• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Peine de Mort est réservée aux innocents

La Peine de Mort est réservée aux innocents

 

La peine de mort, officiellement supprimée, s'applique en fait quotidiennement au détriment de malheureuses victimes innocentes, sacrifiées par nos sociétés, irresponsables et laxistes, sur l'autel des droits individuels et du droit à la rédemption de criminels endurcis et récidivistes.

Je ne peux résister à vous faire part de mon indignation devant l’irresponsabilité et le laxisme criminel dont font preuve, sans réagir, depuis de trop nombreuses années, les milieux politiques, médiatiques, intellectuels et les membres des appareils judiciaires dans nos divers pays européens, en laissant aux criminels récidivistes une possibilité de rédemption, au prix de la sécurité et de la vie de nos concitoyens.

 On a ainsi abouti à la situation aberrante où les citoyens normaux ne sont plus protégés par l’Etat et où la peine de mort, supprimée à l’initiative des grands penseurs intellectuels humanistes ( type Badinter ) a été abolie sauf qu’elle est désormais infligée impunément et quotidiennement à des victimes innocentes par des criminels dangereux et endurcis, souvent récidivistes.

A cet égard, l’exemple tout récent d’un meurtrier multi-récidiviste fait frémir.

Ce meurtrier d’une adolescente avait déjà violé 9 personnes. Condamné à 18 ans de réclusion criminelle, il avait été libéré au bout de 11 ans.

 Le procureur, plein de sollicitude pour ses collègues responsables de ce dossier et le criminel déclare que :

- ‘’ le criminel présentait un profil lisse qui indiquait une forme de stabilisation’’,

 -‘’ la victime qui passait par là a eu le malheur de lui plaire ‘’ ,

‘’ le criminel a exprimé une forme de regret , c’est quelqu’un qui s’interroge un peu sur lui-même ‘’.

Pas même un mot de regret pour la jeune victime ( qui a eu le malheur de lui plaire ) ni pour ses parents !

Que dire devant autant d’inconscience, d’inhumanité et de stupidité.

 

Pour moi, dans ce dossier, il est clair que :

 

- cet homme n’aurait jamais dû être relâché avant le terme de sa condamnation,

- il aurait dû porter à vie un bracelet informatisé permettant de suivre tous ses faits et gestes,

-il devrait désormais être enfermé en prison jusqu’à sa mort sans aucune possibilité de libération,

-les personnes qui ont décidé de raccourcir sa peine et de le libérer après 11 ans devraient recevoir une sanction administrative lourde,

 -le thérapeute qui le suivait et qui n’a pas constaté de danger nouveau lors de leurs entretiens devrait être rayé de la liste des personnes habilitées à suivre les dossiers des personnes potentiellement dangereuses.

En effet, dans ce genre de cas, je considère que la première responsabilité de l’Etat et de ses agents est de protéger la société des individus dangereux.

Les droits individuels des criminels doivent être entièrement subordonnés au droit de la collectivité de vivre en sécurité. Il ne s’agit pas de vengeance mais de bon sens.

On ne laisse pas les tigres déambuler en liberté dans les villes sous prétexte qu’ils ne sont pas responsables de leurs actes et pulsions et il doit en être de même pour les criminels dangereux.

Je vous laisse mesurer vous-même l’étendue de l’énormité de cette affaire en lisant les extraits de l’article de l’AFP.

‘’Source AFP, Mis à jour le 29/08/20

Un homme de 45 ans, déjà condamné pour 12 viols et tentatives, a avoué le viol et le meurtre d'une adolescente de 15 ans le 20 août à Nantes.

"Quand vous avez un drame pareil, c'est un échec pour tout le monde", a déclaré le procureur adjoint de Nantes, Yvon Ollivier, au cours d'une conférence de presse.

Le suspect François V., chef d'équipe dans une briqueterie, traîne derrière lui un lourd casier judiciaire. En décembre 2005, ce Poitevin d'origine, alors directeur de site industriel, avait été condamné aux assises à 18 ans de réclusion criminelle pour neuf viols, trois tentatives et une agression sexuelle commis dans la Vienne, en Charente-Maritime et en Charente entre 2001 et 2003.

Libéré en 2016, il avait retrouvé du travail, avait déménagé et "Il avait même trouvé une compagne. On a pu penser à une forme de stabilisation", a précisé M. Ollivier.

"Dans ce dossier, on a affaire à quelqu'un qui présentait une figure tout à fait lisse", a insisté le magistrat"Il voyait une fois tous les deux mois un psychothérapeute", a-t-il précisé.

Et pourtant, quand François V. vient à Nantes, rue Adolphe-Moitié, le 20 août dernier, c'est bien dans le but de passer à l'acte, a-t-il reconnu en garde à vue.

"La victime passait par là, elle a eu le malheur de lui plaire", a dit le magistrat.

 Violée, l'adolescente a ensuite été étranglée avec un câble. "Il s'agissait de l'empêcher de crier", a dit le magistrat.

Puis, l'homme asperge sa victime d'eau de javel et met le feu à l'appartement. Ce sont les pompiers, appelés pour un incendie, qui découvriront son corps.

Le parquet de Nantes, a ouvert une information judiciaire pour homicide volontaire suivi d'un autre crime en récidive, viol en récidive et destruction volontaire par incendie en récidive.

"Il a exprimé une forme de regret", a déclaré M. Ollivier, décrivant "quelqu'un qui s'interroge un peu sur lui-même".’’


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

151 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 31 août 09:02

    Vous croyez que rétablir la peine de mort ferait disparaître les psychopathes ?


    • babelouest babelouest 31 août 09:14

      @Séraphin Lampion du moins il y en aurait moins, si, dans un geste large, on raccourcissait une centaine de très hauts fonctionnaires et assimilés.... pas besoin de chercher beaucoup : le plus souvent ce sont eux qui recherchent le Pouvoir.


    • Ausir 31 août 09:19

      @Séraphin Lampion

      bien sur il y en aurait moins si ils étaient supprimés au fur et à mesure : et surtout moins de vIctimes innocentes .


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 31 août 09:39

      @Séraphin Lampion
      Ben c’est à dire qu’ils courraient moins vite quand même !


    • Francis Francis29 31 août 09:39

      @Ausir
       
      Celui qui ne pourrait pas faire le métier de bourreau n’a pas le droit de réclamer la peine de mort.
       
      Et il faut être psychopathe pour faire ce métier.


    • Clocel Clocel 31 août 09:42

      @Séraphin Lampion

      Le taux de récidive chez les condamnés à mort est nul, les statistiques sont formelles.

      Et quand bien même ça n’en ferait réfléchir que 5%, ça vaudrait encore le coup.

      Et puis merde, en place publique, juste avant l’heure de l’apéro, c’était festif, moi je dis !

      Sournoisement à l’aube, dans une cour close, en comité restreint, ça n’avait aucun sens.

      Et ne venez pas m’emmerder avec votre prétendue « civilisation », qui, elle laisse crever de purs innocents au simple motif qu’ils n’ont pas su s’intégrer, qu’ils sont trop vieux, ou que l’on ne désire plus à l’ultime stade de la grossesse.


    • devphil30 devphil30 31 août 09:42

      @Séraphin Lampion

      Oui c’est une question de temps et surtout de mise en perspective d’un châtiment à la hauteur du crime commis.

      Il y en aura toujours et il faudra qu’ils agissent pour être châtié à moins de se baser sur une anticipation tel que le film Minority Report le montre 
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Minority_Report
      Concept que je rejette totalement 

      Un beau film sur le sujet de la peine de mort avec Delon et Gabin
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Deux_hommes_dans_la_ville


    • Clocel Clocel 31 août 09:58

      @Francis29

      « Et il faut être psychopathe pour faire ce métier. »

      Non fonctionnaire.

      En ce moment même votre belle République salarie des équarrisseurs auxquels un certain François Hollande a beaucoup fait appel si on en croit les mémoires de l’un d’eux...


    • Francis Francis29 31 août 10:09

      @Clocel
       
      ’’non fonctionnaire’’
       
       je ne vous plains même pas : la bêtise à un certain point c’est pathologique.
      Vous pourriez être bourreau ?
       
       
      Voir « La Veuve de Saint-Pierre » d’Emir Kusturica.
       
      Lire : « Dieu seul et nous, pouvons »


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 31 août 10:47

      @Francis29

      Il faut être prudent : ce ne sont pas les candidats qui manquent pour être bourreaux. 

      Le bourreau ne présente pas toujours de pathologie névrotique (le névrosé a un système de culpabilisation qui l’empêche de transgresser), mais une faille psychotique liée à l’immaturité : traits paranoïdes et blessures narcissiques en sont la cause.

      En fait, paradoxalement, le bourreau a tendance à se sentir persécuté par la victime qu’il voit comme un agresseur de son bourreau, ce qui entraîne des comportements de vengeance à son égard.

      Plus le bourreau est immature, moins il est capable de se représenter la victime en tant que personne. Elle devient objet de sa pulsion. Si le bourreau est mégalomaniaque, il a la compréhension que la victime refuse d’être objet. Il le sait, mais ne tient pas compte de ce refus car son immaturité l’empêche d’accepter sa frustration. Quand il n’est pas trop immature, il utilise la séduction et la manipulation pour attribuer la faute à la victime. C’est ce que les psy à la mode appellent « pervers narcissique ».

      Le passage de l’amateurisme conjugal au professionnalisme sociétal n’est qu’une question d’envergure et de cadre juridique .


    • Clocel Clocel 31 août 10:51

      @Francis29

      Un bourreau exécute, point barre, il n’a pas de questions existentielles à se poser, bref un poste qui ne correspondrait pas à un branleur gôchiste, mais il reste encore de vrais mecs dans ce pays.

      Et pour répondre à votre question, la réponse est oui, sans aucun problème.


    • Clocel Clocel 31 août 10:58

      @Séraphin Lampion

      Faut arrêter la branlette freudesque Lampion, il y a une longue interview du dernier bourreau en exercice, vous trouverez ça à l’INA, je pense, il ne présente aucuns symptômes de pathologie quelconque...

      Il a hérité d’une charge et d’un savoir faire, point barre, il fait le job consciencieusement , c’est tout.


    • hans-de-lunéville 31 août 10:59

      @Séraphin Lampion
      Jean Xana s’était proposé de le faire gratuitement. (un commentateur ici...)


    • Ausir 31 août 11:19

      @Francis29
      non il faut avoir le sens de la justice et du bien commun , et puis les bourreaux modernes ne seraient plus seul mais agiraient collectivement avec la pilule du dernier sommeil , un bourreau n’est que le bras armé ce n’est pas lui qui décide ..son intention est bonne :obéir aux ordres pour raison d’Etat .


    • Ausir 31 août 11:27

      @Francis29
      vous dites n’importe quoi on voit que vous n’avez pas réfléchi profondément à la question mais que vous rabachez le politiquement correct ambiant qui fait de la propagande ,
      dans la réalité il y a des prédateurs nuisibles irrécupérables comme Fourniret qui coute cher en entretient , et pour qui qu’il serait charitable d’abréger les années en prison à vie .


    • L'apostilleur L’apostilleur 31 août 11:27

      @Séraphin Lampion

      « ...Le bourreau ne présente pas toujours de pathologie névrotique....le bourreau a tendance...  »

      Vous parler d’expérience ?


    • Fergus Fergus 31 août 11:30

      Bonjour, Ausir

      « un bourreau n’est que le bras armé ce n’est pas lui qui décide ..son intention est bonne :obéir aux ordres pour raison d’Etat »

      C’est très exactement ce qu’ont dit les gestionnaires des camps d’extermination nazis : ils ont « obéi aux ordres ». La mort était leur métier ! 


    • Francis Francis29 31 août 11:31

      @Ausir
       
       on voit que vous n’avez pas réfléchi profondément à la question’’
       
       En effet, je n’ai commencé réellement à y réfléchir qu’en 1981 !
       
       Et vous ?


    • Francis Francis29 31 août 11:33

      @Fergus
       
      Lire « La mort est mon métier » merveilleux roman de Robert Merle.
       
      « La mort est mon métier sont les pseudo-mémoires de Rudolf Höß, écrits par Robert Merle. Cette œuvre fut achevée en 1952. Une préface a été rajoutée le 27 avril 1972. Rudolf Höß était le commandant du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz pendant la Seconde Guerre mondiale.  »


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 31 août 11:57

      @L’apostilleur

      oui, vous êtes marié ?


    • Iris Iris 31 août 12:11

      @babelouest

      Plutôt raccourcir les corrupteurs !


    • Francis Francis29 31 août 12:24

      @Clocel
       
      vous dites tout et son contraire :
       

      JL : « Et il faut être psychopathe pour faire ce métier. »

      réponse de Clocel : ’’Non fonctionnaire.’’

       

       Et plus loin : ’’je pourrais faire ce métier( (de bourreau) un poste qui ne correspondrait pas à un branleur gôchiste,

      ’’

       

       CQFD


    • placide21 31 août 14:05

      @Séraphin Lampion
      Les psychopathes récidivistes OUI.


    • placide21 31 août 14:10

      @Clocel
      Le bourreau fait le travail , comme un militaire.Je suis volontaire pour l’exécution de Fourniret.


    • popov 31 août 15:20

      @Séraphin Lampion

      Vous croyez que rétablir la peine de mort ferait disparaître les psychopathes ?


      Bien sûr que non. Mais elle empêcherait la récidive avec une efficacité de 100%.
       
      En fait, j’ai une meilleure idée. Il « suffirait » d’une loi qui rendrait le juge responsable civilement. S’il accorde une remise de peine et que le bénéficiaire commet un crime pendant cette période, alors la victime ou sa famille pourraient se porter partie civile contre ce juge.

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 août 15:28

      @popov

      Mouais mais les juges ne sont pas des machines infaillibles ...


    • Iris Iris 31 août 18:40

      @popov

      alors la victime ou sa famille pourraient se porter partie civile contre ce juge.


      Contre l’état plutôt, ça parait plus faisable.

    • V_Parlier V_Parlier 31 août 19:52

      @Ausir
      Mais même les garder en prison définitivement ça n’existe plus. Sauf peut-être à partir de la cinquième condamnation pour meurtre, et encore...
      On a touché le fond, avec ou sans peine de mort. Et en effet, c’est la peine de mort pour les victimes à chaque libération de tels individus. C’en est répugnant.


    • Ausir 31 août 21:26

      @Fergus

      pfft les intentions des nazis n’étaient pas bonnes , 


    • Ausir 31 août 21:44

      @Aita Pea Pea

      on ne leur demande pas d’être infaillible mais de délivrer la société de prédateur et d’empêcher des victimes innocentes 


    • Ausir 31 août 21:51

      @Francis29

      En effet, je n’ai commencé réellement à y réfléchir qu’en 1981 !
       
       Et vous ?

      J’ai étudié l’histoire , les religions, les civilisations , 

      toutes les religions reconnaissent l’utilité de la peine de mort : (et je ne parle pas des religions qui ont dégénrérées actuellement mais des maitres et pères de l’Eglise les philosophes comme Platon ) quand on croit à la vie après la mort (qui le message des religions ) la peine de mort est utile spirituellement au condamné dans le sens d’un sacrifice :il y gagne car il pèche moins donc on lui rend service .

      L’abolition est le fait de sociétés matérialistes qui ont perdu le sens du divin et du sacré .


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 août 22:01

      @Ausir

      Ecce Omo ...sinon on part dans le délire étasunien.


    • popov 1er septembre 01:44

      @Iris
       

      Contre l’état plutôt, ça parait plus faisable.

      L’état, c’est le contribuable.
      Non, le juge accorde une remise de peine en fonction de son idéologie. C’est lui qui doit payer.

    • Occitan Occitan 1er septembre 09:25

      @Séraphin Lampion
      si on leur coupait le service 3 pièces et les 2 mains ça éviterai peut-être de rétablir la peine de mort... C’est un bon compromis non  ?


    • Occitan Occitan 1er septembre 09:30

      @Clocel
      faudrait quand même préciser de quel fonctionnaire tu parles. Celui du bas de l’échelle ou celui qui est tout en haut ?


    • Clocel Clocel 1er septembre 09:41

      @Occitan

      En fait, ni l’un ni l’autre, vérifications faites, le bourreau était un contractuel payé (très mal payé) à la prestation, désolé pour les fonctionnaires de base que j’aurais pu froisser.


    • Occitan Occitan 1er septembre 10:10

      @Clocel
      Non non tu ne m’as pas froissé du tout. Mais il fallait peut-être juste préciser qu’il s’agissait des très très (prétendument) hauts fonctionnaires (qui eux ne passent de concours pour entrer dans la fonction publique). Cordialement.


    • Aristide Aristide 1er septembre 12:40

      @Francis29

      Celui qui ne pourrait pas faire le métier de bourreau n’a pas le droit de réclamer la peine de mort.

      Celui qui ne pourrait pas faire le métier de tueur en abattoir n’a pas le droit de manger de la viande.


    • Francis Francis29 1er septembre 13:08

      @Aristide
       
       c’est joli ... mais c’est absurde. Que diriez vous si je vous disais que celui qui ne peut pas faire le métier de marin n’a pas le droit de manger du poisson ?
       
      Manger de la viande quand on est carnivore, c’est vital. Et s’il me fallait tuer un animal pour survivre, je le ferais. Vous imaginez une société où tout le monde serait autonome, sans aucun commerce ?!
       
      En revanche, je ne réclamerai jamais la mort de mon prochain au motif qu’il a tué : ce serait déchoir comme lui. Je n’attends pas des assassins qu’ils me donnent l’exemple, moi monsieur. Et je ne veux pas d’une société qui pratique la loi barbare du talion.
       
      D’ailleurs cette loi du talion est absurde, puisque l’on ne peut pas enlever plusieurs vies à un assassin ; et qu’en exécutant un condamné, on punit aussi sa famille. De ce point de vue, la prison n’a pas le même sens.


    • Francis Francis29 1er septembre 13:13

      @Ausir
       
       ’’la peine de mort est utile spirituellement au condamné dans le sens d’un sacrifice : il y gagne car il pèche moins donc on lui rend service .’’
       
      ->Celle-là on ne me l’avait encore jamais faite !!!
       
       smiley
       
       Oui, l’abolition est le fait de sociétés matérialistes qui ont perdu le sens du divin et du sacré.
       
       Qui a perdu le sens du sacré ici ? Pas moi pour qui la vie humaine est sacrée. Pas pour vous apparemment.
       


    • jakem jakem 1er septembre 13:14

      @Séraphin Lampion
      La peine de mort ne serait pas dissuasive pour tous les salopards. Tant pis pour ceux qui la subiraient.
      L’important serait qu’ils ne puissent plus, plus du tout nuire.


    • chantecler chantecler 1er septembre 13:19

      @jakem
      Imbécile !
      Vous êtes condamné à mort .
      Innocent ?
      Je m’en tape .
      faut bien que quelqu’un paie .


    • Iris Iris 1er septembre 14:06

      @popov

      La tête du juge ! :—)

      Il accorde les remises de peine aussi en fonction de l’idéologie courante, on sait bien qu’ils ne sont pas vraiment indépendants ...


    • Aristide Aristide 2 septembre 11:58

      @Francis29

      J’ai simplement trouvé votre argument assez ... léger.

      Que l’on soit contre la peine de mort, comme moi d’ailleurs, est une position humaniste. D’autres pensent autrement sur les mêmes bases qui sont aussi philosophiques.

      Donc ramener comme vous le faites à cet argument de tuer soi-même me semble un peu léger. Je vous avoue que je ne me sens pas non plus d’enfermer et de surveiller les gens en prison pour des années et je serais bien incapable d’assumer ce rôle de geôlier. Pas plus que le role de juge ou de juré, tellement je ne me sens pas dans ce rôle. Est-ce que cela apporte quoique soit au problème de l’emprisonnement, du jugement ... de sa valeur ou pas, ... rien.

      C’était le sens de ma petite taquinerie ...

      PS : Manger de la viande n’est pas vital, je ne suis ni vege, ni végan, et assume totalement mont gout, même immodéré pour cette part de la gastronomie consistant à préparer et goûter, apprécier des plats à partir de viandes diverses. Il est possible de vivre sans, pas toujours commode mais possible ... Mais cela n’est pas le sujet et l’utilisation de cet argument en opposition à celui que j’avais donné sur les abattoirs me semble assez ... litigieux.


    • Francis Francis29 2 septembre 12:19

      @Aristide
       
       ok.
       Regardez mon post ci-dessus post adressé à Ausir : il y est question de sacré.
       
       Il y a une différence qui est de cet ordre entre exécuter un homme et le mettre en prison. En l’occurrence, je ne pourrais pas être juge en dans un régime qui légalise la pdm.


    • heber 2 septembre 12:53

      @chantecler
      vous pouvez svp éviter d’insulter vos interlocuteurs ; cela n’apporte rien au débat, ne convainc personne et rend vos arguments dérisoires.
      Merci.
      Cordialement
      heber


    • Ecureuil66 4 septembre 03:44

      @popov
      tout à fait d’accord avec ce point de vue ; il faut responsabiliser les fonctionnaires sinon c’est la porte ouverte à toutes les excuses genre j’ai agi sur ordre....(cf 3ème reich !)


    • Ausir 31 août 09:23

      Il y a une odéologie de gauche qui croit à la rédemption des prédateurs

      :méconnaissance de la psychologie , les pervers qui le sont structurellement ne peuvent évoluer ,

      au nom d’une idéologie on condamne des innocents à être agressé .

      La rédemption n’est pas systématique mais liée à une prise de conscience , une volonté de changer , qui n’existe pas chez la majorité des criminels .

      Donc LA peine de mort permet de débarrasser la société contre les nuisibles irrécupérables .


      • Francis Francis29 31 août 09:34

        @Ausir
         
         Je vous condamne à visionner « Dancer in the Dark » de Lars Von Trier, et à lire « Les derniers jours d’un condamné » de Victor Hugo.


      • devphil30 devphil30 31 août 09:43

        @Francis29

        Surement de beaux livres mais à quand un livre sur le dernier jour d’un innocent ???


      • Francis Francis29 31 août 10:00

        @devphil30
         
        écrivez le donc, ce livre : Vous n’aurez que l’embarras du choix, avec ces milliards d’innocents qui crèvent de faim, de froids, ou des guerres, dans l’indifférence générale, quand ce n’est pas de notre faute, les nantis mais pour peu de temps encore que nous sommes.
         
        ps. Vous croyez vraiment que c’est le moment de ranimer ce combat d’arrière garde ?


      • foufouille foufouille 31 août 10:21

        @Francis29

        Le livre existe certainement vu le nombre de victimes.

        Au moins en fiction.


      • Ausir 31 août 11:22

        @Francis29
        ce sont des plaidoyers contre la peine de mort , romancés , ou le condamné n’est pas présenté comme un prédateur irrécupérable comme il en existe en réalité dans la vie courante :Fourniret , Guy Georges , E Louis , 
        donc c’est juste une propagande sans intétret car de partie pris qui ne reflète pas la réalité de ce que sont les nuisibles .



      • V_Parlier V_Parlier 31 août 19:54

        @Francis29
        Ca, ça s’appelle botter en touche.
        Du genre : Vous me parleriez des milliardaires trans-humanistes (que je déteste autant) et je vous parlerais des accidents de la route...


      • Francis Francis29 31 août 20:16

        @V_Parlier
         
         ’’Ca, ça s’appelle botter en touche.’’
         
        Oui, avec votre permission.


      • Fergus Fergus 31 août 09:38

        Bonjour, heber

        Qu’il est facile de réécrire l’histoire lorsqu’on connaît le dénouement !!!

        La majorité des délinquants sexuels ayant exécuté une longue peine et suivi un programme médical ne récidivent pas. Faut-il donc les priver de tout espoir de sortie, au risque d’en faire des individus incontrôlables en prison ?

        Il est rarissime que les violeurs lourdement condamnés deviennent des meurtriers. Faut-il donc considérer comme des tueurs à venir tous ceux qui ont accompli leur peine ? Sur quels critères ?

        Il n’y a qu’un point sur lequel je suis d’accord avec vous : les peines prononcées devraient être accomplies en totalité dans la grande majorité des cas, les remises ne devant être que de rares exceptions, justifiées notamment par des motifs médicaux.


        • Aristide Aristide 31 août 11:40

          @Fergus

          Je n’arrive pas à comprendre comment vous pouvez affirmer de telle contre-vérités.

          Le taux de récidive pour les délits sexuels est de l’ordre de 23%, un quart !!!. Et de 5% pour les crimes sexuels. Ces chiffres sont incomplets, car on sait qu’il y a une tendance à l’aggravation des actes dans tous les délits et crimes. Et on ne sait combien dans ceux condamnés une seule fois pour crime, la part de ceux qui ont commencés par des délits.

          Ce risque ne peut être assumé, il faut prévenir et protéger toutes les femmes de ces prédateurs ignobles qui sont pour la plupart irrécupérables. C’est bizarre, votre engagement contre la violence faite aux femmes est incontestable. Comment se satisfaire d’une situation aussi inadmissible, je ne juge pas en tant qu’individu mais en tant que citoyen, tellement je ne peux me mettre à la place des parents et proches des victimes.

          Vous parler de l’espoir de ces individus, il me semble que nous arrivons au bout de cette position altruiste consistant à vouloir rendre à un homme sa dignité. Il faut à mon sens être pragmatique et protéger, protéger, protéger ... C’est mon seul sentiment. Charge à ceux qui font la justice de le faire dans le respect des lois.

          Faut-il donc considérer comme des tueurs à venir tous ceux qui ont accompli leur peine ? Sur quels critères ?

          Faut-il donc ignorer le risque couru à la libération des tueurs qui ont accompli leur peine ? Sur quelles bases ?

          PS : Il me semble que le « principe de précaution » tant vanté ici et là pour des sujets bien moins grave que la mort de femmes devrait prévaloir. 


        • foufouille foufouille 31 août 16:17

          @Fergus

          un détraqué reste en prison ou mieux dans un asile psychiatrique avec piqouze obligatoire.


        • Fergus Fergus 31 août 19:24

          Bonsoir, Aristide

          Vous parlez de taux de récidive de « délinquants sexuels » en général, pas de condamnés à des « longues peines » pour des viols caractérisés, du type des affaires que j’ai connues  notamment comme juré d’assises ou juré de session  et qui ont donné lieu à des peines de 16 et 18 ans de réclusion criminelle.

          « Comment se satisfaire d’une situation aussi inadmissible »
          Je ne m’en satisfais pas. C’est pourquoi je suis pour l’accomplissement de la peine prononcée sans remise, sauf cas exceptionnel. C’est pourquoi je serais également favorable au port d’un bracelet électronique à vie pour les auteurs des viols caractéristiques de tempéraments pervers.
          Mais au-delà, que faire ? Quel pays peut introduire dans sa législation des peines de réclusion à vie pour des faits de viol, mettant ce crime sur le même plan que les crimes de sang, possiblement assortis d’actes de torture ? Ce n’est évidemment pas possible, notamment lorsque le violeur sort à peine de l’adolescence.

          Pour ce qui est de l’« espoir », c’est moins un cadeau fait au condamné qu’à l’administration pénitentiaire où les gardiens savent qu’un individu privé d’« espoir » devient une bombe potentielle. D’où l’absence en droit français de peines de perpétuité réelle.


        • Aristide Aristide 1er septembre 09:39

          @Fergus

          Vous parlez de taux de récidive

          C’est pas moi ce sont les statistqiues officielles, un quart pour les violences, 5% pour les crimes, et pas de chiffres sur ceux qui ont commencé par des violences et finissent, oups continuent par des crimes compte tenu qu’on les libére, , 

           
          Quel pays peut introduire dans sa législation des peines de réclusion à vie pour des faits de viol, mettant ce crime sur le même plan que les crimes de sang, possiblement assortis d’actes de torture ? Ce n’est évidemment pas possible, notamment lorsque le violeur sort à peine de l’adolescence.

          Visiblement vous fixez des limites alors que le viol est un crime, quelle hiérarchie avec les crimes de sang, que répondre à cela ? Allons, il s’agit de punir à hauteur du préjudice et les conséquences sont terribles pour toutes ces femmes victimes. Réclusion à vie, pourquoi pas ?
          Le durcissement des peines est une solution, si la peine n’est pas exemplaire elle a une vertu quand elle est complètement appliquée : le détenu ne peux plus faire de mal à l’extérieur.

          Pour ce qui est de l’« espoir », c’est moins un cadeau fait au condamné qu’à l’administration pénitentiaire où les gardiens savent qu’un individu privé d’« espoir » devient une bombe potentielle. D’où l’absence en droit français de peines de perpétuité réelle.

          Espoir laissé au criminels que l’on sait pour la plupart impossible à réinsérer dans la vie normale ; c’est bien joli de faire un cadeau aux gardiens qui font un métier d’une grande difficulté, mais de là à passer le bébé à la société et risquer une récidive est impossible à mon sens.

          Il s’agit aussi de donner les moyens à la pénitentiaire, tant en nombre de place qu’en qualité de l’emprisonnement pour que toutes les peines soient exécutées et que la dignité humaine soit respectée.



          • V_Parlier V_Parlier 31 août 19:56

            @Francis29
            Et les criminels « de paix » non plus.


          • Francis Francis29 31 août 20:02

            @V_Parlier
             
             vous parlez des criminels de droit commun, je suppose ?


          • chantecler chantecler 31 août 09:44

            Dommage , j’étais assez d’accord avec vous sauf pour la dernière phrase :

            "Donc LA peine de mort permet de débarrasser la société contre les nuisibles irrécupérables .

            "

            Il existe d’autres façons pour la société de se prémunir contre les pervers , les psychopathes jugés coupables que la peine de mort : c’est de les mettre hors d’état de nuire .

            Il y a des institutions , des structures pour ce faire .(justice , prisons établissements d force psychiatriques ...)

            Car il y a un hic dans votre raisonnement : qui va juger que tel ou tel individu est irrécupérable ?

            Vous ?

            Et si vous vous trompez , si vous êtes agi par des instincts ,(cupidité , jalousie , haine ) une idéologie ou un aveuglement particuliers ?

            Lequel jugement d’ailleurs pourrait entièrement se retourner contre vous .

            De ce jeu la révolution française nous en a donné une multitude d’exemples.

            Car la peine de mort est définitive , et si une erreur d’appréciation a été reconnue c’est trop tard .

            De plus la peine de mort ne crée que du ressentiment par les proches du condamnés, qui chercheront à se venger .

            La peine de mort provient d’instincts de vengeance archaïques et n’a jamais empêché des actes criminels de se produire .

            Au contraire : le criminel pris au piège vendra chèrement sa peau .

            Par contre par perversité justement des individus coupables ont poussé à la peine de mort des individus innocents ....

            Ca arrive et les prisons américaines paraît il en sont pleines :

            T’es noir t’as pas d’argent pour te défendre , t’es coupable .

            La justice est humaine et l’erreur est largement possible .


            • chantecler chantecler 31 août 09:45

              @chantecler
              Réponse à Aussir


            • Ausir 31 août 11:33

              @chantecler

              C’est trop cher de tous les entretenir, ca ne sert à rien et en plus ils sont malheureux , la peine de mort ne serait pas pour le criminel de base , mais pour les prédateurs avérés comme E Louis structurellement pervers , ce qui n’est pas le cas de tout les criminels ..


            • placide21 31 août 17:35

              @chantecler
              La peine de mort provient très rarement d’instincts de vengeance archaïques ; le pervers dont le mode de jouissance est le viol , la souffrance d’autrui et sa mise a mort doit être éliminé car il essaiera toujours de retrouver son mode de jouissance lorsque les circonstances s’y prêteront, ne pas l’éliminer me paraît être du masochisme ou de l’intoxication mentale.(voir le film la proie).


            • L'apostilleur L’apostilleur 31 août 09:55

              La suppression de la peine de mort s’inscrit dans une évolution que les sociétés « modernes » ont partagé. Elle s’est imposée aux populations au point qu’aujourd’hui, sans l’avoir voulue à titre individuel, chacun s’est convaincu que la peine de mort est un archaïsme réservé aux sociétés « primitives ».

              Comme trop souvent nos décisions s’arrêtent au milieu du gué.

              Badinter a oeuvré sur un tapis de valeurs humanistes confortables bien installées dans nos sociétés pour aboutir sans trop de difficultés, à l’abolition de la peine de mort.

              Ce faisant, il a laissé à d’autres ses conséquences.

              Quel sort sera réservé aux meurtriers des victimes du Bataclan lorsqu’ils auront purgé leur peine ?

              Quel avenir pour les terroristes libérés ?

              Entre la mise en liberté et la peine de mort un chemin reste à trouver.


              • Fifi35 Fifi35 31 août 10:28

                @L’apostilleur
                Analyse très intéressante !
                Contre la perversité humaine, il n’existe aucun traitement et de ce fait aucune guérison. Un pervers dispose d’une structure psychique pétrifiée, il ne ressent aucune culpabilité, ni empathie. Seul son plaisir compte.

                C’est pour cela qu’il nous faut nous protéger de ces individus. Les éliminer physiquement serait une solution rapide et économique, mais elle ferait de nous des barbares.
                Une seconde solution serait de les retirer définitivement du monde social. La prison à vie dans des établissements dédiés, ou sur une île en compagnie leurs congénères. Cette dernière solution, plus économique poserait également des problèmes éthiques.

                Entre l’idéologie humaniste et le réel, le fossé est parfois si large et si profond qu’il est difficile voir impossible de concilier l’un et l’autre.
                Sans vouloir se décharger de ses responsabilités, c’est bien à nos dirigeants élus de prendre le taureau par les cornes et de mettre en oeuvre les mesures qui s’imposent, même si elles ne sont pas totalement conformes à l’éthique, même si elles coûtent chers.

                Il est temps de respecter les victimes.
                Il est temps de protéger nos enfants, nos proches, notre pays de ces prédateurs.
                Il est temps d’agir !


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 31 août 12:01

                @L’apostilleur

                C’est Ravaillac qui a été écartelé, pas le Duc de Guise ni la Marquise de Verneuil.
                Ravaillac, c’était le « terroriste ».
                S’ils n’avaient pas trouvé celui-là, les ligueurs en auraient trouvé un autre.


              • Ausir 31 août 21:38

                @L’apostilleur

                La suppression de la peine de mort s’inscrit dans une évolution que les sociétés « modernes » ont partagé.

                On peut juger les résultats des sociétés modernes :

                destruction de la famille 
                chaos social 
                injustice
                misère et violence alors qu’il n’y a jamais eu autant de redistribution sociale 
                bientot révolte 
                on est en plein dedans , on arive au bout du bout ou il n’y a plus d’argent, que virtuel et crée artificiellement...

                alors l’abolition de la peine de mort est une erreur de plus , ce n’est pas une évolution mais une contribution à la décadence :
                la gauche ne pense pas qu’il ait des méchants mais des actes méchants , et que les actes méchants doivent être pardonnés car dû à la société:c’est pas de leur faute aux criminels , c’est la faute de leur mère , des autres ...eux ce ont des victimes irresponsables qu’on peut rééduquer :ce n’est qu’un voeu naif et idéologique .


              • L'apostilleur L’apostilleur 1er septembre 00:00

                @Ausir

                « ...la gauche ne pense pas qu’il y ait des méchants mais des actes méchants... »

                C’est presque du Rousseau.

                La gauche la droite ne doivent pas intervenir dans cette réflexion de société qui concerne chacun et tous.

                « ...les actes méchants doivent être pardonnés car dus à la société... »

                Ces considérations de prétoires essentielles à la justice s’entendent mais n’entrent pas dans le débat si l’on admet qu’un retour à la peine de mort est inenvisageable.

                L’évaluation des conséquences de son abolition devrait conduire à une construction pénale qui prémunisse le peuple contre ceux qui le menaceront toujours.

                La mise en liberté des uns ne doit pas entraîner la mise à mort des autres.


              • hans-de-lunéville 31 août 10:26

                S’il y avait encore la peine de mort en France on n’aurait jamais connu le sort d’ Estelle Mouzin


                • Fergus Fergus 31 août 11:24

                  Bonjour, hans-de-lunéville

                  Et l’histoire criminelle récente a, depuis que l’on maîtrise l’ADN, montré dans différents pays  et notamment aux Etat-Unis  que nombre de condamnés à mort étaient innocents.

                  Certes, ce n’est pas le cas du tueur de Nantes. Mais entre un dossier d’assises solide car établi sur des faits clairement prouvés et un dossier d’assises reposant sur un faisceau concordant de preuves indirectes, il y a toujours un risque d’erreur. Ajoutons à cela que la peine de mort n’a pas d’effet dissuasif. Elle est donc inutile. 


                • Garibaldi2 31 août 12:30

                  @Fergus

                  Tiens, quelqu’un qui a compris le fond du problème !

                  L’abolition de la peine de mort n’a pas été décidée pour protéger les coupables mais les innocents. 2 noms suffisent à remettre les pendules à l’heure : Marc Machin, Patrick Dills.

                  Marc Machin (qui n’est pas un enfant de choeurs) a été condamné pour meurtre. Il a fait 6 ans de prison avant qu’on se rende compte qu’il était innocent. S’il avait été condamné à la peine capitale, on aurait réhabilité un mort.

                  Patrick Dills a été condamné pour 2 meurtres. Il a fait 13 ans de prison avant d’être reconnu innocent. S’il avait été ...

                  Marc Machin et Patrick Dils avaient avoués.

                  Tous les 2 innocentés par un procès en révision, ce qui est rarissime.

                  Il ne peut pas y avoir 2 lois différentes pour condamner l’homicide volontaire : une pour ceux qui sont vraiment coupables avec preuves, aveux et tout le reste, et une pour ceux dont on pense qu’ils sont coupables, avec aveux, et tout le reste, mais que ... enfin ... peut-être que ...

                  ’’Pour une peine irréversible il faut des juges infaillibles’’. Ca doit être de Victor Hugo.


                • hans-de-lunéville 31 août 16:58

                  @Garibaldi2
                  Oui et encore le plus récent (et surement le pire) norman lelandais, on a encore pas mal à apprendre de lui


                • V_Parlier V_Parlier 31 août 20:00

                  @Fergus
                  Le jour où la perpétuité existera à nouveau (pas 15 ans qui deviennent 8) vous pourrez probablement être plus convaincant. Mais aujourd’hui, à force de dégout face à cette situation l’idée revient assez légitimement.


                • Ausir 31 août 23:41

                  @Garibaldi2

                  Vous vous trompez complètement , Machin est un mauvais exemple :

                  c’est peut être bien lui qui a tué cette femme finalement ,  après sa libération il a été mis en examen pour viol sous la menace d’une arme - en l’espèce un couteau -,ce n’est pas rien ,, extorsion avec arme et escroquerie,il a accumulé les condamnations, notamment en 2010 à trois ans d’emprisonnement pour des agressions sexuelles, et en 2013 à six mois de prison avec sursis pour recel de vol et violences. Il était brièvement retourné en prison en janvier 2016 pour s’être soustrait à ses obligations liées à certaines de ces condamnations.

                  Et Machin n’aurait pas été candidat à la peine de mort , il n’est pas du niveau d’un Fourniret , Emile Louis ,qui sont des tueurs en série , 
                  quoique la peine de mort aurait pu faire éviter à d’innocentes victimes des viols et agressions , 

                  ps :attention quand vous donnez des exemples que ca ne se retourne pas contre vous 


                • Garibaldi2 1er septembre 10:49

                  @Ausir

                  C’est vous qui devriez faire attention quand vous donnez des exemples. Le véritable auteur de l’homicide est David Sagno. Voir ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/David_Sagno

                  J’ai écrit que Marc Machin n’est pas ’’un enfant de choeur’’. Quoi qu’il ait pu commettre comme délits ou comme crimes, en dehors de l’affaire du pont de Neuilly, ça n’en fait pas un coupable dans l’affaire du pont de Neuilly. Les crimes et délits dont vous parlez onT été commis APRÈS l’affaire du pont de Neuilly.

                  Quant à écrire que c’est ’’peut être bien lui qui a tué cette femme finalement’’, c’est de la diffamation, qui est un délit. Il semble que vous ayez une étrange conception de la justice !

                  Il semble bien que vous ne comprenez rien au problème quand vous écrivez : ’’Et Machin n’aurait pas été candidat à la peine de mort ...’’, puisque l’homicide volontaire (c’est le cas dans l’affaire du pont de Neuilly) pouvait être puni de mort avant l’abrogation de cette peine.

                  Quand vous écrivez : ’’... Fourniret , Emile Louis ,qui sont des tueurs en série , quoique la peine de mort aurait pu faire éviter à d’innocentes victimes des viols et agressions , ...’’, il est évident que vous ne connaissez rien à rien car ces 2 sinistres personnages n’ont jamais été libérés après une affaire de meurtre. Leurs homicides n’ont été connus qu’APRÈS qu’ils les aient TOUS perpétrés.

                  ps :attention quand vous donnez des exemples que ca ne se retourne pas contre vous !


                • Ausir 1er septembre 17:49

                  @Garibaldi2

                  C’est vous qui ne comprenez rien ou qui faites semblant de ne pas comprendre , 

                  je ne parle pas de la peine de mort telle qu’elle était appliquée auparavant mais telle qu’elle pourrait l’être si la justice était réellement rendue avec du bon sens :

                  peine de mort uniquement pour les tueurs en serie triés sur le volet , avérés et sans repentir , tel Fourniret , E Louis , f Heaulme s, Guy Georges , etc qui sont relativement peu 

                  je réitère la supposition que Machin , bien qu’il ait été blanchi , puisse quand même être l’auteur de la tuerie du Pont de Neuilly , les erreurs judiciaires ca existe et le SDF a pu endosser un crime qu’il n’a pas commis .

                  D’autres ont été blanchi alors qu’ils étaient auteur de crime comme Luc Tangorre , soutenu par des intellectuels de gauche , parceque beau parleur .


                • Garibaldi2 2 septembre 11:52

                  @Ausir

                  Vrai, vous ne connaissez rien à rien, l’adn de David Sagno a été retrouvé sur les vêtements de la victime du pont de Neuilly. Pas celui de Marc Machin.


                • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 août 11:19

                  Toutes vos propositions sont des propositions excellentes et de bon sens (sanctions pour le juge, les responsables du raccourcissement de la peine, le psy etc..°). Mais ce n’est pas demain que l’on trouvera des politiques pour les appliquer. Nous vivons dans un pays où R Badinter est présenté comme une « grande conscience nationale », une « grande figure » de la gauche. Nous avons un monde politique et médiatique lâche qui vit dans le déni et refuse de regarder la vérité en face. En tout cas, comme des millions de Français

                  je partage votre indignation.


                  • Fergus Fergus 31 août 11:26

                    Bonjour, Bernard Mitjavile

                    En soutenant l’auteur dans ses dérives, vous laissez parler votre passion, pas votre raison !


                  • Ausir 31 août 11:39

                    @Fergus

                    C’est tout le contraire , c’est vous qui êtes dans l’émotionnel et ne voyez pas la vérité en face : 
                    il ya des prédateurs irrécupérables et toutes les sociétés et civilisations évoluées empreintes de spiritualité ont toujours connu la peine de mort dans leurs lois , c’est la société moderne déconnecté du divin et des lois naturelles qui rejette ce principe , au nom d’un humanisme qui n’est qu’un matérialisme émanant d’une société décandente en pleine dégénéresence .


                  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 août 12:30

                    @Fergus Personnellement, je ne vois pas pourquoi une peine donnée au nom du peuple français est presque systématiquement raccourcie avec le risque de récidive que cela entraîne.
                    Je ne vois pas pourquoi des psys qui se trompent régulièrement dans leurs diagnostics concernant le risque représenté par des condamnés doivent continuer à être pris au sérieux.
                    Le procureur adjoint parle d’un « échec pour tout le monde », c’est une belle façon de ne pas prendre responsabilité pour son échec personnel qui est certainement plus lourd que l’échec de monsieur tout le monde qui fait confiance à la justice de son pays et qui pense que les peines décrétées par un jury seront appliquées.
                    Concernant la peine de mort, je ne crois pas que son abolition ait été un progrès, il n’y a qu’à regarder l’augmentation des meurtres, viols et autres au cours des dernières années et l’ensauvagement de la société. D’autre part, il faut noter que ses promoteurs ont soigneusement évité de passer par un référendum pour la voter sachant qu’ils n’auraient pas les 50% requis, ce qui montre leur respect de l’esprit de la démocratie pour un changement aussi fondamental (démocratie : gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple).
                    Il s’agit là de raison, de refus de prendre responsabilité de la part de membres du système judiciaire, d’augmentation du nombre de meurtres et d’évolution de la société. C’est vous qui être dans l’émotion, dans les bons sentiments vagues et pas dans la raison, l’étude des faits.


                  • stef 31 août 22:56

                    @Bernard Mitjavile
                    entièrement d’accord avec vous


                  • Garibaldi2 1er septembre 11:16

                    @Bernard Mitjavile

                    ’’Concernant la peine de mort, je ne crois pas que son abolition ait été un progrès, il n’y a qu’à regarder l’augmentation des meurtres, viols et autres au cours des dernières années et l’ensauvagement de la société.’’ ;

                    C’est fou le nombre de gens qui ne connaissant rien à un problème se permettent de raconter n’importe quoi sur ledit problème !

                    Si vous enleviez vos oeillières, vous devriez savoir que :

                    ’Si les meurtres occupent une large place dans la chronique des faits divers, on oublie souvent de rappeler une tendance très nette : on s’entretue de moins en moins. Il y a 20 ans, on comptait 1 600 meurtres par an, aujourd’hui on en dénombre deux fois moins. Le taux d’homicides a baissé de 3 à 1,3 pour 100 000 habitants entre 1993 et 2017. Depuis 2008, le nombre d’assassinats (hors impact du terrorisme) est resté stable autour de 800 par an, ce qui suffit pourtant à alimenter la chronique médiatique tous les jours.’’

                    17 décembre 2018

                    http://www.observationsociete.fr/modes-de-vie/de-moins-en-moins-dhomicides-en-france.html

                    ’’A la question, « Faut-il rétablir la peine de mort », 69 % des Français répondent qu’ils ne sont pas d’accord, selon les données pour l’année 2015, rassemblées par les chercheurs Vincent Tiberj, James Stimson et Cyrille Thiébaut à partir d’enquêtes d’opinion réalisées par entretien (hors Internet). Cette proportion est stable depuis le milieu des années 2000. Elle avait fortement progressé dans les années 1990. En 1988, seuls 35 % de la population n’étaient pas d’accord avec le rétablissement de la peine capitale : le taux a donc doublé.’’

                    12 janvier 2017

                    http://www.observationsociete.fr/modes-de-vie/valeurs-un-large-consensus-contre-la-peine-de-mort.html

                    En Europe, la peine de mort a été abolie dans tous les pays.

                    C’est vous qui n’êtes pas dans la raison, l’étude des faits.


                  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 1er septembre 15:42

                    @Garibaldi2

                    970 meurtres ont été commis en 2019 en France contre 894 en 2018, soit une hausse de 8,5%. Additionné aux tentatives, il s’agit du nombre le plus élevé depuis 1972. La tendance se maintient pour 2020. Je n’ai jamais nie que la peine de mort avait été supprimé en Europe ce qui a l’air d’être une nouveauté pour vous.


                  • Garibaldi2 2 septembre 11:40

                    @Bernard Mitjavile

                    Plutôt que d’aller chercher vos info sur ’’20 minutes’’, allez les chercher dans des études sérieuses telles que ’’L’évolution des homicides depuis les années 1970 ; analyse statistique et tendance générale’’ à l’url : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00835118/document

                    Dans la conclusion de cette étude parue en septembre 2008, il est indiqué :

                    ’’Ce constat invite à une plus grande prudence celles et ceux qui, y compris parfois au sein du monde de la recherche, embrassent un peu vite l’air du temps et s’inquiètent d’une montée de la violence physique que l’observation de l’évolution des homicides dément. ’’

                    Dans une étude plus récente intitulée ’’Insécurité en France : la réalité de 1950 à nos jours’’, parue, en août 2018, le graphique intitulé ’’Nombre d’homicides annuels (hors terrorisme) de 2002 à 2017’’, indique clairement cette baisse tendancielle.

                    Enfin, comparer le nombre d’homicides de l’année 1972, quand la France comptait 51.000.000 d’habitants, à celui de 2019 quand la France compte 67.000.000 d’habitants, est grotesque. Ce sont des ratios qu’il faut comparer.


                  • leypanou 31 août 12:05

                    Le suspect François V., chef d’équipe dans une briqueterie, .... En décembre 2005, ce Poitevin d’origine, alors directeur de site industriel  : il n’a pas dû être

                    souvent contrôlé quand il marchait dans la rue.

                    Il aurait eu un nom approprié, ç’aurait été le buzz puissance 10.


                    • Septime Sévère 31 août 13:26

                      @l’auteur

                      .

                      Eh, l’Enragé ! Tu as oublié le « t » à la fin de ton nom ! 


                      • heber 2 septembre 13:07

                        @Septime Sévère

                        je n’ai jamais eu de t à la fin de mon nom 


                      • Septime Sévère 12 septembre 15:07

                        @heber
                        .
                        Et cultivé, avec ça ! 


                      • heber 12 septembre 16:37

                        @Septime Sévère

                        Et pourtant,avec ou sans t , j’aurais adoré vivre dans une palestre !


                      • Sozenz 31 août 13:35

                        pourquoi ne pas faire accepter la castration physique ou chimique des violeurs recidivistes ? je pense que c est la solution la plus simple et la plus sage et même humaine pour l communauté et même pour le violeur qui sera capable d être plus tranquille avec son esprit .

                        je trouve que cette solution est très humaine.

                        on peut laisser le choix d un enfermement ,

                        mais franchement ne pas avoir de testicules fonctionnelles n empeche pas de profiter des autres aspects de la vie que la sexualité .

                        j


                        • V_Parlier V_Parlier 31 août 20:05

                          @Sozenz
                          Vous êtes naïf. Ca ne les empêchera pas d’assassiner et de torturer, car c’est avant tout ça qui les excite. (Sinon ils auraient eu d’autres moyens moins gravement délictueux pour se vider les bourses)


                        • Ausir 31 août 21:42

                          @Sozenz

                          pourquoi ne pas faire accepter la castration physique ou chimique des violeurs recidivistes ? je pense que c est la solution la plus simple et la plus sage et 

                          Ca ne les empêchera pas de tuer , ces prédateurs jouissent de la souffrance de l’autre ,ils violent parceque le viol est l’offense extrême , la mort psychologique de l’autre , 

                          Francis Heaulme est impuissant , de nombreux prédateurs sont impuissants et irrécupérables , 


                        • Sozenz 1er septembre 11:48

                          @Ausir
                          alors si vous avez des preuve que ces personnes sont irrecuperable et traitement non possible , alors c est prison à vie

                          si les predateurs sexuels ne sont que le « plus » du predateur qui aiment la souffrance de l autre .
                           alors il y a d autres predateurs qui ne sont pas sexuel mais aiment cette jouissance de la souffrance de l autre ; je parle de certains agresseurs récidivistes et personnes qui torturent .
                          alors ceux là aussi méritent la prison a vie .sans remise de peine. et apparemment ils sont nombreux ; quand on voit certains mômes qui commencent deja la torture sur des animaux . il y a déjà les prémices d’ un futur ...
                          on s accorde donc a ce que ces agresseurs ont une maladie mentale et ne sont pas guérissables .
                          il faut aller jusqu’ au bout des raisonnements
                          enfermement à vie ?
                          ça peut aller très loin .
                          on peut alors se poser alors la question à quel moment on enferme une personne sans chercher de solution .dès l enfance ?
                          (il y a eu beaucoup de films de SF qui ont traité ce sujet je pense même que nous allons vers ce type de procesus ; la sf n est juste que la mise en avant de projets)

                           


                        • Ausir 1er septembre 18:03

                          @Sozenz

                          à partir du moment ou il n’y a pas de prise de conscience et repentir sincère , il faut les empêcher de nuire,car ils continueront dans le mal.

                          les éudes montrent qu’il n’y a pas de solution du moins dans les connaissances actuelles pour transformer et faire évoluer une personne qui choisi délibéremment le mal .

                          Il faut différencier ceux qui sont déclarés resonsables de leurs actes et ceux qui sont déclarés irresponsables .

                          La solution serait en amont dans la compréhension de la formation psycho sexuelle d’un individu , et de la normalité , et comme on passe des examens médicaux sur le physique , faire passer des examens psychologiques
                          .Lelandais na jamais passé d’examens approfondi même pour rentrer à l’armée , les prêtres pédophiles n’ont jamais subit d’expertise avant le séminaire , de même que les prof , les éducateurs en contact avec des enfants .La science de la psychologie n’existe pas :la normalité n’est pas définie en psychologie , on se contente de constater telle et telle tendance ;Il y a beaucoup de personnes à tendances perverses qui se balladent sans qu’ils soient dépistés , ils ne savent même pas eux même , ils se croient normaux ;Il n’y a aucune étude sur le sujet..


                        • Sozenz 1er septembre 19:15

                          @Ausir
                          oui !


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 août 14:17

                          Vouais mais ça permet à ma famille de glander au chômage technique depuis 40 ans . Aita Sansom .


                          • Septime Sévère 31 août 14:42

                            @Aita Pea Pea
                            .
                            Sanson


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 août 14:46

                            @SHAWFORD

                            Bah on fait un peu de black sur Marseille et ailleurs...mais c’est a la kalash , du boulot bâclé . Tout se perd ...sniff


                          • eddofr eddofr 31 août 15:23

                            Je suis contre la peine de mort, parce que tout homme, aussi mauvais soit-il, doit garder une chance de s’amender et de trouver la rédemption.

                            Mais rédemption ne doit ni ne peut signifier libération.

                            Les criminels ne devraient pas être condamnés à l’enfermement pour les punir de leur crimes.

                            Ils devraient être « mis à l’écart » pour protéger la société et astreints à une vie monastique, pour leur donner une opportunité de réfléchir à leurs actes et d’y trouver la rédemption.

                            Je suis pour un lieu d’incarcération qui serait un juste milieu entre le bagne et le monastère.

                            Je suis contre la loi « juste » (la justice, comme la morale, c’est une affaire « d’opinion ») et pour une loi qui protège l’innocent.

                            Pour mémoire, la « rédemption » c’est le rachat des pêchés de l’humanité par le Christ qui a enduré le supplice de la croix pour ça.

                            Par extension, c’est le rachat par chacun de ses propres crimes. 

                            Cela signifie qu’il y a un prix à payer, pas une liberté à retrouver en récompense de remords invérifiables.

                            Trouver la rédemption, c’est prendre conscience de ses crimes, en admettre la responsabilité et en accepter le châtiment, dans son intégralité.

                            Seule la victime peut pardonner, et cela ne signifie ni libérer ni effacer le crime. 


                            • L'apostilleur L’apostilleur 1er septembre 09:06

                              @eddofr

                              « ..doit garder une chance de s’amender et de trouver la rédemption... »

                              Cette hypothèse suppose que le pénitent ait été imprégné d’une éducation chrétienne, qu’il conçoive et pratique la repentance aussi.

                              Il faudra trouver une autre piste pour les autres.

                              Les musulmans par exemple, n’entreraient pas dans votre « monastère ».

                              Quand à la conclusion, si « ...seule la victime peut pardonner... » alors vous en condamnez beaucoup à perpétuité.


                            • Sozenz 1er septembre 19:22

                              @eddofr
                              magnifique commentaire !


                            • heber 31 août 15:34

                              Chers Seraphin et Fergus , vous représentez clairement tous ceux qui suivant leurs préjugés  ont directement sauté sans réfléchir dans le train de ceux qui prennent une position idéologique contre la peine de mort .

                              A ce propos , quelques remarques :

                              1. je n’ai nulle part dans cet article dit que cet individu aurait dû être condamné à mort et exécuté.Si vous lisiez attentivement mes propositions au lieu de suivre aveuglément votre mantra religieuse , vous auriez constaté que je disais simplement qu’il est scandaleux qu’un tel individu n’ait pas effectué la peine de 18 ans à laquelle il avait été condamné et soit sorti de prison après 11 ans, qu’il ait été libéré sans aucune mesure sérieuse de surveillance de ses faits et gestes ( bracelet électronique) et que les juges et thérapeutes chargés de suivre son dossier aient été totalement  irresponsables en le laissant libre comme l’air et affranchi de tout contrôle sérieux alors qu’il avait déjà violé 9 femmes et commis 12 agressions au total.Je dénonçais en outre l’inconscience , la bêtise et le manque de sensibilité de la déclaration du procureur , en me mettant à la place des parents de cette gamine innocente de 15 ans entendant ce personnage officiel  dire que leur fille ’’qui passait par là , avait eu le malheur de lui plaire.’’
                              2. Je faisais donc le procès de nos soit-disant pays développés et démocratiques qui, de facto, n’avaient aboli la peine de mort que pour les criminels mais la laissait appliquer tous les jours pour les pauvres victimes et la dérive de tous ces beaux penseurs, défenseurs acharnés des droits individuels des criminels et de leur droit à la rédemption , qui, devenus incapables de raisonner  et de faire preuve du moindre bon sens, trouvaient normal que l’Etat n’assure plus la sécurité de ses simples citoyens et ne prenne pas les mesures adéquates pour au moins éviter que les criminels récidivistes puissent continuer à sévir à plusieurs reprises , après leurs séjours répétitifs et abrégés en prison , en profitant du régime d’application des peines et de ’’ leur bonne conduite ’’. Car lorsqu’ils commettent à nouveau, délits et meurtres , les responsables politiques et les juges se lavent les mains de toute responsabilité (comme le procureur le constatant ’’ que c ’ était un échec collectif ’’.).
                              3. Je ne peux pas imaginer que vous soyez sérieusement contre ce que je viens d’énoncer !
                              4. Et svp, ne confondons pas l’accessoire et l’essentiel, le fait de savoir s’il faut exécuter ce type de criminel ou non, est purement accessoire, ce qui est essentiel, c’est de protéger la société et les innocents en mettant ces individus hors d’état de nuire , quelle que soit la méthode employée, exécution ( Fergus , je vous rappelle qu’on parle ici d’un multirécidiviste, d’un viol et d’un meurtre prémédité d’une enfant de 15 ans avec aucune erreur possible ou doute sur l’auteur des faits , alors , svp, épargnez -moi les grandes envolées sur les erreurs judiciaires car ici ,il n’ y a aucune erreur possible ), prison à vie, bracelet électronique permanent, castration chimique etc....
                              5. Je ne comprends pas que des intellectuels comme vous qui se réclament à juste titre du côté de la défense des intérêts du peuple et des citoyens puissent se passionner pour la défense d’ individus prédateurs contre l’intérêt de la collectivité ! Je préfère croire que vous n’avez pas bien lu mon article par manque de temps.
                              6. Ma conclusion est claire.D’une part , il est temps de ramener la présence d’un Etat déterminé à défendre les intérêts de la collectivité contre les prédateurs  dans tous les domaines , sécurité, économie , social, etc.. et de rappeler à chacun que ses droits individuels ne sont pas sans limites, car le bien-être et l’intérêt de la collectivité et du peuple dans son ensemble doivent, dans tous les cas , primer.D’autre part , tout citoyen est responsable de ses actes vis-à-vis de la société et est tenu de les assumer.Malheureusement , ces deux principes de base et de bon sens ont été largement oubliés  ou négligés depuis trop longtemps.
                              7. Cordialement

                              • Pere Plexe Pere Plexe 31 août 15:52

                                De la philosophie de comptoir

                                Du Yavéka Fodrécon

                                Sauf que la réalité et bien plus simple.

                                C’est le symptôme d’un état impuissant et en ruine.Beaucoup plus que celui d’une politique pénale plus ou moins sévére.

                                Quand la psychiatrie est à l’agonie, la justice dépassée et que la pénitentiaire est exsangue, il n’y a rien d’étonnant à avoir de potentiels tueurs/violeurs/cintrés.

                                dans nos rues.


                                • Clocel Clocel 31 août 16:14

                                  A propos, Marc Dutroux a purgé sa peine, on fait quoi ?

                                  On le remet dans le bocal ?


                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 août 16:21

                                    @Clocel

                                    On le file au pères des gamines.


                                  • hans-de-lunéville 31 août 16:39

                                    @Clocel
                                    il y est encore dans le bocal mais sa complice est sortie depuis longtemps et est même devenue avocate... on cauchemarde.


                                  • Clocel Clocel 31 août 16:45

                                    @hans-de-lunéville

                                    Sorry Hans, en l’occurrence le bocal désigné la société.


                                  • hans-de-lunéville 31 août 16:52

                                    @Clocel
                                    D’accord, pardon, mais effectivement pour ce type de prédateurs il faudrait des peines spéciales comme ils viennent de le faire en Nouvelle Zelande


                                  • infraçon 31 août 16:23

                                    Ce qui m’épate, c’est qu’aucun commentaire ne considère le futur...
                                    On s’enferre dans le présent ... Glauque. Et on s’y plaît pour certains.

                                    Le futur ? Ben oui, le futur de l’enfant actuel qui n’est pas élevé dans l’amour de ses parents

                                    (comme l’une des préconisations préalables de la vidéo présentée par l’article https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-possibilite-d-une-societe-225438 où il est dit notamment : « L’incitation à éduquer ses enfants avec amour leur évite de se perdre dans un isolement ou face à des comportements perturbants qui leur rendent confus le pourquoi de leur existence et ainsi basculer dans une certaine folie ou dans une vie très fruste. ». Vous avez mieux pour traiter la déviance ou la folie, ne vous gênez pas pour nous en instruire)

                                    dans cette société charmante gérée au mieux par la main invisible du marché qui laisse les « petits » (le bas peuple) s’écharper entre eux sur des questions vraiment fondamentales pour changer quoi que ce soit dans la société. Allez, bon courage...


                                    • Ausir 31 août 22:13

                                      @infraçon

                                      le futur de l’enfant actuel qui n’est pas élevé dans l’amour de ses parents

                                      Tout dépend par ce que vous entendez par « amour » , si il reste au niveau de l’émotionnel , du désir narcissique c’est perdu d’avance , il est donc plus prudent de dire que l’amour ne suffit pas mais que c’est l’équilibre des parents qui comptent , la normalité psychologique pour que les enfants soient équilibrés .


                                    • infraçon 31 août 22:45

                                      @Ausir

                                      Salut Ausir,

                                      là je parle des enfants actuels élevés sans amour (ce qui doit pas mal aider pour créer des adultes du genre qui font l’objet de l’article).

                                      Dans la vidéo c’est un peu plus expliqué (yaka voir), mais il n’y a pas de solution miracle pour aider tous les parents qui n’en sont pas capables, d’élever leurs enfants avec amour (appel au peuple, au cas où il y aurait des propositions dans l’air).


                                    • Ausir 31 août 23:18

                                      @infraçon

                                      Tous les enfants qui ont été élevé sans amour ne finissent pas prédateur, il y a une responsabilité personnelle , un libre arbitre qui fait que pour 2 personnes du même milieu qui ont connu la même enfance , type abandon , orphelinat l’un sera normal , et un autre finira prédateur par choix , 

                                      Il y a aussi des cas des psychopathes élevés dans un foyer tout à fait aimant , ex Matthieu Moulinas assassin et violeur d’Agnès MARIN , il n’en n’était pas à son coup d’essai , ses parents , ses soeurs tous très aimant n’ont rien vu .
                                      L’enfance malheureuse n’est qu’un prétexte pour excuser les criminels , elle peut expliquer mais n’est pas déterminante en soi .

                                      Il y a toujours moyen de se sortir de situations de conditionnement , un choix à faire , certains choisissent le mal et deviennent des nuisibles ad vitam , le mal existe et peut être choisit librement en toute connaissance de cause ou être structurel :c’est une réalité nié par certains naïfs.


                                    • infraçon 1er septembre 12:08

                                      @Ausir
                                      Je n’ai pas dit non plus que sans amour il n’était pas possible de devenir un adulte équilibré. Ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit pour confirmer vos hypothèses bancales.

                                      Par contre un enfant éduqué dans un milieu fruste ou pervers aura plus de difficulté à s’en tirer, bonjour la théorie de l’ascenseur social pour tous quand il ne peut faire que quelques montées par génération et que l’escalier de service est bondé.

                                      Sortir le cas exceptionnel du chapeau (Matthieu Moulinas, que je ne connais pas) pour démolir la théorie proposée de l’amour des enfants ce n’est guère plus intelligent. Bien sûr qu’il y aura toujours des cas psychiatriques dus au seul problème des neurones montés à l’envers.

                                      Encore que quand on parle de foyer aimant, je demande à voir si ON a bien respecté TOUS les membres du foyer et pas sournoisement cassé l’un(e) d’eux, ce que les autres se refuseront à admettre.

                                      Enfin je vous re-pécise que mon commentaire n’avait pas pour but d’excuser des criminels, mais de proposer une piste pour le futur.

                                      « Il y a toujours moyen de se sortir de situations de conditionnement » ça c’est vous qui l’affirmez mais je pense que le TOUJOURS est de trop. Désolé. D’ailleurs vous même êtes conditionné pour ne pas vous sortir de la situation actuelle et proposez du yakafokon (tuez les ou jetez-les en basse-fosse) d’une simplicité dont le refus est aberrant puisque c’est une règle qui a été appliquée depuis la nuit des temps, c’est ça, j’ai bon ?

                                      Je vous laisse à votre réalité et laissez moi le loisir de persévérer dans ma proposition sans l’estampiller de naïveté pour tout argument.
                                      Bonne route.


                                    • Ausir 1er septembre 14:32

                                      @infraçon

                                      MMoulinas n’est pas un cas exceptionnel ,c’est un cas d’école médiatisé , 
                                      vous vouliez démontrer avec naiveté que la psychopathie viendrait d’un manque d’amour c’est raté : 

                                      elle vient d’un manque d’équilibre ce qui est différent , 
                                      des parents déséquilbrés même aimant comme les parents de M Moulinas peuvent avoir des enfants criminels .
                                      En l’occurence j’ai bien étudié le cas de cette famille étant passionné par la psychologie des tueurs en série et surtout l’origine de leur pathologie :

                                      la mère a été abandonnée , maltraitée et violée pour faire court , 
                                      elle s’est malgré tout recontruite et a pu créer un foyer aimant avec une bonne entente avec son mari et 3 enfants , mais la bonne volonté et l’amour ne suffisent pas , car c’est ici le passé des parents qui est cause du problème de leur fils : comme une mémoire transgénérationnelle le fils a reproduit sur d’autres les sévices subis par sa mère , et dont elle ne lui avait pas spécilement parlé 
                                      comment est-ce possible ? comment empêcher celà ? 

                                      « les pères ont mangés des raisins verts et les enfants en ont eu les dents agacées »

                                      lles 2 filles sont normales et le fils est criminel incurable :condamné à perpétuité à 18 ans fait très rare , 

                                      La piste du manque d’amour que vous évoquez n’est donc pas évidente .

                                      Quand au conditionnement , il amène la question du libre arbitre , Le libre arbitre existe -t-il ? si il n’existait pas l’être humain n’aurait pas la possibilité de faire des choix et d’évoluer ;
                                      Si il existe , ce que je crois , l’homme a la possibilité d’augmenter son niveau de conscience et d’avoir du discernement pour se déconditionner :c’est le propre de la nature humaine par rapport aux animaux .



                                    • infraçon 1er septembre 16:00

                                      @Ausir
                                      Je vous remercie pour ce complément d’information que j’ignorais.

                                      J’en profite pour vous indiquer encore une fois que je n’ai pas dit que le manque d’amour amenait la psychopathie, mais que vous citiez un cas exceptionnel où l’amour avait été présent (mais vous avez quand même l’air de dire que le fils avait « subi » quelque chose de l’expérience de la mère, ce qui nous sort de l’argument amour/pas amour). En ajoutant « qu’il y aura toujours des cas psychiatriques dus au seul problème des neurones montés à l’envers » ou l’amour/pas amour n’a malheureusement rien à voir.

                                      Et pour ce qui est du libre arbitre, je suis d’accord avec vous, mais en précisant que dans certaines conditions de vie « défavorables » certains sont moins « aidés » pour exprimer en pleine connaissance leur libre arbitre.

                                      Enfin, vous restez toujours dans un présent glauque, alors que j’essaie des pistes (dans la vidéo que vous ne voulez pas consulter, mais c’est votre droit) pour un futur que je ne connaîtrai pas mais que mon expérience me suggère. Que vous vouliez étouffer dans l’oeuf tout ce qui ne va pas dans votre sens du « ici et maintenant », c’est votre problème et comme je vous l’ai déjà dit : bonne route.


                                    • Ausir 1er septembre 18:18

                                      @infraçon

                                      Les cas psychiatriques ont toujours à voir avec la famille , l’histoire de la famille surtout , l’hérédite , il est nécessaire de connaitre le passé pour comprendre le présent et aller vers le positif , sans celà il est impossible de se libérer du passé réellement :je dis réellement car certains croient faire table rase du passé et n’agir que sur le présent en construisant un futur idéal virtuel .Ca ne fonctionne pas car ca ne tien pas compte de la réalité de la nature humaine et de l’inconsient qui mène le bal.
                                      L’important est la connaissance de l’humain , de ce que nous sommes , ce n’est qu’ainsi qu’on peut se déconditionner donc se libérer .

                                      Je vous donne un exemple vrai :
                                      dans une famille la grand mère s’est pendu , le père s’est pendu en 2000 , le fils de 52 ans s’est pendu en 2017 , son fils ainé est jeune et dépréssif  que doit faire la famille pour se libérer ? 


                                    • infraçon 1er septembre 18:34

                                      @Ausir
                                      A présent vous partez sur l’inconscient, après ce sera quoi ?

                                      Si ergoter est un plaisir pour vous, y répondre ne l’est pas pour moi.

                                      Je vous ai déjà fait part du principal que j’avais à vous dire.
                                      Bonne route.


                                    • Ausir 1er septembre 20:05

                                      @infraçon

                                      vous ne voulez pas débattre mais juste avoir raison , 
                                      l’inconscient est la clé dans la sens ou il n’est pas maitrisable ni gérable et que c’est lui qui mène le jeu , 


                                    • chantecler chantecler 2 septembre 05:00

                                      @Ausir
                                      "Tous les enfants qui ont été élevé sans amour ne finissent pas prédateur, il y a une responsabilité personnelle , un libre arbitre qui fait que pour 2 personnes du même milieu qui ont connu la même enfance , type abandon , orphelinat l’un sera normal , et un autre finira prédateur par choix , 

                                      ...« 
                                      ...
                                      Il ne s’agit pas que d’un manque d’amour pour conduire à la psychopathie , mais le plus souvent de maltraitance.
                                      Maltraitance physique mais surtout psychologique .
                                      Et vous qui parlez du ça vous devriez faire le lien .
                                      Quant au libre arbitre , je n’y crois pas du tout .
                                      De même l’argument éculé de comparer deux trajets, deux destins différents ....
                                      Même deux jumeaux n’ont pas deux destins identiques ...
                                      ...
                                      Alors deux individus issus de familles différentes ... !
                                      ....
                                      Comment pouvez vous affirmer qu’ils auraient connus deux enfances identiques ?
                                      La famille est un système , issu de plusieurs générations, d’une complexité inouïe .
                                      (cf , les secrets de famille, les accidents : décès, naissance au mauvais moment ,maltraitance justement, etc , etc ....)
                                      ....
                                      Et pour certains il n’est pas facile , évident de s’en dégager .
                                      Car ils évoluent à l’intérieur , dans le cadre , de ce système .
                                      ...
                                      Lisez »la forteresse familiale« à ne pas confondre avec »la forteresse vide" .
                                      Ou contactez un thérapeute systémique .


                                    • titi 31 août 17:01

                                      Il y a des gens qui sont et resteront incurables et pour qui il n’y a pas de rédemption possible.

                                      Sans parler de la peine de mort, il faudrait déjà que les peines prévues par le code pénal soient appliquées.

                                      Il faut que les juges se rendent compte que les prévenus, les avocats se foutent d’eux. Ils connaissent très bien la petite chanson qu’ils doivent entonner pour atténuer les peines. Ca en devient ridicule : les procès ne sont plus les procès des crimes commis, mais des vicissitudes subies par les prévenus lorsqu’ils étaient enfants abusés/violés/drogués/alcoolique/battus (rayez la mention inutile), qui deviennent autant d’excuses pour atténuer la peine.

                                      Et enfin sur la peine de mort en elle-même, elle a été abolie pour éviter les erreurs , et l’arrivée de l’ADN dans le champ judiciaire a prouvé que ces erreurs étaient possibles. Mais justement maintenant qu’il y’a l’ADN, il est désormais possible de prouver sans aucun doute la culpabilité d’une personne.

                                      Un Michel Fourniret mérite 100 fois la potence. C’est inadmissible qu’il puisse en réchapper.


                                      • foufouille foufouille 31 août 17:07

                                        @titi

                                        non, car même avec une preuve ADN, pas fiable à 100%, il existe toujours des possibilités d’erreurs volontaires.

                                        un adn sur une scène de crime ne prouve pas grand chose.


                                      • titi 31 août 19:29

                                        @foufouille

                                        Quand vous tenez un Fourniret, et qu’en plus l’ADN d’une petite fille disparue depuis 15 se trouve sur un matelas dans une maison de son entourage... désolé mais ça fait beaucoup.


                                      • MA'EL STROM Venom 31 août 19:44

                                        @titi

                                        Dans le cas de fourniret et de sa compagne ( tout aussi criminelle) , il n’ y as aucune erreur possible . Aveux , témoignage , bornage de téléphone , preuve materiel , des cadavre , etc ....

                                        Mais foufouille n’ as pas tord sur l’ adn .

                                        Imaginons que je t’ en veuille et que j’ en veuille a foufouille , 
                                        je suis dans ton entourage , je te vole un vieux pensement , quelque cheveux et un megot de cigarette plein de salive .

                                        Si je tue foufouille , et que je laisse ton adn sur la scene du crime , cela fait t’ il de toi un coupable ?

                                        Tu vois il y a bien un piege dans certaine circonstance exeptionelle a considerer que l’ ADN est une preuve a 100% fiable . 


                                      • titi 1er septembre 09:36

                                        @Venom

                                        J’ai pas dit que l’ADN était une preuve nécessaire et suffisante.

                                        Mais quand on a un faisceau de preuves et que l’ADN corrobore, alors on est sûr de ne pas risquer d’ôter la vie à un innocent.


                                      • foufouille foufouille 1er septembre 09:56

                                        @titi

                                        non et son idée a éte utilisé en plus compliqué.

                                        c’est même pas standart comme analyse.


                                      • chantecler chantecler 2 septembre 05:03

                                        @titi
                                        "Il y a des gens qui sont et resteront incurables

                                        ..."
                                        Peut être et vous en êtes un exemple vivant .
                                        Beaucoup de connerie et peu de réflexion .
                                        Et le pire c’est que vous la répandez .


                                      • Ecureuil66 31 août 18:01

                                        «  On ne laisse pas les tigres déambuler en liberté dans les villes sous prétexte qu’ils ne sont pas responsables de leurs actes et pulsions et il doit en être de même pour les criminels dangereux. » 

                                        je trouve cette phrase superbe ....effectivement ça fait réfléchir ; en fait on les met dans des réserves..  

                                        la prison à perpétuité n’existe plus semble t il à la demande des gardiens de prison qui estiment que ces condamnés seraient ingérables

                                        je suis d’accord avec ce que j’ai lu plus haut : ne me sentant pas l’âme d’un bourreau et vu le risque d’erreur judiciaire toujours possible je suis contre la peine de mort mais je suis favorable à la détention à perpétuité , quitte à augmenter le salaire des gardiens (il paraît que les bourreaux professionnels étaient très bien payés...)


                                        • titi 31 août 19:27

                                          @Ecureuil66
                                          « à la demande des gardiens de prison qui estiment que ces condamnés seraient ingérables  »
                                          En sommes les gardiens de prisons demandent au reste de la société de les gérer à leur place.
                                          De faire leur boulot en fait.


                                        • Ecureuil66 31 août 21:20

                                          @titi
                                          déduction tout à fait logique ....c’est pourquoi si on veut du personnel compétent on le paye en conséquence ... on en revient toujours au même sujet : certains métiers sont méprisés et sous payés quoi qu’indispensables à la bonne marche de la société alors que d’autres sont quasi inutiles et surpayés


                                        • Ausir 31 août 22:21

                                          @Ecureuil66

                                          mais je suis favorable à la détention à perpétuité

                                          Es tu prêt à payer pour ca ? moi non 


                                        • Ecureuil66 1er septembre 03:37

                                          @Ausir
                                          La France dispose d’une institution remarquable qui pointe du doigt toutes les gabegies financières et qui saurait donc où trouver de l’argent, il s’agit de la Cour des Comptes....hélas personne ne l’écoute et en tous cas pas notre président qui n’a pensé qu’à faire la poche des pauvres pour renflouer les caisses de la république...(depuis il a découvert la ,planche à billets )


                                        • titi 1er septembre 09:34

                                          @Ecureuil66

                                          « ertains métiers sont méprisés et sous payés quoi qu’indispensables »

                                          Ceux qui n’en veulent pas peuvent toujours se casser pour les laisser aux autres.
                                          Mais ils ne le font pas : preuve que la soupe est bonne.


                                        • titi 1er septembre 09:38

                                          @Ausir

                                          « mais je suis favorable à la détention à perpétuité »
                                          La France a des tas de possession d’outre mer sinistrés économiquement, ou la création de centres pénitenciers seraient, avec les emplois directs, et indirectes, un vecteur de développement.


                                        • Ausir 1er septembre 13:14

                                          @titi

                                          ce n’est pas moi qui ait écrit ca moi je suis favorable à la peine de mort pas à la perpértuité qui n’en n’est pas et ne le sera jamais car la perpétuité vraie est incompatible avec notre constitution : il faudrait comme aux USA mettre des peines de 50 ans et plus en sureté pour une perpétuité réelle.


                                        • Ecureuil66 1er septembre 14:27

                                          @titi
                                          voilà une parfaite opinion digne de notre président , du genre il suffit de traverser la rue pour trouver du travail .....il ne vous est pas venu à l’esprit que la soupe est bonne parce qu’il n’y a rien d’autre à manger..... votre raisonnement ressemble tout à fait à celui d’un exploiteur de la misère.... bon on s’éloigne un peu du sujet là...


                                        • titi 2 septembre 02:40

                                          @Ecureuil66

                                          « voilà une parfaite opinion digne de notre président , du genre il suffit de traverser la rue pour trouver du travail  »
                                          En région parisienne je suis tout à fait d’accord avec lui.

                                          "il ne vous est pas venu à l’esprit que la soupe est bonne parce qu’il n’y a rien d’autre à manger....votre raisonnement ressemble tout à fait à celui d’un exploiteur de la misère

                                          "
                                          Pauvr’ Cosette...
                                          Faut se lever le matin. C’est vraiment dégueulasse.
                                          Fini le chômage partiel... Va falloir trouver une autre excuse pour glander.


                                        • Ecureuil66 4 septembre 01:26

                                          @titi
                                          votre remarque est tout à fait ahurissante on voit que vous n’avez jamais dû vous trouver dans une situation difficile ou que vous n’avez aucun proche qui s’y trouve.... je veux bien admettre à la rigueur qu’en région parisienne  à condition d’accepter n’importe quel job  ça soit plus facile mais ce n"est pas le cas dans le reste du pays... d’autre part autrefois ça n’était pas comme aujourd’hui on trouvait facilement du travail (années 60/70) je l’ai expérimenté moi-même 
                                          De nos jours les chômeurs sont considérés semble t il par une certaine catégorie de la population dont vous faites visiblement partie comme des délinquants alors qu’on sait très bien qu’il y aura toujours un taux incompressible de chômeurs et gens sans emploi 
                                          En ce qui concerne le chômage partiel tous les gens concernés n’y ont pas droit loin s’en faut : la plupart des mesures covid ne profitent qu’aux grosses entreprises comme d’habitude d’ailleurs....
                                          Désolé mais Je pense qu’il faudrait que vous mettiez un peu plus à jour votre connaissance des problèmes sociaux 


                                        • stef 31 août 22:52

                                          Les grands penseurs qui s’indignent par la peine de mort devraient aussi être indignés par les crimes abjects de ces récidivistes et notamment le dernier en date pour cette malheureuse ado à Nantes


                                          • jakem jakem 1er septembre 13:19

                                            Je trouve vraiment dommage que les magistrats responsables et les prétendus bien-pensants et autres défenseurs de criminels ne puissent pas exprimer leur compréhension et leur compassion miséricordieuse envers quelques salopards qui auraient eu envie de s’en prendre à leurs personnes.

                                            Je ne souhaite pas en écrivant ceci que les enfants et les conjoints de ces abrutis ( et parfois aussi authentiques complices indirects ) soient la cible des salopards.


                                            • Ausir 1er septembre 14:39

                                              @jakem

                                              Je trouve vraiment dommage que les magistrats responsables et les prétendus bien-pensants et autres défenseurs de criminels ne puissent pas exprimer leur compréhension et leur compassion miséricordieuse envers quelques salopards qui auraient eu envie de s’en prendre à leurs personnes.

                                              Les idéologies rendent les gens imbéciles par manque de lucidité :il y a bien des filles qui se font violer par des étrangers qui ne portent pas plainte ou ne veulent pas dire la nationalité de leurs violeurs pour ne pas stigmatiser les migrants , qu’elles soutiennent :syndrome de Stockholm , les pauvres ils ont raison de me violer avec tout qu’ilsont vécus !!


                                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 1er septembre 21:29

                                              Message à l’intention de l’ancien baveux devenu le sinistre de l’njustice,, Remets vite ta robe de baveux, et ne viens plus sur les plateaux pour débiter de telles âneries. Prends ton courage pour aller les yeux dans les yeux dire aux familles qui ont perdus un être chers, ou qui est gravement handicapé à vie que ce n’est qu’un fantasme...Et dire que des guignols de son espèce, à la panse bien tendue et au compte bancaire bien fourni osent tenir de tels propos abscons est franchement insupportable.

                                              @+P@py


                                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 1er septembre 21:45

                                                @Gilbert Spagnolo dit P@py

                                                Précision dire cela aux familles qu’avant le drame que leurs sentiments d’insécurité n’était qu’un simple fatasme !

                                                @+P@py


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité