• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La nouvelle Inquisition : sionisme en France

La nouvelle Inquisition : sionisme en France

La nouvelle Inquisition : le sionisme impose ses lois, ses sanctions et ses silences en France. Une nouvelle victime des réseaux d’influence sioniste qui tentent imposer leurs lois dans notre République vient de tomber, Richard Labévière et vous n’en avez rien su.

Certains voudraient constituer le corps "vertueux" des défenseurs de la "Liberté d’expression", mais représentent en réalité la nouvelle Pravda qui décide quelle "vérité" EST vérité et qui a droit d’exprimer opinion dans ce pays sans risquer dénonciation infamante, menace ou sanction. Ce réseau d’intrigue ne défend qu’une seule cause qui est celle des intérêts du sionisme le plus radical.

Les journalistes, comme Richard Labévière qui vient d’être licencié de RFI, sont les premières victimes de cette nouvelle Inquisition qui frappe aussi d’autres intellectuels dès lors qu’ils critiquent la politique de l’Etat d’Israël ou même seulement apportent des informations qui permettent de mieux comprendre la vraie nature du sionisme.

Malédiction sur ceux-là immédiatement taxés d’antisémitisme comme d’autres furent jadis taxés d’apostasie ou d’hérésie jusqu’à mériter la mise au bûcher après la torture dont la forme moderne est représentée par la mise au ban de l’infamie, les procédures judiciaires abusives et le harcèlement éternel de ceux dont on attend qu’ils fassent leur autocritique ou renoncent à la vie publique pour prix d’une tranquillité qui leur serait sinon refusée avec un acharnement sans limite.

Que ces nouveaux inquisiteurs soient tolérés par les plus hautes autorités du pouvoir exécutif, législatif et judiciaire peut nous inquiéter sur l’indépendance même de ce pays et sur l’influence qu’il peut subir dans ses choix en politique étrangère. Que ces nouveaux inquisiteurs au service du sionisme ne soient pas tous d’une origine communautaire que d’autres revendiquent ouvertement peut aussi nous inquiéter sur la présence, sur notre propre sol, d’un courant qui outre-Atlantique forme la frange néoconservatrice-sioniste dont nul ne songe à nier l’existence ni le rôle qu’elle a pu jouer dans les orientations politiques guerrières de l’Empire américain !

Il est permis de penser que, au-delà de la solidarité indispensable avec les personnes victimes de cette nouvelle Inquisition, nous ne devrions pas ignorer dans quel contexte politique se passent ces actes : il ne s’agit pas seulement de "règlements de compte" qui devraient se résoudre devant la justice en faveur des victimes stigmatisées. Il s’agit d’une stratégie politique globale visant à préparer l’opinion à une adhésion sans limite aux théories du "choc des civilisations" et au ralliement avec la frange la plus belliqueuse de cette idéologie qui nous prépare un siècle de sang et de terreur, pas seulement au Moyen-Orient, en réplique à des actes issus de minorités le plus souvent non-étatiques dont la violence insupportable ne peut être niée, mais il nous est demandé d’accréditer les confusions, les amalgames et les mensonges qui désignent déjà comme "terroriste" tous ceux sur la planète qui songent seulement "à se défendre" contre nos prétentions dominatrices.


1 / L’AFFAIRE RICHARD LABEVIERE

Cet écrivain et journaliste de réputation internationale a été licencié le 12 août 2008 de Radio France Internationale, dans des conditions de brutalité inouïe, qui témoignent des nouvelles méthodes de gestion sous la présidence de Nicolas Sarkozy et du triomphe néo-conservateur de l’équipe atlantiste gravitant dans la sphère directoriale du pôle audiovisuel extérieur français (1).

La raison invoquée pour ce licenciement ? Richard Labévière est accusé de ne pas avoir informé la direction de la radio de l’interview du président syrien Bachar El Assad qu’il avait réalisée à Damas et qui a été diffusée le 9 juillet par TV5 et le 10 juillet par RFI, à la veille de la venue officielle d’El Assad à Paris, sur invitation du président Sarkozy.

En réalité, ce prétexte solde définitivement un contentieux plus ancien : Richard Labévière avait déjà été évincé du poste de rédacteur en chef de RFI pour avoir apporté son soutien à Alain Ménargues, lui-même contraint à la démission pour « antisémitisme » sur demande de l’ambassadeur d’Israël en France, Nissim Zvili ! Il fut ensuite responsable de l’émission matinale « propose ? », qui lui a été retirée en 2005, sur demande du même ambassadeur. Il ne lui restait plus que l’émission « géopolitique, le débat », 40 minutes le samedi. Il ne l’a plus… Il est vrai qu’il avait aussi écrit avec Bruno Jeanmart un livre, Bernard-Henri Lévy ou la règle du Je, sans complaisance envers le médiatique BHL. Il est vrai aussi qu’il persistait à dire que Tel-Aviv (et non pas Jérusalem) était la capitale d’Israël, parler comme l’ONU devient suspect désormais… Quatre jours après le licenciement, cette information n’est parue que dans la presse étrangère, bizarre non ? La peur régnerait-elle dans les cercles médiatiques ? Il est vrai que Richard Labévière avait "aussi" écrit des articles soutenant la cause palestinienne et un livre avec Pierre Péan, Bethléhem en Palestine, qui lui avait valu des menaces…

2 / UNE AFFAIRE PARMI D’AUTRES…

On se souvient comment en 2003 fut stigmatisé Pascal Boniface directeur de l’IRIS (Institut des relations internationales et stratégiques) pour avoir osé écrire un essai, Est-il permis de critiquer Israël ? (2), succédant à une note sur le même sujet rédigée en interne pour le Parti socialiste en 2001 (3). Il n’est pas inutile de rappeler que cet épisode déboucha sur son éviction du Parti socialiste dont la bienveillance entretenue des représentants de la communauté juive se proclamant eux-mêmes soutien inconditionnel d’Israël semblait électoralement stratégique, même si cette allégeance devait trouver plus tard une sanction cinglante… Pascal Boniface avait eu l’occasion de dire qu’il ne croyait pas à l’existence d’un "lobby juif", mais à celle d’un lobby pro-israélien dépassant la communauté juive (4). En effet, nous pouvons le constater au travers de chacune de ces affaires, comme a pu être observée la manière singulière dont la presse fait état des conflits de cette nature, analysée par exemple par Acrimed au sujet de la démission du PS résultant de ce profond désaccord (5). Dominique Vidal du Monde diplomatique avait en 2002 déjà explicité "les alliances douteuses des inconditionnels d’Israël… au nom du combat contre l’antisémitisme" (6).

Cette affaire exemplaire, car les données du problème y étaient explicites, n’a pas été la seule. Chacun se souvient des procédures, menaces et invectives qui ont souillé les personnes comme Edgar Morin (7-8-9), Daniel Mermet (10-11) ou Charles Enderlin (12) pour n’évoquer que les plus médiatisés. Mais il y eut aussi Bruno Guigue (13) et le dernier en date des victimes de cette nouvelle Inquisition est le dessinateur Siné (14).

Il n’est pas même utile de rappeler que ces mêmes vertueux défenseurs de "vérité" font presque tous corps défensifs autour des islamophobes déclarés comme Robert Redeker (15), démontrant si cela était encore nécessaire que leur combat n’est pas mené au nom des libertés, mais au nom du choc des civilisations.

3 / UN CONTEXTE EVIDENT

Ces événements qui peuvent sembler d’une importance factuelle dérisoire représentent en réalité des faits d’une importance majeure. Ils nous révèlent un glissement de nos perceptions qui nous fait banaliser l’intolérance. La crainte de l’inquisiteur contribue à faire accepter l’Inquisition. On peut y voir en effet l’effet de « la peur » qui a saisi nos sociétés depuis le 11-Septembre 2001. On peut aussi y voir l’impact d’une sournoise propagande au quotidien qui travaille pour banaliser aussi bien le découpage du monde en un axe du bien et un axe du mal, légitimant toutes les lois sécuritaires et les guerres préventives. Il est dans ce contexte attendu que les intellectuels ne soient au service que d’une seule cause qui sert les intérêts de l’Occident ; ceux d’entre eux qui tenteraient de garder une pensée « universaliste » sont suspects et discrédités, assimilés au camp déjà désigné ennemi ! Robert Redeker, dans sa sincérité délirante et sa phobie voyait partout une « islamisation des esprits ». En réalité, ce que "son affaire" avait révélé c’est tout le contraire, c’est une "islamophobisation massive des esprits". Ce que révèlent les excès de ceux qui croient défendre la lutte contre l’antisémitisme, c’est une sionisation massive des esprits.

Parce que les mots « tuent », il ne faut banaliser aucun discours excessif. Le tribunal de Nuremberg n’a pas jugé des combattants de terrain qui auraient survécu à leurs crimes, il a jugé les penseurs et les instigateurs de ces crimes qui avaient élaboré une idéologie faisant de l’intolérance un dogme.

Il est fait par certains de nos inquisiteurs permanents et autoproclamés souvent appel à Voltaire, en omettant de dire qu’il n’a jamais préconisé de taire la critique, mais seulement de la fonder sur la raison et non sur la force. Qui peut imaginer qu’un Voltaire aurait signé un soutien inconditionnel à une thèse dont il aurait détesté le contenu, sans engager toute son énergie d’abord pour la combattre ? C’est ce que semblent avoir collectivement oublié nombre de ceux qui croient devoir donner leur bénédiction laïque à des propos islamophobes détestables, ou tolérer que l’exigence d’une communauté puisse dicter sa loi dans nos institutions républicaines comme dans nos médias... Tous ceux-là, qui ne perçoivent pas le danger ou acceptent en connaissance de cause les conséquences prévisibles, sont déjà formatés à une pensée de l’intolérance qui pourrait bien mener le XXIe siècle vers la tragédie.

Rares sont ceux qui s’interrogent, comme Mohammed Arkoun (16) dans Histoire de l’Islam en France (Albin Michel 2006), sur l’émergence de l’islamisme, mais aussi sur la construction médiatique de l’islamophobie. Assurément un ouvrage tel que celui-là doit paraître insupportable à tous les annonciateurs du « choc des civilisations ». Il se pourrait que la survie même de notre société dépende de notre capacité à reconquérir une pensée obscurcie, non par l’islam, mais notre peur de voir s’ébranler nos dogmes hégémoniques et nos certitudes intellectuelles.

Plus rares encore sont ceux qui savent la pénétration de l’entreprise sioniste qui prétend infléchir les politiques de l’Occident tout entier dans le sens de ses intérêts ressentis. Ils existent pourtant ces "lanceurs d’alerte" ou "avertisseurs d’incendie" pour évoquer Walter Benjamin, qui interrogent l’opinion et souvent leur communauté sur les conséquences prévisibles d’une telle déraison : dans Actualité juive, Jean Robin peut s’interroger sur la "judéomanie" et le rôle des lobbies communautaires, mais cette même interrogation relève de l’antisémitisme en dehors de ces cercles autorisés (17). Pierre Stambul peut alarmer sa communauté sur les périls que représente l’assimilation de l’antisionisme à l’antisémitisme (18). Tony Judt argumente "Trop de Shoah tue la Shoah" (19). Enzo Traverso, auteur d’Interpréter le fascisme, Allemagne nazie et Espagne inquisitoriale. Le comparatisme historique de Christiane Stallaert, nous propose : "Messianisme, orientalisme et holocauste. Un bilan historique du sionisme" (20). Ailleurs, l’inquiétude peut s’exprimer plus clairement et Hassan Nafaa d’écrire : "Sauvegarder les Etats-Unis de l’emprise d’Israël. Le rôle hégémonique d’Israël dans la formulation de la politique étrangère états-unienne est la plus grande menace pour la paix mondiale" (21). Jonathan Cook peut dénoncer dans une conférence tenue à Haïfa « l’impasse du Sionisme : la séparation ou le nettoyage ethnique ? L’enfermement par Israël de Gaza vise à accomplir les deux » (22). Le groupe religieux YECHOUROUN produit de multiples textes sur la thématique "Judaïsme contre sionisme" (23).

Autant d’auteurs que nos inquisiteurs nationaux doivent classer déjà du côté du diable... La critique de la politique israélienne reste un sujet tabou en France, sauf à prendre des risques d’une convocation pas toujours symbolique devant le grand tribunal inquisitorial de "la" cause au-dessus de toutes les causes, qui prétend même asservir les services de la République à ses exigences.

CONCLUSION

Nous n’échapperons pas, même au péril de notre confort intellectuel tenté par la simplification de toute pensée et voyant que nombre de ces inquisiteurs se parent de la toge des philosophes, à la réouverture du vieux questionnement « Misère de la philosophie ? » ouvert par Proudhon.

Sauf à consentir au pire qui serait de laisser les ennemis de la pensée diriger le monde, nous n’échapperons pas non plus à l’exigence d’un retour vers une réflexion qui ne soit pas asservie par l’opinion dominante (actuellement politico-médiatique plus qu’académique).

Il est urgent de dire que la pensée peut et doit être véritablement mise au service de la recherche d’une émancipation humaine universelle. Si par aveuglement ou paresse nous en restions là, les listes de pétitionnaires « pour Redeker ou contre Charles Enderlin ou contre Siné » pourraient bien désigner déjà ceux qui démissionnent dans ce combat, car ils ont revêtu déjà l’armure des croisés qui prêchent pour nous entraîner vers l’abîme de nouvelles guerres préventives aux conséquences incalculables sur de longues décennies…

L’enjeu n’est pas seulement de défendre des hommes, comme Richard Labévière, dernier blacklisté du nouveau mac-carthisme sarko-sioniste, il est d’empêcher une perversion profonde de la démocratie "embedded" dans une guerre de civilisation qui n’aurait jamais dû être la sienne, mais que certains cultivent comme une croisade existentielle.

JACQUES RICHAUD



(1) – Fausto Jiudice : Richard Labévière licencié de RFI : nettoyage ethnique à France Monde.
http://www.labanlieuesexprime.org/article.php3?id_article=2866

(2) – « Affaire Boniface » : un procès stalinien.
http://www.communautarisme.net/-Affaire-Boniface-un-proces-stalinien_a94.html

(3) – Est-il permis de critiquer Israël ?
http://www.denistouret.net/textes/Boniface.html

(4) – Entretien avec Pascal Boniface, directeur de l’IRIS et auteur du livre : Est-il permis de critiquer Israël ?
http://oumma.com/Entretien-avec-Pascal-Boniface

(5) – Les gardiens de la bienséance pro-israélienne
http://www.acrimed.org/article1179.html

(6) – Les alliances douteuses des inconditionnels d’Israël. Au nom du combat contre l’antisémitisme,
par Dominique Vidal.
http://www.monde-diplomatique.fr/2002/12/VIDAL/17276

(7) – Condamné pour antisémitisme, Edgar Morin est insulté et menacé par les ligues juives.
http://www.republique-des-lettres.fr/596-edgar-morin.php

(8) – Pour Edgar Morin, Danièle Sallenave et Sami Naïr, par Union juive française pour la paix. Un jugement absurde et scandaleux, par Jean-Claude Meyer.
http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=2476

(9) – Edgar Morin, juste d’Israël ? par Esther Benbassa.
http://www.monde-diplomatique.fr/2005/10/BENBASSA/12818

(10) – Journalistes contre journaliste ? Daniel Mermet en procès. Accusé d’antisémitisme !
http://www.acrimed.org/article247.html

(11) – Daniel Mermet la « mauvaise cible » des pro-israéliens, par Mona Chollet.
http://www.lecourrier.ch/index.php?name=NewsPaper&file=article&sid=1627

(12) - Les médias français et le Proche-Orient. Acharnement contre Charles Enderlin.
http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2008-05-29-Charles-Enderlin

(13) - Le sous-préfet de Saintes limogé après avoir publié une tribune anti-israélienne sur un site internet. Paris plus sioniste que Tel-Aviv ? par Jacques Richaud.
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6223
http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=3373

(14) – L’« affaire Siné » antisémitisme : l’échec d’un chantage.
http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2008-07-24-Antisemitisme

(15) - Redeker et les médias : il n’y a jamais eu de fatwa ! par Jacques Richaud.
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2006-10-23%2007:17:15&log=attentionm

(16) – Histoire de l’islam et des musulmans en France du Moyen Âge à nos jours, sous la direction de Mohammed Arkoun, préface de Jacques Le Goff. Editeur : Albin Michel. Recension de Emmanuel PISANI, op.
http://biblio.domuni.org/arkoun_histoire-de-l-islam.html

(17) – Jean Robin, article dans Actualité juive.
http://judeomanie.blogspot.com/
http://www.communautarisme.net/Un-facteur-d-antisemitisme-la-judeomanie- !_a809.html

(18) – Pierre Stambul : Sionisme et antisémitisme.
http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=4767

(19) - Tony Judt : Trop de Shoah tue la Shoah.
http://www.monde-diplomatique.fr/2008/06/JUDT/15982

(20) - Enzo Traverso : Messianisme, orientalisme et Holocauste. Un bilan historique du sionisme.
http://www.alencontre.org/livres/LivresTraverso07_08.html

(21) - Hassan Nafaa : Sauvegarder les Etats-Unis de l’emprise d’Israël.
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=4221

(22) - Jonathan Cook : L’impasse du sionisme : la séparation ou le nettoyage ethnique ? L’enfermement par Israël de Gaza vise à accomplir les deux.
http://www.alterinfo.net/L-impasse-du-Sionisme-La-separation-ou-le-nettoyage-ethnique
Source : http://www.globalresearch.ca/

(23) - Yechouroun : Judaïsme contre sionisme.
http://www.bloggen.be/yechouroun/


Moyenne des avis sur cet article :  4.42/5   (276 votes)




Réagissez à l'article

144 réactions à cet article    


  • Yvance77 20 août 2008 11:52

    Post bien équilibré, mettant clairement en évidence, ce que nous savons déjà. Y a t’il quelque chose à faire pour lutter contre cela ?

    Sachant que la droite et la gauche sont complices. Tout comme les journalistes qui se prostistuent (dans l’ensemble) auprès de ces derniers.

    Un arabe tabassé c’est la rubrique faits divers d’un canard local, un juif c’est chez Pernault. Deux poids deux mesures qu’ils disent. Et poutant tous les deux n’ont pas à subir cela.

    A peluche


    • Alpo47 Alpo47 20 août 2008 12:50

      Aujourd’hui, et on le constate tous les jours et partout, nous sommes dans la censure permanente, avec notamment des organisations juives et surtout sionistes qui font tout pour imposer leurs intérêts et leur point de vue.

      Ils attaquent, accusent... Peu importe la justesse de leurs accusations, seul importe de faire taire toute voix, un tant soi peu critique.

      Leurs intellectuels inondent et accaparent les médias, leurs ouvrages occupent une grande part de nos librairies et nous disent : « Voici ce que vous devez penser ».

      Depuis la tragédie des années 40, ces organisations font tout ce qu’elles peuvent pour maintenir la culpabilité chez le reste du monde, y compris chez ceux qui n’étaient pas nés à cette époque. On peut dire qu’ils y parviennent bien.

       L’accusation « qui tue », d’antisémitisme, vise tous ceux qui contestent les massacres de civils Palestiniens, la spoliation de leur biens, la négation de leurs droits, les assassinats ciblés et les multiples humiliations provoqués, par l’armée ou les colons Israeliens, et vécues par les populations voisines d’Israel. Or, si on conteste ces actes, on peut très bien reconnaître la religion juive et son droit être pratiquée librement. Amalgame.

      Tout est fait pour qu’au nom de la Shoah, on puisse tout se permettre. Le monde ferme les yeux, laissant les enfants des martyrs devenir à leur tour des bourreaux.

      Et c’est pour de nombreux hommes de bonne volonté, une immense tragédie de constater que les enfants des survivants se livrent à des actes qui ressemblent en de nombreux points de celles des boureaux de leurs pères.

      On ne peut que constater que les dirigeants les plus « intransigeants », que l’on qualifierait partout ailleurs d’extrème droite, sont normalement élus par le peuple Israelien. Ce peuple est donc responsable de ce qui se passe.

      Comment ce peuple, pourtant très éduqué, a t-il pu en arriver là ?

      Pour ma part, je pense, que la large place fait aux religieux dans la société Israelienne, les fanatiques s’imposant rapidement, est responsable de cet état tragique.

      Quel avenir ? Hélas, dans cette région du monde, les hommes de bonne volonté sont rejetés au second plan, et les fanatiques sont au pouvoir. Tous veulent la destruction de l’autre, celui qui est différent. J’ai peur qu’une nouvelle tragédie vienne endeuiller cette région, et le reste du monde suivra.

       


    • WOMBAT 20 août 2008 14:03

      Comment un peuple aussi civilisé a-t-il pu en arriver la ? La question s’est posée ailleurs il y a 70 ans et n’est toujours, malheureusement, pas résolue. Excellent commentaire à un non moins excellent article


    • hihoha 20 août 2008 15:26

      Antisionisme = Antisémitisme

      Extraits des écrits du Dr Martin Luther King

      "... Tu déclares, mon ami, que tu ne hais pas les Juifs, que tu es seulement antisioniste. A cela je dis, que la vérité sonne du sommet de la haute montagne, que ses échos résonnent dans les vallées vertes de la terre de Dieu : Quand des gens critiquent le sionisme, ils pensent Juifs, et ceci est la vérité même de Dieu.

      " L’antisémitisme, la haine envers le peuple juif, a été et reste une tache sur l’âme de l’humanité. Nous sommes pleinement d’accord sur ce point. Alors sache aussi cela : antisioniste signifie de manière inhérente antisémite, et il en sera toujours ainsi.

      Pourquoi en est-il ainsi ? Tu sais que le Sionisme n’est rien moins que le rêve et l’idéal du peuple juif de retourner vivre sur sa propre terre. Le peuple juif, nous disent les Ecritures, vécut en union florissante sur la Terre Sainte, sa patrie. Ils en furent expulsés par le tyran de Rome, les mêmes Romains qui assassinèrent si cruellement Notre Seigneur. Chassé de sa patrie, sa nation en cendres, le peuple juif fut forcé d’errer sur le globe. Encore et encore, le peuple juif souffrit aux mains de chaque tyran qui vint à régner sur lui.

      "Le peuple noir, sait, mon ami, ce que signifie souffrir les tourments de la tyrannie, sous un joug que l’on n’a pas choisi. Nos frères en Afrique ont supplié, plaidé, demandé, EXIGE la reconnaissance et la réalisation de leur droit naturel de vivre en paix sous leur propre souveraineté, dans leur propre pays.

      Pour quiconque chérit ce droit inaliénable de toute l’humanité, il devrait être si facile de comprendre, de soutenir le droit du Peuple Juif à vivre sur l’antique Terre d’Israël. Tous les hommes de bonne volonté se réjouiront de la réalisation de la promesse de dieu, que son Peuple retourne dans la joie sur la terre qui lui a été volée. C’est cela le Sionisme, rien de plus, rien de moins.

      Et qu’est l’antisionisme ? C’est le déni au peuple juif d’un droit fondamental que nous réclamons à juste titre pour le peuple d’Afrique et accordons librement à toutes les nations de la terre. C’est de la discrimination envers les Juifs, mon ami, parce qu’ils sont Juifs. En un mot, c’est de l’antisémitisme.

      L’antisémite se réjouit de chaque occasion qui lui est donnée d’exprimer sa malveillance. L’époque a rendu impopulaire, à l’Ouest, de proclamer ouvertement sa haine des Juifs. Ceci étant le cas, l’antisémite doit à chaque fois inventer de nouvelles formes et de nouveaux forums pour son poison. Combien il doit se réjouir de la nouvelle mascarade ! Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste.

      Mon ami, je ne t’accuse pas d’antisémitisme délibéré. Je sais que tu ressens, comme je le fais, un profond amour pour la vérité et la justice, et une révulsion envers le racisme, les préjugés, la discrimination. Mais je sais que tu as été trompé, comme d’autres l’ont été, en te faisant croire que tu pouvais être antisioniste tout en restant fidèle aux principes que nous partageons toi et moi du fond du coeur. Que mes paroles sonnent dans les profondeurs de ton âme : quand les gens critiquent le sionisme, ne te trompe pas, ils pensent les Juifs. "

      Extrait de M.L. King Jr., "Letter to an Anti-Zionist Friend," - Saturday Review_XLVII (Aug. 1967), p. 76. Reprinted in M.L. King Jr., This I Believe : Selections from the Writings of Dr. Martin Luther King Jr.


    • hihoha 20 août 2008 15:26

      Antisionisme = Antisémitisme

      Extraits des écrits du Dr Martin Luther King

      "... Tu déclares, mon ami, que tu ne hais pas les Juifs, que tu es seulement antisioniste. A cela je dis, que la vérité sonne du sommet de la haute montagne, que ses échos résonnent dans les vallées vertes de la terre de Dieu : Quand des gens critiquent le sionisme, ils pensent Juifs, et ceci est la vérité même de Dieu.

      " L’antisémitisme, la haine envers le peuple juif, a été et reste une tache sur l’âme de l’humanité. Nous sommes pleinement d’accord sur ce point. Alors sache aussi cela : antisioniste signifie de manière inhérente antisémite, et il en sera toujours ainsi.

      Pourquoi en est-il ainsi ? Tu sais que le Sionisme n’est rien moins que le rêve et l’idéal du peuple juif de retourner vivre sur sa propre terre. Le peuple juif, nous disent les Ecritures, vécut en union florissante sur la Terre Sainte, sa patrie. Ils en furent expulsés par le tyran de Rome, les mêmes Romains qui assassinèrent si cruellement Notre Seigneur. Chassé de sa patrie, sa nation en cendres, le peuple juif fut forcé d’errer sur le globe. Encore et encore, le peuple juif souffrit aux mains de chaque tyran qui vint à régner sur lui.

      "Le peuple noir, sait, mon ami, ce que signifie souffrir les tourments de la tyrannie, sous un joug que l’on n’a pas choisi. Nos frères en Afrique ont supplié, plaidé, demandé, EXIGE la reconnaissance et la réalisation de leur droit naturel de vivre en paix sous leur propre souveraineté, dans leur propre pays.

      Pour quiconque chérit ce droit inaliénable de toute l’humanité, il devrait être si facile de comprendre, de soutenir le droit du Peuple Juif à vivre sur l’antique Terre d’Israël. Tous les hommes de bonne volonté se réjouiront de la réalisation de la promesse de dieu, que son Peuple retourne dans la joie sur la terre qui lui a été volée. C’est cela le Sionisme, rien de plus, rien de moins.

      Et qu’est l’antisionisme ? C’est le déni au peuple juif d’un droit fondamental que nous réclamons à juste titre pour le peuple d’Afrique et accordons librement à toutes les nations de la terre. C’est de la discrimination envers les Juifs, mon ami, parce qu’ils sont Juifs. En un mot, c’est de l’antisémitisme.

      L’antisémite se réjouit de chaque occasion qui lui est donnée d’exprimer sa malveillance. L’époque a rendu impopulaire, à l’Ouest, de proclamer ouvertement sa haine des Juifs. Ceci étant le cas, l’antisémite doit à chaque fois inventer de nouvelles formes et de nouveaux forums pour son poison. Combien il doit se réjouir de la nouvelle mascarade ! Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste.

      Mon ami, je ne t’accuse pas d’antisémitisme délibéré. Je sais que tu ressens, comme je le fais, un profond amour pour la vérité et la justice, et une révulsion envers le racisme, les préjugés, la discrimination. Mais je sais que tu as été trompé, comme d’autres l’ont été, en te faisant croire que tu pouvais être antisioniste tout en restant fidèle aux principes que nous partageons toi et moi du fond du coeur. Que mes paroles sonnent dans les profondeurs de ton âme : quand les gens critiquent le sionisme, ne te trompe pas, ils pensent les Juifs. "

      Extrait de M.L. King Jr., "Letter to an Anti-Zionist Friend," - Saturday Review_XLVII (Aug. 1967), p. 76. Reprinted in M.L. King Jr., This I Believe : Selections from the Writings of Dr. Martin Luther King Jr.


    • Alpo47 Alpo47 20 août 2008 15:33

      Ah, voilà donc la "nouvelle inquisition" qui vient matraquer son message !
      INTERDICTION DE CONDAMNER LES ASSASSINATS, SPOLIATIONS DE BIENS, HUMILIATIONS ....... du gouvernement d’Israel, envers les Palestiniens et autres voisins, sinon .......


    • Alpo47 Alpo47 20 août 2008 15:49

      La sujetion d’un peuple à ses dirigeants, ou d’un individu à une idéologie est très bien expliquée par "l’expérience de Milgram" que beaucoup ici connaissent.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram

      Nul besoin d’être un fasciste borné pour laisser faire ... ou participer.

      C’est fascinant et terrifiant. Ceci dit, cela n’exonère pas pour autant l’individu de toute responsabilité.


    • Alpo47 Alpo47 20 août 2008 20:57

      @Wombat,
      Vous voudrez bien noter que j’avais dit "éduqué" et pas "civilisé".
      Si le deuxième terme est largement sujet à interprétation, j’ai toujours pensé que l’éducation, devait nous permettre de résister aux influences extérieures, aux manipulations, et de faire des choix, plus ou moins éclairés.
      En gros, de penser par nous même.


    • Onegus onegus 21 août 2008 04:14

       Quelques questions... 

      Le Sionisme est un mouvement né au 19ème siècle et ayant pour objectif la création d’un Etat Juif en Palestine, non ? Cet objectif a été atteint, non ? Donc, que signifie "être sioniste" aujourd’hui ? Vouloir un état plus grand ? Et par voie de conséquence, que veut dire être anti-sioniste aujourd’hui ? Vouloir la disparition de l’Etat juif ?

      Je pose ces questions sans aucune arrière pensée, car j’ai du mal à comprendre cette histoire de "sionistes/anti-sionistes".
      C’est un peu comme si un mouvement abolitionniste continuait à exister en France après la suppression de la peine de mort en 81...
      Il me semble que les objectifs du sionisme ont été atteints et que donc ce mouvement n’a plus de raison d’être.


    • ZORBA 21 août 2008 14:12

      cher "ami",tu sembles ne pas comprendre ,tu sembles seulement parceque ta naivete apparente cache un soutient a l’etat d’israel .
      cet etat qui VEUT pour lui TOUTE la Palestine d’une part et le soutient des autres etats pour poursuivre son action criminelle .Alors pour y parvenir il a noyaute les gouvernements et il a des complices partout .
      de plus il y a plusieurs annees en arriere le sionisme avait ete qualifie de racisme par l’onu et cette qualification a disparu plus tard par les lobbys pro-israeliens.
      tant que cet etat criminel ne disparaitra pas de la carte pour se fondre dans un etat unique ou juifs et palestiniens vivront ensemble le sionisme perdurera ,la guerre aussi , et malheureusement l’anti semitisme avec .


    • Onegus onegus 23 août 2008 05:46

      "cher "ami",tu sembles ne pas comprendre ,tu sembles seulement parceque ta naivete apparente cache un soutient a l’etat d’israel "

      Relis mieux mes propos et n’en tire pas les conclusions qui t’arrangent, tu n’es pas dans ma tête. Je pose des questions de simple logique quant à l’usage d’un terme désignant un mouvement historique ayant un but précis qui a été atteint. Je ne suis pas le seul, je te propose de voir cette interview de Jean Robin, auteur du livre "La judéomanie", qui pense lui aussi que l’usage du terme "sionisme" n’est plus justifié.

      Quant à ton expression "
      soutient a l’etat d’israel", il faudrait que tu sois plus précis, ce qui nous éclairerait aussi mieux sur ta propre position.
      Est-ce que je suis pour l’existence d’Israël ? Oui, et je pense qu’il n’y a pas à revenir dessus.
      Est-ce que je soutiens la situation actuelle, l’idéologie fascisante et raciste des néo-conservateurs Israéliens, l’état du "partage" et le sort inadmissible fait aux populations palestiennes ? Clairement non. Je pense même que certains dirigeants Israéliens devraient être jugés pour crimes de guerre et crimes contre l’Humanité au même titre que leurs homologues Etats-Uniens.

      Je pense également que, quoi qu’on en dise, la dialectique sioniste/anti-sioniste permet à certains de tenir des propos anti-sémites à mots couverts. C’est pourquoi je posais ces questions qui semblent t’avoir dérangées pour des raisons qui t’appartiennent et ne m’intéressent pas vraiment...

      Voilà, cher ami.


    • Djanel 20 août 2008 12:03

      Vous pouvez m’ajouter à votre liste des victimes futures des tribunaux d’inquisition nouvellement apparus au 21ieme siècle. J’approuves votre article où vous vous montrez courageux car il faut bien vous le dire ce que vous décrivez, existe aussi sur AVox. Ce n’est pas un lobby qui agit ici mais l’extrême droite en collusion avec … ?…et qui cherche à nous faire un procès surtout ce que l’on pourrait dire si bien que nous devons nous autocensurer pour éviter les conflits et leurs ratonnades car ils ne descendent sur nous qu’en bande organisée pour nous réduire au silence. Ils n’en sortiront pas vainqueur car la gloire est pour nous ainsi que l’histoire. Le combat ne fait que commencer et voici nos chants de ralliement. Ils seront capables de nous accuser d’être des terroristes si nous chantons ça et ceci


      • Calito 20 août 2008 12:14

        Merci donc de confirmer que lorsque vous citiez Goebels recemment, vous le faisiez suite à vos positions antisionistes. Je préviens Dom22.


      • Calito 20 août 2008 12:16

        "Ils n’en sortiront pas vainqueur car la gloire est pour nous ainsi que l’histoire"

        C’est ce qu’à sortit goering à nuremberg....


      • Calito 20 août 2008 14:17

        Djanel écrit sous le pseudo de "antitall", qu’il a affublé d’une moustache à la Hitler.
        Qu’il nous explique la raison de cet pratique dégoutante. Avant de donner des lecons aux autres.


      • Calito 20 août 2008 14:34

        même ip..... t’aurais du faire gaffe


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 août 2008 15:40

         J’ai déja eu de longs débats sur ce site , non pas pour quelque propos antisémite, mais pour avoir souligné que le soutien inconditionel des Juifs de la diaspora aux atrocités commises par Israel risquait de décleancher une vague d’antisémitisme à l"échelle globale.

        Les gesticulations contre Siné et quiconque veut donner une vision objactive d’un fait qui ne fait pas plaisir aux défenseurs des thèses israéliennes a aggravé le phénomène. Si cette attitude ne change pas, je prévois, tout en le regrettant, qu’il y aura bientôt une majorité de gens qui en seront si agacés qu’ils deviendront les alliés circonstanciels des véritables antisémites.

        Comment les institutions qui défendent les intérêts de la communauté juive ne voient-ils pas ce piege, qu’il ne faut pourtant pas 1 ecart-type au dessus de la moyenne de Q.I pour voir se profiler ?

        On demande a la diaspora juive de se sacrifier pour Israel... qui est a se sacrifier au profit d’un establishmnent capitaliste américain. 

        Pierre JC Allard

        http://nouvellesociete.org/5138.html




        • Patience Patience 20 août 2008 12:32

          Et bien ! Ou est mon texte ?

          C’est une nouvelle methode de moderation ?


        • Patience Patience 20 août 2008 12:37

          Je disais donc :

          Desormais la neutralite ne suffit plus.

          Il faudra etre "pro" pour ne pas etre declare "anti".

          Rappelez-vous : "ceux qui ne seront pas avec nous seront contre nous"

          Comment, dans ces conditions, esperer tenir un dialogue avec ces gens ? Telle est la question.


        • ZEN ZEN 20 août 2008 12:32

          S’il n’y a qu’un livre à lire , c’est celui-là



            • Sébastien Sébastien 20 août 2008 15:07

              Cela fait longtemps que je dis que le racisme a été inventé de toute pièce en France en 1981

              C’est enorme ca, il fallait l’ecrire. C’est vrai que les francais n’ont jamais et ne sont pas racistes... Le racisme est une invention.


            • Zalka Zalka 20 août 2008 15:22

              "Judéo-gaucho" ?!

              mondieumondieumondieu...

              Dans le même genre, on pourrait dire : "le racisme est une invention de ces sales rats de juifs et de ces merdes de bougnoules".


            • COLRE COLRE 20 août 2008 15:24

              Ce commentaire est tellement énorme que vous en avez perdu un bout en route ! et pourtant :
              le racisme a été inventé de toute pièce en France en 1981 avec l’arrivée des judéo-gauchos au pouvoir

              Ce commentaire digne d’une bonne presse d’extrême-droite d’avant le Front Populaire, se retrouve, à l’instant, avec un commenaire positif de + 4

              Quand l’extrême-gauche ou la gauche altermondialiste applaudit aux fantasmes de l’extrême-droite, ça fait froid dans le dos.


            • Internaute Internaute 20 août 2008 18:59

              Quatre mots qui ne plaisent pas et voilà l’inquisition qui frappe. C’est une belle démonstration de ce que dit l’article.


            • Internaute Internaute 20 août 2008 19:03

              Relisez mon commentaire supprimé à froid. A part dire la vérité, il ne contient aucune remarque désobligeante à l’encontre d’une quelconque communauté. Son seul problème est qu’il en parle.


            • Zalka Zalka 21 août 2008 10:08

              Internaute, vous êtes une grosse raclure. Votre commentaire, que la lecture soit à froid ou à chaud, était violemment antisémite.


            • foufouille foufouille 20 août 2008 12:43

              titre tres mauvais.........
              digne de dieudonne
              c’est pour quand le IVe reich ?


              • Olga Olga 20 août 2008 12:44

                Faire d’une pierre deux coups, en dénonçant les dérives sionistes et les dérives islamophobes, me convient parfaitement.
                Très bel article.

                Merci Jacques.


                • Olga Olga 20 août 2008 15:40

                  hihoha
                  Vous aurez remarqué que je parle des dérives du sionisme, pas du sionisme en général.
                  Ou alors ce sont les dérives islamophobes qui vous dérangent. C’est étrange, mais j’ai l’impression que ça vous choque beaucoup moins...


                • Aragorn Aragorn 20 août 2008 14:01

                  J’adhère entièrement au point de vue de l’auteur. A vrai dire, le courage de mener un tel discours est une monnaie rare de notre temps, et cette rareté est à la fois due à l’ignorance qu’impose "l’inquisiteur" autour de ces sujets qu’à la factice crainte qu’il suscite chez ceux qui osent sortir du "mainstream" et analyser les choses "autrement". Mais comme chez tout inquisiteur, la raison fait toujours défaut, et la brutalité ainsi que la vénémosité bestiale est de mise pour s’attaquer à quiconque qui ose mettre en cause les valeurs "sacrées" de l’inquisition. Cette brutalité dénudée de toute raison et de toute argumentation, bases de toute possibilité de dialogue, se manifeste déjà chez certains commentateurs qui viennent ici comme ailleurs nous crier "halte au hitler des temps nouveaux" à chaque fois qu’ils se trouvent confrontés à des points de vue qui leur rappellent la fragilité et la vulnérabilité de leur sort qui ne tient qu’à la force de la répression mémorielle et à l’entretien des vieux réflexes de "pitié" et de "compassion", par le recours systématique aux registres émotifs qui essaient de puiser dans les malheurs communs à tout le monde un prétexte pour se situer au dessus de tous et instaurer une loi martiale taillée sur mesure dans tous les systèmes de pensée environnants. A vrai dire, comme l’explique bien Tony Judt, cette susceptibilité ainsi que cet acharnement à raviver les flammes sous le symbole du juif opprimé, est tellement poussée à l’extreme qu’elle devient une source au soupçon qui nuit en premier lieu à ceux qui ne se fatiguent jamais d’en user. Et ils ont en quelque sorte raison d’en user, car leur logique est une logique de violence, de sang, qui ne peut tolérer la voix de Voltaire qu’elle prend parfois comme masque. Le lien avec la montée de l’islamophobisation est bien explicité, encore faut il rappeler que cette islamophobisation qui bénéficie si habilement du concours des circonstances de l’actualité, profite si bien au pouvoir inquistoire dont parle l’auteur, car pour ce pouvoir, continuer à mobiliser la peur des foules contre de supposés dangers qui viennent de l’extérieur est une façon trés rusée mais certainement pas intelligente pour les divertir quand au vrai danger, si ravageant à l’intérieur, à portée de toute perception éveillée. Le débat est encore long, j’y reviendrai peut etre dans un prochain article, d’ici là je trouverai dans l’aboiement des chiens de l’inquisition une bonne source d’inspiration ;) Qu’ils continuent alors leur réinvention éternalisée du contexte hitlérien, ça ne peut que nous donner davantage de raisons pour mieux éclairer leur intolérence dogmatique qu’ils essaient de masquer par les pleurs qu’ils n’arretent d’implorer quant à un malheur qui n’est plus.


                  • Calito 20 août 2008 14:15

                    On peut considérer que la barbarie dont ont été victimes les juifs leurs donnent droit à avoir leu sol.
                    Je suis de cet avis.

                    On peut aussi penser que cela ne permet pas les colonies et le refus d’un état palestinien indépendant.
                    Je suis aussi de cet avis.

                    Ce que l’on appelle "anti-sionisme" en France correspond plus souvent à une posture de l’extrème gauche ou de l’extrème droite, qui dissimule son antisémitisme derrière un discour politique.

                    Il est interessant de constater que les intervenants de cet aticle sont des gens dont les opinions sont à l’extrème gauche. Ce qui est leur droit le plus stricte et je respecte leur position.

                    Mais en étant honnête envers eux-mêmes, qu’ils se demandent si leur positions vis à vis d’israel ne sont pas dictées par leur haine de l’amérique de bush ?

                    Prenez le cas de Djanel par exemple. L’homme se permet des propos orduriers sur les juifs ("plus on en tue moins il y en a"), et revendique son droit d’expression comme excuse.

                    La même réthorique est servie par les négationistes.

                    Que l’on me comprenne bien. Il est légitime de critiquer Israël. Mais il faut ne pas oublier que l’origine de ce pays tient à un fait sans précédent dans l’histoire de l’humanité.


                    • Sébastien Sébastien 20 août 2008 14:39

                      Le sionisme est bien anterieur a la seconde guerre mondiale. La creation d’Israel etait ineluctable, la guerre a simplement accelere le processus.


                    • Alpo47 Alpo47 20 août 2008 15:37

                      "... l’origine de ce pays tient à un fait sans précédent dans l’histoire de l’humanité...."

                      Il y a, hélas, eu bien d’autres génocides dans l’histoire de l’humanité, bien d’autres dictateurs criminels.


                    • Calito 20 août 2008 17:22

                      Citez moi un peuple qui ait eu des millions de personnes gazées dans des camps sous aucun autre pretexte que leurs origines ?


                    • fouadraiden fouadraiden 20 août 2008 17:37


                      pkoi ,les autres prétextes permettent d’exterminer les gens...



                      ps. etre juif n’est pas une origne.



                       le probleme avec vous , c’est que vous vous faites tt seul vos definitions et tentez par la suite de les imposer aux autres pour légitimer vos politiques.


                       allez expliquer à un chinois qu’etre juif est une origine...


                    • Alpo47 Alpo47 20 août 2008 20:02

                      Si je vous comprends bien, pour qu’il y ait génocide, il faut que les victime soient gazées ?
                      Les armes à feu, les privations, les tortures, les armes blanches ....etc.. ça ne compte pas ?
                      Alors, évidemment ...


                    • dante haguel 20 août 2008 20:42

                       Réponse simple :
                      Avant :
                      - les Arméniens en 1915

                      - les amérindiens sur qlq siècle

                      - et j’en oublie plein d’autre...

                      Apres, le plus tristre etant que la mémoire de la Shoah dit bien ca : plus jamais ca...

                      -Rwanda

                      -Darfour

                      - et j’en oublie d’autre...

                      Alors bien evidement, ils n’etaient pas exterminer dans des chambres a gaz, mais qu’importe le moyen, seul le résultat compte....

                      Bref, l’Holocauste est une Horreur, c’est pas la 1ere, ni la dernière de l’Humanité... alors c’est beau de tenir des discours, mais de la a faire du negationnisme en disant que c’est les seuls a avoir subit des persecussions est pire... car ca montre bien le coté unilateral de cette pensée !!!
                      Le génocide fait partie de l’HIstoire depuis trop longtemps, et ceux qui se veulent defenseur de l’Humanité et qui laisse ou se taise sur les autres génocide, est tout simplement abherrant !
                      Que ceux qui disent que parce qu’ils ont subit l’holocauste leur donne le droit du sol... et quid des Tzigannes qui eux aussi ont été génocidé dans les camps ?
                      L’Holocauste est une Horreur, le fait de se proclamer seul victime de cet holocoste est tout aussi horrible...


                    • Alpo47 Alpo47 20 août 2008 21:00

                      Les Cambodgiens assassinés par les Khmers rouges, les dizaines de millions de Russes par les soviets, les Biafrais, Hutus, l’inquisition et ses millions de victimes, ......
                      A compléter.


                    • goc goc 20 août 2008 21:47

                      Citez moi un peuple qui ait eu des millions de personnes gazées dans des camps sous aucun autre pretexte que leurs origines ?

                      le stalinisme a fait 32 millions de victimes simplement parcequ’ils ne pensaient pas comme il faut
                      et aujourd’hui sur le meme principe de la pensée unique, ce sont les pro-sionnistes qui pratiquent l’enfermement moral.

                      comme quoi l’histoire de la poutre et de la paille....


                    • Nobody knows me Nobody knows me 21 août 2008 16:40

                      Ce que l’on appelle "anti-sionisme" en France correspond plus souvent à une posture de l’extrème gauche ou de l’extrème droite, qui dissimule son antisémitisme derrière un discour politique.

                      On pourrait en dire autant - et c’est souvent le cas - que les critiques de l’Islam et défenseur de personnes comme G. Wilders sont de profonds racistes... On n’est plus à une approximation près.

                      Pourquoi ne pas qualifier d’antisioniste les personnes choqués et militant contre les colonies qui ne cessent d’être créées malgré les retraits et autres résolutions de l’ONU ? Choquées par le manque d’égalité et de balance dans les rapports de force de ces réunions comme Camp David ? Choquées par le fait que ce soit aux USA qu’on décide du sort des palestiniens et que ces 2 peuples n’aient pas les moyens de dire leur avis sur la question de LEUR existence ?
                      Pourquoi ne pas considérer que ces gens, dont je fais partie, sont profondément en désaccord avec la politique externe/interne (au choix ?) d’un pays ? Si ça vous fait plaisir, je vous rajoute le mien (la France), la GB, l’Allemagne, les USA, la Chine, ou tout autre puissance dominante, écrasante et impérialiste.


                    • marc 23 août 2008 00:35

                      Goc

                      Voous êtes sûr pour les 32 millions ? C’est votre dernier mot ? parce que sur une population d’une centaine de mullions de gens, ça fait vraiment beaucoup, si on compte en plus 25 millions de morts dûs à la seconde guerre mondiale et 13 millions dûes à la première guerre mondiale et la guerre civile blancs/rouges. Vous allez finir par dépasser la population russe par le nombre de morts dûes au stalinisme.

                      Je suis daccord avec vous sur le reste mais là, vous donnez un peu trop dans le politquement correct..


                    • Serpico Serpico 23 août 2008 19:23

                      Calito : "Citez moi un peuple qui ait eu des millions de personnes gazées dans des camps sous aucun autre pretexte que leurs origines ?"

                      ******************

                      La belle rhétorique à la noix !

                      Et donc ceux qui ont été massivement massacrés pour d’autres prétextes ne compteraient pas ?

                      Pas de massacre d’indiens ni d’esclavage, ni de colonisation...les morts pour d’autres raisons ne présentent aucun intérêt.

                      A force de trop vouloir jouer au plus malin avec cette manipulation des mots, vous vous faites coincer à votre propre jeu.


                    • masico 20 août 2008 14:20

                      Effectivement voilà le résultat du manque ou du refus de la culture politique. Peu de gens qui se lèvent et vont à leur travail en attendant le douzième mois pour un repos mérité se penche sur la question de savoir si leur liberté est entre les mains d’une communauté étrangère ou de tradition française. Je suis musulman et je me sentirai mieux en France si une droite des valeurs s’installait au pouvoir, une autre droite française qui aurait, elle, la légitimité d’autoriser ou d’interdire tel propos ou telle attitude qui irait à l’encontre de l’intérêt commun afin de permettre un droit au bien être à tous : chrétien musulman juif athé etc...Là c’est le n’importe quoi on donne notre armement et nos soldats pour des causes qui ne nous concerne pas, la solidarité traditionnele n’y est pas, seule la tuerie représente la france sous controle judeo-sioniste. Chaque état doit être gouverné par les héritiers du plus loin de son histoire. Ni musulmans, ni juifs à la gouvernance mais ils doivent être les bienvenue s’ils souhaitent participé à la production...seulement pour éviter les dérives diabolique à l’image de ce journaliste à qui j’apporte tous mes encouragements au respect de ses valeurs. L’état français de demain doit se resaisir doit réveiller ses instincts patriotiques et être guidé par les seules valeurs de la France : Indépendance, Solidarité, Protection.


                      • Sébastien Sébastien 20 août 2008 14:35

                        Richard Labévière avait déjà été évincé du poste de rédacteur en chef de RFI pour avoir apporté son soutien à Alain Ménargues, lui-même contraint à la démission pour « antisémitisme » sur demande de l’ambassadeur d’Israël en France, Nissim Zvili 

                        Quelles sont vos sources ? Je parie que vous n’en avez pas...

                        Et sinon, je suis amuse que l’on pense que les juifs ou sionistes appelez-les comme vous voulez, qui sont a peu pres 500 000 en France, puissent quasiment diriger la France si j’en crois votre article.

                        Dans le monde entier, il y a environ 12 millions de juifs mais ils president aux destinees de 6 milliards de personnes ! Ils sont vraiment forts ces juifs !

                        Et Israel qui compte 7 millions d’habitants fait jaser toute la planete ! C’est extraordinaire.

                        Allez, je vous laisse, j’attends un appel de Sarkozy qui va me consulter sur le choix du journaliste qui va remplacer celui dont vous parlez dans votre article. C’est grotesque, hein ? C’est pourtant ce que vous ecrivez...


                        • Calito 20 août 2008 15:11

                          Bien d’accord avec toi.
                          Tous ces gens qui ne s’estiment pas antisémits sous pretextes qu’il ne cautionnent pas la Shoah.
                          Mais qui en revanche, nous ressortent tous les poncifs et clichés (juif riche, cupide, etc).

                          Quelle honte.


                        • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 20 août 2008 15:48

                          zeub-ah tiens,et qui prétends controler le sénat ricains ?


                        • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 20 août 2008 15:52

                          et carlos,il va bien escobar ?vas y mollo petit...


                        • Zalka Zalka 20 août 2008 14:41

                          Je suis franchement en désaccord avec cet article. Je pense que l’auteur ne cible pas correctement la cause des problèmes qu’il dénonce.

                          Effectivement, il est anormal de se faire étiqueter antisémite dès qu’on exprime un désaccord avec l’état israëlien. D’accord, il est anormal que le passage à tabac d’un français d’origine maghrébine par deux néo nazis soit passés inaperçus. Enfin, il est anormal qu’il y ai une telle unanimité dans la presse régulière.

                          Mais je ne vois pas en quoi, c’est une conséquence du sionisme ! La pensée sioniste n’a rien à voir là dedans. D’ailleurs, Einstein était sioniste. Mais son sionisme se basait sur la nécessité absolue d’un deal honnête avec les arabes : rien à voir donc, avec le sionisme des colons ultra orthodoxes ou de la LDJ. Sionisme est un terme fourre tout, par conséquent imputer ses problèmes à un terme qui recouvrent des idéologies très différentes, c’est se fourvoyer.

                          Pour comprendre il vaut mieux essayer d’isoler une autre raison. C’est l’intransigeance. Plus précisément une forme d’intransigeance qui ne fait pas que refuser qu’on appelle au génocide, mais qui va jusqu’à refuser toutes formes de désaccord, même minime.

                          "Avec moi ou contre moi" : c’est ainsi que raisonnent les extrèmistes de tout poil. C’est ainsi que raisonnent une partie des sionnistes. Pour cette minorité, oser dire que le bombardement du liban était une erreur stratégique est tout à fait égal au fait d’arborer un brassard nazi. C’est là qu’intervient un second mécanisme, qui peut cette fois toucher la majorité de la population, ou au moins l’élite. En effet, le nazisme fait partie du passé : nous avons pu mesurer l’ampleur de l’horreur nazi et de fait, cette idéologie est ce qui se rapproche le plus d’une forme de mal absolu. Du coup personne n’aime à être traiter de nazi. Et comme on se rend compte qu’un pays entier, composé à priori d’une majorité de gens normaux, à basculé avec une facilité déconcertante dans cette horreur, on doute de soi même et on a peur de devenir un vrai prototype de nazi sans même s’en rendre compte. Cette peur conjugué aux dénonciations hystériques d’une minorité extrèmiste pousse à la situation actuelle : un désaccord avec Israël peut faire vous faire accuser de nazisme.

                          Voila pour l’exemple de l’intransigeance avec le sionisme. Mais alors en quoi est plus l’intransigeance que le sionisme qui est la cause de ce mal ? Tout simplement parce que mon raisonnement se tient que ce soit avec le sionisme ou avec une autre idéologie.

                          Finkelkraut avait cerné ce problème il y a quelque année avec l’antiracisme. Nombreux avaient été les personnes lui reprochant d’assimiler l’antiracisme à un racisme anti blanc systématique, à une nouvelle forme de totalitarisme mûre pour le XXIème siècle. Moi même je pense qu’il avait tort de voir l’anti racisme comme cause. En revanche, ses craintes pour les conséquences de l’antiracisme était fondé, pour la même raison que celle exposée précédemment : l’intransigeance. On commence par dénoncer les mauvais traitements et l’exclusion subie par les minorités, et c’est une bonne chose. Mais au fur et à mesure on finit par justifier tout et n’importe quoi au nom d’une tolérance qui le devient de moins en moins : vous n’êtes pas d’accord avec l’excision ? Raciste ! Vous n’êtes pas d’accord avec le port du voile ? Intolérant laïcard ! Vous refusez de passer l’éternité à vous flageller pour le crime de l’esclavage commis deux cents ans avant votre naissance ? Esclavagiste !

                          Et ce raisonnement s’applique à de très nombreux domaine : le communisme (l’huma des années 50 en est l’exemple le plus sordide), le capitalisme (version Mac Carthy), le libéralisme (l’école de Chicago qui voit des communistes partout), la religion (les croisades, l’inquisition, les conversions forcées aux Amériques, mais également Al Qaeda, le djihad etc... Même l’athéïsme), les complotistes (si vous n’êtes pas complotistes, vous êtes forcément un neoconservateurs etc...)

                          De fait, ce qui mène au totalitarisme, c’est l’intransigeance. Cela donne d’ailleurs de nombreux résultats qui paraissent au premiers abords totalement paradoxaux ! Des personnes donnent dans le racisme anti blanc étaient au départ des antiracistes ; une personne rallié au communistes par antifacisme devient totalitariste ; un juif ultra orthodoxe va en appeller à l’éradication des arabes au nom de la mémoire de la shoah ; des libertariens vont interdire les publications communistes ; Au nom des palestiniens, on va assimiler à des nazis tous les juifs. Bref, par peur du nazisme, par peur du mal, et par manque de pondération, nombreux sont ceux à se donner corps et âmes à des idéologies malévolantes.


                          En sommes nous là ? Oui. Il n’y a qu’à voir ce texte. L’intention de départ est bonne : vouloir garder la possibilité d’une saine critique. Mais comme la cause est mal identifiée : on dénonce le sionisme qui s’insère partout. De là à ce que le sionisme soit remplacée par la "juiverie", le pas risque d’être franchi très vite. Certains le font déjà allègrement.


                          • dante haguel 20 août 2008 20:56

                            @ Zalka :

                            t’as pas completement tord,

                            sauf que l’article sert a montrer qu’un gars comme Edgar Morin, pour prendre cet exemple, qui a toujours lutter contre le racisme sous toutes ses formes, peut critiquer tout le monde, sauf Israel... et c’est ca qui est inquietant !
                            Des cons y en a partout, tout le monde le sait ! Mais comment se fait il qu’un gars comme lui puisse critiquer les dérives de tout le monde et etre reconnu pour ses propos humaniste, et tout d’un coup se faire "boycotter", salir, discrediter pour avoir seulement fait une critique (raisonnable de plus) d’Israel et de ses reseaux d’influences (en rappel, tout pays a ses reseaux d’influences, applelé Lobby communement)

                            Bref, on peut critiquer la Palestine, la France, la Chine, les Etat-Unis, le Tibet, la Colombie de maniere intelligente ou completement conne, pas de probleme, et faire une critique constructuve sur Israel amene direct devant les tribunaux et a se retrouver au ban de la societe : de la part l’idée de "inquisition" version sionniste...

                            Bref, c’est pas un article critiquant la religion, ni meme les personnes, mais simplement certains lobby qui imposent leurs points de vue, fermant toute discussion...

                            Bien sur apres y a les commentaires, y a de tout, du facho au gaucho, de l’humaniste a l’extremiste de tout bord... il ne faut pas juger l’article sur les commentaires qui sont parfois pertinent, parfois abjecte !


                          • clostra 20 août 2008 14:50

                            Il me semble que deux éléments très liés sont rarement évoqués et, comme tout oubli, il faudrait s’y pencher.

                            La diaspora est très impliquée financièrement dans le "développement" et le maintien d’Israël . Est-ce une façon de cautionner la politique, je ne sais. Est-ce une façon de s’assurer de l’entité, de la pérénité, de l’intégrité de ce petit territoire et pour quelles raisons ? J’y vois une confluence.


                            • Zalka Zalka 20 août 2008 14:56

                              J’y vois seulement un con...

                              La communauté juive américaine se sent bien sûr lié à Israël, mais est très loin d’être sioniste. Au contraire, beaucoup n’approuve pas forcément la politique d’Israël. Le plus gros soutien d’Israël en Amérique, ce sont les chrétiens sionnistes.

                              Bref, voir une sorte de volonté commune, ou plan des juifs pour infiltrés les gouvernements et aidés "l’entité sionniste" (pour reprendre un terme à connotation très nauséabonde), c’est tout simplement ahurissant.


                            • fouadraiden fouadraiden 20 août 2008 15:36


                               t’a pas fini de radoter depuis ta salle de karaté à la con Z.noris ?




                               @ auteur,



                               la France n’a pas d’autre choix que celui d’être celui coté des défenseurs d’Israel.
                              autrement dit, ce genre de guerre contre les forces du Mal sinoiste devrait , à mon sens ,se faire discrètement. car , publiquement , c’est tt simplement impossible d’autant que les Palestiniens, le Hamas ,les Mahométans des caricatures danoises,le Hezbollah chiite, l’Iran qui veut rayer un pays de la carte scolaire, l’islam des salafistes qui voilent leurs femmes ,les Saoudiens qui baisent des putes à st trop, les Maghrebins des ghettos tricolores pas tres gentils et les Algériens opposants qui se font soit assassiné soit tabassé à Paris jouissent d’une très très très mauvaise réputaion auprès des opinions publiques occidentales.


                               et ils (les non sionistes ) vont qd même pas se mettre à défendre les Arabes les Occidentaux sous prétexte quil existe ici ou là des gens qui organisent rationnellement la défense du peuple juif en chantant l’hymne tricolore.....




                              Sérieusement , faut que ns trouvions autre chose que la dénonciation du sionisme radical pour défendre les Palestiniens et autres peuples qui végètent en attendant la fin de la domination des partisans des droits de l’homme occidental.


                            • Gonzague gonzague 20 août 2008 15:53

                              Vous avez parfaitement raison, Zalka,
                              Ce ne sont pas tant les Juifs ou le "lobby Juif" que certains cercles évangélistes qui défendent les intérêts israéliens, aux Etats-Unis.
                              Ceux-ci ont une vision religieuse délirante de cet Etat, ils considèrent qu’Israel doit être par tous les moyens protégé en vue d’une prochaine arrivée de leur "Messie" (SAW).


                            • fouadraiden fouadraiden 20 août 2008 16:00


                               c’est vrai quil aura fallu attendre les sionistres chrétien pour voir l’Occident défendre systématiquement Israel.....rigolo va !


                            • Zalka Zalka 20 août 2008 16:08

                              Merci gonzague.

                              @Fouad : je sais que c’est dur à admettre pour une pute d’Al Qaeda dans ton genre, mais c’est pourtant vrai. On ne peut mettre dans le même sac le sionisme d’Einstein qui était basé sur un deal honnête et pacifique avec les arabes et l’hystérie d’un colon ultra orthodoxe. Il se trouve que la majorité des juifs américains éprouvent un attachement à Israël semblable à celui d’Einstein, c’est à dire sans approuver les erreurs d’Israël.

                              Le plus gros soutien, vient des hsytériques de la bible, des gens qui pèsent probablement plus que les juifs dans la politique américaine et qui paradoxalement sont des antisémites absolus : ils considèrent qu’à l’arrivée de l’armaggeddon, les juifs se convertiront ou rejoindront les non chrétiens en enfer, bref, c’est un soutien interressé.


                            • fouadraiden fouadraiden 20 août 2008 16:15



                               j’ai connu des karateka plus zen !



                              qt au sionisme d’Einstein , c’est comme le maraboutisme de ma gd-mère.c’est amusant pour les cons comme toi.


                            • Gonzague gonzague 20 août 2008 16:19

                              C’est un fait. Contredire ce fait, ce serait comme prétendre que Marignan n’a pas eu lieu en 1515.

                              Il n’y a pas que l’aspect "religieux", bien sûr, qui est somme toute assez récent, mais l’article est censé relater une réalité actuelle et l’intervention à laquelle j’ai répondu sous-entendait une connivence de fait entre les "juifs américains" et l’état d’Israel, connivence qui serait à elle seule en mesure d’expliquer la défense US, entre autres, de l’état Hébreu.
                              Si l’on creuse cette intervention, on pourrait en déduire que son auteur prétend que la diaspora américaine aurait la capacité d’infléchir les décisions US. AUtrement dit que certains "juifs" seraient à l’origine du soutien inconditionnel des USA à Israel.

                              Ce qui est faux.


                            • fouadraiden fouadraiden 20 août 2008 16:47


                              qu’est -ce qui est un fait ?


                            • marc 23 août 2008 00:50

                              L’exemple d’Einstein est trés mauvais. 
                              Einstein ne vit pas aujourd’hui et pouvait se tromper de bonne foi.
                              Un sioniste aujourd’hui , au courant des atrocités commises quotidiennement par Israel et des guerres qu’il a provoquées et va sûrement encore provoquer , n’a aucune excuse.
                              Je suis sûr qu’Einstein ne raisonnerait pas comme cela aujourd’hui. Il serait certainement furieux de voir Israel se doter de centaines de têtes nucléaires illégales avec la complicité des occidentaux se servir ignominieusement de la Shoah pour menacer les palestiniens d’une nouvelle shoah, faire mourir de faim, de maladie des milliers de gens pour la seule raison qu’ils habitaient là où les sionistes voulaient habiter, , emprisonner 11000 personnes, exécuter des gens froidement, etc....


                            • hihoha 20 août 2008 15:23

                              Article signalé au bureau national de vigilance contre l’antisémitisme.

                              http://www.sosantisemitisme.org/index.asp


                              • Alexandre 20 août 2008 15:37

                                bah ça il y aura toujours des barbouzes prêt à balancer.


                              • Alpo47 Alpo47 20 août 2008 15:43

                                @hihoha,
                                Décidément, vous êtes incurable.


                              • Zalka Zalka 20 août 2008 15:50

                                Hihoha, vous êtes un crétin. Vous pensez défendre les juifs, mais vous ne faites que vous comporter comme un nazillon. Vos commentaires sont aussi ignoble que certains vrai antisémites ayant posté ici. Il n’y a qu’à voir vos commentaires sur agora vox. De la même manière que contredire l’auteur de cet article rend coupable de sionnisme, vous contredire rend coupable de nazisme.

                                Comme je le disais dans mon commentaire, votre intransigeance fait de vous un totalitariste en puissance.


                              • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 20 août 2008 15:57

                                cela s’appelle une baltringue.


                              • stpatrickun 20 août 2008 16:09

                                Merci hihoha ,

                                le débat d’idée est une notion qui manifestement vous échappe !

                                Vous nuisez à la cause que vous prétendez défendre ...

                                Je ne connaissais pas l’existence du site que vous mentionnez : effectivement , il ya grand danger ...
                                mais pas celui que vous croyez ...

                                Patrick.


                              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 août 2008 16:18

                                @ HiHanh.. ou quelle que soit l’asinine omnomatopée par laquelle vous vous identifiez. Je n’avais jamais demandé la suppression d’un ou l’autre des commentaires que vous faites ; ma caravane est pressée. Je l’ai fait aujourd’hui. Pas parce que vous dites quoi que ce soit de bête, mais parce que vous avez la grossierete de le répéter 6 fois. La bêtise n’est pas dans le message, elle est en vous.

                                Maintenant que vous vous glorifiez d’une dénonciation à quelque kafkaesque structure dont j’ai le privilège de tout ignorer, je voudrais y ajouter une demande pour que vous soyez exclus de ce présent site. Nous n’avons vraiment pas besoin de gens comme vous. Nous avons déja Adana qui occupe le poste de thuriféraire de l’immonde.

                                Je souhaiterais que les mêmes organismes de défense des intérets juifs auxquels je m’adressais dans un autre post vous identifient et vous exposent comme agent provocateur. C’est par des gens comme vous que l’antisémitisme se développera.


                                Pierre JC Allard

                                http://nouvellesociete.wordpress.com


                              • Alexandre 20 août 2008 15:35

                                la frontière entre l’antisionisme et l’antisémitisme est floue, très floue et même perméable en quelque abord...


                                • fouadraiden fouadraiden 20 août 2008 15:40

                                  exact.


                                   en France ,compte tenu de l’ antisémtisime legendaire de ce peuple, ce type d’article est inutile.même juste.


                                • el bourrico 20 août 2008 15:40

                                  Mouais... mais c’est un fait qu’il est interdit de critiquer Israël, quoi que vous puissiez en dire, ressortez les blagues de Coluche sur les juifs aujourd’hui, et vous serez aussitôt dénoncé (encore un service de la délation) au bureau national de machin chose.

                                  Il n’empêche, les martyrs sont devenus bourreaux, c’est on ne peut plus vrai, comme les Français en Indochine après le seconde guerre mondiale, si dire ça est être antisémite, alors je suis antisémite.

                                  Il est un fait aussi que le principal soutient à la "Théocratie" Israël, est celui de la "Théocratie" USA, et ce n’est pas le fait du hasard, chacune des deux communautés religieuses travaillant ensembles contre la troisième.

                                  Quand je dis que la religion est sans doute la pire invention de l’humanité...


                                  • fouadraiden fouadraiden 20 août 2008 15:50

                                    bourik



                                     pas du tout.


                                    on va tt de meme reprocher au peuple élu de chercher à se défendre par ts les moyen et c’est surement pas l’Occident qui va s’en plaindre d’autant que les juifs actuellement se défendent contre les Arabes. un ennemi faible qui arrange tt ce petit monde judéo-chrétien..


                                     c’est dire c tt le bénéf pour l’Occident seul coupable du massacre du peuple élu.



                                     puis, les Arabes n’avaient pas à se branler pendant des siècles pendant que l’Occident chrétien s’organisait militairement, scientifiquement et culturellement.



                                     tt ça est historiquement très logique au fond...


                                  • el bourrico 20 août 2008 16:02

                                    la frontière entre l’antisionisme et l’antisémitisme est floue, très floue et même perméable en quelque abord...

                                    ah bon ? Je ne suis pas un "lettré", mais je sais faire la différence.
                                    Je dirais que l’antisémitisme, c’est l’opposition a tout ce qui est juif en général. (Voir plus si on regarde plus loin l’origine du mot, les population sémites sont nombreuses par la bas).
                                    L’antisionisme, est l’opposition a tout ce qui est religieux et a ce qui en découle. A savoir le mépris des autres, les exactions et la justification de bien des crimes au nom de la religion.

                                    Ce ne sont peut être pas les définition exactes, mais ce sont les définitions populaire, ou encore "vulgaires".

                                    La différence est énorme, et il n’est possible de les confondre que dans un seul cas, celui d’une théocratie absolue, ce qui n’est pas encore le cas...

                                    L’erreur a été de créer cet état artificiel, une lourde erreur, car qu’est ce qui le justifiait après tout ? Un génocide ? mais ce n’est pas le premier peuple ni le dernier a se faire exterminer, mais eux, ont eu un traitement de faveur si je puis dire...


                                  • fouadraiden fouadraiden 20 août 2008 16:11

                                    bourik



                                     pas du tout.


                                     aucun traitement de faveur sinon celui d’avoir été exterminé par une civilisation sorti des lumières .et ça fait mal qd on y pense deux secondes sérieusement.



                                     il ont tt meme assayé de liquider un peuple qui leur a qd meme fourgué un bonne part de leurs mythes religieux.

                                     les Indiens et autres hommes sauvages ne jouaient pas ds la même catégories si on peut dire...




                                     meme les mahométans à part voiler leurs femmes n’on jamais cherché à exterminer un peuple...et ce ss qu’ils aient jamais prétendu rendre les hommes égaux .


                                  • clostra 20 août 2008 16:28

                                    sauf que sans les chiffres arabes, la science serait pauvre très pauvre...et toutes autres belles découvertes sous des cieux limpides. Chacun travaille où il peut, quand il peut, quand il peut.

                                    Zimaginez le décryptage de la carte génétique avec le boulier ?


                                  • fouadraiden fouadraiden 20 août 2008 16:46


                                    qu’en savez -vous ?


                                     sans la roue qui sait nous serions peut -être bcp plus loin.


                                  • Zalka Zalka 20 août 2008 16:49

                                    Les chiffres arabes sont en réalités indiens. D’ailleurs le principe de ces chiffres, c’est d’avoir 10 symboles dont le zéro, plus pratique pour composer des nombres. Les symboles eux même diffèrent en inde, dans les pays musulman et en europe.

                                    Nous les appellons chiffres arabes car ce sont les arabes qui nous les ont transmis, pas parce qu’ils les ont inventés.


                                  • foufouille foufouille 20 août 2008 16:51

                                    pas tout a fait pareil mais antisinionisme derive vite vers antisemite
                                    suffit de regarder les sketches de dieudonne

                                    israel a ete cree par les usa dans le but de controler la region. si ils avaient voulu les sauver, il pouvait tres bien faire un etat juif ds le desert americain ou ds l’un des pays coupable


                                  • fouadraiden fouadraiden 20 août 2008 16:54



                                     ce n’est pas par ce qu’on dit d’un objet fut -il un nombre quil est arabe que son inventeur est arabe.


                                    t’a quelle ceinture au karaté ?


                                     


                                  • fouadraiden fouadraiden 20 août 2008 16:58

                                    wi,wi, foufoile



                                     mais faut dire que les Occidentaux ont trouvé personne ds l’auberge arabe en 48 capables de les envoyer chier...et donc ils continuent d’y faire à peu pres ce qui leur chante.



                                     oui bien sur ,Israel est une création purement occidentale ds l’intérêt bien compris et du peuple élu et de l’Occident. pas des Arabes évidemment.


                                  • foufouille foufouille 20 août 2008 17:48

                                    a cette epoque, ils etaient super cool

                                    "vient manger le couscous"
                                    on est venu avec les flingues...........


                                  • Zalka Zalka 21 août 2008 10:13

                                    @Fouadraiden : Mon interlocuteur sous entendait que sans les arabes nous n’aurion pas eu ces chiffres. En signalant que les arabes n’en étaient pas les inventeurs, je met en évidence le fait que nous aurions adopté ce système avec ou sans les arabes.

                                    Parce que si nous les avons reçu par les arabes, c’est parce que les arabes contrôlaient la route commerciale de l’époque. Mais cette route commerciale éxistait bien avant les arabes. En clair, sans les arabes, nous appellerions ces chiffres "sassanides".

                                    Par ailleurs, pour mon avatar : c’est un piège à con. Tu te focalises sur une apparence au lieu de chercher à comprendre. Bravo de t’être jeter dedans avec tant d’enthousiasme ! Fait une bise à Oussama, islamofaciste !


                                  • marc 23 août 2008 01:02

                                    El bourrico

                                    Antisémitisme est un mauvais mot.
                                    J’ai déja dit sur ce site et je répète que les juifs " modernes" d’Europe ou d’Afrique du Nord ne sont pas sémites. Ils descendent de peuples ( berbères, Khosars, .....) convertis au judaïsme avant que les conversions à la mode ne soient l’Islamique ou la Chrétienne ( voir les écrits de Shlomo Sands, université de TelAviv). Les descendants des hébreux ( et de bien d’autres conquérants ou conquis) sont les palestiniens eux-mêmes qui étaient là avant pendant et aprés les romains, les arabes ; les francs ; les turcs et autres que j’oublie.
                                    C’est un paradoxe quand même extraordinaire de voir des juifs massacrer des gens qui descendent au moins en partie directement des hébreux.

                                    Je propose de dire racisme anti-juif ou un autre mot composé exprés et d’abandonner ce mensonge de l’anti-sémitisme.


                                  • marc 23 août 2008 18:01

                                    Je voulais dire "khazar" pas "Khosar". Il y avait un moment que j’avais lu cet article de Sands.


                                  • leréveur 20 août 2008 15:48

                                    merci à l’auteur pour cette info du plus haut intérêt ; Labévière n’est plus depuis très longtemps dans la ligne du parti

                                    voir son excellent ouvrage chez Grasset de février 1999 : LES DOLLARS DE LA TERREUR

                                    schouf la date !!! prémonitoire et accablant

                                    et aussi ancien auditeur de l’IHEDN , et rédacteur en chef de la revue de l’Institut "DEFENSE" il a fait l’édito de la livraison de juillet-août 2008 , où il critique beaucoup d’aspects du livre blanc voire même les tourne en dérision. Il écrivait :
                                    " ... confusion d’autant plus rassurante qu’elle nous vient d’Amérique ? Ce risque d’alignement conceptuel découle très logiquement de la composition contestable du panel d’experts dont votre revue s’inquiétait en septembre 2007 ; pour la plupart les chercheurs associés à la rédaction du Livre Blanc furent partisans de la guerre anglo-américiane en Irak, lorsqu’ils n’expriment pas aujourd’hui ouvertement leur volonté de voir notre pays s’engager dans une action militaire contre l’Iran."


                                    courage Richard


                                    • COLRE COLRE 20 août 2008 16:18

                                      @el bourrico,
                                      NON, les martyrs ne sont pas devenus bourreaux, LES MARTYRS SONT MORTS, ils ont été massacrés lors d’un GÉNOCIDE.

                                      si dire ça est être antisémite, alors je suis antisémite

                                      Oui, vous êtes antisémite.


                                      • sale bête 20 août 2008 16:33

                                        NON, les martyrs ne sont pas devenus bourreaux, LES MARTYRS SONT MORTS, ils ont été massacrés lors d’un GÉNOCIDE.

                                        vous avez raison, sur cette terre il n’y a que des individus ...

                                        la notion de peuple est relative !


                                      • 3M 20 août 2008 16:26

                                        Mon avis/commentaire a été censuré !!!

                                        C’est assez révélateur de ce qu’il se passe dans les médias français...

                                        Je ne reviendrai plus donner mon avis ou opinion.


                                        • freedom2000 freedom2000 20 août 2008 16:53

                                          Après Dick Cheney à la vice-présidence, voilà que les rumeurs nous annoncent comme futur colistier de McCain un Joe Lieberman (transfuge du camp démocrate) et côté Obama un Mister Joseph Biden.

                                          Les sionistes, faute de pouvoir mettre un des leurs directement à la présidence des Etats-Unis s’efforcent de placer leur congénères à la vice-présidence.

                                          Ne regardant plus la télé depuis 6 ou 7 ans, je ne puis m’empêcher de pourtant constater, de visite chez ma soeur, que les grands gagnants des jeux télévisés (cf la roue de la fortune) sont toujours Mr et Mrs Cohen-Tordjman et affiliés.
                                           
                                          Un signe de leur supériorité intellectuelle ou.. ?


                                          • Olga Olga 20 août 2008 17:00

                                            " Mr et Mrs Cohen-Tordjman et affiliés. "

                                            Vous n’avez rien de plus intelligent à dire. Parce que là c’est plutôt gerbant...


                                          • Sébastien Sébastien 20 août 2008 19:01

                                            Freedom, t’es pas antisemite, hein ? Tout juste antisioniste rassure-nous...


                                          • dante haguel 20 août 2008 21:15

                                            Commentaire super constructif Freedom....

                                            J’ai l epere d’un ami qui a gagner a un jeux TV, ils sont Chretiens pas tro pratiquant, bref pas Juif ! donc votre affirmation :
                                            "les gagnants sont TOUJOURS..." se trouve totalement fausse.... 1 seul contre exemple suffisant a detruire une theorie...

                                            Apprenez l’art de s’exprimer avant de sortir vos anneries.... vous y gagnerez !!!


                                          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 20 août 2008 17:37

                                            Bravo à l’auteur.
                                            De la belle ouvrage.
                                            Sur un sujet pareil, il faut un propos parfaitement maîtrisé.
                                            Ici c’est le cas.



                                              • citadelle 21 août 2008 21:39

                                                Et voila le juif qui se pretend muslman. Mais la palme revient a Françoise "qu on ne voit plus beaucoup d’ailleur" qui avait changé son pseudo et qui pour mieux faire sa propagande contre le musulman s’etait renseigné sur la religion musulmane. Ca rester gros quant meme, presque aussi gros que ce qu’on voit et lit dans LEURS journaux. Ah c’est quant meme plus simple avec les americains vous ne trouvez pas ?


                                              • Matéo34 Matéo34 20 août 2008 18:36

                                                @ l’auteur.

                                                Bonjour,

                                                J’ai bien aimé votre article et les références qu’il donne. Le propos est plutot équilibré, je pense que meme si on n’est pas d’accord avec le fond, il faut le reconnaitre.

                                                Si je suis d’accord avec vous sur le fond, il y a un "je ne sais quoi" qui me gene. Je trouve que le ton du texte est assez "bloc contre bloc"... mais c’est peut etre qu’une impression. Ce que dit le texte est vrai, mais le problème de fond reste :


                                                - Comment ne pas rentrer dans la logique que nous impose les BHL et consorts (qui donnerait en médecine : l’important, c’est la maladie, peu importe les symptomes et les causes) ?


                                                - Comment on dépasse cette opposition idéologique antisémistisme/islamophobie (ou comment faire pour que hihoha (BHL) et fouadraiden (Tarik Ramadan) nous lachent la grappe) ??

                                                Si l’on doit dénoncer les actes de violences, il faut tous les dénoncés pas seulement quand s’arrange seulement Pierre, Moshe ou Ali : C’est une atteinte à la dignité humaine et une remise en cause de l’égalité entre les Hommes, point barre... Il ne peut y avoir d’échelle de valeur dans ces atteintes !

                                                Outre ce que l’auteur met en avant dans son 3ème et sa conclusion, c’est que ce discours inquisitorial masque une réalité : le replis communautaire (pas si évident car je rappelle quand meme que la France a un des taux de mariages mixtes le plus élevé d’Europe) est quand meme révélateur d’un certain malaise social (chomage subi, discrimination dans l’emploi et le logement). Tant que l’on ne retrouvera pas une situation économique où le mérite et les diplomes sont plus important que tout le reste... Ces discours prospéreront et la religion continuera à etre l’opium du peuple.

                                                A titre d’exemple, les émeutes de novembre 2005 nous furent présentées par notre guide supreme Sarkozy comme un phénomèe de bande et parfois comme d’origine islamiste Finklekraut en tete) or tant les RG (cela a couté la tete du directeur de l’époque) que le tribuanl de Bobigny ont anéantis ces mebnsonges : il n’y a eu aucune organsiation, islamiste ou autre, ceux qui furent arretés n’étaient pas récidivistes ou primodélinquants et souvent ils étaient diplomés.
                                                Un article dans le Canard enchainé de la semaine dernière (donc du mercredi 13 aout) fait etat d’une enquete enterrée par le gouvernement : les memes questions étaient posées a des personnes en ZUS et d’autres en zone urbaine favorisée. résultat : accablant pour le role du gouvernement, discrimination comme source principale des émeutes, etc... Seul les taux des avis majoritaire étaient différents.

                                                Un autre exemple, c’était une émission sur france inter où étaient interviewés des français d’origines maghrébines qui étaient partis travailler à Londres. L’un d’eux résuma très bien le problème : "en France, je suis le banlieusard, les emplois que l’on me propsoe sont tous inférieurs à ma qualification. Ici, je suis Français, avec un bon salaire et mes collègues me demande mon avis sur la gastronnomie et la qualité des vins..."

                                                Pour ce qui est de l’opposition antisémitisme/islamophobie, si on remplace le premier par le deuxième, c’est l’inquisition qui change mais il reste l’inquisition.
                                                La gauche, voir tous les républicains qui n’ont en commun que le rejet de se que nous propose notre bon chamoine de Latran de président, doit opposer à cette inquisition la richesse du débat intelluctuel qui traverse tant Israel que la Palestine, etc.

                                                A titre d’exemple, lors du salon du livre 2007 où Israel étaient l’invité d’honneur, les appels au boycott (parce que les auteurs étaient selectionnés par le gouvernment at que aucuns etaient de langue arabe) étaient tout sauf pertinant, voir ne servaient que les BHL et consorts... La seule attitude raisonnable étaient de porter le débat, de montrer la richesse des échanges qui existe sur ce problème. "L’Humanité" l’a fait en invitant des auteurs Palestiniens, ou arabe israélien écrivant en arrabe ou en hébreu, en invitant des nouveuax historiens (en Israel, ce sont ceux qui se sont attaqués au mythe de "la terre sans peuple pour le peuple sans terre").
                                                Il y a aussi le livre écrit par un ancien président de la Knesset où il analyse son sionisme et son judaisme en se posant un problème : Est ce normal que le droit au retour, ou le fait que l’on me qualifie de juif soit défini par les memes critères qui ont servi à envoyer ma famille dans les chambres à gaz . Le type ne remet pas en cause Israel ou le sionisme mais seulement les bases...

                                                Vous avez le meme exemple pour ce qui est de l’islam : dans l’émission "ce soir ou jamais", il y eut un débat très intéressant etre deux auteurs qui ont étudié les haddits (interprétation) du Coran dans les différentes écoles et époques et contextes et Tarik Ramadan. Ce dernier avait la meme posture que BHL : c’est le fait qui prime sur les causes, tel chose doit etre pensée comme ça... Alors que les deux historiens avaient un discours passionant car ils montraient l’évolution des concepts.

                                                C’est là le point important : ce n’est pas tant dénoncé l’inquisition du sionisme par la montée de l’islamophobie qu’il faut faire (paf ! prend ça dans les dents M. Aounit), c’est de mettre en valeur ceux qui s’attachent à mettre en valeur l’universlité des hommes.

                                                Bonne journée.

                                                P.S. : voir http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-03-03%2010:56:36&log=lautrehistoire pétition de Einstein et H Arendt contre la venu M. Begin en 1948 à NY.


                                                • Sébastien Sébastien 20 août 2008 19:18

                                                  @l’auteur : j’attends toujours vos sources sur l’ambassadeur israelien qui aurait fait virer un journaliste...

                                                  Quand vous ecrivez que la critique de la politique israélienne reste un sujet tabou en France, c’est absolument faux. Critiquez tant que vous voulez la politique israelienne, c’est votre droit. 

                                                  Mais quand vous insinuez que les sionistes choisissent les journalistes et donc la politique editoriale des journaux francais, on n’est plus dans la critique de la poltique israelienne. On est dans le fantasme antisemite du lobby juif tout puissant et invisible. Les poltiques sont presentees comme des marionnettes auxquelles ont dicte leurs actes. Ou est la critique d’Israel la-dedans ?

                                                  Etre antisioniste, pourquoi pas. Refuser un foyer national aux juifs (c’est l’idee de base du sionisme), pourquoi pas. Chacun est libre de ses opinions. Mais voir les juifs partout, non...


                                                  • COLRE COLRE 20 août 2008 19:18

                                                    Eh bien, voilà un grand nettoyage ! hop, il n’y a plus de traces, non non, Allard et Cascabel ne se sont pas lâchés à comparer BHL à un virus, non non…
                                                    Vous avez vu qque chose vous ? non… ! circulez, il n’y a plus rien à voir ! 

                                                    Ce bon monsieur Allard va pouvoir venir nous dire et nous redire à quel point tout est de la faute des atrocités jui… euh, sionistes avec plein de bisounours. et puis nous faire des belles leçons de morale !
                                                    Mais non, monsieur Allard et Cascabel ne se sont pas permis une phraséologie abjecte, trempée dans l’inspiration de je suis partout On a rêvé !

                                                    Je suis écoeurée.
                                                    Allez-y, censurez ou repliez. Je me barre.


                                                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 août 2008 01:15

                                                      @ Colre : Je ne peux répondre à un commentaire que s’il a un sens et m’adresse un reproche concret. Ce n’est pas le cas du vôtre. Pourquoi ne pas essayer d’abord de concevoir bien et d’énoncer clairement quelque chose de simple ; après vous pourriez apprendre à manier le sarcasme. D’abord Boileau, ensuite Voltaire ... Si quelqu’un croit vous avoir compris et pense partager votre sentiment, je lui serais reconnaisant de me l’interpréter. Je lui répondrai bien aimablement. J’allais dire "gentiment", mais je ne voudrais pas qu’on y voit une allusion....

                                                      Shalom

                                                       Pierre JC Allard

                                                      http://nouvellesociete.wordpress.com


                                                    • Proudhon Proudhon 20 août 2008 19:19

                                                      Le plus grave problème c’est que la nouvelle Inquisition n’est pas le fait du seul Sionisme mais d’une bonne partie de l’intelligencia Occidentale. Tous vont à la pêche inquisitoriale.

                                                      Celà me rappellle la chanson de Didier Bourdon, "On ne peut plus rien dire "

                                                      Quand je regardais l’autre fois le fameux sketch d’Elie et Dieudonné sur le Juif et le Noir qui s’engueulent suite à un ballon reçu par un de leur gamin je me disais immédiatement, qu’un truc comme ça ne passerait plus maintenant. Et c’est là que l’on voit vraiment où on en est arrivé.

                                                      Une Dictature.


                                                      • dante haguel 20 août 2008 21:46

                                                        c’est Coluche, LeLuron ou un autre qui disait :
                                                        quand on ne peut plus rire d’une chose, c’est la que ca devient inquietant !!!

                                                        de nos jours, la plupart de leurs sketch serait tout simplement censurer !!! 


                                                      • george 21 août 2008 00:21

                                                        c’est bien pour ça qu’il est mort "coluche" !!!


                                                      • fredleborgne fredleborgne 20 août 2008 19:20

                                                        Encore un article qui fait partie de cette vague antisémite qui fait la honte de la France.

                                                        Plus sérieusement, il faut arrêter effectivement d’accuser les sionistes d’être responsables de cette "inquisition". C’est un truc à se faire taper sur les doigts

                                                        Parlons plutôt d’extrémistes, partisans d’Israël dans leurs propos, utilisant des outils juridiques prévus pour les vrais cas de xénophobie (moi, j’englobe tout, puisque il s’agit bien de juger une personne sur l’appartenance à un ensemble selon des critères caricaturaux) pour faire taire des opinions contraires à leurs intérêts. N’oublions pas non plus l’utilisation abusive des medias, et des "mécanismes d’état" ainsi que des complicités politiques d’extrémistes d’autres obédiences, alliés pour permettre un développement de l’ultra capitalisme au niveau mondial.

                                                        Bref, une association d’intérêt qui sans vergogne traine des personnes dans la boue en toute impunité, et en retire pouvoir et argent. Même des modérés, pour des intérêts personnels, hurlent avec les loups pour se repaitre des carcasses.

                                                        Voila, j’ai cité personne. Normal, je suis et lâche, et prudent, et en plus, j’en ai rien à faire. Leurs jours sont comptés, car ce ne sont pas des antisémites, mais des révoltés, qui renverseront l’OMC et tout son bazar politico mediatico pipolo banco religico et tragicomico qui nous affame. L’élite pseudo élue n’est en rien populaire et n’est qu’un amalgame de tous les pourris, que chaque communauté peut avoir en elle. Bref, les juifs pauvres ne risquent rien, contrairement à ce qui s’est passé il y a plus de soixante ans.

                                                        Pauvre et gauchiste, est-on pour autant cataloguable antisémite ? Attention, au jeu des amalgames, tel peut être pris celui qui croyait prendre. En attendant, ceux qui ont le pouvoir et les medias peuvent bien répandre leur vérité, le net resiste de mieux en mieux aux trolls. Et le décervelage de masse ne rend pas les gens canalisables quand le ventre est vide aussi.


                                                        • Arno_ Arno_ 20 août 2008 19:30

                                                          Merci à l’auteur pour cet excellent article, bien construit et documenté. Comme c’était prévisible, sa démonstration se trouve dans les commentaires qui ont suivi (certains). Quelle ironie...


                                                          • pépé 21 août 2008 10:43

                                                            Je doute que MLK puisse écrire la même chose aujourd’hui. Chasser les palestiniens de leurs terres, les considérant comme des sous-hommes, ne serait probablement pas de son goût.


                                                          • La bonne vielle thèse du complot juif aura vraiment connu toutes les versions, en avant première, nous avons droit ici à la version antisarkozyste primaire. Et dire que nous pensions ces mauvaises légendes mortes avec Vichy !

                                                            Nous savons tous que l’anitisionnisme est le nouveau cheval de troie des antisémites de tous bords. Cela permet aux antisémites non assumés de taper sur les juifs, sur Israel, sur l’atlantisme, sur les organisations juives etc... tout en essayant vainement de se cacher derrière une pseudo compassion à la cause palestinienne (autre arlésienne de tous les antisémites de la planète) dont ils ne savent rien et se foutent de toutes les façons complètement. Ils n’y a qu’à lire les commentaires abjectes et hypocrites des quelques intervenants qui trainent sur ce genre de fil, essayant vainement d’intellectualiser leur "haine du juif", pour s’en convaincre.

                                                            Vous êtes tellement prévisibles et grotesques ! ne perdez pas votre temps, demandez directement aux idéologues du FN, ils vous expliqueront comment détourner des articles pour les intégrer à vos répugnantes thèses. 
                                                             
                                                             


                                                            • ZEN ZEN 20 août 2008 20:44

                                                              "La critique de la politique israélienne reste un sujet tabou en France,"

                                                              L’auteur a raison . J’ai souvent entendu dire que cela était plus facile aux USA notamment , même dans certains milieux juifs . Plus facile aussi, dans une certaine mesure, en Israël, notamment dans le courant des nouveaux historiens dits "postsionistes" , dont Shlomo Sand est sans doute le représentant le plus connu.


                                                              • ZEN ZEN 20 août 2008 20:49

                                                                Dans le monde universitaire français  Esther Benbassa est sans doute une exception...


                                                                • joseW 20 août 2008 21:22

                                                                  Bon article,

                                                                  Cette néo-inquisition accompagne le néo-féodalisme constitué par le Nouvel Ordre Mondial que les puissants cercles élitistes et affairistes tentent d’imposer par la force et par la ruse à l’ensemble de la population mondiale. 

                                                                  Il est tant de dire stop à ce délire de Pouvoir mortifère qui s’est emparé de la classe dirigeante en France comme dans les arrières-cours de nombreux pays de l’Otan notamment.

                                                                  Le sionisme extrêmiste est l’une des chevilles ouvrières de cette cabale internationale inégalée depuis la dernière guerre mondiale. L’heure est grave.



                                                                  • goc goc 20 août 2008 22:03

                                                                    pour ma part, j’aurais tendance a être optimiste, car des articles comme celui-ci sont de plus en plus nombreux
                                                                    il y a de plus en plus de monde pour dénoncer la dictature sioniste. Déjà le terme même de sioniste devient un terme négatif associé de plus en plus au racisme


                                                                    Et que dire des réactions des fanatiques lobotomisé qui nous déversent leur haine et leur arrogance. Ils font tout pour montrer le sionisme sous son vrai visage. Continuez, vous ne pouvez qu’aider les gens a ouvrir les yeux sur vos méthodes et vos pratiques barbares et fascisantes


                                                                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 août 2008 01:20

                                                                      @ Calmos : Je suis surpris que vous vous abaissiez a mettre un post que hihanhihan a déjè mis 8 fois sur ce fil

                                                                      PJCA


                                                                    • Echo Echo 21 août 2008 02:06

                                                                      Calamitos,

                                                                      Le cote "allume" et completement mystique des paroles de Luther King, ne vous gene meme pas ?

                                                                      Quand on puise ses certitudes dans la bible, on a vite fait d’oublier vers quelles horreurs elles peuvent conduire l’humanite.

                                                                      Il en va de meme avec le coran et toutes ces vieilleries qui bloquent la reflexion.

                                                                      Mais cela rassure les faibles d’esprit, n’est-ce pas ?




                                                                    • dante haguel 21 août 2008 02:42

                                                                      Moi, ce qui m’amuse dans ce texte de Luther King, c’est qu’il a ete ecrit fin des annees 60, s’il devait ecrire un texte similaire en 2008, que dirait il ? sur le mur de la honte, sur l’invasion du Liban et l’utilisation d’armes interdite par les convention de geneve, de placer les palestiniens en tant que citoyens de 2nd zones etc... 

                                                                      Il approuverait d’apres vous ?


                                                                    • Traroth Traroth 21 août 2008 13:33

                                                                      @hihoha : C’est pas beau de faire parler les morts. Si Luther King était encore en vie, il nous dirait lui-même ce qu’il pense de la politique d’Israël depuis, disons, les années 80. Cela dit, il a eu tort de tenir des propos du style "...et il en sera toujours ainsi", puisqu’il n’affirmait pas être devin, que je sache. J’ai toutefois du mal à l’imaginer du côté des bouchers.

                                                                      Tiens, un petit jeu, Craignos : relisez cet extrait de Luther King et mettez "Palestiniens" à la place de "Juifs"...


                                                                    • Traroth Traroth 21 août 2008 13:38

                                                                      Craignos, bien sûr, et non hihoha...


                                                                    • A. Nonyme Trash Titi 20 août 2008 23:47

                                                                      Bien bel article, courageux, équilibré et intelligent.
                                                                      Long mais lisible.
                                                                      Ça nous change de Momo...


                                                                      • Jacques RICHAUD 21 août 2008 00:14

                                                                        RECTIFICATIF /
                                                                        AVANT DE TROUVER FORME POUR QUELQUES PRECISIONS EN REPONSE DES COMMENTAIRES (Quelle avalanche !) , je poste un RECTIFICATIF SUR DEMANDE DE FAUSTO GIUDICE :

                                                                        L’auteur de la première référence citée, Fausto Giudice, me signale une coquille qui m’avait fait orthographier son nom avec un ’J’, pardon à lui. Il mentionne surtout que le lien fourni vers le site ’la banlieue s’exprime’ est déjà un emprunt, son article ayant été mis en ligne sur le site ’Basta !’ dont il fournit le lien suivant que n’avait pas mentionné ’la banlieue’, voici corrigé cette défaillance dont je m’excuse :

                                                                        "la source à indiquer n’est pas labanlieusexprime, qui a repris l’article sans citer la source, mais Basta ! Journal de marche zapatiste http://azls.blogspot.com et http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=5685&lg=fr. De plus, voici le lien vers la pétition à signer, lui aussi omis par labanlieuesxprime : http://www.ipetitions.com/petition/Labeviere2008/index.html
                                                                        Merci donc de rectifier
                                                                        Amitiés
                                                                        Fausto Giudice

                                                                        Je devais cela à Fausto par correction.
                                                                        Le site d’une pétition en soutien de RICHARD LABEVIERE est également précisé , l’auteur de cet article est signataire.


                                                                        • USA 613 21 août 2008 02:28

                                                                          Selon l’auteur Ménargues a été viré suite aux manoeuvres et exigences de l’ambassadeur d’Israël.

                                                                          OK ! Fort bien !
                                                                          Mais alors

                                                                          Qui faut-il croire ?
                                                                          L’auteur de cette intervention ?
                                                                          Ou la dépêche de l’AFP (cf. copier-coller ci-dessous)
                                                                          ou encore Le Monde Diplomatique (cf. copier-coller ci-dessous)


                                                                          Selon ces différentes sources Ménargues a été viré étant la VOLONTE et la demande des journalistes de RFI (cf les couper-coller plus bas)

                                                                          NULLE PART il n’est JAMAIS fait mention de l’ambassadeur d’Israël, de la juiverie mondiale ou même de la juiverie française.
                                                                          Que conclure alors d’une telle intervention dans ces conditions ?

                                                                          Qui procède avec de telles méthodes ?
                                                                          Imputer l’éviction de Ménargues aux Sionistes pour ne pas écrire aux Juifs (certains le font dans leurs commentaires) 
                                                                          Qui a recours à ce genre de littérature ?
                                                                          Ce furent les méthodes des polices antisémites tzaristes, ce sont encore celles des néo-nazis, des staliniens, ou des chaînes satéllitaires musulmanes. 

                                                                          Dans TOUS LES CAS il s’agit d’une volonté de son auteur de désinformer, d’intoxiquer et de manipuler son lectorat

                                                                          A lire les commentaires il y en a qui en rajoutent
                                                                          Donc une telle alimente un état d’esprit ambiant de bon nombre sur ce site.

                                                                          Quant à positionner Ménargues comme victime ?
                                                                          Que révèle la méthode ?
                                                                          La même tournure d’esprit usant d’une autre ficelle en apitoyant le lecteur indigné.

                                                                          Tout ce qu’écrit l’auteur serait bien beau si n’existaient pas toutes ces références qui la contredisent
                                                                          Elles suivent
                                                                          BIG problem .... les sources
                                                                          Ce sont l’AFP et le Monde Diplomatique...
                                                                          Difficile de les taxer comme sionistes...
                                                                          Même eux rejettent Ménargues...
                                                                          L’auteur de ce tte intervention lui encense Ménargues en écrivant des contrevérités sur ce qui s’est passé. Les commentateursen rajoutent
                                                                          Alors ?????

                                                                          Qui croire ?
                                                                          1) L’auteur ? et Les commentateurs ?
                                                                          2) L’AFP ? et Le Monde Diplomatique ?

                                                                          Il FAUT CHOISIR c’est ou 1) ou 2)

                                                                          Avec ce qui suit écrire que l’éviction de Ménargues est due à Zvili, l’auteur procède à de la désinformation, du mensonge et de la manipulation.

                                                                          CI-DESOUS  les faits
                                                                          *******************************************
                                                                          A) Source : AGENCE FRANCE PRESSE du 19.10.04

                                                                          (il s’agit d’un copier-coller) :

                                                                          1) Les personnels de RFI réunis mardi en assemblée générale s’étaient dits "indignés" par les nouvelles déclarations d’Alain Ménargues.

                                                                          2) Les vives réactions provoquées par ces déclarations, de la part des syndicats et de la société des journalistes de RFI, …. avaient conduit à sa démission de directeur de l’information.

                                                                          B) Ailleurs encore on peut lire (il s’agit d’un copier-coller) :

                                                                          Suite à cette dernière déclaration, une assemblée générale des personnels de RFI se tient le jour même, à l’appel de toutes les formations syndicales. L’assemblée adopte un communiqué où elle déclare : « Nous, tous les personnels de RFI, dénonçons les propos insultants de M. Ménargues qui ne reposent évidemment sur aucune réalité. (...) Nous rejetons toute incitation à la haine raciale. » Les syndicats de RFI sont ensuite reçus à leur demande par le PDG de RFI qui, selon l’AFP, est « choqué par les propos de M. Ménargues ». Le 19 octobre au soir, le PDG décide du licenciement d’Alain Ménargues.

                                                                          C) Source : Les Amis du Monde Diplomatique

                                                                          Le Monde Diplomatique peut-on le qualifier de journal pro-sioniste ? NON

                                                                          Ici ce que l’on peut lire :

                                                                          (il s’agit d’un copier-coller) :

                                                                          Les propos d’Alain Ménargues qui ont déclenché cette affaire sont en fait un résumé de (ses) thèses …. (qui sont en fait des) considérations relatives à la religion juive. Le Monde diplomatique (juillet 2005) les juge ainsi : « Caractéristiques de la propagande antisémite, ces thèses essentialistes — que nous rejetons s’agissant de l’islam comme du christianisme — sont aussi absurdes que dangereuses. » Par ailleurs, le mensuel français L’Arche publie un dossier affirmant que plusieurs passages de l’ouvrage d’Alain Ménargues sont copiés mot pour mot de publications d’auteurs négationnistes et d’extrême droite [1].

                                                                          …..

                                                                          L’essentiel de la polémique visant Alain Ménargues porte, non sur ses critiques de la politique israélienne, mais sur sa thèse centrale selon laquelle …. les affirmations d’Alain Ménargues en la matière sont, … « un tissu d’élucubrations et de contrevérités venant soit d’un inculte — ce que je veux croire —, soit d’un homme animé d’intentions malveillantes ».

                                                                          Début juillet 2005, l’Association des amis du Monde diplomatique annule une conférence d’Alain Ménargues devant ses adhérents, et diffuse parmi ses sections une lettre les mettant en garde contre le…. danger …(d)es discours de Ménargues (qui) … diffuse… en France un antisémitisme déguisé en critique de la politique du gouvernement israélien. Le secrétaire général des Amis du Monde diplomatique écrit notamment : « En introduisant dans votre livre l’idée que la construction du mur aurait des origines et un fondement ethnico-religieux, vous franchissez une frontière que nous nous refusons fermement pour notre part à traverser. »

                                                                          **********************
                                                                          Où est-il question de l’ambassadeur d’Israël ? des Sionistes ? des Juifs ?

                                                                          Nulle part.

                                                                          Que penser alors de l’intervention ?

                                                                          Idem des commentaires de certains

                                                                          Il y a entre autres celle d’Yvance 77. Il/elle est si élogieux sur cette intervention qui, je viens d’en apporter la preuve, est notoirement basée sur des contrevérités et de la propagande…

                                                                          Au fait quels qualificatifs donne-t-on déjà ce genre de contrevérités ?

                                                                          Dans ces conditions que valent les autres allégations de l’auteur ?

                                                                          Elles ne valent RIEN, elles ne peuvent en rien être prises en compte étant les mensonges que l’on a pu y lire par ailleurs.

                                                                          Après toutes ces copier-coller force est de constater qu’à avoir voulu faire croire aux lecteurs que le licenciement de Ménargues était du aux pressions de l’ambassadeur d’Israël l’auteur s’est lui-même décrédibilisé et a fait du reste de son intervention qu’elle ne soit d’aucun intérêt.


                                                                          • dante haguel 21 août 2008 02:51

                                                                            Ben, d’un autre côté, l’AFP ou autre organne de presse va pas dire qu’ils licencie un des leurs sur demande de l’ambassadeur Israelien...

                                                                            cela dit il s’est bien ait virer pour propos anti-Israelien, puisqu’une lettre dit qu’il etait anti-sionniste/semite sous couvert decritique envers Israel !!!

                                                                            Bref, vous demontrer rien, au contraire, vous l’affirmer !!!

                                                                            C’est comme quand Sarko a fait virer un (voir des journalistes) pour des propos sur Cecilia, ils se f’saient virer sous un autre pretexte, pourtant c’etait bien le faite d’avoir parler de Cecilia et sa liaison avec autrui (quel a epouser d’ailleur) qui leurs a fait perdre leurs postes !!!

                                                                            Bref, ce que vous demontrer c’est que le cynisme et le mensonge sont toujours de rigueur au XXIeme siecle, mais vous nous apprenez rien....

                                                                            ah si, une chose que vous nous avez appris : vous nous prenez pour des cons avec vos fausses preuves et votre demonstration qui ne convainc que vous !!!


                                                                          • Traroth Traroth 21 août 2008 19:07

                                                                            @USA 613 : Vous écrivez "de la juiverie mondiale ou même de la juiverie française". Outre le caractère péjoratif de ce type de discours, que vous semblez vouloir imputer à l’auteur, ce qui est totalement mensonger, l’amalgame que vous faites entre juif et Israélien me semble, comment dire, antisémite.


                                                                          • USA 613 21 août 2008 02:57

                                                                            Je viens de vous lire
                                                                            Je vous rassure
                                                                            Je suis d’accord avec vous
                                                                            Vous avez raison
                                                                            Vous en apportez la preuve
                                                                            Vous êtes bien ce que vous écrivez....
                                                                            Là dessus je ne vous contredis pas
                                                                            Satisfait ?

                                                                            Pour le reste vous n’apportez que la preuve de ce que vous êtes.

                                                                            Inutile de poursuivre cet échange entre nous.


                                                                            • USA 613 21 août 2008 02:58

                                                                              @ dante Haguel

                                                                              Mon commentaire de 2h57 s’adresse à vous


                                                                            • dante haguel 21 août 2008 18:57

                                                                              @ USA 613

                                                                              "Je suis antisemite et fier de l’etre"

                                                                              Ben evidement, a partir du moment ou je fait une critique anti Israelienne, je devient anti sionnite et donc anti semite, et donc fier de l’etre....

                                                                              dans cet echange c’est VOUS qui faites preuvent de negationnisme, de fermeture de la discussion, et de pensée totalitarisme, mais comme c’est moi qui fait une critique d’Israel, j’en deviens donc forcement mauvais, et vous bon...

                                                                              Bref, c’est ce qui est dit et redit lors des commentaires sur cette article :
                                                                              Nouveau Dogme du monde libre :
                                                                              Il est interdit de faire la moindre critique, meme constructive, D’Israel, ou meme du comprotement d’une personne de confession Juive, car on devient automatiquement un Fasciste (= antisemite = anti sionniste)

                                                                              Bref , deja mettre atisemite = anti sionniste est une abheration, car s’il y a 2 termes, c’est qu’il y a 2 notions, la nuance peut etre faible mais elle existe !

                                                                              Votre remarque n’est plus pertinente, car on a censurer ma reflexion, qui etait certes peut etre mal formulé, ou j’en mettais plein la gueule a Israel par rapport a l’Holocoste, avec le fait d’avoir subit cet holocost vous permettais de faire la meme aux peuples Palestinien.... bref, sans etre haineux, ni insultant (j’avais mis une phrase entre tiret, pour indiquer -le fait de dire ca- ) ce commentaire a ete censurer, me semble t il !


                                                                              Il y avait un debat fort interessant sur les caricatures de Mahommet et de la liberté d’expression, mais quid de la liberté d’expression pour toute remarque envers l’Etoile de David ?

                                                                              bref, vous ne l’aviez pas compris, alors je le reformule autrement : je garderais ma LIBERTE d’EXPRESSION quittes a passé pour un antisemite, un islamophobe, un anti capitaliste ou un anti communiste...


                                                                              et pour résumé, je disais que l’AFP et le Courrier INternationnal ne pouvait limoger un journaliste sur ordre d’un Diplomate / Ambassadeur, car ca voudrait dire que les journalistes n’ont pas de LIBERTE d’EXPRESSION ... donc evidemment qu’une autre raison est donné.... mais ce raisonnement vous echappe, et si vous croyez nous bernez avec vos articles condescendant, ben c’est raté....

                                                                              Ah oui, derniere critique : vous ne supportez pas la critique, vous preferez fermer le debat, technique qui consiste a avoir le dernier mot et croire que celui qui a le dernier mot a raison ! erreur !

                                                                              Bref, moi, Francais, j’ai l’habitude de m’entendre dire qu’on est raciste, antisemite etc.... alors qu’on est parmis les pays les plus tolerants de la planete : pour preuve : suffit de se ballader a Paris pour voir le melting pot qu’il y a !!! Balader vous dans d’autres capitales, vous verrez la difference !


                                                                            • dante haguel 21 août 2008 19:04

                                                                              Ah oui, concernant votre terme : "juiverie mondiale", c’etait ce que disais les nazi pour les stigmatiser et se legitimer de faier ce qu’ils ont fait,
                                                                              La meme demarche a ete faites avant des Ottomans envers les Armeniens, au Rwenda (entre Hutu et Tutsi) et ailleurs dans le monde !!!

                                                                              Une personne parlerais d’Oligarchie, que la plupart des maux de cette viennent des plus riches, dont des Juif font parties, mais aussi des Islamiste, des Chretiens et bcp d’Athée, bref, des gens qui utilisent la religion uniquement pour arriver a leur but, bref, des gens qui se foutent bien du cote religieux, si ce n’est que c’est l’outil ideal pour mieux diviser les autres, suivant la logique : "Diviser pour mieux regner"


                                                                              Ca vous derange pas de faire tenir des propos a autruis qu’ils n’ont pas tenu, a deformer des faits, et apres vous osez parler de desinformation : LA VASTE BLAGUE !!!!!


                                                                            • Traroth Traroth 21 août 2008 19:08

                                                                              @USA 613 : votre attaque est illustration parfaite du propos même de l’article, en une mise en abîme saisissante.


                                                                            • Traroth Traroth 21 août 2008 19:10

                                                                              Abus signalé, concernat vos accusations d’antisémtisme, bien entendu.


                                                                            • dante haguel 21 août 2008 19:13

                                                                              Et donc pour finir, je replacerais l’idee de qlq commentaires precedent, et faites attention au consequence :

                                                                              "Si vous n’etes pas avec nous, c’est que vous etes contre nous" 


                                                                              c’est la politique de la soumission, et si certains se plaisent a voir le monde en 2 camps, la majorité de personne savent que c’est plus complexe que ca...

                                                                              dans un mariage, les epoux s’ont ensemble, et pourtant ca n’empeche pas parfois d’avoir des scenes de menages,


                                                                              Bref, vous faites preuves de TOTALITARISME dans votre maniere de pensée, vous etes loin de ce que vous pretendez combattre, et si proche de ceux qui vous ont martyriser, et la y a grand danger a repeter les erreurs commissent et reconnues !!!!!


                                                                            • R-sistons R-sistons 21 août 2008 03:25

                                                                              Jacques,

                                                                              bonjour, heureuse de faire ta connaissance !

                                                                              je partage pleinement tes idées, ton universalisme, ton refus des dogmes, etc...

                                                                              je recopie ton article pour mon blog http://r-sistons.over-blog.com

                                                                              j’ai aussi mis en place un blog sur la communion des civilisations, entre autres
                                                                              http://eva-communion-civilisations.over-blog.com

                                                                              bien amicalement Eva


                                                                              • USA 613 21 août 2008 04:20

                                                                                @ Eva resis

                                                                                Recourir à la propagande est-ce faire oeuvre de journalisme ?

                                                                                Entre un Jacques, ses désinformations, L’AFP et le Monde Diplomatique (cf. mon commentaire ci-dessus) vous faites le choix d’endosser les positions de l’auteur

                                                                                Votre aveuglement vous décrédibilise

                                                                                Ce que vous faites n’est pas faire oeuvre de journalisme

                                                                                Se servir de propagande pour assouvir sa haine n’est pas faire oeuvre de journalisme

                                                                                Etes vous journaliste ou propagandiste ?

                                                                                Ce que Jacques rapporte ne sont pas des faits de journalistes mais ceux propagandistes.
                                                                                Il y a une manière journalistique de rapporter des faits positifs ou négatifs seule la manière objective.

                                                                                Les faits rapportés de Jacques ne correspondent pas à la réalité des faits tels qu’ils se sont passés.

                                                                                Si vous les faitres votres vous serez vous aussi une propagandiste. 
                                                                                Est-ce le rôle que vous voulez assumer ?


                                                                                • Nobody knows me Nobody knows me 21 août 2008 16:58

                                                                                  Recourir à la propagande est-ce faire oeuvre de journalisme ?

                                                                                  Et vous faîtes quoi vous à longueur de journée ? Du tricotage ?


                                                                                • ffi ffi 21 août 2008 06:22

                                                                                  Même si le fond de l’article évoque un certains nombre de faits indiscutables et inquiétants, parler d’inquisition me semble inadapté. Pas tant du point de vue de l’analogie de la pression exercée, mais pour moi l’emploi du mot évoque un contexte de persécutions religieuses - et nous ramène donc inconsciemment vers la réthorique du "choc de civilisation". Je suis certain que l’auteur s’y soit laissé prendre sans même sans rendre compte.

                                                                                  Mais alors quelle argumentation choisir ?

                                                                                  D’abord, le judaïsme est une religion. Comme toute religion, elle s’est étendue par conversions.
                                                                                  Par exemple, lisez le travail de l’historien Israëlien Shlomo Sand de l’université de Tel-Aviv :

                                                                                  Il évoque la conversion au VIIIème siècle du royaume Khasar, un royaume étendu de la géorgie à l’Ukraine, lequel exista jusqu’au XIIIème siècle, avant d’être vaincu par les mongols. Les descendants de ce royaume, de "type" caucasien (et donc nullement descendant d’Abraham et du Royaume de Judas), ont donné la branche Askhénase du judaïsme dont la langue devint le Yiddish et dont les communautés se sont concentrées en Europe orientale et centrale. Les Askhénases sont donc caucasiens.

                                                                                  Ensuite, il évoque la conversion de tribus bèrbères au VIème siècle en Afrique du Nord et également la conversion d’un Royaume Yéménite, en Arabie, ce qui donna la branche Séfarade (de langue arabe, les misrahims)

                                                                                  Enfin, il déclare que selon toute vraissemblance, les descendants du Royaume de Juda sont ... les palestiniens, qui se sont convertis (ou non) au christianisme ou à l’islamisme.

                                                                                  Où est donc "le peuple juif ? Selon Shlomo Sand, c’est un mythe (religeux).

                                                                                  La charte de l’Onu déclare le droit des peuples à disposer d’eux-même.
                                                                                  Mais qu’est qu’un peuple ?
                                                                                  C’est un groupe ethnique, partageant une langue commune, un territoire localisé, subissant l’hégémonie culturelle d’un voisin impérial.

                                                                                  Pour le peuple juif, la définition choisie pour en carctériser le contour est différente. Tout pratiquant du judaïsme est de fait membre du peuple juif, où qu’il soit, même fraichement converti. il n’y a pas de langue commune (l’Hébreux a été résucité pour la cause), le territoire, lui, était décrit dans des écrits religieux de quelques milliers d’années et le groupe éthnique est hétéroclite (caucasien, sémites, minoritairement Ethiopiens, Chinois, Indiens ...).
                                                                                  Le projet de la création de l’état d’Israel au nom "du droit des peuples à disposer d’eux mêmes" par l’Onu est donc bien curieux , car la définition adoptée pour ce peuple est basée uniquement sur des écrits religieux, et non pas sur des réalités historiques, ni culturelles, ni territoriales.

                                                                                  Aujourd’hui, quelqu’un qui n’a pas lu la bible pourrait écrire : "Les Khasars envahissent la Palestine", ce qui ne serait pas faux, bien qu’un peu excessif. De même, on peut dire que beaucoup d’Askhénases (Caucasiens) sont antisémites, étant donné le racisme contre les misrahims (sémites) en Israël

                                                                                  Il est pour le moins troublant que des conceptions religieuses ait été la base des décisions de l’ONU à l’époque. Mais comment cela fut-il possible ?

                                                                                  Si on regarde l’histoire du sionisme, on voit qu’il fut d’abord un mouvement chrétien (se renseigner su le sionisme chrétien), anglo-saxon et Oliver Cromwell, un dictateur anglais du XVIIème, fut le premier chef d’état à militer pour la création d’un état juif au proche-orient.. La création de l’état d’Israël peut donc bien évidemment être mis en rapport avec l’idée de trouver une porte de sortie à la Grande-Bretagne car son mandat sur la Palestine et le Moyen-orient devait être remis en cause. Israël, dans ce cas, peut être vue comme une marche impériale pour les anglos-saxons pour garder un pied (armé) dans une zone très riches en ressources naturelles.

                                                                                  Le sionisme chrétien est très lié aux courants théo-cons(ervateur) américain, dont Bush fait partie. Le paradoxe étant que nombre de l’élite associée à ce mouvement sont issues de familles qui ont activement collaboré avec Hitler (voir la biographie de Tarpley sur la famille Bush ou encore quelques remarques de Lacroix-Riz dans la vidéo "Etat de Guerre").
                                                                                  On voit donc tout le paradoxe de la chose : Des anciens soutiens d’Hitler militant pour la création de l’état d’Israël dirigés par des Khasars caucasiens et traitant tous ceux qui en critiquent la politique de répression envers les palestiniens (descendants du royaume de judas) d’antisémite !
                                                                                  Cela montre un cynisme sans borne.
                                                                                  La nouvelle "inquisition" a plutôt à voir avec une stratégie fasciste (historiquement les élites du capitalisme) visant à désarmer les opposants politiques à leurs visées impériales, majoritairement de gauche, tout en brouillant les cartes politques à destination des électeurs, en les faisant passer pour des gens d’extrême-droite. Ce qui évidemment totalement faux (Siné, Mermet, Morin, Meyssan, Boniface, ... d’extrême-doite ? Ca ne tient pas une seconde à l’analyse objective). L’extrême-droite moderne, se sachant haïe, traite ses opposants en les affublants de l’étiquette qui devrait la caractériser et le pire c’est que ça fonctionne. Mais pour combien de temps ?

                                                                                  Donc en fait, plutôt que d’inquisition, on devrait parler ni plus ni moins que de discrimination politique, d’un néo-MacCartisme, effectué de manière hypocrite.

                                                                                  Le peuple Israëlien a été abusé par une idéologie fallacieuse et il est condamné dès l’origine à vivre dans un pays qui est destiné à la guerre (pour l’appropriation des ressources du moyen-orient ?). Les peuples israléien et palestiniens, s’ils veulent la paix, doivent donc s’unir, les uns abusés, les autres dépossédés, proclamer un état laïc au Levant, dont Jérusalem sera la capitale, en se soustrayant à l’ingérence Anglo-Américaine dont le but est la guerre pour les ressources naturelles de la région.


                                                                                  • goc goc 21 août 2008 12:30

                                                                                    @ffi

                                                                                    bravo pour votre post qui a le merite de remettre certains choses a plat

                                                                                    par contre je pense que le terme d’inquisition est bien choisi par l’auteur, car on est bien dans un choc de civilisation, "combat" mené par les neo-cons et les sionnistes. Et c’est bien dans ce cadre de choc de civilisation qui’on assiste a des veritables "pogrom" intellectuels envers ceux qui osent critiquer la politique raciste israelienne, ainsi que les derives des extremistes ultra-religieux.

                                                                                    un autre point que j’aurais aimé que vous souleviez, c’est le fait que le passage de "religion juive" à "peuple juif" s’est fait sur le dogme du "peuple elu", concept fondamentalement raciste puisqu’il introduit la notion de superiorité d’un peuple face au reste de l’humanité, superiorité qui n’est basée, comme vous l’avez bien demontré, que sur une simple croyance religieuse


                                                                                  • Senatus populusque (Courouve) Courouve 23 août 2008 10:23

                                                                                    Il s’agit plutôt d’une police de la parole que d’une inquisition.


                                                                                  • Senatus populusque (Courouve) Courouve 23 août 2008 10:33
                                                                                    "Je ne nierai pas qu’il y ait une race juive ...] Encore convient-il de se montrer prudent : il faudrait plutôt dire des races juives.". Jean-Paul Sartre, Réflexions sur la question juive, 3.

                                                                                    Pour le cinéaste Costa-Gavras, "les juifs, ce n’est pas une race, c’est une religion" (Le Figaro, 27 février 2002, p. 27). Quid des juifs athées ? Car les Juifs, c’est plus ou autre chose qu’une religion ; Hitler, lui, parlait de « race » (Mein Kampf, tome 1er, chap. 4 et 11) ; Yves-Charles Zarka évoque « une éthnie, un peuple ayant des traits communs bien qu’il ne réside pas sur un territoire unique. » (« L’antisémitisme en France aujourd’hui », Cités, n° 10, p. 5). ). Il semble y en avoir deux, les ashkénazim et les séfardim.
                                                                                    S’agit-il d’un peuple, d’une nation, d’une religion, d’une race, d’une ethnie, d’une caste, ou encore d’autre chose ? « Si peuple juif il y a, il n’existe pas d’autre peuple du même type que lui », notait Raymond Aron dans ses Mémoires (chap. XIX).  « Une école, un peuple, une religion ou encore autre chose » s’interroge Jean-Michel Salanskis (Extermination, loi, Israël. Éthanalyse du fait juif, Paris : Les Belles Lettres, 2003).
                                                                                     
                                                                                     Le terme contraire "non-Juif" fait tout autant problème, il suggèrerait, non sans raisons, l’existence en France d’une caste, structurée en Agence juive, Alliance Israélite Universelle, Appel Unifié Juif de France, Association des Journalistes Juifs de France, Association des Médecins Israélites de France, Association France Israël, Avocats sans frontières, Centre rabbinique européen, Centre Simon Wiesenthal, Communauté juive libérale, Congrès juif européen, Congrès juif mondial, Connec’Sion (association des informaticiens juifs de France), Consistoire central, C.R.I.F., Fédération des Organisations Sionistes de France, Fondation du Judaïsme français, Fonds Social Juif Unifié, Rassemblement des Avocats Juifs de France, Union des Dentistes Juifs de France, Union des Étudiants juifs de France, Union des Jeunes Médecins Juifs de France, Union des Professionnels Juifs de France, Union des Pharmaciens Juifs de France, Union juive française pour la paix, etc.

                                                                                  • marc 23 août 2008 18:48

                                                                                    Ffi

                                                                                    Excellent.
                                                                                    Je n’arrive pas à comprendre comment Shlomo Sand peut être aussi systématiquement ignoré de nos "intellectuels" et " journalistes" comme Ilan Pappe, un des "nouveaux historiens" israelien , exilé.


                                                                                  • leréveur 21 août 2008 07:05

                                                                                    merci aussi à l’auteur d’avoir rappelé la chasse aux sorcières dont fut victime Pascal Boniface.

                                                                                    Très au delà de ce qui est rapporté ici, avec l’intervention du délicieux Cukierman du CRIF pour faire virer Boniface de son poste de patron de l’IRIS ; la totalité du dossier est absolument accablante pour la "communauté"


                                                                                    • fonzibrain fonzibrain 21 août 2008 10:16

                                                                                      merci à l’auteur pour cet article
                                                                                      sinon pour pousuivre voila un livre qui a fait grand bruit aus usa

                                                                                      "le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine" de john.mearsheimer et stephen m.walt

                                                                                      édifiant !!!!


                                                                                      • leréveur 21 août 2008 10:32

                                                                                        exact traduit en français chez La Découverte en sept 2007
                                                                                        20 euros

                                                                                        à lire absolument si l’on veut comprendre les évènemenst du M-O (et le reste ...)

                                                                                        quasiment boycoté en France


                                                                                      • leréveur 21 août 2008 11:04

                                                                                        en somme quand on signale un travail de fond de deux universitaires , de surcroit américains , il se trouve quelques crétins pour jouer avec des plus et des moins !!

                                                                                        phénomène de régression au stade anal ?

                                                                                        pauvre pays


                                                                                      • Traroth Traroth 21 août 2008 13:12

                                                                                        Pas la peine d’être un génie pour comprendre que l’islamisme et l’islamophobie se nourrissent l’un de l’autre, tout comme l’antisémitisme et le sionisme (vu en tant que soutien inconditionnel à Israël). Ce mécanisme porte un nom : la radicalisation. L’Histoire a déjà amplement montré ses conséquences.


                                                                                        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 23 août 2008 10:52

                                                                                          « J’aimais l’auteur du livre de l’Esprit [Helvétius]. Cet homme valait mieux que tous ses ennemis ensemble ; mais je n’ai jamais approuvé ni les erreurs de son livre, ni les vérités triviales qu’il débite avec emphase. J’ai pris son parti hautement, quand des hommes absurdes l’ont condamné pour ces vérités mêmes. »

                                                                                          Voltaire, Questions sur l’Encyclopédie, article Homme.

                                                                                           Passage déformé en 1906 dans The Friends of Voltaire, livre de Evelyn Beatrice Hall écrivant sous le pseudonyme de S. G. Tallentyre, et résumant la position de Voltaire : « I disapprove of what you say, but I will defend to the death your right to say it ».


                                                                                          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 21 octobre 2008 14:49

                                                                                            Dans l’article d’André Marcowicz (Charlie-Hebdo, 15/10/2008) sur Soljenitsyne, je relève une contradiction entre sa dernière phrase "[trop nombreux] est bien un commentaire de l’éditeur" et le titre de l’article "Les Juifs, "trop nombreux" de Soljenitsyne". Soljenitsyne a-t-il vraiment écrit quelque part "trop nombreux" ?

                                                                                            Je me souviens que dans le cas de Renaud Camus, BHL avait reproché à Camus un " "trop de juifs" " qui ne figurait pas dans le Journal de Camus.

                                                                                            Par ailleurs, le constat du grand nombre de juifs parmi les révolutionnaires d’Octobre avait été fait par Jean-Paul Sartre sans que cela soulève des montagnes d’indignation :

                                                                                             "Il y avait un nombre de juifs considérable dans le parti communiste de 1917. En un sens, on pourrait dire que c’est eux qui ont mené la révolution. ». Jean-Paul Sartre et Benny Lévy, L’Espoir maintenant : les entretiens de 1980, Lagrasse : Verdier, 1991, page 70.

                                                                                            Selon Stéphane Courtois, « en 1937, lors de la grande purge, 40 % des cadres supérieurs du NKVD étaient d’origine juive […] en Pologne et en Roumanie, les principaux cadres communistes d’après 1945 étaient des juifs » (Politique internationale, n° 80, été 1998, p. 372).

                                                                                            Sartre et Courtois seraient-ils antisémites ?


                                                                                            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 8 décembre 2008 15:18
                                                                                              Petit dialogue dans Répliques du 6 juillet 2002, sur France Culture  :
                                                                                              Elisabeth Lévy à BHL : Je sais que vous connaissez Alain Finkielkraut, vous ne pouvez pas le soupçonner je crois de complaisance à l’antisémitisme [...] vous répétez "Renaud Camus est un fieffé antisémite", pourquoi, BHL, ne vous êtes-vous pas demandé, à aucun moment : mais si AF le soutient, peut-être que je peux me tromper ?
                                                                                              BHL : A ce compte là, il y a dix ans, j’aurais dû me dire : attention, si Noam Chomsky préface Faurisson,
                                                                                              BHL : alors je devrais ... Noam Chomsky est un grand intellectuel [...] j’aurais dû me demander, me poser la question : tiens ! tiens ! tiens ! si Chomsky préface Faurisson, c’est peut-être qu’il y a un noyau ...
                                                                                              EL : excusez-moi, c’est pas exactement la même chose, mais non ...
                                                                                              EL : Vous n’avez pas le moindre doute, c’est ça que je veux dire.
                                                                                              BHL : Comment voulez-vous que j’ai des doutes ? On est dans un univers bizarre, voilà un type, RC, qui arrrive et qui dans un Journal d’abord, compte les juifs de France Culture.
                                                                                               
                                                                                              L’interdit sur le révisionnisme verrouille les débats, cloue le bec à Élisabeth Lévy elle-même ; c’est l’argument ad Faurissonem ; si on a le droit de juger sans examiner dans l’affaire Faurisson, droit accordé par le politiquement correct, on l’a donc aussi chaque fois que l’on est moralement indigné.

                                                                                              La solution consisterait à faire entrer l’histoire du « peuple élu » dans le droit commun de l’histoire laïcisée des hommes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès