• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Méchante Semaine n° 2020-38 du 14 au 20 septembre 2020

La Méchante Semaine n° 2020-38 du 14 au 20 septembre 2020

35 textes sont venus éclairer notre Méchante Semaine d’une vision conservatrice, libérale ou tout simplement iconoclaste autour de thèmes d’actualité multiples : 

1.Lorsque le voile viole la République : Céline Pina, Arnaud Benedetti, Anne-Christine Lang. 
2.Lorsque le séparatisme islamique agresse la Nation : Rémi Brague, Barbara Lefebvre. 
3.Souverainté économique et mondialisation : Cyrille Dalmont, Eric Verhaeghe, Nicolas Baverez. 
4.Le Capitalisme de l’entre-soi : Eric Verhaeghe. 
5.Bêtises et misanthropie écologistes : François d’Orcival, Laurent Alexandre, Samuel Furfari, Ferghane Azihari, Gilles-William Goldnadel, Valérie Toranian, Edouard Husson, Brice Couturier. 
6.La menace turque : Alexandre del Valle, Etienne Gernelle, Samuel Furfari, Hadrien Desuin. 
7.La dictature vénézuélienne : Laurent Sailly. 
8.Vive l’Ecole libre : Anne Coffinier. 
9.Le fascisme de gauche : Anne-Sophie Nogaret, Philippe d’Iribarne, Laëtitia Strauch-Bonart, Rémi Brague, Thierry Lentz, Loris Chavanette, Pierre-André Taguieff. 
10.Laxisme français : Patrick Stefanini, Philippe Bilger. 
11.L’Etat c’est nous : Nicolas Lecaussin. 
12.Les guerres de Vladimir Poutine : Sergueï Medvedev. 
13.La paix de Donald Trump : Nicolas Lecaussin. 

LORSQUE LE VOILE VIOLE LA REPUBLIQUE 

CÉLINE PINA : LE VOILE, UN RÉVÉLATEUR DE LA LÂCHETÉ OU DU COURAGE DE NOS ÉLUS 

Jeudi 17 septembre, à l’occasion de la tenue de la commission parlementaire visant à « mesurer et prévenir les effets de la crise du Covid-19 sur les enfants et la jeunesse », une polémique a éclaté. La présidente de la commission avait invité pour y être auditionnée, une femme ostensiblement voilée, la vice-présidente de l’UNEF Maryam Pougetoux. Cela a choqué nombre de députés qui ont quitté la salle. Ce sont essentiellement des députés LR qui ont réagi, mais une députée LREM Anne-Christine Lang a elle aussi eu le courage de partir. Pour Céline Pina, fondatrice de Viv(r)e la République, ces députés ont sauvé l’honneur d’une classe politique très lâche sur ces questions. 

Le voile islamique n’est pas un vêtement. 
Le voile n’est pas un signe religieux comme un autre. 

ARNAUD BENEDETTI : QUAND LA PROVOCATION D’UNE MILITANTE VOILÉE RÉVÈLE LES FAILLES DE NOS INSTITUTIONS 

Des députés Les Républicains et une parlementaire La République en Marche ont quitté l’Assemblée nationale parce qu’une étudiante du syndicat Unef auditionnée portait le voile. Pour le spécialiste en communication, Arnaud Benedetti, la provocation de celle-ci met au grand jour les divisions de la République sur ce sujet. 

L’apparent vide du règlement de l’Assemblée nationale a servi de lâche caution à la position de la Présidente de la commission. 

ANNE-CHRISTINE LANG : "PAS DE SIGNES RELIGIEUX QUAND ON S'ADRESSE À L'ASSEMBLÉE" 

Après son coup d'éclat en commission - elle a quitté la salle pour protester contre l'audition d'une jeune femme voilée à l'Assemblée - la députée LREM s'explique. 

LORSQUE LE SEPARATISME ISLAMIQUE AGRESSE LA NATION 

RÉMI BRAGUE : EN PARLANT DE SÉPARATISMES ON REFUSE DE NOMMER L’ENNEMI… L’ISLAMISME 

Membre de l’Institut, le philosophe et théologien*, spécialiste de la philosophie médiévale arabe et juive, analyse ce que peut signifier la notion de « séparatismes » utilisée par le président de la République pour désigner un phénomène à combattre. 

On peut mesurer la “grandeur” d’une religion de différentes façons. Compter les adeptes ou dater l’ancienneté fournissent des données incontestables, mais sans intérêt. 
C’est l’existence même d’un pouvoir temporel qui fait problème. Tout le monde n’en reconnaît pas la légitimité. 
Nous vivons dans un pays où l’on préfère, je le répète, bricoler de nouvelles lois plutôt que d’appliquer les lois existantes. 

BARBARA LEFEBVRE : DU SÉPARATISME AUX « SÉPARATISMES », L’ÉTAT CRAINT-IL DE VEXER LES ISLAMISTES ? 

Barbara Lefebvre déplore les atermoiements du gouvernement concernant la lutte contre le séparatisme islamiste. En ne nommant pas expressément l’islam politique, l’État brouille son message, affirme l’essayiste. 

Le 7 septembre encore sur les ondes d’une matinale, Marlène Schiappa parlait de séparatisme au singulier, car la cible était bien celle évoquée par Emmanuel Macron sept mois plus tôt : l’islamisme. Puis, en une semaine, voici que le terme est passé au pluriel : le texte de loi qui sera finalisé d’ici à la fin de l’année portera sur « les séparatismes ». 
Le gouvernement croit-il que les Français confondent musulmans et islamistes ? Tout le monde sait que cibler explicitement les seconds conditionne précisément la protection des premiers, ces Français musulmans qui font primer la loi commune sur celle de leur religion. 
Le communautarisme c’est considérer que les codes socioculturels, les représentations collectives, les enjeux politico-religieux de votre groupe communautaire prévalent sur ceux de la communauté nationale. 
L’islam politique, de concert avec les racialistes multiculturalistes, ne travaille pas tant à se séparer de la République qu’à forger cette lente adhésion idéologique et politique au modèle de société communautariste. 

SOUVERAINETE ECONOMIQUE 

CYRILLE DALMONT : COMMENT LA 5G PEUT CONTRIBUER À RESTAURER NOTRE SOUVERAINETÉ 

Les propos tenus par Emmanuel Macron sur la 5G semblent cristalliser le débat entre les « progressistes » et les « rétrogrades ». Pour le chercheur Cyrille Dalmont, il est possible de faire de la 5G un créateur d’emploi et un moyen de réindustrialiser la France, à condition d’avoir une vision de long terme. 

Il est parfaitement possible de faire du déploiement de la 5G une authentique opportunité pour la France, une opportunité de réarmement technologique et industriel. 
Dans le Top-12 des entreprises mondiales de smartphones, neuf sont chinoises et aucune n’est européenne. 
Nous avons déjà proposé la création d’un « crédit de formation de transition technologique » pour les salariés. 

ERIC VERHAEGHE : FAUT-IL VRAIMENT AVOIR PEUR DE LA DÉFLATION ? 

La déflation qui prend forme en Europe est-elle vraiment négative et toxique ? On voit bien qu’elle tourmente les esprits brillants de la BCE et qu’elle s’inscrit en faux contre le mandat de cette banque, confié par les traités, qui fixent l’inflation souhaitable dans l’Union à 2% annuels. Mais la déflation pénalise-t-elle tant que cela l’économie ? 

NICOLAS BAVEREZ : « L’ARCHIPÉLISATION DU MONDE » 

Alors que la mondialisation avait été portée par l’économie, son implosion a pour moteur la politique et la divergence des cultures et des valeurs. 

La prospérité, le maintien de la paix, la survie de la démocratie au cours du XXIe siècle dépendent de la réunification des nations et de leur coopération. C’est la chance de l’Europe, qui peut devenir un laboratoire de la conciliation entre souveraineté nationale et intégration continentale, résilience et ouverture, sécurité et liberté. 

LE CAPITALISME DE L’ENTRE-SOI 

ERIC VERHAEGHE : D’EDOUARD PHILIPPE À JEAN-MARIE LE GUEN, TOUS ADMINISTRATEURS OU LE CAPITALISME DE CONNIVENCE 

Édouard Philippe vient d’être nommé administrateur du groupe informatique ATOS, qui compte 110.000 salariés. Ce pantouflage mérite quand même un petit décryptage, car il consacre le triomphe de ce capitalisme de connivence, très français, où les managers qui n’ont créé aucune entreprise s’échangent les postes. 

Bref, le capitalisme de connivence fonctionne avec une bourgeoisie managériale qui se croit entreprenante et entrepreneuse, mais qui se gave simplement d’un entre-soi facile. 

BÊTISES ET MISANTHROPIE ECOLOGISTES 

FRANÇOIS D'ORCIVAL : LE “PROGRAMME COMMUN” DES VERTS, DÉJÀ CONDAMNÉ ? 

Moins d'un électeur sur cinq a suffi à bâtir une majorité “écolo”. On commence maintenant à en constater les dégâts… 

En 1981, avec le programme commun des socialistes, on crut à un séisme politique, à un gouffre ; on se prépara au pire… Sa mise en application ne dura pas plus de deux ans. 

LAURENT ALEXANDRE : « LA FRANCE EST PRÊTE POUR ADORER LES TYRANS VERTS » 

« J’ai lu, adoré et partagé » le livre « Jouissez jeunesse ! » où le Dr Laurent Alexandre tord le cou à bien des idées reçues. Et reste fondamentalement optimiste dans l'avenir et les progrès de la science. 
 

SAMUEL FURFARI : 5G ET ÉCOLOGIE PUNITIVE, UN PLÉONASME 

L’écologie punitive est une réalité. Il faut agir et il ne s’agit plus de défendre l’environnement mais de défendre nos libertés ! 

Albert Camus nous a avertis que « mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ». Il est urgent que le monde politique se ressaisisse et repère le danger que représente l’écologisme, comme idéologie utopique. Ce qui nous guette, c’est un frein à nos libertés, au développement humain et au bien-être, sans oublier l’avenir d’esclavage qui se prépare pour nos enfants qui seront alors soumis à la toute-puissance d’une doctrine tyrannique. 
Il ne s’agit plus de défendre l’environnement mais de défendre nos libertés ! Sous l’influence des écologistes de tous les partis, elles risquent de disparaître bien avant et bien plus concrètement que les catastrophes prophétisées pour la fin du siècle ! 

FERGHANE AZIHARI : LES ÉCOLOS VONT-ILS BIENTÔT DÉFÉRER LES MENUISIERS DEVANT DES TRIBUNAUX ? 

Les dernières prises de parole polémiques des maires écologistes sont moins anodines qu’elles n’y paraissent : elles participent d’une idéologie qui tend à restreindre les droits humains pour mieux considérer ceux des autres êtres vivants, soutient Ferghane Azihari. 

L’égalitarisme biologique qui inspire cette écologie considère l’homme, l’animal et l’arbre comme des êtres pourvus d’une même dignité. 
L’orgueil du paganisme vert réside dans la négation de la dimension culturelle des rapports que l’homme entretient avec la nature. 

GILLES-WILLIAM GOLDNADEL : « L’ÉCOLOGIE POLITIQUE EST LE NOUVEL AVATAR DU GAUCHISME SOIXANTE-HUITARD » 

Par leurs dernières prises de paroles polémiques, les élus verts nous ont prouvé qu’ils sont les tenants d’une écologie moralisatrice. Notre chroniqueur y voit une mutation du gauchisme sociétal hérité de mai 1968. 

Le prix du sportif le plus rayonnant est attribué pour encouragement à Grégory Doucet, maire de Lyon, pour son définitif : « Le Tour de France continue de véhiculer une image machiste du sport ». 
Dans la privation-punition du sapin de Noël on trouve le désir morbide d’arracher les racines des traditions chrétiennes, ou plus généralement occidentales, dans la prolongation du combat contre les crèches. 
Ils expliquent que la mort de notre planète n’avait pas été programmée par la Chine polluante où l’URSS de Tchernobyl, mais par le colonialisme et le racisme de l’homme occidental. 

VALÉRIE TORANIAN : LES ÉCOLOS RIDICULES 

Dans le projet écolo radical, l’ennemi est la tradition, le juge de paix le bilan carbone, la norme l’écriture inclusive élitiste. Il s’agit de fonder une nouvelle ère. Le grand soir (sans éclairage) est enfin arrivé. Pas de pitié pour l’ancien régime et ses odieux symboles. 

Ce qui enrage et décourage, c’est que l’écologie est un sujet important et sérieux […] Mais comme c’est dur pour une si bonne cause d’être représentée et trahie par des idéologues absurdes. 

EDOUARD HUSSON : CE DANGER INSIDIEUX QUI NOUS GUETTE QUAND L'HUMAIN N'EST PLUS QU'UN VIVANT PARMI D'AUTRES 

Le nouveau maire écologiste de Bordeaux, Pierre Hurmic, a expliqué qu'il n'y aurait pas de sapin de Noël à la mairie car il s'agissait d' "un arbre mort". Une déclaration loin d'être anecdotique. 

Le sens du ridicule et de la dérision n'a pas disparu, heureusement, de notre débat public, malgré les censures multiples que mettent en place ou cherchent à instaurer dans nos démocraties diverses minorités d'activistes arrivées au pouvoir par défaut. A peine le nouveau maire écologiste de Bordeaux avait-il expliqué qu'il n'y aurait pas de sapin de Noël à la mairie car il s'agissait d'"un arbre mort" que les réseaux sociaux se déchaînaient. Parmi bien des messages spirituels, mon préféré est la dénonciation du meurtre d'une carotte retrouvée nue et mutilée dans la cuisine de la Mairie... 
Il est très significatif que Pierre Hurmic s'en soit pris au sapin de Noël de sa mairie. Pourrait-il indiquer mieux le refus des croyances populaires, de la transmission mais aussi de tout ce qui structure un imaginaire enfantin ? Pourrait-il indiquer mieux son refus de vivre en société ? Jamais on n'avait autant parler de vivre-ensemble et jamais on n'avait autant maltraité l'être humain, cet 'animal politique ". Car ce qui se joue, c'est en fait la possibilité de la société politique, de la démocratie en ce qui nous concerne. Mettre l'humain sur le même plan que le reste du vivant c'est l'amputer de ce qui le constitue et le rend supérieur au reste du vivant qu'on le veuille ou non, la capacité à faire société, à s'organiser pour choisir librement son avenir. 

BRICE COUTURIER : « L’EXTRAVAGANCE DES MAIRES ÉCOLOGISTES QUI VEULENT RÉÉDUQUER LES FRANÇAIS » 

Le bêtisier des maires Europe Écologie-Les Verts (EELV) s’enrichit chaque jour. Il est vain, de la part d’Emmanuel Macron, de prétendre les séduire, argumente le journaliste et essayiste. 

Nos écolos estiment que ni l’économie de marché, ni la démocratie ne sont aptes à mettre un terme à la dégradation, bien réelle, de notre environnement. 
L’écologisme et le progressisme ne sont pas compatibles. 

LA MENACE TURQUE 

ALEXANDRE DEL VALLE : DU NÉO-IMPÉRIALISME TURCO-OTTOMAN AU CHAOS LIBYEN 

Fin août, le gouvernement turc a lancé une vidéo de propagande islamo-nationaliste qui en dit long sur l'état d'esprit du néo-sultan Erdogan, lequel rêve de rétablir l'empire califal ottoman et dont l'irrédentisme de plus en plus belliciste menace plusieurs pays de Méditerranée orientale et du Moyen-Orient. La vidéo commémore la fameuse bataille de Manzikert, qui, en 1071 ouvrit la voie au futur empire turco-islamique, alors seldjoukide et ensuite ottoman. On y voit également Recep Taiyyp Erdogan comparé au sultan turc Mehmed II, le sultan sanguinaire qui conquit Constantinople en 1453 et convertit Sainte Sophie en mosquée. Erdogan y exprime son programme désormais officiel : "Pour l’amour de Dieu, ma Turquie Réaffirme ta présence dans l’histoire”. La vidéo est entrecoupée d'images du président turc en train de (re)consacrer Sainte-Sophie à l'islam et de photos de La Mecque et d'Al-Aqsa à Jérusalem.

Certes, la Turquie traverse actuellement une grave crise économique (la banque centrale turque est au bord de la faillite) et n’a pas les moyens de financer la formation et l’équipement des 5000 mercenaires islamistes et jihadistes internationaux exfiltrés de Syrie, c’est donc le Qatar qui paie les mercenaires, enrôlés par l’armée, les services secrets turcs du MIT via l’agence de mercenaires islamistes SADAT. 
De son côté, le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé le 12 septembre dernier un « important » programme d’achats d’armes : 18 avions de combat français Rafale, quatre frégates et quatre hélicoptères de la marine, puis son intention de recruter 15.000 soldats supplémentaires et de financer davantage son industrie de défense, sans oublier la rénovation de quatre frégates et l’acquisition d’armes anti-chars, de torpilles et de missiles). Ci vis pacem para bellum. 

ETIENNE GERNELLE : LE PROGRAMME NATIONAL-ISLAMISTE D'ERDOGAN 

Le dictateur turc a la folie des grandeurs et le verbe haut, mais il faut le prendre au sérieux : il tient en général ses promesses. Sans le moindre scrupule. 

Face aux coups de force d'Erdogan, l'Occident semble bien désemparé. Emmanuel Macron - c'est son mérite - a haussé le ton ces derniers temps, envoyant même des avions et des navires dans la région. Mais l'Europe, en dehors des riverains de la Méditerranée, est plutôt molle. En particulier l'Allemagne. Quant aux États-Unis, empêtrés dans d'autres problèmes, embarrassés par ce drôle d'allié chez lequel ils entretiennent une base militaire, ils sont aux abonnés absents. En attendant, le programme Erdogan avance. En toute transparence. Et il ne s'arrêtera pas tout seul. 

SAMUEL FURFARI : CETTE STRATÉGIE DE RECONQUÊTE OTTOMANE QUE POURSUIT ERDOGAN À TRAVERS LES HYDROCARBURES EN MÉDITERRANÉE ORIENTALE 

Atlantico avait en janvier dernier déjà alerté ses lecteurs sur les enjeux gaziers en Mer du Levant, la zone de la Méditerranée orientale. L’UE ayant réagi mollement, la Turquie poursuit sa stratégie de déploiement, ce qui n’augure rien de bon pour la pacification de l’ensemble du Proche-Orient et au-delà. Est-ce que les déclarations d’Emmanuel Macron invitant Ankara à ne pas franchir une «  ligne rouge  » seront suffisantes pour mettre fin à la remise en cause des souverainetés en mer Méditerranée orientale  ? 

Il est temps que l’UE rompe définitivement les négociations d’adhésion de la Turquie au lieu de se contenter de les maintenir suspendues. La Turquie a trop besoin d’énergie pour reconstituer l’Empire ottoman. Les ennuis ne cesseront pas. 

HADRIEN DESUIN : « FACE À ERDOGAN, LA FRANCE NE PEUT PLUS COMPTER SUR L’OTAN, NI SUR L’Allemagne » 

Pour l’essayiste, Hadrien Desuin, la crise en Méditerranée opposant la Grèce et la Turquie révèle que la France ne peut plus compter sur l’Otan dont la Turquie est membre ni sur l’Allemagne pour protéger les frontières maritimes de l’Europe. 

L’Allemagne cherche une position d’arbitre qui n’est d’aucune utilité dans ces moments de tensions extrêmes où l’Europe joue sa survie et sa crédibilité. 
Si nous laissions Erdogan avancer, ne serait-ce que de quelques kilomètres, c’est toute la Méditerranée et les Balkans qui pourraient basculer. 
Erdogan est donc de plus en plus dépendant de la frange la plus nationaliste et la plus extrémiste de la politique turque, le MHP, et en arrière-plan, les très influents « Loups gris ». 

LA DICTATURE VENEZUELIENNE 

LAURENT SAILLY : NICOLAS MADURO, SOUPÇONNÉ DE CRIME CONTRE L’HUMANITÉ… ET SES COMPLICES FRANÇAIS ? 

En septembre 2019, face à la détérioration de la situation politique au Venezuela, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a confié à Marta Valiñas, juriste spécialisée dans les questions relatives à la justice internationale, la mission de faire la lumière sur les accusations portées par l’opposition vénézuélienne à l’encontre de Caracas, et ce depuis la mort de Hugo Chavez en 2014. Un précédent rapport rédigé par des experts mandatés par l’Organisation des Etats américains avait déjà porté de lourdes accusation contre le régime. Mais la caractère partial du secrétaire général de l’OEA, Luis Almagro, ne lui avait pas permis de trouver échos. Le 23 septembre prochain, la mission d’enquête présentera son rapport devant les membres du Conseil. Mais, le rapport rendu public le 16 septembre dernier a déjà livré ses conclusions. 

VIVE L’ECOLE LIBRE ! 

ANNE COFFINIER : « L’ÉCOLE, COMME L’ARMÉE À QUI ON LE DEMANDE SOUVENT, NE PEUT PAS RÉGLER TOUS LES PROBLÈMES DE NOTRE TEMPS » 

Pour certains, une formidable occasion de dispenser un enseignement de qualité. Pour d’autres, un risque de favoriser le « séparatisme »… Anne Coffinier fait le point sur l’essor et la place de ces écoles, collèges et lycées que l’on appelle « hors contrat ». 

LES FASCISTES DE GAUCHE 

ANNE-SOPHIE NOGARET : QUAND LE MONDE DE LA CULTURE DEVIENT LE PORTE-VOIX DU RACIALISME 

Le multiculturalisme et le racialisme diffusent insidieusement au sein de la société française. L’entrisme des indigénistes a payé : la culture subventionnée est désormais son meilleur porte-voix, constate l'enseignante et essayiste Anne-Sophie Nogaret. 

Quant aux français sans origine ou religion exogènes, ils sont montrés en membres du RN. Ce sont des identitaires : on comprend bien ce qu’il faut en penser. 

PHILIPPE D'IRIBARNE : ACCUSATIONS DE DISCRIMINATIONS FONDÉES SUR DES STATISTIQUES... LES FAUSSES ÉVIDENCES 

L’interprétation simpliste de certaines statistiques afin de convaincre de l’importance des discriminations en France est plus inspirée par le militantisme et la passion que par une démarche scientifique, argumente l’auteur, sociologue, X-Mines et directeur de recherche au CNRS. 

Avant d’assimiler a priori tout traitement différencié à une discrimination, il faut avoir pris la précaution d’examiner ce qui suscite cette différenciation. 
Ce qui suscite une méfiance n’est nullement le simple fait d’être musulmane, mais un engagement qui pourrait être, le cas échéant, islamiste. 

LAETITIA STRAUCH-BONART : POURQUOI « PATRIARCAT » NE VEUT PLUS RIEN DIRE 

Récemment, le secrétaire général de l'ONU expliquait que la pandémie de Covid-19 était le révélateur de « millénaires de patriarcat ». Vraiment ? 

La prévalence de la parole automatique n'est pas seulement un problème intellectuel, c'est un obstacle à l'action, car quand on pense de travers, on agit rarement droit. Il suffit de constater que l'autoflagellation de Guterres est en totale contradiction avec ses actes : si la domination masculine dans les lieux de pouvoir le gêne tant, pourquoi ne laisse-t-il pas sa place à une femme ? 

RÉMI BRAGUE : LA BÊTISE DES DÉCOLONIAUX 

Le déboulonnage des statues relève de la pire bêtise qui soit, selon Rémi Brague qui attend de l’État une fermeté exemplaire pour réprimer de tels agissements et la fin de toute repentance mémorielle. 

La pire bêtise est, derrière celle des hommes de main, celle des intellectuels, les « demi-savants qui troublent le monde ». 
On ne se délivre pas de la dictature du prétendu « politiquement correct » en en prenant systématiquement le contre-pied. 

THIERRY LENTZ : "L'IRRUPTION DE LA RACE DANS LE DÉBAT PUBLIC EST LE FAIT DE GROUPES MINORITAIRES ET SUBVERSIFS" 

Spécialiste du Consulat et de l’Empire, directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz met en cause l’inculture générale, la falsification de l’histoire et l’imposture des mouvements décoloniaux qui agissent sur le mode de la terreur, en évinçant toute référence aux faits et à la complexité de l’histoire. 

L’irruption de la « race » dans le débat public est, chacun l’a compris, une fausse question. Elle est le fait de groupes minoritaires et subversifs qui jouent sur les symboles et le mimétisme. 
Les moins sincères d’entre eux ne sont d’ailleurs pas prêts à corriger leur ignorance : ils ne s’attachent qu’aux dégâts qu’ils peuvent occasionner à des idées qu’ils estiment dépassées, comme l’amour et l’histoire de son pays. 

LORIS CHAVANETTE : L’OPPORTUNISME POLITIQUE FLIRTE AVEC LA LÂCHETÉ HISTORIQUE 

Il n’y a aucune urgence à débattre sur la symbolique de la statue équestre de Napoléon Ier sur la place de l’hôtel de ville de Rouen, affirme l’historien Loris Chavanette. Mais le nouveau maire qui suggère son remplacement par la statue d’une figure féminine cède aux sirènes médiatiques. 

Lionel Jospin écrivait librement ce qu’il pensait dans ses essais, mais au moins lui n’est jamais allé jusqu’à imposer ses vues d’ancien trotskiste aux Français. 
J’aime bien la formule de Stendhal sur Napoléon dans laquelle il explique que le plus grand bonheur qui puisse arriver à un grand homme cent ans après sa mort, c’est d’avoir des ennemis. 

PIERRE-ANDRÉ TAGUIEFF : UN ANTIRACISME ANTI-BLANCS, C'EST UN ANTIRACISME RACISTE 

Philosophe, politiste et historien des idées, Pierre-André Taguieff analyse les fondements idéologiques du décolonialisme et l'avènement de ce qu'il appelle le “pseudo-antiracisme”. 

Le phénomène majeur, dont on observe le développement depuis les années 1980, est la corruption idéologique de l'antiracisme, qui a fait surgir ce que j'appelle depuis longtemps le pseudo-antiracisme. La “lutte contre le racisme” a été monopolisée par des minorités se disant “non blanches”, ou au nom de ces dernières, pour se transformer insensiblement en racisme anti-Blancs. 
Je préfère parler de décolonialisme, catégorie qui englobe le postcolonialisme académique, l'activisme indigéniste (à la française) et le pseudo-antiracisme identitaire des minorités actives, qui se présente comme un “antiracisme politique” ou “populaire”. Il s'agit d'un nouveau gauchisme plus antioccidental qu'anticapitaliste, centré sur les identités d'origine (“afro-descendants”, etc. ). Ce nouvel imaginaire politique est structuré par quatre couples d'opposés : dominants/dominés, exploiteurs/exploités, racistes (racisants)/racisés et bourreaux/victimes. L'idée centrale est que l'héritage de l'esclavage et du colonialisme détermine les statuts sociaux et fabrique des communautés discriminées. La posture militante est à la fois victimaire et identitaire. 

LAXISME FRANCAIS 

PATRICK STEFANINI : POURQUOI LA MAJORITÉ DES DÉCISIONS DE RECONDUITES À LA FRONTIÈRE RESTENT LETTRE MORTE 

Cette grave carence contribue au sentiment, éprouvé par de nombreux Français, que l’État est impuissant. Seul un engagement durable de l’exécutif peut permettre d’y remédier, explique Patrick Stefanini, ancien secrétaire général du ministère de l’Immigration et conseiller d’État honoraire*. 

De nombreux étrangers condamnés font disparaître leurs documents de voyage, voire leurs documents d’identité. Ils savent qu’en agissant de la sorte, ils ont une chance sur deux de pouvoir rester en France. 
L’attitude dilatoire de nombreux pays d’origine de l’immigration est doublement choquante. 
L’insuffisance du nombre des places de rétention et les annulations de procédure sont en partie la conséquence de l’extrême complexité des règles applicables. 
Le taux d’exécution des mesures d’éloignement prononcées qui était de 40 % en 2012 n’est plus aujourd’hui que de 30 %, voire sans doute inférieur en 2020. 

PHILIPPE BILGER : « LE DÉSIR DE LA PEINE DE MORT REVIENT EN RAISON DU LAXISME ET DE LA NON-EXÉCUTION DES PEINES » 

Selon une étude Ipsos/Sopra Steria réalisée pour Le Monde, la fondation Jean-Jaurès et l’Institut Montaigne, publiée lundi 14 septembre, les Français sont majoritairement favorables au rétablissement de la peine de mort : 55 % des Français (+11 points sur 2019, +4 par rapport à 2018), un record, estiment qu’il « faudrait rétablir la peine de mort en France ». 

L’ETAT C’EST NOUS ! 

NICOLAS LECAUSSIN : POUR ÉLIMINER LA FRAUDE SOCIALE, IL FAUT EN FINIR AVEC L’ETAT PROVIDENCE 

Le rapport de la Cour des comptes sur la fraude sociale rendu public le 8 septembre dernier a provoqué une avalanche de réactions, la très grande majorité dénonçant les sommes en jeu et les fraudes. Par exemple - les plus souvent cités - un membre de Daesh qui aurait largement profité des aides sociales françaises. Mais ce n’est pas ce qu’il faut surtout retenir de ce rapport. Car la somme donnée par les magistrats de la Cour est « modeste » : de 6.8 à 8.4 milliards d’euros de fraudes en 2019. Cela représente à peine un peu plus de 1 % du total des prestations sociales. Non, ce qui est plus grave, c’est que la Cour reconnaît « l’absence d’estimation du montant des fraudes pour la plupart des prestations », les contrôles étant insuffisants, incomplets et effectués a posteriori. 
Autrement dit, la Cour est incapable de donner un montant précis des fraudes sociales. L’IREF, comme la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, estime que ce chiffre ne représenterait que la fraude détectée, une infime partie du total. En réalité, le vrai montant s’élèverait probablement à une somme comprise entre 40 et 80 milliards d’euros.
En effet, le rapport lui-même dit que la Caisse d’allocations familiales est la seule à tenter une estimation sérieuse de la fraude, sans d’ailleurs y parvenir vraiment. Cette caisse indique qu’entre les fraudes et les erreurs de sa part non réparées, il y aurait une perte estimée à 4,5% des prestations. Mais elle reconnaît qu’elle n’a détecté qu’une partie des fraudes. Si le taux réel est double de celui-ci sur l’ensemble des prestations sociales, cela représente près de 70 Md€. Peut-être plus. 

LES GUERRES DE VLADIMIR POUTINE 

SERGUEÏ MEDVEDEV : « POUTINE EST OBNUBILÉ PAR LA COMPÉTITION » 

Dans son dernier livre « Les quatre guerres de Poutine », Sergueï Medvedev analyse les guerres pour l’espace, de symbole, pour le corps et pour la mémoire que mène le chef d’État russe aujourd’hui. 

La Russie se rêve un passé héroïque, créant le mythe selon lequel l’histoire russe est une ligne ininterrompue de victoires. 
Poutine est un leader rétrograde qui fait de la « Rétrotopie » pour reprendre une expression de Zygmunt Bauman. 
Je dis parfois en plaisantant que les Ukrainiens devraient ériger des monuments à la gloire de Poutine, créateur de l’Ukraine moderne et indépendante. 
Nous n’avons pas appris à regarder notre passé en face et à chasser les traumatismes de l’enfance, l’orgueil, la nostalgie impériale et le ressentiment post-impérial. 

LA PAIX DE DONALD TRUMP 

NICOLAS LECAUSSIN : « LES SUCCÈS DIPLOMATIQUES DE TRUMP SONT EN GÉNÉRAL SOUS-ESTIMÉS » 

Le président américain est nominé au prix Nobel de la Paix 2021 pour sa médiation entre Israël et les Émirats arabes Unis. Si cette nouvelle a suscité l’émoi de ses détracteurs, l’économiste Nicolas Lecaussin souligne les efforts de Donald Trump pour pacifier les relations entre États. 

Au début de sa présidence, il lançait des tweets assassins contre le dictateur nord-coréen, faisant craindre un affrontement majeur. Ils ont néanmoins fini par se rencontrer... 
De tous les chefs d’État, c’est Trump qui a montré le plus de courage pour condamner la dictature chinoise et sa responsabilité dans la propagation du Covid-19. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Attila Attila 22 septembre 16:22

    On est encore entrain de nous faire le coup du « méchant dictateur » contre un chef d’État qui résiste aux injonctions américaines : Maduro « soupçonné » de crimes contre l’humanité.

    Les « enquêteurs » n’ont jamais mis les pieds au Venezuela.
    Le « rapport » n’est qu’une compilation d’articles d’une presse d’opposition à Maduro et de textes d’ONG financées par les États-Unis et les officines de Georges Soros, de « renseignements » d’un ancien directeur des renseignements vénézuéliens impliqué dans une tentative de coup d’État contre le gouvernement.
    Il n’y a pas l’ombre d’une preuve.
    L’ONU accuse Nicolas Maduro de crimes contre l’Humanité... qu’en est-il vraiment ?
    .
    Méchant réac : Blogueur militant pour une société libérale, conservatrice et politiquement au service de l’impérialisme américain.

    .


    • Jeekes Jeekes 22 septembre 21:31

      @Attila
       
      ’’Les « enquêteurs » n’ont jamais mis les pieds au Venezuela.’’
       
      Pour méchant réac, ça n’a strictement aucune importance.
      Ce qui compte avant-tout, c’est de relayer la propaganda de ses employeurs.
      Il n’a même pas besoin de faire semblant d’y croire.
       
      Kikadi : ’’un mensonge répété mille fois, toussa...’’
       
      Du moment que ses patrons sont contents...
       


    • Attila Attila 22 septembre 16:30

      Au début de sa présidence, il lançait des tweets assassins contre le dictateur nord-coréen, faisant craindre un affrontement majeur. Ils ont néanmoins fini par se rencontrer... "

       . . . quand le dictateur nord-coréen a réussi des essais de lancement de missile nucléaire a longue portée.

      .


      • saint louis 22 septembre 21:23

        C’est un « régal » de lire tout ça.

        pauvre de nous, ils sont tous devenus complétement tarés.


        • OMAR 23 septembre 22:22

          Omar9

          .

          @Phillippe Huysman & Cyrus

          .

          Quand je vous écrivais que nous sommes plus chez Agora, mais dans Rivarol, Riposte laïque ou F-de-Souche..


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 23 septembre 22:30

            @OMAR

            Quand je vous écrivais que nous sommes plus chez Agora, mais dans Rivarol, Riposte laïque ou F-de-Souche..

            Oui j’ai vu ça, une fois de plus. C’est toujours très sympa les « retournez dans votre gourbi ». Je crois d’ailleurs que cette tache vient d’être effacée... 

            Que dire ? Cyrus a ouvert un sujet sur le forum, ce genre de comportement est juste inacceptable mais si vous n’avez pas passé les dernières 24h dans un congélateur, vous aurez probablement remarqué que ça part bien en sucette, ces derniers jours.

            Le problème c’est que les trolls rageux se croient ici en parfaite impunité, et que rien n’est vraiment fait pour les dissuader ou les empêcher de revenir lorsqu’ils se font lourder.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité