• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La fin de la guerre de Gaza

La fin de la guerre de Gaza

JPEG

Il n’y a plus de raison de parier qu’un accord de cessez-le-feu mettra fin à la guerre dans la bande de Gaza. Les indications actuelles suggèrent que la crise qui s’est déclenchée depuis l’attaque sanglante et terroriste du Hamas le 7 octobre a encore de nombreuses étapes à franchir. En fait, le pire semble encore à venir. Il existe plusieurs dilemmes, tous liés aux événements de Gaza.

Le plus important est la question de savoir ce qui se passera en cas d’invasion israélienne de Rafah. Le gouvernement Netanyahou s’en tient à cette invasion car c’est la seule garantie de sa survie, certains de ses membres ayant menacé de quitter la coalition si le plan d’invasion approuvé était abandonné.

Un point controversé est l’évaluation israélienne selon laquelle la guerre à Gaza pourrait durer des années. Personnellement, compte tenu de la réalité et des informations dont nous disposons, je ne vois aucune logique dans cette évaluation.

Si l’objectif est d’éliminer le Hamas terroriste et de l’expulser de la bande de Gaza, quelles hypothèses ont été émises lors de la planification initiale de la guerre  ?

La question centrale de cette discussion est la suivante  : comment Netanyahou et son gouvernement voient-ils réellement l’avenir  ? Prennent-ils en compte toutes les analyses et études qui ont été publiées sur les conséquences de l’escalade Iran-Israël, en particulier sur la possibilité de former une alliance de défense régionale impliquant Israël  ? Netanyahou et son gouvernement ont-ils clarifié leur position sur l’opinion exprimée par certains experts occidentaux selon laquelle il faut choisir entre l’invasion de Rafah et la normalisation des relations avec l’Arabie Saoudite  ? Sur ce point, les priorités israéliennes et américaines se recoupent assez fortement.

Tous deux conviennent que la normalisation des relations entre Israël et l’Arabie saoudite est importante et représente une avancée diplomatique majeure. Cependant, en raison du calendrier, cette étape est secondaire pour Israël, alors que cette option semble être une priorité urgente pour le président Biden. La seule chose qui puisse le sauver lors des élections de novembre prochain est un succès politique majeur qui serve à la fois les intérêts d’Israël et des Etats-Unis. Il s’agirait d’un accord global avec Riyad visant à réorganiser la situation stratégique au Moyen-Orient conformément aux orientations de la politique étrangère américaine et à sa vision du monde post-Ukraine.

Il semble que Netanyahou ne soit pas très intéressé par les idées des Etats-Unis visant à normaliser les relations avec l’Arabie Saoudite et à rechercher la création d’un Etat palestinien après la fin de la guerre contre le mouvement terroriste pro-iranien Hamas. Il estime que mettre fin à la guerre signifie ignorer les leçons du 7 octobre et donner au groupe terroriste du Hamas un baiser de vie pour qu’il puisse perpétrer un nouveau massacre d’Israéliens. C’est problématique, car la survie du Hamas à Rafah et le retrait des forces israéliennes de Gaza signifient, en fait, l’acceptation des non-résultats de la guerre, malgré tous les revers, notamment en ce qui concerne les relations et la position d’Israël sur la scène internationale.

Si l’on pousse plus loin l’analyse, la position d’Israël apparaît confuse s’il ne parvient pas à vaincre l’une des milices iraniennes mandataires. Cela équivaudrait à une victoire stratégique pour ce que l’Iran appelle «  l’axe de la résistance ». L’impact ne se limitera pas à Israël, mais à l’ensemble de la région, où il s’agira plutôt d’un feu vert implicite pour que l’Iran se comporte de manière encore plus agitée et rebelle au Moyen-Orient, sur terre, sur mer et dans les airs.

Les pays arabes sont tout à fait conscients que des relations à somme nulle avec l’Iran et Israël représentent automatiquement un compromis indésirable pour eux. Par conséquent, ces pays font preuve d’une grande prudence afin de préserver leurs intérêts stratégiques et leur sécurité nationale.

Notre région souffre de l’utilisation fondamentaliste et extrémiste de la religion par des organisations idéologiques bien connues qui exploitent tout ce qui se passe pour charger et enflammer les émotions des gens afin de régler des comptes personnels avec les régimes en place.

Après la fermeture du point de passage de Rafah, le Hamas se trouve dans sa situation opérationnelle la plus grave et la plus complexe, car il est assiégé de toutes parts. Il ne lui reste que peu d’options suicidaires.

D’autre part, le gouvernement Netanyahou ne peut pas mettre fin à la guerre après sept mois sans obtenir de véritables résultats. De leur côté, les Arabes ont également été mis sous pression par les décisions des parties au conflit. Le président américain paie le prix de sa popularité et pourrait être victime de cette guerre lors des élections de novembre. Mon analyse des faits est que tous les acteurs de notre région, et en particulier Israël, doivent éliminer les factions et ramifications iraniennes, l’une des principales causes de l’instabilité et du terrorisme, afin d’éviter que la situation ne s’aggrave et de ne pas donner une chance à certains acteurs louches qui agitent la région.


Moyenne des avis sur cet article :  1.36/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • La Bête du Gévaudan 30 mai 20:55

    un point-de-vue intéressant...

    Les fanatiques religieux et les commissaires bolchéviques essayent de faire croire aux peuples que la solution est dans la guerre, le collectivisme, la nostalgie et le fanatisme.

    Mais c’est faux.

    Ce que dont les peuples ont besoin, c’est de liberté et de prospérité.

    Les fanatiques religieux et les commissaires bolchéviques sont incapables d’apporter ni liberté ni prospérité.

    Espérons qu’après cette guerre tragique, les Accords d’Abraham reprendront leur cours. C’est cette harmonie régionale qui permettra de trouver une solution pour les Palestiniens.


    • JPCiron JPCiron 30 mai 22:49

      Je note par ailleurs que Netanyahu, recherché pour Crime de guerre et Génocide, s’est vu offrir une interview de propagande gratuite à la télé. Il nous assure que le boulot qu’il fait à Gaza, c’est pour nous ! Il travaille pour la Civilisation, contre la Barbarie. 

      Sans doute nos décideurs considèrent-ils que la décision de la Cour ne vaut pas tripette, par rapport à ce que nous promet notre Sauveur de la Civilisation Occidentale. Bravo !!

      Bien sûr, c’est en France, Patrie des droits de l’Homme.

      Heureusement que Netanyahu a de vrais amis inconditionnels.


      • JPCiron JPCiron 31 mai 08:21

        @JPCiron

        en France, Patrie des droits de l’Homme > , les masques tombent !
        https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-genocide-a-gaza-fait-tomber-les-254771


      • Eric F Eric F 31 mai 14:20

        @JPCiron
        En fait, le premier ministre israélien a tenu hier sur LCI le même discours que ses coreligionnaires hexagonaux tiennent en boucle sur nos plateaux télé : Israël joue sa survie, son armée est la plus éthique du monde, la plupart des victimes de ses bombes sont des combattants (faux civils) ou placés sous les bombes volontairement par le Hamas (boucliers humains) -comme si 2 millions de personnes pouvaient échapper au pilonnement d’un territoire exigu-, le reste du monde est ataviquement antisémite.
        Son hypocrisie sur la mort d’une femme ou d’un enfant fait frémir, du reste il a aussi sacrifié les otages.


      • La Bête du Gévaudan 31 mai 16:03

        @Eric F

        j’avoue au contraire avoir trouvé Netanyahou probe et convainquant... J’ai toujours pensé que Netanyahou est un des grands chefs d’état de notre époque, et cette entrevue me l’a confirmé. Ses arguments me semblent justes et fondés.

        Si vous êtes émus par les sort des Gazaouis, il vous reste à faire pression sur les milices du Hamas, afin qu’elles déposent les armes et restituent les otages. Le Hamas lui-même a commencé à demander pardon aux Gazaouis pour cette guerre débile (le début de la sagesse !). Il finira bien par demander pardon pour l’utilisation de boucliers civils.

        Les milieux tiersmondistes et socialo-collectivistes soutiennent le Hamas, sa doctrine et ses méthodes. Ce n’est pas pour me surprendre. Les mêmes « humanistes » soutenaient hier Pol-Pot et Mao Tsé-Toung avec la même arrogance.


      • Eric F Eric F 31 mai 18:19

        @La Bête du Gévaudan
        Vos propos apparaissent totalement surréalistes à tout lecteur extérieur à la communauté, Netanyahou attire la foudre contre les juifs de la diaspora, et vous le soutenez.
        Parler de ’’boucliers humains’’ quand on bombarde un territoire dont la densité de population est l’une des plus plus élevées au monde, c’est pousser le cynisme au taquet.
        Qui donc refuse le cessez le feu voté par l’ONU et soutenu même par les USA ? C’est dans ce cadre que des otages ont été libérés, et non par les chars et missiles qui au contraire en tuent avec la population locale.
        C’est de la manipulation honteuse de prétendre que ceux qui demandent de cesser le massacre à Gaza approuvent les actions terroristes du 7 octobre, au contraire, c’est flétrir la mémoire des victimes que de les venger à 40 pour une.


      • La Bête du Gévaudan 1er juin 20:40

        @Eric F

        je ne sais pas ce que vous appelez « la communauté »... c’est quoi ?

        Le fait que « Netanyahou attire(rait) la foudre contre les juifs de la diaspora » n’exprime rien d’autre que l’antisémitisme viscéral des gens qui opèrent de tels amalgames...  en fait, vous renforcez ce que dit Netanyahou : ces gens sont simplement antisémites (il suffit d’aller dans une manif pro-palestinienne pour s’en rendre compte, d’ailleurs).

        L’utilisation de boucliers humains est parfaitement documentée, et corroborée par les propres chiffres du Hamas et des ONG : 99% de civils meurent à Gaza, et surtout des bébés... donc, où sont les vaillants moudjahidines ? Trop occupés à violer des raveuses dans les caves ? Dans ma civilisation, les combattants protègent les civils, mais apparemment dans la leur c’est le contraire.

        Il n’y a aucune vengeance : il y a une opération destinée à détruire le Hamas et récupérer les otages. Encore une fois, il existe une solution : la reddition et la libération des otages. C’est simple comme bonjour.

        Mais il n’existe pas une option « chat perché » où l’on massacre des Juifs, et ensuite on se planque au milieu des civils (qui ont élu le Hamas) avec le soutien des ONG humanitaires, de l’ONU et des amateurs de Pol-Pot et Mahomet. C’est aux pays arabes, aux Musulmans, aux tiersmondistes de prendre leurs responsabilités. A commencer par liquider les gens qui ont assassiné Sadate, et commencer sérieusement la paix.


      • Berthe 31 mai 05:05

        Quelle analyse, on croit réver « Netanyahou ne peut pas mettre fin à la guerre après sept mois sans obtenir de véritables résultats » !! Vous lisez dans ses pensées et acquiescez sans doute pour convenir qu’une tite bombe ne serait pas de trop !! c’set pitoyable d’écrire de telles abjections !! C’est sans doute ce que vous pensez des sahraouis d’ailleurs, vu l’assimlation par colonialistes interposés. J’ai fait une croix sur le maroc à cause du flérau d’aileurs, et coyez que le mot est passé pour votre tournisme.qui risque d’en souffir. 

        On s’en tape de ce que veut ce boucher quand à vous, quelle misère, on se demande ce qui vous retiend de postuler à radio J ! Ca vous irait comme un gant. smiley


        • Seth 31 mai 12:52

          @Berthe

          Tout cela est dans l’ordre des choses le Dr A. écrit pour la presse israélienne parmi laquelle cecismiley


        • Eric F Eric F 31 mai 14:31

          @Berthe
          Netanyahou s’est lui-même mis en position de fuite en avant perpétuelle, s’il arrête l’opération militaire son gouvernement ultranationaliste éclate, il perd le pouvoir, et il passe le reste de ses jours entre le tribunal et le bracelet électronique de détention à domicile.
          Ce que regrette l’auteur de l’article, c’est que la situation actuelle saborde les perspectives de rapprochement entre Israël et l’axe sunnite face à l’Iran, solution soutenue par les USA mais nécessitant des concessions sur l’état palestinien.


        • La Bête du Gévaudan 31 mai 16:11

          @Eric F

          et si les bandes islamistes arrêtent leur fuite en avant, que leur arrivera-t-il ? Au mieux leurs membres finiront comme des clochards intellectuels qu’ils sont, à servir les cafés à Gaza-ville devenue libérale et prospère à côté d’un Israël intégré régionalement. Au pire, ils finiront assassinés par leurs coreligionnaires comme Anouar El Sadate.

          Les Islamistes là-bas c’est un peu comme les facho-bolchévistes ici : des bataillons d’inutiles violents et envieux. Leurs doctrines sophistiques et violentes n’ont rien à apporter de concret. Alors ils règnent par le chantage et la violence.

          En vérité, de nombreux Arabes aimeraient bien reconnaître Israël, faire la paix, et commencer à s’occuper de liberté et de prospérité. Mais ils ont peur de finir assassinés comme Anouar El Sadate.


        • Eric F Eric F 31 mai 18:06

          @La Bête du Gévaudan
          Assurément, les dirigeants de certains pays sunnites souhaiteraient un rapprochement avec Israël (face à l’Iran), mais il leur faut affronter l’hostilité de leur population, renforcée par l’hécatombe de l’opération à Gaza. Ce sera donc définitivement impossible avec Netanyahou et la coalition au pouvoir.

          Le Hamas militaire est jusqu’au boutiste, mais le Hamas politique pourrait évoluer, par exemple rejoindre l’OLP, mais là encore avec un tout autre gouvernement au pouvoir en Israël que l’actuel, ultra-nationaliste, éradicateur et annexionniste.


        • zygzornifle zygzornifle 1er juin 09:43

          Peut être mais pour combien de temps ?

          Cela dépendra de la faculté du Hamas a creuser discrètement de nouveaux tunnels et a faire rentrer en catimini de nouvelles armes fournies pas ses voisins terroristes .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité