• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Méchante Semaine n°2020-37 du 7 au 13 septembre 2020

La Méchante Semaine n°2020-37 du 7 au 13 septembre 2020

Méchant Réac ! ® le blog a fait appel pour illustrer sa Méchante Semaine n° 2020-37 du 7 au 13 septembre 2020 aux réflexions et analyses de Anne-Marie Le Pourhiet, Edouard Husson, Kévin Bossuet, Pascal Salin, Anne-Sophie Chazaud, Chantal Delsol, Eric Verhaeghe, Jean-Jacques Netter, Sébastien Laye, Etienne Gernelle, Loïk Le Floch-Prigent, Paul-Marie Coûteaux, Jean-Baptiste Noé, Cécile Philippe, Bernard Rougier, Nicolas Bouzou, Jean-Philippe Delsol, Michèle Tribalat, Jean-Christian Petitfils, Frédéric Mas, Nicolas Baverez, Grégory Roose, Valérie Toranian, Elisabeth Levy, Barbara Lefebvre, Gilles-William Goldnadel. 

Nous prions nos lecteurs de bien vouloir excuser la présentation chronologique (date de publication) des articles, des difficultés informatiques ne nous ont pas permis un traitement thématique. 

ANNE-MARIE LE POURHIET : L'ÉTAT POSTMODERNE OU LA SOUMISSION DU POLITIQUE 

La modernité philosophique est fondée sur le postulat d’un être humain doué de conscience et de raison capable de s’autodéterminer. Cette vision de l’individu se prolonge par l’idée démocratique de son insertion dans un peuple libre qui s’autodétermine également. Liberté individuelle et souveraineté politique vont donc de pair dans l’idéal de la démocratie libérale. 

Le grand V du 4 septembre s’est effondré et les factions se disputent le gâteau d’une République privatisée d’où la notion même d’intérêt général semble s’être évaporée tandis que l’État-nation et le peuple se trouvent rangés au rayon des notions réactionnaires et nauséabondes. 

EDOUARD HUSSON : CE GRAVE DANGER POUR LA DÉMOCRATIE QUI SE CACHE DERRIÈRE L’ALLERGIE D’EELV ET DE SES ALLIÉS AU TOUR DE FRANCE 

Le maire EELV de Lyon, Grégory Doucet, estime que le Tour de France est "polluant" et véhicule une "image machiste". Que révèlent les propos du maire de Lyon ? Une minorité sociologique est-elle en train de mettre à mal l'idée même de la France dont le tour cycliste annuel est un étendard ? 

KÉVIN BOSSUET : L’ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE EST DEVENUE LE THÉÂTRE DE TENSIONS COMMUNAUTAIRES EXACERBÉES 

Alors que le procès des attentats de Charlie Hebdo s’est ouvert il y a quelques jours, le professeur d’histoire Kévin Bossuet s’inquiète de la multiplication des manifestations communautaires à l’école, alors que l’instruction devrait être le premier rempart contre ces dérives. 

De la contestation de certains savoirs disciplinaires pour motifs religieux au prosélytisme à la cantine en passant par le rejet des valeurs Républicaines, le rapport Obin a, à l’époque, sous la pression des médias et des syndicats, largement été étouffé. 

Est-il acceptable que dans certains collèges ou certains lycées enseigner la Shoah, la naissance du judaïsme, la laïcité ou encore la place de l’Église au Moyen-Âge soit devenu périlleux ? 

Si 74% des Français musulmans de moins de 25 ans considèrent que leurs convictions religieuses passent avant les valeurs de la République, on ne peut qu’imaginer la pression qu’exercent ces derniers sur les 26% qui restent. 

PASCAL SALIN : LES FAUSSES PROMESSES DES POLITIQUES DE RELANCE 

Pour essayer de surmonter la crise sanitaire et de revenir à une situation économique « normale », beaucoup de pays prennent des mesures de « relance économique » et procèdent à des augmentations des dépenses publiques et à une politique monétaire expansionniste. C’est la réponse habituelle des gouvernements adhérents aux politiques keynésiennes. 

Ces réponses sont des fausses promesses. Car pour un niveau de production donné, s’il y a un changement dans la structure de la demande certains individus devront s’adapter. Mais si l’État augmente de manière artificielle sa demande de biens et services – par exemple en faisant tourner la planche à billets – cela ne provoque pas une augmentation de la production, mais un changement dans la structure productive. Ce qui ne règle en rien le problème actuel. 

Fait facilement observable actuellement, la politique monétaire expansionniste se traduit par une baisse des taux d’intérêt. Cette baisse diminue l’incitation à épargner et elle incite certaines personnes à emprunter pour effectuer des investissements dont la productivité est faible et qui n’auraient pas été décidés dans une situation « normale ». Elles entrainent de fait des mauvais incitatifs qui risques d’avoir des conséquences durablement néfastes. 

La véritable solution de la crise consiste non pas à pratiquer une politique économique et une politique monétaire qui se base sur des promesses intenables, mais à permettre aux entreprises d’avoir la plus grande liberté possible pour renouer avec leurs activités habituelles et permettre les modifications nécessaires des structures productives. Car il s’agit avant tout d’un problème d’offre, et non de demande. 

ANNE-SOPHIE CHAZAUD : LE GROS LOT 

Le nouveau (et éphémère) maire EELV de Lyon, après avoir décidé d’introduire l’écriture dite inclusive (et en réalité illisible et excluante) comme haut fait d’armes afin de lutter pour la préservation de la planète, s’illustre cette semaine par de nouvelles brillantes initiatives qui valent leur petit pesant de cacahuètes bio. 

Les Lyonnais n’ont que ce qu’ils méritent. 

CHANTAL DELSOL : « QUEL EST CE COURAGE QUI NOUS MANQUE ? LE SENTIMENT DE LÉGITIMITÉ POUR CONTRAINDRE » 

L’éloge de la République prononcé pour les 150 ans de la proclamation du 4 août 1870 par le chef de l’État fut un morceau de bravoure, mais il y a loin de la coupe aux lèvres. 

Et cependant la République n’est pas un songe, mais un idéal et une morale, ce qui a été bien rappelé dans le discours du Panthéon. 

ERIC VERHAEGHE : L’ÉCOLOGIE RADICALE VEUT FAIRE TABLE RASE DE LA CULTURE POPULAIRE FRANÇAISE 

Avant de rompre avec la tradition du Voeu des Échevins, le maire de Lyon a aussi dit tout le mal qu’il pensait du Tour de France, qu’il trouve « machiste » et « polluant ». Pour Éric Verhaeghe, les élus écologistes des grandes villes tentent de faire table rase de tous les éléments de culture populaire qui font l’identité d’avant. 

La France d’après, celle des écologistes puritains, doit faire table rase de tous ces vieux éléments de culture populaire qui ont fait l’identité d’avant. 

L’écologie ne se résume pas à l’amour de la nature. 

L’héritage soixante-huitard est incrémenté dans une nouvelle classe sociale qui conteste en profondeur l’identité forgée dans ce pays avant son émergence. 

JEAN-JACQUES NETTER : « L’ÉTAT STRATÈGE » FAIT MALHEUREUSEMENT SA RÉAPPARITION 

Nous sommes dans une ère d’argent magique. La BCE et la Banque de France détiennent ensemble 481Md€ de titres français. Cela représente le cinquième de l’ensemble de la dette publique de la France. Les banques centrales achètent maintenant de la dette émise par les entreprises car les gouvernements ont perdu toutes leurs contraintes en matière de financement. Rappelons que c’est la France qui a inventé en 1797 « La banqueroute des deux tiers ». Appliqué à la situation actuelle, cela consisterait à dire aux porteurs d’obligations d’État qu’ils peuvent faire pour commencer un trait sur les deux tiers de leur créance. Pour le reste on leur donnerait un bout de papier qui représenterait de la dette perpétuelle sans date de remboursement prévue ! Nul doute que les détenteurs d’assurance vie seraient ravis puisque l’essentiel de l’actif des contrats en Euro sont des obligations d’État. 

« L’état stratège » fait sa réapparition. Une euphorie jacobine prophétise la renaissance du centralisme républicain. La France renoue avec son péché mignon : l’économie administrée. 

SÉBASTIEN LAYE : CES DEUX FAILLES MAJEURES DU PLAN DE RELANCE CASTEX 

Sur les 100 milliards du plan, une partie relève du trompe l’œil et/ou de crédits qui ne seront débloqués que dans « longtemps ». Pire en matière d’efficacité, les vrais investissements n’y représentent que la portion congrue. 

L’économie française a donc toujours besoin, selon nous, d’un plan massif d’investissement public-privé. 

ETIENNE GERNELLE : TOUT RESTE À FAIRE 

Les anti-« Charlie » se font discrets. Mais l'affaire Mila montre que la liberté d'expression est encore menacée. Quant à l'antisémitisme, il sévit toujours… 

CHANTAL DELSOL : ISLAMISME OU "CANCEL CULTURE", QUI SONT LES COMPLICES ? 

A l'occasion du procès des attentats de janvier 2015, la dessinatrice Coco de Charlie Hebdo a évoqué le fait qu'il y ait "des complices dans la société", des alliés objectifs de l'islamisme voir de la "cancel culture" qui incite à la dénonciation. Chantal Delsol décrypte ce phénomène. 

LOÏK LE FLOCH-PRIGENT : LES MILLIARDS PERDUS DE L'HYDROGÈNE 

Le gouvernement a détaillé cette semaine le grand plan qui doit permettre à la France de devenir un acteur mondial de l'hydrogène à l'horizon 2030. 3,4 milliards d’euros doivent notamment être investis d’ici à 2023 pour faire de la France un leader mondial dans la fabrication d’électrolyseurs destinés à la production d’hydrogène. 

Le programme hydrogène à 7 milliards serait d’avenir si l’on commettait les mêmes bêtises que les allemands. La réalité s’imposera très vite désormais, l’écologie politique va laisser la place à l’écologie tout court, celle qui n’est pas aveuglée, celle qui n’est pas dans le déni de réalité, les éoliennes ne seront jamais qu’une partie du mix énergétique mondial, leur coût, leur intermittence, et leurs contraintes d’utilisation et de démantèlement les condamnent à la marginalisation. Mais pour la France inutile de poursuivre les programmes engagés, car ce serait encore une fois jeter l’argent par les fenêtres ! 

PAUL-MARIE COÛTEAUX : IL Y AURA ENCORE UNE FRANCE APRÈS LE CHAOS 

L’ancien conseiller de Michel Jobert, Boutros Boutros-Ghali et Philippe Séguin, figure du souverainisme français, lance ce mois-ci une nouvelle revue trimestrielle, Le Nouveau Conservateur. Entre rêves de renaissances et projets de restaurations, Paul-Marie Coûteaux espère enfin rassembler les souverainistes et les identitaires. 

Conservateur, national, catholique, moral et social : vous comprenez pourquoi nous avons choisi avec Jean-Frédéric Poisson et mes amis du PCD, un titre si heureusement chargé de sens. 

Aussi menaçant soit-il aujourd’hui, flottant au-dessus de nos jours, il y aura une France après le chaos ; il faut penser et instruire ces métamorphoses, ces regains et ces renaissances. 

JEAN-BAPTISTE NOÉ : LA CHOSE DU MONDE LA MOINS INSTRUCTIVE ? 

Un classique, c’est un ouvrage qui traverse le temps et qui permet à chaque génération de comprendre les invariants de l’homme. C’est pour cela qu’on lit encore les Grecs et les Latins, non pas tant pour savoir comment s’est déroulée la guerre du Péloponnèse ou la guerre des Gaules que pour toucher la profondeur humaine à travers ces cas. Dans La guerre du Péloponnèse, Thucydide exprime cette permanence de l’homme. Le prologue de l’ouvrage explique en quelques lignes ce qu’est une guerre et pourquoi elle se déclenche. Le dialogue des Méliens montre les limites du droit au regard de la force et comment cette dernière l’emporte sur le premier. L’éloge funèbre des morts d’Athènes nous aide à comprendre ce qu’est une nation et les raisons pour lesquelles les hommes sont capables de faire le sacrifice de leur vie pour la sauver. Dans ces pages de l’historien philosophe, c’est la nature humaine qui parle à travers la Grèce. Thucydide est très longtemps tombé en désuétude ; il ne figure même pas sur la fresque de Raphaël consacrée à l’école d’Athènes. On y trouve en revanche Xénophon, le continuateur de La Guerre après le décès de Thucydide et l’auteur du premier ouvrage d’économie. Il a fallu attendre le XVIIe siècle pour que le fils d’Oloros revienne à la mode, soit traduit en latin et lu dans les cours et les ambassades. Aujourd’hui c’est un auteur incontournable pour quiconque s’intéresse à la guerre, à la stratégie, à la géopolitique, à tel point que les éditions de l’École de guerre viennent de le rééditer. 

CÉCILE PHILIPPE : CESSONS DE PARLER DE FISCALITÉ AVEC DES ŒILLÈRES 

La baisse des impôts de production est saluée par les employeurs, naturellement, mais c’est aussi une manière de relancer la consommation, en baissant les prix, ou de dynamiser l’emploi, en permettant aux entreprises d’embaucher ou d’augmenter les salaires. Les bénéficiaires de cette baisse sont donc bien plus nombreux qu’on ne voudrait le laisser croire. 

BERNARD ROUGIER : « INDIGÉNISTES ET ISLAMISTES CONVERGENT POUR CASSER LA RÉPUBLIQUE » 

Spécialiste de la montée de l’islamisme en France, le sociologue a publié en 2020 Les Territoires conquis par l’islamisme, aux Presses universitaires de France. 

NICOLAS BOUZOU : LE DANGER DU LOCALISME ÉCONOMIQUE 

La relocalisation industrielle ne doit pas se faire sans une nécessaire montée en gamme et une modernisation de notre outil de production. 

JEAN-PHILIPPE DELSOL : EGALITÉ DES CHANCES, CE QUE LE PASSÉ (OU L'ÉTRANGER) NOUS APPREND SUR CE QUI MARCHE VRAIMENT 

Emmanuel Macron était en visite à Clermont-Ferrand cette semaine afin de promouvoir l’égalité des chances. Lors de ce déplacement, le chef de l'Etat a fait un certain nombre d'annonces, parmi lesquelles la création d'un internat d'excellence par département. 

MICHÈLE TRIBALAT : « LES CATÉGORIES ETHNO-RACIALES SONT DEVENUES UNE OBSESSION AUX ETATS-UNIS, ET VOILÀ LE LIVRE QUI EXPLIQUE POURQUOI » 

La démographe salue l’ouvrage de l’essayiste américain Mike Gonzalez. Pour l’auteur, des militants ont imposé un « durcissement » des catégories ethno-raciales aux Etats-Unis au fil des décennies. Il y voit les conséquences imprévues des programmes de discrimination positive, qui inciteraient à s’organiser en groupes de pression pour se faire reconnaître le statut de « victimes » ouvrant droit à des avantages. 

L’élite identitariste compte sur la création de groupes [identitaires, censés être opprimés] et cherche à inciter les gens à y adhérer en les appâtant avec la perspective d’une captation de fonds publics 

Richard Carranza, chargé du département de l’éducation à New York a ordonné aux proviseurs, directeurs d’écoles et cadres de suivre une formation obligatoire pour éradiquer la « suprématie de la culture blanche » dans les écoles de New York. 

Toute défense de ce que la pensée postmoderniste appelle le récit hégémonique est jugée toxique et devrait donc être illégale. 

Les demandes de soutien des opprimés n’émanent pas tellement des gens les plus démunis, mais plutôt de la jeunesse gâtée des Campus américains, la minorité woke. 

On considère les étudiants comme des ambassadeurs de leur groupe d’après leur ADN. 

JEAN-CHRISTIAN PETITFILS : LA LAÏCITÉ FRANÇAISE N’A JAMAIS ÉTÉ LA NÉGATION DES TRADITIONS 

Le maire écologiste de Lyon Grégory Doucet a refusé de prendre part à la cérémonie de renouvellement du Vœu des Échevins, contrairement à ses prédécesseurs. Une décision qui selon l’historien Jean-Christian Petitfils participe au changement du paysage religieux de la France, lequel connaît une montée des communautarismes religieux et un raidissement du pouvoir vis-à-vis du catholicisme. 

Même après la loi de séparation de l’Église et de l’État de 1905, la participation des élus ne souleva aucune difficulté particulière. 

La tradition lyonnaise du Vœu était bien ancrée et ne heurtait que les associations « laïcardes », mues par une vision étroite, et disons-le, sectaire, antireligieuse de la Loi de séparation. 

Ceci participe au rapide changement du paysage religieux de la France contemporaine. 

JEAN-PHILIPPE DELSOL : L’ILLUSION MAGIQUE DU PLAN 

Au même moment le gouvernement présente son plan de relance et nomme un Haut-Commissaire au Plan. C’est qu’il croit à la magie du plan. Il annonce « un Plan de relance historique de 100 milliards d’euros pour redresser durablement l’économie française et créer de nouveaux emplois. L’objectif : transformer l’économie en investissant prioritairement dans les domaines les plus porteurs et faire en sorte que la France puisse retrouver son niveau économique d’avant crise dans deux ans ». Cette manne publique sera dispensée principalement dans les trois domaines fourre-tout de l’écologie, la compétitivité et la cohésion sociale. Ces 100 milliards s’ajoutent aux 470 milliards d’euros déjà mobilisés depuis mars 2020 pour financer les mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire. 

FRÉDÉRIC MAS : DARWIN MENACÉ PAR L’IDÉOLOGIE DÉCOLONIALE 

Le musée d’histoire naturelle de Londres, en se pliant aux recommandations d’un audit inspiré par la nouvelle gauche identitaire visant Darwin, reconnaît explicitement l’explication marxiste de son existence au sein du monde social. 

NICOLAS BAVEREZ : LES RÉVOLUTIONS EN CHAÎNE DU COVID-19 

L’épidémie a fracassé un modèle fondé sur la mobilité et la rotation de plus en plus rapides des hommes, des biens, des capitaux et des données. 

GRÉGORY ROOSE : LA RÉPUBLIQUE, ENNEMIE DE LA FRANCE ? 

Face aux crises multiples que traverse la France, la République dévoyée, délestée de ses attributs d’ordre, de mérite et promoteur de la nation, est peut-être en train de devenir son meilleur ennemi, s’interroge notre chroniqueur Grégory Roose. 

La république est l’enfant terrible de l’idéal démocratique, née dans un bain de sang, ressuscitée par la force et construite sur une utopie : la déclaration universelle des droits de l’homme. 

Le concept de république est pollué, vidé de son sens, rongé par ses propres contradictions 

VALÉRIE TORANIAN : L’ORDRE RÉPUBLICAIN EST-IL DE DROITE OU DE GAUCHE ? 

Pourquoi est-il si difficile de nommer ce délitement, cette montée de la violence verbale et physique qui touche les fonctionnaires, les professeurs, les services publics, mais aussi tous les citoyens, surtout ceux des classes populaires ? 

Les Français sont beaucoup plus terre à terre et, comme toujours, en avance sur leur classe politique. Ils ne se cassent plus la tête pour savoir si le terme « ensauvagement » est de droite ou de gauche. 

GILLES-WILLIAM GOLDNADEL : UNE IMG JUSQU’AU 9ÈME MOIS POUR ‘‘DÉTRESSE PSYCHOSOCIALE’’ ? C’EST CONSACRER UNE NOTION FLOUE ET SUBJECTIVE 

Cet été, l’Assemblée a adopté, dans le cadre du projet de loi bioéthique, un amendement ajoutant aux motifs autorisant une interruption médicale de grossesse (IMG) jusqu’au 9ème mois la « détresse psychosociale ». Gilles-William Goldnadel critique très vivement cet amendement. 

Moi qui suis clairement partisan de la Loi Veil, je veux dire l’effroi et la révolte que m’inspire cet amendement scélérat, votée en douce dans la nuit du 1er août. 

Cette fameuse « détresse psychosociale » devient donc une raison suffisante pour tuer un enfant viable à naître. Et il fallait absolument la consacrer solennellement. 

On nous explique que l’IMG serait une pratique rare, qui concernerait entre 200 et 300 avortements par an (LCI, 5 août). Une broutille. 

BARBARA LEFEBVRE : ISLAMISME, QUAND LA FRANCE ABDIQUE 

Le gouvernement prépare une “loi contre les séparatismes”, mais notre arsenal législatif et judiciaire est déjà sous-utilisé. Les islamistes prospèrent sur nos faiblesses et s'installent sans combattre, depuis des années, là où la République cède du terrain. 

ELISABETH LÉVY : LA LOI DES PLUS FAIBLES 

Alice Coffin / Christophe Girard : même à gauche, on se demande si ça ne va pas un peu trop loin…


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • pierre 16 septembre 18:40

    C’est un peu « le mur des cons » non ?


    • Octave Lebel Octave Lebel 16 septembre 19:46

      « Si 74% des Français musulmans de moins de 25 ans considèrent que leurs convictions religieuses passent avant les valeurs de la République, on ne peut qu’imaginer la pression qu’exercent ces derniers sur les 26% qui restent. » 

       

       En fait la véritable information est (sondage ifop) :

       

      ● 60% convictions républicaines avant celles de la religion+40% convictions religieuses avant celles de la république=100% des musulmans.

      ●74 % des 40% ont moins de 25ans et représentent 29.6% des 40%.

      10.6 % ont 25ans et plus et représentent 10.4% des 40%.

      29.6+10.4=40%

       

      70.4% convictions républicaines avant celles de la religion + 29.6% convictions religieuses avant celles de la république = 100% des musulmans de moins de 25 ans.

      ● 80.6 % convictions républicaines avant celles de la religion+10.4% convictions religieuses avant celles de la république = 100% des musulmans de 25 ans et plus.

       

      Si le reste est à l’avenant , quelle est l’utilité de cette compilation ? Voir aussi sauf si vous voulez du simpliste pour benêts.

      https://www.marianne.net/societe/sondage-ifop-pour-69-des-musulmans-et-47-des-moins-de-25-ans-publier-des-caricatures

       


      • OMAR 18 septembre 11:40

        Omar9

        .

        L’@Auteur :"Si 74% des Français musulmans de moins de 25 ans.."

        .

        Et voila, c’est reparti ; calomniez, calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose...

        .

        C’est @moderatus qui a propagé cette intox dans Agora .
        Il a piqué cette info de ... Charlie Hebdo, qui avait effectivement commandé un sondage chez IFOP, mais a falsifié les résultats à sa convenance ;
        .
        La Vérité se présente ainsi :

        -1er : 50% et non pas 75%, des musulmans placent la Charia au dessus des lois.
        .
        -2eme,C’est Valery Boyer, une délinquante déjà condamnée par la justice, qui le proclame en se référant à un sondage Ifop, mais en falsifiant les résultats. Ce sont ses propos qu’elle a ensuite elle-même mis en valeur sur les réseaux sociaux, dans un tweet qu’elle a par la suite supprimé.

        -3ème : 5,6% des Français de plus de 15 ans se déclarent musulmans

        https://www.liberation.fr/checknews/2019/10/11/un-sondage-affirme-t-il-que-50-des-musulmans-placent-la-charia-au-dessus-des-lois-comme-le-dit-valer_1756730
        .
        Comme crapuleuse désinformation et méthode visant à terroriser les français, il n’y a pas mieux.


        • popov 18 septembre 12:40

          @OMAR

          50% et non pas 75%, des musulmans placent la Charia au dessus des lois.

          Si c’est 75%, c’est 75% de trop. 
          Si c’est 50%, c’est 50% de trop. 

          La charia est une loi crapuleuse de sauvages, de Bédouins, d’Âarabes, présentée comme une loi divine par des faussaires.

          L’islam, c’est la dictature du bigotariat.

          Et en français, charia ne prend pas de majuscule. Le fait que tu y mets une majuscule en dit long sur ton cas.


        • popov 18 septembre 12:43

          @OMAR

          5,6% des Français de plus de 15 ans se déclarent musulmans

          Il faut ajouter leurs gosses qui sont tombés dans la marmite à leur naissance.

        • OMAR 18 septembre 14:23

          Omar9
          .
          @popovitch
          .
          Nous sommes entre citoyens français, discutant sur des affaires françaises.
          .
          Pas sur le % de moujiks addicts à la vodka.
          .
          Mais si tu veux venir ici t’engager dans la Légion Étrangère, voici l’adresse :
          https://www.legion-recrute.com/
          .
          Et dés ton arrivée, promis, tu iras en Afrique.
          .
          Tu verras, ça te changera de ta isba.....


        • popov 18 septembre 15:25

          @OMAR

          Nous sommes entre citoyens français, discutant sur des affaires françaises.


          Comme si j’avais besoin de ta permission pour venir sur ce site !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité