• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La lutte contre le cannabis rend-elle idiot ?

La lutte contre le cannabis rend-elle idiot ?

La proposition de loi pour la légalisation du cannabis fait replonger la France dans un débat qui n’en finit pas de reculer devant l’inéluctable : la légalisation du cannabis. En attendant, nous sont servis dans les médias, les invités les plus rétrogrades, parmi lesquels nos soi-disant élites, qui nous récitent leur litanie de poncifs les plus stupides.

En voici quelques exemples :

- « Légaliser le cannabis, c’est bientôt légaliser le krak et l’héroïne »

- « La consommation de cannabis va décupler... »

- « On a déjà l’alcool et le tabac, pourquoi une autre drogue ? »

- « Si les dealers n’ont plus d’herbe à vendre, ils vont vendre des drogues plus dures... »

- « Les jeunes vont mélanger l’alcool et le cannabis et ça va être pire... »

- « On va avoir une jeunesse ramollie du cerveau... »

- « Si on peut en acheter facilement, tout le monde va se mettre à se droguer... »

Etc., etc., etc.

Là-dessus, on ressort des médecins qui alertent sur les dangers du cannabis sans jamais les comparer à ceux de l’alcool, du tabac, d’autres psychotropes, des opiacés ou même du sucre ou du café. Ils ne diront jamais, bien sûr, que personne n’est jamais mort juste à cause de la consommation de cannabis mais toujours par des causes indirectes dans une moindre mesure que celles provoquées par l’alcool. C’est ainsi que sur des sites qui se veulent sérieux, est affirmé que le cannabis est cancérigène alors que c’est le tabac fumé dans les joints qui l’est. Et peu importe ce qu’ils racontent car il en restera bien quelque chose étant donné que les esprits sont déjà préparés depuis des lustres sur les pseudos réalités de la dangerosité du cannabis quand on se donne la peine de faire les comparaisons.

Nous sommes toujours sous le régime de la Loi du 31 décembre 1970, relative aux mesures sanitaires de lutte contre la toxicomanie, et à la répression du trafic et de l’usage illicite des substances vénéneuses. Rappelons deux ou trois petites choses à propos de celle-ci.

Elle ne fait aucune différence entre drogues douces et drogues dures laissant ainsi se développer la fausse information. Elle criminalise le consommateur alors que d’autres pays le traitent comme un malade et peuvent ainsi mettre en place une vraie politique sanitaire. Quant à la répression qu’elle organise, on voit bien son efficacité. Et le pire, c’est qu’elle écarte de sa liste de stupéfiants, des drogues très dures comme l’alcool et le tabac qui sont responsables de dizaines de milliers de morts en France chaque année alors que le cannabis n’en tue aucun directement.

 

Un peu d’histoire

La propagande anti cannabis s’est développée aux États-Unis à partir de 1933, après l’abolition de la prohibition de l’alcool. Le gouvernement pensait retrouver les mêmes recettes provenant des taxes sur l’alcool. Mais, à force de boire de l’alcool frelaté qui a fait des milliers de morts, beaucoup de gens s’étaient tournés vers la marihuana mexicaine et n’avaient, finalement, plus très envie de l’échanger contre de l’alcool. Ce qui, pour le gouvernement était insupportable car, l’Amérique sortait difficilement de la crise financière de 1929 et avait un besoin vital de trouver des recettes.

A partir de là, a été mise en place une véritable machine de guerre anti marihuana où tous les coups étaient permis. Hollywood s’y est mise ; les médecins et les laboratoires ont été mis à contribution pour fabriquer un discours scientifique, et c’est comme cela que le mensonge infernal s’est répandu aux États-Unis mais aussi en Europe.

Voici quelques exemples de ce qu’on pouvait entendre et qui n’a peut-être pas fini d’être relayé encore aujourd’hui :

« Prions pour les enfants contre la Nouvelle ‘Herbe tueuse »,

« Il n’y a qu’une fin pour le fumeur de marihuana confirmé, et c’est la folie ! »

« marihuana – assassin de la jeunesse, »

« Dans au moins deux douzaines d’affaires relativement récente des cas d’ assassinats ou d’agressions sexuelles graves, la marijuana s’est avéré être une des causes … Il doit y avoir application constante et d’éducation permanente contre cet ennemi, qui a dans des futurs dossiers judiciaires, connaîtrons la terreur en traversant les siècles. »

« Marihuana - l’herbe du diable, »

« Dans le passé, plusieurs meurtres, dont les jeunes ont été impliqués, ont été associés à ce médicament [marijuana]. »

Un médecin spécialiste en toxicologie, le Dr V.H. Vogel, prévenait que, sans exception tous les toxicomanes adolescents ont commencés a fumer de la marijuana avant de commencer à l’héroïne. Conclusion : la marijuana n’est pas un narcotique léger innocent, mais un cercle vicieux, ainsi qu’une drogue dangereuse !

Dans les années 30, 40, on n’hésitait pas à comparer l’héroïne et le cannabis avec des affiches anti-marihuana où l’on voyait quelqu’un se piquer avec une seringue. Saura-t-on un jour combien de gens sont passés aux drogues dures en constatant qu’on leur avait menti sur la dangerosité du cannabis ?

La bêtise est rendue à ce point qu’en France on se demande encore de l’opportunité d’utiliser le cannabis à des fins médicales alors même qu’on utilise les opiacés qui sont bien plus dangereux et même le curare pour les anesthésies générales !

 

Interview de Raphaël Mechoulam

A l’heure où la question de la légalisation du cannabis de loisirs se pose, il est cocasse de savoir que l’État français a produit et commercialisé l’opium jusqu’en 1959.

Je reproduis ici, l’extrait d’une interview de Raphaël Mechoulam, le père de la science médicale du cannabis (in Le cannabiste, le média qui vous veut du bien https://lecannabiste.com/cannabis-vrai-faux-avec-raphael-mechoulam/ ).

Affirmation 1 : Le Cannabis rend les gens idiots

R.M : A l’heure actuelle aucune preuve scientifique ne montre que le Cannabis affecte le QI des individus, d’une façon ou d’une autre, et ce de quelque manière que ce soit. 

Affirmation 2 : Le Cannabis donne le cancer

R.M : Cette supposition n’est étayée par aucun argument scientifique. Il n’a jamais été démontré nulle part que le Cannabis avait le moindre pouvoir cancérigène. Pour moi c’est non, catégoriquement.

Affirmation 3 : Le Cannabis dérègle le fonctionnement du corps 

R.M : Toutes les drogues affectent l’équilibre biochimique et physiologique des organismes. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on les utilise n’est-ce pas ? Le Cannabis qui est un médicament, n’échappe pas à cette règle commune et fondamentale. Il faut donc le traiter comme tel.

 Affirmation 4 : Le Cannabis conduit à consommer alcool et drogues

R.M : Encore une fois, il n’existe aucune donnée scientifique qui puisse étayer cette affirmation. Rien de ceci n’est prouvé. Et d’après ce que je connais sur la science des Cannabinoïdes, je dirais : probablement que c’est faux. Donc à mon avis la réponse est non.

#Affirmation 5 : Le Cannabis est un faux médicament

R.M : Un certain nombre de Cannabinoïdes ont démontré leur efficacité au cours d’essais cliniques validés par la communauté internationale. Le CBD qui soigne les cas d’épilepsie et de schizophrénie de manière très évidente. Mais aussi le THC a été étudié dans de nombreux cas de traitements de chocs post-traumatiques et la prise en charge de la douleur.

Le Cannabis est employé pour soulager et pour guérir comme médicament d’une manière très étendue et souvent très efficace. Il vous appartient d’en juger.

Affirmation 6 : Le Cannabis médical est une vue de l’esprit 

R.M :  ????

Affirmation 7 : Les fleurs de Cannabis ne sont pas un médicament. Il faut d’abord en faire des pilules des sprays etc…

R.M : En Israël les patients utilisent les fleurs vaporisées par inhalation. Certains les mangent dans des gâteaux. D’autres personnes préfèrent utiliser des extraits concentrés de Cannabis en gélule ou même sous la forme d’huile cela dépend.

D’ailleurs au moment où je vous parle 35 000 patients reçoivent quotidiennement du Cannabis en Israël, sous la forme de fleurs ou autres concentrés. Tout ceci fait l’objet d’un encadrement officiel et de prescriptions qui sont validées par le Ministère de la Santé Israélien. 

Je dirais que manifestement la fleur de Cannabis brute et tous ses dérivés constituent bien un médicament. Pour moi il n’y a pas l’ombre d’un doute là dessus.

 

Mes conclusions

Je ne vais pas refaire le rapport des parlementaires qui prône la légalisation du cannabis médical et récréatif,

Je dis simplement ceci :

1) De tout temps, les humains ont eu recours aux psychotropes pour diverses raisons : médicales, religieuses, récréatives… Pourquoi laisser libre des drogues dures comme l’alcool et le tabac et interdire une drogue douce,

2) La prohibition de produits a toujours développé un marché noir de produits frelatés mortels et généré une délinquance importante.

3) L’encadrement d’une drogue libre permet de mettre en place une politique sanitaire efficace et réduit aussi l’activité policière qui peut ainsi se reporter sur d’autres secteurs.

"L’ignorance est mère de tous les maux." François Rabelais

 

Images Youtube


Moyenne des avis sur cet article :  2.18/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 juin 09:25

    Vous connaissez : 

    Le cannabis médical, nouvelle manne pour Israël ?

    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 juin 09:27

      @Séraphin Lampion

      Lien : Après la haute technologie, Israël mise désormais sur le cannabis médical pour partir à la conquête d’un marché mondial qui connaît une croissance de 30% par an.



    • François Vesin François Vesin 22 juin 16:12

      @Séraphin Lampion
      La logique voudrait qu’en légalisant le cannabis
      le ministère de l’agriculture précise immédiatement
      qu’il sera produit en France par des agriculteurs français !

      Autant rêver d’autant plus que s’il avait ce courage
      le gouvernement nous exposerait à une vague d’attentats
      commandité par sa majesté le poussah marocain n°6...

      Par ailleurs, la dictature est plus douce lorsque le peuple est camé,
      et en prévision de ce qui se prépare, légalisons tout ce qui détruit
      les consciences....ce ne sera pas trop dur, le plus gros est déjà fait !!!


    • Xenozoid 22 juin 16:19

      @François Vesin

      légalisons tout ce qui détruit
      les consciences

      pas besoin de drogues pour cela ,ce ne sont pas les drogues qui envoi l’autre en guerre,pas plus que ce sont les riches qui font l’économie....
      c’est la propriété sur ces conciences et l’information qui lui est distilé,qui fait l’accroc


    • Xenozoid 22 juin 16:23

      @Séraphin Lampion

      le cannabis sera authorisé(légalisé) quand l’industrie pharmaceutique(même au pays bas),aura le monopole,pour cela ils on besoin de patentes....sur les plantes...domestication quand tu nous tiens


    • baldis30 22 juin 19:07

      @François Vesin

      bonsoir

       ne pas oublier que ces cultures illégales sont souvent accompagnées de traitements phytosanitaires tout aussi illégaux faisant appel par exemple ( non limitatifs) à des produits arsénicaux ..., (exactement comme pour le tabac produit dans des pays étrangers ( pas seulement dans le tiers-monde), et vendu notamment aux frontières de l’hexagone.

       Et tout ceci rejeté largement dans l’atmosphère, d’où le concept de fumeurs passifs ...

      A l’auteur :

       ASSUMEZ VOUS LES DEPENSES GENERALES LIEES A L’INTOXICATION DE TOUTE LA POPULATION ?


    • @François Vesin
      Le ministère de l’agriculture n’a pas eu à s’exprimer sur le sujet puisque pour l’instant il n’y a aucun projet de loi.

      D’autre part, si le Maroc attaque, que craindre alors de l’Afghanistan ? J’espère que vous n’êtes pas sérieux sur ce point.

      Pour ce qui serait d’un endormissement des consciences organisé par l’Etat, il ne vous a pas attendu et n’a nul besoin de légaliser le cannabis pour cela. L’alcool est beaucoup plus efficace en la matière.


    • Garibaldi2 23 juin 03:06

      @Jean-Luc Picard-Bachelerie

      ’’Un médecin spécialiste en toxicologie, le Dr V.H. Vogel, prévenait que, sans exception tous les toxicomanes adolescents ont commencés a fumer de la marijuana avant de commencer à l’héroïne. Conclusion : la marijuana n’est pas un narcotique léger innocent, mais un cercle vicieux, ainsi qu’une drogue dangereuse !’’


      Tous les alcooliques ayant commencé leur existence en buvant du lait, j’en conclus que boire du lait conduit à boire de l’alcool !


    • @Garibaldi2
      Oui, il y a eu toute une série de statistiques qui ont été présentées de manière erronée à dessein. La vérité est que les héroïnomanes ont, en général, commencé directement par les drogues dures. Ce qui est drôle et démontre le machiavélisme des anti cannabis (manipulés par les lobbys de l’alcool), c’est qu’il n’y a pas ce genre de raisonnement pour les alcooliques. On ne vient jamais dire que les alcooliques ont commencé par la bière ou par le pinard. Et pourtant....


    • Garibaldi2 24 juin 05:17

      @Jean-Luc Picard-Bachelerie

      Je confirme, les héroïnomanes ne passent pas par la case bédo, ou alors de façon anecdotique, mais ont attaqué directement dans le dur. J’avais constaté ça dans les années 70.

      Le chichon c’est pas la poudre. Ceci étant dit, il faut mettre des garde-fous : comme l’interdiction de conduire un véhicule au-delà d’un certain seuil, et d’une façon générale dans toutes les circonstances mettant en danger la vie des autres.

      Il ne faut pas se voiler la face, la fumette n’est pas sans créer quelques problèmes, mais je pense qu’elle est loin d’en créer autant que l’alcoolisme avec son lot de morts considérable.


    • @Garibaldi2
      Il est évident que légaliser le cannabis, c’est contrôler sa production, sa consommation et sa commercialisation avec tous les garde-fous qu’il convient d’y mettre comme on le fait avec le tabac et l’alcool.

      Ce qui pourra se faire en légalisant le cannabis, c’est une vraie information (sans tous les mensonges qui ont pu être colportés, y compris par des médecins) qui permette de voir que l’alcool est incomparablement plus dure que le cannabis. 

      Lorsqu’il a été mis fin à la prohibition de l’alcool aux Etats-Unis, le niveau de consommation d’alcool n’a pas été retrouvé du jour au lendemain parce que beaucoup de gens avaient découvert les « vertus » de la marijuana qui permettait d’altérer la conscience comme l’alcool sans tous les inconvénients de l’alcool.


    • révolQé révolQé 22 juin 10:19

      Arrrrhhh.....Un p’tit billet siouplait...


      • Decouz 22 juin 12:41

        Non maintenant qu’on a rien fait, qu’une économie parallèle s’est installée faisant vivre des quartiers entiers, que les acheteurs connaissent les lieux de vente, que la police est impuissante, il ne faut rien changer !

        Mais laisser les malades souffrir, quel est le nom qui convient, alors que l’on sait que le cannabis thérapeutique n’a aucun effet psychotrope et qu’il est efficace pour certaines pathologies ?


        • Cadoudal Cadoudal 22 juin 13:28

          @Decouz
          Momo VI à quelques conseillers férus d’Histoire Coloniale...

          L’empire chinois a donc perdu toute sa puissance à cause des guerres de l’opium. Leurs conséquences ont été catastrophiques pour le pays, qui mettra des décennies à s’en remettre.

          1. Pouvoir pénétrer sans réaction d’hostilité dans Canton.
          2. Pouvoir étendre le commerce à la Chine du Nord et le long du fleuve Yangzi.
          3. Légaliser le commerce de l’opium, qui était toujours illicite.
          4. Traiter directement avec la cour à Pékin (volonté des Occidentaux).

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Seconde_guerre_de_l%27opium


        • claire1549 claire1549 22 juin 13:38

          Et la consommation de cannabis,ça rend intelligent ?

          On sait que la consommation de cette drogue entraîne des troubles de l’attention, de la concentration et de la mémoire,une baisse du QI et augmente fortement les risques de devenir schizophrène !

          Une étude portant sur les effets à long terme du cannabis,montre des problèmes cérébraux similaires à ceux causés par une forte dépendance à d’autres drogues majeures. Et plusieurs études ont indiqué qu’un lien existait entre une consommation répétée de cannabis et la psychose.

          Le cannabis est très loin d’être une drogue douce et inoffensive et la propagande pour sa légalisation est irresponsable !


          • @claire1549
            Vous faites la confusion entre légaliser et encourager. C’est comme si vous disiez que la légalisation de l’IVG est un encouragement à l’IVG. Quant aux études, je vous recommande le site IACM qui est spécialisé dans le cannabis thérapeutique et le cannabis en général. Cela vaudra toujours mieux que les études qui ont été commandités par les lobbys de l’alcool et des gouvernements successifs.

            Si vous en êtes à affirmer que le cannabis n’est pas un psychotrope. Il n’est pas non plus un neuroleptique. Revoyez vos sources. Que le cannabis provoque des effets, cela ne fait aucun doute. Mais, il faut les mettre en regard des autres drogues légales. Et lorsque vous comparez le cannabis à l’alcool, le tabac, les médicaments psychotropes, les opiacés et même le sucre, vous vous rendez compte qu’il y a beaucoup moins d’effets négatifs avec le cannabis.

            Mon article dénonce la propagande dont vous faites l’objet, justement.

            Savez-vous que la loi du 31/12/70 sur la toxicomanie qui a interdit l’usage du cannabis possède un article qui interdit de parler sous un jour favorable du cannabis. Que ce même article est introuvable sur Légifrance, comme par hasard. Les journalistes ne pouvaient donc pas traiter du cannabis normalement. Pas plus que les médecins non plus. Il y a quelques années un colloque international de la santé a eu lieu à Grenoble. Une matinée était consacrée au cannabis. Les médecins Français n’ont pas eu le droit de participer à ces débats.


          • claire1549 claire1549 22 juin 14:50

            @Jean-Luc Picard-Bachelerie
            Les litanies que nous récitent les partisans de la légalisation sur tous les plateaux de télé,les radios,les réseaux sociaux,Agoravox etc.,sont non seulement stupides mais mensongers !
            il me semble qu’ils ne se gênent pas pour parler de la consommation du cannabis sous un jour favorable,ils se moquent de la loi que vous citez !
            Légaliser c’est envoyer le message à la jeunesse que ce n’est pas une drogue dangereuse,c’est donc encourager !
            Pourquoi ne parlez-vous pas de ces parents dont les enfants détruits par le cannabis sont en psychiatrie ? les considérez-vous eux aussi rétrogrades ?si des citoyens-électeurs-contribuables ont droit à la parole dans ce débat,c’est bien eux mais contrairement à ce que vous affirmez,on ne les invite pas pour en débattre,on n’entend que ceux qui comme vous prêchent pour la légalisation !
            Hier encore,une très jeune femme loin d’être rétrograde, m’a dit à quel point elle est indignée par cette proposition de quelques députés de légaliser le cannabis,elle sait de quoi elle parle car son père en consommait et elle a pu en constater les effets destructifs !


          • quid damned quid damned 22 juin 15:01

            @claire1549
            "Le cannabis est très loin d’être une drogue douce et inoffensive et la propagande pour sa légalisation est irresponsable ! "

            Euuh...oué... ! hips ! je vais m’ou..hips ...vrir une autre bou... bouteille de skaï ... hips !
            à la vô ..ôôtreu ... hips ! Au..au moins ççça ! ... hips ! c’est auto...oorisé ! hips ! santé ! hips !


          • @claire1549
            Le cannabis n’envoie personne en psychiatrie et je vous mets au défi de me trouver un rapport médical qui le dit. En revanche, le cannabis peut effectivement réveiller des comportements schizophrènes sur des sujets prédisposés. Mais, en aucun cas, le cannabis est responsable de la schizophrénie. Le cannabis peut déclencher des troubles de la personnalité, des comportement anti-sociaux, d’accord mais cela ne relève pas de la psychiatrie.

            Je ne dis pas que le cannabis ne provoque rien puisque c’est un psychotrope. Je dis juste qu’il faut mettre en regard les effets induits par le cannabis et ceux provoqués par les autres drogues légales. Ne pas faire cette comparaison relève, effectivement, d’un esprit rétrograde.

            La question est de savoir quelle est la meilleure solution pour mettre en place une politique de la santé cohérente et efficace : en prohibant ou en légalisant ? La légalisation permet une information non truquée et permet de proposer des produits sains. Tout le contraire de ce que suppose la prohibition. Et je ne comprends pas pourquoi quelqu’un comme vous qui êtes si sensible à la question sanitaire, ne compreniez pas cela.

            Et moi aussi, hier encore, j’ai rencontré quelqu’un qui était indigné que le cannabis ne soit pas encore légalisée en voyant tous les ravages sanitaires et judiciaires que cela entraîne.

            J’aimerai vous entendre sur la légalisation de l’alcool et du tabac.


          • baldis30 22 juin 19:08

            @Jean-Luc Picard-Bachelerie

            pas de bonsoir à votre égard car il serait parfaitement hypocrite !
             ASSUMEZ VOUS LES DEPENSES GENERALES LIEES A L’INTOXICATION DE TOUTE LA POPULATION ?


          • @baldis30
            J’assumerai parfaitement les dépenses générales liées à l’intoxication des consommateurs du cannabis légalisé parce qu’elles seront en moindre nombre qu’actuellement. La légalisation permettra la consommation de produits sains et non frelatés et coupés avec du crack ou des produits chimiques.

            D’autre part, la légalisation permettra de mettre en place une politique de santé cohérente autour de la consommation du cannabis. La légalisation n’est pas un encouragement et les Etats qui sont déjà passés à l’acte l’ont démontré.

            Vous vous souciez des dépenses de santé liées aux drogues légales. Que pensez-vous de celles générées par l’alcool et le tabac qui font des milliers de morts chaque année tandis que le cannabis n’en fait aucun ?


          • placide21 23 juin 12:05

            @Jean-Luc Picard-Bachelerie
            Je n’étais pas opposé à la légalisation du cannabis ,mais quand je vois les dégâts dans une ville que je connais depuis longtemps  : Barcelone, je suis de plus en plus réticent.


          • claire1549 claire1549 23 juin 13:03

            @Jean-Luc Picard-Bachelerie
            Réponse d’un médecin-radiologue :
            «  l’imagerie médicale, ainsi que toute une littérature scientifique, le prouvent sans appel : le cannabis sur des cerveaux encore immatures provoque des dégâts considérables, occasionnant des troubles cognitifs et des complications neuro-vasculaires indéniables. La totale réversibilité des effets est discutée notamment chez la personne dont le développement cérébral n’est pas achevé au moment de la consommation (fœtus, adolescent). Le rôle du cannabis est régulièrement rapporté comme à l’origine d’AVC ischémiques, de syndromes de vasoconstriction « réversible » (SVCR) : certes, les rétrécissements vasculaires sont réversibles mais leurs conséquences neurologiques pas toujours. L’usage du cannabis multiplie par deux les risques d’accidents de la route, augmente les niveaux de stress, l’irritabilité. Consommé chroniquement, il endommage la capacité de concentration et d’apprentissage. »


          • pipiou 23 juin 13:04

            @baldis30
            Les dépenses existent déjà puisque la consommation existe déjà ; par contre aujourd’hui il n’y a aucune recette pour la collectivité.
            Or si le Cannabis est légalisé il y aura des recettes pour l’Etat.
            Et comme il y aura une meilleure prévention les dépenses pourraient diminuer.

            L’aspect financier plaide en faveur de la légalisation, trouvez d’autres arguments.
            Mais on se demande qui est vraiment l’hypocrite.


          • foufouille foufouille 23 juin 15:33

            @claire1549

            non le cannabis ne rend pas barjot comme l’alcool d’ailleurs. c’est juste quand tu en prend de trop que tes problèmes psy deviennent visible : ce sont des déshinbiteurs donc si tu l’es tu perds ton contrôle.
            ça ne va rien arranger et effectivement tu peux perdre la mémoire avec certaines variantes très psychoactives.
            le THC n’est pas la seule molécule dans cette plante et pour l’instant ce n’est synthétisable. le THC chimique est une horreur.


          • Xenozoid 23 juin 15:42

            @foufouille

             tu perds ton contrôle. 

            non,pas avec du thc seul,si tu mix avec autre chose,on en reparle

            et le cbd n’est pas le thc,a par cela on en avait parlé une fois du cbd,même ici au pays bas,les assurances(banques) et les pharmas sont au 1ere loges,et bien sur l’état pour les taxes


          • foufouille foufouille 23 juin 17:09

            @Xenozoid
            même si existe d’autres molécules, un fort taux de THC et faible CBD = grosse défonce. Faible taux de THC et CBD = juste stone.
            le CBD est facilement extractible, il y en a aussi dans le chanvre donc c’est super rentable.


          • baldis30 23 juin 17:22

            @Jean-Luc Picard-Bachelerie

            pas de bonsoir à votre égard car il serait parfaitement hypocrite !
             ASSUMEZ VOUS LES DEPENSES GENERALES LIEES A L’INTOXICATION DE TOUTE LA POPULATION ?


          • mmbbb 24 juin 11:58

            @Jean-Luc Picard-Bachelerie votre article est convenu . Les jeunes fumant de l herbe a une teneur en THC superieur au joint de papa et de maman durant la periode Peace and Love . ¨Par ailleurs le cannabis est souvent couple avec de la resine . Les usagers de joint l accompagnent d alcool, le probleme est assez complexe . Il s agit de consommation multiples . Si le cannabis est légalisé , vous pensez que la resine de cannabis ne sera plus d usage . Par ailleurs, vous vous méprenez sur les effets de la consommation de l herbe, j ai un copain de travail qui ne pourra jamais plus courir , il a ete renverse par un jeune « bourré » justement a l herbe . C ’est la SECU qui a dut payer de long sejour de réadaptation , durant 3 longues années. Le cannabis est comme l alcool , interdit lors de la conduite C ’est du penal . N affirmez pas n importe quoi .
            Quant au tabac, je remercie Evin qui a reussit a faire passer sa loi. Je n ai guere de respect pour les fumeurs qui n avaient peu de retenue pour leur entourage . 


          • Traroth Traroth 24 juin 18:07

            @baldis30 : Coût de la prohibition des stupéfiants en France : 6,5 milliards d’euros par an.


          • @Traroth
            Je suis intéressé par votre source car je n’en suis pas à aussi haut que votre chiffre. Cela dit, je ne serai pas étonné.


          • @mmbbb
            Ne vous méprenez pas sur mes intentions. Je ne suis pas là pour encourager à la consommation de cannabis. Mon souci est la santé publique. Je crois qu’on ne sait pas si Simone Veil était pour l’avortement ou non. Ce qu’on sait, c’est qu’elle était surtout sensible au nombre de femmes qui mouraient à cause des conditions dans lesquelles elles avortaient. C’est pour cela qu’elle a légaliser l’avortement.

            Pour moi, le cannabis, c’est pareil, c’est mon seul souci : faire disparaître le marché noir qui empoisonne la société et et arrêter d’empoisonner les gens avec des produits frelatés.

            Comme vous dites, le cannabis vendu sur le marché illégal est souvent coupé avec des saloperies. C’est pour cela qu’en légalisant et en contrôlant la production, ce problème n’existera plus. 

            Quand vous dites qu’actuellement, le taux de THC est beaucoup plus élevé que dans le cannabis à Papa, je n’en disconviens pas. Que conduire dans état de conscience modifié soit dangereux, c’est évident pour l’alcool et pour le cannabis. Je n’ai pas dit autre chose dans mon article.

            Par contre, l’alcool provoque des cancers, bousille le foie, le coeur, le cerveau, est la drogue la plus addictive de toutes, génère énormément de violence, et fait mourir 49 000 personnes sans compter les personnes tuées par des gens saouls. Deuxième cause de mortalité en France !

            Le cannabis ne provoque pas de cancer s’il n’est pas fumé, ne bousille pas les organes, n’est pas un neuroleptique et donc ne bousille pas le cerveau, ne génère pas de violence (en dehors des activités des dealers). Aucun mort du cannabis n’a été enregistré nulle part.

            Vous remerciez Evin pour sa loi. C’est justement ce genre de loi que j’attends à propos du cannabis.


          • jako jako 25 juin 17:19

            @Traroth
            hum ! soyons sérieux, un parle de 900 millions mais pour l’ensemble des luttes contre les drogues, en ce qui concerne le cannabis , c’est pipi de chat, les vraies cibles sont cocaine héroine exctasy etc


          • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 22 juin 14:44

            Tous les malades, y compris imaginaires, qui ont besoin du cannabis l’utilisent déjà ! Le problème serait le prix ? la qualité inégale ? la traçabilité ? l’emballage non conforme ?

            Pourquoi cette volonté pressante de démocratiser le cannabis tout d’un coup ? Sachant que vos affirmations tournent depuis vingt ans.


            • Ca n’est pas une envie pressante, c’est juste un combat contre quelque chose de totalement absurde qui va à l’encontre d’une politique de santé cohérente et efficace.

              Vous dîtes que les malades utilisent déjà le cannabis. C’est une affirmation à moitié exacte. Ce ne sont pas tous les malades mais quelques-uns. Et quels produits utilisent-ils ? Quelle est leur qualité ?

              Pour ce qui est des malades imaginaires (je suppose que vous parlez des récréatifs), pour le coup, eux, consomment des produits à la qualité incertaine et quelquefois, dangereuse.


              • Decouz 22 juin 15:35

                Pour les jeunes, dans les pays où il y a eu légalisation la consommation diminue ou n’augmente pas.

                Pour d’autres catégories d’âge elle augmente, un peu pour les adultes, un peu plus pour les séniors.

                On peut alors savoir : exactement ce qu’on achète, la teneur du produit, donc son effet. Comme lorsque l’on achète une bouteille, on connait la teneur en alcool, à partir de quelle dose on perd ses réflexes. Mettre en place une politique de prévention qui est impossible à l’heure actuelle.

                C’est faux de dire que les malades ayant besoin de cannabis peuvent le faire du moins facilement, ils sont obligés d’aller à l’étranger pour ceux qui en ont le courage et les moyens. On maintient bien une population en état de souffrance, vu la complexité des procédures, expérimentation encore en cours, alors qu’un certain nombre de pays européens ont donné l’autorisation.

                Mais on est en France, et j’ai entendu dans un débat sur la mélatonine « En France on ne sait pas encore...etc » alors qu’ailleurs on sait depuis longtemps. C’est un peu la même chose.


                • @Decouz
                  C’est une spécialité française que de refaire tous les essais alors que les autres pays les ont déjà fait. Moi, ce qui m’intéresserait, c’est de savoir quel rôle ont joué les lobbys et le gouvernement dans la divulgation de fausses études sur le cannabis. Mais, ça, nous ne le saurons que longtemps après que la légalisation sera actée. 

                  Intéressant à savoir : la France vendait elle-même l’opium dans ses colonies pour se faire des taxes. La France championne de la morale !


                • cevennevive cevennevive 22 juin 15:36

                  Bonjour à tous les intervenants,

                  Je ne consomme pas de cannabis, cela ne s’est pas trouvé tout simplement.

                  Mais j’ai une remarque à propos des drogues, et surtout celles prescrites par de véritables médecins : croyez-vous que le Tramadol ou ses semblables sont moins nocifs qu’une cigarette de cannabis ?


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 juin 16:15

                    @cevennevive

                    Expérience du tramadol perso : Un état d’ euphorie léger mais qui coupe les douleurs assez rapidement. Pour ma part plus confiance avec l’anti -inflammatoire a moyen terme. J’ai très vite coupé le tramasol vu ce que j’avais lu sur le net .


                  • covadonga*722 covadonga*722 22 juin 16:44

                    @cevennevive
                    tramadol , l’oxycodone, le fentanyl ou l’hydromorphone.

                     nocifs pour cause d’addiction les médocs ? vous m’excuserez mais a partir d’un certain stade je relativise beaucoup moi hein limite je m’en tamponne l’important c’est l’effet putain et vite !!!!!!
                    j’irai meme jusqu’à une tite pipe d’opium  je sais c’est pas légal mais un doux coussin brodé un embout d’ivoire et une jeune muong venant de hoa binh et la vie deviendrait plus rose mais bon a défaut ma fée piqouze fera l’affaire alors les effets nocifs hein ,etre vivant n’a qu’un seul effet nocif et il est définitif celui la ..
                    asinus : ne varietur 


                  • Garibaldi2 23 juin 03:17

                    @covadonga*722

                    Ah, l’orient et ses mystères, Macao enfer du jeu, la Cochinchine, Saïgon ... https://www.youtube.com/watch?v=8gSxHU7zA64


                  • foufouille foufouille 23 juin 15:39

                    @cevennevive
                    le tramadol n’est pas dangereux à dose normale pour la plupart des personnes. un pétard d’afghan peut l’être ou si coupé avec de la merde, opium, etc.


                  • Decouz 22 juin 15:58

                    Le tramadol est utilisé comme drogue d’une manière détournée, la puissance et le caractère addictif vient des doses utilisées, de la fréquence, de la personne. Le tramadol est un opiacé, addictif physiquement et psychologiquement.

                    Ce qui est dangereux c’est plus la cigarette que le produit à l’intérieur, sinon il y a d’autres modes de consommation.

                    Plus ou moins dangereux pour le tramadol  ? Je ne sais pas et par rapport à quels critères sur la santé il faudrait juger. Souvent les drogués cumulent les produits, soit pour augmenter les effets, parfois pour « contrôler » en cas d’effet trop fort.

                    Alors entre un joint par semaine et une grosse dose de tramadol journalière, c’est sans doute la dernière qui sera la plus dangereuse.

                    Un usager devient addict au tramadol pour arrêter le cannabis :

                    https://www.drogues-info-service.fr/Les-Forums-de-discussion/Forums-pour-les-consommateurs/Addiction-au-tramadol-en-voulant-arreter-le-cannabis


                    • Xenozoid 22 juin 16:03

                      @Decouz

                      on n’est pas accroc au canabis,pas physiquement... sauf peut être au niveau des rêves ,3 jours de jeûne et vous serez un nouveau bébé


                    • arthes arthes 22 juin 16:36

                      @Xenozoid

                      Par chez moi, il y en a plein dans les champs ....Nan mais vaut mieux se taper un buz que de lire ce que je lis parfois sur le canabis, c’est bien moins hallucinant (lol)


                    • Xenozoid 22 juin 16:44

                      @arthes

                      la ou je suis né les gens veulent pendre les drogués qui fument l’herbe et chassent la vaches,alors que eux se promene en voiture avec un nez rouge apres midi et le café du sport ou le central, d’ailleur j’ai une dictée pour toi car je sais que tu aimes

                      Un souper imparfait

                      Hier, le Petit Chaperon Rouge a vendangé des champignons verts et des champignons orange qui poussaient dans la verte forêt derrière chez elle. Ce soir, elle prépare une crème de champignons des bois, car elle participe à l’émission Un souper tout à fait parfait ! La soupe contiendra des amanites tue-mouches et des amanites phalloïdes qu’elle a ramassées sous un gros ormeBlanche-Neige, qui rendquelquefois visite à son amie, a vu les champignons dans la maison et a terriblement peur. Les nains l’ontprévenue : ces cryptogames sont vénéneux. Hier, le Petit Chaperon Rouge a vendangé des champignons verts et des champignons orange qui poussaient dans la verte forêt derrière chez elle. Ce soir, elle prépare une crème de champignons des bois, car elle participe à l’émission Un souper tout à fait parfait ! La soupe contiendra des amanites tue-mouches et des amanites phalloïdes qu’elle a ramassées sous un gros ormeBlanche-Neige, qui rendquelquefois visite à son amie, a vu les champignons dans la maison et a terriblement peur. Les nains l’ontprévenue : ces cryptogames sont vénéneux. Le Petit Chaperon Rouge, toutefois, est incrédule. Les champignons, que lui a montrés un mycologue, sont comestibles ! Blanche-Neige se demande donc comment convaincre son amie que les invités seront tous intoxiqués après avoir ingéré une soupe préparée avec de tels champignons ! Blanche-Neige se rue sur le téléphone pour que les nains viennent à sa rescousse !


                    • arthes arthes 22 juin 17:19

                      @Xenozoid

                      C’est....Vraiment , étonnant.
                      C’st la dose qui fait le poison...

                      Interlude pour faire mijoter le tout (je ne me sens pas bien)

                      https://youtu.be/ZAVc3ltoKSk

                      Animation russe, dans la forêt (sous titrage en français)


                    • Xenozoid 22 juin 17:41

                      @arthes

                      ça me fais pense a l’ours de jean jacques anaud,le pauvre bebe ours qui mange des champs


                    • Xenozoid 22 juin 17:42

                      @Xenozoid

                      c’est aussi la période de vaches folles, et des punks...lol


                    • arthes arthes 22 juin 18:02

                      @Xenozoid

                      M’en souviens pas de ce passage de ce film, avec le bébé ours..Anaud, j’ai jamais vraiment accroché...La guerre du feu, l’ours...Je crois que c’est tout ce que j’ai vu de lui...Il y met des trucs pervers inutiles je trouve, enfin, c’est dans mon souvenir.
                      Ah, il me semble que c’est lui aussi « Au nom de la rose »...Bon, j’ai pas lu le livre, donc le film était pas mal, mais il a fallu qu’il y place encore ses perversités (des couinnements de« jeunes femelles »en chaleur) 


                    • Xenozoid 22 juin 18:06

                      @arthes

                      umberto est bien meilleur que arnaud ..

                      ’’« Doctrine dépasse la raison et science est toujours suspect. »

                      La suprématie du fondamentalisme religieux dans et sans le gouvernement exerce cette bannière avant tous les autres. Quell est la raison face à la foi du zélote ? la science est devenu un navire édulcoré pour le dessein Intelligent, et les vérités irréfutables de données empiriques sont passées sous silence. Spencer Tracy, dans le film « Inherit the Wind », avait averti : « le fanatisme et l’ignorance sont toujours occupés et ont besoin d’alimentation. Et bientôt, votre honneur, avec bannières aux vents et tambours battant marcheront en arrière, vers l’arrière, à travers les époques glorieuses de ce XVIe siècle, lorsque les bigots brûlaient l’homme qui osait porter des lumières d’intelligence à l’esprit humain. »

                      « L’identité nationale est fournie par les ennemis de la nation ».

                      Cela a été avec nous depuis des générations maintenant. Notre nation nous définit par comparaison à l’ennemi, à l’Impérial totalitarisme, puis par des décennies de comparaison au communisme. Le terrorisme a supplanté toutes ces notions, martelé en place depuis un mardi en septembre 2001 par les actions de fous. Nous ne sommes pas eux, tous est justifiée dans la lutte contre eux, et donc nous sommes définis.

                      « Argument équivaut à trahison. »

                      Tout ce qu’il faut faire pour voir cela en action est de passer quelques heures avec la chaîne tf1 FR2 et toutes les autre voix de la liberté. Frites de la liberté. Pourquoi vous détestez le monde libres ?
                       ? Vous êtes avec nous ou vous êtes avec les terroristes. faites gaffe.

                      ’’


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 juin 18:20

                      @arthes

                      Bon faut que je l’ouvre ...Umberto Eco est un très grand écrivain. Choisit dans son oeuvre n’importe quel ouvrage . Rien en dessous de l’autre et tout au dessus . Un conseil si tu veux voyager historiquement de France en Italie...« le cimetière de Prague » ...peut pas résumer tellement c’est riche.


                    • arthes arthes 22 juin 18:26

                      le fanatisme et l’ignorance sont toujours occupés et ont besoin d’alimentation. Et bientôt, votre honneur, avec bannières aux vents et tambours battant marcheront en arrière, vers l’arrière, à travers les époques glorieuses de ce XVIe siècle, lorsque les bigots brûlaient l’homme qui osait porter des lumières d’intelligence à l’esprit humain. »@Xenozoid

                      Ce livre de Eco, oui, je pense que je le lirai un jour, des problématiques religieuses étaient abordées dans le film et m’ont laissées sur ma faim, le bouquin me donnera ma nourriture.

                      En outre, je retiens surtout (et j’acquiesce  le reste).cette formulation que j’ai quotée...Elle me renvoie à l’image que je me fais de notre civilisation judéo chrétienne actuelle (occidentale) : le balancier d’une pendule qui au bout de son impulsion et de sa course est reparti en arrière, et ça ne date pas d’hier.


                    • arthes arthes 22 juin 18:29

                      @Aita Pea Pea

                      C’est acté...Il est rare que je m’intéresse à un contemporain, je suis très sélective (pas envie de perdre mon temps) mais celui ci, ça fait un moment que je me dit qu’il en vaut la peine


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 juin 18:42

                      @arthes

                      J’ai relu il y a peu le nom de la rose ...Umberto, dans le livre, parle bien des qui ont eu une autre idée de la foi en Jesus au moyen âge ...lis le livre...600 pages . Et un truc...Umberto ne travaillait que sur des archives...un boulot d’historien ...pas du Da Vinci Code.


                    • sls0 sls0 22 juin 16:17

                      Le canabis comme le vin existait à l’époque romaine.

                      Si des maux ou méfaits existent suite à un produit, les mots pour décrire ces maux existeront.

                      Allez donc dans un dictionnaire de latin, vous trouverez des mots décrivant les méfaits du vin. De mémoire je n’en ai pas trouvé au sujet du canabis ni de l’opium employé d’une façon médicale.

                      Le principe de la novlange est de supprimer les mots pour empêcher l’expression d’une idée, d’un aspect négatif. Par rapport au passé ça permet de se faire une idée des maux de l’époque par rapport aux mots créés pour décrire c’est maux.

                      Pas de mot pour décrire un problème, c’est qu’il n’y a pas de problème.

                      La période romaine c’est une sacré durée et une grande étendue, pour un retour d’expérience difficile de trouver mieux.


                      • @sls0
                        Baudelaire a écrit de belles pages sur les effets du cannabis qui était très consommé en France dans la seconde moitié du XIXème siècle et début du XXème. Je suis sûr qu’avec un peu de bonnes volontés vous tomberez sur des retours d’expérience qui datent de cette époque pas si lointaine.


                      • arthes arthes 22 juin 20:06

                        @Jean-Luc Picard-Bachelerie

                        Lorsque j’étais en seconde, au lycée, ma prof d’Allemand nous avait fait découvrir Nina Hagen qui cartonnait à l’époque avec ce standard : https://youtu.be/jUGKfjo_kp0

                        Lol, du coup, on savait les paroles par cœur, c’est mon meilleurs souvenir de cette prof.


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 juin 20:24

                        @arthes

                        Nena 99 Luftbalon ...Youtube souvenirs


                      • placide21 23 juin 12:28

                        Hagen.......Elle chantait aussi le cauchemard :https://youtu.be/e5OYDGdt19Y


                      • arthes arthes 23 juin 12:32

                        @placide21

                        J’étais fan de l’album tout entier à vrais dire..Unbehagen


                      • jymb 22 juin 16:46

                        La répression ne fonctionne pas...car elle n’a jamais débutée ! 

                         Imaginons...au 1er septembre prochain : possession d’un gramme d’herbe : 1000 E d’amende, à multiplier par le nombre de grammes...et par 10 en cas de récidive. VIdage des poches des cancres devant les lycées et facture envoyée le jour même aux parents. Ils pourront se demander par la même occasion où leur rejeton dégénéré trouvait l’argent qui lui permettait d’acheter sa gueule d’ahuri enfumée, et pré-reçu à pôle emploi. 

                        Contrôle des acheteurs et non des vendeurs avec les sanctions ci-dessus appliquées sans discussion, quitte à vendre la Mini Cooper ou la DS de l’acheteur des beaux quartiers quand il repart du lieu de vente pour s’acquitter de l’amende 

                        Sans acheteur les trafic tombent...

                        Bien sûr, les malfaisants feront autre chose ; c’est là que l’on verra si l’état a des c...


                        • tinga 22 juin 19:16

                          @jymb
                          Vous proposez quoi pour l’alcool, drogue beaucoup plus dangereuse, qui ravage la terre par la culture du vin avec force d’engrais et de pesticides, je suppose que vous êtes pour une interdiction immédiate ainsi que des contraventions de 5000 euros pour les ivrognes, l’arrachage des vignes etc...


                        • @jymb
                          Avez-vous entendu parler de la prohibition de l’alcool aux Etats-Unis ? Je ne pense pas car vous auriez vite compris que tout ce que vous annoncez ne servirait à rien.

                          Voici un lien vers un travail d’élèves très intéressant qui ne prend ni parti pour les tenants de la légalisation ni pour ceux de la prohibition.

                          http://laprohibition.e-monsite.com/


                        • jymb 22 juin 16:49

                          PS Celà n’interdit absolument pas un usage médical comme toute substance pharmacologiquement active, avec essais cliniques, AMM et règles de prescription 


                          • baldis30 22 juin 19:18

                            @jymb

                            bonsoir, 
                            hélas ce n’est pas ce que veut l’auteur de l’article !
                            Selon lui retournons au chamanisme et à ses équivalents dans d’autres sociétés !
                            Mais pour assumer les frais qu’occasionneraient l’usage sans contrôle médical que sa plaidoirie veut introduire ... là ils aux abonnés absents !
                            Et pourquoi pas pendant qu’il y ait l’usage sans contrôle des kalachnikovs et autres joyeusetés semblables comme cela existe dans un pays autoproclamé « maitre du monde » ... et des cons réunis .


                          • banban 22 juin 21:03

                            @baldis30
                            Et pourquoi pas pendant qu’il y ait l’usage sans contrôle des kalachnikovs et autres joyeusetés semblables comme cela existe dans un pays autoproclamé « maitre du monde » ... et des cons réunis .

                            et dire que tu as le droit de vote........


                          • @baldis30
                            Bonsoir,
                            Vous me prêtez des intentions que je n’ai pas et qui ne sont pas dans mon article. Que vous ne soyez pas d’accord avec moi, je l’accepte. Que vous me fassiez dire ce que je ne dis pas, je ne l’accepte pas. Plutôt que de discourir sur des choses qui n’existent pas, vous feriez mieux de réfléchir en essayant de sortir de votre cadre qui me semble très rigide et constitué d’a priori comme vous le faites vis-à-vis de moi.


                          • baldis30 23 juin 17:26

                            @banban
                             et, votre connerie elle, a le droit de vote ?
                             Combien de morts suer la route avec consommation de cannabis ?

                             ASSUMEZ-VOUS .... certainement pas ...

                             VOUS ETES UN IRRESPONSABLE ET VOUS TRANSFEREZ VOTRE IRRESPONSABILITE SUR LES AUTRES !


                          • dscheffes 22 juin 19:58

                            Tout ceci dit, il faut quand même remarquer que la consommation de cannabis n’est pas anodine (de même que celle de l’alcool et d’autres psychotropes), mais scientifiquement à part les risques de bouffées délirantes aigues chez l’adolescent et le jeune adulte, je ne vois pas ce qui pourrait s’opposer à la légalisation du cannabis tout en sachant que la consommation excessive(comme celle de l’alcool) met en danger le rôle social du consommateur.


                            • banban 22 juin 20:58

                              Dans la tète du réactionnaire ; cannabis=bobogauchos, punks a chien et racailles.

                              il y a a processus de détestation du cannabis qui ne viens pas du produit en lui même, mais aux liens inconscient qu’il fais avec tout ceux qu’ils détestent et qui pour lui consomme.

                              si le cannabis était un produit nouveau en vogue dans les salons parisiens, on verrait Zemmour vent-debout pour qu’il soi remboursé par la sécu.


                              • baldis30 23 juin 17:27

                                @banban

                                REACTIONNAIRE TOI-MEME !
                                 QUI TRANSFERE SES FANTASMES SUR LE DOS DES AUTRES !


                              • berry 22 juin 21:39

                                De quoi vont vivre nos chances pour la France si on les prive de leur juteux trafic ?


                                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 juin 21:51

                                  @berry

                                  Vente de roses sur les terrasses...tout est prévu .


                                • chrisomac 23 juin 08:38

                                  Les idéologies ne font plus recettes il faut bien les remplacer par autre chose. Ceux qui sont pour la légalisation sont ceux qui fument, en d’autres temps on disait que les pays de l’Est buvaient pour oublier le système politique dans lequel ils vivaient on peut dire la même chose pour nous à ce sujet ou que les écolos veulent fumer pour oublier la pollution,, si c’est tout ce que les politiques ont à proposer à la jeunesse c’est qu’ils sont des minables.


                                  • @chrisomac
                                    Vous oubliez les médecins qui ne consomment pas et qui sont pour la légalisation et surtout pour une politique de santé cohérente et efficace.


                                  • toyet 23 juin 09:55

                                    en effet légaliser le cannabis alors qu’il est interdit d’en consommer quand on travaille ou conduit et une bonne solution pour payer des gens à rien foutre en toute légalité.


                                    • jocelyne 23 juin 10:42

                                      Bonjour, cette agitation autour du cannabis est orchestrée pour capturer le marché « drogues » C’est clairement décrit dans les livres de milton friedmann. Il écrit que la lutte coûte très cher et est inefficace donc arrêtons là, idem pour l’éducation etc etc. L’avantage ce sera de ne plus faire tomber des familles dans le malheur à cause de la police. Mais les drogues aujourd’hui consommées sont plus des drogues chiliques.


                                      • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 23 juin 16:09

                                        @Jean-Luc Picard-Bachelerie

                                        On ne manque jamais d’ épithète pour caractériser/diaboliser celui qui use de cette drogue .(punk a chien , gauchiste , dégénéré , faineant , voleur , gitan , ...arabe ... , etc) .

                                        Les dealer sont les plus acharné défenseur de la prohibition et de l’ argent « facile » 

                                        C’ est étonnant que cet aspect la de la question soit le plus éludé dans cet éternel marronnier qu’ est le KNa2 depuis des année.

                                        De même , la hausse du prix du tabac est défendu par les vendeur a la sauvette de tabac de contrebande ou pire de tabac de contrefaçon .

                                        Il en as été de même lors de la prohibition alcoolique aux états unis .

                                        Étrange convergence n’ est ce pas ?

                                        Merci pour l’ article 


                                        • @Cyrus (TRoll de DRame)
                                          C’est effectivement un aspect du problème : dealers et rétrogrades, même combat !



                                        • Xenozoid 23 juin 17:17

                                          je signal qu’en arizona un états tres républicain on le dimanche ils est interdit de vendre de l’alcohol au moin de trentes ans, il est possible de distillé de l’huile pour le cbd,et il ne doit y avoir qu ’un producteur(choisis par le sheriff) dans un rayon 35 miles (50 km)


                                          • Xenozoid 23 juin 17:18

                                            @Xenozoid

                                            au moins de 40 ans,rectif


                                          • baldis30 23 juin 17:30

                                            @Xenozoid

                                            est-il possible dans cet Etat d’apprendre l’orthographe française ?


                                          • Xenozoid 23 juin 17:31

                                            @baldis30

                                            non,


                                          • Xenozoid 23 juin 17:33

                                            @baldis30

                                            nope i mean


                                          • baldis30 23 juin 17:50

                                            Et après le cannabis ce sera .... LA COCAINE

                                             c’est en cours ( et en italien ....)

                                             Philadelphie ce trou perdu où en même temps une raffinerie vient d’exploser :

                                            https://www.repubblica.it/esteri/2019/06/18/foto/usa_maxi_sequestro_di_cocai na_a_philadelphia_oltre_16_tonnellate_per_un_miliardo_di_dollari-229107204/1/#1

                                            pour la raffinerie voir même journal de ce jour !


                                            • Xenozoid 23 juin 17:56

                                              @baldis30

                                              les européens faisait la guerre a la chine au 19eme siecle,pour la liberalisation de l’opium...lol..tu te rapelle,en afghanistan ce n’ est pas l’islam qui les attirent


                                            • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 23 juin 18:06

                                              @baldis30

                                              Tu retarde c’ est déjà la cocaïne , pierre palmade 50g chez lui en toute impunité .
                                              cela fait quand même beaucoup pour une conso personnelle journalière ...


                                            • @baldis30

                                              Je vous réponds en plusieurs pavés car le nombre de mots est limité.


                                              Peut-être mais je pense qu’on est loin d’en être là en France. Toutefois, cette question est intéressante parce qu’elle touche à la gestion des libertés et des risques. Mais aussi à cette notion de besoin naturel qui, dans le sujet qui nous occupe, touche au besoin de changer de niveau de conscience : besoin de se sentir mieux, besoin de se changer les idées, besoin de se libérer ou de se décoincer le ciboulot, etc.


                                              Peut-on rationnellement interdire de satisfaire un besoin naturel ? Personnellement, je ne le pense pas. D’ailleurs, c’est pour cela que l’alcool est autorisé. Ça n’est pas qu’une affaire de terroir car le gin, le whisky et la vodka n’ont rien à voir avec notre production locale traditionnelle.


                                              A partir de là, il faut voir si la satisfaction de ce besoin naturel pose des problèmes ou génère des risques. Or, il est évident qu’elle en cause. C’est pour cela que la consommation de l’alcool, du tabac et des médicaments est réglementée. Que voit-on avec cette réglementation ? Elle ne permet pas d’éviter d’énormes problèmes : addiction, cancers, problèmes psychiatriques, violence et des milliers de morts chaque année. S’agissant de ces deux drogues, la politique de santé est relativement cohérente puisque des taxes prélevées pour l’alimenter et les produits sont sains (encore que pour le tabac, celui-ci soit coupé par de nombreux produits chimiques). N’en demeure pas moins qu’on peut dire qu’on assiste à un ravage systématique et régulier dans notre société. Nombre de morts


                                              En fait, c’est à se demander si ces produits ne pourraient pas être purement et simplement interdits ! Or, personne n’y songe une seule seconde. On se pose juste la question du renforcement de la réglementation.


                                              Dans ces cas précis, le risque est accepté et géré. Nous avons la liberté de consommer du tabac et de l’alcool pourvu qu’on respecte la réglementation : pas de marché noir ; interdiction aux mineurs ; acheter dans des lieux autoriser et payer les taxes dans le prix du produit ; etc.


                                              Les risques et les libertés sont gérés.


                                            • Maintenant, nous arrivons à la question du cannabis. Quel est le problème ? Addiction, non ; morts, non ; maladies, non ; violence des consommateurs, non ; problèmes psychiatriques, indirects ; économie parallèle avec les désordres qu’elle entraîne (morts, violence, produits frelatés), oui.


                                              Tabac : addiction ; cancer ; 78 000 décès / an

                                              Alcool : addiction ; cancer ; psychiatrie ; 49 000 décès / an

                                              Cannabis : peu addictif ; 0 mort ; marché noir


                                              Comment peut-on considérer la gestion des risques et des libertés en ce qui concerne le cannabis ? Elle interdit un produit peu dangereux tout en laissant se développer un marché noir au profit d’une délinquance en développement constant.



                                            • @Jean-Luc Picard-Bachelerie

                                              On parle de prohibition, légalisation et de dépénalisation . Qu’en est-il de leurs différences ?


                                              Prohibition : production, commercialisation et consommation interdites. Développement du marché noir.


                                              Dépénalisation : Production, commercialisation et consommation tolérées sous conditions ; développement du marché noir.


                                              Légalisation : Production, commercialisation et consommations contrôlées ; disparition du marché noir.


                                              Que dire de la gestion des risques et des libertés en France s’agissant des psychotropes : tabac, alcool et cannabis. C’est qu’elle ne suit aucune logique et est totalement incohérente.


                                              A qui profite le crime de cette incohérence ?

                                              La société est en présence de drogues légales fortement addictives et mortelles tandis qu’elle interdit une drogue peu addictive et sans décès directs relevés ; des dépenses de santé pour le tabac et l’alcool absolument faramineuses. Une étude évalue à près de 240 milliards d’euros le coût annuel pour la société française de la consommation de drogues licites, et à 8,7 milliards celui de drogues illicites, y compris héroïne et cocaïne. La répression du cannabis représente 122 000 procédures judiciaires  par an, pour un coût de 523,5 millions d’euros, contre 36,5 millions d’euros de dépenses de prévention et soin.


                                              La France marche sur la tête.


                                            • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 23 juin 23:08

                                              @Jean-Luc Picard-Bachelerie

                                              Joli plaidoyer ...On est devenu dépendant a une prohibition inefficace qui ne fait que masquer le problème .

                                              L’ empereur risque de se balader a poil un moment .


                                            • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 23 juin 23:17

                                              @Cyrus (TRoll de DRame)

                                              La vrai question du risque , est pourquoi dans notre société , éprouve t’ on l’ envie ou le besoin de s’ abstraire de celle ci .

                                              Que ce soit par le sport , les anxiolytique , les benzodiazépine , l’ alcool ou les fleur de kna2 ou tout autre méthode , n’ est en fait qu’ une conséquence de cette fuite . 


                                            • @Cyrus (TRoll de DRame)
                                              Depuis la nuit des temps. Ça n’est donc pas dû à notre vie moderne. Toutes les sociétés consomment leurs psychotropes. Raisons religieuses, médicales, récréatives. 

                                              Même les animaux ne crachent pas sur la came : 
                                              http://www.topito.com/top-animaux-droguent-aiment-ca-gros-junkie


                                            • Ruut Ruut 24 juin 08:50

                                              @Jean-Luc Picard-Bachelerie
                                              Cannabis : peu addictif -> c’est faux.

                                              Par contre oui l’addiction n’est pas ressentie par les drogués sauf lorsqu’ils sont en manque de produits.
                                              Le fait d’être physiquement malade par manque de produit est une addiction.

                                              Le cannabis altère ton jugement, tu es un danger sur la route et ce, dès la première aspiration.

                                              Les 2 seuls accidents de la route que j’ai eus (de toute ma vie) le furent sous l’emprise du cannabis. Après mon arrêt (difficile) de cette drogue je n’en ai plus eu.

                                              Amicalement


                                            • @Ruut
                                              L’addiction au cannabis est psychologique et pas physiologique. Les médecins de bonne foi le disent et j’en ai fait l’expérience personnel.

                                              Si tu n’as pas quelque chose qui te passionne dans la vie, c’est très compliqué de lâcher ces moments de facilité.

                                              Pour ce qui est des effets, le cannabis étant un psychotrope, il est évident qu’il en produit. D’ailleurs, sil n’en produisait pas, quel intérêt y aurait-il à le consommer ?

                                              La question est de peser les dangers et les risques en les comparant à ce qui est légal. Or, il apparaît que le cannabis est nettement moins addictif que le tabac et l’alcool et qu’il ne cause pas de décès directs comme le tabac et l’alcool. Par contre, maintenir la prohibition n’évite pas la consommation et génère le trafic illégal qui est un vrai poison pour la société.


                                            • Xenozoid 23 juin 18:34

                                              et aussi la production des oxy(coton) n’a vraiment commencé qu’apres l’invasion de l’afghanistan,quand les patentes étaient enregistrées

                                              l’occident est dopé au fric,mais accuse les autres de faire pareil


                                              • eddofr eddofr 24 juin 10:55

                                                Entendu lundi :

                                                « Si le cannabis est interdit, ça prouve bien qu’il est mauvais ».

                                                Entendu jeudi (par la même personne et dans un autre contexte :

                                                « Le cannabis est interdit parce qu’il est mauvais. »

                                                Tous les vivants souffrent, tous les vivants meurent, tous les assassins sont vivants, tous les drogués sont vivants, tous les trafiquants sont vivants ...

                                                IL FAUT INTERDIRE LA VIE et le « problème » du cannabis sera résolu.


                                                • @eddofr
                                                  C’est ce qu’on appelle un raisonnement fallacieux.

                                                  Le raisonnement logique est
                                                  « Parce que tous les hommes sont mortels et que Socrate est un homme, alors, Socrate est mortel.  »
                                                  ou
                                                  « Parce que ce qui est mauvais est interdit et que certaines drogues sont mauvaises alors certaines drogues sont interdites »

                                                  Les raisonnements fallacieux sont effectivement 

                                                  « Parce que toutes les drogues sont mauvaises et que le cannabis est une drogue, alors, le cannabis est mauvais »
                                                  ou
                                                  « Parce que le cannabis est interdit et ce qui est interdit est mauvais, alors le cannabis est mauvais »

                                                  Non seulement les prémisses majeures et mineures sont inversées, c’est-à-dire confusion entre cause et conséquence, mais on généralise ce qui ne peut l’être.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès