• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La liste de tous les ancêtres de Jésus et de son père Joseph ! (1ère (...)

La liste de tous les ancêtres de Jésus et de son père Joseph ! (1ère partie)

JPEGEt Dieu créa la Terre, le ciel, la Lune, le Soleil, les étoiles, les plantes, les animaux et les hommes, etc.

Quelle que soit la croyance des uns et des autres, les chrétiens ont tous à l’esprit ces mots mythiques, pour eux consubstantiels de la Création divine et de leur Bible.

Ces mots sont ceux des premières phrases de la Genèse, le premier des cinq récits du Pentateuque.

Le Pentateuque, appelé aussi Torah ou Loi, est la première partie de la Bible hébraïque (Bible juive). Cette Bible, qui comprend dans ses deux autres parties les récits des Prophètes et les Écrits, est le grand livre originel constitutif de l’Ancien testament et du monothéisme récent (il y a 1 500 ans environ). L’Ancien testament compose près de 70 % de toutes les Bibles chrétiennes.

La Loi, livre fondateur du peuple juif, aurait été révélée par Dieu à Moïse (au Mont Sinaï : Exode 19 et suivants). D’où son qualificatif de Loi mosaïque après l’exode d’Égypte vers 1 400-1 300 ans avant notre ère. Cette Loi est composée de cinq narrations emblématiques, notamment de la très célèbre Genèse.

C’est ainsi qu’à travers quelques phrases écrites dans ce livre fondamental, est relatée toute la Création divine, selon une chronologie en sept jours (Genèse 1-1 à 31) :

1er jour : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la Terre, etc. Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit, etc. Il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour ».

Etc. jusqu’au :

6ème jour où Dieu dit : « Que la Terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, etc. Faisons l'homme à notre image, etc. Dieu créa l'homme et la femme, etc. Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la Terre, etc. Il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le sixième jour ».

Ces faits mythiques et leur chronologie ont eu une importance considérable. Ils ont structuré les trois religions dites abrahamiques, d’abord autour du judaïsme fondateur, puis du christianisme et de l’islam. Ces religions sont attribuées aujourd’hui à quelque 2,5 milliards de personnes qui considèrent les événements de ces six jours comme réels et seuls explicatifs de la création du Monde et de l’Humanité (sic).

Ces mythes ont conduit à faire du premier couple humain biblique, Adam et Ève, les ancêtres emblématiques de Jésus-Christ de Nazareth, fils de Dieu dans la Bible chrétienne (décision prise au concile de Nicée, en 325 de l’ère commune) et simple Prophète dans le Coran

Beaucoup de comportements de notre époque, dits judéo-chrétiens, sont basés sur ces premières phrases de la Genèse.

Pourtant et aussi incroyable que cela puisse paraître, depuis la révélation de la Loi mosaïque, tout s’est transmis oralement durant plus de 3 000 ans.

Ce n’est qu’avec la démocratisation et la popularisation de l’édition, plusieurs siècles après le procédé d’imprimerie de Gutenberg vers 1 452-1 455 de notre ère, que la société lettrée a eu véritablement accès de manière tangible aux écrits bibliques.

Les phrases relatives à la Création divine voient ensuite leur explication éludée par le fulgurant développement du prosélytisme des deux grandes croyances planétaires que sont l’islam et le christianisme. Prosélytismes finalement très peu fondés sur la Genèse, fondatrice du monothéisme abrahamique, mais surtout sur le Coran et les Évangiles. Démarches porteuses de leurs messages respectifs, celui d’un Prophète d'une part, et celui de Jésus, Seigneur du Dieu d'Abraham, d'autre part. Messages paradoxalement très sensiblement différents !

Chacun de nous n’a jamais clairement entendu, en bruit de fond de ces deux puissants prosélytismes monothéistes : le quand, le où, le comment, le pourquoi, etc. de la Création divine, notamment de l'humain ?

De fait, très peu de personnes ont porté une attention particulière à l’examen minutieux de ce fabuleux phénomène et notamment à l'arbre généalogique de Jésus. La foi suffisait pour croire en Jésus fils de Dieu et il paraissait inutile d’aller plus loin !

Si durant presque deux millénaires, l’accès à la généalogie de Jésus, via celle de son père Joseph, n’a pas été aisée, car sa formalisation n’existait quasiment pas et que, quand elle a récemment existé, très peu de personnes savaient lire. Aujourd’hui cela n’est plus du tout le cas. La Bible chrétienne est là, sous forme papier comme sous forme électronique, accessible pour quelques euros, voire gratuitement via Internet sur son ordinateur ou son smartphone.

Ainsi, chacune et chacun, croyant ou non-croyant en Christ, a désormais la possibilité de lire la Bible seul sans l'aide d'une personne se disant mieux éclairée quant à son interprétation - bien que les églises s’ingénient encore à proposer à leurs ouailles, incapables selon elles de comprendre toutes seules la fable biblique, leurs propres interprétations (différentes d’une église à l’autre, bien sûr)) - et de découvrir le nom de tous les ancêtres de Jésus ou du moins de ceux de son père Joseph, menuisier de son état et conjoint de Marie, très célèbre ma mère du Christ.

Certains chrétiens disent que la généalogie de Jésus est simple, car il n'a qu'un seul père : le Dieu d'Abraham, Jéhovah !

Essayons d'aller au-delà de cette affirmation qui tendrait à clore, un peu trop vite, notre sujet. N'ayons pas peur de voir les textes bibliques qui montrent bien que Jésus n'est, évidemment, pas né avant Adam et Ève, le couple mythique de l'Ancien testament. Sa généalogie est donc possible, à travers celle de Joseph !

Je rappelle ici que selon les chrétiens, la Bible est authentique et dit donc la vérité (sic) ! De fait, l'Ancien testament annonce la venue du Christ par un signe du Seigneur (Isaïe 7-14) : « La jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils. Elle lui donnera le nom d'Emmanuel."

Le Nouveau testament, dans l’évangile de Matthieu (1-23 à 1-25), précise que le nom d'Emmanuel signifie "Dieu avec nous !" et que Joseph est bien l'époux de Marie, de laquelle est né Jésus (premier nom donné par Joseph). Jésus est ensuite finalement nommé Christ (Matthieu : 1-16).

L'arbre généalogique de Jésus, via celui de Joseph, est parfaitement énuméré dans l’évangile, de Matthieu à d'Abraham. Et celui d'Abraham parfaitement décrit dans l'Ancien testament. Au final, l'arbre généalogique de Joseph et donc de Jésus se compose des 59 personnes suivantes, sachant que chacune d’elles fait l’objet d’un verset dans la Bible. Dans ce verset, il est toujours dit que le personnage évoqué est le fils de celui qui le précède et ainsi de suite, hormis pour Adam. Les orthographes peuvent varier suivant la Bible consultée :

Adam

Seth

Enos

Quénan

Melaléel

Yéred

Hénok

Mathusalem

Lémek

Noé

Sem

Arpaxad

Chéla

Eber

Péleg

Réou

Seroug

Nahor

Téra.

Abram (Abraham)

Isaac

Jacob (Israël)

Juda

Pharès

Esrom

Aram

Aminadab

Naasson

Salmon

Boaz

Obed

Isaï

David

Salomon

Roboam

Abia

Asa

Josaphat

Joram

Ozias

Joatham

Achaz

Ezéchias

Manassé

Amon

Josias

Jéchonias

Salathiel

Zorobabel

Abiud

Eliakim

Azor

Sadok

Achim

Eliud

Éléazar

Matthan

Jacob

Joseph

Jésus-Christ

 

N’est-ce pas formidable ! Avoir un arbre généalogique aussi précis et documenté relèverait d’une vraie fable s’il ne s’agissait pas de la Bible. Le livre peut-être le plus vendu en Occident ?

Dans mon prochain article, je livrerai les âges et les dates de naissance (oui !) de ces fabuleux personnages, pour la plupart devenus de véritables mythes, ayant vécu entre 900 ans et 1 000 ans. Nous aurions aimé que Jésus suive l’exemple de ses ancêtres et dépasse, pourquoi pas, 2 000 ou 3 000 ans ! Avoir Jésus encore vivant ce serait formidable, n’est-ce pas ?

 

Crédit photo : insolite.skynetblogs.be


Moyenne des avis sur cet article :  2.04/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    



    • P.-A. Teslier 3 octobre 11:47

      @Osis
      Que dire quand, comme vous, on critique, on critique tout ce qui bouge sans avoir un jour pondu UNE SEULE LIGNE !

      Votre crédibilité repose sur quoi : 0 + 0 article = ?????


    • Henry Canant Henry Canant 3 octobre 13:32

      @P.-A. Teslier
      Parce que tu appelles ça un article Piteux travail inutile de copiste 



    • microf 3 octobre 15:39

      @Henry Canant

      Bravo @Henri Canant, exactement ce que j´allais dire, rien á ajouter.


    • Osis Osis 3 octobre 16:12

      @P.-A. Teslier

      "Que dire quand, comme vous, on critique, on critique tout ce qui bouge sans avoir un jour pondu UNE SEULE LIGNE !

      Votre crédibilité repose sur quoi : 0 + 0 article = ?????"

       

      Calmez vous, je vous en prie, vous vous faites du mal.
      Un coup de sang est trop vite arrivé.

      Vous avez raison, je n’ai rien publié ici, Dieu, puisque vous en parlez, m’en garde.

      Je n’ai pas la prétention de rivaliser avec ceux qui n’ont rien à dire mais tiennent tout de même à le faire savoir bruyamment.
      Il y a d’autres moyens pour exister, que de radoter, même à notre âge.
      Continuez.... Vous êtes sur la même pente que Panda et consorts.

      Concernant votre engagement politique, je me demande ce que penseront vos petits enfants d’un grand-père collabo de la destruction du droit du travail, et fossoyeur de leurs libertés, de leur santé, et de leur éducation.
       

       


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 3 octobre 17:35

      @Henry Canant

      Faut reconnaître qu’il agrémente son truc de quelques perles de culture mitoyenne.
      Par exemple :
      Ce n’est qu’avec la démocratisation et la popularisation de l’édition, plusieurs siècles après le procédé d’imprimerie de Gutenberg vers 1 452-1 455 de notre ère, que la société lettrée a eu véritablement accès de manière tangible aux écrits bibliques.

      Y’a pas à dire, le niveau monte dans la rubrique scientifique !


    • xana 3 octobre 18:18

      @P.-A. Teslier
      Avoir écrit des pages et des pages de conneries ne donne pas droit à davantage de crédibilité...


    • Alren Alren 3 octobre 19:14

      @Robert Lavigue

      "Ce n’est qu’avec la démocratisation et la popularisation de l’édition, plusieurs siècles après le procédé d’imprimerie de Gutenberg vers 1 452-1 455 de notre ère, que la société lettrée a eu véritablement accès de manière tangible aux écrits bibliques."

      Je ne vois pas ce qu’il y a de faux historiquement dans cette phrase.
      Les pointilleux diraient que Gutenberg n’a pas inventé l’imprimerie avec le système du pressoir à vin, mais appliqué une innovation majeure : l’utilisation de caractères mobiles en plomb fondu et la technique de fabrication de grandes quantités de papier en feuilles coplanaires, ce qui est indispensable et que n’est pas le parchemin.

      Sinon, auparavant, il fallait la peau de cent moutons et le travail d’un couvent de copistes pendant un an pour fait un seul livre en parchemin.
      Un livre valait l’équivalent du prix d’une voiture de très grand luxe d’aujourd’hui et était enchaîné aux chaires des universités ou sous clé comme un bijou de la place Vendôme.
      Ce qui en excluait de fait l’accès à la haute bourgeoisie du temps, hormis les étudiants.

      La multiplication (relative) des bibles tirées en série et dont disposaient les gens chez eux a provoqué la prise de conscience des abus de l’Église et fortement contribué à la naissance du protestantisme.


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 3 octobre 20:50

      @Alren

      Oui et non !

      Il a fallu environ 150 peaux pour chaque exemplaire imprimé sur vélin de la Bible de Gutenberg (celle à 42 lignes).

      Mais, il ne fallait pas tout un atelier de copistes pendant un an pour recopier une Bible. Un seul copiste suffisait largement pour en produire presque 2 à raison de 5 pages par jour.

      Certaines bibliothèques monastiques contenaient près de 2 000 livres.

      Mais surtout, comment l’auteur expliquerait-il l’existence de ces milliers d’ouvrages de théologie écrits avant 1450 (la patrologie Migne c’est près de 400 volumes imprimés) ? Il fallait bien que ces théologiens aient accès à une bible manuscrite !

      La société lettrée a de tous temps eu accès à la bible sous forme de manuscrits. L’imprimerie n’a fait que la diffuser plus largement.


    • xana 4 octobre 10:35

       »@Alren
      « et la technique de fabrication de grandes quantités de papier en feuilles coplanaires, ce qui est indispensable et que n’est pas le parchemin »
      Putain, ça c’est une info ! Gutenberg aurait inventé le papier ? Ou du moins une technique de fabrication de grande quantité de papier ? Mais c’est un scoop !
      Et, dis-moi, pour ma culture personnelle, qu’est-ce que c’est que des « feuilles coplanaires » ?

      La fabrication du papier est un sujet passionnant dans l’histoire des techniques, mais il ne s’agit pas de raconter n’importe quoi. Et quand on ne connaît pas un sujet il vaut mieux ne pas en parler.


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 4 octobre 14:30

      @xana

      D’autant plus qu’on connait de nombreux manuscrits sur papier et encore plus d’imprimés sur parchemin (dont environ 20% des exemplaires de la Bible de Gutenberg)

      mais il ne s’agit pas de raconter n’importe quoi.
      Si, c’est d’ailleurs l’unique fonction de ce site mitoyen...


    • Alren Alren 5 octobre 16:43

      @xana

      C’est vous qui racontez n’importe quoi !

      Je n’ai pas dit que Gutenberg avait inventé la fabrication du papier mais qu’à son époque la technique, vraisemblablement importée de Chine, a connu un grand développement.

      (La raison en est certainement avec la multiplication ds moulin à foulon qui servaient aussi à assouplir le drap de laine et lui donner l’aspect de la fourrure. On a pu ainsi pilonner en faisant travailler l’eau des rivières et non les muscle humains une grande quantité de chiffons pour les transformer en pâte à papier.
      Par ailleurs l’encollage a pu être fabriqué avec de la colle de poisson, la pêche en mer s’étant bien développée à la fin du Moyen-âge (harengs de la Baltique)).

      J’ai dit que sans feuille de papier, fabriquée à plat, pouvant donc être parfaitement plane (c’est ce que signifie coplanaire) on ne peut imprimer correctement.
      En effet du fait qu’elle a « habillé » le corps plus ou moins ovoïde d’un animal, la peau de celui-ci n’est pas coplanaire et fait donc des plis sous la presse aux mâchoires plates rendant l’impression illisible. De même en découpant un ballon, on ne peut obtenir une surface plane.
      C’est de la géométrie élémentaire.


    • Alren Alren 5 octobre 16:58

      @Robert Lavigue

      « Il a fallu environ 150 peaux pour chaque exemplaire imprimé sur vélin de la Bible de Gutenberg (celle à 42 lignes). »

      Le vélin est du papier figurez-vous ! Comme je l’explique ailleurs, on ne peut imprimer sur du parchemin.

      "Mais, il ne fallait pas tout un atelier de copistes pendant un an pour recopier une Bible. Un seul copiste suffisait largement pour en produire presque 2 à raison de 5 pages par jour.« 

      Ceci serait vrai pour du texte. mais un objet aussi précieux qu’un livre, surtout le plus sacré de tous, la Bible, ne se concevait pas sans enluminures diverses et cela prenait beaucoup de temps à des moines spécialisés, de grands artistes.

       »Certaines bibliothèques monastiques contenaient près de 2 000 livres"

      Combien de ces abbayes en Europe ? Les réformateurs des ordres religieux se plaignaient même de l’inculture théologique de la plupart des moines et des curés. Alors les bourgeois !

      Les livres des abbayes bien dotées étaient réservés aux moines et aux étudiants comme ceux de la Sorbonne et étaient consultés sur place vu leur valeur.

      Les laïcs encore une fois n’y avaient pas accès. Seuls les grands seigneurs pouvaient s’offrir des livres manuscrits comme le célèbre Livre des Heures du duc de Berry.

      Les bourgeois ont eu des bibles chez eux (avec les Évangiles et les prescriptions du Christ) quand elle a été imprimée sur papier.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 3 octobre 11:37

      La BIBLE est schizophrène (haine de la femme) : c’est moi ou l’autre, alors que le monde est DOUBLE. Lire le Kybalion. Notre ancêtre à tous est LULU et THOT-HERMES (femme et homme).


      • HELIOS HELIOS 4 octobre 01:18

        @Mélusine7

        Lulu ? tres bien, cette jeune fille, je ne vous dirai pas ce qu’elle inspire a notre amis Georges Brassens !!! ecoutez donc...

      • McGurk McGurk 3 octobre 11:39

        * « Avoir Jésus encore vivant ce serait formidable, n’est-ce pas ? »

        Le pauvre je le plaindrais. Il serait totalement écœuré et abasourdi par nos sociétés où règne l’égoïsme, le fric, la guerre et l’indifférence.


        • Jonas 3 octobre 20:38

          @McGurk  « Avoir Jésus encore vivant ce serait formidable, n’est-ce pas ? »


          « Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »
          Matthieu 28:18-20

          « Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux. »
          Matthieu 18:20

          « Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis. »
          Jean 8:58

        • Clocel Clocel 3 octobre 11:41

          Il est notoire que ce bon Joseph est le cocu le plus célèbre, il est donc abusif de lui refiler la paternité de cet insensé de Jésus...

          C’est déjà assez compliqué comme ça, il ne va pas devoir, en plus assumer la responsabilité de gènes douteux .

          Cette Marie, quelle farceuse ! smiley


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 3 octobre 11:42

            Cela s’appelle un déni : OMISSION DE LULU (LUCIE), THOT et HERMES. L’auteur l’oc« culte ».... smiley et nous balance SA purée.


            • P.-A. Teslier 3 octobre 11:51

              @Mélusine7
              Tjs aussi sympa !

              Que devient votre cousine ? Celle qui est la cousine de votre cousin qui connaît Mme Auber !


            • vesjem vesjem 3 octobre 11:53

              @Mélusine7
              bon dieu quelle spiritualité !


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 3 octobre 11:57

              @P.-A. Teslier


              Elle va très bien. retenez cette date 30 octobre.

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 3 octobre 12:01

              @P.-A. Teslier
              Daniel-François-Esprit Auber. Amusant, ma mère avait pour nom de famille François et je suis née le jour de la Saint Daniel. Et vous Teslier (amusant : mon nom de famille se termine aussi par « ier » mais avec un « S », ce qui me place au-dessus de vous...). ;)))


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 3 octobre 12:02

              @Mélusine7


              Et vous TESLIER, c’est quoi votre ARBRE ?

            • P.-A. Teslier 3 octobre 12:13

              @Mélusine7
              celui exposé à la station Auber (métro/RER à Paris) !


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 3 octobre 12:42

              @P.-A. Teslier


              AUBER comme les métros de Paris sont liés à la BELLE GICLE. HORTA ET JEAN DE COUVIN. Ces belges qui ont fait la France. Et les deux seules Eglises SAINT-HERMES se trouvent en BELGIQUE. RENAIX et THEUX. Une partie de votre arbre est occultée.

            • flourens flourens 3 octobre 11:52

              dans les ancêtres je ne vois pas la cuisse à Jupiter, un oubli sans doute


              • JBL1960 JBL1960 3 octobre 18:32

                @flourens C’est parce que tout le monde ne peut pas sortir de la cuisine au Jupiter, je crois ?

                L’auteur a-t-il déjà pris connaissance des travaux de recherche du Dr. A. Ezzat ?
                Il a expliqué dans cette vidéo en anglais, pas en araméen, que l’histoire de Joseph est un ancien compte populaire arabe. Comme il a posé la question de savoir en quelle langue dieu avait écrit les 10 commandements sur la pierre taguée...
                Si vous voulez j’ai réalisé un PDF réunifiant toutes les traductions, par extraits, de son livre « L’Égypte antique n’a jamais connu ni Pharaons, ni Israélites » et toutes les traductions (par R71 ou mézigue) de ses publications, vidéos... Si Ezzat ne dit jamais, dans son livre, que l’histoire de la bible est une invention, il explique qu’il est prouvé que la location géographique de cette histoire n’est pas la bonne et qu’il ne faut par chercher en Égypte ni en Palestine les traces de l’Exode ou du palais de Salomon mais dans le Sud de l’Arabie Saoudite et au Yémen.
                D’ailleurs, ainsi, on peut se demander si la guerre au Yémen, guerre qui implique Israël aux côtés de l’A.S. est un pur hasard ?
                J’ai rajouté des illustrations (issues de son site le plus souvent) et on a ainsi une vision, la plus large, de toute l’histoire.
                Le PDF de 54 pages que j’ai mis à jour le 08/09 à lire, télécharger et/ou s’imprimer gratuitement.
                Vous pouvez si vous le souhaiter, visiter ma page qui regroupe tous mes PDF, il y en à 36 actuellement, j’en ai un sur le gaz et d’autres en préparation.
                C’est du fait maison, c’est surement pas parfait, mais cela à le mérite d’exister, et surtout c’est entièrement gratos, parce que pour moi, la vérité n’a pas de prix.
                JBL1960


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 3 octobre 12:08

                DANIEL-FRANCOIS AUBER : le prince de Chimay. C’est sous sa protection et dans son château en Belgique qu’Auber crée en 1812 Jean de Couvin, son deuxième opéra-comique.


                • Albert123 3 octobre 12:40

                  « Avoir Jésus encore vivant ce serait formidable, n’est-ce pas ? »


                  a priori il est encore vivant dans le coeur de chaque croyant ...

                  formidable, non ? (vu le ton de votre tribune, ça doit même vous filer la gerbe)

                  « Ces religions sont attribuées aujourd’hui à quelque 2,5 milliards de personnes qui considèrent les événements de ces six jours comme réels et seuls explicatifs de la création du Monde et de l’Humanité (sic) »

                  c’est leur problème non ?

                  les 4 ou 5 milliards restant ne vous suffisent pas ? (elle doit être vorace la bête immonde que vous servez [sans vous en rendre compte] ?)

                  Votre démarche tient plus du prosélytisme voir de l’évangélisation, un travers classique chez les bouffeurs de curé et autres lucifériens qui finalement prennent exactement le même chemin que les cultes religieux qu’ils dénoncent sans cesse.

                  vous faites ensuite preuve d’une psycho rigidité pathologique et d’un manque totale de tolérance à l’égards de ceux qui n’adhèrent pas à votre propre idéologie.

                  là encore un reproche que vous faites aux autres sans jamais l’adressez à votre propre démarche.

                  je note enfin, que vous vous évertuez à vouloir briser un mythe, dont l’intérêt n’a jamais été la véracité mais la civilisation qui en fut la conséquence.

                  bref beaucoup de nombrilisme, d’égocentrisme et de narcissisme et 3 raisons suffisantes pour ne pas abonder dans votre sens (et certainement celui de votre loge).

                  Un travers trop récurrent chez beaucoup d’esprit (finalement assez limités) qui se traduit par des conférences scientifiques transformées en croisades aussi grotesques que contre productives.











                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 3 octobre 12:45

                    De 1985 à 1988, j’ai habité rue des Jeûneurs et rue Montorgueil dans une maison de style Henry IV, donc pas loin de la station : AUBIER.


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 3 octobre 12:47

                      Auber, Aubier, TESLIER. P....hiers ;


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 3 octobre 12:52

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Wogenscky. Alors Monsieur Teslier, avez-vous lu le NOM DE l’ARBRE D’HUBERT NYSSEN ?




                            • Satournenkare Satournenkare 3 octobre 13:36

                              C’est bien caricatural tout ça smiley

                              La lecture littérale des textes, il n’y a guère plus que les catholiques extrémistes et les sunnites qui le font. Les juifs, eux de toute façon adorent passer des heures à discuter sur les textes et leurs interprétations. Du coup tout le raisonnement par d’une prémisse erronée.


                              • pipiou 3 octobre 14:01

                                "quelque 2,5 milliards de personnes qui considèrent les événements de ces six jours comme réels et seuls explicatifs de la création du Monde et de l’Humanité« 

                                Je ne crois pas non, l’auteur devrait se mettre à jour.

                                Sinon c’est plutôt gaguesque de décrire avec une précision chirurgicale la généalogie de quelqu’un dont on ne sait pas vraiment s’il a existé !

                                la »tradition orale" n’est pas un élément très probant.


                                • McGurk McGurk 3 octobre 14:08

                                  * "Sinon c’est plutôt gaguesque de décrire avec une précision chirurgicale la généalogie de quelqu’un dont on ne sait pas vraiment s’il a existé !« 

                                  Contrairement à ses »ancêtres bibliques", il est communément admis que Jésus a bien existé. Les auteurs de l’époque de plusieurs cultures le mentionnent bel et bien.

                                  Quant à sa vie précise par contre là...


                                  • François Vesin François Vesin 3 octobre 17:50

                                    @McGurk
                                    « ... il est communément admis que Jésus a bien existé. »


                                    Absolument et, rien qu’avec les morceaux de la « vraie » croix
                                    dûment identifiés puis rapportés en Occident
                                    on aurait pu faire un fameux trois mâts fin comme un oiseau...etc.


                                  • McGurk McGurk 3 octobre 18:09

                                    @François Vesin

                                    Lorsque des historiens de l’antiquité et hautes personnalités en parlent clairement, il est difficile de nier les fait. Rien à voir avec la légende du roi Arthur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires