• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France : a du pétrole et des idées

La France : a du pétrole et des idées

Bah oui, en France encore plus que des idées, on a du bon pétrole à foison… C’est pour cela que nous pouvons nous permettre une telle gabegie de dépenses inutiles telles les ronds-points, les parterres de fleur au milieux de nul part, les bordures de trottoir le long des champs, et bien d’autres « ornements » qui égayent nos routes. C’est à croire que lorsque l’on traverse la France, ainsi que l’Arabie saoudite qui construit des autoroutes se terminant dans le désert, chez nous, nous pouvons nous permettre ces dépenses somptuaires de bon argent qui dort à chaque carrefour giratoire.

Vue du ciel, la France ressemble à un immense champ de taupinières. Des ronds-points qui renvoient vers d’autres ronds-points proches, après un passage obligé sur une série de ralentisseurs. Campagne, rase-campagne, banlieue, ville, village, centres commerciaux… Aucun endroit n’échappe à la folie des giratoires. En France, c’est une idée fixe. Rares sont les conducteurs qui ne se sont pas demandé pourquoi on avait planté un de ces trucs en pleine cambrousse. Et si cette motte de ciment ne servait d’abord qu’à enrichir l’entreprise de BTP locale ?

Pas moins de 40.000 de ces tournicotons nous font tourner la tête. Chaque un coute en moyenne entre 300.000 et 800.000 euros… Faites le calcul ! Je l’ai fait ! à une moyenne basse de 400.000 = 16 milliards dorment à jamais. Je vous réaffirme donc qu’à la vue d’une telle dépense, notre pays doit certainement posséder des puits de pétrole, des gisements de gaz, pour assumer de tels capitaux sommeillant.

N’est pas inclus, la décoration par des « œuvres d’art » d’artistes locaux, en cour ; et surtout l’entretien par les employés municipaux. Combien de fois lorsque vous arrivez à un de ces tourniquets, vous entrapercevez 3 ou quatre jardiniers s’activant, pas trop violemment (ya pas l’feu) sur des parterres de fleurs, des plantes, aidés il est vrai pas un outillage ad hoc amené par camionnette. Ces scénettes se répètent à l’infini en notre beau pays, et aucun n’y trouve à redire.

Quand le BTP va, tout, mais alors tout va… à vaulot !

Titre de Chalenge : « Veolia, Vinci, Bouygues, Eiffage... Le réveil des juges contre la corruption en France (réveil seulement en 2018 !!!) - La France est nulle en matière de lutte anti-corruption ? L'OCDE et l'ONG Transparency s'en plaignent chaque année »[1] etc… « La France est régulièrement épinglée comme la mauvaise élève européenne en matière de lutte anti-corruption. Classée au 26ème rang mondial par l'ONG Transparency pour son niveau de corruption, au même rang que l'Estonie. Alina Mungiu-Pippidi, professeure en études démocratiques à Berlin dans une chronique du Monde lâche :[2] " 50% des entreprises tricolores s'y plaignent de l'importance du favoritisme familial dans le secteur public, 42% jugeant " courants " les cas d'évasion fiscale et de fraude à la TVA, et 37% considérant qu'accorder des faveurs aux sociétés en échange de contributions aux campagnes électorales est fréquent ".

Afin d’illustrer en quelle haute opinion nous tiennent nos partenaires : Je me souviens lors d’une émission en duplex entre des journalistes français invités par la Chabot et un député européen suédois, lorsque celui-ci déclara tout de go que « de toute manière la France est une république bananière  », aucun des invités de l’émission ne releva, ne commenta, à croire que c’est un fait acquis dans les instances Européennes… 

La corruption passe par les rond points : Comme tous devis proposé - c’est à dire à plus ou moins 15%... C’est toujours à +, et donc ? Mais où ce « reliquat » va-t-il ? Au mieux dans les caisses du parti politique du maire en place, et au pire dans ses poches ou celles de ses familiers. Sans compter le clientélisme, avec le recrutement d’agents municipaux, supporteurs éternellement reconnaissant de l’édile, ainsi que les « artistes » sculpteurs, designers, vendeurs de perlimpinpin, les horticulteurs, les vendeurs de plantes, outils ; bref, toute une cohorte de redevables qui commercent qui permettent à ce que des maires corrompus jusqu’à l’os (voir la condamnation récente du maire d’Avignon) soient aux manettes durant des lustres… Balkany, suivez mon panache rond-point blanc !

A titre d’exemple de gabegie : J’habite une tite commune

De bord de mer.

En m’baladant à vélo, j’ai contourné pas moins de 6 ronds points aménagés, fleuris en l’espace de 2 km. Mais, ce qui m’a le plus interpelé, ce sont ces parterres de fleur, bien entretenus qui sont là pour égayer la vue des vaches, ou celle des mouettes. Voir photo plus haut. Remarquez aussi les bordures et tout cet agencement… Une vraie petite fortune repose là, et continue de couter un bras à la collectivité en entretien ; mais c’est tellement entré dans les mœurs, que si vous faites la remarque à un élu, il vous prendra pour un original ou un black block. 

Nous sommes depuis toujours dans la culture de l’apparence, l’être et le paraître ; alors nos villages doivent être rutilants, proprets, sentir le bon ; quant aux pauvres, aux vieux, aux écoles (lorsqu’il en reste une), aux monuments historique, aux dispensaires, la poste, les services publics et j’en passe ? — Comme ça ne se voit pas, alors… Cachez donc cette misère sous des parterres fleuris et des ronds points-point-point !

Comme « ils » ne savent plus en coller de ces circulaires, qui enlaidissent le paysage, accompagnés de leur frères les ralentisseurs, « ils » n’ont rien trouvés de mieux que de créer les « doubles ronds points giratoires »…Allez à Nantes, et vous verrez, c’est un gymkhana. « Avant les années 90, il n'en existait quasiment pas à Nantes », sourit Gweltas Morice, responsable du service presse au conseil général de Loire-Atlantique. Aujourd'hui, on en trouve à tous les coins de rue. Ou presque. La Loire-Atlantique en compte 900 ; à lui seul, le Pays de Retz en totalise 118. »[3] Waouh ! Ca tournicote, d’autant que pour le business c’est une mine d’or… Renouvelée. On casse tout du rond point simple, puis on construit un double à la place, bingo BTP mi amor !!! Suis certain « qu’ils » vont appliquer la recette sur tout le pays, et alors bonjour les bouchons causés par les travaux. Et fait ca ne changera rien. Vous avez certainement remarqué et subit les embouteillages en ras de campagne au milieu des champs… Rond point oblige.

Récemment je me suis rendu en voiture en Italie. Un paradis sur route. Très très peu de ronds points, ainsi que des ralentisseurs (au plus, 5 cm de haut). Chez nous, un vrai stress de prendre l’auto : accélérer-ralentir-tourner autour de ces trucs-re accélérer-ralentir-passer un ralentisseur de 15 cm de haut-re accélérer-re ralentir…Pas étonnant que sans raison apparente tout le monde se sente stressé. Mais, comme « ils » l’avancent, c’est pour notre sécurité…En Italie, pourtant le nombre de morts par millions de km parcourus est inférieur à chez nous ; cherchez l’erreur ? Trouvez la peur ! (du gendarme planqué avec son radar pour vous allumer).

France : du rond de cuir au rond point ya qu'un pas...Giratoire mon colonel !

Pour conclure, citons ce grand économiste que fut feu maitre Sergio Gainsbar :

- J'fais des points des p'tits points encore des ronds-points

- Des ronds-points, des ronds-points, toujours des points-points 

- Des ronds-points d’seconde classe

- Des ronds-points d'première classe.

- J'fais des trous des p'tits trous encore des p'tits trous,

- Des p'tits trous des p'tits trous toujours des p'tits trous

… et ca coute un bras !

Georges Zeter/mai 2018



Moyenne des avis sur cet article :  3.58/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • sweach 18 mai 13:42

    Vous n’aimez pas les ronds points, c’est votre opinion, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.


    Personnellement j’adore les ronds point car ils remplacent un carrefour et un carrefour est considérablement plus dangereux et moins fluide pour le trafic.

    Pour moi en premier lieu le rond point est un gage de sécurité, car un mec qui roule n’importe comment aura un accident tout seul dans un rond point, alors que dans un carrefour il embarquera quelqu’un d’autres. Le choc frontal est presque impossible dans un rond point.

    Vous parlez du coût, mais je ne suis pas convaincu qu’un carrefour nécessitant des feux et de l’entretient reviennent beaucoup moins chère.

    *ces parterres de fleur, bien entretenus qui sont là pour égayer la vue des vaches*
    Que vous le vouliez ou non, la France est un pays touristique, l’embellissement fait partie des prérogative des mairies, une tache alloué aux employés municipaux et les coûts annuel reste relativement faible par rapport à de nombreux autres postes de dépense.
    Le retour sur investissement grâce au tourisme est nettement supérieur au coût.
    Si votre politique local ne vous convient pas il suffie de voter différemment.

    La corruption ou les magouilles doivent évidemment être dénoncé, mais ça ne doit pas remettre en question l’utilité des ronds point.

    Si vous voulez un truc corrompu et qui ne sert à rien penchez vous sur les éoliens ^^

    • velosolex velosolex 19 mai 10:43

      @sweach
      La première fois que j’ai vu un rond point, c’était au pays de galles, en 84, et j’ai trouvé ça très bien.

       Le problème ne vient pas, comme le montre l’auteur, de l’existence de ceux ci, mais de leur inflation....

      La France est en effet championne du monde haut la main en ce domaine, ainsi d’ailleurs que par le nombre de supermarchés, alors que les marges de distributeurs restent, eux, élevés, par rapport à la concurrence. Les frontaliers vont faire leurs courses de l’autre coté.....
       La sécurité que vous mettez en avant est un élément de langage redondant dans la bouche des élus ( n’en serait vous pas un par hasard ?...) pour faire passer des intérêts qui menace notre liberté, et leurs intérêts, liés à ceux du BTP..

      .Le scandale de ces ronds points ne menant parfois nul part ou tentant d’encourager par leur répétition les conducteurs à prendre l’autoroute, comme entre Lyon et Grenoble par exemple, montre l’évidence d’un scandale étouffé par la presse, elle même aux ordres de quelques grands groupes pour son ensemble. Tout se tient, et on en en attrape le tournis !

    • George L. ZETER George L. ZETER 19 mai 12:55

      @velosolex
      cher solex... je ne suis pas un élu, par conre je suis enseignant... peut etre devrais je vous donner des cours de comprehension écrite...
      ’Le problème ne vient pas, comme le montre l’auteur, de l’existence de ceux ci, mais de leur inflation....« 

      c’est justement de cela dont je parles, de l’inflation, des couts...

       »La sécurité que vous mettez en avant est un élément de langage redondant dans la bouche des élus ( n’en serait vous pas un par hasard ?...) pour faire passer des intérêts qui menace notre liberté, et leurs intérêts, liés à ceux du BTP.."

      encore, c’est ce que je dénonce... l’excuse sécurité !

      parfois on se sent bien seul sur agora, suite à certains commentaires ; bref, passez un bon weekend... de lecture !




    • Doume65 19 mai 21:29

      @velosolex

      « alors que les marges de distributeurs restent, eux, élevés, par rapport à la concurrence. Les frontaliers vont faire leurs courses de l’autre coté..... »
      Si les prix de certains produits sont moins chers dans certains pays environnants, c’est bien plus une question de fiscalité et de salaires que de marge des distributeurs.

    • velosolex velosolex 20 mai 00:06

      @George L. ZETER
      Cher auteur.

      J’ai apprécié votre article, mais pour le cours de compréhension écrite, il y a une erreur de sortie au rond point....L’avez vous remarqué, mais je ne m’adressais pas à vous, mais au dénommé « sweach », qui se trouvait fort aise de tourner en ce manège....Vous n’aviez donc pas à prendre cette charge pour vous, ni la suspicion associée d’être un élu...
      J’avais donc fort bien compris votre message, et sans faire redondance, et un tour supplémentaire de rond point, je me permettais de bien signaler à votre interlocuteur, que le problème ne venait pas du rond point en lui même, mais de son inadéquation, et de leur nombre, comme vous le signaliez !
      Vous êtes cycliste, ai je cru comprendre, moi aussi ! 
      Aussi je me permet d’ajouter que le rond point ressemble à une exercice mortel pour la pratique vélocipédique : Le vélo n’est absolument pas adapté au rond point. Et il faut noter que si un automobiliste risque juste quelques tôles froissées, le cycliste, lui, joue sa vie, dans ce cirque, comme un gladiateur d’un autre temps l’a jouait dans l’arène romaine !
      Impossible pour lui de se rabattre vers l’intérieur, s’il veut se mettre en règle avec le code de la route, à moins d’être suicidaire. 
      Lui reste donc l’obligation de rester sur la courbe extérieure, au risque aussi de couper la route aux voitures qui veulent sortir. Un choix cornélien, un louvoiement entre la loi, et les codes de survie empiriques, que l’on peut affronter qu’avec de solides mollets, et un regard vers l’arrière, à la merci de ceux qui klaxonnent, et risquent de vous envoyer en l’air, et pourquoi pas le corps accroché aux œuvres d’art douteuses plantés au milieu !
       Ce qui ferait là ce qu’on appelle « une performance artistique », rappelant les gibets moyenâgeux !
      Les cyclistes, pour rappel sont les usagers qui proportionnellement ont vu leur nombre augmenté le plus. Le rond point semble bien un raccourci vers la mort. 
      Bon week end à vous aussi, et évitez les ronds points. Pour ma part j’ai déménagé maintenant de la ville. 

    • zygzornifle zygzornifle 18 mai 14:28

      et des migrants .....


      • zygzornifle zygzornifle 18 mai 14:29

        il est vrai qu’on a eut les avions renifleurs pour le pétrole , d’ailleurs il y en a encore un en service , il est utilisé par Macron qui l’a fait modifier pour renifler le pognon des pauvres ....


        • bob14 bob14 18 mai 14:48

          36.000 communes...toutes endettées.. !


          • jymb 18 mai 15:10

            Article tout à fait véridique


            Rouler en Italie est un plaisir, en France c’est un abominable calvaire, exaspérant, stressant.

            Vous oubliez la pire des folies : les ronds points précédés de casses-voitures

            Ou bien encore le casse voiture installé juste aprés un feux rouge lui même agrémenté d’un radar de feux rouge ( véridique !) Le choix se fait entre flash et train avant détruit 

            Les malfaisants qui nous assénent ces délires devront le jour venu être condamnées...tiens par exemple condamnés à réparer les routes vandalisées par leurs agissements.
            au moins ils seront fier d’oeuvrer...pour la sécurité routière, enfin !

            • cevennevive cevennevive 18 mai 16:01

              Bonjour George,


              Il y a un rond point que je trouve plus vicieux encore : c’est celui de Caremeau à Nimes. Immense rond point avec plusieurs ramifications et des feux tricolores, qui quelquefois marchent, quelquefois clignotent. Aux heures de pointes, concerts de klaxons, jurons et sueurs froides...

              Quant aux « casse voitures » à quoi servent-ils sinon à nous angoisser ? Les voitures freinent brusquement, même à 40 à l’heure, et c’est très dangereux.

              Bah ! Nous sommes des automobilistes, donc nous devons obéir et payer...



              • Rinbeau Rinbeau 18 mai 17:37

                Et dire qu’il fut un temps où l’on prenait sa voiture pour se balader !


                • Attilax Attilax 18 mai 19:52

                  Il y a des droits d’auteur sur les ronds points. Partage entre le maire et l’architecte. Cherchez pas plus loin.


                  • Esprit Critique 19 mai 01:06

                    C’est curieux les écolos ignorent les ralentisseurs. pourtant :Le freinage et l’accélération a chaque ralentisseurs génèrent des tonnes de CO2. Le Freinage en particulier produit des particules fines. Et tout le monde semble heureux. Il serait pourtant facile de calculer le tonnage de ces productions néfastes. Mais ce serait mal vu.


                    • troletbuse troletbuse 19 mai 08:48

                      Effectivement, les ralentisseurs qui ne respectent aucune norme (mais que fait la commission européenne ? Elle s’occupe de l’eau de nos chiottes et des dimensions du bidet comme quoi ils savent s’occuper de la merde) amènent régulièrement votre véhicule au garage pour les rotules ou biellettes de direction-parfois le carter d’huile- Ils doublent votre consommation. Bonjour la pollution . En revanche, pour les piétons qui ont des passages cloutés juste à la sortie des rond-ponts, pas d’argent pour faire une passerelle ou un passage souterrain.


                      • troletbuse troletbuse 19 mai 08:54

                        @troletbuse
                        Pour les rond-points, C’est pas mal. On peut faire 3 fois le tour si on ne connaît pas la route, retourner si on s’est trompé. En revanche, les petits rond-points à une voix sont ridicules. L’avantage en cas de froissement de tôle est que les assurances font 50-50 % de responsabilité quelque soit le le responsable.


                      • Eric F Eric F 21 mai 10:43
                        Je suis totalement d’accord avec le contenu de l’article (dont le titre est trop sibyllin) : la prolifération de ronds points bien au delà des endroits où ils seraient justifiés est une de ces gabegies dont notre pays est parfois coutumier.
                        Il y a plusieurs aspects :
                        -Le principe appliqué depuis une vingtaine d’années selon lequel il ne faut plus « fluidifier » le trafic routier, mais au contraire l’entraver au maximum (entendons nous bien, je parle là des ronds points superflus, pas de ceux qui sont réellement nécessaires) . C’est ce principe qui préside aussi aux ralentisseurs, chicanes, et autres goulots d’étranglement parfois accidentogènes notamment pour les cyclistes comme cela a été mentionné dans le débat
                        -Le budget voirie est accaparé par la mise en place de ces obstacles plutôt que l’entretien des routes
                        -L’entretien des massifs de fleurs et autres aménagements décoratifs sur les ronds points et bordures d’avenue a conduit à augmenter les effectifs pléthoriques des collectivités locales
                        -Comme ont signalé plusieurs intervenants tous ces obstacles augmentent notablement la consommation, et abiment les véhicules ...alors que le contrôle technique est très sérieusement alourdi : usure dissymétrique des pneus et amortisseurs (flagrant sur les voitures urbaines) , carters faussés avec suintement d’huile, etc.

                        ...en attendant le coût de mettre des panneaux « 80 » sur toutes nos routes, reprogrammer les radars, réimprimer les codes de la route, les formulaires, etc. On va se traîner sur les routes ...si encore on pouvait prendre le train !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès