• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La liste de tous les ancêtres de Jésus et de son père Joseph (3ème et (...)

La liste de tous les ancêtres de Jésus et de son père Joseph (3ème et dernière partie)

Adam, l’emblématique personnage de la fable biblique aurait vécu 930 ans (Genèse 5-5). Normal ! disent les chrétiens, les mahométans et les juifs, car créé par Dieu, le Dieu d’Abraham et de tous les êtres humains (selon ces croyants-là), Adam n’a pas été un homme comme les autres.

Admettons ! alors, quelle aurait été la date de naissance de cet Adam, l’ancêtre de toute l’Humanité ?

Stupide ! disent les chrétiens et les mahométans (quelque 2 ou 2,5 milliards paraît-il), car le début de l’Humanité remonte à des temps immémoriaux !

Non ! disent les juifs, car dans notre calendrier hébraïque, la création du Monde, en 6 jours par Yahvé (Dieu), est parfaitement documentée dans la Genèse, premier livre de Torah, Loi remise par Dieu à Moïse (Exode 19 et ses versets). Loi de laquelle est tiré notre calendrier. Calendrier tout aussi crédible que n’importe quel autre calendrier. Calendrier d’ailleurs jamais contesté par qui que ce soit. Ni par les chrétiens ni par les mahométans, notamment. La Création divine et 6 jours après celle d’Adam et Eve (toujours selon le récit de la fable biblique), sont fêtées religieusement durant Rosh Hashana, le 1er Tishrei (le 20 et 21 septembre en 2017). C’est le Nouvel An juif ! Cohérent ce calendrier, alors que le Nouvel An chrétien (calendrier grégorien) est totalement déconnecté d’un quelconque moment relatif à Jésus : sa naissance, sa circoncision ou sa mort.

Bref ! Au-delà de ces querelles de chapelles, Adam serait né il y a 5 778 ans, selon toutes celles et ceux qui croient que la Bible est authentique et dit la Vérité. C’est-à-dire évidemment tous les vrais chrétiens, via la Genèse de l’Ancien testament et aussi tous les vrais mahométans, via le Livre de Moïse (la Vache verset 53).

Ainsi, la généalogie de Jésus (selon l’apôtre Matthieu) serait constituée de 59 personnages, dont le premier humain, Adam, est né il a 5 778 ans. La durée des générations est donc de 97 ans, très supérieure à celle que la science connaît. Normal, car beaucoup des ancêtres de Jésus, dans la fable biblique, ont vécu presque 1 000 ans : Seth, le fils d’Adam, est mort à 912 ans (Genèse 5-8) ; Enos, le fils de Seth, à 905 (Genèse 5-11) ; Quénan, le fils d’Enos, à 910 (Genèse 5-14) ; Melaléel, fils de Quénan, à 895 ans (Genèse 5-17) ; Yéred, fils de Melaléel, à 962 ans (Genèse 5-20) ; Hénoch, fils de Yéred à 365 ans (Genèse 5-23) ; Mathusalem, fils de Hénoch, à 969 ans (Genèse 5-27) ; Lémek, fils de Mathusalem, à 777 ans (Genèse 5-31) ; Noé, fils de Lémek, à 950 ans (Genèse 9-29) ; Sem, fils de Noé, 600 ans (Genèse 11-11) ; Arpaxad, fils de Sem, 438 ans (Genèse 11-13) ; Chéla, fils d’Arpaxad, 433 ans (Genèse 11-15) ; etc., etc., Abraham, fils de Téra, a vécu 175 ans (Genèse 25-7), etc., etc. et cela continue jusqu’à Jésus qui aurait vécu 33 ans et serait mort il y a environ 2 022 ans.

Évidemment, pour quelqu’un ayant un cerveau normal, ces personnages aux âges féeriques n’ont jamais existé !

Sans ancêtres de chair et d’os, Jésus a-t-il aussi existé, lui qui appartient en totalité à la fable biblique ?

Tous les personnages de la Bible apparaissent comme étant issus de nombreuses fables pour enfants. Ainsi, les premiers mots de Bible devraient être : « Il était une fois des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux, etc. Il y a 5 778 ans Dieu créa un être nommé Adam, qu’il fit vivre 930 ans. Cet être, créé à son image, eut 59 descendants, dont le très célèbre Jésus mort, lui, à seulement 33 ans. Etc. Jésus, l’enfant unique de Dieu est mort pour racheter les péchés des hommes, eux aussi créés par Dieu. Etc. Jésus le fils de Dieu et de Marie, aurait dit un jour (sic) : Matthieu 5-17  : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir (voir dans mon article du 11/09/17 ce que Jésus n’a jamais remis en cause) » ; Matthieu 10-34  : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée. » ; Matthieu 10-35 : « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi ».

Heureusement qu’il s’agit d’un conte de fée, car l’épée apportée par Jésus a fait bien des morts sur notre planète depuis plus de 1 500 ans. Cette Vérité biblique est malheureusement bien réelle, vraie et authentique. Si la Bible avait été écrite aujourd’hui, elle aurait très sûrement été interdite de publication !

Pour conclure ce 3ème article sur notre supposé ancêtre Adam, vieux d’à peine 6 000 ans, je pense aux malheureux enfants des familles chrétiennes (notamment américaines) et mahométanes qui envoient leurs enfants dans des écoles où l’on enseigne les faits bibliques et le calendrier attenant comme vrais, car issus d’un Dieu. L’évolution darwinienne y est interdite, car considérée blasphématoire ! L’obscurantisme n’est pas mort, chaque vrai croyant, autour de nous, en porte une fraction plus ou moins importante !

Que feront ces enfants, une fois grands, quand des personnes lambda leur diront qu’aucun homme n’a jamais vécu plusieurs centaines d’années, que le plus vieux des hominidés n’a pas 5 778 ans, mais quelque 13 millions d’années et que, le plus ancien organisme vivant, le stromatolite, a presque 3 700 millions d’années ? Prendront-ils l’épée comme cela est préconisé par Dieu dans l’Ancien testament (versets ici) et comme Jésus, Dieu le fils, est aussi venu pour accomplir, l'épée à la main, la volonté funeste de son père (Matthieu 5-17) ?

Errare humanum est, perseverare diabolicum ! L’erreur est humaine, persévérer est diabolique ! Pourtant cela perdure depuis des siècles. Que faire pour arrêter cette supercherie ?

 

Crédit photo : hominides.com


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    



    • Bon, on envoie tout à la poubelle. Tout ça c’est des histoire à dormir debout. Avec Fahrenheit ils y avaient déjà essayé pensé (brûler tout notre savoir). Seul compte : LA RACE. Nous descendons tous du singe. C’est simple, non. Fallait y penser. http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19502990&cfilm=2166.html



      • Bon, on envoie tout à la poubelle. Tout ça c’est des histoires à dormir debout. Avec Fahrenheit ils y avaient pensé (brûler tout notre savoir). Seul compte : LA RACE. Nous descendons tous du singe. C’est simple, non ? Fallait y penser. http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19502990&cfilm=2166.html. Oedipe : un roman. L’Odyssée, des mecs qui s’emmerdaient autour d’un feu le soir.


      • Alren Alren 17 octobre 18:01

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        "Nous descendons tous du singe. C’est simple, non. Fallait y penser." 

        Nous ne descendons pas d’un singe vivant actuellement mais les singes anthropoïdes descendent du même ancêtre que nous. Il vivait il y a environ treize millions d’années.

        Gorilles, chimpanzés, orang-outangs sont restés arboricoles alors que nos ancêtres homininés sont devenus coureurs de savane et omnivores. Comme tels, ils ont perdu leur pelage afin que la sueur s’évapore vite quand ils couraient de longues distances derrière un gibier quadrupède plus rapide mais moins endurant.

        Il en est resté que seul l’être humain peut courir un marathon de plus de 42 kilomètres, à un rythme soutenu chez les champions. Aucun animal ne peut en faire autant sauf peut être le loup mais en zone froide. Lui, refroidit son cerveau en haletant, langue sortie, comme tous les canidés.


      • @Alren


        Oui, mais aucun animal (même si ma chatte s’amuse parfois à marcher sur mon clavier) ne sera jamais capable d’écrire le texte que vous venez d’envoyez.

      • pemile pemile 17 octobre 18:19

        @Alren "Aucun animal ne peut en faire autant "

        Le cheval ?


      • pemile pemile 17 octobre 23:19

        @pemile

        Un vote avec seulement deux étoiles smiley

        Dans les courses de chevaux sur 120 km, les meilleurs ont une moyenne entre 20 et 25 km/h.


      • Jonas 18 octobre 21:56

        @Alren « Gorilles, chimpanzés, orang-outangs sont restés arboricoles alors que nos ancêtres homininés sont devenus coureurs de savane et omnivores.  »


        Faudrait m’expliquer un jour comment un singe peut donner naissance à autre chose qu’un singe. Ce singe, descend de qui ? D’un termite ?

        Faudra aussi m’expliquer par quel mécanisme la théorie de l’évolution explique comment la descendance d’un crapaud a pu donner naissance un jour à une baleine !

        Depuis des milliards de générations d’êtres humains observés sur terre sur des milliers d’années, l’espèce humaine n’a jamais donné naissance à autre chose que des hommes, et il en sera probablement ainsi pendant des millions d’années, si elle ne disparaît pas d’elle-même.

        Considérer que votre arrière-arrière-arrière...grand-père était un cafard va à l’encontre de la seconde loi de la thermodynamique, et n’est pas compatible avec la théorie de l’évolution.
        Les formes d’énergie se dégradent avec le temps, ce qui veut dire que la nature elle seule ne peut expliquer pourquoi les êtres vivants échappent à cette loi, et tendraient à se complexifier d’après l’arbre de l’évolution.

      • P.-A. Teslier 19 octobre 09:13

        @Jonas

        Comment un têtard devient une grenouille ? Cours de 6ème ! Encore faut-il atteindre le CM2 pour passer en 6ème. Faudra m’expliquer ? Non, nous n’avons pas le temps ! Cela n’est pas notre boulot !



      • P.-A. Teslier 19 octobre 09:56

        @Jonas

        On nage en plein OBSCURANTISME !


      • eddofr eddofr 19 octobre 12:02

        @Jonas

        « Depuis des milliards de générations d’êtres humains observés sur terre sur des milliers d’années »


        Vous faites une énorme erreur de calcul.

        Si l’on admet que le premier hominidé est apparu il y a 13 millions d’années et qu’une génération couvre environ 25 ans, alors il n’y a que 520 000 générations entre le premier hominidé et vous.

        Si l’on considère que le plus ancien fossile d’homo sapiens découvert à ce jour date de 190 000 ans, alors il n’y a que 7600 générations entre le premier homo sapiens et vous.

        Si l’on considère que la vie est apparue sur terre il y a environ 3,8 milliards d’années et sans tenir compte de générations plus courtes (on divise toujours par 25), il y 152 millions de générations entre le premier organisme unicellulaire et nous.

        Si l’on considère l’apparition du premier mammifère il y à environ 200 millions d’années, il y a 8 millions de générations entre eux et nous.

        Notre génome est composé d’environ 3 milliards de paires de nucléotides. 
        A chaque génération, quelques paires changent, chez quelques individus.
        Ces changements ne deviennent pérennes que s’ils contribuent à une meilleure survie et à une meilleure reproduction (plus de descendance).
        Sauf exception, il faudra donc plusieurs centaines ou milliers de générations pour qu’un seul gène se repende au travers de toute la population, entraînant une évolution « visible » de l’espèce.

        On peut noter quelques exceptions : par exemple, la grande majorité de la population européenne possède des gènes de résistance à la peste que ne possèdent pas les populations chinoises, africaines ou indiennes. 
        en effet, la peste noire a, en son temps, tué 30 à 50% de la population européenne.
        Seuls on survécu ceux dont les gènes étaient les mieux adaptés pour résister à cette maladie, et ils ont transmis ce gène à leur descendance ... nous.

      • J’attends toujours la réponse du « scientifique ». Tiens ? A partir de quand l’homme a-t-il commencé à parler à son voisin ?


        • Alren Alren 17 octobre 18:23

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          « A partir de quand l’homme a-t-il commencé à parler à son voisin ? »

          Les ancêtres de homo sapiens ont pu moduler les sons avec efficacité quand leur larynx s’est abaissé dans leur gorge. Ce qui présente le grand danger « d’avaler de travers » et potentiellement de s’asphyxier.

          C’est pourquoi les nouveaux-nés ont un larynx « haut » qui leur permet de respirer tout en buvant leur lait. Il s’abaisse ensuite pour permettre aux bébés de babiller. Ils sont alors capable de cesser de respirer en tétant une gorgée de leur biberon.

          Le larynx des singes actuel est toujours « haut », ce qui leur interdit de parler comme on le voit dans les films-série « la planète des singes ».

          Il est difficile de savoir quand cet abaissement du larynx est apparu car ce cartilage ne se fossilise pas. Il contient néanmoins un petit os, l’os hyoïde qui maintient ouverte la lumière de la trachée artère. Cet os fossilisé a pu donner un indice : l’abaissement du larynx et la capacité à produire des sons modulées qui deviendront les langages articulés beaucoup plus tard, date d’au moins deux millions d’années.

          Cependant les singes d’aujourd’hui nous permettent de penser qu’avant ces langages, il existait une communication efficace par mimiques et gestes chez nos lointains ancêtres pour améliorer la survie du groupe.

          Une chose est sûre, Cro-magnon parlait comme vous et moi, il y a au moins cent mille ans.


        • P.-A. Teslier 17 octobre 22:56

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          J’étais ailleurs. Quoi dire d’autre ? Les faits sont là. Des millions croient en cette fable !



        • lire : viens de voir un film. Avec la robotique, l’homme est arrivé au bout de ses découvertes. Seule la la fable, l’histoire poussera l’être de l’avant, et le meurtre est inscrit dans cette histoire. C’est ainsi. Des millions de spermatozoïdes condamnés à la mort.


        • Ratatouille Ratatouille 18 octobre 13:03

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          Moi je sait à partir de quand il a arrêté de parler à son voisin.


        • Alren Alren 18 octobre 14:02

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          « l’homme est arrivé au bout de ses découvertes »

           Bien sûr que non !
          On découvre tous les jours des nouveautés, notamment en biochimie. Jusqu’ici le rôle de telle ou telle substance dans le corps humain était déterminé par la statistique : on constate qu’une carence en coenzyme Q10 a telle ou telle résultat nuisible.
          Un jour on pourra dire que le champ électronique de la molécule modifie telle molécule dans les mitochondries pour la rendre plus active ou au contraire l’inhiber.
          Cela ne pourra se faire que si on parvient à informatiser les champs électroniques des molécules aussi complexes comme ont commence à le faire avec l’ADN, finalement plus simple à analyser. mais le travail difficile se fait, promettant une pluie de découvertes.
          On aura alors une médecine moléculaire au lieu d’une médecine empirique et statistique comme actuellement et on pourra se passer d’expérimentation animale.

          Pour illustrer le fait que la science avance toujours, on peut lire dans les actualités d’aujourd’hui que deux physiciens français ont compris pourquoi certains enfants sont dyslexiques : cela se passe au niveau de la tache de Maxwell que nous avons sur la rétine.
          En créant un œil directeur chez les dyslexiques, on leur permettra de lire comme tout le monde : quelle révolution pour eux !

          Comme objectif scientifique à venir, il y a - excusez du peu - une théorie globale à bâtir pour expliquer les phénomènes quantiques et astrophysiques !
          La preuve récente de l’existence d’ondes gravitationnelles fait avancer la réflexion ...


        • @Alren

          Certes, les animaux ont une certaine forme de langage qui leur est propre et qui s’assimile à des : signes (anagramme de singe). Mais l’accès à la symbolique est le propre de l’homme. Le mot : lait, n’est pas le lait (excepté chez les psychotiques). Le mot : Dieu, n’est pas Dieu. 


          • L’interdit du meurtre n’existe pas chez l’animal. Cet interdit paradoxalement a permis à l’homme de survivre face aux dangers de la nature. Le bébé humain étant le plus immature dans la chaîne évolutive.


            • Cateaufoncel 17 octobre 17:01

              "Que feront ces enfants, une fois grands, quand des personnes lambda leur diront qu’aucun homme n’a jamais vécu plusieurs centaines d’années, que le plus vieux des hominidés n’a pas 5 778 ans, mais quelque 13 millions d’années et que, le plus ancien organisme vivant, le stromatolite a presque 3 700 millions d’années ?"

              Et bien, ils ne le croiront pas. Figurez-vous qu’on peut très bien vivre, et réussir sa vie, en croyant qu’Adam a vécu 930 ans, que l’homme n’a que 5778 ans, tout en ignorant l’existence du stromatolite et sans savoir que la Terre est ronde et qu’elle tourne. Parce que, pour le citoyen ordinaire, ces connaissances se caractérisent par leur inutilité pratique.


              • @Cateaufoncel


                oui, mais dans les conflits, quels qu’ils soient, l’intuition qui relève du divin a toujours une longueur d’avance sur l’esprit pratique. Darwinisme bien assimilé.

              • Cateaufoncel 17 octobre 20:35

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                « ...l’intuition qui relève du divin a toujours une longueur d’avance sur l’esprit pratique. »

                Etant moi-même agnostique, je ne saurais me prononcer sur la nature divine de l’intuition.


              • @Cateaufoncel


                Oui, ce petit quelque chose d’indéfinissable qui vous dit que,...Pour Platon, l’intuition est la saisie immédiate de la vérité de l’idée par l’âme indépendamment du corps4.

              • Montdragon Montdragon 17 octobre 17:34

                Vivement le 4ème épisode, je reprendrais des moules.


                • Ratatouille Ratatouille 18 octobre 13:04

                  )@Montdragon

                   smiley smiley smiley
                  avec plein de frites


                • Hermes Hermes 17 octobre 17:56

                  « Errare humanum est, perseverare diabolicum ! L’erreur est humaine, persévérer est diabolique ! »

                  Comme tous les donneurs de leçons, l’auteur aurait intérêt à se demander s’il n’est pas concerné par ce qu’il préconise.

                  Puisqu’on cite Sénèque à qui on attribue cette maxime), il disait aussi :

                  "Celui qui cherche la sagesse est un sage, celui qui croit l’avoir trouvée est un fou”.

                  Bonne soirée à tous.


                  • P.-A. Teslier 17 octobre 23:06

                    @Hermes
                    Intéressant ! A retenir !

                    MAis, je ne parle pas de sagesse mais de raison. Peut-on dire avoir raison de croire à la fable biblique et de tuer pour cela ???


                  • eddofr eddofr 19 octobre 12:24

                    @P.-A. Teslier


                    En fait, vous ne poser pas une question mais deux et les deux sont débiles (excusez-moi, je n’ai pas trouvé de meilleurs qualificatif).

                    « Peut-on avoir raison de croire en la Fable biblique ? » 

                    La question n’en est pas une !

                    Puisque vous qualifiez a bible de Fable, vous induisez qu’elle est « fausse » et qu’on ne peut donc avoir raison d’y croire.

                    La question aurait du être , « Peut-on avoir raison de croire en la Bible ? »

                    Voilà une vrai question ... qui n’a pas de bonne réponse ou en tout cas pas de réponse unique.

                    Si vous croyez et que cela vous aide à vivre mieux, ou plus heureux, ou satisfait de vous-même, alors vous avez raison de croire.
                    Et si vous vous trompez (et qu’il n’y a donc pas de « vie après la mort »), alors peu importe que vous vous vous soyez trompé, puisque vous ne serez pas là pour le voir. En fait, personne ne sera là pour le voir ...
                    Si vous croyez et que ça vous rend malheureux ... c’est très con ... Mais la nature humaine est bien faite et vous devriez rapidement finir par ne plus croire.

                    La deuxième question aurait du être : « Peut-on avoir raison de tuer  ? »

                    On n’a jamais raison de tuer !

                    Tuer peut être admissible, lorsque la survie est directement en jeu et qu’il n’existe aucun autre moyen de survivre. Mais on n’a pas « ’raison » de tuer, ce n’est pas « bien » de tuer, c’est juste nécessaire« ou inévitable.

                    Tuer pour tout autre raison que la survie immédiate est simplement inadmissible. il ne peut donc être question d’avoir »raison".



                  • @eddofr


                    Voilà une explication qui me convient totalement. J’ai adoré lire la Bible, mais comme un bon roman. et je mange toujours l’agneau dans le lait de sa mère sans avoir été atteinte par les : foudres de DIEU. La Bible est aussi un formidable réservoir pulsionnel. Ne fais pas ceci ou cela. Ne tue pas ton prochain alors que l’ancien Testament est saturé de guerres et de meurtres. 

                  • @Hiro


                    J’aime pas trop Twitter, je hais le smartphone. Et il est préférable vu mes propos sulfureux (LGBT and CO) que je sois très très prudente. En fait, je suis sur Twitter, attirée par un article très bien écrit sur le Site Belge d’un économiste : JORION. J’ai autorisé AGORA.VOX à donner mon adresse Mail à Cabanel, pas de suite...

                  • Lavéritéestailleurs 17 octobre 18:06

                    3ème et dernière partie OUF !
                    Et dire que la modération m’a refusé un article sur Mauro BIGLINO qui secoue toute l’Italie croyante ?
                    Il y a quelque chose de nauséabond dans la modération de ce forum quand on voit certains articles publiés qui semblent ne pas déranger les censeurs ?
                     smiley


                    • P.-A. Teslier 17 octobre 23:08

                      @Lavéritéestailleurs

                      Peut-être faut-il mieux écrire ?


                    • P.-A. Teslier 17 octobre 23:20

                      @Lavéritéestailleurs

                      Mélusine ou la Robe de Saphir. écrit très bien. Vous devriez lui demande de l’aide. De plus, elle Mauro BIGLINO !


                    • @P.-A. Teslier
                      Zecharia Sitchin. 


                      Je suis en train de visionner la destruction de DRESDE.. Et je ne peux m’empêcher d’avoir cette idée obsédante. Si cette guerre n’avait pas existé,...les juifs ne se seraient jamais installés à Jérusalem. Nul jugement. C’est le mouvement de l’histoire.

                    • Antoine 17 octobre 18:32

                      La durée d’une génération est celle de l’age de la reproduction, pas celle de l’age du décès.


                      • P.-A. Teslier 17 octobre 23:34

                        @Antoine

                        C’est peut-être plus compliqué !

                        « Commençons par quelques définitions du terme génération.

                        Le dictionnaire Larousse propose notamment ces possibilités :
                        -Suite d’êtres organisés semblables, provenant les uns des autres ; postérité : Quelle a été la génération de ces rois d’Aragon ?
                        -Ensemble d’êtres, de personnes qui descendent d’un individu à chaque degré de filiation.
                        -Degré de descendance dans la filiation : Il y a deux générations du grand-père au petit-fils.
                        -Espace de temps qui sépare chacun des degrés de filiation : Il y a environ trois générations par siècle.
                        -Ensemble des personnes vivant dans le même temps et étant à peu près du même âge : Les gens de ma génération. Conflit des générations.  »

                        PAr ailleurs, selon la fable biblique SARAH (femme d’Abraham) avait 90 ans quand elle eut ISAAC et Abraham 99 ans. CQFD !


                      • Antoine 18 octobre 10:46

                        @P.-A. Teslier
                        Il faut un minimum de cohérence pour faire une démonstration, un peu de rigueur ne nuit pas
                        Vos définitions confirment mon propos mais quoiqu’il en soit, vous nous parlez de généalogie, c’est à dire d’une succession d’hommes qui sont chacun sortis de la bite du précédent. SI vous voulez calculer la durée du processus, il faut faire la somme du temps écoulé entre chaque éjaculation ou entre chaque naissance, si vous voulez, mais pas la somme de la durée de vie de chacun. Ainsi pour l’exemple d’Abraham que vous citez, il faut compter non pas 1000 ans mais 100 ans.
                        Pour la plupart des autres, comme vous ne savez rien de l’âge auquel ils ont enfantés, votre calcul ne repose sur rien.
                        Par ailleurs, je ne sait pas comment les juifs ont calculé la date de la création du monde mais certainement pas en se basant sur la généalogie de Jésus.
                        Comme dit Mélusine, vous vous foutez de nous.


                      • P.-A. Teslier 18 octobre 11:00

                        @Antoine

                        « Vos definitions » sont celles de LAROUSSE. Donc LAROUSSE manque de rigueur.

                        Soyez bcp, bcp plus modeste. Comme l’est Mélusine.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires