• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Grande Bretagne après le Brexit

La Grande Bretagne après le Brexit

JPEG

Dans une interview accordée au Sunday Telegraph, le Secrétaire britannique à la Défense, Gavin Williamson, a révélé que son pays ouvrirait deux nouvelles bases militaires outre-mer après sa sortie de l'Union européenne. La Grande Bretagne en installera une dans les Caraïbes et une autre en Asie du Sud-Est. Williamson a également demandé aux Britanniques de cesser de sous-estimer l’influence mondiale de leur pays, ajoutant que le Royaume-Uni d’après le Brexit occupera une place de choix sur la scène internationale. "Nous devons être tellement plus optimistes quant à notre avenir lorsque nous sortirons de l'Union européenne", a déclaré Williamson.

Le ministre britannique de la Défense a déclaré que le Brexit représentait un moment historique pour son pays et un tournant majeur depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Williamson a déclaré qu'il était temps de "refondre" le rôle du Royaume-Uni dans le monde entier [et] de jouer sur la scène mondiale le rôle que le monde "s'attend à ce que nous jouions".

Cependant, le point le plus important dans les déclarations de Williamson est peut-être le changement de la stratégie de 1968 à l’est de Suez, à la suite de quoi le Royaume-Uni s’est retiré des bases en Asie du Sud-Est et dans la région du Golfe. "Cette politique a pris fin et la Grande-Bretagne est redevenue une puissance mondiale."

Les deux nouvelles bases pourraient être situées à Singapour ou à Brunei dans la mer de Chine méridionale, sur l’île de Montserrat ou à Guyana dans les Caraïbes et ouvriront dans deux ans, a indiqué le journal citant une source britannique.

La déclaration de Williamson marque la venue d’un nouvel acteur dans la lutte de l’hégémonie et de l’influence internationales. Il est toutefois frappant de voir comment la Grande-Bretagne souhaite reprendre son rôle historique alors que l'isolationnisme dans la politique étrangère américaine se développe, comme le gouvernement Trump réduit la présence militaire américaine dans le monde entier.

La nouvelle politique britannique soulève également d'importantes questions sur les puissances montantes telles que la Chine et le nouveau rôle britannique en Asie du Sud-Est. Alors qu’ellel cherche à limiter l’influence américaine dans son voisinage, il serait difficile de prédire la réaction de la Chine à ce nouveau rôle britannique.

Une nouvelle loi serait en cours d’élaboration, qui conférerait une protection et une immunité accrues aux soldats britanniques contre les poursuites à l’étranger, ce qui pourrait prouver l’intention du Royaume-Uni d’envoyer ses forces militaires dans des zones de conflit éventuelles.

L'idée d'un nouveau « Royaume-Uni global » implique que le Brexit ne sera pas uniquement économique.

Les rôles stratégiques seront redéfinis, y compris les rôles militaires de certains pays européens. Le président français Emmanuel Macron a appelé à une force européenne commune pour défendre la sécurité du continent. Il avait précédemment déclaré que "l'UE est maintenant très faible, très lente et inefficace" et qu'il faut du courage pour continuer après le Brexit, avec des projets comprenant la nomination d'un ministre des Finances de la zone euro, un budget commun et la mise en place d'une force d’intervention européenne rapide.

Il peut être prématuré de prédire les résultats de tels changements en Europe, en particulier parmi les opinions divergentes sur les propositions de Macron. Macron pourrait également se concentrer sur les affaires intérieures au cours de la prochaine étape qui suivra la crise des Gilets jaunes.

Les rôles de la Grande Bretagne et de l'UE changeront définitivement après le Brexit. Les pays du CCG devraient donc étudier ces nouveaux rôles et réfléchir à leurs implications potentielles.


Moyenne des avis sur cet article :  1.15/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • François Vesin François Vesin 11 janvier 15:50

    « Macron pourrait également se concentrer sur les affaires intérieures au cours de la prochaine étape qui suivra la crise des Gilets jaunes.  »

    Ce n’est pas une crise , c’est une révolution et comme Macron

    ne sait s’y opposer que par la force, il fera tirer sur le peuple...

    ensuite, il aura tout le temps de se concentrer sur ses affaires

    devant le tribunal où il devra répondre de ses crimes...


    • sls0 sls0 11 janvier 16:39

      Si j’ai bien compris les anglais feront une loi qui à l’identique des américains permettront à leurs soldats de faire des crimes de guerre. Pourquoi pas.

      Je ne comprends pas que ce principe de défense n’ait pas été employé à Nuremberg.

      Ca coute, des bases à l’étranger.

      Dans les Caraïbes à part foutre le bordel au Vénézuela où il y a beaucoup de pétrole, je ne voit pas trop l’utilité. 

      Calmo les rosbifs coté Vénézuela, aux voisins il font un prix sur les produits pétroliers et j’en profite. Bon 3-4 litres par mois c’est pas la mer à boire non plus.

      Ah vous ne saviez pas, à part pour les pays inféodés aux USA, excellent voisins les vénézuéliens.


      • covadonga*722 covadonga*722 11 janvier 17:56

         ses forces militaires dans des zones de conflit éventuelles.

        bonjour lesquelles de forces ?35%des soldats de la petite armée britanniques sont inaptes a un déploiement extérieur 25% de ces soldat sont inaptes au combats source ministére défense britannique.

        http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/01/12/l-armee-britannique-de-nouveau-menacee-par-des-coupes-claire-18943.html

         des marins français techniciens servent sur des navires britanniques , les effectifs de la british army se rapprochent de ceux a l’époque de la guerre des boers , il est journaliste ou lui a camel news


        • Christian Labrune Christian Labrune 12 janvier 00:04

          Le président français Emmanuel Macron a appelé à une force européenne commune ...

          ...........................................................

          Le président Macron peut bien dire ce qui l’amuse, il n’y a plus personne qui accepte de l’entendre en France, et L’Europe n’est déjà plus grand chose. Si la France, qui n’est plus la France, parvient un jour à se redresser, comme une Angleterre qui ira nécessairement mieux après les incertitudes du brexit, on verra probablement renaître une armée française digne de ce nom, mais il n’y aura jamais d’armée européenne parce qu’il n’y a déjà plus d’Europe : passé un certain âge, les petits enfants cessent bien évidemment de croire aux histoires qu’on leur racontait sur le Père Noël, et aux contes à dormir debout qui servaient à les calmer pour les faire entrer dans le sommeil.


          • Alcyon 13 janvier 14:48

            @Christian Labrune à un moment, faut arrêter l’arrogance qui consiste à faire des prédictions basées sur du vent comme « l’Angleterre qui ira certainement mieux ». Je sens bien qu’elle ne sortira même pas de l’UE.


          • phan 12 janvier 12:11
            l’émergence des deux anciennes colonies britanniques : Inde et Chine .
            Pendant ce temps, les pétromonarchies du golfe, un concentré des contradictions du capitalisme et du wahhabisme, résultat de décennies de domination impérialiste et ne sont riches grâce aux hydrocarbures et l’exploitation des travailleurs immigrés.

            • Breton8329 Breton8329 12 janvier 13:32

              Vous avez parfaitement raison d’élargir le débat. La France se sacrifie pour donner de la crédibilité à l’utopie Européenne tandis que la Grande Bretagne, qui a façonné cette utopie, prend son envol. Joli coup de la part de la Grande Bretagne car elle est parvenue, en aiguillant l’Europe vers une voie de garage, à neutraliser ses deux concurrents traditionnels que sont l’Allemagne et la France. Quant à l’idiot utile qui nous gouverne, il est probable que l’ivresse de sa réussite embrouille suffisamment son entendement pour qu’il mène son projet jusqu’au bout. On est mal barré et les anglais ont un avenir bien dégagé devant eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès