• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La journée des femmes sous hijab islamique

La journée des femmes sous hijab islamique

Depuis l’entrée en vigueur de la loi sur le hijab obligatoire en 1981, les femmes iraniennes sont obligées de porter le voile islamique, un vêtement long et sombre qui voile entièrement le corps. Une majorité entre elles, identifiées comme « mal voilées », souffrent quotidiennement de la pression psychologique et physique commise par les sbires du régime, appelés la Police de la Moralité. Les femmes peuvent être interpellées et harassées dans la rue et parfois détenues. Pas un jour ne s’est écoulé sans attaque, agression physique, arrestation, jet d’acide, harcèlement et pression psychologiques sur les femmes.

L’occasion de 8 mars a créé les conditions adéquates pour les femmes d’améliorer le statut et l’extension de leurs droits et l’égalité des sexes. Les travailleuses n n’ont pas bénéficié auparavant des conditions égalitaires avec les travailleurs. L’Internationale Socialiste a décidé en 1910 de mettre fin aux discriminations à l’égard des femmes. Le 8 mars alors fut nommé la journée internationale des femmes et depuis lors célébrée dans certains pays qui ont accepté l’égalité des sexes.

Le 8 mars demande les droits fondamentaux de travail comme les conditions égalitaires, la formation professionnelle pour les femmes et d’autres conditions de travail non-discriminatives pour les travailleuses et d’une manière plus ample, le droit de la citoyenneté avec le droit de vote,

Cette journée alors symbolise la fin de l’oppression et des discriminations dont les femmes sont victimes au quotidien. Pour la première fois, les femmes avaient l’espoir de quitter leur statut subalterne imposé par des tardions patriarcales et religieuse. Ce qui reste pourtant un manque d’action dans les pays islamisés où la misogynie institutionnalisée par le culte d’islam inhibe toutes les chances égalitaires pour les femmes. Le fruit du 8 mars emmène un nouvel élan d’émancipation des femmes dans les pays développés et en voie de développement sauf dans les pays islamisés

En général, l'islam fait barrage à un mouvement égalitaire, plus particulièrement à l'égalité des sexes. Un statut non-discriminatif des femmes dans les sociétés dominées par le credo islamique est pratiquement impossible car ce credo considère que la valeur de femme est catégoriquement la moitié de celle de l’homme. Les femmes trop longtemps mesmerisées par ce credo ne connaissent pas un mouvement de la libération des femmes et le concept des droits égalitaires. Elles acceptent la domination du sexe masculin comme une loi sacré. 

L’islam, surtout en tant qu’une idéologie d’état, est une barrière contre la liberté des femmes. Aujourd’hui, en dépit des efforts coordonnés et certaine amélioration du statut des femmes dans le monde non-musulman, les conditions des femmes se dégradent jour après jour sous les régimes islamiques qui exercent les lois de la charia dans leur system judiciaire et leur system éducatif. L’exemple confirmé est la misogynie institutionnalisée depuis la naissance du régime islamique en 1979, en Iran. Il y a un ensemble des aspects judiciaires et administratifs qui se rattachent à l’inégalité de sexe car cette inégalité est sacrée et inscrite dans les normes et la culture du pays depuis l’imposition de l’islam par les envahisseurs musulmans venus de l’Arabie. 

Dès 1910, le 8 mars était un symbole de laïcité contre l’église catholique. Les féministes et d’autres partisans de l’égalité des sexes ont depuis lors doublé le cap en réclamant plutôt une lutte mondiale contre la misogynie religieuse. Pourtant, si l’église catholique était une institution poussant la discrimination sexuelle dans le passé lointain, aujourd’hui c’est l’islam qui donne l’ordre de la misogynie et la ségrégation sociale dont le hijab islamique est le mur de séparation entre les femmes et les hommes dans la société islamisée. La discrimination nauséabonde de la violence organisée par les bandes Islamistes contre des femmes en Iran a rigoureusement limité les conditions d’accès au travail, à l’éducation, aux arts, au sport, au divertissement et à la vie sociale.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi sur le hijab obligatoire en 1981, les femmes iraniennes sont obligées de porter le voile islamique, un vêtement long et sombre qui voile entièrement le corps. Une majorité entre elles, identifiées comme « mal voilées », souffrent quotidiennement de la pression psychologique et physique commise par les sbires du régime, appelés la Police de la Moralité. Les femmes peuvent être interpellées et harassées dans la rue et parfois détenues. Pas un jour ne s’est écoulé sans attaque, agression physique, arrestation, jet d’acide, harcèlement et pression psychologiques sur les femmes. Depuis lors, ce climat extrême misogyne ne cesse de continuer en Iran. Le régime islamique a clairement indiqué que pour les femmes aucune autre sorte de vêtement n’est acceptable sauf le voile islamique par le tchador ou bien foulard plus un manteau.

Lorsque hijab islamique est obligatoire en Iran même pour les non-musulmanes, les délègues féminins étranglés qui se rendent en Iran en tant que les femmes d’état sont aussi obligés de porter le foulard islamique. L’exemple récent est Mme. Sénégal Royal, la ministre française du gouvernement socialiste de président Hollande qui s’est rendu en Iran foulardée et en tenue islamique en juillet 2016 et une dizaine de ministres composés suédoises de plusieurs femmes en portant le foulard islamique. Elles portent hijab islamique dont des millions de femmes sont quotidiennement obligées de le porter sinon humiliées, arrêtées, punies selon la loi du « hijab obligatoire. » Ces ministres des pays où les droits des femmes sont respectés portent le foulard islamique qui est considéré un symbole misogyne de l’apartheid de l’islam politique et une humiliation des droits des femmes en général. Ces ministres des pays « civilisés » pour faire plaisir aux Mollahs portent ce symbole d’étouffement des millions de femmes en Iran. Etant compromises dans les affaires lucratives, ces femmes se laissent humiliées, au point que les Mollahs ne serrent même pas la main à ces femmes d’état car qu’il est interdit dans leur foi de toucher un sexe opposé.

Le 8 mars n’est pas reconnu par les Mollahs, ce refus montre une fois de plus que toute action nuisible aux femmes en Iran n’a aucune borne. Malheureusement la communauté internationale et l’ONU ignorent le destin des centaines de millions de femmes qui sont les victimes consentantes de cette misogynie institutionnalisée.


Moyenne des avis sur cet article :  2.43/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • Alren Alren 4 mars 2017 17:48

    des centaines de millions de femmes qui sont les victimes consentantes de cette misogynie institutionnalisée.

    C’est le problème : elles sont consentantes ou plutôt pour rester intégrées dans leur milieu familial, social, communautaire, acceptent une situation qui leur donne une vie stable, une « place » qui bien que d’un statut inférieur n’est pas remis en cause.

    Celles qui se battent pour que ça change sont encore très minoritaires ce qui permet de les réprimer.

    Cela durera, hélas, tant qu’il n’y aura pas dans les sociétés musulmanes, chiites ou sunnites, de profondes difficultés sociaux-économiques (comme la fin du pétrole) qui mettront des hommes dans la rue suffisamment nombreux pour renverser les régimes en place qui oppressent les femmes.


    • La mouche du coche La mouche du coche 4 mars 2017 20:30

      Article d’une laicarde frustrée rageuse à la solde de l’empire américain. On appelait cela autrefois une malbaisée. Si l’Iran est si mal que cela, pourquoi nous en parle-t-elle ? smiley


    • popov 5 mars 2017 03:15

      @La mouche du coche


      Commentaire d’une pauvre vielle mouche mal écrasée.

    • Christian Labrune Christian Labrune 5 mars 2017 11:14

      @popov
      Tous les totalitarismes ont leurs fervents adeptes, sur AgoraVox : Corée du Nord, Cuba, Iran et même Califat (dont on justifie l’existence, sinon les exaction), autant de paradis sur terre ! Du moins, pour ceux qui observent les choses de très loin et sont très sensibles aux propagandes les plus débiles.


    • Clocel Clocel 5 mars 2017 11:39

      @Christian Labrune

      Tiens, je note que dans votre liste des totalitarismes ne figure pas l’Union européenne...

      Le plus abouti pourtant.

      Au train où vont les choses, le goulag va rester dans les mémoires, comme un lointain centre aéré...

      Mais votre nomenclature n’était peut-être pas exhaustive, un simple oubli je suppose...


    • Gavroche 5 mars 2017 17:53

      @OMAR


      Et pourtant nombre d’entre eux s’apprêtent à les porter au pouvoir. 

    • leypanou 5 mars 2017 18:36

      @La mouche du coche
      Article d’une laicarde frustrée rageuse..une malbaisée. : cette laïcarde est plutôt un laïcard et la suite, un à la diète alors ?


    • Fanny Fanny 5 mars 2017 18:37

      @La mouche du coche

      Petit frustré sexuel, si vous aviez un peu d’intelligence ou un iota de sens humain, vous devriez savoir que personne n’appartient à personne et que Dieu nous créa libres et égaux ! 

      Votre frustration est telle, que vous pensez que votre honneur se trouve dans l’entrecuisses des femmes ! 

      Je prie Dieu de ne jamais plus donner de nouveaux nées de sexe féminin à vos semblables. Bande de tarés, vous empestez l’humanité avec votre ignorance ! 

      Satan vous habite à votre insu, et vous êtes un cancer qu’il faille éradiquer à partir de la racine et pour toujours, cette fois-ci ! 


    • La mouche du coche La mouche du coche 5 mars 2017 20:41

      @leypanou
      Mince, vous avez raison ! En regardant l’image de loin je l’ai pris pour une femme. Il a des cheveux un peu long, une coupe ringarde. Il me fait penser à ... nan je ne le dirais pas. Vous allez me censurer si je dis ce que je pense smiley


    • La mouche du coche La mouche du coche 5 mars 2017 20:43

      @Fanny
      « vous pensez que votre honneur se trouve dans l’entrecuisses des femmes »

      .
       smiley Mon honneur peut-être pas, mais mon bonheur c’est certain. smiley

    • Christian Labrune Christian Labrune 6 mars 2017 13:07

      Tiens, je note que dans votre liste des totalitarismes ne figure pas l’Union européenne...
      -------------------------------------------------------
      @Clocel
      Quand on torturera et pendra les opposants en Europe, quand les journalistes seront arrêtés et leurs journaux fermés, comme chez le Mussolini des Turcs ; quand vous-même, ayant écrit sur un site internet que l’Union européenne est un totalitarisme, vous vous poserez des questions qui vous empêcheront de dormir, craignant d’être peut-être arrêté et quelque peu torturé au réveil, je dirai qu’effectivement l’Europe est totalitaire.
      Pour l’instant, vous n’avez rien à craindre, et malgré votre dénonciation assez radicale du système politique que nous subissons et que, certes, je n’apprécie pas beaucoup non plus, vous ne risquez vraiment rien et vous pouvez dormir sur vos deux oreilles.


    • pemile pemile 4 mars 2017 18:23

      "Ces ministres des pays « civilisés » pour faire plaisir aux Mollahs portent ce symbole d’étouffement des millions de femmes en Iran."

      Masih Alinejad, fondatrice du groupe My Stealthy Freedom, l’a bien rappelé lors de son intervention, en septembre 2016, devant le parlement européen :

      Les femmes politiques européennes sont des hypocrites lorsqu’elles contestent l’interdiction du burkini mais portent le hijab obligatoire pendant leurs voyages en république islamique d’Iran sans protester contre cette contrainte.

      https://www.unwatch.org/video-la-journaliste-iranienne-et-militante-des-droits-de-lhomme-masih-alinejad-pointe-du-doigt-les-femmes-politiques/

      PS : C’est votre correcteur qui à généré cette erreur ? « Mme. Sénégal Royal » (Ségolène)


      • Fanny Fanny 5 mars 2017 18:41

        @pemile

        Bravo pemile ! Certains dirigeants et médias des pays civilisés, ont vendu leur âme au diable ! 

      • aimable 6 mars 2017 16:51

        @Fanny
        les prostituées sont des femmes respectables , pas les politiques !


      • Christian Labrune Christian Labrune 5 mars 2017 01:03

        Ces ministres des pays où les droits des femmes sont respectés portent le foulard islamique qui est considéré un symbole misogyne de l’apartheid de l’islam politique et une humiliation des droits des femmes en général.
        -----------------------------------------------

        à l’auteur
        un tel comportement est effectivement d’une lâcheté infinie qui donne la nausée. Qu’on songe aussi à ce qu’ont fait les Italiens, voilant la nudité des statues antiques aux endroits où devait passer le sinistre Rohani lorsqu’il s’est rendu à Rome.
        Les accords sur le nucléaire iranien, on ne le répétera jamais assez, auront été un nouveau Münich. S’il reste quelque chose dans ce monde qui puisse rappeler le IIIe Reich, c’est dans le régime islamo-nazi des ayatollahs qu’on le trouvera.
        Que l’Europe accepte de collaborer, au sens qu’avait ce mot dans la France des années 40, avec ce nouveau totalitarisme, c’est une abjection, et quand je vois la chancelière allemande accepter de serrer la main au Mussolini des Turcs, j’enrage.


        • Ouallonsnous ? 5 mars 2017 17:48

          @Christian Labrune

          "Que l’Europe accepte de collaborer, au sens qu’avait ce mot dans la France des années 40, avec ce nouveau totalitarisme, c’est une abjection,"

          Et que dîtes vous que l’UE/OTAN collabore avec le régime sioniste ?


        • Fanny Fanny 5 mars 2017 18:45

          @Christian Labrune

          Bonjour Christian Labrune, je suis tout à fait de votre avis et j’en ai des nausées autant que vous, lorsque je vois que certains dirigeants et médias occidentaux vendre leur âme au diable, pour quelques dollars de plus 

        • agent ananas agent ananas 5 mars 2017 19:06

          @Fanny

          Faites attention ... Ce Labrune est islamophobe sauf lorsqu’il supporte les coupeurs de têtes d’al-nusra fait du bon boulot contre Assad.
          Ce Labrune est un cas psychiatre intéressant. Je vous laisse juger de ses délires ...


        • Christian Labrune Christian Labrune 6 mars 2017 11:37

          Et que dîtes vous que l’UE/OTAN collabore avec le régime sioniste ?
          -----------------------------------------------------------------------------
          @Ouallonsnous ?
          Je vous répondrai que je suis extrêmement attaché à la démocratie, très admiratif de la démocratie israélienne, et même beaucoup plus sioniste que la plupart des habitants de ce petit pays devenu à force d’efforts la pointe avancée de la civilisation contemporaine.

          J’ajouterai que je conchie toutes les formes d’antisémitismes, particulièrement la pire de toutes, implicitement génocidaire. Je veux parler de l’antisionisme.


        • Christian Labrune Christian Labrune 6 mars 2017 11:42

          certains dirigeants et médias occidentaux vendre leur âme au diable, pour quelques dollars de plus.
          @Fanny

          J’ai vu le ministre Sapin, hier, en visite à Téhéran. Ce membre d’un parti qui s’est toujours gargarisé des droits de l’homme était aux anges : les relations avec l’Iran deviennent de plus en plus fructueuses pour les entreprises françaises.
          Les Iranienne, on s’en fout. De toute façon, enfermées dans leurs sacs à patates, elles sont à peine visibles et presque inexistantes. Soyons sérieux : si elles n’existent pas, de quoi pourraient-elles se plaindre ?
           


        • Christian Labrune Christian Labrune 6 mars 2017 21:36

          Ce Labrune est islamophobe

          @agent ananas
          Labrune, qui n’a jamais eu peur de rien, ne saurait être « islamophobe »(*). En revanche, il a toujours été un ennemi déclaré et tout à fait résolu des totalitarismes. L’islam en est un, aussi dangereux que le nazisme dont il s’est fait un modèle, aussi bien dans l’Egypte des Frères ou la Turquie d’Erdogan qu’en Iran.
          Je ne fais aucune espèce de différence entre l’islamisme et l’islam, je considère que le véritable islam, celui qui prend au sérieux et même à la lettre le Coran, c’est celui de l’actuel Califat. Dans le monde où nous vivons, comme l’écrivait très bien Wafa Sultan qui connaît la question mieux que quiconque, « c’est l’islam qui est le problème ». Feu à volonté, par conséquent, sur le plus criminogène des systèmes totalitaires !
           (*) une « phobie », c’est une peur irraisonnée. Que des gens, un peu partout, aient peur de l’islam, cela n’a rien de surprenant ni d’irrationnel : l’islam tue, et même atrocement. Mais mon objectif en général, ce n’est pas de fuir et d’éviter, comme font tous les islamophobes, mais de ratatiner l’obscurantisme, où qu’il surgisse.
          Est-ce suffisamment clair ?


        • Ouallonsnous ? 12 mars 2017 18:23

          @Christian Labrune

          En tant que « sionard » avéré, tu ne voit de contradictions dans tes déclarations ?


        • Abou Antoun Abou Antoun 5 mars 2017 06:33

          L’exemple récent est Mme. Sénégal Royal, la ministre française du gouvernement socialiste de président Hollande qui s’est rendu en Iran foulardée et en tenue islamique en juillet 2016
          Il est vrai que Ségolène est née à Ouakam près de Dakar, est-ce une raison suffisante pour la rebaptiser ’Sénégal’ ?


          • leypanou 5 mars 2017 18:43

            @Abou Antoun
            Son cerveau a été lessivé par Deutsche Welle.


          • Fanny Fanny 5 mars 2017 18:48

            @Abou Antoun


            La France est en état d’agonie depuis les socialistes de Mitterand, alors qu’il avait abandonné le pays aux frères Tarik et à d’autres mercenaires islamistes, au services des dieux pétrole d’Arabie ! 


          • sls0 sls0 5 mars 2017 15:06

            Un bémol.
            J’ai lu une étude sur l’Iran dans une revue économique au sujet de son ouverture au monde coté économique suite à la fin des sanctions économiques.
            Au sujet de l’intégration des nouvelles technologies qui demandaient un bon niveau scolaire, la réponse était qu’au niveau universitaire et ingénieurs ça tenait la route, j’ai été étonné qu’il y avait plus de femmes que d’hommes diplômées. Ben oui, on peut avoir des réponses sur un autre sujet dans une étude économique, ça ne parlait pas de foulard.

            Un repère très important pour les anthropologues c’est la transition démographique, en Iran elle a eu lieu fin des années 80.
            Entre 1986 et 1996, la population se serait accrue au rythme annuel de 1,9%, taux inférieur de moitié à celui de la décennie 1976-1986, où il avait atteint son niveau le plus élevé : 3,8%.

            Ca veut dire que la femme a un certain niveau d’étude et qu’elle décide de son corps où plutôt de ses grossesses.

            Des chiffres sans parti pris qui contredisent un peu l’article, difficile de tricher avec de tels chiffres, difficile de s’en servir dans une idéologie.


            • Ouam Ouam 5 mars 2017 15:45

               @sls0
              Cela fait un bon moment que en iran la population rejette pratiquement en bloc l’Islam.
               
              Tu a un tres bon article du monde dessus qui date déja d’un bout de temps ou les mosquées la bas sonts presques vides (google est ton ami)
               
              C’est ici (en occident) et dans certaines régions du monde que les dangers de l’islam rétrograde sont encore encensés, l’iran (enfin le peuple iranien) lui à parfaitement compris et retenu la lecon...
              Car overdosé depuis bien trop longtemps....
              par les délires rétrogrades profonds des islamistes....


            • OMAR 5 mars 2017 17:37

              Omar9

              @Jahanshah :« Allemand d’origine iranienne, étudiant des années 80 à Paris, sans appartenance religieuse.. ».

              Ok !!!
              Et mis à part votre haine envers l’Islam et non pas ces islamistes de merde, que proposez-vous en dehors de vos sempiternels suggestifs appels à la détestation et à la chasse des musulmans ,
              Pauvre tarée...


              • Ouallonsnous ? 5 mars 2017 17:52

                @OMAR

                Ce que l’on préconise quand on est responsable, c’est la laïçcisation de tous les gouvernements !

                C’est quand ils sortiront des obscurantismes religieux que les hommes pourront tous se donner la main !


              • Ouam Ouam 5 mars 2017 18:02

                @OMAR
                Un de mes profs d’info de fac qui etais comme l’auteur iranien etais profondément raciste comme l’auteur
                Et c’est bien l’islam (ses dogmes) qui sonts remis en causes, tu le sait tres bien Omar, les islamistes en le portant à son paroxysme ont crée ce fait tu le sait tres bien.
                 
                je cite (le monde piplo, journal reconnu d’extreme droite anti musulman)
                 

                "L’Iran est le pays du Moyen-Orient où les mosquées sont les plus vides le vendredi à l’heure de la grande prière hebdomadaire. Dans la première - et seule à ce jour - théocratie islamique contemporaine, ce paradoxe signe un échec patent. Comme si trop de religion avait vacciné les Iraniens contre sa pratique publique.« 

                Ensuite...

                 »Plus puissant que jamais, le clergé chiite atteint également des sommets d’impopularité. C’est le paradoxe de la République islamique, qui a donné le pouvoir aux clercs et, partant, leur a fait perdre leur indépendance et donc une bonne part de leur prestige. "Depuis la révolution constitutionnelle de 1905, écrit la sociologue Mahnaz Shirali [La Malédiction du religieux. La défaite de la pensée démocratique en Iran, éd. François Bourin, 2012], l’Iran est entré dans le processus de sortie de la religion, mais il a fallu attendre l’émergence du régime islamique, en 1979, pour que le débat politico-religieux se cristallise autour du thème de la séparation du politique et du religieux. Les Iraniens ont pris conscience de la place problématique qu’occupe la religion au sein de l’organisation sociale et politique à partir du moment où ils se sont trouvés sous la chape de plomb du khomeynisme et après la confiscation de toute liberté individuelle et politique au nom de l’islam.« 

                 

                Nous parlons bien d’islam et non d’islamisme (l’auteur + l’article du monde).
                Islam et islamiste c’est stricto sensu pareil, juste une question de degrès dans la foi et le nombre de ses croyants, majorité active fait loi...

                L’auteur n’a pas de haine pour l’islam, il t’en parles lui lucidement, netant pas aveuglé par le dogme, comme toi tu l’est.
                Ton insulte à son encontre démontre cette fois la grande tolérance des membres de ta religion vis à vis de ceux ne la pratiquant pas ainsi que le mépris des femmes en féminisant ton insulte, la femme valant bien moins... »

                « Pauvre tarée... »

                Alors que l’auteur te marque qu’il est étudiant & Allemand, et pas étudiantE ni AllemandE
                aucune ambiguité de sa part sur ce point.


              • Ouam Ouam 5 mars 2017 18:07

                @Ouam
                Oubli de la source, avec mes excuses pour cela
                http://www.lemonde.fr/international/article/2013/06/11/iran-une-theocratie-de-moins-en-moins-religieuse_3428152_3210.html

                Je n’aime pas ne pas sourcer, sinon nous tombons dans le postulat ou le poncif non étayé.
                Bonne soirée,


              • agent ananas agent ananas 6 mars 2017 07:44

                Il faut croire que l’auteur n’a pas mis les pieds en Iran depuis la révolution islamique de 1979 et qu’il a la nostalgie de la dictature du Shah
                S’il est vrai que le tchador était prévalent jusqu’au début des années 2000, les jeunes iraniennes sont modernes et portent des vêtements colorés. Si l’obligation de se voiler la tête dans les lieux publics a toujours cours, les jeunes iraniennes redoublent d’ingéniosité pour exposer leur féminité sans contrevenir à la loi. Voir l’excellent travail photographique de Hossein Fatemi qui montre un Iran loin des clichés.
                Par ailleurs si l’écart des libertés entre les iraniennes et les occidentales est encore grand, il faut souligner que l’alphabétisation des personnes de sexe féminin atteint 98.5% (35% sous le Shah) et que les diplômées universitaires sont le double des hommes. Les iraniennes peuvent aussi conduire une voiture. Tout cela n’existe pas chez les wahhabites d’Arabie.


                • Christian Labrune Christian Labrune 6 mars 2017 11:58

                  http://www.ncr-iran.org/fr/communiques-cnri/femmes/18608-iran-27-executions-en-trois-jours-dont-une-femme
                  ---------------------------------------------------
                  @agent ananas
                  Et les opposants pendus, en Iran, dont beaucoup de femmes, (voir l’article pris au hasard, dont je donne le lien) c’est probablement à verser au crédit du régime ?
                  Il est vrai que si une femme est alphabétisée, c’est quand même probablement moins grave de la pendre que s’il s’agissait d’une illettrée !
                  -

                  Il y a sur cette page un certain nombre d’interventions d’islamistes asservis aux pires officines, lesquelles me visent particulièrement et recourent aux injures les plus crapuleuses. Leur suppression serait immédiate si je la demandais, mais je ne le ferai pas. Je me contenterai d’en conserver des copies. On voit mieux ainsi, à considérer le tas de ces déjections, la très sale pathologie dont souffre la France actuelle. 


                • agent ananas agent ananas 6 mars 2017 19:14

                  @Christian Labrune
                  Ces personnes exécutées étaient vraisemblablement des terroristes.
                  Faut il rappeler que le NCRI (votre source), était listé comme organisation terroriste par les US jusqu’en 2012 ?
                  En 2004, le Départment d’Etat a confirmé le NCRI comme organisation terroriste (voir document judiciaire).
                  D’autre part, l’ancien responsable de la section Iran au Foreign Office, critiquait les infos du NCRI qu’il considérait comme non fiables.
                  La prochaine trouvez nous des sources un peu plus sérieuses et épargnez nous votre propagande.


                • Christian Labrune Christian Labrune 6 mars 2017 21:59

                  La prochaine trouvez nous des sources un peu plus sérieuses et épargnez nous votre propagande.

                  --------------------------------------------------------

                  Si l’article que j’ai envoyé ne vous convient pas, j’en envoie un autre. Celui-ci émane d’un autre groupe terroriste, celui que constituent les équipe de spécialistes qui rédigent sans rétribution les articles de Wikipedia. Mais ces derniers sont probablement téléguidés par la CIA et le Mossad !

                  C’est donc tout simplement l’article de Wikipedia consacré à l’Iran. Pour ma petite propagande, j’en recopie ci-dessous un passage. SI on veut voir l’ensemble il suffit, dans Google, de taper « Iran -wikipedia ». Tout le monde sait faire ça. SI ça ne suffit pas, je suggère de taper « iran - droits de l’homme ». Mais même si on y passe la nuit, on n’aura pas fini de tout lire, demain, à l’heure du déjeuner !

                  -------------------------------------------------------------

                  La situation des droits de l’homme est jugée très préoccupante en Iran[106].

                   L’Assemblée générale et la Commission des droits de l’homme de l’ONU se déclarent préoccupées par « le grand nombre d’exécutions capitales, de cas de torture et de traitements ou châtiments inhumains ou dégradants, les normes appliquées en ce qui concerne l’administration de la justice, l’absence de garanties d’une procédure régulière, le traitement discriminatoire de certains groupes de citoyens »[106].

                  Depuis l’établissement de la république islamique en 1979, les lois iraniennes sont basées sur une interprétation particulière de la Charia. Toutes les relations sexuelles qui ont lieu en dehors du traditionnel mariage hétérosexuel sont illégales et aucune distinction légale n’est faite entre les relations consenties ou non consenties. Jusqu’en février 2012, l’article 83 du code pénal iranien prévoyait que l’adultère serait puni de lapidation. Ce mode d’exécution a disparu du nouveau code, mais une disposition de la constitution permet aux magistrats de statuer en la matière d’après leur connaissance du droit islamique, ce qui leur laisse toute latitude pour appliquer ou non cette sanction. Les associations de défense des droits de l’homme estiment que cinq hommes et une femme ont été ainsi exécutés depuis 2006. Le rapport du HCR de 2001 dit que la chirurgie de changement de sexe est fréquemment et ouvertement menée en Iran, et que les homosexuels et les travestis sont en sécurité tant qu’ils gardent profil bas[107]. Le rapport déclare de plus qu’il n’est pas possible actuellement pour les individus transgenres de choisir de ne pas subir de chirurgie - si on leur accorde le droit de changer de sexe, il est attendu qu’ils le fassent immédiatement. Ceux qui ne veulent pas se faire opérer (ainsi que ceux qui se travestissent ou ne peuvent définir leur sexe) sont considérés comme étant de leur genre biologique, et, en tant que tels, peuvent être soumis à harcèlement pour le fait d’être homosexuels et sont donc sujets aux mêmes lois interdisant les actes homosexuels[108].

                  [...] Amnesty International craint que le nombre d’exécutions de mineurs depuis 2005 soit sous-évalué. L’association avait vu dans les promesses électorales de Mahmoud Ahmadinejad (amélioration des droits sociaux et économiques) une occasion de sensibiliser l’Iran au thème des droits humains. Elle note au contraire que « les mois ont passé et… répression, limitation du droit à l’expression et d’association, arrestations arbitraires, torture et pour agrémenter le tout, retour massif à la peine de mort, sont à nouveau à la carte »[110].

                  En 2003, Bernard Hourcade, iranologue au CNRS dressait un portrait optimiste de l’évolution politique et sociale de l’Iran. Il constatait une modernisation du pays dans les secteurs culturel, social, économique, politique, des relations internationales, et des échanges universitaires internationaux. De nombreux anciens pasdarans qui occupent aujourd’hui des postes clefs sont allés étudier à l’étranger. Il notait que les notions de république, de démocratie ou de libertés s’ancrent de plus en plus dans la société iranienne et créent les conditions d’un changement profond ; changement dans lequel l’islam politique a une nouvelle place. Selon lui, « malgré la répression, l’Iran est un pays où les gens débattent, parlent, s’expriment, protestent. Quels que soient leurs efforts, les autorités cléricales qui contrôlent la justice et la police ne sont plus en mesure de contrôler l’accès à l’information ni l’expression des revendications. Les actes de répression pour l’exemple, notamment contre les journalistes, sont d’autant plus violents et systématiques, mais dénoncés avec force et efficacité, même par des membres du gouvernement ». Si des oppositions bloquent encore les processus électoraux, ou la promulgation de lois, le pays a changé et a pris l’habitude de l’indépendance et de la liberté de parole, avant celle des actes[111].

                  Certains experts de la région considèrent que le peuple est contre le régime et a adopté le principe de démocratie depuis longtemps, sans que le régime ne fasse aucun effort que ce soit pour l’écouter. D’ailleurs, la majorité des Iraniens ne penseraient pas qu’une « République Islamique réformée » puisse les satisfaire[112].

                  Amnesty International classe l’Iran comme ayant le plus fort taux d’exécution sommaires, de violation des droits de l’Homme et des libertés fondamentales en 2008 avec 317 exécutions sommaires. Selon les organismes internationaux de défense des droits de l’homme, la torture et le viol par les gardiens de la révolution se produiraient régulièrement[95]. Amnesty International constate aussi qu’il n’existe pas de liberté d’expression[96].


                • agent ananas agent ananas 7 mars 2017 07:00

                  @Christian Labrune
                  Contrairement à vous je n’encombrerai pas cette discussion avec le rapport de 2014 du Sénat US à propos de la torture de la CIA ou les statistiques sur la peine de mort aux US ou encore les crimes d’Israël dans les territoires occupés (visiblement vous savez vous servir de Google ...)
                  Bref, avant de critiquer les autres on balaie devant sa porte ...


                • Christian Labrune Christian Labrune 7 mars 2017 16:32

                  @agent ananas
                   Il n’y a pas de territoires « occupés » en Israël. Gaza est devenu « judenrein » en 2006, et le Hamas s’est tout de suite efforcé d’améliorer grandement la situation économique de ses administrés en transformant la bande en taupinière et en grand atelier de fabrication de missiles Kassam . Quand les Juifs, à l’époque biblique, se moquaient des Samaritains comme on peut se moquer en France des Berrichons qu’on prétend obtus (j’en suis un), ce n’était pas du racisme anti-arable : il n’y avait pas un seul Arabe dans la région. Il y avait quand même des « bons Samaritains » : voyez tel passage des Evangiles. Quant au nom même de ce qu’on appelle la Judée, dont la racine est la même que celle de « judaïsme », et vient du nom de Juda, fils de Jacob et de Léa, qui aura donné son nom à la plus importante des douze tribus de l’Israël antique, la tribu de Juda, vous voyez bien que le mot rappelle le nom même des arabes (?) palestiniens qui occupaient la région il y a plus de deux mille ans. Peut-on parler d’occupation, au sens colonial du terme, quand on est sur la terre de ses plus lointains ancêtres ? Je n’en dirais évidemment pas autant des Arabes arrivés dans la région avec Omar, un millénaire après la construction du second Temple de Jérusalem et qui auront eu l’extrême délicatesse, par amour et respect du judaïsme, d’édifier leur mosquées sur ses ruines.

                  Vous allez bientôt nous expliquer qu’en France aussi nous avons un certain nombre de territoires « occupés » dans nos banlieues du type 93. Et des « implantations » tout à fait illégales de familles de faces de craie sur ces territoires soumis au plus odieux apartheid (dixit Valls). De là vient, les mêmes causes produisant partout les mêmes effets, que nous commencions à jouir aussi en France, depuis deux ou trois ans, des mêmes attentats qui perturbent quasi quotidiennement la vie des Israéliens.
                  Quand je pense que la République française a fait installer dans la basilique de Saint-Denis de faux gisants de rois de France qui n’ont probablement jamais existé, pour faire croire à une occupation millénaire des céfrans sur ces territoires arrachés par la violence au dar al islam, je suis moi aussi profondément écoeuré. Rendons vite la basilique de Saint-Denis, très ancienne mosquée, au culte musulman, et rendons aussi ces territoires occupés dans le 93 et ailleurs, auxquels plus un seul Français, désormais, ne devrait pouvoir accéder.
                  J’attends beaucoup, comme vous, de l’UNESCO. Cette grande institution culturelle internationale a conçu le projet de réécrire l’histoire selon les fantasmes des anciens colonisateurs arabes fâchés d’avoir été eux-mêmes victimes de la colonisation après avoir colonisé la moitié du monde connu au XIe siècle. La méthode historique la plus rigoureuse, on ne le répétera jamais assez, impose bien évidemment de faire droit à toutes les fantaisies de l’imagination la plus inventive.
                  Allah akbar !


                • agent ananas agent ananas 7 mars 2017 20:16

                  @Christian Labrune
                  Les textes religieux ne font pas office de cadastre ...


                • Christian Labrune Christian Labrune 8 mars 2017 00:12

                  @agent ananas
                  Pour les chrétiens en France qui, pour la plupart, ne sauraient même pas poser les noms des principales villes d’Israël sur une carte muette et encore moins dessiner, même approximativement, la ligne d’armistice de 67 qu’on appelle ligne verte, la Bible reste un texte religieux tout à fait mythique et assez obscur. Pour les Israéliens en revanche, la Bible hébraïque est un livre d’histoire, qui raconte leur plus lointain passé dans un espace géographique bien réel et qui leur est particulièrement familier. C’est évidemment un livre d’histoire qui n’est pas pour les historiens d’aujourd’hui d’une très grande exactitude : les datations sont pour le moins fantaisistes, mais quand on étudie l’histoire de l’Egypte et de ses pharaons (voyez la remarquable « Histoire de l’Egypte ancienne » de Nicolas Grimal) on rencontre en bien des endroits leurs voisins les Hébreux et des événements qui sont évoqués dans la Bible.

                  En tout cas, même s’il fallait ne s’en tenir qu’à la Bible pour connaître l’histoire de ce petit peuple obstiné, on serait quand même plus près de la vérité des choses qu’en suivant les leçons des négationnistes de l’UNESCO, lesquels voudraient nous faire croire que le Temple de Jérusalem n’a jamais existé. A ce compte-là, il faudra probablement concevoir que l’Histoire des Juifs de Flavius Josèphe, l’ouvrage en grec le plus souvent édité et lu dès le XVIe siècle, et qui évoque la destruction du Temple par les légions de Titus, est une propagande mensongère probablement fabriquée, à l’époque... par des agents du Mossad ! Et le rocher de Massada qui domine le Jourdain, pareillement évoqué par l’historien, où l’on est en train de faire des fouilles, n’a probablement jamais existé non plus.
                   Bref, vous êtes un ignorant. Vous n’osez pas me servir la grossière propagande d’une palestinomanie dont vous êtes intoxiqué jusqu’à l’os parce que vous savez que j’en ferais des gorges chaudes, et vous croyez vous en tirer par un jeu de mots. C’est quand même un peu court, jeune homme !


                • agent ananas agent ananas 8 mars 2017 07:28

                  @Christian Labrune

                  La plupart des juifs n’ont aucune légitimité à revendiquer Israël comme la terre de leurs ancêtres. Les ashkénazes sont des khazars convertis (voir les écrits d’Arthur Koestler et de Shlomo Sand), ainsi que les falashas d’Ethiopie, également convertis. Seuls certains juifs arabes (mizrahim) ont des racines avec l’Israël biblique (Judée-Samarie).
                  J’attends vos gorges chaudes ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès