• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La médecine est dépassée...

La médecine est dépassée...

 

JPEG

La médecine est dépassée, obsolète, et c'est un médecin qui l'affirme !

Il s'appelle Laurent Vercoustre, il est gynécologue-obstétricien au Groupe Hospitalier du Havre, retraité depuis peu...

 

A quoi se résume le plus souvent la médecine de nos jours ? On soigne les patients à coup de médicaments délétères : ces substances entraînent parfois des effets "secondaires" gravissimes...

Des effets secondaires qui peuvent même conduire à la mort du malade...

 

Au fond, on n'est pas loin des médecins du temps de Molière qui prétendaient guérir leurs patients à coups de clystères et de purgatifs.

Ces médecins que raille Molière dans son oeuvre théâtrale, ces médecins qui parlaient latin pour mieux impressionner les malades, ces faux médecins à la science factice...

 

Que font les médecins d'aujourd'hui ? 

Souvent, ils n'incluent pas le malade dans le processus de guérison, ils utilisent un jargon, et se contentent de prescrire des "médicaments" dont ils connaissent les effets pervers et nocifs.

 

En fait, comme le démontre Laurent Vercoustre, c'est la prévention qui "devrait être la priorité, en réponse aux maladies chroniques de plus en plus fréquentes. La prévention, hors de l’hôpital donc."

C'est souvent le mode de vie, c'est l'alimentation qui déterminent la santé. Les conditions de travail sont aussi importantes.

Les maladies chroniques qui explosent sont dues essentiellement à une mauvaise hygiène de vie.

Mais il est vrai que certains médecins sont des serviteurs zélés de l'industrie pharmaceutique. Ils se contentent de prescrire des médicaments en niant leurs effets secondaires ou en refusant d'en parler.

 

Encore une fois, des enjeux financiers colossaux sont en cause. Les labos vendent leurs produits : c'est tout ce qui compte.

On en vient même à inventer des maladies...

 

Mais qu'est devenu le serment d'Hippocrate ?

Le médecin oublie trop souvent de donner des conseils, d'expliquer comment prendre un médicament, quels en sont les risques...

Souvent, le médecin est trop pressé, il ne prend plus le temps d'examiner le patient, de le traiter comme un être humain responsable...

Il est temps de revenir à une médecine plus humaine, plus à l'écoute des patients et de leur attente.

JPEG

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/08/la-medecine-est-depassee.html

 

Source :

https://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20180814.OBS0884/notre-medecine-est-depassee-elle-doit-s-attaquer-a-l-alimentation-a-la-pollution-au-travail.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • Bécassine Dr Faustroll 17 août 17:22

    « On en vient même à inventer des maladies... »


    Vous savez, les choses ont évolué depuis Knock : et la médecine et la méthodologie dans l’analyse d’un phénomène de société...


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 17 août 17:24

      Très drôle...
      Excellente parodie du journaliste qui fait le compte rendu d’un livre qu’il n’a pas lu !


      • rosemar rosemar 17 août 17:42

        @Robert Lavigue

        Je n’ai pas lu le livre, mais j’ai lu l’article qui en donne un compte-rendu...

      • Areole 17 août 23:39

        @Robert Lavigue
        Je vous trouve un peu dur avec Marierose. Elle a bien le droit d’avoir des opinions sur les livres qu’elle ne lit pas, les sujets qu’elle ne comprend pas ou les connaissances qu’elle ne possède pas. Sinon sur quoi pourrait-elle écrire ?

        Marierose est une humaniste sincère qui tient à nous faire partager son ignorance. Marierose est postmoderne.

      • Fergus Fergus 17 août 17:28

        Bonjour, Rosemar

        Dans un livre récent intitulé « Effets secondaires : le scandale français » et soutenu par Irène Frachon, le journaliste Jena-Christophe Brisard et l’avocat Antoine Béguin avancent des chiffres : 150 000 hospitalisations et 15 000 décès par an liés selon eux à ces effets secondaires.

        Si cela est exact, c’est évidemment choquant et inacceptable.

        Doit-on pour autant affirmer que « La médecine est dépassée, obsolète ». Evidemment pas, et ce raccourci est tout aussi scandaleux car en induisant une possible psychose, il serait porteur d’un danger pour la population qui pourrait être amenée à se détourner des soins, préférant des méthodes empiriques pêchées sur le web

        N’oublions pas que, chaque année, ce sont plus de 11 millions de personnes qui sont hospitalisées, et parmi elles des dizaines de milliers sauvées d’une issue fatale liée à leurs blessures ou à leurs pathologies.

        Bref, un sujet qui mérite notre attention mais ne doit surtout pas être traité à l’emporte-pièce. 


        • rosemar rosemar 17 août 17:45

          @Fergus

          L’article est polémique... bien sûr, la chirurgie a fait d’énormes progrès, certains médicaments sont utiles, indispensables... mais on ne fait pas de place à la prévention... et c’est un gros problème...

        • Paul Leleu 17 août 21:06

          @Fergus


          certes la médecine occidentale soigne pas mal de choses. Mais d’un autre côté, c’est le tonneau des danaïdes, vu que les gens s’intoxiquent quotidiennement avec les produits industriels. Une authentique médecine consisterait donc à maitriser l’ensemble du cycle, plutôt qu’à soigner le cancer des fumeurs et l’obésité de la malbouffe... C’est là que le bât blesse... 

          ensuite, il y a le fait que la médecine occidentale est hégémonique, et entre les mains d’intérêts capitalistes puissants. Cela déforme notre connaissance de la réalité. Succès et echecs réels de la médecine occidentale. Succès et echecs réels des autres médecines. Tout est faussé. En plus, la médecine occidentale ne reconnaitra JAMAIS des traitements et des comportements thérapeutiques qu’elle ne peut pas monétiser (ce serait suicidaire financièrement)... 

          hors, l’explosion de pathologies « modernes » (psychiques et somatiques) relève directement de ces erreurs. Avec une médecine « intégrale », on pourrait éviter ces drames (cancers, maladies psychiques, et intoxications médicamenteuses) qui nous volent des proches innocents. 

          D’une certaine façon, il faudrait redéfinir le périmètre de la médecine (quelque chose de plus large). Mais ça remet en cause les esprits étriqués et obssessionnels des professionnels de la santé. Ils ont une vision purement chimico-mécanique de l’être humain, et aucunes humanités sérieuses. 

        • mmbbb 18 août 09:05

          @rosemar Vous avez un inclination à rejeter la faute sur les autres ; les grandes surfaces la publicite, l industrie pharmaceutique , les medecins.. Un peu facile J ai ma collègue de travail dont le marie est pharmacien ; il pourrait vous raconter aussi l irresponsabilte de certains de ses patients . Et pourtant tous ces personnes passent sur les bancs ce l ecole, est ce que l EN est une fabrication de débiles a la chaine


        • Alren Alren 20 août 14:04
          @rosemar

          « on ne fait pas de place à la prévention... et c’est un gros problème... »

          L’état de santé des personnes est massivement lié à leurs conditions de vie.

          Comment prévenir l’obésité quand on n’a que des glucides bon marché pour se nourrir, que légumes et fruits sont inabordables ?

          Comment éviter les problèmes ORL, voire des complications pulmonaires, quand on vit dans un logement insalubre qu’on n’a pas non plus les moyens de chauffer correctement ?

          Comment éviter les troubles psychiques, les problèmes cardiaques, le cancer peut-être, quand on est chômeur de longue durée, malmené(e) au travail, angoissé(e) par le manque d’argent pour vivre a minima avec ses enfants ?

          Le médecin généraliste qui est confronté à ces problèmes sociaux insolubles ne peut rien faire sinon
          ordonner des médicaments, souvent inutiles car s’attaquant aux symptômes et non aux causes des maladies et induisant des effets secondaires nuisibles ...

        • covadonga*722 covadonga*722 17 août 17:39

          « Des effets secondaires qui peuvent même conduire à la mort du malade.. ».



          yep , juste une fois changer deplace avec un de ces bien portant et pouvoir
           sortir des énormités bien banale , juste une fois entre deux séances ....
           
          faire ravaler ça dans la gorge de gens chouinant leur condition de travail


          « C’est souvent le mode de vie, c’est l’alimentation qui déterminent la santé. Les conditions de travail sont aussi importantes. »

          ben évidemment que nos carcasses se délabrant a vitesse grand v c’est pas devant une classe de morpions boutonneux qu’ils ont été exposé !

          oh bordel juste une fois .........

          • Paul Leleu 17 août 21:14

            @covadonga*722


            « Des effets secondaires qui peuvent même conduire à la mort du malade.. » 

            ben, moi j’ai un très proche à l’hôpital en ce moment-même à cause de cela... médicaments chroniques (vraiment inévitables ?) et... maintenant problèmes au coeur à 40 ans... on a appelé le SAMU l’autre nuit... 

            Toutes sortes de situations existent. Et chacun mérite sa parole évidement. 

          • Clocel Clocel 17 août 17:42
            La médecine est surtout corrompue par des malfrats qui ont trouvé là un terrain idéal pour exprimer leur insatiable cupidité.

            On va sans doute payé très cher dans les années à venir d’avoir abandonné ce secteur au privé.

            S’il fallait trouver un témoin de la collusion indiscutable des lobbies du fric et du politique, la médecine servirait de modèle.

            On peut carrément parler de criminalité en bandes organisées.








            • rosemar rosemar 17 août 19:04

              @Clocel

              Beaucoup d’intérêts en jeu, les labos gagnent des fortunes avec les médicaments...

            • Très bien. Les médecins m’évitent ou alors pire : ils me demande des conseils et je n’ai pas le droit de faire payer ma consultation. Authentique. 


              • rosemar rosemar 17 août 18:21

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                C’est le monde à l’envers...

              • La Folle de Chaillot. Jevous en re-conseille la lecture. Quand je m’assieds dans le fauteuil de mon médecin, il étire la tête en arrière, mets ses mes mains à l’arrière et me dit : je vous écoute. On parle de tout : politique, sécu,... Il me répond : vous en savez plus que moi,... Mais comme en moyenne, je ne vais le consulter qu’une fois par an : il doit s’estimer être un excellent médecin.


              • marmor 18 août 11:49
                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                Mais jusqu’ou êtes vous capable d’aller dans la paranoïa ?????????????

                Les médecins m’évitent ou alors pire : ils me demande des conseils
                Faut oser l’écrire

              • @marmor


                ils m’évitent simplement par conflit entre nos formations. Eux détiennent simplement le pouvoir,....et l’argent. L’ORDRE DES MEDE« CHIENS ». Freud en savait long sur le sujet. Qui est le parano « niaque » ?

              • webhelice webhelice 19 août 17:54
                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                Tu parles, imbécile...


              • Raymond75 17 août 17:56

                Rosemar, faites un effort d’imagination, et imaginez vous vivre il y a 200 ans, notamment en tant que femme qui doit accoucher ... Je suis très heureux de vivre actuellement, même si rien n’est parfait.


                • rosemar rosemar 17 août 18:23

                  @Raymond75

                  Bien sûr, les progrès existent, mais la médecine est trop centrée sur les médicaments qui ont parfois des effets désastreux... 

                • covadonga*722 covadonga*722 17 août 18:25

                  @rosemar
                  qui ont parfois des effets désastreux... 


                  vous z’avez raison ils maintiennent en vie des cons comme votre serviteur ....

                • Paul Leleu 17 août 21:18

                  @Raymond75


                  avec des raisonnements pareils, certains ont défendu l’URSS... 

                  ceci-dit, je ne crois pas que l’auteure mettait en doute les bienfaits de la médecine moderne... mais ses méfaits... en quoi une discipline serait exempte de critiques graves ? 

                  ainsi, on peut regretter l’URSS pour ses bons côtés, et ne pas la regretter pour ses mauvais. De même pour la médecine occidentale. 

                • CORH CORH 18 août 14:47
                  @Raymond75
                  certes certes, mais la sélection naturelle (qui comme chacun sait est injuste et nazie) faisait le tri entre les viables et les moins viables, ce n’est plus cas, et apres nos enfants programmés depuis 2 millions d’années pour courir dans tous les sens passent leur jeunesse devant leurs smartphones en mangeant des saloperies, nous somme en voie de dégénérescence, la médecine (hors chirurgie s’entend) même non corrompue (et c’est bien le cas) ne peut pretendre a rien ou pas grand chose, elle nous maintient en vie au mieux mais il est clair que nous ne vivons pas en meilleure santé.

                • CORH CORH 18 août 15:10

                  @Jean Neymar
                  il y a 10 ans suite a un infarctus la faculté m’a bourré de médicaments divers et variés, pendant plusieurs années, je ne prend plus que de l’aspirine a très petite dose, depuis 6 ans je me sens beaucoup beaucoup mieux , dieu merci


                • CORH CORH 18 août 15:14

                  @CORH

                  même non corrompue (et c’est bien le cas)
                  il fallait lire : (et ce n’est malheureusement pas le cas)

                • Gérard 18 août 17:18

                  @Jean Neymar. Je suppose que votre médecin ne vous a pas suggéré quelques règles élémentaires sur l’alimentation. Lui, et vous, préférez les pilules, même avec effets secondaires. s’il ne vous a pas donné le choix, c’est dommage.


                • CORH CORH 18 août 19:40

                  @Jean Neymar
                  Renseignez vous. Ij faut savoir que le cholestérol a été declare responsable des plaques d’atérome sans aucune preuve scientifique probante, par contre les statines pour baisser le cholestérol (qu’elles font effectivement baisser) a fait entrer des milliards de dollars dans les poches de l’industrie pharma sans jamais aucun benefice prouvé.Ce mensonge répété depuis des années est considéré as usual, comme une verité , mais le mensonge commence a etre largement connu dans la profession, mais c’est difficile pour votre médecin de vous avouer s’il vous prescrit ce medicament, qu’il vous drogue depuis des années sans raison aucune


                • McGurk McGurk 17 août 18:13
                  Ca dépend de quoi vous parlez, c’est bien trop général.

                  Mon médecin est très humain et je le connais depuis des décennies. Il me pose pas mal de questions pour cerner le problème et me donne un traitement en conséquence - bon j’avoue qu’une fois sur deux il me donne des choses inefficaces à cause des règles à la con de la sécu mais bon...

                  La médecine est autant une science qu’un art tout simplement parce qu’il y a autant de symptômes que de maladies possibles. En conséquence, ils peuvent parfaitement se tromper.

                  Les médicaments ont tous une tonne d’effets secondaires potentiels à part si vous prenez des trucs très lourds. Pire si vous choisissez du générique, la recomposition de la molécule bien que moins chère rajoute des effets non présents dans la formule initiale.

                  Alors forcément, si vous prenez un baratineur, vous risquez de ne rien comprendre du tout. l’industrie médicale a toujours été derrière leurs talons et c’est comme dans la vie, si vous êtes une bonne pomme vous vous faites avoir.

                  Je n’ose pas voir votre réaction en lisant un verdict de tribunal, vous auriez de quoi écrire plus d’un article sur le sujet et avoir les mêmes réactions !

                  • McGurk McGurk 17 août 18:23

                    @McGurk


                    Par contre, une médecine plus humaine et un environnement plus humain pour les personnes âgées en maison de retraite est tout à fait souhaitable parce qu’à l’heure actuelle, entre les tarifs exorbitants, les soins vite fait et...rien d’autre - un grand vide rempli d’ennui et d’attente de la mort, dans une odeur de produits ménagers et de pisse...

                  • pemile pemile 17 août 20:05

                    @McGurk "Pire si vous choisissez du générique, la recomposition de la molécule bien que moins chère rajoute des effets non présents dans la formule initiale."

                    Pas glop votre attaque contre les génériques ! smiley

                    Si la molécule est moins chère c’est qu’elle n’est plus protégée par un brevet permettant des marges parfois délirantes.


                  • McGurk McGurk 17 août 20:11

                    @pemile


                    Oui mais justement, j’ai lu plusieurs articles qui disaient précisément que, d’une part, leur efficacité était bien moindre - voire nulle pour une partie non négligeable d’entre eux - et que, d’autre part, le fait de recréer la molécule différemment rajoutait des effets secondaires n’existant pas à la base et parfois de bons gros effets secondaires.

                    Pour ma part, j’ai déjà testé des génériques et ça ne m’a pas guéri. Je demande donc toujours la molécule initiale et ça fonctionne.

                  • pemile pemile 17 août 20:31

                    @McGurk

                    Sourcez vos affirmations ? (hors lévothyrox, où générique ou nouvelle formule posent problèmes ... que en France)


                  • Paul Leleu 17 août 21:25

                    @McGurk


                    ben faudrait savoir si vous êtes pour plus ou moins de « sécu », comme vous dites... entre « règles débiles » du public ou « tarifs exorbitants » du privé... parce-que l’assurance privée, par définition tout le monde ne pourra pas se la payer ... les pauvres, les vieux et les maladies non-rentables payeront très cher leurs « malus »... ou bien iront crever en enfer... 

                    ceci-dit, ça libèrera des places dans les maisons de retraite pour les riches... c’est une façon de voir les choses... 

                    et pour occuper nos petits-vieux riches qui auront fait une belle vie de conformisme à voter Macron et cotiser chez AXA, on fera venir des artistes dans les maisons de retraite... ça leur ira parfaitement... 

                  • McGurk McGurk 17 août 21:27

                    @pemile


                    J’avoue que je n’archive pas tout. J’ai lu plusieurs articles à ce sujet dont l’un qui dénonçait plus d’une vingtaine de génériques comme inefficaces.

                  • pemile pemile 17 août 22:06

                    @McGurk « J’ai lu plusieurs articles à ce sujet dont l’un qui dénonçait plus d’une vingtaine de génériques comme inefficaces. »

                     ???

                    Certains tratiements, à marge thérapeutique étroite, peuvent induire des écarts de dosage, comme le cas du lévothyrox, les différences sur les excipients peuvent aussi induire des effets secondaires, mais cela reste marginal.

                    Votre discours tend à déclarer qu’une molécule dont le brevet est tombé dans le domaine public ne peut plus être utilisée ???!!!


                  • cassini 17 août 22:13

                    @pemile


                    Toujours votre manie du raisonnement hyperlogique dont l’effet est de faire dire au langage humain si souvent imparfait ce que le locuteur n’a point nécessairement envisagé. 

                  • McGurk McGurk 17 août 23:21

                    @pemile


                    Heu...non. J’ai dit que les différences entre celle d’origine et les nouvelles peuvent être grandes.

                  • cassini 17 août 23:25

                    @Pemile


                    Tiens, qu’est-ce que je disais. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès