encore faut il qu’il y ait eu une véritable démocratie en France !

        Ce dont je ne suis nullement convaincu, à mon humble avis, nous vivons plutôt la fin d’un despotisme ayant succédé à celui de l’ancien régime et cette situation a été prophétisée et dénoncée, en vain, dès l’origine de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen par un certain Robespierre le 29/07/1792  :


        « La source de tous nos maux, c’est l’indépendance absolue où les représentants se sont mis eux-mêmes à l’égard de la nation sans l’avoir consultée.

        Ils ont reconnu la souveraineté de la nation, et ils l’ont anéantie.

        Ils n’étaient de leur aveu même que les mandataires du peuple, et ils se sont faits souverains, c’est-à-dire despotes, car le despotisme n’est autre chose que l’usurpation du pouvoir souverain.

        Quels que soient les noms des fonctionnaires publics et les formes extérieures du gouvernement, dans tout État où le souverain ne conserve aucun moyen de réprimer l’abus que ses délégués font de sa puissance et d’arrêter leurs attentats contre la constitution de l’État, la nation est esclave, puisqu’elle est abandonnée absolument à la merci de ceux qui exercent l’autorité.

        Et comme il est dans la nature des choses que les hommes préfèrent leur intérêt personnel à l’intérêt public lorsqu’ils peuvent le faire impunément, il s’ensuit que le peuple est opprimé toutes les fois que ses mandataires sont absolument indépendants de lui.

        Si la nation n’a point encore recueilli les fruits de la révolution, si des intrigants ont remplacé d’autres intrigants, si une tyrannie légale semble avoir succédé à l’ancien despotisme, n’en cherchez point ailleurs la cause que dans le privilège que se sont arrogés les mandataires du peuple de se jouer impunément des droits de ceux qu’ils ont caressés bassement pendant les élections. »


        Alors on la fait enfin entrer en scène cette arlésienne nommée démocratie ?

        Ou bien on se refait le coup des Napoléon, Pétain et autres dictateurs ? . . .



        • mmbbb 3 juillet 13:18

          @QAmonBra les monarchies constitutionnelles sont des démocraties plus abouties Exemple , Deloye , ce grand monsieur avec un triple menton et gras comme un porc en charge de la reforme des retraites aurait du etre radie et n aurait pas eu dtroit a sa retraite d etat Mais on est en France et les francais sont des cons , ils maugréent a longueur d année , ils sont devenus individualistes et ne sont plus pret a se battre .

          Les gilets jaunes , ils furent massacres par la gauche nobiliaire et les syndicats les soutenaient à peine 

          En revanche la famille Traore eux droit a toutes les sollicitudes 

          Les Fancais sont des beaufs 


        • sylvain sylvain 3 juillet 15:46

          @QAmonBra
          Si on considère que la démocratie est la capacité de tout un chacun a se faire entendre et a participer a la société alors il n’y a pas de régimes démocratiques ou non démocratiques, ce n’est pas binaire . Il y a des sociétés plus ou moins démocratiques, et il n’y a ni « fin absolue » ni système « vraiment démocratique » .


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 juillet 08:41

          @mmbbb
           
           ’’les représentants se sont mis eux-mêmes à l’égard de la nation sans l’avoir consultée’’
           
           ? À l’égard ?


        • QAmonBra QAmonBra 4 juillet 09:24

          @Francis, agnotologue

           !?

          « L’indépendance absolue à l’égard » de la nation, c’est à dire le Peuple SOUVERAIN, où se sont mis eux mêmes ses pseudo représentants une fois élus, est la « source de tous nos maux » et fait d’eux des despotes capables de forfaiture et de trahir le pays.

          C’est du français ayant plus de deux siècles, mais cela reste aussi clair qu’actuel. . .


        • Clocel Clocel 3 juillet 09:30

          Allons... Allons...

          C’est juste la fin de vos illusions, la démocratie n’a jamais existé nulle part, stricto sensu, c’est un régime contraire à la nature humaine, pour l’essentiel, un troupeau qui serait bien incapable de trouver seul son chemin vers les abattoirs...


          • lisca lisca 3 juillet 10:35

            @Clocel
            La démocratie existe à petite échelle, dans un village, voire une ville, par exemple.
            Et encadrée, en général, par les anciens (personnes expérimentées) sous forme de conseil qui arbitre les différends.
            Cette démocratie s’appuie sur l’homogénéité de la population, de même religion, morale, histoire, origine.
            A grande échelle, la démocratie n’existe pas. Demander son avis pour les décisions vitales d’une entité importante comme un pays, à la masse, par nature moutonnière, axée sur sa survie uniquement et peu réfléchie ou instruite, c’est suicidaire.


          • samy Levrai samy Levrai 3 juillet 10:53

            @Clocel
            Tout dépend de la définition donnée et ce à quoi on l’oppose ( monarchie, oligarchie, aristocratie, anarchie, plutocratie,...  ? beaucoup plus facile à établir ), il est recommandé, je pense, de tendre vers le pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple mais s’il faut tendre vers un autre système , quel est le système qui est adapté à la nature humaine ? la loi de la jungle ?
            Nous sommes des animaux pas très intelligents, je te l’accorde facilement, et ne progressons pas du tout, devons nous abandonner ?


          • Clocel Clocel 3 juillet 10:54

            @lisca

            Elle ne repose que sur la bonne volonté des gens qui la « servent », on ne peut pas confier notre avenir à un système aussi aléatoire, il ne vous aura pas échappé que l’essentiel de nos semblables sont parfaitement corruptibles.

            J’ai presque toujours vécu dans des petits villages, quand je vais à ma boite à lettre, je vois la Mairie, qui rentre, qui sort...

            Qui sont les Maires ? Les notables locaux, les grands propriétaires qui se démerderont toujours pour abuser de leur situation pour arrondir leur pelote et celle de leurs affidés.

            Si vous saviez les grenouillages pour faire entrer des terres agricoles dans le PLU pour les convertir en terrain à bâtir, multiplier leur prix par dix, par vingt...

            Je ne vous parle même pas des intercommunalités qui délocalisent les décisions, des conseils départementaux et régionaux avec qui j’ai souvent travaillé, c’est à vomir, ils ne se cachent même plus tant c’est devenu la normalité de baiser son prochain.


          • Clocel Clocel 3 juillet 11:07

            @samy Levrai

            Quel peuple ?!?

            Regardez avec quelle facilité ils montent les gens les uns contre les autres...

            C’est une vielle notion qui fonctionne pour des besoins primaires, la galette est privatisée, la plèbe ne se partage plus que la merde et le collatéral des appétits monstres.

            La jungle n’est pas un abattoir, elle fonctionne selon les règles de la conservation de chaque espèce, aucune n’ayant intérêt à la disparition de l’autre...

            Abandonner ? Certainement pas, la seule façon de crever intelligemment, c’est dans les luttes auxquelles on croit, mais au stade où nous en sommes, il revient à chaque individu de faire son examen de conscience, sans se laisser perturber, et surtout, sans se raconter d’histoire !

            Tout peut être remis en cause, tout doit être remis en cause, pas de tabous, pas de camp de bien qui ne peut être pris.


          • chantecler chantecler 3 juillet 11:48

            @samy Levrai
            Non , la monarchie de pouvoir divin .
            Chacun sait comment les gens étaient heureux sous le règne de nos bons rois .
            Les sujets étaient légèrement exploités mais jusqu’à plus soif : ils crevaient de faim et de froid , pour entretenir les deux castes , les deux corps , de parasites : la noblesse et le clergé .
            Et plus on montait dans la hiérarchie plus ils coûtaient cher .
            Se révolter était aussi très risqué car dieu et les puissants pouvaient être très méchants .
            On nous explique toujours comme Louis XVI était bon ....
            Mais on mentionne rarement que les armées des monarchies européennes étaient rassemblées à nos frontières ,à leurs demandes , pour massacrer les révoltés.
            Ce qui les a rendus un peu nerveux ...
            A juste titre d’ailleurs , car la terreur ne venait pas toujours du même camp ....


          • samy Levrai samy Levrai 3 juillet 13:56

            @chantecler
            N’étant plus croyant, le droit divin me laisse plus que dubitatif... mais j’aime l’Histoire de notre pays, toute l’Histoire de mon bien aimé peuple.


          • samy Levrai samy Levrai 3 juillet 14:05

            @Clocel
            Quel peuple ?
            Celui qui forme la nation, tous ceux qui sont de nationalité française dans mon cas.


          • Clocel Clocel 3 juillet 14:16

            @samy Levrai

            Quelle nation ?

            Plus de frontières, plus de monnaie, une constitution subordonnée, un droit externalisé, vous vous payez de mots cher ami.


          • Ausir 3 juillet 15:17

            @samy Levrai

            quel est le système qui est adapté à la nature humaine ?

            Le système de toutes les civilisations antérieures , basé sur des castes , la famille , avec au sommet les sages , ensuite les guerriers , les commerçants artisans , ouvriers ...il n’y avait pas de violence et tout le monde était à sa place ...

            tous les hommes sont hiérarchisés naturellement ; vouloir détruire cette hierarchie au nom d’une égalité non réelle provoque le chaos ou personne n’est à sa place , personne n’est donc content de son sort ,  


          • Et hop ! Et hop ! 3 juillet 16:32

            @samy Levrai

            En France, ça ne fait pas longtemps que le régime se réclame de la démocratie, ça date du XXe siècle, de la Constitution de la IVe République, repris dans celle de la Vie, c’est un concept qui vient des USA.

            La IIIe et la IVe République, avec leurs régimes parlementaires oligarchiques, et leurs ministères qui changent tous les 3 jours, ils ont envoyé l’armée mitrailler les grevistes du Nord, les viticulteurs du Midi, et les manifestants contre la corruption en 1936 place de la Concorde.


          • samy Levrai samy Levrai 3 juillet 18:47

            @Ausir
            Si basé sur des castes alors c’est le droit divin, cela marche comme organisation mais... les forces superieures et le destin, j’ai du mal.
            Nous parlons d’égalité politique pas de responsabilités ou de travail, les hiérarchies avec certains plus égaux que d’autres ne me plaisent pas plus qu’elle soit volonté de dieux ou des hommes. 


          • samy Levrai samy Levrai 3 juillet 18:52

            @Clocel
            La nation est formé par le peuple ( celui dont l’Etat a accordé la nationalité française ).
            Il nous faut reconquérir notre souveraineté ( notre indépendance ), je suis bien d’accord, c’est un préalable à tous choix organisationnels politiques ( j’ai lu que « archie » est pouvoir reçu et « cratie » pouvoir conquis )


          • samy Levrai samy Levrai 3 juillet 18:59

            @Et hop !

            Se réclamer... combien de « gaullistes » europeistes existe t il ? 
            Cela fait trop longtemps que le peuple s’est fait capter le pouvoir, les trouducs soit disant élus ne servent que des intérêts étrangers ( sans s’oublier au passage ), il est urgent de rendre la maitrise de son destin à notre nation.


          • Ausir 3 juillet 23:29

            @samy Levrai
             les hiérarchies avec certains plus égaux que d’autres ne me plaisent pas plus qu’elle soit volonté de dieux ou des hommes. 

            qu’elles nous plaisent ou pas elles correspondent à la réalité , 

            idéologiquement les hommes ont essayés de les gommer, par le nivellement par le bas =permettre artificiellement à ceux qui sont en bas de l’échelle d’accéder à des postes qui ne conviennent pas à leurs dispositions naturelles , 
            on voit le résultat :par exemple à Science Po gangrénée par la diversité synonyme de personnes incapables qui occupent indument la place d’autres plus aptes , 
            idem dans l’administration , etc 
            le chaos vient de la destruction de la hiérarchie naturelle qui respecte les capacités de chacun ..


          • samy Levrai samy Levrai 4 juillet 10:46

            @Ausir
            Je ne vois en hiérarchies que celles organisationnelles , je ne reconnais au « general » que sa façon de remplir les missions qui lui assignées avec les moyens qui lui sont accordés, en aucun cas, ce « général » et toute sa descendance ne serait d’essence supérieure.
            Aucun homme n’en vaut 2-3-5-10 et le seul critère de sélection se doit pour moi d’être le mérite, je suis contre les privilèges.


          • Ausir 4 juillet 13:15

            @samy  toute sa descendance ne serait d’essence supérieure.
            Aucun homme n’en vaut 2-3-5-10 et le seul critère de sélection se doit pour moi d’être le mérite, je suis contre les privilèges.

            il n’est pas question d’essence supérieure mais de civilisations basées sur les compétences et les prédispositions de chacun , naturelles et familiales , garantes d’une société juste et donc équilibrée .
            il y a encore des tribus (Amazonie) qui fonctionnent ainsi , les chefs ne sont pas préoccupés par leur carrière , leur promotion , le pouvoir ,mais par l’éthique et la sagesse, les chasseurs le sont de père en fils etc 

            :un fils de pianiste bercé par la musique toute son enfance sera un meilleur musicien qu’un fils de jardinier , 
            le milieu est essentiel , 
            cela n’empêche pas une dignité égale, 
            en permettant idéologiquement au mépris du réel , à n’importe qui et en grand nombre (alors que c’était toujours possible à toute époque avec des capacités et la volonté mais sans baisser le niveau ) d’accéder à toutes les fonctions , les gens n’occupent pas leur vraie place correspondant à leur mérite ,il y a un nivellement par le bas 
             idéologiquement on permet artificiellement en baissant le niveau des connaissances et de la réflexion (le bac ne vaut plus rien, ) à des gens qui n’en n’ont pas les capacités ni l’éthique (qui ont juste un gros égo) de faire des études et d’occuper un poste oui ils seront incompétents .

            dans les écoles on baisse le niveau pour permettre à des élèves qui ne méritent pas d’accéder à de hautes études (science po , médecine etc) et de hautes fonctions , je connais bien le milieu médical , les étudiants sont sélectionnés sur des valeurs qui n’ont rien à voir avec l’art médical alors, la plupart qui ont vraiment la vocation sont éliminés , au final cela fait de mauvais médecins en France , des technocrates attirés par l’aspect mercantile ..cela dans toutes les branches de métier ..personne n’est à sa place.

            L’idéologie égalitaire , tout le monde pareil , crée des injustices  :
            par exemple alors que de nombreux étudiants français n’ont pas pu accéder aux études médicales à cause d’une trop fort sélection et numérus clausus et l’accueil d’étrangers , la France est actuellement inondées de médecins d’étrangers car il n’y a pas eu assez de médecins français formés , 

            La France n’aime pas les français , 

            elle ne privilégie pas ses citoyens , il n’y aucune raison que les étrangers aient les même allocations ,aides , certains français sont ainsi appauvris , la hiérarchie au mérite n’est pas respectées ce qui crée des injustices , 
            je connais des veuves qui ayant travaillés toute leur vie ont moins que certaines familles d’origine étrangère , et doivent vendre leurs bijoux pour accéder à des soins médicaux que d’autres ont gratuitement sans aucun mérite .
            L’égalitarisme est une idéologie mortifère et injuste .
            La justice c’est de respecter la hiérarchie naturelle .

             

          • samy Levrai samy Levrai 4 juillet 15:41

            @Ausir
            Tu crois que les grands artistes sont fils ou filles de grands artistes ? que les fesses dans la soie font les grandes inventions ? Il est évident que les moyens permettent les recherches et qu’un environnement favorable peut contribuer, mais le père en fils peut jouer sur la motivation rarement sur le talent .
            Il me semble aussi évident par génétique qu’un père et une mère de 2m donneront plus surement un enfant de + 2m qu’un couple de 1.60 m.
            Je ne suis pas sûr que le « génie » se forme de la même façon et il me semble bien que ceux qui nous sont présentés souvent comme intelligents ne sont que de petits perroquets sans réflexion propre.
            Je connais aussi la médiocrité de nos soit disant élites et je ne voudrais pas trop qu’ils se reproduisent en caste.
            Laissons donc la motivation et les concours décider de la carrière de chacun sans y mêler d’essence divine dans des choix prédestinés.


          • Ausir 4 juillet 20:48

            @samy Levrai

            Vous n’y comprenez rien , il ne s’agit pas d’essence divine , ni de génie ,
            si comme tout le monde vous avez remarqué que les soit- disante élites qui nous gouvernent sont raz les pâquerettes c’est qu’ils ne sont pas à leur place , le mal est fait ..

            .la cause en est la destruction de la hiérarchie depuis des siècles , 
            ce ne sont plus de vrais élites que nous avons à cause justement de l’égalitarisme : 
            les ploucs , les pervers , les malins , les narcissiques peuvent maintenant monter dans l’échelle sociale , quand on voit qu’un gars des banlieues comme benalla employé à l’Elyséee et possesseur d’un passeport diplomatique c’est la décadence complète , certains députés viennent en bras de chemises à l’assemblée qui est devenu foire d’empoigne .
            Notre civilisation est devenue décadente , il n’y a plus de classes sociales , plus de famille , plus de norme tout est égal et va se dissoudre dans l’effondrement ...



          • Et hop ! Et hop ! 7 juillet 10:54

            @samy Levrai

            Les « trouducs soit-disant élus » sont préselectionnés par la CIA comme Young Leaders, ensuite ils sont invstis pour être éligibles.

            C’est la CIA qui élit en France les futurs hommes politiques qui pourront se présenter aux élection, sur le critère de soumission aux intérêts des banques et des multinationales américaines. 

            Nous sommes un pays vassal ou tributaire de l’Empire.


          • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 3 juillet 09:31

            Bonne analyse mais on ne se réveillera pas, trop tard ILS ont gagné

            A moins que ?????

            La Chine se réveille (quand elle réalisera qu’elle s’est faite bernée par le deep state) ?

            Loi de l’emmerdement maximum oblige, tout leur pète dans la tronche (et nous avec)

            AMEN

             smiley


            • lisca lisca 3 juillet 10:38

              @Bendidon
              Faut espérer.
              Les endormis qui se croient « woke » ne se réveilleront pas ; ils vivent sonnés. Habitués à voir triompher la médiocrité, et donc à se placer sans effort devant les gens intelligents et batailleurs, ils n’acceptent pas la nouvelle donne où ils sont les idiots utiles, voués à se faire inoculer.
              Les autres, minoritaires sont déjà éveillés.
              Ce n’est pas rien.


            • cevennevive cevennevive 3 juillet 10:43

              Il n’y aura pas de véritable démocratie tant que l’échelle des pouvoirs aura autant d’échelons.

              Voyez : moi, simple Française, je ploie sous une demi-douzaine de pouvoirs :

              . un président et ses ministres,

              . un député,

              . un président de conseil régional,

              . un conseil départemental

              . une communauté de communes

              . un maire et ses conseillers.

              J’en oublies sans doute. Et mon humble vote ne sert pas à faire changer cela.


              • Madame Taubira avait prévu dans son discours des lendemains merveilleux. Ils sont là. Attention aux déçus...


                • Furax Furax 3 juillet 12:24

                  @auteur

                  Merci pour votre constat sombre mais malheureusement exact.

                  Le plus surprenant, pour moi, est l’absolue transparence de la soi-disant « opposition » de droite comme de gauche.

                  Seul Florian Philippot prend conscience du tragique de la situation et fait ce qu’il peut à hauteur de ses petits moyens. Il mérite d’être soutenu.

                  J’avais cru en Ruffin. Il se bat pour les salaires des femmes de ménage de l’Assemblée Nationale et c’est très bien. Mais nous sommes sur le Titanic à quelques mètres de l’iceberg et il exige que les violons de l’orchestre soient accordés.


                  • Zolko Zolko 3 juillet 13:07

                    Quand allons-nous nous réveiller ?

                     

                    bonne question. On en arrive à souhaiter un coup d’état militaire pour se débarasser des politiciens carriériste à vie (qu’on appelait apparatchiks dans l’URSS).


                    • troletbuse troletbuse 3 juillet 13:09

                      @Zolko
                      Plus de 4 ans que je le dis. Ca ne peut être pire que ce qui se passe aujourd’hui.


                    • infraçon infraçon 3 juillet 14:26

                      @Zolko
                      Le degré zéro de la pensée :
                      Le peuple ne peut pas se prendre en charge (parce que je l’ai décrété et qu’ON (ceux que je veux chasser) me l’a fait décréter) donc je fais appel à ces braves militaires bien habillés pour qu’ils me débarrassent des politiciens et... ET... et qui va se prendre en charge là ???
                      Bravo Zolko, vous êtes sur la bonne voie, mais continuez à creuser (la falaise) la question.


                    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 3 juillet 14:41

                      Pour moi, la France n’a jamais été la nation des droits de l’homme, pipeau !

                      Le Joueur de Fiodor Dostoïevski

                      Il est rare que le Français soit aimable naturellement, il l’est sur commande, par calcul… Le Français au naturel est du positivisme le plus bourgeois, le plus mesquin le plus commun ; en un mot, c’est l’être le plus ennuyeux du monde


                      • Ausir 4 juillet 20:53

                        @Géronimo howakhan
                        en un mot, c’est l’être le plus ennuyeux du monde

                        et bien retourne dans ton Mexique natal géronimo si tu ne veux pas fréquenter les français ,
                        et puis il faudrait encore savoir de quels français tu parles , si ce sont des français de souche ou des étrangers qui n’ont de français que la nationalité et les allocs 


                      • Ausir 4 juillet 20:53

                        @Géronimo howakhan
                        en un mot, c’est l’être le plus ennuyeux du monde

                        et bien retourne dans ton Mexique natal géronimo si tu ne veux pas fréquenter les français ,
                        et puis il faudrait encore savoir de quels français tu parles , si ce sont des français de souche ou des étrangers qui n’ont de français que la nationalité et les allocs 


                      • zygzornifle zygzornifle 3 juillet 17:51

                        Il suffit de retirer le F a la France pour découvrir sa vrai nature .... 


                        • Florian Mazé Florian Mazé 3 juillet 18:00

                          Excellent article, cher collègue. Vous avez résumé en quelques mots l’actuelle dystopie. Je plussoie et je recommande !


                          • Jean Keim Jean Keim 3 juillet 18:57

                            Ne plus accepter les règles et tout s’arrêtera, sauf si nous voulons en mettre d’autres en place et cherchons à en tirer un profit quelconque, et là c’est pas gagné, nos modes de penser sont plus difficiles à changer qu’une constitution, un mode de scrutin ou un mode de gouvernance.

                            Par contre envoyer valser les puissants ne sera pas compliqué si nous prenons conscience que sans la multitude qui travaille pour eux – c’est à dire nous – ils ne sont plus rien, plus démunis que des enfants sans leurs parents, seulement il nous faut nous dépêcher, nous pourrions être remplacés par des machines munies d’une I.A. , ‘’artificielle’’ certes mais performante, c’est en cours.


                            • I.A. 3 juillet 22:59

                              « Ils veulent nous l’interdire et remplacer cette liberté du citoyen par une consommation sans borne de leur mode de pensée et d’agir sans perspective. Ils nous veulent rivés à des écrans où la stupidité remplace toute réflexion, jusqu’à dénoncer celui qui veut y échapper. Et bien entendu, la consommation de ces écrans de la stupidité universelle est porteuse de profits pharaoniques. »


                              Bon, voilà : d’un côté il y aurait les spectateurs (débiles travailleurs et « payants »), tandis que de l’autre il y aurait les vedettes...


                              Le public confiné-passif-vacciné-productif VS les acteurs libres-actifs-immunisés-adorés...


                              Les uns admirent les autres depuis toujours. Donc les uns se confinent (et payent) pour regarder les autres vivre... n’est-ce pas la solution finale idéale ????


                              • zygzornifle zygzornifle 4 juillet 08:16

                                @I.A.
                                 

                                La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un système d’esclavage ou, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude.
                                Aldous Huxley

                              • zygzornifle zygzornifle 4 juillet 08:15

                                La fin de la démocratie c’est la vaccination obligatoire ....


                                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 juillet 09:08

                                  @zygzornifle
                                   
                                   ’’La fin de la démocratie c’est la vaccination obligatoire ....’’
                                   
                                   Et réciproquement.


                                • Hector Hector 4 juillet 09:46

                                  @Francis, agnotologue
                                  Obligatoire ?
                                  Là où nul n’obéit, personne ne commande.


                                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 juillet 10:17

                                  @Hector
                                   
                                   au sujet de l’obligation, Christophe Barbier vous expliquera.


                                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 4 juillet 08:46

                                  Le libéralisme s’est imposé au nom du libéralisme sociétal et nous a imposé le libéralisme économique totalitaire lequel nous a retiré une à une toutes nos libertés démocratiques.

                                   

                                  Désormais les seules libertés sociétales qui ne soient pas encore interdites sont celles qui peuvent se justifier au nom du libre commerce.


                                  • Furax Furax 4 juillet 15:22

                                    La France n’est pas encore peuplée uniquement de larbins serviles et de moutons apeurés.

                                    Les anciens nous montrent le chemin :

                                    https://twitter.com/LEGENERAL_OFF/status/1411612337061220354

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité