• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France tout entière est devenue une formidable bulle sociale et (...)

La France tout entière est devenue une formidable bulle sociale et réglementaire

Les derniers avatars du prélèvement à la source et les immenses interrogations que posent désormais la complexité de toute réforme prouve que la société française est devenue une immense bulle de complexités, de paperasse, de procédures bureaucratiques totalement inutiles ou décourageantes.

Les Français vivent avec 300 000 règlements, lois et textes divers censés organiser toute leur vie économique, sociale et financière.

Plutôt que d'lagguer et de simplifier (comme l'ont fait de nombreux pays depuis 30 ans) nous avons continué à produire moult lois et règlement comme si plus aucun capitaine (Président de la République ou Ministre) n'était capable d'arrêter une machine règlementaire devenue folle, incompétente et ravageuse (des bonnes volontés et capacités d'innovation et d'entreprenariat).

Un véritable éco-système (une quasi industrie) vit sur la bête et oeuvre à ces changements sans fin (des journalistes, des experts, des consultants, des députés, des fonctionnaires, des organismes de formation, des rédacteurs de livres, des médias....), ils éloignent le citoyen de la réalité en produisant de la complexité, de nouveaux textes (ces fameux décrets d'application qui rajoutent de la complexité et des difficultés) et une insécurité croissante (qui nourrit la défiance et les populismes) 

En France tout est interdit jusqu'à preuve du contraire

Quand dans un pays l'Etat régit chaque aspect de la vie sociale, économique, personnelle de chaque citoyen le chaos est inévitable : chaos due à l'incompréhension, la méconnaissance, la complexité, la mauvaise coordination de ces ensembles hétéroclites et indigestes de milliers de page de codes (2000 pages pour le code des impôts, plus de 3000 pages pour le Code du travail, de la construction, pénal, des élections...).

L'Etat perd sa crédibilité et ses forces en prétendant tout prendre en charge

En entreprise comme dans la vie sociale on connaît ce travers de certains services (ou personnes) qui à force de prendre tout à leur compte ne parviennent plus à rien faire, sont submergés et inefficace malgré toute la bonne volonté et l'implication des services ou des personnes. 

Avec le projet de prélèvement à la source le rideau de fumée entre la société civile et Bercy se lézarde

Comme E Macron (pour des raisons qui lui appartienne) à commencer à ouvrir la boîte de Pandore de cette réforme à multiples tiroirs de la perception de l'impôt par les entreprises (oublions ce ridicule vocable de Source de l'argent, comme si l'argent coulait à flot, d'une source intarissable) les Français de plus en plus nombreux s'empare du sujet (qui les concerne presque tous) et on découvre à ce titre

- que les employeurs n'en veulent pas (ni les artisans, ni les TPE, ni les grandes entreprises) car l'impôt est un face à face entre l'Etat (qui doit continuer à prélever) et les contribuables (qui doivent être responsabilisés sur leur contribution au bien commun sans que cette contribution soit masquée ou externalisée)

- que les administrations (relayées désormais par certains syndicats) ne pourront pas suivre ou même mettre en œuvre le PAS (les mairies ne sont pas toutes dotées de systèmes automatisés et uniques de paie), que la DSN ne fonctionne pas bien partout, que les cas particuliers sont des millions

- que les Français paieront toujours des impôts, plus élevés pendant une bonne partie de l'année malgré cette appellation trompeuse d'année blanche (une année transitoire où l'on va découvrir des milliers de bugs)

Pour un Etat modeste, efficace et bienveillant

L'Etat façon IIIe République ne fonctionne plus, pourtant notre pays semble encore poursuivre dans sa direction de l'Etat providence qui loge, finance, éduque, soigne, protège... tous les citoyens d'un pays. C'est devenu impossible et il faut (malheureusement peut-être mais par souci premier d'efficacité) revenir aux missions régaliennes de l'Etat (la défense, la justice, la sécurité et l'impôt) en laissant au privé (mis en concurrence) toutes les autres missions (de service public) que l'Etat est désormais incapable de remplir efficacement.
La seule alternative à cet Etat modeste pour le XXIe siècle serait le communisme avec le tout Etat mais personne n'y a intérêt et les quelques exemples de pays restant communistes devraient dissuader les Français de tomber dans ce populisme.


Moyenne des avis sur cet article :  1.75/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Aristide Aristide 1er septembre 13:34

    revenir aux missions régaliennes de l’Etat (la défense, la justice, la sécurité et l’impôt) 


    L’éducation ? La santé ? La solidarité ? ... On va pas s’encombrer de tous ces sujets qui seraient donc bien mieux remplis par le privé.



    • zzz'z zzz’z 1er septembre 18:59

      @Aristide
      Depuis l’abolition des privilèges des corporations, l’état s’est engouffré dans le capitalisme ; il a phagocyté toutes les périodes de la vie du citoyen, le rendant esclave de l’administration. 


      Comme en Chine, les libertés individuelles s’estompent, nous serons bientôt pucés, au grand plaisir des adeptes de la laisse dans le cul. 

    • Aristide Aristide 2 septembre 13:24

      @zzz’z


      Esclave de l’administration ??

      Ah, D’accord mettre en place des systèmes d’aide aux plus démunis, soigner quelque soit sa situation sociale, éduquer les enfants et jeunes sans distinction de moyens financiers, ... tout cela c’est se foutre une puce là où vous dites !!!

      Bravo, j’apprécie aussi la comparaison avec la Chine, 

    • zzz'z zzz’z 2 septembre 19:22

      @Aristide
      Ce n’est pas parce que j’ai gagé ma belle-mère chez ma tante qu’il faut une loi pour les vendre au prix de l’équarrissage… 


    • generation désenchantée 1er septembre 13:40

      et l’ hôpital et les pompiers et les secours , et surtout la sécurité sociale
      a ton avis tu réussirait a payer une journée de soins intensif si tu n’ avait pas la sécurité sociale ?


      • Laulau Laulau 1er septembre 13:46

        Toujours aussi nul.


        • pallas 1er septembre 14:03
          Perceval
          Bonjour,

          Peut importe l’idéologie, le libéralisme, le mercantilisme, ou autre.

          En ce monde il n’y a que la loi du plus fort.

          La France disparait dans le chaos et la violence, un peuple vile et lâche, tel est la loi de la nature.

          L’argent, la richesse, ne change rien à cette règle élémentaire, le plus fort survie et le plus faible périe, et seul le plus fort d’entre tous est digne de gouverner.

          De ce chaos, vous allez apprendre les vrais valeurs de de la réalité.

           smiley

          Salut

          • Hecetuye howahkan 1er septembre 14:52

            @pallas


            Salut, la loi du plus fort, cette absurdité mensongère comme l’évolution ,de rien vers le fantastique ( nous) , comme le big bang, comme l’expansion etc sont des mots hypnotiques placés dans notre cerveau AVEC notre consentement....

            trouvez vous que Macron, Thérésa may , Sarkozy etc soient fort et bien c’est ce freluquet qui dirige en sous main pour d’autres certes mais quand même qui dirige 65 millions de personnes pour le compte de banquiers qui eux non plus coté le plus fort ne sont sûrement pas au top

            tu ne fais que propager l’absurdité hypnotique proférée depuis le siecle des lumières éteintes..

            avant cela le taré violent et bandit ne cherchait pas à passer pour un mec bien , il était un truand..et assumait

            aujourd’hui il se veut philanthrope, je tue , je vole etc mais ensuite j’aide ...moi même à payer moins de taxes

            il s’agit de la loi du plus taré ....qui ne peut que commander à d’autres tarés..nous la masse...qui laissons faire

            il s’agit de la loi des plus trouillards..la masse

            tarés dans le sens ancien..

            dans la nature qui n’est pas de notre ressort il y a équilibre qui n’est pas de notre ressort...

            si la loi du plus fort était un fait il ne resterait que une plante, un animal......un chef ..or le chef seul il fait quoi ? il crève.....

            nous avons donc la preuve que ce qui domine c’est le collectif..reste à « démolir » le pouvoir illusoire des soi disant plus forts, plus tarés et pour cela il n’y a que une façon, arriver volontairement par éveil à notre nature à coopérer et à partager les nécessités vitales..

            finalement ton propos n’est là que pour servir le maître taré...

            nous nous autoproclamons génies et allons voir chez les poules et les vers de terre comment vivre...

            tarés nous sommes ..sauf exceptions

            il y eu dans le passé des humains ,pas la farce pseudo historique voir hystérique que on nous raconte bien sur ,il y eu des humains éveillés, puis nous avons perdu cela....

            je sais pourquoi

            il reste encore ici et là des gens et objets et traces qui prouvent que ce passé éveillés existât...

            dans certains textes aussi

            des humains éveillés n’ont pas le besoin de construire des choses énormes....

            etc

            je te salue bien sur.

          • Macondo Macondo 1er septembre 15:42

            @Hecetuye howahkan ... Salut à Toi et longue Vie à l’humain sage que tu décris, mouton noir au milieu d’une espèce dominante lui regardant la laine avec avidité ...


          • pallas 1er septembre 15:54
            @Hecetuye howahkan

            Amusez moi.

            Mon sourire est tout grand.

            Faites moi rire, allez danser.

            Je ne joue pas, vous n’etes qu’une proie.

            Chanter donc smiley, j’en salive de joie avant de vous dévorez


             smiley

            Salut

          • Hecetuye howahkan 1er septembre 15:56

            @Macondo


             smiley

            je te salue bien ..

            tiens c’est fête, j’en remets un smiley

          • mmbbb 1er septembre 18:05

            @Macondo commentaire sans queue ni tete On veut faire de l esprit !


          • hunter hunter 1er septembre 16:48

            dicton du jour : « Quand Spartacus n’est pas là, le caca de Perceval tu te farciras »

            Adishatz

            H/

            • foufouille foufouille 1er septembre 17:02

              le libéraliste regrette toujours l’époque joyeuse de l’esclavage.


              • hunter hunter 1er septembre 17:09

                @foufouille


                Et du travail des enfants, ne pas oublier le travail des enfants !

                Ça c’était un avantage de compétitivité manifeste le travail des enfants !

                 smiley

                Adishatz

                H/

              • zygzornifle zygzornifle 1er septembre 18:05

                @hunter


                 et celle ou la femme n’avait pas le droit de vote ....

              • hunter hunter 1er septembre 18:17

                @zygzornifle


                Tu peux lui laissé le droit de vote, dans l’optique percevalo-spartaquienne, ce qui compte c’est la règle d’or du XIX, à savoir :

                Un yankee remplacé par trois chinois, payés le prix d’un seul yankee.

                un homme remplacé par deux femmes, payées au salaire de l’homme, soit un demi salaire d’homme par femme.

                Et enfin, trois enfants pour le salaire d’une femme, et faisant le boulot d’un homme (à condition que tu mixtes les équipes d’enfants, genre 2 mâles et une femelle).....

                Marx en parle dans le Capital, mais bon, ma lecture est ancienne, je ne me souviens plus dans quel livre.

                Et puis, il n’en parle pas comme moi, trivialement...il développe, il est précis !
                Là je résume, mais dans l’ensemble, l’idée est bien celle dont on parle.....ce qu’avec un pote nous appelions l’ORC, l’obsessionnelle réduction des coûts !

                 smiley

                Adishatz

                H/

              • Esprit Critique 1er septembre 17:37

                Macron a passé un accord avec le Medef, arrêt du prélèvement a la source, qui est un transfert de taches aux entreprises, contre un engagement politique du MEDEF contre ce qu’il appelle la lèpre populiste ( Le droit du peuple a s’exprimer) pour empêcher les peuples européens de se défendre contre l’immigration et la mondialisation incontrôlée.

                Attendons de voir.



                • hunter hunter 1er septembre 18:12

                  @Esprit Critique


                  Les entreprises ne veulent pas faire le boulot de percepteur !

                  Mais Macron voudrait bien virer un max de fonctionnaires des centres des impôts !

                  En plus, ça serait populaire.....qui couinerait, quand on licencie des percepteurs.... ?

                  Donc dilemme : s’il n’y a plus de percepteurs pour percevoir, et si ceux qui sont censés les remplacer, ne veulent pas du boulot (les entreprises), comment faire ?

                  EX-TER-NA-LI-SER ! ( en français d’entreprise, on dit « outsourcing ») pour plus d’infos, demander à Perceval ou Spartacus, de nous expliquer......

                  L’activité « perception d’impôts », pourrait être offerte aux marchés........parmi les GAFAM, certain qu’il y aurait des réponses à l’appel d’offre !

                  Tous les smartphono-addicts, peuvent être aisément ponctionnés, car comme ils ont tout sur leur « PTD » ( Personal Tracking Device« , il suffit de quelques bons algorithmes pour savoir l’état de leurs comptes, leurs revenus, calculer l’impôt et le virer directement chez Google...on pourrait imaginer une société commune entre Apple et Google, puisque ce sont les deux faces du monopole zinzinnistique !

                  Prélèvement automatique de la somme du compte du con-tribuable, et transfert direct sur les comptes off-shore de la joint-venture !

                  Là, l’intermédiaire se paie (10% de la somme), et reverse le reste sur les comptes off-shore du sous-état macroniste !

                  quelques postes crées à Bengalore pour administrer les serveurs, un ou deux centres d’appels chez les tunisiens où les marocains (sous-traitance basique chez ceux qui prennent déjà les appels Orange, La Redoute, les 3 suisses, etc....) , partie soft totalement développée et maintenue par les équipes Googapple en Inde, et roule ma poule !

                  Ca c’est de la solution »start-up nation" ? Hey Macron, tu veux un rapport à la Pénéloppe... ?

                  Et moi je prends moins cher....file moi 250 k dont la moitié en cash, et l’autre aux Iles vierges !

                   smiley

                  Adishatz

                  H/


                • zygzornifle zygzornifle 1er septembre 18:05

                  La France n’existe plus c’est l’Europe se transformant en Europe Saoudite et la bulle c’est celle que l’on fait en pétant dans son bain ....


                  • midavowake 1er septembre 18:28

                    Yalaaaa


                    J’aimerais beaucoup savoir comment il vont nous prélever a la source quant je répare un ordinateur contre une coupe de cheveux, un plein d’essences, une carte de visite marqué ’bon pour 40€’, une ardoise.

                    Ou encore avec du liquide, qu’il ne me supprimerons pas, ou s’il le font, avec des dinard algériens/marocains, ou des quasi-dinars monnaie de paris, CHF, CFA.

                    Vive le libéralisme, la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux. Et « lol mdr xd » pour les bolchéviques qui essayent de violer les lois de la physique.

                    ++

                    • hunter hunter 1er septembre 18:46

                      @midavowake


                      Tiens quelqu’un qui a tout compris....bienvenue au club camarade !

                      Adishatz

                      H/

                    • Xenozoid Xenozoid 1er septembre 18:51
                      La seule alternative à cet Etat modeste pour le XXIe siècle serait le communisme avec le tout Etat mais personne n’y a intérêt et les quelques exemples de pays restant communistes devraient dissuader les Français de tomber dans ce populisme.

                      c’étais l’article qui voulait dire ça ?
                      c’est assurément une mauvaise mayonnaise,ce qui me permet de rajouté de l’ail,a quelle époque vivez vous ?

                      • Le421 Le421 1er septembre 19:15
                        Tout ce qui est excessif est insignifiant.
                        Talleyrand

                        • zzz'z zzz’z 1er septembre 19:50

                          @Le421
                          Duquel on écrivait qu’il était de la merde dans un bas de soie.


                        • zzz'z zzz’z 1er septembre 20:12

                          @zzz’z
                          Sans aucun doute un chancre précurseur de la liberté d’expression !


                        • colibri 1er septembre 19:23
                          Il y a aussi et surtout les redoutables organismes de contrôle que sont
                           l’ARS , la DGCCRF, DDSV , ASN , PNCOPA (pour les animaux ) etc , toute activité est contrôlée , surveillée , aucune initiative personnelle qui s’éloigne des règles n’est permises , comme par ex soigner des animaux avec des plantes cueillies dans son jardin , 
                          aucune marge de liberté n’est permise et ces organismes s’engraissent sur ceux qu’ils surveillent ..



                          • midavowake2 1er septembre 20:54

                            @colibri


                            J’ai pas le courage de prendre le maquis a mon age, je vais me faire bouffer par un ours, mais je me suis ruralisé. J’ai fait une expérience sur mon animal de compagnie. Pas d’papier, pas d’puce, pas d’vaccins, pas d’collier, dressé a distinguer l’automate de l’être humain.

                             Y disparait pas, on le rafle pas pour le stériliser et le vacciner contre mon grès contrairement a la rumeur. Il a la pension complète l’hiver, et l’été le minimum, faut qu’il chasse (qu’il braconne dans la foret dominale le bougre) pour rester gras.

                            Il a la moitié de son espérance de vie en laboratoire, et il est franchement opérationnel.. Il a bien plus de vocalises et de comportement complexe que celui que j’ai élevé pour faire la pute. Encore un ou deux animaux semi-sauvages pour être sur et je tente l’expérience sur un être humain.

                            ++

                          • colibri 1er septembre 21:08
                            @midavowake2
                            Ouaip super , on peut encore se permettre d’être « hors la loi » par bon sens et surfer entre les réglementations ,
                             mais pour combien de temps ?

                          • zzz'z zzz’z 1er septembre 20:06

                            À la vue des commentaires de la doxa, le tittytainment a irrémédiablement gagné… Cf Idiocraty lors des invectives du populo.


                            • bob14 2 septembre 07:37
                              La France entière est ingérable par la volonté de ses dirigeants incompétents...Prenez le code du travail par exemple..même les experts s’y perdent...Une fiche de paie un roman feuilleton..etc

                              • Garibaldi2 3 septembre 12:22
                                ’’2000 pages pour le code des impôts, plus de 3000 pages pour le Code du travail’’

                                Problème : il n’existe pas de version papier officielle du code des impôts ou du code du travail. Les Dalloz ne sont pas ’’officiels’’, et ils comportent une bonne part de jurisprudence commentée.

                                Dans le code du travail il y a des chapitres consacrés à l’Outre-Mer, au statut des marins, au détachement transnational de travailleurs, aux industrie extractives, ...

                                Si on prend un pays ’’libéral’’ comme les USA, une grande part du droit est régie par la jurisprudence, Monsieur X contre l’état du Maryland, ou Madame Tartempion contre Monsieur Smith, ce qui rend la justice US encore plus complexe que la française.

                                On reproche souvent au langage juridique d’être obscur, voire incompréhensible. Pensez-vous que le langage des charpentiers de marine, des médecins, des informaticiens, ou des chimistes, sont plus abordables ?



                                • eddofr eddofr 3 septembre 14:59

                                  Voici un article qui illustre pleinement l’art de passer du Coq à l’âne !!!


                                  Vous commencez par un sujet, fort prégnant au demeurant, concernant l’excès de réglementations dont souffre notre pays.

                                  Pour soudain sauter à l’abandon des missions que vous qualifiez de non régaliennes sans qu’on puisse trouver lien entre les deux sujets.

                                  Concernant le sujet « annoncé », nos lois :

                                  Indéniablement notre pays souffre de lois et réglementations complexes.

                                  Cela résulte principalement du fait que nous avons décidé (les Français collectivement, par la voix de nos représentants élus) que rien ne pouvait être condamné si cela n’était pas très explicitement interdit.

                                  En fait, seule la lettre de la loi fait obligation. L’esprit de la loi, lui, n’est que lettre morte

                                  Ainsi, chaque fois qu’un malveillant trouve le moyen de contourner la loi, chaque fois qu’une nouvelle technologie modifie les usages, chaque fois qu’un nouvel usage se fait jour, il faut promouvoir de nouvelles lois de nouveaux décrets pour « boucher les trous ».

                                  Si on redonnait un vrai pouvoir juridique aux juges en leur permettant de condamner celui qui enfreint l’esprit de la loi que le moyen utilisé en soit ou non précisé dans la lettre, on simplifierait grandement nos lois.

                                  En matière de droit social, de droit du travail, de réglementation professionnelle, en fait dans tous les domaines qui régissent notre quotidien, on privilégie le détail au détriment du principal.

                                  Imaginez qu’on fasse de même au pénal et qu’au lieu d’interdire simplement le meurtre (tuer intentionnellement un autre individu par quelque moyen que ce soit) on se prenne à lister « exhaustivement » les moyens, interdits, de commettre un meurtre.

                                  Il suffirait au malveillant de trouver un nouveau moyen de tuer pour échapper à la sanction et chaque nouvelle façon de tuer entraînerait un amendement, un décret ou une jurisprudence pour « boucher le trou dans la raquette » ...

                                  Revenons à des lois simples qui condamnent un acte malveillant dans son intention de nuire et qui condamnent la négligence dans son absence d’intention (de protéger et de ne pas nuire).

                                  Et tout sera plus simple.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès