• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France à la croisée des chemins

La France à la croisée des chemins

 

L’Etat devrait assurer la protection et la prospérité d’une classe moyenne qui n’a cessé de s’étendre depuis 1936 et le Front Populaire, puis 1945 et le CNR. L’Etat est le moyen qui permet à l’intérêt général de primer sur les intérêts particuliers, y compris dans le domaine de la justice, de l’économie, de l’environnement, etc. Il n’est donc pas surprenant qu’il se heurte frontalement à certains intérêts particuliers qui souhaitent sa disparition.

JPEG

Pour bien comprendre le contexte dans lequel se trouvent aujourd’hui les français, il convient de ne pas lui chercher une cause unique tel que l’incurie du gouvernement, la rapacité des multinationales, le complot de big pharma, etc. mais d’aborder cette situation sous divers angles. Si le problème a indéniablement une dimension conjoncturelle, que certains pourraient qualifier d’opportuniste, avec la crise du COVID, ses racines sont avant tout structurelles et historiques. Résoudre la crise actuelle dans une approche purement médicale crée le risque d’une disparition pure et simple de la France en tant qu’Etat, ce qui pourrait satisfaire certaines élites, mais se ferait au détriment du plus grand nombre.

La France, Etat-Nation, n’a pas que des amis, y compris parmi ces citoyens, d’ailleurs, se considèrent-ils tous comme des citoyens ? Certains, très riches, n’ont que faire de cette solidarité qui leur coûte, de cet Etat de droit qui limite leur pouvoir, en particulier d’asservissement, de cette justice qui les traite comme le commun des mortels, de ces taxes qui menacent leur patrimoine et rabotent leurs héritages, etc. Ils partagent leur aversion pour les taxes et le droit avec les « gros groupes privés monopolistiques internationaux, issus de la dérégulation et de la privatisation entamée par nos dirigeants dans les années 1970/80 » [1]. L’Etat est donc l’ennemi à abattre pour l’aristocratie statofinancière et la bourgeoisie rentière française, largement européanisée pour des raisons d’optimisation fiscale.

Le mobile du crime étant établi, il reste à en trouver les modalités. Depuis mon poste d’observation, j’en entrevois trois : l’infiltration, la corruption et la persuasion.

Infiltration. N’est-il pas surprenant de constater que les grandes familles bourgeoises françaises dépêchent leurs meilleurs rejetons à ENA, cœur de l’Etat, alors qu’elles ne tarissent pas de fiel pour cet Etat spoliateur de leurs biens et de leur toute puissance ? Quel peut bien être l’intérêt pour ces familles d’avoir un fils à Bercy, dans un cabinet ministériel, ou dans un ministère ? Se poser la question revient à y répondre.

Corruption. Mais l’ENA n’est pas un concours facile et si science-po Paris ne ménage pas ses efforts pour y préparer les rejetons de bonne famille, tous ne franchiront pas la barre de l’admission. Reste alors la corruption, l’achat sur étagère d’un fonctionnaire d’extraction populaire servile et intéressé. Le candidat idéal est un ambitieux avide de promotion sociale qui en échange d’une augmentation substantielle de son patrimoine, via divers procédés dont le pantouflage, saura trahir l’intérêt général, qui fut le sien, pour défendre les intérêts de la main qui le nourrit. L’Enarque des villes contre l’Enarque des champs, le premier par conviction, le second par intérêt. Il en existe sans doute aussi qui le font par stupidité[2].

Persuasion. Mais cette infiltration du cœur décisionnel de l’Etat par des éléments défendant des intérêts particuliers fonctionne mieux si d’une part le regard des français en est détourné et d’autre part si les français en arrivent à penser que cet Etat, censé défendre leurs intérêts, est en réalité la source de tous leurs problèmes. Et les médias, détenus en France par une poignée de milliardaires, ne ménagent pas leurs efforts pour atteindre cet objectif. Ils sont d’ailleurs épaulés dans leur tâche par un exécutif qui semble animé par une volonté de prendre des décisions toutes plus absurdes les unes que les autres, et qui font davantage sens si l’on accepte l’idée que cet exécutif travaille activement pour discréditer, voire détruire, l’Etat. Le législatif, qui aurait pu freiner ce travail de sape, relaie activement cette action de discrédit, au point que les journaux allemands nomment désormais la France l’Absurdistan, ça ne s’invente pas. Mais pour revenir aux médias, beaucoup ont souri lorsque le groupe Rothschild avait acquis le journal d'inspiration communiste libération. Ils ont sans doute compris ses motivations plus tard, en contemplant une cartographie des propriétaires de médias en France. La narration de l’actualité, cette narration qui façonne les perceptions, est totalement entre les mains d’intérêts particuliers. Et ces médias martèlent en permanence l’idée que l’Etat impotent, avec ses dépenses publiques qui atteignent 50% du PIB, rendez-vous compte ! (ils ne disent évidemment pas que les dépenses privées représentent 200% du PIB) est la cause de tous les problèmes des français, tout en détournant leurs yeux de l’action conduite dans les administrations par certains hauts fonctionnaires fidèles à des intérêts particuliers (privatisations, fusions, partenariats public-privés, législation favorables à certains intérêts, renvois d'ascenseurs, etc).

On pourrait poursuivre en passant en revue la justice, les programmes scolaires, etc. mais outre le fait que cela serait extrêmement fastidieux, chacun est en mesure d’effectuer ce travail lui-même dès lors qu’il a compris cette approche. La compréhension de la situation actuelle exige d’intégrer l’idée que le cœur décisionnel de l’Etat pourrait agir contre l’intérêt général. Les réseaux sociaux regorgent d’interventions qui dénoncent l’incompétence des élites ; il ne s’agit très probablement pas d’incompétence mais plutôt de choix délibérés, qui satisfont des intérêts particuliers.

Dans ce contexte d’extrême fragilité, les autres ennemis de l’Etat, extérieurs ceux-là, ont bien compris qu’ils pouvaient exploiter la situation à leur profit. De grandes entreprises technologiques françaises, qu’il s’agisse d’Alstom, de Technip, d’Alcatel, etc. en ont déjà fait les frais. Elles ont fait l’objet d’attaques coordonnées extrêmement sophistiquées, s’appuyant sur tous les ressorts précédemment décrits et renforcées par les instruments de puissance des Etats ou groupes qui les portent. L’instrumentalisation du droit et du secteur de la justice américain pour l'exploitation des faiblesses structurelles du secteur économique français dans prédation d’Alsthom par GE est un cas d’école en la matière et il n’est pas le seul. La vente forcée de remèdes miracles dans le cadre de la crise COVID - même si cela avait commencé bien avant- n’est qu’une autre facette de cette réalité.

D’autres groupes, historiquement opposés à l’idée même d’Etat tirent parti de cette situation. Les Ecologistes rêvent d’un gouvernement mondial, les intégristes veulent un khalifat mondial, les socialistes travaillent pour créer une internationales des travailleurs sans frontières, etc. Tous ces groupes se satisferaient très bien d’une population mondiale pauvre et asservie soit à l’environnement, soit à dieu, soit au travail, ce qui conviendrait également très bien à l’oligarchie statofinancière. Cette oligarchie peut donc instrumenter ces forces centripètes à son profit, à la manière d’un Sorros, pour faire éclater les Etats, réduire la classe moyenne et développer un pouvoir sans limite qui lui permettra accessoirement de lutter contre ses deux principales préoccupations : la surpopulation et les menaces à l’environnement, les deux étant liées.

Sans nier les souffrances et la réalité de l’épidémie, l’importance du COVID s’efface devant toutes les forces qui tentent de réduire le pouvoir de l’Etat et qui se satisferaient très bien de la disparition de la France. Pour ces forces, le COVID fut certainement une opportunité. L’énarque des champs est bien évidemment le dindon de cette farce mais sa cupidité et le sentiment d’appartenance à cette élite qui le rejettera dès lors que le bateau aura sombré, l’aveuglera jusqu’à la chute finale. L'utilité de l'énarque des champs cesse dès lors que la France est détruite. La lecture des décisions prises récemment fait davantage sens dès lors qu’elle s’appuie sur une grille qui écarte l’incompétence des élites et privilégie l’ingérence d’intérêts particulier, la corruption et la propagande chargée d’emballer l’ensemble, avec comme motivation le pouvoir et le lucre. Honnis soient ceux qui y voient un complot alors qu’il ne s’agit certainement que de l’expression brutale de la nature humaine débridée dans son expression la plus féroce : le capitalisme et l’ultralibéralisme.

Comment lutter ? Simple : identifier les causes et les supprimer les unes après les autres, ce que devrait faire du reste un Etat réellement au service de l’intérêt général. Mais pour cela, il faudra placer à la tête de cet Etat une personne disposant d'importants relais au sein de la structure étatique, une personne animée par l’intérêt général et mue par une volonté implacable de supprimer infiltration, corruption, une volonté de rétablir des médias réellement indépendants par rapport aux intérêts particuliers.

 

[1] Voir Muselet, D, « Être ou ne pas être complotiste, that is the question », Réseau international, 21 Novembre 2020.

[2] CIPOLLA, Carlo M. et BURY, Laurent. Les lois fondamentales de la stupidité humaine. Presses universitaires de France, 2012.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • sylvie 21 novembre 16:55

    Bonsoir, cela sert à rien de chouiner sans cesse, un homme intègre droit et défenseur de la nation n’existe pas et ( j’en ai bien peur) n’existera jamais.

    Un homme ou une femme.


    • batmou 21 novembre 17:03

      @sylvie Il me semble que Montebourg répond assez bien au cahier des charges... Esperons qu’il se présentera.


    • sylvie 21 novembre 17:11

      @batmou
      Arnaud je l’aime bien mais il a (je crois) la tache young leader.


    • Breton8329 Breton8329 21 novembre 17:15

      @sylvie quand on voit le nombre de personnes qui pensent encore que Macron est incompétent, il ne me semble pas inutile d’essayer de leur ouvrir les yeux, même si c’est peine perdue pour beaucoup d’entre eux. La seule voie disponible pour sortir de cette impasse étant celle des urnes, l’éducation des votants devient une oeuvre de salut public. Mais il est vrai qu’Agoravox et les médias alternatifs sont de peu d’effet face à la puissance massive des médias dits grand-public qui façonnent méthodiquement l’entendement des français. Les convaincre d’éteindre la télé et d’arrêter d’acheter la presse qu’ils paient déjà via leurs impôts serait déjà un grand pas en avant.


    • batmou 21 novembre 17:20

      @sylvie j’écoute les interventions de Montebourg sur les médias alternatifs depuis qq temps déjà, en particulier sur Thinkerview, et il ne me semble pas porter les USA dans son coeur. Je pense qu’il ne faut pas surestimer le réseau Young Leader ; les américains ratissent large mais ils ne pêchent pas à tous les coups. Etre Young Leader, c’est juste participer pendant 1 an à qq p’tit déj, dîners et conférences : pour une majorité d’entre eux, ça s’arrête là.


    • capobianco 21 novembre 18:33

      @sylvie
      Bonsoir, je suis étonné par ce que vous retenez de ce texte, « chouiner ». Moi j’ai lu une annalyse intéressante avec laquelle on peut être bien sûr en désaccord. De même « un homme intègre droit et défenseur de la nation n’existe pas  » est un jugement assez excessif mais qui a le mérite de souligner qu’il n’éxciste pas d’homme providentiel et que la solution est forcément collective. Montebourg ne représente que lui-même et n’est pas candidat à un concourt de beauté... Voila des décennies que les français votent pour la bonne tête ou pour des promesses lancées à l’avenant. La seule « réussite » a été 1981 et le programme commun qui a été malheureusement trahit dés 1983 par le président « socialiste » conseillé comme macron et hollande par J attali au service de la finance. 
      Il nous faut voter pour un programme qui inclue la destition possible d’un président et donc un changement total de la constitution.


    • Parrhesia Parrhesia 22 novembre 11:06

      @capobianco

      >>> qu’il n’existe pas d’homme providentiel... <<<

      Désolé capobianco, mais cette opinion est également excessive.
      Il en existe, mais il faut reconnaître qu’il sont, partout et depuis toujours, rarissimes.

      Quant à la France, si nous conservons encore le souvenir du dernier que nous ayons eu, rien ne laisse effectivement penser que nous puissions en trouver un autre au sein du troupeau actuel, politique ou autre !!!
      D’ailleurs, rien ne laisse penser non plus que les français le méritent désormais, de quelque façon que ce soit !!!


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 22 novembre 11:28

      @capobianco

      « mais qui a le mérite de souligner qu’il n’existe pas d’homme providentiel »

       

      Eh bien l’histoire de France a bien des fois démontré le contraire :

      A commencer par Clovis, à continuer par Jeanne d’Arc, à parachever par de Gaulle.

      Les prophéties nous annoncent encore un homme providentiel en la personne du Grand Roi descendant de Louis XVII.


    • sylvain sylvain 22 novembre 14:04

      @batmou
      et il ne me semble pas porter les USA dans son coeur

      et hollande allait pourfendre la finance internationale . Je ne dis pas que montebourg n’est pas sincère, mais soit il est con soit il sait très bien que ça relève de l’effet d’annonce . Pour que le france se relève il faudrait un peuple prêt à se sacrifier pour elle, l’homme providentiel n’est que celui qui saura donner l’envie de ce sacrifice .
      Ainsi se batit la puissance des nations : sur le sacrifice de leur peuple ; ensuite suit en général une période faste et conquérante puis une décadence . Nous sommes en pleine décadence


    • Le421 Le421 23 novembre 07:58

      @batmou
      Houlà !! Attention !
      Montebourg est plutôt copain avec Mélenchon.
      Il doit donc être critiqué en toutes circonstances...
       smiley


    • BA 22 novembre 13:14

      Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti et sa déclaration de patrimoine : on attend, on attend encore, on attend toujours … et on ne l’a toujours pas vue !


      La Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique n’a toujours pas mis en ligne la déclaration de patrimoine d’Eric Dupond-Moretti !


      C’est bizarre !


      « Déclaration déposée et en cours de contrôle » !


      Eric Dupond-Moretti est ministre de la Justice depuis le 6 juillet 2020 et sa déclaration de patrimoine n’est toujours pas en ligne !


      https://www.hatvp.fr/fiche-nominative/?declarant=dupond-moretti-eric-18597



      • Le421 Le421 23 novembre 08:02

        @BA
        Ouais mais bon... S’il n’y avait que ça.
        Les « irrégularités » dans l’élection de Macron, ça donne quoi ?
        Pas de flics qui déboulent par dizaines au siège de LREM ou au domicile du président.
        Comme disait Chirac : « perché !! »
        Je passe Benalla, Bisness France Las Vegas et bien d’autres malversations...


      • sylvain sylvain 22 novembre 14:16

        d’autre part si les français en arrivent à penser que cet Etat, censé défendre leurs intérêts, est en réalité la source de tous leurs problèmes

        .

        En soit l’état peut défendre les intérêts des travailleurs comme les écraser . En général les deux en même temps, selon le rapport de force entre la société civile et l’élite, qui a tout de même quasi toujours été en faveur de l’élite .

        Le problème avec l’état, c’est que depuis les années 70 il est devenu un lieu un peu démocratique, il amême servi à défendre le peuple comme vous dites et que ce n’est pas acceptable dans nos sociétés qui sont structurellement organisées autour de l’inégalité et des contraintes qui en découlent . L’état a donc été rejeté, mais vous verrez que maintenant qu’il a été repris par l’élite on va redorer son blason

        On donnera donc au gens de l’état puisqu’en plus ils en réclament, seulement ce qu’il y aura derrière ce mot ne sera absolument pas ce qu’on espérait, mis a part les adeptes de la puissance, qui lui ont déja sacrifiés leur vie et les élites


        • Francis Francis 22 novembre 20:52

          ’’La France, Etat-Nation, n’a pas que des amis, y compris parmi ces citoyens, d’ailleurs, se considèrent-ils tous comme des citoyens ?’’

           

           en voilà un, de citoyen qui pourrait vous étonner :

           

          magnifique coup de gueule, magnifique personnage.

           

          A diffuser largement. Merci à Olivier Cabanel pour le lien.


          • Ouam Ouam 22 novembre 21:01

            @Francis
            ouais mais ca fait chier ce lien faut etre un abonné de face de boouque
            et comme je le refuse par déontolgie personnelle je n’y ai malheureusement pas acccès et d’autres aussi dans mon cas certainement...
             
            peut etre qu’un généreux internaute qui est inscrit sur ce bordel pourra peut etre
            réaliser cette miraculkeuse opération ...
             
            1 copier le lien de la video
            2 aller ici p ex (ou ailleurs)
            https://www.clipconverter.cc/fr/2/
            Coller le lien dedans
             
            3 faire crunch crunc crunch (bref atrtendre quelques secondes)
             
            4 se downloader le truc sur son pc (ou mettre le lien)

            5 l’uploader ici ou ailleurs genre
            http://dl.free.fr/index_nojs.pl
            Ou en ftp sur le port 21 avec FFXp ou autre
             
            6 et nous mettre le lien indiqué par free (ou autre) evidemment
             
            7 facultatif : et le reporter chez maitre cabanel aussi tant qu’a faire smiley
             
            Je sais j’suis chiant (lol)


          • sylvain sylvain 22 novembre 21:11

            @Ouam
            pareil


          • Ouam Ouam 22 novembre 21:47

            @sylvain
            reste plus qu’a attendre le bon samaritain smiley
            ou s’en passer...
             smiley


          • Francis Francis 22 novembre 23:22

            @Ouam
            Sylvain,
             
             je ne suis pas abonné, et pourtant, j’ai pu la visionner.


          • Francis Francis 22 novembre 23:38

            @Ouam
            Sylvain,

             
            il faut faire démarrer la vidéo avant le blocage.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité