• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Gauche, la pédagogie et la résilience

La Gauche, la pédagogie et la résilience

S'il est un mot qui fait florès aujourd'hui dans les médias comme dans les milieux économiques c'est celui de résilience face à la crise. Traversant une crise inédite (celle de 2008 n'aura été qu'un apéritif), devant, comme le reste de l'humanité, affronter une dégradation inéluctable et millénaire de notre environnement (réchauffement climatique) les Français, l'Etat et les entreprises de France vont devoir faire preuve de leurs capacités de résilience, de rebond, de renouvellement face à des bouleversements qui nous font basculer d'un siècle industriel classique et prévisible à une société post-moderne où la plupart d'entre nous ne retrouveront plus leurs anciennes marques (et devront innover en permanence).

La Gauche depuis 50 ans a développé un tissu insensé d'assistances, d'aides, de contrôles et de surveillance de toute la société

La principale des idées de Gauche c’est la distribution, l'impôt et l'assistance (ou l'assistanat). Se substituant à la charité privée ou religieuse le socialisme (ou ses diverses déclinaisons dont l'Etat providence) a développé un système qui repose encore sur 3 piliers

- une assistance (assistanat) tout azimut de tous les citoyens et acteurs économique (on tue l'activité économique en l'écrasant d'impôts et de taxes puis on la subventionne pour la maintenir en vie),

- une défiance envers l'intelligence humaine et les capacités d'adaptation et de compréhension des citoyens. Il ne suffit pas de subventionner (à crédit dans le cas de la France) toutes les activités humaines (ou presque) mais, selon le dogme socialiste, il faut aussi enfermer les personnes dans l'assistanat à vie, ne jamais leur permettre de prendre leur envol, les protéger de tout et n'importe quoi (de leur propre désir d'émancipation économique entre autres) en leur octroyant un statut définitif d'ayants droits,

- une confiance absolue dans l'intelligence et la compétence des administrations publiques qui doivent être promues (retraites prématurées, salaires élevés, faible compétitivité, syndicalisme co-gérant le système) et développées sans cesse (le traitement social du chômage engagé par la Gauche aura entre autres consisté à produire 2 fois plus de postes de fonctionnaires que le pays n'en avait besoin)

Aujourd'hui le roi est nu, notre pays perclus d'archaïsmes et de conservatismes doit se réinventer avec 75 % de la population à charge

- 6 millions de fonctionnaires dont au moins 50 % passent leur temps à "emmerder les Français", à contrôler à priori (et à postériori) toutes les activités et dormir (majoritairement) dans des bureaux en attendant leur retraite (prématurée)

- 12 millions de retraités (15 millions bientôt avec la vague de Baby-boomers) dont une partie non négligeable aurait pu travailler (à un autre rythme) durant encore de de nombreuses années (mais en abandonnant le ridiculissime "partage du travail")

- 6 millions de chômeurs (peut-être 10 prochainement) dont une bonne partie est sortie du système public d'éducation sans aucunes compétences utilisables ou valables sur le marché du travail

- 15 millions d'élèves et d'étudiants dont une bonne part, âgés de plus de 16 ans, sera à l'avenir incapable de travailler aussi bien de ses mains (trop fatiguant) qu'avec sa tête (trop prenant).

Les Français, cocoonés par un Etat incapable, mais omniprésent, ne sont pas prêts à affronter une crise durable sans ressources (financières comme matérielles) venant de l'extérieur

Si notre pays a largement délocalisé (y compris la production de ses masques ou des légumes comme des fruits) c'est parce que la valeur travail est devenue minoritaire chez nous. 

- 50 ans d'abandon du travail ("ne pas perdre sa vie à la gagner", partager le travail, les 35 heures, les retraites prématurée..) ont provoqué un chômage de masse dont un grand nombre s'accommode parfaitement (comme disait Coluche de nombreux Français cherchent des revenus...pas un travail),

- 50 ans d'assistanat (on subventionne l'éducation des enfants...même non élevés par leur famille, le logement de tous en HLM, les APL, l'alimentation (associations diverses), la rentrée scolaire ou les cadeaux de fin d'année (prime de rentrée, prime de Noël, les vacances (chèque vacances) la restauration (chèque déjeuner), les soins (AMG ou mutuelles employeurs)..

50 ans d'encadrement abusif de tout par des lois bavardes et souvent inutiles qui ont cru protéger le consommateur comme le citoyen mais en l'empêchant surtout de faire ses propres expériences (en bien comme en mal) et d'en tirer des conclusions pour sa vie ("la prochaine fois je ne me ferai pas avoir")

Le "quoi qu'il en coûte" de mars 2020 était digne du socialisme de François Hollande ("c'est l'Etat qui paie")

Au lieu d'avouer que l'Etat avait failli en matière de protection sanitaire des Français (les masques et les test étaient notre assurance santé en cas de pandémie), le Président (qui n'est pas responsable des 50 années de gabegie et d'incuries d'Etat) a été dans la droite ligne de ses prédécesseurs socialistes : responsables de tout mais coupables de rien et donc devant emprunter en notre nom pour cacher l'inefficacité, l'incompétence, l'inconséquence d'une fonction publique à la fois pléthorique, impuissante et devenue incapable d'administrer sainement le pays.

Les entreprises ont adoré le chômage partiel car elles voulaient récupérer quelques miettes du niveau incroyable de charges, de contraintes sociales auxquelles elles sont soumises depuis des lustres

Au lieu de préparer les Français aux temps difficiles qui les attendent (2 à 3 fois moins de richesses produites et cumulées qu'autrefois) le socialisme rampant (qui était aussi celui de N. Sarkozy) leur a offert encore quelques mois de délais de grâce avec un endettement du pays qui va grimper de peut-être 800 milliards d'euros (une dette que la Gauche espère ne jamais payer tant elle adore effacer les ardoises qu'elle a elle-même additionnée).

Etre des adultes responsables et dignes

Devenir adulte c'est viser à l'autonomisation, la capacité à se débrouiller seul sans l'aide de l'Etat. Même s'il faut des aides et des accompagnements, ceux-ci devraient toujours être provisoires. Le bénéficiaire d'une HLM ne devrait pouvoir s'y installer Ad vitam Aeternam, celui qui est aidée devrait l'être pour passer un moment difficile, pas toute sa vie durant (sauf rares cas de personnes -réellement- handicapées. Notre système d'assistanat généralisé nous entraîne irrémédiablement dans le mur de la dette et le jour où les -affreux- milieux financiers cesseront de nous faire confiance (aujourd'hui c'est facile l'Allemagne se porte caution des pays du Club Med) ce jour-là tous ceux qui ont vécu d'aides et d'allocations ne sauront même pas gagner de quoi se nourrir eux et leurs familles. 


Moyenne des avis sur cet article :  1.25/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 29 mai 2020 17:30

    Ce n’est pas très nouveau, ce que vous dites. Les idées libertariennes ont déjà été exposées au dix-neuvième siècle par Von Humboldt (Essai sur les limites de l’action de l’État), mais encore au siècle d’avant par les physiocrates comme De Gournay et Turgot. L’ »école autrichienne » d’économie les a repris au vingtième siècle avec Hayek et Rothbard.

    Parmi les partisans de cette doctrine, les « anarcho-capitalistes » refusent tout état, et les minarchistes, le restreindre à ses pouvoirs régaliens : police, justice et armée chargées de garantir le droit de propriété et les protéger.

    Ceux que vous appelez « socialistes » ressemblent étrangement au parti « démocrate » américain qui n’a jamais gouverné la France directement, mais a influencé le PS et les écolos. Mais pourquoi ne parlez-vous pas de Sarkozy ou Chirac qui, semble-t-il auraient eu des mandats présidentiels ?


    • mmbbb 30 mai 2020 09:35

      @Séraphin Lampion La recherche aux USA est indirectement tirée par l armee dont le budget est de l ordre de plus de 500 milliards de dollars .
      ARPANET a ete un projet initié par l Etat americain afin de premunir son territoire et a donne naissance a INTERNET ,
      Nous avons rate INTERNET puisque nous n avions pas ce projet europeen. 
      Le projet Apollo a permis a INTEL de produire le premier microprocesseur ..
      Quant au libéralisme et la non intervention de l ETAT , ca c est de la belle littérature Les USA ont mis des droits de douane lorsque cela les arrangeaient Ils avaient deja mis une barriere douaniere pour l importation d acier , sous BUSH . Le marche de l avion CARAVELLE avait ete ferme dans ce pays .
      Les USA fourgue leur F 35 par la pression diplomatique . ect ect 
      Les USA ont aussi adopté l extra territorialité de leur droit La BNP a eu une amende record !
      Entre les grandes théories ecomiques et la conduite d une politique , il y a souvent un abîme .


    • rogal 29 mai 2020 18:55

      « on tue l’activité économique en l’écrasant d’impôts »
      Même pas besoin des impôts. Elle se tue elle-même par la politique de l’offre.


      • Jeekes Jeekes 29 mai 2020 20:12

        Bon, j’avoue que j’ai traversé en biais et d’un oeil distrait cette énième pleurnicherie du ’’preux chevalier’’ (de la table ronde comme une queue de pelle) amoureux transi de la phinance.

         

        Alors je me limiterais à lui renvoyer ça dans sa tronche vénéneuse :

         

        ’’Le bénéficiaire d’une HLM ne devrait pouvoir s’y installer Ad vitam Aeternam’’

         

        Excellente idée, camarade !

        Pour ça il suffit juste que ta clique de profiteurs-mangeurs-de-homards renvoient un peu l’ascenseur au lieu de se goinfrer comme des porcs qu’ils sont.

         

        Et ça m’amène à conclure :

         

        ’’Le bénéficiaire d’une fortune héritée de papa sans n’avoir jamais rien branlé de ses dix doigts devrait se la voir confisquée séance tenante pour redistribution intégrale aux bénéficiaires de HLM.’’

         


        • foufouille foufouille 29 mai 2020 20:28

          auteur toujours aussi débile.


          • Désintox Désintox 30 mai 2020 07:56

            Enlève ton masque, « Spartacus ». On t’a reconnu !


            • mmbbb 30 mai 2020 09:03

              Article caricatural , C est l elite qui ne voulait plus d industrie en france .C est L Allemagne qui a conserve une industrie lourde Quant a nous , cette élite quelle soient de droite ou de gauche se coopte. Ses mioches ont les meilleurs cursus Elle sait aussi tire parti de l ETAT puisque cet auteur oublie tout de meme de citer les dotation CICE notamment. les entreprises ont aussi beneificer des aides de l ETAT pendant la crise du COVID 19.

              Quant a comparer le monde du travail il y a 50 , il faut n avoir aucun jugement pour comprendre que celui ci a changer radicalement . la productivite n a cesse d augmenter Il me semble que dans les annees 80 il n y a avait guere de robot sur une chaine de production A cette epoque , un microprocesseur avait quelques 3000 transistors et les ecrans VGA equipaient ces ensembles . Un traitement de texte rudimentaire et une programmation en basic pour resoudre les equations du 2 degre ! 

              La nouvelle usine adopte les nouveaux process . L IA rentre n force .

              Les dirigeants ont adpote « la disruption » tres a la mode et notamment la sous traitance et le transfert de technologie ou la vente de nos fleurons nationaux 

              Les jeunes ont droit a des emploi « huberises » L auteur ne le cite pas .Les exces de la mondialisation .

              il faut etre sacrement con pour ecrire ce type d article sans nuance .

              PS je te mettrai a la chaine pendant un an et tu reviendras nous pondre un article a la gloire du travail .

              Les USA , ont desormais 14, 7% de chômeurs , sont ils mieux premunis ? 

              Les USA sont l antithese des pays comme la France , pays liberal par nature mais qui ont les mêmes conséquences en n ayant quere de solutions !

              Il y a encore des buzzes comme cet auteur, l avatar de Spartaccus qui n ont pas compris que la crise du COVID 19 sonnait le glas de cette mondialisation debridee Les USA rentre en guerre froide avec la Chine .


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 mai 2020 12:00

                C’est toujours le même débat. on veut des droits mais sans devoirs. Idem pour les ultra-libéraux qui se donnent le droit de détruire la nature et de réduire l’humain à l’état d’esclave.


                • mmbbb 30 mai 2020 13:30

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir. Lorsque je constate les dechets plasttique megots en particulier , laisses sur les trottoirs les pelouses les plages, apres les concerts , les soirees apres avoir fait la teuf ect ce ne sont pas uniquement les ultras liberaux qui n en ont rien a cirer mais tout le monde ..
                  Citer « les ultras liberaux » c est se départir de ses propres défauts , C est un exutoire et c e est facile 
                  Tout le monde veut voyager , consommer a bas cout , avoir des equipements informatiques ect ect , il est évident que cela represente un cout pour l environnement d autant plus que l electronique , les nouvelles tendances des ecolos a vouloir privilegier l eolien , la motricite electriquer voiture et velo , nécessite des terres rares et des elements chimiques tels que le neodym ou le lithium , le cobalt etc dont l extraction est fort polluante Mais les ecolos s en foutent et ne le disent pas parce que cela se passe ailleurs .
                  La seule solution est de revenir au cheval comme le preconise sans rire Y COCHET !


                • Old Dan Old Dan 1er juin 2020 19:25

                  « Sarkosi, un socialiste rampant... »

                  .

                  [ Faut arrêter la gnôle ! ]

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité