• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La guerre climatique n’aura pas lieu. Elle a déjà lieu

La guerre climatique n’aura pas lieu. Elle a déjà lieu

A la lecture de récents articles (et réactions) sur Agoravox, je constate que de nombreux lecteurs commencent à s'interroger sur la possibilité qu'une guerre universelle pourrait être en cours. Je suis fermement persuadé que c'est effectivement le cas, comme je l'ai exposé dans une série d'articles traitant soit de la nouvelle stratégie du Pentagone, soit du développement depuis l'échec du vietnam de la doctrine de la guerre furtive, c'est-à-dire invisible pour les opinions publiques. Il m'a semblé utile de compiler ces article pour en présenter une synthèse.

Quelles armes inventer après la bombe atomique ?

Dans les années qui ont suivi le cuisant échec du Vietnam, le pentagone a vécu une remise en question fondemmentale de sa doctrine jusque là basée sur les éléments qui lui avaeint permis de vaincre le Japon et de gagner en Corée : les trois corps armés conventionnels et l'arme atomique.

JPEG - 21.8 ko

 

Or cette combinaison avait montré ses limites patentes au Vietnam. En dépit de sa forme mécanique, de sa puissance de feu, de sa capacité de bombardement, la première puissance mondiale avaité été vaincue. Sa puissance nucléaire ne lui était d'aucun secours et la force militaire déployée avait levé contre le pentagone l'opinion publique mondiale et domestique.

 

Que savons nous des stratégies déployées depuis ?

Tout au long des années Reagan, le monde médiatique a bruyamment débattu du développement du parapluie anti-missile IDS vite rebaptisé Star-Wars. Selon ce qui en était dit, l'IDS etait en ligne directe avec la stratégie classique de dissuasion : Il s'agissait de contrer une attaque nucléaire sur le sol américain de la part d'une URSS qui n'existera bientôt plus. Officiellement donc, on ne constate aucune rupture avec l'approcge stratégique militaire antérieure.

 

JPEG - 57.9 ko

 

Puis, dans les années 1990 est apparu le concept de guerre connectée. Il ne s'agissait plus là d'armes stratégique mais de gestion electronique du champ de bataille avec ses avions Awacs, ces ciblages laser, ses drones et autres moyens de commuication ou de guerre électronique.

Là non plus, officiellement, nous ne constatons aucune rupture. Le champ de bataille bénéficie juste des amélioration du moment.

Pourtant, à Mogadicio, ce système montrera aussi ses limites.

Cependant, les obseravateurs assidus de la politique etrangère des USA, auront constaté que les objectifs stratégiques du Pentagone ont pris de l'ampleur en quelques décénnies et visent ouvertement maintenant un influence globale.

C'est ce qu'analyse avec beaucourt de rigueur Thomas Barnett, professeur en géostratégie au US Naval War College,dans son ouvrage intitulé « The Pentagone New Map ».

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/nouvel-ordre-mondial-la-carte-du-92889

Cette réorientation stratégique ne peut être entreprise en se basant uniquement sur les deux moyens traditionnels que sont la dissuasion nucléaire et la guerre conventionelle.

Pour parvenir à ses fins, le Pentagone a développé de toutes nouvelles méthodes d'actions qui demeurent largement ignorées tant des journalistes spécialisés dans l'analyse géostratégique que des opinions.

Pour comprendre ce nouvel art de la guerre il nous faut effectuer un flash-back dans les années 1970.

Viet Nam : L'échec stratégique refondateur.

Avril 1975, Nixon retire les troupes US du pays.

Les mobilisation massives sur les campus et à la convention démocrate, les immolations par le feu, l’engagement des intellectuels, les articles et photos de presse ont eu raison de la puissance militaire des USA.

Le pentagone découvre que la supériorité des moyens stratégiques peut être annihilée par le fait que l’opinion n’adhère pas à la guerre.

L’état major prend conscience du fait que ni les armes conventionnelles ni la bombe H ne peuvent lui assurer le succès opérationnel. Au contraire, les effets visibles de ces armes dans les médias lient les mains des militaires.

Une nouvelle approche est désormais indispenssable. Elle sera fournie par Zbigniew Brzezinski qui deviendra conseiller à la sécurité nationale sous Carter (de 1977 à 1981) avant de passer dans l'administration Reagan (Commission présidentielle sur la guerre chimique, Commission mixte du Conseil de sécurité nationale et du Département de la Défense, Conseil du renseignement extérieur) puis de Bush sénior.

JPEG - 5.8 ko
Zbigniew Brzezinski

Zbigniew Brzezinski, est aussi connu pour etre un des co-fondateurs de la Commission trilatérale.

Une stratégie d'un nouvel âge.

Ce qui lui a valu cette carrière c'est sa vision stratégique, présentées dans de nombreux ouvrages parmi lesquels le notable "Between Two Ages" paru dans les années 1970, dans lequel Zbigniew Brzezinski, écrivait ceci :

« La technologie va doter les dirigeants des principaux pays de techniques capables de mener en secret une guerre dont seules des forces de sécurité réduites au minimum seraient au courant… On pourrait utiliser des techniques comme la modification des conditions climatiques pour engendrer des périodes prolongées de sécheresse ou d'orage. »

 

PNG - 44.2 ko

L'echec du Vietnam, montrera aux yeux des stratèges US tout l'interêt du concept de guerre secrete que propose Zbigniew Brzezinski et lui vaudra sa carrière de conseiller stratégique auprès de trois présidents des USA.

La citation ci dessus est fondamentale pour comprendre en quoi consiste la guerre climatique.

Brzezinski définit on ne peut plus clairement non seulement les moyens mais aussi le but de la manipulation climatique à des fins stratégiques : le secret.

La guerre secrète : un nouvelle façon de penser la guerre.

Le secret était jusque là le domaine de l’intelligence militaire. Dans le domaine de l’action militaire on recherchait plutôt la furtivité, c’est à dire la capacité de frapper sans être détecté de l'ennemi, mais on ne se préoccupait pas de cacher qu’on avait déclenché les hostilités. De nombreuses avancées que tout le monde connait dans l’aviation et dans les sous-marins font que la furtivité est un concept militaire largement popularisé.

A l'opposé, la guerre secrète dont parle Brzezinski est un concept radicalement nouveau. Il s’agit de mener une guerre sans que cela ne se sache. Une guerre dont les population ignorent jusqu’à l’existence même. Pour tout dire, elles ignorent même jusqu'à lexistence du concept.


Dans quel but ? Tout simplement de ne pas avoir à gérer l’impact médiatique sur l’opinion, qui a mené à la défaite des USA par le Viet Nam.

Voilà pour le but, mais qu’en est il des moyens ?


Brzezinski parle de moyens futurs, ce qui laisse supposer qu’ils n’étaient pas opérationnels en 1970.


Cependant la recherche scientifique dans ce domaine n’est pas nouvelle. De nombreux pays pratiquent l’ensemencement de nuages à l'iodure d'argent depuis les années 1950.
Quels moyens avons nous pour évaluer les progrès effectués en géo-ingénierie (la science de la manipulation du climat) depuis ?


Dès 1972, Brzezinski déclare "Nous disposons de méthodes capables de provoquer des changements climatiques, de créer des sécheresses et des tempêtes, ce qui peut affaiblir les capacités d'un ennemi potentiel et le pousser à accepter nos conditions. Le contrôle de l'espace et du climat a remplacé Suez et Gibraltar comme enjeux stratégiques majeurs."
Déclaration que la communauté internationale prend au sérieux puisque la même année, l'Assemblée générale des Nation Unie à adopter une résolution (31/72, TIAS 9614) pour interdire les modification de l’environnement à des fin militaires. Ratifié par de nombreux pays dont les USA elle deviendra la convention internationale ENMOD (Convention sur l'interdiction d'utiliser des techniques de modification de l'environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles) et entrera en vigueur en 1977.


http://www.icrc.org/dih.nsf/INTRO/4... ;

Les armes climatiques sont-elles réelles ?


En 1997 ; l’usage des armes climatiques semble s’être démocratisé au point que le secrétaire d'Etat à la Défense américain William Cohen déclare (le 2 avril) :

 

JPEG - 16.7 ko
William Cohen

« D’autres [terroristes] se sont même engagés dans une forme d’écolo-terrorisme par des moyens qui leurs permettent d’altérer le climat, de provoquer des séismes ou des éruptions volcaniques à distance par le truchement d’ondes électromagnétiques. Il y a donc plein d’esprits ingénieux de part le monde, qui travaillent à trouver les moyens par lesquelles ils pourraient terroriser d’autres nations. C’est la réalité, et c’est la raison pour laquelle nous devront intensifier nos efforts [dans le contre-terrorisme]  » (conférence sur le contre-terrorisme et armes de destruction massives à l’université de Géorgie de Athens).


L’UE s’inquiète également. Le 28 janvier 1999 le Parlement Européen adopte une résolution (A4-0005/1999) sur l’environnement, la sécurité et les affaires étrangères dans lequel il s’inquiète que « En dépit des conventions existantes, la recherche militaire persiste dans l’utilisation de la manipulation de l’environnement en tant qu’arme, comme le montre par exemple le système HAARP basé en Alaska »

Le climat se dérégle.


Le XXIe siècle débute avec une augmentation considérable des catastrophes naturelles, tant en nombre qu’en puissance.


Chacun se souvient de la grande tempête de 1999 qui balaye la France. 2002 est une année record en ce qui concerne les désastres. Inondation, tempêtes, séismes s’enchaînent à un rythme jamais connu. L’Asie est la plus touchée avec 261 catastrophes naturelles en cette seule année, mais les autres continents ne sont pas épargnés non plus.


La succession de cataclysme qui semblent s’acharner sur les pays de l’ex-URSS à une période où un grand nombre basculent de la sphère russe à l’OTAN éveille les soupçons en Russie.


En 2003, le parlement russe se saisit de la possible violation du traité ENMOD par les USA et crée une commission d’enquête sur l’utilisation potentiellement hostile du projet américain HAARP.

Quel son sort de cette HAARP ?

JPEG - 27.1 ko

HAARP est un projet scientifique destiné à étudier les aurores boréales, un phénomène lumineux généré par les flux d’ ondes électromagnétiques solaires dans elles parviennent à atteindre la ionosphère, ce qui se produit en général dans des région proches des pôles.


Dès 1995, le but du projet HAARP est contesté. Le docteur Nick Begich et la journaliste Jeanne Manning publient cette année là un livre intitulé "Angels dont'play this HAARP", (Les anges ne jouent pas de cette HAARP )dans lequel ils avancent l’idée que HAARP étudie en réalité la possibilité d’utiliser les propriétés de la ionosphère à des fins militaires.


Lien officiel du projet HAARP : http://www.haarp.alaska.edu/haarp/f...


Le principe serait qu’en émettant des ondes radio à des fréquences particulières, il serait possible de générer artificiellement le phénomène d’ionisation de cette couche de l’atmosphère au dessus d’un endroit précis.


Cette couche atmosphérique ionisée a des propriétés physiques diverses qui peuvent être utilisées à de nombreuses fins.

 

JPEG - 36 ko
HAARP
principe de fonctionnement

Elle réfléchit notamment les ondes radio et lumineuses.


On peut donc l’utiliser comme miroir afin de transmettre des signaux radios au delà de l’horizon, notamment à destination de sous-marins stratégiques.
On peut réduire l’ensoleillement d’une zone géographique, ce qui peut modifier le system des vents ou la pluviométrie.
On peut ioniser l’atmosphère au dessus d’une zone donnée pour perturber les télécommunications satellites dans cette zone.
On peut intensifier l’ionisation à un tel point que tout missile qui le traverserait la couche atmosphérique ionisée serait détruit.
A des niveau encore plus élevés, on pourrait produire un flash électromagnétique semblable à ceux générés par les armes à impulsion électromagnétique (EMP Weapon).

Une HAARP pour les nouveaux Néron : Rome brule-t-il ?

En 2008, le très sérieux GRIP (Groupe de Recherche et d’information sur la paix er la sécurité) subventionné à 50% par la Belgique et la Commission européenne) demande une révision de la Convention ENMOD en raison des préoccupations relatives aux utilisations militaires de l’environnement générée par le programme HAARP. 

http://www.grip.org/fr/siteweb/dev....

Les russes ont pour leur part une idée assez précise de ces utilisations.

En effet, l’URSS avait elle même mené des recherches similaire 10 ans avant les USA via plusieurs projet comme SURA dont les installations sont située près de la petite ville de Vasilsursk.
On peut donc supposer que les usages militaires de ce type d’installations que décrit la Pravda leur sont déjà familiers :


« It is known that through satellites or other instruments which serve as reconductors it is possible the so-called hyper fields that generate HAARP for uses other than climate change can be used. Among these uses are aspects which are not necessarily harmful to mankind, such as generating the ozone layer.


HAARP also potentially has the capacity to disintegrate objects, generate spontaneous and induced combustions, and even change brain patterns, induce behavior and to cause biological diseases. »

Bien sur tous ces gens, journalistes, experts en armement, hommes politiques, peuvent étre de simple soucoupistes qui fantasmes sur des armes de SF, mais ça fait tout de meme beaucoup de monde dont quelques secretaires d'états à la défense...

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/armes-climatiques-la-terre-en-95009
 

Simple suposition.

Envisageons juste un instant que, comme tous ces gens le pensent, les recherches menées par les grandes puissances ont abouti aux armes dont Zbigniew Brzezinski parlait en 1970, quels seraient les signes de leur utilisation ?


Brzezinski parlait de mener une guerre qui resterait complètement secrète.


Y aurait il des signes qui pourraient cependant trahir que tel événement climatique ou telle catastrophe naturelle serait le signe d’une activité hostile ?


Le premier indice serait statistique. Il est indéniable que statistiquement il y a de plus en plus de catastrophes depuis le début du XXIe siècle qu’auparavant. Du tremblement de terre d’Haïti en passant par celui du Japon, des feux de foret russes au tsunami en Indonésie, des inondations en Europe à celles de l’Amérique latine, les catastrophes d’ampleur inouïes se succèdent comme jamais auparavant.

 

Ci dessous, le nombre de catastrophes naturelles dans le monde jusqu'en 2008.

Nombe de catastrophes naturelles dans le monde
 


Cette augmentation statistique rend possible l’hypothèse d’une activité hostile par manipulation de l’environnement. Mais faute de lien de cause à effet, elle ne constituera pas a elle toute seule un faisceau d’indices suffisant.


Il faut donc chercher d’autres type d’éléments concomitants pour compléter le tableau.
Evidemment une guerre secrète n’éclaterait pas selon le processus politique habituel. Pas de déclaration martiale, pas de vote du parlement, pas de mobilisation des troupes.
Mais s’il s’agit d’une guerre d’un certaine envergure, même furtive, elle doit avoir des effets secondaires détectables par exemple du point de vue économique ou médiatique.


En temps de guerre, les priorités économiques changent. Il faut mobiliser les ressources pour soutenir l’effort de guerre.


Voici ce qu’on peut lire sur Wikipédia à propos de la dette publique :

 

PNG - 38.6 ko
Dette US
1940-45 la dette explose

Ainsi, jusqu’au XXe siècle, ce sont les guerres, en imposant la mobilisation immédiate de très importantes ressources, qui ont conduit aux principaux accroissements de la dette publique, comme le montrent les évolutions de la dette publique au Etats-Unis et aux Etats-Unis (graphiques 1 et 2). La dette a pu atteindre des niveaux extrêmement élevés, sans commune mesure avec ceux des temps de paix : ainsi la dette publique britannique a représenté près de 300% du PIB au sortir des guerres napoléoniennes, comme après la Seconde Guerre mondiale (graphique 2). De même, la dette publique américaine s’est nettement accrue à la suite des quatre principaux conflits qu’a connus le pays : la guerre d’indépendance, la guerre civile, la Première et la Seconde Guerre mondiale, où elle a atteint son sommet historique : 120% du PIB.


A noter le prudent « jusqu’au XXe siècle  » qui suppose que depuis 11 ans cette règle invariable depuis le début de l’Histoire aurait brusquement changé.

LE XXIe siècle sera étrange ou ne sera pas.

JPEG - 12.9 ko

Ce début du XXIe Siècle correspond à d’autres anomalies.

Depuis le 11 septembre 2001, les USA vivent sous le régime de l’état d’urgence. Maintenir l’état d’urgence sur plus d’un an ne s’est produite auparavant qu’en temps de guerre.

Du point de vu des libertés publiques, les médias ont été mis au pas. Partout ils couvrent les événements militaires en mode « embbeded ». En France, ils ont été remis directement sous la coupe du président de la république. Une telle restrictions ne se voient d’ordinaire qu’en temps de guerre (souvenez vous de la guerre en Yougoslavie).

L’arsenal législatif de sureté publique et de contrôle des activités des citoyens ont été considérablement durcis.

Toutes ces mesures sont courantes en temps de guerre mais nous sommes supposés être en temps de paix.

Il reste d'autres indices potentiels de l'utilisation de ce typed'armes dans l'exterminnation massive d'oiseaux, de poissons ou d'autres animeaux juste avant la survenue d'une catastrophe.

Il y a aussi l'apparition de phénomènes lumineux inconnus dans le ciel semblables à de mini aurores boréales en conjonction avec la survenue de certains désastres.

Mais comme il n'y a pas de documentation sur les effets des emission de micro-ondes pulsées sur les espèces animales, (malgré des années de rechrches) il est difficile de faire un lien causal.

Une guerre peut-être, mais dans quel but ?

JPEG - 29.4 ko

Enfin il reste que la guerre secrète selon Brzezinski est destinée à contraindre l’ennemi à accepter les conditions d’une sorte d’ultimatum. Il y a donc un autre type d’indice qui pourrait trahir ce type d’hostilités : un bras de fer entre puissances sur des enjeux stratégiques.
Mais j’ai déjà traité des objectifs géostratégiques des USA dans un article consacré à la Nouvelle Carte du Pentagone :

 http://www.agoravox.fr/actualites/i...


Je vous laisse donc juges de conclure selon vos propres convictions.

En guise de conclusion.

Pour ma part je suis sur d’une seule chose : On n’a pas vu lors de la guerre de 1940 des Zeppelins et des tranchées.

Ceux qui pensent qu’une guerre contemporaine de grande ampleur ressemblerait à celle du Viet Nam se réfugient dans une ligne Maginot mentale.

Mais alors, pourquoi ce titre me direz-vous ?

En hommage à Jean Giraudoux, bien sûr et puis surtout parce que si cette guerre est possible, elle n'aura pas lieu dans le futur : elle a déjà lieu en ce moment.


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Satournenkare Satournenkare 3 décembre 2011 11:17

    tres bon article.
    J’aurais aimé des precisions sur les liens entre Haarp et les chemtrails


    • Aldous Aldous 4 décembre 2011 20:07

      Merci.

      Je n’ai pas d’informations particulières sur les chemtails.
       
      Je sais que c’est un sujet de préoccupations sur le net mais je préfère me baser sur les déclarations officielles connues (et si possible de hauts responsables) plutôt que sur des spéculations.

      Le public est très circonspect sur ces armes, aussi il vaux mieux évoquer ce qu’en ont dit les secrétaires d’éta à al défence et autres officiels plutôt que d’échafauder des théories sans en avoir les preuves.

      C’est pourquoi, concernant les dispersion de produits dans atmosphère, je ne parle que de techniques d’ensemencement aux iodures d’argent que personne ne conteste.

      Ils ont même été utilisé officiellement par la Chine lors des JO de Pekin pour éviter la pluie lors des jeux.


    • pissefroid pissefroid 3 décembre 2011 11:31

      Je pense que c’est de la science fiction.
      Il faudrait prendre du recul et penser que les catastrophes naturelles ont existé avant l’apparition de l’espèce humaine.


      • joletaxi 3 décembre 2011 12:33

        surtout qu’il n’y a absolument aucune variation dans un sens ou un autre de la fréquence et de l’importance des catastrophes naturelles

        je conseille toujours à ce stade de consulter le très bon site sur le sujet ici

        http://www.real-science.com/bad-weather

        pas à dire, c’était très calme et sympa dans ces temps heureux.....


      • tinga 3 décembre 2011 13:48

        Non, pas de la science fiction, juste de la science utilisée de manière criminelle, comme hélas trop souvent, quant aux catastrophes naturelles, oui, nous aurions la possibilité de les amoindrir, ça ne semble pas être le cas... 


      • pissefroid pissefroid 4 décembre 2011 11:40

        Je voudrais préciser que pour ioniser un atome il faut une énergie de l’ordre de l’électron-volt et que l’énergie correspondante aux ondes émises par haarp est de plusieures décades inférieures à l’électron-volt.
        Ce sont les photons qui ionisent.
        Rien de comparable avec l’énergie des rayons cosmiques.


      • Aldous Aldous 4 décembre 2011 20:15

        Pissefroid, pense que c’est de la science fiction.

        C’est votre droit.

        Mon article n’a pas comme but de faire un démonstration technique de la faisabilité de ces armes.

        Les éléments techniques ne sont là que pour donner quelques élèvements de compréhension au grand public.

        L’axe de mon article était basé sur l’analyse des propos tenus par différents acteurs politiques de premier rang et sur les effets secondaires qui pourraient trahir une guerre furtive.

        L’augmentation statistique des catastrophes n’est un secret pour personne. Peut étre que c’est un effet naturel, mais vous n’en savez rien.

        Au lendemain d’Hiroshima, on a reporté des flash aveuglants suivis de panaches en forme de champigons un peu partout dans le monde, en URSS en Algérie, etc.

        Si on vous avait dit, « y’a des chances pour que les armes des ricains aient été copiées » vous auriez répondu « Il faudrait prendre du recul et penser que de tels évènements ont pu exister avant l’apparition de l’espèce humaine » ?


      • Asp Explorer Asp Explorer 3 décembre 2011 11:32

        Le retour des cinglés du HAARP...


        • tinga 3 décembre 2011 13:44

          Pourquoi ne pas adresser vos railleries aux cinglés du pentagone, les armes climatiques existent et sont employées, le passage de Tesla chez general electric marque le début de ces travaux.


        • Aldous Aldous 4 décembre 2011 20:17

          Quand vous parlez de cinglés, Asp, vous incluez Brzezinski et Cohen ?


        • Asp Explorer Asp Explorer 5 décembre 2011 22:19

          Ce que vous appelez HAARP est un radar construit pendant la guerre froide sur le passage des missiles soviétiques pour des raisons évidentes. Il est vraisemblablement à demi désaffecté depuis la chute du communisme.

          Il suffit de faire quelques additions pour comprendre qu’il est impossible de modifier le climat par les ondes électromagnétiques, les énergies requises ne sont tout simplement pas d’un ordre de grandeur accessible par l’homme.

          Le fait que vous ignoriez tout de la science n’implique pas nécessairement qu’elle soit capable de tout.


        • joelim joelim 5 décembre 2012 21:00

          @asp


          L’effet de levier vous ne connaissez pas ? Pourtant l’homme l’a découvert avant de savoir faire du feu.

        • joletaxi 3 décembre 2011 12:29

          Avez-vous pensé à consulter Aldous ?


          • Aldous Aldous 4 décembre 2011 20:18

            Je consulte surtous les archives. Vous devriez aussi.

            Sans passé on n’a pas d’avenir.


          • Aldous Aldous 4 décembre 2011 20:01

            Question importante en effet :

            Ce sont les chiffres officiels de l’UNEP et d’UNICEF.

            le graphique vient de l’EMBAT (International Disaster Database) dinancé par l’USAID

            http://www.emdat.be/

            Et non, je ne connais pas le détail de leur protocole de classification des catastrophes mais selon le site il s’agit de catastrophe déclarés de façon officielle par les états (inondations, ouragans etc...)

            Je doute que l’augmentation soit due principalement à des changements des paramètres déclarations de catastrophes naturelles.


          • zany 3 décembre 2011 14:36

            Ce n’est pas de la science fiction loin de là, très loin même

            Déjà utilisé au viet-nam pour précipité la moisson, et un congrès entre USA/URSS (à l’ONU) interdisais les armes climatique ( La Convention ENMOD )

            ont n’interdit pas ce qui n’existe pas, il y a plusieurs état qui se plaigne à l’ONU que les usa contrôle « la pluie »

            HARRP « semble » agir sur l’ionisation de l’atmosphère en la réchauffant ou autre chose

            http://fr.wikipedia.org/wiki/High_frequency_active_auroral_research_program

            Sois disant pour la communication, pff , les russes et probablement les chinois l’ont


            • Aldous Aldous 4 décembre 2011 20:22

              Merci delahauteur.

              La décennie 2001-2011 est incontestablement une décennie de guerre derrière des prétextes fallacieux, les armes de destruction massive, le terrorisme...

              C’est, du point de vue géostratégie, une période de brouillard au niveau des enjeux géostratégiques comme jamais la société occidentale n’avait connu.

              Nous sortons à peine de l’omerta et des anathèmes contre ceux qui tentent de lever le voie.


            • easy easy 3 décembre 2011 16:40


              Alors que la nature sait ioniser « en l’air », entre deux nuages et au sein d’un nuage, l’homme ne sait ioniser qu’entre deux plaques, anodes ou antennes.

              Les Haarp sont des installations d’antennes en rateau plan formant une sorte de grille plane placée à 30 m du sol et quand ces antennes rayonnnent, l’air situé dans ce plan, un peu de part et d’autre aussi, s’ionise un peu. Seule une grille HAARP bien ferraillée et lourdingue parvient à réaliser à 30 m du sol et au prix de 30 000 000 $ pour une surface d’un dixième de km², une couche d’air épaisse de quelques décimètres de part et d’autre de ce plan de rateaux. En dehors de cet espace entre rateaux, rien, nada, aucune ionisation.
              Même en tirant à mort sur l’élastique du possible, on pourrait éventuellement parvenir à ioniser de l’air devant disons une parabole-canon mais l’air sera alors fortement ionisé tout près et très faiblement ionisé au loin. Il sera archi impossible de ne pas ioniser devant le canon tout en ionisant fortement 1000m plus loin dans le même bloc du même air.
              A l’ultra limite des délires portationnistes, si au loin l’air avait soudain une densité plus forte, on pourrait réver que notre canon ionise peu devant lui mais beaucoup quand il parvient à la couche d’air dense.
              Or, concernant l’atmosphère, plus ça monte et moins il y a d’air à ioniser. Jamais un canon à ioniser ne parviendra à ioniser peu près du sol et fortement à 10 000 m d’altitude



              Avec une torche à piles, nous savons envoyer de la lumière sur un mur situé à 20 m de nous et ce pouvoir ajouté à celui du fusil, tous deux assez épatants par ce pouvoir de portation, nous font automatiquement fantasmer à beaucoup de sortes de portations.

              Ce désir, ce fantasme est très puissant et donc très trompeur.
              Nous allons très vite à croire quiconque nous affirmerait qu’il est possible de ioniser de l’air à distance, comme au bout d’une torche ou d’un canon.

              A partir du moment où l’on parvient à faire croire qu’il existerait des « ondes radio d’une certaine fréquence » pouvant réaliser une ionisation à distance, on a fait l’essentiel, le reste va tout seul. Yaplus de résistance, on est dans la motte de beurre

              On peut alors faire croire que ce pouvoir d’ioniser à distance pourrait permettre de fabriquer, à 10km du sol, une couche d’air ionisé sous contrôle

              Et on peut faire croire à la suite du fantasme.
              A savoir

              Que cette couche formera miroir parfait, plan, stable, fixe, non réfractant, non diffractant, non diffusant, non absorbant
              Que placé à dix kilomètres au-dessus de soi, il saura réfléchir un rayon destructeur ou changeateur de climat à plus de 10 kilomètres de soi
              Que ce rayon changeateur de climat ainsi que son installation existe déjà et depuis un moment puisque les 4 bases HAARP du Monde, situées dans divers pays, se sont bien entendues pour perturber le climat
              Que ces perturbations climatiques ont été particulièrement remarquées depuis 20 ans Qu’elles ne frappent plus que des pays à détruire.
              Que les tempêtes de neige et les cyclones ne frappent plus les EU
              Que l’Iran subit avalanches et inondations
              Que les tsunamis ne frappent plus le Japon et les plages Indonésiennes
              Que l’Afghanistan est noyé sous un déluge de pluies.
              Que la Russie se retrouve avec des moussons 
              Que des edelweis apparaissent en Arabie Saoudite 
              Que Paris Plage c’est en janvier.


              • Abou Antoun Abou Antoun 3 décembre 2011 20:08

                @ easy
                Je suis trop incompétent sur ce sujet pour n’avoir autre chose qu’une ’opinion’.
                Votre exposé me parait convaincant.
                L’homme surestime globalement sa capacité de nuisance.
                En outre l’auteur passe sous silence quatre conflits récents (deux guerres du golfe, l’invasion de l’Afghanistan, l’invasion de l’Irak pour ne pas parler de la Lybie) qui ressemblent malgré tout à des guerres conventionnelles d’un point de vue américain avec des bombardements massifs de très haut ou de très loin). Les seules innovations semblent être l’emploi d’armes nucléaires tactiques et de bombes à dépression d’un type nouveau.
                Convaincu aussi par Einstein que la dernière guerre se fera avec des massues.


              • Mor Aucon Mor Aucon 4 décembre 2011 23:48

                Excellent easy, vraiment. Il manque peut être le commandant président, barde entre tous les bardes à HAARP magique, mais bon.


              • joletaxi 3 décembre 2011 17:53

                @ easy

                vous êtes mauvais camarade,on est ici dans une rencontre du troisième type,vous ne pouvez pas comprendre.

                D’ailleurs le 11/09 il n’y a jamais eu d’avions, jamais eu de passagers, et je me demande même s’il y avait des tours.

                Avox est une mine inépuisable de personnages « uniques »,je ne m’en lasse pas


                • easy easy 3 décembre 2011 18:58

                  Ne rigolez pas Jo,

                  La vie m’a appris que les croyances aident les gens à trouver un sens à ce qui, sinon, leur paraîtrait absurde « Pourquoi, ce matin, alors que j’ai été gentil, un tremblement de terre a détruit ma maison ? Ca n’a aucun sens »

                  Dans ce pays, mais ailleurs aussi, on fait un lien entre souffrances et punitions. On résout les crimes en faisant souffrir les criminels.
                  Si le « Ciel » nous renverse notre maison, nous avons l’impression qu’il nous punit. Et comme nous avons forcément fauté quelque part, ne serait-ce qu’en ne brûlant pas suffisamment d’hérétiques, nous nous sentons coupables et dans le colimateur de Dieu.
                   
                  Cette culpabilité ou épée de Damoclès, il nous faut la renvoyer au plus vite vers d’autres. Il nous faut inventer des responsables des pestes et éruptions volcaniques. Et comme nous y parvenons (il suffit de se mettre d’accord à plusieurs), nous savons plus facilement encore désigner un responsable de naufrage, d’explosion industrielle ou d’accident ferroviaire.

                   
                  Ainsi, il est grave ou conséquent de saper les croyances qu’ont les gens en des complots quand ils sont face à des catastrophes.


                  Ces gens qui jouent à croire que le climat est contrôlé par des méchants et depuis des Haarp, qui gênent-ils pour l’instant ? Personne. Ils accusent certes les installateurs des Haarps, m’enfin, ils ne leur font pas de procès, ils ne parlent pas de les pendre. Et puis ils vendent des livres sur cette croyance, et ils les lisent et ils ont l’impression d’être plus informés....

                  Alors pourquoi ne pas les laisser dans cette croyance qui les aide à donner du sens à l’absurdité de la vie ? 







                  Sur la portation (je désigne ainsi le fait qu’en tripotant une détente ici, on parvient à tuer à 200m, ou qu’en tripotant une torche ici on parvient à poser de la lumière sur un objet à 100m) il y a vraiment un très gros fantasme chez chacun de nous de pouvoir exercer toutes sortes d’effets à distance. Enormément de recherches et de découvertes, dont la radio la télé, le GSM, ont été faites parce que nous sommes très intéressés par cet axe de la portation.
                   

                  Il se trouve que la nature parvient à des performances que nous n’approchons pas du tout.

                  Dans l’atmosphère et en plus du gradient de compression de l’air en fonction de l’altitude, il peut y avoir des écarts de pression durable de 50% (à altitude égale disons) ce qui forme les vents.
                  Or l’homme ne peut réaliser une aussi grande différence de pression durable entre deux points de l’atmosphère ouverts

                  Dans l’atmosphère, il peut se produire des condensations à verses, pluie neige et grêle sans aucun support solide
                  Or l’homme ne peut réaliser ces condensations que sur des supports ou parois solides


                  Dans l’atmosphère, il peut se produire des foudres d’un cuble d’air à un autre cube d’air sans aucun support solide
                  L’homme en est absolument incapable en dépit de tous les Harry Potter

                  La Terre a des plaques tectoniques gigantesques qui se déplacent et lèvent des montagnes sur 10 000 m
                  Or l’homme, quand il parvient à déplacer un obélisque, c’est tout un exploit

                  Mais bon, il y a des gens qui n’ont pas le sens des échelles et qui ont envie de croire que des méchants sont capables de provoquer des tornades. Et je crois que si c’est bien de briser les superstitions qui vont à brûler des sorcières, ce n’est pas forcément aussi bien de briser celles qui n’appellent à aucun lynchage.



                • Abou Antoun Abou Antoun 3 décembre 2011 20:17

                  Si le « Ciel » nous renverse notre maison, nous avons l’impression qu’il nous punit.
                  Ce genre de pensée ’spontanée’ affectera plutôt quand même les individus ayant un fond religieux encore très présent.
                  Il faut une certaine maturité pour accepter que, au niveau individuel, au moins, beaucoup de choses de notre vie sont « la faute à pas de pot » et que le hasard joue un grand rôle dans nos succès et dans nos échecs dans nos joies et dans nos frustrations.
                  Mais il y a quand même une sorte de responsabilité collective. Nous avons dominé certaines techniques avant d’avoir dominé et compris nos pulsions. Nous voilà donc comme des enfants jouant avec des jouets dangereux.


                • joletaxi 3 décembre 2011 21:23

                  @ easy

                  il m’a fallu du temps, et avoir pris des années pour accepter que nous ne sommes pas égaux devant « la chance »
                  autre chose est de trouver des raisons ou des coupables à la malchance,c’est le fond de commerce des religions et ou des sectes.
                  Les phénomènes météo sont d’une telle ampleur que cela dépasse même la perception de l’humain.
                  Et en plus, il s’agit d’un système chaotique, où il nous est de plus impossible de modéliser un point de référence,car il nous est impossible de rassembler des données fiables, en nombre, à un instant T.
                  Bref, cela relève du phantasme, mais il est curieux et ma foi intéressant de constater que des gens sont prêts à embrayer là-dessus.

                  Parfois on se demande comment un type comme rael trouve des adeptes,la lecture de certains commentaires est très révélatrice .


                • amipb amipb 3 décembre 2011 18:14

                  Personnellement, je pense que l’on peut faire dire tout et son contraire à HAARP. Malheureusement, comme il y a peu de littérature sur le sujet, toutes les théories peuvent prendre de l’ampleur.

                  Les catastrophes naturelles me semblent bien plutôt venir du réchauffement climatique, qui explique très bien ce que nous constatons avec El Niño, La Niña et autres cyclones ou ouragans. Si les Etats-Unis étaient si fort à la HAARP, pourquoi avoir laissé s’abattre Katrina et les centaines de tornades, parfois meurtrières, qui frappent régulièrement le pays ?

                  Cela, comme les chemtrails, qui sont d’ailleurs peut-être utilisées de temps en temps par les militaires sur des avions équipés pour la circonstance, mais en aucun cas sur des avions de ligne parcourant des milliers de kilomètres. Le poids du liquide nécessaire ainsi que l’espace pris par le dispositif ne pourraient absolument pas passer inaperçus. Et ne parlons même pas en cas de crash...


                  • ralph 3 décembre 2011 19:47

                    Visiblement vous n’avez pas l’habitude d’observer ce qui se passe dans le ciel...
                    C"est tant pis pour vous...


                  • amipb amipb 4 décembre 2011 18:34

                    @Ralph et De la hauteur : je suis d’un naturel sceptique, le bouddhisme enseignant le doute comme valeur fondamentale.

                    Mais le doute ne doit pas être à sens unique : les officiels mentent et d’autres profitent de ces mensonges pour élaborer des théories parfois pleines d’imagination.

                    Quant aux observations, j’avoue que les fameuses traînées blanches m’ont intrigué depuis longtemps, mais il faut parfois comprendre qu’une intuition n’est pas forcément juste. Les traînées blanches sont souvent de la simple condensation : regardez donc l’article de Wikipédia et notamment l’exemple des hélices (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tra%C3%AEn%C3%A9e_de_condensation)

                    Alors, oui, les militaires jouent avec l’atmosphère et même peut-être le climat, comme en Chine où l’on n’hésite pas à pulvériser de l’iodure d’argent pour créer des nuages (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tra%C3%AEn%C3%A9e_de_condensation). Mais étendre cela à des avions de ligne me semble relever de l’imagination pure : imaginez le poids d’un avion long-courrier et les risques en cas de crash...

                    Au plaisir de vous lire, si vous avez des éléments pour contredire mon jugement.


                  • joletaxi 3 décembre 2011 19:00

                    de plus en plus fort, j’adore venir ici

                    Les catastrophes naturelles me semblent bien plutôt venir du réchauffement climatique, qui explique très bien ce que nous constatons avec El Niño, La Niña et autres cyclones ou ouragans.

                    El Nino et El Nina sont dus au réchauffement climatique ??
                    Savez-vous que d’ici quelques mois, Obama risque d’être le premier président qui n’aura pas vu un cyclone s’abattre sur les côtes US ?
                    Savez-vous que l’activité cyclonique est à son plus bas niveau depuis au moins 30 ans ?
                    Savez-vous que le niveau des océans a cessé de monter.
                    Un scandale à ce sujet en Australie où le gouvernement qui a pris comme prétexte le danger de la montée des eaux pour passer sa taxe carbone et qui a interdit la publication d’une étude qui démontrait le contraire.

                    de grâce allez vois le site référencé plus haut si vous avez des doutes.


                    • ali8 3 décembre 2011 19:40

                      @ ha le doux rêveur

                      jo

                      le petitbama (en opposition au haut) a déjà fait face à un cyclone

                      l’activité cyclonique (cyclone, hurricane, typhon, vents et courants)varient selon les mois et il suffit pour s’en convaincre de consulter les Pilot charts US

                      il paraît certain que tout ceci changera dans les decennies à venir du fait de la disparition de la calotte glacière ....qui engendre la montée des mers

                      enfin, nul ne me fera croire que les yankees seront Allah et feront des armes (les pôôôvres pour se défendre) a partir de l’incréé

                      à +, nous verifierons dans 50 ans


                    • joletaxi 3 décembre 2011 21:00

                      ben non, le cyclone irene, lorsqu’il a aterri sur les côtes US avait été rétrogradé en tempête tropicale

                      et il est très facile de vérifier que l’activité cyclonique est au plus bas.
                      Comme il facile de vérifier que tous les indicateurs du terrorisme vert à propos du climat sont faux.

                      Il y a une photo satellite très parlante actuellement qui devrait nous faire bénir notre chance d’avoir connu un exceptionnel mois de novembre

                      http://www.real-science.com/climate-scientists-call-albedo-arctic

                      on est vraiment au bord de la poele à frire non ?


                    • Abou Antoun Abou Antoun 3 décembre 2011 22:29

                      à +, nous verifierons dans 50 ans
                      Inch Allah, Ali, Inch Allah !


                    • Abou Antoun Abou Antoun 3 décembre 2011 20:20

                      Difficile de ne pas placer ici le texte de la chanson ’Le grand chambardement’ de Guy Béart.
                      La terre perd la boule
                      Et fait sauter ses foules
                      Voici finalement
                      Le grand le grand
                      Voici finalement
                      Le grand chambardement

                      Un grain de sable explose
                      Un grain c’est peu de choses
                      Mais deux mais dix mais cent
                      Ça c’est intéressant

                      Voyez messieurs mesdames
                      Dans l’univers en flammes
                      Entre les hommes-troncs
                      La danse des neutrons

                      C’est l’atome en goguette
                      Le ping-pong des planètes
                      La lune fait joujou
                      Et met la terre en joue

                      C’est la grande escalade
                      Les monts en marmelade
                      Sous le rayonnement
                      Du grand du grand
                      Sous le rayonnement
                      Du grand chambardement

                      Place pour le quadrille
                      Des fusées des torpilles
                      Ce soir c’est le grand bal
                      La « der des der » globale

                      Oyez les belles phrases
                      La Chine table rase
                      Se crêpant le chignon
                      A coups de champignons

                      Sur les montagnes russes
                      Passées au bleu de Prusse
                      Les bons gars du Far-West
                      Ont bien tombé la veste

                      Regardez qui décide
                      Ce joyeux génocide
                      Qui dirige vraiment
                      Le grand chambardement

                      Ciel ! Ce sont les machines
                      Les machines divines
                      Qui nous crient en avant
                      En langue de savant

                      Que les calculatrices
                      Sur le feu d’artifice
                      Alignent leurs zéros
                      Comme des généraux

                      Elles ont fait merveille
                      Bravo pour ces abeilles !
                      Qu’on décore à cette heure
                      Le grand ordinateur !

                      Nous finirons la guerre
                      Avec des lance-pierres
                      Si nous vivons demain
                      Nous en viendrons aux mains

                      Si nous vivons demain
                      Nous en viendrons aux mains


                      • Abou Antoun Abou Antoun 3 décembre 2011 20:28

                        Difficile de savoir si réellement les catastrophes naturelles augment en nombre et en intensité.
                        Ce qui est sûr ’est qu’il y a maintenant une ultra-médiatisation, dès que la nature a un pet de travers les équipes de journalistes avec avec leur caméras pour faire le plein d’images ’gore’ sur la misère humaine.
                        Il me semble qu’auparavant de nombreuses catastrophes ont eu lieu dans l’indifférence générale soit parce que les gens ne savaient pas soit parce qu’ils s’en foutaient complètement.
                        Il en va de même des agressions, des crimes crapuleux, bref de tout ce qui donne du grain à moudre au J.T.


                        • Aldous Aldous 6 décembre 2011 10:42

                          Non, ce n’est pas difficile nous ne sommes plus au moyen-âge, il y a des scientifiques qui référencent ça et des agences qui réunissent et publient les infos.

                          Les catastrophes naturelles augment en nombre et en intensité depuis 1970 et font un pic en, 2008.

                          (International Disaster Database) dinancé par l’USAID

                          http://www.emdat.be/


                        • Abou Antoun Abou Antoun 3 décembre 2011 22:13

                          Привет !
                          Dans certains cas les coupables ont été identifiés : ’les antennes de retransmission des opérateurs de téléphonie mobile’. Des solutions ont même été trouvées (blindage d’une chambre type cage de Faraday).
                          Je ne dis pas que tous les cas sont expliqués mais il y a une réelle pollution électromagnétique.


                        • Abou Antoun Abou Antoun 3 décembre 2011 22:58

                          l’isolation dont vous parlez est-elle efficace ?
                          Je ne sais pas vraiment (ouï-dire de ouï-dire), mais ça parait sérieux (je veux dire le mal et peut-être le remède qui semble naturel dans la mesure où les mêmes conditions rendent les appareils inutilisables).
                          Спокойной ночи


                        • Hermes Hermes 5 décembre 2011 13:52

                          @ ЕкатеринаSelenaOndirignee

                          Bonjour, je suis aller voir le blog en question sur les bourdonnements : c’est très intéressant parceque des personnes ont clairement mesuré le phénomène accoustique. Le territoire français a l’air concerné sur de vastes étendues, et il est probable que si ça existe en ville, ça passe inaperçu dans le bruit ambiant.

                          Bref, ce qui est relevé dans ce blog, c’est un caractère fatiguant et privatif du sommeil pour certaines personnes, déprimant pour d’autres.

                          Ce que je trouve intéressant c’est la coincidence avec les messages actuels des gouvernants qui tentent de saper toute velléité de combativité, et insuflent la résignation à grosse dose.

                          Le psychisme humain est extrèmement malléable, mais il est possible de tirer parti de tout dès que l’on en a conscience. En particulier on peut se prorammer soi-même à être heureux et combatif sur toute stimulation. Donc je vous propose un exercice : puisque ce bruit existe, quelle que soit son origine et que l’effet produit soir délibéré ou non, tirons-en parti en y associant l’état d’ame que nous voulons. Il est simplement nécessaire pour celà d’être bien détendu et d’évoquer cet état d’âme en ayant en coprésence la perception de cette fréquence. Pour ceux qui ne le percoivent pas, il suffit de l’imaginer, celà produira le même effet.

                          Have fun !   smiley

                          Nota : toute stimulation peut se prêter à cet exercice, faites le avec votre chef aussi ça peut être intéressant, il sera surpris.


                        • Hermes Hermes 23 décembre 2011 12:50

                          Cet article sur les effets des sons sur les individus et son usage comme arme potentielle pourrait vous intéresser.
                          Sur la fin on y lit :
                          "comme en atteste ce brevet, « Subliminal acoustic manipulation of nervous systems »16 (Manipulation subliminale acoustique des systèmes nerveux – « subliminale » devant s’entendre non pas comme « magique », on y reviendra plus tard, mais comme « inconsciente »), déposé en 2000 aux Etats-Unis – son auteur mentionne, au titre des qualités de son invention, que « la fréquence sonore de 2,5 Hz peut induire le ralentissement de certains processus cérébraux, une somnolence et une désorientation. », et de conclure : « elle peut être employée comme arme non létale dans le cadre de missions de maintien de l’ordre. »."
                          La source est en fin d’article


                        • Hermes Hermes 23 décembre 2011 14:09

                          Ceci pourrait aussi vous intéresser. On y décrit quelques utilisations des basses fréquences et leurs effets sur le psychisme.


                        • joletaxi 3 décembre 2011 21:49

                          tiens le petit petit petit petit ... fils caché de jeanne d’Arc débarque,bienvenue


                          • Abou Antoun Abou Antoun 3 décembre 2011 22:26

                            Moi, je parierais plutôt sur une fille.



                            • doctorix doctorix 4 décembre 2011 01:02

                              Il se trouve que Jospin a infléchi sa politique européenne après les deux tempêtes de 99.
                              Il se trouve que l’Europe sait depuis dix ans au moins que le projet Haarp est destiné à modifier le climat, ce qui a fait l’objet d’un rapport officiel la 14 Janvier 1999, après que les USA aient refusé de participer au débat, malgré une invitation pressante :
                              http://www.chemtrails-france.com/geoingenierie/rapport_parlement_europeen_haarp/index.htm
                              Il se trouve que des barbelés ont été installés en Haïti quelques jours avant le tremblent de terre, et que sa colonisation sous pretexte humanitaire a commencé aussitôt..
                              Il se trouve que le Japon a changé également certains aspects de sa politique internationale peu après le tsunami.
                              Il se trouve que le système Pamir est capable de déclencher des séismes sur des zones fragiles, il est vrai, mais au moment voulu. Cette machine, imaginée par les russes, a été rachetée par les américains à la fin de la guerre froide.
                              http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-pamir-la-machine-a-tremblement-de-terre-eh-oui-elle-existe—43142032.html
                              Il se trouve que l’activité de Haarp a connu des paroxysmes peu avant le tremblement de terre de Haïti et le tsunami indonésien, et que toute activité a cessé peu après.
                              Il se trouve que l’épicentre des trois séismes précités était chaque fois à 10 kilomètres de profondeur, ce qui est très inhabituel.
                              Mais il se trouve ici des gens qui doutent encore, et qui parlent d’autant plus fort qu’ils n’ont rien étudié, comme c’est la règle : je ne sais rien mais je dirai tout.
                              Le réchauffement climatique anthropique et les catastrophes à répétition sont une vaste escroquerie destinée à rendre le monde esclave, infléchir des politiques, et font partie du même programme mondialiste, en vue de nous imposer le nouvel ordre mondial. Et le discret Brezinsky est probablement le plus grand criminel de tous les temps, car c’est le maître à penser du chaos actuel.
                              Je vous parie à cent contre un que l’effondrement de l’empire américain qui s’annonce verra la Nature retrouver son calme. Personnellement, je souhaite et l’un et l’autre.


                              • nemotyrannus nemotyrannus 5 décembre 2011 19:46
                                Petits plus.

                                Le rapport déposé 1999 se base totalement sur les dires... de Nick Begich,qui n’est pas plus docteur ni scientifique que vous et moi et qui bosse plutôt dans les medecines « autres » ,vend des appareils à accroître les capacités cérébrales et qui se base sur les travaux de Eastlund selon laquelle il serait capable de dévier des ouragans au moyen d’un rayon électromagnétique. Une thèse qu’aucun témoignage de scientifiques travaillant à la station de Gakona n’a jamais corroborée. 

                                 ...et sur ceux de Rosalie Bertell,fervente adepte des théories du complot et de l’épendage de produits toxique laveurs de cervaux par les avions...

                                Ce rapport fut fait à l’initiative de Maj Britt Theorin,et par l’intermediaire d’une sous délégation d’un parlement européen,ce qui n’a rien à voir avec une commission d’enquête parlementaire,et à Bruxelles pas au siège du parlement de Strasbourg.

                                Bon sang,c’est pas des scientifiques qui sont à la base de ces travaux...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès