• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La guerre civile à vos portes : quand les racailles attaquent les collèges (...)

La guerre civile à vos portes : quand les racailles attaquent les collèges de Saint-Denis (93)

L'affaire n'est pas nouvelle, elle fait parler, et elle concerne encore et toujours ce bon vieux 9-3. BFM-TV et Valeurs actuelles nous apprennent que la guerre des gangs fait rage à Saint-Denis, au point que les affrontements se déroulent même à l'intérieur des établissements scolaires :

https://www.valeursactuelles.com/societe/seine-saint-denis-la-guerre-des-gangs-sinvite-dans-les-cours-de-college-90783 (reportage de BFM-TV)

Au collège Henri Barbusse, profs et parents d'élèves bloquent les locaux pour dénoncer cette situation, sans hélas proposer de solution concrète. Surtout, sans se remettre un peu en question et essayer de comprendre comment nos amis américains, par exemple, ont réussi à enrayer le problème il y a trente ans.

Pour en revenir au bulletin du front, les combats opposent des guerilleros de deux cités rivales, Allende (coucou les constructions-réservoirs à pauvres des années 1970 !) et "SFC" (Saussaie-Floréale-Courtille). Armes blanches et gaz lacrymos (en attendant mieux ?), coups et descentes musclées dans les cours de récréation et les terrains d'EPS, les momes comme les profs en prennent plein la figure. Le lycée Bartholdi est également touché par des attaques groupées à la sortie des cours...

Aucun mort n'est pour l'instant à déplorer. Toutefois, on peut se demander ce qui cloche au pays des droits du voyou, pardon, des droits de l'homme... Ce lapsus révélateur n'est pas anodin, car l'impunité des graines de racailles et l'absence de sanctions concrètes ont engendré cette triste situation qui dure depuis des années.

Le communautarisme issu du remplacement des populations de prolos par des individus peu réceptifs à l'humanisme, aux moeurs et habitudes autres que celles de la république, associé à l'omerta des bobos bien-pensants sur la question ne font qu'aggraver les choses. Il est étonnant que nos pleurnicheurs de service (profs syndicalistes d'ultra-gauche, parents de la FCPE) soient aussi ceux qui dénoncent les "violences" des policiers qui travaillent, le "racisme" dont sont victimes certains voyous ou encore la "stigmatisation" des quartiers : le paradoxe schizophrénique d'une bonne partie de notre caste politico-médiatique.

A quoi peut servir la police si elle ne peut réprimer ? A quoi sert la justice si elle ne peut enfermer les racailles ? A quoi sert un "état" si on accorde la nationalité à dix-huit ans à des individus au casier judiciaire déjà bien rempli ? Toutes les questions que se posent les braves gens, et non nos "élites" : quand on vous dit que la France est divisée.

Croustillant, cet article de café pédagogique où M.Blanquer condamne les pratiques du syndicat Sud-éducation, et sa conception très spéciale de la lutte contre l'affreux racisme :

http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2017/11/21112017Article636468495933383501.aspx :

Islamophobie, les blancs et les non-blancs et autres fadaises habituelles... On est loin des réponses à apporter aux barbares qui pourrissent la vie de nos cités en s'auto-victimisant. Fuite en avant ? Refus de se remettre en cause ? Basse sottise ? A discerter.

Dénoncer la violence tout en empêchant d'y remédier, c'est comme condamner les incendies de forêt tout en empêchant les pompiers d'éteindre le feu. Aller discuter de "prévention" avec nos amis italiens, où durant les contrôles de papier les "jeunes" doivent s'asseoir aux pieds des policiers (vu à Rome), où à Varsovie, qui ne connait pas le phénomène des bandes de jeunes, aller savoir pourquoi... Problème de mentalités, de refus des réalités, de contre-valeurs inculquées depuis trop longtemps...

La guerre civile larvée est donc lancée. Qui prendrait le risque d'aller habiter à Saint-Denis par les temps qui courent, et d'y travailler ? Certainement pas ces deux ex-collègues enseignants, dont un, militant de l'ex-LCR (une ancienne secte gauchiste) était propriétaire d'un immeuble à Noisy-le-sec où il rançonnait par ses loyers ces populations dont il défendait le droit au logement par ailleurs. Ni cet autre collègue, prof des écoles et commissaire paritaire Sud-éduc', propriétaire de trois appartements dans Paris, permanent syndical, et engagé dans la lutte contre les "violences policières" et la "répression". Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Ecoutez-moi dénoncer les violences à l'école sur BFM-TV, mais n'écoutez-pas ceux qui veulent y remédier. Hypocrisie et/ou masochisme.

Terminons par cette vidéo trouvée sur youtube, sur le thème du recours aux écoles privées par les parents lassés du climat des écoles laiques des quartiers, et de leurs contradictions :

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.44/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Jeff Parrot Jeff Parrot 21 novembre 18:21

    il ne s’agit pas de guerre civile, juste d’une americanisation : faut gagner de la thune pour etre dans les bons quartiers avec les bonnes ecoles frequentees par les bonnes personnes, speculation et gros business a la cle ....

    L’omerta des bobos bien-pensants, comme vous dites, c’est juste une illusion, la vraie omerta vient du terrorisme intellectuel mediatique. Les gens veulent etre dans le camps du bien.


    • mmbbb 21 novembre 20:48

      @Jeff Parrot je l ai dit à maintes reprises et je vous rejoins c est cette hypocrisie bien francaise Hamon est venu a Vaulx en Velin tailler un discours sur la mixité sociale , il ne mettrait pas ses mioches dans de telles ecoles la est le probleme Quand Sarko est venu a la Croix Rousse a Lyon il fut conspue, la croix rousse est devenu un quartier de bobo ou la selection se fait par le cout des loyers A quelques kilometres il y a Rilleux la Pape idem meme problématque Discours de bisounours du vivre ensemble mais pas sur le meme pallier Quant aux media il est evident que nous sommes dans la nov langue dans le non dit dans la circonlocution .


    • Arcane arcane 21 novembre 19:44

      Ah après le volcan qui gronde de grandgil, la guerre civile qui s’éveille dans le 93.
      C’est une campagne jumelée ? smiley


      • mmbbb 21 novembre 20:41

        @arcane vas habitez dans le 9 - 3 et fait nous fait pas chier


      • Goda Goda 22 novembre 15:16

        @mmbbb

        Parce que vous y vivez actuellement vous ?
        Si oui, pourrais-je savoir dans quelle commune et/ou quel quartier ?





      • OMAR 22 novembre 18:13

        Omar9

        @arcane

        Ils sont 4 à s’échanger de tels sujets donnant leu à des torchons alarmistes (la guerre...).
        Amaury Gil-el-Kebir qui adore les basanés comme Hitler adorait les juifs,
        moderatus qui modère par la menace de censure ceux qui ne modèrent pas comme lui.
        Victor Ayoli qui combat le porc halal mais jamais le porc casher
        Et cet enseignant qui se prend pour la France du temps de Vichy.
        Qui a avancé ce mensonge éhonté qu’Agora virait vers la droite extrême ???


      • Esprit Critique 22 novembre 20:15

        @OMAR
        Fort heureusement il n’y a pas que quatre personnes en France qui ont compris « le péril islamique » .

        La lèpre, le communisme, le nazisme, le choléra, la peste, le fascisme, le Maoïsme, la Diarrhée verte, le polpotisme, les chutes de météorites, le CO2, tout ça n’est rien en comparaison a l’Islam.


      • OMAR 22 novembre 21:10

        Omar9

        @Esprit Critique
        .
        Mais heureusement, il reste le seul remède efficace contre les déchets de l’humanité que toi et tes semblables représentent.


      • Esprit Critique 22 novembre 22:14

        @OMAR
        Tout a fait OMAR :

        Plongeons dans l’eau bouillante une Maiyonaise bien relevée et une bonne bouteille de Blanc Sec.


      • Jean nemare Jean nemare 21 novembre 20:29

        Pour régler le problème, il faudrait déjà donner carte blanche aux flics pour faire passer un très sale quart-d’heure à ces racailles quand ils se font prendre ...jamais ils n’oseraient faire ça dans des pays comme l’Algérie, Tunisie, Maroc...et bien d’autres pays !


        Ils seraient immédiatement raflés par la police qui leur amocherait salement la gueule avant de les envoyer de nombreuses années en taule. Et c’est pas la famille qui oserait venir la ramener parce qu’on a porté la main sur leur « chère » progéniture au risque d’avoir quelques problèmes eux aussi.

        Il faudrait faire pareil en France, ne plus avoir de scrupules à réprimer avec toute la sévérité nécessaire ces comportements inqualifiables. Quand ils se seront fait écrasés comme des merdes une bonne fois pour toutes, on aura la paix dans les quartiers car la peur aura changé de camp et ils sauront ce qu’ils encourent de foutre le bordel .



        • Goda Goda 22 novembre 15:20

          @Jean nemare

          . . .

          faire changer de camp la peur est-ce là votre seule solution ?
          Cela apparait plus comme de la frustration victimaire qui s’exprimerait de façon pathétique dans le sens emplis de pathos et sans réelle prise de recul et / ou de conscience.

          Dommage.
          Et le pire est que vous réclamiez à grands cris des méthodes déjà usitées et dont l’inefficacité a déjà été plus que démontrée.

          En fait la seule chose serait d’appliquer la loi dans les textes. Et de la respecter également, tout en la faisant respecter. Mais cela n’a pas l’air facile apparemment. 

          . . .



        • OMAR 22 novembre 18:27

          Omar9

          @Jean nemare : ".jamais ils n’oseraient faire ça dans des pays comme l’Algérie, Tunisie, Maroc...et bien d’autres pays !
          .

          Ne parlez pas de pays dont vous ne connaissez absolument rien, sinon ce que vous dictent vos stupides fantasmes :
          Maroc : https://www.maghress.com/fr/lagazette/18939
          Algérie : http://www.algerie-focus.com/2014/05/alger-guerre-des-gangs-en-plein-jour-a-bab-el-oued/
          Tunisie : https://www.tunisienumerique.com/tunisie-la-guerre-des-clans-gagne-les-lycees-pilotes/
          Autres, exemple l’Italie : http://www.rfi.fr/europe/20170529-italie-naples-crainte-nouvelle-guerre-gangs-camorra-drogue
          .
          Autre précision : ces jeunes sont des voyous, mais ils sont français et vivent en France...https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/clermont-ferrand/bagarre-generale-devant-lycee-jeanne-arc-apres-mobilisation-reseaux-sociaux-1197371.html


        • tinga 21 novembre 21:06

          D’ un autre coté la France se permet de détruire un pays, la Libye, soutient les coupeurs de têtes en Syrie ou en Arabie saoudite, dans l’indifférence la plus totale de sa population, alors les racailles qui dirigent notre pays n’ont vraiment rien à envier aux racailles dénoncées dans l’article, lesquelles sont plutôt minable par rapport à nos belles bombes démocratiques.


          • Gatling Gatling 21 novembre 21:15

            @tinga
            Pas mieux *


          • popov 22 novembre 01:28

            @tinga

            Dans la guerre civile qui se prépare, le bon peuple aura contre lui la racaille d’en haut et la racaille d’en bas, complices l’une de l’autre. La racaille d’en haut contrôle l’armée et la police, sans compter les idiots utiles comme les antifas. La racaille d’en bas contrôle la rue.

            Et le bon peuple ne contrôle rien. Il s’est laissé désarmer. Il ne fait même plus le service militaire. Il n’ose plus élever la voix de peur d’être accusé de racisme par ces inquisiteurs que sont les associations comme la LDH ou la LICRA. Alors, il se met la tête dans le sable en espérant que le temps apportera une solution.

            C’est mal barré quand un peuple n’est plus capable de prendre sa destinée entre ses mains.


          • Yanleroc Yanleroc 22 novembre 02:04

            @popov,


            je dois dire que c’ est ...presqu’ exactement ce que je pense.

            Au lieu de guerre civile, je dirais plutôt guerre intestine, 
            car une guerre civile colorée ne résoudrait rien sur le long terme pour ceux qui sont coincés entre les deux !
            il faudrait aussi enlever le mot guerre finalement, reste intestin (e). 

            On voit que dans tous les cas, comme tu le dis, ça ne sent pas bon !


          • Dzan 22 novembre 11:56

            @popov
            En ville peut-être, mais, à la campagne, il y a beaucoup de chasseurs de sangliers ;
            Et, le sanglier, ça ne chasse pas au lance-pierres.


          • Gasty Gasty 22 novembre 11:59

            @Yanleroc

            Dans ce cas parlons d’oxyures, ça incitera le peuple à se mettre le doigt dans le cul pour se soulager.


          • Yanleroc Yanleroc 22 novembre 15:04

            @gasty, alors qu’ il faudrait au contraire qu’ il se les enlève, c’ est dingue smiley


          • Goda Goda 22 novembre 15:30

            @popov
            « Dans la guerre civile qui se prépare, le bon peuple aura contre lui la racaille d’en haut et la racaille d’en bas »


            Paluchage urgentiste, alarmiste et empli de gros morceaux indigestes de mythomanie et d’engrainage.

            Des mots-clés bien usagés, rognés jusqu’au trognon de leur sens, et réthorique usée jusqu’à la corde. 

            « le bon peuple » (rires)

            « la racaille » (rires)

            La tete dans le sable, en effet.

            . . .



          • Gasty Gasty 22 novembre 18:44

            @Yanleroc

            Ma foi ! Serait-ce une machination diabolique ? smiley


          • banban 22 novembre 01:13

            La putaclickrie de cette article est vraiment impressionnante. Mon dieu ce titre, je n’est pas pu m’empêcher de cliquer dessus. Bravo a l’auteur. Depuis « fuck for free » et « vous ne serez étonné par se qu’il va arriver », on n’a pas fais mieux ! Après, j’adore également le fond. On peu d’ailleurs retrouver les même histoires écrite par des réactionnaire abruties de toute les époques. J’ai dans la têtes des chroniqueur de 18siecles dans la tête, qui parlaient déjà de cette jeunesse qui partait en couilles. Je crois que depuis toujours( et pour longtemps), il aura des branleurs pour faire beugler les vieux cons.


            • nenecologue nenecologue 22 novembre 15:09

              @banban
              Sauf que les « jeunes » branleurs de l’époque ne crachaient pas à longueur de temps sur la France et les français.

              Ils se contentaient de bousculer le bourgeois et foutaient la paix au peuple de la rue.
              Ils ne détruisaient pas pour « s’amuser » les biens publics.

              Quand les « jeunes » branleurs veulent détruire ( et je pèse ce mot) la civilisation occidentale il faut leur rappeler que sans elle ils seraient encore éleveurs de chèvre quelque part dans le maghreb !


            • Goda Goda 22 novembre 15:25

              @nenecologue

              Que de venin, que de pathétiques réécritures, que de caricatures, que de haine, que de crasse assurance lors de l’énoncé de telles énormités fielleuses. 
               En bref : que d’ignorance, que de projections fantasmées, que de réel déformé, jusqu’à en rendre tout aussi hideux l’être qui se permet de répandre de tels miasmes.





            • popov 22 novembre 16:52

              @Goda

              Que de mots pour ne rien dire !

            • capobianco 22 novembre 17:23

              @nenecologue
              Quand je lis vos propos et quelques autres du même acabit je me demande de qui avoir le plus peur et qui sont les plus dangereux !!!! 


            • Goda Goda 23 novembre 14:16

              @popov

              Que de neurones pour ne rien comprendre. 
              Que d’yeux pour ne rien voir. 
              Que d’oreilles pour ne rien entendre.
              Que de vaines interventions pour ne pas être fichu d’amener un seul argument valable.
              Voire meme :
              Que de réactions épidermiques qui ne sont meme pas les conséquences logiques et/ou illogiques de VOTRE PROPRE EXPERIENCE.
              Que d’endormis du bulbe toujours prompts à saisir la première excuse pour répondre à leurs angoisses et donner sens à leur « colère ».
              Etonnant non ?


            • bob14 bob14 22 novembre 07:41

               les racailles attaquent..soulèvement des politiciens Français pour obtenir une augmentation et plus de privilèges !


              • Olivier 22 novembre 11:14

                Vous évoquez le « le paradoxe schizophrénique d’une bonne partie de notre caste politico-médiatique. »


                Il n’y a aucun paradoxe, cette attitude est tout à fait logique si on comprend que ce que veut l’élite, c’est utiliser l’immigration comme machine à détruire non seulement l’éducation, mais aussi la population des « de souche » dans on ensemble. 

                Il y a en fait une volonté quasi-génocidaire où les élites mondialistes ont décidé par l’immigration de masse de faire un changement de population. Croire que ça va bien se passer est illusoire.

                L’immigration n’a pas été organisée pour que ça se passe bien, mais pour que ça se passe mal, et c’est ce que nous voyons.

                • Dzan 22 novembre 11:53

                  @Olivier
                  De souche ? Mooouaaaaaaaaaahhh !!!
                  La Gaule a été envahie de tous les côtés.Si on pouvait faire sa généalogie sur 3 millénaires., c’est comme pour le pinard. Il y a du coupage.


                • Gasty Gasty 22 novembre 12:06

                  @Dzan

                  On est de souche à partir de quand ! Parce que selon la définition « personnes de nationalité française, autochtones n’ayant pas d’ascendance étrangère immédiate et n’étant pas issues de l’immigration récente. ». Avec vous on arriverait bien jusqu’à l’homo-sapiens.


                • popov 22 novembre 17:06

                  @Gasty

                   Avec vous on arriverait bien jusqu’à l’homo-sapiens.


                  Ne savez-vous pas que nous sommes tous des homo-sapiens ?

                  À part bien sûr les islamopithèques poilus et teigneux qui eux sont une aberration de l’évolution.

                • Vraidrapo 22 novembre 11:39

                  Je partage les avis ci-dessus.
                  En essayant un première synthèse, je me permets d’avancer que plusieurs paramètres se conjuguent objectivement dans le même dessein :
                  ceux qui veulent détruire la Nation structurellement plus ethniquement.
                  Il est patent de constater que tels philosophes ou prétendus tels défendront la mixité, le multiculturalisme ou que sais-je encore en UE mais, soutiendront avec acharnement, dans une autre partie du monde, une lutte sévère engagée depuis 60 ans pour créer un État multiconfessionnel à partir de zéro ou presque avec le soutien des innombrables veto US.
                  « Aujourd’hui, on n’a plus le droit... » envoyez la musique et les flonflons...
                  Pour ce qui est d’établir un parallèle sur le traitement de la délinquance aux US et en France, (mis à part le fait qu’elle était considérée au départ comme la poubelle de la société capitaliste, insupportable aujourd’hui...), je me permets de rappeler encore que :
                  chez les Yankee, 1 détenu pour 250 habitants,
                  chez les grenouilles, 1 détenus pour 1200 habitants...
                  Total : nous avons un déficit de 200,000 places de prison et les emplois à la clefs avec suppression de la surpopulation carcérale.

                  Inconvénient pour les Zélites, s’il n’y a plus de délinquants les gens risquent de s’intéresser davantage aux ’Affaires’, à leurs affaires... mais incorrigible, j’entre dans le Complotisme.. Ach !


                  • Vraidrapo 22 novembre 12:18

                    @Vraidrapo (erratoum)
                    pour créer un État monoconfessionnel

                    bien sûr !


                  • Zolko Zolko 22 novembre 11:51

                    Récemment, j’ai vu un reportage sur les rodéos dans les villes (Françaises) où des jeunes circulent à haute vitesse sur des motos souvent pas homologués (motos de cross, quads...), sans casque, à contre-sens, en roue arrière, au milieu des piétons et de la circulation.
                     
                    Les gendarmes ont montré une circulaire de la préfecture leur interdisant de les poursuivre en voiture pour éviter un accident, et un embrasement des quartiers, comme il y a quelques années. Tout ce qu’il pouvaient faire étaient des enquêtes, longues et sans résultat. Même quand ils mettaient les motos à la fourrière, les malfrats pouvaient les récupérer sans payer l’amande, puisque les fourrières sont des entreprises privées !
                     
                    Alors que s’ils pouvaient simplement confisquer les véhicules, comme en Italie, tout serait réglé en quelques jours. On a donc affaire à une situation voulue. Pour quelle raison, je ne sais pas. Lâcheté ?


                    • Dzan 22 novembre 11:58

                      @Zolko
                      + 10 000


                    • Dzan 22 novembre 12:08

                       Un gouvernement, surtout en ces temps de chômage de masse, -qui ne va que s’accentuer avec la robotisation- ne peut règner que sur la peur.
                      Quia été les chercher"ces immigrès, dans les années 50/60, au Maghreb et aileurs, à grands coups de haut parleurs, montés sur des bus, pour venir chez PijoReno, et casser les salaires ?
                      Vous, moi ?
                      Non. Et puis, les gouvernements successifs les ont parqués, dans des ghettos.
                      La 1ere génération, pas de soucis, la 2eme a commencé a bouger, a renâcler de vivre dans des lapiniers.
                      La 3 eme, qui est branchée sur les réseaux sociaux, a étudié d’où venaient leurs grands parents, le sort qui leur avait été réservé, et devant la lâcheté de l’Etat, se livre maintenant aux exactions décrites.
                      Loin de moi de les approuver,, mais je cherche a comprendre.

                      Il arrivera certainement un jour, dans ce pays, un Gvt de droite dure, qui y mettra le paquet, et là, là seulement ce sera la guerre civile..dans les villes.


                      • HELIOS HELIOS 22 novembre 13:13

                        @Dzan

                        ... guerre civile ? non... simplement la reprise en main d’un etat dont les representants du peuple seront redevenus responsables

                      • babadjinew babadjinew 22 novembre 13:29

                        Pourquoi voulez vous mettre du sens dans un monde globalisé qui n’en à cure hormis pour celui du profit !!!!

                        Prison : Elles débordent littéralement donc plus de place trop cher pour en construire d’autres car elles n’apportent aucun profit !

                        Foyer fermé pour mineurs délinquants : Prix de journée entre 500 et 600 € par jour et par enfants. Toujours aucun profit en vue !

                        Enfin la stupide règle des 3% de déficit finit le tableau......

                        En attendant les plus pauvres s’étripent avec les un peu moins pauvres, le dieu PROFIT s’en frotte les mains car durant ce temps on oubli qu’il est le plus infâme vecteur de violence qui soit !!!

                        Wake Up !!!! 


                        • Garibaldi2 22 novembre 15:16


                          Articles grotesque, mensonger, rempli de haine contre les populations d’origines immigrées. Rien que le titre est bidon : ’’... quand les racailles attaquent LES collèges de Saint-Denis (93)’’.

                          LES collèges ?

                          Il y a 145 collèges dans le 93 et 116 lycées, dont 9 collèges rien qu’à Saint Denis.

                          source = http://www.journaldesfemmes.com/maman/ecole/seine-saint-denis/departement-93
                          GANGS (les mots ont un sens).

                          Quant au mensonger : ’’comment nos amis américains, par exemple, ont réussi à enrayer le problème il y a trente ans’’, il convient de rappeler à l’auteur que la tuerie de Colombine, perpétrée par 2 élèves, c’était en 1999.


                          En avril 2007 un étudiant de 23 ans d’origine coréenne tue 32 personnes avant de se donner la mort sur le campus de l’université de Virginia Tech.


                          En mars 2005, Jeff Weise, un adolescent de 16 ans fasciné par l’idéologie nazie, a d’abord tué son grand-père et sa femme dans une habitation de la réserve indienne de Red Lake (Minnesota), avant de poursuivre sa tuerie dans son lycée. Au total, neuf personnes sont mortes sous ses balles, et une douzaine d’autres ont été blessées.


                          En décembre 2012 un jeune homme de 20 ans, apparemment perturbé, tue 26 personnes, dont 20 enfants de CP, dans l’école de Sandy Hook à Newton (Connecticut).

                          Et cette liste n’est pas exhaustive.

                          ’’Pour le second degré (collèges et lycées), c’est encore en Seine-Saint-Denis qu’il y a le plus d’effectifs dans le public (près de 115 000 élèves).’’

                          source =
                          http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/le-93-compte-le-plus-grand-nombre-d-ecoliers-de-la-region-19-01-2015-4458251.php

                          Quelques dizaines de trouduc qui mettent le binz alors que des dizaines de milliers d’élèves ne demandent qu’à bosser, ce n’est pas un problème insoluble pour un pays prétendant aller rétablir l’ordre au Moyen-Orient ; ou en Tunisie comme le proposait une ministre qui voulait lutter contre une juste révolte populaire !

                          En France il y a des lois, c’est aux forces de l’ordre et à la justice de les faire respecter. Qu’elles fassent leur boulot.

                          Laisser perdurer les problèmes dans ces banlieues est une volonté délibérée du pouvoir politique pour empêcher ces populations de penser à autre chose que la résolution de leurs problèmes quotidiens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires