• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La foi sans la religion est possible

La foi sans la religion est possible

MAIS SANS LES OEUVRES ELLE NE L'EST PAS

La très grande majorité des croyants et croyantes considèrent que la foi et la religion sont inséparables. Pour ces derniers, la partie la plus visible de la foi se révèle à travers les cultes religieux et les pratiques sacramentelles. Dans ce contexte, croire, se ramène le plus souvent à participer à ces cultes. C’est le cas de toutes les Églises connues. Chacune d’elles a ses « us et coutumes », dont un credoqui en exprime les croyances. Parler, dans ce contexte, d’une foi sans religion, serait comme parler d’un « esprit humain » sans « corps humain ». L’un et l’autre vont ensemble.

Pourtant, les cultes développés tout au long des siècles ont souvent pris une tangente qui, loin de remettre en lumière la foi, y en éloigne. Ce fut le cas, entre autres, dans la tradition hébraïque. Que de fois, Yahvé, par ses prophètes, a dénoncé ces cultesqui étaient devenus des signes de contradiction de la foi transmise à Abraham, Isaac et Jacob  ! 

« cessez d'apporter de vaines offrandes : J'ai en horreur l'encens, les nouvelles lunes, les sabbats et les assemblées ; je ne puis voir le crime s'associer aux solennités. Mon âme hait vos nouvelles lunes et vos fêtes ; elles me sont à charge ; je suis las de les supporter. Quand vous étendez vos mains, je détourne de vous mes yeux ; quand vous multipliez les prières, je n'écoute pas : vos mains sont pleines de sang » Isaïe 1,13-15

« purifiez-vous, ôtez de devant mes yeux la méchanceté de vos actions ; cessez de faire le mal. Apprenez à faire le bien, recherchez la justice, protégez l'opprimé ; faites droit à l'orphelin, défendez la veuve. » Isaïe 1,16

L’apôtre Jacques, dans sa lettre aux croyants et non croyants de son époque, écrivait ceci : « Si quelqu'un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son coeur, la religion de cet homme est vaine. La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde. »

« Mes frères, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les oeuvres ? La foi peut-elle le sauver ? Si un frère ou une soeur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l'un d'entre vous leur dise : allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez ! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ? Il en est ainsi de la foi : si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même.(Jc. 2, 14-17)

 Mais quelqu'un dira : toi, tu as la foi ; et moi, j'ai les oeuvres. Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres. Tu crois qu'il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent. Jc. 2,18-19

Dans l’esprit de ces textes, force est de constater que la foi sans la religion retrouve tout son sens dans les œuvres d’Humanité qui en deviennent le culte parfait. Croire en l’Humanité, sous cet angle, revient au même que de croire en Dieu. Il est intéressant de noter, dans le récit du jugement dernierque nous livrent les Évangiles, que plusieurs des interpelés pour entrer dans la Maison du Père avaient agi par solidarité avec les personnes humaines dans le besoin, sans savoir ou croire en Jésus.

« Les justes lui répondront : Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim, et t'avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t'avons-nous donné à boire ? Quand t'avons-nous vu étranger, et t'avons-nous recueilli ; ou nu, et t'avons-nous vêtu ? Quand t'avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ? Et le roi leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites.  » Mt.26, 38-41

Leur foi porte sur les personnes humaines, sur celles qui sont les plus vulnérables, les moins bien outillées pour se faire respecter dans leurs droits les plus essentiels et se faire reconnaître comme membres à part entière de la communauté humaine. Athées, agnostiques, incroyantsqui se font prochesde cette humanité blessée dans sa dignité, dans ses besoins essentiels, dans ses espoirs pour une vie meilleure, auront cette surprise d’être accueillis à la maison du père pour s’être fait proches et à l’écoute de cette Humanité blessée. Il en ira de même, également, pour tout croyant qui aura, par ses œuvres, révélé son authentique foi.

QUE CONCLURE ?

Les cultes religieux qui s’expriment à travers les liturgies, les sacrements, les pèlerinages et diverses autres dévotions ne peuvent se substituer aux œuvres qui rejoignent cette Humanité blessée. Dans le récit du jugement dernier, on retrouve également un certain nombre de ces croyants qui n’ont pas su reconnaître cette Humanité blessée

 « Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ; 43 j'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli ; j'étais nu, et vous ne m'avez pas vêtu ; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité. 44 Ils répondront aussi : Seigneur, quand t'avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t'avons-nous pas assisté ? 45 Et il leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n'avez pas fait ces choses à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne les avez pas faites. Mt. 26,42-45

Ce n’est pas par la magie des cultes et des sacrementsque les portes de la Maison du Père vont s’ouvrir pour nous y accueillir, sinon par les œuvres qui nous font proches des délaissés de la terre.Ils sont là, dans tous les milieux, nous interpellant de mille et une manières. À l’image du bon samaritain, il faut prendre le temps de nous arrêter et d’agir au meilleur de ce que nous sommes.

Noëlrappelle la naissance d’un enfant dont le destin sera de rappeler à l’Humanité ces vérités fondamentales de fraternité et de solidarité humaine, transformant la haine en amour, les ambitions de pouvoir et de domination en services humbles et discrets auprès des plus fragiles et délaissés de notre monde. À ce niveau, il y a de la place pour tout le monde. L’Humanité est de nous tous. L’enfant que célèbre Noël est celui-là même dont l’histoire et les enseignements nous ouvrent les yeux sur cette Humanité.

Joyeux Noël à tous les croyants et croyantes en cette Humanité.

Oscar Fortin

Le 7 décembre 2018 

Quelques liens qui vont dans le même sens

https://humanisme.blogspot.com/search?q=si+l%27humanité+était+Église+

https://www.blogger.com/blogger.g?blogID=10502394#editor/target=post ;postID=5787813934040545062 ;onPublishedMenu=allposts ;onClosedMenu=allposts ;postNum=152 ;src=postname

https://www.blogger.com/blogger.g?blogID=10502394#editor/target=post ;postID=5432855406028829308 ;onPublishedMenu=allposts ;onClosedMenu=allposts ;postNum=198 ;src=postname

https://www.blogger.com/blogger.g?blogID=10502394#editor/target=post ;postID=6597027210022114678 ;onPublishedMenu=allposts ;onClosedMenu=allposts ;postNum=285 ;src=postname

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 8 décembre 10:38

    Cela me rappelle un dessin du regretté Reiser, je vais essayer de le décrire.

    On y voit un curé qui lit à haute voix un journal : « 60 % des Français croient mais ne pratiquent pas ».

    À coté, le pape répond : « Moi, c’est le contraire, je pratique mais je ne crois pas ».


    • machin 8 décembre 11:07

      « Joyeux Noël à tous les croyants et croyantes en cette Humanité. »


      — Et les autres ?

      les autres, qu’ils crèvent !


      • oscar fortin oscar fortin 8 décembre 13:27

        Nous irons les visiter et les encourager en leur apportant de quoi manger. De quoi leur apporter un peu de bonheur. C’est ce qu’inspire la foi en l’humanité. Merci pour l’interpellation. Bonne journée à vous.


      • OMAR 8 décembre 20:20

        Omar9
        .
        @oscar fortin
        .
        Et ceux qui ont une religion ou croyances autres que les vôtres ?


      • Gilet 8 décembre 20:26

        @OMAR
        Ils retournent chez eux en Muzzerie , la pratiquer et nous foutre une paix royale , ils pourront lire Victor Hugo tranquillement


      • OMAR 9 décembre 17:43

        Omar9
        .
        @Gilet
        .
        Mais je faisais allusion aux nazillons et fachos de ton espèce..
        .
        Tu penses que les égouts de Westphalie ou de la Ruhr vont leur suffire ?
        .
        Pauvre type...


      • Fergus Fergus 8 décembre 11:15

        Bonjour, Oscar

        Il me semble que votre titre est erroné : la religion est une sorte de philosophie basée sur une croyance.

        Le problème est que la religion  mot générique est également faite de dogmes et de rites cultuels. Et c’est là que le bât blesse car l’on passe du domaine du « divin » à celui des pratiques imposées par le personnel religieux dans le cadre du culte.

        Dès lors, il me semble que le titre le plus juste eût été : « La foi sans les cultes est possible »

        Foi d’athée !  smiley


        • oscar fortin oscar fortin 8 décembre 13:22

          La foi sans les cultes est possible seulement si les oeuvres d’humanité en font partie. C’est ce que le titre fait ressortir et que l’article met en évidence.

          Merci pour votre intervention et bonne journée.


        • Michel Maugis Michel Maugis 9 décembre 01:30

          @Fergus

          Bonjour Fergus, 

          La religion est une interprétation du monde basée sur la croyance en l’existence d’un dieu. Ce ne peut être qu’une philosophie idéaliste.

          À l’époque de leurs apparitions il ne pouvait en être autrement, vu que rien ne pouvait autre que l’existence d’une divinité expliquer les phénomènes de la nature. L’interprétation matérialiste du monde manquait d´ évidences, la science n’étant qu’à ses balbutiements. 

          Religion signifie Réunir autour d’une idée commune, une interprétation commune.
          Dès lors qu’elle se base sur une divinité, c’est normale que celle-ci soit adorée et objet d’un culte. Mais de nos jours nombreux sont ceux qui « choisissent » une religion mais ne la pratiquent pas sauf dans les circonstances qui rythment leurs vies en société.... pour se sentir membre d’une même communauté en opposition à d’autres,, tiens tiens, comme c’est utile.

          Donc une foi sans culte serait celle d’une religion non basée sur l’existence d’un dieu. Ce n’est pas l’athéisme, qui en soi ne veut rien dire, et ne mérite pas ce suffixe « isme » usurpé. En fait athéisme signifie NEGATION des théismes, et une négation des religions n’est certainement pas quelque chose de structuré au point de la considérer comme une interprétation du monde.

          parole de marxiste. adepte de l’ athée-isme ou matérialisme dialectique ou marxisme., seule « religion » universelle établie sur toute la Terre et dont la foi est dans les possibilités de l’Homme qui se fait lui même.


        • Julien S 8 décembre 11:20

          L’auteur a raison. Par exemple croire au bonheur de vivre chez Fidel Castro n’est pas une religion, mais une foi, ardente chez certains auteurs de Gogovox. 


          • Michel Maugis Michel Maugis 8 décembre 20:57

            @Julien S

            « L’auteur a raison. Par exemple croire au bonheur de vivre chez Fidel Castro n’est pas une religion, mais une foi, ardente chez certains auteurs de Gogovox. »

            Quelle bêtise !!


          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 8 décembre 11:41

            Vous oubliez deux besoins essentiels qui ne sont pas couverts par votre foi sans religion, l’anthropomorphisme qui est une tendance humaine irrésistible, d’une part, qui revient à donner à l’architecte de la nature une représentation humaine, et la puissance des symboles favorisant l’empathie et le sentiment de faire partie d’un même groupe, qui conduit à l’expression rituelle des cultes, d’autre part.


            • oscar fortin oscar fortin 8 décembre 13:10

              @Gilles Mérivac : Dans la présente réflexion le point essentiel est que la religion et ses cultes ne peuvent se substituer aux oeuvres d’humanité. Qu’ils existent est une chose, mais qu’ils se présentent comme pratiques voulues par Dieu pour sauver le monde, en est une autre.


            • Jonas 8 décembre 14:35

              « la foi sans la religion retrouve tout son sens dans les œuvres d’Humanité qui en deviennent le culte parfait. Croire en l’Humanité, sous cet angle, revient au même que de croire en Dieu »

              Ça c’est le culte maçonnique du Grand Orient de France, condamné par l’Église !

              La religion est le ciment de base de toute civilisation qui permet de construire et de maintenir une société pérenne sur le long terme autour de dogmes et de cultes communs, la Foi, liant une communauté, un peuple (religion, religare (relier)) soumis à Dieu, sans elle, c’est la tour de Babel qui se construit.

              L’établissement du Nouvel Ordre Mondial, si cher à Sarkozy et Macron, passe par la destruction des État Nations, des identités culturelles, des communautés, des peuples, et donc de l’Église Catholique, afin d’imposer la domination d’une oligarchie, dont huit personnes sur la planète détiennent autant de richesse que la moitié la plus pauvre de la population mondiale, et la puissance sans limite de l’homme contre la création Divine : destruction en masse des forêts, annihilation des espèces végétales et animales en recouvrant la Terre de milliers de km2 de bitume, mariage pour tous, tentative de légalisation de la pédophilie, génocide de masse à l’échelle industrielle avec 220 000 avortements chaque année en France, pornographie sans limites sur Internet, pollution et empoisonnement de la nature et de la nourriture avec pesticides, gaz nocifs, édulcorants, émulsifiants, exhausteurs de goûts, colorants, polyphosphates, destruction des groupe ethniques, puissance de l’argent, avidité du pouvoir, cupidité, égoïsme, individualisme etc..


              • oscar fortin oscar fortin 8 décembre 17:39

                @Jonas : ma référence n’est pas inspirée par le culte maçonnique du Grand Orient de France, mais par le récit du jugement dernier que nous transmet les Évangiles. " Ce que vous faites au plus petit des miens, c’est à moi que vous le faites.... J’avais, faim, soif etc vous m’avez donné à manger et à boire ou vous m’avez ignoré. En cela porte la présente réflexion.


              • Gollum Gollum 8 décembre 17:48

                @oscar fortin

                Ce que vous faites au plus petit des miens, c’est à moi que vous le faites.... J’avais, faim, soif etc vous m’avez donné à manger et à boire ou vous m’avez ignoré.

                Effectivement l’essentiel est ici. Le reste, la théologie, savoir si on sera sauvé ou pas, le rachat du péché, etc... dans le fond on s’en fout.

                Je ne donne pas cher d’ailleurs de ceux qui désirent le rachat de leurs péchés. Car ils se trouvent dans le cadre de la célèbre phrase : « celui qui veut sauver sa vie la perdra »... et dans le fond ils ne sont chrétiens que pour sauver leur peau. Ils sont mus par la trouille en somme.


              • Jonas 9 décembre 01:00

                @oscar fortin "ma référence n’est pas inspirée par le culte maçonnique du Grand Orient de France, mais par le récit du jugement dernier que nous transmet les Évangiles.« 

                Vous servez le culte maçonnique sans le savoir alors (ce qui est quand même très inquiétant !) en confondant la Parole des Évangiles et l’idéologie du Grand Orient de France.

                Accueillir le faible et l’étranger est le fondement même du Christianisme, car c’est la source de la charité et de l’hospitalité.
                Cependant, cela n’a rien à voir avec la politique d’immigration de l’idéologie maçonnique, qui vise à liquider le christianisme et la culture européenne par l’immigration de masse africaine (une  »migration de remplacement«  comme ils disent) en noyautant l’Europe avec une population noire et arabo-musulmane pour faire face au déficit démographique des européens de souche, détruire du même coup les États Nations et instaurer la république universelle maçonnique (communément appelée Nouvel Ordre Mondial).
                La politique migratoire de l’Union Européenne vise en effet à »faire en sorte que l’Europe reste une destination attrayante pour les migrants dans un contexte de déclin démographique, notamment en révisant le régime de la carte bleue, en redéfinissant les priorités des politiques d’intégration et en améliorant l’efficacité de la politique migratoire des pays d’origine, par exemple en facilitant les envois de fonds des travailleurs émigrés."

                Ce qui ne peut conduire à terme qu’à une guerre civile gigantesque sur le continent européen qui fera passer la Shoah pour du pipi de chat.


              • Jonas 8 décembre 14:39

                « La foi sans la religion est possible »


                "Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui."

                Jean 3:36


                • Gollum Gollum 8 décembre 15:14

                  @Jonas

                  Voilà bien le genre de phrase totalitaire présente dans le NT et qui explique à elle seule toutes les dérives de l’Église par la suite...

                  Pas de quoi en être fier.


                • Jonas 8 décembre 15:56

                  @Gollum "Voilà bien le genre de phrase totalitaire présente dans le NT et qui explique à elle seule toutes les dérives de l’Église par la suite..."

                  La société qui abandonne Dieu est inexorablement vouée à l’échec, au culte de Lucifer, l’Ange de Lumière déchu, qui a pris le pouvoir sur la Terre.


                • Gollum Gollum 8 décembre 16:09

                  @Jonas

                  Je ne vous ai pas parlé de Dieu (ni de la FM) mais de la phrase de Jean que vous venez de sortir et qui est une abjection.

                  Car cette phrase n’est rien d’autre qu’une abjection. Et d’ailleurs la FM est une conséquence directe de cette abjection (et des autres d’ailleurs)


                • Jonas 8 décembre 16:36

                  @Gollum « Je ne vous ai pas parlé de Dieu (ni de la FM) mais de la phrase de Jean que vous venez de sortir et qui est une abjection. »

                  Comment ça une abjection ?
                  Christ Jésus est venu sur Terre pour se livrer et racheter les péchés du Monde.
                  Un Sacrifice au bien commun auquel les non-croyants ont renoncé afin de jouir sans limites de tous les plaisirs du Monde : ils veulent tout et tout de suite, au détriment des plus défavorisés.
                  Bientôt un homme seul pourra même acheter des enfants sélectionnés génétiquement, contourner la loi Divine pour satisfaire son plaisir égoïste, sans penser aux droits de l’enfant à naître (où est sa mère, son héritage ? ), ni au préjudice des mère porteuses, bourrées de médicaments pour supporter les rejets des ovocyctes inséminés, et mentalement perturbées, car elles doivent abandonner un bébé qu’elles ont mis au monde !

                  Si vous avez décidé de renier le Christ et sa Parole de Vie, libre à vous, Dieu seul jugera les siens.

                  "Heureux les pauvres en esprit,
                  car le Royaume des Cieux est à eux.
                  Heureux les doux,
                  car ils recevront la terre en héritage.
                  Heureux les affligés,
                  car ils seront consolés.
                  Heureux les affamés et assoiffés de la justice,
                  car ils seront rassasiés.
                  Heureux les miséricordieux,
                  car ils obtiendront miséricorde.
                  Heureux les cœurs purs,
                  car ils verront Dieu.
                  Heureux les artisans de paix,
                  car ils seront appelés fils de Dieu.
                  Heureux les persécutés pour la justice,
                  car le Royaume des Cieux est à eux.
                  Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on vous calomnie de toutes manières à cause de moi.
                  Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux."

                  Matthieu 5:3-12


                • Gollum Gollum 8 décembre 16:55

                  @Jonas

                  Ub homme bien n’est pas forcément chrétien. Il peut refuser le christianisme pour des tas de bonnes raisons. Donc dire que la colère de Dieu est sur lui sous prétexte qu’il ne croit pas au Fils est une horreur.

                  D’autre part je trouve idiot la théorie du rachat des péchés.

                  D’ailleurs votre citation de Matthieu va à rebours de celle de Jean. Puisqu’ici on ne demande pas de croire au Fils mais simplement de pratiquer la vertu.

                  Ces huit béatitudes peuvent être acceptées de bon cœur par n’importe qui. Alors que la phrase de Jean est d’essence totalitaire.

                  Débrouillez vous avec cette contradiction. Personnellement je ne suis pas concerné.


                • Jonas 8 décembre 17:23

                  @Gollum "

                  Ub homme bien n’est pas forcément chrétien.« 

                  C’est vrai, lire la parabole sur le bon samaritain.

                  -----------------------
                   »Il peut refuser le christianisme pour des tas de bonnes raisons« 

                  Si cet homme refuse la Parole du Christ qui lui est exposée, c’est-à-dire la soumission à Dieu, la justice, le Pardon, l’Humilité, le Don de Soi aux autres, cet homme est-il encore bon ?

                  -----------------------

                   »D’autre part je trouve idiot la théorie du rachat des péchés.« 


                  Tout être humain est pécheur, car il est sur le monde terrestre, fait de chair et de sang.

                  La Rédemption permet à l’homme de trouver le Salut de son âme auprès du Christ, Agneau de Dieu sacrifié pour racheter nos péchés.

                  ----------------------

                   »D’ailleurs votre citation de Matthieu va à rebours de celle de Jean. Puisqu’ici on ne demande pas de croire au Fils mais simplement de pratiquer la vertu.« 


                  Pas simplement de pratiquer la vertu, dans les Béatitudes, la vertu ne va pas sans la Foi en Christ.
                   »Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on vous calomnie de toutes manières à cause de moi."


                • Gollum Gollum 8 décembre 17:41

                  @Jonas

                  Si cet homme refuse la Parole du Christ qui lui est exposée, c’est-à-dire la soumission à Dieu, la justice, le Pardon, l’Humilité, le Don de Soi aux autres, cet homme est-il encore bon ?

                  M’enfin le goût de la justice et le désir de bonté ne sont pas spécifiques au christianisme.

                  Il suffit de lire Sénèque chez lequel on trouve l’amour des ennemis par exemple. Ce n’est donc en rien quelque chose d’original.

                  Il suffit aussi de lire les sermons du Bouddha où l’on trouve la même chose. Et ce, 500 ans avant que Jésus ne soit sur terre... avec de surcroît pas du tout ce côté intimidant que l’on trouve chez Jean ou ailleurs (genre menace de la colère de Dieu, etc..)

                  Donc lier l’exercice des Vertus au Christ est une escroquerie. D’essence totalitaire. Comme l’Histoire l’a montré en abondance avec l’emprise de l’Église sur la société pendant des siècles.


                • oscar fortin oscar fortin 8 décembre 17:43

                  @Jonas : croire au fils éternel c’est croire qu’il est là au coeur de chacune de nos vies, de l’Humanité. C’est croire à son message « aimez-vous les uns les autres ». Celui qui croit en moi, dit-il, accompli la volonté du Père qui porte sur cet amour des uns pour les autres.


                • Arnaud de Rosnay 71 #Daneel42 8 décembre 17:54

                  @Gollum

                  Ouais mais mec, Jesus, pour autant, que tu le veuilles ou non, il t’écrit en ce moment même, à toi là, petit d’homme !

                  Si tu veux pas aller nourrir les pissenlits par la racine, faudra que tu t’accomodes fissa du fait que parmi les divinités qui errent dans cette assemblée, trop souvent à l’insu de leur plein gré, y’en a un, bobo/bibi, pour ne pas me citer, à qui tu dois ou devra montrer une bonne fois pour toute pâte blanche !!

                  D’ailleurs, ille va te faire un rodéo/run d’ici minuit... qu’il vaudrait mieux que tu t’abstiennes de me répondre si tu tiens quelque peu et a minima, à ce que tu as, ce qu’il te reste ou ce que tu voudrais bien avoir d’amour propre, en juste proportion, devant l’Éternel !

                  Bisous/Tschuss


                • Arthur Gohin 8 décembre 18:36

                  @Gollum
                   Vous trouvez idiot la théorie du rachat des péchés, très bien, mais que proposez vous à la place ? Pour être crédible il vous faut proposer une théorie que vous pratiquez et qui vous donne le pardon de Dieu ainsi que son esprit.
                   Par ailleurs les chrétiens ne parlent pas de théorie mais d’amour. Il vaut mieux que vous choisissiez ce terme beaucoup plus approprié à ce qu’est le pardon des péchés : on ne démontre pas, on reçoit et transmet l’amour de Jésus. 

                   Pour ma part je demande directement à Dieu ce dont j’ai besoin, mais je n’ai aucun mépris pour ceux qui passent par Jésus.
                   Quant à la phrase de Jean, il ne faut pas en faire un drame, elle est faite pour les chrétiens, et il faut prendre l’expression « colère de Dieu » comme une maladresse. 


                • Gollum Gollum 9 décembre 10:19

                  @Arthur Gohin

                  Vous trouvez idiot la théorie du rachat des péchés, très bien, mais que proposez vous à la place ?

                  Rien. Pourquoi ça vous manquerait le rachat des péchés ? Pas moi.
                  Par contre je suis pour une attitude éthique. Il n’est pas question, bien évidemment, de se laisser vivre. Je trouve tout ce qu’il me faut chez Sénèque, les stoïciens, Plotin, Spinoza, Lao Zi, et bien d’autres... Oui j’aime bien piocher de ci de là...

                  Vous allez me faire le reproche de syncrétisme. Je n’en ai cure.

                  qui vous donne le pardon de Dieu

                  Pourquoi le pardon ? Je ne suis coupable de rien. Je n’ai pas demandé à naitre. Et à naitre imparfait de surcroit. S’il y en a un qui serait coupable de mon imperfection je ne vois pas pourquoi cela devrait être moi.

                  on ne démontre pas, on reçoit et transmet l’amour de Jésus. 

                  L’amour, tant mis en avant par les chrétiens, ne me semble être qu’une partie de l’être. Il y en a bien d’autres.. D’autre part cet amour n’a rien à voir avec une attitude sentimentale, il s’agit d’une conséquence d’une transformation intérieure profonde. D’une adhésion à l’essence même des choses. Mais l’amour seul devient mièvre s’il n’y a pas l’intelligence derrière et une adhésion sans réserves au destin. Dire « oui » à tout.

                  Pour ma part je demande directement à Dieu ce dont j’ai besoin,

                  Ben moi je ne demande rien car si Dieu il y a cela implique qu’il me donne tout depuis mes origines. Et entre autres cette imperfection qui vous semble un fardeau mais qui pour moi a sa raison d’être.

                  mais je n’ai aucun mépris pour ceux qui passent par Jésus.

                  Tout dépend comment cela est vécu.

                  il faut prendre l’expression « colère de Dieu » comme une maladresse. 

                  Une maladresse qui a coûté cher. Car c’est sur ce genre de phrases que s’est faite la chasse aux hérétiques, les anathèmes et bien d’autres choses..

                  Il n’y a pas ce genre de menaces dans le Bouddhisme par exemple. 

                  D’autre part je suis incapable d’imaginer Dieu en colère. Puisque la colère est une passion humaine, bien trop humaine.


                • Arthur Gohin 9 décembre 10:58

                  @oscar fortin
                    Pour ma part j’ai obtenu la rédemption en la demandant à Dieu sans passer par Jésus Christ. D’où il vient que, maintenant, le message « aimez vous les uns les autres » je le reçois de Dieu sans passer par Jésus, et encore moins ses disciples cela va sans dire. 
                    Le Christ... au demeurant le meilleur homme du monde !

                    Ainsi j’accompli la volonté de Dieu sans croire en Christ. Dieu qui pour moi n’est pas plus père que mère. Hommes et femmes Il nous créa, mais Lui, l’existence en personne, est au dessus de sa création.


                • Jonas 9 décembre 10:59

                  @Gollum « Il suffit de lire Sénèque chez lequel on trouve l’amour des ennemis par exemple. Ce n’est donc en rien quelque chose d’original. »

                  Sénèque était un homme politique de l’empire romain disposant d’une fortune considérable, il n’a jamais prêché l’amour de ses ennemis.
                  Pour lui et pour les romains, le non-romains étaient des barbares, des peuples méprisables.
                  Voici par exemple comment Sénèque parlait du peuple Corse, pendant son exil sur l’île :
                  « Se venger est la première loi des Corses, la seconde, vivre de rapines, la troisième, mentir, et la quatrième, nier les Dieux. »

                  -------------------------
                  « Il suffit aussi de lire les sermons du Bouddha où l’on trouve la même chose. »

                  Bouddha n’a rien à voir avec Jésus Christ, c’est un suppôt des sectes sataniques, voulant remplacer Dieu par l’homme, en prêchant un mysticisme qui l’amènerait à maîtriser et contrôler l’Univers par la méditation en devenant Dieu.
                  Avant la venue du Christ, le monde est soumis à Lucifer par l’instauration de doctrines idolâtres, comme le bouddhisme, le tantrisme, le lamaïsme.
                  Dans le livre de référence de la doctrine bouddhiste, le « kalachakra Tantra » (La Roue du Temps), pour atteindre cet état de plénitude absolue, il est par exemple écrit :
                  « La consommation de matière fécales et d’urine, de sperme et de sang menstruel, mélangés à la chair humaine, prolonge la vie. Ce sont les cinq ingrédients qui entrent dans la composition des pilules de nectar ».

                  Donc, on valorise le cannibalisme, on conseille de manger de la merde, de boire du sperme et de la pisse.
                  On y recommande aussi de manger du chien.


                • Gollum Gollum 9 décembre 12:09

                  @Jonas

                  Sénèque était un homme politique de l’empire romain disposant d’une fortune considérable, il n’a jamais prêché l’amour de ses ennemis.

                  Effectivement il était très riche. Et il a bien écrit qu’il fallait aimer ses ennemis. Je l’ai lu il y a quelques mois. Malheureusement je n’ai pas su retrouver où, vu que j’ai chez moi pas mal de textes de Sénèque mais j’avais été frappé à l’époque par cette proclamation, je me suis même demandé s’il avait pu être influencé par le christianisme d’où ma recherche de son année de naissance. Or Sénèque est mort en 65 de notre ère. Difficile d’y voir une influence chrétienne donc.

                  Voici par exemple comment Sénèque parlait du peuple Corse, pendant son exil sur l’île :

                  Oui et alors ? Il ne dit pas qu’il est d’accord avec les Corses donc je ne comprends guère... smiley La vendetta corse était bien une réalité jusqu’à tout récemment non ?

                  Bouddha n’a rien à voir avec Jésus Christ, c’est un suppôt des sectes sataniques, voulant remplacer Dieu par l’homme, en prêchant un mysticisme qui l’amènerait à maîtriser et contrôler l’Univers par la méditation en devenant Dieu.

                  N’importe quoi. D’abord le concept Dieu n’existe pas dans le Bouddhisme. Ensuite il ne s’agit pas de contrôler quoique ce soit mais bien l’inverse, de dissoudre l’ego.

                  Avant la venue du Christ, le monde est soumis à Lucifer par l’instauration de doctrines idolâtres,

                  Mais bien sûr... La traditionnelle vision manichéenne infecte de tout adepte chrétien qui voit des démons partout... et le Bien uniquement dans son Église cela va de soi.
                  Risible et pitoyable.

                  On se demande dans ce cas comment l’Église a pu s’intéresser à Platon.

                  le « kalachakra Tantra »  

                  Je ne connaissais pas. J’ai donc fait des recherches et je n’ai pu confirmer le lien du bouquin donné. J’ai tendance à être méfiant car beaucoup de versions altérées circulent, versions altérées par des esprits malveillants. Le bouquin est en vente sur Amazon. J’ai essayé de voir dans les commentaires si il y avait quoique ce soit là-dessus, je n’ai rien trouvé. Je suis donc dans l’expectative. Car votre photocopie provient d’un site très anti-bouddhiste intitulé bouddhanar-1.blogspot.com d’où provient cette copie d’écran. On ne sait pas de quel ouvrage cela provient d’autre part..

                  De toute façon le Bouddhisme tibétain n’est pas le Bouddhisme majoritaire. D’autre part le Bouddhisme n’a jamais donné lieu (ou alors de façon minoritaire peut-être) à des persécutions anti-hérétiques, et des bûchers, comme en Occident.

                  Enfin il suffit de voir comme au Japon, pays bouddhiste, on peut laisser ses affaires dans la rue sans que celles-ci soient volés par quelqu’un, alors qu’ici on ne peut pas en dire autant.. 

                  Donc, on valorise le cannibalisme, on conseille de manger de la merde, de boire du sperme et de la pisse.

                  Marguerite-Marie Alacoque, la voyante du Sacré-Cœur de Paray-le-monial, se précipitait pour lécher les plaies purulentes des malades et d’ingérer leurs excréments... et ce, à des fins de mortification. Bon le motif est déjà plus noble que cette magie de bas étage que vous nous avez révélé mais elle aussi bouffait de la merde.

                  Et je suis prêt à parier qu’elle n’a pas dû être la seule.


                • Arthur Gohin 9 décembre 12:44

                  @Gollum
                    Effectivement « Dieu en colère » est une absurdité. Je n’ai pas voulu m’attarder dessus en disant maladresse car l’apôtre Jean a écrit de bien meilleurs textes sur lesquels il vaut mieux fixer son attention.
                   Tout homme a ses erreurs, et ses bonnes inspirations, d’où il vient que je suis très syncrétiste comme vous dites, et ne risque pas de vous reprocher de l’être. Par contre Dieu, qui est vivant et non pas dans un texte, est pour moi la référence finale pour toute chose.

                   Je n’ai pas de mépris pour le principe des fois chrétiennes, cependant un comportement répréhensible prouve bien que la foi du coupable est erronnée d’une façon ou d’une autre. Eventuellement qu’il ne croit pas vraiment à ce qu’il dit. 

                   Pour moi l’amour est le sentiment unique de l’homme accompli. Pour vous ce n’est qu’une partie, très bien, nous n’avons certes pas à imposer notre foi. 
                   L’amour est la conséquence de l’adhésion à l’essence même des choses. Oui puisque pour moi l’essence même des choses est l’amour de Dieu. Et cette adhésion est certes une transformation profonde de l’être. Que certains ne veulent pas de cette essence là, qu’ils en veuillent une autre, cela défigure la vie mais ne change pas l’essence divine des choses.

                   Personnellement je n’ai pas toujours adhéré , mais j’ai eu une invitation d’en haut. Reconnaître son erreur fondamentale, ou bien se reconnaître coupable, cela ne m’est pas très différent. Je ne suis pas un animal irresponsable. 


                • Jonas 9 décembre 13:31

                  @Gollum « Oui et alors ? Il ne dit pas qu’il est d’accord avec les Corses donc je ne comprends guère...  La vendetta corse était bien une réalité jusqu’à tout récemment non ? »

                  Sénèque ne parle pas de vendetta corse, il assimile TOUT le peuple corse à des menteurs et des voleurs.
                  Vous pensez comme Sénèque, pour vous les Corses sont des menteurs et des voleurs ?

                  ---------------
                  « N’importe quoi. D’abord le concept Dieu n’existe pas dans le Bouddhisme. »

                  C’est tout le problème. Sans crainte de Dieu, toutes les dérives et les perversions sont permises, puisque l’homme n’a plus personne pour refréner ses péchés.

                  ------------------
                  "D’autre part le Bouddhisme n’a jamais donné lieu (ou alors de façon minoritaire peut-être) à des persécutions anti-hérétiques, et des bûchers, comme en Occident.

                  Le bouddhisme est une doctrine satanique tout ce qu’il y a de plus classique, avec perversion sexuelle, pédophilie, sacrifices humains pour fabriquer les fameuses pilules de nectar censées assurer à l’homme l’harmonie avec le reste de l’Univers comme préconisé par Bouddha.
                  Au musée Guimet en 2002-2003 étaient exposées les visions du Vème dalaï-lama du « Manuscrit d’or » comprenant des représentations de têtes d’enfants coupées, de graisse humaine fondue, de coeurs d’enfants issus « d’unions incestueuses ».
                  Des sacrifices humains d’enfants étaient encore pratiqués par les bouddhistes jusqu’au début du XXème siècle, comme en témoigne par exemple Sir Charles Alfred Bell.
                  http://rustyjames.canalblog.com/archives/2016/07/16/34089857.html

                  --------------------------
                  "Marguerite-Marie Alacoque, la voyante du Sacré-Cœur de Paray-le-monial, se précipitait pour lécher les plaies purulentes des malades et d’ingérer leurs excréments... et ce, à des fins de mortification.« 

                  Nul par Jésus Christ n’a demandé aux Chrétiens de manger des excréments.
                  Contrairement à Bouddha, qui recommendait à ses disciples de manger des excréments pour se mettre en diapason avec l’Univers.

                  ------------
                   »Enfin il suffit de voir comme au Japon, pays bouddhiste, on peut laisser ses affaires dans la rue sans que celles-ci soient volés par quelqu’un, alors qu’ici on ne peut pas en dire autant.. "

                  Ça dépend où vous habitez.
                  Dans un village français, personne ne viendra vous dérober quoi que se soit.
                  Dans une banlieue islamisée, c’est sûr qu’il ne vaut mieux pas laisser traîner ses affaires.


                • Gollum Gollum 9 décembre 14:09

                  @Jonas

                  Sur Sénèque : non il parle de façon globale et sans doute qu’il pensait qu’une minorité pouvait être autrement.. 

                  D’autre part il fait comme vous qui avez la même idée négative sur tous les musulmans, tous les bouddhistes, j’en passe et des meilleurs. smiley

                  Sur le bouddhisme : vous vous cantonnez au bouddhisme tibétain. Bouddhisme ultra-minoritaire et fortement influencé par les religions d’avant, le Bön par exemple.

                  Nul par Jésus Christ n’a demandé aux Chrétiens de manger des excréments.

                  Il n’empêche que Marguerite-Marie Alacoque a été canonisée en 1920.

                  Contrairement à Bouddha, qui recommendait à ses disciples de manger des excréments pour se mettre en diapason avec l’Univers.

                  Non. Cela se trouve uniquement dans le texte que vous avez cité. Et encore, je ne suis pas sûr qu’il n’y ait pas une manipulation malveillante derrière cela.

                  Dans les écritures du Mahayana comme du Hinayana il n’y a rien de tel.

                  Dans un village français, personne ne viendra vous dérober quoi que se soit.

                  Dans vos rêves oui.

                  Dans une banlieue islamisée, c’est sûr qu’il ne vaut mieux pas laisser traîner ses affaires.

                  Donc TOUS les musulmans sont des voleurs. Vous êtes un disciple de Sénèque. smiley


                • Gollum Gollum 9 décembre 14:11

                  @Jonas

                  C’est tout le problème. Sans crainte de Dieu, toutes les dérives et les perversions sont permises, puisque l’homme n’a plus personne pour refréner ses péchés.

                  Vous ne fonctionnez qu’à la schlague si je comprends bien hein ? smiley

                  Et vous en déduisez que les autres ne sont pas capables de faire autrement...


                • Gollum Gollum 9 décembre 14:15

                  @Arthur Gohin

                  car l’apôtre Jean a écrit de bien meilleurs textes sur lesquels il vaut mieux fixer son attention.

                  Je n’en doute pas. Le problème est qu’il faut savoir regarder les deux en face. Et ça la fout mal car il a été déclaré saint (donc avec une certaine autorité) et pire que tout, disciple préféré du Christ. Donc ça fait désordre quand même...


                • Arthur Gohin 9 décembre 16:13

                  @Gollum
                    Il faut surtout savoir ne pas perdre son temps avec des passages assez nuls du nouveau testament. Il m’est égal que Jean ait été canonisé, que le nouveau testament ait été déclaré inspiré de Dieu de a à z. Ce n’est pas mon affaire, et ni la vôtre à mon avis. 

                   J’ai beaucoup lu la bible, mais cela me suffit, et, un peu comme vous dites, il y a bien d’autres personnes dans l’histoire et dans le présent qui valent la peine d’être lues ou écoutées. 
                   Le mot syncrétisme est trop savant, il suffit de dire à l’écoute de chacun.


                • Jonas 9 décembre 23:11

                  @Gollum « non il (Sénèque) parle de façon globale et sans doute qu’il pensait qu’une minorité pouvait être autrement.. »

                  Ce n’est pas ce qu’il dit dans le texte.

                  ---------------------------
                  « D’autre part il fait comme vous qui avez la même idée négative sur tous les musulmans, tous les bouddhistes, j’en passe et des meilleurs. »

                  Il s’agit là de doctrines perverses et dangereuses.
                  Tout pratiquant de ces doctrines représente effectivement une menace potentielle, surtout s’il si sa communauté devient majoritaire.

                  « Quant au voleur et à la voleuse, à tous deux coupez la main, en récompense de ce qu’ils se sont acquis, en punition de la part d’Allah. Et Allah est Puissant, Sage. »
                  Le Coran 5:38

                  « La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah - si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition. »
                  Le Coran 24:2

                  « Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »
                  Le Coran 4:34

                  Vous cautionnez ça ?

                  ------------------------—
                  « Non. Cela se trouve uniquement dans le texte que vous avez cité. »

                  La « Roue du Temps » (Kalachakra) est un livre référence pour tout bouddhiste qui se respecte.

                  ---------------------------
                  « Donc TOUS les musulmans sont des voleurs. Vous êtes un disciple de Sénèque.

                  Je n’ai jamais écrit que tous les musulmans étaient des voleurs. Mais la doctrine islamique considère le Prophète Mohamed comme le »beau modèle« , guide tous les musulmans qu’il faut imiter. Or le Prophète Mohamed était un chef de guerre, un jihadiste qui a mené plus d’une vingtaine de batailles sous son commandement direct pour amasser son butin, (commettant pillages, viols, meurtres crapuleux (lire la Sunnah, des appels à la haine absolument abjects), réduction de populations en esclavage pour imposer l’Islam, et a même ordonné l’exécution de la tribu des Banû Qurayza (après la bataille des Coalisés), entre 600 à 900 juifs par décapitation car refusant de se soumettre.
                  Lire par exemple toute la Sourate VIII du Coran  »le butin"(al-Anfal), où le prophète Mohamed explique quand il faut attaquer, quand il faut défendre, comment partager le butin et les otages, etc...

                  Donc, pour les musulmans, le vol est une recommandation contre les mécréants.


                • Jonas 9 décembre 23:38

                  @Gollum « Vous ne fonctionnez qu’à la schlague si je comprends bien hein ? »

                  Quand l’homme se croit tout puissant et ne craint plus Dieu, il construit inexorablement la Tour de Babel qui conduit au Chaos.
                  La victoire de Lucifer sur Terre.
                  C’est ce qui se passe actuellement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès