• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La francophonie, un vecteur de croissance économique ?

La francophonie, un vecteur de croissance économique ?

Le 17e sommet de l'OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) s'est déroulé début octobre à Erevan en Arménie. Cette réunion a permis de mettre en lumière les nouveaux enjeux de la pratique du français et à cet égard, le rôle central de l'Afrique dans la francophonie du XXIe siècle. 

JPEG

Après avoir vécu et étudié en France, j'ai rejoint le Sénégal et puis témoigner que cette chère langue française, longtemps limitée à la théorie, au monde de la littérature et de la philosophie, tire pourtant son épingle du jeu dans le monde des affaires. D'ailleurs son influence ne se dément pas auprès des intellectuels et amateurs de culture du monde entier, le français se classe troisième sur le podium en tant que langue des affaires. Dans le long discours qu'il a tenu à Erevan, le président français Emmanuel Macron a insisté sur cette réalité incontestable. 

Plus que jamais, le français doit s'affirmer comme langue du commerce, des entreprises, en plus d'être un moyen de communication diplomatique. Cette francophonie des affaires a d'ailleurs fait l'objet d'un forum parallèle (lFFA) au déroulement du sommet d'Erevan. Cet essor économique en français est principalement porté par l'Afrique francophone. Grâce à ses 700 millions de locuteurs francophones à l'horizon 2020, le continent joue un rôle majeur dans cette transition. 

Conscients de cette responsabilité qui est en même temps un atout, de nombreux chefs d’États africains se sont mobilisés. Pas moins de quinze présidents étaient à Erevan et le double de pays se trouvaient représentés sur place. Le président ghanéen, Nana Akuffo Addo (à la tête d'un pays anglophone entouré de pays parlant français) était aussi à Erevan : une preuve supplémentaire de l'intérêt économique de la francophonie. 

Des perspectives dans tous les domaines

Le président Macron a exhorté les jeunes Africains à promouvoir l'usage du français et à répandre cette langue de liberté, autant que possible. Les chiffres sont d'ores et déjà prometteurs avec une augmentation de 8% d'élèves et d'étudiants en plus qui apprennent le français à l'échelle mondiale. Cette lingua franca devrait pouvoir s'imposer, au même titre que l'anglais, comme langue des affaires. Pour atteindre ce but, les outils ne manquent pas. 

Le cadre juridique qu'offre le droit des affaires français favorise la création d'entreprises. Beaucoup d'avocats se sont spécialisés dans ce domaine, source de croissance économique. Les applications du système juridique français sont diverses et elles favorisent la protection, celle des structures, des salariés, des créateurs et donc des brevets entre autres. Les spécialistes en la matière connaissent souvent le droit européen en plus du droit français, tous deux dérivés du droit romain. 

Parmi ces cabinets juridiques, certains sont aussi experts en common law pour faire le lien avec l'économie anglo-saxonne. La francophonie permet donc une ouverture profitable vers le monde, il ne s'agit pas d'un repli culturel ou identitaire. Outre les avocats, d'autres professionnels favorisent une croissance économique via des outils francophones. Les nouvelles technologies se déclinent aussi en français ! Cette langue n'est pas figée ni condamnée au conservatisme. Les académiciens ont intégré 20 000 mots supplémentaires à leur célèbre dictionnaire, dont beaucoup proviennent d'autres langues. 

Il est temps aujourd'hui pour tous les Africains, et pas seulement mes compatriotes sénégalais, d'utiliser cette langue pour transformer cet héritage en chance pour l'avenir économique du continent, à l'aube des grands défis démographiques.

JPEG - 94.4 ko
La francophonie est à nouveau dirigée par une Africaine

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Alren Alren 25 octobre 2018 12:40
    Il est clair que la francophonie est un facteur facilitant la compréhension et donc la paix entre les nombreux états africains de l’ouest et qu’elle permet une entente facilitée pour le monde des affaires international. Elle joue le rôle de langue neutre comme pourrait l’être pour le monde un espéranto modernisé.

    Les États africains francophones semblent progresser plus vite que les anglophones. Ce n’est pas un hasard.

    • microf 25 octobre 2018 17:10
      @Alren

      Bravo @Alren, bien répondu.

    • Oceane 26 octobre 2018 10:29

      @Alren

      L’anglais des affaires est lui aussi une « langue neutre ». D’ailleurs, il tient le sommet de l’estrade.

      « Les Etats africains francophones semblent progresser plus vite que les États anglophones ».

      Pour aller où ? Il paraît que le franc des colonies françaises va encore être dévalué. En tout cas, celui de l’ex Afrique Équatoriale française devenue CEMAC.


    • Alren Alren 26 octobre 2018 16:01
      @Oceane

      La langue des USA est tout sauf une langue neutre !!!

      Parmi les guerres « invisibles » il y a bien sûr la cyberguerre informatique qui fait rage, mais également la guerre linguistique avec prise de conscience que le tout anglais donnerait un avantage trop considérable aux anglophones de naissance, que ce ne serait pas équitable.

      D’où ce recours au français qui apparaît bien plus « neutre » aux yeux des Africains par exemple, car la France n’a pas la puissance hégémonique des USA.


    • Oceane 26 octobre 2018 17:27

      @Alren

      Il n’y a que toi pour te comprendre : deux langues, toutes deux impérialistes. Mais l’une serait « neutre » dans son impérialisme pendant que l’autre ne le serait pas ?

      L’Afrique dite « francophone » ne l’est pas et ne l’à jamais été parce que les populations s’expriment majoritairement dans leurs langues. Mais çà plaît aux « évolués » d’affirmer qu’une certaine Afrique est « francophone ».


    • Al djamaal 27 octobre 2018 06:27

      @Alren

      Je vous invite à faire une petite tour en Afrique de l’ouest pour constater que ce sont les pays africains francophones qui sont les moins développés et les moins avancés (en termes d’économie, de développement socio-culturel et d’infrastructure) que les pays anglophones. Le système francophone n’a pas pu faire évoluer ces pays par rapport aux autres. Je pense même que cette francophonie constitue un facteur de blocage.


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 octobre 2018 18:04
      Vous écrivez : «  »Le président Macron a exhorté les jeunes Africains à promouvoir l’usage du français et à répandre cette langue de liberté, autant que possible.«  »

      Oui, on l’a entendu et les Français l’avaient entendu aussi. Mais nous disons que cette langue qui est avant tout celle des Français doit d’abord donner la liberté aux Français eux-mêmes...

      RAPPEL :

      12 octobre, 17:18

      A publié l’article de Mohammed Madjour :


      ATTENTION : LA FRANCOPHONIE PEUT TUER VOS PAYS ! 
      A Erevan, Macron plaide pour une francophonie de « reconquête »
      https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/10/11/a-erevan-emmanuel-macron-plaide-pour-une-francophonie-de-reconquete_5368039_3212.html

      Quand l’enseignement d’une langue étrangère est dicté par une idéologie pernicieuse d’envoûtement et d’assimilation, il conduit vers la mort de la culture nationale et donc vers la mort du pays.


      Il y a une différence entre un « Africain francophone libre » et un « Africain francophone assimilé » !


      La France ne doit plus jamais tromper les peuples Afro-asiatique, quand elle chante la diversité, elle veut en vérité homogénéiser les cultures du Monde et les ramener dans le creuset de sa francophonie. La France est un pays HYPER-NATIONAL-SOCIALISTE, c’est-à-dire elle veut tout pour elle et rien pour les autres pays. C’est une ancienne Nation qui veut étendre les frontières de son « nationalisme » vers l’ensemble des Continents. Voilà pourquoi elle diabolise l’ex-Front National parce qu’elle considère que le « nationalisme classique étroit » qui veut que chaque peuple vive dans son propre pays, ne permet pas à la France de répandre son influence, d’assimiler, d’attirer et d’exploiter la jeunesse des pays mal gouvernés !

      A l’occasion de cette « francophonie à Erevan », Mr Macron insiste sur la nouvelle idéologie à mettre en oeuvre, celle qui va cibler désormais les femmes et les jeunes, ces deux catégories naturellement vulnérables et ô combine importantes pour tous les pays !

      Si les dirigeants africains ne peuvent pas lutter contre l’influence culturelle, agressive et néfaste, ils doivent laisser leur place..



      • Ruut Ruut 25 octobre 2018 21:57

        @Mohammed MADJOUR

        Tu parle du P.Macron qui promeut l’Anglais comme langue principale en France ?
        La France est dans toute la Francophonie la nation qui massacre le plus la langue française.
        Rare en France sont les médiats a utiliser un Français propre.
        Même dans les écoles et dans les cours de Français en France cette langue y est massacrée tous les jours.
        Le on y est omniprésent et les faux anglicismes permanent. (ce qui est un des causes du mauvais niveau en Anglais des étudiants Français, ils ont dans leur vocabulaire des mots anglais qui n’ont pas le bon sens.)

      • Paul Leleu 25 octobre 2018 23:04

        @Mohammed MADJOUR


        ben abstenez vous de l’utiliser alors, cette « maudite langue » française... et allez écrire dans votre langue dans des blogs adaptés... 

        ça me fait marrer la haine qui suinte de vos lignes... vous en voulez à la langue française ou au capitalisme français ? Parce-que c’est pas la même chose... faut pas faire d’amalgame Monsieur Madjour... c’est comme entre islam et terrorisme... hein... 



      • Oceane 26 octobre 2018 11:01

        @Paul Leleu

        "Imposer sa langue, c’est imposer sa pensée. Claude Hagege.

        Ça ne peut être valable seulement pour l’anglais par rapport au français.


      • Désintox Désintox 26 octobre 2018 11:26

        @Ruut


        À vous lire, on voit en effet que vous êtes un grand défenseur de la langue française.

      • Ruut Ruut 26 octobre 2018 15:16

        @Désintox

        J’ai appris tardivement (lorsque j’ai quitté la France pour un salaire largement supérieur a job égal) la beauté de ma langue natale et les attaques dont elle fait l’objet au quotidien dans le territoire de France.
        Ma maîtrise imparfaite de cette magnifique langue est pour moi une tristesse énorme.

      • Alren Alren 26 octobre 2018 16:38
        @Mohammed MADJOUR

        Pourquoi ne jouez-vous pas franc-jeu ?

        Pourquoi ne dites-vous pas que le français permet à des Maghrébins d’avoir accès à une autre civilisation que l’obscurantisme de l’islam avec sa monstrueuse inégalité homme-femme ?

        Comment pouvez-vous imaginer que les femmes arabes supporteraient éternellement ce statut d’esclave du mari en voyant le sort des femmes en France ?

        La « faute » en revient aux antennes paraboliques et aux satellites ainsi qu’à internet. c’est la marche de l’Histoire que vous ne pouvez pas figer.

      • Oceane 26 octobre 2018 17:41

        @Alren

        « Pourquoi ne dites-vous pas que le français permet à des Maghrébins d’avoir accès à une autre civilisation que l’obscurantisme de l’islam avec sa monstrueuse inégalité hommes-femmes » ?

        C’est donc ça ! Enfin de compte ! « Deux mille ans de terreur chrétienne », et ça continue. Mais l’islam seul est « obcurantiste » et opprime les femmes !


      • Ruut Ruut 25 octobre 2018 21:51
        Vue le pauvre niveau de la langue Française en France (Médiats et Politiques Français font beaucoup de tord a la Francophonie), merci a l’Afrique, au Canada et a la Suisse francophone de porter a bout de bras cette magnifique langue si humaine et qui tend vers un futur merveilleux.

        Oui cette langue unie tous les Francophones les uns avec les autres et facilite tout a tous les niveaux et ce dans un soucis du respect de l’Humain.

        La langue Française est la plus belle réalisation de l’espèce Humaine.


        • Paul Leleu 25 octobre 2018 23:08

          @Ruut


          en France, et surtout dans la bourgeoisie, la dégradation du niveau du français est une réalité... 

          il faut dire qu’avec des « vedettes » comme Johnny Hallyday (fils de collabos passé à l’alliance américaine) qui n’osent même pas porter un nom français ni jouer de la musique française... Johnny qui joue du rock... c’est vraiment la figure du parfait collabo assimilé de toute une époque... 

          La bourgeoisie française a peur de son ombre et honte d’elle-même... elle ne fait que dénigrer la France et le français... pas la plus élémentaire dignité... 

        • titi 26 octobre 2018 11:21
          La francophonie pourrait bien entendu être un vecteur de développement.

          Sauf que, et malgré ce qu’en disent la plupart des intervenants sur AV, pour générer de l’économie, il faut du capital.
          Et du capital il y en a en France et au Québec, dans les autres pays francophones beaucoup moins.

          Si développement il y a, c’est alors forcément avec des investissements venant de France ou de Nouvelle France :p
          Ce qui pose le problème politique puisque certaines personnes en France, et certaines personnes dans les pays où investir vont crier à la colonisation.
          Ce qui illustre parfaitement le problème, c’est l’Algérie, qui n’est pas dans la francophonie… 
          Et en même temps les politiciens du pays appellent à l’aide les Français d’origine algérienne pour qu’ils investissent dans le pays, voire ont même fait récemment appel aux pieds noirs (qui ont du s’étrangler).

          Et plus généralement très peu de pays sont suffisamment stables pour aller y risque un kopek.



          Mais c’est sûr qu’avec des politiciens moins bornés, y’aurai moyen...



          .







          • Oceane 26 octobre 2018 17:32

            @titi

            Je ne comprends pas ce qu’on appelle « investissements » si mettre 100 CFA et empocher 1000 CFA est une bonne affaire pour ceux qui reçoivent ces « investissements. »


          • titi 27 octobre 2018 19:19

            @Oceane


            Et moi je ne comprends pas votre phrase.

          • Désintox Désintox 26 octobre 2018 11:29

            Pour faciliter la diffusion de la langue française, il faudrait la « toiletter » de certaines règles absurdes.


            • Ruut Ruut 26 octobre 2018 15:23

              @Désintox

              Vous avez parfaitement raison et surtout corriger les fautes de français présentes dans les comptines pour enfants et chansons modernes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès