• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La gauche la plus bête du monde

La gauche la plus bête du monde

Personne ne peut contester que cette élection a été marquée par un duel LREM et RN. Personne ? Et pourtant, ici et là on a entendu qu’il s’agissait d’une manipulation du pouvoir, d’une entente pour reproduire un dernier duel passé, enfin toutes les bonnes raisons évidentes et incontestables sur la manipulation par les médias, l’ingérence du pouvoir, … Mais, à quoi bon chercher les vraies raisons de cette bipolarisation du débat : c’est un fait incontournable.

Le mot « gauche » est utilisé pour l’associer à déroute, défaite, … mais aussi éclatement. Mais qu’en est-il ? En jouant au calcul simpliste de l’addition des « mouvements de gauche ou qui s’en réclame », il apparaît que cette bipolarisation indépassable n’est pas si évidente que cela.

Ps, Génération-S, PCF, … là on peut s’arrêter pour constater déjà un total de 12 % pour une gauche classique, celle qui avait porté Mitterrand au pouvoir.

Un petit effort et pensons qu’il n’est pas interdit d’y associer les Verts, là cela commence à avoir du sens : 25,4 %. Ouah au dessus des indépassables de la bipolarisation.

Et si ? Bon plus facile maintenant que LFI est descendu de son piédestal mais s’associer avec les sociaux traîtres ? Enfin, si Mélenchon avale son chapeau, on peut ajouter ce résultat exceptionnel de LFI à 6,31 %. Et là , voila donc que l’on frôle les 32 %.

 

J’arrête là les additions électorales, quoique, il n’est pas interdit de penser qu’une part des électeurs de LREM serait tentée de revenir au bercail et rajouterait quelques pourcentages.

 

Mais cet exercice sur papier a de forte chance d’en rester là. Hier Jadot sautait au plafond, il se voyait déjà dans le rôle de Mélenchon pour 2022. Ce même Mélenchon, déprimé par le résultat, a renouvelé son désir de fédération, mais déjà Corbière a commencé à parler d’incompatibilité. Le PS et Génération-S ont dépassé le stade végétatif, ils attendent d’être rebranché, le PCF est toujours droit dans ses bottes, on ne change pas une stratégie qui fait perdre.

 

Voilà donc, le quidam qui avait une sensibilité de gauche va se retrouver à choisir entre un ultra-libéral qui ne dit pas son nom et une droitière qui dissimule sa position.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.23/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 27 mai 17:53

    on s’américanise encore un peu plus, c’est tout !

    Le RN, c’est les Républicains, et LREM + Verts, c’est les Démocrates.

    PS, LR, PC, FI sont des objets de musées, des survivances du passé


    • leypanou 27 mai 19:41

      Hier Jadot sautait au plafond, il se voyait déjà dans le rôle de Mélenchon pour 2022 

       : il y a une chose que les électeurs devraient savoir, et dont je pense qu’EELV n’aime pas trop qu’on le rappelle c’est qu’ils ont appelé à boycotter la Coupe du Monde de Football 2018 en Russie ainsi que des sanctions contre ce pays, dont les agriculteurs français subissent les conséquences.


      • baldis30 27 mai 20:18

        @leypanou

        bonsoir, 
         Donc à suivre attentivement le Championnat du Monde Féminin qui, sous peu, se déroulera en France ... vu le machisme affiché par certain ancien ministre écologique, l’une des plus belles têtes à claques de la politique on peut s’attendre à tout !


      • leypanou 28 mai 08:54

        @baldis30
        l’une des plus belles têtes à claques de la politique 

         : les têtes à claque de la politique, ce n’est pas ce qui manque si vous avez regardé le débat organisé par BFM-TV le jeudi 23 mai.

        Même F Philippot qui est souvent insupportable dans ce type d’occasions a été correct. Cela a plus ressemblé à une classe de gamins qu’un débat d’adultes.
        Car le Jadot, on va le voir maintenant.


      • Pere Plexe Pere Plexe 28 mai 15:58

        @leypanou
        C’est une vilaine tradition qui fait que, systématiquement, la politique internationale, la diplomatie, sont absent du débat.
        Le comble pour une élection supranationale !
        En ce sens FI et RN sont bien plus proches que RN et LR par exemple.
        Comme sur le protectionnisme.
        C’est un des travers de l’analyse de l’auteur qui analyse par le biais de clivage qui ne sont plus ceux qui sont déterminants.


      • Sparker Sparker 27 mai 21:20

        L’union populaire est possible mais ça va pas être simple, au moins dans le rapport à l’UE, après ce que Cormand à balancé sur JLM qui à eu le culot de reprendre leur dires sur une alliance possible avec le PPE.

        Tous vont devoir manger leur chapeau sinon Macron Le pen minoritaire comme vous le démontrez se baladeront jusqu’en 2019.

        Mettre en avant les incompatibilités n’est pas une raison d’impossibilité à la FI, c’est mettre le doigt sur les sujets qui coincent afin de ne pas s’allier dans le silence des différences.

        Montrer un front commun est tout a fait possible, l’expérience du terrain démontrera quelles options il faut choisir.

        Il faut enfin comprendre ça avec la FI, l’intérêt est d’avancer vers un changement, la lettre de Cormant « tout doit changer » sur Médiapart c’est du LFI qui se veut sans Mélenchon et avec l’illusion que l’UE va suivre car ce serait « évident » si c’est le cas tant mieux mais il est permis d’en douter.

        La FI soutiendra toujours ce qui ne vient de chez elle mais qui lui semble aller dans le bon sens comme ça à déjà été le cas à l’AN.

        Ce procès en partisianisme égémonique fait à Mélenchon et la FI est à coté de la plaque mais bien entretenu.

        Si c’est pour tambouiller en gommant les différences ça sera non et d’ailleurs les électeurs ne comprendrait pas.

        Si EELV arrive à faire changer de cap l’UE et bien tant mieux mais permettez que l’on en doute vu leurs dernière déclaration, mais là les ailes leur pousse et il pense pouvoir renverser la table, on verra bien, les jeux sont faits.


        • Daniel0 28 mai 10:03

          @Sparker
          Bonjour,
          Oui vous avez toutafait raison, Mélenchon n’a pas écouté les conseils du vendeur de chez Casto quand il voulait vernir en vert sa table qu’il voulait renverser. On lui avait bien dit de poncer pour gommer les aspérités. C’est raté. Et pourtant 6 mois d’auto-intoxication via les réseaux sociaux alliés avec les vociférations de l’extrème droite, + les cortèges d’indignés dans la rue, au final, rien. Donc, Dijesta (faut assumer votre pseudo), arrêtez de vous vautrer dans votre vomi ou plutôt non ne changer rien.


        • Aristide Aristide 28 mai 10:18

          @Sparker

          Si c’est pour tambouiller en gommant les différences ça sera non et d’ailleurs les électeurs ne comprendrait pas.

          Et bien, on n’est pas sorti de l’auberge. Comment peut-on fédérer des mouvements de gauche ou qui s’en réclament sans passer par la phase obligatoire qu’est le compromis. Si vous poussez ce raisonnement au bout, je suis sur qu’il y a des différences notables dans le sein même de LFI et pourtant vous êtes dans le même mouvement. 

          Je ne sais qui a dit « Ce qui nous rassemble est plus important que ce qui nous sépare », j’ai pas trouvé. Mais tout de même, comment peut-on encore parler de différences quand on est dans un parti qui souhaite accéder au pouvoir qu’il ne pourra atteindre seul.

          D’ailleurs si le compromis n’est pas accepté, il vous est obligé quand vous êtes au pouvoir. La gauche en 1981 a mis deux ans pour s’en apercevoir, le reniement que certains ont condamné était simplement une obligation. Tsipras plus récemment a du faire la même chose. On peut tenir des propos intransigeants, Mélenchon n’est pas le seul à en user et à en abuser, mais face à l’enjeu, n’y a t’il pas une obligation de réalisme ?

          Et cela les électeurs le savent. 


        • Bonjour Aristide

          Je trouve que vous classez un peu vite les électeurs d’EELV à gauche, et ce d’autant que durant toute sa campagne Jadot a fait tout ce qu’il pouvait pour faire oublier qu’ils étaient une composante de cette gauche moribonde. Tant que vous y étiez vous auriez pu ajouter le parti animaliste qui fait aussi bien que le PCF...

          Même à 30/31% ce score reste historiquement très bas ...

          Je suis bien évidemment de ceux qui s’en réjouissent et la diarrhée qui frappe nos amis Sparker et 421 suscite chez moi une profonde hilarité

          Mélenchon et le petit asticot Hamon son politiquement morts hier soir ( et quelques autres avec eux d’ailleurs )


          • bob de lyon 28 mai 10:16

            @Sharpshooter - Snoopy86
            Je pense que vous avez raison…

            Jadot se dit ni de droite ni de gauche ce qui à priori veut dire - soufflé par une longue et vieille expérience - qu’il est plutôt de droite… 


          • Aristide Aristide 28 mai 10:29

            @Sharpshooter - Snoopy86

            Je trouve que vous classez un peu vite les électeurs d’EELV à gauche, 

            Vous avez raison, bon, j’ai voulu faire simple. Une bonne part de jeunes qui subissent les tirs de barrage écologistes dans les écoles, les « pour la planète », ...

            Ce que je pense ? En fait je crois qu’il existe une part non négligeable d’électeurs des verts et de LRem qui sont d’une sensibilité de « gauche » mais à qui on refuse ce positionnement. 

            Même à 30/31% ce score reste historiquement très bas ...


            Il faut se faire une raison, il existe bien 3 pôles, droite, centre et gauche. de force équivalente en fonction des événements. Chacune avec ses extrémistes des valeurs de droite, du libéralisme ou de la gauche. 


            Maintenant si 30% est très bas que dire des scores RN et Lrem. 




          • leypanou 28 mai 12:16

            @Aristide
            Maintenant si 30% est très bas que dire des scores RN et Lrem 

             : 30% n’a pas la même signification selon le parti ; pour la « gauche », c’est très bas, pour le RN et LaRem, c’est un score formidable.


          • izarn izarn 28 mai 14:24

            @leypanou
            Si 30% c’est « trés bas » ; cela est du à la présence à 25% du RN(+Phillipot)

            RN+DLF= Un tiers : Souverainistes.
            LR+LREM+UDI=Un tiers libéraux européistes.
            PSs+PCF+EELV+FI=Un tiers socialo européistes.

            Mélenchon ne pourra jamais faire partie des souverainistes parcequ’il les traite de facho.
            Son comportement est totalement inutile pour la gauche qui est ouvertement européiste, il ne parviendra jamais à rassembler. Pire pour la gauche, si par hazard il se trouvait face à MLP, la droite voteraient majoritairement RN.

            Pour battre Macron il faudrait que :
            -LR récupère tout ses élécteurs partis à LREM
            -Le PS récupère ses élécteurs partis à LREM

            LR et les ex PS, n’ont fait aucun effort pour battre Macron :
            Bellamy et Gluksman, c’est une bonne blague !

            Les écologistes ont laissé tombé la FI pour les Verts, groupe bien plus important en UE : Logique...Le groupe auquel appartient la FI est anecdotique.
            De même que les « socialistes » dont le groupe européen est bien plus important...Il n’ont rien à faire de la FI.

            A quoi sert Mélenchon ? A empecher les élécteurs de gauche devenant souverainistes et anti migrants d’aller au RN...Comme jadis pour le TCE, pour empecher que les « extremes » remportent à eux seul la victoire.
            Et à chaque élèction Mélenchon demande à ses élécteurs de rempiler à gauche ou au centre en continuant à diaboliser le RN...

            C’est pas le RN qui empeche de faire gagner la gauche, c’est la FI...Ses électeurs sont un manque cruel à n’importe quel candidat de gauche PS ou EELV pour arriver au second tour.

            Mélenchon est un emmerdeur : C’est comme s’il était payé par la droite.
            Si on est souverainiste et anti migrant, on vote logiquement RN, pas la FI.


          • Old Dan Old Dan 28 mai 00:30

            ... 13 % pour EELV !

            Ce score aurait dû obtenu en 1980 puis amplifié..

            [ Merci les jeunes, mais maintenant, c’est trop tard...  ]


            • nono le simplet nono le simplet 28 mai 03:45

              dans cette élection, le premier parti de France reste les « abstentionnistes » et bien malin celui qui peut dire combien voteront et pour qui en 2022 ...


              • Aristide Aristide 28 mai 10:31

                @nono le simplet

                Les abstentionnistes ? Tous les partis en appellent à la mobilisation, chacun espérant qu’ils sont majoritairement de leur coté. 


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 mai 16:48

                @Aristide

                il a raison :
                c’est mathématique, plus il y a d’abstention, plus les résultats sont aléatoires et étranges


              • Aristide Aristide 29 mai 09:53

                @Olivier Perriet

                Aucune mathématique, une simple addition. Il ne s’agit pas de sondages, mais de la réalité. On ne peut parler d’aléatoire ou d’étrange. C’est la mesure exacte des opinions exprimées. Aucun calcul pour extrapoler. C’est un simple constat.

                Pour le reste, les abstentionnistes ne votent pas comme dirait La-palisse, et il ne manque jamais un dirigeant politique qui évoque ce sujet pour essayer d’expliquer la faiblesse de son résultat. 


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 mai 11:00

                @Aristide
                C’est la mesure exacte des opinions exprimées. Aucun calcul pour extrapoler. C’est un simple constat.


                certes, certes, mais ça n’enlève rien à mon propos.

                On a le droit d’exprimer des avis fantaisistes quand on sait que ça n’a pas de conséquences.

                comment vous expliquez les 2% du parti des animaux ?

                On peut commenter à ce sujet un autre vote typique :
                les législatives, dans la configuration post an 2000.

                Vous aurez beau expliquer qu’il s’agit « d’un simple constat de l’état de l’opinion », je n’ai toujours pas saisi à quoi elles servent réellement, puisque l’orientation politique générale a été tranchée par l’élection du président. Et que à peine un mois après, il n’a rien fait.

                Il n’y a donc réellement plus rien à voter, d’où une participation en chute libre, et une victoire sans appel du parti du président.

                On peut faire l’histoire des européennes aussi : jamais rien n’a été construit sur une victoire aux européennes.

                Là ça sera différent, vous croyez ?


              • Aristide Aristide 29 mai 12:52

                @Olivier Perriet

                comment vous expliquez les 2% du parti des animaux ?

                Je ne sais pas, comme vous. La différence c’est que je ne conteste pas le résultat d’un vote au prétexte de mon incompréhension du vote des électeurs. 

                On assiste ici à des exercices de suffisance assez impressionnants, les « veauter », les imbéciles de gaulois, les « mougeons », ... enfin tous ces termes pour nommer les français qu’utilisent les imbéciles prétentieux qui ne supportent pas que leurs opinions soient ultra-minoritaires.  





              • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 mai 15:09

                @Aristide

                c’est pas que je ne comprends pas le vote des électeurs, c’est que je le relativise.

                Toutes les pseudos analyses sont marrantes :

                Les européennes ont toujours été foutraques, et là il faudrait les prendre au sérieux ? Vous êtes sérieux ?


              • Traroth Traroth 28 mai 11:03

                Jadot a indiqué qu’il était prêt à participer à une coalition allant des sociaux-démocrates au PPE en passant par l’ALDE, c’est à dire du PS à LR en passant par LREM. Autant dire que l’environnement va passer à la trappe. Cocus avant même de voter, bravo aux veautants !


                • izarn izarn 28 mai 14:36

                  @Traroth
                  Il y a un groupe « Les Verts » au parlement européen, ce serait une trahison manifeste, ou c’est une fake news...
                  Une coalition pour lutter contre les populistes ?
                  C’est parfaitement inutile !
                  Les Verts devraient s’occuper d’écologie au lieu de devenir « anti-fa »...C’est à dire ne servir à rien !


                • Pere Plexe Pere Plexe 28 mai 16:01

                  @Traroth
                  ...sur les traces de De Rugy ?


                • Traroth Traroth 31 mai 13:04

                  @izarn
                  Ils vont vous rétorquer que comme ils l’ont annoncé à l’avance, ils ne trahissent rien. Les médias se sont débrouillés pour qu’on n’en parle pas, mais on va en parler maintenant...


                • Traroth Traroth 31 mai 13:05

                  @Pere Plexe
                  Et de Canfin. Et d’Emmanuelle Cosse, Cécile Duflot et tellement d’autres avant eux !


                • Jean S 28 mai 12:07

                   

                  En France il n’est pas bon d’analyser les événements en généalogistes et d’avoir raison.

                  Voltaire, Diderot, Hugo, Zola, Finkielkraut, Houellebecq, Onfray, Riolo,

                  la raison est devenue minoritaire en France !

                  En Flandre, en Italie en Le Pennie, en Mélenchonie, l’intelligence est minoritaire !

                  Vive l’Europe des pays hypocrites en faillites qui tètent aux mamelles du FMI !

                  Le PC insoumis est une vierge intouchable, irréprochable,

                  une vraie sainte matriochka Fidèle au père Joseph !

                  Aragon disait « Un jour, un jour couleur d’orange ou les gens s’aimeront ... » !

                  C’est pas pour demain !

                  A force de gloser dans le passé, ils se font momies !

                  Aujourd’hui on crève censuré (Molière qu’en penserais tu ?), pauvre, malade, intoxiqué !

                  Vive la France des morts vivants esclaves des riches !

                  Les coqs français sont devenus des chapons de France à plumer !

                  Heureusement il y a des Femmes jeunes et âgées en France !

                  Les Benallahs caqués à gilet pare balle pourront continuer à taper dessus !

                  Sans gauche unie il n’y a que droite à droite de la droite !

                  Vive le fric de droit divin, faites la quête pour la cathédrale !

                  Merci mon Dieu !

                  Que les gosses crèvent ils sont réfugiés en France !


                  • tartemolle 28 mai 14:57

                    "Voilà donc, le quidam qui avait une sensibilité de gauche va se retrouver à choisir entre un ultra-libéral qui ne dit pas son nom et une droitière qui dissimule sa position.« 

                    Macron, un ultra libéral ?! Vous rigolez ? C’est un étatiste, collectiviste, socialiste à la hollande. Lisez Bastiat et Hayek pour connaitre la définition du libéralisme ou de votre »ultra libéralisme« . D’ailleurs vous avez oublié de citer le »turbo libéralisme, le « libéralisme débridé » et pourquoi pas le libéralisme caca ?

                    Le Pen une droitière ?! Vous plaisantez ? C’est une quasi communiste, au programme collectiviste et bien sûr étatiste. Visiblement vous n’avez pas lu son programme...

                    En fait le choix en France se limite à un échantillon de partis ou politocards tous socialos communistes allant du rose pâle au rouge vif.


                    • zygzornifle zygzornifle 28 mai 15:05

                      On va rigoler quand les écolos vont demander d’appliquer la taxe carbone et autre joyeusetés , il finiront par se faire maudire par ceux qui se lèvent tout pour aller bosser dans leurs vieilles bagnoles diesel et qui ont tout juste les moyens de se nourrir et de payer le loyer , les écolos sont sous ecstasy et sont sans pitié , sauver la planète en rendant la population misérable ils s’en fichent, voila leur fond de commerce ....


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 mai 16:45

                        Le score très élevé des Verts aux européennes = résultat en trompe l’oeil, qui est systématique à toutes les élections européennes.

                        De mémoire, Cohn Bendit avait fait 17% en 2009, et Eva Joly à peine 2% aux présidentielles de 2012, lorsque les électeurs votent vraiment (abstention faible) pour de vrai (pas pour des guignols).

                        à ce compte là il faut commenter le score très flatteur obtenu par la liste qui mettait Médor sur ses affiches, blague révélatrice de cette fausse vraie élection

                        De mémoire encore, je n’ai jamais vu un parti / homme politique confirmer après un bon score aux européennes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Aristide

Aristide
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès