• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La guerre des Droites a commencé !

La guerre des Droites a commencé !

Le duel Sarkozy-de Villepin

C’est fait ! Joli cadeau d’anniversaire pour Nicolas Sarkozy : Sa bête noire, son plus dangereux rival à droite, est relaxé. Même pas un embryon de début de semblant de condamnation, rien, Dominique de Villepin est libre, vraiment libre de partir à la conquête de la France, de chasser sur des terres soigneusement labourées, sur un territoire pourtant entièrement verrouillé ! Déjà dix députés ont ouvertement choisi leur camp, et une dizaine d’autres s’apprêtent à en faire autant. Et puis, et puis... Bayrou est aux aguets, Dupont-Aignan aussi, et bien évidemment les Le Pen, père ou fille. La stratégie de l’élection à un tour, si elle a lieu, risque de se refermer sur son auteur, avec une Droite éclatée comme la Gauche. Sur FR2, les fidèles lieutenants de Sarkozy ont flairé le piège, en consacrant un Envoyé spécial à l’affreux rouquin allemand, pour le rendre populaire auprès des jeunes et éparpiller un peu plus la Gauche. Et s’il y a un deuxième tour, patatras ! Aucune réserve à Droite, tandis qu’à Gauche, on se bousculera au portillon, avec un Bayrou trop content de laminer Celui qui incarne la France qu’il déteste, bling-bling, des nouveaux riches ! D. de Villepin relaxéEt les électeurs de Le Pen ne se priveront sans doute pas de faire savoir à Sarkozy tout le bien qu’ils pensent de lui si prompt à faire des promesses mirobolantes avant les élections, et à les saccager une fois élu. Bref, chronique d’une catastrophe annoncée ! Heureusement pour Sarkozy 1er, il y aura les Médias aux mains de ses amis, pour venir à son secours, pour lui permettre de poursuivre sa politique au service du Medef et du Nouvel Ordre Mondial.

Et il a fière allure, ce Dominique de Villepin, c’est autre chose que notre roquet national, il a de la prestance, de la classe, de la culture, un verbe magnifique, une sacrée carrure - même en maillot de bain -, et puis c’est un homme de convictions qui aime la France, lui, qui l’a défendue à l’ONU dans sa différence, contre Bush et ses sordides guerres, et avec superbe s’il vous plaît, avec panache, au point même d’être applaudi, du jamais vu ! Il a une stature d’homme d’Etat, il n’est pas là pour faire carrière, mais pour défendre une vision, et une vision aux antipodes de celle de Sarkozy, puisque ce qui compte pour lui, c’est l’intérêt général, pas le particulier, très particulier ! Et cet homme-là incarne la vieille France, attachée à ses traditions, à ses valeurs, à ses idéaux, républicains, gaulliens, jalouse de son indépendance, et désireuse d’être à nouveau respectée dans le monde, de redevenir une référence !

Quel est le programme de Dominique de Villepin ? On le trouve dans les voeux qu’il a adressés aux Français :

"La nouvelle année doit être celle d’un nouveau départ, avec une volonté résolue d’aller de l’avant, de tirer les leçons du passé et d’engager un travail de réflexion et de proposition... L’action est plus que jamais nécessaire, et nous avons besoin d’énergie, d’esprit d’initiative... Pour être efficace, cette action doit répondre à certains principes, de rassemblement, de justice, d’équilibre... Je voudrais insister sur l’importance d’un retour aux fondamentaux de la France. Assez des illusions de la rupture. Assez des divisions stériles. Le débat sur l’identité nationale a créé l’égarement et la confusion, car l’enjeu n’est pas qui nous sommes. Quels que soient nos origines, nos confessions, nos sensibilités – nous le savons fort bien – l’enjeu c’est d’être fidèles à ce que nous sommes, à ce que nous voulons être. Nous sommes français par le cœur, par la volonté de vivre ensemble, dans un pays d’exception que nous aimons et que nous voulons faire vivre.

Alors, revenir aux fondamentaux français, c’est d’abord défendre nos points forts :
  • La République, toute la République, enracinée dans le quotidien de chacun, vivante sur l’ensemble du territoire, qu’il s’agisse de la liberté, de l’égalité ou de la fraternité.
  • Une protection sociale garantie pour toutes et tous, qu’il s’agisse de la santé, de la retraite ou encore de l’éducation.
  • Un modèle économique équilibré et diversifié, avec une agriculture forte, une politique industrielle revivifiée et un secteur des services ouvert aux nouvelles opportunités.
  • Des institutions respectées, un Président qui préside, un Gouvernement qui gouverne, un Parlement qui contrôle et fait la loi, une justice indépendante, des médias libres qui informent, autant d’évidences qu’il fait bon rappeler et qui nous appellent à la vigilance.

Les trois batailles prioritaires à mener restent :

  • La bataille de l’emploi et en particulier celui des jeunes, des femmes, des seniors.
  • La bataille de la compétitivité et nous y serons aidés par les priorités rappelées par la Commission Juppé-Rocard en matière d’innovation.
  • La bataille contre le déficit et l’endettement

.... Défendre les fondamentaux de la France, c’est permettre à la France de renouer avec sa vraie vocation européenne et mondiale.

  • Une France à la pointe des propositions en matière de gouvernance politique, économique, financière, écologique.
  • Une France au service de la justice et de la paix, en Afrique, au Proche Orient, où les Etats-Unis seuls ne peuvent forcer les conservatismes. En Afghanistan, où, nous le savons, la solution ne saurait être d’ordre militaire. En Iran, où chaque jour davantage s’affirme une volonté de changement.
  • Une France soucieuse de son indépendance, qui ne saurait se laisser enfermer dans des rapports de force ou d’intérêt et qui dispose d’une culture diverse et vivante qui constitue autant de ponts et de chances. (..)" (http://vivre-ensemble.over-blog.com/article-a-bondy-villepin-construit-l-alternative-sans-se-soucier-de-clearstream-43378108.html)
 
Rien de nouveau sous le soleil libéral...

Joli programme ! Revenir aux fondamentaux de la France, bravo ! Mais si l’on y regarde de plus près, les choses ressemblent quand même beaucoup à ce que l’on nous sert en abondance : Une soupe bien libérale, présentée par ceux-là même qui sont au gouvernement et votent toutes les lois sarkoziennes, vous savez, les Mariton, les Tron, les Girardin, les Montchamp, les Goulard, les Grand, les Le Guen... Une soupe assaisonnée de CNE, de CPE, d’état d’urgence dans les banlieues, d’article 49.3 de la Constitution... bof, pas vraiment appétissant ! Parce que si la forme change, avec l’élégant de Villepin, le fond ressemble quand même beaucoup à ce que l’on déguste tous les jours ! Nouveau riche ou ancien riche, aristo de pacotille ou aristo distingué, clientèle d’affaires ou de diplomates, c’est quand même la France d’en-Haut ! Comment ces deux-là pourraient-ils comprendre les besoins et les aspirations de la France d’en-Bas ? Je sais, rien n’est pire que Sarkozy. De Villepin revendique l’héritage gaulliste, il a certainement retenu la leçon du CPE, et puis il va maintenant à la rencontre du peuple, et sans escorte s’il vous plaît, et il s’enhardit même à aller dans les banlieues, sans décréter un couvre-feu cette fois, et en prônant le retour de la police de proximité chère à la Gauche, et s’il ne remet nullement en question la compétitivité et le Nouvel Ordre Mondial, il dénie aux Etats-Unis le droit de régenter seuls les affaires du monde, et va jusqu’à dire qu’en Afghanistan la solution ne saurait être d’ordre militaire ! Hé oui, D. de Villepin est soucieux de l’indépendance de notre pays, il veut faire entendre partout "la voix de la France". Qui le lui reprochera, à part les fanatiques du CRIF ou du modèle américain ? Et puis, de son temps à Matignon, il faut quand même le rappeler, "600.000 emplois ont été créés". Un bilan qu’on aimerait bien retrouver, au moins ! 

L’accent est gaullien, l’éloquence est belle, les promesses sont généreuses, la vision est large, ne boudons pas notre plaisir, même superficiel... En tous cas, une nouvelle page s’ouvre : Le duel Sarkozy-de Villepin vient de commencer, et nous allons, nous, compter les coups, bas, hauts, spectaculaires, feutrés, théâtraux, médiatiques... gageons que nos amis, et même nos ennemis, à l’Etranger, vont se régaler ! La comedia dell Arte français, colorée, vigoureuse, chatoyante, un régal, oui un pur régal ! Si on n’a rien dans notre assiette, on aura au moins le spectacle...

Allez, la guerre des Droites ne fait que commencer, gageons que celles des Gauches, même avec un Georges Frèche pour les égayer, feront désormais pâle figure !!! En avant, les catcheurs, on arbitrera bientôt vos combats ! Et Dieu sait quel joli lapin sortira du chapeau en 2012... Les paris sont ouverts !!!

Eva R-sistons 
 

villepin
 
Crédit image : D. de Villepin relaxé, http://laplote.blogs.courrierinternational.com/
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 30 janvier 2010 16:22

    "Les trois batailles prioritaires à mener restent :
    La bataille de l’emploi et en particulier celui des jeunes, des femmes, des seniors.
    La bataille de la compétitivité et nous y serons aidés par les priorités rappelées par la Commission Juppé-Rocard en matière d’innovation".

    Est-ce réellement une citation de Galouzeau ?
    Concernant la Commission Juppé-Rocard et l’Emprunt National 2010 (ex Grand Emprunt), Galouzeau soulève-t-il le problème de la bonne gouvernance ?


    • Traroth Traroth 31 janvier 2010 11:29

      « En tout cas, pour une femme » : Et pourquoi la situation serait-elle différente pour une femme ?


    • Traroth Traroth 31 janvier 2010 16:03

      Quelqu’un se dévoue pour expliquer à surfnblue le rôle de l’homme dans la procréation ?


    • Voris 30 janvier 2010 16:23

      Je rappelle que Villepin est relaxé mais que son ami Sarkozy a ordonné à son valet Marin de faire appel. Donc cet article n’est pas très à jour : on n’est pas à l’ORTF ici ! smiley

      L’ORTF soutient Villepin. C’est bon, il est foutu smiley


      • R-sistons R-sistons 30 janvier 2010 16:48

        Voris, tu as raison, l’article a été écrit après la relaxe de de Villepin, depuis Sarkozy a fait appel via « son » Procureur.

        En fait, Sarkozy est un homme méchant, vindicatif, personne ne doit lui faire de l’ombre, et surtout, il ne faut pas multiplier les candidatures à droite, alors qu’il est en train de saboter la démocratie électorale (scrutin à un tour - si la Droite est unie, forte, sans des de Villepin, chambre introuvable ! -, découpage électoral sur-mesure, médias aux ordres, vote électronique manipulable à souhait) ! Il doit être ré-élu, Sarkozy 1er, et ensuite.. place à ses fils ! On va en baver ! La France détruite dans TOUT ce qui fait son identité !

        A l’arrière-plan, l’Empire veille : Pas de Gaullistes ! Pas d’indépendance nationale ! Là, ça renvoie à Sarkozy agent de l’étranger...

        Eva r-sistons


      • non666 non666 30 janvier 2010 16:32

        Comme dis precedemment sur un autre fil, le véritable pouvoir, ce sont les patrons des groupes médias qui l’ont.
        Sui les instituts de sondages (qui sont ausssi entre leurs mains) l’indiquent, si Sarkozy n’a plus aucune chance, alors ils organiseront sont remplacement comme ils ont organisé la mort de Chirac.
        Un scandale révélé , une emission « vérité » sur les « années Sarkozy », la mise en perspective des années bling bling , les discours sur chaque themes mis en parallele dans toutes les contradictions, les mensonges.....il y a de quoi faire.

        Chirac a été abattu par les scandales révélé sur les affairess de la Mairie de Paris , sur les valises de billet qui disparaissent , sur le reportage de France 3 (présentation d’un tueur politique...) mais aussi sur des publi-reportages qui flattait son « successeur » désigné.
        L’affaire « Human-Bomb » ou Sarkozy etait mis en avant , ou seule la version favorable a l’execution du preneur d’otage et a « l’heroisme » de Sarkozy etait racontée....

        Que se passerait il si subittement ou racontait l’Autre version ?
        Celle d’un homme divorcé, chef d’entreprise, manipulé pour faire un coup au profit des pères privés de leurs enfants et qui fut executé de 3 balles dans la tete alors qu’il avait été drogué,endormi avec des doses pour cheval ?
        Pour le policier executeur a t’il eu autand de promos , par la suite, sous le ministere Sarkozy ?

        Que se passerait il si on diffusait les reportages des discours de Sarkozy a New York, en 2004 , devant les etudiant US , devant les 300 associations du lobby juif , ou ceux de son voyage a Tel Aviv quelques mois plus tard ?
        Juste avant l’election, comme pour Chirac....

        Que se passerait il si les decisions de la cour des comptes sur l’Epad, les declarations de devedjan (les ecuries d’Augias) etaient mises en perspective avec la volonté de garder le 92 dans des mains familiales ?
        Car qu’est le 92 pour les Sarkozy sinon la filiere Nivernaise des Mitterands, la mairie de Paris des Chirac ?

        Si les Patrons des groupes de presses pensent au contraire que Sarkozy a encore une chance , rien ne sortira, la presse restera comme aujourd’hui, le doigt sur la couture du pantalon, sagement.

        Sarkozy n’a plus que quelques mois pour les convaincre , meme s’il semble que certains l’aient deja abandonné a son sort (Lagardère, Weil ?)
        Il faut qu’il tue ses rivaux maintenant et definitivement, sinon, il les aura dans les pattes.






        • Cascabel Cascabel 30 janvier 2010 21:04


          Quand on voit comment on s’est moqué de nous pour le référendum il n’y a plus beaucoup de raisons pour faire encore confiance au système électoral.


        • aldous II aldous 31 janvier 2010 19:52

          chere amie le probleme est economique dans la zone euro le reste ce des imaginations des ilusuions de le divertisement, la grece + l’espagne et bien tot la france sont en faillite donc dce la guerre mondiale economique et ce l’europe qui vera sont plan marshall economique aplique dans le future proche voile la realite qui compte le reste ce des divertisement pour regarder le bon cote de la monaie.


        • non666 non666 31 janvier 2010 23:38

          Paris , Berlin, Moscou....ce serait le rève.

          L’Europe de l’Atlantique a L’ ’Oural....Au lieu de l’Europe du pole nord au Sahara (DSK) , de l’Europe Mediterrranée (Sarkozy) .
          Eux veulent dune Europe qui leur permettrait d integrer Israel et la Turquie<
          Pas nous


        • armand armand 1er février 2010 00:27

          Totenkopf,

          C’est ça - et surtout ne pas oublier d’y inclure les régions polaires souterraines, où se sont réfugiés les vrais aryens d’après votre maître à penser, le regretté Miguel Serrano.


        • R-sistons R-sistons 1er février 2010 06:52


          Qui était la cible de Clearstream ?
          Sarkozy, ou.. de villepin ???
          A lire absolument !


          Le Tribunal de grande instance de Paris a rendu son jugement dans l’affaire Clearstream (
          Télécharger le document). Il a condamné deux prévenus et innocenté Dominique de Villepin. Cependant le Parquet a immédiatement interjeté appel de cette décision, de sorte que les déboires judiciaires de l’ancien Premier ministre vont se poursuivre et entraveront les préparatifs de sa candidature à la présidence de la République.


          L’histoire n’est pas banale. De faux listings bancaires ont circulé attestant mensongèrement que plusieurs personnalités disposeraient de comptes occultes. Cela n’est pas en soit bien grave, mais l’une des personnes diffamées, Nicolas Sarkozy, a choisi d’en faire une grosse affaire, en espérant démontrer que son rival, Dominique de Villepin, avait fait usage des faux documents contre lui.


          Durant la procédure, Dominique de Villepin se vit interdire tout contact avec ses anciens collaborateurs, ce qui par voie de conséquence l’empêchait de développer un mouvement politique en vue de l’élection présidentielle.

          Le président Sarkozy modifia le plan de carrière des magistrats pour que des juges d’instruction particulièrement inquisiteurs se chargent du dossier.

          Puis, lorsque le procureur de la République conclut que les éléments rassemblés par une armée d’enquêteurs ne justifiaient pas de passer en jugement, le président Sarkozy sut le convaincre de changer d’avis. Bafouant la présomption d’innocence et sa charge de président du Conseil de la magistrature, Me Sarkozy alla jusqu’à déclarer en privé qu’il prendrait son rival de toujours à un croc de boucher, puis à le qualifier de « coupable » lors d’un entretien télévisé. A tout instant, il était apparu comme instrumentant la procédure.


          Encore ne faudrait-il pas se tromper et réduire ce combat à un simple conflit d’ambition. C’est de l’opposition entre deux courants de la droite française dont il s’agit ; une opposition qui divise le pays depuis l’affrontement entre Edouard Balladur et Jacques Chirac, un choc qui dépasse les enjeux franco-français depuis le
          discours de Dominique de Villepin au Conseil de sécurité de l’ONU pour défendre le droit international face, tandis que Nicolas Sarkozy affichait sa proximité avec George W. Bush.


          Pour notre part, nous avons depuis longtemps indiqué que cette affaire a été montée de toutes pièces par le cabinet londonien Hakluyt & Co [1]. Il est désormais établi que l’un des condamnés, Jean-Louis Gergorin, tenait ses informations de ce cabinet [2], pourtant les juges d’instruction n’ont pas voulu envisager qu’Hakluyt & Co ait pu organiser la manipulation. Et pour cause : ce cabinet, notoirement lié à la CIA et au MI6, est notamment administré par le beau-père par alliance de Nicolas Sarkozy.

          ==

          [1] « Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 19 juillet 2008.

          (2] Voir jugement p. 177.


          Source : Voltairenet.org

          http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=10554


        • armand armand 1er février 2010 09:35

          Vily,
          Deux heures du mat’
          ça va être dur pour les cours du lundi !
          Avant de faire des plaisanteries faciles, renseignez-vous au moins.
          Et quand vous soupez avec des nazis, comme avec le diable, il importe de prendre une longue cuillère.
          Mais après tout, votre chanteur préféré c’est peut-être le « Docteur Merlin » !


        • armand armand 1er février 2010 09:54

          Vily,
          Ne confondez pas « argument » et « pique » ou cela risque de faire mal à l’épreuve de philo.

          De même, confondre celui qui met en oeuvre le projet d’extermination industrielle d’un peuple et un nationaliste quelconque en période de guerre augure mal de l’épreuve d’histoire....


        • jourdan 30 janvier 2010 16:34

          Inversion de Faux Aristos !

          Erreur chère Madame !
          Pour les besoins de votre démonstration, Sarko est un aristo de pacotille et De Villepin un aristo distingué, alors que c’est exactement l’inverse du point de vue de la généalogie.

          Nicolas Sarkozy de Nagy Bosca, ex-maire de Neuilly, qui parle comme un charretier et se présente comme proche du peuple et s’étant fait tout seul, est lui un véritable aristocrate. De Villepin est un bourgeois qui a un nom ronflant qui se donne des airs.
          Il a raison d’en jouer car à voir votre remarque les français sont toujours émoustillés par le sang bleu.


          • R-sistons R-sistons 30 janvier 2010 16:59

            Jourdan, je sais,

            Sarko vrai aristo, l’autre pas vraiment (c’est sur wikipedia je crois)

            c’était symbolique

            car l’un est très vulgaire, l’autre distingué, et tous 2 nom à tiroirs, à prendre au 2e degré

            merci de ta précision, eva


          • Shaytan666 Shaytan666 30 janvier 2010 17:21

            Quand on est polie on dit des noms à particules et non pas à tiroirs.
            Au fait vous avez quelque chose contre les aristo et ceux qui portent de noms à particules, cela vous fait mal aux seins de vous appeler Eva Martin (j’espère que ce n’est pas son vrais nom, sinon on va encore m’accuser de je ne sais quoi) au lieu d’Eva de Martin.  smiley


          • Traroth Traroth 31 janvier 2010 11:37

            Donc quand un « gueux » a un peu de finesse, il « se donne des airs » ? On reconnait bien la les aristos...

            La naissance n’est rien. Vos ancêtres ne vous ont légué aucun mérite qui vaille d’être considéré. Vous essayez d’échapper à votre médiocrité avec un nom à particule, et ça prête à rire.


          • Dragoncat Dragoncat 31 janvier 2010 19:05

            A l’auteur...

            Je suis ravi pour vous que vous puissiez vous pâmer devant le charme d’un Villepin en maillot mais la politique c’est censé être un peu plus que cela. Et je crains que votre haine anti-sarkozienne (virulente mais si peu originale) et les charmes villepiniens ne vous égare.

            Quand vous nous parlez de la classe d’un Villepin. Je ne suis pas sur que son comportement dans l’affaire Clearstream soit si classe que cela. C’est quand même un complot boiteux et maladroit pour faire tomber par des moyens illégaux un ennemi politique. En terme de vision pour la France et de sens politique, j’attend personnellement un peu plus...

            Un peu de mémoire aussi... C’est le Villepin que vous trouvez si élégant qui avait tenu ces divers propos :

            À propos de la France, M. de Villepin, distingué Premier ministre de la France, a, selon Franz-Olivier Giesbert, déclaré : « Elle a envie qu’on la prenne. Ça lui démange dans le bassin » ; à propos des journalistes jugés trop timides à ses yeux sur les démêlés conjugaux du couple Sarkozy : « Ils n’ont pas de couilles » ; à propos des hommes politiques : « Leur seul organe développé, c’est le trouillomètre » ; à propos de la manière dont il a obtenu de Chirac sa nomination à Matignon : « C’était physique… j’ai violé Chirac » ; enfin, à propos de Sarkozy : « Un type qui ne peut pas garder sa femme ne peut pas garder la France. »

            Un physique agréable et des allures de grand bourgeois peuvent aussi receler un esprit d’une grande vulgarité et en l’occurence, un certain mépris du peuple. Des qualités qui rapprocheraient Villepin d’un Balladur. Avec la finesse en moins dans l’analyse économique.

            Dragoncat


          • armand armand 1er février 2010 00:22

            Notre sémillante auteure connaît-elle la célèbre contrepèterie :« Manant, oserais-tu contester nos particules ? ».....


          • R-sistons R-sistons 1er février 2010 02:53

            Chut ! J’ai des aristos dans ma famille, des noms à rallonge, tiroirs, ce que vous voulez, je ne suis pas contrariante, moi - Et alors, Martine voilée  ? Ah, que tu es à croquer avec ton voile... eva 


          • armand armand 1er février 2010 09:46

            Dragoncat,

            De toute évidence, vous n’avez jamais fréquenté des officiers de cavalerie....

            Pour compléter le florilège, DDV aurait utilisé l’expression « baiser avec du gravier ».

            Il me semble que ces expressions de corps de garde sont signes d’une tradition française bien gauloise. Rien avoir avec le « casse-toi pauv’ con » de l’autre...

            Mais c’est amusant comment l’élégance de DDV fait passer auprès des dames des formules sexistes qu’elles épingleraient chez un autre. Mais la gent féminine préfère les faits aux paroles, et l’excellent mari qu’est l’ancien Premier Ministre doit en enchanter plus d’une.
            Que voulez-vous, elles sont encore nombreuses à baîller encore vers le prince charmant comme un pharmacien sans clientèle vers la prochaine épidémie !


          • R-sistons R-sistons 30 janvier 2010 17:12


            LIEN VOEUX, PROJET DE VILLEPIN :

            Attention, je me suis trompée, interversion des liens

            le bon lien pour le projet de de Villepin est :

            http://www.clubvillepin.fr/1685-dominique-de-villepin-voeux-pour-2010/)


            avec toutes mes excuses, ava


            • Shaytan666 Shaytan666 30 janvier 2010 17:24

              Ah oui, le fameux club Villepin, celui qui a tellement de membres qu’ils tiennent leurs assemblées dans une cave voutée et classée (on est pas aristo pour rien) dans le quartier du Marais.  smiley


            • Shaytan666 Shaytan666 30 janvier 2010 17:41

              Bon ! Au temps pour moi, ils ont du louer une seconde cave, vu qu’ils ont doublé le nombre de leurs membres depuis le premier jugement Clearstream, s’il est de nouveau relaxé en appel, ils devront louer l’ensemble du sous-sol smiley


            • Gavroche Gavroche 31 janvier 2010 01:31

              Eva, je suis allé sur le lien :

              "Nous faisons face à des défis exceptionnels, liés au changement climatique, au risque de prolifération et de terrorisme, à la crise économique et financière."

              Quel changement climatique ? Celui que l’on veut nous vendre avec la taxe carbone ?

              Quel risque de prolifération, de quoi, de qui ?

              Quel terrorisme, celui de ceux qui veulent se défendre quand on veut les chasser de leur terre ? Ou celui des Rothschild and C° ?

              Devons nous comprendre que vous virez à droite !!!! Rassurez moi. Dany le rouge vous a t’il tant déçu ?


            • cathy30 cathy30 30 janvier 2010 17:14

              bonjour Eva
              Vous vous emballez un peu vite, bon Sarko vient de recevoir une bonne gifle, et ça nous fait jubiler, mais attendons comment il va gérer le reste de son quinquenat, (pour l’instant c’est très mal parti) avant d’être lâché par les maitres du monde ou pas.
              Sa lacheté et sa méchanceté vient d’éclater au niveau du grand public, là c’est un très mauvais point, une fois de plus.
              Attendons de voir la suite, clearstream est un procès de guignol, l’affaire des frégates et autres armements ont été classées secret défenses, les comptes des paradis fiscaux sont bien gardés etc.


              • Fergus Fergus 30 janvier 2010 17:27

                Salut, Cathy.

                Il est vrai qu’il s’agit là d’une histoire de cornecul comparée aux grandes affaires soigneusement occultées. Mais elle a le mérite de montrer en fil rouge tout au long des instructions, des audiences et des commentaires à quel point Sarkozy est un individu belliqueux et mesquin qui place la haine personnelle pour ses adversaires très largement au-dessus des questions d’intérêt général.

                Avoir contraint Marin à interjeter appel (tous les observateurs politiques et judiciaires sont d’accord sur ce point) est une nouvelle démonstration de cette rancoeur maladive, mais également une nouvelle faute politique car nul mieux que Villepin ne sait « prendre la lumière » et utiliser à son profit un tyle flamboyant à côté duquel les tics et la vulgarité de Chouchou sont désastreux !

                Bonne journée.


              • Kétamine 30 janvier 2010 17:36

                Je ne crois pas au père Noël et je crains que les Français persistent à voter pour celui qui va détruire leurs classes moyennes et leurs dernière illusions. Lisez Marianne de cette semaine, la première page est édifiante, atterrante : Sarkozy dit qu’il faudrait supprimer les concours d’accession aux grandes écoles ou aux emplois de la fonction publique, n’ayant pas été lui même une bête à concours, il en conclut que les concours sont nuisibles.
                « la maladie de la France, c’est la maladie des concours »
                Les concours sont les seules chances des enfants de famille modeste, des classes basses ou moyennes !
                Personne n’a protesté contre cette infamie à part Marianne, cela est pourtant une atteinte gravissime à la démocratie, à l’ascenseur social qu’une partie de ma famille a pu prendre par son travail et son talent, n’étant pas nés du bon côté du point de vue relations et fortune.
                Alors si on n’est plus recruté sur concours, on le sera sur recommandation, copinage, corruption, triche, pots de vin.
                J’aimerai que sur ce point fondamental de justice sociale, d’équité, un grand personnage politique rassemble autour de lui tous ceux qui comprennent à quel point cette atteinte au principe d’égalité des citoyens devant les études et l’accès aux emplois publics est inique.


                • 65beve 65beve 30 janvier 2010 18:10

                  Bonjour Kétamine,

                  « on le sera sur recommandation, copinage, corruption, triche, pots de vin. »

                  On sera aussi recruté peut-être sur ses diplomes, sa motivation ou sa vocation, non ?

                  cdt.


                • Kétamine 30 janvier 2010 18:18

                  Comme pour entrer à l’Epad cher ami ? ou à l’ENM sans concours ?
                  Désolée je préfère le concours anonyme (du moins pour l’écrit) qui donne une chance aux péquenots dont je suis.


                • jps jps 30 janvier 2010 20:54

                  @ Kétamine
                  Effectivement c’était lors du discours à l’IRA de Nantes le 19 septembre 2007
                  mais Marianne mais 2ans et demi pour réagir ?
                  Vaut mieux tard que jamais.
                  cordialement


                • Mouchemesse Mouchemesse 31 janvier 2010 03:31

                  attention, car concours signifie souvent préparation, et cette dernière est coûteuse. Je pense que le concours n’est pas un garant exemplaire en matière d’équité.


                • guibbs 31 janvier 2010 19:28

                  Certes, dans un concours les « gosses de riches » ont de meilleures possibilités de préparation et donc de meilleures chances de réussite.
                  Néanmoins une personne qui provient d’un milieu modeste mais douée d’un niveau intellectuel excellent a quand même des chances de réussite grâce à la sélection par concours, plutôt que par réseautage et cooptation.

                  J’en veux pour preuve le nombre d’officiers supérieurs des armées ou des fonctionnaires cat A, provenant de la « France d’en bas ».

                  Quand le réseau sera le seul moyen de réussite, je crois que l’on ne verra vraiment plus ce genre de personnes dans la haute sphère publique...et je ne parle même pas des personnes atypiques : obèses, petits, arabes, noirs, handicapés, qui n’auront plus aucune chance..sauf dans des nominations symboliques qui ne représentent pas leur poids réel dans la population !


                • jps jps 1er février 2010 10:27

                  erratum : mais Marianne a mis (pas facile avec touch pad, inversion lettres)


                • 65beve 65beve 30 janvier 2010 18:07

                  Bonjour,

                  R-sistons, j’aime bien votre article.

                  D’après les sondages, deVillepin serait crédité de 8% au premier tour des présidentielles 2012.
                  Pour Nicolas Sarkozy, c’est trop ; d’où « l’acharnement d’un seul homme » à éliminer un présumé coupable relaxé et l’appel du parquet.

                  Dans le cas où deVillepin ramasserait 8% au premier tour, je vous fiche mon billet qu’il se rangera comme un seul homme derrière NS au second tour ! Car, comme vous l’indiquez, le libéralisme de l’un est soluble dans le libéralisme de l’autre.

                  cdt.


                  • spartacus1 spartacus1 30 janvier 2010 18:32

                    Je pense qu’effectivement dans un match gauche-Sarkozy, DDV se rangerait, au deuxième tour, derrière Sarko.
                    Mais, ces 8 %, conjugués avec d’autres « petits » candidats de droite pourrait faire que Sarko ne soit pas au deuxième tour !

                    Pour l’instant, nous avons une petite opportunité : il ne faut pas s’abstenir aux régionales, il faut voter pour n’importe qui, même si c’est avec des pincettes sur le nez, autre que l’UMP (personnellement, je n’irais pas jusqu’à aller à voter FN, heureusement, le cas de figure ne se présente pas).
                    Si l’UMP prend une déculottée monumentale et historique, j’imagine que c’est cette même UMP qui nous débarrassera de Sarko.

                    Je crois que le bien de la France passe par l’éjection de Sarko la plus rapide possible.


                  • R-sistons R-sistons 30 janvier 2010 20:54

                    D’accord avec Spartacus, il faut voter n’importe qui pour éjecter celui qui est en train de détruire la France, même aux yeux du monde. Tout plutôt que lui, après il peut y avoir le 3e tour, ceux qui le désirent pourront aller dans la rue. La France ne peut avoir pire comme individu à sa tête, mentalement aussi.

                    Je me pose beaucoup de questions. Par ex, s’intérese-t-il tant soit peu à la France, l’aime-t-il tant soit peu ? Lui et sa femme avaient bien déclaré, dans le temps, que non. Jusqu’à quel point est-il au service d’intérêts étrangers ? Au point de divulguer tous les secrets de la France, par ex ? Qu’en pensez-vous ? Je n’ai AUCUNE confiance en cet homme. Et l’arme atomique entre ses mains, entre les mains d’un Bush, d’un cow-boy aimant les bastons... Il me rend malade. Je ne supporte plus la France de Sarkozy, je m’apprête à la quitter. Comme la lauréate du Prix Goncourt. France des parvenus, des nouveaux riches, de la compétition, de la « modernité », du clinquant, de la brutalité... Tout ce qui fait son identité est détruit. La France lui appartient. Même parmi les membres de l’UMP, comment peut-on le supporter ???? 

                    Pauvre France... eva


                  • cathy30 cathy30 30 janvier 2010 18:36

                    bonsoir Eva et Fergus
                    je vous copie le texte de denis Robert sur le jugement rendu avant l’appel. Mais il rend honneur à Villepin et aussi que l’affaire dépasse le conflit Sarko.

                    Nous vous faisons suivre
                    ce texte de Denis Robert
                    écrit à la suite de ce jugement.


                    J’avais pensé envoyer ce texte :

                    “La justice a été rendue. Après plusieurs années d’épreuves, mon innocence a été reconnue.

                    Je pense à cet instant à ma famille qui a connu jour après jour la rumeur et la suspicion.

                    Je salue le courage du tribunal qui a su faire triompher la justice et le droit sur la politique.

                    Je suis fier d’être le citoyen d’un pays, la France, où l’esprit d’indépendance reste vivant.

                    Je n’ai aucune rancœur. Aucune rancune. Je veux tourner la page.

                    J’ai été blessé par l’image que l’on a voulu donner de la politique
                    (journalisme),

                    de l’engagement qui a été le mien, pendant 30 ans.

                    Et c’est vers l’avenir que je veux me tourner...”

                    Mais c’est déjà fait, c’est de Dominique de Villepin




                    Me concernant...

                    Je suis satisfait.

                    Heureux pour les centaines de milliers de personnes
                    qui se sont inquiétées de voir qu’un
                    journaliste pouvait être poursuivi en France
                    pour avoir fait son travail.

                    Ce jugement crée une jurisprudence.
                    Il dit que les journalistes sont maintenant protégés
                    par des principes supérieurs qui sont ceux de la liberté d’informer,
                    la liberté de la presse et la liberté d’expression.
                    Je rappelle que c’est moi qui aie apporté la preuve
                    que les fichiers à l’origine de ce scandale étaient des faux
                    et la démonstration qu’il s’agissait de listings Clearstream manipulés.
                    Cela a totalement disculpé Clearstream qui – en remerciement -
                    a porté plainte pour « recel de vol ».

                    Si j’ai été sur le banc des accusés
                    c’est surtout par la volonté d’une entreprise et de ses dirigeants.

                    En même temps, je n’ai jamais été autant sollicité,
                     notamment par des acteurs internationaux
                    de la vie économique, sociale et politique.
                    Les demandes viennent de partout, de France mais aussi d’Espagne, d’Allemagne,
                    des USA, d’Italie. Ils s’intéressent à l’affaire Clearstream, la vraie,
                    celle d’une multinationale sur laquelle j’ai enquêté depuis 1999.

                    L’Affaire Clearstream (la 2) aurait pu s’appeler l’affaire Villepin/Sarkozy
                    ou l’affaire des faux fichiers.
                    Cela aurait été plus simple pour moi. Mais bon.

                    Merci à mes copains du comité, merci à vous tous
                    qui êtes avec moi depuis trois années maintenant.
                    Ça valait la peine. Ça vaut le coup.

                    Denis Robert


                    • Fergus Fergus 31 janvier 2010 09:20

                      Bonjour, Cathy.

                      La présence de Denis Robert (qui n’a fait que son boulot de journaliste) sur le banc des accusés était un scandale et une démonstration supplémentaire du risque que Sarkozy fera peser sur la justice française s’il va au bout de son projet en maintenant la dépendance du Parquet.

                      Cela dit, je me pose une question : Marin a-t-il interjeté un appel général ? Auquel cas Denis Robert serait à nouveau appelé à comparaître.


                    • bonnes idees 30 janvier 2010 19:19

                      Affaire Sarko-De Villepin sans aucun intêret et carrément naze. La bataille médiatique entre les deux hommes est commencée ( au frais du contribuable cela va de soit). Guerre des sondages à « 2 balles » sans aucune intérruption pendant deux trop longues années. Matraquage à la soviet pour draîner cette coulée de citoyen vers des choix qui ne sont pas nécessairement les siens.

                      A quoi nous sert un président si tout ce décide chez nos « choux » de Bruxelles. Si il est juste là pour se la raconter alors autant mettre un terme à son « CDD ». On économisera au moins un salaire. Eh mince alors, c’est la crise !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires