• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La haine des médias

La haine des médias

« Si la haine des médias et de ceux qui les animent est juste et saine, elle ne doit pas nous empêcher de réfléchir et de penser notre rapport à eux comme une question qui doit se traiter rationnellement dans les termes d’un combat. À chaque attaque, sa réplique particulière. Beaucoup d’amis n’ont pas encore compris que nous n’avons pas d’autre adversaire concret que le « parti médiatique ». Lui seul mène bataille sur le terrain, en inoculant chaque jour la drogue dans les cerveaux. Ce ne sont pas les autres militants politiques, ceux des autres partis. Ils sont inexistants sur le terrain et restent à portée de polémique. Le parti médiatique, je l’ai dit, est sans recours. Sa condition de survie est de le rester. D’ailleurs, le but du parti médiatique est de détruire tous les autres « émetteurs » de pensée : parti, syndicat, autorité morale de quelque nature qu’elle soit. Tout est bon alors pour atteindre ce but. Tout. C’est un pur effet de système. Le moindre journal comporte au moins chaque jour une « révélation », incontrôlable, destinée à salir quelqu’un vivant ou mort. La méthode est ample. Pas un jour une information qui donne la pêche, rend confiant dans l’humanité, fait croire au futur. La peur et le dégoût comme nourriture quotidienne, c’est le terreau du pouvoir médiatique qui vous « révèle » ce que personne ne veut que vous sachiez. Le pouvoir médiatique est d’essence complotiste. » https://melenchon.fr/2018/02/26/le-coup-monte-du-service-public-contre-la-france-insoumise/

Cette analyse de Mélenchon sur le pouvoir de la presse est juste, mais il n’est pas le seul à se plaindre d’eux quand l’on écoute Marine le Pen, à la différence que leurs intérêts ne convergent pas. Sur radio sud hier après-midi (le 04 03 18) un chroniqueur relevait cet état de fait et soulignait que c’était une pratique devenue courante, que des hommes politiques rendent les médias responsables du sort qu’il leur est fait au fur et à mesure des affaires qui sont soulevées chez les uns ou les autres.

Alors, nous pouvons nous interroger sur cette prédilection de la presse de croire qu’informer les citoyens, cela ne tient qu’à révéler ce qu’il y a de tordu chez les uns ou les autres, ce qu’il y a de discutable comme devant être soumis à l’opprobre de la société, dont les journalistes façonnent l’opinion en ayant la possession de l’expression privilégiée que l’opinion publique répète.

En cela Schopenhauer avait en son temps expliqué, que l’opinion publique, n’était que le suivisme d’idées émises par quelques personnes et qu’elles se trouvaient reprise par la population, soit par fainéantise d’y réfléchir, soit par facilité, soit qu’ils n’ont pas de temps à y consacrer. Et ainsi de dire que l’opinion publique n’est que celle des faiseurs d’opinons.

Si cela semble aller de soi et répondre à la loi du nombre, (qui rend inaudible toutes émissions d’idées de chacun pour les autres et impose de s’organiser pour pouvoir s’entendre et débattre), il n’en demeure pas moins que la critique de Mélenchon est fondée. Il n’y a pas de médias objectifs ou neutres. Une pensée est toujours induite par sa propre existence et le moule dans lequel l’on s’est émancipé. Mais l’information distribuée par quelques privilégiés est forcément source de pouvoir pour celui qui la détient et aucun acteur ne délivre une information qui peut lui nuire. C’est donc en cela, que, qui possède les médias est indicatif de la tendance qui animera ses journalistes. Il faut seulement le savoir pour en tenir compte et permet de comprendre dans notre sphère médiatique actuelle pourquoi nous ne débattons que des casseroles des uns et des autres fondées ou non.

Pour ceux qui ont connu l’information avant 1990 où la politique faisait la Une, où les idées sociétales faisaient débat, la presse d’aujourd’hui dans sa grande majorité a été reprise en main dans le cadre d’une situation politique favorable (l’écroulement du bloc soviétique) pour n’être qu’un suppôt du camp vainqueur (télévision, infos sans infos). Son principe de base était et est toujours le suivant.

Le principe de base de la censure moderne consiste à noyer les informations essentielles dans un déluge d'informations insignifiantes diffusées par une multitude de médias au contenu semblable. Cela permet à la nouvelle censure d'avoir toutes les apparences de la pluralité et de la démocratie. Cette stratégie de la diversion s'applique en premier lieu au journal télévisé, principale source d'information du public.

Juste pour l’exemple, je nous renvoie à toutes les questions insignifiantes qui ont jalonné le parcours de la campagne électorale de Fillon, faisant d’elles la primeur du débat, je nous renvoie aux JT où le drame est le filon de l’information, et ce mode d’information nous le retrouvons dans tous les pays de la communauté pour ne pas dire dans tous les pays occidentaux.

Cela permet de comprendre pourquoi depuis trente ans nous reconduisons la même politique, celle de la comptabilisation de l’existence, où l’humain ne vit plus au rythme des mots mais à celui des chiffres, puisque ceux qui détiennent les médias sont des idéologues du marché financier.

Cette main mise prendra fin comme toute chose, mais pour l’instant la politique des casseroles, celle du monde de l’aveu, de la peur de tout, de la victimisation, de l’opprobre fait le lit du fascisme. J’ai entendu sur cette même radio une journaliste dire que le populisme était la parole du peuple qui se faisait entendre.

Elle a peut-être raison, mais il vaudrait mieux que ce soit pour un projet humanisant que pour un repli sur soi en voulant s’enfermer dans un nationalisme, qui nous le savons est pourvoyeur de guerre, quand surgissent les crises du capitalisme qui doit se ressourcer. Il me semble que faute d’avoir la capacité d’élaborer un nouveau projet sociétal en dehors du capitalisme comptable, dont la pierre angulaire est son plan comptable, nous allions vers une détérioration continue, soutenue par le populisme ambiant et par l’idéologie libérale capitalistique du gouvernement.


Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Christ Roi Christ Roi 6 mars 2018 12:43

    Les médias officiels ne se combattent pas, ils faut les ignorer. Ils se fortifient dans le combat, donc il faut le leur refuser. la stratégie de guerrilla est la seule possible.


    • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2018 14:05

      @Christ Roi
      bonjour dans un monde où la communication permet aux hommes de coexister plus ou moins biens au travers de tous les échanges auxquels ils se livrent, il est difficile de faire abstraction de l’information politique nécessaire pour comprendre le monde dans lequel l’on vit et en saisir son évolution. les événements insignifiants voire glauques qui s’accole aux hommes vivant ou mort comme l’écrit Mélenchon façonnent l’opinion, en cela qu’ils sont repris par tout les médias comme s’il ne fallait pas manquer l’audimat qu’ils entraine. s’il y a audimat c’est que des citoyens s’y intéressent, même forcé par l’absence de pluralité d’analyses ou de pratiques, de même ampleur. car il existe d’autres analyses mais elles sont inaudibles dans la sphère médiatique idéologique présente. Comme tu l’écris de la contestation qui leur est porté ils s’en fortifient, Telle une information fausse lancée par tel média qui propose aux mis en cause de venir en débattre sur son médias pour son seul bénéfice.plus con que cela tu meurs.
      est-il possible de faire l’éducation des citoyen en ce domaine aussi essentiel qui revêt toute son importance lors des élections comme le démontre la cas Fillon ???  
      cordialement.     http://ddacoudre.over-blog.com/ .


    • Christ Roi Christ Roi 6 mars 2018 14:35

      @ddacoudre
      il faut s’échanger entre nous sans passer par les médias officiels, comme nous le faisons en ce moment. Oubliez les médias


    • Dzan 7 mars 2018 11:47

      @Christ Roi
      Tiens, voila Janus, qui vomit sur Mélanchon sur le post du Sieur Siatom, à propos de Média,


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 mars 2018 12:45

      J’ai toujours associé les médias au Sphynx de la mythologie, leur chute ne peut que me réjouir,....Avec ses messages en double bind style : le café est mauvais pour le coeur, trois pages plus loin, le café est excellent pour le coeur,... Merci, Tot ziens en de kost comme on dit en Belgique.


      • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2018 14:20

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        bonjour
        ce que tu dis s’observe bien évidement, et le tord des médias est de vouloir faire croire qu’ils sont neutres. il faut bien imaginer que la chute des médias serait une catastrophe, même si je ne manque pas de m’en plaindre, et souhaiter que les citoyens disposent des moyens de faire le trie eux-même, mais ce rêve n’est pas pour aujourd’hui, et il nous faut vivre avec ceux que nous avons pour comprendre notre environnement et notre monde. sans eux nous ne serions que des aveugles de Breughel, et cela serait pire. Ceux qui disposent de la sphère médiatique le savent et en usent outrageusement dans leur seuls intérêts ou dans l’intérêt de ceux qu’ils représentent.
        mais il faut garder en tête que s’ils font de l’audimat c’est qu’il répondent à une demande.
        celle d’un « égologisme » à tout crin et d’une infantilisation des cerveaux, la quantité de jeux existant en témoignent. quand l’on compte sur le jeux pour assurer son avenir ça commence à craindre.
        c’est un sujet pas facile.
        cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/


      • Dzan 7 mars 2018 11:49

        @ddacoudre
        « mais il faut garder en tête que s’ils font de l’audimat c’est qu’il répondent à une demande »

        Des Marseillais, D’Ane Houna, , Colle en tas et autres abrutissements ?


      • Elixir Elixir 6 mars 2018 12:46

        Pourquoi ne pas réunir la journée de la « femme » et du « compliment » en un seul jour, çà libèrerait de la place pour créer une journée sur la liberté de la presse ?


        • Elixir Elixir 6 mars 2018 13:24

          @Elixir

          ah oui c est vrai elle existe déjà...faut que je me réveille


        • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2018 14:31

          @Elixir
          bonjour
          notre monde est devenu complexe, connaitre son monde local ne suffit plus pour le comprendre.
          L’internationalisme conséquent dù à l’accélération des moyens de communication et de transport pour réaliser nos échanger de biens et autres exigent d’avoir une connaissance globale de ce qui se passe dans le cadre des relations mondiale dont nous dépendons étroitement pour bénéficier d’une autonomie d’existence. C’est lourd à comprendre. Contenu sous le terme géopolitique peut de médias en abordent la difficulté sachant qu’elle sera rébarbative pour une majorité de citoyens qui ont été élevé depuis 1990 à la casserole et à la médisance, si bien qu’ils en réclament toujours plus pour le grand bonheur de ceux qui n’ont pas intérêt à ce que les citoyens se mêlent de leurs affaires juteuses. c’est plus qu’une journée qu’il faudrait mais une serait déjà un pas.
          cordialement. http://ddacoudre.over-blog.com/


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 mars 2018 12:50

          Agora est un bon principe. Toutes les tendances y sont présentes. Les auteurs d’article y avancent (rarement) masqués,...ils reconnaissent eux-mêmes qu’ils n’ont pas toutes les informations en main et qu’il faut trier,... Contrairement à la presse dite classique qui se présente comme étant : LE SAVOIR ABSOLU. 


          • Dzan 7 mars 2018 11:51

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            J’aime beaucoup entendre : « Ils l’ont dit à la télé »
            Surtout quand c’est Pernaud, l’affidé de Bouygues.


          • pipiou 6 mars 2018 12:56

            Internet contribue à "noyer les informations essentielles dans un déluge d’informations insignifiantes diffusées par une multitude de médias au contenu semblable."

            Donc Internet contribue à la censure ??


            • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2018 14:54

              @pipiou
               bonjour.
              bien évidement le net n’en est pas exclus., quand des citoyens se forgent leur opinion sur les jt télévisé à 92%, et 4% vont suivre ces mêmes informations sur le net de ces médias télévisés.
              le net offre une pluralité d’opinion et d’analyses socio-politique et autres mais ces sites sont très peu consultés, contrairement à ceux qui diffusent de l’insignifiant politique,tout en concourant à un moyen d’expression moderne qui replace la discussion..
              quand l’on parle dans le cadre d’une information politique (’est à dire une information qui permet de comprendre sous quel régime nous vivons est comment s’organise nos existence dans ce cadre, ce n’est pas la casserole de Fillon qui nous permettra de savoir comment développer une économie porteuse d’avenir. c’est seulement cela qu’il faut comprendre.
              il ne s’agit pas d’afficher du mépris pour le partage de notre vie au quotidien, mais de fustiger ceux qui s’en emparent pour faire croire que celui-ci est suffisant pour construire un avenir politique économique commun.
              cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/


            • covadonga*722 covadonga*722 6 mars 2018 13:07

               hé hé s’agissant de média l’apparatchik millionnaire Mélenchon en connais un rayon.

              Déja le tchékiste Miller fait régner la terreur bolcho dans le media face bouc de la FI.
              Mais un rien « couille molle » Bénito mélenchon a laissé sa compagne Chirikou faire le ménage.
              Des leçons de morales de la part du seul candidat ayant UBERISE sa campagne.
              Pourtant ya des talent a la FI j’en vois régulièrement les 3/4 trentenaires siégeant dans les commissions et connaissant leurs dossiers 

              • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2018 15:03

                @covadonga*722
                bonjour
                tu semble en savoir plus que moi sur Mélenchon, mais il est certain que ce n’est pas un homme de paille, car il fallait avoir l’audace en 2008 de quitter un parti par conviction politique plutôt que de se laisser aller à la « gamelle » d’un libéral socialisme qui rêvait de socialiser le capitalisme.
                ce dernier n’en a fait qu’une bouché.
                même s’il y a longtemps que je ne rêve plus aux cailles qui tombe toutes rôtis, il est le seul à avoir des propositions d’avenir, même si comme je le pense s’il avait réussi, la pensée politique française est telle que ceux qui l’auraient élu l’aurait coulé.
                 cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/


              • Legestr glaz Ar zen 6 mars 2018 15:17

                @ddacoudre

                C’est tout à fait juste : Mélenchon a des propositions d’avenir, dans le cadre de l’Union européenne, évidement, comme Tsipras avait des propositions d’avenir pour la Grèce dans le cadre de l’UE. C’est une stratégie qui fonctionne bien, nous le voyons avec la Grèce. 

                Il lui suffit de convaincre 26 pays de modifier les traités dans le sens qu’il souhaite, ce n’est qu’un jeu d’enfant. L’unanimité se fera autour du contrôle du mouvement des capitaux, par exemple, ou la fin de la directive des travailleurs détachés. C’est qu’il est redoutable en négociation le Mélenchon. Il fera plier tous les pays pour obtenir une unanimité sur tous les sujets objet de son programme gouvernement. 

                Quant au plan A ou au plan B, je me demande bien si tout le monde a compris l’astuce. Voici un député FI qui s’exprime !


              • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2018 20:26

                @Ar zen

                bonjour
                 il est vrai que la comparaison avec Tsipras lui colle au basque comme si la France et la Grèce pesait le même poids politco-économique. sans oublier que la France qui en était créditrice sous le régime du PS de Hollande n’as rien fait pour leur tendre la main.
                mais ce n’est pas cela qui est important c’est de l’argument du « politisme » partisan quand l’on est engagé et il n’y a rien à redire. ce qui est autrement plus important c’est de savoir si l’on peut sortir d’un libéralisme capitalistique qui depuis trente ans mené de concert sous l’égide de l’Europe qui ressemble aujourd’hui a la politique capitaliste des usa est crédible pour apporter le bien-être dans notre pays alors que nous observons que depuis 1929 cette politique essentiellement comptable n’a pas fait le bonheur économique de tous les citoyens américain.
                ce n’est bien évidement pas en faisant haro sur les casseroles des uns et des autres que l’on peut arriver à une analyse politique comparable, que les puissants ne tiennent pas que l’on fasse ou que l’on y parviennent.
                c’est en cela que les journalistes sont « crasses » car ils ont le QI nécessaire mais se soumettent à ceux qui les emploient. il ne sont en fait que les valets d’un système auquel ils n’ont pas le courage de s’opposer, se contentant de transformer l’opinion publique qu’ils façonnent sur ordre en un tribunal public des affaires médiatiques de faits divers de tout un chacun.
                c’est la pratique du pilori avant justice quand le conditionnel qu’ils ont l’intelligence d’employer se transforme dans la rumeur publique en présent.
                lit bien ce que je t’écris. tant que que pour comptabiliser nos échanges et nos relations économiques nous utiliseront la normalisation du plan comptable officiel et commun à presque tous les pays du fait de la colonisation économique occidentale, dans lequel la vie des hommes se comptent en charge dans le compte 66, rien ne changera même si Mélenchon prenait le pouvoir. le capitalisme est une chose simple je vie de mon travail qui représente 100 €, si pour me développer un peu plus j’emploie un salarié à 100€ les besoins de sa propre existence, il faut vendre le produit de notre activité à 200 €. hors le salarié ou son patron n’ont qua 100 € de disponible. ne reste donc que la productivité ou l’endettement.
                Aujourd’hui l’on nous explique que l’endettement et les charges doivent être réduite. il n’est pas né celui qui résoudra cette équation. et s’il y a des solutions passagères c’est que le capitalisme provoque ses crises pour la résoudre.
                désolé d’être un peu long.
                cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/


              • Legestr glaz Ar zen 6 mars 2018 22:57

                @ddacoudre

                Parce que vous croyez, comme le dit Mélenchon d’ailleurs, que le poids d’un pays à quelque chose à voir dans l’acceptation d’une « renégociation » d’un traité ou, plus exactement, de certaines dispositions de ces traités ? 

                Vous avez une épaisse buée devant les yeux ! Vous écoutez Mélenchon avec les oreilles de l’amour sans trop vous poser de questions. 
                Ainsi, et si vous voulez me contredire vous êtes le bienvenu, pour modifier les traités il faut nécessairement utiliser l’article 48 du TUE, vous savez cet article qui requiert « l’unanimité ». Sans l’obtention de cette « unanimité » il est impossible de faire bouger les lignes des traités. Quel poids aurait la France dans ces circonstances ? Pourquoi aurait-elle plus de poids que la Grèce qui a engagé sa signature au bas des traités ? Vous pouvez le dire ? 

                Il reste la désobéissance aux traités. Mais sur ce point vous pouvez aussi me démentir si vous le souhaitez mais le Conseil constitutionnel en France, et une jurisprudence de 15 années, montre que le droit européen est supérieur au droit national. Ainsi toute loi contraire aux traités est refusée en France. Alors, expliquez moi comment, la France par son poids, peut, d’une part, désobéir à l’UE et, d’autre part, désobéir à la Constitution ? 

                Vous n’avez visiblement pas réfléchi à la question. 

                Si l« on veut sortir d’ un libéralisme capitaliste il faut sortir de l’UE dont les orientations, inscrites dans les traités, sont toutes ordo-libérales. Mais Mélenchon ne veut pas sortir ! 

                Ensuite, une fois sorti, que pensez vous de demander au peuple, à la majorité, ce qu’il pense du libéralisme capitaliste ? Si la majorité des Français est pour, que dîtes vous ? Lorsque vous sortez au cinéma est-ce que c’est vous qui imposez le film à voir ou vous demandez aux autres ce qu’ils souhaitent voir ? C’est la majorité qui décide ou une »minorité éclairée" ? Qu’en pensez vous ? 

              • ddacoudre ddacoudre 7 mars 2018 09:16

                @Ar zen
                aucun homme n’est le messie en sa matière, et aucune loi n’est éternelle la vie est aussi un rapport de force et en la matière la France à plus de poids que la Grèce. sauf qu’il faut pour cela dans le cadre de la désobéissance aux accords européen accepter de croiser le fer et d’avoir des déboires s’il imagine que les puissants resteront leurs deux pieds dans le même sabots.
                personnellement je ne pense pas que ce soit l’UE qui est la source de nos mots mais l’idéologie libérale capitalistique qu’elle déploie ou elle vend le poids de la collectivité humaine à l’exploitation de quelques uns d’entre -elles, alors que c’est elle, par les individus qui la composent qui produit et paie tout. et il faudrait que des accords ou des lois interdisent a ceux qui le désire de se constituer en collectivité économique sans se perdre dans l’hérésie du tout état qui est une négation du droit de chacun d’entreprendre. la liberté économique n’est pas s’en tenir à un carcan législatif qui soumet les populations a une « idéologie capitaliste », même si en son fondement nous retrouvons des structure innée. sauf qu’elles n’évoluent pas dans une société d’abondance, mais de rareté qui contraint les hommes à s’organiser pour créer ce dont ils ont besoin pour vivre. cette interaction indissoluble d’un monde qui n’a que des frontières artificielles, et que si les hommes éprouvent le besoin de s’identifier et de se normaliser, la norme n’est qu’un moyen de fédérer et faciliter les comparaison et unir un langage d’échange audible, sans pour autant la rendre irréductible comme le génère l’organisation capitaliste qui pour refuser toute amélioration qui ne le sert pas conduit aux crises qu’on lui connait.
                ainsi que l’on décide de s’opposer à l’UE par le rapport de force, cette Union se verra bousculée par les crises du capitalisme.
                il serait dont temps de regarder, le capitalisme pour ce qu’il est une organisation efficace de maitrise de la main d’œuvre par l’obligation qui lui a été faite législativement de rémunérer le personnel de servitude qu’il employait.
                il n’est donc pas illusoire de penser que nous puissions réorganiser nos interactions économiques, contraintes par la rareté, sous une forme de collaboration équitable qui laisserait à chaque agent ou acteur, ce qu’il est en droit de prétendre par son activité sans être le subalterne salarial de ceux, qui ayant entrepris croient que cela leur ouvre un droit d’exploiter ceux qu’ils sollicitent pour venir réaliser son projet, sans lesquels il ne pourraient le mener à terme.
                il n’y a donc de blocage que dans l’esprit de ceux qui s’imaginent que les puissants œuvrent dans l’intérêt de ceux qu’ils asservissent par le salaria moderne, puisqu’il ne date que de 1804.

                que nous faisions des accords pérennes comme celui de l’UE afin de tenir compte de la voix de chaque état, de sorte qu’aucun n’impose à un autre ce qu’il ne veut pas, n’empêche aucun état qui le voudrait d’en sortir en s’asseyant sur ces textes qui le lie aux autres. Ce serait une première au monde de voir des états qui seraient lié vitam æternam par un accord. ce sont les circonstances socio-économiques et l’implication idéologique des hommes qui détiennent la clé de leur évolution sociétale, et non un seul individu dusse t’il s’appeler Mélanchon. il est dans ce cadre politique comme on le dit en physique un attracteur, tous comme les autres. lui seul ne peut rien changer. et à ce jour je n’ai pas encore ressenti que le pays était prêt à passer au delà du capitalisme, même si il est régulièrement dénoncé comme une plaie par 92% des citoyens français.
                cordialement. http://ddacoudre.over-blog.com/


              • Dzan 7 mars 2018 11:53

                @covadonga*722
                Allez vite vomir sur le post de Siatom, tous vos copains y sont.


              • Dzan 7 mars 2018 11:56

                @Ar zen
                Petit à petit on deviendra l’Italie.


              • Cadoudal Cadoudal 7 mars 2018 17:21

                @Dzan
                On a pris un peu trop d’avance pour redevenir un pays civilisé comme l’Italie :

                http://www.fdesouche.com/966087-urine-dechets-incivilites-voie-publique-france-se-classe-derniere-deurope


              • Jeff Parrot Jeff Parrot 6 mars 2018 14:07

                deja le titre de l’article reprend un des elements de langage principal de la propagande des medias :

                LA HAINE


                • sls0 sls0 6 mars 2018 15:00

                  @Jeff Parrot
                  Oui le mot la haine me gène, si quelque chose rend inefficace c’est bien la haine.

                  Stanley Milgram a prouvé qu’environ les 3/4 des personnes suivent les ordres bêtement, ça veut aussi dire qu’un quart de la population seulement a son libre arbitre. On ne sortira jamais du problème.
                  Il y a parfois des sursauts comme à la sortie de la guerre, les oligarchies ont trop tiré sur la ficelle et le peuple a trop dérouillé. Pendant une voir deux décennies on verra du comité de la résistance, un bond du social suite à l’influence d’une partie de ceux qui ont leur libre arbitre et qui se sont battu.

                  Maintenant on est dans une période où la majorité sans libre arbitre décide ou croit décider avec son bulletin de vote.
                  Comme la démocratie est intéressante pour certains avec 75% de gens sans libre arbitre.

                  Je ne vois pas trop de solutions sans un gros choc qui réveille et oblige le libre arbitre a éclore.
                  Le libre arbitre est moins agréable à vivre que le coté mouton, il faut que le choc soit vraiment déagréable pour faire basculer.
                  Le dernier gros choc a quand même fait 63 millions de morts.

                • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2018 15:19

                  @Jeff Parrot
                  bonjour
                  ton observation est juste et elle cadre avec le développement du fascisme dans notre pays et en Europe.Les médias parlent de populisme pour continuer à se cacher derrière leur mot, mais la monté de la haine dans le paysage politique et journalier est une évidence. nier cette évolution qui touche presque tous les partis à part à quelques degrés feu le PS et le Moden, c’est se prévoir des jours qui déchantent.
                  l’érosion de la classe politique par l’opprobre qu’elle subit pour n’avoir su s’ajuster qu’à la comptabilisation de l’existence par un libéralisme capitalistique idéologique, laissent des citoyens aux cerveaux presque vides, qui vont au plus facile, haïr, car le développement de l’amitié demande plus de disposition d’esprit.
                  c’est sans état d’âmes que ceux qui tirent un bénéfice de cette situation, c’est à dire les institutions financières comptent les existence comme de la petite monnaie et veille à ceux que ceux-ci ne se réveillent pas et ne sortent pas de leurs fantasmes qu’ils prennent bien soin d’entretenir.
                  cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/


                • Cadoudal Cadoudal 6 mars 2018 19:50

                  @ddacoudre

                  on a une civilisation à parfaire.

                  un pays toujours concentré sur les réseaux sociaux. personne ne lit plus un livre.

                  personne ne s’intéresse à la science.

                  chaque soirée télé = séries à la qualité douteuse. on s’enferme dans une réalité médiocre.

                  que de débats politiques, plus de débats intellectuels.

                  la contradiction est considérée comme insulte.

                  un pays ou les questions concernant l’environnement n’intéressent plus.

                  un pays ou l’on fait l’apologie d’une démographie pas maitrisée.

                  un pays ou l’on est plus créatif dans le domaine de la récréation.

                  les gars, qu’on se dise, à l’opposé du toubab qu’on est parti acculé dans son pays, le sénégal a plus un problème civilisationnel qu’autre chose.

                  sarko avait raison à dakar. allez relire son discours.

                  les blancs en ont marre. ils veulent retrouver leur qualité et leur quiétude de vie. ils méprisent également le matériel. alors faisons comme eux. on a l’impression que seul l’argent compte pour l’homme noir et que la culture n’est qu’accessoire. c’est ce qui nous perd. on a tout sacrifié pour se hisser au même niveau de vie que l’occidental.
                  http://www.seneweb.com/news/International/idy-diene-froidement-assassine-en-italie_n_239939.html


                • Cadoudal Cadoudal 6 mars 2018 19:53

                  @Cadoudal

                  « Le rapport désinvolte à la frontière est la faute historique des responsables européens »

                  Un trop grand nombre de responsables politiques ou médiatiques ou d’universitaires ont tenté d’opposer un barrage à cette réalité, peut-être pour éviter des révisions que l’on pressent déchirantes.

                  http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2018/03/05/31002-20180305ARTFIG00267-dominique-reynie-le-rapport-desinvolte-a-la-frontiere-est-la-faute-historique-des-responsables-europeens.php?redirect_premium


                • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2018 20:51

                  @Cadoudal
                  bonjour
                  peu d’observation a faire, si ce n’est que tout un chacun chercher son bonheur dans la quiétude de l’existence. Mais il devient difficile pour certain chez nous ou ailleurs quand il ne dépend que de l’argent amassé dans une organisation socio économique ou tout est marchandisé et ou tous sont mis en compétition les uns contres les autres.

                  cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/


                • Cadoudal Cadoudal 6 mars 2018 21:03

                  @ddacoudre
                  "A l’heure où la déferlante de la mondialisation a fini d’envahir nos pays, nos communautés et nos familles, en nous imposant à la marche forcée de diffusion de modèles stéréotypés, nous ne devons pas oublier d’où nous venons et ce que nous sommes" a notamment dit Macky Sall.

                  http://www.seneweb.com/news/Culture/fiso-2018-macky-sall-appelle-a-l-rsquo-a_n_238995.htm

                  Comme beaucoup de ses voisins à Varby Gard [quartier de Stockholm], M.Borisho a cherché asile en Suède pour échapper à la guerre. […]
                  « Maintenant, quand je pense à l’avenir, j’ai peur« , déclare-t-il. « J’ai peur pour l’Europe. »

                  https://www.nytimes.com/2018/03/03/world/europe/sweden-crime-immigration-hand-grenades.html?smid=tw-nytimesworld&smtyp=cur

                  Mais, sinon, on continue évidemment comme on a dit...

                  Blabla, blabla, blabla...


                • ddacoudre ddacoudre 7 mars 2018 12:29

                  @Cadoudal

                  bonjour

                  ce n’est pas la crise de l’Europe, c’est celle d’une organisation d’économie capitaliste, et les identités nationales ne deviennent un danger fascisant que dans la mesure ou l’on croit, dans un monde technologiquement ouvert, qu’ils constituent un rempart contre les effets de la crise du capitalisme.
                  si les migrants sont un problème c’est que la politique du FMI y a concouru pour beaucoup, et aujourd’hui notre allégeance aux USA depuis Sarkozy nous a fait entrer en guerre etc.
                  cd http://ddacoudre.over-blog.com/


                • Cadoudal Cadoudal 7 mars 2018 12:56

                  @ddacoudre
                  Mais oui, mais oui...

                  La jolie fable des réfugiés sénégalais affamés fuyant les bombardements du FMI...

                  "Et le nommé Pape Diaw de menacer et appeler à la guerre civile ! Les italiens en savent plus, dans ce domaine , que tous les immigrés braillards de la planète réunis. "Yène, sène benne tanke sakh dougagoul, nguène di woté kharé !"

                  Las ! A force de flatter ces envahisseurs débarqués, pour ne pas dire carrément repêchés dans la Méditerranée, accueillis comme nulle part ailleurs en Europe, on (je veux dire le Pape et autres fumistes) on a mené l’Italie au point de saturation et dégoût qui sera bientôt le lot de toute l’Europe généreuse, mais aussi et hélas, trop politiquement correcte, gauchiste et paléo-communiste : « Ras-le-bol ! »

                  Que fait ce tioubalo en Italie ? De quoi vit-il à Florence ? Avec sa tête de phoque dégraissé, il représente, à lui seul, la caricature de ces « vu’umprar » (bana-bana et autres modou-modou) qui , enfin titulaires d’un carte de séjour non falsifiée, mordent la main qui les eut nourris, crachent sur un pays qui aurait dû les rejeter dans les flots.

                  Quand bien même la victime aurait été choisie pour la couleur de sa peau...Et après ? Il n’y a pas plus raciste que le nègre ! Entre soi, autour de soi, dans son village africain le plus reculé ! Et si celui qui a tué ce sénégalais en avait simplement assez de l’arrogance de ces nègro-africano-maghrébins que des millions d’européens , mais aussi d’immigrés de plus longue date, ne supportent plus, sans oser le dire ?"

                  http://www.seneweb.com/news/International/idy-diene-froidement-assassine-en-italie_n_239939.html


                • GrandGuignol GrandGuignol 6 mars 2018 17:21

                  "Elle a peut-être raison, mais il vaudrait mieux que ce soit pour un projet humanisant que pour un repli sur soi en voulant s’enfermer dans un nationalisme, qui nous le savons est pourvoyeur de guerre, quand surgissent les crises du capitalisme qui doit se ressourcer.« 

                  L’UE, elle, ne nous entraine pas à la guerre ? En Libye, en Syrie, non bien sur, c’est pour la bonne cause, celle des États Unis sous couvert de l’OTAN...
                  Savez vous que dorénavant pour appartenir à l’UE il faut aussi devenir membre de l’OTAN ?
                  Pour le coup nous voilà en »guerre" au moyen orient où le renversement de bachar est plus important que de lutter contre Daech et ce en totale infraction sur le plan international dont la France au sein de l’UE enfreint les règles de non ingérence.
                  Quelle est belle cette UE ! Humaniste et tout et tout.
                  Et on traitera de nationaliste ceux qui réclament la souveraineté de la France ! Ben merde elle est bonne celle là !Tous les pays qui n’appartiennent pas à l’UE sont donc des nationalistes épris de guerre....
                  On amalgame tout ceux qui détestent cette UE dictatoriale ( des non humanistes pour sur) qui veulent que la France retrouve sa liberté en sortant de ce bourbier UE, euro, OTAN.
                  L’UE est irréformable, art 48 des traités européens ! il faut l’unanimité des états membres pour changer les traités européens.

                  Pour ce qui est des médias, Mélenchon s’en plaint mais on lui donne souvent la parole, il fait parti de ce cirque médiatique, Il est l’un des 5 pour qui les médias autorisent un débat lors des élections présidentielles, c’est un opposant de pacotille. Plan A, plan B et plan T comme en Grèce ! Et tant qu’il endormira son monde avec des illusions d’Union européenne qui n’est rien d’autre qu’une URSS remaniée, les médias lui offriront toujours un siège sur les plateaux TV.


                  • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2018 21:07

                    @GrandGuignol
                    bonjour
                    il me semble que tu te sois mépris suer mon propos l’UE est en guerre bien évidement comme tu le souligne par ses membres les plus actifs auquel nous comptons.
                    je te ferais seulement observer que le monde entier ,à l’exception de quelques tribus indigènes est soumis au capitalisme et qu’il n’y a pas d’autre forme d’économie autre en vigueur.
                    tu peut bien sortir de ce que tu veux tu resteras toujours soumis au crises du capitalisme.
                    Le monde est dans une nasse dans laquelle deux blocs capitalistes s’opposent. l’UE appartient a l’un deux comme tu le soulignes très justement.
                    quand à Mélenchon c ’est ne rien avoir compris que de le comparer à l’ex Urss.l’interdépendance des économies et des actes économiques de chacun nous imposent de pouvoir avoir des visions économiques collectives et non seulement soumises à l’exploitation au bénéfice d’un individus, sans pour autant rejeter la libre entreprise qu’elle se fasse au nom d’un individus ou au nom de 68 millions qui s’appelle l’état.
                    cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/


                  • GrandGuignol GrandGuignol 6 mars 2018 23:37

                    @ddacoudre
                    Bonsoir,
                    "je te ferais seulement observer que le monde entier ,à l’exception de quelques tribus indigènes est soumis au capitalisme et qu’il n’y a pas d’autre forme d’économie autre en vigueur.« 

                    Je suis d’accord, mais vous pensez que l’UE va radicalement changer cela ? Vous pensez que Mélenchon parviendra à »renégocier« les traités et abolir le capitalisme ?
                    Perso je ne vois aucun pays suivre la politique de la FI ( qui joue aussi avec le capitalisme ) au sein de l’UE et ce même si Mélenchon menace l’UE de tout ce qu’il voudra... ;Cameron en a fait les frais, lui aussi a menacé l’UE qui est restée de marbre face au deuxième contributeur net de cette UE et voilà le Brexit est en cours.
                    Pour changer les traités et sans parler d’unanimité, il faudrait au moins une majorité de pays qui suivent le mouvement de la FI. citez m’en au moins un qui suivra...Moi je n’en vois aucun.

                    Pour vaincre le capitalisme il faudrait une prise de conscience à l’échelle mondiale, un changement de paradigme complet, par contre au niveau national on pourrait limiter les dégâts avec une politique de gauche, mais vraiment de gauche ou à défaut inspirée du CNR afin de retrouver tous nos acquis perdus depuis des décennies, mais on n’échappera pas totalement au capitalisme.

                     »tu peut bien sortir de ce que tu veux tu resteras toujours soumis au crises du capitalisme.« 

                    Ben déjà on ne subira plus les »recommandations« obligatoires des GOPE de Bruxelles qui sont appliquées depuis Sarkozy, autrement dit l’austérité tous azimuts et à tous les niveaux (code du travail, privatisations, OGM, pesticides, travailleurs détachés, délocalisations, etc, etc, etc), le bradage de la France elle même au profit d’oligarques, les mêmes qui détiennent les médias.
                    Ces médias que l’on pourra alors libérer du joug des lobbys pour une information plus pluraliste et ainsi mieux informer la population.Puis grâce à des referendums d’initiative populaire orienter la politique dans le sens que les français voudront.
                    On sortira aussi du conflit au Moyen Orient et de notre vassalité à l’OTAN (autant dire de notre vassalité aux USA) qui bientôt nous poussera à la guerre contre la Russie.....

                     »quand à Mélenchon c ’est ne rien avoir compris que de le comparer à l’ex Urss."

                    je ne compare pas Mélenchon et son programme ( que j’ai soutenu et pour qui j’ai voté en 2012) avec l’URSS, je dit que l’UE actuelle est déjà l’URSS mais remaniée à la sauce ultra libérale et que l’on ne pourra pas la changer faute de soutien des états membres de cette UE.
                    Cette UE à des bases moisies, elle est vérolée jusqu’à la moelle par la corruption et les lobbys, autant en sortir et renouer des liens de coopérations avec tous les pays du monde qui favorisent chacun plutôt que de s’unir dans une soit disant UE qui nous dicte notre politique nationale et internationale et qui met ses membres en concurrence au lieu de les unifier.

                    le capitalisme à bâti lentement mais surement son emprise sur le monde et ce n’est pas du jour au lendemain que l’on pourra changer les choses et ce n’est surement pas avec cette UE supranationale et ultra libérale que l’on vaincra ce système économique.

                    Cordialement, GG.


                  • ddacoudre ddacoudre 7 mars 2018 13:39

                    @GrandGuignol

                    globalement d’accord. ce n’est pas le fait que des états veuillent en faire un plus grand en associant leur diversité sociologique et historique qui est une difficulté, la difficulté c’est que l’on soit indépendant ou lié la politique de tous les états est celle d’un capitalisme débridé qui n’est pas fait pour assurer le bien être de hommes s’il n’y est pas contraint. le capitalisme est l’égoïsme individuel de l’intérêt personnel, valable seulement dans une société d’abondance, alors que dans une société de la rareté comme la notre ou chacun dans le cadre de la répartition des tâche doit produire aussi pour les autres c’est la solidarité égoïste qui constitue une avancé civilisationnelle et non le retour a des comportements animaliers innées tel ceux du capitalisme qui se codifient au travers du plan comptable qui est fait seulement pour le dominant.
                    et ce n’est pas en mutualisant cette norme que cela changerait le fond du capitalisme.
                    la vie n’est pas une charge ni une dette.
                    cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/


                  • GrandGuignol GrandGuignol 7 mars 2018 14:42

                    @ddacoudre
                    « la vie n’est pas une charge ni une dette. »

                    Exactement et c’est pour cette raison que la France doit retrouver sa souveraineté et revenir au franc en abolissant la loi de 1973 qui nous oblige à emprunter aux banques privées plutôt que de créer sa propre monnaie, La France jouit encore, mais plus pour longtemps à ce rythme, d’une aura de révolution dont les droits de l’homme sont l’emblème et que la majorité des pays du monde ont pris comme modèle. celle ci en sortant de l’UE et en appliquant une politique plus humaine pourrait davantage influencer les peuples des autres états de l’UE et ainsi recréer des relations saines sur des bases solides J’ai, comme beaucoup de personnes, cru en cette UE humaniste, mais le rêve s’est brisé sur les articles des traités européens qui nous lient à une structure ultra capitaliste et empêche toute politique autre que capitaliste.
                    je ne suis pas contre une union des peuples, mais pas cette UE actuelle pour les raisons déjà évoquées dans mes posts.

                    Cordialement GG.


                  • Le421 Le421 6 mars 2018 18:14

                    D’ailleurs, le phénomène n’est pas nouveau. La presse a été appelée « quatrième pouvoir », ce qui permets à certain de diriger comme ils l’entendent.
                    Et les valets de service ne veulent pas pointer à Pôle Emploi.
                    Un standing à tenir !!


                    • GrandGuignol GrandGuignol 6 mars 2018 19:24

                      @Le421
                      "D’ailleurs, le phénomène n’est pas nouveau. La presse a été appelée « quatrième pouvoir », ce qui permets à certain de diriger comme ils l’entendent..... !"
                      ...et de n’autoriser sur leurs médias que ceux qui sont conformes à leurs désirs....


                    • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2018 21:12

                      @Le421
                      bonjour

                      la presse est un enjeu politique, celui qui maitrise l’information et la monnaie est le maitre.
                      cordialement.


                    • Cadoudal Cadoudal 7 mars 2018 00:09

                      @ddacoudre

                      c’est marrant ça...

                      On évite maintenant de parler des agressions antisémites pour « ne pas faire le jeu du FN ».

                      Moi qui croyait que, justement , il fallait parler ENORMEMENT des agressions antisémites afin de diaboliser le FN...

                      Y’aurait-il un bug dans le logiciel de la bien-pensance ? Une résurgence de la réalité ? Le coupable n’aurait-il pas la bonne couleur ?

                      Je rappelle que lors de la profanation du cimetière juif de Carpentras, en 1990, les medias avaient avait accusé le FN alors même que le coupable n’était pas du front. Et simultanément, on avait oublié de signaler que le responsable FN pour Carpentras ainsi que celui pour tout le Vaucluse étaient deux juifs sépharades.

                      Mais heureusement, cette joyeuse manipulation avait permis de faire passer quelques mois plus tard la fameuse loi scélérate dite « Fabius-Gayssot ».

                      http://www.fdesouche.com/965265-caractere-antisemite-de-laffaire-halimi-a-ete-deliberement-cache-a-veille-de-lelection-presidentielle-ne-favoriser-front-national-jean-jacques-bourdin-sexcuse


                    • ddacoudre ddacoudre 7 mars 2018 13:47

                      @Cadoudal

                      il ne s’agit pas de museler la presse, elle peut parler de ce qu’elle veut, sauf faire l’apologie du crime, mais si demain parler devient un crime nous aurons un monde du silence.
                      le seul avantage c’est que l’on n’entendra pas les conneries.
                      la presse est une lutte permanente de chacun contre tous, mais si des hommes en haïssent d’autres, ce n’est certainement pas de la faute de la presse même si elle y trouve son chemin dans son intérêt.
                      cd http://ddacoudre.over-blog.com/


                    • Cadoudal Cadoudal 7 mars 2018 14:06

                      @ddacoudre
                      Disons juste que Bourdin avoue benoitement que la presse sélectionne ses haineux selon des critères ethnico religieux bien précis...

                      Qui à fixé ces critères ethnico religieux, qui accepte que de tels critères soient appliqués ?

                      Pas moi, j’essaye de préserver la liberté que mes aïeux m’ont léguée...


                    • Cadoudal Cadoudal 7 mars 2018 15:40

                      @Cadoudal

                      Government ‘paid for good news stories’ over Ireland 2040 plan

                      https://www.thetimes.co.uk/article/martin-attacks-dubious-2040-media-deal-c6wtq772d

                      Un plan génial pourtant, 116 milliards d’euros pour augmenter la population Irlandaise d’1 million de migrants musulmans d’ici 2040...

                      Si Madame Chikirou pouvait contribuer à cette bonne nouvelle, nul doute qu’un petit chèque lui serait remis par l’ambassadeur d’Irlande à Paris...


                    • alinea alinea 6 mars 2018 18:58

                      Quand on voit les réflexes pavloviens d’’une bonne partie des commentateurs de ce site, je me demande si ce sont les médias qui leur ont lavé la tête en y injectant la haine, justement, le butoir indépassable de leurs idées, si on peut appeler ça idées, ou bien si le mal n’est pas plus profond. Car les médias, sonores, visuels ou écrits, sont littéralement insupportables depuis déjà un bout de temps et je ne suis pas sûre que tous ceux-là qui détiennent la vérité- qui, comme chacun sait ne se discute pas-, y sont adeptes.
                      C’est possible quand même car ils reprennent, chacun à sa sauce, en renchérissant ou en contredisant par systématisme, tout ce qui peut me parvenir de ce qui y est dit.
                      Je suppose que le mal est fait, la libre pensée, la critique, le débat étaient sur la table qu’ils ont rasée !
                      Reste la stérilité de ce que l’on ne peut pas appeler échanges, mais attaques, contre-attaques ou justifications.
                      En tout cas bienheureuse de vous avoir lu, avec un texte aéré ( smiley ) dont j’approuve évidemment le contenu.


                      • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2018 21:26

                        @alinea

                        bonjour

                        merci de ton commentaire. il ne peut y avoir de liberté sans critique, mais certain confondent la critique avec la médisance le débat politique avec tous les coups sont permis, même mentir.
                        c’est Lénine qui disait dans sa première internationale que dénigrer ou mentir était parfois nécessaire et qu’ il en restait toujours quelque chose. il n’y donc pas de nouveauté en ce domaine si ce n’est qu’a dénigre sans mesure l’élite l’on ne dirige pas un pays avec les ânes (paix à leur oreille) qui restent0 ce rejet de l’élite qui n’est bien sur pas exempte de reproches de critiques ou de malversations, n’emporte pas de jeter le bébé démocratique avec l’eau du bain de ceux qui sont à écarter. Au bout n’en ressort que la dictature.
                        cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/


                      • leypanou 7 mars 2018 09:13

                        @alinea
                        Reste la stérilité de ce que l’on ne peut pas appeler échanges, mais attaques, contre-attaques ou justifications : il manque radotage ou disque rayé vulgairement.

                        C’est pourquoi il me semble inutile de réagir à ce type de commentaire.


                      • zygzornifle zygzornifle 6 mars 2018 19:35

                        Les médias ont fait l’élection de Macron alors qu’ils en prennent plein la tronche....


                        • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2018 21:27

                          @zygzornifle
                          bonjour
                          une façon radicale de voir la problématique smiley
                          cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/


                        • Dzan 7 mars 2018 12:02

                           @zygzornifle
                          Clap ! Clap ! Clap !


                        • zygzornifle zygzornifle 6 mars 2018 19:36

                          9 milliardaires se partagent les médias ....


                          • Cadoudal Cadoudal 6 mars 2018 19:47

                            @zygzornifle
                            Bourdin présente ses plates excuses au frère de Sarah Halimi ; et pour cause, en cette veille d’élection présidentielle, Bourdin reconnait avoir refusé d’entendre et encore moins diffuser son témoignage accablant, soulevant le caractère antisémite de ce crime odieux.

                            http://www.fdesouche.com/965265-caractere-antisemite-de-laffaire-halimi-a-ete-deliberement-cache-a-veille-de-lelection-presidentielle-ne-favoriser-front-national-jean-jacques-bourdin-sexcuse


                          • rhea 1481971 6 mars 2018 20:46
                            • TF1 fait du transfert, des téléfilms et des feuilletons toujours dans de
                            • belle maison dans un milieu aisé, vous pouvez vivre dans un taudis
                            • si vous avez un poste de télévision vous ne vous en rendrez pas
                            • compte . Avec l’expérience dans les téléfilms américains qu’ils
                            • diffusent vous pouvez prévoir lors du déroulement du scenario
                            • quand le drapeau américain va apparaître au second plan. Le
                            • second plan c’est ce que l’inconscient retiens le plus longtemps.

                            • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2018 21:32

                              @rhea 1481971

                              bonjour
                               le drapeau américain flotte déjà en inconscient derrière celui de la France.
                              Certes la télé est également faite pour se distraire mais certains savent que le jeu cela n’existe pas, derrière chacun, un comportement sociologique se dessine.
                              cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/


                            • François Vesin François Vesin 7 mars 2018 10:24

                              Merci pour votre article qui dénonce avec justesse

                              un univers et des pratiques incompatibles avec la démocratie.

                              Qui rend cela possible ?
                              Beaucoup plus qu’à un capitalisme d’un autre âge,
                              nous sommes soumis aux financiers du néolibéralisme.

                              Qui s’oppose à eux ?
                              Une vieille garde d’anciens socialistes reconvertis qui
                              dans le meilleurs des cas (en France) fait office d’idiote utile et,
                              dans le pire (en Grèce) se révèle en être leur meilleure complice.

                              De même qu’on ne voulut pas lire « le fil de l’épée » en 1932,
                              on ne veut pas tenir compte des analyses d’Asselineau !
                              Par delà les personnalités concernées qui n’en sont que le vecteur, 
                              c’est avant tout le réel
                              qu’on ne veut pas considérer pour ce qu’il est !

                              La tragédie à laquelle nous convient la quasi totalité des médias
                              se résume à distinguer la couleur des chemises des politiciens
                              marchants à 99% soumis dans un unique troupeau vers l’abattoir.

                              Et lorsqu’ils se souviennent qu’ils sont censés émaner d’un peuple
                              c’est pour mieux le trahir (traité de Lisbonne) 
                              ou lui reprocher de mal voter ou de s’abstenir ...
                              La presse peut les remercier puisqu’ils l’alimentent quotidiennement !



                               


                              • Dzan 7 mars 2018 12:05

                                @François Vesin
                                Asselimeau : combien de % à l’élection présidentielle ?


                              • ddacoudre ddacoudre 7 mars 2018 13:50

                                @François Vesin

                                bonjour
                                merci pour le lien.

                                c d http://ddacoudre.over-blog.com/


                              • François Vesin François Vesin 7 mars 2018 14:35

                                @Dzan
                                « Asselimeau : combien de % à l’élection présidentielle ? »


                                ...et la France, combien de chars pour repousser
                                les vagues de panzer allemands ?

                                Pardonnez-moi mais vous abondez dans mon sens
                                en dépit de votre œil de « petit » comptable !

                                Le troupeau des politiciens français collabore
                                avec l’EU et l’OTAN de son plein gré
                                mais le moment venu, parce que des gens comme Asselineau
                                auront tout entrepris pour se faire entendre
                                ils ne pourront pas dire « je ne savais pas » !

                                Choisis ton camp camarade et 
                                cesse de regarder passer les trains

                              • Legestr glaz Ar zen 7 mars 2018 15:29

                                @Dzan

                                Et après l’invasion nazie en France, combien de Français pour répondre à l’appel du Général de Gaulle ? 1% ou moins ? 

                                Si 128 Sénans représentent un quart de la France, vous imaginez le pourcentage obtenu par De Gaulle lors de son intervention du 18 juin. 

                                 « Les 24 et 26 juin 1940, les cinq navires pour l’heure disponibles prennent la mer. Le premier, le Velleda, part avec à son bord la garnison de l’île et les premiers Sénans. Il est suivi du Rouanez ar Mor, puis du Corbeau des mers, du Maris Stella et du Rouanez ar Péoc’h. Certains habitants partent sur d’autres petites embarcations.

                                 

                                Cent vingt-huit Sénans rallient ainsi l’Angleterre. Quelques jours après son appel du 18 juin, le général de Gaulle remarque qu’ils représentent environ 25% des premiers Français arrivés à Londres et leur fait un éloge particulier : » l’Ile de Sein est un quart de la France« . »


                                http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/ile-de-sein-0


                                Dzan, vous devriez méditer cet aphorisme, il est fait pour vous : «  »Il nest pas nécessaire despérer pour entreprendreni de réussir pour persévérer".


                              • Blé 7 mars 2018 13:59

                                La haine des média ne sert à rien, il manque une éducation face aux média, éducation qui ne fait pas parti de la culture générale de la scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans.

                                Gamine, dans le métro, je pouvais lire des gros titres des journaux car pratiquement, les usagers du métropolitain qui rentraient du boulot lisaient leur journal, France Soir, L’Humanité, Le Figaro, certains jour le Canard enchaîné. Ceci pour dire que l’exemple pour la jeunesse (voir des adultes lire un journal tous les jours) dans les transports en commun était comme quelque chose de naturelle. Ce naturel a disparu avec les téléphones portables et autres gadgets.

                                D’autre part, il est maintenant connu de tous que les journaux papiers et autres média appartiennent aux industriels et grandes firmes (comme dans les années 20- 30) ce que le C N R a voulu aboli après la guerre, le CAC40 l’a remis à l’ordre du jour.

                                 La propagande à haute dose comme cela est depuis des années, tôt ou tard porte ces fruits, Macron est sorti du chapeau des grosses fortunes et du monde de la finance, national et international. La France n’a jamais été une vrai démocratie, et ceux qui tiennent le pouvoir entre leurs mains feront tout ce qu’il faut pour qu’elle ne le devienne jamais.


                                • ddacoudre ddacoudre 7 mars 2018 21:18

                                  @Blé
                                  je pense à la lecture de ton post que je partage que la haine des médias n’est pas la haine de la presse. le fait que la presse soit assujetti à ses patrons ne doit pas faire rejeter la liberté de parole tant qu’elle n’est pas l’apologie de la destruction de l’autre, son semblable. ceci dit rien n’est pour autant résolu car dés la naissance nous entrons dans une boucle de conditionnement qui façonnent nos civilisations culturelles par le contrôle possible de cet esprit malléable qu’est notre cerveau.
                                  il n’y existe donc aucune autre vérité que celle que nous voulons tenir pour vrai. grâce à ce cerveau malléable nous pouvons nous adapter à l’évolution de la planète à laquelle nous concourons comme toutes les autres espèces à un degré moindre. C’est parce que notre notre cerveau est influençable et influencé par son environnement dont chacun de nous est un acteur que le débat d’idées est important et que toutes les normalisation qui se veulent éternelle sont une insulte à la raison et seulement l’expression d’un dominant archaïque. D’un dominant qui ne veut jamais laisser sa place sans combattre tous ses prétendants jusqu’à ce qu’il succombe pour un autre qui fera exactement la même chose, s’il en appelle pas à l’intelligence d’un cerveau qui peut remplacer l’égoïsme naturel par la solidarité égoïste qui est l’essence d’une civilisation humanistes, ou l’amitié remplace la haine. nous poursuivons ce cycle depuis des siècles et le capitalisme n’y échappe pas puisqu’il s’appuie sur la domination égoïste, ce qui le ravale au temps des âge préhistorique, et bien évidemment toute la gloire que nous lui attribuons n’est pas de son fait mais de celui des opposants qui ont de tout temps pu s’élever. nous l’avons vérifié depuis l’écroulement de son opposant communiste même s’il lui même appartenait à la même volonté de vouloir normaliser un mode d’existence éternellement.
                                  c’est en cela que le rôle d’une presse et d’une information qui vide les cerveau est catastrophique en annihilant toutes velléités de penser autrement que la doxa et de vider les cerveaux de la diversité qui les rends créatif.
                                  cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/


                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 7 mars 2018 14:43

                                  Les médias sont l’arme absolue du pouvoir absolu ! 


                                  Les réseaux sociaux auraient pu les réduire, mais voilà que les journalistes crapuleux et les média criminels l’investissent totalement ! Si je vous que l’espoir de l’humanité est mort, vous pouvez me croire ! Les troupeaux suivent à la queue leu leu !

                                  Comme disait Herbert MARCUSE : LE GRAND REFUS EST IMPOSSIBLE ! 



                                  • ddacoudre ddacoudre 7 mars 2018 21:24

                                    @Mohammed MADJOUR
                                    bonjour

                                    effectivement là ou l’on peut influencer la pensé les médias inféodés à l’idéologie libérale capitalistique s’y répand, tout comme les états qui essaient d’en maitriser l’usage, et tous ces brave gens de dire le faire au nom de la liberté.

                                    cordialement. http://ddacoudre.over-blog.com/


                                  • capobianco 7 mars 2018 15:24

                                    ddacoudre

                                    Je veux vous remercier pour votre texte et aussi pour la qualité de vos réponses. Notamment celle adressée à ar zen à propos de l’UE (évidemment), qui pointe le vrai problème et l’illusoire rengaine ressassée à l’envie par certains sur avox.


                                    • GrandGuignol GrandGuignol 7 mars 2018 16:08

                                      @capobianco
                                      1/ soit on réforme l’UE (plan A) ce qui sera très très très très difficile, voir impossible du fait que peu de pays membres de l’UE suivront...
                                      Sinon dites moi quels pays membres de l’UE sont prêt à renverser la vapeur ?

                                      2/ On brave les traités (plan B), on se dit que le peuple a le droit de décider de son avenir, ce qui n’est pas faux en fait, mais on reste dans l’UE, donc contraint malgré tout de subir les sanctions et pénalités que ne manquera pas de nous prescrire la commission européenne ( elle nous à déjà sanctionné de plusieurs millions d’euros pour le refus des OGM que l’on a fini par accepter).
                                      Ben, on paye pas !! OK on ne paie pas mais alors on se retrouve en conflit direct avec l’UE et tous ses membres qui ne verront pas d’un bon œil que la France n’en fasse qu’à sa tête.
                                      A la fin on fini par se faire éjecter ou pas de l’UE après des années de combat qui n’aurons servis qu’à nous mettre à dos tous les pays membres de l’UE.

                                      Après chacun voit midi à sa porte et la rengaine est aussi bien à l’UPR que dans tous les autres partis politiques qui eux ressassent aussi leur slogan de 40 ans d’age, à savoir : « Une autre Europe ! »’


                                    • Sparker Sparker 7 mars 2018 19:39

                                      @capobianco

                                      Je me joint à vous pour le même commentaire Capobianco.
                                      Je n’intervient plus trop, un peu fatigué des redondances... mais ddacoudre à bien mis le doigt sur la réponse à apporter face au problème de l’UE. Bien que je pense que ça à déjà été dit mais perdu dans le flot de commentaires destructurant la communication, là c’est simple direct sans bavures.
                                      Je n’aurai plus rien à ajouter à ce sujet. Merci DD smiley


                                    • ddacoudre ddacoudre 7 mars 2018 21:25

                                      @capobianco
                                       bonjour
                                      merci de ton commentaire.

                                      cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/


                                    • capobianco 8 mars 2018 08:25

                                      @GrandGuignol
                                      «   OK on ne paie pas mais alors on se retrouve en conflit direct avec l’UE et tous ses membres qui ne verront pas d’un bon œil que la France n’en fasse qu’à sa tête »

                                      Oui, et ?

                                      « A la fin on fini par se faire éjecter ou pas de l’UE après des années de combat qui n’aurons servis qu’à nous mettre à dos tous les pays membres de l’UE. »

                                      Vous êtes un visionnaire, comment savoir le déroulement des choses ? 1/ Personne n’a jamais tenu tête à l’UE et Merkel. 2/ Que savez vous des réactions des autres pays si le France conteste enfin cette UE aux mains de la finance ? 3/ Avoir peur de se faire éjecter de l’UE et vouloir se sauver sans combattre, sans essayer de convaincre d’autres pays ne correspond pas à l’idée que je me fais de mon pays.

                                      «   on se dit que le peuple a le droit de décider de son avenir, ce qui n’est pas faux en fait »

                                      Je suis d’accord avec çà pas avec votre peur de la suite. En s’appuyant sur les peuples et la démocratie, en arrêtant de se coucher devant cette UE bien des choses peuvent changer et plus rapidement peut-être que supposé. 


                                    • GrandGuignol GrandGuignol 8 mars 2018 12:52

                                      @capobianco

                                      je ne suis pas visionnaire mais j’essaie d’être logique.

                                      1/ Personne n’a jamais tenu tête à l’UE et Merkel.

                                      Si, Tsipras et Cameron surtout avec chantage au Brexit, l’un s’est couché, l’autre à démissionné : son peuple ayant choisi de reprendre sa liberté.

                                      2/ Que savez vous des réactions des autres pays si le France conteste enfin cette UE aux mains de la finance ?

                                      J’en sait ce que j’en vois. Dans tous les pays membres de l’Ue et même en France, les partis d’oppositions de gauche style FI sont loin d’être majoritaires. Pour rassembler et proposer une nouvelle version de l’UE dans ces conditions cela parait impossible, enfin c’est mon ressenti et mon analyse, si j’avais vraiment l’espoir que les pays, les peuples, se rebiffent vraiment contre l’UE je ne voterais pas UPR mais FI, encore que comme pour vous avec Asselineau que vous n’aimez pas, je ne supporte plus Mélenchon pour des tas de raisons, mais je ne critique pas le programme de la FI.

                                      3/ Avoir peur de se faire éjecter de l’UE et vouloir se sauver sans combattre, sans essayer de convaincre d’autres pays ne correspond pas à l’idée que je me fais de mon pays.

                                      voir ma réponse au point 2.
                                      Cela part d’un noble sentiment que je partageais en 2012 mais depuis l’affaire Tsipras et Cameron je pense personnellement que ce sera voué à l’échec. Personne ne soutient personne et le grand rassemblement des peuples dont nous parlais Mélenchon n’a pas eu lieu, rien, désolé mais cela m’a refroidit sur l’espoir des peuples unifié pour un changement des traités au sein de l’UE
                                      j’ajouterai que si la France sort de l’UE et applique un programme de gauche ou au minimum inspiré du CNR, celle ci fera des émules et si l’UE éclate rien n’empêchera de recréer une autre union mais sur des bases solides et fiables.

                                      Pour moi et d’autres l’impératif est de ne plus subir l’austérité préconisée par l’UE et de redonner au plus vite les mains libres au peuple français qu pourra alors appliquer la politique qu’il désire.

                                      Chacun mène son combat avec sa vision des choses et sortir de l’UE est déjà un combat pour certains qui ne veulent pas s’enliser dans des tas d’embrouilles que j’ai déjà énumérés sur mes précédents messages et que l’on pourrait s’éviter.


                                    • Sparker Sparker 7 mars 2018 19:40

                                      Merci pour vos textes toujours inspirant,
                                      Très cordialement


                                      • Xenozoid Xenozoid 7 mars 2018 19:46

                                        il ne faut pas oublier que tout pouvoir est liés a l’information....

                                        Cela permet de comprendre pourquoi depuis trente ans nous reconduisons la même politique, celle de la comptabilisation de l’existence, où l’humain ne vit plus au rythme des mots mais à celui des chiffres, puisque ceux qui détiennent les médias sont des idéologues du marché financier.

                                        30 ans seuleument ?êtes vous sûr ?


                                        • ddacoudre ddacoudre 7 mars 2018 21:32

                                          @Xenozoid

                                          bonjour
                                          comprise ton allusion, mais jusqu’à 1989 elle avait peur de s’afficher comme mode d’existence humaine. la normalisation comptable, la folie d’un cerveau humain malade d’ignorance.
                                          heureusement qu’il existe encore quelques cerveaux plus intelligent pour avoir compris que cette exponentiation des savoirs va nous conduire vers une économie des savoirs, pour remplacer en parti celle du productivisme qui a pourri la terre.
                                          cordialement http://ddacoudre.over-blog.com/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès