• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Messe est dite… billet d’humeur ou pamphlet ?

La Messe est dite… billet d’humeur ou pamphlet ?

Tout part d’une erreur, une toute petite erreur, comme une crotte de mouche : « la France indépendante » ! Indépendante … quelle idée !

Elle est globalisée, la catin, vendue jusqu’au dernier poil à l’internationale socialisante, envoyée de ci - delà pour gendarmifier l’Afrique et l’Orient. Grande gueule mais petits moyens avec sa bombinette et son porte-avion. Sans oublier son généralissime président issu de la grande lignée des Roubignoles et dont on change la couche tous les 5 ans.

Parce que tout commence à s’effondrer avec l’avènement de cette dynastie en 1969, du banquier victime des boules puantes markoviciennes au jeune paltoquet qui aurait mieux fait de s’occuper son professeur d’histoire-géo, avec son île de la Guyane et ses expatriés français en Guadeloupe. Et le tout en passant par le grand sifflet accordéono-footballeur qui se prend un carton à l’heure du laitier accompagné d’une saltimbanque (déjà),  le vieux pétainiste presque repenti et papa de la Mazarine, enfant cachée mais entretenue par « la Princesse », le Grand Jacques et ses 5 minutes service compris, le petit hargneux qui nous présente sa dulcinée à DisneyLand, au pays de Donald, et le motocycliste en rut qui va, en catimini, tringler lui aussi une saltimbanque, rue du Cirque. La République s’écrit désormais en deux mots, et pour bien tenir les rênes elle se prend en levrette ! Gouvernée par les burnes ... or la République, c’est la Frônce !

La Frônce, celle d’en-bas qui rêve de Nutella, et celle d’en-haut qui pisse dans l’gâteau.

La Frônce bleu-blanc-rouge ou black-blanc-beur selon l’air du temps, bleu des mers du sud, blanc de son impunité immaculée et rouge du sang des autres …

La Frônce et sa 1ère Dame, excusez du peu : chaussée par Lou Boudin, habillée par Louis Vieux Thon et coiffée par Frangipane.

La Frônce et sa grande et vieille Dame de Fer, lumière de l’Occident, transformée en intermittente du spectacle. Un gosse meurt à Aden, elle brille de tous ses feux ; un soldat meurt à Pétaouchenoque-sur-Jourdain et elle est éteinte. Elle ne connait pas la « bougnoulitude », notre Tour Eiffel, elle est née à l’époque où notre mission était d’éduquer les races inférieures, enfin pas toutes ... A croire qu’elle a pété un boulon, sous ses multiples couches de peinture ! Le ravalement de façade n’empêche pas la sénilisation … Vieille Dame indigne à son corps défendant !

La Frônce, pays de la rétention, qui empêche de partir vers l’Angleterre des centaines de migrants mais envoie vers la Syrie des djihadistes qu’elle se charge d’armer et de former. Faut dire que le petit harneux avait fait fort avec les accords du Touquet ! Ainsi la frontière entre la France et l’Angleterre est sur le territoire français, ce qui signifie peut-être que l’intégralité du domaine maritime entre les deux pays appartient aux godons ? Toujours prêt à saboter l’intérêt national, mais en échange de quoi ? Parce que ce petit bout d’homme ne fait jamais rien gratuitement, Khadafi en sait, enfin il en savait quelque chose !!!

La Frônce, pays des radars et des cocus. Le « 90 » ne vous plait pas, on vous fourre du 80, et si ça continue ce sera 37,2 le matin et 37,7 le soir ! C’est clair esclaves ? Faut raquer, cracher au bassinet, alimenter la gabegie, des radars privés aux piqûres laborantines, parce que c’est pas la ministre engluée dans des conflits d’intérêt sur l’INSERM-ination artificielle qui va se calmer ! Toujours plus écrivait l’autre. Et une femme vénale, c’est « no limits », pire qu’un bataillon de machos !!!

La Frônce, pays de la presse libre d’écrire ce qu’on lui dicte, là aussi à grands renforts de subventions. En moyenne, avec 10 millions d’euros par an t’as le journal et même la pipe si affinités. Du coup certain présentateur ayant pignon sur édifice religieux a même crû que la pipe était un devoir ! Je suis Harvey, qu’il sussurait à l’oreille de sa proie le petit Frédéric, c’est mon droit et c’est ton devoir …

La Frônce et sa télé, la petite lucarne qui t’abreuve d’animateurs débilos. On avait un seul poste d’Etat sous De Gaulle, et on gueulait contre l’intervention de ce même état « On veut une presse libérée !!! » ... On l’a effectivement, mais ils disent tous la même chose, ce sont des sociétés plus ou moins privées, commandées de l’extérieur … sauf de Moscou, là-bas c’est pas la même Pravda ! L’Armée régulière syrienne vire les djihadistes occupant la ville d’Alep et la presse unanime gueule « Alep est tombée », du coup la vieille catin du Quai de Javel est éteinte, de honte !!! Par contre Mossoul est libérée, par l’OTAN, à grands renforts de bombardements aveugles et de friture de civils, et la vieille catin brille de tous ses feux … Quand on vous dit « intermittente du spectacle » : du Grand-Guignol … Du purin à tous les étages !

La Frônce, et sa capitale gérée à la « mords-moi-l’nœud » par des gens ne sachant compter que ce qui rentre dans leurs poches, et dans leurs proches ! Tout pour la parade … On veut les Jeux, qu’importe le prix, on va s’augmenter, se faire mousser, refiler les marchés à nos copains et le cocu paiera. La trahison à ce stade, c’est du grand art, surtout quand elle est renforcée par une impunité « Über Alles » !

Et dans cette capitale, toi le petit parisien, l’obscur, le sans-grade, que viens-tu y faire avec ta bagnole de merde ? Ton quotidien c’est le métro pisseux et les vols à la tire, sans compter les tripotages durant les moments d’affluence. Il n’y a pas de harcèlement entre pauvres, ça aussi la justice le sait bien ! Manquerait plus qu’il ait le droit de l’ouvrir, le pauvre, hein Madame Michu !

Paris, c’est Lutèce Borgia ! La luxure et la sniffette pour les riches, la tournante et la pikouze pour les autres, rien de neuf sous la brume. D’un côté les intouchables réunis sur une belle ligne blanche, de l’autre le merdeux bronzé de banlieue qui amène la marchandise via son « grand-frère » ! Le grand-frère est autorisé dans les Beaux Quartiers, avec sa Mercédès vitres fumées et sa coiffure de footballeux demeuré.

C’est tout pout aujourd’hui, comme disaient les Shadoks !

Documents joints à cet article

La Messe est dite… billet d'humeur ou pamphlet ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 3 février 2018 13:54

    Les centristes exaltés qui font le fond des commentateurs de ce site désapprouveront ! smiley

    Il est vrai que le syndrome du cocu domine dans ce qu’il reste de ce pauvre vieux pays...


    • Paul Leleu 3 février 2018 20:01

      @Clocel


      moi il me semble que c’est l’auteur qui est centriste (fasciste, c’est pareil)... on a l’impression qu’il croit à la fable gaulliste... le tueur de la rue d’Isly... 

      De Gaulle c’était notre Lech Walesa, notre Vaclav Havel, notre dindon de la farce... le mec qui a servi de devanture, pour que le Peuple accepte le retour de la bourgeoisie et des collabos en 1944... et rebelotte dans les années 60, grande époque de l’américanisation tous azimuts... 

      en 69, De Gaulle n’a pas refilé le pouvoir au Peuple, mais au banquiers Pompidou et Giscard... c’est signé... la messe est dite... De Gaulle ne faisait pas confiance au Peuple... De Gaulle c’était déjà la banque et l’Amérique... 


    • samy Levrai samy Levrai 3 février 2018 20:53

      @Paul Leleu
      un gros gloubiboulga montrant un manque de culture historique et d’analyses politiques, sans interet.


      Parlons donc plutôt de toi, laisse moi deviner, tu n’aimes pas cette Europe là et tu veux désobéir aux traités mais pas les dénoncer, tu veux comme monnaie l’euro qui n’apporte que du bonheur, tant pis si l’OTAN est marqué comme étant la defense de l’UE...tu es prêt à faire semblant d’être contre.
      Tu veux donc une autre Europe, et donc tu veux changer l’UE qui est au service exclusif des banques en renegociant... c’est à dire continuer à la servir plus longtemps possible... si la renegociation ne se passe pas bien et bien je sens que tu proposes un plan B qui est la re-re-négociation... toujours en continuant à servir la finance ( comme Syriza...)
      Je vois une 6eme republique sans sortir de l’UE, une 6eme republique sans aucun attribut de la souveraineté qui ne décide de rien de ce qui est important... 
      Les banquiers en general adorent les instruments qui abrutissent le peuple, ils leur donnent des hochets et des mantras sans aucun sens du style : « une autre Europe », « la 6eme, une nouvelle constituante » souvent les décérébrés reprennent car cela marche sur les plus faibles d’entre nous.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2018 21:05

      @Paul Leleu
      Où sont vos sources ?
      Affirmer sans preuves, c’est propager des Fake News.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2018 21:16

      @Paul Leleu
      Dans les documents déclassifiés par la Maison Blanche, une note de Jean Monnet de 1943, adressée au Secrétaire d’ Etat américain Hopkins, qui était Conseiller de Roosevelt pour la politique étrangère.
      « Il faut détruire de Gaulle, car il est un ennemi de la construction européenne ».


      Cette note a été publiée dans la revue Espoir, en novembre 1998 :

      « Il faut se résoudre à conclure que l’entente est impossible avec De Gaulle, qu’il est un ennemi du peuple français et de ses libertés , qu’il est un ennemi de la construction européenne et qu’en conséquence il doit être détruit dans l’intérêt des Français »


      Il a quand même fallu que les Américains attendent 1968 pour organiser « une révolution colorée », et faire partir de Gaulle...
      Cf « Le Mai 68 dont les médias n’ont pas voulu parler »

    • Paul Leleu 4 février 2018 16:06

      @Fifi Brind_acier

      chacun ses opinions... je suis partiellement d’accord sur votre révolution colorée... n’empêche que M. De Gaulle n’a pas fait appel au Peuple... comme en 1944... il n’était pas Allende... il n’est pas mort pour le Peuple et avec le Peuple... il était fondamentalement du côté de la Bourgoisie atlantiste... il s’est retranché dans son Palais, entouré de ses conseillers, et de ses malfrats tordus du SAC devenus impuissants... il aurait pu faire appel au peuple... Mais De Gaulle n’en avait rien à foutre du peuple... sa « certaine idée de la France » était un concept intellectuel qui n’a pas passé l’épreuve du temps... et pour finir, il a quand même mis le loup dans la bergerie, en nommant Pompidou comme premier ministre... dès 1967, il avait mis en place des attaques délibérées contre la Sécurité Sociale, récusant et détruisant lui-même le compromis du CNR... C’est un fait historique... 


      Quant aux années 1960, ce sont les années d’américanisation massive de la France, et de destruction radicale de notre identité nationale populaire... point-barre... c’est un fait historique... on a remplacé la Politique par la Consommation... ça c’est l’oeuvre du Grand Charles... 

      Quant aux coups de pute comme l’Algérie, ça reste typique... il nous a bien « compris » le Grand... et pour finir, il a fait tirer dans la population française rue d’Isly, et laissé massacrer les français à Oran... bien-sûr je ne parle pas de ses innombrables crimes de guerres contres les populations colonisées, depuis Sétif jusqu’au Cameroun, l’assassinat de Ben Barka, le Katanga, le Biafra, et ses innombrables tripatouillages et putsch dans nos « Etats-Satellites » d’Afrique, avec des méthodes qui n’avaient rien à envier à l’URSS... 

      Allez... vive le Québec libre ! 

    • Paul Leleu 4 février 2018 16:13

      @samy Levrai


      pour abrutir les peuples, on se sert aussi des Grands C... Charles... qui avec leur tête galonnée viennent donner au peuple un sentiment de démocratie par procuration... faudra peut-être un peu un jour sortir des idées reçues et des concerts de louange sur De Gaulle... De Gaulle c’était juste la roue de secours de la Bourgeoisie... qui l’a dégagé quand elle n’avait plus besoin de lui... et sa « certaine idée de la France » a fini en quenelle ramollie... faut tirer un peu le bilan historique... 

      Quant aux idées politiques que vous me prêtez... 

    • oncle archibald 4 février 2018 16:43

      @Paul Leleu : ce qui vous gêne c’est que de Gaulle n’a pas laissé les communistes français s’emparer seuls du pouvoir à la fin de la guerre .... En gros il nous a évités de devenir un satellite de l’URSS tout en tenant les américains à distance ... Je comprends que ça vous contrarie mais moi je trouve que ça n’était pas si mal !


    • Paul Leleu 4 février 2018 17:10

      @oncle archibald


      ça c’est la vision idéale qu’on nous raconte depuis lors... De Gaulle navigant entre Charybde et Scyla... la geste du peuple n’existe pas dans cette version... tout est figé sous des étiquettes au formol... et aussi toute la poussière sous le tapis (parce-que De Gaulle a mis beaucoup de poussière sous les tapis)... 

      Mais bon... à la limite, si c’est votre vision des choses, dans ce cas faut assumer... l’option De Gaulle a produit le résultat que nous connaissons : la France de 2018... 

      D’une part, faut arrêter d’accuser (en utopie historique) les communistes et les résistants d’avoir fait de nous un simple satellite de l’URSS, et d’ailleurs de croire que la guerre froide aurait eu lieu si les Résistants d’Europe de l’Ouest étaient vraiment parvenus au pouvoir dans leurs pays respectifs... Sans OTAN en 1949, il n’y aurait sans doute pas eu de Pacte de Varsovie en 1953... Il faut éviter l’utopie historique, mais l’éviter vraiment : l’insurection populaire réussie en France en 1944 aurait donné un tout autre visage au second 20ème siècle... nous ne le connaitrons pas, aussi abstenons-nous des caricatures... Accordez-moi à moi aussi le bénéfice de la subtilité. 

      D’autre part, il faut arrêter de décharger De Gaulle de ses responsabilités historiques... si il a « eu raison » de nous mettre dans l’Occident en 1944, alors, il faut assumer jusqu’au bout... c’est à dire toutes les conséquences jusqu’à aujourd’hui... car le principe même de l’analyse marxiste ici, c’est qu’il n’y avait que deux côtés de la barricade... et que refusant de s’appuyer sur le Peuple en 44, De Gaulle ne « tenait pas l’Amérique à distance », mais il nous y inféodait mécaniquement (tout en rétablissant la bourgeoisie dans ses prérogatives)... Car il n’y avait pas de mesure intermédiaire possible... et cela il pouvait le savoir dès cette époque... et donc que soit De Gaulle était hypocrite, soit il était naïf sur ce sujet... dans les deux cas c’est grave... 

      On peut aimer De Gaulle... mais alors faut assumer ses décisions... et donc la France d’aujourd’hui... Sa France... 

      On nous rebat les oreilles du compromis du CNR... mais ce sont les concessions que les communistes ont arraché à De Gaulle, et pas le contraire !!! Par exemple, dès 1967, De Gaulle a chargé le banquier Pompidou de commencer à démanteler la Sécurité Sociale, commençant à déchirer « son » compromis de 1944... et aujourd’hui, les Kessler, Macron et Gattaz ne veulent que continuer de détricoter ce compromis arraché sous la peur des communistes... c’est une « takya bourgeoise »... on cède ça aujourd’hui mais dès demain on cherchera à vous le reprendre... par petits bouts.. Voilà De Gaulle... 

    • JC_Lavau JC_Lavau 4 février 2018 17:40

      @Paul Leleu. Verdict : naïf, prisonnier de ses habitudes et de son entourage.

      Revoir l’observation amusée que lui fit Pierre Mendès France à New York :
      « Mon général, il faut vous y faire : vous voilà à la tête d’une sorte de front populaire ».
      Habitudes et tics impériaux : plusieurs fois les aides de camp de Catroux retardèrent l’envoi de la démission de Catroux - qui ne manquait pas de raisons.
      Ou la mission mégalomane donnée à Dargenlieu.
      Plus d’une fois dépassé par ses responsabilités.

    • oncle archibald 4 février 2018 17:46

      @Paul Leleu : « l’option De Gaulle a produit le résultat que nous connaissons : la France de 2018 »... Je ne suis pas d’accord !

      Que je sache en France on demande de temps à autre son avis au peuple qui exprime ses souhaits d’avenir en votant, et si « le peuple » avait voulu ce que vous prétendez qu’il voulait il serait au pouvoir et le ferait depuis longtemps .... A moins que « le peuple » soit minoritaire .... Auquel cas pas grand choses à ajouter, c’est la loi en démocratie.

      En France ça n’est pas comme à Budapest en 1956. On n’envoie pas l’armée contre le peuple quand la volonté du peuple ne plait pas au dirigeants, voire aux dirigeants voisins !

      http://www.lefigaro.fr/histoire/archives/2016/11/03/26010-20161103ARTFIG00310-le-4-novembre-1956-les-chars-sovietiques-deferlent-sur-budapest.php


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 février 2018 19:54

      @Paul Leleu
      De Gaulle n’était pas de Gauche, c’est clair ! Les ordonnances de 1967 sur la Sécu le prouvent. Mais il défendait l’indépendance et la souveraineté du pays. C’est à ce titre qu’il m’intéresse.


      Avec le PCF, il était le seul à s’opposer à la main mise des Américains et de l’ OTAN sur la France.  Il faut lire « Les élites françaises entre 1940 et 1944 » d’Annie Lacroix Riz, pour comprendre. Tous les autres étaient soit pro- nazis, soit pro- américains durant toute la guerre.

      PS : Contrairement à ce que vous dites, de Gaulle était soutenu par le peuple, qui en avait soupé de la IVe République ! Mais il y avait entre le peuple et lui, toute intelligentsia parisienne qui était, soit pro- soviétique, soit pro - américaine, soit pro - OAS... Seul le peuple soutenait de Gaulle. En lisant « C’était de Gaulle » de Peyrefitte, j’ai constaté que l’intelligentsia nous avait beaucoup menti, ce qui n’enlève rien aux critiques que vous formulez.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 février 2018 20:12

      @Paul Leleu
      Je crois que vous vous trompez de cible, par manque d’informations.
      De Gaulle n’a signé aucun Traité européen. Comme le PCF, il était opposé aux pertes de souveraineté de la construction européenne. Cf l’analyse de la CGT sur le Marché commun, l’ancêtre de l’Union européenne. De Gaulle était opposé, pour les mêmes raisons que le PCF et la CGT.


      C’est la SFIO et le PS qui ont signé tous les Traités européens, depuis le Traité de Rome, qui contenait tous les Traités suivants.
      Le Traité de Rome a été signé en 1957, par le Gouvernement de Guy Mollet - SFIO. 
      Mitterrand était pro européen & pro américain +++.
      Dès 1948, il a participé au Congrès européen de la Haye qui a lancé la construction européenne.

      Oui le programme du CNR était d’origine communiste, oui le PCF faisait 30% aux élections à la Libération. Oui, c’est un compromis.

      Mais de Gaulle a mis en place le programme à la Libération, avec des Ministres communistes. Aujourd’hui, les Français peuvent voter ce qu’ils veulent, y compris 30% pour le PCF, rien ne sera mis en place, les décisions ne sont plus prises en France !

      Vous pouvez changer de bourricot à chaque élection, vous aurez toujours la même politique.


    • Legestr glaz Ar zen 4 février 2018 20:31

      @Paul Leleu

      Vous écrivez : « Par exemple, dès 1967, De Gaulle a chargé le banquier Pompidou de commencer à démanteler la Sécurité Sociale, commençant à déchirer « son » compromis de 1944. »

      Avez vous des sources à proposer ou cette saillie ne procède t-elle que de votre imagination ?


    • Legestr glaz Ar zen 4 février 2018 22:38

      @Fifi Brind_acier



      Merci pour le lien sur les ordonnances sur la S.S. (un peu d’imprécisions quand même : le gouvernement De Gaulle ???? De Gaulle était-il chef de l’Etat ou chef du gouvernement ? Il me semblait, jusqu’à aujourd’hui, que le chef du gouvernement était le premier ministre ?
      « C’est à défaire ce principe fondateur de l’égalité des droits que va s’atteler le gouvernement De Gaulle. »

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 février 2018 06:50

      @Ar zen
      Les ordonnances dans la Constitution de 1958- article 38-
       C’est un peu confus, mais elles sont prises en Conseil des Ministres et signées par le Président de la République, donc de Gaulle était d’accord.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 février 2018 07:28

      @Paul Leleu
      Ce que je trouve étonnant de votre part, c’est que vous critiquez beaucoup de Gaulle, souvent avec raison, mais que vous épargnez complètement le PCF depuis Mitterrand, ainsi que les financements des syndicats par Bruxelles...


      Depuis 2004, le PCF fait partie de la Gauche européenne, financée, comme les syndicats (dont la CGT) par Bruxelles. Ce Parti européiste rassemble quelques Partis communistes européens, des Partis socialistes, des Verts, Syriza, le Front de Gauche, Podémos etc

      La majorité des Partis communistes européens, dont le PC grec, n’a pas adhéré à la Gauche européenne, dont l’objectif est de « refonder l’ Europe ». Vieille lune, depuis plus de 30 ans, du FN à la CGT, ils veulent tous « changer l’ Europe » !

      Le Parti de la Gauche européenne reçoit 1,6 millions d’euros de Bruxelles, chaque année.
      Et, sauf S.U.D, les syndicats sont affiliés à la CES, (Confédération européenne des syndicats) , sont devenus des « syndicats jaunes ».

      Ils doivent défendre la paix sociale et les politiques européennes, en échange de leur financement : ce document du PRCF parle de 18 millions d’euros par an. Vous n’avez pas d’avis sur la CES ??


      Mélenchon et Pierre Laurent ont applaudi la victoire de Syriza en 2015. ( Le FN aussi, car un Parti nationaliste, l’ ANEL, gouverne avec Tsipras) .
      Mais quand on lit les déclarations de Pierre Laurent, il y a de quoi pleurer, et pas pleurer de rire, mais de tristesse...
      « L’Europe est une chance pour Syriza, Syriza une chance pour l’ Europe ! » Rêve !
      Vous n’avez pas d’avis sur les dérives du PCF ??

    • Durand Durand 6 février 2018 13:18

      @Paul Leleu,


      « De Gaulle c’était déjà la banque et l’Amérique... »

      Ah bon, parce qu’avant de Gaulle c’était différent ?

      Qui a inspiré la triple séparation bancaire instaurée par le CNR ?
      Et qui a passé son temps à la détricoter entre 46 et 58 ?




    • Durand Durand 6 février 2018 13:49

      @Paul Leleu


       « Mais De Gaulle n’en avait rien à foutre du peuple... »

      Le manichéisme de votre commentaire est sa propre réponse...

      Cependant, j’ai souvent cherché à me renseigner sur les premières rencontres de de Gaulle avec Pompidou et je n’ai jamais rien trouvé de très consistant... 

      Si vous avez de la doc sur le sujet, je suis preneur.


       

    • Jeekes Jeekes 3 février 2018 15:06

      ’’C’est clair esclaves ? Faut raquer, cracher au bassinet’’
       
      Mais oui, c’est bien sûr !
      D’ailleurs :
       
      ’’Salut mec, ça va, tu vas bien ?
      On se présente, mais non tu nous connais
      On est là pour te pomper
      T’imposer sans répit et sans repos
      Pour te sucer ton flouze
      Ton oseille
      Ton pognon
      Ton pèze
      Ton fric
      Ton blé
      Tes économies
      Tes sous
      Ton salaire
      Tes bénefs
      Tes bas de laine
      Tout ce qui traîne
      C’que tu as sué de ton front
      On te le sucera jusqu’au fond

      On est là partout

      Même quand tu joues
      Pauvre idiot, on est là partout
      Le loto, c’est nous
      Le bingo, c’est nous
      Le tiercé, le quarté , le quinté
      C’est encore nous
      Le quinté plus, on te re-suce

      Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
      Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
      Pas possible que t’en réchappes
      Nous sommes les frères qui rappent tout

      T’a pensé à payer ta
      Taxe foncière
      Taxe immobilière
      Taxe professionnelle
      Taxe sur le personnel
      Taxe d’apprentissage
      Taxe si t’es pas sage
      Taxe sur tout ce qui bouge
      Sur tes clopes et sur ton rouge
      Sur tes cachets d’aspirine
      Sur ta vodka et sur ton gin ah ! ah !
      Majorations relevées
      Vignettes et timbres fiscaux
      Cartes grises et assurance auto
      droit d’immatriculation, PV
      Crache, crache
      Essence, péage, héritage, partage, mariage, concubinage
      On est là à tous les étages

      Nous sommes URSAFF, CANCRAS et CARBALAS
      Qui que tu sois, quoi que tu fasses
      Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
      Pas possible que t’en réchappes
      Nous sommes les frères qui rappent tout.

      Je t’offre un pot !
      Et oui un pot
      Impôts fiscaux
      Impôts locaux
      Impôts directs
      Et impôt indirects
      Impôts fonciers
      Impôts rentiers
      Impôts sur les grandes fortunes
      Impôts même si t’as pas de tunes
      Impôts sécheresse
      Impôts richesse
      Impôts nouveaux
      Impôts rétros
      Impôts recto
      Impôts verso
      Impôts sur le revenu
      Impôts sur les revenants

      Nous sommes URSAFF, CANCRAS et CARBALAS
      Qui que tu sois, quoi que tu fasses
      Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
      Pas possible que t’en réchappes
      Nous sommes les frères qui rappent tout.

      Et ta déclaration ?
      Tu sais ce que ça veut dire IFA
      Impôts forfaitaire annuel
      C’est moi qui l’ai inventé
      Cotisation complémentaire de 0,1%
      Contribution sociale de solidarité
      Attends, attends, attends, attends c’est pas fini
      Majorations, relevés
      Charges sociales et plus-valus
      Cotisation pré-retraite
      Cotisation post-retraite
      T’as pensé à payer la
      Taxe foncière
      Taxe immobilière
      Taxe professionnelle
      Taxe sur le personnel

      On est là pour te pomper
      T’imposer sans répit et sans repos
      Pour te sucer tout ton flouze
      Ton oseille
      Ton pognon
      Ton pèze
      Ton fric
      Ton blé
      Tes ronds
      Tes actions
      Tes sicav
      Ton liquide
      Tes pourliches
      Ton salaire
      Tes bénefs
      Tes magots
      Tes lingots
      Tes napos
      Tes bas de laine
      Tout ce qui traîne
      Ce que t’as sué de ton front
      On t’le sucera jusqu’au fond

      Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS
      Qui que tu sois, quoi que tu fasses
      Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
      Pas possible que t’en réchappes
      Nous sommes les frères qui rappent tout. x2

      Salut ! TVA bien !

      Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS
      Qui que tu sois, quoi que tu fasses
      Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
      Pas possible que t’en réchappes
      Nous sommes les frères qui rappent tout.
      Etc.’’
       

      Des z’inconnus.
      Mais vous auriez sans doute reconnu...


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 3 février 2018 15:37

        @Jeekes
        merci, les Rapetout ...


      • cevennevive cevennevive 3 février 2018 15:07

        Bonjour Gérard,


        Tout est dit et bien dit !

        Que d’amertume pourtant...

        Il est dommage, par ces temps médiocres et tristes, de nous baisser encore le moral. Jusqu’où va-t-il descendre ?

        N’y a-t-il rien de légèrement rose ?

        Si. Le ciel le matin parfois, lorsqu’il ne pleut pas. Les 1 an de mon dernier petit fils aujourd’hui, qui tête encore sa mère, et qui fera un piètre consommateur, je l’espère. Et la dernière péripétie de la vie religieuse et parisienne en la personne de Ramadam, le pôvre ! Au moins, cela me fait rire (un peu jaune quand même).

        Bien à vous.


        • Gérard Luçon Gérard Luçon 3 février 2018 15:34

          @cevennevive

          désolé si la conséquence c’est de la tristesse, j’ai juste tenté de dire « à ma façon » ce que je vois et ce que je ressens ...

          en ce qui concerne Ramadan, c’était trop actuel pour le rajouter « in extrémis » ... mais il rentre comme un exemple de plus dans ma petite description de l’état de délabrement de notre pays et de sa justice


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 février 2018 19:52

          @Gérard Luçon
          Ô adorateur de l’ Europe !! Vous n’avez que ce que vous méritez, une France en perdition, la fin du modèle social français issu du CNR, qui redistribuait plus 50 % de la richesse produite, et un avenir à la grecque.


          Il y a du retard à l’allumage, 25 ans après la signature du Traité de Maastricht, vous parlez encore des Présidents de la République, comme s’ils décidaient de quelque chose  ?? La France n’est pas dirigée par les Présidents que vous citez, mais par les Mamamouchis de la Commission européenne (genre Moscovici ), de la BCE et du FMI, élus par personne....

          Fallait voter Asselineau, pour retrouver l’indépendance et la souveraineté. Vous avez été prévenu, vous allez pleurnicher pendant 5 ans ? Sans jamais lire les Traités européens ? Depuis 10 ans, l’ UPR vous informe sur les dessous libéraux, liberticides, guerriers, anti sociaux et anti démocratiques de l’ Union européenne.

           - Depuis 2014, l’ UPR publie les GOPé, les feuilles de route des réformes pour la France, à appliquer fissa, pour que nous finissions comme les Grecs.
          Quelques rappels historiques pour sortir l’auteur du déni de réalité :

          - 1992- Maastricht, c’est l’UE, la zone euro, l’ OTAN dans les Traités européens et le début du démantèlement du droit du travail.

          - 1997- La France signe le Pacte de stabilité & de croissance de la zone euro, signé par le gouvernement Jospin. La dette publique ne doit pas dépasser 3% du PIB, sinon, sanctions financières.

          - « FMI 2012 ( Hollande venait d’être élu) Feuille de route pour la France. »

          - La BCE - 2015 - rappelle à la France l« impérieuse nécessité de se réformer. »

        • Gérard Luçon Gérard Luçon 4 février 2018 02:17

          @Fifi Brind_acier
          en ce qui concerne l’Europe, voici ce que j’ai écrit il y a déjà quelques mois, et désolé pour votre idole Asselineau


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 février 2018 07:18

          @Gérard Luçon
          La page que vous citez n’existe pas, mais je la lirais volontiers si vous retrouvez le lien. En attendant, vous pouvez citer dans votre article présent ce qui concerne l’ Union européenne ? Nada, wallou, rien du tout !


          Si vous croyez que les insultes remplacent les arguments, vous vous leurrez. Asselineau n’est pas mon idole, c’est le meilleur lanceur d’alerte, informateur et pédagogue, que la France ait jamais eu depuis de Gaulle et le PCF !

          Cf l’analyse de Vincent Brousseau, sur l’euro & les soldes Targets. Qui à Gauche ou à Droite aujourd’hui, est capable d’écrire de tels articles sur l’euro ? Personne. Combien d’Insoumis savent que les soldes Targets existent ? 0


          Avant l’ UPR, c’était le PCF qui jouait ces rôles : Cf « L’analyse du Parti Communiste Français de l’ Europe entre 1947 et Mitterrand. » . Aujourd’hui, tout ce que vous savez faire, c’est de pleurnicher sur les dégâts, pleurer hypocritement sur les malheurs des pauvres, et écrire des Fake News pour endormir les mougeons, en leur promettant « une Europe sociale » à la St Glinglin, comme les Socialistes.« 

          La Gauche dite »radicale & progressiste« n’est rien d’autre que »la Gauche Terra Nova« , invention des Démocrates américains : s’occuper des minorités, des femmes, des homos et des migrants, et abandonner les classes populaires à leur sort.

          Si les Américains ont voté pour Trump, c’est qu’il promettait du protectionnisme et des emplois. Alors que le double mandat d’Obama a laissé sur le carreau, 102 millions d’Américains sans emploi. Soit 1/4 de la population américaine, et Poutine n’y est pour rien ! 


          A Gauche, on en est arrivé là, parce que les néo conservateurs américains ont pris le pouvoir. Cf : Histoire de la prise de contrôle des néo conservateurs sur les USA ». Ils se sont servis d’une partie des trotskystes US et européens pour détruire la Gauche et en particulier, détruire les Partis Communistes.
          Pas de quoi pavaner !

        • Gérard Luçon Gérard Luçon 4 février 2018 07:44

          @Fifi Brind_acier
          parce que me répondre en écrivant « adorateur de l’Europe » ce n’est pas une insulte ? ou bien seriez-vous le seul à avoir le droit d’insulter ???

          je vais vérifier la page car de mon ordinateur elle s’ouvre !

        • Gérard Luçon Gérard Luçon 4 février 2018 07:47

          @Fifi Brind_acier

          en cas enlever &nbps à la fin car il est rajouté automatiquement par a-vox, semble-t-il !!!

        • Gérard Luçon Gérard Luçon 4 février 2018 07:53

          @Fifi Brind_acier
          sur l’Europe, et cette fois sur agoravox, j’ai aussi écrit ceci :



        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 février 2018 08:02

          @Gérard Luçon
          J’ai retrouvé votre article publié sur Réseau International. Vous écrivez : «  l’UE, on s’assied dessus, l’OTAN on la quitte et l’Euro on le fait fonctionner comme Euro-Franc ! »


          En clair, le Droit International, on s’assied dessus, comme Israël depuis 1947, belle référence ! Les autres pays européens, mais néanmoins clients et fournisseurs à 60% dans les échanges économiques, apprécieront que vous ne les respectiez pas, en faisant ce qui vous chante...

          Car les Traités européens n’ont pas été signés avec Merkel, mais avec chacun des 27 autres pays, ce que vous oubliez.


          Petite question : Quand vous divorcez de votre conjoint, vous passez par la loi, ou pas ? Vous vous préoccupez de savoir qui va garder les enfants, la maison, la voiture et le chien ? Ou vous décidez tout seul de ce qui vous convient ?
          Vous passez par la loi, car elle garantit les intérêts de chacun.

          L’article 50, c’est l’équivalent d’un divorce, mais avec 26 conjoints. La moindre des choses, c’est d’examiner les milliers de Traités et d’accords, et de négocier les conditions du divorce. Ensuite, il va falloir continuer à vivre au milieu des 26 pays, pourquoi se fâcher et s’en faire des ennemis ? Les autres peuples européens ne nous ont rien fait, même pas le peuple allemand qui souffre aussi des Lois Hartz !

          -1- A propos de l’article 50 - Du temps de de Gaulle, il n’y avait pas obligation de mettre une clause de sortie aux Traités internationaux. Attali s’est débrouillé pour qu’il n’y en ait pas au Traité de Maastricht. Ce qui permet aux Mamamouchis européens, de dire que l’euro, c’est pour toujours, jusqu’à ce qu’on en crève.

          -2- L’euro n’est pas une monnaie unique, comme vous le dites. Une monnaie unique, c’est le rouble, le yuan, la livre ou le dollar. Une monnaie unique concerne un seul pays, une seule économie, un seul peuple. Et pas plusieurs peuples.

          Il y a eu dans l’ histoire de nombreux empires, rassemblant de nombreux pays, auxquels ils appliquaient les mêmes lois, les mêmes monnaies, si possible la même religion et la même langue...De l’Empire romain aux Empires coloniaux, en passant par l’empire austro hongrois, tous ont fini par éclater, ça ne marche jamais !

          Grande leçon de l’ Histoire, partout et toujours, les Empires ont corrompu les élites, mais les peuples ont toujours fini par gagner. Une monnaie = 1 économie = 1 peuple, toutes les monnaies plurinationales se sont effondrées.


          Prenez le temps d’écouter la conférence d’Asselineau « sur les monnaies et sur l’euro », vous en saurez 10 fois plus que tous les experts réunis, sur les questions monétaires !

           

        • Gérard Luçon Gérard Luçon 4 février 2018 08:31

          @Fifi Brind_acier
          quel droit international ? celui qui s’est assis sur le résutat de référendum de 2005 ? celui qui nous erlet d’aller mettre le bordel en Afrique et au Proche-Orient ? Celui qui se base sur le TPI, institution non reconnue par Israel et les USA ?


          je vois que vous voulez à tout prix me « fourguer » Asselineau, un garçon qui a travaillé pour Tibéri, De Panafieu, Longuet, Pasqua, Sarkozy est forcément recommandable , non ?

          Accordons lui quand même un point positif : sans Asselineau, Cheminade et autres comiques troupiers qui ont pu se présenter grâce aux signatures de la droite et du PS, nous aurions eu un second tour épique en JLM et MLP ... merci Asselineau, on a Macron !!!

        • Paul Leleu 4 février 2018 16:47

          @Fifi Brind_acier


          beaucoup de monde prend le temps d’écouter et de lire les analyses de François Asselineau... mais il faut aussi voir que c’est pas le Pape non plus... ce type a aussi bien profité du système en tant que haut fonctionnaire... donc, d’une part, il devrait être un peu moins arrogant quand il parle d’autres « repentis » en son genre... 

          d’autre part, Asselineau est typique un souverainiste de droite... il perçoit le droit en écriture, comme une vérité morale éternelle... il ne perçoit pas que le droit écrit ou pratiqué, n’est que le fruit du rapport de force sous-jacent... Donc c’est facile de se foutre de la gueule des analyses marxistes (en général) qui sont moins rigoureuses sur le droit mais plus pertinantes sur le rapport de force... faudrait juste avoir un peu de modestie... Allende était élu, mais il s’est fait dessouder... Lummba et Sankara aussi... et Gabgbo aussi, malgré qu’il était même pas très socialiste... donc faut ouvrir un peu les yeux... Miterrand ils lui ont plié le bras en deux temps trois mouvements... 

          Le feu ça brule et l’eau ça mouille ! Et la démocratie bourgeoise est faite pour servir la bourgeoisie... Et Asslineau il compte faire comment avec ses 1% de voix pour déverrouiller le système ? Quand on prétend faire l’indépendance nationale il suffit pas de bien dénoncer, faut aussi proposer... c’est bien et important de parler de l’Article 50, mais faut pas finir comme Jean Jaurès... 

          Et puis c’est quoi le projet d’Asselineau ? Refaire la France des années 60 ? Avec la télé en noir-et-blanc ? C’est un peu la carte postale... Il veut rétablir la banque de france et les 200 familles ? Il veut refaire Germinal ?? Il parle du CNR, mais c’est De Gaulle lui-même qui a commencé dès 1967 (avec son Pompidou) à démanteler la Sécurité Sociale et le compromis de 1944... donc faut arrêter... Et la monnaie... Le Royaume-Uni ou la Russie ont leur monnaie, mais c’est pas pour autant le paradis des peuples, faut arrêter de raconter n’importe quoi... il ne suffit pas d’avoir sa monnaie pour faire ce que l’on veut... les sanctions économiques, la spéculation contre le franc, les embargos, les révolutions colorées, et les guerres, ça existe aussi... 

          et il y aurait beaucoup de choses à dire encore... Asselineau apporte des études passionnantes sur le contenu des traités (où son expérience de haut-fonctionnaire -qui a servi des gouvernements pourris- nous éclaire beaucoup)... mais il gagnerait à s’ouvrir lui-même à d’autres univers... à commencer par réfléchir à cette question : comment réunir du monde, établir un rapport de force ? Et comment transformer une idée juste en une réalisation concrète (face aux requins) ? 

        • Gérard Luçon Gérard Luçon 4 février 2018 18:28

          @Paul Leleu
          Asselineau est comme tous les énarques, un « ego » surdimensionné qui fait de ces crétins des gens bons à tout et propres à rien ... il n’est ni juriste, ni économiste, ni philosophe, ni sociologue, ni statisticien, ni mathématicien .... il est juste « haut fonctionnaire » .... et c’est assez déplorable quand on voit leur niveau car de « bons à tout et propres à rien » ils sont en réalité « prêts à tout et bons à rien » .. et ce n’est pas la bécasse du Poitou qui va nous prouver le contraire ...


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 février 2018 19:29

          @Gérard Luçon
          Asselineau est Haut fonctionnaire, il a travaillé avec tous les Ministres et avec tous les Gouvernements élus par les Français, comme tous les fonctionnaires ! Les fonctionnaires sont au service de l’ Etat, ce ne sont pas des politiques, mais des salariés recrutés par concours.


          Asselineau n’a jamais été à l’ UMP. Il a rejoint les anciens Gaullistes qui voulaient le Frexit pour les élections européennes de 1999. Quand il a vu qu’il n’en n’était rien, il est parti et a créé l’ UPR. Il n’a jamais caché qu’il n’était pas de Gauche. Mais vous non plus, vous n’êtes pas de Gauche, vous voulez sauver l’ Europe !

          Toute la Gauche, sauf le PRCF, est euro-atlantiste, mondialiste, pro- américaine, pro Démocrates américains. ça vous va bien de critiquer Asselineau ! Lui, au moins défend le modèle social français, la démocratie, la France et les Français !

          Alors que la priorité de Mélenchon, c’est de  « Sauver l’ Europe » !
          Asselineau est resté 2 ans, et pas comme Mélenchon qui est resté 30 ans au PS, pour finir par découvrir que le PS était de Droite !! C’est pas un rapide, le Mélenchon !

          PS : - Vous critiquez la forfaiture sur le referendum de 2005 ?
          Mais vous faites la même chose en voulant imposer vos solutions aux 27 pays.
          En plus, en utilisant le chantage à la sortie...

          - Vous critiquez l’ OTAN ? Elle procède exactement ainsi, elle impose ses choix militaires et diplomatiques aux pays européens.

          - Vous critiquez l’euro et la BCE  ? Mais elle fait comme vous, ce qui lui convient !
          Vos méthodes sont les mêmes que celles que vous critiquez !


          L’UPR est pour la paix entre les peuples européens, qui ne nous ont rien fait.
          Violer les Traités, imposer ses vues, c’est un manque de respect des autres pays signataires.

        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 13:56

          @Tall salut,


           Un revenant sur la glissette agoravoxoise ?
           Et bien ce billet de Gérard m’a plu.
           Il fait désormais partie de mon dernier billet « Le Syndrome de Eriofne ».
           Hier, j’ai visité la « Maison de l’histoire européenne ».
           Bien fait, pour adultes, enseignants, élèves, familles avec tablettes et tout le tintouin.
           Si tu n’as pas vu. Je conseille.
           Il y a 6 étages à voir.
           Si tu ne sais pas où, c’est dans l’ancienne maison de Eastman Kodak. 


        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 14:14

          @Tall


          J’adore la provoc...
          Ça donne des boutons à ceux qui le prennent au premier degré et des hémorroïdes au deuxième. smiley

        • Attilax Attilax 3 février 2018 19:10
          Des armes, des armes, des armes et des poètes de services à la gâchette.
          Joli post, aussi sombre que l’époque. Ça tire juste !

          • Paul Leleu 3 février 2018 20:10

            Depardieu est un gros bouffon alcoolique... un ventru qui s’est gavé des subventions publiques du cinéma français pour nous jouer ses navets pendant des années, et mettre le Peuple dans le formol petit-bourgeois... et maintenant qu’il est vieux, il essaye de se donner une tournure médiatique nouvelle... 


            j’imagine qu’on va me traiter de « jaloux » si je dis que Depardieu est un sous-artiste à la solde du système... jaloux... jaloux ? ... mais c’est Marcon qui parle comme ça ! 

            • oncle archibald 4 février 2018 16:57

              @Paul Leleu : Depardieu était le fils d’un ouvrier métallo compagnon du tour de France, il a été ado à la fin de la guerre et a pas mal chipouillé en commerçant avec les aviateurs américains de la base de Chateauroux, bref une enfance et une adolescence difficile avant de choisir de devenir comédien. 

              Et là quel talent ! Vous pouvez le tourner dans tous les sens et même le traiter de « minable » comme Torreton et Ayrault, vous n’y pourrez rien changer : c’est un comédien hors ligne, complètement au top dans sa profession.

              Et comme lui je préfère savourer un verre de Chablis que de participer à ce défilé d’hypocrites qui a permis de voir notre Président « normal » François Hollande bras dessus bras dessous avec un Émir d’Arabie saoudite et quelques roitelets africains pour défendre la liberté d’expression ! C’est fou non ? Qui joue des navets indigestes ?


            • Paul Leleu 4 février 2018 17:21

              @oncle archibald


              il peut nous raconter la fable qu’il veut sur son enfance difficile... personne pourra aller vérifier... ce que chacun peut constater c’est qu’il s’en est mis plein les fouilles d’argent public français en jouant dans des navets... et ce qu’on peut encore plus constater, c’est le tissus d’inanités indignes d’un « fils d’ouvrier » que ce millionnaire vient nous déverser au soir de sa carrière... 

              quant au Chablis, je vous le laisse... si vous croyez qu’il suffit de boire un vin français pour se faire une légitimité... sachez que les émirs aussi en picollent du Chablis... l’alcoolisme (car il faut appeler les choses par leur nom) ne fait pas une légitimité politique... ça c’est Chirac qui nous la jouait comme ça : une bière et j’tembrouille... la politique de la France ne se fait pas plus au comptoir qu’à la corbeille... et les gueulards avinés ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes si les choses vont leur cours... 

              Si Depardieu veut vraiment être digne de son enfance difficile, alors il lui suffit de se regarder dans une glace... il trouvera tout seul, en lui-même, les ressources, la mémoire et la dignité... mais pour le moment, c’est juste un type désaxé, sans sagesse, en mauvaise santé, et qui répand ses banalités de vedette vieillissante et désabusée dans les mass-médias... 

            • oncle archibald 4 février 2018 17:56

              @Paul Leleu ; un fils d’ouvrier n’a pas le droit de devenir comédien et de gagner beaucoup d’argent parce qu’il est un bon comédien ..... Je le note !

              En terminale j’étais avec un fils d’ouvrier mécanicien, le meilleur de notre classe et de très loin, qui a été reçu à tous les concours d’entrée aux grandes écoles qu’il avait présentés et qui a choisi polytechnique .... Berck ! Quelle horreur ! Il a sans doute gagné beaucoup d’argent ! Que doivent penser les copains de son père ?


            • Gérard Luçon Gérard Luçon 4 février 2018 18:31

              @oncle archibald

              Merci Tonton Archibald .... effectivement, Depardieu a eu une enfance de prolétaire puis de petit connard légèrement proxénète car il est devenu fournisseur de putes pour les ricains basés à Châteauroux ... mais il est autrement plus respectable que le baiseur fou de la Rue du Cirque

            • Gérard Luçon Gérard Luçon 4 février 2018 18:38

              @oncle archibald
              il y a aussi l’envers de la médaille, en 6ème et 5ème je n’ai eu que le pris d’Honneur, banané par un enfoiré nommé Alain Donega qui a cumulé l’excellence et qui était aussi « mon pote » .... puis est arrivée la 4ème, il était fils de paysan, il a été appelé à la ferme .. moi j’ai continué mes études.


            • velosolex velosolex 4 février 2018 23:39

              @oncle archibald

              C’est curieux. Impossible de trouver les vrais débuts de Depardieu sur le net. POurtant je suis certain d’avoir un jour entendu Agnès Varda dire que c’est elle qui avait découvert ce « mauvais garçon », alors qu’elle passait dans une boite de nuit, où il faisait videur...La bio note seulement qu’il a été « baby sitter » chez Agnes Varda. ...
              Qu’importe me direz vous, mais c’est révélateur que dans ce métier on ne vient jamais de nulle part, ne serait ce qu’exceptionnellement de la rue. Et que dans ce cas il faut un sacré piston. Même et surtout si on est mécanicien....Sandrine Bonnaire fait elle office d’exception...Elle accompagnait sa soeur qui faisait un bout d’essai chez Pialat...Celui ci mettra les deux sœurs en compétition. 
              Alors oui, on peut leur concéder à tous deux un talent d’acteur. Mais n’en auriez vous pas vous même ?..Ou moi....En tout cas, c’est prodigieux comme le talent d’acteur semble génétiquement transmissible dans le milieu du show bizz...On s’extasie ainsi devant les performances de toute cette nichée d’artistes. Jamais autant « d’immenses talents », sans lesquels nous ne serions rien..... Et encore, j’en ai entendu certains, genre Charlotte gainsbourg, déclarer que cela a été plus difficile pour elle, car on l’attendait au tournant....
              Pour tout dire, je pense qu’il n’y a que des intelligences d’exception qui peuvent donner des prix nobel. Par contre le talent d’acteur est quelque chose de tout a fait banal, qui concernerait pas loin d’un français sur trois, ou quatre pour le peu qu’il passerait sur les planches ...Un pour dix si vous le voulez.... Le même ratio à peu près pour l’émergence d’un maçon, d’un informaticien, métier eux aussi qui demandent des qualités mais qu’il ne faut pas tout de même prendre pour des dieux. Leur salaire d’ailleurs les ramène à la réalité de la vie, et à une certaine humilité. Ce n’est pas le cas de Depardieu, qui montre par là sa valeur d’homme, en se prenant pour le père Ubu. (« Depardieu, c’est une Rolls-Royce avec un moteur de Solex », avait sorti Pialat). La petite boule de la chance de la roulette leur a été simplement favorable. Mais les élus préfèrent toujours croire que seul leur mérite les a distingué.....

            • filo... 4 février 2018 02:33

              Génial il est ce Gérard Luçon.
              Bravo pour votre article ; le lire c’est que du plaisir.
              Bravo et merci.


              • alinea alinea 4 février 2018 15:44

                La France, c’est que vous avez 1454 lecteurs et 25 réactions, tandis qu’un tocard plus haut a 2116 lecteurs et 280 réactions !
                Ah pardon, Avox France !!! smiley
                Bon, vous n’avez pas parlé de la France agricole, qui devient très compétitive en tuant ses agriculteurs, ses sols, son eau, ses loups et en torturant ses bêtes de ferme. La France qui garde un semblant de PIB en bétonnant et goudronnant un département tous les sept ans. La France qui oublie sa langue avec l’invasion d’acronymes et de globishismes. La France qui s’efforce de la plus belle façon de perdre ses acquis et spécificités sociales pour ressembler à rien, comme les autres. La France qui s’enorgueillit d’être le pays qui reçoit et sert le plus grand nombre de touristes par tête d’habitants au monde. La France qui ne sourcille pas à perdre son savoir-faire et à donner ou presque ses usines fleuron.
                Sale comme une serpillère, utile comme un paillasson saturé de boue et qui croit qu’ainsi elle peut encore tenir debout et va jouer les donneurs de leçons.
                Sinon, bien d’accord avec cet article au rythme enlevé, comme on aime encore en lire.


                • Gérard Luçon Gérard Luçon 4 février 2018 18:22

                  @alinea

                  merci, je reviendrai avec un motif, vos arguments !!! disons « acte 2 », mais faut que je travaille le style, c’est pas si facile !!!!

                • alinea alinea 4 février 2018 18:51

                  @Gérard Luçon
                  À première vue, votre style n’a pas besoin d’être travaillé plus qu’il n’est ! smiley
                  Ce ne sont pas mes arguments, ce sont des choses qui me touchent et dont j’ai bien conscience qu’elles ne concernent pas que la France, contrairement aux vôtres qui sont plus spécifiques.
                  Mais nous lirons le deuxième volet avec plaisir, j’en suis certaine !


                • jocegaly 5 février 2018 12:47

                  @Gérard Luçon
                  non, non, pour moi le style est adapté au ton qu’il faut sur le sujet. GRAND et beau coup de gueule !


                • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 15:24

                  @alinea Nous avons en plus notre autodérision spécifique. Notre pays est celui de Magritte, du surréalisme

                  Ce samedi.J’ai enregistré la soirée des « Magritte du cinéma »  C’est un peu comme vos César mais avec un gout particulier.. smiley

                • petit gibus 4 février 2018 20:03
                  Pas mal la photo de notre belle Frônce
                  t’as oublié qu’une chose 
                  une énumération à la Prévert
                  de tous les « ors de notre République »
                  qui éblouit le monde entier 

                  Heureusement que notre macaron 
                  nous les met par son éblouissante com au gout du jour smiley


                  • velosolex velosolex 5 février 2018 00:23

                    A que un coup de colère....Au fait, avez vous des chaines, vous qui gueulez à la lune...Les avez vous forgé vous mêmes, sous prétexte que vous êtes forgeron ou que vous les avez eu à un prix intéressant sur amazon ?....Je veux parler des smarphones bien sûr, ne faites pas semblant de cacher ce mouchard du patronnat.

                    Au fait la France, qu’est ce que c’est ?..Et les beaufs de cabu d’appellation qualité france ?....Enfin, c’est surement pas moi, peut être mon voisin....De toute façon j’ai jamais tué de chat. ...Et même que j’ai protesté moi aussi avec des mots bien sentis, avant de revenir chez moi......
                    Pourtant « MA FRANCE » de Jean Ferrat j’aimais assez à l’époque. Un coup de colère lui aussi mais en rimes et en caresses, moustache soignée.
                    Après, sur le même 33 tours, il y avait « LA MATINEE SE LEVE »..On trouvera ça nunuche maintenant, mais je crois que l’époque y était un peu..Nunuche ;...L’agressivité et l’urgence des temps furieusement modernes n’avait pas encore niqué les commerçants du coin...
                    C’était une époque entre deux....A fil du temps, quand on attend assez, toutes les époques sont entre deux...Guerres le plus souvent....30 glorieuses ou 30 piteuses....Méfiez vous des appellations incontrôlables
                    .Regardez les docus de l’époque. Le Larzac, Plogoff, kathmandu...Beaucoup d’engagement et de naïveté...J’y étais, l’ancien combattant d’une guerre qu’à jamais existé. Tout le monde était le fruit de époque cool, vilipendée, récupérée déjà , moquée. Sa chance : La dernière a avoir crée des réseaux sans passer par les smartphones, ce mode d’emploi du suicide que la société vous vend. Perso, j’en ai pas ;..
                    ..Même LEO FERRE le vieil simili anar faisait dans le pat d’eph avachi branché, avec son « C’EST EXTRA »....Vous savez « UNE FILLE QUI TANGUE ET QUI SE TAIT.... » 
                    La pauvre doit avoir pris des bourrelets, et de l’age, comme Lucy in the sky. Ca fait rien il leur reste la sagesse, et puis la colère ; La santé aussi j’espère. L’humour aussi. C’est la sucrerie de la vie, même quand on fait du diabète. De toute façon, après un certain âge, juste un peu après les 28 des rocks stars, c’est plus la peine de suicider...Suffit d’attendre la station on l’on descend, on regardant le paysage, et en parlant avec les voisins. En france ou ailleurs ; ca ne mange pas de pain. 
                    Putain de pays, et pourtant c’est le mien et je l’adore quand même 
                    Je ne laissera pas partir conte deux barils de lessive X , disant W....X le pauvre est ce pauvre porc balancé par la fenêre auquel il ne faut mieux pas se référer...
                    Et dira qu’on pensait que la libération du sexe allait rendre l’homme plus libre......Du nord au sud DE NINO FERRER et de l’ouest à l’est avec FRIDA LA BLONDE quand elle devenait MARGOT ! Et parfois LUCY IN THE SKY
                    Frônce humilié, martyrisée, mais toujours debout, enfin un peu...
                    Je vais pas la blâmer je suis pas un exemple qu’elle fasse le trottoir si le soir elle m’offre une cibiche, comme disait Ferré, ou Trenet je sais même plus mes classiques. 
                    MERDE AVEC LE TEMPS TOUT S’en va....
                    .Avec ça je sais même plus pour quoi je me suis mis dans cet état. 
                    Bon, je vais me faire une tasse de café. Une chose qui ne change pas. 

                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 5 février 2018 02:45

                      @velosolex
                      ah Nino Ferrer, né à Gênes et mort à Montcuq ... en Quercy


                    • zygzornifle zygzornifle 5 février 2018 09:20

                      il est chablis , j’en connais des tas qui sont cannabis ..... Vaut mieux etre cela qu’en marche ..... 


                      • microf 5 février 2018 13:22

                        Très très bon article qui décrit ce qu´est la France d´aujourd´hui, bravo á l´auteur de faire ce constat.
                        Je n´aurais pas intervenu si je n´avais pas vu le nom de De Gaule, et lá, je rejoins @Paul leuleu lorsqu´il écrit que « On peut aimer De Gaulle... mais alors faut assumer ses décisions... et donc la France d’aujourd’hui... Sa France... ».

                        Parlant de De Gaule, chaque fois j´entends ce nom en tant qu´africain, je passe une très mauvaise journée, ce sera encore le cas pour aujourd´hui.

                        Le plus grand scandale de la 5e République en France, c´est la FRANCAFRIQUE, scandale qui d´ailleurs jusqu´á aujourd´hui, continue.
                        Ce scandale mit en place par De Gaule avec le sinistre Jacques Foccard son homme de main.
                        Ce système la FRANCAFRIQUE, l´équivalent du système que l´Allemagne nazi avait imposée á la France pendant l´occupation pour mieux l´exploiter, De Gaule l´imposera á ses colonies qui en pâtissent encore jusqu´á aujourd´hui.

                        Un jour, l´histoire donnera raison au Président Sékou Touré de Guinée qui avait dit NON á De Gaule.
                        En été 1958, De Gaule fait une tournée dans ses colonies pour demander aux Africains de rejoindre l´Association Franco-Africaine qu´il a crée, bien sûr, sous la direction de la France, une sorte de recolonisation maquillée á travers cette Association.
                        Partout oú il passe dans ses colonies, on lui dit OUI, et il est très content.
                        Continuant son voyage, il arrive le 25 Aout 1958 á Conakry, l´accueil est de taille d´après les chroniqueurs de l´époque, chacun veut voir le « mythe ».
                        De l´aéroport jusqu´en ville, les personnes perchées sur les arbres ne scandent que le nom du « mythe », De Gaule, De Gaule, De Gaule.
                        De Gaule est très impressionné par l´accueil, mais son enthousiasme ne durera pas longtemps.
                        Le cortège arrive sur place prévu les festivités et tous s´installent.
                        Le Président Sékou prend la parole, remercie le visiteur, loue ces qualités, loue la France, et entre dans le vif du sujet Association Franco-Africaine, et lá, c´est la catastrophe.
                        Sékou Touré lui que NON, que la Guinée ne saurait accepter la proposition de De Gaule á savoir une Association oú la France aura encore la main mise sur l´Afrique, que ce serait une sorte de recolonisation.
                        Sékou Touré lui proposa une Association Gagnant-Gagnant entre l´Afrique et la France.
                        L´Afrique déciderait librement de son avenir Politique, Économique, militaire, Culturel..., et la France, compte tenu des Relations nouées, l´accompagner comme un père accompagne son enfant qui fait ces premiers pas, sinon, il préfère lui Sékou Touré « vivre pauvre mais libre, que riche, mais esclave ». 
                        Il lui dit aussi ces paroles prophétiques, « la vie des personnes va de 1 á 100 ans pour les plus robustes, mais la vie des Nations est Éternelle ».
                        il avait raison car Sékou touré et De Gaule sont aujourd´hui morts, mais la Guinée et la France, sont toujours lá.
                        De Gaule fut très irrité par ce Discours, en guise de réponse il lui dit ceci « vous voulez l´indépendance, eh bien prenez lá, mais la France saura en tirer les conséquences ».
                        Les conséquences furent rapidement en tirées, d´abord á Conakry oú De Gaule boycottant le protocole, refusa d´aller á la réception prévue pour l´occasion, ensuite, la Guinée et Sékou Touré furent boycottés par la Communauté Internationale.
                        La France fut rapatrier du jour au lendemain, tous les Francais résidents en Guinée, médécins, professeurs, maitres d´écoles, techniciens, hommes d´Affaires, etc, etc....
                        La Guinée et Sékou Touré, par dépit, se tournèrent vers l´Union Soviétique..., commenca alors pour la Guinée et pour l´Afrique, une descente aux enfers, car De Gaule, rentré en France créea la FRANCAFRIQUE ce système d´exploitation de l´Afrique avec á sa tête, le vrai Président des pays africains á savoir son homme de main, de sinistre mémoire, Jacques Foccard.

                        Que se serait-il passé si De Gaule avait compris Sékou Touré ?, certainement que nous n´aurions pas la France d´aujourd´hui oú on voit des masses d´Africains Sub-sahara et de Magrhébins en France, et la France plongée dans un marasme économique sans précédant alors que la France dispose des colonies les plus riches en matières premières du monde.
                        En travaillant Gagnant-Gagnant, la France aurait accompagnée ses anciennes colonies dans le développement, exactement comme un père accompagne son enfant qui commence á marcher, il le soutien afin qu´il ne tombe pas, et ceci, jusqu´á ce que les pieds de l´enfants soient fermes sur le sol et qu´il s´habitue á marche et ne puisse plus tomber, faisant ainsi, la fierté de son père.

                        Mais en bon colon qu´était De Gaule, il ne voyait que ses intérêts immédiats, les résultats sont lá aujourd´hui.
                        Car aujourd´hui, ni l´enfant l´Afrique, ni le père la France, ne sont contents.
                        L´enfant Afrique peine á marcher et est toujours encombré par l´ombre de son père qui l´empêche de marcher, et le père la France á ce poids sur les bras.

                        Je ne sais combien de Francais connaissent cette période de leur histoire, car il faut le dire, c´est une partie de l´histoire de la France même si elle n´est pas apprise á l´école.

                        Alors, je rejoins @Paul leuleu lorsqu´il dit que la France d´aujourd´hui... c´est la France de De Gaule", c´est vrai car c´est le résultats de la France de l´après guerre qu´il contribué á initier, á créer, á bâtir, á construire.

                         


                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 5 février 2018 13:46

                          @microf
                          je ne connais pas assez bien l’histoire de la Guinée Conakry par contre il y a une histoire similaire avec le Sénégal, pays que je pense très bien connaître, quand Mamadou Ba a voulu s’affranchir des monocultures imposées par la France et qu’il lui a été monté un dossier pour lui imposer l’exil en France et laisser Senghor diriger le pays ...


                          on peut aussi parler du Biafra, la France a une lourde responsabilité dans ce qui s’y est passé

                          et du Rwanda ... et récemment de la Côte d’Ivoire 

                        • microf 5 février 2018 14:35

                          @Gérard Luçon

                          Prière trouver ici un lien sur de ce Discours, un chef d´oeuvre.

                          1. http://www.webguinee.net/bibliotheque/sekou_toure/discours/25aout.html 

                          Président du Conseil de Gouvernement
                          Député-maire de Conakry

                          Monsieur le Président du Gouvernement de la République Française,

                          Dans la vie des Nations et des Peuples, il y a des instants qui semblent déterminer une part décisive de leur Destin ou qui, en tout cas, s’inscrivent au registre de I’Histoire en lettres capitales autour desquelles les legendes s’édifient, marquant de manière particulière au graphique de la difficile évolution humaine, les points culminants, les sommets qui expriment autant de victoires de l’Homme sur lui-même, autant de conquêtes de la Société sur le milieu naturel qui l’entoure.
                          Monsieur le Président, vous venez en Afrique précédé du double privilège d’appartenir à une légende glorieuse qui magnifie la Victoire de la Liberté sur l’asservissement et d’être Ie premier Chef du Gouvernement de la République Française à fouler le sol de Guinée. Votre présence parmi nous symbolise non seulement la « Résistance » qui a vu le triomphe de la Raison sur la force, la Victoire du Bien sur le mal, mais elle représente aussi, et je puis même dire surtout, un nouveau stade, une autre période décisive, une nouvelle phase d’évolution. Comment le peuple africain ne serait-il pas sensible à ces augures, lui qui vit quotidiennement dans l’espoir de voir sa dignité reconnue, et renforce de plus en plus sa volonté d’étre égal aux meilleurs ?
                          La valeur de ce peuple, Monsieur le Président, vous la connaissez sans doute mieux que nul autre, pour en avoir été juge et témoin aux heures les plus difficiles que la France ait jamais connues. Cette période exceptionnelle à l’issue de laquelle la liberté devait resurgir avec un éclat nouveau, une force décuplée, est marquée par l’homme d’Afrique d’une manière toute particulière, puisqu’il a, au cours de la dernière guerre mondiale, rallié, sans justification apparente, la cause de la Liberté des peuples et de la Dignité Humaine.
                          A travers les vicissitudes de l’Histoire chaque peuple s’achemine vers ses propres lumières, agit selon ses caractéristiques particulières et en fonction de ses principales aspirations sans qu’apparaissent nécessairement les mobiIes réels qui le font agir.
                          Notre esprit, pourtant rompu à la logique implacable des moyens et des fins, ainsi qu’aux dures disciplines des réalités quotidiennes, est constamment attiré par les grandes nécessités de l’Elévation et de l’Emancipation Humaines. L’épanouissement des valeurs de l’Afrique est freiné, moins à cause de ceux qui les ont façonnées, qu’à cause des structures économiques et politiques héritées du réginne colonial en désequilibre avec ses aspirations d’avenir.
                          C’est pourquoi nous voulons corriger, non par des réformes timides et partielles, mais fondamentalement, ces structures afin que le mouvement de nos sociétés suive la ligne ascendante d’une constante évolution, d’un perpétuel perfectionnement.
                          Le Progrès est en effet une création continue, un développernent ininterrompu vers le Mieux, pour le Meilleur. Etape après étape, les sociétés et les peuples élargissent et consolident leur droit au bonheur, leurs titres de dignité, et développent leur contribution au Patrimoine économique et culturel du monde entier.
                          L’Afrique Noire n’est pas différente en cela de toute autre société ou de tout autre peuple. Selon nos voies propres, nous entendons nous acheminer vers notre bonheur et cela avec d’autant plus de volonté et de détermination que nous connaissons la longueur du chemin gue nous avons à parcourir.
                          La Guinée n’est pas seulement cette entité géographique que les hasards de l’Histoire ont délimitée suivant les données de sa colonisation par la France, c’est aussi une part vive de l’Afrique, un morceau de ce continent qui palpite, sent, agit et pense à la mesure de son destin singulier. Mais aussi vaste que soit notre ère d’investigation, aussi étendu que soit notre champ d’action, cela est insuffisant en regard de nos propres exgences d’évolution.
                          Pour y répondre, nous devrons engager non seulement l’ensemble de nos potentialités propres, mais encore tout ce qui constitue les biens et les connaissances universels, lesquels chaque jour se développent et s’accroissent de manière inappréciable.
                          A travers le désordre moral dû au fait colonial et à travers les contradictions profondes qui divisent le monde, nous devons taire les pensées idéales afin de serrer au plus près les possibilités réelles, les moyens efficaces et imrnédiatement utilisables ; nous devons nous préoccuper des conditions exactes de nos populations afin de leur apporter les éléments d’une indispensable évolution, sans laquelle le mieux-être qu’elles prétendent légitimement obtenir ne pourrait être créé. Si nous ne nous employions pas à cette tâche, nous n’aurions aucune raison de vouloir remplir les fonctions dont nous avons la charge, aucun droit à la confiance de nos populations. C’est parce que nous nous interdisons de confisquer à notre profit la souveraineté des populations guinéennes, que nous devons vous dire sans détour, Monsieur le Président du Conseil, les exigences de ces populations pour qu’avec elles, soient recherchées les voies les meilleures de leur Emancipation totale.
                          Le privilège d’un peuple pauvre est que le risque que courent ses entreprises est mince, et les dangers qu’il encourt sont moindres. Le pauvre ne peut prétendre qu’à s’enrichir et rien n’est plus naturel que de vouloir effacer toutes les inégalités et toutes les injustices. Ce besoin d’égalité et de justice nous le portons d’autant plus profondément en nous, que nous avons été plus durement soumis à l’injustice et à l’inégalité. L’analyse logique et une connaissance de plus en plus grande de nos valeurs particulières, de nos moyens potentiels, de nos possibilités réelles nous laissent cependant exempts de tout complexe et de toute crainte : nous sommes uniquement préoccupés de notre avenir et soucieux du bonheur de notre peuple. Ce bonheur peut revêtir des aspects multiples et des caractéristiques diverses selon la nature de nos aspirations, de nos désirs, selon notre état propre ; il peut être aussi bien une chose unique qu’un faisceau de mille choses, toutes également indispensables à sa réalisaton. Nous avons, quant à nous, un premier et indispensable besoin, celui de notre Dignité. Or, il n’y a pas de Dignité sans Liberté, car tout assujettissement, toute contrainte imposée et subie dégrade celui sur qui elle pèse, lui retire une part de sa qualité d’Homme et en fait arbitrairement un être inférieur. Nous préférons la Pauvreté dans la Liberté la Richesse dans l’esclavage. Ce qui est vrai pour l’Homme l’est autant pour les sociétés et les peuples. C’est ce souci de Dignité, cet impérieux besoin de Liberté qui devait susciter aux heures sombres de la France les actes les plus nobles, les sacrifices les plus grands et les plus beaux traits de courage. La Liberté, c’est le privilège de tout homme, le droit naturel de toute société ou de tout peuple, la base sur laquelle les Etats Africains s’associeront à la République Francaise et à d’autres Etats pour le développement de leurs valeurs et de leurs richesses communes.
                          Monsieur le Président, ous me permettrez de rappeler un passage du discours que j’ai prononcé à l’occasion de la visite récente d’un Représentant du Gouvernement Français, M. Gérard Jaquet, ancien Ministre de la France d’Outre-Mer.
                          Notre option fondarnentale qui, à elle seule, conditionne les différents choix que nous allons effectuer, réside dans la décolonisation intégrale de l’Afrique : ses hommes, son économie, son organisation administrative, et, en vue de bâtir une Communauté Franco-Africaine solide et dont la pérennité sera d’autant plus garantie qu’elle n’aura plus dans son sein des phénomènes d’injustice, de discrimination ou toute cause de dépersonnalisation et d’indignité.
                          En effet, le monde évolue rapidement et les impératifs de la vie moderne posent avec brutalité le problème du choix entre la stagnation et le progrès, entre la division des peuples et leur union fraternelle, entre l’esclavage et la liberté, enfin entre la guerre et la paix.
                          Pour l’Afrique Noire d’influence française, ces problèmes doivent être abordés avant tout avec un esprit réaliste, compréhensif. Notre coeur, notre raison, en plus de nos intérêts les plus évidents, nous font choisir, sans hésitation, l’interdépendance et la liberté dans cette union, plutôt que de nous définir sans la France et contre la France. Et c’est en raison de cette orientation politique que nos exigences doivent être toutes connues pour que leur discussion soit facilitée au maximum.


                        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 14:40

                          @microf


                           Bien d’accord. Comme le Congo l’a été pour nous.
                           Un don de Léopold II.... Tout le rappelle entre parenthèses. 
                           Il faut lire Le Point de ce mois « Le 21ème siècle, le siècle de l’Afrique » 


                        • microf 5 février 2018 14:42

                          @Gérard Lucon
                          @microf suite et fin du Discours de Sékou Touré á De Gaule le 25 Aout 1958 á Conakry

                          " D’aucuns en parlant des rapports franco-africains situent leur raisonnement dans le domaine économique et social exclusivement, et concluent fatalement, compte tenu du grand retard des pays sous-développés d’Afrique, par l’apologie de l’action coloniale de la France. Ces hommes oublient qu’au-dessus de l’économique et du social il y a une valeur autrement plus importante, qui oriente et détermine le plus souvent l’action des homrnes d’Afrique ; cette valeur supérieure réside essentiellement dans la Conscience qu’apportent les hommes d’Afrique à la lutte politique, tendant à sauvegarder leur Dignité et leur Originalité et libérer totalement leur Personnalité. Qui ne sait aujourd’hui que les drames douloureux enregistrés dans l’histoire coloniale française en Indochine et en Afrique du Nord sont interprétés aussi différemment selon que l’on donne la suprématie à l’économie, ou que le Droit à l’indépendance, le respect de la Dignité des peuples sont considérés comme les bases les plus solides de toute association de peuples différents !
                          Aujourd’hui, en raison de l’évolution de la situation internationale et surtout du giganteque progrès du mouvement de décolonisation dans les pays dépendants, nous pouvons affirmer que la Force Militaire dirigée contre la Liberté d’un pays ne peut plus garantir ni le prestige, ni les intérêts d’une Métropole. Le rayonnement de la France, la garantie et le développement de ses intérêts en Afrique ne sauraient désormais résulter que de l’association libre des pays d’Outre-Mer. L’action économique et culturelle de la France demeure encore indispensable à l’évolution harmonieuse et rapide des Territoires d’Outre-Mer.
                          C’est en fonction de ces leçons du passé et des impératifs de cette évolution nécessaire, de ce progès général irréversible déjà accompli, de la ferme Volonté des peuples d’Outre-Mer à accéder à la totale Dignité Nationale excluant définitivement toutes les séquelles de l’ancien régime colonial, que nous ne cessons, dans le cadre d’une Communauté Franco-Africaine égalitaire et juste, de proclamer la reconnaissance mutuelle et l’exercice effectif du Droit à l’indépendance des peuples d’Outre-Mer. Certains attributs de Souveraineté qui seront exercés au niveau de cette Communauté devront se résumer en quatre domaines :

                          • Défense
                          • Relations diplomatiques
                          • Monnaie
                          • Enseignement supérieur

                          Un pays qui exclut toute interdépendance dispose de quatre Pouvoirs essentiels :

                          1. La Défense
                          2. La Monnaie
                          3. Les Relations extérieures et la Diplomatie
                          4. La Justice et la Législation

                          Nous acceptons volontairement certains abandons de Souveraineté au profit d’un ensemble plus vaste parce que nous espérons que la confiance placée dans le Peuple Français et notre participation effective au double échelon législatif et exécutif de cet Ensemble sont autant de garantie et de sécurité pour nos intérêts moraux et matériels.
                          Nous ne renonçons pas et ne renoncerons jamais à notre droit légitime et naturel à l’indépendance car, à l’échelon franco-africain nous entendons exercer souverainement ce droit. Nous ne confondons pas non plus la jouissance de ce droit à l’indépendance avec la sécession d’avec la France, à laquelle nous entendons rester liés et collaborer à l’épanouissement de nos richesses communes. Le projet de Constitution ne doit pas s’enfermer dans la logique du régime colonial qui a fait juridiquement de nous des citoyens français, et de nos Territoires, une partie intégrante de la République Française Une et Indivisible. Nous sommes Africains et nos Territoires ne sauraient être une partie de la France. Nous serons citoyens de nos Etats africains, membres de la Communauté Franco-Africaine. En effet, la République Française, dans l’Association Franco-Africaine, sera un élément tout comme les Etats Africains seront également des éléments constitutifs de cette grande Communauté Multinationale composée d’Etats Libres et Egaux. Dans cette Association avec la France, nous viendrons en peuples libres et fiers de leur Personnalité et de leur Originalité, en peuples conscients de leur apport au patrimoine commun, enfin en Peuples Souverains participant par conséquent à la discussion et à la détermination de tout ce qui, directement ou indirectement, doit conditionner leur existence.
                          La qualité ou plutôt la nouvelle nature des rapports entre la France et ses anciennes colonies devra être déterminée sans paternalisme et sans duperie. En disant NON de manière catégorique à tout aménagement du régime coloniaI et à tout esprit paternaliste, nous entendons ainsi sauver dans le temps et dans l’espace les engagements qui seront conclus par la nouvelle Communauté Franco-Africaine. En dehors de tout sentiment de révolte, nous sommes des participants résolus et conscients à une évolution politique en Afrique Noire, condition essentielle à la reconversion de tout l’acquis colonial vers et pour les populations africaines.
                          Le nom de notre Association nous importe peu, ce qui importe sera le contenu de notre Association, la somme des possibilités nouvelles d’évolution qu’elle offrira aux Territoires Africains actuellement engagés dans le grand mouvement d’émancipation qui exige la disparition totale du phénomène colonial et l’établissement d’une ère de liberté vraie, d’égalité et de fraternité agissante.
                          Monsieur le Président, nous savons que vous vous êtes donné pour mission de sauver l’Unité de la Nation Française. Cette noble ambition, l’effort qu’elle suppose seront à la mesure de votre pouvoir si elle comprend et sait respecter également les points de sensibilisation de l’action des peuples associés à la Nation Française.
                          En effet, les Territoires actuels d’AOF et d’AEF ne doivent pas être des entités définitives.
                          L’immense majorité des populations intéressées veut substituer aux actuelles entités AOF-Togo et AEF deux Etats puissants fraternellement unis à la France.
                          Des considérations humaines et sociales autant qu’économiques et politiques plaident en faveur de la constitution de ces Etats qui seront dotés de Parlements et de Gouvernements démocratiques.
                          Ces grandes perspectives qui vont pouvoir accélérer l’histoire de nos pays, en leur permettant de transcender les particularismes et les égoismes ou plutôt leurs contradictions internes, demeurent pour notre génération la voie la plus s&ucir;re, la plus directe qui aboutit à la Paix et au Bonheur.
                          Ces mêmes perspectives, positives pour les Territoires d’Outre-Mer et pour la Grandeur de la France dans le monde, exigeront de nous, Africains, Malgaches et Français, des efforts pIus grands, à la fois plus nobles et plus exaltants que ne l’aurait exigé la solution destructive d’une séparation.
                          Je rappelle souvent que la vie de l’homme va de zéro à cent alors que çelle de nos peuples est éternelle.
                          Nous sommes quant à nous Africains de Guinée, sûrs que notre courage et notre loyauté, notre communion d’action créatrice de biens, et notre amour de la Justice et du Progrès sauront conduire, à travers le temps, notre future Communauté avec toujours plus de Puissance, et dans la Prospérité et la Liberté. Pour résumer la position guinéenne vis-à-vis du projet de Constitution qui fera l’objet du Référendum du 28 septembre, nous affirmons qu’elle ne sera favorable qu’à condition que la Constitution proclame :

                          1. Le Droit à l’indépendance et à l’égalité juridique des peuples associés, droit qui équivaut à la liberté pour ces peuples de se doter d’institutions de leur choix et d’exercer dans l’étendue de leurs Etats et au niveau de leur ensemble, leur pouvoir d’autodétermination et d’autogestion ;
                          2. Le Droit de divorce sans lequel le mariage franco-africain pourra être considéré, dans le temps comme une construction arbitraire imposée aux générations montantes ;
                          3. La Solidarité agissante des peuples et des Etats associés afin d’accélérer et d’harmoniser leur évolution.

                          Dans l’intérêt bien compris des peuples d’Outre-Mer et de la France, nous osons penser, Monsieur le Président, que votre Gouvernement saura proposer au Référendum un projet de Constitution tenant compte, non pas des conceptions juridiques basées sur un régime impopulaire, mais seulement des exigences exprimées par des peuples mûrs, tous solidairement et fermement décidés de se construire un Destin de liberté, de Dignité et de Solidarité fraternelle pour la Communauté Multinationale que sera l’Association de nos Etats, pour l’Unité et l’Emancipation de l’Afrique :

                          Vive la Guinée !
                          Vive la France !


                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 5 février 2018 14:45

                          @microf
                          merci !


                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 5 février 2018 14:48

                          @microf
                          « Un pays qui exclut toute interdépendance dispose de quatre Pouvoirs essentiels :

                          1. La Défense
                          2. La Monnaie
                          3. Les Relations extérieures et la Diplomatie
                          4. La Justice et la Législation »
                          bref tout ce que l’UE pique aux états membres ...

                        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 14:53

                          @Gérard Luçon,


                           Ce sont les lois qui sont contraires.
                           Les lois ne sont pas uniquement créent par l’UE, à mon avis. 

                        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 14:55

                          Napoléon a encore beaucoup de lois à son actif, si vous ne le savez pas.


                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 5 février 2018 15:16

                          @L’enfoiré
                          exact, pas encore ... ce que je constate par contre c’est que de plus en plus les Etats membres reçoivent des rappels à l’ordre sur la valeur supérieure des lois européennes par rapport aux lois nationales

                          d’où la création du Groupe de Visegrad d’un côté

                          et mon expérience roumaine (plus le fait que je parle couramment roumain et ai étudié le droit et la constitution de ce pays) mon fait percevoir la contradiction entre la constitution roumaine article 3 : « la Roumanie ne peut pas être peuplée par des groupes et peuples provenant de l’étranger » et les injonctions de Bruxelles pour que ce pays ne respecte pas sa constitution sinon amende et pan-pan cul-cul

                        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 15:33

                          @Gérard Luçon,


                           Il faut peut-être voir l’utilité de l’Europe d’une autre manière.
                           Le pan-pan cul-cul avec une frontière autour de l’Europe pour être suffisamment forte à l’introduction massive des produits qui viennent des US, de l’Inde et de la Chine qui n’est plus du tout à considérer comme l’usine du monde..
                            
                           J’habite Bruxelles donc j’en connais quelques points positifs et négatifs.
                           Soyez-en sûr.
                            

                        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 16:16

                          @Tall

                           Tout à fait.
                           C’est tout le charme de Bxl. smiley
                           Vas à Paris, c’est peut-être encore pire.
                           Si tu as vu Fabrizio Rongione et Alex Vizorek, aux Magritte, ils ne cachaient rien avec Reynders du côté obscur de la force, t’as tout compris.
                           On n’épargne rien chez nous.
                           Je n’ai jamais aimé ce qui était trop parfait, trop clean.
                           Comment trouves-tu la nouvelle Maison Antoine ?
                           J’ai beaucoup de photos avant, pendant et après.
                           


                        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 16:25

                          Tu devrais lire les Chroniques en Thalys du copain Alex.
                          C’est un régal vu avec les yeux d’un immigré belge. Il est une œuvre d’art comme le dit son spectacle. (pub non payée...)


                        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 16:29

                          Aux étangs d’Ixelles, les Français abondent.
                          Évidement, il faut un peu de rondelles dans les poches.


                        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 16:34

                          Tu sais Tall, on ne m’apprend rien au sujet de Bruxelles.
                          Je parcours la ville en jogging quand il pleut et à vélo quand il fait du soleil.
                          Il n’y a pas beaucoup de rues que je n’ai pas encore pratiquées.
                          Ce qui est marrant, c’est qu’à chaque fois, je découvre un nouveau coin qui a changé avec évidemment quelques travaux.
                          On a même eu Jurassic park à Reyers.
                          Mais n’y vient pas... tout est actuellement bouclé.


                        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 16:53

                          @Tall,

                           Une question : n’as-tu pas connu Medium4you.be ?
                           C’était une réplique d’Agoravox.fr.
                           C’était en bilingue.
                           Disparu corps et bien.
                           Top cool, trop belge... smiley


                        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 17:00

                          @Tall

                           J’y ai pensé à une époque de jeunesse à la Californie, ou le Canada ou à l’Australie.
                           Puis j’y ai renoncé. J’avais un job qui m’a fait oublié cela...
                           De mon voyage en Californie, je m’en souviens comme si c’était hier.
                           Cet été, j’ai sorti à ce sujet, « Far West dreams » 
                           Un conseil : de ce côté du Rubicon, on aime pas trop les Amerloques. smiley


                        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 17:05

                          @Tall

                          « Le genre Sahara après avoir retiré le sable »

                          Belle image smiley
                          Le sable servait probablement pour la construction de nouvelles routes ou de nouveaux immeubles...
                          Les dunes de Maspalomas, j’adore.
                          Elles sont restées comme un patrimoine à l’Unesco.
                          J’y retournerai cette année pour la nième fois... 


                        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 17:17

                          @Tall,

                           Tous les forums que j’ai pratiqués et auxquels, je donnais des billets... c’est bien fini.
                           Je suis revenu à mes premières amours à mon journal perso comme je l’ai écrit dans mon dernier billet.
                           Mais je reste en chasse de la « bonne aventure », de la « bonne parole virtuelle » qui m’étourdiraient les neurones par leur humour et leur parodie.
                           C’est devenu très rare.
                           
                           


                        • L'enfoiré L’enfoiré 5 février 2018 17:21

                          @Tall

                          T’as raison, il faut de la tune dans le pays de Donald.
                          C’est le bon moment pour y aller : l’euro est plus fort que le dollar.
                          Je n’ai plus l’âge des contrats. A la retraite depuis plus de dix ans.
                          Ce qui m’amuse, c’est de recevoir encore une foule de proposition d’embauche à partir de LinkedIn.
                          Les billets y sont beaucoup intéressants que sur Fakebook.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 février 2018 21:24

                          @microf
                          Je crois que vous vous trompez sur 2 points :

                          -1- Avant de Gaulle, la colonisation, ce n’était pas mieux, et après lui, c’était pareil ! Giscard, Chirac, Mitterrand et les autres, pareil !
                           « De la Françafrique à la Mafiafrique » de Xavier Vershave.
                          On se focalise sur de Gaulle, sans voir que les autres n’ont rien changé, alors qu’ils auraient pu y mettre un terme. Les responsabilités sont donc largement partagées..


                          -2- De Gaulle, comme le PCF, intéressent aujourd’hui ceux qui veulent sortir de l’ UE, car ce sont les seuls qui étaient opposés à la construction européenne.
                          On peut reconnaître des aspects positifs chez de Gaulle ou au PCF, sans être pour autant, ni communiste, ni gaulliste.

                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 6 février 2018 09:11

                          @microf
                          Bonjour, j’ai repris le discours et ai souligné quelques passages


                          je viens de le proposer à la modération et aussi sur Réseau International

                        • microf 5 février 2018 14:59

                          @Gérard Luçon

                          Merci aussi pour votre travail, car ce que vous avez fait par votre article, et moi par complément d´informations, c´est un travail d´information.
                          Il faut que les gens connaissent ces périodes de l´histoire, pas pour condamner, mais pour apporter des corrections, tel doit être le but, .


                          • foufouille foufouille 5 février 2018 15:18

                            @microf
                            faudrait regarder la poutre dans ton oeil :

                            À la fin des années 1960, Mamadou Ghaly Sow, opposant, est arrêté, emprisonné, puis exilé. Au fil du temps, la paranoïa croissante de Sékou Touré conduit à l’arrestation de nombreux opposants politiques présumés. Selon Amnesty International, quelque 50 000 personnes auraient été assassinées sous le régime de Touré, de 1958 à 1984. Le Camp Boiro reste le symbole de cette répression violente où, selon une estimation, 5 000 personnes sont exécutées parfois après des tortures inhumaines dénoncées alors par Amnesty International. À travers la police secrète et les exécutions dans les camps de détention, Sékou Touré fait régner sur le pays un régime de terreur, contraignant des milliers de Guinéens à fuir la répression. Des dizaines de milliers de dissidents guinéens cherchent à fuir le pays.

                            De 1965 à 1975, il rompt toutes ses relations avec la France, ancienne puissance coloniale. Les frictions entre la France et la Guinée sont fréquentes. Aux tentatives de renversement du président guinéen, dont il accuse les autorités françaises, la Côte-d’Ivoire ou le Sénégal d’être l’auteur6, Sékou Touré répond par des provocations et une répression contre l’opposition. Craignant une intervention militaire pure et simple de l’ancien colonisateur, le chef d’État se range dans le camp socialiste, oscillant entre le maoïsme pour bénéficier des aides chinoises et l’orthodoxie soviétique pour rentrer dans les bonnes grâces de l’Union soviétique.


                          • Gérard Luçon Gérard Luçon 5 février 2018 15:19

                            @microf
                            j’ai mis sur agravox plusieurs articles sur le Mali, pays que je connais bien ... 6 en tout


                            sinon je vais voir comment reprendre le discours de Sékou Touré pour le faire connaître ... 60 ans après et tant de choses que je trouve d’actualité !!!

                          • microf 5 février 2018 16:23

                            @Gérard Luçon

                            Ce serait une très bonne initiative de faire connaitre ce Discours á de nombreuses personnes qui ignorent cette période de leur histoire, pas pour condamner, mais pour faire réfléchir et apporter un changement.
                            Et OUI ce qu´avait dit Sékou Touré á l´époque, est on ne peu plus dire, d´actualité, hier c´était la Guinée avec la France, aujourd´hui, c´est l´UE avec la France, chacun son tour.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité