• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Méchante Semaine n°2021-24 du 14 au 20 juin 2021

La Méchante Semaine n°2021-24 du 14 au 20 juin 2021

Méchant Réac ! ® sait combien il est difficile de se tenir au courant de toute l'actualité, quand il y a autant à lire chaque jour.

Voilà pourquoi nous avons sélectionné ces articles spécialement pour vous, où chroniqueurs, analystes, experts, intellectuels offrent leurs éclairages sur toutes les controverses du moment pour vous aider à vous faire une opinion.

Cette semaine, nous avons eu le plaisir de lire : Laurent Sailly ; Mathieu Bock-Côté ; Paul Sugy ; Christophe de Voogd ; Didier Desrimais ; Céline Pina ; Jean-Paul Brighelli ; Jean-Baptiste Noé ; Olivier Babeau ; Jean-Loup Bonnamy ; Clément Pétreault ; Michèle Tribalat ; Michel Negynas ; Thierry Benne ; Laetitia Strauch-Bonart ; Frédéric Mas ; Xavier Raufer ; Bérénice Levet ; Hervé Lehman ; Edouard Husson ; Yannick Chatelain ; Jean-Philippe Delsol.

CETTE SEMAINE ON A LU ET AIME

L’Extinction de l’homme, le projet fou des antispécistes - De Paul Sugy (mechantreac.blogspot.com)

Paul Sugy publie L’Extinction de l’homme, le projet fou des antispécistes chez Tallandier. Journaliste au Figaro, il a découvert l’influence des idées antispécistes alors qu’il étudiait à l’École normale supérieure. Au début, il ne les a pas prises au sérieux, mais s’est ensuite rendu compte de la portée et des risques de cette idéologie.

DEBAT – OPINION – IDEE

Soljenitsyne et nous : L'actualité brûlante du discours d'Harvard - Par Didier Desrimais (mechantreac.blogspot.com)
En 1978, Soljenitsyne, dans son célèbre discours d’Harvard diagnostique les causes de la décadence de l’Occident : l’absence de spiritualité et le déclin du courage. Il dénonce les trahisons des élites. Pour lui, le communisme, comme le monde occidental, conspirent contre la vie intérieure. Quarante ans après, son discours reste d’une brûlante actualité et jamais l’Occident n’a semblé autant manquer de courage.

« Abandonner Mila à ceux qui la haïssent, c’est renoncer à nos propres libertés » - Par Olivier Babeau (mechantreac.blogspot.com)
La défense de cette jeune fille menacée de mort et harcelée pour avoir tenu des propos très virulents sur l’islam touche à un enjeu de civilisation, argumente Olivier Babeau, président de l’Institut Sapiens (think-tank libéral). À travers Mila, ce sont la liberté d’expression, d’opinion et de pensée qui sont menacées, juge l’essayiste.

Le déclin, une obsession française - Par Laetitia Strauch-Bonart (mechantreac.blogspot.com)
Fidèle à ses habitudes, la France se voit déclinante. Cette vision du monde est aussi absurde que l’idée d’un progrès sans failles.

LA SOCIETE DE SURVEILLANCE

Vers la société de surveillance généralisée - Par Yannick Chatelain (mechantreac.blogspot.com)
Les solutions « vendues » à la population et qui sont mises en place s’appuient principalement sur l’ignorance technologique des citoyens.

CRISE DE LA DEMOCRATIE

La démocratie française, cette malade bien plus atteinte qu’il n’y paraît - Par Edouard Husson (mechantreac.blogspot.com)
Pour qu’une démocratie fonctionne, il ne suffit pas d’en respecter les règles institutionnelles, un certain nombre de critères fondamentaux doivent aussi être réunis. En voilà 5 qui le sont de moins en moins en France.

DEMOCRATIE LOCALE : ELECTIONS REGIONALES

Et si les anciennes provinces de France étaient l’avenir des nouvelles régions française ? - Par Laurent Sailly (mechantreac.blogspot.com)
Alors que la campagne des élections régionales semble n’intéresser personne et que l’abstention s’annonce massive, il est bon de s’interroger sur la pertinence du maintien des régions dans leur périmètre actuel dans l’optique d’un aménagement du territoire optimal et d’un dynamisme démocratique idéal. Nos régions républicaines d'après 2016 ne retrouveraient-elles pas un regain démocratique dans nos provinces royales d'avant 1790 ?

DECONSTRUCTION, DECOLONIALISME, IDEOLOGIES IDENTITAIRES ET VICTIMAIRES

Mathieu Bock-Côté : « Dysphorie de genre, pour la prudence » (mechantreac.blogspot.com)
De médicale, la question de la transidentité est devenue politique, ce que reconnaît la mouvance trans qui se présente comme un mouvement de libération.

Christophe de Voogd : « L’idéologie “woke” : une culture du ressentiment qui sape la possibilité de faire société » (mechantreac.blogspot.com)
L’historien décrypte les fondements d’un système militant qui non seulement s’impose dans l’enseignement supérieur et la recherche, mais progresse dans les milieux de la culture et au sein de très grandes entreprises. Dangereuse car elle dévoie la science, cette offensive l’est aussi car elle rend impossible tout lien civique.

Islamo-gauchisme : le rapport qui secoue l’université - Par Clément Pétreault (mechantreac.blogspot.com)
Le CNRS a refusé de mener l’enquête sur l’« islamo-gauchisme » dans la recherche. L’Observatoire du décolonialisme s’en est saisi.

Comment l’Amérique se suicide : Les ravages du mouvement "woke" dans les écoles américaines - Par Michèle Tribalat (mechantreac.blogspot.com)
Michèle Tribalat revient sur les travaux de Keri D. Ingraham. Cette dernière est fellow au Discovery Institute et Directrice du Institute’s American Center for Transforming Education. Dans un dossier intitulé “Education gone Wild”, The American Spectator vient de publier trois de ses textes sur l’implantation rapide des idéologies radicales du moment sur le genre, l’histoire et la race, à l’école, du primaire au lycée, parfois avant. Cette radicalisation touche les politiques scolaires, les méthodes et les programmes. Elle met en péril l’éducation des enfants et, au-delà, la fabrique de la nation américaine.

Bérénice Levet : « “Féminicides” : une sémantique militante pour une réalité tragique et complexe » (mechantreac.blogspot.com).
Alors que le mot « féminicide », entré dans le dictionnaire, est de plus en plus utilisé par les politiques et les médias, la philosophe explique pourquoi elle se refuse à employer ce terme issu de la vulgate féministe pour désigner le meurtre d’une femme par son conjoint.

LAÏCITE ET UNIVERSALISME

Laïcité & dérives identitaires : l'universalisme affiché par Emmanuel Macron est-il sincère ? - Par Céline Pina (mechantreac.blogspot.com)
Si Emmanuel Macron et le gouvernement se sont saisis dans les mots du défi du séparatisme, la réalité de l’action gouvernementale est parfois beaucoup plus ambiguë. En renonçant à leur genou à terre, les joueurs de l’équipe de France se sont ainsi montrés plus responsables que la ministre des Sports qui les encourageait à le faire. Quant à « l’islamo-gauchisme » à l’université, Le Point révélait ce mercredi que le CNRS avait refusé le rapport demandé par la ministre de l’Enseignement supérieur.

La laïcité est un sport de combat : Jean-Paul Brighelli nous dit comment détecter les enseignants "mous du genou" (mechantreac.blogspot.com)
Jean-Michel Blanquer, après avoir lu le rapport accablant que lui a remis Jean-Pierre Obin sur les rapports souvent distants qu’entretiennent enseignants et laïcité, a donc décidé de lancer un grand programme de formation pour remettre les professeurs dans le droit chemin de la loi de 1905. Souhaitons-lui bon courage…

ENVIRONNEMENT ET ECOLOGISME

Le solaire : trop c’est trop ! - Par Michel Negynas (mechantreac.blogspot.com)
OPINION : pour le solaire comme pour l’éolien, si tout le monde fait pareil, rien ne va plus.

L’ETAT REGALIEN : LA JUSTICE

« Il faut réorganiser le fonctionnement des juridictions plutôt que de se lamenter sur le manque de moyens » - Par Hervé Lehman (mechantreac.blogspot.com)

Emmanuel Macron a annoncé le 5 juin le lancement d'États généraux de la justice. Pour Hervé Lehman, des audits portant sur l'organisation des juridictions seraient plus à même de répondre aux critiques dont la justice fait l'objet.

LA REFORME DES RETRAITES

La « réforme » des retraites ou le bilan d’un immense gâchis - Par Thierry Benne (mechantreac.blogspot.com)
Une annonce aguichante : un euro de cotisation ouvre strictement le même droit à pension pour tous. Une réforme systémique qui impose la généralisation du calcul par points, un régime unifié à terme avec la fin des injustices comme celle des régimes spéciaux. Bref un beau coup de com’ même si, pour que la justice soit vraiment "juste », il aurait fallu aligner le calcul des droits à pension sur les seules cotisations salariales relativement homogènes tous secteurs confondus, alors que les cotisations patronales de natures intrinsèquement différentes sont rigoureusement incomparables entre le secteur public et le secteur privé.

TENSION INTERNATIONALE : OPERATION BARKHANE

Barkhane : la fin, vraiment ? - Par Jean-Baptiste Noé (mechantreac.blogspot.com)
Le Président de la République, chef des armées, a donc annoncé la fin de Barkhane, opération militaire en vigueur depuis 2014. 7 ans après c’est donc la fin de celle-ci, même si chacun comprend qu’il ne s’agit nullement d’un terme, mais du passage à autre chose. Officiellement, la France veut passer la main aux armées africaines afin qu’elles luttent elles-mêmes contre « le terrorisme » et « l’islamisme ». Deux notions bien floues, qui attrapent toutes les réalités. Barkhane coûte cher, en matériel et en hommes, ses buts de guerre ne sont pas clairement définis et son utilité stratégique n’est guère certaine. 7 ans après son déclenchement, la France peut mettre à son actif l’élimination de quelques chefs dangereux et vindicatifs, ce qui a contribué à relativement stabiliser une zone instable. Barkhane permet à l’armée française de s’entrainer en terrain réel et à balles réelles, et aux soldats de gagner de l’avancement en combattant. Pour le reste, avec des buts de guerre flous, il n’était guère possible de les atteindre.

RELATIONS INTERNATIONALES

Jean-Loup Bonnamy : « La visite de Joe Biden en Europe vérifie la nécessité d'une diplomatie française indépendante » (mechantreac.blogspot.com)
Si Joe Biden a affirmé son opposition à la Chine lors de son voyage en Europe, il a aussi accordé à la Grande-Bretagne une importance significative, argumente Jean-Loup Bonnamy.

OTAN : une ambition politique et militaire mondiale face à la Chine - Par Frédéric Mas (mechantreac.blogspot.com)
L’organisation politico-militaire, créée en 1949 pour assurer la sécurité collective de l’Europe occidentale sous la tutelle des États-Unis, se sent désormais investie d’une mission à visée mondiale.

Nouveaux armements, cybercriminalité : l’OTAN est-elle dépassée ? - Par Xavier Raufer (mechantreac.blogspot.com)
Les chefs d’Etat et de gouvernement des trente pays membres de l’OTAN ont participé au sommet, ce lundi 14 juin, à Bruxelles. Face aux cyber attaques et aux nouveaux armements russes, l'OTAN semble dépassée. Joe Biden a tenu à insister sur les menaces russes et chinoises. Emmanuel Macron a plaidé pour le désarmement.

FISCALITE MONDIALE

Un impôt mondial sur les sociétés ou comment accoucher d’un monstre fiscal - Par Jean-Philippe Delsol (mechantreac.blogspot.com) Il s’agit d’une réforme improbable qui risque de ne pas rapporter grand-chose et de tout compliquer. Les entreprises ajouteront des formalités sans fin à celles qu’elles subissent déjà et paieront des impôts supplémentaires qui pèseront sur leurs investissements et sur les salaires.


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • BA 23 juin 11:22

    Extinctions, pénurie d’eau, exodes … L’alerte apocalyptique du Giec sur le changement climatique.


    « La vie sur Terre peut se remettre d’un changement climatique majeur en évoluant vers de nouvelles espèces et en créant de nouveaux écosystèmes. L’humanité ne le peut pas. » 


    On ne peut pas être plus clair. Dans un futur rapport de près de 4 000 pages, destiné à être publié en février 2022 mais dont le résumé technique a été obtenu ce mercredi en avant-première par l’AFP, les centaines de scientifiques composant le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) alertent sur les conséquences dramatiques du dérèglement climatique.


    Quel que soit le rythme de réduction des émissions de gaz à effet de serre, les impacts dévastateurs du réchauffement sur la nature et l’humanité vont s’accélérer, assurent-ils, bien plus alarmistes que lors de leur dernier rapport d’évaluation complet en 2014. La vie sur Terre telle que nous la connaissons sera inéluctablement transformée, et ce bien avant 2050.


    Si l’accord de Paris de 2015 engage les signataires à limiter le réchauffement à +2 °C par rapport à l’ère préindustrielle, et si possible à +1,5 °C, le Giec estime désormais que dépasser +1,5 °C pourrait déjà entraîner, « progressivement, des conséquences graves, pendant des siècles, et parfois irréversibles ». Or, selon l’Organisation météorologique mondiale, la probabilité que ce seuil de +1,5 °C soit dépassé dès 2025 est déjà de… 40 %.


    Selon les chercheurs, même en limitant la hausse à 2 °C, jusqu’à 80 millions de personnes supplémentaires seront touchées par la malnutrition d’ici à 2050 et 400 millions d’habitants supplémentaires seront exposés aux pénuries d’eau dans les villes. Dans la prochaine décennie, 130 millions pourraient tomber dans la pauvreté extrême. Sans oublier les centaines de millions de personnes qui seront menacées par les canicules extrêmes et les vagues-submersion provoquées par la hausse du niveau de la mer.


    Certaines régions (est du Brésil, Asie du Sud-Est, Chine centrale) et presque toutes les zones côtières pourraient être frappées par trois ou quatre catastrophes météo simultanées, voire plus  : sécheresse, cyclone, incendies, inondation, maladies transportées par les moustiques… A cela s’ajoutent les effets amplificateurs d’autres activités humaines néfastes pour la planète, comme la surexploitation des ressources, la pollution ou encore la propagation des maladies…


    Or, les êtres vivants les moins à blâmer pour ces émissions sont ceux qui en souffriront le plus. Pour certains animaux et variétés de plantes, il est peut-être même déjà trop tard : « Même à +1,5 °C, les conditions de vie vont changer au-delà de la capacité de certains organismes à s’adapter », souligne le rapport, citant les récifs coralliens, dont environ 500 millions de personnes dépendent. Parmi les espèces en sursis figurent les animaux de l’Arctique, territoire qui se réchauffe trois fois plus vite que la moyenne. Sur place, des modes de vie ancestraux de peuples vivant en lien étroit avec la glace pourraient aussi disparaître.


    Les « points de bascule », ces éléments clés dont la modification substantielle pourrait entraîner le système climatique vers un changement violent et irrémédiable, sont aussi au centre des préoccupations des chercheurs. Au-delà de +2 °C, la fonte des calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique de l’Ouest (qui contiennent assez d’eau pour provoquer une hausse du niveau de la mer de 13 mètres) pourrait par exemple entraîner un point de non-retour, selon de récents travaux. C’est pour cela que « chaque fraction d’un degré compte », insiste le Giec, alors qu’un autre point de rupture pourrait voir l’Amazonie transformée en savane.


    Il n’y a malheureusement pas de remède miracle selon les chercheurs, même si des solutions existent. La conservation et la restauration des mangroves et des forêts sous-marines de varech, qualifiées de puits de « carbone bleu », accroissent par exemple le stockage du carbone, protègent contre les submersions, et fournissent un habitat à de nombreuses espèces et de la nourriture aux populations côtières. Pour les scientifiques, il n’est pas encore trop tard mais il va falloir très rapidement opérer des changements décisifs car « les niveaux actuels d’adaptation seront insuffisants pour répondre aux futurs risques climatiques ».


    « Nous avons besoin d’une transformation radicale des processus et des comportements à tous les niveaux : individus, communautés, entreprises, institutions et gouvernement », plaident les chercheurs. « Nous devons redéfinir notre mode de vie et de consommation. » Le rapport ne sera officiellement publié qu’en février 2022, après son approbation par consensus par les 195 Etats membres. Si des modifications à la marge peuvent encore avoir lieu, ses principales conclusions ne devraient pas évoluer. Trop tard pour certains scientifiques, qui estiment que le rapport devrait être disponible pour les décideurs dès la fin de l’année, avec en ligne de mire la COP15 sur la biodiversité à Kunming, en Chine, en octobre et la COP26 sur le climat à Glasgow, au Royaume-Uni, en novembre.


    https://www.liberation.fr/environnement/climat/extinctions-penurie-deau-exodes-lalerte-apocalyptique-du-giec-sur-le-changement-climatique-20210623_RPQTJBKNRFHEJDO7GMVHRTC5FM/



    • Jean 23 juin 11:41

      "« Nous avons besoin d’une transformation radicale des processus et des comportements à tous les niveaux : individus, communautés, entreprises, institutions et gouvernement », plaident les chercheurs. « Nous devons redéfinir notre mode de vie et de consommation. » Le rapport ne sera officiellement publié qu’en février 2022, après son approbation par consensus par les 195 Etats membres.« 

      C’est très très mal barré, les »abondements de milliards de ros pour l’Italie ont été approuvés et cela concerne le TOURISME, une des grosses sources des problèmes climatiques, et on continue à abattre des arbres par milliers, créer des zoning etc etc

      Je m’en fout je suis vieux mais bon j’aimerais bien voir un petit changement avant mon départ pour les enfants et ado

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité