• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Toulouse, Montauban : la grande manip’ ?

Toulouse, Montauban : la grande manip’ ?

On y est ; ce matin, au réveil, on se retrouve dans un quartier de Toulouse a priori tranquille, cerné depuis ce matin par une meute de policiers. Et sur le téléviseur, un homme fort disert, que l'on sent bien rongé par une satisfaction intérieure. Claude Guéant, ministre de l'intérieur, qui nous annonce beaucoup de choses sur ce qui est en cours là-bas. Le fait que le "Breivik français" a été cerné dans la nuit, et que c'est tout autre chose que ce que j'ai pu annoncer ici. A savoir un "salafiste", "algérien" d'origine, annonce-t-il, avec une certaine satisfaction, visible sur un visage qui se voudrait impassible. Un Claude Guéant bien prolixe au point d'indiquer beaucoup trop de détails qui à l'analyse risquent fort de se retourner contre lui. Car ce que nous dit ce matin l'homme de l'art, c'est que ça fait longtemps que ses services suivaient ces exploits. D'où un doute énorme qui émerge aussitôt sur la manipulation du personnage, dont le potentiel de dangerosité était connu de toute la police française depuis au moins un an. L'étranger en avait même averti la France, nous assène sans sourciller un ministre décidément bien en langue matinale...

Claude Guéant ce matin, au micro de BFM, dont on peut ici saluer les équipes pour leur étonnnante réactivité, donne beaucoup (trop) d'indications sur l'opération qui est encore en cours, indique en effet d'emblée que l'homme avait été logé par son adresse mail dès le premier meurtre, grâce à l'IP avec laquelle il avait posté ses réponses à la petite annonce pour la vente de moto du militaire toulousain. Selon Claude Guéant, toujours, c'est de chez sa mère qu'il aurait contacté le militaire vendeur de moto. L'ordinateur dont il s'est servi a été retrouvé depuis chez le frère de l'individu, qui serait lui aussi d'une tendance salafiste radicale. Dés le premier meurtre, on savait donc qui il était, et où il habitait. Etonnant premier aveu ministériel. Mais visiblement on n'est donc pas intervenu : pourquoi, voilà bien tout le problème, où le début du mystère Guéant. Le même Claude Guéant, toujours, affirmant peu après qu'il savait beaucoup de choses sur l'individu. Sans avoir pour autant décidé d'intervenir après déjà quatre meurtres... Et en attendant d'en avoir quatre de plus, davantage représentatifs dans l'opinion pourrait-on dire, selon le dessein souhaité (la fabrication d'un dégoût et d'un rejet très fort). Rappelons que le premier meutre de Toulouse, qui avait mis la puce à l'oreille à beaucoup d'observateurs, par sa méthodologie particulière (une balle en pleine tête au travers du casque d'un motard qui était aussi le maréchal des logis-chef Imad Ibn-Ziaten) remonte au 11 mars, soit il y a aujourd'hui 10 jours exactement. Ce jour-là, avec l'adresse IP obtenue du site du "Bon Coin", les policiers français savaient déjà qui était le meurtrier, et où il habitait. Une telle recherche ne prend pas trois jours, loin de là Surtout quand on connaît le degré d'équipement de la police française, équipée du matériel retrouvé, je vous le rappelle, en Libye. Un internaute bien au fait de la chose le précise en effet : "soulignons aussi que les enquêteurs ont pu utiliser le décret relatif à la conservation des données, paru au JO en mars 2011. Celui-ci précise que les hébergeurs, comme Leboncoin.fr par exemple, doivent conserver une foule d’informations afin de simplifier les enquêtes judiciaires : identifiant, protocoles de connexion, adresses IP, dates et heures des opérations, etc. Ce décret était attendu depuis 2004, date de la promulgation de la LCEN, la loi sur la confiance dans l'économie numérique". Là, ils pouvaient même le faire légalement...

Mieux encore, ou plutôt pire. Mohmmed Merah, à défaut d'être connu en France par les services de Claude Guéant, était déjà connu ailleurs. Au Pakistan. Qui avait transmis courant 2011 une fiche précise et inquiétante sur ces activités dans le pays. Là où visiblement on lui avait appris à se servir d'un 11,43 et d'une Uzi, ce qui me l'avait fait confondre avec un militaire entraîné. "Le suspect a séjourné deux fois au Pakistan, en 2010 et en 2011. Il a été arrêté à Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, sans doute lors de son second séjour en 2011. Les autorités afghanes ont prévenu la police française, qui a inséré son nom à partir de cette date dans les fichiers des renseignements généraux," précise même le Figaro. Les autorités françaises étaient donc au courant depuis l'année dernière qu'un individu extrêmement dangereux et entraîné aux armes de guerre habitait en France, à Toulouse. Elles avaient son nom, Mohammed Merah, et l'adresse de son habitation. On imagine difficilement qu'il n'ait pas été surveillé, comme le précise ce matin sur BFM, Rachid M'Barki, le présentateur, qui, visiblement à d'excellents contacts avec la police (à un moment, ce matin il fera comprendre à son collègue qu'il possède des infos émanant d'une source spéciale), un M'Barki affirmant sans hésiter que la DCRI le surveillait depuis longtemps déjà. Une DCRI ou un certain Squale, le fameux Bernard Squarcini mouillé jusqu'au coup dans l'imbroglio Pakistanais du versement de commission occulte et d'une enquête elle aussi pipée) si proche du pouvoir (c'est un intime de Sarkozy) fait le jour et surtout la nuit. On imagine mal ce même Squarcini ne pas s'être mêlé du cas Merah. Et de ne pas en avoir fait part à celui qui aujourd'hui se retrouve fort disert devant les caméras de télévision. Incroyable ministre de l'intérieur, qui affirme calmement que ça faisait longtemps qu'il connaissait a dangerosité de l'individu, en rappelant ses exploits au Pakistan. L'homme était manifestement fiché, ce que confirme encore BFM, qui indique même que le suspect était connu pour avoir manipulé des armes au Pakistan : là où il est devenu aussi adroit qu'un militaire, pourrait-on dire.

"Selon le Point, la sous-direction antiterroriste de la PJ a fouillé parmi une liste d'une centaine de personnes proches de la mouvance islamiste qui s'étaient rendues en Afghanistan et au Pakistan. Une dizaine était localisée dans la région toulousaine. Selon une source proche de l'enquête, l'homme pourrait avoir été arrêté en Afghanistan pour des "faits de droit commun", sans que l'on puisse en savoir plus. "Le suspect était sous surveillance de la DCRI", a indiqué ce mercredi Claude Guéant" précise déjà l'Express. Des voies de fait à l'étranger, dans un dossier transmis à la France avec un tampon "individu dangereux à surveiller"... et que l'on aurait laissé aller à sa guise sans exercer dessus de surveillance particulière ? Impossible à croire, à moins d'avoir une police en dessous de tout. Ou d'en avoir une avec quelqu'un au dessus... qui avait décidé de laisser vaquer à ses occupations bientôt meutrières.

L'autre point étant plus récent, celui de la demande de repeindre le scooter dans une concession Yamaha de la région, peut-être bien celle qui avait été intelligemment interviewé par des journalistes avant hier, et qui annonçait que ces vérifications étaient "normales". Celui-là était déjà au courant de beaucoup de choses, très certainement. L'homme aurait en plus demandé de retirer le tracker GPS de son scooter... "une puce permettant de géolocaliser l'engin en cas de vol, a indiqué une de ces sources. Le dernier modèle de scooter TMax est en effet équipé en série de ce système de localisation" précise encore l'Express. Un scooter volé, donc, dont on pouvait savoir où il se déplaçait ! Un scooter lui aussi utlilisé dès le premier assassinat : difficile d'imaginer que la police n'est pas songé à vérifier le déplacement de ce véhicule. Au premier décès de cette histoire on avait donc le nom, l'adresse de l'auteur et mêle les déplacements de sa machine... avouez que l'on peut, au moins pour les 6 victimes suivantes, une faillite complète de l'action de la police. Ou un attentisme décidé en haut lieu, ce qui revient au même à vrai dire. Pourquoi avoir autant attendu, pourquoi avoir attendu que l'individu s'en prenne à une école juive, qui aurait pu ainis être épargnée, voilà bien le problème ce matin, à entendre pérorer un ministe de l'intérieur bien au courant de tout... depuis le 11 mars dernier.

Pour appuyer l'impression de manipulation, au même moment au sortir de l'Elysée avec un conseil des ministres avancé exprès (pour des raisons autre que l'événement en cours paraît-il, celle comme quoi Nicolas Sarkozy voulait recevoir des membres représentatifs du culte) c'est Luc Chatel, on le sait membre du cercle présidentiel restreint, qui s'avance et non un autre pour affirmer que la police à été remerciée lors de ce conseil des ministres "pour avoir agi aussi vite". Alors qu'au même moment on apprenait qu'elle aurait mis plus d'un an à s'en occuper de près, du personnage ! Il y a bien une instrumentalisation des événements qui a été décidée, il y a bien tentative d'emballer un paquet d'information ne marchant que dans un seul sens. Un sens connu : un sens "bushien".

Une impression dont les traces sont apparues hier soir, avec ce très étrange entretien d'un autre personnage qui n'a pas su tenir sa langue et failli même faire tout capoter. Hier, à 18H42, un Claude Guéant beaucoup moins disert annonçait encore qu'il possédait bien des informations  : « Beaucoup d'informations arrivent aux services », a indiqué le ministre de l'Intérieur à sa sortie du commissariat central de Toulouse où sont regroupés les enquêteurs. Claude Guéant a précisé que « toutes nécessitent un approfondissement » et que « certaines pistes sont plus crédibles que d'autres », selon notre journaliste sur place. « L'enquête avance », a indiqué le ministre, sans souhaiter donner plus de précisions." Quelque temps aurparavant, les enquêteurs avaient annoncé que la piste d'extrême droite que j'avais évoquée n'était plus au premier rang des recherches. Exit l'extrême droite, cela voulait déjà dire la piste islamiste, la seconde depuis le début. Mais c'est un autre individu qui allait intriguer : "un rabbin de Neuilly", comme l'avait appelé Le Nouvel Obs. "L'enquête avance à grands pas", a déclaré mardi à Toulouse le rabbin David Zaoui, directeur du Beth Loubavitch de Neuilly-sur-Seine, en précisant qu'il connaissait "intimement" le président Nicolas Sarkozy et qu'il l'avait eu au téléphone récemment. "L'enquête avance de manière très certaine et très rapide", a affirmé le rabbin Zaoui, au lendemain de la fusillade qui a fait quatre morts dont trois enfants dans un collège juif de Toulouse.  "Je ne peux pas vous en dire plus mais on a des affirmations que l'enquête avance à grands pas", a-t-il assuré." Celui-là ; c'est sûr, on lui avait avoué quelque chose en très haut lieu. L'information étant datée de 15H50, on peut supposer que le fameux rabbin Zaoui ait été averti vers l'heure du déjeûner de la progression de l'enquête. Par qui, cela reste à déterminer : or c'est quelqu'un qui connait particulièrement bien Nicolas Sarkozy, comme le prouve de nombreuses photos de rencontres, bien avant qu'il ne devienne président. Hier, vers midi, quelqu'un savait déjà que l'histoire aurait une fin proche.

L'équipe au pouvoir vient donc manifestement de nous rejouer un épisode sur lequel je vais revenir, celui de la Gare du Nord en 2007, qui avait précédé l'annonce de l'entrée en lice de Nicolas Sarkozy dans la candidature présidentielle. Là aussi, on pouvait parler de manipulation, ce que je vais vous démontrer bientôt, à l'époque où Sarkozy n'était que ministre de l'intérieur. Il sera très intéressant dans les jours à venir de vérifier comment le salafisme de Mohammed Merah a été alimenté. L'idée d'aller les chercher du côté des sites connus, type SITE Group ou Intel Center est à travailler. Pendant longtemps, on l'a vu, la veuve de celui qui avait tué Massoud avait alimenté un blog où venaient s'inscrire les djihadistes qui se faisaient tous après pincer à leur retour du Pakistan. Un système bien rôdé. Depuis, elle est en prison pour 8 ans en Belgique, après avoir connu une impunité totale en Suisse, avant de revenir à Bruxelles. Aujourd'hui, un autre ministre de l'intérieur nous annonce avec un aplomb incroyable qu'il a fini par retrouver après plein d'efforts de sa police un individu qu'un autre état lui avait recommandé de surveiller pour sa dangerosité. Il en connaissait le nom et en avait l'adresse depuis plus d'une année. Je laisserai maintenant à Claude Guéant et à Nicolas Sarkozy le temps de formuler des excuses ou leur repentir pour leur inaction coupable ayant mené à l'assassinat de juifs dans le pays. La même chose pour les militaires tués eux aussi de sang froid. lls possédaient toutes les clés pour empêcher ces tueries. Et ne les ont manifestement pas utilisées.

Le même Nicolas Sarkozy qui vient paraît-il de "féliciter les services de police pour la rapidité de l'enquête", mercredi lors d'une déclaration après sa rencontre avec les représentants des communautés juive et musulmane, tandis que le suspect était toujours cerné dans un quartier résidentiel de Toulouse'" apprenait-on. Ou l'art d'être cynique, ajouterais-je. Du grand art, que ce duo Guéant-Sarkozy, du grand art... dans la manipulation, à ressortir des limbes Al-Qaida, cité à plusieurs reprises ce matin par Claude Guéant, un mouvement que tout le monde a annoncé moribond : cela faisait au moins une année qu'ils connaissaient tous deux les penchants terroristes de l'individu qui vient de leur offrir sur un plateau la grande peur dont s'est servi G.W.Bush pour se faire réélire en 2008. Ce dernier avait alors exhumé une vidéo grotesque d'un Ben Laden la barbe teinte, en espérant se faire élire sur le thème de la peur entretenue. La bande vidéo mentionnait le président français, laissant entendre qu'elle a été réalisée après son élection en mai 2007. Le son, en réalité, était en décalage complet avec les mouvements des lèvres avaient noté les observateurs.

"La campagne américaine 2004 fut d’une dureté incroyable, reposant sur des bases extrêmement populistes et qui s’appuya sur les attaques de 2001 pour faire oublier un très mauvais bilan économique et social. De plus, Georges W Bush et son équipe travaillèrent à totalement déconstruire l’adversaire démocrate John Kerry, en le présentant comme un homme lâche, un menteur et un faible. La campagne Sarkozy version 2012 est identique en tous ces points. Même le conseiller Karl Rove peut être vu comme un Patrick Buisson à l’américaine" avaient finement noté des journalistes. Aujourd'hui, on a devant nous un coupé-collé de la deuxième campagne de G.W.Bush. "Comme le président français, l’américain était en 2004 dans une mauvaise posture et battait des records d’impopularité. Cependant, avec l’aide de son conseiller spécial Karl Rove, il a déplacé la campagne sur des enjeux sociétaux et nationaux, en affirmant sa nette opposition au mariage gay et à l’avortement, mais aussi en se posant comme le seul homme capable de défendre les Etats-Unis face à la menace terroriste. Un virage à droite toute qui rappelle singulièrement celui que Nicolas Sarkozy est en train d’effectuer".
 
Il ne manquait que le volet terroriste avant hier encore. Ce qu'il manquait encore à Sarkozy, Guéant l'a fait, pour paraphraser une publicité célèbre. Aujourd'hui, on assiste à un coupé-collé de cette campagne au ras des pâquerettes menée outre-Atlantique. Souhaitons que les français fassent de même que ce qu'ont pu faire les américains en choisissant un autre personnage que ce G.W.Bush bis, prêt à toutes les manipulations de l'opinion pour réussir ses noirs desseins...
 
Je ne pensais même pas hier encore qu'ils oseraient. Ils ont osé.

Moyenne des avis sur cet article :  3.79/5   (255 votes)




Réagissez à l'article

607 réactions à cet article    


  • morice morice 21 mars 2012 13:48

    Si le ridicule tuait, ce pauvre Morice, aurait été éparpillé, « façon puzzle » 



    pour l’instant, je ne suis pas encore mort...

    tenez, pour vous faire rire jaune :

    "Ce Toulousain, qui parlerait beaucoup, a grandi dans une cité locale. Petit délinquant, il serait bien connu de la police locale. Il s’est ensuite converti au salafisme et s’est rendu dans la zone afghano-pakistanaise. Là, il aurait été arrêté par la police à Kandahar et c’est ainsi que les services français l’ont repéré. Le jeune homme aurait effectué deux séjours dans cette région.

    L’homme recherché était dans le collimateur de la DCRI depuis les 2 fusillades de militaire et aurait participé à des camps au Pakistan."


    Mohamed Merah aurait postulé en 2010 pour entrer dans la Légion étrangère. Dès sa première journée d’intégration, il a été recalé par les autorités militaires.

    un terroriste suivi depuis le Pakistan essaie d’entrer il y a deux ans dans la légion et on ne le connaissait pas ???

    ah ah ah !!!!


  • anticomplot 21 mars 2012 20:13

    @ chère Vani et cher morice
    alquaida inventé au départ par la CIA dont ben laden était un agent bien connu et reconnu par tout le monde maintenant
    se retourne contre ceux qui l’ont inventée et devenu incontrolable par ces propres inventeurs
    ceci est le prix que les sionistes paient = perdre le contrôle même de leur créature
    ceci est le prix à payer quand on complote sans cesse au lieu d’exprimer son avis avec droiture et franchise !
    ne pas oublier que al qaida a été créee pour
    1- lutter contre les chiites (iraniens) = les premières victimes d’al qaida ont été les membres de l’ambassade d’iran avant m^me le 11 septembre, alqaida a assassiné les membres de l’ambassade
    2- alqaida met des bombes dans les sanctuaires chiites en Irak
    3- alqaida a été un prétexte pour que les américains puissent s’installer au moyen orient
    tout cela confirme que alqaida a été fabriqué par la CIA mais devenu incontrolable ce jour


  • anticomplot 21 mars 2012 20:15

    le complot ne paie pas à long terme


  • himmelgien 21 mars 2012 20:50


     « Perdu le contrôle de leur créature »  ???... C’est le mythe du Golem !... C’est bien digne d’un générique de fin !... On n’y coupera pas, à la « Fin du Monde »  !... Au fait, le 11 mars , c’était la date du séisme + tsunami + centrale nucléaire privée d’eau de Fukushima !...


  • lebreton 22 mars 2012 00:41

    @morice 


    tres bonne question ,on suit un activiste notoire , apparemment ,tout le monde est au courant et boum il fait peter les plombs ,d’apres les com gueant savait tout ça sent le rance ,non ,a la maniere des ricains de bush ,on a pas fini dans prendre des grenades lacrimo ,apres les larmes viendra la guerre ,ils vont nous le faire comme apres 36 ! 

  • henry_jacques henry_jacques 22 mars 2012 10:33

    @ ce qu’on appelle un auteur

    La perspicacité du célèbre « prof d’histoire » frappé d’une pathologie profonde (l’extrémisme Nazi) , laisse pantois…

    48 heures avant son nouveau torchon, il y déclarait sans le moindre doute (n’avait-il pas toutes les preuves en mains ?? N’est-il point l’homme des certitudes, aveuglé par son obsession ??), que le « tueur »ne pouvait être autre qu’un « Breivik » made in France… 

    Notre girouette agoravoxienne, n’hésite pas à se contredire. Le principal étant ce point commun avec NS : il faut que l’on parle de Lui, le Morice…

    J’ose espérer que son esprit embué, aura décelé tout de même deux choses d’une importance majeure dans ce « A qui profite les crimes ? »

    * La première :

    « En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi. » Franklin Roosevelt

    *La seconde ;

    Qu’il aura découvert à un mois du premier tour, l’heureux gagnant, donc son futur président, Sarkozy ère N° 2. Grâce à une manipulation et instrumentalisation de faits touchants le quotient émotionnel dans l’inconscient collectif, intimant « Tous avec le sauveur de la France »… au nom de l’unité nationale…

    Pauvre Momo, complètement à la ramasse…Faudra changer les piles de votre IPAD…

    Henry Jacques


  • epapel epapel 22 mars 2012 12:12

    Il y a trois semaines, dans l’émission C dans l’air, Christophe Barbier avait dit en parlant de miracle que la seule chose qui pourrait faire gagner Sarkozy serait un attentat terroriste d’ici le premier tour.

    Il l’a eu son attentat terroriste, pour finir.

    Reste à savoir s’il s’agit bien d’un miracle.


  • izem 24 mars 2012 04:56

    Une question qu’il faut se poser :
    Est ce qu’on voulait attraper le suspect ?
    Si c’est oui, alors c’était très simple de le faire. Il suffisait de ne pas ébruiter l’affaire et de l’attraper lorsqu’il ira acheter une baguette ou quoi manger.

    Or ce n’est pas ce que les services de sécurité ont fait. C’est soit de l’incompétence, soit c’est qu’on a poursuivi un autre objectif.


  • foufouille foufouille 21 mars 2012 13:02

    « Je ne pensais même pas hier encore qu’ils oseraient. Ils ont osé. »
    meme pas un doute ?


    • Jean Valjean Jean Valjean 21 mars 2012 17:33

      Non MÔrice n’a jamais de doutes, il n’a que des certitudes....
      (c’est ce qui le rapproche parfois de Soral)


    • Emmanuel Aguéra LeManu 21 mars 2012 22:06

      Bien vu Foufouille...


    • eresse eresse 22 mars 2012 03:13

      Pas de doute.
      Un intégriste musulman qui tue des militaires Français et trois enfants Juifs.
      Tous les ingrédients sont en place pour nous emmener en guerre au coté d’Israël.
      Il suffit juste que ca débute avant les élections et tout le monde se range derrière le Chef en talonnettes.

      Et HOP...


    • King Al Batar King Al Batar 22 mars 2012 11:10

      « Non MÔrice n’a jamais de doutes, il n’a que des certitudes....
      (c’est ce qui le rapproche parfois de Soral) »
      Et de Chuck Norris...
      Chuck Norris n’a jamais peur de douter, c’est le doute qui a peur de Chuck Norris....


    • sissou 24 mars 2012 17:22

      Merci pour Mozinor.... smiley


    • lebreton 25 mars 2012 21:48

      regarde la tv toute chaine confondue enfumage putain mais on fait quoi ? meme ici si tu la ramene couic censure , ! salut 



    • Sébastien A. 21 mars 2012 13:25

      Bonjour Morice,

      Tout cela est troublant, même s’il ne faut pas être trop hâtif en ces circonstances. Nous verrons bien ce qui ressort du procès concernant la surveillance de cet individu déjà connu comme dangereux.

      Pour verser un peu d’eau à votre moulin, je laisse méditer sur ce qu’écrivait Michel Bounan dans la Logique du terrorisme  :

      La guerre menée par le terrorisme contre ses adversaires déclarés est tout à fait invraisemblable. Pour être crédible, cette histoire exigerait triplement et simultanément une excessive stupidité des terroristes, une incompétence extravagante des services policiers et une folle irresponsabilité des médias. Cette invraisemblance est telle qu’il est impossible d’admettre que le terrorisme soit réellement ce qu’il prétend être.


      • bigglop bigglop 21 mars 2012 20:14

        Bonsoir à tous,

        Merci @Morice pour ces informations en attendant qu’elles soient confirmées, mais tous les médias mainstream ne se posent pas de question et sont complices, comme d’habitude, de cette manipulation 

        Déjà, à l’époque, il manipulait les médias en risquant la vie de jeunes otages.
        Human Bomb vs Sarkozy

        http://www.arretsurimages.net/conte...


      • lebreton 22 mars 2012 00:53

        je ne sait pas qui est bounan ,mais on a pu voir sur une chaine publique un specialeu convaincu que le type qui a assassine les parachutistes était un sniper ,un expert ! ben avec des mecs comme ça ,on est vraiment mal barré ,dommage que l’on ne puisse leur mettre le nez dans leur mrd 

        et ça s’etale sur les ecrans d’enfumage 

      • Ouallonsnous ? 22 mars 2012 10:32

        Sébastien A, 

        « Tout cela est troublant, même s’il ne faut pas être trop hâtif en ces circonstances. Nous verrons bien ce qui ressort du procès concernant la surveillance de cet individu déjà connu comme dangereux. »

        Parce que vous pensez que s’ils le prennent, ils vont le laisser parler ? Nous sommes dans une « suite » des « affaires » du 11/09/2001, de Ben Laden que l’on a tué et retué, plusieure fois, de Khadafi et de biens d’autres que surtout il fallait empêcher de parler et témoigner !


      • Denis Rezler 21 mars 2012 13:33

        " au point d’indiquer beaucoup trop de détails qui à l’analyse risquent fort de se retourner contre lui."



        Ah, mais c’est que vous êtes un fin analyste vous aussi morice.

        • Denis Rezler 21 mars 2012 13:34

          " cerné depuis ce matin par une meute de policiers."


          Une meute, vous avez conscience des mots que vous employez ? Il y aurait fallu lui envoyer une invitation sans doute.

          • morice morice 21 mars 2012 13:52

            Une meute, vous avez conscience des mots que vous employez ? 

            euh, je ne pense pas être le seul... à utiliser le mot « meute » !

          • Denis Rezler 21 mars 2012 13:36

            Article ignoble qui prend comme théorie que le gouvernement saro a manipulé l’assassin.


            • Denis Rezler 21 mars 2012 13:36

              gouvernement Sarko


            • cevennevive cevennevive 21 mars 2012 13:48

              Rezler,

              C’est Morice que vous attaquez, que vous détestez, ou l’assassin dont il est question ?

              On dirait bien que votre haine va du mauvais côté de l’histoire... Non ?

              Vous vous trompez d’adversaire... Dans le malheur et l’adversité il est bien vain de se battre entre nous pour savoir qui pleure le plus fort...


            • Denis Rezler 21 mars 2012 13:50

              Si vous savez pas lire.


            • morice morice 21 mars 2012 13:55

              Article ignoble qui prend comme théorie que le gouvernement saro a manipulé l’assassin.


              il ne prétend pas. 

              il CONSTATE :


              PARIS (Reuters) - Les antécédents de l’auteur présumé des tueries qui ont causé la mort de sept personnes en France, retranché mercredi dans un immeuble de Toulouse cerné par la police, ont éveillé les soupçons des enquêteurs dès sa première attaque le 11 mars dernier.

              10 jours d’INACTION ????

              Mohamed Merah était sous surveillance de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) depuis longtemps pour appartenance à un mouvement salafiste sans qu’il y ait toutefois d’élément permettant de penser qu’il était sur le point de passer à un acte criminel, a précisé le ministre.

              deux possibiltés, assez simples :
              1) on savait et on a laissé faire
              2) on a affaire à une incompétence généralisée.

              comme je suis de nature à penser que les policiers font aussi leur boulot....

            • Denis Rezler 21 mars 2012 14:15

              Morice, vous êtes à la limite de la diffamation. Mais c’est vous qui voyez.


            • anatole archibald anatole archibald 21 mars 2012 14:18

              @Denis Rezler

              J’espère pour ces 2 la qu’ils ne se soient pas laissé aller à une telle extrémité. Laisser faire pendant 10 jours, c’est déjà une trahison envers le peuple de France.

              Le moins que l’on puisse dire, c’est 10 jours de trop, d’habitude ils ne s’embarrassent pas en arrestation abusive.

              Vigipirate se révèle en tout cas être une véritable manipulation éhontée à des fins politiques.


            • morice morice 21 mars 2012 14:21

              Morice, vous êtes à la limite de la diffamation.


              hier on a été plus net que moi... sur la question : j’avais dit que je n’y croyais même pas tellement c’était gros.

              à 14H15, on vient d’annoncer l’arrestation de l’auteur des crimes.

            • Denis Rezler 21 mars 2012 14:28

              Exact, et l’article a été retiré, ce qui devrait tout de même vous amener à nuancé quelque peu. Mais comme je vous l’ai dit, c’est vous qui voyez.


            • wesson wesson 21 mars 2012 14:32

              bonjour archibald,


              « Vigipirate se révèle en tout cas être une véritable manipulation éhontée à des fins politiques. »

              C’était du flan, et c’est un Toulousain qui vous le dit. 

              Vigipirate écarlate, c’est juste ce qu’il y a en dessous de l’état d’urgence avec couvre-feu et tout et tout. On s’attendait à voir des trouffions en arme à chaque coin de rue, des policiers ou gendarmes un peu partout, bien visibles, et ... rien.

              J’ai pas mal bougé dans Toulouse hier. Rien dans les gares, rien dans le métro, rien à Blagnac, pas un flic en vue. Des interdictions de stationner et quelques types devant quelques écoles, mais qui ressemblaient plus à des vigiles privés que autre chose. Bref, du bidon ! Il n’y a plus assez de fonctionnaires de police / gendarmerie en France pour ce genre de chose.

              De toute manière, comme ils savaient depuis 10 jours qui c’était, un vrai vigipirate écarlate n’était pas nécéssaire.

            • Denis Rezler 21 mars 2012 14:33

              "  Laisser faire pendant 10 jours, c’est déjà une trahison envers le peuple de France."



              Internet : un apport décisif
              La première victime du tueur, abattue le 11 mars, avait passé une petite annonce sur internet pour vendre une moto. Dans cette annonce, il aurait mentionné son statut de militaire. Plus de cinq cents connexions ont été relevées par les enquêteurs. L’une d’elles, via l’adresse IP, a permis de remonter à l’ordinateur de la mère de Mohamed Merah.

              Or, le jeune homme faisait l’objet d’une surveillance de la DCRI pour des séjours au Pakistan et en Afghanistan. De la délinquance, il serait passé à l’islamisme radical. [Lire son profil ci-dessous].

              Des analyses de téléphones portables ont également été menées pour le localiser. 


              Sûr, ça prend dix minutes maxi pour remonter la piste.


            • Denis Rezler 21 mars 2012 14:55

              " De toute manière, comme ils savaient depuis 10 jours qui c’était, un vrai vigipirate écarlate n’était pas nécéssaire."


              Vous les prenez pour des cons a faire preuve d’un tel manque de professionnalisme ? Au contraire, ils auraient dû donner au maximum le change.

            • joelim joelim 21 mars 2012 18:42

              Quelque soit la vérité que j’espère on connaitra il est difficile à ne pas voir la responsabilité de Géant et Sarkozy dans la non-arrestation de l’agresseur avant son dernier crime ignoble.

              Au vu des indices gigantesques difficile de croire qu’ils n’aient pas bloqué l’enquête. 

              Pourtant ça les aurait je pense suffisamment valorisé dans leur rôle de l’arrêter dès que les services de police, dont je ne doute pas de la compétence, eurent compris les tenants.

              Donc oui, on peut s’interroger sur le pourquoi. Mais même la stupidité ne peut expliquer un comportement de « laisser pourrir la situation » qui je pense n’a pas de sens car ne leur aurait guère « apporté » beaucoup plus pour leur « aura électorale » (avec plein de guillemets). Avec aussi le risque qu’on leur reproche leur attentisme comme ça va se passer (que sur internet ? on verra). Evidemment, ce n’est pas une preuve de leur non-instrumentalisation de l’individu, dans les faits ça reste ouvert. Gageons qu’au lieu de s’expliquer ils nieront, remettant comme d’hab la faute sur leurs adversaires. C’est la méthode de la plaidoirie sans règle éthique.

            • Pinkette234 Pinkette234 21 mars 2012 19:18

              Les accusations que vous portez sont graves.

              Depuis 10 jours « ils savaent »

              Si ce malfaiteur avait été arrêté avant d’avoir fait quoi que ce soit...je vous dis pas ...les copains ,les copains des copains ,les familles trés soudées,tous dans la rue...Et le bon peuple de France aurait crier à la discrimination !!!

              Je ne vous comprends pas ;si la police fait quelque chose,c’est pas bien ,si elle ne fait rien ce n’est pas bien non plus.Fraudrait savoir !!!

               


            • vivabolivar 21 mars 2012 20:58

              Je confirme que si c’est ça Vigipirate, ya de quoi être inquiet

              Pas un policier en vue, tout le monde roulait normalement, c’est vrai deux vigiles devant les écoles mais on pouvait passer le filtre très facilement

            • himmelgien 21 mars 2012 21:00

              Si toutes les données fournies par Morice ( et nous savons qu’elles ont l’habitude de l’être !...), on ne peut parvenir à aucune autre conclusion !... ( à moins bien sûr de protéger le tueur !... Qu’est-ce qui est « ignoble », déjà ? !... )


            • morice morice 21 mars 2012 21:01

              Depuis 10 jours « ils savaent »


              vous pouvez prendre le problème par n’importe quel bout :

              on pouvait l’arrêter AVANT l’attaque de l’école....

            • Lairderien 21 mars 2012 23:35

              Tiens Médiapart se pose également des questions et note les nombreuses zones d’ombre de cette affaire

              http://www.mediapart.fr/journal/france/210312/toulouse-les-zones-dombre-de-lenquete

              Il n’y donc pas que Morice à avoir relevé des détails troublant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès