• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La guerre du bidet aura-t-elle lieu ?

La guerre du bidet aura-t-elle lieu ?

Il est vrai que le monde est en paix, qu'il n'y a presque plus de guerres, que la mansuétude domine les sentiments, que les sociétés sont exemptes d'extrémisme. Alors, on a tout le loisir de se consacrer aux choses secondaires, voire superficielles. Il en va ainsi du bidet.

J'en avais bien déjà entendu parler dans certains films humoristiques, mais maintenant, je vérifie une réalité de terrain. Non pas que j'ignorais l'existence de ce "meuble d'eau" (comme dit Wikipedia), qui trouve son étymologie dans l'ancien français pour désigner un petit cheval de poste, car, et cela, je ne le savais pas, "bider" signifie trotter.

Pourtant, l'idée du bidet ne trotte pas dans l'esprit des Italiens, elle y effectue une course effrénée. Attention, dans cet article moqueur, je ne conteste pas l'utilité de la chose, je moque simplement la place que nos amis péninsulaires lui accordent dans leurs préoccupations, au point de le mettre au centre de multiples conversations.

Ainsi, ils se targuent d'en représenter de fidèles usagers. Tant mieux pour eux ! Là où le discours devient énervant, c'est quand il prend le ton du jugement, et meme du jugement à connotation raciste. Paf ! Le mot est lancé. D'aucuns le trouveront exagéré. Mais, comment interpréter cette croyance que seul le pays de Dante (qui n'en avait pas ; on se demande bien comment il se débroullait) possède des bidets ? D'autant plus qu'elle s'accompagne de considérations hygiénistes et bien-pensantes sur le fait que sans, on est porteur de crasse et même, qu'on dégage une puanteur.

J'ai rencontré des gamins (enfin, 15 ans quand même) censés suivre un cours de français, mais dont l'unique préoccupation concernait la pseudo-absence de ces objets, surtout dans les pays francophones !

Je rappelerai donc à tous ces pères et ces mères-la-propreté que le fameux bidet n'a rien d'italien, mais que le premier est apparu en France, en 1710. Il figure également dans le relevé des dépenses de Madame de Pompadour, en 1751, en bois de hêtre, intérieur en porcelaine. Certains, à l'époque, étaient munis d'une petite serrure pour en concerver un usage personnel, n'est-ce pas le comble de l'hygiène ? Qui peut me dire quand il est apparu en Italie ?

Françoise Beck


Moyenne des avis sur cet article :  1.63/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Decouz 21 mars 11:56

    "Chaque société possède ses normes d’hygiènes et certaines rejettent les parties honteuses du corps. La France qui a popularisé un équipement d’hygiène pertinent a depuis quelques années décidé de la disparition de son bidet. Une telle démarche permet de s’interroger sur la relation avec notre corps et notre intimité ainsi que de notre rapport à l’hygiène. En conséquence, la disparition du bidet est une remise en cause des valeurs d’hygiène intime.

    La disparition du bidet est aussi un inversement des valeurs de confort. Dans les années 60, il était impossible d’imaginer des salles de bain qui ne soient pas équipées d’un bidet.

    Les Français semblent avoir fait le choix uniquement du confort électro-ménager onéreux (TV, lave vaisselle, etc…) sans plus accorder d’importance à leur wc et encore moins à leur bidet.

    La disparition des bidets a entrainé une baisse de l’hygiène dans la population française. En effets, les français ne sont plus les premiers de la classe en matière d’hygiène intime depuis que la France a renoncé à ses fameux bidets."

    https://hygienale.com/la-disparition-du-bidet-de-toilettes-de-france/


    • Decouz 21 mars 11:59

      @Decouz
      Je m’aperçois que c’est une pub, mais le problème est posé.


    • popov 21 mars 15:23

      @Françoise Beck

      C’est dépassé le bidet. Maintenant, il y a les toilettes japonaises équipées de lunette préchauffée, de gicleur d’eau à température réglable pour le nettoyage, de souffle d’air chaud pour le séchage, et les plus coûteuses qui vous offrent en prime une analyse d’urine et de selles.

      Il paraît que le premier WC a été construit en Angleterre pour la reine Élizabeth I. D’après une chronique de l’époque, « elle était tellement obsédée par la propreté qu’elle prenait un bain chaque mois » et d’ajouter « whether or not she needed it » (que ce soit nécessaire ou pas). 


      • In Bruges In Bruges 21 mars 15:40

        @ l’auteur,

        "Je rappellerai donc à tous ces pères et ces mères-la-propreté que le fameux bidet n’a rien d’italien, mais que le premier est apparu en France, en 1710. Il figure également dans le relevé des dépenses de Madame de Pompadour, en 1751, en bois de hêtre, intérieur en porcelaine.

        « 


        Déjà dans Sade (La philosophie dans le boudoir) le divin marquis, après avoir  »foutu moult culs « déclame, à la fin de partouze :

         »Au bidet, mesdames, au bidet !".

        C’est pas d’hier, donc, et même en France.


        • macchia 21 mars 16:12

          Dommage pour le bidet. Espérons qu’on garde les Lumières du XVIII ème 


          • ZenZoe ZenZoe 21 mars 16:41

            Dans wikipedia, je lis qu’en Inde, on l’utilise pour rincer le riz.


            • Esprit Critique 21 mars 18:19

              L’Auteuse semble être a cheval sur questions d’Amour , Propre


              • Ken_le_sous-vivant Ken_le_sous-vivant 21 mars 23:32

                Mais où est donc passé ce clavier Italien tant décrié lors de vos premiers narticles ?

                A t’il disparu ? Est-il parti en même temps que votre crédibilité ? Ou peut-être est-il imaginaire comme les réponses aux questions que les gens vous posent.


                • njama njama 22 mars 10:05

                  disparition du bidet, une explication plus prosaïque, cela a un coût non négligeable habitation ou hôtellerie, surface au sol dans une sdb (prix du m2 dans les grandes villes), porcelaine, robinetterie plomberie alimentation eau chaude et froide, évacuation.

                  vs un gain non négligeable en fournitures, temps de travail pour les promoteurs et constructeurs immobiliers pour une utilité largement compensée par baignoire et/ou douche.


                  • riemann66 22 mars 21:11

                    Imagineriez-vous vous laver les dents avec du papier toilette ? Le problème n’est pas le bidet, même si il peut être une solution, c’est l’hygiène de l’entre-fesses après vous être soulagé. La douche n’est pas toujours possible, aller à la selle avant de se doucher n’est pas toujours possible. Et se déshabiller pour se laver les fesses non plus. Si il y avait des bidets dans les salles d’eau des EPHAD les personnes âgées pourraient être un peu plus propre entre deux passages des aides-soignantes qui ont bien d’autres choses à faire. Les bidets modernes n’ont rien à voir avec les horribles machins alimentés en eau par une gorge douteuse, laissant au fond de l’eau stagnante qui devenait rapidement sale. Les bidets modernes sont équipés de mitigeurs fournissant de l’eau courante avec laquelle on peut facilement se nettoyer. Le petit vieux prostatique sera content de faire pipi, goutte à goutte, assis sur le bidet, et se recoucher avec un zizi bien propre. Pas mal aussi pour le gamin qui pisse partout (demandez aux mamans). Et bien sûr, après un nettoyage au papier toilette qui est toujours incomplet, c’est mathématique 1/2, 1/4, 1/8, 1/16, ... jamais zéro le bidet sera l’occasion de terminer la toilette à l’eau savonneuse, avec une serviette sans trace de pneu, pour un confort total. Je ne suis pas marchand de bidet, je ne suis pas plombier, je suis un vieil architecte qui arrivait, tout jeune installé, à convaincre mes client(e)s de supprimer le bidet, parce que je trouvais ça laid, que ça prenait de la place, que c’était du passé. Et puis le temps a passé, j’ai appris à installer des bidets suspendus à côté des cuvettes de WC dans les salles de bains et j’ai pu convaincre mes client(e)s qui n’osaient plus demander un bidet de l’intérêt de cette chose étrange. Et pas que pour se laver les pieds. Et je suis ravi de les revoir longtemps après et de voir à quel point ils en sont bien content(e)s. Y compris les messieurs. Ce n’est pas réservé aux dames. Il est des pays où l’on se lave le fondement après s’être soulagé. Ne tirons pas sur le bidet, il est votre ami. Il est l’ami de l’hygiène de notre fondement. A tout age.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès