• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Guerre de Charlie-Wilson-Macron en Syrie ou l’ineptie en marche. (...)

La Guerre de Charlie-Wilson-Macron en Syrie ou l’ineptie en marche. Question : où emmenez-vous la France, M. le Président ?

« Partant pour la Syrie, / Le jeune et beau Dunois, / Venait prier Marie / De bénir ses exploits : / Faites, Reine immortelle, / Lui dit-il en partant, / Que j'aime la plus belle / Et sois le plus vaillant. »

« Le Beau Dunois », Hortense de Beauharnais, A. de Laborde & Davilmore, 1807-1808

 

« Le gouvernement déconne à pleins tubes, la moitié des fonctionnaires sont partis en pause déjeuner, les Affaires étrangères sont à peu près aussi utiles qu'une branlette, le pays est fauché comme les blés et les banquiers nous tirent notre fric avec un joli bras d'honneur . Qu'est ce qu'on est censés faire ? On va pleurer dans les jupes de Maman ou on met les mains dans le cambouis ? »

« Ma conclusion d'expert, assène-t-il, est que, en tant que grande nation, nous souffrons de pourriture managériale du sommet à la base. »

John Le Carré, Un traître à notre goût, Seuil, 2011

 

« These things happened. They were glorious and they changed the world... and then we fucked up the endgame. »

Charlie Wilson's War (2008)

 

PNG J’invite les lecteurs à écouter très attentivement les analyses particulièrement intéressantes de l'historien et démographe Emmanuel Todd à propos du conflit syrien.

https://www.franceculture.fr/emissions/la-revue-de-presse-des-matins-du-samedi/comme-un-air-de-troisieme-guerre-mondiale

 

Cette analyse répond à une triple erreur politique, diplomatique et militaire qui sont les ingrédients d’une course à l’abîme menée par des gens dont la place devrait être dans un pénitencier pour une durée indéterminée.

 

« Il est temps pour toutes les nations civilisées de s'unir de façon urgente et de mettre fin à la guerre civile en Syrie en appuyant le processus de paix des Nations Unies à Genève », a donc eu le front de déclarer ce samedi 14 avril 2018 le ministre américain de la Défense J. Mattis, après le déclenchement dans la nuit d’une opération militaire combinée avec les États-Unis, la France et le Royaume-Uni à l’encontre de la Syrie. Le général Joe Dunford, chef d'état-major américain, a en effet précisé que les forces occidentales avaient visé samedi à 01H00 trois cibles « liées au programme d'armement chimique syrien », l'une près de Damas et les deux autres dans la région de Homs, dans le centre de la Syrie.

De Londres, la première ministre britannique Theresa May a affirmé qu'il n'y avait « pas d'alternative à l'usage de la force », assurant que « tous les recours diplomatiques » avaient été explorés, en vain.

Le communiqué officiel de la Présidence de la République restera un modèle du genre dans l’abaissement tant de la politique que de la diplomatie françaises, comme si la totale violation du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies n’étaient pas plutôt imputables à cette sinistre trinité de pantins membres dudit Conseil de Sécurité dont ils auront délibérément trahi la mission.

http://www.elysee.fr/communiques-de-presse/article/communique-de-presse-du-president-de-la-republique-sur-l-intervention-des-forces-armees-francaises-en-reponse-a-l-emploi-d-armes-chimiques-en-syrie/

A chacun de répondre à une question très simple : l'accès aux fonctions présidentielles suppose-t-il de mener une guerre une fois élu ? Qui ne voit l'ineptie ou l'inconscience de pareil comportement ? Est-ce là ce que l'on attend du Chef de l'Etat ? Qu'il précipite le pays ou l'agrège dans un conflit dans lequel il ne trouvera aucun avantage et en tout cas des désagréments plus que sérieux en perdant toute crédibilité et en important sur le terrtoire les braises tourbillonnantes d'un incendie à la recherche d'un nouveau combustible de choix à dévorer ?

Avons-nous affaire à des stratèges, des inconscients ou des criminels de guerre ?

Il est désormais à mes yeux indiscutable que les auteurs et complices de cette agression d’un État souverain devront un jour rendre compte de leurs agissements devant une cour pénale internationale, ne serait-ce que pour fournir les « preuves » des « capacités du régime syrien permettant la production et l'emploi d'armes chimiques », preuves auxquelles le Parlement, s’il lui reste encore un peu d’indépendance politique, serait déjà très inspiré de s’intéresser à l’occasion du débat parlementaire qui sera organisé conformément à l’article 35, alinéa 2, de la Constitution, consécutif à la décision d’intervention de nos forces armées à l'étranger.

Est-il besoin de rappeler que la Russie, soutien indéfectible du régime de Damas, a vivement réagi par la voix de son ambassadeur aux États-Unis, S.E Anatoli Antonov. lequel a déclaré : « Nos mises en garde n'ont pas été entendues », la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, ajoutant pour sa part qu’un « coup a été porté contre la capitale d'un État souverain qui a tenté pendant de nombreuses années de survivre au milieu d'une agression terroriste », « les frappes occidentales contre la Syrie intervenant « au moment où elle avait une chance d'avoir un avenir pacifique ».

Nul doute qu’elle faisait allusion au fait que les forces gouvernementales syriennes soutenues par la Russie ont repris ces derniers mois une grande partie des territoires qui étaient tenus par les groupes rebelles.

Car la cruelle et implacable vérité est bien là, que les « dirigeants » occidentaux se refusent à admettre comme une évidence : celle de leur totale défaite, la leur et celle de leurs pseudo alliés face aux Russes et aux Iraniens qui ont la supériorité militaire, stratégique et politique avec beaucoup d'hommes sur le terrain pour aider Damas à reprendre tout le pays à de multiples groupes rebelles ingérables et dont l’avenir politique est réduit à un échec consommé.

La Russie, indéfectible soutien au régime de Bachar el-Assad, a fait usage à douze reprises de son veto en sept ans de conflit sur des projets de résolution au Conseil de sécurité contre la Syrie. Deux axes existent désormais : Washington, Tel-Aviv, Ryadh pour le premier, et Moscou, Damas, Téhéran pour le second. Ce sont là deux mécanismes aux engrenages redoutables dans lesquels le Royaume-Uni et la France réduits à celui de supplétifs conduisant une guerre de capitaines tenus en laisse par un suzerain qui les sacrifiera lorsqu’ils seront devenus inutiles, risquent fort de se broyer les doigts avant d’en devenir les lubrifiants, à la différence de l’Italie et de l’Allemagne qui auront su ne pas ajouter le danger d’importer un conflit armé dans leurs territoires déjà minés par un ennemi intérieur.

Il faut écouter et lire très attentivement les déclarations de MM. S. Lavrov et V. Poutine, véritables traités de diplomatie, de géopolitique, de stratégie et de tactique dont nous allons très vite ressentir les conséquences et les effets par un coup de sifflet qui nous avertira de notre mise hors-jeu et notre éjection du terrain.

T.May, D.Trump et E.Macron ignorent une donnée fondamentale qui tient au fait que les Russes sont les inventeurs d’un concept dans lequel ils excellent : celui de « l’art opératif », dans sa double dimension, militaire et diplomatique.

Les esprits chagrins qui tenteront de se défausser en excipant de l’efficacité des « sanctions économiques » prises contre la Russie (Rusal, Nord Stream 2 etc.) risquent fort, là encore, de découvrir prochainement la montée en puissance du Bloc eurasiatique.

Nous avions en tant que France et UE une occasion exceptionnelle d’œuvrer à la reconstruction tant économique que politique d’un pays et d’une région meurtris par une folie autant religieuse que politique et économique sur fond de guerre du gaz et du pétrole.

Nous avons choisi les « mauvais alliés » et nous sommes acoquinés et compromis avec des perdants radicaux dont les intérêts nous sont fondamentalement étrangers et qui risquent fort de nous engloutir dans leur naufrage bientôt irrémédiablement consommé.

La guerre de Syrie n'est pas terminée. Elle va bientôt se déplacer et changer de théâtre d'opérations.

En ce qui concerne la France il est probable qu’elle sera, fort heureusement, le tombeau politique de notre beau Dunois qui n’a manifestement pas compris et encore moins saisi les enjeux géopolitiques, géoéconomiques, géofinanciers, géostratégiques d’un monde dont il vient de nous prouver de manière éclatante son ignorance et ce par manque de culture, de recul historique, de maturité et d’expérience sur le terrain.

"On change le monde, ensuite on fiche le camp et on fout en l'air la fin de partie", déclare Tom Hanks-Charlie-Wilson dans le film de Mike Nichols intitulé Charlie Wilson’s War (2008). Ce n’est pas exactement ce que l’on attend d’un Chef d’État.

Je vais très exactement vous dire ce que je ferais si j'étais le dirigeant d'un pays injustement agressé par une coalition internationale dans laquelle figurent désormais deux nouveaux venus agissant comme des voyous. Je leur montrerais la puissance et les capacités de nuisance de mes services secrets qui, à la différence de la population bêlante en marche derrière son berger, savent ce que veut dire se battre et n'ont aucun état d'âme pour répliquer.

La France est en guerre, Monsieur le Président, par votre faute. Une guerre que vous avez déjà perdue et dont vous devrez rendre compte lorsque le premier avion ne sera pas rentré ou lorsque le prochain attentat sera commis contre les intérêts de notre pays, à moins que vous n’ayez - sait-on jamais -, la présence d’esprit de débattre honnêtement et cartes sur tables avec vos compatriotes et concitoyens d’un enjeu majeur qui les concerne au premier chef et qui se résume à une question très simple à laquelle vous comme nous, allons devoir répondre, avec ou sans vous : « Où emmenez-vous la France ? »

 

Sources et références  :

 

John Le Carré, Un traître à notre goût, Seuil, 2011

Partant pour la Syrie

https://vimeo.com/1737097, interprétation musicale par Paula Bär-Giese, soprano & pianiste.

https://www.partitionsdechansons.com/pdf/18092/Alexandre-de-Laborde-Hortense-de-Beauharnais-Partant-pour-la-Syrie.html

« Nous aurons des décisions à prendre en temps voulu, quand nous le jugerons utile et le plus efficace »

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/04/12/97001-20180412FILWWW00166-syrie-des-armes-chimiques-ont-ete-utilisees-affirme-macron.php

Th. Meyssan, Quatre jours pour déclarer une Guerre froide

https://www.voltairenet.org/article200226.html

https://francais.rt.com/france/49790-frappes-occidentales-syrie-classe-politique-france

https://sputniknews.com/analysis/201804111063455868-trump-us-syria/

https://www.amazon.com/State-Secrets-Insiders-Chronicle-Chemical/dp/1432725661

https://theduran.com/6-simple-reasons-why-trump-is-going-to-war-in-syria/

http://www.thegatewaypundit.com/2018/04/fox-news-announcement-on-u-s-action-in-syria-is-imminent/

 

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

149 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 14 avril 2018 15:42

    ’’Il est désormais à mes yeux indiscutable que les auteurs et complices de cette agression d’un État souverain devront un jour rendre compte de leurs agissements devant une cour pénale internationale’’
     
    Voeux pieux. Complète utopie.
     
    Ca ne se produira jamais, et ils le savent.
    S’ils avaient le moindre doute à ce sujet, lâches et veules comme ils le sont, ils se cacheraient en tremblant dans les jupes à maman. Ou dans celles de mémé, c’est selon.
     
    Hors ces ordures, puantes de prétentions, se regorgent, se pavanent.
    Certains que jamais leurs ’’amis’’ ne laisseront faire une telle chose.
     
    Et pourquoi ?
    Mais parce que si cette possibilité existait, ils seraient tous, amis inclus, sur les bancs de accusés !
     
    Et ce ne sont pas les mougeons lobotomisés que sont nos cons-citoyens qui se bougeront le cul pour que ça change...
     


    • Jeekes Jeekes 14 avril 2018 15:45

      @Jeekes
       
      Se rengorgent...
       
      Nomdidiou !


    • Fergus Fergus 14 avril 2018 19:56

      Bonjour, Jeekes

      « Mais parce que si cette possibilité existait, ils seraient tous, amis inclus, sur les bancs de accusés ! »

      Et surtout parce que - ouvrons les yeux ! - la majorité de nos contemporains se contrefiche de ce que la France fait ou ne fait pas en Syrie. C’est aussi simple que cela !


    • Ouallonsnous ? 14 avril 2018 20:07

      @Jeekes

      La coalition internationale a frappé la Syrie !

      Il n’y a pas plus de coalition internationale que de « beurre en broche », ce n’est tout au plus qu’une agression de plus des USA/OTAN et de leurs larbins les gouvernements corrompus de la France et de la Grande Bretagne pour le compte du sionisme financier international !

      Rien à voir avec l’Occident « des lumières » dont l’universalisme gêne l’anti civilisation anglo-yankee sioniste !


    • Jeekes Jeekes 15 avril 2018 09:50

      @Ouallonsnous ?
       
      Mais je n’ai jamais dit le contraire !


    • germon germon 15 avril 2018 10:12

      @Jeekes
      Bonjour,
      Au fait ! Et les militaires « français » ayant participé comme suplétif, milice, mercenaires des USA similaires aux « colaborateurs » du régime Allemand de 1939, on les juges quand ?


    • Dzan 15 avril 2018 10:21

      @Fergus
      Pas si sûr. Au prix d’un missile Scalp à 850 000 euros.
      L’heure de vol d’un Rafale est à 40 000 euros, le vol a duré 6 heures, au départ de Saint Dizier
      Il y a eu 5 Ravitaillements en vol, à coup de KC 135 ( quadriréacteur) sans compter les Awacs qui surveillaient d’en haut etc...
      Et Micron 1er, qui en fout plein la gueule aux infirmières qui n’en peuvent plus.( entre autres)


    • Dom66 Dom66 15 avril 2018 11:11

      @Dzan

      Très bonne remarque, je signe avec vous..merci smiley


    • Ouallonsnous ? 15 avril 2018 12:24

      @Jeekes

      C’est vrai, mais je soulignes au cas où certain douteraient encore après les dernières « pantalonnades » du prétendu Occident !

      Bonne journée !


    • Ouallonsnous ? 15 avril 2018 12:28

      @germon

      Trés bonne question, je pense que l’on pourrait faire un lot avec les trois derniers destructeurs de la république française, leurs complices et les soi disant députés européens français qui collaborent à Bruxelles pour la « gamelle » et uniquement !


    • germon germon 15 avril 2018 12:57

      @Ouallonsnous ?
      Bonjour,
      Oui, mais un président précédent c’est bien arrangé pour qu’on ne puisse plus poursuivre pour « HAUTE TRAHISON » les tueurs à gage de l’oligarchie financière, non ?

      Je me repasse vite la chanson « je suis malade » ou plustôt « J’EN SUIS MALADE » MDR


    • JBL1960 JBL1960 15 avril 2018 14:13

      @Dom66 = Bonjour Dom66, avez-vous remarqué que beaucoup des armes de guerre zuniennes, missile Tomahawk... portent des nom « amérindiens » ? La Nation Mohawk en 2013, suite à l’explosion ferroviaire au Lac Mégantic, et en territoire Mohawk, avait posé une question : Quand assez est-il assez ? Et je me suis servie de ce titre, pour relayer leur dernier appel à se réveiller, justement !

      @ L’auteur = A chacun de répondre à une question très simple : l’accès aux fonctions présidentielles suppose-t-il de mener une guerre une fois élu ? La réponse est dans la question et à partir du moment où vous votez et pour qui que ce soit dans ce système, vous votez pour qu’il continue, et EN VOTRE NOM !

      Je me permets de vous rappelez l’appel aux votards qu’avait lancé Résistance71 en 2014 déjà, et qui précisait entre autre : Voter c’est être complice des guerres déclenchées en votre nom (pas les nôtres, puisqu’on s’abstient) ;

      C’est ceux qui ont cru que Trump était contre la guerre et qui ont votés, parce que tous les gars qu’il a nommé, et avec Mike Pence en VP c’était déjà FOUPOUDAV, comme le James, Mad Dog On The Line on savait qui c’était ! Bolton itou...

      Donc avec un Macron, directement pucé par Rothschil, la City de Londres, et en cheval de Troie de Washington D.C. : le gars il a été mis là pour ça !

      Soit déclencher une WWIII au N.O.M. du Fric, du Flouze et de l’Oseille, ainsi-soit-il !
      Tenez, le gars qui a les preuves, mais qui ne veut pas les donner !


    • vesjem vesjem 15 avril 2018 15:05

      @Fergus

      la majorité de nos contemporains se contrefiche de ce que la France fait ou ne fait pas en Syrie

      et toi, mon petit fergus, tu oeuvres bi-quotidiennement pour qu’il en soit ainsi


    • Ouallonsnous ? 15 avril 2018 20:11

      @germon

      "un président précédent c’est bien arrangé pour qu’on ne puisse plus poursuivre pour « HAUTE TRAHISON » les tueurs à gage de l’oligarchie financière, non ?« 

      SI on ne peux les poursuivre »légalement« il y a d’autres moyens de leur faire payer leurs trahison !

      D’autre part, quand on aura »dézingué" ce système et les pourris qui le composent, nous aurons retrouvé notre souveraineté, donc abolition de toute la législation liée à l’appartenance à l’UE/OTAN et sous les 3 insanes traîtres à leur patrie, Sarko l’agité, Hollande le fourbe mou, Macron l’ennemi du droit !


    • Massada Massada 14 avril 2018 15:47

      Dans un pays normal, sa population soutient son armée et non l’ennemi.
      Des soldats risquent leur vie pour sauver la votre, un minimum est de leur montrer de la reconnaissance et du soutien.



      • Jeekes Jeekes 14 avril 2018 15:56

        @Massada
         
        T’es encore là, crevure ?
         
        Qu’est-ce que tu attends pour aller chercher ton barda ?
        Ton pays de merde (enfin ton pays, c’est surtout celui des autres que tu as volé), grand comme un ticket de métro va bientôt être réduit en cendre et là, tes actions ne te serviront même plus à te torcher le cul !
         


      • Massada Massada 14 avril 2018 16:02

        @arthes
         

        En Russie le patriotisme enseigné dès le plus jeune âge.
        J’ai souvent l’impression qu’en France, l’éducation c’est le rap ou le weshisme qui consiste en l’illettrisme, le grossier, le caid, le rejet de soi, la haine de son pays !!!

      • Ben Schott 14 avril 2018 16:06

        @Massada

         
        « Dans un pays normal, sa population soutient son armée et non l’ennemi »
         
        Mais quel est l’ennemi de la France ? La Syrie ? Depuis quand ?
         
        « Des soldats risquent leur vie pour sauver la votre »
         
        Nos vies sont menacées ? Par les Syriens ?
         


      • Le421 Le421 14 avril 2018 16:15

        @arthes
        Au royaume du « nimporte naouaq !! », on a des gens comme Massada.
        Analyse à deux balles et arguments truqués.
        Un bon supporter de Jupiter en puissance.
        Ce Trump doit être bien « équipé » que tant de monde veuille le sucer...  smiley


      • Cadoudal 14 avril 2018 16:18

        @arthes
        Comment on dit démocratie en weshwesh ?

        http://www.fdesouche.com/986239-survaillante-journal-dune-pionne-de-banlieue-sensible

        http://www.jeuxvideo.com/forums/1-51-65214621-1-0-1-0-le-racisme-anti-francais-dans-le-rap.htm

        Dans cette génération de fiottes, y’a pleins de blancs qui écoutent du rap de merde. Suffit de voir le 15-18.


      • phan 14 avril 2018 17:48

        @Massada

        En Territoires Occupés, les refuzniks sont, en 2005, plus d’un millier.

        Juste un poème interdit en France :
         
        Monsieur le Président
        Je vous fais une lettre
        Que vous lirez peut-être
        Si vous avez le temps
        Je viens de recevoir
        Mes papiers militaires
        Pour partir à la guerre
        Avant mercredi soir
        Monsieur le Président
        Je ne veux pas la faire
        Je ne suis pas sur terre
        Pour tuer des pauvres gens
        C’est pas pour vous fâcher
        Il faut que je vous dise
        Ma décision est prise
        Je m’en vais déserter
        Depuis que je suis né
        J’ai vu mourir mon père
        J’ai vu partir mes frères
        Et pleurer mes enfants
        Ma mère a tant souffert
        Elle est dedans sa tombe
        Et se moque des bombes
        Et se moque des vers
        Quand j’étais prisonnier
        On m’a volé ma femme
        On m’a volé mon âme
        Et tout mon cher passé
        Demain de bon matin
        Je fermerai ma porte
        Au nez des années mortes
        J’irai sur les chemins
        Je mendierai ma vie
        Sur les routes de France
        De Bretagne en Provence
        Et je dirai aux gens :
        Refusez d’obéir
        Refusez de la faire
        N’allez pas à la guerre
        Refusez de partir
        S’il faut donner son sang
        Allez donner le vôtre
        Vous êtes bon apôtre
        Monsieur le Président
        Si vous me poursuivez
        Prévenez vos gendarmes
        Que je n’aurai pas d’armes
        Et qu’ils pourront tirer

        Boris Vian, Le déserteur

      • Cadoudal 14 avril 2018 18:17

        @phan
        Chez nous ils sont beaucoup plus nombreux les refuzniklafrance...

        Olivier Galland et Anne Muxel constatent qu’une petite partie des jeunes musulmans « tendent à justifier la violence religieuse »
        « 25% des lycéens interrogés ne condamnent pas totalement les attentats contre Charlie Hebdo« 

        http://www.dailymotion.com/video/x6hniyr


      • phan 14 avril 2018 18:25

        @Cadoudal

        J’aime bien l’histoire de Niké, Je ne suis pas musulman, ni Charlie et je vous emmerde, crevard de raciste !

      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 14 avril 2018 20:01

        @ Massada

        Des soldats risquent leur vie pour sauver la votre,

        Bonsoir,

        Vous parlez d’ennemi ! Quel est-il ? Et démontrez-nous que l’Armée française est totalement indépendante et ne dépend pas d’une entité supérieure étrangère, comme l’OTAN.

        Des soldats risquent leur vie pour sauver la votre,

        Jusqu’à présent ni les Russes ni les Syriens n’ont bombardé Paris, que nous sachions, par contre les US et leurs deux caniches l’Angleterre et la France viennent de bombarder la Syrie !

        On dira merci lorsque l’Armée française sera redevenue indépendante et ne prenant ses ordres que d’un Haut-Etat Major NATIONAL et REPUBLICAIN, depuis Paris et non depuis Washington !


      • Claude Simon Claude Simon 14 avril 2018 21:49

        @Massada


        Dans un pays normal, on respecte le droit international pour ne pas alimenter le dommage collatéral, le terrorisme. 
        Dans un pays normal ayant des frontières stables depuis 1945, on ne répond plus des agressions de son pays hors de ses frontières. On défend l’intérieur contre les ingérences extérieures.

        Tu comprends donc pourquoi Massada, ta place forte va encore couler ou je me trompe ?

      • Claude Simon Claude Simon 14 avril 2018 21:51

        @Nicole Cheverney


        Oui, les soldats du pétrole contre la vie des citoyens français, nous avions compris.

      • files_walQer files_walQer 14 avril 2018 22:48

        @phan

        Le Déserteur, si je devais ne garder qu’une seule chanson ce serait celle-la. 

        Mais je préfère la fin initialement écrite par l’auteur.
        Sauf erreur de ma part, cette fin réécrite fut la condition pour que sa diffusion soit autorisée.

        Si vous me condamné,

        Prévenez vos gendarmes

        Que j’emporte des armes

        Et que je sais tirer.


      • Onecinikiou 14 avril 2018 22:59

        @Massada


        Mon pays et mon peuple sont en guerre contre les islamistes sunnites armés et soutenus - quand ce n’est pas soignés* - par une coalition hétéroclites allant des chameliers milliardaires du Golfe, en passant par les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, tous ces pays occidentaux étant aiguillonnés par leurs puissantes et influentes diasporas juives sionistes visant à la suprématie régionale au Machrek, et dont les intérêts priment manifestement tous ceux des autres, puisque s’imposant à eux ! 


        Que les juifs sionistes veuillent la peau d’Assad et des Iraniens c’est entendable, mais ceux-ci n’ont rien fait à la France, nous n’avons donc aucune raison de nous mêler de vos problèmes : alors DEMERDEZ-VOUS, faites le boulot vous-mêmes, et n’exigez sûrement pas, et obtenez encore moins, que d’autres fassent ce sale boulot à votre place, au risque de leur vie, illustre et éternel manipulateur.

      • Cadoudal 14 avril 2018 23:19

        @phan
        Encore une référence à la culture gréco-latine des habitants du 9.3 ?

        Ou à l’intérêt pour le sport de tes invités ?

        il y avait des dizaines de migrants qui venaient tous les soirs mater les entraînements de nos adhérentes
        http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-le-sos-des-voisins-du-campement-du-canal-saint-denis-12-04-2018-7661070.php


      • Dom66 Dom66 15 avril 2018 00:20

        @arthes

        Démocratie ??? !!!! ça reste à voir. Quand tous les médias sont aux mains du grand capital ;

        Et quel classement mondial la France au niveau de la liberté d’expression et des droit de l’homme.

        En Turquie avant le Führer Her Dogan il y avait plus de télé et journaux d’opposition qu’en France,

        Même en Russie et même si ça déplaît à certains, il y plus de journaux et TV d’opposition ;

        En France….que dalle.


      • Dom66 Dom66 15 avril 2018 00:25

        @files_walQer
        Sauf erreur de ma part, cette fin réécrite fut la condition pour que sa diffusion soit autorisée.

        C’est exact ce n’est pas une erreur, bien vu. smiley


      • agent ananas agent ananas 15 avril 2018 03:12

        @Massada

        Dans un pays normal, sa population soutient son armée et non l’ennemi.
        Des soldats risquent leur vie pour sauver la votre, un minimum est de leur montrer de la reconnaissance et du soutien.

        Vous avez le sens de l’humour ...
        Pour votre information, nos soldats ne risquent pas leur vie pour la notre, mais pour sauver les terroristes islamistes ...

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 avril 2018 03:35

        @Massada


         La France est totalement inféodée aux directives américaines et la population s’en rend de plus en plus compte.  Aujourd’hui, je crois qu’advenant le pire une majorité des Français preférerait que nous soyons dans le camps de la Russie plutot que dans celui des USA.

        pjca





      • goc goc 15 avril 2018 06:13

        @Massada

        Dans un pays normal, sa population soutient son armée et non l’ennemi

        Quand un pays a une armée raciste et barbare, comme par exemple l’assassinat de palestiniens sans défense par des snipers sous les applaudissements de leurs congénères, ou la « condamnation » d’un soldat sioniste à 18mois (ramené à 6 mois) de prison pour avoir achevé un palestinien blessé et à terre, alors, c’est que c’est tout un peuple qui devient raciste et barbare

        CQFD


      • samy Levrai samy Levrai 15 avril 2018 10:43

        @Massada
        Mon pays n’est plus un pays souverain, il commet des guerres néocoloniales pour le compte d’un empire étranger, je vomis les guerres illégales dans lesquelles des traîtres à mon pays nous entraînent.

        Mes enfants ne combattrons jamais pour cela, la seule guerre qu’ils feront sera orienté vers la liberation de notre magnifique peuple contre les forces que tu chéris.

      • pissefroid pissefroid 15 avril 2018 11:02

        @Pierre JC Allard
        Je crains que ce ne soit pas le cas, cette population française ayant choisi ce criminel macron.
        Pour ceux qui s’offusqueraient que j’emploie le terme criminel,
         je dis que bombarder un état en dehors de déclaration de guerre est un crime.


      • JBL1960 JBL1960 15 avril 2018 14:22

        @Massada = Le besoin d’une (autre) histoire populaire palestinienne par Ramzy Baroud

        Dans son interview au journal israélien Haaretz, en 2004, l’historien israélien Benny Morris a donné son point de vue sur le nettoyage ethnique des Palestiniens, illustrant la profondeur de la dépravation morale du récit israélien : « Je ne pense pas que les expulsions de 1948 étaient des crimes de guerre. On ne fait pas une omelette sans casser des œufs, vous devez vous salir les mains … Il n’y avait pas d’autre choix que d’expulser cette population ».

        C’est pourquoi on peut tout à fait appeler les polices et armées du monde à rejoindre les peuples et à se tenir Crosses en l’air, comme à Béziers en 1907, ou bien avant, sous la Commune de Paris et des grandes villes...

        Sédition, désobéissance civile ne sont pas des gros mots...



      • vesjem vesjem 15 avril 2018 15:08

        @Massada

        En Russie le patriotisme enseigné dès le plus jeune âge
        comme en israel, et dans toute nation respectable


      • files_walQer files_walQer 15 avril 2018 16:06

        @Dom66

        Je disais que je préférais la fin initiale, mais finalement les deux fins sont intéressantes.

        Je refuse de faire votre guerre, donc je n’aurais pas d’armes cela se tiens aussi.
        A chacun de choisir sa fin.


      • Dom66 Dom66 15 avril 2018 18:30

        @arthes
         smiley


      • Ruut Ruut 16 avril 2018 08:44

        @Massada
        Si les USA et les Anglais avaient bombardés nos centres de recherches bactériologiques, vous trouveriez ça normal avec le risque de contamination qui en résulterait ?

        Surtout que des experts étaient en routes, les frappes auraient largement pu attendre le résultat de ces experts.


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 14 avril 2018 15:50

        Les Russes n’ont pas vu venir l’attaque des avions (français, anglais et US ?)...
        Les Russes ont vu venir l’attaque mais, curieusement, n’ont pas réagi... Pourquoi ? ? ?...
         

        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 14 avril 2018 16:02

          Addendum :


          103 missiles auraient été lancés et 71 auraient été interceptées, donc 32 auraient atteint des cibles.
          Mais, il ne semble pas que la chasse russe se soit attaquée aux bombardiers (français, anglais et US ?)

        • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 14 avril 2018 18:44

          @Jean-Pierre Llabrés
          A priori les missiles visant les aéroports militaires syriens ont été quasiment tous détruits. Les missiles destinés aux « centre de productions chimiques » ont atteint leurs cibles...fictives.


          Pas besoin d’intervention directe de la Russie donc, même si je soupçonne qu’ils ont du fortement aider la DCA syrienne...


        • Fergus Fergus 14 avril 2018 20:02

          Bonjour, Jean-Pierre Llabrés

          « Pourquoi ? ? ?... »

          Parce que Poutine a refusé le bras de fer et compris qu’il sortirait perdant d’une riposte frontale. D’où sa passivité.


        • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 14 avril 2018 20:57

          @Fergus

          Parce que Poutine sait très bien qu’une intervention russe en réplique serait aussitôt prétexte au déclenchement d’une guerre tant souhaitée par l’occident, le terrain médiatique est assez bien labouré pour ça, toutes les guerres ont été déclarées sur des mensonges et des manipulations, il semble qu’on soit en plein dedans : propagande de guerre, tout est bon.

          Autre question à laquelle vous pourrez sûrement répondre : pourquoi Bachar El Assad aurait gazé la Ghouta alors qu’il avait la victoire finale entre les mains et qu’il savait qu’on l’attendait au tournant ?


        • Lugsama Lugsama 14 avril 2018 22:02

          @TARTOQUETSCHES

          Si la coalition avaient visé les bases russes ont l’aurait su, c’est aussi crédible que les missiles interceptés.

        • sirocco sirocco 14 avril 2018 22:29

          @Michel Maugis

          Il est probable que l’attaque de la « coalition » n’était qu’un ballet diplomatiquement orchestré de façon à ce que personne ne perde la face ni ne risque de faire le pas de trop, après les annonces et menaces qui avaient été proférées de part et d’autre les jours précédents.

           
          En d’autres termes, les Syriens et les Russes avaient été prévenus bien en avance des cibles qui allaient être frappées et ils ont pu prendre leurs dispositions. D’où cet incroyable bilan : pas un blessé dans une attaque de plus d’une centaine de missiles !

           
          Ce petit jeu politique accepté de part et d’autre permet à Trump d’incarner le justicier qui a puni Bachar el-Assad et à Poutine de ne pas s’engager dans un conflit qu’il a très habilement réussi à éviter jusqu’ici.

           
          Macron et May apparaissent pour ce qu’ils sont : des supplétifs serviles des Yankees. Bachar, qui a été filmé ce matin entrant dans son palais comme si de rien n’était, en sera quitte pour reconstruire 2 ou 3 bâtiments. Les fabricants d’armes ont peut-être testé des missiles durant l’opération. La guerre sur le terrain en Syrie va reprendre comme d’habitude.


        • Kapimo Kapimo 14 avril 2018 23:07

          @Jean-Pierre Llabrés Les Russes avaient annoncé qu’ils interviendraient si leurs troupes étaient touchées. Les généraux de la triade F.UK.US ont préféré se mettre préalablement d’accord avec eux, afin d’éviter un embrasement : en dépit des tweets de Trump prenant directement à partie la Russie, la triade infecte a accepté de se limiter aux assets Syriens, en communiquant préalablement les cibles (bref, la triade s’est couchée). Une grande partie des missiles a ainsi été détruite par les systèmes de défense anti-aériens Syriens (les S300/400 russes ne sont pas intervenus). La triade infecte vient de subir une défaite complète, militaire et de communication. Les gens dansaient aujourd’hui à Damas. La Russie vient de gagner sur toute la ligne, uniquement grace à sa fermeté (et la dissuasion de ses armes) : nul besoin d’intervenir.


        • files_walQer files_walQer 14 avril 2018 23:08

          @Fergus

          Jean-Pierre Llabrés

          « Pourquoi ? ? ?... »

          Fergus

          « Parce que Poutine a refusé le bras de fer et compris qu’il sortirait perdant d’une riposte frontale. D’où sa passivité. »

          Non. Parce que cette attaque est resté symbolique, cela à permis aux nuisibles, pardon aux occidentaux qui attaquent alors qu’il s’agissait d’une simulation (*) de sauver la face.


          Vladimir Poutine n’est pas fou, pourquoi déclencher un conflit très dangereux pour la paix mondiale pour une frappe symbolique dont les deux tiers des missiles ont été interceptés.Si les cibles avaient été moins symboliques, la réponse eut été foudroyante et humiliante pour « le camp du bien ».

          Les seuls pays qui mettent la paix en danger sont Israel, les US et leurs vassaux.
          Si nous sommes encore plus ou moins en paix pour le moment c’est grâce à Monsieur Poutine.

          Les occidentaux se sont heurté au mur de la réalité.


        • Onecinikiou 14 avril 2018 23:17

          @Jean-Pierre Llabrés


          Les Russes avaient été prévenus de la mascarade, les frappes visant non pas un objectif tactique ni encore moins stratégique, et n’ayant sans doute cassé que quelques cailloux dans le désert pour ceux qui ont échappé à la DCA syrienne, et sans faire la moindre victime, entérinant ainsi le grotesque cirque politico-médiatique dans lequel sont enferrés nos pitoyables dirigeants occidentaux, aussi médiocres qu’aliénés à une doxa droit-de-l’hommiste béhachélo-kouchnérienne, discours légitimateur qui n’est autre en réalité (hélas) que le masque de la domination sioniste sur ledit occident. 

          Ces frappes témoignent paradoxalement de la désormais complète insignifiance de l’Empire décadent et de ses vassaux qui ne le sont pas moins. 

        • Claude Simon Claude Simon 14 avril 2018 23:23

          @Parlez moi d’amour


          L’oligarchie des gaziers et des gazières, autant miser sur le glacis, bien envoyé

        • Claude Simon Claude Simon 14 avril 2018 23:27
          En science, glacis signifie : great repealler ou tout autre chimère cosmologique.
          Bref, une secousse à la galaxie, et donc la terre, les missiles sont perdus de leurs trajectoires.

          Paix sur terre, Alleluia, et amour au droit international et au genre humain.

        • Dom66 Dom66 15 avril 2018 00:29

          @Michel Maugis

          Encore une fois + 100000 pour moi, rien à ajouter de plus smiley


        • Dom66 Dom66 15 avril 2018 00:36

          @sirocco

          ET le président marcon...zut j’ai pas encore mis le R à sa bonne place... à la fin de la guerre demandera à participer à la reconstruction de la Syrie pour Bouygues et autres


        • Dom66 Dom66 15 avril 2018 00:39

          @files_walQer

          Oui mais alors

          "l’escalade en Syrie ne remet pas en cause la visite de Macron en Russie"

          la Russie se grandirait en ne recevant pas ce freluquet, caniche, larbin de l’OTAN qui fait la guerre à un pays qui ne nous a pas attaqué, avec des preuves bidons.


        • kako 15 avril 2018 04:45

          @arioul
          Quand on n’a rien à dire on ferme sa gueule ! Ici, on n’est pas sur Yahoo ; donc va jouer ailleurs, ou si tu interviens essaie de dire quelque chose de sensé !!! 


        • kako 15 avril 2018 04:48

          @arioul

          Quand on n’a rien à dire on ferme sa gueule ! Ici on n’est pas sur Yahoo ; donc va jouer ailleurs ou si tu interviens essaie de dire quelque chose de sensé !!! 

        • raymond 15 avril 2018 11:56

          @kako
          qui est arioul ?


        • vesjem vesjem 15 avril 2018 15:18

          @Fergus
          mon petit fergus, mais tu ne comprends rien à rien
          tout a été planifié par les 2 parties ;
          ok,vladimir, tu as la supériorité militaire, tu a gagné ; tu nous laisses bombarder quelques sites insignifiants en syrie pour sauver la face, et on te laisse la place (en syrie) ;
          on va t’emmerder sur d’autres sites (venezuela, ukraine, yemen, afghanistan ...)
          ne vois-tu pas la pièce de théâtre se jouer devant nous ?


        • Le421 Le421 14 avril 2018 16:16

          John Le Carré est décidément un bon analyste... Tout est dit.


          • njama njama 14 avril 2018 16:52

            des preuves qu’ils disent à l’Élysée et au Quai d’Orsay ... ! oui, mais ...

            pourtant LE MONDE, Journal paraît-il bien informé qui héberge le DECODEX l’arme anti-fake news titrait le 12.04.2018 à 11h21 • Mis à jour le 13.04.2018 à 12h28  :

            Syrie : de nombreuses inconnues entourent encore l’attaque chimique de la Ghouta orientale

            Les circonstances exactes de la salve d’obus tombée sur l’enclave rebelle syrienne samedi, qui a fait au moins 34 morts, sont encore méconnues.

            http://www.lemonde.fr/syrie/article/2018/04/12/de-nombreuses-inconnues-entourent-encore-l-attaque-chimique-de-la-ghouta_5284416_1618247.html

            pourtant l’enquête de l’AOIC à Douma devait démarrer aujourd’hui ce 14 avril 2018 ... 


            • njama njama 14 avril 2018 17:04

              Cet acte commis par le gouvernement français *, « terroriste » car sans légalité internationale, a-t-il été exécuté pour servir d’écran de fumée à l’entité sioniste qui tuent des manifestants palestiniens à Gaza ? ou ce gouvernement croit-il apporter la démocratie par les bombes ?

              * la modification de l’Article 35 de la Constitution le 21 juillet 2008 sous Nicolas Sarkozy dispense le gouvernement d’obtenir l’accord du Parlement pour lancer des opérations militaires à l’étranger

              En conséquence de cette forfaiture, j’appelle les français à l’objection de conscience, à la résistance, et à se désolidariser de toutes actions militaires entreprises par les gouvernements français depuis cette date.


              • zygzornifle zygzornifle 14 avril 2018 17:25

                Un président , un député , un ministre , un sénateur qui n’a jamais menti cela n’existe pas , leur métier est basé la dessus .....


                • zygzornifle zygzornifle 14 avril 2018 17:28

                  Du coup j’ai commandé une minerve anti-égorgement car d’ici peu on va entendre crier alla wakkbar un peu partout , on attend bien entendu le discours de soutient de Macron aux futures victimes ....


                  • Cadoudal 14 avril 2018 18:11

                    @zygzornifle
                    Merkel va nous envoyer deux régiments par mois de jeunes hommes en bonne santé...
                    Si avec tout ça on est pas capable d’envahir la Hongrie, la Pologne, l’Italie et l’Autriche, c’est à désespérer des capacités de nos DRH...

                    http://www.rfi.fr/moyen-orient/20180413-refugies-allemagne-rentrer-syrie-regroupement-familial-entraves


                  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 14 avril 2018 19:03

                    @Cadoudal
                    Bonsoir.
                    Réflexion faite, ils vont rester encore un peu en Europe, le temps que M. Recep Tayyip Erdoğan se décide à inviter les 3.5 millions de réfugiés syriens qui sont en Turquie à rejoindre la France et l’Allemagne.

                    http://www.hurriyetdailynews.com/erdogan-syrians-will-not-stay-here-forever-127012


                  • Cadoudal 14 avril 2018 23:04

                    @Renaud Bouchard
                    Bonne nouvelle pour la Fronsse...

                    L’Allemagne n’en prendra plus un seul, l’Italie non plus, les autres n’en parlons pas...

                    Mais trop de chances d’un coup, ça risque pas de faire des jaloux ?


                  • phan 14 avril 2018 18:03
                    Le choix de la défaite - Les élites françaises dans les années 1930

                    Annie Lacroix-Riz analyse l’histoire des années 1930 pour éclairer les causes de la défaite de 1940. Selon elle, les Français n’ont pas été simplement vaincus en cinq jours par une Wehrmacht invincible ; le haut patronat les a sacrifiés à son plan de « réforme de l’État » copié sur les voisins fascistes et à son obsession d’accord avec le Reich. Cette affirmation incroyable paraît moins audacieuse à la lecture des archives, françaises et étrangères, relatives à une décennie d’actions des élites : militaires ; politiciens ; journalistes ; hommes d’affaires surtout, qui régnaient sur tous les autres, avec à leur tête la Banque de France et le Comité des Forges. 
                    L’autonomie des politiciens ou des journalistes relève ainsi du mythe, celle des militaires aussi. C’est bien la France des grands intérêts économiques et financiers qui dicta le choix de l’Allemagne comme partenaire privilégié dès les années 1920 et sabota l’alliance russe de revers qui avait évité la défaite en 1914. Aujourd’hui, l’accès aux archives éclaire les causes intérieures et extérieures de la Défaite et permet « l’instruction du procès de la vaste entreprise de trahison » que réclamait Marc Bloch. 

                    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 14 avril 2018 18:57

                      @phan
                      Bonsoir et merci pour votre commentaire et ce lien vers le très intéressant ouvrage d’A. Lacroix-Riz

                      Voici un article (original et traduction) dont je vous recommande la lecture et qui donne lui aussi matière à réflexion :

                      L’Europe d’une guerre à l’autre (XVI-2) – Qui a signé la condamnation à mort de la France en 1940 ?Who signed death sentence for France in 1940 ?

                      https://reseauinternational.net/leurope-dune-guerre-a-lautre-xvi-2-qui-a-signe-la-condamnation-a-mort-de-la-france-en-1940/

                      https://orientalreview.org/2015/05/30/episode-16-who-signed-the-death-sentence-for-france-in-1940-ii/

                      Bien à vous,
                      Renaud Bouchard


                    • phan 14 avril 2018 23:54

                      @Renaud Bouchard
                      Merci pour votre lien.

                      Winston Churchill a donné l’ordre d’abandonner la France à son sort en 1940, sans oublier que le 3 juillet 1940, Winston le Chimique ordonnait de couler ce qui restait de notre Marine, seule arme encore intacte. L’agression britannique sur Mers El-Kébir : 1927 marins français tués (3/07/1940)

                      Concernant le Novichok : Selon l’Institut suisse pour la protection des armes nucléaires, biologiques et chimiques (Schweizerisches Institut für ABC-Schutz), le poison prélevé à Salisbury par les enquêteurs de l’OIAC, dans l’« affaire Skripal », est du « BZ ».
                      Le « BZ » est un innervant de l’Otan, agissant dans les 30 à 60 minutes et pour une durée de 2 à 4 jours. L’URSS, puis la Russie, n’ont jamais travaillé sur ce type de substance.


                    • Dzan 15 avril 2018 11:16

                      @phan
                      Plutôt Hitler, que le Front Populaire, s’écriait le patronat Français.


                    • vesjem vesjem 16 avril 2018 10:02

                      @phan
                      Cette dinde se garde bien de citer les vrais fauteurs de guerre, ceux qui l’ont nourrie, ceux qui l’ont financée, ceux qui l’ont déclenchée ;
                      Elle ne le fait jamais car elle se tirerait une balle dans son propre pied


                    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 14 avril 2018 18:21


                      Aux Lecteurs que je remercie de leurs visites et commentaires auxquels je vais répondre, ce compte-rendu :

                      Russian Military briefing after the US strikes on Syria | April 14th 2018
                      https://www.youtube.com/watch?v=jkGh72577qc

                      • Kapimo Kapimo 14 avril 2018 23:25

                        @Renaud Bouchard Merci pour votre article et vos liens. Dans le briefing, les Russes disent que les tirs français (contrairement aux US/UK) « n’ont pas été documentés ». Avez-vous une idée de ce que cela veut dire ?


                      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 14 avril 2018 18:40

                        Aux Lecteurs,cette analyse de J. Sapir à laquelle je souscris personnellement.
                        cf. Source entière : https://www.les-crises.fr/russeurope-en-exil-syrie-frappes-a-dingues-par-jacques-sapir/

                        La politique française : hors-jeu ou inclusion ?

                        "Car, et il n’en faut pas douter, Bachar-el-Assad a gagné. Certains en seront soulagés, d’autres le regretteront, mais cette victoire est désormais incontestable. Il a gagné militairement cette guerre, mais il n’a pas encore gagné la paix. Et l’on peut douter qu’il soit en mesure de la faire, du moins tant qu’il restera dans la situation actuelle.

                        Si la France a un objectif, ce devrait être justement celui-là : se réinsérer dans le jeu politique du Moyen-Orient pour pouvoir peser sur la paix qui vient, et garantir que le jihadisme soit réellement vaincu mais aussi qu’une situation acceptable soit faite aux minorités, tant cultuelles que politiques. On comprend bien que cela constituera – s’il est possible de le mettre en place – la meilleure garantie pour que le jihadisme ne puisse revenir. Contribuer à une paix réelle, à une paix qui passe par des compromis, mais aussi par la reconnaissance des droits des kurdes, envers qui nous avons une vieille dette, telle devrait être l’objectif de la France, car cette objectif est le seul qui associe tant les principes démocratiques que les conditions de notre sécurité. Cet objectif, de plus, est le seul qui soit compatible avec le droit international. Or ce droit, tout imparfait et limité qu’il soit, reste le meilleure garantie de stabilité au niveau mondial.

                        Nous avons donc le choix entre une politique qui renforcera notre exclusion de la zone du Moyen-Orient, car nous n’avons pas les moyens de présence des Etats-Unis, et qui fragilisera notre sécurité, et une politique d’inclusion. Mais, cette dernière ne peut se mener que dans un dialogue avec la Russie et l’Iran. On peut d’ailleurs constater que l’attitude, bien plus prudente, de l’Allemagne, tend en réalité vers cela. Il convient donc de rouvrir un véritable dialogue politique tant avec la Russie qu’avec l’Iran, et pour cela commencer à se détacher du cadre de l’OTAN qui nous enferme et qui nous contraint. Il convient aussi d’apporter dans ce dialogue nos moyens et notre capacité économique pour la reconstruction de la Syrie et, au-delà, de l’Irak. Car, reconstruire un pays est une chose que nous savons faire et ce certainement mieux que les Etats-Unis.

                        Mais, choisir cette stratégie d’inclusion implique de fermer la porte aux options militaires irréfléchies et irresponsables. Il ne semble pas que notre Président, Emmanuel Macron l’ait compris."


                        • leypanou 14 avril 2018 20:09

                          @Renaud Bouchard
                          Je me permets de relayer l’autre article de Jacques Sapir, parlant des bombardements d’hier, intitulé « Stupidité et irresponsabilité » dont la source entière est ici et dont la conclusion est très « dure » mais cependant partagée par plusieurs observateurs politiques.


                        • malitourne malitourne 14 avril 2018 20:12

                          @leypanou
                          Lu sur le grand soir. Il faut se rassembler pour destituer le Macron. On a la une bon prétexte pour le dégommer


                        • leypanou 14 avril 2018 20:37

                          @malitourne
                          on n’a pas encore tout vu avec lui : vous allez voir quand la loi sur les fake news va être discutée.
                          On croyait avoir touché le fond avec F Hollande ; malheureusement non.
                          Privatisation tous azimuts, précarisation à son maximum.


                        • Kapimo Kapimo 14 avril 2018 23:26

                          @malitourne rendez-vous à Paris le 1er Mai.


                        • vesjem vesjem 16 avril 2018 10:20

                          @Renaud Bouchard
                          merci pour ton article
                          Mais, la france est la plus mal placée pour s’occuper de l’apaisement et la normalisation de la nation syrienne, tant l’influence désastreuse et illégitime dans toute cette partie du monde a été scandaleuse ;
                          Nos « boucher » successifs aux commandes, devraient rendre des comptes à la « communauté internationale authentique », pour être emprisonnés à vie ;
                          Nous sommes hélas responsables aux yeux du monde (en tant que peuple français) des génocides perpétrés par nos élites, et notre culpabilité et notre honte resteront gravées à tout jamais dans l’histoire 


                        • BA 14 avril 2018 19:29

                          Vendredi 13 avril, les médias pro-OTAN avaient donné cette information très importante :


                          « Les inspecteurs de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) doivent arriver samedi matin en Syrie pour débuter leur enquête sur les lieux de l’attaque présumée. L’OIAC devra établir s’il y a eu, ou non, utilisation d’armes chimiques, mais n’aura pas la possibilité d’enquêter sur l’origine de l’attaque. »


                          La question est donc :


                          Pourquoi les membres de l’OTAN ont-ils bombardé la Syrie avant d’avoir eu le résultat de l’enquête de l’OIAC ?


                          Si les membres de l’OTAN avaient été de bonne foi, ils auraient dû attendre le résultat de l’enquête de l’OIAC, et ensuite ils auraient dû prendre une décision de bombardement ou alors de non-bombardement.


                          Or les membres de l’OTAN se sont dépêchés de bombarder la Syrie avant même le début de l’enquête de l’OIAC.


                          Comme d’habitude, le Royaume-Uni, la France et les nations occidentales se sont comportés en caniches des Etats-Unis.


                          Theresa May et Emmanuel Macron sont les caniches des Etats-Unis.


                          https://media.paperblog.fr/i/484/4848858/coiffures-bizarres-dun-chien-photos-L-_HT_nN.jpeg


                          • Lugsama Lugsama 14 avril 2018 22:04

                            @BA

                            Punir un pays qui utilisent des armes chimiques fait de vous un caniche, forcément. Quelle logique.

                          • Onecinikiou 14 avril 2018 23:08

                            @Lugsama


                            On ne punit pas mon con lorsque l’on se soumet collégialement au droit international, parce que sinon c’est le droit du plus fort. Punir fait d’ailleurs partie du registre de la morale, pas de la diplomatie. 

                            Qui va « punir » les Etats-Unis d’avoir déclenché une guerre illégale et illégitime, justifiée toute honte bue à la face du monde sur des bobards grotesques, et qui a fait près d’un million de morts en une décennie en Irak !!! TOI ???

                          • Lugsama Lugsama 14 avril 2018 23:50

                            @Onecinikiou

                            Et qui va punir la Russie pour la Géorgie, l’Ukraine et la Crimée ? L’ONU n’a pas déclaré la guerre illégale, ça n’arrive jamais avec les membres permanents.

                          • Onecinikiou 15 avril 2018 00:13

                            @Lugsama


                            Elle était illégale de facto, puisque sans mandat de l’ONU.

                            Et elle l’était à double titre puisque tout le monde, même de peu d’instruction, savait que le principe de légitime défense ne pouvait s’appliquer envers l’Irak puisque l’Irak n’avait rigoureusement RIEN A VOIR avec les attentats du 11/09, a contrario des saoudiens puisque je rappelle que 15 des 19 kamikazes étaient de nationalité saoudienne, que Ben Laden était saoudien, et que cette opération n’aurait pu avoir lieu sans l’appui et le concours de l’argent des Saouds, et à tout le moins de leur idéologie !

                            Les Etats-Unis ont-ils attaqué le royaume saoudien ? Non ils leur vendent des armes à centaines de milliards !

                            Dans le cas de la Géorgie vous n’avez pas de bol mais le principe de légitime défense prévalait, puisque des soldats de maintien de la paix et des citoyens russes étaient très directement visés par l’offensive menée par les forces géorgiennes en Ossetie, le commencement du conflit étant donc de surcroit imputable à la partie géorgienne.

                            Pour ce qui est de l’Ukraine rappelez-moi : la guerre civile n’est-elle pas le produit d’un COUP d’ETAT fomenté par les officines de subversion néoconservatrices (CIA, McCain, BHL...) à l’encontre d’un régime parfaitement élus, qui s’est produit - ô fabuleux hasard - en plein jeux de Sotchi ?

                            Pour ce qui est de la Crimée vous m’en voyez désolé : on ne peut déplorer le referendum criméen en faveur d’un rattachement à la Russie, quand on a soutenu quelques années plus tôt l’indépendance du Kosovo !

                            Voyez, les néoconservateurs sont toujours premiers dans les sales coups, et vous voudriez que leurs dignes opposants les encaissent sans les rendre ? Vous vous moquer très certainement. 

                          • Lugsama Lugsama 15 avril 2018 00:23

                            @Onecinikiou

                            Vous êtes assez drôle, l’annexion de la Crimée, l’invasion de la Géorgie et de l’Ukraine ne sont pas plus légal que la guerre en Irak, ce n’est même pas contestable. Vous êtes juste un excité qui à décidé que la Russie serait les gentils et les USA les méchants et vous ragez parce que Poutine s’est fait humilier. Mignon.

                          • Cadoudal 15 avril 2018 00:45

                            @Lugsama
                            Cette fois, l’Observatoire des Droits de l’Homme syrien qui, depuis 2011, a donné toute sorte d’informations sur les exactions de l’horrible dictateur Bachar Al Assad contre son peuple à partir de son arrière boutique de Londres n’a pas relayé l’attaque au gaz de Douma ce 7 avril 2018. Ni le Croissant Rouge syrien ni la coordination de l’ONU en Syrie, présents tous deux dans la Ghouta orientale, n’ont été en mesure de confirmer l’existence de victimes d’une intoxication aux armes chimiques.
                            http://www.dedefensa.org/article/pour-quelques-dollars-de-plus

                            Poutine à beaucoup moins d’imagination que le BAO, on peut préférer les scénaristes de séries américaines, chacun son style...


                          • Dom66 Dom66 15 avril 2018 00:56

                            @Lugsama

                            Vous n’êtes pas fatigué de sortir des conneries...mon pôvre


                          • Onecinikiou 15 avril 2018 01:20

                            @Lugsama


                            Je n’ai jamais écrit qu’elles étaient légales, j’ai soutenu qu’elles venaient en REACTION à de premières irrégularités systématiques du côté de l’Empire atlanto-sioniste.

                            Je vois par ailleurs que vous passez par pertes et profits les éléments de fait que j’ai dûment rapportés, et qui sont malheureusement pour votre verbiage, incontournables. 

                          • samy Levrai samy Levrai 15 avril 2018 11:46

                            @Lugsama
                            Pourquoi tu ne reviendrais pas après avoir vérifié les informations ? On vient de te donner des informations vérifiées et vérifiables...

                            Tu nous arrives avec des croyances pour ceux qui ne prennent pas le temps de réfléchir...

                            Tu ne sais pas que les casques bleus russes ont été attaqués par la Géorgie ?
                            Tu ne sais pas qu’il y a eu un coup d’Etat en Ukraine qui a chassé le président élu et le parlement de façon violente ? 
                            Tu ne sais pas que la population de Crimée a voté à plus de 90% le rattachement de la Crimée à la Russie ? 

                            Tu ne sais pas que l’Irak, la Libye, la Syrie, le Yémen, l’Afghanistan, la somalie, le Congo, la yougoslavie, etc... sont des guerres illégales ?

                            Que connais tu de la légalité internationale ? prends tu toujours tes infos sur TF1 ? 

                          • vesjem vesjem 16 avril 2018 10:23

                            @Lugsama
                            petit chien de garde propagandiste, payé pour ce sale boulot, vas jouer dans ta cours


                          • Lugsama Lugsama 17 avril 2018 00:36

                            @vesjem

                            Ah ou je suis payé c’est vrai, OTAN pour moi. De toutes façon a part les insultes et les complots débiles vous n’aurez pas grand choses d’autres pour contredire l’évidence, la dessus je ne me fait pas trop d’illusions. Ah si je viens de lire « c’est en reaction au mechants americains », c’est dire le niveau de reflexion.

                          • Jean Roque Jean Roque 14 avril 2018 19:50

                             
                            La civilisation devenue celle des guignols,
                             
                            les chiures finales glands remplacées de l’Occident se branlent au droitdelhommisme gogochon, en se rappelant leurs heures de gloire passées...
                             
                             

                            «  IL FAUT BOMBARDER MARS, J’AI VU LE FILM DE L’ATTAQUE ! »  smiley
                             
                            GOCHO LE CRÉTIN


                            • Wildbill 14 avril 2018 20:12

                              « les Affaires étrangères sont à peu près aussi utiles qu’une branlette »
                              Ah pardon ! Une branlette est bien plus utile !
                              Au moins elle fait du bien à quelqu’un...Moi.


                              • gueule de bois 14 avril 2018 20:39

                                Un journaliste a demandé aujourd’hui à J. Mattis :
                                « Vous bombardez des sites répertoriés comme lieux de fabrication et de stockage d’armes chimiques. N’y-a-t-il aucun danger pour les populations avoisinantes ? »
                                Réponse du ministre : « Absolument pas ! »
                                à méditer.


                                • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 14 avril 2018 21:08

                                  @gueule de bois

                                  Oui, j’avais remarqué l’incohérence mais comme pour l’affaire Skipral, les journalistes ne se montrent pas fins limiers ce qui ouvre la porte à toutes les manipulations médiatiques de la part du pouvoir.

                                  De plus, le fait de bombarder donc de faire des victimes sous prétexte de prendre la défense de victimes d’un tyran m’a toujours semblé absurde mais je ne suis pas au pouvoir donc je n’y comprends sûrement rien.


                                • Byblos 15 avril 2018 04:44

                                  @Parlez moi d’amour
                                  C’est qu’il n’y a plus de journalistes. Rien que des « communicants ».


                                • vesjem vesjem 16 avril 2018 10:30

                                  @Byblos
                                  tu sais bien, selon A.S : « un journaliste (actuel), c’est une pute ou un chômeur »
                                  Bien que ce ne soit pas glorieux pour une péripatéticienne d’être comparée à un journaliste ; qu’elles m’excusent pour cette comparaison


                                • Rinbeau Rinbeau 14 avril 2018 21:18
                                  comme j’ai honte d’être français !
                                  ne m’enrôlez surtout pas dans une guerre pour des industriels !
                                  car mes premières cibles seront les officiers français !
                                  Que ces gens là sachent qu’ils auront des ennemis dans leur propre camp !
                                  Macron est un traitre à la patrie et il doit être jugé pour cela !

                                  • Massada Massada 14 avril 2018 21:42

                                    L’Amérique est revenue après un sommeil de dix ans. 

                                    Un Strike Américain contre des objectifs militaires et chimiques en Syrie.
                                     
                                    Il faut rétablir maintenant un équilibre violé par Assad et ses partenaires Iraniens et russes. 
                                    Les inconnues sont nombreuses, les risques immenses, les solutions impossibles (Assad ou les assassins islamistes ? ), mais le pacifisme obamiano et merkeliano est le signe de catastrophes humaines et de risques stratégiques. 
                                     
                                    Le véritable malheur moral est le refus allemand et italien de participer à la campagne militaire. L’Allemagne se confirme le ventre mou de l’Europe.


                                    • njama njama 14 avril 2018 22:19

                                      @Massada
                                      Il faut rétablir maintenant un équilibre violé par Assad et ses partenaires Iraniens et russes.

                                      quel équilibre violé  ?
                                      sauf erreur la Syrie n’agressait personne


                                    • Kapimo Kapimo 14 avril 2018 23:36

                                      @Massada Quelle guignolade. Vos propos montrent qu’ils s’agit bien d’une coalition menée par votre simili pays. L’équilibre, cela fait 70 ans qu’il est violé dans la région par vous, et les US. Ne revez pas, la France ne vous suivra pas dans cette aventure du grand Israel, malgré le controle total des médias par la clique du CRIF. Si Macron poursuivait dans son entreprise criminelle illégale, il finirait très mal. Quant aux Allemands et Italiens, ils ont déjà donné plein pot dans le fascisme, et ne sont pas près de recommencer vu ce que cela leur a rapporté.


                                    • Lugsama Lugsama 15 avril 2018 00:27

                                      @Massada

                                      L’Allemagne soutiens l’intervention militaire, tout comme le Canada qui ne s’est pas engagé non plus. Militairement ces pays non pas les même moyens.

                                    • vesjem vesjem 16 avril 2018 10:34

                                      @Massada

                                      « Le véritable malheur moral est....bla...bla... »
                                      le véritable malheur pour les gens sensés, c’est de lire tes propagandes imbéciles


                                    • Claude Simon Claude Simon 14 avril 2018 22:00

                                      Pendant que les tebés de l’Elysée, de Washington, ou du Downing Street jouent avec leurs teletubies à justifier l’agression du droit international, jetez les dés, ils étaient cassés.


                                      • Massada Massada 14 avril 2018 22:11

                                        a l’instant :

                                        Très forte explosion dans l’une des plus grandes bases de l’Iran dans le sud d’Alep en Syrie.
                                        origine inconnue

                                        • Massada Massada 14 avril 2018 22:33

                                          @Massada
                                           

                                          possible frappe israélienne d’après Al-Arabia mais aucun responsable israéliens ne confirment.

                                        • Claude Simon Claude Simon 14 avril 2018 22:45

                                          @Massada


                                          Mon pote m’a dit : frapper la guerre par la guerre, ou éviter Jésus-Christ qui disait : celui qui vit par l’épée par l’épée, et vivre comme israélien en détruisant les armes par les armes, c’est respectable.

                                          Et c’est bel et bien la politique israélienne, il me semble.

                                        • Claude Simon Claude Simon 14 avril 2018 22:49

                                          Sauf qu’à un moment, se pose la question : à quoi servent les armes ?


                                          A défendre un foyer qui se sent faible ou potentiellement agressé, au progrès, à la connaissance, sinon ça n’en vaut pas la peine.

                                        • Claude Simon Claude Simon 14 avril 2018 23:00

                                          Si, disséminer des minéraux, voilà à quoi sert la guerre d’après un ami des plantes et ennemi des armes et de la guerre.


                                        • Claude Simon Claude Simon 14 avril 2018 23:59

                                          Mais bon, ce n’est pas une méthode, comme disait Jacques C.


                                        • Yohan Yohan 14 avril 2018 23:28

                                          Le false flag commence à se dessiner. Encore une fois, la France s’est fait berner.


                                          • Kapimo Kapimo 14 avril 2018 23:38

                                            @Yohan Vous etes bien indulgent avec le gouvernement français. Macron sait depuis le début qu’ils s’agit d’un false flag, nos services travaillent main dans la main avec le MI6 et les islamistes.


                                          • Lugsama Lugsama 14 avril 2018 23:52

                                            @Yohan

                                            « False flag » selon RT, très crédible. La France ne s’est pas basé sur les renseignements américains, il est peu probable que les services secrets français bernent leur Etat.

                                          • Byblos 15 avril 2018 04:39

                                            @Yohan
                                            La France, peut-être. Mais ni son président ni son gouvernement.


                                          • vesjem vesjem 16 avril 2018 10:57

                                            @Michel Maugis
                                            N’aie pas honte !
                                            Des salopards ont petit à petit installé en france, un système électoral et une couverture médiatique digne de la plus pernicieuse dictature (du type « 1984 », ou « le meilleur des mondes ») ;
                                            Résultat : 80% des citoyens en tous temps trahis et couillonnés, sur la crédulité desquels surfent une élite corrompue grassement rémunérée, et endoctrinée par l’« empire »
                                            J’ignore si une « divinité » existe mais je vois souvent à l’oeuvre, dans l’évolution inexorable des pensées, des pouvoirs et des technologies, la rébellion se servir des armes de l’adversaire pour sa propre défense ; en l’occurrence internet


                                          • Claude Simon Claude Simon 15 avril 2018 00:43

                                            L’idée d’imondes démoncraties affidées aux hydrocarbures ne peut pas continuellement séduire les esprits faibles.


                                            Bref, l’occidentalisme s’est juste mis au sévice d’une ploutocratie, que le réalisme ne peut concevoir.

                                            Il y a plein d’autres sources d’énergies : l’hydrogène, le son, le surnuméraire, etc


                                            • vesjem vesjem 16 avril 2018 11:05

                                              @Claude Simon
                                              je crois que ce qui se joue actuellement sur notre planète quant aux puissances en présence, dépasse de loin une guéguerre d’hydrocarbures ;
                                              1) la puissance pour l’hégémonie du dollar et sa « fabrication virtuelle » par une oligarchie financière américaine ;
                                              2) la puissance racialo-religieuse qu’on n’a pas besoin de nommer


                                            • Dom66 Dom66 15 avril 2018 00:51

                                              Bonjour (vu l’heure) Monsieur R. Bouchard,

                                              Merci pour votre article, que j’aimerais écrire aussi bien que vous, mais de ce coté là je ne suis pas doué..

                                              J ‘ai honte pour mon pays la France, après Chirac qui il faut reconnaître a eu des « n » ouilles de dire non pour l’Irak, nous avons eu deux imbéciles comme présidents et maintenant un freluquet qui pense être à la tête d’une grande puissance

                                              Si je n’était pas à l’automne de ma vie je me casserais dans un autre pays.

                                              Merci


                                              • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 15 avril 2018 20:45

                                                @Dom66

                                                J’ai toujours pensé que si Chirac n’était pas allé en Irak c’est parce qu’il n’en avait pas les moyens, déjà lors de la guerre de papa Bush, notre matériel minable était la risée des américains. Il est probablement bien burné mais question saloperies et intérêt bien compris, il n’était pas en reste !


                                              • Dom66 Dom66 16 avril 2018 12:11

                                                @Parlez moi d’amour

                                                C’est exact et en plus discours de gauche, politique de droite


                                              • Byblos 15 avril 2018 04:35

                                                L’auteur rapporte ainsi les propos du ministre US de la défense : « Il est temps pour toutes les nations civilisées de s’unir... ».


                                                Je me suis aussitôt senti comme Diogène, une lampe à la main, et parcourant l’Occident à la recherche d’une « nation civilisée ». Et j’ai entendu l’écho me dire : mais ne vois-tu pas, toi qui cherches encore, que l’Occident a sombré dans la décadence, voire la déchéance ?

                                                Je me suis alors tourné vers l’Orient. Et j’ai éteint ma lampe. Car j’ai vu le soleil se lever.

                                                • Massada Massada 15 avril 2018 07:52
                                                  Des médias arabes ainsi que la chaîne Sky News en langue arabe révèlent samedi soir que des avion non-identifiés ont visé la base de Jabel Azzan tenue par des milices iraniennes au sud de la ville d’Alep.
                                                   
                                                  Plusieurs fortes explosions auraient été entendues. Il y aurait eu des morts et des blessés dont des officiers iraniens.



                                                    • steklo steklo 15 avril 2018 09:09

                                                      Une information trouvée sur Sputnik très différente des médias menteurs français : ils sont tombés à pieds joint dans le piège de Poutine, un échec et mat splendide…….

                                                      En d’autres termes, Pékin reconnaît aux États-Unis d’Amérique, le Royaume de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord ainsi qu’à la République française le statut de belligérants directs dans la guerre en Syrie.

                                                      Ceci est une évolution assez importante car la propagande officielle atlantiste et arabe inféodée martèlent à tue-tête que la guerre en Syrie est une guerre civile.

                                                      Concernant l’opération ou plutôt le fiasco d’hier, des analystes militaires chinois ne cachaient plus leur stupéfaction de constater àquel point les missiles de croisières Tomahawk et MBDA Storm Shadow ainsi que les derniers missiles Air-Sol sont devenus inefficaces en soulignant que la suppression avancée des défenses aériennes syriennes, préalable au succès de toute attaque aérienne digne de ce nom, avait tourné au fiasco.

                                                      Cette situation a suscité beaucoup de commentaires sur le réseau militaire chinois où un intervenant a souligné non sans ironie que la Chine pouvait dormir bien tranquille à la lumière des piètres prestations militaires occidentales en Syrie.

                                                      ils sont tombés à pieds joints dans le piège Russe….cela a permis d’apprécier le potentiel des 4 voyoux…..usa, france, rosbeef, irlande car a permis d’apprecier leur materiel, qui est nul dans la mesure ou il y eu 71% d’intercéption avec du matos russe ancien, en extrapolant avec le mteriel russe moderne, on aurait je pense facilement 100% d’interception…les Chinois, Pakistanais, Indien,Iraniens doivent se frotter les doigts de la décadence occidentale


                                                      • Lugsama Lugsama 17 avril 2018 00:43

                                                        @steklo

                                                        Poutine s’est laisser humilier tout seul par u allié qu’il trqine comme un boulet, quel coup de maitre !

                                                        Les chinois savent bien que ces 71% sont de la propagande, ils sont pas bête.

                                                      • Massada Massada 15 avril 2018 09:28

                                                        La propagande russe bat son plein pour masquer une réalité bien humiliante. 

                                                         
                                                        Les photos satellites montrent que les installations d’armes chimiques syriennes ont été sérieusement touchées
                                                        3 sites syriens ont été touchés par 105 missiles américains, britanniques et français samedi matin ; Trois bâtiments dans un centre de recherche et de développement à l’extérieur de Damas ont été détruits, de même qu’un site de stockage d’armes chimiques et un bunker souterrain.
                                                         
                                                        Le directeur des Etats-Majors conjoints a désavoué les informations syriennes et russes selon lesquelles les missiles de croisière avaient été interceptés avant d’atteindre leur cible, affirmant que “aucun des avions ou des missiles n’avait été touché”. Donc un score de zéro pointé pour la fine fleur de la défense anti-aérienne russe, qui vend ses produits aux quatre coins du monde.
                                                         
                                                        Les forces antiaériennes syriennes ont, dit-il, tiré environ 40 missiles, mais surtout après que les cibles aient été touchées. Ce qui ne servait strictement à rien. 
                                                         
                                                        Dur réalité pour les anti-français du forum smiley




                                                        • Francis JL 15 avril 2018 09:48

                                                          @Massada
                                                           
                                                          ’’La propagande russe bat son plein pour masquer une réalité bien humiliante. ’’
                                                           
                                                           Quelle réalité humiliante ? Se prendre en représailles des bombes russes sur la gueule à Paris, ce serait glorieux pour qui ? Pour Israël ?
                                                           
                                                           Pfff !


                                                        • phan 15 avril 2018 11:08

                                                          @Massada
                                                          A travers les écrits du poulet à la Massala, on a la preuve éclatante d’apologie du terrorisme occidentale : La triplette de barbares arrogants avec des missiles stupides !

                                                          Faites donc une prière à la synagogue pour implorer le pardon pour tous les assassinats de résistants palestiniens désarmés !

                                                        • Cyrus Cyrus 15 avril 2018 13:56

                                                          @Massada

                                                          Dur réalité pour les anti-français du forum

                                                          C’ est au peuple français , de décider.
                                                          si les bi-nationaux israélien font le grand ecart , 
                                                          un bon coup de pied au cul leur fera grand bien .

                                                          Les anti-france , sont ceux qui nous utilisent comme « bourreaux » avec l’ argent de nos retraité , pour le compte d’ un état voyou a peine plus grande que la banlieue parisienne .... Et ce sans aucun mandat de l’ onu , ce qui fait de notre président également un « voyou ».





                                                        • vesjem vesjem 16 avril 2018 11:14

                                                          @Massada
                                                          tu dois avoir créé une dizaine de comptes sur A.V pour te plusser de la sorte ;
                                                          toujours dans la triche , alors, mon petit adassaM !



                                                          • Dom66 Dom66 15 avril 2018 11:21

                                                            @Larez
                                                            J’ai signé merci pour le lien smiley


                                                          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 15 avril 2018 11:57


                                                            Aux Lecteurs que je remercie de leurs commentaires et observations.

                                                            En attendant de plus amples développements et mes prochaines réponses à chacun, veuillez prendre connaissance de cette vidéo assez remarquable qui montre que même aux USA le montage du « False Flag » chimique syrien est totalement éventé :

                                                            A écouter très attentivement :

                                                            https://www.youtube.com/watch?v=DbQB1EQ32CE


                                                            • Piere CHALORY Piere CHALORY 15 avril 2018 12:39

                                                              @Renaud Bouchard


                                                              Bonjour Renaud,

                                                              J’ai été voir la vidéo qui est intéressante, tout le problème étant l’impact réel du Web, pour l’instant encore, par rapport à la machine de guerre de la propagande étatique. Quand on pense qu’un macron a pu être élu juste par un matraquage publicitaire, en plus de fraudes vraisemblables et d’arrangements contre-nature entre soi-disant ennemis politiques, on reste coi.

                                                              Voici un lien qui conforte encore l’évidence de la crétinerie co-substantielle à l’action de disgrâce que fut ce ridicule bombardement contre la Syrie ;


                                                            • Dom66 Dom66 15 avril 2018 12:43

                                                              @Renaud Bouchard

                                                              Fabuleux...rien de plus, merci pour le partage...Show impossible en France !


                                                            • BA 15 avril 2018 12:30

                                                              Une information très importante :


                                                              Les enquêteurs de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) devraient arriver dimanche dans l’ex-ville rebelle de Douma, près de Damas, pour enquêter sur l’attaque chimique présumée qui a déclenché des frappes occidentales contre le régime, selon un responsable syrien.


                                                              La question est donc :


                                                              Pourquoi les membres de l’OTAN ont-ils bombardé la Syrie avant d’avoir eu le résultat de l’enquête de l’OIAC ?


                                                              Si les membres de l’OTAN avaient été de bonne foi, ils auraient dû attendre le résultat de l’enquête de l’OIAC, et ensuite ils auraient dû prendre une décision de bombardement ou alors de non-bombardement.


                                                              Or les membres de l’OTAN se sont dépêchés de bombarder la Syrie avant même le début de l’enquête de l’OIAC.


                                                              Comme d’habitude, le Royaume-Uni, la France et les nations occidentales se sont comportés en caniches des Etats-Unis.


                                                              Theresa May et Emmanuel Macron sont les caniches des Etats-Unis.


                                                              https://media.paperblog.fr/i/484/4848858/coiffures-bizarres-dun-chien-photos-L-_HT_nN.jpeg


                                                              • JC_Lavau JC_Lavau 15 avril 2018 13:08

                                                                La bonne nouvelle, c’est que Mohammed Alloush est furieux de cette « farce » :


                                                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 15 avril 2018 17:01
                                                                  «  »J’invite les lecteurs à écouter très attentivement les analyses particulièrement intéressantes de l’historien et démographe Emmanuel Todd à propos du conflit syrien.«  »


                                                                  Je les lecteurs à bien comprendre la « leçon ».

                                                                  « LE TERRORISME FRANCO-OCCIDENTAL » : La leçon est finie !
                                                                  https://www.facebook.com/notes/mohammed-madjour/le-terrorisme-franco-occidental-la-le%C3%A7on-est-finie-/2438389399519792/

                                                                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 15 avril 2018 17:02

                                                                    @Mohammed MADJOUR

                                                                    « »J’invite les lecteurs à écouter très attentivement les analyses particulièrement intéressantes de l’historien et démographe Emmanuel Todd à propos du conflit syrien.« »


                                                                    J’invite les lecteurs à bien comprendre la « leçon ».

                                                                    « LE TERRORISME FRANCO-OCCIDENTAL » : La leçon est finie !
                                                                    https://www.facebook.com/notes/mohammed-madjour/le-terrorisme-franco-occidental-la-le%C3%A7on-est-finie-/2438389399519792/


                                                                  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 15 avril 2018 18:34


                                                                    Aux Lecteurs :

                                                                    Radio Paris ment effrontément avec une série de bulletins d’informations honteux auxquels il n’est pas possible de donner le moindre crédit. Les speakers n’y croient même pas, même avec la plus vile courtisanerie.

                                                                    Il n’est qu’à écouter les pseudo journaux d’informations lus par des gens qui essayent de croire à ce qu’ils racontent.

                                                                    Pitoyable propagande d’un mirliflore qui vient de lancer la France dans un désastre diplomatique.

                                                                    C-après, la conclusion d’un très bon billet de Bruno Guigues :

                                                                    "Bien entendu, les fauteurs de guerre occidentaux ont fait tourner les rotatives d’une propagande mensongère pour tenter de justifier leur entreprise destructrice. Mais la supercherie a fait long feu. Il s’agissait, dit-on, de punir le régime syrien pour l’emploi de l’arme chimique contre les civils de la Ghouta. Mais où sont les preuves détenues par les trois agresseurs ? On nous répond qu’elles sont accablantes, mais qu’il est impossible de les communiquer, car elles sont « classifiées ». Un enfant de quatre ans comprendrait le stratagème. S’il y a des « preuves », au demeurant, on pourrait les trouver sur place, et c’est pourquoi l’Organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques a accepté l’invitation du gouvernement syrien. Mais le jour même de l’arrivée de ces experts, le trio occidental a bombardé Damas. Inutile de faire un dessin : quand on accuse sans preuves un coupable désigné d’avance, on n’a pas besoin d’enquête. 

                                                                    En réalité, la politique belliciste d’un Occident en mal d’hégémonie pourrit tout ce qu’elle touche. Elle brandit les droits de l’homme, mais c’est pour soutenir les terroristes. Elle chante les louanges du droit international, mais c’est pour mieux l’anéantir. Elle parle de démocratie, mais elle la viole à domicile tout en déniant aux autres nations le droit à l’autodétermination. Quand Macron annonce qu’il va « punir » le président syrien lors d’une conférence conjointe avec le prince héritier d’Arabie saoudite, il se moque du peuple français. La triplette belliciste USA/France/Grande-Bretagne est comme la grenouille qui veut être plus grosse que le bœuf. Elle s’imagine qu’elle est le centre du monde alors qu’elle en est l’appendice. Elle est seulement le club de l’oligarchie occidentale, mais elle se prend pour la « communauté internationale ». Et lorsque le monde assiste médusé à une fanfaronnade où le criminel le dispute au grotesque, elle s’imagine qu’elle a remporté une victoire. Cette salve de missiles sur la Syrie ne changera rien au cours des événements. La Ghouta est libérée, et les autres provinces le seront bientôt. La guerre à distance menée par les ennemis de la Syrie est perdue d’avance. "

                                                                    Bruno Guigue

                                                                    La source originale de cet article est Mondialisation.ca
                                                                    Copyright © Bruno Guigue, Mondialisation.ca, 2018

                                                                    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 15 avril 2018 18:41


                                                                      Article précité de Bruno Guigue :

                                                                      Tir aux pigeons dans le ciel de Damas

                                                                      C’est fait. Le gang Washington-Paris-Londres vient de bombarder la Syrie. Abdiquant toute pudeur, l’habituel trio expert en coups tordus a expédié ses engins de mort sur un Etat-membre des Nations Unies. A grand renfort de missiles, un Occident déclinant a joué les durs à distance, se gardant bien d’affronter sur le terrain un adversaire qui lui mettrait une bonne fessée. En attaquant l’appareil militaire syrien, cette coalition étriquée conduite par des pantins vaniteux a cru que sa quincaillerie de luxe lui permettrait de s’imposer. Mais c’était oublier que la donne stratégique change à toute vitesse. En matière militaire, il y a loin de la coupe aux lèvres, surtout lorsque l’objectif à atteindre est fantasmatique. Expérimentée sous la présidence de Bill Clinton, la technique des frappes chirurgicales vient de connaître un nouvel avatar, dont il n’est pas sûr qu’il soit le plus réussi. 

                                                                      N’en déplaise à des dirigeants auto-satisfaits, cette opération-éclair a brillé par sa nullité, et sa fourberie politique n’a eu d’égale que son inanité militaire. En réalité, le bilan est proche de zéro. Aucun résultat opérationnel, aucun impact psychologique, aucun intérêt politique. Ce fut tout juste une pluie de pétards mouillés sur Damas, un exercice d’entraînement grandeur nature pour la défense anti-aérienne syrienne, un tir au pigeon où le missile occidental, ce joujou prétentieux, a fini par jouer le rôle du pigeon. Les « beaux missiles » de Trump ont fini en morceaux, pitoyables tas de ferraille destinés au futur musée de l’impérialisme à Damas. Ce résultat est d’autant plus significatif que la DCA syrienne a combattu seule l’agresseur étranger, sans l’aide de ses alliés, même si l’appui technique russe a sans doute joué un rôle décisif.

                                                                      Même désastre sur le plan de la guerre psychologique. On ne s’imaginait quand même pas, à Washington, Londres et Paris, que le peuple syrien serait tétanisé par cette lâche agression. Elle a plutôt produit l’effet inverse, car la couardise de l’adversaire, en général, consolide le moral des troupes. Les premières images en provenance de Damas furent celles d’une population souriante, brandissant fièrement le drapeau national et le portrait du président Bachar Al-Assad. Les trois pieds nickelés de la géopolitique n’impressionnent pas les Syriens. En détruisant les trois quarts des missiles ennemis, la défense anti-aérienne syrienne a résumé à sa façon la réponse de ce peuple courageux à l’agresseur néo-colonial. La DCA de l’armée arabe syrienne est comme la métaphore d’un peuple qui résiste victorieusement, depuis 2011, à une tentative de destruction multiforme.  

                                                                      Bien entendu, les fauteurs de guerre occidentaux ont fait tourner les rotatives d’une propagande mensongère pour tenter de justifier leur entreprise destructrice. Mais la supercherie a fait long feu. Il s’agissait, dit-on, de punir le régime syrien pour l’emploi de l’arme chimique contre les civils de la Ghouta. Mais où sont les preuves détenues par les trois agresseurs ? On nous répond qu’elles sont accablantes, mais qu’il est impossible de les communiquer, car elles sont « classifiées ». Un enfant de quatre ans comprendrait le stratagème. S’il y a des « preuves », au demeurant, on pourrait les trouver sur place, et c’est pourquoi l’Organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques a accepté l’invitation du gouvernement syrien. Mais le jour même de l’arrivée de ces experts, le trio occidental a bombardé Damas. Inutile de faire un dessin : quand on accuse sans preuves un coupable désigné d’avance, on n’a pas besoin d’enquête. 

                                                                      En réalité, la politique belliciste d’un Occident en mal d’hégémonie pourrit tout ce qu’elle touche. Elle brandit les droits de l’homme, mais c’est pour soutenir les terroristes. Elle chante les louanges du droit international, mais c’est pour mieux l’anéantir. Elle parle de démocratie, mais elle la viole à domicile tout en déniant aux autres nations le droit à l’autodétermination. Quand Macron annonce qu’il va « punir » le président syrien lors d’une conférence conjointe avec le prince héritier d’Arabie saoudite, il se moque du peuple français. La triplette belliciste USA/France/Grande-Bretagne est comme la grenouille qui veut être plus grosse que le bœuf. Elle s’imagine qu’elle est le centre du monde alors qu’elle en est l’appendice. Elle est seulement le club de l’oligarchie occidentale, mais elle se prend pour la « communauté internationale ». Et lorsque le monde assiste médusé à une fanfaronnade où le criminel le dispute au grotesque, elle s’imagine qu’elle a remporté une victoire. Cette salve de missiles sur la Syrie ne changera rien au cours des événements. La Ghouta est libérée, et les autres provinces le seront bientôt. La guerre à distance menée par les ennemis de la Syrie est perdue d’avance. 

                                                                      Bruno Guigue

                                                                      La source originale de cet article est Mondialisation.ca

                                                                      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 15 avril 2018 19:37


                                                                        Face aux récents développements de la situation sur le terrain en Syrie et à l’emballement de déclarations intempestives et irréfléchies pour certaines, on ne peut que s’indigner de l’égarement et de la perte de réalisme et de responsabilité manifestés par des dirigeants politiques, à la tête de grands pays, guidés par des intérêts tout autres que ceux liés à la nécessaire réduction des tensions dans le monde. Ce faisant, par leur manque de lucidité, leur incapacité à retenir les leçons pourtant récentes de l’histoire, leur absence de vision globale, voire leur refus d’analyser les conséquences probables de leurs décisions, ils jouent les apprentis-sorciers en favorisant l’émergence d’un conflit beaucoup plus large et en mettant en danger la vie de leurs propres citoyens, en l’occurrence les citoyens européens les plus exposés aujourd’hui.

                                                                        Le président de la République serait donc bien inspiré d’éviter de répéter l’erreur de son prédécesseur qui, en 2013, plus téméraire que ses homologues américain et britannique, pensait tirer de nombreux bénéfices en frappant la Syrie. Chacun se souvient de l’épilogue : la France, isolée, était contrainte de renoncer après les défections du Royaume-Uni et des Etats-Unis dues à l’opposition manifestée par leurs parlements respectifs. Rien n’indique d’ailleurs, à ce stade, que le même scénario n’est pas en voie de se répéter. Cette fois, le renoncement aux frappes serait cependant plus contre-productif et désastreux en termes de crédibilité non seulement nationale mais internationale pour le président français qui se rêvait en « leader » de l’Europe. Il en sortirait affaibli et la France perdrait en influence. Mais plus les frappes annoncées et censées être effectives quarante-huit heures après l’incident sont retardées, plus s’installe l’hésitation qui alimente le doute non seulement sur la volonté de les exécuter mais sur leur légitimité.

                                                                        Cela dit, quelques points doivent être rappelés à tous ces va-t-en guerre, dirigeants politiques, mais également tous ceux de la société civile partisans de l’ingérence et de l’intervention militaire pour des raisons présentées comme humanitaires.

                                                                        1. L’invasion de l’Irak en 2003 par les Etats-Unis, décidée unilatéralement, en violation du droit international, sans mandat de l’ONU, en ayant menti à la communauté internationale sur l’existence d’armements de destruction massive, a complètement déstabilisé le pays, créé le chaos et favorisé l’expansion du terrorisme islamique et est à l’origine de la création de l’Etat islamique.
                                                                        2. L’action de la France en Libye en 2011 a eu les mêmes conséquences, à savoir la déstabilisation complète du pays. Cette déstabilisation est à l’origine de l’expansion du terrorisme islamique et surtout, après la création de l’Etat islamique en juin 2014, de l’attaque sans précédent subie par les peuples européens avec l’invasion migratoire déclenchée à l’été 2015.
                                                                        3. La décision de déstabiliser la Syrie est l’une des conséquences de ce qu’on a appelé le « printemps arabe ». Celui-ci est né en décembre 2010 en Tunisie, s’est propagé dans l’ensemble des pays arabo-musulmans et a conduit à l’arrivée au pouvoir des islamistes avec des résultats différents d’un pays à l’autre. A ce moment-là, la Syrie représentait le seul pays majoritairement musulman vraiment laïque dans la région. C’était insupportable pour certains. Dès le début de l’année 2011, des émissaires de l’Arabie saoudite et de la Turquie exigeaient du président syrien des changements dans sa gouvernance et dans ses orientations politiques pour favoriser les islamistes. Et c’est son refus qui est à l’origine de la déstabilisation de son pays organisée par ces soutiens des islamistes.
                                                                        4. Dans le chaos organisé en Syrie, la France a armé des islamistes dans le but de faire tomber le régime syrien. Souvenons-nous : « Al-Nosra fait du bon boulot » (Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères). Au sein de la coalition conduite par les Etats-Unis, la France, suivant aveuglément ces derniers, a appliqué par ses bombardements aériens une stratégie visant à maintenir un conflit de bas niveau pour donner l’impression que la coalition combattait l’Etat islamique, mais en réalité pour affaiblir le président syrien et le faire tomber. C’était l’obsession des présidents français et américain. Ils ont échoué évitant ainsi qu’après la mainmise des islamistes sur la Syrie, ces derniers s’attaquent à la Jordanie et au Liban ce qui aurait entraîné massacres et exode de millions supplémentaires de réfugiés. Depuis l’intervention russe, la situation s’est inversée à l’avantage du président syrien dont les forces armées reprennent progressivement le contrôle du pays.

                                                                        Les forces syriennes n’ayant eu, objectivement, aucun intérêt à utiliser des armes chimiques, le 7 avril, dans le secteur de la Ghouta libéré à 95 %, on peut raisonnablement accepter l’hypothèse d’une manipulation et, au moins, tout faire pour obtenir la vérité.

                                                                        C’est pourquoi le président de la République devrait être moins péremptoire dans ses affirmations marquées par le sceau de la certitude et plus prudent dans sa détermination affichée de vouloir punir le président syrien. Car son affirmation selon laquelle il détiendrait la preuve d’utilisation de gaz par les forces syriennes pourrait être qualifiée de mensonge, qui, s’il se vérifie, porterait atteinte à la fonction qu’il incarne et à sa crédibilité personnelle. Il est légitime de se poser la question dans la mesure où même les États-Unis, malgré les déclarations de leur président, semblent désormais moins pressés pour lancer des frappes de représailles. Le secrétaire d’État à la Défense vient, en effet, de mettre en garde contre une frappe sur la Syrie et a demandé la recherche de « plus de preuves de l’attaque chimique présumée du 7 avril ». Il avait d’ailleurs reconnu, quelques jours plus tôt, n’avoir aucune preuve et s’appuyer sur les seuls témoignages des médias et réseaux sociaux qui rapportaient que « le chlore aurait été utilisé ». Enfin, il met en garde contre l’escalade qui pourrait conduire vers un « conflit plus large entre la Russie, l’Iran et l’Occident ».

                                                                        Il y a donc un risque sérieux de provoquer l’irréparable car des frappes sur des objectifs ou des cibles des forces armées syriennes au sein desquels opèrent des Russes ou des Iraniens ne resteront pas sans réponse de la part de la Russie et de l’Iran. Il faut bien comprendre que dans le rapport de force engagé dans une crise, la gesticulation est un des outils utilisés par la diplomatie et est envisageable lorsque la force militaire qui la seconde est dissuasive. C’est le cas pour les États-Unis. Mais cette gesticulation, lorsqu’elle repose sur des déclarations comme celles diffusées par les tweets du président américain est dangereuse à double titre : elle perd de son crédit (on ne s’adresse pas à la Russie comme à la Corée de Nord), mais d’un autre côté, elle engage son auteur. On ne peut pas envisager – ce serait inacceptable – que la seule raison d’une frappe sur la Syrie repose sur le refus de perdre la face après des déclarations complètement stupides.

                                                                        Il est donc urgent que le président de la République qui s’est piégé en s’alignant hâtivement sur les États-Unis, choisissant ainsi le camp de la guerre, revienne à la raison et décide de renoncer à ces frappes, qui, en raison du manque évident de preuves sur l’emploi d’armes chimiques, ne sont pas justifiées. Il serait, en outre, souhaitable qu’il l’annonce rapidement avant d’être le dernier à le faire, le scénario de 2013 étant en train de se réaliser. S’être retranché derrière un devoir moral pour motiver ces frappes constitue une aberration et précisément une faute morale et politique. On ne s’engage pas dans des actions militaires punitives, même et surtout avec des alliés, sans disposer de moyens ou de sources propres pour valider l’information, ce qui permet la prise de décisions de façon indépendante et donc en toute connaissance de cause.

                                                                        Général (2s) Antoine MARTINEZ



                                                                        • Hijack Hijack 16 avril 2018 02:42

                                                                          Frappes des soldats de Macron, entendons nous ici ou la ?
                                                                          Où ça ... où ça ??? Les ruskofs cherchent encore !!!
                                                                          .
                                                                          .

                                                                          Frappes US sur la Syrie : « Le monde a vu l’impuissance de la machine de guerre américaine »
                                                                          .
                                                                          Trump avait promis d’envoyer ses missiles « beaux, nouveaux et intelligents ». Or, la frappe sur la Syrie a démontré que les systèmes de DCA soviétiques pouvaient les intercepter, souligne le politicien russe Sergueï Mironov.
                                                                          .
                                                                          « Le monde a vu l’impuissance de la machine de guerre américaine. Trump voulait jouer de ses muscles mais, en fin de compte, a fait la publicité à la fois des anciens systèmes de défense antiaérienne soviétiques que des nouveaux produits de l’industrie de défense russe », a-t-il déclaré, cité par le service de presse du parti.
                                                                          .
                                                                          Et d’ajouter que les missiles américains n’étaient pas si « intelligents » pour percer le bouclier syrien.
                                                                          .

                                                                          Terreur du peuple syrien ...   smiley 

                                                                          .
                                                                          Il est vrai que les missiles US (dernière génération), dits intelligents et beaux ont dû se suicider en plein ciel ... les belles, ont dû être effrayées la vue des DCA soviets toutes grises et vieilles (années 70) ... faut les comprendre !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité