• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La justice de Jean-Marc Ayrault

La justice de Jean-Marc Ayrault

Le dernier quinquennat avait tellement déçu sur le plan de la Justice et de la République irréprochable que, je ne sais pourquoi, j'attendais des débuts plus flamboyants, moins d'idéologie parfois lénifiante mais plus de vigueur et de réalisme intelligent. Manuel Valls est en train - tous les ministres étant en chute libre sauf lui - de s'approprier le registre positif que je viens d'évoquer (Le Figaro Magazine).

Ce n'est pas faute, pour Christiane Taubira, de parler, d'agir et de de bouger. Je me demande tout de même si la révérence médiatique dont elle bénéficie - un portrait proche de l'hagiographie dans Le Monde par Anne-Sophie Mercier encore récemment - ne la détourne pas de donner à ses démarches un tour moins univoque, une apparence moins partisane.

Ainsi, elle est retournée pour la deuxième fois en prison. On comprend bien son souci, sa volonté de manifester sa proximité avec les détenus pour que la société s'intéresse à eux et donc aux prisons, à l'enfermement. Son message est passé, on peut la rassurer sur ce point. Mais il est temps précisément de passer à autre chose, d'une compassion unilatérale à une approche plus globale, moins hémiplégique de sa mission et de ses devoirs. Le socialisme n'impose pas de mutiler le réel et penser aussi contre soi offre des avantages.

Le Premier ministre, dans son discours de politique générale, a abordé rapidement les problèmes de justice.

Je distinguerai ce qui relève des voeux pieux qui peuvent devenir effectifs (on a le droit de rêver) - "l'indépendance de la justice est un principe fondamental sur lequel le gouvernement ne transigera pas" - des propositions qui appellent dès maintenant un débat. La réforme du Conseil supérieur de la magistrature en 2013, qui exigera une modification de la Constitution, semble être un objectif essentiel pour le gouvernement.

Pour la fin de ce mois, Jean-Marc Ayrault promet également une circulaire abolissant les instructions individuelles aux parquets. Ce n'est pas être désobligeant que de louer l'intention mais de relever que cette circulaire n'interdira pas un officieux de la justice qui a fait tant de mal durant les précédentes années.

Pour le CSM, le président de la République - cela ne manquera pas de plaire aux syndicats qui ne cessent d'y insister - souhaite, dans cette instance de nomination et de discipline, une majorité de magistrats malgré les luttes internes et les rapports de force et de soumission qui ne manqueront pas d'en découler. Mais je suis sûr qu'on n'échappera pas à cette avancée corporatiste et faussement positive.

L'avis du CSM sur les nominations des magistrats du parquet proposés par le ministère de la justice sera rendu contraignant comme c'est le cas pour ceux du siège. Nicolas Sarkozy avait lui-même, lors de la campagne, annoncé cette assimilation s'il était réélu. Les syndicats aspirent à ce que le Pouvoir aille plus loin en confiant au CSM la charge de proposer les nominations de procureurs.

Que le garde des Sceaux conserve cette prérogative, comme c'est probable, ou que le CSM en dispose, restera à résoudre la difficulté centrale consistant à promouvoir des personnalités indiscutables tant par la compétence que par le caractère. Pour éviter les débordements possibles du Pouvoir et lui épargner toute tentation, il convient de placer aux postes de responsabilité des professionnels capables d'y résister. Le problème est donc moins de déterminer qui sélectionne que de veiller à ce que la sélection soit fondée et respectable. Si un médiocre, privilégié par la Chancellerie, est demain accepté par le CSM, le progrès sera d'une minceur extrême. Que faire pour qu'aucun médiocre de l'un ou l'autre sexe ne soit abusivement distingué ? Cela appellera un bouleversement des habitudes et des conforts : que l'Etat assume le risque de l'intelligence et de la liberté plutôt que de porter aux nues les complaisants qui créent à la longue plus de dysfonctionnements que les indépendants loyaux.

Pour prendre un exemple du ridicule qui s'attache à certaines situations, le CSM a convoqué et entendu Philippe Courroye procureur de la République à Nanterre à des fins peut-être disciplinaires mais on a recueilli l'avis du procureur général de Versailles qui porte pourtant une responsabilité considérable dans ces errements au point qu'on a pu s'interroger sur le point de savoir qui était le vrai chef de l'autre.

Il y a des absurdités évitables. Certes on n'abolira pas, comme par magie, les catastrophes professionnelles résultant de choix politiques peu clairvoyants mais il ne sera pas impossible de limiter les scandales de l'impéritie et les hontes de la servilité.

A condition de vivifier les structures qui en elles-mêmes ne garantissent rien par des hommes, des femmes à la hauteur.

En cherchant bien, on peut en trouver.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • morice morice 6 juillet 2012 17:47
    « Il y a des absurdités évitables » dites vous ?

    Vous avez oublié depuis votre saillie sur Lars Von Trier à Cannes ? Pas moi.

    Le 20 mai, Philippe Bilger , en effet, commettait un texte sur son blog affirmant ouvertement que l’on était allé trop loin en excluant Von Trier du festival. Après le soutien appuyé aux propos d’Eric Zemmour, qui lui avait valu d’être convoqué par le procureur général de Paris, François Falletti, voilà qu’un représentant de la justice en France soumettait à ses lecteurs l’idée comme quoi tout cela n’était pas si grave que ça et qu’on n’en avait trop fait encore une fois, sous entendu on a le droit de dire ce qu’on veut en France, protégeons la liberté d’expression avant tout. Soumettons alors au représentant du parquet cette suggestion : et si Von Trier avait déclaré, comme le fait Blanrue et consorts que les camps d’extermination n’auraient été qu’une invention, quelle aurait été sa réaction ? Aurait-elle été la même ? Qu’aurait-il dit si c’était Reynouard qui avait été cité, le négationniste virulent partisan d’une libération de l’expression partisane qui l’arrangerait tant ? En aurait-il été autant dans l’absolution, ou aurait-il cette fois fait preuve de la plus élémentaire retenue ? Nous sommes en effet las des euphémismes qu’ils utilisent tous, remarque justement Souâd Belhaddad dans le Post : « Des « mauvaises choses », cela s’appelle un génocide », rappelle-t-il en écho aux propos affligeants du réalisateur obscène. Au moment où disparaissent les derniers témoins de ce génocide, ce n’est certainement pas le moment de traiter le sujet avec autant de légèreté. « Ce n’est que de l’oralité. Ce ne sont que des mots. Jetés comme ça dans l’entonnoir festif et médiatique »ose affirmer Mr Bilger : c’est ça, ce n’est pas si grave que cela, en définitive. Juste 6 millions de morts. « Beaucoup de bruit pour presque rien », écrit Mr Bilger. Encore un peu, et il nous aurait parlé de « détail »... aux sinistres relents.
    Mais un prétoire n’est pas un lieu pour les suppositions : non, car il y un quatrième acte à cette stupide saga, celui de la Licra, qui elle, n’a pas laissé l’occasion de faire remarquer à l’avocat général près de la Cour de Paris qu’il avait lui aussi franchi la ligne jaune en tentant de banaliser le propos du réalisateur danois. Mr Bilger s’était de lui-même autant enferré que Von Trier (qui ne s’est jamais appelé ainsi mais Lars Trier, tout simplement !), en oubliant que le lendemain même où il acceptait un propos banalisant le nazisme, son agenda lui disaitqu’il avait rendez-vous ce dimanche pour une participation au 4eme Salon du livre anti-raciste organisé par la Licra. Depuis, les deux camps se rejettent la faute : empêché de venir, ou ayant décidé de ne pas venir ? Mr Bilger, en tout cas, était devenu sans s’en rendre compte en trois jours le dindon d’une mauvaise farce dans laquelle il avait joué un fort mauvais rôle : celui de vouloir à tout prix défendre l’indéfendable. Au profit d’une vision purement politique des choses.

    • Rensk Rensk 6 juillet 2012 23:13

      Je n’ai pas besoin d’aller aussi loin dans le passé pour voir pratiquement la même chose que vous... et je le constate depuis l’étranger...

      Bilger est une personne « drôle » mais très dangereuse pour le peuple, il ne fait pas le même travail contre les « petits » que contre les « gros poissons »... Il aime les gros poissons qui lui ont permis ’être aujourd’hui là où il est...

      En effet, quel est donc son « meilleurs coup » ? S’imposer comme important dans le monde sarkosien, il tente de garder sa place dans le monde « hollandais » et il réussira vu qu’il n’y a eu aucun changement... (que le peuple vote blanc où noir, ont se retrouve toujours dans le gris)


    • chmoll chmoll 6 juillet 2012 17:55

      peut ètre que maintenant une certaine classe sociale , vas pouvoir prétendre ce à quoi elle ne pouvait pas prétendre avant ;plus connu sous justice


      • sam turlupine sam turlupine 6 juillet 2012 19:07

        Pour la fin de ce mois, Jean-Marc Ayrault promet également une circulaire abolissant les instructions individuelles aux parquets. Ce n’est pas être désobligeant que de louer l’intention mais de relever que cette circulaire n’interdira pas un officieux de la justice qui a fait tant de mal durant les précédentes années.

        Pour le CSM, le président de la République - cela ne manquera pas de plaire aux syndicats qui ne cessent d’y insister - souhaite, dans cette instance de nomination et de discipline, une majorité de magistrats malgré les luttes internes et les rapports de force et de soumission qui ne manqueront pas d’en découler. Mais je suis sûr qu’on n’échappera pas à cette avancée corporatiste et faussement positive.

        Rigolo  !

        Lire sous la plume de Monsieur Bilger, particulièrement proche d’un pouvoir sarkozyste qui avait totalement assujetti la justice au pouvoir exécutif, les mesures de réel progrès pour l’indépendance de la justice, annoncées par JM Ayrault : circulaire abolissant les instructions du pouvoir au Parquet (enfin !) , nomination d’une majorité de magistrats au CSM (réforme du Conseil Supérieur de la Magistrature), intenter des « procès d’intention » (houlala ; nomination éventuelle de « médiocres »), pour essayer de trouver quelque chose à dire ; c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité !

        Ou le bourreau qui se fout de l’infirmier

        Ou le valet qui se fout de l’homme libre

        Sacré Bilger ; on sent le ressentiment de celui coupé de ses prérogatives partisanes..

        C’est une bonne nouvelle pour l’indépendance de la justice !


        • Rensk Rensk 6 juillet 2012 22:51

          Surprenant votre vision du monde M. Bilger... Très loin des réalités, ce qui prouve que vous n’évoluez point depuis autant d’années d’expériences... Dommage pour vous car vous risquez même selon notre société de faire « hériter » a vos gosses votre « point de vue du monde » alors qu’ils en ont d’autres que vous...

          M. Bilger, ne faite pas du tord a vos gosses uniquement pour vous ; votre « bien-être » reconnu seulement par ceux qui ont des pouvoir sur d’autres...


          • Rensk Rensk 6 juillet 2012 22:57

            Que vous prétendiez que Manuel Valls est... le sauveur de la France me montre combien vous êtes petit et facho dans l’âme...

            Je dis cela de Suisse et donc non concerné directement, juste une mise au point de ce que l’on a appris hors des journaux acheté par les riches...


            • moussars 7 juillet 2012 15:26

              Tout à fait d’accord avec vous.
              M. Bilger représente bien ce milieu des magistrats du parquet, méprisants, pédants, réacs, cyniques, démagos, coupés des réalités...
              En un mot, un des vestiges de l’Ancien Régime : plus que tout autre, le parquet symbolise la Justice à plusieurs vitesses... et degrés de sévérité !


            • morice morice 7 juillet 2012 16:44

              Tout à fait d’accord avec vous.
              M. Bilger représente bien ce milieu des magistrats du parquet, méprisants, pédants, réacs, cyniques, démagos, coupés des réalités...
              En un mot, un des vestiges de l’Ancien Régime : plus que tout autre, le parquet symbolise la Justice à plusieurs vitesses... et degrés de sévérité !


              Bilger est de droite, et pas n’importe pas laquelle.... regardez où il écrit :


              et ça, je vais vous dire, ça classe tout de suite le bonhomme, à mieux faire comprendre sa défense de Zemmour lors de sa sortie RACISTE. Celle-la non plus je ne l’ai pas oubliée...

              sur Merah, il avait réussi à s’en prendre à Hollande, le Bilger : c’est dire le niveau !


              Nicolas Sarkozy, dans ses hommages aux militaires assassinés et aux victimes juives atrocement massacrées, a accompli son devoir.

              il avait écrit, le Bilger.

              une semaine après, une famille se plaignait que le chef d’état qui avait promis de s’occuper de l’affaire ne les avait toujours pas appelé depuis.

              Mr Bilger à le sens du devoir assez particulier, il semble.

            • sam turlupine sam turlupine 6 juillet 2012 23:10

              Sur 13 votes (à cette heure), il y a quand même 69% d’avis positifs (Soit 9 personnes) , sans aucun commentaire, ni explication.

              Des fans de Monsieur Bilger ?

              Des membres de sa famille ?

              Des compulsifs anti-Ayrault ?

              Bof...


              • Rensk Rensk 6 juillet 2012 23:17

                Oh, UBS paye plus que Roche... Ils se font concurrence pour pouvoir « se » le payer...

                PS : Nestlé est « tellement grand » qu’on en parle mêm plus smiley


              • morice morice 7 juillet 2012 16:47

                oh ça va changer quand ils auront lui et se se seront aperçus que Bilger c’est de la bonne droire bien dure, façon Ring...



              • sylvie 8 juillet 2012 19:53

                on nomme cela des larbins, l’attrait du costume et de la position sociale, le titre de la personne c’est comme cela que fonctionnait l’ancienne société, mais c’est fini


              • Unjean 6 juillet 2012 23:44

                Quand je vois Philipe Bilger en toute lettres avec une photo de l’auteur, je me dis au moins on sait qui c’est, quand je vois morice avec une photo de mickey pour pas dire dessin numérique la je me dis que sa cache quelque chose, que l’on souhaite garder l’anonymat par le fait que l’ont souhaite de la tranquillité émettre des avis, sans aprioris, n’étant point spécifiquement pour un partie ou une politique précise, avoir certes ses idées ses favoris pourquoi pas (je n’ai aucune empathie particulière envers l’auteur d’ailleurs), il n’y a rien de mal en sois.

                Mais lorsque que l’on passe parfois des journées entières a s’acharner, sur des auteurs précis de façon systématique, avec on ne me fera pas croire le contraire une idéologie déterminé servant un intérêt propre, quand l’on pond vingt pages par article qui se fait l’impasse sur l’essentiel, dans une mer de détail qui perd le lecteur et ne mettra jamais a mal ceux qu’il feint de dénoncer.

                Ainsi ses commentaires n’apportent que très rarement des éléments nouveaux, en majorité c’est des critiques des qu’un auteur « authentique »(avec vrai identité) écrit en toute indépendance, il le casse, jouant sur les mots parfois insultant sur ses cibles, des personnes indépendante qui v’ont a l’encontre des intérêts qu’il sert, avant de crier au scandale en signalant a la modération la moindre allusion présupposé du commentateur qui le dénonce, parfois agacer parfois en colère c’est vrai, il y a matière en effet d’être indigné par ce personnage qui porte le masque.

                Agoravox est censé être un espace citoyen donnant la parole au plus grand nombre, vous votre place commence sérieusement a prendre trop d’espace, le nombre incalculable d’article que vous écrivez et sa en moins pour l’expression libre, vous en êtes pleinement conscient sans doute, de la j’estime que nous avons un sérieux problème, je vous soupçonne d’être un professionnel qui est là pour verrouiller des lieux qui promu de l’information alternative.

                Appelez la modération mais sachez que si je me suis permis de poster ce commentaire ici, c’est que je prend a témoin l’auteur avocat de métier et magistrat que vous semblez dénigrer, voir si ainsi je sors du cadre de la charte d’AV.

                Je trouve cet article très sobre et tout a fait impartial, ce que l’on pouvait attendre d’un professionnel de la Justice.

                • Rensk Rensk 7 juillet 2012 02:26

                  @ Unjean

                  @ Ci dessous vous avez une réponse de ma part, je me suis juste trompé de clic... smiley


                • Leo Le Sage 7 juillet 2012 02:35

                  @Par Unjean (xxx.xxx.xxx.110) 6 juillet 23:44

                  Vous dites :
                  "Appelez la modération mais sachez que si je me suis permis de poster ce commentaire ici, c’est que je prend a témoin l’auteur avocat de métier et magistrat que vous semblez dénigrer, voir si ainsi je sors du cadre de la charte d’AV"

                  1/ Non vous enfreignez la Charte d’AV.

                  Mais il ne faut pas tout mélanger.

                  Certaines personnes sous couvert de respect intellectualiste ou scientifique se permettent d’invoquer la charte, or, et c’est là que le bas blesse, une charte n’est pas une loi !
                  Pire, c’est un cadre avec lequel on peut déborder si on s’y connait.

                  Tout Magistrat qui se respecte vous dira clairement que les lois on doit les appliquer AVEC discernement !
                  Même si vous enfreigniez la Charte, il faut essayer de savoir pourquoi... Et là je vous garantis que replier un commentaire pose plus de problème qu’il n’y paraît.

                  Par exemple, il est illégal d’être en possession de stupéfiant. on ne va pas vous mettre en prison pour çà.
                  On cherche on instruit on enquète, et encore après on commence à en discuter.
                  La sentence c’est longtemps après.

                  2/ Morice ?
                  Je n’ai pas le temps de lire en entier ses articles [trop long] donc je ne peux trop m’avancer là-dessus, mais si morice se trompe, il vaut mieux créer un article à titre de comparaison.
                  Je sais d’expérience [depuis des années] que les joutes verbales par commentaires interposées sont contreproductifs dès l’instant où les individus eux mêmes n’ont pas le niveau requis pour mener une discussion digne de ce nom dans le domaine traité et connexes.
                  Ce n’est pas un jeu...

                  Au contraire, un article contradictoire permet de faire une bien meilleure comparaison.

                  Rarement, j’ai été replié. C’est même moi au contraire qui demande à être replié [pour éviter les bruits].
                  Mais je constate que ceux qui replient sont justement ceux là même qui dénoncent les injustices qu’ils pratiquent fièrement dans les faits.

                  Je vous invite même à visiter ma propre page Agoravox ;
                  vous serez sidéré du temps que je perds à expliquer des choses simples et évidentes qu’on s’empresse de replier.
                  Comme par hasard sous le couvert de... la Charte. Comme par hasard...

                   
                  BREF en conclusion
                  Comme vous dites cet article a essayé d’être impartial, sachant que l’impartialité à 100% n’existe tout simplement pas !

                   
                  Merci pour votre intervention très utile.
                   

                  Leo Le Sage
                  (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


                • Rensk Rensk 7 juillet 2012 02:50

                  Ne savait même pas qu’on pouvait « replier » un commentaire d’un autre intervenant qui n’est pas illégal...

                  J’ai eu droit a 8 avocats ces 5 dernière années... chacun était « choqué » du « travail » du précédent... comment expliquez vous cela ?

                  PS : Dans les derniers 12 ans j’ai perdu un seul procès... et encore qu’à moitié. ..


                • Rensk Rensk 7 juillet 2012 00:29

                  Deux choses concernant votre intervention...

                  Le premier paragraphe nous remet « les pieds sur terre » et c’est bien vu... Mais...

                  Oui, il y a toujours un « mais », les uns sont si riche où puissant, voir les autres « intouchable » car au « dessus de toute »justice«  »...

                  Que je me permet de vous faire remarquer que les gens humbles sont obligé de préserver un tant soit peu leurs vie, privée où pas... pour préserver leurs avenir...

                  Que dans les faits, seul ceux qui sont pratiquement intouchable où en fin de vie... peuvent se permettre le non anonymat. La preuve du gardien de prison de Champ-Dollon à Genève qui a dit sur le réseau (multiforme) qu’il y avait trop de prisonniers par rapport aux gardiens... il s’est vu devoir travailler une demi-journée sans être payé + un « blâme ».

                  Je ne sais si vous savez que plus de 10’000 jeunes de Suisse ont dédié leurs compte « social » fa(r)ce-bouc en juin uniquement, il pue tellement que...


                  • Leo Le Sage 7 juillet 2012 02:02

                    @auteur/Philippe Bilger
                    Vous dites :
                    "Le dernier quinquennat avait tellement déçu sur le plan de la Justice et de la République irréprochable que, je ne sais pourquoi, j’attendais des débuts plus flamboyants, moins d’idéologie parfois lénifiante mais plus de vigueur et de réalisme intelligent. Manuel Valls est en train - tous les ministres étant en chute libre sauf lui - de s’approprier le registre positif que je viens d’évoquer"
                    La deception amène des drâmes...
                    On est même prêt à croire au père noël.

                    C’est pour cela que même vous vous attendiez des débuts plus flamboyants ! smiley

                    Vous dites : « il convient de placer aux postes de responsabilité des professionnels capables d’y résister »
                    C’est un voeu pieux. Est-ce même possible ?
                    Comment je saurais que Dame De Chantoux convient plus que Sieur De ChateauDire ?
                    Ici, même sur Agoravox, des personnes se disent pour neutre mais comment peut-on le prouver ?

                    Vous concluez : « En cherchant bien, on peut en trouver. »
                    Là encore, à supposer que le troisième homme [il n’est ni d’un côté ni de l’autre] soit clairement identifié.
                    Je présuppose qu’il ne peut y avoir conatestation.

                    Mais lui/elle acceptera-t’il la mission qu on lui propose ?

                    Permettez moi d’être plus que sceptique.

                    Mon avis
                    Votre article à le mérite de soulever une question que j’ai déjà soufflé à savoir :
                    Comment convaincre une élite compétente ET honnête de prendre tout ou partie du pouvoir qui lui est proposé ?
                    En effet, les élites préfèrent que les projecteurs soient loin d’eux.
                    Très très loin...

                    Je fais dans le réalisme intelligent aussi... smiley

                    Cordialement

                    Leo Le Sage


                    • Rensk Rensk 7 juillet 2012 02:21

                      Allez plus loin que ça...

                      - « il convient de placer aux postes de responsabilité des professionnels capables d’y résister »...

                      Résister a quoi ???

                      Résister au poste ? A la responsabilité du poste ? Aux professionnels ?

                      A quoi ???????  smiley


                    • Rensk Rensk 7 juillet 2012 02:36

                      A la fin vous vous permettez le : ET en majuscule...

                      - Permettez moi d’être plus que sceptique.
                      - une élite compétente ET honnête...

                      N’y a-t-il pas contradiction dans ces deux phrases ?

                      Oui vu que de suite vous dites :
                      -prendre tout ou partie du pouvoir qui lui est proposé

                      Vous ne devez pas du tout connaître la loi mais bien plus les pouvoir du « droit » qui se vente d’être « justice »...


                    • Leo Le Sage 7 juillet 2012 07:00

                      @Par Rensk (xxx.xxx.xxx.246) 7 juillet 02:36

                      Vous dites :
                      « Vous ne devez pas du tout connaître la loi mais bien plus les pouvoir du »droit« qui se vente d’être »justice«  »

                      1/ J’en sais quelque chose sur les lois... Ne vous faîtes pas trop d’illusions là-dessus...
                      A défaut de prouver qu’il y a une injustice, on a besoin du Droit, comme référence.
                      La Justice [avec un grand J] n’est pas la justice. La Justice ne marche souvent pas parce que le droit d’un grand nombre est bafoué.

                      2/ Il n’y a pas de contradiction dans mes phrases. C’est seulement vous qui n’avez pas compris.

                      Ma phrase est : « Comment convaincre une élite compétente ET honnête de prendre tout ou partie du pouvoir qui lui est proposé ? »
                      Je suis très sceptique sur le fait qu’on puisse trouver quelqu’un de valable et donc d’impartial pour faire ce que recherche à juste titre Me Bilger.
                      Le pouvoir dont on parle dans mon intervention, c’est le pouvoir dont aura besoin la personne pour excercer ce en quoi elle a été choisi.
                      Me Bilger sait très bien comme moi que les meilleurs ne veulent pas de poste...

                      Le ET est important car dans la réalité, les candidats sont rares et la tentation est de prendre n’importe qui...
                      Ca a souvent été une erreur dans le passé.


                    • Rensk Rensk 8 juillet 2012 20:51

                      Ok « le sage »... si c’est vous qui le dites...


                    • keiser keiser 7 juillet 2012 02:48

                      Môôssieur le procureur ...

                      Alors j’ai bien tenté de lire votre article .
                      Impossible , vous êtes illisible .

                      Peut être une vieille remontée de sarkozzz .

                      Vous me faite penser à ce procureur du comte de Monte-Cristo .
                      Je pense que vous me comprendrez .

                      Vous devez bien saisir qu’il faut tourner la page .
                      C’est comme ça ...
                      Cela se nomme la démocratie .

                      Où si vous n’avez pas bien compris : l’alternance .

                      Allez votre temps est révolu .

                      Ciao !


                      • Rensk Rensk 7 juillet 2012 02:58

                        Je « vote » pour le vrai mot : alternance (sans en être une réellement)...

                        Concernant la « démocratie », je vous invite en Suisse pour vous prouver le leur !


                      • Rensk Rensk 7 juillet 2012 03:02

                        Aë ; pas leur mais leurre


                      • gordon71 gordon71 7 juillet 2012 09:13

                         j’attendais des débuts plus flamboyants

                        ah bon 

                        certains d’entre nous s’attendaient surtout à du « flanbillant », du flambage, de la part des roquets parlementaires aboyant

                        et puis en fait ne s’attendaient à rien du tout 

                        ils n’ont pas été déçus



                        • ALasverne ALasverne 7 juillet 2012 10:21


                          On ne peut avoir été un distingué par certaine sarkozyste, connu les plateaux télé du quinquennat monstrueux, et retourner d’un coup la veste pour s’improviser contempteur du socialisme de gouvernement, comme on si on portait l’étendard de la justice sociale de gauche.

                          Cet article sonne faux et pour cette raison, enfile les perles avec la lourdeur rhétorique, justement, d’un Jean-Marc Ayrault.


                          • morice morice 7 juillet 2012 16:49

                            et c’est reparti : un petit vieux agressé et c’est la faute à la gauche


                            pénible le Calmos, pénible...

                            • Rensk Rensk 8 juillet 2012 22:31

                              Salut, j’ai vu un doc. sur la TV.ch que tu dois absolument voir dès demain... visible dès demain et pour 7 jours seulement... Il s’agit de la Grande banque Goldmann Sachs...

                              Vous y voyez a un moment très court... Mme Lagarde du FMI « taper des talons (comme les allemands) et saluer un »supérieur« à la manière militaire !!! (= Goldmann Sachs)

                              Le lien est de l’émission »les docs"..., ce n’est visible que demain... Faut pas louper ça !
                              http://www.rts.ch/docs/

                              Essayez cela dès demain... c’est encore noir en ce moment  smiley
                              http://www.rts.ch/docs/histoire-vivante/a-voir/4029643-histoire-vivante.html


                            • globulos nilasse 7 juillet 2012 23:41

                              le nom de l’auteur me rappelle celui d’un procureur avec un cheveux sur la langue,voir une touffe de cheveux, qui aimerait faire emprisonner la moitié des français et qui n’avait pas de mots assez doux pour le delirium néo conservateur américain de type sarkozyste. pour parler de justice,je ne sais pas pourquoi,mais j’ai plus confiance en serge portelli,vice président de la cour de paris et président de la 12eme chambre correctionnelle. entre un procureur sarkozyste ,qui sous l’occupation, aurait enchaîné les demandes de condamnations a mort de résistants et de communistes et le juge portelli faisant ce discours magistral sur le plateau des glières en appelant a la résistance contre la gabegie idéologique du sarkolepenisme,mon choix est fait.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires