• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France Insoumise et L’homoHumanus

La France Insoumise et L’homoHumanus

L'homo economicus si prisé des Capitalistes qui y trouvent la notion naturel de maximalisation de l'utilité par laquelle ils justifient la formation du capital. On verra à quoi cela correspond.
Dans les faits ce n'est pas exact du tout car cela dépend du moment des observations et des moyens d'investigations comme des Savoirs disponibles.

Pour démontrer cet excès "idéologique bien normal" je prends toujours l'exemple du développent du racisme qui nous a fait naître un Hitler que l'on a affublé de tous les maux qu'ont développé ses ascendants et dont il a été un acteur zélé, en passant de l'épée purificatrice des guerres de religions, des révolvers nettoyeurs des cowboys, des canons exterminateurs de Napoléon, au four industriel du capitalisme.
Nous voyons que la maximalisation de l'utilité est tout à fait naturelle quelle que soit la fin que l'on poursuit. 
Si ses ascendants avaient développé l'amour de son prochain, plutôt que la haine ignorante comme encore aujourd'hui, le Pape aurait pas eu tant de travail à bénir les canons des deux côtés. Et la maximalisation de l'utilité aurait été de dispenser un maximum d'amour envers les autres. L'on se serait battu certainement, mais peut-être pas tué à coup de bombes

Cette digression faite je poursuis.

Sur la base des observations de Vacher Delapouge, nous avons eu droit à une classification des races sur le comportement sociologique des hommes au travail. (4 races, dont la race nordique supérieure)
Il faut savoir que la pratique de l'eugénisme était courante pour éliminer les carences humaines. 
Alors définir des races s'inscrivaient dans une suite logique. 
Soyez rassurés, Vacher n'était pas un méchant, lui comme Gaudineau et Chamberlain anglais de surcroît ont accouché d'un Con à petite moustache.
(Pour ceux qui connaissent l'ancien testament, les juifs considéraient que ceux qui avaient une carance étaient impurs de par la faute satanique d'un ascendant dont ils avaient hérité).

Eh oui Hitler ne s'est pas fait seul. Dans nos gènes il n'y a pas d'épée, de révolvers, de canons, de fours. Il a bien fallu qu'il apprenne, et ce n'est pas de l'humanisme dont il a été nourri. 
Mais de l'apprentissage mimétique que nous nous passons incomplètement d'une génération à l'autre.
C'est un peu trop facile de dire que l'on n'y est pour rien dans la vie des autres. De se cacher comme nous le faisons aujourd'hui derrière la psychologie ou la psychiatrie pour dire qu'il était fou.
Eh bien ce fou c'est toute notre culture qui l'a fabriqué, car il était un homo economicus avant d'être un homo sociabilis. 

Il nous faut donc passer à L'homoHumanus. 

Non par ambition politique, mais parce que homo economicus qui a pris le dessus sur l'homo sociabilis, fera naître un nouveau Hitler. 
Et l'histoire pour dédommager les peuples, ou les individus de leurs responsabilités dira qu'il était fou pour appuyer sur le bouton Nucléaire.
Au procès de Nuremberg, il aurait fallu y assoir aussi la culture européenne. Sauf qu'aucun psy n'a jamais reçu la société, sauf en jutice, les procureurs, et pour l'état, les présidents de la république, qui parle en leur nom au nom de tous. Le procureur devrait disparaître des prétoires et le président du gouvernement. L'un et autre représentent une ingérence totalitaire dans la démocratie.
S'il fallait une preuve de plus que l'intérêt individuel ne concourt pas de fait à l'intérêt collectif comme le soutient Adam Smith, les guerres en sont temoins. 

Comment faire la différence entre homo sociabilis et l'homo economicus. 

L'homo sociabilis a donné naissance au cœur artificiel, et l'homo economicus à l'Arme Nucléaire.
C'est l'histoire humaine, celle d'un être doué de raison au cerveau lent et débile qui ne parvient pas à S'exclure d'un mode de pensée qui le structure. 
Qui plus est s'y enferme, paradoxalement, par ceux, qui instruits par des siècles de savoirs, n'ont pas été fichu en plus de 215 ans de libérer l'homme de son assujettissement au Salariat.
C'est même l'inverse auquel nous avons assisté avec la condamnation du Socialisme comme attentatoire à la propriété privée. 
L'histoire ignorante, qui ne connait que son ventre (maximalisation de l'utilité), se solidarise de leurs maitres confondant le besoin de posséder sa grotte pour se sécuriser, sa maison, et celui de s'approprier les espaces nourricier au prétexte qu'ils les ont découverts. (le territoire nourricier, propriété des moyens de production)

C'est comme si un homme était propriétaire de la planète, et que ceux qui vivent dessus en démocratie au non du respect de la propriété privée, (tout en disposant du droit souverain du vote), acceptent de n'avoir qu'un pouvoir fantôme en se soumettant au diktat du groupe financier qui a acheté toutes les territoires au nom du libéralisme et de la loi du marché.
D'autant qu'il n'a pu le faire que par le principe de formation du capital, qui repose sur la revente de son travail à celui qui l'a fourni, plus cher que la monnaie qu'il a recu pour le faire. 

Il y a donc une limite à mettre à la notion de propriété des moyens de production ou rendre à chacun le fruit de son travail, (partage des dividendes) et trouver un autre processus de formation du capital que l'exploitation de l'homme. 

Le droit de disposer des moyens de production est irréductible de la survie. Sa nécessité n'inclut pas l'obligation de s'approprier le travail des autres, et de s'en dégager par un contrat de dupe au nom d'une égalité sociale qui n'existe pas.
Que dirions-nous, homo est intelligent ou il a un cerveau débile ?

C'est quoi cette maximalisation d'utilité naturelle ?

L'homme pour se nourrir dispose d'un indicateur de satiété. Son estomac. Il mettra ses moyens maximum pour se procurer la nourriture dont il a besoin pour son utilité personnelle, dit intérêt égoïste. Sauf qu'il ne pourra pas ingurgiter plus que la taille de son estomac, même s'il fait des réserves pour le lendemain, c'est à dire tout sa Vie. Il ne va pas pouvoir laisser en héritage ce qu'il mange.
Il en est différemment quand pour se nourrir l'on a besoin d'outils pour produire ce que l'on consomme pour notre bien être matériel.
 L'identification de l'achat de productions de bien être se fait par l'utilisation inappropriée du même mot de, consommation. 
 Tout devient consommation, apprendre est une consommation de savoir, se faire soigner une consommation de soin, aller en vacances une consommation de loisir etc..etc 
 Ce matraquage sémantique structure notre raisonnement et nous conduit à ne ressembler qu'à des ventres. À n'être que des boyaux de consommation à en oublier qu'ils ont pour fonction de nourrir "l'humanité" que l'on porte une âme pour d'autres et non d'être une finalité qui a pourri la planète avec des déchets par soif de monnaie d'une aristocratie.
Nous n'en différencions plus consommation de nourriture et possession de biens. Essayons donc de nous taper un sandwich de chambre à air.

Pourtant le même processus naturel de maximalisation de l'utilité va s'appliquer, mais sans un estomac pour fixer une limite.
UN individu pourra donc consommer la planète au nom de la maximalisation de l'utilité.

Qui pourra s'y opposer ?

Les autres. Qu'observons-nous dans la nature. Que lorsque l'animal capture une proie les autres essaient de se joindre au repas et c'est le plus fort qui l'emporte. 
(C'est le principe du moindre effort, ce que l'on appelle le meilleur rapport qualité-prix. désolé je ne peux m'en empêcher, pour des Clients qui se font rouler, abuser, tromper, juger comme tel le prix où ils rachètent leur propre travail est le sumum de la débilité)

Nous comprenons aisément que si les autres avaient le ventre plein, l'indicateur de satiété ne les pousseraient pas à aller chercher la bouffe chez d'autres, de la Voler.

Parmi eux à quelques exceptions, nous n'observons pas non plus le dominant Dresser (éduquer) ses congénères pour le Servir. Les hommes, si. 
Nous faisons cela depuis au moins 10 000 ans. 
Force de l'habitude, force d'une structure de la pensée, ceux qui pourraient voter des lois pour un partage équitable, et qui sont les asservis, Votent pour leurs maitres en attendent d'eux qu'il changent les lois qui les asservicent (La Boétie rentre à l'école)
C'est long 10000 ans d'attentes.

 Nous pouvons comprendre que revisiter la structure de notre pensée, soit un combat politique autour de l'appropriation des moyens de communication, et de l'enseignement.
Je ne combats pas le Capitalisme parce que le capital n'est pas utile, parceque l'on a pas besoin de Découvreurs, d'entrepreneurs. Mais parce que l'organisation qui conduit à la formation du capital au bénéfice de quelques particuliers aristocrates, se fait sur l'appropriation du travail d'un autre que l'on regarde comme Objet quand il produit, et Humain quand il est client, "parce qu'il le vaut bien, comme dit la pub".

Il est pas nécessaire d'avoir fait math sup ou de développer des équations et des analyses de ratios Economiques pour comprendre cela.

Chacun nous appliquons la maximalisation de l'utilité.
Certains trouvent la liberté dans la soumission. 
C'est le cas du plus grand nombre. Il n'y a aucune indignité à cela, depuis 10 000 ans que ça dure.
La république a changé la composition des aristocrates pas supprimer les classes sociales. L'aristocratie s'est reconstruite, soutenue et renforcée par tous ceux qui se disent Républicain, et qui au nom de cette aristocratie moderne, avec l'assentiment de tous les citoyens qui ont voté pour eux, ont liquidé l'égalité, la fraternité, la liberté pour leurs faire gagner des capitaux.

De fait les autres doivent vivre des restes. Cela les obligent pour pouvoir bénéficier ou se réjouir de leur travail, quand ils ne veulent pas se satisfaire de ce qui leur reste, à emprunter au Capitaliste, qui possèdent les capitaux qu'ils leur ont gagnés.

Nous faisons nous mêmes ce que nous font les aristocrates quand au nom de la lutte contre le gaspillage, au nom de la charité, nous distribuons nos Restes aux classes inférieurs.
Ce n'est qu'une question de rapport d'échelle, et de ressentir du bonheur, (heureusement).
 
 Alors aujourd'hui que nous pouvons mesurer nos dégâts et les estimations de ceux à venir, nous ne pouvons laisser aux commandes du monde et de la France des homo economicus.
 
Non parce qui ne sont pas capables, mais parce que ils n'ont pas d'alarme de satiété autre que la guerre, et les bulles boursières.

L'homo sociabilis a toujours été ceux qui ont lutté contre l'asservissement, et les derniers en date sont les Socialistes qui l'ont fait entrer dans les entreprises. (Code du travail)
Dans la production de productions matérielles de bien être, c'est la loi, le rapport de force qui va être l'indicateur de satiété en fonction de la maximalisation d'utilité qu'y trouve chacun.
Si bien que ceux qui votent les lois, et qui sont en majorité ceux qui votent pour l'homo economicus, vivent un paradoxe, une dichotomie. Ils votent pour les aristocraties qui les asservissent.
Il n'est pas donc simple de se débarrasser de cette réplique paradigmatique du dominant animalier, esclavagiste et sans indicateur de satiété.

Nous ne pouvons appeler cela la civilisation. 
Si nous étions restés des animaux dans notre jardin d'Éden nous ne nous serions pas entretués, nous aurions grand besoin de redéfinir ce qu'est, être civilisé.

Si nous portons cet être Civilisé, ce dont je ne doute pas, il va falloir, avant la monnaie, mettre l'Humain D'abord et faire germer L'homoHumanus. 
Et à mon sens le seul parti qui s'inscrit sur cette voie c'est la France Insoumise, mais cela ne se fera pas d'un coup de baguette magique, et sans se tromper, il faut laisser les miracles aux dieux.
 Mélenchon n'en est pas un et ne veut pas l'être. 
 Ses adversaires vont être pléthore car ils se définissent dans le cadre d'une maximalisation de l'utilité économique.
 Mais si leur expérience peut être utile au développement de l'Humain d'abord la FI est ouverte à tous ceux qui veulent faire renaître L'homoHumanus après l'échec des religions, particulièrement du christianisme.
Mais n'ayons pas de soucis pour elles, si nous avons compris que Dieu est Socialistes, il ne lui reste plus qu'à devenir Laïque, ce qui ne détruit pas la foi, mais la rapproche les unes des autres. Et il ne fait nul doute que ceux qui auront un idéal politique au service de l'Humain d'abord recevront l'appui de ceux que Dieu a fait à sa ressemblance, et personne ne l'a vu le créer avec une bombe dans la main. Sauf dans la main invisible d'Adam Smith.

Il faut seulement souhaiter que nous fassions retourner les hommes dans les universités. Car la rationalisation et la normalisation si elles ont leurs utilités pour coordonner des milliards d'actions, ne sont que des moyens et non une fin. Baser notre réflexion, notre pensée que dans des logiques normatives, ne peuvent conduire qu'à des folies monstrueuses. Hitler, fen ut l'aboutissement d'Une.
Elle démontre notre incapacité à nous accepter les uns les autres et a nourri des biais pour en justifier. Nous faisons tous cela et il est impossible d'y échapper. Mais leurs conséquences peuvent être dramatiques si l'on ne s'appuie pas sur des fondements stables qui sont les bases biologiques de l'Humain. 
Et l'Humain n'est pas un criminel.
Un jour je lis dans le Pèlerin, le commentaire d'un moine. Il disait en substance : "Dieu a mal conçu sa créature, car il a permis à des enfants de pouvoir donner la vie avant être adulte" 
En l'état des névroses, des refoulements, des frustrations, des fantasmagories, et des us, coutumes, et droit auxquels elles donnent cours, nous pourrions décider au regard des moyens techniques dont nous disposons en génétique de modifier l'accession de la sexualité de nos enfants à l'âge du seuil névrotique que nous avons fixé en pensant qu'il y a là une action d'être civilisé.
Peut-être en sortira-t-il une Theophilosotique. Si vous ne devinez pas, posez la question, 
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.19/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 3 juillet 16:55

    Pas de politique nationale propre sans sortie préalable de l’UE, de l’euro et de l’OTAN.

    Ceux qui font des promesses sans prendre en compte le préalable ne sont que des escrocs.


    • Positronique 4 juillet 10:56

      @samy Levrai
      Fais nous donc la promesse , du plein emploi , du maintient de la sécu et des retraites , de l’effacement de la dette avec ton micro parti de démagogues , mais chiffrée hein , pas des suppositions hasardeuses comme maintenant.


    • ddacoudre ddacoudre 5 juillet 00:21

      @samy Levrai

      Bonjour Il faut changer l’Europe et elle ne se changera pas sans lutte. Ce ne sont pas les élus de salons qui vont y arriver il faut prendre la BCE comme l’on a pris la Bastille. Le nerf de la guerre est là. Cordialement ddacoudre overblog


    • ZXSpect ZXSpect 3 juillet 19:04

      L’auteur publie régulièrement sur Agoravox mais signe ses réponses aux commentaires par « ddacoudre overblog »

      Un peu de reconnaissance pour Agoravox et, pourquoi pas un petit geste pour ce media ne serait pas exagéré

      https://www.agoravox.fr/?page=don#don

      et permettrait de signer « ddacoudre agoravox »

       !


      • ddacoudre ddacoudre 5 juillet 00:31

        @ZXSpect

        Bonjour

        Merci de ton invitation pour quoi pas Je digne de mon blog car tous mes article ne passe pas sur ago mais sont sur mes blogs Pour ago j’essaie d’avoir des commentaires crédible un peu innovants qui suscitent la reflexion, et apporté un crédit à ago Je ai qu’ un défaut un mauvais correcteur et pas toujours le temps de relire sinon je suis toujours courtois même avec les trolls. C Cordialement ddacoudre overblog


      • foufouille foufouille 3 juillet 20:44

        dommage que mélenchon ait un appart de un million d’euros et que plusieurs millionaires soient de la « france insoumise ».


        • Sparker Sparker 3 juillet 22:25

          @foufouille

           pourquoi « dommage » ??


        • Aimable 4 juillet 07:14

          @Sparker
          Preuve comme Raymond Barre , que l’on peut s’enrichir en faisant de la politique  smiley


        • foufouille foufouille 4 juillet 10:28

          @Sparker
          c’est de la redistribution ou du capitalisme ?


        • ddacoudre ddacoudre 5 juillet 00:40

          @foufouille Bonjour

          Tu as déjà vus des miséreux à la tête un mouvement. Crois tu vraiment que les citoyens voteraient pour un candidat qui vivrait dans un tonneau. Tu ne te souviens plus du milliardaire Rouge il me semble. Si il ta volait ce millions tu as raison de te plaindre s’il les a gagné par son activité à toi de trouver ce que tu fais. Cordialement ddacoudre overblog


        • foufouille foufouille 5 juillet 10:40

          @ddacoudre
          il va donc redistribuer rien du tout ou des miettes.


        • victormoyal victormoyal 4 juillet 07:42

          L’humain reste une éponge absorbant n’importe quoi..le bon le mauvais sans distinction...Il tourne à droite comme à gauche suivant ses pulsions uniquement...Bon nombre d’animaux ont plus de bon sens que nous !


          • ddacoudre ddacoudre 5 juillet 00:45

            @victormoyal

            Bonjour

            Et bien tu vois qu’il t’arrive de dire des choses sensées Il reste à Savoirs ce sont lui fait éponger c’est toute la question de notre vie Cordialement ddacoudre overblog


          • CN46400 CN46400 4 juillet 16:07

            Le raisonnement n’est pas mauvais, sauf qu’il ne précise pas que les exploiteurs sont une « infime minorité » et les exploité une « immense majorité ». D’où le fait que la classe minoritaire soit obligée d’employer tant de moyens pour formater, et détourner de ses intérêts concréts, autant que possible, l’opinion de la classe immensément majoritaire.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès