• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France, n° 1 mondial d’exportation de grandes fortunes

La France, n° 1 mondial d’exportation de grandes fortunes

Ce matin 2 juillet, Mediapart titre sur les 30 millions reçus par Liliale Bettencourt au titre du bouclier fiscal.

J’en ai marre. J’en ai marre de lire n’importe quoi et dans tous les sens.

Premier point.
 
Lorsqu’il y a quelques années la maison Taittinger est devenue américaine parce que les héritiers ne pouvaient pas payer les droits de succession, la France pleurait. Lorsqu’à la mort de M Meyer sa femme a « reçu » du fisc au titre du bouclier fiscal 120 millions d’euros, on s’est réjoui que ce bouclier permette d’éviter la vente du groupe Galeries Lafayette dont elle était l’héritière à des étrangers. Donc il faut savoir ce que l’on veut.
 
La famille Mulliez – famille au sens large – est la première ou seconde fortune de France, habite en Belgique. Pourquoi ? Pour payer moins d’impôt ! Peut-on le leur reprocher ? Peut-être mais s’il y a bien une famille (heureusement il y en a d’autres !) qui bosse dur, qui crée, qui prend des risques, c’est bien les Mulliez et ils vont habiter à quelques km de chez eux de l’autre côté de la frontière pour payer moins d’impôts. Et le concurrents Bourriez (Cora) font de même.
 
Disons le tout net, si l’on veut que les riches quittent la France : continuons. C’est déjà bien parti dans tous les sens du terme et ce sont les moins riches qui paient pour les plus riches. Il faudrait chiffrer le manque à gagner de ces départs, non seulement en argent placé en France, mais aussi en impôts non versés en France et en richesse créé ailleurs. Et les Belges n’attendent que cela ! Comme les Suisses !!! Des actifs créateurs d’emplois qui viennent chez eux non pas pour bosser mais pour payer des impôts ! Vive la France !!!
 
Nous sommes les premiers exportateurs mondiaux de grandes fortunes !
 
Second point.
 
On reproche à madame Worth des compétences professionnelles. En fait on lui reproche de travailler pour la seconde fortune de France. Est-ce que cela signifie qu’elle n’a pas été embauchée par la première (Arnault) ? Donc elle n’est pas hyper compétente. On reprochera un jour à Christine Lagarde d’avoir des relations au ministère de l’économie avec l’un de ses anciens clients du cabinet d’avocats américain qu’elle dirigeait (allez-y, Mediapart, cherchez : vous trouverez !). Mais où va-ton ? Faudrait-il que les ministres n’épousent ou ne s’accompagnent que de femmes de média (le fait est que ce sont chaque fois des hommes ministres avec des femmes journalistes ou présentatrices télé) ? Faudra-t-il n’avoir comme ministre que des fonctionnaires ayant comme époux(se) des fonctionnaires ? Jospin a comme compagne une prof de philo : très bien ! Je suppose que Mme Gaymard a du attendre que son mari ne soit plus ministre pour diriger une société privé en France (General Electric France).
 
Mais a-t-on un jour dit qu’il y a conflit d’intérêt parce qu’un membre du gouvernement (Badinter) avait comme épouse la dirigeante ou propriétaire pour être plus exact d’une agence de publicité (Publicis) qui travaillait avec le gouvernement ? Non, bien sûr. Et il ne me vient pas une nano seconde à l’idée que les Badinter ne sont pas des gens honnêtes. Fondamentalement honnêtes. 1000% honnêtes.
 
Alors s’il vous plait certains médias : vous n’aimez pas Sarkozy. Soit. Mais ne confondez pas tout. Ne vous laissez pas manipulés ou ne manipulez pas. Cela devient nauséabond. Pour tout le monde.

Moyenne des avis sur cet article :  1.98/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

90 réactions à cet article    


  • Hortus 3 juillet 2010 06:57

    Comme dirait Zazie : « Prospective, mon cul ! » smiley


    • COVADONGA722 COVADONGA722 3 juillet 2010 07:45

      « On reproche à madame Worth des compétences professionnelles. En fait on lui reproche de travailler pour la seconde fortune de France. »


      pas exactement et vous le savez , un homme eduqué comme vous semblez l’ etre sait pertinement ce qu est la restriction mentale.

      le leger sursmicard qui s adresse à vous n a pas de grief vis a vis de mme woerth « quoique l on peut rester dans le legal et susciter le mépris »
      non mes griefs vont au ministre d un gouvernement ayant institué le bouclier fiscal protégeant les plus riches et préssurant les actifs les moins riches, mes griefs vont à un homme simultanement ministre du budget et tresorier du parti gouvernemental, mes griefs
      vont à un ministre du travail me rajoutant deux ans suplémentaires « ce dont on peut raisonablement discuter » en me jurant main sur le coeur que cette reforme est juste lors meme le modeste titulaire du certif s adressant à vous perçoit que 80%de cette reforme
      est payée par les travailleurs.Mes griefs vont à toute une caste umps consanguine qui tot ou tard rencontrera la vindicte populaire au mieux ou au pire le« camarade berretta » .
      Le non moindre de mes griefs est par ailleurs la bien veule lacheté de nos éminences qui
      prises les doigts dans le « pot à cigare »se défendent façons cour d école « oui mais les autres y font pareils ».

      Microscopique statistique mise au boulot à 16 ans et finissant à 63 ans vous comprendrez que les déboires de mr et mme Woerth ne m ’emeuve guére .
      L’usine m’appelle je retourne à mes chaines .......


      • Philippe Philippe 3 juillet 2010 08:30

        Votre réponse a un sens exact, Mamdame. je le respecte et le comprends.
        le sens de mon petit article est :
        1. un pays a besoin d’entrepreneurs, y compris d’entrepreneurs qui font fortune en créant des emplois. Si on ne les respecte pas : ils partent, et c’est grave. Ce sont les autres - mathématiquement plus nombreux - qui paient pour faire fonctionner le pays.
        2. un pays ne peut pas être dirigé que par des fonctionnaires ou politiciens de métier sans contact avec la vie réelle. Ce sont des gens à la parole talentueuse mais aux résultats dans les nuages « cloud spirit ».


      • foufouille foufouille 3 juillet 2010 10:55

        a ce niveau, ca fait offshore et delocalisation
        ca cree pas d’emploi
        libertaryen !


      • Fergus Fergus 3 juillet 2010 11:32

        Vous confondez deux choses, Philippe : l’imposition sur les sociétés et le patrimoine personnel.

        Que l’on puisse défendre une moindre pression fiscale sur les entreprises pour éviter les délocalisations est recevable et peut se discuter, avec des arguments bien réels de part et d’autre.

        Que l’on prenne, comme vous le faites, le parti des grandes fortunes (au titre de leurs biens personnels) est indéfendable, particulièrement en période de crise dans la mesure où ces grandes fortunes bénéficient de multiples moyens d’échapper au fisc ou de diminuer leur imposition. Par l’intermédiaire de niches fiscales avantageuses et, plus généralement, par le recours à des montages financiers basés sur la création de holdings off-shore.

        Dernier point : il est faux d’affirmer que toues les « riches » n’aspirent qu’à fuir la France : nombre d’entre eux sont très attachés à leurs racines et, le plus souvent, à une propriété chargée d’histoire familiale, voire d’histoire tout court. Seuls les plus voraces partent à l’étranger. Et si des gens ont un problème avec l’argent, ce sont ceux-là qui en souffrent, et non les Français qui demandent plus d’équité !


      • Le Canard républicain Le Canard Républicain 3 juillet 2010 08:30

        - « Un système économico-politique en perdition » Jean Baudrillard :
        http://www.xn—lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article97


        - Jospin, membre du Club Le Siècle :
        http://www.xn—lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article326

        - Les 5O principaux « éxilés » Français en Suisse :
        http://www.xn—lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article318

        Cordialement.
        J.G.



          • FRIDA FRIDA 3 juillet 2010 16:07

            A quoi renvoie votre lien au journal les Echos ???


          • Philippe Philippe 3 juillet 2010 23:41

            à un site d’informations complémentaires.


          • Radis Call 3 juillet 2010 09:04

            Article absurde ! Merci FR2 ! Merci TF1

            Madame Bettencourt est entrepreneur ? Ah oui et de quoi ?

            PS :Apparemment les pantoufflages, conflits d’intérêts ,les ABS et autres détournements de fonds ne vous dérangent pas...

            Que le pouvoir fasse tout pour ruiner l’état , gonfler la dette , épargner les grandes fortunes et privatiser , ça ne vous touche pas .

            Que la clique en appelle à la responsabilité , comprenez des sacrifices pour les salariés , alors qu’elle se gave dans la réalité , et récompense les acteurs de la fraude fiscale tout en affirmant qu’elle se bat contre les niches, les fraudes , non plus...

            Ajoutez l’info complétement verrouillée et la justice aux ordres...

            Tous cela est bien méprisable .


            • Alpo47 Alpo47 3 juillet 2010 09:07

              L’auteur multiplie les raccourcis et les amalgames pour défendre sa thèse : « Il faut protéger les riches ». Voila qui plaira à ses employeurs.

              Que les plus entreprenants d’entre nous, puissent entreprendre et améliorer leur vie ne me choque en rien. L’important c’est de rester « mesuré ». Actuellement, une toute petite partie possède la plus grande partie des richesses et des revenus, bien entendu au détriment de la majorité du peuple, maintenue dans une quasi servitude, insécurité.
              Comment la plus grande partie d’entre nous, peuvent ils concevoir que Mme B. fasse un milliard d’euros de cadeaux à un « tendre ami », alors que son frigo est vide en fin de mois ? Triste vie que celle des riches et de leurs parasites. Mais ce cas est caricatural, c’est vrai.
              Quand à apprendre que cette personne, dont la fortune est évaluée à 15 milliards, reçoit, in fine, 30 millions de remboursement d’impôts...

              Libre à l’auteur d’accepter de vivre dans une société où les élites sont corrompues, dont l’argent est le seul critère de réussite, où ceux qui sont au pouvoir ont pour souci essentiel de se remplir les poches, et où entreprendre consiste à maintenir le plus grand nombre dans la précarité. Pour se maintenir en place, le « système » a besoin de serviteurs zélés.

              Il me semble toutefois que nous sommes à l’aube d’un réveil des peuples et qu’une autre société naitra à l’issue d’une période d’incertitudes.
              Du moins, c’est mon rêve.


              • Philippe Philippe 3 juillet 2010 13:17

                Je crois que votre rêve s’est déroulé à partir de 1917.
                Rien n’interdit de penser qu’il se re-réalisera en 2017.
                Mais ce rêve a coûté cher aux hommes qui y ont cru.


              • Alpo47 Alpo47 3 juillet 2010 17:06

                Le fait de refuser la ploutocratie qui règne chez nous, ne signifie pas qu’on veuille reproduire la société Nord Coréenne.
                Peut être, pouvez vous également introduire de la mesure dans vos déclarations ? Vous y gagnerez en crédibilité.


              • JJ il muratore JJ il muratore 3 juillet 2010 09:15

                @Philippe et @ Covadonga : pour moi vous avez l’un et l’autre raison car vous posez clairement l’un et l’autre les deux termes d’une contradiction. La réalité est bien souvent composée de contradictions. En Occident notre culture nous amène le plus souvent à prétendre la résoudre par l’affrontement : l’un des termes doit supprimer l’autre.
                Selon moi cela mène à des impasses. La bonne solution est de les articuler dans un équilibre juste.
                Cavadonga exprime avec précision que sa situation lui permet d’affirmer que cette articulation n’est pas juste, ce qui est vrai.
                Philippe, de même, souligne avec justesse que l’intérêt collectif n’est pas de faire fuire les entrepreneurs et les riches et que ça n’est une première qu’un ministre ou un politique ait un conjoint dans les affaires.
                Le problème actuel pour la France est celui des perspectives et de la confiance : l’une et l’autre manquent.
                perspectives et confiance doivent être restaurées et là c’est totalement l’affaire du Politique.


                • Fergus Fergus 3 juillet 2010 09:33

                  Je préfère m’appauvrir avec des gens respectables que m’enrichir avec des cyniques et des rapaces pour qui le mot « solidarité » n’existe pas !


                  • Fergus Fergus 3 juillet 2010 09:42

                    Cela dit, votre article est intéressant, mais il montre que, comme les membres du gouvernement ou les caciques de l’Ump, vous êtes aveugle en ne comprenant manifestement pas ce qu’est le conflit d’intérêt. On ne gère pas la plus grosse fortune de France quand son mari est ministre du Budget et par conséquent patron de l’administration fiscale.

                    Que vous puissiez défendre cela est aberrant. Je vous invite, à cet égard, à vous tourner vers les pays du nord de l’Europe ou même les Etats-Unis, pays pourtant ultra-libéral, où ce mélange des genres, jugé explosif, est strictement interdit.

                    C’est comme si Eric Woerth était commisssaire de police et Florence Woerth chargée des intérêts d’un truand notoire sur lequel il est chargé d’enquêter. Mais cela vous semble peut-être normal !

                    Bonne journée.


                    • Shaytan666 Shaytan666 3 juillet 2010 10:58

                      Mais en Belgique c’est ainsi que cela se passe. Le mari de l’ancienne ministre de la justice (PS) est l’avocat d’un des truands les plus illustres du pays.


                    • Philippe Philippe 3 juillet 2010 13:20

                      Je ne soulève pas le sujet de conflit d’intérêt - c’est juste - que je condamne.
                      mais je maintiens que chasser les riches de France et développer une République de fonctionnaires aussi brillants soient-ils est une calamité.


                    • Philippe Philippe 3 juillet 2010 13:22

                      Je ne soulève pas ici le sujet du conflit d’intérêt que je condamen par ailleur.
                      Mais chasser les riches de France et développer une République de fonctionnaires aussi brilants soient-ils est une catastrophe.


                    • PUCK 4 juillet 2010 22:49

                      Ne parlez pas des USA .Vous ne savez apparemment pas quels étaient les intérêts de Dick Cheney qui a pratiquement poussé Bush dans la guerre d’Irak pour des intérêts privés considérables .
                      Madoff avait des accointances avec la SEC qui était chargée de le controler et bien d’autres encore .


                    • Polemikvictor Polemikvictor 3 juillet 2010 09:47

                      Le plus gros probleme en la matière c’est que ces « citoyens » qui parlent de civisme, de valeur républicaines, d’éthique, condamnent sans fait avérés à partir de rumeurs rédigées au conditionnel !
                      C’est sur des individus aussi peu exigeant et aussi prompt à s’emflammer qu’on toujours prosperé les totalitarismes.


                      • Fergus Fergus 3 juillet 2010 11:19

                        Bonjour, Polemkvictor.

                        Si vous parlez de l’affaire Woerth, personne dans le personnel politique et médiatique ne condamne Woerth, en l’absence de faits avérés de trafic d’influence ou prise illégale d’intérêts. Ce qui est en cause, pour l’instant, c’est uniquement les différents conflits d’intérêts avérés (on est bien loin de rumeurs !) entre Woerth et son épouse d’une part, entre le Ministre et le Trésorier de l’Ump d’autre part, et même désormais entre le Trésorier de l’Ump et le cacique de l’Oise, un certain Woerth Eric, subventionné par l’Ump dont les finances sont gérées par... Eric Woerth. Et s’il est vrai que ce dernier conflit d’intérêts est interne à l’Ump, les deux autres concernent l’ensemble des citoyens français.

                        Un point encore : un minimum d’éthique dans les rapports entre la polémique et les milieux d’affaires n’a jamais débouché sur le totalitarisme, ou alors les pays scandinaves sont menacés de grave dérive, ce que vous laissez entendre par vos propos !


                      • Fergus Fergus 3 juillet 2010 14:39

                        Erratum : lire évidemment la « politique » et non la « polémique ».

                        Cela dit, lapsus peut-être révélateur tant la politique suscite de... polémiques !


                      • Polemikvictor Polemikvictor 4 juillet 2010 09:10

                        Personne ! Eva Joly, Montebourg, ils ne sont pas grand chose mais eux et leurs amis ne les considereent pas comme tels.


                      • Bulgroz 3 juillet 2010 10:09

                        Accusez sur la base de conversations volées chez une vieille dame est déjà une chose abominable. Mais que ne ferait on pas pour sauver l’indépendance journalistique de blogueurs de mediapart ? 

                        Quand je pense que Pleynel avait en son temps porté plainte pour avoir mis sous écoute par l’équipe Mitterand !!

                        Ces gens là passent au dessus de tout leur haine de Sarkozy.

                        Avec 400 millions d’Impôts payés par Mme Bettencourt et 600 millions payés par l’Oréal en impôts sur les sociétés, on se dit que , oui, Mme Bettencourt aurait eu moins de problèmes en se défiscalisant en Suisse, et en y vendant sa participation dans l’Oréal à Nestlé.

                        Une fois la fortune de Mme Bettencourt réfugiée en Suisse, le Siège Social de l’Oréal et les équipes de recherche regroupés chez Nestlé en Suisse, les 16000 emploi Français liquidés, les mêmes reprocheront au gouvernement et à Sarkozy de n’avoir rien fait pour sauvegarder les emplois en France.

                        En France, il y a une haine tenace de l’argent et ce pays ne vaut plus la peine qu’on y paie ses impôts.

                        Bientôt, mediapart n’aura plus que les dossiers fiscaux des black muslems de la cité des musiciens aux Mureaux à traiter.

                        • foufouille foufouille 3 juillet 2010 10:53

                          "Peut-être mais s’il y a bien une famille (heureusement il y en a d’autres !) qui bosse dur, qui crée, qui prend des risques, c’est bien les Mulliez et ils vont habiter à quelques km de chez eux de l’autre côté de la frontière pour payer moins d’impôts."

                          mdr !
                          il bosses 96h/j ?


                          • foufouille foufouille 3 juillet 2010 10:59

                            « Prospectiviste en commerce et distribution donc en comportement des consommateurs »
                            donc arnaqueur professionnel
                            a emmaus, ils embauchent et paye bien, un bon profil


                            • noop noop 3 juillet 2010 11:05

                              @ Philippe
                              ce sujet, comme d’autres en France, échappe à la rationalité.
                              L’intéret général est de faire en sorte que les grandes fortunes ne soient pas dissuader de rester en France, puisque la part d’impôt (importante) qu’elles y paient, devra être acquittée de toute manière par ceux qui restent.

                              Mais ça ceux qui n’en paient pas d’impôt (environ 1 foyer sur 2), mais qui votent, ne l’entendent pas de cette oreille. La frustration qui est la leur (on peut la comprendre) trouve son exutoire dans la satisfaction que les « salops de riches » soient obligés de « fuirent » le pays. Cette logique, cet état d’esprit, poussa un leader politique, Hollande, à déclarer sur un plateau télé, « je n’aime pas les riches » alors qu’il était lui même impôsé sur la fortune... Irrationel, peut-être pas tant que ça. Juste instrumentalisé à des fins politiciennes étrangères à l’intéret du pays.


                              • foufouille foufouille 3 juillet 2010 11:22

                                « trouve son exutoire dans la satisfaction que les »salops de riches« soient obligés de »fuirent« le pays. »
                                on leur main un flingue devant eux ?
                                ils ont pas assez de niches fiscales ?
                                ou 4000 000€ est pas assez pour vivre !


                              • Le péripate Le péripate 3 juillet 2010 11:26

                                on leur main un flingue devant eux ?
                                ils ont pas assez de niches fiscales ?
                                ou 4000 000€ est pas assez pour vivre !

                                Sa depand du pri du biftaik. É dais pome de taire frite.


                              • foufouille foufouille 3 juillet 2010 12:46

                                « Sa depand du pri du biftaik. É dais pome de taire frite. »
                                poulet PAC a 2€ le kilo ..........


                              • pallas 3 juillet 2010 11:16

                                Et Chine viens de nous enfoncé dans les quatres coins du tréfond du néant.

                                En réevaluant sa monnaie, le yuan, ça fait augmenter les prix des produits sur notre marché intérieur, prouvant que la monnaie chinoise est un poids bien plus important que nos monnaies qui sont fondé sur du vent.

                                Deuxieme coup de boutoir et la ça devrait inquieter nos patrons appatrides qui ont délocalisé a tout va.

                                La chine viens de faire quelque choses que nos riches entrepreneurs qui ont délocalisé ailleurs inquietent enormement.

                                La Chine a décidé de virer toutes les entreprises de son territoire et de faire dans le protectionnisme et de favoriser ses propres entreprises.

                                En d’autre terme, nos barons de l’industrie apatrides, n’ont plus d’entreprise, n’ont plus de main d’oeuvre, n’ont plus de savoir faire n’y technique, ils n’ont plus rien.

                                Meme l’Afrique si met, c’est encore pire, tout cela nos Mondialistes, comme Attali, les Libéraux ne l’avaient pas prévu.

                                L’Occident ce vaporise, ce paupérise, nous n’avons plus d’industries, plus rien du tout, les pays font des échanges en nous mettant de coté expres.

                                Les banques Chinoises, Indiennes, Turques, Russes, Brésiliennes, travaillent entre elles et ignorent nos banques qui sont en plein déficit.

                                Nous sommes considéré comme des branquignolles, et nos riches appatrides, ne peuvent aller qu’en Europe et USA, ils sont condamnée a rester a domicile, dans un occident qui est mort et enterré.

                                Voir article :

                                UN nouveau conccurent pour Air France en Afrique

                                http://www.lefigaro.fr/societes/2010/07/02/04015-20100702ARTFIG00706-un-nouveau-concurrent-d-air-france-en-afrique.php

                                La Chine se braque envers les entreprises étrangeres

                                http://www.lefigaro.fr/societes/2010/07/02/04015-20100702ARTFIG00694-le-climat-se-tend-entre-les-etrangers-et-la-chine.php

                                Le cas Google que la Chine éjecte n’est qu’un exemple édifiant.

                                L’Occident c’est suicidé économiquement, financièrement.

                                Nous n’avons plus d’industries, plus de chercheurs, plus de scientifiques, plus rien du tout.

                                Nos grandes Fortunes ne peuvent aller qu’aux USA et en Europe, ils ne sont pas le bienvenu dans le reste de la planète, ils sont moqué d’ailleurs.


                                • Dzan 3 juillet 2010 11:43

                                  En d’autre terme, nos barons de l’industrie apatrides, n’ont plus d’entreprise, n’ont plus de main d’oeuvre, n’ont plus de savoir faire n’y technique, ils n’ont plus rien.

                                  Sauf que les allemands, ont encore une industrie lourde, des machines outils performantes, de l’optique, des mines, une construction automobile de luxe imbattable.

                                  Nous, pauvres français, à part le maïs, le pinard et le frometon, que nous reste-t’il ?

                                  On nous laisse miroiter, Airbus.
                                  Oui, nous en fabriquons des petits bouts, nous l’assemblons, ça occupe pas mal de main d’oeuvre,

                                  Rafale, on le fabrique, mais on se le vend à nous , = zéro.

                                  Quant aux sous marins, on voit ce que ça donne.

                                  Il y avait les motos Peugeot Motobécane, les tours Ernault, les fraiseuses Rochaud, les machines -transferts Renault

                                  Peugeot fabriquait de l’outillage, y compris électroportatif ( les Anglais ont Black & decker ) des vélos
                                  Exit SEB et ses cocotes minutes
                                  Exit Moulinex et tant d’autres.

                                  Renault sous la marque Moteurs Bernard fabriquait des moteurs de tondeuses, scies circula motoculteurs et j’en passe.

                                  Tout est parti, on achète Koréen, ou Chinois, ce qui ne fait que creuser un peu plus notre banace commerciale.

                                  Un souvenir. Un certain Monsieur Alain Juppé, voulait vendre Thomson pour un Euro ! ! !


                                • pallas 3 juillet 2010 12:02

                                  Nous avons délocalisé a tous va, avec un grand mépris des travailleurs, tel que les techniciens (j’en suis un).

                                  Ont m’a rétorqué que j’étais le passé, inutile, que je ne servais a rien.

                                  Tous les techniciens en Occidents, qui sont les «  »« ouvriers spécialisé »«  », ont été méprisé.

                                  Les barons de l’industrie, avec la complicité des états ont délocalisé en masse, en Chine, Inde, ces pays ont acquis un savoir faire, technique, industriel, ils forment des ingénieurs, des scientifiques, des techniciens, a haute valeurs ajouter.

                                  Nos Cerveaux s’en vont dans ces pays la bas, mais avec la retour aux pays de nos barons de l’industrie, nos expatrié, seront eux aussi éjecté des nations.

                                  En voulant faire dans le cosmopolitisme a outrance, ont a rendu nos pays en limite en guerre civil intérieur, en détruisant l’école ont a détruit la possibilité d’une évolution technologique.

                                  L’Occident, le bloc USA/Europe est mis de coté exprès.

                                  La logique suicidaire du néo Libéralisme, touche désormais nos élites financières, qui sont pris pour des moins que rien, leurs argent ne vaut rien.

                                  Ils ne peuvent pas attaquer la Monnaie russe n’y Chinoise, s’ils le font, ils auront d’énormes ennuies, donc ils s’attaquent a l’Euro, les loups se dévorent entre eux.

                                  La mondialisation et le Nouvel Ordre Mondial, est un échec total.

                                  L’Afrique, nous reprochent a juste titre «  »« la néo colonisation »«  », et éjectent nos multinationales les unes après les autres et préfèrent bosser avec la Chine et l’Inde en faisant dans le partenariat économique.

                                  Résultat des courses, l’Occident n’a plus de Savoir Faire, n’a plus de techniciens qualifier, nous n’avons plus d’usines, n’y d’infrastructures de hautes technologie.

                                  L’Allemagne subit elle aussi la crise, elle n’est pas protéger, car ses produits commencent a être concurrencer sur la scène international de plus en plus violemment.

                                  La Chine, l’Inde, la Turquie, la Russie, et d’autres pays, ont un énormément développement de leurs PIB, pendant que l’ont s’éffondre lamentablement.

                                  Il n’y a pas de crise mondial, la crise systémique est uniquement occidental.

                                  Le Japon est protéger, car sa trés grande majorité de ça dette est du a des organismes Japonaises et non étrangere, contrairement a l’Europe et USA, dont ces préteurs sont des pays étranger.

                                  Nos Apatrides, ce retrouvent sans pouvoir, sans usines, sans rien du tout, leurs argents ne valent rien du tout, du vent.

                                  L’Euro et le Dollars sont fondé sur du vent, alors que les monnaies Russes, Chinoises, Indiennes, Brésiliennes, Turque, etc etc, sont basé sur du concret, tel que l’industrie, l’or, les pierres précieuses.

                                  La situation est clairement catastrophique, c’est le suicide de l’occident, la vaporisation de l’occident.

                                  La banque numéro 1 mondial, est HSBC, elle est Chinoise.

                                  Ces pays n’ont aucunes dettes, une forte industrie, une forte capacité dans l’ingénierie.

                                  Et nous, nous avons rien, juste la Bourse, fondé sur rien du tout.


                                • clostra 3 juillet 2010 11:32

                                  Ne ferions-nous pas mieux de demander à Mr Woerth de nous montrer son Pareto (la distribution de Pareto étant l’optimisation statistique de la fiscalité : 20% des citoyens imposables génèrent 80% de la trésorerie publique) afin que nous puissions objectivement juger de l’indice de satisfaction de la population

                                  « ce sont des choses humaines »

                                  Parfois c’est vrai on peut se tromper et dire que 80% de la population doit génèrer 80% de la trésorerie publique, ce qui a priori paraît plus juste, du moins plus à la portée de l’esprit.

                                  La question est : peut-on déséquilibrer un Pareto ?


                                  • heliogabale boug14 3 juillet 2010 11:58

                                    Arrêtez le foutage de gueule...ce n’est pas sérieux tout ça...il faut que la peur change de camp...menacez toutes ces fortunes de leur retirer la nationalité française et de les interdire le retour sur le sol français, ils vont se coucher comme des chiens...


                                    • Bulgroz 3 juillet 2010 12:02

                                      La gauche est d’une démagogie incroyablement cynique.

                                      Elle fait une fixation sur le bouclier fiscal alors que la simple subvention de l’état (et payée sur le budget de l’état) aux régimes spéciaux (SNCF, RATP, Mines, Ouvriers de l’Etat) coute 9 fois plus.

                                      650 millions d’un côté contre 5,726 milliards de l’autre.

                                      La SNCF seule CONSOMME 50% de cette subvention. La subvention versée au régime de retraite SNCF est de 3 Milliards pour 214500 retraités. Sur 23902 Euros/an que coute un retraité SNCF par an, 60% sont pris en charge par l’Etat., donc par l’impôt.

                                      Tout cela est de la pure folie, mais la Gauche est prête aux pires extrémités pour faire croire qu’elle est position de gérer un jour les affaires.

                                      • Fergus Fergus 3 juillet 2010 14:48

                                        Bonjour, Bulgroz.

                                        Que les aides de l’Etat aux régimes spéciaux puissent être discutées, cela peut aller de soi, encore qu’il faille prendre en compte l’historique de ces régimes avant de le vouer aux gémonies sans autre forme de procès.

                                        Cela dit, vous comparez en l’espèce le sort de quelques grandes fortunes (dont nombre de philosophes, d’historiens et de sociologues ont montré que la moitié sans doute sont d’origine douteuse) avec celui de centaines de milliers de travailleurs. La vertu du côté des premières, le vice du côté des seconds, en quelque sorte !

                                        Je vous crois trop intelligent pour ne pas être gêné par cet audacieux parallèle.


                                      • alcodu 3 juillet 2010 12:06

                                        Ce qui est génial avec le fisc c’est que ce qu’ils ne prélèvent pas, ils arrivent à faire croire qu’ils vous le donnent.

                                        En fait tout appartient à l’Etat qui dans sa grande mansuétude vous « fait un chèque » de ce qu’il ne vous prend pas.

                                        Cette dérive sémantique montre à quel point le communisme pur influence toujours les esprits dans ce petit coin du monde.


                                        • homosapiens homosapiens 3 juillet 2010 12:19

                                          et oui, c’est bien pénible de reconnaitre qu’il faut des riches, meme si
                                          leur fortune est discutable.
                                          En attendant moi j’organise non seulement mon départ mais aussi
                                          celui de ma famille, la vente de mon entreprise pour aller
                                          sous d’autres cieux.
                                          Aprés 20 ans de vie en tant que patron, sans avoir la moindre aide, censé
                                          être capable de connaitre sur le bout des doigts le droit commercial, le droit
                                          sociale, la fiscalité etc alors même que les spécialistes de chaque cas ne
                                          s’en sorte pas..
                                          Je paye tout à l’échéance exacte
                                          je n’ai aucune garantie de quoi que ce soit ni droit au chomage
                                          je n’ai pas de congés
                                          je porte la responsabilité dans mes décisions pour plusieurs employés
                                          et leur famille, et bien sur la mienne.
                                          Chaque sou est gagné avec effort alors que je le reverses pourqu’il soit dilapidé.
                                          Les libertés se restreignent
                                          santé, sécurité, éductation, justice tout est en lambeau, fermé, éloigné, réduit...
                                          et on parle encore de plus de taxe
                                          et les patrons passent encore et toujours pour les salauds de service.
                                          Alors tant qu’à passer pour un salaud, autant en être un...
                                          mes enfants auront une meilleure éducation, une plus grande sécurité, un plus grand
                                          respect de la vie, d’autrui, du travail là où je vais...je monterais une autre affaire
                                          embaucherais et participerais à l’enrichissement d’un autre pays.
                                          C’est dommage, la france est un beau pays
                                          mais aux mains d’incapables voleurs et menteurs
                                          en faillite et au bord du chaos..
                                          Je voyage pratiquement tous les mois depuis 2 ans et chaque retour
                                          devient plus pénible..alors que c’était l’inverse il y a 20 ans.
                                          Vous savez, ce petit moment, quand vous reprenez l’avion et que vous
                                          commencez à vous recaler à ce qui vous attends....c’est là qu’on sait
                                          si notre pays est si formidable. Et bien là c’est fini.
                                          Je ne pars pas pour un aspect fiscal, je suis pas naif, des impots j’en paierai la bas aussi
                                          mais au moins je financerais plus ce sytème imbécile et injuste.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès