• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France et la Grèce ouvrent la voie au pilier européen de (...)

La France et la Grèce ouvrent la voie au pilier européen de l’Otan

Conformément à un accord signé par le président français, Emmanuel Macron et le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, mardi dernier à Paris, s'engage à fournir une assistance militaire immédiate à Athènes en cas d'attaque d'un pays tiers, même si ce pays est dans la même alliance (par exemple, la Turquie, qui est membre de l'Otan).

Cet accord a été, surtout, décrit comme un premier pas pour que l’Europe atteigne son « autonomie stratégique » tout en ouvrant la voie au pilier européen de l'Otan.

Des sources gouvernementales ont déclaré que la Grèce recevra également trois frégates Belh@rra (et une option pour une quatrième) en un temps record, avec un équipement complet de défense aérienne et de lutte anti-sous-marine avec la capacité d'abattre des cibles aériennes à de grandes distances. Les frégates, avec leurs systèmes d'armes de haute technologie et à longue portée, agiront comme un multiplicateur de puissance en mer Egée et en Méditerranée orientale, car en plus de leurs capacités accrues, elles seront entièrement compatibles et capables de « coopérer » avec les Rafale

Selon des responsables gouvernementaux, le gouvernement grec est en train de doter la marine grecque d'équipements tournés vers l'avenir puisque les trois frégates (avec une option pour une quatrième) sont proposées à la Grèce au meilleur prix, entièrement armées et avec un délai de livraison record. La première frégate « numérique » à la pointe de la technologie devrait être livrée en 2025 et la dernière en 2026, précise le media grec Orthodox Times.
 
Le média rapporte que « de cette manière, la sécurité de la Grèce est renforcée tandis que la Grèce et la France se sont, également, engagées à travers leur accord de partenariat stratégique qu'au-delà des structures existantes (Otan et UE), elles s'entraideront militairement en cas de besoin. Cependant, l'accord bilatéral a, également, une dimension purement européenne car il constitue une acceptation de la doctrine de l'autonomie stratégique de l'UE par les deux pays et constitue un pas essentiel dans cette direction.

En effet, comme Le Figaro le souligne, « au delà de répondre ''aux besoins'' de la Grèce qui renforce son programme d'armement pour contrer les provocations turques dans l'est de la Méditerranée, l'objectif de cette manœuvre est, comme l'a indiqué Emmanuel Macron, d'« appeler les Européens à ''montrer'' qu'ils ''ont aussi la puissance et la capacité à [se] défendre'' », permettant, selon le président français de vanter l'Europe de la défense.

En substance, la Grèce et la France, avec un accord bilatéral garantissant la coopération des deux pays en matière de défense et de politique étrangère, agissent dans le cadre de leurs alliances pour renforcer la politique d'autonomie stratégique de l'UE et approfondir leurs relations au sein de l'Otan et de l'UE, la mise à disposition de trois corvettes Gowind modernes avec un équipement complet est, également, sur la table. La Grèce a agi rapidement et a obtenu une très forte coopération en matière de défense après les changements apportés par l'accord AUKUS.

Observateur Continental a déjà informé ses lecteurs sur la perte du contrat français avec l'Australie. La France, donc, semblerait tenter de se refaire une santé dans cette nouvelle vente avec Athènes, surtout juste avant la présidence française de l’UE.

Plus précisément, la Grèce va acquérir trois frégates FDI-HN avec une configuration choisie par la marine grecque qui est plus forte que la correspondante française. Le navire appartient à la prochaine génération de frégates « numériques » et est équipé du meilleur radar SeaFire. Ce dernier est associé aux missiles anti-aériens ASTER 30 à la pointe de la technologie dans leur dernière version. La combinaison SeaFire/ASTER 30 offrira une défense aérienne de zone aux unités de flotte, à des distances supérieures à 100 km, tout en disposant de capacités anti-balistiques.

Autrement dit, pour la première fois de son histoire, la marine grecque va se doter de navires qui pourront abattre des cibles aériennes de très loin, tout en pouvant aussi offrir une protection contre les missiles balistiques. Les navires de 4 600 tonnes pour plus de 120 mètres de long équipés de radars ultra modernes fournis par Thalès sont évalués à 3 mrds€ (5 mrds€ avec les trois Gowind). Ils seront construits en France à Lorient (Naval Group), informe le site Econostrum, expliquant : « Face aux tensions avec la Turquie dans l'Est de la Méditerranée, Athènes a décidé de renforcer son programme d'armement ».

Le site spécialisé dans l'actualité économique en Méditerranée rappelle que « dans le cadre d'un partenariat stratégique plus global entre les deux pays, la Grèce avait déjà commandé, en septembre 2020, dix-huit Rafale (plus une option sur huit supplémentaires) pour une facture de 2,5 mrds€. Et avait déclaré au début du mois de septembre 2021 vouloir en acquérir six autres ».

Pour EURACTIV cet accord de la France et de la Grèce a une signification pour l’autonomie stratégique de l’Europe dans son ensemble. L’article 2 de l’accord prévoit que « les parties se prêtent mutuellement assistance, avec tous les moyens appropriés dont elles disposent et, si nécessaire, en recourant à la force armée, si elles constatent conjointement qu’une attaque armée a lieu contre le territoire de l’une d’entre elles, conformément à l’article 51 de la Charte des Nations unies ».

« Cette clause d’assistance mutuelle montre la densité et la profondeur du partenariat stratégique que nous voulons établir avec les Grecs », a déclaré le porte-parole du ministère des Armées, Hervé Grandjean dans la conférence de presse du 28 septembre.

Selon Françoise Dumas, députée du parti La République En Marche, « c’est un nouvel acte, une nouvelle étape qui en appelle sans doute d’autres pour conforter l’autonomie stratégique européenne et le pilier européen de l’Alliance atlantique ».

Pour Pierre Morcos, chercheur associé au Center for Strategic and International Studies (CSIS), toujours cité par EURACTIV, l’accord est plus que le début d’une nouvelle autonomie stratégique européenne, car « il s’inscrit dans la continuité de nombreux efforts portés par la France depuis plusieurs années pour renforcer la crédibilité militaire de l’Europe ». « Mais comme l’a précisé très clairement le Président, ces efforts ne viennent pas en substitution de l’Alliance atlantique mais visent au contraire à la compléter et à la renforcer. L’objectif est de construire un pilier européen au sein de l’Otan », a confirmé Pierre Morcos, précisant que « le Président [Emmanuel Macron] a d’ailleurs souligné que les Etats-Unis demeureraient un allié historique et majeur de la France ». 

Olivier Renault

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=3156


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Jean 15 octobre 18:23

    Cela me fait marrer rappelez vous, les jeux olympiques les sous marins allemands etc voici les frégates françaises tout cela pour un pays croulant sous la dette et qui en a aucun besoin, un monde de fous


    • HELIOS HELIOS 16 octobre 23:43

      @Jean

      Quand on est voisin de la Turquie, il ne faut pas jouer les bisounours !

      Quelques Rafales, 3 ou 4 bateaux, surtout très modernes, ce ne sera jamais suffisant et tout le monde sait que Otan ou pas Otan, les USA choisiront toujours les turcs ... et les allemands aussi !

      Avec les populations musulmanes en France et en Allemagne, c’est loin d’être gagné. 

      Dette ou pas, notre solidarité et notre securite, au delà de notre histoire, nous impose de soutenir les grecs dans toutes les circonstances... ils sont la porte de notre maison, s’ils cedent... nous seront tous esclaves d’une civilisation qui nest pas la notre... et, a ceux qui sont de ma génération, souvenez vous, dans les annees 80/90, sous les ponts entre Orly et la porte d’Orléans les slogans peint sur les piles : « ... dans 20 ans, la France sera algerienne » . 

      Nous y sommes !!!


    • yakafokon 18 octobre 08:47

      @HELIOS
      Moi, je suis pour une solution humaine.
      Beaucoup de délinquants maghrébins sont algériens, et ont la double nationalité.
      Si leurs délits sont suffisamment graves, on attrape les délinquants et leurs familles, et on revoie tout ce beau monde au bled !
      L’Algérie se fera un plaisir d’accueillir ses ressortissants munis de papiers d’identité, qui pourront ainsi échapper à l’oppression du gouvernement français !


    • ZXSpect ZXSpect 15 octobre 19:14

      .

      .
      Bravo Patrice smiley , et merci AgoraVox, pour la validation quotidienne de ce second copié/collé du site observateurcontinental.fr


      • mr green reptile 15 octobre 19:44

        @ZXSpect

        on « donne » des rafale a la grece , 
        on s’ engage a faire la guerre a sa place contre la turquie ...

        et pendant ce temps 14 de nos rafale sont cloué au sol faute de piece detaché ...

        https://www.lepoint.fr/monde/la-france-vend-trois-fregates-et-renforce-son-alliance-avec-la-grece-28-09-2021-2445038_24.php

        Et toi tu approuve ? je te pensait meilleur commercant ...


      • ZenZoe ZenZoe 16 octobre 11:21

        @reptile
        on « donne » des rafale a la grece , 
        on s’ engage a faire la guerre a sa place contre la turquie ...

        Excellent résumé.


      • ZenZoe ZenZoe 16 octobre 11:24

        @ZXSpect
        Peu importe le copié-collé, on apprend des choses qu’on ne voit pas souvent passer aux infos, c’est instructif au moins.


      • chantecler chantecler 17 octobre 05:50

        @ZenZoe
        Exactement d’autant que les articles signés P. Bravo , comme ceux de C. Néant , et d’autres , paraissent aussi sur Réseau International où de mon points de vue il y a à boire et à manger ...
        Ben comme partout y compris sur Agx .
        Où on trouve les commentaires de ZXS qui n’apportent strictement rien .


      • ETTORE ETTORE 15 octobre 20:07

        Bah,,, nous allons livrer 3 ou 4 frégates, pour que notre poudré puisse faire sa petite cacacollusion personnelle au sein de l’OTAN ?

        Et bien, le grand Turc débile, vas nous relâcher quelques milliers de réfugiés, et peut être les convoyer aimablement avec tout l’arsenal et l’entrainement militaire, pour mener sur le sol français, l’égal de la bataille navale, que nous venons de commencer.

        Trouvez vous cela étonnant, de la part d’un type qui se prend pour la lumière du monde, et qui court le guilledou, pour refiler le pognon crade, à qui veut bien se salir pour ses commanditaires financiers ?

        On pourrait peut être le faire tomber, pour travail non déclaré ?

        Mais bon, comme on ne sait pas ou vas son pognon......


        • Jeekes Jeekes 15 octobre 20:50

          Attend, si j’ai tout bien compris, micron le minus pourrait déclarer la guerre aux amères-loques si ceux-ci tentaient d’envahir la graisse ?

           

          Ah un instant, on me dit dans l’oreillette qu’il y a déjà 7 morts de crises cardiaques au pentagone. Mais que pour l’instant on ne sait pas encore s’ils sont morts de trouille... ou de rire...

           

          Nan, manu, tu t’es vu quand t’as bu ?

           

          Plaignons ces pauvres grecs, avec des alliés comme la tafiolle élyséenne, ils n’ont vraiment plus besoin d’ennemis ! 

           


          • Gégène Gégène 15 octobre 21:13

            donc les grecs se sont remis à chier des sous ?


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 octobre 21:27

              @Gégène
              Voui mais scier des choux c’est encore plus con .


            • saint louis 15 octobre 21:27

              @Gégène
              La belle blague, c’est toi et moi qui allons allonger.


            • ETTORE ETTORE 15 octobre 22:59

              Effarant pour un pays qui était en plaine crise financière.

              Qui a sabré, les salaires, les emplois, le médical ; les retraites....Vendu tout ce qu(’il pouvait aux chinois ( à part Nana Mouskouri )

              Qui à pleurniché pour avoir des aides européHaines, si il était assez crapule, pour appauvrir sa population....Au niveau de la mendicité chronique.

              Et là ! Eurekà, le pognon tombe pour se payer un armement que même la France ne possède pas !

              Nannn ! Mais sérieux ! Ou les Grecs se font mettre profond, pour déclencher la nouvelle guerre, dans la baignoire méditerranéenne, et en cela, cela ferait l’affaire du Poudré Machiavel, pour enfoncer le clou, de sa prise de pouvoir sur le trône percé Your Hope, contre ERDO, le mâle i fique mi raison .....

              *Tout en baisant au passage, le ni ni des Allemands, qui eux vont fournir en lousdé, des armements à TURC machin chose, en assurant Micronimus, que les missiles tirés, ont été volés dans une foire expo à la saucisse curry !.

              Vous vous rappelez l’histoire des Malouines, où la France rendait de SIIIIII grands services à l’Argentine ? Avec l’histoire des Exocets....

              Tant que cela fait l’affaire de Dassault, les trahisons, ont un autre nom !

              « ce qui compte c’est le....Facturé »

              Mais là...On est à un autre niveau de duplicité, et cela nous concerne ....Tous !



                • wagos wagos 16 octobre 10:56

                  Ben voilà,..

                  Comment se faire empapaouter chez les Grecs ! 


                  • roby roby 16 octobre 11:43

                    Attention avec la Grèce on va prendre du poids  


                    • ZenZoe ZenZoe 16 octobre 14:32

                      @roby
                      Wouaouh, il fallait la trouver celle-là ! smiley


                    • roby roby 16 octobre 16:17

                      @ZenZoe
                      Merci !


                    • zygzornifle zygzornifle 16 octobre 16:05

                      décrit comme un premier pas pour que l’Europe atteigne son « autonomie stratégique »

                      hahaha le temps que tout le monde se mette d’accord le matériel sera obsolète et rouillé et bon pour la ferraille .... 


                      • ETTORE ETTORE 16 octobre 20:01
                        zygzornifle 16 octobre, :05

                        décrit comme un premier pas pour que l’Europe atteigne son « autonomie stratégique »

                        hahaha le temps que tout le monde se mette d’accord le matériel sera obsolète et rouillé et bon pour la ferraille .... 


                        Rectificatif, le temps qu’ON LAISSE livrer la France, avec les retards conséquents, le matériel seras.......

                        Comment les grecs ont ils pu croire un seul instant, que nous ferions mieux pour eux, avec les navires de surface, qu’avec les sous marins )à kangourous ?

                        C’est le grand ricain, qui s’est porté garant, après les chouineries à monar-chie ?

                        En lui faisant passer la Feta, l’olive et le noyau, comme un DESTOP lubrificateur ?

                        Si cela se trouve, une fois mi construit, on vas être obligé de les refourguer, une fois de plus, à un commanditaire enturbanné, avec des tache de pétrole plein la djellaba, pour emmener ses chameaux familiaux, en croisière.

                        Avec les mêmes clowns de service, de pitre en fils, le spectacle ne peut que se répéter.


                        • zygzornifle zygzornifle 18 octobre 09:27

                          @ETTORE

                           Les ricains nous ont bien piqué nos masques sur le tarmac au début du Covid, maintenant les sous marins et la France pleure et crie comme bébé qui a perdu fait tomber son hochet agitant ses petits bras potelés dans toutes les directions ....


                        • yakafokon 18 octobre 08:32

                          Contre le grand Mamamouchi « , la girouette du Moyen-Orient », qui après avoir fait abattre un avion russe par derrière, et volé le pétrole syrien, envoie ses drones contre les blindés arméniens...et se fait livrer du gaz et des missiles S-300 par la Russie, il n’y a qu’une seule solution : employer la force !

                          Il lui est impossible d’être le garant de la sécurité des détroits des Dardanelles et du Bosphore, ( aux termes de la Convention de Montreux de 1936, qui régit le passage des marines de guerre de pays non-riverains de la Mer Noire, et l’autorise à en interdire l’accès en cas de tensions militaires, comme c’est la cas en ce moment ), tout en faisant partie de l’OTAN, car la Turquie est à la fois juge et partie.

                          Si elle veut continuer à assurer ce rôle, elle doit impérativement quitter l’OTAN !

                          Si la Turquie veut jouer dans la cour des grands et s’imposer en Méditerranée, ses petits drones armés ne feront pas le poids face à l’armée russe, qui est capable de détruire toutes les bases militaires turques de très loin, à coups de missiles Kalibr, sans s’en prendre à la population d’Ankara ni à celle d’Istanbul.

                          S’il veut jouer au con , il a tout à perdre à se mettre à dos la Russie !

                          Car même en Turquie, il n’a pas que des amis, surtout au sein de l’armée qui a été privée de ses meilleurs éléments par des purges massives, et de la population des grandes villes qui n’a rien à voir avec les djihadistes d’Anatolie !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité