• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La priorité des priorités des députés de LFI, coup de projecteur sur la (...)

La priorité des priorités des députés de LFI, coup de projecteur sur la trahison des intérêts du peuple français

Le mail qui suit s'inscrit dans la continuité de ma démarche initiée le 30 avril 2018 auprès de 600 députés et sénateurs pour solliciter l'impérative ouverture d'une commission d'enquête sur l'ingérence illégale et désastreuse française en Syrie.
Ce mail envoyé aujourd'hui aux députés de LFI s'inscrit particulièrement dans la continuité de ma démarche vis à vis de ce groupe parlementaire suite au mail reçu de la cheffe de cabinet d'Alexis Corbière le 11 septembre 2018 - mail en pièce jointe suivi de mes cinq mails adressés entre le 14 septembre et le 5 novembre.
 
Pour rappel ou information, tous les mails et courriers relatifs à ma démarche vis à vis des députés et sénateurs français depuis le 30 avril 2018 ainsi que des députés européens sont publiés sous le même pseudo Eric83. 
 
Sent : Thursday, January 31, 2019 11:36 AM
Subject : LA PRIORITE DES PRIORITES des députés de LFI, coup de projecteur sur la trahison des intérêts du peuple français
 
Mesdames, Messieurs les députés du groupe parlementaire de La France Insoumise,

 A la prise de connaissance, hier, de la commission d’enquête créée suite au dépôt de la résolution n°1486 par le groupe des députés de LFI, la sidération m’a d’abord saisi laissant ensuite la place à une sourde colère.

Cette commission d’enquête qui a pu être créée grâce au "droit de tirage", droit constitutionnel de tout groupe parlementaire, révèle LA PRIORITE DES PRIORITES des députés de LFI à l’Assemblée Nationale.

Quelle est donc cette PRIORITE DES PRIORITES pour avoir usé de ce "droit de tirage", sésame ô combien précieux qui ne peut être utilisé qu'une seule fois par session parlementaire ?

- est-ce pour une commission d'enquête sur l'ingérence illégale française en Syrie, aux conséquences dramatiques en Syrie et en France ?

- est-ce pour une commission d'enquête sur les attentats perpétrés au nom du djihadisme en France, attentats les plus meurtriers du monde occidental et dont le dernier en date est celui perpétré à Strasbourg le 11 novembre dernier ? 

 Ou est-ce pour répondre à d'autres souffrances et/ou revendications du peuple français, par exemple :

 - est-ce pour une commission d'enquête sur la fraude/l'évasion/l'optimisation fiscale qui prive l'Etat donc le peuple français de dizaines de milliards d'euros de rentrées fiscales chaque année ?

- est-ce pour une commission d'enquête sur les inégalités grandissantes faisant croître chaque année, la précarité, la pauvreté, la misère et l'exclusion en France ?

- est-ce pour une commission d'enquête sur les conséquences liberticides de la politique répressive et autoritaire du régime de Macron depuis son élection ?

…etc…

 Non, rien de tout cela.

Pour le groupe parlementaire des députés de LFI, LA PRIORITE DES PRIORITES, c'est une commission d'enquête concernant "La lutte contre les groupuscules d'extrême-droite en France. "Elle serait chargée de « faire un état des lieux sur l’ampleur du caractère délictuel et criminel des pratiques des groupuscules d’extrême droite »."

30 députés ainsi que de nombreux intervenants vont être mobilisés pour une commission d’enquête, qui à l’évidence, a pour seul objectif un objectif politicien et partisan puisque le plus simple bon sens et l’intérêt de mobiliser ces 30 députés auraient voulu que cette enquête porte sur la lutte contre TOUS les groupuscules extrémistes, quelque soit leur tendance politique et/ou idéologique, en faisant un état des lieux sur l'ampleur du caractère délictuel et criminel des pratiques de TOUS ces groupuscules. 

 Cependant, là ne réside pas le côté profondément tragique pour le peuple français de ce choix de commission d’enquête.

Celui-ci réside, d’une part, dans le fait que ce choix ne répond en rien aux nombreuses souffrances et revendications profondes du peuple français et d’autre part, dans le fait qu’il faut remettre ce choix dans le contexte de mes nombreuses sollicitations des députés de tous bords depuis avril 2018 pour l’ouverture d’une commission d’enquête sur l’ingérence illégale française en Syrie et ses conséquences dramatiques… et surtout de mes nombreuses sollicitations exclusives à l’attention des députés de LFI.

En effet, j'ai envoyé plusieurs mails de septembre à novembre 2018 exclusivement aux députés du groupe parlementaire de LFI, demandant d'accorder leurs paroles et leurs actes "pour la paix dans le monde, pour les droits de l'homme, pour la non-ingérence et l’auto-détermination des peuples, contre les bombardements de la France en Syrie en avril 2018..." et d'utiliser leur "droit de tirage" à l'Assemblée Nationale pour créer une commission d'enquête sur cette ingérence illégale française en Syrie, commission que les autres groupes parlementaires n'auraient ainsi pas pu refuser.

 Mes sollicitations sont on ne peut plus légitimes ne serait-ce qu’au regard de la mission de contrôle

de l’action du gouvernement par les députés, qui plus est lorsque cette action est illégale, et sont largement antérieures au dépôt de la résolution n°1486 du groupe parlementaire de LFI le 13/11/2018.

 Aussi, le choix délibéré de la commission d'enquête des députés de LFI en « grillant » son précieux « droit de tirage » et en toute connaissance de mes nombreuses sollicitations sur un sujet qui concerne chaque citoyen, est on ne peut plus révélateur des objectifs exclusivement politiciens et partisans du groupe parlementaire de LFI et de son Président, objectifs dont sont totalement absents les intérêts fondamentaux et mêmes vitaux du peuple français, comme ceux des autres peuples.

 De plus, ce choix délibéré de commission d’enquête n’est en aucun cas un acte d’opposition à la politique du régime de Macron et s’inscrit bien au contraire dans celle-ci.

A l’inverse, une commission d’enquête, impérative sur le fond, concernant l’ingérence illégale française en Syrie et ses conséquences dramatiques aurait non seulement été un véritable un acte d’opposition à la politique du régime de Macron mais les aurait légitimement et indéniablement mis en grande difficulté politique voire judiciaire.

Ainsi en choisissant délibérément une commission d’enquête qui favorise les intérêts politiciens et partisans des députés de LFI mais également les intérêts du régime de Macron à la place d’une commission d’enquête qui aurait favorisé les intérêts fondamentaux et vitaux du peuple français comme ceux d’autres peuples, les députés de LFI démontrent qu’ils sont des alliés objectifs du régime de Macron et non des opposants à celui-ci.

Nous ne pouvons pas savoir dans le détail ce que cette commission d’enquête sur l’ingérence illégale française en Syrie aurait eu comme conséquence. En revanche, il est certain que la politique en France et la politique étrangère de la France – belliqueuse à l’égard de certains Etats et très permissive à l’égard d’autres Etats soutenant notamment les courants djihadistes - conduites par le régime de Macron auraient été substantiellement différentes. 

Il va maintenant falloir que le groupe parlementaire des députés de LFI aille s’expliquer de cette trahison des intérêts du peuple français. 

 Je vous prie d'agréer, Mesdames, Messieurs les députés, l'expression de mes salutations distinguées.

 Eric GYSSLER

 Pour rappel, les documents que je vous ai envoyé :

  • le 30 avril un mail pour solliciter l'ouverture d'une enquête parlementaire sur l'ingérence illégale et illégitime de l'Etat français en Syrie ( 600 parlementaires destinataires )
  • le 12 juin un mail intitulé « Le scandale d’Etat de l’ingérence Française en Syrie et ses conséquences désastreuses » ( 300 parlementaires destinataires )
  • le 7 mai 2018, un mail à Mme Autain suite à son interview dans le JDD au sujet de la « la diplomatie guerrière de Macron »
  • le 9 juillet aux 7 chefs de groupes politiques ainsi qu’au Président de l’Assemblée Nationale un courrier recommandé intitulé « Du devoir absolu de l'Etat et du Parlement de respecter le peuple Français » 
  • le 9 août, suite à au flagrant deux poids deux mesures des députés face à « l’affaire Benalla » vs l’ingérence Française en Syrie, un mail intitulé « Députés dans la majorité ou dans l’opposition mais surtout très unis dans le PARTI de la GUERRE » ( 300 parlementaires destinataires )
  • le 14 septembre, un mail en réponse à celui du 11 septembre, aussi creux que navrant, de la cheffe de cabinet d'Alexis Corbière, à tous les députés de LFI
  • Les 24 septembre, 10 et 18 octobre et 5 novembre 2018, des relances à tous les députés de LFI

 

PDF - 668.5 ko
Mails

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Alren Alren 31 janvier 18:24

    Cette attaque de la LFI par un troll de Macron démontre que le mouvement est en croissance et effraie les parasites sociaux.

    Il faut dire que 500 000 personnes qui déclarent soutenir les propositions de l’Avenir en commun et leurs proches qui sont d’accord avec eux, ça fait beaucoup dans un pays ou les adhérents des partis, particulièrement ceux d’opposition qui ne peuvent faire miroiter des cadeaux divers à leurs membres, sont si peu nombreux !


    • JMBerniolles 1er février 16:13

      @Alren

      Ce serait mieux de répondre sur le fond…..

      Je ne suis pas sûr qu’un soutien opérationnel de Macron demanderait une commission d’enquête sur les attentats commis en France, particulièrement ceux de Strasbourg, où déjà sans enquête nos services secrets et plus généralement le gouvernement sont déjà mis en cause sans approfondissement particulier.


    • Attila Attila 31 janvier 18:57

      Édifiant. Merci Eric

      En s’opposant vraiment on court le risque de ne plus faire partie des « grands » candidats.

      .

      P.S. : Pour vos problème d’E-mail en grand nombre, je vous avait répondu ceci, avez-vous reçu le message ?

      "mon opérateur Internet me complique largement les choses en bloquant ma messagerie en sortie lorsque j’adresse justement des mails en copie à quantité de députés et sénateurs "
      C’est normal, il fait son boulot, il lutte contre un éventuel SPAM.
      Toutes les organisations qui font des envois en grand nombre ont le même problème.
      Dans une association, nous faisions des envois par G-mail qui accepte des envois jusqu’à 400 destinataires . Comme nous avions 800 correspondants, nous faisions deux envois de 400 espacés de plus de 24 heures.
      Sinon, il existe des services d’envois automatisés en grand nombre (Emailing), gratuits ou payants.

      .


      • Eric83 Eric83 31 janvier 19:11

        @Attila
        Merci pour votre message.

        D’autre part, j’avais bien lu votre message sur la gestion des « spam » et je vous en remercie. Apparemment le seuil de blocage chez mon opérateur est beaucoup plus bas que chez Google.  


      • Doume65 31 janvier 19:33

        @Eric83

        Vous rendez-vous compte que vous êtes concerné par cette priorité des priorités , à savoir La lutte contre les groupuscules d’extrême-droite en France

         ! En effet, vous qui demandez une commission d’enquête sur l’ingérence illégale française en Syrie, êtes forcément complotiste, donc d’extrême droite. Et vous voudriez qu’on réponde à votre demande ! N’y comptez pas.

        Au passage, vous remarquerez que la lutte contre l’extrême droite s’arrête en France. Il est hors de question de la poursuivre en Ukraine, par exemple. C’est pourquoi la France n’a pas voulu souscrire à la volonté de l’ONU de s’opposer aux manifestations nénazies dan le monde.


        • Attila Attila 31 janvier 21:51

          Refus de sortir clairement et légalement de l’Union Européenne,

          refus d’engager la procédure de destitution,

          refus d’enquête parlementaire sur un sujet important pour les français.

          A chaque fois qu’elle a la possibilité de faire un acte réel d’opposition, la FI se défile.

          .


          • lufugiv 1er février 00:01

            La France insoumise est un outil de dé-radicalisation, rien de plus.

            Ils cultivent le souvenir d’un « bon vieux temps » d’hier chantants.

            Ils n’ont aucune clef pour affronter l’automatisation, la mondialisation.

            Mieux vaux dix fois refiler le pays aux fachos ou aux bobos.


            • Sparker Sparker 1er février 11:46

              Halala, moi, mon combat que personne n’écoute, tous des vendus...

              "coup de projecteur sur la trahison des intérêts du peuple français

              « 

               »les députés de LFI démontrent qu’ils sont des alliés objectifs du régime de Macron et non des opposants à celui-ci.

              « 

              Blablabla, plus c’est gros moins ça passe, faut arrêter de prendre les gens pour des buses, allez donc sur un rond-point...

              Trouvez-en qui font le boulot qu’ils font et on en reparlera.

              Vous devriez faire une liste de tous les combats qu’ils ne mènent pas... et former un groupe de défense des »intérêts du peuple français« et démontrer que vous n’êtes pas »un allié objectif du régime Macron" et là aussi on en reparlera...

              En attendant la LFI est la seule à ne pas hurler avec les loups et de garder une distance critique qui lui vaut bien des déboires.

              Essayez avec Asselineau... il est pas encore au pouvoir mais ça ne saurait tarder...


              • JMBerniolles 1er février 16:24

                @Sparker

                Puisque vous êtes engagé dans la Phi pouvez vous répondre précisément.
                Qu’entendez vous par « la seule à ne pas hurler avec les loups »  ?
                Si cela fait allusion au Venezuela ce serait important de développer.

                Je ne vois pas trop ce qu’Asselineau vient faire là. Une obsession sans doute, une crainte peut-être… 

                Vous devriez vous souciez de redonner de la crédibilité à votre mouvement. Il y a tellement peu de vraie opposition dans notre pays… 


              • Sparker Sparker 1er février 19:46

                @JMBerniolles
                Bah, Asselineau c’est pour le fun tellement les attaques de ce genre sont signées mais je peux me tromper, les UPR pensent que l’électorat de la FI devrait leur revenir s’il n’étaient pas envoutés par les dons extraordinaire de JLM d’hypnotiser les foules et de les rouler dans la farine...

                Pour le Vénézuela je veux dire qu’ils restent prudents et que ce panier de crabe n’est pas clair et qu’il convient d’avoir des réserves sans pour autant donner une auréole à Maduro. Car si c’est pour mettre des pro-américain dans l’affaire ça sent un peu l’arnaque. JLM l’a précisé déjà et ne pas jouer dans ce concert est la posture la plus responsable pour le moment.


              • Sparker Sparker 1er février 19:49

                @JMBerniolles

                Et je suis « engagé » pour le programme de la FI peu importe qui le porte...
                Pour le moment JLM fait le job, on apprécie ou pas, soit, mais à l’heure actuelle moi ça me va et JLM n’est pas éternel le programme un peu plus.


              • DantonQ DantonQ 1er février 14:10

                Les députés LFI sont des traîtres comme tous leurs collègues, députés et sénateurs,  sauf un député LR  tous ont en effet refusé d’enclencher la procédure de l’art.68 de la Constitution pour destituer Macron, malgré le dossier accablant et irréfutable que l’UPR a constitué et leur a remis. 

                Ils sont pour moi tous coupables, et complices de la bande de criminels et de voyous comme Castaner, qui sont au pouvoir, et des graves blessures infligées aux gilets jaunes. 

                Ils devront répondre de leur lâcheté devant un tribunal un jour. 


                • Sparker Sparker 1er février 14:30

                  @DantonQ et tu ferais mieux d’y rester...


                • McGurk McGurk 1er février 17:57

                  @DantonQ

                  Ils ne devront rien du tout. Les lois sont faites pour protéger ces gens-là, ils ne devront rien du tout tant qu’ils vivront.

                  Par contre, on va incarcérer deux jeunes Bretons venus passés deux jours à Paris...parce qu’ils avaient une pièce de rechange de voiture dans leur coffre...on dit que « ce sont des armes »...


                • Attila Attila 2 février 10:41

                  C’est marrant, il y a un an, un autre article critique sur Mélenchon et la FI avait fait plus de 300 commentaires.

                  Il n’y a plus de débat ? La question est résolue ?

                  Mélenchon, nouveau meilleur ennemi du système ?

                  .


                  • Eric83 Eric83 2 février 12:08

                    @Attila
                    La publication que vous mentionnez a manifestement suscité beaucoup de commentaires des « pro » et des « anti » Mélenchon car l’article était axé sur lui.

                    Dans le cas de ma publication, je mets en lumière des faits incontestables qui démontrent la duplicité édifiante des députés de LFI au regard de leur choix de commission d’enquête.

                    Des « commentateurs » comme Alren comme Sparker n’ont aucun argument puisque les faits sont les faits et à la place tentent de justifier le choix des députés de LFI en brandissant des postures idéologiques et partisanes.

                    Sparker ne digère pas « les députés de LFI démontrent qu’ils sont des alliés objectifs du régime de Macron et non des opposants à celui-ci. »

                    Aviez-vous entendu parler de cette commission d’enquête ? Moi non plus jusqu’à ces derniers jours alors que je m’intéresse aux commissions de l’Assemblée Nationale.

                    Les autres partis politiques et les médias auraient pu dénoncer la politique politicienne et partisane des députés de LFI avec ce choix de commission d’enquête. Ils ne l’ont pourtant pas fait. Etonnant ?

                    Pas du tout, puisque cette commission d’enquête, qui ne répond en rien aux attentes, aux souffrances et aux revendications du peuple français, favorise en revanche les intérêts politiciens des autres partis politiques  hormis le RN qui est la cible politique de cette commission d’enquête  et en tout premier lieu LREM...et ce dans un « timing parfait » puisque juste avant les élections européennes. 

                    Aussi, je reprends à mon compte l’expression de Sparker, « faut arrêter de prendre les gens pour des buses »....à l’adresse les députés de LFI.


                  • Attila Attila 2 février 12:48

                    @Eric83
                    Vous avez raison : depuis un an, il y a les faits que le baratin ne peut plus masquer .

                    .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Eric83

Eric83
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès