• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La première puissance mondiale, c’est la guérilla

La première puissance mondiale, c’est la guérilla

untitled-1.jpg

À la fin de Brave New War, John Robb prédit que si nous ne construisons pas volontairement une société décentralisée, elle adviendra tout de même et avec brutalité. Cette prévision n’a pas plus d’intérêt qu’une autre. Je m’intéresse au raisonnement qui la motive (et que j’interprète).

  1. Lorsqu’une société centralisée se sent en danger, elle se centralise de plus en plus pour préserver son intégrité (renforcement des lois liberticides, attaque contre les francs-tireurs- les blogueurs par exemple -, aide en faveur des industries centralisées - énergie atomique par exemple...). Je fabule peut-être mais j’ai souvent l’impression que nous vivons le début de ce cauchemar.
  2. Plus une société est centralisée, plus elle est vulnérable car il suffit d’atteindre ses centres névralgiques pour la déstabiliser. Par exemple, notre système énergétique est en grande partie centralisé. Un simple dysfonctionnement en un point du réseau de distribution peut paralyser des dizaines de millions de foyers. Un peu partout dans le monde, des pannes accidentelles ont déjà démontré cette vulnérabilité.
  3. Pour nuire aux sociétés centralisées, la guérilla s’attaquera aux réseaux centralisés qui les sous-tendent. Pour Robb, 9/11 était une simple attaque symbolique. Elle a montré la faisabilité d’une frappe ponctuelle au cœur d’un territoire ennemi. Quand la guérilla passera à la vitesse supérieure, quand elle voudra nous faire mal, elle attaquera les nœuds sensibles de nos réseaux (énergie, communication, transport...).
  4. Par rapport à 9/11, ces frappes nécessitent peu de moyen, sinon ceux offerts par les technologies modernes, et font courir peu de risques aux guérilleros. La guérilla a d’ores et déjà les moyens de mettre mal en point les sociétés centralisées. Plus elle frappera, plus cette société se centralisera pour se défendre, plus elle mécontentera les citoyens, plus la guérilla recrutera de nouveaux activistes. Robb montre que nous assistons à ce scénario en Irak.
  5. Après une phase de panique, Robb prédit que les États comme les multinationales globalisées, ces monstres centralisés, éclateront au profit de structures décentralisées. Par exemple, les villes déclareront leur indépendance et assureront leur autonomie énergétique, notamment en recourant aux énergies renouvelables.
  6. En même temps que la décentralisation se développera, la guérilla ne trouvera plus de cible. Nous entrerons alors dans un nouvel âge politique. Tous ceux qui n’auront pas gagné leur autonomie, qui resteront tributaires des États mourants, seront en situation périlleuse, tout au moins jusqu’à ce que la nouvelle société se stabilise une fois la paix revenue.

Pour Robb, la guérilla est déjà à l’œuvre. Il la voit comme une multitude d’activismes sans liens. Quand des membres de Greenpeace attaquent des baleiniers japonais, nous sommes en situation de guérilla. Il serait réducteur de limiter la guérilla aux extrémismes religieux ou nationalistes. Les hackers s’attaquent à l’industrie du droit d’auteur. La communauté open source s’attaque aux multinationales du monde informatique (et aussi d’autres domaines comme l’alimentaire ou la médecine).

Frapper les points névralgiques d’une société centralisée n’implique pas le recours à la violence. Quand des paysans vendent en direct leur production, ils s’attaquent à la société centralisée. L’insurrection a déjà commencé. Reste à savoir si elle se développera pour créer le cataclysme que prédit Robb.

Qu’est-ce qui pourrait motiver de plus en plus de gens à rejoindre les guérilleros ? Une crise financière sans précédent. Des dérèglements climatiques catastrophiques. Une épidémie meurtrière. Un mal-être insupportable. Beaucoup de gens sont inquiets mais leur inquiétude ne les pousse pas encore à prendre leurs responsabilités. Nous n’avons pas atteint le seuil critique qui pousserait à la mobilisation (sans doute ne faut-il pas plus de 5 à 10% de guérilleros pour lancer la révolution).

Le scénario de Robb me paraît plausible. Il a le mérite d’attirer l’attention sur un aspect de la politique internationale souvent négligé : les États-Unis sont totalement hors jeu avec leur système de défense. Créé pour la guerre entre États centralisés, il n’est pas préparé pour affronter la guérilla décentralisée. La première puissance mondiale, c’est aujourd’hui la guérilla.

Notes

  1. Robb est un ancien militaire américain, spécialiste du contre-terrorisme.
  2. Il fait souvent appel aux black swans pour justifier sa prévision. C’est un comble.
  3. Quand j’entends parler de 9/11 comme d’un complot américain pour mettre la main sur les matières premières du Moyen-Orient, j’ai chaque fois un coup de sang. Je vois des gens qui interprètent les événements selon la vieille logique étatique et centralisatrice. Adoptez une seconde une nouvelle perspective. Vous verrez que les vieux épouvantails sont en train de se faire plumer par de nouvelles forces qu’ils ne contrôlent pas. La situation est simple. Il n’y a rien de caché, pas de mystère, nous sommes dans l’open source. Cette limpidité est si neuve dans le champ politique qu’elle est parfois difficile à accepter (et son ouverture la rend justement terriblement puissante).
  4. La plupart des maux écologiques sont induits par les approches centralisées à l’origine de la révolution industrielle, approches qui sont étrangères à l’ordre écologique (la nature ne les a pratiquement jamais employées). Il est logique qu’un monde décentralisé soit plus écologique.
  5. La guérilla écologique sera peut-être la plus active si le dérèglement climatique s’accentue. Le mal pousserait alors lui-même vers une solution.
  6. À chaque blackout, des voix s’élèvent pour donner à l’État le monopole de la distribution énergétique. Un monopole implique presque inévitablement la centralisation, donc la vulnérabilité.
  7. La société centralisée a pour pire ennemi la société centralisée. En s’attaquant à la liberté des citoyens (corporatisme oblige, je pense encore une fois aux blogueurs), elle est en train de se faire beaucoup de mal. Si elle persiste sur cette voie, elle poussera de plus en plus de gens dans le camp de la guérilla. Tant que les voisins prennent des coups, la plupart des gens ne bougent pas. Quand on les frappe directement eux ou leur famille, ils changent soudainement d’attitude.
  8. En se recroquevillant autour de services centraux, Google, Flickr, YouTube, Facebook, le web devient de plus en plus vulnérable. Si des hackers entrent dans les bases de données de ces sites et en extraient des données confidentielles de centaines de millions d’utilisateurs, le modèle 2.0 capotera. J’espère que le web 3.0 signera un retour de la décentralisation perdue ces derniers temps. J’ai souvent vu, et je vois encore, le 2.0 comme une régression par rapport à l’idée originelle du web.

Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Carlo Revelli Carlo Revelli 31 mars 2008 10:32

    Intéressant article mais je voudrais comprendre jusqu’où te mènes ta grille de lecture de la société décentralisée et de la guerilla. Reprenons ton exemple du 11 septembre. Si on suit la logique de l’article, le 11 septembre serait donc le fait d’une poignée de « guerrilleros » complètement isolés et inexperimentés qui ont réussi à prendre des cours d’aviation en quelques mois, à devenir des vrais pro d’aviation, à s’emparer des ces avions avec leur canifs cachés dans leurs chaussures, à les exploser en plein coeur de NY en réussissant ensuite à laisser intacts leurs passeports flambant neufs au beau milieu de l’enfer de ground zero... C’est bien ça ? Mais ça ça s’appelle la théorie officielle, rien de nouveau donc.... smiley

    Du coup ton explication va bien faire plaisir à Robert Redeker qui vient de publier un article sur Le Monde d’une très grande subtilité...

    http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/03/29/marion-cotillard-et-les-complots-par-robert-redeker_1028772_3232.html


    • Thierry Crouzet Thierry Crouzet 31 mars 2008 10:57

      Robb explique que pour monter 9/11 il a suffit de 70 personnes et de 250 000 $. La guérilla moderne s’appuie sur la technologie moderne, l’open-source notamment, cette capacité que nous avons tous à détenir une puissance faramineuse. Voir link en début d’article vers mon précédent post sur le sujet. Oui, n’importe qui peut devenir pilote.
       

      Le principe de la guérilla, c’est qu’un investissement minime a des conséquences démesurées. Genre tu fais péter la bonne ligne EDF et la moitié de la France n’a plus de jus. Coût de l’opération 5 000 euros, perte quelques centaines de millions (les pertes indirectes étant celles que visent la guérilla en voulant affaiblir le système économique).

      PS : Que 9/11 soit après récupéré, c’est une autre affaire, c’est un détail par rapport à l’émergence de la guérilla globale.


    • iomej 31 mars 2008 11:30

      Autant je suis d’accord sur le commentaire, autant le mot "subtil" ne me paraît pas cadrer avec Redeker dont les raisonnements sont toujours à l’emporte-pièce. Je suis allé voir son papier. Que cet auteur le veuille ou pas, les faits sont archi-têtus, et seuls les faits comptent : depuis de très nombreuses années les vérités "officielles", à commencer par les vérités américaines, sont suspectes et doivent donc être approchées sous réserve d’inventaire. Il n’y a pas comme l’écrit Redecker "usage dément du principe du doute". Le doute est la seule réponse possible face à des politiques dont il est évident qu’ils sont les rois de la manipulation.


    • Carlo Revelli Carlo Revelli 31 mars 2008 11:38

      Comme je dis plus bas, c’est du deuxième degré... J’aurais du mettre "subtil" entre guillemets...  smiley


    • SANDRO FERRETTI SANDRO 31 mars 2008 12:04

      Il parait évident que le terrorisme actuel est un "terrorisme de métastate", pour employer un terme de cancérologie. Des micro cellules prolifèrent et se dissolvent plus ou mions spontanément, ou du mions de façon autonome , sans l’aval d’un chef, sans l’intermédiaire d’une hierarchie, ni pour passer à l’action, ni pour choisir l’objectif, la date, etc.

      Par ailleurs, c’est un terrorisme au bilan cout/ avantages très favorable au terroristes. Les attentats du 11 mars 2004 à Madrid (197 morts dans 3 train) ont necessité, l’enquète espagnole l’a démontré, un capital de moins de 20 000 euros (6 portables, 6 sacs de sports, une fourgonette volée, et 10 000 euros à payer à l’employé "pourri" de la carrière qui a vendu les explosifs.

      La technologie est rudimentaire (c’est le vibreur du portable qui fait office de détonateur de la charge). Les candidats potentiels sont donc nombreux. Il y a peut de technologie et de savoir-faire à acquérir ou à payer auprès de "professionnels".

      Donc, nous avons toujours un train de retard , en en restant au terrorisme d’Etat des années 70/80, Carlos, Gorgi et l’Ambassade d’Iran, les lunettes noires, les tueurs sous passeport diplomatiques, le circuit de financement via les iles Moustiques et Caiman.

      L’ennemi ne vient plus de l’extérieur avec passeport et limousine diplo pour frapper et étre exfiltré ensuite. Il est tranquillement chez nous, dans l’UE, avec un passeport (ou à tout le moins un titre de séjour valide) de l’état cible.

      C’est bien cela le problème. Le terme de guerilla n’est pas approprié, mais l’idée générale est la méme.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er avril 2008 04:07

       A l’auteur. Oui. Je crois que c’est l’application la plus visible d’un phénomène plus large. Imparable. Ça devient mainstream - Attali en parle - mais ça n’en reste pas moins pertinent.

       

      Pierre JC Alard


    • tvargentine.com lerma 31 mars 2008 10:36

      Votre analyse est fausse et dérive complétement

      En tant qu’informaticien sur Big Blue,j’ai connu des centralisations et des décentralisations de systèmes d’information au sein de différentes sociétés dans des secteurs d’activités divers

      Ce va et vient fonctionne en fonction des avancées technologiques qui permet soit d’avoir une puissance centralisée ,soit d’avoir une puissance machine qui est décentralisée

      En fonction de vos environnements matériels et technologiques vous pourrez mettre en place l’organisation qui vous apportera le meilleur service

      Le scénario de Robb n’est qu’une théorie de plus dans "les théories du complôt" que "MORICE" ici aurait pu écrire

       

       


      • morice morice 31 mars 2008 11:03

        la théorie du complot est l’un des viscères réparés, renouvelés, du ventre d’où est sortie jadis la bête " dit Redecker, très fin observateur du monde qui l’entoure, pour sûr..." le problème, chez Redecker c’est que la bête immonde du fascisme l’habite. Son islamophobie tourne au délire, et annihile toute velléité philosophique. Redecker est un Wilders encore plus bête : il ne sait pas monter des séquences vidéos. Mais dit exactement la même chose, sans pour ça avoir à se teindre en blond.


        • morice morice 31 mars 2008 11:04

           Lerma "En tant qu’informaticien sur Big Blue," euh... AS400, système périmé. Comme vos idées, Lerma.


        • morice morice 31 mars 2008 11:12

           Tenez lerma. Vous qui êtes fin observateur, vous allez me regarder CETTE vidéo. C’est celle de ce qui reste d’un Cessna Citation. A vous de vérifier ce que c’’est et quelle taille ça à. Quand ça tombe sur une maison, ça fait ça. Maintenant, revenez au Pentagone... et regardez bien la TAILLE des soufflantes du réacteur et ce qu’il en reste. Et faites marcher votre Big Blue.... 


        • morice morice 31 mars 2008 11:15

           Remarquez, Lerma, c’est plus pratique qu’en Angleterre ce week-end, car là il a fallu faire VENIR les pompiers, alors qu’ au Pentagone.. ils y étaient déjà !! 


        • ZEN ZEN 31 mars 2008 11:05

          Cet article mélange le meilleur comme le plus confus et le plus discutable.

          Décentraliser les sources d’énergies, ok.

          L’auteur ne s’interroge pas sur les causes de ce qu’il appelle "guérilla"...Il devrait lire les excellentes études de Eric Laurent ou de Afezz Mosaddeq Ahmed

          ". Par exemple, les villes déclareront leur indépendance "...

          Merci le retour au Moyen Age !

          La note 3 est d’une haute fantaisie : "la situation est simple, il n’y a rien de caché..." Puissiez-vous persuader de plus en plus d’Américains ,qui en sont de moins en moins convaincus !


          • Thierry Crouzet Thierry Crouzet 31 mars 2008 11:18

            Rien de caché du côté des terroristes... pas de l’autre côté car les centralisateurs cachent comme tous les dictateurs.


          • ZEN ZEN 31 mars 2008 11:15

            L’article de Redeker jugé "d’une grande subtilité" par Carlo ?

            Lisez le et vous verrez les amalgames qu’il opère . Par exemple à la fin

             :" .. Sa parenté avec Les Protocoles des sages de Sion, son identité de structure intellectuelle avec la logique négationniste incitent à la méfiance : la théorie du complot est l’un des viscères réparés, renouvelés, du ventre d’où est sortie jadis la bête."

            Un philosophe imperméable au doute...Descartes, réveille-toi !

            On dirait qu’il ne s’est seulement jamais interrogé sur le rapport officiel , ses contradictions , ses silences...Une chose est d’établir un scénario bien ficelé du 11/7, une autre est de se poser des questions comme nombre de parents de victimes et d’experts US


            • Carlo Revelli Carlo Revelli 31 mars 2008 11:19

              C’était de l’ironie Zen...  smiley


            • ZEN ZEN 31 mars 2008 11:56

              ok Carlo


            • chmoll chmoll 31 mars 2008 12:06

              plus d’énergie ? plus rien ? et alors !! y a toujour le silex et la pluie,les peaux d’animaux pour s’habiller


              • Charles Bwele Charles Bwele 31 mars 2008 12:09

                @ Thierry

                Sur le fond, ta forme est un tantinet brouillonne et parfois imprécise, mais sur le fond c très très intéréssant.  Normal vu l’immense complexité du sujet qui aurait carrément mérité un article en plusieurs volets.

                Puis-je compléter en te disant que notre époque voit surtout la généralisation de l’attaque/défense asymétrique, au vu des nombreux exemples que tu cites : terrorisme de masse vs technosécurité étatique, hackers/open source/P2Pistes contre info-capitalisme, guérilla urbaine contre armée conventionnelle.

                C un peu fourre-tout et provocateur mes qq lignes, mais je suppose que tu suis mon idée...

                Amicalement

                 


                • Charles Bwele Charles Bwele 31 mars 2008 12:15

                  Dans "le Pentagone épingle la géographie 3D", j’avais mentionne que le Hezbollah et les brigades Al-Aqsar utilisaient Google Earth/Maps et Micosoft Map Live pour planifier leurs attaques à la roquette contre Israël : exploitation info-stratégique du web 2.0 à des fins de guérilla asymétrique...

                   

                   


                • Internaute Internaute 31 mars 2008 12:34

                  « Pour nuire aux sociétés centralisées, la guérilla s’attaquera aux réseaux centralisés qui les sous-tendent. Pour Robb, 9/11 était une simple attaque symbolique. »*

                  *

                  On pose déjà comme axiome qu’il y a une guérilla. On en parle comme si c’était quelque chose d’universel et de monolithique, un peu comme l’atmosphère qui nous entoure. Elle serait douée d’une intelligence et d’un pouvoir de décision mondial. En fait on nage en pleine paranoïa et sur cette paranoïa soigneusement entretenue par les médias on construit un Etat répressif dans l’intérêt de quelque nébuleuse cosmopolite qui souhaite un pouvoir mondial, seul capable selon leur axiome de faire face à la guérilla universelle.*

                  *

                  Ne tombons pas ce panneau. Les guérillas ne menacent personne ou presque et n’ont aucun pouvoir de nuisance dans nos sociétés. La marionette BenLaden ressortie tous les 6 mois par les judéos-américains devait détruire l’occident depuis des années. Absolument rien n’a été fait. Ce n’est que du pipeau. Elle sert néanmoins de catalyseur pour faire rentrer la France dans l’OTAN, écraser l’Iran parceque cela plairaît à l’Israël, et recommencer la course aux armements avec la Russie en incitant la Pologne a avoir des missiles nucléaires sur son territoire. *

                  *

                  A ce propos des missiles polonais, ils ont obtenu de lier l’installation du bouclier nucléaire au renouvellement des matériels de l’armée polonaise avec des crédits américains et bien entendu du matériel de guerre américain. Voilà encore une belle preuve de sentiment européen de la part des polonais. Cela n’empêchera pas la ... de FR3 de continuer sa propagande sur les bienfaits de l’UE.


                  • Thierry Crouzet Thierry Crouzet 31 mars 2008 13:13

                    J’ai résumé ce que dit Robb et j’ai précisé il me semble que la guérilla est protéiforme, non structurée, non coordonnée... et vous parlez d’un truc monolithique... ce qui est en totale contradiction avec l’idée d’une guérilla décentralisée... sans chef, sans objectif unifié...


                  • Internaute Internaute 1er avril 2008 09:50

                    Je l’avais bien compris comme étant la position de Robb et non pas la vôtre. smiley


                  • Mr.K (generation-volée) generation-volée 31 mars 2008 12:40

                    "Robb explique que pour monter 9/11 il a suffit de 70 personnes et de 250 000 $..."

                    il en dit des conneries robb , c’est tout juste l’equipe et meme pas les fond necessaires pour placé le "thermate" dans les structure metallique des trois tours.

                    je ne comprend pas qu’aujourd’hui encore il est des boeufs qui croient encore qu’un barbu dans une grotte à monter une action dignent de "mission impossible rencontre james bond" !!


                    • Icopas 31 mars 2008 18:36

                      L’insuffisance de preuves pour une cause supposée d’un évenement considéré ne fait pas preuves d’une autre expliccation de l’évenement.

                      Vous prenez les gens pour des imbéciles.

                      Il suffit de très peu de moyens pour tuer énormement de monde, désirs, idéologie et volontés font difference.

                      Sur le 11 septembre 2001 il manque une enquête suffisemment au dessus de tous soupçons, et ce fait ne fait pas preuve d’un complot de la CIA ou d’une autre officine barbouzienne. C’est possible mais à prouver.

                      La seule chose dont je suis sûr dans cette affaire c’est d’avoir vu deux avions passer pratiquement au travers de deux immenses tours comprenant des sociétés financières très puissantes dans le monde.

                      Cette partie là de l’opération ne necessite pas une immense organisation, les Brigades rouges, si elles l’avaient voulu auraient fait tomber une cinquantaine de boeings, et les Vietnamiens quelques milliers.

                      Combien de morts donc dans l’impact direct des deux avions (avec l’élévation de température conséquente) ? Même sans l’écroulement des tours ?

                      Donc, peu , voir très peu de moyens suffisent pour tuer un max de gens (juste un peu d’imagination suffit, si ce n’était un sujet aussi sensible je pourrai vous en citer plusieurs). La seule garantie en fait c’est que très peu de gens sont prêts à le faire. C’est cela le fond de la différence.Et c’est tant mieux ainsi.

                       


                    • tvargentine.com lerma 31 mars 2008 13:39

                      Une théorie imbécile de plus qui voudrait faire croire que les islamistes sont intelligents et qu’ils comprennent la modernité

                      Robb va se faire de l’argent avec tout les adorateurs de théorie du complôt qui existent au USA et aussi ailleurs

                      Pour @morice

                      Tu aurais du lire MVS ,AS400,UNIX et d’ailleurs dans mes métiers il n’existe pas de " système périmé." dans l’informatique des grands comptes (comme on dit) car cela donne du travail aux informaticiens  voila donc la démonstration que tu n’a jamais travaillé dans l’informatique  et tu utilises un cv bidon pour chercher à "valoriser" tes articles et tes théories

                      Ces 3 systemes représentent 90% du marché

                       

                       

                       



                      • Traroth Traroth 31 mars 2008 14:32

                        Concernant les infrastuctures énergétiques, vous êtes en plein contresens : les pannes gigantesques ont eu lieu justement dans les pays qui ont privatisé leur réseau électrique et en ont confié la gestion à de multiples acteurs : Etats-Unis, Grande-Bretagne, Italie...

                        La France, où la production d’électricité est encore pour l’instant un quasi-monopole d’EDF (même si c’est en train de changer), n’a pas connu ce type de panne.

                        La dualité n’est pas, en tout cas en l’espèce, entre centralisation et décentralisation, mais entre service public et entreprise privée. Les entreprises privées n’ont tout simplement pas les mêmes préoccupations, et ne s’intéressent à notre bien-être que dans la mesure où elles en tirent un profit.


                        • foufouille foufouille 31 mars 2008 14:39

                          SI j’etais un guerillero terroriste et que j’avais le choix

                          - eclater des tours sous lesquelles reposent des coffres d’or ou

                          - eclater une belle centrale nucleaire qui empoisennera un etat entier

                          je choisis le wtc bien sur ! plus de "victimes"

                          ou je vise la tour de garde au lieu du lance roquettes


                          • Proto Proto 31 mars 2008 16:00

                            Il y a la guérilla géopolitique aussi : des nouvelles du méchant.


                            • Icopas 31 mars 2008 18:01

                              Tout est dans tout et nous voilà, paf, au sol....

                              Il ne faut pas tout mélanger , dévaluer les mots pour faire des ponts commodes. Même si le sens d’une intervention peut être légitime des généralisations abusives, des raccoucis agrumentaires ne le sont pas.

                               


                              • yvesduc 31 mars 2008 21:03

                                Robb n’a rien compris au 11/9 et par conséquent, au reste non plus. Sans la complicité active des services de renseignement, de l’armée de l’air et du gouvernement, les 19 pirates et leurs 250 000 dollars ne pouvaient rien — ce sont les faits, informez-vous. Il faut bien différencier le vrai terrorisme du faux (ou « fabriqué » ou « fausse bannière »). Avoir à ce point peur de quelques poignées de militants désespérés (et violents) relève de la paranoïa avancée : ce sont des morsures de fourmis ! Et en venir à désirer une sorte de démantèlement du système pour se battre à armes égales avec la guérilla est d’autant plus drôle que c’est plutôt l’asymétrie — déjà évoquée par un commentaire antérieur — des moyens qui est la vraie nouveauté et non la décentralisation. En somme, d’après Robb, l’éléphant voit la fourmi et en est si effrayé qu’il se suicide ! smiley

                                Le système (centralisé ou pas) dénie à certains individus leurs droits fondamentaux et contrôle les médias, donc la liberté d’expression, donc la pensée — exemple dans l’article même avec le 11/9. Par conséquent, le système ne laisse parfois pas d’autre choix que la « clandestinité » à ceux qui veulent lui résister. Ce que l’on ne peut faire dans le système, on le fait en-dehors. On réinvente. L’artisanat est de retour — et à l’honneur sous ses formes non violentes.

                                Et d’ailleurs, qui veut de cette centralisation si ce n’est les grands banquiers et les apprentis maîtres du monde ! Une seule dose de propagande à l’entrée (« 19 pirates armés de cutters ont déjoué la première armée du monde ») et des millions de téléviseurs la répètent à l’infini sans un millimètre de distance ni une seule miette de prudence : bien pratique, la centralisation... Alors, je suis d’accord avec Robb non pas pour décentraliser mais pour éviter les excès de centralisation — et pas pour les mêmes raisons. (J’ai un peu tout mélangé mais j’espère que c’est clair tout de même ?)


                                • Grasyop 31 mars 2008 21:40

                                  Ramassis de gargarismes.

                                  Quelques remarques tout de même :

                                  - Amalgame entre centralisme et totalitarisme. (Quel rapport entre centralisation de la société et lois liberticides ?)

                                  - C’est quoi un réseau centralisé ? Est-ce que pour vous internet est un réseau centralisé ? Est-ce que les réseaux de transports sont centralisés ? Si oui, que serait un réseau décentralisé ?

                                  - « quand elle voudra nous faire mal, elle attaquera les nœuds sensibles de nos réseaux (énergie, communication, transport...) » La particularité d’un réseau n’est-elle pas justement que si l’un de ses nœuds est atteint, il suffit de le contourner ?

                                  - « les États-Unis sont totalement hors jeu avec leur système de défense. Créé pour la guerre entre États centralisés » Vous pouvez me rappeler l’origine d’internet, s’il vous plaît ?

                                  - « Quand la guérilla passera à la vitesse supérieure, quand elle voudra nous faire mal » Oui, parce que pour l’instant, ils veulent pas, mais demain les gentils deviendront méchants. Demain l’apocalypse ! Ça doit accrocher le lecteur je suppose.

                                  - « les multinationales globalisées, ces monstres centralisés » Centralisé où ? Dans quelle nation ? Une multinationale n’est-elle pas justement plus décentralisée qu’une entreprise nationale ?

                                  - « Il est logique qu’un monde décentralisé soit plus écologique. » C’est loin d’être évident : centraliser, réunir des petites structures en une grosse, ça permet de faire des économies d’échelle, financièrement mais aussi écologiquement.

                                  - C’est quoi la « guérilla écologique » ?


                                  • Proto Proto 31 mars 2008 22:11

                                    Sans compter le bourrage de crâne.


                                    • frédéric lyon 31 mars 2008 22:31

                                      Ramassis de gargarismes, en effet !

                                      La guerilla passera à la vitesse supérieure quand elle voudra nous faire du mal ? Sans blague ? Faut-il déjà commencer à trembler ? Ou bien peut-on encore attendre un peu ?

                                      Au fait, et pour changer de sujet, elle en est où la nouvelle crise de 1929, qui devait provoquer "la fin du capitalisme" ?

                                      C’est très chouette Agoravox, celà permet à des quantités de gens très bien venir nous dire que nous devons prendre leurs désirs pour la réalité ! Ils souffrent probablement d’être seuls.


                                      • morice morice 1er avril 2008 01:27

                                         Une théorie imbécile de plus qui voudrait faire croire que les islamistes sont intelligents et qu’ils comprennent la modernité surtout si c’est pas les islamistes, gros malin..

                                        il manque 8 boîtes noires dans cette histoire = moi, ça me suffit pour dire que y’a quelque chose qui cloche : trouvez moi un tel TAUX de disparition de boîtes noires : ça n’existe pas !!! 


                                        • Muadib 1er avril 2008 11:31

                                          Elles sont surement sous clé dans le ranch de G.W.B...Dick Cheney veille dessus jour et nuit pour éviter qu’on découvre l’affreuse vérité ! On s’est fait détourné par des couteaux en plastique sur patte !

                                          Puis les communications entre les passagers et leurs proches ont été trafiqués de manière honteuse pour faire croire qu’ils ont été détournés...Mais en fait non ! Il n’y avait personne dans ces avions, on les a téléporté ( voir StarGate SG-1, superbe documentaire sur la technologie que la CIA nous cache) juste avant l’impact.

                                          Sinon Madrid et Londres ? Destruction programmée de bus et de trains orchestrée par les chemins de fer espagnols et le réseau des bus Londoniens ?

                                          Vous êtes lassant Morice...Lassant. Heureusement que mes profs d’histoire ne vous ressemblaient pas.


                                        • Guit'z Guit’z 1er avril 2008 09:13

                                          @ l’auteur

                                          Je crois que vous gagneriez beaucoup à lire un certain Jean-Michel Truong. Selon cet éminent esprit, auquel nous devons l’hypothèse effrayamment bien étayée je dois dire, d’une forme de vie d’ores et déjà née de l’Intelligence Artificielle - de par sa conformation cybernétique même, domaine qui semble à en croire votre présentation AV l’un de vos sujets de prédilection. Une forme de vie en usant envers nous comme nous en usâmes des millénaires durant envers notre démiurge : par la ruse ; à dessein d’apprendre de nous la "libido", et ses reflets trompeurs, comme nous apprîmes du silence de "Dieu" l’art du contournement nécessaire au déicide parfait.

                                          Hyppthèse - j’y viens - en vertu de laquelle, et aux antipodes je dois dire de vos élucubrations pour le moins sommaires, la "décentralisation générale" n’est qu’une stratégie des leurres déployée par la Machine elle-même, et une illusion auto-entretenue par les séductions diverses - hédoniques des besoins, sémiotiques de l’ego - de la Technique.

                                          Sous ce rapport, et quoique vous en ayez semble-t-il, ce que je conçois et dont je ne vous fais pas grief, retour à la case départ : impossible d’expliquer RATIONNELLEMENT le 11-Septembre, sans l’hypothèse de complicités internes haut placées.

                                          La première puissance mondiale, c’est la Matrice et ses tentacules militaro-économiques (politiques).

                                          Bref, lisez d’urgence Totalement inhumaine, de Jean-Michel Truong, ou du moins veuillez jeter un coup d’oeil sur son remarquable site.

                                          Bien à vous.


                                          • Grasyop 1er avril 2008 14:22

                                            C’est totalement inhumain, votre truc !


                                          • Icare 1er avril 2008 11:11

                                            Bonjour,

                                            Concernant l’exemple du 9/11 cité par l’auteur et l’article de Robert.

                                            Il est consternant de lire ce genre d’attaque provenant de soit-disant intellectuels.

                                            La croyance en un état bon et bienveillant à la vie dure malgré tous les contre exemples de l’histoire.

                                            Selon eux, nous avons la charge de la preuve alors qu’eux même ne peuvent l’apporter mais peu importe il s’agit d’un délire « d’où est sortie jadis la bête ».

                                            Qu’il écrive et exprime son point de vue, d’accord, mais le lire en train de vociférer et d’insulter des gens honnêtes qui aspirent à plus de vérité m’énerve au plus haut point.

                                            Comment un journal comme Le Monde peut-il accepter de publier un tel torchon ?

                                            Pour les curieux, Le Complexe de Colomb d’Aspirale me semble pertinent dans ce cas précis.


                                            • faxtronic faxtronic 1er avril 2008 12:29

                                              Robert Redeker, un abruti a bouffer du foin. Et il se dit philosophe cette truffe. Quel cretin. Il du niveau de Glucksmans, de Finkielkraut ou de BHL.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès