• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La petite maison dans la prairie jugée « raciste » par une ligue de vertu (...)

La petite maison dans la prairie jugée « raciste » par une ligue de vertu !

Souvenez-vous. Dans les années 1980, une série qui sentait bon l'ouest américain déferlait sur nos petits écrans. La famille Ingalls, son papa travailleur et intègre, sa maman au foyer dévouée, ses filles bien élevées, le village de Walnut Grove avec sa population de fermiers, d'artisans et d'ouvriers, de braves gens pour la plupart qui se chamaillaient en semaine mais se retrouvaient soudés à l'office religieux du dimanche, ou à l'occasion d'une fête de famille : La petite maison dans la prairie était une série-culte de deux-cent-cinq épisodes, répartis en neuf saisons : c'est dire si son succès fut immense à travers le monde. Elle était adaptée d'un roman de Mme Wilder, une dame qui a transmis ses repères et ses valeurs de l'Amérique de son époque, dans une production littéraire qu'il faut donc prendre dans son contexte, celui du far west du XIXème siècle.

Comme on pouvait s'y attendre, les principes conservateurs développés par la famille Ingalls déplaisent aux ligues de vertu... "modernistes" et "progressistes" de ce début de XXIème siècle. Ainsi, le prix littéraire Laura Ingalls Wilder, décerné tous les ans par l'association américaine des bibliothèques pour enfants (ALSC), vient d'être purement et simplement supprimé. Les raisons ? "l'attitude culturelle dominante" et le "racisme" des personnages de "la petite maison..."

Dans certains épisodes, les gens de couleurs seraient discriminés, les blancs toujours dominateurs. Loin, il est vrai, de l'ouverture à la diversité et au métissage prônés par nos médias actuels. Ce "maccarthysme" culturel de gauche n'est pas nouveau, mais ce sont les amalgames, la décontextualisation et l'étroitesse d'esprit qui déroutent.

Oui, au XIXème siècle, les "blancs" américains se sentaient dominateurs. Logique, puisqu'ils avaient une technologie bien plus avancée que celle des noirs et des amérindiens, qui n'avaient pas évolué culturellement depuis l'antiquité. L'esclavage ? pratiqué aussi par les africains comme par les indiens, il était dénoncé par des philanthropes... blancs ! Le "racisme" ? L'étranger était celui qui vivait à plus de dix kilomètres du village, dans les milieux ruraux d' il y a encore quelques décennies. Puis les américains ont connu la guerre de sécession, et la suite...

Il faut replacer les choses dans leur contexte. En Occident, les "puritains" de gauche détournent l'histoire pour défendre des thèmes actuels. Effectivement, en 2018 il serait choquant de fouetter des gens de couleur dans les rues de Paris et de New York en les forçant à travailler sans salaire. Mais cette époque est heureusement révolue depuis longtemps.

On ne peut reprocher à Mme Wilder de défendre sa vision de la société idéale, basée sur le patriotisme et les valeurs chrétiennes. Oui, cela correspond en France à la manf pour tous, et alors ? Des pères de famille exemplaires, des mères au foyer par choix de vie et des enfants polis, ça dérange qui au juste, à part les dépravés, les drogués et échappés des loges philosophiques comme Yann Moax et compagnie ?

L'ALSC va-t-elle mettre en valeur des personnages qui prônent la bisexualité, le droit aux orgies, l'alcoolisme inter-ethnique ? Pourquoi pas, après tout, dans un cadre démocratique où chacun est libre de choisir son mode de vie. Mais si la famille "moderne" a le droit d'exister, la traditionnelle a droit aussi au respect de la part des "gens de gauche". On rappelera qu'en France, à l'occasion des manifestations contre le mariage gay, la violence fut présente dans les deux camps (les antifas...). Or elle ne résoud rien, un Charles Ingalls tabassé par des militants du black block n'aurait pas changé son mode de vie pour autant...

On attend à présent que la censure s'occupe de Tintin, Lucky luke et Astérix en France. Trop "gaulois", trop moraux, ces personnages font mauvais genre au pays du consommateur métissé sans valeurs ni principes, dont le compte bancaire est le seule raison d'être. On appelle cela la démocratie libérale, contre laquelle a résisté en son temps l'Amérique puritaine, qui avait sa propre vision du monde.

Tant que nos ligues de vertu ne pourront nous empêcher de penser, continuons à savourer les DVD de la petite maison dans la prairie, des mystères de l'ouest, de Kojak, Columbo et autres, dont les valeurs morales de justice sont aussi celles de tous les braves gens !


Moyenne des avis sur cet article :  2.64/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 28 juin 2018 18:13

    @nono le simplet

    c’est quelle chaîne ?
    si c’est M6, les dinosaures ont disparu depuis 10 millions d’années ............


  • nono le simplet nono le simplet 28 juin 2018 18:35

    @foufouille
    meuh non ! la 5 ou la 7 ... voire même la 24 à des fois ...


  • foufouille foufouille 28 juin 2018 18:45

    @nono le simplet

    la 5 est du même niveau, allô docteur compris certaines fois.
    j’ai plus de télé depuis longtemps.

  • Clocel Clocel 28 juin 2018 17:54
    Ouais !!! Et révisionniste !!!

    Avec la série, Les Monroe, ça sentait bon le génocide tranquille !

    Y’a pas, nos potes américains, ils craignent personne pour embaumer leurs victimes, ils arrivent même à nous vendre ça comme des actes de bravoure ces enfoirés !

    M’enfin, on pouvait pas rester avec Thierry la fronde et Maurin des Maures, allez...


    • Xenozoid Xenozoid 28 juin 2018 17:54

      c’est le pays, en arizona ou mr bean est censuré,et ou seulement le dimanche vous ne pouvez pas acheter de l’alcool si vous n’avez pa 40 ans,seulement le dimanche...le reste de la semaine pas de dimanche,c’est la messe ?


      • Xenozoid Xenozoid 28 juin 2018 17:55
        @Xenozoid

        c’est le pays des serpents.de mc cain...shhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      • Dom66 Dom66 30 juin 2018 00:59

        @Xenozoid

        Aux USA


        Aux Etats-Unis, le jour du memorial day, des policiers ont complètement dérapé lors contrôle d’alcoolémie sur la plage fait à une femme. malgré qu’elle ait été contrôlé négatif, les policiers lui ont demandé ses papiers car elle avait une bouteille d’alcool fermée. Après qu’elle ait refusé de les donner, les policiers ont voulu l’arrêter et lui ont mis de nombreux coups de poing.

        https://www.dailymotion.com/video/x6knpbz

        et

        Choc  : des policiers américains s’acharnent sur une jeune femme



      • Xenozoid Xenozoid 28 juin 2018 17:59

        et puis ils ont un bon dentiste,de jamais sous estimer les dentistes...shhhhhhhhh


        • Xenozoid Xenozoid 28 juin 2018 18:01
          @Xenozoid
          de = ne

        • foufouille foufouille 28 juin 2018 18:16
          "L’étranger était celui qui vivait à plus de dix kilomètres du village, dans les milieux ruraux d’ il y a encore quelques décennies."
          c’est toujours le cas dans certains villages.


          • Pere Plexe Pere Plexe 28 juin 2018 19:02

            pas mal de mensonges dans l’article

            le prix littéraire Laura Ingalls Wilder,vient d’être purement et simplement supprimé
            non
            il est juste rebaptisé

            Comme on pouvait s’y attendre, les principes conservateurs développés par la famille Ingalls déplaisent aux ligues de vertu... « modernistes » et « progressistes » de ce début de XXIème siècle
            en fait la plainte date de 1952 ! 

            Dans certains épisodes, les gens de couleurs seraient discriminés, les blancs toujours dominateurs.
            non
            c’est une phrase du bouquin qui nie la qualité d’humain aux indiens qui est la cause du recours.

            Pour ceux que le sujet interesse voici le lien vers un article du WP

            • Milka Milka 28 juin 2018 19:50

              @Pere Plexe

              Je vois pas une contradiction flagrante avec l’article Pere Clus ....  smiley

            • Milka Milka 28 juin 2018 19:55
              J’ai bien connu la famille, nous exploitions la ferme d’à côté. Laura était connue pour être la meilleure suceuse du comté. La famille était très bien intégrée .... le reste c’est rien que des médisances !!!  smiley

              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 juin 2018 20:07

                @Milka Vouais . Mais elle s’est un temps retrouvée à la petite prison dans la mairie.


              • Xenozoid Xenozoid 28 juin 2018 20:11

                @Aita Pea Pea
                le dentiste,c’est lui le glaire


              • Raymond75 29 juin 2018 08:00

                Oui, cette série est un scandale : il n’y a pas le quota réglementaire de noirs (pardon : d’afro-américains), ni d’arabes pour la version française, ni de gras (pardon, de représentants de la minorité en surpoids), ni de mal voyants, ni de mal entendants, ni de mal comprenants, et surtout on n’y voit aucun pé.. ou goui.. (pardon : homosexuel), ni de bi, ni de transgenres ! Et à ce propos les femmes y jouent des rôles de femmes : quel mépris. Et s’est on assurés que toutes les religions sont équitablement représentées, ainsi que les athées et les agnostiques. Il n’y a pas non plus de communistes, mais ça c’est normal.


                • arthes arthes 29 juin 2018 09:26

                  Cette série est surtout une des plus niaise des productions amerloques, à gerber cet archétype de propagande amerloque !


                  • JC_Lavau JC_Lavau 29 juin 2018 09:33

                    @arthes. J’aimais bien Karen Grassle.

                    Ah oui, mais pas sadique, alors...

                  • arthes arthes 29 juin 2018 10:24

                    @JC_Lavau

                    ça me fait penser à une nouvelle de Baudelaire (de mémoire, car je ne le retrouve pas sur google) ...Trois hommes parlent de leur épouse respective : le premier raconte que la sienne était une précieuse, dépensière, vénale, volage, sans esprit, et qu’il vit tellement l’enfer qu’il a du divorcer.
                    Le second explique que sa femme est un tyran domestique, qu’elle le rabroue sans cesses, lui demande des comptes sans arrêts, le reprend dans tous ses propos, a avis et raison sur tout, bref, lui rend la vie si insupportable qu’il a du divorcer, quant au troisième il explique que sa femme est un ange de douceur et une une beauté, toujours le mot juste au bon moment, prévenante, aimante, parfaite en société etc....Il ne tari pas d’éloges sur ses qualités .
                    Hélas j’ai du m’en séparer, je l’ai tuée !
                    Les autres, horrifiés : Et pourquoi donc ?
                    -Que voulez vous, elle était si parfaite que cela m’était devenu un véritable enfer.

                    La femme trop parfaite inspire la haine du poète, mais tu n’es pas un poète. 


                  • JC_Lavau JC_Lavau 29 juin 2018 13:50

                    @arthes. Audiard aidant, Gabin avait le compliment plus élégant à Suzanne Flon.


                  • arthes arthes 29 juin 2018 16:23

                    @JC_Lavau

                    Ah ! ah !
                    Si on veut...

                    « Le cinéma à papa » 

                    « C’est quoi l’imprévu ? » qu elle demande avec un air de gourde résignée qui veut/peut pas voir et comprendre que son Gabin de mari s’emmerde avec elle, et à besoin d’imprévu.



                  • Tom France Tom France 29 juin 2018 13:14

                    Quand j’étais enfant, je croyait dur comme fer que le monde des adultes était un monde rationnel, que les adultes en général comprenait le monde qui nous entoure, que les peurs irrationnelles étaient uniquement enfantines etc... mais finalement en grandissant, je suis forcé de constater que le monde des adultes est un enfer de débilité, de vide et d’incompréhension, même sur des choses pourtant simple parce que évidente ! Autant l’ignorance des enfants se comprend par le début du développement qui débouche d’ailleurs sur divers créations artistiques lié à l’imaginaire, autant celui des adultes débouche sur du vide, de la dépression, des suicides, de l’agressivité etc... dans 98% des cas. Ce genre de chose en est la preuve flagrante !


                    • JC_Lavau JC_Lavau 29 juin 2018 13:54

                      @Tom France. Dans le monde des adultes, aux européennes du 25 mai 2014, Jean Jouzel et Valérie Masson-Delmotte ne réclamaient que mille milliards d’euros « pour sauver le climat ». Il faut avoir quel âge mental pour gober un zwanze pareil ?


                    • zygzornifle zygzornifle 29 juin 2018 14:15

                      ils ont mis le temps ,maintenant vu leur age c’est le petit EHPAD dans la prairie .... 


                      • eddofr eddofr 29 juin 2018 16:26

                        Si tu regarde par la fenêtre et que tu vois une montagne, tu peux mettre un rideau à la fenêtre pour ne plus la voir, la montagne ne disparaîtra pas pour autant.


                        La petit maison dans la prairie n’est pas raciste.

                        A aucun moment, ni le livre, ni la série ne fait de propagande pour l’esclavage.

                        Il se contente de témoigner de ce qui est. 

                        Et, à l’époque, les nègres (il n’y avait pas encore d’afro-américains) étaient esclaves ou affranchis.

                        Il y a une différence entre constater et promouvoir entre témoigner et commettre.

                        Si on commence à l’oublier on va finir sous un régime Stalinien (où dénoncer un crime, est un crime, pire que le crime lui-même).

                        • Dom66 Dom66 29 juin 2018 18:41

                          He ! La « ligue de vertu » il n’y a plus de racisme les mecs...ça vient de sortir


                          https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/suppression-du-mot-race-de-la-205609


                          • Blé 2 juillet 2018 04:54

                            Nous sommes à une époque où il devient de plus en plus difficile de s’exprimer sans tomber sur un « groupe » qui sortira toujours des arguments négatifs ne serait-ce que pour se faire « mousser », pour dire « nous sommes là, nous veillons au grain » comme si aujourd’hui la majorité des adultes étaient incapables de penser par eux mêmes.

                            La petite maison dans la prairie n’est pas plus stupide que les romans de la Comtesse de Ségur.

                            A l’époque des massacres des indiens dans cette partie du monde, on ne parlait pas de génocide mais de conquêtes de territoires tout comme les français faisaient des conquêtes de territoire en Afrique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès