• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France et ses « gilets jaunes » : ce sont eux, la république en marche (...)

La France et ses « gilets jaunes » : ce sont eux, la république en marche !

LA FRANCE ET SES « GILETS JAUNES » :

CE SONT EUX, LA REPUBLIQUE EN MARCHE !

Ce 17 novembre 2018 marquera sans aucun doute l’histoire moderne et contemporaine de la France : près de 300.000 personnes (selon les chiffres officiels du Ministère de l’Intérieur), toutes tendances politiques confondues et par-delà tout clivage idéologique, on en effet bloqué le pays, revêtues de très symboliques « gilets jaunes », afin de manifester leur hostilité à l’encontre des diverses taxes – et non seulement celle attenant à la fameuse "transition écologique", qui n’est somme toute que la goutte d'eau qui fait déborder le vase – décidées par le Gouvernement.

En d’autres mots, et la question s’avère ici parfaitement légitime : faut-il nécessairement, pour réduire l’empreinte énergétique, appauvrir toute une population ? La réponse est « non », bien évidemment ! Au contraire : la solution préconisée ici, par le pouvoir exécutif en place, se révèle être pire que le problème posé au départ, et qu’il prétend ainsi malencontreusement résoudre. On frise même là le ridicule, sinon l’absurde, voire le mépris vis-à-vis du peuple : comment vouloir en effet guérir un mal (la pollution atmosphérique et autre réchauffement climatique, que nul ne nie) en créant un autre mal (la diminution, avec cette constante hausse des prix, du pouvoir d’achat), peut-être plus grave encore, que ce soit à court, moyen ou long terme ?

LE ROITELET EST NU

Ainsi, cette révolte populaire est-elle allée, pour s’exprimer, jusqu’à entonner une très patriotique Marseillaise, en guise de contestation, jusqu’aux portes de l’Elysée. L’image, de mémoire de philosophe ou d’historien, est, certes, forte : ces manifestants chantant ainsi leur mécontentement à deux pas du palais de l’Elysée, parfois le drapeau français à la main (telle l’emblématique « Liberté guidant le peuple  » du peintre Eugène Delacroix), n’étaient pas sans rappeler les accents de ceux criant jadis leur colère, en 1789, devant les grilles du château de Versailles. Macron, ce roitelet du Faubourg Saint-Honoré, serait-il donc, après deux ans seulement d’un mandat tenant plus de l’arrogance monarchiste que de l’humilité républicaine, presque nu ?

DEUX SYMBOLES POPULAIRES FORTS : DU PRIX DU PAIN EN 1789 AU COÛT DE L’ESSENCE EN 2018

C’est là précisément, cet immense ras-le-bol socio-économique, ce que ne semblent pas correctement entendre, non seulement le Président de la République, Emmanuel Macron, et son Premier Ministre, Edouard Philippe, mais, chose plus étonnante, bon nombre de ces commentateurs pérorant à longueur de journée sur les divers plateaux de télévision, parmi lesquels figure, non moins étrangement, le leader même de Mai 68, Daniel Cohn-Bendit, qui, nanti de sa légendaire faconde et, accessoirement, de ses notoires accointances avec les actuelles sphère du pouvoir, ne cesse de minimiser, lui qui vécut pourtant une révolte similaire dans sa jeunesse, l’ampleur tout autant que la profondeur de ce mouvement populaire desdits « gilets jaunes ».

UN COMBAT MORAL CONTRE L’INJUSTICE SOCIALE ET ECONOMIQUE

Car ce que la plupart de ces « opinion leaders » et autres politologues patentés ne comprennent manifestement (c’est le cas de le dire !) pas, c’est que cette fameuse taxe écologique sur le carburant n’est que l’impôt de trop : un symbole particulièrement négatif, étroitement lié, de surcroît, à cet autre symbole de notre technologique modernité qu’est la voiture, sans laquelle il n’est pratiquement plus possible aujourd’hui de se rendre au travail ou de faire ses courses, c’est-à-dire de vivre tout simplement, comme pouvait l’être par le passé, lorsque notre société était plus rurale ou paysanne, l’augmentation du prix du pain. Aussi, ce contre quoi ces « gilets jaunes » protestent ainsi massivement, c’est, en premier lieu, l’aggravation de la précarité chez les classes sociales les plus défavorisées et, parallèlement, l’accroissement des inégalités, toujours plus flagrantes en France (comme dans toute l’Europe), entre les riches et les pauvres. Bref : c’est là, avant tout et plus généralement, un combat, y compris sur le plan moral, contre l’injustice, tant sociale qu’économique !

L’ADEQUATION ENTRE LA « REPUBLIQUE » ET LA « CHOSE PUBLIQUE » 

Mieux : s’il est exact que le terme même de « république » signifie en bon français, comme l’atteste son étymologie latine « res publica », la « chose publique », alors est-il encore plus vrai que cette révolte populaire, exprimée ainsi collectivement par ces « gilets jaunes », s’avère bien celle de la « république en marche » au sens premier du terme, et non celle, incarnée par les seules élites, du parti politique, comme l’indique erronément son appellation, qu’a fondé, afin de se voir ainsi élu à la tête de l’Etat, Emmanuel Macron !

D’où cette conclusion, que ce dernier ferait bien de méditer avec tout le sérieux qui sied en pareille circonstance : ce que les « gilets jaunes » sont en train de faire aujourd’hui, en réalité, c’est mener logiquement à son terme, conformément au souhait de départ de Macron en personne, mais sans lui désormais tant il s’est montré incapable de le réaliser concrètement, cette « République en Marche » qu’il avait naguère lui-même appelée de ses vœux. Avec, au bout du compte et grâce à cela, une union nationale enfin retrouvée !

MACRON, VICTIME DE L’ARROGANTE OUVERTURE DE SA PROPRE BOÎTE DE PANDORE

Pis : comme il arrive très souvent dans la plupart des processus révolutionnaires, qu’il aura donc personnellement enclenché sans pour autant prévoir ses inévitables conséquences, le trop jeune et inexpérimenté Macron risque-t-il ainsi de se faire finalement avaler, paradoxalement, sous les douloureux quoique salutaires clapets de cette énorme boîte de Pandore qu’il aura lui-même un peu trop hâtivement, et de manière aussi politiquement démagogique qu’imprudente socialement, ouverte ! 

Oui : ce roitelet paraît bien nu aujourd’hui, ainsi subitement dépouillé, face à la cruelle et pourtant réelle cruauté des faits quotidiens, de sa pharaonique superbe lors de son premier discours présidentiel sous le fastueux mais trop idéalisé, sinon facile, décorum de la Pyramide du Louvre.

DANIEL SALVATORE SCHIFFER*

*Philosophe, auteur notamment de « La Philosophie d’Emmanuel Levinas – Métaphysique, esthétique, éthique » (Presses Universitaires de France), « Oscar Wilde » (Gallimard-Folio Biographies), « Lord Byron » (Gallimard-Folio Biographies) et « Traité de la mort sublime – L’art de mourir de Socrate à David Bowie » (Alma Editeur). A paraître : « Divin Vinci – Léonard de Vinci, l’ange incarné ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.42/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 20 novembre 10:49

    La France ne respire plus !


    • Désintox Désintox 20 novembre 20:00

      @Taverne
      La politique de Macron ne répond pas aux enjeux actuels. Quand aux « gilets jaunes », leur revendication d’un carburant bon marché est illusoire.
      Le documentaire suivant remet les pendules à l’heure.


    • la galipote 22 novembre 18:28

      @Désintox 
      Donc, c’est encore le gilets jaunes voir Poutine qui sont la cause de l’épuisement des ressources . Putain , je suis con j’ai cru , un temps , que c’était le capitalisme et la folie consumériste de l’hominidé homosapiens sapiens . Que neni , ce sont bien les gueux , les sans riens qui ont tout fait foiré , quelle merde les pauvres .
      Aller désintox , oublie de recharger la seringue .


    • Arogavox 20 novembre 10:52

       « ces « opinion leaders » et autres politologues patentés ne comprennent manifestement pas  »

      Nuance ! Car, alors même qu’ils croient dénoncer une confusion néfaste de messages disparates des ’gilets jaune’, il tombent dans le piège de déclamer eux-mêmes ce qu’ils en comprennent, prouvant dans bien des cas qu’ils ont de tous temps parfaitement compris l’exaspérante injustice et fausseté du système de pouvoir auquel ils sont accrochés !


      • Arogavox 20 novembre 11:06

         Ces gens « dans la place » s’évertuent aussi à déplorer tout ce qui empêche de réduire classiquement à rien ce mouvement :

          ils voudraient qu’un ou plusieurs émergent. Car connaissant très bien ce qui se passe avec le modèle syndical, ils savent très bien qu’il est bien plus facile de noyauter les leader d’un mouvement hiérarchisé (vertical) qu’une foule horizontale de citoyens disposant d’un égal pouvoir d’expression ! ...

         - ils voudraient aussi que le mouvement s’essouffle ! ... auquel cas ils n’en ont pas compris la détermination et les causes profondes, et ne prouvent par là qu’ils ne sont pas à la hauteur pour accaparer le crachoir

        - ou bien, ils sous-entendent qu’un manque de virulence (voire d’exactions de la part des manifestants) enlèverait du poids et de l’influence politique à ce mouvement !
         Alors qu’ils savent parfaitement que les exactions qu’ils suggèrent sont exactement ce qu’attendent les autorités pour discréditer procédurièrement ce mouvement spontané !


      • Arogavox 20 novembre 11:35

        Ils relaient l’ignominie et la faute de raisonnement des dictateurs lorsqu’ils prétendent juger (sans procès !) les drames qui se sont produits lors des manifestations.

         Manifestations non déclarées ’donc’ fautives ?

         Mais la première cause de ces drames n’est-elle pas l’inadmissible impossibilité d’être vraiment entendus et reconnus comme citoyens tout aussi digne que n’importe quel autre, qui pousse tant de Françaises et Français à manifester spontanément et civiquement leur conception de la chose publique.

         (Comment, aujourd’hui, avec l’affaire Benalla, ne pas être conscient de l’inexistence effective d’un pouvoir de dénonciation d’exactions gouvernementales lorsque même les plus haut placés n’ont pas su se montrer capables de réagir à temps !)

         La fille de la victime décédée ce 17 novembre l’a très justement dit :
         elle tient responsable du décès de sa mère, les conditions politiques qui l’ont poussée à aller manifester dans sa 63e année de vie ...

        Parmi des causes multifactorielles de décès (manifestation, manque de contrôle de soi d’une non-manifestante, non déclaration de l’opération de manif. ...) 

        de quel droit nos blablateurs patentés prétendent qu’il ne ’faudrait’ en retenir qu’une (celle qui sert leur propagande !)  ?  
        ... ils n’ont pas attendu que ce ’cas’ soit jugé ! 
         ( et puis HONTE à celui qui a osé dire que ce jour-là, grace au gouvernement, il n’y aurait eu que des « incidents » !!)

         

         Les faits, examiner d’abors les faits bruts recommandait le philosophe ....

         Qui sont les victimes ?
         Qui a perdu son sang-froid ?

         Des gilets jaunes ? 
         Ou, des individus trop sûrs d’eux, qui ont utilisé leur voiture comme une arme en guise d’argument ?


      • Lugsama Lugsama 20 novembre 14:42

        @Arogavox

        Sympa votre monologue.


      • Trelawney Trelawney 21 novembre 08:27

        @Arogavox
        La fille de la victime décédée ce 17 novembre l’a très justement dit :
         elle tient responsable du décès de sa mère, les conditions politiques qui l’ont poussée à aller manifester dans sa 63e année de vie ...

        Pour ce fait, la police enquête et la justice poursuit. Les images des caméras vidéo prouvent de façon intangible que le 4x4 de cette personne a démarré volontairement et a opéré un déplacement pour écraser délibérément la manifestante.
        La justice a requalifié les faits en violences volontaires et la conductrice n’ira pas au pénal, mais aux assises avec 15 ans de prison à la clé. 


      • cémoi04 20 novembre 10:56

        Un très bon mouvement d’insurrection vient de naitre, il faut faire passer le message à tous de ne pas devenir ceux là même qu’il veulent évincer ; pas de violence, pas de haine, pas de casse, ça ne ferait que décrédibiliser le mouvement et donner à ces pitoyables donneurs de leçons du grain à moudre !

        Alors il faut continuer, aller jusqu’au bout pour que es gens en dehors de la réalité agissent enfin pour d’autre personnes que pour eux mêmes, mais sans agressivité envers ceux qui ne sont pas d’accord, on est encore en démocratie, sans raquet, sans insultes, sans violence ni casse, on doit leur montrer qu’on est pas aussi lamentables qu’eux ! Faites circuler, et bon vent à cette explosion d’envie de vivre !


        • Croa Croa 22 novembre 12:44

          @cémoi04
          « Très bon » faut pas exagérer là ! Une bande de climato-sceptiques !


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 novembre 12:47

          @Croa

          Vouais...faut interdire le scepticisme. D’ ailleurs faut virer ce mot des dicos .


        • Cadoudal Cadoudal 22 novembre 12:56

          @Aita Pea Pea
          Comme pour les déchets nucléaires, on va les enterrer bien profondément...

          Des fosses communes à sceptiques au large de Mururoa ou au large des Mariannes ?


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 novembre 13:05

          @Cadoudal

          A Muru y’a de la place... Même dans le lagon . Si ça suffit pas il y a aussi Fangataufa.


        • baldis30 20 novembre 11:06

          Article excellent mais je vous trouve optimiste quant à l’union retrouvée... hum ... hum... hum ....

          les « égo » sont légion, à droite, à gauche, au centre, de toutes les couleurs bien que toutes soient largement teintées de la boues des scandales..... ,

          Diable il va y avoir des places à prendre .... et que ne dirait-on pas en vue de récupérer un morceau de fromage.... malgré le désir de Roquefort, de Salers ou de Beaufort certains se contenteraient d’un produit de chez Lactalis ... fût-il contaminé !


          • baldis30 20 novembre 11:14

            @baldis30

            bonjour,
             je complète mon texte par une réponse que j’ai faite ailleurs sur le même sujet et qui touchera certainement votre sensibilité :

            « Aura-t-on des procès comme ceux de Turin (amiante, fonderie Thyssen) ou même l’inquiétude relativement au séisme de l’Aquila où la Commission Grands Risques a évité l’opprobre judiciaire .... ??? Sans oublier le Vajont .... »

            Lorsqu’elle peut frapper la justice italienne donne des exemples


          • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 11:37

            @ l’auteur

            merci pour l’article, et je précise que les pouvoirs publics ont volontairement enlevé un zéro...c’est pas 300 000 mais dix fois plus... smiley


            • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 20 novembre 16:41

              @olivier cabanel

              Samedi soir le ministère de l’intérieur décomptait 247 110 manifestants ... Ce qui démontre un comptage vraiment précis ! smiley


            • Armelle Armelle 21 novembre 08:29

              @olivier cabanel
              ...L’exagération ôte tjrs toute crédibilité...On se fait plaisir comme on peut n’est-ce pas ?... smiley


            • robert robert 20 novembre 14:50

              bonjour

              Macron s’écroulera lorsque les juifs, ceux de la finance le lâcheront 

              en attendant laisser braire et bien faire ; il n’a aucune honte : gay pride à l’Elise, affaire Benalla etc


              • Désintox Désintox 20 novembre 23:19

                @robert
                Antisémitisme + homophobie


              • JC_Lavau JC_Lavau 22 novembre 13:21

                @Désintox. En somme, tu n’es ni goy, ni hétéro.



                • zygzornifle zygzornifle 20 novembre 16:26

                  Depuis Macron ça pue , la France devient la Rance ....


                  • Serge ULESKI Serge ULESKI 20 novembre 18:01

                    Se mobilier ! N’avoir qu’une idée : sortir dans la rue et occuper cette rue ainsi que les lieux symboliques de ce qui est aujourd’hui le « non pouvoir » ! 

                             Qu’il soit permis ici de rappeler que chaque rassemblement, chaque mobilisation fait reculer l’oppression et ce sentiment funeste d’impuissance ; car dans chaque rassemblement, le dominé retrouve son humanité, sa souveraineté, gage de son honneur.

                    Mobilisation, blocage, toute action contre ce corps étranger qu’est « le politique au service des dominants » - force et classe occupantes -, devient alors juste, belle et noble parce que juste.

                           Nombreux sont ceux qui trépignent d’impatience face à ce nouveau sursaut ; sans oublier la ferveur d’être ensemble : la résistance est bel et bien un romantisme ! Le dernier. Car si les plus beaux chants sont des chants de revendications, les plus beaux rassemblements sont les rassemblements contre l’oppression ; lorsque les dominés se lèvent et font entendre leurs voix ; et c’est alors que tous retrouvent, et nous avec eux, leur dignité et un peu de pouvoir sur leur existence. Et ça, c’est beau. Très beau. 

                     La résignation est bien le pire des choix !

                    Aussi, tous peuvent être fiers de leur action, fiers d’eux-mêmes car nous sommes fiers d’eux démesurément !


                    • JulietFox 21 novembre 11:49

                      @Serge ULESKI

                      Voila un bon blocage de rue :
                      https://www.youtube.com/watch?v=YVpBwj7SMy4


                    • Serge ULESKI Serge ULESKI 20 novembre 18:02

                      Se mobilier ! N’avoir qu’une idée : sortir dans la rue et occuper cette rue ainsi que les lieux symboliques de ce qui est aujourd’hui le « non pouvoir » ! 

                               Qu’il soit permis ici de rappeler que chaque rassemblement, chaque mobilisation fait reculer l’oppression et ce sentiment funeste d’impuissance ; car dans chaque rassemblement, le dominé retrouve son humanité, sa souveraineté, gage de son honneur.

                      Mobilisation, blocage, toute action contre ce corps étranger qu’est « le politique au service des dominants » - force et classe occupantes -, devient alors juste, belle et noble parce que juste.

                               

                       

                             Nombreux sont ceux qui trépignent d’impatience face à ce nouveau sursaut ; sans oublier la ferveur d’être ensemble : la résistance est bel et bien un romantisme ! Le dernier. Car si les plus beaux chants sont des chants de revendications, les plus beaux rassemblements sont les rassemblements contre l’oppression ; lorsque les dominés se lèvent et font entendre leurs voix ; et c’est alors que tous retrouvent, et nous avec eux, leur dignité et un peu de pouvoir sur leur existence. Et ça, c’est beau. Très beau. 

                       La résignation est bien le pire des choix !

                      Aussi, tous peuvent être fiers de leur action, fiers d’eux-mêmes car nous sommes fiers d’eux démesurément !


                      • JL JL 20 novembre 18:38

                        ’’ ... mener logiquement à son terme, conformément au souhait de départ de Macron en personne, mais sans lui désormais tant il s’est montré incapable de le réaliser concrètement, cette « République en Marche » qu’il avait naguère lui-même appelée de ses vœux. Avec, au bout du compte et grâce à cela, une union nationale enfin retrouvée !

                        ’’

                         

                         Sans lui ? Je ne vois pas comment, puisque rien n’est en bonne voie. Les bases du processus de changement de gouvernement ne sont pas posées.

                         

                        Pour continuer sans le leader, votons Mélenchon, qui mettra en place les prémisses d’un nouvel ordre, non appuyé congénitalement celui-là, sur les Rothschild & Co.


                        • zygzornifle zygzornifle 20 novembre 18:48

                          « En marche » fait ramper la France ....


                          • Jelena Jelena 20 novembre 19:27

                            Il faut croire que « les têtes pensantes » de ce mouvement ont peur des représailles, car ce rendez-vous sur Paris, en imaginant que les provinciaux - dans le besoin - montent sur la capitale, n’apportera strictement rien.


                            • Désintox Désintox 20 novembre 20:19

                              Un mort de plus.

                              528 blessés dont 17 graves.

                              Vandalisme.


                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 novembre 20:32

                                @#Shawford

                                Et toi tu te barre boire des tits ponches les burnes a l’air ...vais te faire un bilan carbone et l’envoyer au fisc moi .


                              • #Daneel42 #Daneel42 20 novembre 20:38

                                @Aita Pea Pea

                                C’est à dire que j’ai fixé un rdv à Tic&Tac pour conclure en métro Pôle.

                                Mais j’ai eu une fin de non recevoir, alors j’elargis ma communauté !

                                Que veux-tu, quand on est le 1, faut bien à un moment où à un autre voir jusqu’où va l’infini, pour ensuite, peinard et décontracté du neurone, en fixer les proportions relatives, et une bonne fois pour toutes, vivables ! smiley


                              • Désintox Désintox 20 novembre 23:21

                                @#Shawford
                                ça ne veut absolument rien dire.


                              • Attilax Attilax 21 novembre 10:32

                                @Désintox

                                C’est pas très logique comme commentaire : t’arrêtes pas de dire que c’est des cons, des pollueurs et des fachos, tu devrais te réjouir qu’ils se fassent buter et blesser au lieu de pleurnicher.

                                En fait t’es juste vert du succès d’une véritable opération citoyenne.
                                Rappelle-moi le nom du représentant des écolos à la présidentielle ? Ah oui, pardon, y’en avait pas, ils se sont mis derrière Hamon qui a fini de clouer le cercueil du PS et de ses amis le PC et EELV ! Y’a pas pire ennemi du peuple aujourd’hui, et le peuple le sait bien avec des relais aussi efficaces que toi, le petit illuminati qui déteste les gens qui ne sont rien, à l’instar de ses maîtres à penser, aujourd’hui en voie d’extinction.


                              • Croa Croa 22 novembre 12:51

                                À Désintox,
                                Oui tout ça est bête, en plus les blessés sont dans leurs rangs smiley
                                Par contre que le feu ait prit à un péage de Vinci, ça ne fera pas pleurer grand monde ! Après tout il s’agit d’un bien autrefois public accaparé par le privé, d’un truc qui nous a été volé quoi... Ce sont tous les péages auxquels il faudrait mettre le feu !


                              • baldis30 25 novembre 18:34

                                @Attilax

                                bonsoir,
                                le dessin d’un œil dans un triangle me rappelle des choses troubles ... en pleine liaison avec ce que vous écrivez ... mais de toute façon il profitera de ce que les GJ auront arraché, s’il y arrivent ... exactement comme en mai 1968 puis il se précipitera dans les bras électoraux de la peur savamment entretenue par des merdias aux ordres ( tant pis pour ce pléonasme) !


                              • BA 20 novembre 20:22

                                Mardi 20 novembre 2018 :


                                FO Transports appelle à rejoindre les gilets jaunes.

                                La Fédération Nationale des Transports et de la Logistique FO/UNCP, appelle dans un communiqué tous ses militants, adhérents et sympathisants en solidarité avec le mouvement citoyen des gilets jaunes, « à participer et organiser toutes actions visant à revendiquer l’augmentation du pouvoir d’achat. »

                                Le syndicat FO Transports précise : « au regard du mépris et de l’arrogance du gouvernement, la Fédération Nationale des Transports et de la Logistique FO/UNCP n’exclut pas de durcir le mouvement par un appel à la grève de l’ensemble des secteurs qu’elle représente. »


                                http://www.transportinfo.fr/fo-transports-appelle-a-rejoindre-les-gilets-jaunes/


                                • pipiou2 20 novembre 21:06

                                  "Ce 17 novembre 2018 marquera sans aucun doute l’histoire moderne et contemporaine de la France

                                  " ... plus c’est gros et plus ça passe !!


                                  • stef 20 novembre 22:38

                                    Entièrement d’accord avec Onfray sur BHL le dandy médiatique , celui qui a cautionné le dézinguage de Kadhafi ce qui nous a valu les hordes de réfugiés d’aujourd’hui 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès