• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France, un pays prêt à évoluer : les gilets jaunes

La France, un pays prêt à évoluer : les gilets jaunes

La France possède un potentiel de changement fort. Je pense que tout nous sera possible dès l'instant que le peuple français sera guidé par une vision à long terme et la raison. Mais à mon sens, la forme actuelle du mouvement des gilets jaunes nous mène dans une impasse. Les gilets jaunes sont un mouvement ne voyant qu’intérêts personnels et court terme. Tout en désirant être constructif, pour moi, cela en fait un mouvement sot qui se fourvoit. Il n'y a de ma part aucune volonté d'insulter qui que ce soit, mais les personnes les insultants sont ceux qui ne leur disent pas la vérité. Ceux laissant croire au mouvement et au peuple qu'une addition d'intérêts particuliers peut nous mener à la réalisation de l’intérêt général.

Bloquer le pays possède bel et bien un certain nombre d’avantages. Un des premiers est de diluer le mouvement à plusieurs points disparates pour rendre plus difficile toute récupération politique ou syndicale. Le second est l’imprévisibilité face aux forces de l’ordre. Le troisième est le fait que chaque français se sent concerné et peut prendre position. A l’image du mort kilomètre, de grandes manifestations dans les grandes villes ne touchera que peu ceux ne vivant pas en ville. Chacun se retrouve concerné.

La sottise de cette idée ne se trouve pas sur l'action à court terme, à vrai dire c’est même brillant.

Chacun possède des revendications, l’addition des revendications forme la plupart du mouvement. Le mouvement se bat ainsi pour des méso-intérêts voire micro-intérêts. Le mouvement veut parler et représenter l’ensemble du peuple français, surtout les oubliés de la mondialisation. Ils pensent avoir la légitimité absolue en représentant des intérêts particuliers qui additionnés représentent une large majorité des français. Mais où est la cohérence ? Les intérêts particuliers sont-ils bien conformes à l’intérêt général ?

Le problème des intérêts particuliers est à deux niveaux, le manque de sagesse de ne pas penser à autrui et le long terme n’est point compris dans le calcul d’intérêt.

 

Certes l’économie ne fait pas tout. Mais bloquer celle-ci est totalement improductif. Les individus bloquant le pays ne sont que peu impactés par ce blocage. Dans le cas inverse ils n’auraient aucun intérêt à manifester de la sorte. L’économie française est composée à 99,8% de TPE et de PME, l’économie nationale française ne repose pas uniquement sur les puissants que dénoncent le mouvement. Les entreprises du CAC 40 et la Nomenclature peuvent sans problème surmonter ce blocage, leurs bénéfices ne cessent d’augmenter. L’européisation et la mondialisation de l’économie les protègent bien d’événements franco-français. 

Les plus fragiles se trouvent dans ce « peuple ». Les salariés, les PME et les microentreprises sont eux bien moins résistants et sont mis en danger. En quoi mettre en péril une partie du peuple et bloquer la relance économique nécessaire à la diminution du chômage correspond-il à l’intérêt général et à l’intérêt du peuple ? Le mouvement ne mène nulle part du point de vue économique. La vraie pression est nullement sur les Grands mais sur les Petits. Les Grands ne réagissent seulement par souci électoral, ils s’en remettront facilement mais quid des Petits ?

Les gilets jaunes demandent moins d’impôts et plus de redistribution dans un pays surendetté. Les gens se plaignent de l’opacité de l’État et des dépenses. Mais se penchent-ils souvent dans les rapports financiers ou au moins les discours résumant la situation économique du Pays ? Non, ils comptent bien-sûr sur les Grands et souvent sur une multitude de médias dit « alternatif » qui sont bien plus obscurs que l’État lui-même. Comment savoir si des groupes de pressions ou Nations étrangères ne sont pas derrière ces médias ? L’État nous est accessible. Il nous est possible de savoir de quoi il en retourne puis de nombreux garde-fous existent. Il est de notre propre chef de nous en saisir, de nous en intéresser. Nous avons les cartes en main. Le peuple est l’essence même de l’État.

La question reste toujours la même, qui va payer les demandes du mouvement ? Il est bien facile de réclamer mais nous retrouvons à nouveau le court terme. Le mouvement proposent-ils des sources de financement ? Dire « il faut faire payer les plus riches » n’est que folie, nous savons que trop bien que les plus riches ne vont pas payer. Pas car ils sont mauvais, mais car ils sont humains. A l’image du mouvement leurs intérêts personnels ne vont pas dans ce sens, nous avons qu’à perdre. Nous avons laissé faire un monde où 50% de la population française se partage 8% du patrimoine.

Nous savons bien que ceux qui paieront la dette dégagée à moyen et long terme sont les générations suivantes, les mêmes qui vont payer nos dettes écologiques. Qui est le monstre ?

 

Les Grands et les Petits n’ont ici qu’à perdre. Personne ne gagne à garder le beurre et l’argent du beurre. Le modèle économique libéral arrive à sa limite. Nous subissons ses dysfonctionnements à l’image de l’économie soviétique dans les années 80. De plus en plus de personnes ne mangent pas à leur faim, les inégalités ne cessent d’augmenter, le travail manque et la planète se meurt ; mais le plus important n’est pas là. Le libéralisme a créé des individus dans un monde ne sachant subvenir aux besoins et désirs de chaque individu. Il créé sans pourvoir à ce qu’il a créé, chaque individu ne se réalise pas en son sein. Un fort potentiel est gâché, des talents de chacun ne sont pas mis en valeur. Mais je pense ne pas me tromper en disant que nous voulons tous participer de notre mieux au système. Le système nous dit d’atteindre le bonheur mais l’offre à un certain nombre. Alors que le bonheur de chacun n’est pas concurrentiel mais propre à l’individu, nous sommes tous différents et avons des objectifs du bonheur différents. L’ennemi n’est pas le système ou le système néolibéral mais notre égoïsme présent. Cet égoïsme nous empêche de voir plus loin que ce que nous propose directement le système néolibéral. 

L’égoïsme nous pousse à nous accaparer ce que le système actuel propose. 

 

Le court terme rafistole dans le présent un système plein de sparadrap ; mais le long terme est révolutionnaire, le long terme forme un nouveau corps. Nous pouvons utiliser cette colère pour nous rassembler en une force intelligible, prendre conscience de notre intérêt général à imaginer autre chose. Ensemble tout est possible. Nous ne sommes plus au premier millénaire, imaginons le système du XXIe siècle voir même du second millénaire !

Luttons pour l’intérêt général au lieu de l’intérêt personnel.

 

Le frouze européen


Moyenne des avis sur cet article :  1.46/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • jacques 29 décembre 2018 17:32

    Très bien, sauf cette phrase en trop : "Nous subissons ses dysfonctionnements à l’image de l’économie soviétique dans les années 80

    " sinon le reste est bien on dirait du Glueksman


    • Le Frouze Européen 29 décembre 2018 18:47

      @jacques Merci pour ton commentaire, je vais y réfléchir je suis preneur à toute critique :)


    • Attila Attila 29 décembre 2018 17:49

      « cela en fait un mouvement sot qui se fourvoit »

      On voit le sot qui se fourvoie.

      .


      • Le Frouze Européen 29 décembre 2018 18:51

        Je ne parle nullement des individus mais du mouvement en général. Je ne tiens pas la vérité général, peut-être bien que tu as raison mais où ton commentaire mène-t-il ? Est-ce une insulte gratuite ou es-tu capable d’argumenter tes dires ?

        Je ne propose qu’une réflexion, à prendre ou à laisser...


      • Attila Attila 29 décembre 2018 18:58

        @Le Frouze Européen
        C’est toujours embêtant de traiter les autres de sots en faisant une grosse fôte d’ostrograff.

        .


      • Le Frouze Européen 29 décembre 2018 20:30

        @Attila mdr merci pour la correction, désolé pour mon erreur d’inattention. Pas besoin d’être grammaire nazi, c’est gratuit là... J’ai insulté personne, en étant dans le court terme pour moi le mouvement a une vision limitée, oui !


      • Attila Attila 29 décembre 2018 22:46

        @Le Frouze Européen
        Tant que le texte reste compréhensible, les fautes d’orthographe ne sont pas très graves, j’en fais aussi.
        Mais une faute d’orthographe dans une phrase qui critique ou attaque une personne ou un groupe vous sabote votre effet et se retourne contre vous.
        Imaginez que je vous traite d’analphabette.

        .


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 décembre 2018 23:34

        @Attila

        Et encore en ajoutant un « l »...analphablette ... Un coup à avoir le cafard.

        .


      • machin 30 décembre 2018 09:08

        @Attila

        "Imaginez que je vous traite d’analphabette.

        "

        Analphabête 

        serait plus approprié...

        J’ai tout de même bien rit !


      • machin 30 décembre 2018 09:11

        @machin

        J’ai tout de même bien rit !

        PS moi je triche en performance, j’utilise Antidote...
        99 % d’efficacité.

        Le 1% c’est pour les participes...


      • berry 29 décembre 2018 18:35

        Pauvre Macron, il n’ose plus sortir de chez lui de peur de se faire insulter par la populace.

        Il est tout de même allé faire un petit tour vendredi soir à St-Tropez, au milieu de ses gardes du corps. La nuit était tombée et les rues étaient quasiment vides, il a ainsi pu éviter les gueux et les factieux. Les quelques personnes croisées ont été plutôt aimables avec lui, il faut dire que les millionnaires n’ont pas grand chose à lui reprocher au bout de 18 mois de présidence.

        Dans le même ordre d’idées, il pourra toujours aller se balader à l’avenir à Deauville et au Touquet, sans trop de problèmes, et Brigitte pourra toujours faire ses courses dans les boutiques autour de l’Elysée. Sur le reste du territoire, les déplacements s’annoncent difficiles.


        • Le Frouze Européen 29 décembre 2018 18:45

          @berry Je trouve ça triste moi aussi... Personne ne devrait avoir peur de sortir dans la rue. C’est un homme respectable quoi qu’on en pense. La violence même verbale n’en reste pas moins de la violence... Voir un président se promener dans le pays, tel De Gaulle au Tour de France de 1960, en citoyen lambda serait fantastique !!


        • berry 29 décembre 2018 20:16

          @Le Frouze Européen
          Non, je ne trouve pas ça triste, ça me fait rigoler !


        • machin 30 décembre 2018 09:18

          @Le Frouze Européen

          « C’est un homme respectable quoi qu’on en pense. »

          Respectable ???

          Heureux de ne pas être de vos amis.
          Je me sentirai réellement insulté.

          -


        • Le421 Le421 1er janvier 10:06

          @machin
          Effectivement, respecter un type qui casse la société comme il le fait et fout un bordel pareil, c’est assez difficile.
          Et avec son pote Benalla, c’est la griotte sur le mœlleux au chocolat !!
          Dehors le clown, oui !!


        • gaijin gaijin 29 décembre 2018 19:36

          magnifique intellectualisme .....

          étudiant en science politique vous connaissez sans doute cette scène ?

          https://www.youtube.com/watch?v=VbUHav2v8sY

          " Pas car ils sont mauvais, mais car ils sont humains.

          « 

          et quelle est au juste votre définition de l’humain ? » l’élite « ( pas que les riches mais les politiques etc ....) sont des sociopathes dans l’immense majorité des cas

           »Nous avons laissé faire un monde où 50% de la population française se partage 8% du patrimoine.

          « 

          qui ça nous ? je vous croyais étudiant, vous parlez pour qui ?

           » Mais je pense ne pas me tromper en disant que nous voulons tous participer de notre mieux au système

          « 

          vous rigolez ou quoi ? le système actuel est justement le fruit de ceux dont le seul objectif est de profiter du système

           » Nous pouvons utiliser cette colère pour nous rassembler en une force intelligible, prendre conscience de notre intérêt général à imaginer autre chose.

          « 

          cad que vous voulez manipuler les gilets ?

           » les gens qui lisent des choses dans les livres ils vont voir les gens qui lisent pas dans les livres .....« 

           » étudiant en sience politique a bruxelles "

          ok et vous n’avez pas honte ?


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 décembre 2018 19:48

            @gaijin

            Au moins s’il a eu le gout de la moule à Bruxelles, nous ne le verrons en culotte Aubade a la gay-pride parisienne . Vive la culture belge , la moule et la frite . Amen


          • Le Frouze Européen 29 décembre 2018 20:05

            @gaijin haha je suis bien content de ton ton agressif, au moins je t’ai destabilisé. Tu m’attaques personnellement pour décridibiliser des arguments que tu ne sais attaquer intellectuellement ! Au passage, « nous » le peuple français ;)


          • Le Frouze Européen 29 décembre 2018 20:08

            @Aita Pea Pea ça va l’homophobie ?..


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 décembre 2018 20:30

            @Le Frouze Européen Ça va l’heterophobie ?


          • Le Frouze Européen 29 décembre 2018 20:31

            @Aita Pea Pea WTF ? xD


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 décembre 2018 20:33

            @Le Frouze Européen

            Spique françoi ...


          • Le Frouze Européen 29 décembre 2018 20:38

            @Aita Pea Pea нет ! Почему ?


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 décembre 2018 20:50

            @Le Frouze Européen

            Soljenitsyne gogol Dostoïevski ! Et un Tolstoï pour la route. Nan mais !


          • gaijin gaijin 29 décembre 2018 21:11

            @Le Frouze Européen
            " au moins je t’ai destabilisé.

            "
             smiley


          • Attila Attila 29 décembre 2018 21:49

            @Aita Pea Pea
            Je ne parrlerrais qu’en prrésence de ma vodka !
            (Boris Eltsine)

            .


          • Le Frouze Européen 29 décembre 2018 22:15

            @Attila

            Est ce que tu veux changer le système où tu te plais dans.celui actuel ?


          • Attila Attila 29 décembre 2018 22:35

            @Le Frouze Européen
            Je veux sortir de cette doctrine économique qui abouti à la situation que dénoncent justement les Gilets Jaunes, peu importe les moyens. On peut très bien en sortir avec le système politique actuel : si une majorité d’électeurs viennent déposer dans l’urne un bulletin pour un programme de justice sociale et fiscale, personne ne pourra s’y opposer comme personne n’a pu s’opposer à la politique de Macron une fois élu. A condition, bien sûr, qu’on sorte de la prison juridique qui nous empêche de mettre en œuvre une autre politique.
            Une idéologie à la source de nos problèmes : le néolibéralisme

            .


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 décembre 2018 23:13

            @Attila MDR ...


          • Durand Durand 30 décembre 2018 13:09

            @Attila

            .

            Vous rêvez, Attila !... La France à ratifié des traités européens qui se placent au dessus de la Constitution et qui interdisent de voter des lois nationales contraires au droit communautaire.

            Il faut donc d’abord sortir de l’UE car c’est elle qui nous maintient juridiquement dans le carcan ultra libéral destructeur et pilleur de nos ressources matérielles et humaines...

            Ce qui ferait le plus trembler le système serait que les gilets jaunes se mettent à exiger un référendum immédiat sur la sortie de l’UE et non pas, à l’instar de Chouard, quémander à nos gouvernant de bien vouloir instaurer un RIC qui ne pourra jamais être opérationnel avant 2022 ou quand les poules auront des dents...

            .


          • Le421 Le421 1er janvier 10:08

            @Durand
            Et seul, Saint François D’Ass... elineau aurait la solution !!
            Y’a plus qu’à...


          • Arthur S François Pignon 29 décembre 2018 22:32

            « imaginons le système du XXIe siècle voir même du second millénaire !  »

            bon, déjà, « voire », dans ce cas là, ça s’écrit avec un « e », ça veut dire « et même », mais c’est pas grave, ce qui risque de vous jouer des torus, c’est quand vous allez vous rendre compte que vous êtes dans le troisième millénaire ! mille ans de décalage, c’est dur à rattraper


            • Attila Attila 29 décembre 2018 22:38

              @François Pignon
              Les torus, c’est un peu tordu : foutu plavier !

              .


            • Arthur S François Pignon 30 décembre 2018 09:58

              @Attila

              j’ai les doigts trop gros


            • Lucarn 29 décembre 2018 23:59

              Je suis d’accord avec toi que c’est le système qui est à changer. Le problème des partis actuels et des Gilets Jaunes, c’est qu’ils raisonnent tous dans le système capitaliste (néolibéral en plus chic). Que ce soient Mélenchon ou Le Pen et évidemment tout ce qu’il y entre les deux, ils sont tous dans le modèle capitaliste. 

              C’est ce système qu’il faut changer. Trouver autre chose que le capitalisme et que le communisme. Un système qui soit respectueux du vivant et des communs. 

              Un système qui pourrait s’appeler l’Économie collaborative, sociale, solidaire et écologique. Commencer par remplacer le PIB par un indicateur de richesse qui inclut les ressources naturelles et culturelles et le bien-être de la population. Puis, réduire les possibilités des banques à créer de l’argent de manière à ne pas vivre sur 2 planètes alors que nous n’en avons qu’une.

              Le combat des Gilets Jaunes est une colère qui s’exprime sur l’immédiateté des besoins. Mais le capitalisme aura tôt fait de leur (nous) reprendre les quelques miettes récupérées. Le monde est à un point de bascule à cause du réchauffement climatique, à cause de la montée des inégalités, à cause de la crise financière qui s’annonce, à cause du déficit démocratique qui augmente partout, à cause de la crise des solidarités et des communs.

              Les révoltes vont s’unifier, se coordonner. Notamment avec les Marches pour le climat. Je ne sais pas si la révolution peut s’opérer de manière pacifiste. Mais, elle se fera d’ici peu.


              • JC_Lavau JC_Lavau 30 décembre 2018 01:39

                @Lucarn. Du réchauffement climatique ?
                Pourquoi crois-tu les faussaires aux ordres ?


              •  Christian Saint Rata de l’himalaya 30 décembre 2018 00:43
                Vive la (r)évolution !


                Incontestablement, notre pays traverse une crise profonde. Entre Français, entre ses politiques et ses citoyens, entre ses institutions et ses citoyens. La confiance semble rompue et l’ambiance délétère. Le phénomène des Gilets Jaunes en est la parfaite illustration.

                Mais sommes-nous vraiment dans une société bipolaire, où deux parties, deux France s’affrontent ? Une société scindée entre ceux qui ont et ceux qui n’ont pas ; entre ceux qui dirigent et ceux qui exécutent ; entre ceux qui savent et ceux qui se contentent de suivre. Indéniablement notre pays et notre société doivent changer pour mettre fin à cette crise du sens et de la gouvernance qui les traverse. Pas en faisant le choix de la Révolution et du Grand Soir mais en optant pour la lumière d’une nouvelle gouvernance, « évolutionnaire ».

                suite https://www.wedemain.fr/Vive-la-r-evolution-_a3834.html


                • Le421 Le421 1er janvier 10:11

                  @Saint Rata de l’himalaya
                  Il y a aussi certains qui ont et défendent ceux qui n’ont pas et beaucoup de certains qui n’ont pas et défendent ceux qui ont...  smiley
                  Le syndrome du larbin...



                  • Raymond75 30 décembre 2018 09:32

                    Les gilets jaunes ont eu le mérite de donner la voix aux ’sans dents’, aux ’gens qui ne sont rien’, et c’est méritoire car depuis des années on nous impose le sociétal à défaut de faire du social.

                    Mais je partage le point de vue de cet article très bien écrit : une multitude de demandes ponctuelles ne fait pas un mouvement : il n’y a aucune vision globale, et cela tourne à la psychothérapie de groupe : ’on continue parce qu’on est bien ensembles’.

                    C’est au néolibéralisme et à sa servante l’Union Européenne qu’il faut s’en prendre, car les traités interdisent toute souveraineté. Et ce sont des états casino qui dirigent l’Europe du fait de la règle de l’unanimité.


                    • Durand Durand 30 décembre 2018 13:16

                      @Raymond75

                      .

                      C’est exact et c’est pourquoi les gilets jaunes ont tout intérêt à exiger un référendum immédiat sur la sortie de l’UE plutôt qu’un RIC à la Saint Glinglin... Là, ils seraient eux-mêmes surpris de la précision de leur tir, là, le système tremblerait pour de bon...

                      .


                    • Claudec Claudec 30 décembre 2018 18:48

                      Plutôt d’accord, sauf en ce qui concerne la répartition de la richesse collective et les causes du déséquilibre de cette répartition.

                      L’égoïsme des uns ou des autres n’est que secondairement en cause. En douter ramène à la lutte des classes dans ce qu’elle a de plus sommaire, archaïque et vain.

                      Les inégalités sociales sont avant tout structurelles : Plus les hommes sont nombreux plus la société en tire profit et s’enrichit collectivement, mais plus s’hypertrophie la pyramide sociale. Et cette hypertrophie se traduit pas une éloignement incessant du sommet de cette pyramide par rapport à sa base, elle-même inamovible parce que degré zéro de la richesse. De là le creusement inéluctable autant qu’incessant des inégalités.

                      Sans compter les conséquences environnementales d’une telle situation, l’enrichissement collectif de la société – démesuré quelles que soient les conditions de son partage – ayant lieu au détriment de la planète.

                      Autre conséquence, dont les gilets jaunes sont les prémices : l’ingouvernabilité croissante d’une population pléthorique, trop préoccupée de son quotidien pour avoir une vision suffisamment éclairée des problèmes qu’elle prétend résoudre, le risque étant pour elle la récupération par les uns ou les autres.

                      Autant de points sur lesquels la plupart de vos maîtres patentés sont muets.

                      Voir : https://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com/

                      https://pyramidologiesociale.blogspot.com/

                      ou lire : Surpopulation humaine – La cause de tous nos maux” https://www.amazon.fr/dp/B07HQ1CQ8M & Précis de pyramidologie socialehttps://www.amazon.fr/dp/B07J3G3VMH

                      Versions ebook en lecture gratuite, pour les pauvres et les radins.


                      • zygzornifle zygzornifle 31 décembre 2018 09:39

                        Pour changer va falloir un sacré écrémage 560 000 élus de la raie publique a mettre au pas ou a virer plus la ferme aux milles vaches : 577 députés et 380 sénateurs , faudra se retrousser les manches pour le tri les gars , quoi qu’ils retournent si facilement leur veste qu’ils sont près a lécher n’importe quel cul pourvu qu’ils conservent leurs places , ce sont les grands spécialistes du cocufiage , demain ils sont capables de conduire leur Macron au bucher ....


                        • lloreen 31 décembre 2018 10:33

                          A l’auteur.

                          Pour 2019, ayons un objectif commun:La divulgation complète.

                          Voici un trésor à partager.

                          https://vimeo.com/304030726


                          • Reiki 31 décembre 2018 11:26

                            C est bien de donner la parole aux enfants.


                            • Reiki 31 décembre 2018 13:53

                              Mince il es question d une remarque intelligente ...

                              Si la France et ses institutions étais pour le changement , le mouvement ne serais pas née. 

                              D ailleurs comme beaucoup d autre , le manque de démocratie es flagrante , se qui ne laisse le choix au peuples que de manifester. 

                              C est l état qui a permi se contre pouvoir . Pourquoi a votre avis ?

                              Vous nous parlez d obligations économique vis a vis de la dette . 

                              Mais qui a permis a l état ? Les representant du peuple ! Comment ? En divisant le pouvoir des familles , par l individu. Du coup plus de representant familliale , mais plus de pouvoir pr les representants de l état. 

                              Oui cela fesais jolie et donc la dette na cessé de s ampliflié au nom de la sacro sainte liberté humaine. smiley 


                              • Reiki 2 janvier 18:11

                                Vous transpirez la peur, aucun de vous n as d argument assez fort alors vous vous cachez derriere des étoiles smiley Pas etonnant que vous ayez peur du RIC.

                                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès