• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La myopie de l’humanité

La myopie de l’humanité

Du point de vue des chercheurs, on pourrait dire que nous avançons et accumulant une liste des réussites et réalisations professionnelles. Nous décrivons les étapes, atteindre les objectifs de production et de satisfaire les objectifs d'amélioration de qualité..

 
 Nous réduisons les coûts et de créer des modèles de plus en plus sophistiqués qui guident d'autres opérations. Nous améliorons l'objet de nos études, quel que soit ce qui se passe de l'être. Mais qu'en est-il du facteur humain ? Avec nos nombreuses réalisations, avons-nous obtenu beaucoup de succès ? Bien que nous ayons souvent augmentation de la richesse, nous avons augmenté considérablement le bien-être social et de la connectivité ? [statistiques sur la pauvreté et le traumatisme ?] Trop souvent, le point de vue humain a été absent dans nos discussions, ignoré intentionnellement ou peut-être juste par négligence habituelle. Comme les progrès scientifiques et les découvertes ont été célébrés, nous avons apparemment oublié que le principal « sujet » de nos efforts est « l'humanité ». Les valeurs monétaires sont liés à tout, mais à personne en particulier. Le taux de chômage est décrit comme un taux, sans être connecté à des histoires humaines. La valeur de nos productions est liée à des choses ; il est la marchandise elle-même qui est d'intérêt, pas l'homme qui va utiliser cet objet. Nous construisons des entreprises, pas les relations. Création des bombes au lieu de planter des roses. 
 
   Si l'on prend pour acquis que l'amélioration de la qualité de la vie humaine est une question morale et éthique, comment pouvons-nous évaluer notre relation existante à la science et à la technologie ? Avec l'arrogance humaine, croyons-nous, sans aucun doute, dans la valeur intrinsèque de tout ce que nous faisons de notre main. Mais l'accent mis sur les résultats importants, sur le renforcement de « l'objet », a donné lieu à une valorisation de-de la condition humaine et nous permet de détacher des résultats de nos actions sur les autres. Une condition de « l'extrémisme » scientifique ou technologique se perpétue, dans lequel l'expérience humaine est ignorée en faveur de réalisations statistiques et l'innovation technologique. 
 
   Le découplage de « progrès » scientifique et technologique de son impact sur la condition humaine a contribué à l'élaboration d'une position dialectique qui est à la fois anti-scientifique et de plus en plus vibrantes d'émotion avec des individus. Où les gens ne peuvent pas attendre de la science et de la technologie pour résoudre les problèmes et améliorer la qualité de leur vie, ils iront voir ailleurs. Il incombe aux chercheurs de regarder au-delà des chiffres et la recherche de véritables liens entre leurs efforts et le bien-être humain. La science qui est d'origine humaine doit se concentrer sur les questions de droits : la réduction des maladies, la réduction des disparités, et la définition et la mise en œuvre de ces paramètres qui contribuent à une véritable qualité de vie.

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • lsga lsga 4 novembre 2014 10:35

    Il n’y a rien qui puisse s’opposer au Titan du progrès.

    Vos jérémiades réactionnaires anti-scientifiques seront balayées par la marche de l’Histoire. 


    • anomail 4 novembre 2014 17:39

      Je n’en suis pas si sûr.

      http://youtu.be/Mu2vOeCGqqE?t=37m36s


    • lsga lsga 4 novembre 2014 17:51

      ah bon ? vous vous confondez les profits des entreprises (la « croissance ») et le progrès ?


    • Xenozoid Xenozoid 4 novembre 2014 17:57

      non il ne confond rien. tu pense que le progres , est inévitable, ,mais quíl n’y aura plus d’entrprises,le profit étant le context , vous parler de la même chôse..
      pouvoir,


    • lsga lsga 4 novembre 2014 18:19

      Non. Désolé. On ne parle pas de la même chose. 


      Je parles du progrès technologique et scientifique, il me répond sur la croissance des profits des entreprises...


    • Xenozoid Xenozoid 4 novembre 2014 18:35

      et je te dis que vous ne vous.mélange jamais, si ce n’est pour dire que l’autre a toujours tord, n’est ce pas ?


      • Jean Keim Jean Keim 5 novembre 2014 19:37

        Une petite pause méditative.

        Nos plus grands moments de bonheur ne viennent jamais d’un plaisir dû au progrès technologique.
        C’est là toute la différence entre le sentiment d’être et celui d’avoir.

        • lsga lsga 5 novembre 2014 19:57

          alors, un de mes plus grand bonheur a été l’achat de mon GameBoy quand j’étais petit. 


          Je crois que les sextoys apportent des grands moments de bonheur à bien des hommes et des femmes. 

          Tant qu’aux implants sexuels.... 

        • Jean Keim Jean Keim 5 novembre 2014 21:51

          @ Isga,

          Ce n’est que de la sémantique mais il ne faut pas confondre le plaisir et le bonheur, ce dernier disparaît quand apparaît le 1er.

        • Jean Keim Jean Keim 5 novembre 2014 22:06

          @ Constant Danslayreur 3,

          Vouloir avoir raison peut prendre plus d’importance que le contexte, quand à « être » cela peut ressembler à un buisson ardent.

        • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 5 novembre 2014 20:16

          C’est rigolo.

          Avec l’internet, on m’avait dit : « tu va voir, ça va être formidable, on pourra communiquer en direct, de partout sur la planète ; tu pourras correspondre aussi bien avec un australien qu’avec toute la famille ».

          10 ANS PLUS TARD...

          Les gens ne communiquent plus que par insultes, méchancetés, menaces, les formules de politesse ont disparu de bien des courriers, l’expression et l’orthographe sont devenus pitoyables à la limite de l’incohérence, on ne sait plus finalement s’il y a un individu ou pas à l’autre bout de la connexion...

          Quel progrès.
          Ah oui, quel progrès.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nader Haddad

Nader Haddad
Voir ses articles







Palmarès