• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France tu l’aimes ou tu la quittes... Avec ton fric (...)

La France tu l’aimes ou tu la quittes... Avec ton fric !

Depuis l'arrivée au pouvoir du Président qui n'aime pas les riches, c'est l'exode ! Comme un long cortège de fourmis, sous nos yeux effarés, nous assistons à la fuite de nos élites. Jamais autant de voitures de luxe n'auront sillonné la France en direction de nos voisins européens tellement plus charitables fiscalement. C'est en tout cas l'impression que donne la lecture de cet article sur Slate.

Mais le phénomène de l'exil des haut revenus ne date pas d'aujourd'hui, c'est d'ailleurs pour cette raison que le Président des riches avait décidé l'instauration de ce fameux et si décrié bouclier fiscal, et ensuite la suppression partielle de l'ISF. La crise mais surtout l'élection présidentielle ont convaincu Sarkozy de revenir tardivement sur ses promesses de la campagne électorale 2007. D'après les observateurs étrangers, entre 10 et 20 000 ménages français pourraient fuir ce pays qui n'aime pas les gens qui réussissent et où les citoyens ont un problème avec l'argent... des autres ! Bienvenue à Londres s'esclaffe son Maire Boris Johnson, alors que les agences immobilières de Suisse et de Belgique croulent sous les demandes d'informations. La France se viderait de son sang et l'hémorragie ne ferait que commencer, vite un garrot docteur Hollande !

En 2011 il y avait 1 594 303 citoyens français inscrits sur le registre mondial des expatriés, soit une hausse de 6% par rapport à l'année précédente. 7,3% ont décidé de respirer l'air pur de la Suisse et de goûter aux joies des sports d'hiver, 8,5% d'entre eux préfèrent jouer au golf et pratiquer la pêche à la mouche au Royaume Uni, 8,1% ont choisi la Belgique certainement pour son climat et la culture légale du cannabis. Ils ne sont que 2,4% à vivre en Allemagne, la langue de Goethe est-elle si difficile à assimiler ? 1,1% quittent la Grèce, allez savoir pourquoi, c'est pourtant un si joli pays, très vivant et démonstratif.

Vous comprenez sans doute le profond sentiment d'arrachement de tous ces braves contribuables obligés de s'évader de leur pays à contre coeur. Cette douce France qu'ils aiment tant et pourtant moins que leur argent. Comment pourraient-ils supporter une imposition à 75% lorsque leurs revenus dépassent 100 millions d'euros, si encore c'était des francs ! Et plus moyen de planquer une grande partie de leur magot dans les niches fiscales, c'est la ruine, quelle misère !

Mais surtout quel dommage que Nicolas Sarkozy n'ait pu mettre en application son idée lumineuse de plumer, pardon d'imposer, tous ces oiseaux migrateurs qui partent vers l'étranger simplement pour échapper à l'impôt. Encore fallut-il prouver que le but de ce déménagement était uniquement lié à une substantielle économie fiscale, ce qui était quasiment irréalisable. Les Français Belges, Suisses, Anglais ou d'ailleurs peuvent dormir en toute sérénité. Même Hollande n'oserait pas copier Sarkozy, quant à Mélenchon il en rêve peut-être. Mais aussi pourquoi le Président déchu n'y a-t-il pas pensé plus tôt. C'est vrai qu'il avait besoin de ces généreux donateurs pour financer sa réélection, c'est que les meetings et les drapeaux tricolores sont hors de prix, et aujourd'hui avec un euro tu n'as plus rien !


Moyenne des avis sur cet article :  3.04/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • eric 14 mai 2012 10:43

    Un million et pas 100, mais peut importe. L’argent ? Oui. Pas principalement.10 ans que l’on nous répète que cette dette n’est pas la notre. Premier poste de dérive de la dette, ses intérêts. Second poste, les retraites publiques.
    Nous empruntons, pour payer nos fonctionnaires 17% de plus à travail égal, et leur financer des retraites très supérieures à celle des autres ( SNCF, 3,5 euro de retraite pour 1 euro cotisé, cadre multifonction un euro de retraite pour un euro cotisé) pendant qu’on laisse des miettes aux pauvres ( 67 milliards de budget social pour entre 8 et 11 millions de personnes concernées, 20 milliards de « déficit technique prévu en 2015 » pour les retraites de 2 millions d’agents publics. Voila ou sont les priorités « sociales » de la bureaucratie française. 1200 milliards de déficit prévisionnel dans le financement de ces retraites pour 1700 de dettes aujourd’hui . On ne nous a jamais vraiment demandé notre avis. A chaque fois, grève, manif, négociations entre fonctionnaire et syndicats de fonctionnaires, qui se traduisent par 40 ans de micro avantages pour en arriver là.
    Oui, cette dette n’est pas notre dette, car avec ces deux millions d’aents publics en plus en trente ans, le résultat unanimement constaté par leur syndicats, consiste en une dégradation continue du service public. Mais ce n’est pas le plus grave. Comme ils sont trop nombreux, ils s’agitent mollement en contrôles, édictions de normes débiles ( parité, écolobiodurable, etc..., respect des genres, pour satisfaire leur ennui sociétal). C’est cela qui rend la vie et en particulier celle de l’entreprise impossible en France.  Vous vous trompez complètement sur ceux qui partent. Ce sont marginalement des très riches ou mêmes des riches. Ce sont des entreprenants, des chercheurs non fonctionnaires etc... Mais surtout, des jeunes pas très riches et souvent peu diplômés qui ont une chance de faire quelque chose en apprenant l’anglais à Londres plutôt que d’émarger aux emplois jeunes et autres RSA en France. Regardez à Londres le nombre de banquier et le nombre de « petits boulots ». Éloquent. Logique. Face aux bureaucraties socialisantes, les pauvres votent toujorus avec leurs pieds.... 


    • lulupipistrelle 14 mai 2012 12:05

      Comment font les Boches, avec 82 millions d’habitants, et moins de la moitié de fonctionnaires ? Quelqu’un à à redire sur leur service public ?


    • kane85 kane85 14 mai 2012 12:24

      Vous avez raison !!!! Allez !! Plus de fonctionnaires et la France s’en portera que mieux !!!!!!!!!!

      Et comme il faudra bien que certaines choses se fassent encore (genre écoles, santé et autres choses indispensables à moins que vous ne trouviez à redire à cela aussi...), hop ! Tout dans le privé !!

      Ha ? Il y en aura qui pourrons pas payer ??? Mais c’est pas grave ça !! Qu’ils crèvent, ça fera de la place pour les autres n’est ce pas !

      Et vive l’ultra libéralisme !


    • kane85 kane85 14 mai 2012 12:45

      Mais où est donc le problème ? Des gens veulent partir pour cacher leur argent ? Qu’ils le fassent ! Et vite !!!

      Parce que ces gens là n’ont pas attendu pour trouver tout plein de moyens d’échapper au fisc, et ce, depuis belle lurette !! Ils préfèrent un gouvernement de droite parce que celui-ci leur pond, en plus, des lois qui leur permettent de planquer encore plus d’argent légalement !!! C’est tout !

      Alors quant on essaye de nous faire peur en nous disant que leur départ sera une cata pour la France c’est du grand n’importe quoi !

      Leur argent a toujours été à l’abri et n’a jamais servi les intérêts de la France ! Ce dont ils ont peur aujourd’hui c’est que la gauche mette en place des systèmes qui ne leur permette plus d’éviter de payer des impôts !!!!

      Qu’ils dégagent ! L’air sera plus respirable sans eux et on verra qu’on peut très très bien se débrouiller en étant débarrassés de ces sangsues !!

      La seule chose qu’il faudrait faire c’est de leur interdire de faire de l’argent en France pour le planquer dans leur nouveau pays de résidence. Du genre : tu t’es expatrié pour mettre ton argent ailleurs que dans le circuit Français ? Hé bien maintenant tu vas travailler ailleurs aussi tchao by by !!!

      Pour petite histoire : je connais pas mal de gens qui étaient décidés à s’expatrier si Sarkozy était réélu. J’en faisait partie mais beaucoup d’autres sont des jeunes qui avaient décidé de tenter leur chance ailleurs. Car travailler plus pour gagner de moins en moins et être à peu près sûrs de n’avoir pratiquement pas de retraite à l’arrivée et encore moins de soins dès le départ.... Autant aller sous des cieux plus cléments sans attendre de se retrouvé au niveau de la Grèce !!!!!!!!

      Le drame de cette histoire est le départ de jeunes plus ou moins diplômés, à qui l’état a payé des études pour que d’autres pays en profitent... Il faut tout de même pas prendre le petit peuple pour un ramassis d’imbéciles !!!

      Je trouve que la France aurait eu plus à perdre à voir ses jeunes partir que ses nantis qui se sont toujours arrangés pour donner le moins possible !


    • kane85 kane85 14 mai 2012 12:47

      oups ! Je voulais mettre mon post à la fin et je me suis « gourationnée » !!!! Bon ben tant pis !

      Donc mon dernier post n’est pas destiné à Eric mais est général.


    • oncle archibald 14 mai 2012 14:34

      Oui, Eric a raison. Le drame de cette histoire est le départ de jeunes plus ou moins diplômés, qui pensent que leur avenir sera meilleur autre part qu’en France ... L’état a payé leurs études et alors ?? Le bon contribuable Français les paie tout aussi bien à d’autres qui ne sont même pas Français et qui repartent chez eux sitôt diplômé, qui médecin, qui architecte, qui ingénieur ... Ce sont leurs pays qui en profitent ...

      La France a beaucoup à perdre à voir ses jeunes les plus entreprenants partir ailleurs faire fortune mais il ne faut tout de même pas prendre les enfants du petit peuple pour un ramassis d’imbéciles !!! ... Les plus vaillants s’en vont ailleurs gagner de l’argent parce qu’en France c’est de moins en moins possible !


    • Guilhem 14 mai 2012 14:39

      @ lulupipistrelle

      Faux

      Le nombre d’emplois publics est assez similaire à la situation d’autres pays de l’OCDE. La France, avec 90 emplois pour 1 000 habitants, a le même nombre d’emplois publics que le Royaume-Uni (88 ‰ habitants) mais est très en deçà des pays nordiques (160 ‰). En revanche, si l’on compare avec l’Allemagne, le ratio est de 70 ‰ soit près de 20 ‰ de moins que la France.


    • eric 14 mai 2012 15:41

      kane85, vos remarques sont ineptes. Entre pas de fonctionnaires du tout et tous fonctionnaires, il y a toutes sortes de gradations. De même, entre un traitement équitable entre tous le monde et tous les avantages pour les mêmes au frais de la collectivité. Entre un état obèse inefficace et couteux et un état raisonnablement moderne juste et efficace. Vous ne pourrez pas toujours éviter que l’on parle du rapport qualité prix de notre état en hululant au nivellement par le bas ou en nous menaçant d’une situation de type Libéria.

      Déficit du régime des intermittent du spectacle, dont la vocation est de meubler les loisirs de la calsse moyenne au 35 heures 1,2 Milliards d’euro payé par le seul privé, plus les subventions « culturelles » qui les font vivre, etc... pour 110 000 bénéficiaires.
      Politique de la ville 600 million pour 8 millions de personnes. Voila ce que sont les priorités de la bureaucratie française aujourd’hui.
      Budget de l’aide sociale, payé en partie par nos cotisations à presque tous : 67 milliards pour de 6 à 11 millions de personnes suivant comment on compte. Subventions au déficit technique des retraites de 2 millions de fonctionnaires 20 milliards, payés par tous le monde.

      Vous ne pourrez pas indéfiniment cacher comment la classe moyenne socialiste s’arroge l’essentiel de l’argent public au détriment des pauvres.


    • kane85 kane85 14 mai 2012 16:49
      Je crois, Oncle Archibald, que vous n’avez rien compris à ce que j’ai écris : je parlais des jeunes qui étaient prêts à partir SI Sarkozy était réélu !! Parce que ceux qui sont les plus entreprenants en ont marre de crever parce qu’on donne tout à certains et qu’on ne leur permet même pas de vivre décemment !

      Ils en ont marre de travailler pour des salaires de misère. Ils en ont assez de vivre dans des clapiers hors de prix. Ils ne peuvent plus supporter qu’on leur dise que ce n’est pas encore assez et qu’on va les faire travailler encore plus longtemps pour encore moins de retraite. Ils refusent qu’on continue à foutre en l’air le droit du travail pour pouvoir les exploiter encore et encore plus et les laisser, à 67 ans, comme des marionnettes détruites dont on n’a plus besoin et qui ne pourront même pas profiter de la vie tellement ils seront au bout du rouleau !!!

      Ces jeunes là ont eu leurs études payés par la France mais n’en peuvent plus et s’en vont. Ils partent en espérant, à force de petits boulots souvent au noir, décrocher un contrat qui leur permettra de vivre mieux que dans notre « magnifique » pays où l’individu se résume à de la chair à usine pour le plus grand bien des actionnaires.

      Certains de ces jeunes là, quitte à ne pas avoir de retraite, préfèrent travailler 6 mois pendant les saisons quel que soit leur diplôme et vivre dans leur voiture pour mettre le plus d’argent de côté ce qui leur permet d’aller ailleurs pendant 6 autres mois et de profiter de la vie !

      Qui pourrait leur en vouloir ? Qui oserait leur dire : travaille comme un con, fait toi chier toute ta vie et ne prend pas de vacances parce que tu n’en as pas les moyens puis fini la minablement à tirer la langue toutes les fins de mois en étant malade et mal soigné ? Qui ?

      C’est de ces jeunes là dont je parlais ! Ces d’eux dont je disais qu’il ne fallait pas les prendre pour des imbéciles. C’est eux qui, à la fin et parce qu’ils ne cotisent plus en France, vont faire qu’on aura un réel soucis à la longue !

      C’est eux les forces vives du pays qui partent dégoutés de leur patrie qui se soucie plus de ceux qui planquent leur pognon en suisse que de ceux qui travaillent pour faire avancer le système ! Et parce que Sarkosy n’a pas été réelu, c’est une partie de ces jeunes qui ne s’expatriera pas... Et c’est une bonne chose pour le pays. Encore faut-il maintenant leur redonner l’espoir dans un futur valable car quand l’idée de départ est en l’air il en faut peu pour qu’on fasse le dernier pas !

      Les études payées par l’état Français aux étudiants qui viennent en France sont une sorte d’échange : beaucoup de jeunes Français partent aux Etat-Unis, au Japon, en Chine, au Canada, en Australie faire des études... Et reviennent au pays ! Qui va les critiquer ? Qui va dire qu’ils ont profité des bourses d’état pour aller chercher le savoir ailleurs et repartir chez eux ?

      Cela n’a rien à voir avec des Français qui partent et ne reviennent pas parce qu’ils n’en peuvent plus des conditions de vie de plus en plus difficiles qui existent ici !

      ça, c’est la vrai perte ! ça c’est une perte sèche pour la France !!! Sûrement pas le départ de grippes-sous qui veulent tout pour eux tout en profitant de ce qui est fait à l’aide de l’impôt des autres !!!!!!


    • oncle archibald 14 mai 2012 18:33

      Ah merci Kane .. Merci d’avoir pris le temps de m’expliquer qu’avec Hollande à l’Elysée les jeunes qui étaient prêts à partir si Sarkozy était réélu vont rester ... enfin ceux qui par copinage rose espèrent pouvoir « toucher » un emploi subventionné parce que les autres .. ma foi .. Ils ne verront pas le changement, ou alors si .. Juste au bas de leur feuilles d’impôts ... !! 


      Les forces vives du pays qui partaient dégoûtées de leur patrie, parce que Sarkosy n’a pas été réelu (hosanna, rendons grâce à Dieu), vont dès demain 10 heures chanter les louanges du bon Président François II et attendre la bouche ouverte que la manne tombe toute cuite dedans... Et c’est une bonne chose pour le pays. Ils vont retrouver l’espoir dans un futur valable, car de l’enfer de la Sarkosie au bon paradis sur terre on va y revenir tout droit, enfin, certains, quelques uns ....

      Et on va sûrement pas pleurer le départ des pauvres mecs qui continueront à partir.. Parce qu’il y en, vous le verrez, qui n’ont pas encore compris... Ils continuent à avoir envie de bosser dur, de bosser plus pour gagner plus, mais ils ont peur qu’on leur fasse payer les violons du bal pour faire danser les autres, les potes aux roses !!!!!!


    • kane85 kane85 14 mai 2012 19:21
      @ Oncle Archibald : Votre réponse n’est qu’un tissu de mauvaise foi !

      Les jeunes dont je vous parle sont ouvriers, travailleurs dans des chantiers, à l’usine ou tout simplement dans les campagnes... Certains ont des diplômes qui ne leur sert qu’à aller bosser dans les super marchés parce qu’aujourd’hui on a rien d’autre avec un BAC ou un CAP et même si ce ne sont pas de « grande études » ce sont souvent des gens capables, bosseurs et qui ne demandent qu’à vivre correctement auprès de leurs familles et de leurs amis !!

      Le gouvernement Sarkozy ne leur proposait que le chômage ou de serrer encore plus la ceinture en faisant des heures supplémentaires que certains patrons trouvent le moyen de ne même pas payer... Ils leur explique que sans ça la boite ferme !... Et en toile de fond la Grèce !!

      Aujourd’hui ils espèrent qu’on va arrêter de démantibuler le droit du travail et qu’ils pourrons tout simplement avoir un salaire qui leur permettra de payer le loyer ET leur nourriture... Parce qu’aujourd’hui c’est pas évident de faire les deux avec un SMIC horaire et que beaucoup sont encore chez papa-maman... Merci les missions Interim !!!

      Vous savez que pour être fonctionnaire il faut passer un concours ?

      Vous vous foutez de la gueule de tout le monde à répéter sans cesse les même âneries au sujet des gens de la gauche qui ne seraient que fonctionnaires !! C’est vraiment du grand n’importe quoi ! Comme si on ne trouvait aucune personne à droite dans les administrations !!!!

      Rien qu’un exemple ? Tous les personnels d’ambassades et de consulats !! Je n’en ai jamais connu un seul qui vote à gauche ! Et devinez les salaires et les retraites qu’ils ont ?? Je vous laisse faire vos recherches...


    • lebreton 14 mai 2012 21:11

      pov petit trol avec tes arguments a deux balle tu crois etre crédible ,les pauvres votent ,pas pour des enc................. de ta pire espece !!!!!!!!!!!!!!!!!


    • lulupipistrelle 14 mai 2012 21:34

      @Ken 85 J’ai lu votre post sur les jeunes qui se sont fait payer leurs études, et qui ,trahison, partiraient à l’étranger, sans qu’il y ait retour sur investissement pour la collectivité nationale....

      Alors là, c’est la meilleure : n’importe quel môme qui arrive à 18 ans au bac (et je ne parle pas de le réussir) a coûté 100 000 euros à la collectivité....et les retardataires qui arrivent en Terminale à 20-21 ans, c’est encore plus cher...
      Où avez-vous vu que l’Etat se préoccupait de récupérer sa mise de fond, en les mettant au travail ? Je vous rappelle qu’à ce stade, c’est pôle emploi ou des études avec des années de galères, des stages sous-payés, et une Licence en poche des boulots au SMIC, des boulots pour lesquels on recrutait au niveau bac, il y a 30 ans...

      Où avez-vous vu que la France ,les lycéens, les étudiants étaient autre chose que des alibis pour la profession enseignante ? 
      Il faut voir certaines secondes générales, constituées de gosses de 16 ans, qui ne savent pas compter, tout juste lire... bref qui n’ont pas le niveau pour intégrer une filière professionnelle, et qu’on maintient vaille que vaille dans le système... pour éviter des suppression de postes.


    • foufouille foufouille 14 mai 2012 21:49

      "Il faut voir certaines secondes générales, constituées de gosses de 16 ans, qui ne savent pas compter, tout juste lire... bref qui n’ont pas le niveau pour intégrer une filière professionnelle, et qu’on maintient vaille que vaille dans le système... pour éviter des suppression de postes."

      ca sert surtout a rendre les jeunes idiots
      celui qui sait pas lire ne pourra rien apprendre et surtout pas s’informer


    • lulupipistrelle 14 mai 2012 23:46

      @ Foufouille : je ne vous le fais pas dire...

      Mais le pire, c’est cette torture de gosses qu’on séquestre à l’Ecole, qu’on humilie, qui vivront longtemps dans la mésestime d’eux-mêmes... une spécialité française...que nos voisins ne nous envient pas.
      Et il y a des malades (ou des malins) qui avaient l’Ecole obligatoire de 3 à à 18 ans... dans leur programme ?

      Ces cris d’orfraie parce que des jeunes sont assez lucides pour aller tenter leur chance ailleurs, quelle hypocrisie.... des jeunes il y en a des tas qui restent sur le carreau, et ceux qui s’en vont, sont sans doute plus intelligents que bien formés... plus intelligents malgré le système...et ça déchire certains qu’ils séchappent à cet avenir médiocre qu’on leur prépare depuis des décennies... Encore un effort, et ce sera comme au bon vieux temps de l’URSS : pour partir , faudra rembourser...


    • lulupipistrelle 15 mai 2012 00:08

      @Guilhem : le ratio avec l’Allemagne tient-il compte de ce que l’Allemagne a 19 millions d’habitants de plus ?

      Moi j’ai d’autres chiffres, ils ont une dizaine d’années, mais croyez-vous que les années Sarko y aient vraiment changé beaucoup ? En France 5 millions de fonctionnaires ( allez à 100 000 près) et 63 millions d’habitants.... L’Allemagne : 82 millions d’habitants et 2 millions de fonctionnaires.


    • titi 15 mai 2012 00:13

      @lulupipistrelle

      OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII  !!

      Pour avoir trainer mes guêtres dans l’E.N., dans une filière post bac, je vous confirme qu’il y a du « remplissage » de filières avec du « tout venant » à seul but de maintenir les postes et les crédits. L’avenir des gosses, leur employabilités passent au second plan.

       


    • le poulpe entartré 15 mai 2012 00:13

      lulupissetc...
      Avant d’ouvrir la bouche et dire que l’état des services publiques allemands (et non Boches (ce qui est une insulte) sombre cloche) sont ceux qui servent le mieux les citoyens d’un pays en europe et qu’ils ne sont critiquables en aucun domaines  : commencez par partir vivre en Allemagne. Après et seulement après, vous pourrez l’ouvrir avant de débiter vos cracks.


    • le poulpe entartré 15 mai 2012 00:19

      La souris édentée ne sait rien de la vie en Allemagne : elle en connait autant que George Bush en géographie. Dire que des machins pareils ça vote ; la démocratie à de l’humour.


    • lulupipistrelle 15 mai 2012 01:57


      @ céphalopode....
      Ben boche, c’est juste pour faire plaisir à la majorité de ce forum qui est plutôt franchouillarde.

      Moi je suis germanophile... et je connais le service public allemand, ou plus exactement bavarois... Et oui une partie de ma famille est bavaroise...

       Alors je compare ce qui est comparable : mon service public dans une grande ville de France, dans une région RICHE, et celui d’un land riche, en ville et à la campagne.

      Et pour l’éducation, le travail, le logement pareil. Et ma belle- soeur étant une juriste, spécialisée en Droit Public , je pense avoir une idée de ce qui se passe là-bas.

      En outre, je suis amenée, depuis des années, à vivre deux mois par an (pas pour le plaisir), dans la France profonde... et de plus une autre partie de ma famille vit dans un chef lieu français de 25 000 habitants : j’ai donc une assez bonne vision de la réalité française des campagnes.

      Et je compare:la poste, le service médical, l’éducation, les transports, le logement et l’emploi. Ben, la France est un pays en voie de tiers-mondisation,, c’est clair ?


    • lulupipistrelle 15 mai 2012 02:03

      PS:j’ai été usager des services publics allemands, et en particulier, j’ai déjà été soignée en Allemagne. Et en France. Ben y a pas photo.


    • le poulpe entartré 15 mai 2012 08:31

      « Ben boche, c’est juste pour faire plaisir à la majorité de ce forum qui est plutôt franchouillarde. »

      Ca, vous n’en savez rien et de plus vous ne connaissez pas la nationalité des internautes donc : Klappe zu, Affe tot. Par ailleurs, il est vain de vouloir dissimuler votre beaufitude en prétextant que votre intention était de plaire à un majorité d’internaute ayant une mentalité de plouc.

      " je connais le service public allemand, ou plus exactement bavarois..« Cette simple phrase sent le baratin à dix mètres. Il n’y a pas un mais des services publics en Allemagne, pour commencer. D’autre part, l’organisation des services publics dans ce pays est géographique et décentralisée. Des entreprise municipales administrent un ensemble de services publics sur plusieurs secteurs. Autrement dit, quantitativement comme qualitativement, les services publics sont dépendants du dynamisme de la région dont ils relèvent d’où des des disparités. 
      En France, ils sont centralisés par une entité nationale même si après cinq ans d’une présidence déplorable, des pans entiers ont basculé dans le n’importe quoi (cas de la gestion et la distribution de l’eau).
       
       » Et oui une partie de ma famille est bavaroise..." Ca ne vous attribue aucune qualité et encore moins de connaissances infuses. Vous pourriez affirmer que vous êtes Belge ça aurai tout autant de valeur.

       "Alors je compare ce qui est comparable : mon service public dans une grande ville de France, dans une région RICHE, et celui d’un land riche, en ville et à la campagne."

      Encore une fois , même en France, il n’y a pas un mais des services publics mais vous êtes bornés à force de vouloir avoir raison. C’est probablement ce qui motive l’emploi de caractère en gras. 

      « l’éducation, le travail, le logement pareil. » Vous avez oublié de faire profil bas, notamment pour ce qui concerne le travail. Bien que travailler en Allemagne soit une optique orientée vers le sérieux, l’efficace, l’ouvrage bien fait, la réactivité si vous aviez pris la peine de vous trouver un boulot, vous vous seriez dispensé d’écrire de telles énormités. Première surprise, le beau contrat de travail que vous tenez entre les mains n’est pas une condition de validité de celui-ci. Il est indispensable que le maximum des conditions essentielles d’exécution figurent avec le plus de détails (date d’engagement, horaires, lieux d’exécution du contrat ou périmètre géographique d’application, activités, contenus et modalités d’exécution des tâches, la durée journalière du travail (important), les congés et délais pour les poser et la convention collective dont on relève. Deuxième surprise, dans les petites et moyennes structures, la négociation des salaires se fait de gré à gré et quelques temps plus tard on s’aperçoit que l’on aurait dû demander plus. Last but not least, d’une région à l’autre pour un travail équivalent, il peut y avoir 400 euros d’écarts. Troisième surprise, à la fin de votre contrat : les indemnités chômages que vous toucherez (un an au maximum) intègrent pas seulement vos périodes travaillées mais également vos avoirs (votre patrimoine). Si vous avez la malchance de ne pouvoir retrouver rapidement un autre poste : vous serez contraint d’accepter les boulots à un euro de l’heure. En ouvrant les yeux, on s’aperçoit qu’il y a beaucoup de travailleurs pauvres et des gens qui ne font qu’un repas par jour, sans rien laisser paraître. Les dispositifs en place en France, bien que très critiquables n’en sont pas moins supérieurs à ceux existant en Allemagne.

      "Et ma belle- soeur étant une juriste, spécialisée en Droit Public , je pense avoir une idée de ce qui se passe là-bas." Ca devient pathologique, là..

      " Et je compare:la poste, le service médical, l’éducation, les transports, le logement et l’emploi. Ben, la France est un pays en voie de tiers-mondisation,, c’est clair ? " Ce qui est clair, c’est que vous tunnelisez complètement, convaincu de la véracité de vos propos et de vos connaissances infuses. Donc une fois encore, allez bosser en Allemagne et après, après seulement vous pourrez la ramener.


    • foufouille foufouille 15 mai 2012 12:00

      @lulu
      je connais pas le service allemand, par contre hartz IV existe

      pour la france, ca depend des regions prive ou public, c’est pareil
      tu peut donc avoir un petit hopital ou tu seras bien soigner, ou un grand ..............
      pareil pour une clinique, on peut te rater ou pas

      je doutes que les allemands soit une « race » differente


    • lulupipistrelle 17 mai 2012 16:10

      Travailler en Allemagne ? ben c’est mon mari qui y travaille de temps en temps... Moi je ne travaille déjà pas en France, je me demande bien pourquoi j’irai travailler ailleurs...

      Vous êtes puant de mauvaise foi.

      Bien sûr qu’en Allemagne, les services publics sont décentralisés...C’est pourquoi j’ai comparé ma région riche, à la région la plus riche d’Allemagne... et encore j’ai zappé le fait que j’habite une des villes les plus riches de France...
      En outre, j’ai même fait l’effort de parler d’une autre réalité que celle de ma région riche, de ma ville riche en faisant allusion à la France profonde, et maintenant je vais préciser : l’Hérault, et le Puy-en-Velay...Ah oui je sais aussi qu’en France le service public est centralisé... mais ça ne veut pas dire qu’il soit le même sur tout le territoire...C’est exactement le contraire.
      En Allemagne , il y aurait des services publics décentralisés, et à plusieurs vitesses ? ben ce ne peut pas être pire qu’en France...

      Vos histoires de contrat de travail, c’est du bidon... Parce qu’il n’ y a que le résultat qui compte : quel est le niveau de vie à catégorie sociale égale ?
      Il y a a des gens qui ne mangent qu’une fois par jour en Allemagne ? et en France ?

      On est toujours le beauf de quelqu’un... D’après vous,il n’ y a rien de mieux que ce que nous connaissons, il est interdit de comparer, en s’affranchissant des dogmes institutionnels français ?

      Faut sortir des frontières, pour se rendre compte qu’en Allemagne, en Italie et même au Royaume Uni il y a un pragmatisme dont on ferait bien de s’inspirer...

      Bon sur ce Forum il y a de tout, mais sachez que peu de personnes ont personnellement voyagé, travaillé, commercé avec nos voisins, que tout le monde parle par on-dit, ou rabâche le cours de Géographie minable à l’usage de nos chères têtes blondes... Bien peu sont allés sur le terrain, et ont été en situation de se faire un jugement personnel...
      Je suppose que les idéologues de votre acabit viennent ici pour faire taire les témoignages discordants....

      Je vous laisse à votre certitude, continuez votre propagande misérable... De toute façon, le monde bouge, et si vous et vos semblables préférez vous accrocher à des lectures idéologiques, ben tant pis... on se débrouillera malgré vous.

      PS : je ne suis pas Belge, mais vous avez quand même le nez creux : j’ai aussi des Belges dans ma famille.Et oui, y a pas que des Français pur charolais...


    • lulupipistrelle 18 mai 2012 01:19

      PS : Le cours de Géographie 1ère , qui compare les Régions françaises, entre elles, puis aux Länder allemands (chiffres de 2008) est un tissu de conneries : demi-vérités et vrais mensonges. Quiconque s’est un peu baladé en France débusque aisément les réalités qu’on maquille, et comment on détourne l’attention des problèmes majeurs en mettant en lumière des phénomènes mineurs...


    • John_John John_John 14 mai 2012 11:11

      Un pauvre qui va habiter à l’étranger, c’est pour voyager. Un riche, c’est forcément pour planquer son fric. Vous en avez pas marre des stéréotypes les gens ? 


      • foufouille foufouille 14 mai 2012 11:59

        un pauvre ca reste en france, car pas les moyens


      • lulupipistrelle 14 mai 2012 12:11

        @Foufouille:Pauvre mais jeune, tu as tout intérêt à te tirer... parce que meiux vaut démarrer avec des petits boulots que moisir en formation, en stage divers jusqu’à 25 ans, l’âge du RSA !

        Je connais plein de jeunes qui sont partis (et jamais revenus) et qui ont fait un parcours professionnel en partant de zéro,dont même les bac + 5 ne rêvent plus en France.


      • hgo04 hgo04 14 mai 2012 12:45

        «  »" un pauvre ca reste en france, car pas les moyens«  »"


        où les pauvres d’ailleurs viennent les y rejoindre.. 


      • foufouille foufouille 14 mai 2012 12:50

        @lulu
        non pas jeune
        ni au rsa
        pas besoin de partir d’ailleurs, si tu es en bonne sante, tu peut faire la traite des vaches


      • Traroth Traroth 14 mai 2012 13:13

        @John_John : donc, Sarkozy se gourait quand il parlait d’évasion fiscale ? Ca n’existe pas, en fait ? Donc le bouclier fiscal n’a aucune justification ! La baisse de l’ISF non plus !


      • foufouille foufouille 14 mai 2012 13:38

        « où les pauvres d’ailleurs viennent les y rejoindre.. »
        vu le prix du visa et de l’avion,voire du passeur, ferait mieux d’investir chez eux


      • oncle archibald 14 mai 2012 14:37

        " vu le prix du visa et de l’avion,voire du passeur, ferait mieux d’investir chez eux"

        Il faut croire que leur calculette fonctionne mieux que la votre car à peu près personne n’émigre par plaisir ...

      • foufouille foufouille 14 mai 2012 14:39

        @ oncle
        7000€ pour payer le passeur chinois
        tu as une baraque en roumanie pour ce prix la


      • JL JL1 21 mai 2012 08:41

        Je me demande quel est le com le pluis débile, entre celui de John-john, ou celui de gadafi :

        "Un pauvre qui va habiter à l’étranger, c’est pour voyager. Un riche, c’est forcément pour planquer son fric. Vous en avez pas marre des stéréotypes les gens ? « (J-J)

         »moi par exemple. Au chômage, incapable de trouver du boulot, fauché, j’ai quitté la France, sans en avoir les moyens. Comment ? Mon pays de destination m’a payé le voyage et m’a hébergé jusqu’à ce que j’y trouve du travail" (gadafi)

        Assurément, si un pauvre va habiter à l’étranger, ce n’est pas pour planquer son pognon. Mdr !

        Quant à l’autre, j’aimerais bien qu’il nous dise quel est ce fameux pays qui paie des pauvres pour venir chez lui ! Chiche ! C’est quel pays ? Mais peut-être que le plus pertient n’est pas cette question là, mais la spécialité et le savoir faire du pauvre. C’est quoi, votre job, gadafi ?


      • spartacus spartacus 14 mai 2012 11:44

        Affligeant la stigmatisation de gauche.


        Associer celui qui part à un criminel qui ne souhaite que gagner plus, c’est montrer son ignorance des affaires et du capitalisme. 

        Que de simplifications et raccourcis.
        Il y de très fortes différences entre un exilé à Londres et en Suisse. 

        L’angleterre n’est en aucun cas un paradis Fiscal, mais par contre l’impôt a une base qui n’est pas en totalité sur les revenus de ceux qui travaillent et prennent des risques.
        Tout y est fait pour l’entrepreneur, et les services publics sont à son service. Dans ce pays, il n’est pas considéré comme un percepteur mais comme un investisseur. Il attire ceux qui créent de la richesse. En France vous créez une entreprise, le jour ou vous la revendez vous serez taxé à aujourd’hui 31%, 37% avec ce nouveau gouvernement. En grande Bretagne vous créez et serez taxé à 20% à la vente et bientôt à 18%.
        Si vous devez créer une activité immatérielle, vous mettez votre siège social ou ?

        Un redressement en Grande Bretagne fiscal se fait sur 1 an, en France 3 ans.
        Si vous souhaitez une sécurité Fiscale vous allez ou ?

        En France vous avez une redistribution clientéliste, particulièrement injuste, elle va prioritairement vers les obligés de l’état. La corruption et le copinage est de mise à tous les étages de l’administration. 
        Une ancienne culture marxiste toujours enseignée à l’école ajoute une « haine » malveillante très ressentie à la fonction de dirigeant 
        Si vous pensez que la fiscalité de votre pays est injuste, plus élevée et vous vous sentez mal considéré et pris uniquement pour le receveur percepteur, vous allez ou ? 

        Virer les riches pour attirer les pauvres, le changement c’est pourri !

        • hgo04 hgo04 14 mai 2012 12:46

          Bon.. on sait : la gauche n’aime pas les riches..


          Alors voila, les riches le lui rendent bien.. Reste juste à savoir : qui est vraiment emmerdé ???

        • al.terre.natif 14 mai 2012 12:57

          mais ... on a besoin d’entrepreneurs en france, et si ceux qui n’arrivent pas à dégager suffisament d’argent pour eux souhaitent le faire a l’étranger, qu’il y aillent, personne ne les retiens.

          Par contre, après, plus moyen d’avoir accès au marché français sans prendre des taxes !

          Donc pour aller vendre aux anglais, très bien allez y, pour vendre en france sans payer à la france ... le calcul sera a refaire avec des taxes en plus.

          On ne devrait pas pouvoir avoir le beurre et l’argent du beurre ! Ce qui est le cas (pour certains) aujourd’hui !


        • kane85 kane85 14 mai 2012 12:59

          Ho là là ! La gauche n’aime pas les riches !!!!!

          Ben c’est pas vrai ! On peut être de gauche et trouver les riches très bien à la condition qu’ils jouent le jeu de la démocratie et ne trichent pas en planquant leur argent pour ne pas payer d’impôts.

          Impôts, qui soit dit en passant et entre autre, leur permettent d’avoir des routes sur lesquelles ils roulent avec leurs belles voitures.... Mais c’est tellement mieux que ce soient les autres qui payent et d’en profiter comme tous le monde !

          Malheureusement, beaucoup de riches sont de ce genre : tout pour moi et les frais pour le reste !!!

          Alors oui ! Dans ce cas là on les aime pas !

          Je préfère la réflexion de mon oncle médecin à Cannes : si je paye plus d’impôts c’est que je gagne encore plus d’argent alors je suis content !!!

          Il vaut mieux que ceux qui ne veulent pas partager aillent ailleurs. On verra qu’on peut se passer d’eux et ça fera de l’air !

          Cette histoire est un chantage débile ! Pourquoi le départ de personnes ne payant déjà rien changerait les choses ?


        • Traroth Traroth 14 mai 2012 13:16

          Chercher à échapper à l’impôt, c’est incivique. Ceux qui le font sont de mauvais Français. Pourtant, certains se targuent de donner de leçons de patriotisme et d’aucuns se trimballent avec du rouge à la boutonnière !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès