• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France en danger

La France en danger

"Êtes-vous prêts à jeter un regard d’intérêt autre que vers la direction des valeurs et des règles établies par un système qui ne cesse de nous montrer ses propres failles ?" 

Je pense qu’il n’a échappé à personne que nous vivons un changement radical de régime politique en France et à travers le monde, qu’il n’est nul besoin d’avoir fait de hautes études pour comprendre que la stratégie et les techniques employées par ceux qui détiennent le pouvoir, visent l’effondrement pur et simple de notre structure sociale et économique.

Il ne vous a pas échappé non plus, que nous assistons de plus en plus à des procédés (par lois et décrets) qui ne sont ni plus ni moins qu’une forme de vol qualifié de la part de ces capitalistes ultra libéraux de connivence, qui consiste à exploiter les travailleurs en les soumettant à des règles et des conditions dépourvues d’équité et de bon sens et ce, afin de satisfaire d’avantage un idéal financier et produire encore plus de pouvoir arbitraire !

Le réel danger, dans une France en pleine crise, ce n'est pas le terrorisme, le monde de la finance international, les oligarques corrompus, et encore moins les "1%" de ceux qui détiennent le "pouvoir", c'est avant tout le déficit de connaissances du plus grand nombre. Un déficit qui n’augure aucun avantage pour l’unité, l’engagement, et la difficulté de ceux qui en font l’expérience est une évidence. Il ne fait plus aucun doute aujourd'hui que le plus gros défi que nous ayons à relever, est celui de déceler ( au travers de ces multiples tendances qui tendent à réduire nos champs visuels ), quelles sont nos véritables priorités.

La loi de transmission du savoir vivre ensemble ne peut en aucun cas se limiter à une simple formalité, à une quelconque banalité. L’apprentissage de la vie à laquelle nous sommes soumis, demande bien plus que de simples connexions liées aux concours de circonstances. Elle réclame une réelle participation citoyenne à la vie politique du pays, une réelle prise de conscience que la seule révolution "efficace" ne se fait pas uniquement dans les rues, mais avant tout dans nos têtes. Optons donc pour une réaction intelligente et citoyenne, et non pour des manifestations épisodiques par corporations séparées dans les rues de la capitale ou des grandes villes, qui n'aboutissent jamais à aucun résultat.
En acceptant d’être ce que nous sommes censés être, en changeant notre manière de penser, de consommer, en cessant le mimétisme aveugle, le poids des difficultés lié à notre existence, devient nécessaire à notre avancée sur le chemin de notre propre destinée, et non plus une excuse pour justifier notre immobilisme, notre fatalisme ainsi que notre paresse intellectuelle.

J.D


Moyenne des avis sur cet article :  3.09/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 27 mars 2018 16:53

     
    L’ex-France a été renommée Boobaland, en attendant « centre-ouest de l’UE », et le Pas de Calais, « haut de centre-ouest de l’UE »
     
    Dans un vrai peuple il n’y a pas à « inventer » le « vivre ensemble », c’est immanent : rien que d’en parler prouve qu’on a affaire à un troupeau de gogochons multiethniqués dans un supermarché, des « chances » du négrier La Baudruche payé par Rothschild.
     
     
    « Les intérêts ne suffisent pas à faire une nation. Une communauté des intérêts fait les traités de commerce. Il y a dans la nationalité un coté de sentiment »
    Renan


    • J.DYKENS J.DYKENS 28 mars 2018 14:42

      @Jean Roque
      Je n’ai jamais parlé « d’inventer le savoir vivre ensemble », mais de « loi de transmission du savoir vivre ensemble ».


    • samy Levrai samy Levrai 27 mars 2018 18:07
      Ce lien est beaucoup mieux, on y parle politique :

      Le jour ou la France a mouru :


      https://www.youtube.com/watch?v=JnklnGk4yKM

      • J.DYKENS J.DYKENS 28 mars 2018 14:52

        @samy Levrai
        Le fait d’avoir écrit cet article, c’est parler de politique, comme parler de votre pouvoir d’achat, de discuter d’une loi stupide entre amis.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 mars 2018 19:02

        Quand on ne peut agir sur le monde extérieur. Il nous reste un territoire d’une incroyable richesse. notre monde intérieur. Même G. Brassens le reconnaissait : « La seule révolution possible, c’est d’essayer de s’améliorer soi-même, en espérant que les autres fassent la même démarche. Le monde ira mieux alors,... ». Dans le fond, les humains n’ont que ce qu’ils méritent. 


        •  Christian Ratatouille 27 mars 2018 19:45

           .Aldous Huxley : Comment rendre impossible toute révolte

          . Ce texte de Serge Carfantan reprend, sur le fond comme dans la forme, les idées développées par Aldous Huxley dans son roman "Le meilleur des mondes« et dans son essai »Retour au meilleur des monde" où il détaille les méthodes pour un contrôle optimal d’une société.

          ."Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement si puissant que l’idée même de révolte ne viendra plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance afin de limiter leurs aptitudes biologiques innées.

          Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, en la limitant à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter.

          Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flatant toujours l’émotionnel et l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile ou ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.

          On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté, de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.

          Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur - qu’il faudra entretenir - sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur. L’homme de masse ainsi produit doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir la lucidité est bon socialement, et ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu.

          Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste, et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant qu’il est très facile de corrompre un individu subversif : il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir."


          • Habana Habana 28 mars 2018 12:51

            Noble phrasé pour dire que les Français sont vraiment des gros cons : « déficit de connaissances ».

            Mais un con « assisté » restera toujours un con ! Alors qu’un con qui s’enfonce dans les difficultés ouvrira un jour les yeux ! Le gouvernement sait très bien ça et c’est pour ça qu’il achète la paix sociale depuis tant d’année, et ce, à n’importe quel prix !

            • julius 1ER 28 mars 2018 14:30

              Il ne fait plus aucun doute aujourd’hui que le plus gros défi que nous ayons à relever, est celui de déceler ( au travers de ces multiples tendances qui tendent à réduire nos champs visuels ), quelles sont nos véritables priorités.


              @l’auteur, 
              J’ajouterai que ceux que vous citez ne sont forts que parceque nous sommes faibles !!!!!

              • zygzornifle zygzornifle 28 mars 2018 15:36

                La France a été livrée pieds et poings liés a l’EU , elle le paye très très cher et ce n’est pas fini ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès