• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La paix est une chose trop sérieuse pour ne la confier qu’à des (...)

La paix est une chose trop sérieuse pour ne la confier qu’à des civils - Gal Antoine MARTINEZ

Par cette lettre ouverte rédigée dans l'urgence ce vendredi 13 avril au soir et diffusée en son nom, le Général (2s) Antoine Martinez appelle le président Macron à revenir à la raison et à renoncer aux frappes contre la Syrie.

Face aux récents développements de la situation sur le terrain en Syrie et à l'emballement de déclarations intempestives et irréfléchies pour certaines, on ne peut que s'indigner de l'égarement et de la perte de réalisme et de responsabilité manifestés par des dirigeants politiques, à la tête de grands pays, guidés par des intérêts tout autres que ceux liés à la nécessaire réduction des tensions dans le monde. Ce faisant, par leur manque de lucidité, leur incapacité à retenir les leçons pourtant récentes de l'histoire, leur absence de vision globale, voire leur refus d'analyser les conséquences probables de leurs décisions, ils jouent les apprentis-sorciers en favorisant l'émergence d'un conflit beaucoup plus large et en mettant en danger la vie de leurs propres citoyens, en l'occurence les citoyens européens les plus exposés aujourd'hui.

Le président de la République serait donc bien inspiré d'éviter de répéter l'erreur de son prédécesseur qui, en 2013, plus téméraire que ses homologues américain et britannique, pensait tirer de nombreux bénéfices en frappant la Syrie. Chacun se souvient de l'épilogue : la France, isolée, était contrainte de renoncer après les défections du Royaume-Uni et des Etats-Unis dues à l'opposition manifestée par leurs parlements respectifs. Rien n'indique d'ailleurs, à ce stade, que le même scénario n'est pas en voie de se répéter. Cette fois, le renoncement aux frappes serait cependant plus contre-productif et désastreux en termes de crédibilité non seulement nationale mais internationale pour le président français qui se rêvait en « leader » de l'Europe. Il en sortirait affaibli et la France perdrait en influence. Mais plus les frappes annoncées et censées être effectives quarante-huit heures après l'incident sont retardées, plus s'installe l'hésitation qui alimente le doute non seulement sur la volonté de les exécuter mais sur leur légitimité.

Cela dit, quelques points doivent être rappelés à tous ces va-t-en guerre, dirigeants politiques, mais également tous ceux de la société civile partisans de l'ingérence et de l'intervention militaire pour des raisons présentées comme humanitaires.

1. L'invasion de l'Irak en 2003 par les Etats-Unis, décidée unilatéralement, en violation du droit international, sans mandat de l'ONU, en ayant menti à la communauté internationale sur l'existence d'armements de destruction massive, a complètement déstabilisé le pays, créé le chaos et favorisé l'expansion du terrorisme islamique et est à l'origine de la création de l'Etat islamique.
2. L'action de la France en Libye en 2011 a eu les mêmes conséquences, à savoir la déstabilisation complète du pays. Cette déstabilisation est à l'origine de l'expansion du terrorisme islamique et surtout, après la création de l'Etat islamique en juin 2014, de l'attaque sans précédent subie par les peuples européens avec l'invasion migratoire déclenchée à l'été 2015.
3. La décision de déstabiliser la Syrie est l'une des conséquences de ce qu'on a appelé le « printemps arabe ». Celui-ci est né en décembre 2010 en Tunisie, s'est propagé dans l'ensemble des pays arabo-musulmans et a conduit à l'arrivée au pouvoir des islamistes avec des résultats différents d'un pays à l'autre. A ce moment-là, la Syrie représentait le seul pays majoritairement musulman vraiment laïque dans la région. C'était insupportable pour certains. Dès le début de l'année 2011, des émissaires de l'Arabie saoudite et de la Turquie exigeaient du président syrien des changements dans sa gouvernance et dans ses orientations politiques pour favoriser les islamistes. Et c'est son refus qui est à l'origine de la déstabilisation de son pays organisée par ces soutiens des islamistes.
4. Dans le chaos organisé en Syrie, la France a armé des islamistes dans le but de faire tomber le régime syrien. Souvenons-nous : « Al-Nosra fait du bon boulot » (Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères). Au sein de la coalition conduite par les Etats-Unis, la France, suivant aveuglément ces derniers, a appliqué par ses bombardements aériens une stratégie visant à maintenir un conflit de bas niveau pour donner l'impression que la coalition combattait l'Etat islamique, mais en réalité pour affaiblir le président syrien et le faire tomber. C'était l'obsession des présidents français et américain. Ils ont échoué évitant ainsi qu'après la mainmise des islamistes sur la Syrie, ces derniers s'attaquent à la Jordanie et au Liban ce qui aurait entraîné massacres et exode de millions supplémentaires de réfugiés. Depuis l'intervention russe, la situation s'est inversée à l'avantage du président syrien dont les forces armées reprennent progressivement le contrôle du pays.

Les forces syriennes n'ayant eu, objectivement, aucun intérêt à utiliser des armes chimiques, le 7 avril, dans le secteur de la Ghouta libéré à 95 %, on peut raisonnablement accepter l'hypothèse d'une manipulation et, au moins, tout faire pour obtenir la vérité.

C'est pourquoi le président de la République devrait être moins péremptoire dans ses affirmations marquées par le sceau de la certitude et plus prudent dans sa détermination affichée de vouloir punir le président syrien. Car son affirmation selon laquelle il détiendrait la preuve d'utilisation de gaz par les forces syriennes pourrait être qualifiée de mensonge, qui, s'il se vérifie, porterait atteinte à la fonction qu'il incarne et à sa crédibilité personnelle. Il est légitime de se poser la question dans la mesure où même les Etats-Unis, malgré les déclarations de leur président, semblent désormais moins pressés pour lancer des frappes de représailles. Le secrétaire d'Etat à la Défense vient, en effet, de mettre en garde contre une frappe sur la Syrie et a demandé la recherche de « plus de preuves de l'attaque chimique présumée du 7 avril ». Il avait d'ailleurs reconnu, quelques jours plus tôt, n'avoir aucune preuve et s'appuyer sur les seuls témoignages des médias et réseaux sociaux qui rapportaient que « le chlore aurait été utilisé ». Enfin, il met en garde contre l'escalade qui pourrait conduire vers un « conflit plus large entre la Russie, l'Iran et l'Occident ».

Il y a donc un risque sérieux de provoquer l'irréparable car des frappes sur des objectifs ou des cibles des forces armées syriennes au sein desquels opèrent des Russes ou des Iraniens ne resteront pas sans réponse de la part de la Russie et de l'Iran. Il faut bien comprendre que dans le rapport de force engagé dans une crise, la gesticulation est un des outils utilisés par la diplomatie et est envisageable lorsque la force militaire qui la seconde est dissuasive. C'est le cas pour les Etats-Unis. Mais cette gesticulation, lorsqu'elle repose sur des déclarations comme celles diffusées par les tweets du président américain est dangereuse à double titre : elle perd de son crédit (on ne s'adresse pas à la Russie comme à la Corée de Nord), mais d'un autre côté, elle engage son auteur. On ne peut pas envisager – ce serait inacceptable – que la seule raison d'une frappe sur la Syrie repose sur le refus de perdre la face après des déclarations complètement stupides.

Il est donc urgent que le président de la République qui s'est piégé en s'alignant hâtivement sur les Etats-Unis, choisissant ainsi le camp de la guerre, revienne à la raison et décide de renoncer à ces frappes, qui, en raison du manque évident de preuves sur l'emploi d'armes chimiques, ne sont pas justifiées. Il serait, en outre, souhaitable qu'il l'annonce rapidement avant d'être le dernier à le faire, le scénario de 2013 étant en train de se réaliser. S'être retranché derrière un devoir moral pour motiver ces frappes constitue une aberration et précisément une faute morale et politique. On ne s'engage pas dans des actions militaires punitives, même et surtout avec des alliés, sans disposer de moyens ou de sources propres pour valider l'information, ce qui permet la prise de décisions de façon indépendante et donc en toute connaissance de cause.


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

112 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 14 avril 09:36

    Macron vient de faire la connerie ultime.

    Plus personne ne peut plus raisonnablement croire à ses conneries d’armes chimiques, qu’Assad et les russes menacent qui que ce soit.

    Ça ne va pas passer dans l’opinion...

    Nous allons être en danger dans les jours qui viennent. Il n’y a qu’une façon de nous faire tenir tranquille derrière nos bourreaux :

    Souillez les trottoirs avec notre sang...


    • Clocel Clocel 14 avril 09:37

      @Clocel

      Souiller


    • Fergus Fergus 14 avril 11:48

      Bonjour, Clocel

      Soyons sérieux : l’opinion s’en contrefiche dès lors qu’il n’y a pas de risque d’escalade.

      Or, d’escalade, il n’y aura pas, les Russes riposteront de manière homéopathique, histoire de ne pas perdre la face. A noter à ce propos que les forces russes n’ont rien fait de significatif pour enrayer l’attaque de cette nuit si ce n’est engager le système anti-missile ; ils ont même prudemment suivi le conseil préalable des Américains en évitant de prendre le moindre risque pour leurs propres troupes en Syrie.

      Bref, chacun ayant à des degrés divers montré ses muscles, la tension va retomber comme c’était largement prévisible.


    • sirocco sirocco 14 avril 12:11

      @Fergus

      « ...les forces russes n’ont rien fait de significatif pour enrayer l’attaque de cette nuit... »

       
      Bonjour Fergus,

      Il est même fort probable que les Russes et les Syriens étaient parfaitement au courant, bien avant l’attaque, des cibles qui seraient visées et qu’ils ont pu évacuer tout leur personnel et tout le matériel important, s’il y en avait.

       
      Sinon, comment croire que les tirs de plus d’une centaine de missiles n’aient causé aucune victime, pas même un blessé ?

       
      On est en plein cinéma diplomatique joué de façon à ce que les parties, vu les annonces et menaces proférées les jours précédents, ne perdent pas trop la face. Et comme vous dites, on peut s’attendre à une réaction très soft et très protocolaire des Russes et l’affaire pourrait bien en rester là. Les seuls qui y auront trouvé leur compte sont les fabricants d’armes.


    • Fergus Fergus 14 avril 12:26

      Bonjour, sirocco

      Nous avons donc le même regard sur cette comédie militaro-diplomatique !


    • V_Parlier V_Parlier 14 avril 14:22

      @sirocco
      Même si l’opération n’est que symbolique elle n’en demeure pas moins inquiétante car elle légitime la bande des trois (USA-GB-FR) en tant que détentrice du droit à décider de telles interventions, non seulement sans l’aval de l’ONU mais en se faisant appeler « la communauté internationale ». (Bien que ce qualificatif soit maintenant utilisé avec plus de précautions, quand même l’UE n’est plus très chaude...).


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 15:42

      @Clocel

      Je crois que vous avez bien tort de parler de connerie. Ce faisant, vous risquez de distraire du problème de fond, qui n’est pas que les responsables français soient des imbéciles, - ils n’en sont pas et Macron est indubitablement doué pour la politique - ...mais qu’ils soient des lâches.

      La France qui - profitant d’une véritable désintégration de l’Amérique au prise avec la révolte des Trumoistes contre ses élites traditionnelles, - était a devenir le maitre a penser de l’Occident et peut-être l’arbitre de la prochaine décennie, vient de reprendre sa place de serf docile parmi les clients des USA..  Pourquoi ? RIEN ne peut expliquer cette soumission, cette adhésion empressée a une évidente bêtise... sauf la terreur : la crainte des décideurs à tous les niveaux, menacés dans leur sécurité physique et celle de leurs proches...

      Ce n’est plus la corruption, mais la menace qui va redevenir comme jadis l’argument incontesté. Ceux qui ne le comprendront pas rapidement seront exclus du débat, .... et en poilitque domestique comme dans le domaine international. Dans un an je reviendrai rappeler que je l’avais bien dit....

      PJCA








    • Fergus Fergus 14 avril 17:52

      Bonjour, Pierre JC Allard

      D’accord avec vous : Macron est tout le contraire d’un imbécile, mais il fait preuve en effet d’une forme de lâcheté en emboîtant ainsi le pas aux Américains, à l’égal d’une May à qui cette intervention apporte un dérivatif opportun.


    • Ouallonsnous ? 14 avril 19:54

      @V_Parlier

      La coalition internationale a frappé la Syrie !

      Il n’y a pas plus de coalition internationale que de « beurre en broche », ce n’est tout au plus qu’une agression de plus des USA/OTAN et de leurs larbins les gouvernements corrompus de la France et de la Grande Bretagne pour le compte du sionisme financier international !

      Rien à voir avec l’Occident « des lumières » dont l’universalisme gêne l’anti civilisation anglo-yankee sioniste !


    • Odin Odin 14 avril 20:20

      @Pierre JC Allard

      « ...mais qu’ils soient des lâches. »

      Le mot exact est renégats.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 21:47

      @Fergus


      Je crois que les Français ne pardonneront pas a Macron... Un « General Boulanger » passe encore plus mal qu’un Pierre Laval. Plus il deviendra évident qu’il a accepté d’etre cocu en cette affaire, quelles que soient les menaces dont il ait été l’objet, moins on le respectera....

      Une conséquence de cette chute sera que, si l’Italie fait un pas ferme vers la Droite en choisissant son prochain gouvernement, c’est peut être vers elle et non vers la France que se tourneront ceux qui cherchent un modele pour une Europe indépendante des USA.

      Pierre JC

    • Roubachoff 15 avril 05:46

      @Fergus
      Oui, le regard des ravis de la crèche convaincus, en 1937-38, que « M. Hitler ne voulait pas la guerre ». Franchement, qui a besoin du sage omniscient multidisciplinaire d’Agoravox pour savoir qu’il y a une dose de gesticulation dans cette histoire ? L’ennui, c’est qu’un dérapage reste possible - avec des dizaines voire des centaines de millions de mort à la clé. Faut-il vous rappeler les risques qu’on prend à jouer avec le feu dans une poudrière ? Ou dois-je vous conseiller une salutaire immersion dans les manuels d’histoire, afin de vous rafraîchir la mémoire ?

      PS : Snobez-moi tant que vous voudrez, ça ne me fait ni chaud ni froid. Je dirais même que c’est un honneur...


    • Djam Djam 15 avril 14:26

      @Pierre JC Allard

      Macron n’est pas un imbécile mais lâche à coup sûr, je suis d’accord avec vous. Mais il n’est pas un « fin politique » comme on nous le serine à tour de médias. Les manœuvres et décisions de Macron sont, comme pour les 3 petits présidents précédents, jamais le fruit de leur mûres réflexions. Car ils ne sont pas non plus de véritable stratèges si ce n’est au niveau des bluffes répétés des campagnes électorales. Pour piéger et neutraliser le copain de classe, ils savent très bien faire, mais pour penser large, loin et fin, on repassera.

      Macron est essentiellement un comédien qui a raté sa vocation. Il n’est même pas un comédien de génie, il n’est qu’un acteur moyen mais comme tous les comédiens et acteurs qui ne « réussissent » pas en terme de starisation théâtrale authentique, il a ce don omniprésent chez les comédiens de savoir séduire sans effort n’importe quel interlocuteur. C’est d’ailleurs sur ce critère là que l’équipe Rothshild l’a employé pendant 3 ans suite aux chaudes recommandations de l’Attali qui sait mieux que personne coopter les bons petits chevaux pour faire avancer la Cause Globale.

      Ce n’est pas Macron qui a été doué pour se faire élire par une minorité, mais le système qui tient la quasi totalité des médias officiels et qui a réussi à orchestrer une propagande digne de l’ex-URSS. Même l’idée des « marcheurs » n’a jamais été de lui. Macron suit et joue très bien le rôle qu’on lui a offert. Il est en cela l’intermittent le plus cher payé du statut du même nom !

      Macron ne peut faire autre chose de d’exécuter les ordres de Washington. La vassalisation est telle qu’il n’a même pas besoin d’être lâche, il lui suffit de ne penser qu’à son égo surdimensionné et au bonheur qu’il offre à sa femme, à laquelle il ne cesse de promettre depuis le début de son attachement de « l’emmener très loin ». Macron manifeste le syndrome du fils prodigue qui promet à sa mère qu’il reviendra lumineux, auréolé de la lumière dont toute mère rêve pour son fils.

      La France est l’exécutrice du sale boulot décidé par Washington. A ce niveau de rampe, on peut sans hésiter affirmer que les élites politiques françaises depuis Giscard sont non seulement des lopettes mais des traitres à la nation avérés.

      Comme le rappelle Asselineau, à ce stade de haute trahison, de mensonges et d’ignominie criminelle, le trio de traitres SHM (Sarko, Hollande, Macron) mériterait les tribunaux de guerre.


    • cevennevive cevennevive 14 avril 09:49

      Bonjour Stratediplo,


      Ce Macron est aussi con que mon chaton qui fonce dans les flammes de la cheminée parce qu’elles dansent et le provoquent. Mais mon chaton se brûle un peu les pattes et fera attention la prochaine fois. On ne l’y reprendra plus.

      Les chefs d’état Français ne semblent pas aussi observateurs et intelligents que mon chaton. Ils ne se rappellent plus que le feu ça brûle, et que les actions inconsidérées et non réfléchies sont dommageables, voire létales.

      Aujourd’hui, je suis aussi triste et désabusée que lors des l’assassinats de Kadhafi et de Sadam Hussein... Et dire « qu’ils » font cela en notre nom !


      • sirocco sirocco 14 avril 11:57

        @cevennevive

        Le crétin intégral qui occupe l’Elysée tenait absolument à rejoindre la bande des criminels de guerre qu’ont été ses prédécesseurs (Sarkozy en Libye, Hollande à Tukhan al-Kubra en Syrie... déjà). Voilà, c’est fait, il peut être fier de lui.

        C’est aussi un fieffé menteur (il n’a jamais disposé d’aucune preuve d’une attaque chimique dans la Ghouta) et un pitoyable larbin car il n’a fait bien sûr qu’exécuter les ordres reçus des militaires américains.

        Enfin il a fait monter d’un cran supplémentaire - si c’était encore possible - la honte d’être Français aux yeux du monde. Quel sinistre individu !


      • Fergus Fergus 14 avril 13:15

        @ sirocco

        « il a fait monter d’un cran supplémentaire - si c’était encore possible - la honte d’être Français aux yeux du monde »

        Pas d’accord avec vous sur ce point : aux yeux des nations intégrées dans l’Otan Macron a, au contraire, très bien joué le coup. Qui plus est, il renforce - toujours aux yeux des mêmes - sa stature internationale, y compris en opposition à Poutine.

        Or, c’est cela seul qui, hors de nos frontières, compte à ses yeux. Et votre avis, ou le mien, ou celui des intervenants d’AgoraVox ou des réseaux sociaux, le laisse indifférent.

        Je prends même le pari que son initiative va être assez largement approuvée par nos compatriotes. Ce qui ne serait pas une bonne nouvelle, hélas !


      • covadonga*722 covadonga*722 14 avril 13:19

        @Fergus
        sans fout la mort

        les frégates Freem sont combat proven depuis cette nuit et ça pour l’export c’est bon ....

      • GrandGuignol GrandGuignol 14 avril 13:53

        @Fergus
        "Pas d’accord avec vous sur ce point : aux yeux des nations intégrées dans l’Otan Macron a, au contraire, très bien joué le coup. Qui plus est, il renforce - toujours aux yeux des mêmes - sa stature internationale, y compris en opposition à Poutine."

        Mais où allez vous chercher tout ça, ?

        Votre imagination n’a pas de limites pour ce qui est de défendre Macron.

        Le mec vient au nom de la France et des français, sans consulter qui que ce soit ( les français) de violer les règles et le droit international, de nous mettre en conflit direct avec la Russie si une frappe malheureuse avait tué des soldats Russes, de montrer au monde que la France est dirigée par des abrutis complet prêt à aggraver les conflits plutôt qu’à les résoudre de manière diplomatique, de favoriser les attentats en France, et j’en passe...

        Si vous vous n’avez pas honte, ce n’est pas le cas de la majorité des français.

        Vous justifiez l’injustifiable sous couvert de ne pas y toucher.

        Pfff, lamentable.


      • troletbuse troletbuse 14 avril 13:56

        @GrandGuignol
        Mais il a voté Macronimbus. Normal ses réactions


      • GrandGuignol GrandGuignol 14 avril 14:08

        @troletbuse
        « 
        Mais il a voté Macronimbus.... »

        Cela ne m’étonnerais pas,....au premier et au second tour.

        Je suis sur à présent qu’il est en Marche et pense printemps.


      • troletbuse troletbuse 14 avril 14:13

        @GrandGuignol
        Tout à fait, comme Grounichou


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 16:02

        @cevennevive


        Je partage votre tristesse, mais rien de ce qui arrive maintenant ne m’étonne ni me surprend. Seule mettra fin à cette séquence de trahisons de l’esprit de l’’Occident qu’un haut-le-coeur colllectif du « monde ordinaire » qui balayera notre soiiété actuelle , en unissant pour la DETRUIRE les tenants de thèses opposés pour chacun desquels faire tiompher sa cause deviendra bursquement pour un temps moins important que de simplement faire sauter le verrous de ce qui est en place. C’et ainsi que se sont profuites toutes les grandes révolutions quiont été des changements de paradigmes


        PJCA

      • arthes arthes 14 avril 16:07

        @Fergus


        Quelle délicatesse de la part de l’ennemi que de prévenir du jour , de l’endroit et de l’heure n’est ce pas ?

        Toujours est il qu’il n’est plus question de fiche Bachar dehors, que la Syrie à fait encore office d’une sorte de labo où chacun peut tester ses armes et contre offensives grandeur nature, occidentaux et russes, le prétexte de l’utilisation de l’arme chimique (la ligne rouge) étant le signal de l’envoie, l’épée de la dame au cleps quoi, faudrait être naïf pour ne pas comprendre que Poutine l’a largement anticipé, bon, il y a des enjeux et strétégies qui nous dépassent, les occidentaux tentent de reprendre un peu la main mais la donne à changée, depuis le début des conflits en Syrie, avec les vélléittés occidentales qui se sont cassées les dents, et c’est un fait, et autre fait ; c’est terminé les states grand chérif du monde. !!!

        A suivre, donc !

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 avril 16:09

        @Pierre JC Allard


        Je reprend le texte c-dessus en corrigeant les coquilles les plus grossières...

        Je partage votre tristesse, mais rien de ce qui arrive maintenant ne m’étonne ni ne me surprend. Seul mettra fin à cette séquence de trahisons de l’esprit de l’’Occident un haut-le-coeur colllectif du « monde ordinaire » qui balayera notre soiiété actuelle en unissant pour la DETRUIRE les tenants de thèses opposées, chacun desquels faire triompher sa cause deviendra brusquement pour un temps moins important que de simplement faire sauter le verrou de ce qui est en place. C’est ainsi que se sont profuites toutes les grandes révolutions qui ont été des changements de paradigme.

        PJCA



      • Xenozoid Xenozoid 14 avril 16:13

        @Pierre JC Allard

        ce qui me remplis d’espoir c’est qu’il n’y ait plus d’espoir


      • arthes arthes 14 avril 16:16

        @Xenozoid
        Nihiliste ?


      • GrandGuignol GrandGuignol 14 avril 16:25

        @Xenozoid

        Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir !...On dirait du Johnny.


      • Xenozoid Xenozoid 14 avril 16:59

        @GrandGuignol

        c’était marx qui disait ça


      • Xenozoid Xenozoid 14 avril 17:02

        @Xenozoid

        Le mot « révolution » peut être amusant ou rebutant pour le lecteur, convaincu qu’il est que la résistance efficace au statu quo est impossible et donc même pas la peine d’être examiné. Lecteur, ignorez votre incrédulité assez longtemps pour au moins envisager ou non si une telle chose pourrait être utile, et alors poussez plus loin, assez longtemps pour reconnaître cette incrédulité pour ce qu’elle est..... désespoir !


      • Fergus Fergus 14 avril 17:59

        Bonjour, GrandGuignol

        « Vous justifiez l’injustifiable sous couvert de ne pas y toucher »

         smiley N’importe quoi !!!

        Je ne justifie rien, et je viens même en faisant suite à un commentaire de Pierre Allard d’approuver le qualificatif de « lâche » qu’il a attribué à Macron !

        Mais ce que je pense ne compte pas, et je suis persuadé que l’opinion publique ne tiendra pas rigueur à Macron de cette intervention, ne vous en déplaise. Cela dit, je souhaite me tromper. Nous en reparlerons donc dans quelques jours, au vu des réactions des Français (dont la majorité ne s’"expriment pas sur AgoraVox) !


      • arthes arthes 14 avril 18:19

        @Xenozoid


        C est désespérant !


        Tiens donc , je fais du C nabum moi ... ?



      • GrandGuignol GrandGuignol 14 avril 18:20

        @Xenozoid

        C’est pas faux !


      • GrandGuignol GrandGuignol 14 avril 18:28

        @Fergus

        A la réponse sur le fait d’avoir honte de la France de Macron :
        je vous cite :

        « .Macron a, au contraire, très bien joué le coup.... »

        je n’invente rien et en plus vous n’en avez pas honte, c’est dire.


      • Fergus Fergus 14 avril 19:40

        @ GrandGuignol

        Vous avez un problème de compréhension, manifestement !

        Non, je n’approuve pas Macron.

        Oui, il a « bien joué le coup », en fonction évidemment de son intérêt personnel.

        Il n’y a pire interlocuteur que celui qui fait semblant de ne pas comprendre  ! Or, depuis le début du mandat de Macron, j’ai constamment été opposé à sa politique, à quelque rares mesures près. Et c’est en observateur que je m’exprime en reconnaissant qu’il a probablement marqué des points sur ce coup-là !


      • GrandGuignol GrandGuignol 14 avril 20:00

        @Fergus
        Bon ok, allez bonne soirée.


      • GrandGuignol GrandGuignol 14 avril 20:03

        @Fergus
        De toutes façons vous êtes comme les chats : élastique et vous retombez toujours sur vos pattes, même si la contradiction est visible.


      • malitourne malitourne 14 avril 20:07

        @GrandGuignol
        C’est une synthèse d’hypocrisie ce Fergus. Une sorte de jésuite européiste


      • GrandGuignol GrandGuignol 14 avril 20:14

        @malitourne

        +10000000


      • Fergus Fergus 14 avril 20:44

        Bonsoir, malitourne

        Je ne suis évidemment pas comme vous, enfermés dans une pensée binaire : les bons d’un côté, les méchants de l’autre ; les imbéciles d’un côté, les intelligents de l’autre. La vie, et bien sûr, la politique sont bien plus compliquées que cette vision manichéenne !

        Personnellement, je ne suis ni d’un côté, ni de l’autre : je m’efforce en permanence de comprendre les évènements et d’en tirer les leçons, même si - comme c’est le cas actuellement - je n’approuve pas lesdits évènements.


      • malitourne malitourne 14 avril 20:56

        @Fergus
        Que dire... Je ne vous souhaite pas un jour d’avoir à choisir un camp, mais au train où vont les choses je crains que vous n’ayez plus longtemps le loisir de tourner autour du pot. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès